SlideShare une entreprise Scribd logo
Powerpoint Templates
Page 1
 L’ARCHITECTURE
ROMAINE
Powerpoint Templates
Page 2
 Les Romains conquièrent au IIe siècle av. J.-C. l'Afrique du Nord,
la Grèce et l'Espagne, et assimilent les traditions architecturales de
ces régions, en particulier celles de la Grèce.
 Ils intègrent également le savoir-faire technique de leurs voisins
immédiats en Italie centrale, les Étrusques. L’architecture
romaine s’inspirera des mêmes principes que l’architecture
grecque mais privilégiera les édifices utilitaires plutôt que
religieux.
 L'apport des Romains est surtout de l'ordre de la technique
constructive :
 utilisation de nouveaux matériaux (terre cuite, ciment, brique),
perfectionnement de nouvelles structures (arc, voûte, dôme) déjà
expérimentées par les Étrusques.
 Le temple romain reprend le modèle grec, y ajoutant souvent une
base élevée. Les monuments civils romains sont d'une taille et d'une
complexité sans précédent. Les Romains vont construire des
aqueducs (le pont du Gard), des bains publics (thermes de
Caracalla), des basiliques (tribunaux), des théâtres, des arcs de
triomphe, des amphithéâtres (le Colisée), des arènes et des palais.
Powerpoint Templates
Page 3
 VIII°- 509 av. JC Domination étrusque ( art étrusque)
 509 - 27 av. JC République ( art gréco-étrusque)
- V sc-III s: domination progressive de l’Italie
- II°- I°: guerres puniques et expansion Méditerranée (Grèce,
Asie Mineure, Judée, Espagne, Gaule)
 27 av. JC – 313 Empire Romain ( art romain à partir du I
sc-av. JC )
-I°-II°: Haut Empire (Auguste, Tibère, Trajan, Flavi en,
Hadrien)
- III° et plus : « baroque romain »
 313 – 476 Rome et Constantinople
( art chrétien et byzantin)
 476 Fin de l’Empire d’Occident
Powerpoint Templates
Page 4
Powerpoint Templates
Page 5
 un aperçu général de l’évolution de Rome de
sa fondation à la chute de l’Empire romain
d’occident
Powerpoint Templates
Page 6
Carte de l’Empire romain à son apogée © DR
Powerpoint Templates
Page 7
 La civilisation étrusque émerge en Italie à l'âge de fer (à partir
du IXe 9ème siècle av. JC) sur la mer tyrrhénienne, et s’étend
par la suite de la plaine Pô à la Campanie(VII e–VI e siècle
av. JC).
 Elle entre en contact avec les colonies grecques de l’Italie
méridionale, en même temps, elle établie des échanges
commerciaux avec d’autres civilisations méditerranéennes qui
l’ont par la suite hautement influencée.
Powerpoint Templates
Page 8
Powerpoint Templates
Page 9
ARCHITECTURE CARACTERISTIQUES ETRUSQUE
• Edifice sur un podium (escalier frontal) et non pas stylobate
• Temple prostyle
• Cella précédée d’un pronaos ouvert : profond portique antérieur
• Ordre toscan : dorique dépouillé (pas de cannelures)
Powerpoint Templates
Page 11
 LES VILLES
 La ville est une invention ancienne (la Mésopotamie avec quelques
extensions jusqu'à l'Indus).
 Les villes grecques et romaines ont de nombreux points communs,
mais aussi des spécificités discernables, que se soit dans son
organisation, dans sa gestion, ou encore dans son esthétique.
 La place centrale; Chez les Grecs l'agora, chez les Romains le forum
1) LE PLAN HIPPODAMÉEN « en damier »
* plan par lequel les rues se coupent en angle droit
formant des îlots, des espaces individualisés.
* Ces aménagements remontent au Ve siècle, à
l'époque d'Hippodamos de Milet (1er urbaniste)
* Le plan hippodaméen permet une utilisation
rationnelle de l'espace.
• Il permet de réserver des espaces à des fins
spécifiques (Agora, temples, etc...).
• Pour Milet, la construction est plus facile avec un
quadrillage parfait. C'est l'image de la Grèce.
LA GRÈCE ANTIQUE
Plan de Milet
Powerpoint Templates
Page 12
La ville romaine s’organise selon deux axes majeurs qui la structurent.
Ces deux axes sont le Cardo Maximus (N/S) et le Decuminus Maximus
(E/O),qui se croisent a angle droit.
Powerpoint Templates
Page 13
Lorsque les Romains veulent construire une nouvelle
urbs ou cité, ils choisissent d'abord un centre et y
placent un instrument de visée, une groma (équerre)
1-ils déterminent une première ligne est-ouest,
LE DECUMANUS;
2- ils établissent l'axe nord-sud, LE CARDO.
3- Ils tracent une ligne d'enceinte, le pomerium
qui sépare l'urbs (l'espace urbain) de l'ager, (les terres
cultivées).
4- Les portes de la ville sont aménagées sur les 4 côtés
(A,B,C,D).
5- Le centre (point de rencontre des deux axes) est
généralement choisi à l'emplacement le plus élevé de la
cité pour former le Capitole de la cité (temple, forum,
place publique,..).
* Dans ce plan, les rues se coupent à angle droit et
déterminent des espaces qui seront aménagés pour
convenir aux diverses couches de la société romaine.
Tracé schématique de la fondation
d'une ville romaine
Powerpoint Templates
Page 14
 La planification urbaine était conforme au quadrillage régulier des cités grecques, auquel on
ajoute deux (le Cardo) et est-ouest (le Decumanus),
 Le Cardo : rue primaire (axe grands axes nord-sud nord-sud) représentait l’axe du monde.
 Le Decumanus : rue secondaire (axe est-ouest) représentait la course du soleil d’est en ouest.
 Les rues principales mènent à quatre portes ouvertes dans les murs d’enceinte de la ville.
 Un fossé qu’on appelait un mundus en indiquait le centre.
 Plus tard quand Rome devint une grande cité, la subdivision en quatre parties fut maintenue et
un forum fut créé à la place du mundus.
 Situé à l’intersection des deux artères principales, le forum est une forme perfectionnée de
l’agora grecque. Centre de la vie publique de la cité. Place fermée entourée de bâtiments
publics (basilique, cour de justice, marché, temple, arc de triomphe…
 Les Forums Impériaux sont une série de grandes places. Leur construction nécessita
un siècle et demi (entre -46 et 113) . Elles se situent au cœur de la Rome des empereurs.
*Caractère esthétique de l’urbanisme romain est
défini par la conception spatiale.
•le rapport entre les édifices est établi de façon à
créer des unités spatiales
• des édifices non pas isolés dans l’espace et disposés
d’une façon que seule une façade est visible.
Powerpoint Templates
Page 15
Powerpoint Templates
Page 16
Les caractéristiques de la voie romaine
La voie romaine est une voie militaire
rectiligne
•La circulation domestique s’établie sur les
bas-côtés
•Elle est construite sur de fortes fondations
et un dallage supérieur
Powerpoint Templates
Page 17
 Rome : le rite légendaire de sa fondation est un héritage étrusque ( consultation des auspices, tracé,
consécration par des sacrifices...)
 La cité aux sept collines, avec son style de vie déjà confortable, possède très vite un grand pouvoir
d'attraction. C'est à l'origine un village qui se transformera peu à peu en cité, puis en quelque sorte en «ville
mondiale» (monde romain s'entend) ; tous les habitants de l'Empire romain auront la citoyenneté romaine..
Le monde est unifié, pourvu de garnisons, entouré de murs (les limes) et parcouru de routes comme une
seule et même ville.
 Le décor de la cité est en rapport avec son prestige et avec le souhait des dirigeants de garantir au peuple
romain «le pain et les jeux» : lieux de pouvoir, lieux de spectacles, thermes, adduction d'eau,
assainissement, arcs de triomphe...
 Les cités romaines restent basées sur le modèle grec, avant de connaître une période de déclin liée aux
invasions barbares du IIIe siècle.
Powerpoint Templates
Page 18
 Rome passe par trois grandes étapes politiques:•
 Le Royaume romain: Autour du 7ème siècle contrôle des Etrusques sur la
région, formation d’une monarchie.
 La République romaine: Vers la fin du 6ème siècle, perte du pouvoir des
Etrusques, reprise du pouvoir par les Latins, création d’un gouvernement de
forme républicaine à Rome.
 L’Empire romain: Déclin des Etrusques à cause de l’influence grandissante de
Rome.o273 av. J.-C. Rome devient la force dominante de la région.o265 av. J.-
C. Conquête de toute la botte italienne.o264 Début des hostilités avec Carthage.
146 av. J.-C. Défaite définitive de Carthage.o146 av. J.-C. Conquête de la Grèce
dans la bataille de Corinthe.oEntre 64 et 61 av. J.-C. Conquête de la Syrie, de la
Phénicie et de Palestine.oEn 30 av. J.-C. Rome contrôle tout le bassin
méditerranéen (dernière conquête l’Egypte).
Cette multiplicité des influences culturelles qui marquent l’histoire de Rome dès ses
débuts va influencer l’architecture romaine dont les manifestations seront
complexes.
Powerpoint Templates
Page 19
 Les connaissances techniques des Etrusques,
excellents ingénieurs dans le domaine des
ponts et chaussées, de la construction des
tunnels et des voûtes furent approfondies.
 L’influence de l’architecture grecque
classique se limita par contre aux éléments
purement décoratifs comme au Colisée, par
exemple, où les ordres des colonnes furent
plaqués sur les étages de la façade pour
masquer les rangées d’arcades porteuses.
Powerpoint Templates
Page 20
 On trouve dans l’architecture et l’urbanisme romains les 03 principes
énumérés par VITRUVE (architecte romain 1er siècle);
 FIRMITAS: solidité (fondation profonde)
 UTILITAS: utilité (disposition commode et approprié)
 VENUSTAS: beauté (aspect élégant, coordination des éléments, symétrie,..)
 Ex typique: LE COLISEE; liaison entre
l’ornementation, structure architecturale et
Fonctionnalité.
Reconstitution du Colisée
Powerpoint Templates
Page 21
 La planification urbaine était
conforme au quadrillage régulier
des villes étrusques et des colonies
grecques, auquel on ajouta deux
grands axes nord- sud et est-ouest.
Situé à l’intersection de ces deux
artères principales, le forum était
une forme perfectionnée de l’agora
grecque.
Powerpoint Templates
Page 22
 Le forum romain: Les Romains en firent une place fermée, entourée de bâtiments
publics de plan généralement axial comme la basilique, marché couvert et cour de
justice, d’arcs de triomphe ou de temples.
 Le forum était pour les Romains la place publique où les citoyens se réunissaient
pour marchander, traiter d'affaires politiques ou économiques.
 C'était un lieu de rencontre qui facilitait la vie sociale où l'on pouvait trouver toute la
population ainsi que de nombreux marchands.
Powerpoint Templates
Page 23
De plan sensiblement rectangulaire, bordé de portiques, décoré de statues, le Forum
réunissait sur son pourtour les différents bâtiments de l'administration et de la vie publique
ainsi que des temples.
Powerpoint Templates
Page 24
Il est composé de :Une place de sociabilité, de discussion. Des boutiques sur le coté
rue. Une zone intérieur pour les services sociaux, politiques et administratifs. Un
temple dédié au dieu principale de la cité.
Powerpoint Templates
Page 25
 • Courtines avec tours (carrées ou circulaires)
 • Portes à doubles arcades et galerie supérieure
Powerpoint Templates
Page 26
Powerpoint Templates
Page 27
 TEMPLE ROMAIN
 Edifice à portique comme en Grèce, mais plan orienté comme chez les
Etrusques
 - stylobate remplacé par un podium à escalier frontal
 - temple prostyle avec éventuellement colonnes engagées sur les face
latérales
stylobate
Soubassement continu, orné de moulures, supportant une rangée de colonnes.
Powerpoint Templates
Page 28
 • gradins édifiés si la topologie locale interdit un
adossement au terrain
 • mur de scène élevé avec décor
 • Proscenium plus profond
 • Galeries sous tribunes (accès, protection) : vomitoires
Powerpoint Templates
Page 29
 LA PÉRIODE ROMAINE
AU MAGHREB
Étude de cas
Powerpoint Templates
LA PÉRIODE ROMAINE
Étude de cas
Powerpoint Templates
Page 31
La romanisation du Nord de l’Afrique
partir du milieu du IIe siècle av. J.-C., après la destruction de
leurs rivaux carthaginois, les Romains s'installent lentement
en Afrique du Nord.
*une grande partie de l'Afrique du Nord (sauf la Tunisie qui
devient rapidement une province romaine) restera longtemps
sous l'autorité de rois berbères.
Dans la première moitié du Ier siècle av. J.-C., la Numidie
(est et centre de l'Algérie actuelle) devient des provinces
romaines.
L'ouest du Maghreb (ouest algérien et Maroc) forme
le royaume de Maurétanie allié des romains n'est transformé
en provinces romaines qu'en 42 ap.J.C.
En 429 les Vandales, peuple germanique, pénètrent en
Afrique du Nord et en chassent les Romains.
De 146 avant J.C. à 439 : environ six siècles
Powerpoint Templates
Page 32
milieu du IIe siècle av. J.-C.,
la destruction de leurs rivaux carthaginois (03 guerres puniques)
les Romains s'installent au Maghreb. divisée en quatre provinces
qui étaient protégées par les "limes « -
1- L'EST tunisien devient la province romaine D'IFRIQIYYA,
2- L'OUESt tunisien et l'est algérien forment le royaume de Numidie,
3- le centre et l'ouest algérien, ainsi que le nord du Maroc, sont regroupés
dans le royaume de Maurétanie.
La romanisation du Nord de l’Afrique
De 146 avant J.C. à 439 : environ six siècles
Après
À partir
Parmi Les villes crées;
*Volubilis au Maroc,
*Timgad, Lambèse, Caesarea (Cherchell), Tebessa, Hippone (Annaba) en
Algérie,
*Tunisie, Ammaedara (Haïdra), Hadrumète (Sousse), Althiburos
(Medeina), Thysdrus (El Djem)...
Powerpoint Templates
Page 33
Rome divisa l'Afrique du Nord « Maghreb » en quatre provinces :
•la Proconsulaire « AFRICA » (capitale Carthage),
• la Numidie,
•les deux provinces procuratoriennes de Mauritanie, séparées par
la Moulouya (un fleuve marocain)
Powerpoint Templates
Page 34
 LES LIMES
ensemble de fortifications
Powerpoint Templates
Page 35
•ville romaine, qui portait le
nom deThamugadi
•fondée par l'empereur Trajan
en 100 et dotée du statut de
colonie.
•Thamugadi, nom
indéclinable et non latin, est
vraisemblablement le nom
indigène du lieu
• actuellement Situe à
environ 30 kilomètres au sud-
est de la ville de Batna, La fondation de la colonie de Timgad ne peut donc
pas s'expliquer en termes de nécessité militaire,
mais participe plutôt de l'exploitation du territoire
provincial et de son maillage par des espaces
civiques conçus comme l'effigie du peuple romain
Powerpoint Templates
Page 36
Powerpoint Templates
Page 37
. Le plan initial de Timgad, quadrangulaire (géométrique).
* on remarque un maillage hippodaméen, en damier
La rigueur de la planification de l'espace urbain fit que Timgad est souvent
cité comme exemple de ville romaine.
. la ville a conservée dans ses grandes lignes l'image du camp romain.
Powerpoint Templates
Page 38
 on observe des monuments révélateurs de l'urbanisme romain.
 LES THERMES: Les thermes sont donc un lieu de sociabilité fondamental qui construit
l'identité civique et municipale.
 Pour Timgad, on est frappé par leur nombre et leur taille (hors les murs le pomerium
)
* Quand on mesure la taille de
la ville, on remarque qu'il y a
trop de thermes pour le nombre
d'habitants.
* En effet, quand un camp
légionnaire s'installe, c'est pour
pacifier la région ;
•quand la ville se dresse, c'est
pour diffuser la romanisation
dans les alentours.
.quatorze thermes 14 recensés
dans l’étude de Suzanne
Germain Warot en 1969.
*décorés par un nombre
important de mosaïques .
Powerpoint Templates
Page 39
Une porte monumentale ouvrait sur la route de Cirta.
Il n'en subsiste que les soubassements, mais on peut néanmoins
observer deux petites salles qui étaient vraisemblablement destinées au
corps de garde.
•Cet édifice marque le début du cardo maximus;
• Large de 5 m et longue de 180, cette voie pavée de dalles de calcaire
bleuâtre déposées en biais pour amoindrir l'usure provoquée par le
roulement des voitures - était bordée d'un portique à colonnes.
Powerpoint Templates
Page 40
Le forum et le théâtre de Timgad sont situés au cœur du quadrilatère de
la ville, où ils occupent plusieurs îlots, définis par la trame des rues
orthogonales.
Powerpoint Templates
Page 41
Le forum ‘A’, de plan rectangulaire et bordé par quatre portiques délimitait un espace fermé,
ordonné, accueillant de nombreuses activités, il formait le cœur politique et social de la cité.
Il abritait la curie, une basilique civile et un seul temple.
La curie ‘C’ une petite salle (lieu de réunion), précédée d'un portique, ornée de statues et
revêtue de marbre.
La basilique ‘B’ lui faisait face, occupant la façade orientale du forum. Une abside au
nord donnait une axialité à cette vaste salle qui accueillait les activités judiciaires.
Le forum était décoré de nombreuses statues, au moins une trentaine.
A: Forum.
B: Basilique
C: Curie.
C‘: Official Building.
D: Small Temple.
E: Latrine.
F: Atrium.
abside
portique
portique
Powerpoint Templates
Page 42
Le théâtre est le principal édifice de spectacle à Timgad où l'on n'a pas retrouvé
trace d'un amphithéâtre.
Situé au sud du forum, au flanc dune colline, le théâtre, avec une cavea de 63m
de diamètre, pouvait accueillir environ 3500 personnes.
cavea « creux », désigne la partie
d'un théâtre où se trouvent les
gradins.
Powerpoint Templates
Page 43
*La bibliothèque était organisée autour d'un portique à trois côtés ouvrant
largement sur la rue.
Face à la rue, au fond du portique, une grande salle semi-circulaire en abside
était aménagée avec des niches destinées à accueillir les ouvrages.
De part et d'autre six salles annexes donnaient sur le portique.
Elle est située au cœur de la ville(importance qu’elle avait dans la culture urbaine)
maquette de la bibliothèque de Timgad
Powerpoint Templates
Page 44
* le Capitole qui est un temple monumental et l'édifice le plus important de la cité
malgré sa position excentrée sur la bordure sud-ouest de la périphérie de la cité.
* Lieu de la religion traditionnelle impériale « le temple principal ».
* Le temple s'élève sur la " cella " qui est une masse gigantesque de pierres.
* Il mesure quatre-vingts 80m de côté.
* Au pied de sa façade, s'étend une cour importante (sacrifices).
* La façade est composée d'un portique aux nombreuses colonnes.
•Par les trente-huit 38 marches d'un monumental escalier on parvient au
sanctuaire. Cette salle décorée de marbre renferme les images des trois divinités
auxquelles le temple est consacré,
•entourée d'une imposante colonnade de douze à quatorze (12-14) mètres de haut.
Sanctuaire
Powerpoint Templates
Page 45
L'arc dit de Trajan à l'extrémité du
decumanus.
avenue
 La large avenue qui passe devant le
capitole aboutit au nord à l'arc de triomphe
 célèbre les victoires impériales
 érigé à l'entrée ouest du decumanus
maximus. Peu avant la fin du IIe siècle, la
porte utilitaire fut remplacée par un arc de
triomphe appelé
« ARC DE TRAJAN »
Powerpoint Templates
Page 46
La large baie centrale permettait le passage des véhicules
Aux piétons étaient réservées les deux baies latérales,
Au-dessus de ces baies et sur les deux faces maitresses, sont creusées
des niches rectangulaires ornées de colonnettes destinées à recevoir des
statues, dominées par des voûtes en arceau assises sur des colonnes
corinthiennes détachées. Quatre colonnes montées sur piédestal pour
chaque face principale. L’ensemble couronné par un Attique
6m
3.75m
niches
voûtes en arceau
colonnes corinthiennes
Attique
Powerpoint Templates
Page 47
corbeaux
Dé du piédestal
voûtes en arceau
Powerpoint Templates
Page 48
 La maison en question est la plus vaste
’déblayé jusqu’ ici à Timgad.
 Se trouve en haut de la voie capitoline.
 D’une forme de rectangle de 62m de long sur
36.5m de large c-àd d’une surface de 2 263m².
 Type d’habitation antique complète avec deux
grandes devisions:
 l’atrium ‘cavaedium’; ses dépendances
réservées aux visiteurs
 Le peristylium; salle intimes
Plotius Faustus Sertius était un riche personnage de rang équestre
Powerpoint Templates
Page 49
Volubilis
La ville romaine de Volubilis, près
de Meknès, au Maroc
Powerpoint Templates
Page 50
Au cœur de Volubilis, de grands édifices rappellent la grandeur de
Rome (arc de triomphe) dédié à l’Empereur Caracalla.
On aperçoit aussi le capitole, les demeures aux colonnes et la porte
de Tanger.
Powerpoint Templates
Page 51
Tipaza : la plus ancienne (IV Av. JC.)
dotée d'un théâtre, amphithéâtre, d'arc
de triomphe et d'un forum entouré d'un
capitole, curie et basilique.
Powerpoint Templates
Page 52
 L’ARCHITECTURE
ROMAINE
* suite
Powerpoint Templates
Page 53
 L'architecture est le domaine dans lequel les Romains excellent. Ils s'inspirent de
l'architecture étrusque et savent exploiter et renouveler l'architecture grecque.
 L'architecture romaine se développe dès la période royale.
 Elle connaît alors l'influence de l'architecture étrusque. Les Romains reprennent
d'ailleurs le plan de la demeure étrusque pour créer la domus.
 Les Etrusques introduisent également dans l'architecture romaine l'usage des
arcs et des voûtes en plein cintre. Ces voûtes permettent désormais aux
Romains d'aménager des couloirs et des égouts.
Aqueduc (le pont du Gard)
Powerpoint Templates
Page 54
 Sous la République; l'architecture romaine est fortement influencée par
l'architecture grecque.
 Elle utilise à son profit les trois ordres grecs. La maison romaine bénéficie elle aussi
des apports de l'architecture grecque.
 Les Romains s'inspirent des cours intérieures grecques et les adaptent aux demeures
romaines, créant ainsi les jardins à péristyle.
 Cependant les monuments romains reprennent encore les schémas des constructions
grecques. Les temples romains, par exemple, sont construits sur un modèle très
proche de celui des temples grecs. Mais l'architecture romaine commence à créer ses
propres monuments. C'est ainsi qu'apparaît l'amphithéâtre en Italie, au cours du IIe
siècle avant J.-C.
 Les Romains déclinent avec succès l'usage de l'arc dans leurs constructions. Les arcs
de décharge permettent de développent une architecture monumentale audacieuse.
Vue à L'amphithéâtre à L'intérieur
De Colosseum à Rome, Italie
Powerpoint Templates
Page 55
 A l'époque impériale, l'architecture romaine prend son essor.
 Les Romains innovent aussi et créent des demeures à l'architecture complexe,
des monuments et des modèles architecturaux qui deviennent caractéristiques de
la civilisation romaine tant au niveau technique que du point du type de
constructions.
 C'est ainsi que se développent aqueducs et thermes sur tout le territoire romain.
Les thermes de Dioclétien sur la maquette de Rome
Vestiges des thermes de
Dioclétien à Rome.
Powerpoint Templates
Page 56
 L'habitat romain est le premier vecteur de la romanisation.
 Les types d'habitations romaines les plus connus sont la domus, la villa et l'insula.
 L'habitat pauvre ne laisse guère de vestiges car les matériaux sont plus fragiles et les
techniques de construction plus sommaires.
 Les maisons des populations pauvres étant plus rares et moins biens conservées, nous
connaissons donc bien mieux les villas, habitats des classes privilégiées et les riches domus.
Pour ce qui est de l'immeuble romain, l'insula, le constat est le même : les étages supérieurs,
réservées aux pauvres sont rarement conservés car construits avec des matériaux légers et
fragiles.
 La maison romaine connaîtra diverses influences : une première influence étrusque puis une
influence grecque. Mais le génie romain s'illustre dans le développement de plans variés et
l'aménagement de systèmes originaux : distribution et évacuation des eaux, décors.
Powerpoint Templates
Page 57
 La domus est composée de:
 •Officina ou taberna: boutique ou taverne
gérée par le dominus qui est le maître de la
maison.
 •Vestibulum: entrée(hall)
 •Atrium avec l'impluvium: A l'origine, cet
espace central servait aussi bien de lieu de
travail et de réunion que de cuisine et de salle à
manger. C’était le foyer de la vie familiale.
 •Cubicula: chambres ou pièces de repos où l'on
peut s'allonger.
 •Tablinum: bureau ouvert des deux côtés, il sert
de salle de réception au dominus qui peut le
fermer par des paravents en bois. Il marque la
séparation avec la partie privée de la maison.
Powerpoint Templates
Page 58
 Ala : Elle se trouve sur le flanc de la Domus et sert de petit salon au dominus
 oecus : L'Oecus sert de grand salon au dominus, c'est là qu'il passera une petite partie
de sa journée.
 Perystylum : péristyle ( colonnade qui entoure un édifice, une cour) avec un petit
jardin. Il est souvent agrémenté d'un bassin avec des poissons.
 Culina : c'est la cuisine, elle se situe dans un coin de la maison.
 Latrina : ce sont les toilettes ( ou latrines) de la Domus
 Tridinium : salle à manger, des banquettes s'y trouvent pour permettre au domus de
s'allonger pour manger
 posticum : entrée secondaire, utilisée pour le service, elle donne sur l'arrière de la
maison.
Jardin romain (hortus). Péristyle.
Maison du Trifolium. Dougga. Tunisie.
Photographie : Graham Claytor
Powerpoint Templates
Page 59
Powerpoint Templates
Page 60
 La demeure du grand propriétaire est luxueuse et confortable. Elle est construite en
pierre de taille, avec des colonnades et des portiques.
 Elle possède de vastes salles à manger, des chambres pour l’été, d’autres pour
l’hiver. La plupart des pièces sont dallées et lambrissées de marbre.
 Les murs et sols sont parfois composés de fresques en mosaïque.
Mosaïques intérieures d’une demeure
romaine.
Powerpoint Templates
Page 61
 L'insula est une habitation,
apparentée à un appartement qui
servait de logement à un bon
nombre de pauvres de la Rome
Antique.
 Les insula sont des immeubles
collectifs de 2 à 5 étages.
 Elles sont un style d'habitation qui
apparaissent à la fin du Ier siècle
avant J.C, une sorte de réplique des
maisons hautes de Carthage qui
atteignaient jusqu'à sept étages et
qui étaient faites de briques. Leur
nombre augmenta à la fin de la
République, ce qui fit d'elles le
centre urbain de Rome au début de
l'Empire.
Powerpoint Templates
Page 62
 Le rez-de-chaussée ne compte pas d'appartements mais des boutiques,
des bains, des toilettes.
 L'escalier, jusqu'au premier étage, est construit en pierre puis en bois.
 Enfin, contrairement aux domus, des fenêtres et de petits balcons
donnent sur la rue bruyante et agitée.
 L'eau n'arrive pas aux étages et il est possible de faire appel aux services
de "l'aquarius", petit porteur d'eau public moyennant une modeste
rétribution.
Tandis que la maison romaine
traditionnelle se referme sur elle
même avec toutes ses pièces,
donnant sur une cour intérieure,
(introvertie), l'insula elle ouvre
ses fenêtres et ses portes sur
l'extérieur (extravertie).
Powerpoint Templates
Page 63
 A SAVOIR :
 Au II ème siècle avant J.C les architectes romains construisaient des bâtiments
avec "l'opus quadratem" qui consiste à construire les différents bâtiments avec
des grosses pierres régulières et parallépipèdiques.
 Mais par la suite cette façon de faire fut changée par "l'opus incertum": les
bâtiments sont construits en petites pierres taillées grossièrement, reliées par du
mortier. Cette méthode fut remplacée par "l'opus reticulatum" : avec des pierres
régulière pour dessiner une trame semblable à un filet.
 Peu après les édifices sont construits avec des pierres identiques, depuis les
maçons spécialisés ne sont plus indispensables.
L'Opus Romain est un terme générique utilisé pour désigner un dallage
appareillé de dalles carrées et rectangulaires.
Powerpoint Templates
Page 64
-Les romains furent les premiers à maitriser la construction des arches. Les
voûtes en brique renforcées de béton pouvaient se passer des colonnes.
 Dans un amphithéâtre, les forces exercées par le poids des superstructures sont
transmises horizontalement par des clés de voûtes des arches.
 Mortier romain antique
 Le mortier romain de l'Antiquité était composé d'une partie de chaux pour trois
parties de sable fin. Grâce à la chaux et au processus chimique de
carbonatation, le mortier romain durcit en vieillissant, ce qui explique son
extraordinaire conservation pendant des siècles.
Powerpoint Templates
Page 65
 L’usage des matériaux variait selon le besoin et le type de construction, mais
aussi dépend des périodes dans les quelles les constructions ont été édifiées.
 Le bois était employé dans les appuis et les toits.
 La brique non cuite été utilisée dans la construction des murs des habitations
Powerpoint Templates
Page 66
 Construction par concrétion(ciment)
 C’est un mode de construction privilégié à partir de l’empire
et la fin de la république
 Les romains utilisaient le ciment hydrofuge (ceamentum) très
résistant composé de chaux, de pouzzolane ou blocage de
pierres ou de briques écrasées.
 Pouzzolane: roche naturelle constituée par des projections
volcaniques basaltiques ou composition proche
 utilisation du système arc /voutes qui va remplacer le
système à entablement
Une concrétion est la réunion de
différents corps chimiques et physiques
qui se solidifient ensemble.
Powerpoint Templates
Page 67
La voûte est un plancher construit en
brique, moellon ou en pierre (pierre de
calcaire taillée), dont le dessous est fait
en arc ou en Plate-bande: Lorsqu'il est
construit en pierre, il est formé par
des voussoirs ou claveaux qui, par leurs
dispositions, se soutiennent ensemble: On
donne aux voûtes différentes dénominations,
Arc - Structure concave qui a la forme
de l'arc d'une courbe et qui sert comme
de support intérieur à tout ce qui pose
dessus
reposant sur deux points d’appui,
les piédroits, et destiné à couvrir
une baie, une ouverture, ou une
distance à l’intérieur d’une maçonnerie
de mur plein (arc aveugle)1. On
distingue de nombreuses sortes d'arc,
en fonction de leur forme.
Powerpoint Templates
Page 68
La construction des voutes par
concrétion;
•Ossature légère portante
(briques et dalles) surmontée
de lits en ciments
•Contre forts ou voûtes
orthogonales pour contenir les
poussées
Powerpoint Templates
Page 69
les chapiteaux des 3 ordres grecs : doriques, ioniques corinthiens . Les Romains ont
enrichi le chapiteau corinthien en incluant des animaux et des personnages entre les
feuilles d’acanthe ; ils ont aussi créé un chapiteau composite en mêlant volutes
ioniques et feuilles d’acanthe corinthiennes.
Dorique romain: Il a une base, parfois il manque de triglyphes.
Toscan: C’est un dorique romain austère issu de l’art étrusque, il n’a pas de
cannelures.
triglyphes.
Powerpoint Templates
Page 70
L’ionique romain ressemble beaucoup à l’ionique grec.
Le corinthien représentait l’ordre romain par excellence, il était légèrement
modifié au niveau du chapiteau.
Le composite: C’est un ordre qui mixe les deux précédents en surmontant le
corinthien de volutes ioniques.
Par la suite, il y a eu de multiples réinterprétations de ces ordres et
apparition de nouvelles formes.
Colonnes romaines
Powerpoint Templates
Page 71
L’arcade romaine: c’est un élément romain par excellence, d’origine étrusque,
systématisé par la Rome impériale.
Elle est caractérisée par:-Un arc en plein cintre reposant sur des pied droits
(imposte)
-Un encadrement par colonne ou pilastre semi-engagés
-Un entablement monolithe faisant simplement décharge
Powerpoint Templates
Page 72
Les arcs appareillés
La plupart du temps, la voûte en berceau plein cintre et brisée est elle-même soutenue
à intervalles réguliers par des arcs de pierre épousant parfaitement sa forme et prenant
appui sur les colonnes et leurs chapiteaux.
On appelle ces arcs « appareillés », car construits avec des pierres soigneusement
taillées, afin que les faces des pierres s’appliquent exactement l’une sur l’autre.
Chaque pierre taillée se nomme claveau. La pierre centrale s’appelle « clef de voûte ».
Powerpoint Templates
Page 73
Les Africains et la domination de Rome - Tadeusz Kotula- article-
Paul-Albert Février, Approches du Maghreb romain
ADAM, J. P. (2005), La construction romaine, Paris, Picard.
BARRAL I ALTER, X. (1997), Haut Moyen Âge : de l’antiquité tardive à l’an 1000, Cologne,
Taschen.
CHARLES-PICARD, G. (1962), L’Art romain, Paris, P.U.F.
COLE, E. (2003), Grammaire de l’architecture, Paris, Dessain et Tolra.
F. CONTI, M. C. GOZZOLI, (1998) Connaître l’art, Roman, Gothique, Baroque, Renaissance,
Comptoir du Livre, Paris.
DAVEY, N. (1961), A History of Building Materials, Londres.
DUBY, G. (1966), Le Moyen Âge, 2, L’Europe des cathédrales, Genève.
GINOUVES, R., MARTIN, R. (1985), Dictionnaire méthodique de l’architecture grecque et
romaine, 3 vol., Écoles françaises d’Athènes et de Rome.
MANGO, C. (1993), Architecture byzantine, Paris, Gallimard.
MUMFORD, L. (1964), La cité à travers l’histoire, Paris, Seuil.
PERRAULT, C. (1988), Les dix livres d’architecture de Vitruve, Liège, Pierre Mardaga.
SUTTON, I. (2001), L’architecture occidentale de la Grèce antique à nos jours, Paris, Thames
& Hudson.
TARICAT, J. (2003), Histoires d’architecture, Marseille, Éditions Parenthèses.
VERGARA, L., TOMASELLA G.M.D. (2001), Reconnaître les styles architecturaux : de la
préhistoire à l’architecture contemporaine, Paris, De Vecchi.
WARD-PERKINS, J.B. (1994), Architecture romaine, Paris, Gallimard.
Ballu, Albert Les ruines de Timgad (antique Thamugadi) (Band 2): Nouvelles
découvertes — Paris, 1903

Contenu connexe

Tendances

exposé sur l'architecture paléochrétienne
exposé sur l'architecture paléochrétienneexposé sur l'architecture paléochrétienne
exposé sur l'architecture paléochrétienne
Houmour sabrine
 
Architecture gothique
Architecture gothiqueArchitecture gothique
Architecture gothique
kheireddine bakhouche
 
analyse de site urbanisme.pptx
analyse de site urbanisme.pptxanalyse de site urbanisme.pptx
analyse de site urbanisme.pptx
AMINFERNANE
 
Voute,coupole,minaret
Voute,coupole,minaretVoute,coupole,minaret
Voute,coupole,minaret
BOUZIDA Djihene
 
Hich-tech Architecture
Hich-tech ArchitectureHich-tech Architecture
Architecture islamique — Wikipédia.pdf
Architecture islamique — Wikipédia.pdfArchitecture islamique — Wikipédia.pdf
Architecture islamique — Wikipédia.pdf
ssuser0b0254
 
02 préhistoire
02 préhistoire02 préhistoire
02 préhistoire
hicham younes
 
Histoire de tlemcen
Histoire de tlemcenHistoire de tlemcen
Histoire de tlemcen
MaNar36
 
architecture islamique
architecture islamiquearchitecture islamique
architecture islamique
hicham younes
 
La grande mosquée des Omeyyades à Damas
La grande mosquée des Omeyyades à DamasLa grande mosquée des Omeyyades à Damas
La grande mosquée des Omeyyades à Damas
Nadine Mignet
 
la grande mosquée du Cordoue
la grande mosquée du Cordouela grande mosquée du Cordoue
la grande mosquée du Cordoue
Sami Sahli
 
S1 architecture grecque
S1  architecture grecqueS1  architecture grecque
S1 architecture grecque
LucileZac
 
Boufarik
BoufarikBoufarik
Boufarik
Sami Sahli
 
L'architecture religieuse
L'architecture religieuseL'architecture religieuse
L'architecture religieuse
hudie
 
Les merinides zianides hafsides
Les  merinides  zianides hafsidesLes  merinides  zianides hafsides
Les merinides zianides hafsides
architecture générale
 
Les villes coloniales au Maghreb
Les villes coloniales au Maghreb Les villes coloniales au Maghreb
Les villes coloniales au Maghreb
sarah barkat
 

Tendances (20)

exposé sur l'architecture paléochrétienne
exposé sur l'architecture paléochrétienneexposé sur l'architecture paléochrétienne
exposé sur l'architecture paléochrétienne
 
Architecture gothique
Architecture gothiqueArchitecture gothique
Architecture gothique
 
analyse de site urbanisme.pptx
analyse de site urbanisme.pptxanalyse de site urbanisme.pptx
analyse de site urbanisme.pptx
 
Voute,coupole,minaret
Voute,coupole,minaretVoute,coupole,minaret
Voute,coupole,minaret
 
Hich-tech Architecture
Hich-tech ArchitectureHich-tech Architecture
Hich-tech Architecture
 
Pouillon
PouillonPouillon
Pouillon
 
03 mésopotamie
03 mésopotamie03 mésopotamie
03 mésopotamie
 
Architecture islamique — Wikipédia.pdf
Architecture islamique — Wikipédia.pdfArchitecture islamique — Wikipédia.pdf
Architecture islamique — Wikipédia.pdf
 
02 préhistoire
02 préhistoire02 préhistoire
02 préhistoire
 
Histoire de tlemcen
Histoire de tlemcenHistoire de tlemcen
Histoire de tlemcen
 
architecture islamique
architecture islamiquearchitecture islamique
architecture islamique
 
La casbah d'Alger
La casbah d'AlgerLa casbah d'Alger
La casbah d'Alger
 
La grande mosquée des Omeyyades à Damas
La grande mosquée des Omeyyades à DamasLa grande mosquée des Omeyyades à Damas
La grande mosquée des Omeyyades à Damas
 
la grande mosquée du Cordoue
la grande mosquée du Cordouela grande mosquée du Cordoue
la grande mosquée du Cordoue
 
Resumé de livre
Resumé de livreResumé de livre
Resumé de livre
 
S1 architecture grecque
S1  architecture grecqueS1  architecture grecque
S1 architecture grecque
 
Boufarik
BoufarikBoufarik
Boufarik
 
L'architecture religieuse
L'architecture religieuseL'architecture religieuse
L'architecture religieuse
 
Les merinides zianides hafsides
Les  merinides  zianides hafsidesLes  merinides  zianides hafsides
Les merinides zianides hafsides
 
Les villes coloniales au Maghreb
Les villes coloniales au Maghreb Les villes coloniales au Maghreb
Les villes coloniales au Maghreb
 

Similaire à architecture_romaine.pdf

Caractère urbain
Caractère urbainCaractère urbain
Caractère urbain
Sami Sahli
 
ARCHITECTURE FRANÇAISE- VIOLLET LE DUC 4
ARCHITECTURE FRANÇAISE- VIOLLET LE DUC 4ARCHITECTURE FRANÇAISE- VIOLLET LE DUC 4
ARCHITECTURE FRANÇAISE- VIOLLET LE DUC 4
BRIAN MOORE
 
Histoire architecture 1899 tome2
Histoire architecture 1899 tome2Histoire architecture 1899 tome2
Histoire architecture 1899 tome2
rabahrabah
 
Conquêtes, paix romaine et romanisation
Conquêtes, paix romaine et romanisationConquêtes, paix romaine et romanisation
Conquêtes, paix romaine et romanisation
Xavier Monty
 
Identité en architecture, pays, villes et architecture
Identité en architecture, pays, villes et architectureIdentité en architecture, pays, villes et architecture
Identité en architecture, pays, villes et architecture
NizarBouroukba
 
Trame historique 04
Trame historique 04Trame historique 04
Trame historique 04
Sami Sahli
 
Presentation histoire
Presentation histoirePresentation histoire
Presentation histoire
mercheguillen
 
Patrimoine "Djemila"
Patrimoine "Djemila"Patrimoine "Djemila"
Patrimoine "Djemila"
Imene Ferfache
 
Le monde romain
Le monde romainLe monde romain
Le monde romain
NadineHG
 
Présentazion m.a.nocco, Association Italia Nostra Roma, Italie
Présentazion m.a.nocco, Association Italia Nostra  Roma, ItaliePrésentazion m.a.nocco, Association Italia Nostra  Roma, Italie
Présentazion m.a.nocco, Association Italia Nostra Roma, Italie
Simone Petrucci
 
DIAPO Patrimoine Rome
DIAPO Patrimoine RomeDIAPO Patrimoine Rome
DIAPO Patrimoine Rome
Parchemin
 
Formes urbaines et architecturales
Formes urbaines et architecturalesFormes urbaines et architecturales
Formes urbaines et architecturales
Sami Sahli
 
L'architecture Byzantine.pdf
L'architecture  Byzantine.pdfL'architecture  Byzantine.pdf
L'architecture Byzantine.pdf
Sarah Sakura
 
Rome du mythe à l'histoire
Rome du mythe à l'histoire Rome du mythe à l'histoire
Rome du mythe à l'histoire
Xavier Monty
 
L'Empire : l'Empereur, la ville, la romanisation
L'Empire :  l'Empereur, la ville, la romanisationL'Empire :  l'Empereur, la ville, la romanisation
L'Empire : l'Empereur, la ville, la romanisation
mlaugel
 
Patrimoine mondiale
Patrimoine mondialePatrimoine mondiale
Patrimoine mondiale
Sami Sahli
 
cours
courscours
cours
houizot
 
Rome
RomeRome
Rome cites.pdf
Rome cites.pdfRome cites.pdf
Rome cites.pdf
NadineHG
 
Rome cites
Rome citesRome cites
Rome cites
HistoireGographie
 

Similaire à architecture_romaine.pdf (20)

Caractère urbain
Caractère urbainCaractère urbain
Caractère urbain
 
ARCHITECTURE FRANÇAISE- VIOLLET LE DUC 4
ARCHITECTURE FRANÇAISE- VIOLLET LE DUC 4ARCHITECTURE FRANÇAISE- VIOLLET LE DUC 4
ARCHITECTURE FRANÇAISE- VIOLLET LE DUC 4
 
Histoire architecture 1899 tome2
Histoire architecture 1899 tome2Histoire architecture 1899 tome2
Histoire architecture 1899 tome2
 
Conquêtes, paix romaine et romanisation
Conquêtes, paix romaine et romanisationConquêtes, paix romaine et romanisation
Conquêtes, paix romaine et romanisation
 
Identité en architecture, pays, villes et architecture
Identité en architecture, pays, villes et architectureIdentité en architecture, pays, villes et architecture
Identité en architecture, pays, villes et architecture
 
Trame historique 04
Trame historique 04Trame historique 04
Trame historique 04
 
Presentation histoire
Presentation histoirePresentation histoire
Presentation histoire
 
Patrimoine "Djemila"
Patrimoine "Djemila"Patrimoine "Djemila"
Patrimoine "Djemila"
 
Le monde romain
Le monde romainLe monde romain
Le monde romain
 
Présentazion m.a.nocco, Association Italia Nostra Roma, Italie
Présentazion m.a.nocco, Association Italia Nostra  Roma, ItaliePrésentazion m.a.nocco, Association Italia Nostra  Roma, Italie
Présentazion m.a.nocco, Association Italia Nostra Roma, Italie
 
DIAPO Patrimoine Rome
DIAPO Patrimoine RomeDIAPO Patrimoine Rome
DIAPO Patrimoine Rome
 
Formes urbaines et architecturales
Formes urbaines et architecturalesFormes urbaines et architecturales
Formes urbaines et architecturales
 
L'architecture Byzantine.pdf
L'architecture  Byzantine.pdfL'architecture  Byzantine.pdf
L'architecture Byzantine.pdf
 
Rome du mythe à l'histoire
Rome du mythe à l'histoire Rome du mythe à l'histoire
Rome du mythe à l'histoire
 
L'Empire : l'Empereur, la ville, la romanisation
L'Empire :  l'Empereur, la ville, la romanisationL'Empire :  l'Empereur, la ville, la romanisation
L'Empire : l'Empereur, la ville, la romanisation
 
Patrimoine mondiale
Patrimoine mondialePatrimoine mondiale
Patrimoine mondiale
 
cours
courscours
cours
 
Rome
RomeRome
Rome
 
Rome cites.pdf
Rome cites.pdfRome cites.pdf
Rome cites.pdf
 
Rome cites
Rome citesRome cites
Rome cites
 

Plus de AbdouCh13

çpufj,dghfgdsvqssfgtrqfgsdfqsdsfgehgh.pptx
çpufj,dghfgdsvqssfgtrqfgsdfqsdsfgehgh.pptxçpufj,dghfgdsvqssfgtrqfgsdfqsdsfgehgh.pptx
çpufj,dghfgdsvqssfgtrqfgsdfqsdsfgehgh.pptx
AbdouCh13
 
etude paysagérefiuflililfiufilfluliil.pptx
etude paysagérefiuflililfiufilfluliil.pptxetude paysagérefiuflililfiufilfluliil.pptx
etude paysagérefiuflililfiufilfluliil.pptx
AbdouCh13
 
rftleykuduykddkuydkuydkuykyuddkudukukyuky.pdf
rftleykuduykddkuydkuydkuykyuddkudukukyuky.pdfrftleykuduykddkuydkuydkuykyuddkudukukyuky.pdf
rftleykuduykddkuydkuydkuykyuddkudukukyuky.pdf
AbdouCh13
 
contreventement et joints .pdferetezrthrthyr
contreventement et joints .pdferetezrthrthyrcontreventement et joints .pdferetezrthrthyr
contreventement et joints .pdferetezrthrthyr
AbdouCh13
 
Resume_Hcaerqfrqhhqrrrqeqhrhh_S3.pdfreqh
Resume_Hcaerqfrqhhqrrrqeqhrhh_S3.pdfreqhResume_Hcaerqfrqhhqrrrqeqhrhh_S3.pdfreqh
Resume_Hcaerqfrqhhqrrrqeqhrhh_S3.pdfreqh
AbdouCh13
 
resume-THP.pptxdfgtrjdu(-yujy(èujèyujè-ie
resume-THP.pptxdfgtrjdu(-yujy(èujèyujè-ieresume-THP.pptxdfgtrjdu(-yujy(èujèyujè-ie
resume-THP.pptxdfgtrjdu(-yujy(èujèyujè-ie
AbdouCh13
 
Cours_1_LHABITATION_ELEMENTS_DE_DEFINITION.pdf
Cours_1_LHABITATION_ELEMENTS_DE_DEFINITION.pdfCours_1_LHABITATION_ELEMENTS_DE_DEFINITION.pdf
Cours_1_LHABITATION_ELEMENTS_DE_DEFINITION.pdf
AbdouCh13
 
Cours_2_INTEGRATION_DONNEES_ARCHITECTURALES_ET_URBAINES.pdf
Cours_2_INTEGRATION_DONNEES_ARCHITECTURALES_ET_URBAINES.pdfCours_2_INTEGRATION_DONNEES_ARCHITECTURALES_ET_URBAINES.pdf
Cours_2_INTEGRATION_DONNEES_ARCHITECTURALES_ET_URBAINES.pdf
AbdouCh13
 
éléments structuraux de batiment part 01.pdf
éléments structuraux de batiment part 01.pdféléments structuraux de batiment part 01.pdf
éléments structuraux de batiment part 01.pdf
AbdouCh13
 
les_debuts_islam_fina - Copie - Copie.pdf
les_debuts_islam_fina - Copie - Copie.pdfles_debuts_islam_fina - Copie - Copie.pdf
les_debuts_islam_fina - Copie - Copie.pdf
AbdouCh13
 
Cours_3_INTEGRATION_DONNEES_CLIMATIQUE.pdf
Cours_3_INTEGRATION_DONNEES_CLIMATIQUE.pdfCours_3_INTEGRATION_DONNEES_CLIMATIQUE.pdf
Cours_3_INTEGRATION_DONNEES_CLIMATIQUE.pdf
AbdouCh13
 
cours14_Structure_et_materiaux. (2).pdf
cours14_Structure_et_materiaux. (2).pdfcours14_Structure_et_materiaux. (2).pdf
cours14_Structure_et_materiaux. (2).pdf
AbdouCh13
 
Lois de composition, concepts essentiels-converted.pdf
Lois de composition, concepts essentiels-converted.pdfLois de composition, concepts essentiels-converted.pdf
Lois de composition, concepts essentiels-converted.pdf
AbdouCh13
 
Exposée sur.pptx
Exposée sur.pptxExposée sur.pptx
Exposée sur.pptx
AbdouCh13
 
Cours_06__LArchitecture_PaleochretienneByzantine_.pdf
Cours_06__LArchitecture_PaleochretienneByzantine_.pdfCours_06__LArchitecture_PaleochretienneByzantine_.pdf
Cours_06__LArchitecture_PaleochretienneByzantine_.pdf
AbdouCh13
 

Plus de AbdouCh13 (15)

çpufj,dghfgdsvqssfgtrqfgsdfqsdsfgehgh.pptx
çpufj,dghfgdsvqssfgtrqfgsdfqsdsfgehgh.pptxçpufj,dghfgdsvqssfgtrqfgsdfqsdsfgehgh.pptx
çpufj,dghfgdsvqssfgtrqfgsdfqsdsfgehgh.pptx
 
etude paysagérefiuflililfiufilfluliil.pptx
etude paysagérefiuflililfiufilfluliil.pptxetude paysagérefiuflililfiufilfluliil.pptx
etude paysagérefiuflililfiufilfluliil.pptx
 
rftleykuduykddkuydkuydkuykyuddkudukukyuky.pdf
rftleykuduykddkuydkuydkuykyuddkudukukyuky.pdfrftleykuduykddkuydkuydkuykyuddkudukukyuky.pdf
rftleykuduykddkuydkuydkuykyuddkudukukyuky.pdf
 
contreventement et joints .pdferetezrthrthyr
contreventement et joints .pdferetezrthrthyrcontreventement et joints .pdferetezrthrthyr
contreventement et joints .pdferetezrthrthyr
 
Resume_Hcaerqfrqhhqrrrqeqhrhh_S3.pdfreqh
Resume_Hcaerqfrqhhqrrrqeqhrhh_S3.pdfreqhResume_Hcaerqfrqhhqrrrqeqhrhh_S3.pdfreqh
Resume_Hcaerqfrqhhqrrrqeqhrhh_S3.pdfreqh
 
resume-THP.pptxdfgtrjdu(-yujy(èujèyujè-ie
resume-THP.pptxdfgtrjdu(-yujy(èujèyujè-ieresume-THP.pptxdfgtrjdu(-yujy(èujèyujè-ie
resume-THP.pptxdfgtrjdu(-yujy(èujèyujè-ie
 
Cours_1_LHABITATION_ELEMENTS_DE_DEFINITION.pdf
Cours_1_LHABITATION_ELEMENTS_DE_DEFINITION.pdfCours_1_LHABITATION_ELEMENTS_DE_DEFINITION.pdf
Cours_1_LHABITATION_ELEMENTS_DE_DEFINITION.pdf
 
Cours_2_INTEGRATION_DONNEES_ARCHITECTURALES_ET_URBAINES.pdf
Cours_2_INTEGRATION_DONNEES_ARCHITECTURALES_ET_URBAINES.pdfCours_2_INTEGRATION_DONNEES_ARCHITECTURALES_ET_URBAINES.pdf
Cours_2_INTEGRATION_DONNEES_ARCHITECTURALES_ET_URBAINES.pdf
 
éléments structuraux de batiment part 01.pdf
éléments structuraux de batiment part 01.pdféléments structuraux de batiment part 01.pdf
éléments structuraux de batiment part 01.pdf
 
les_debuts_islam_fina - Copie - Copie.pdf
les_debuts_islam_fina - Copie - Copie.pdfles_debuts_islam_fina - Copie - Copie.pdf
les_debuts_islam_fina - Copie - Copie.pdf
 
Cours_3_INTEGRATION_DONNEES_CLIMATIQUE.pdf
Cours_3_INTEGRATION_DONNEES_CLIMATIQUE.pdfCours_3_INTEGRATION_DONNEES_CLIMATIQUE.pdf
Cours_3_INTEGRATION_DONNEES_CLIMATIQUE.pdf
 
cours14_Structure_et_materiaux. (2).pdf
cours14_Structure_et_materiaux. (2).pdfcours14_Structure_et_materiaux. (2).pdf
cours14_Structure_et_materiaux. (2).pdf
 
Lois de composition, concepts essentiels-converted.pdf
Lois de composition, concepts essentiels-converted.pdfLois de composition, concepts essentiels-converted.pdf
Lois de composition, concepts essentiels-converted.pdf
 
Exposée sur.pptx
Exposée sur.pptxExposée sur.pptx
Exposée sur.pptx
 
Cours_06__LArchitecture_PaleochretienneByzantine_.pdf
Cours_06__LArchitecture_PaleochretienneByzantine_.pdfCours_06__LArchitecture_PaleochretienneByzantine_.pdf
Cours_06__LArchitecture_PaleochretienneByzantine_.pdf
 

architecture_romaine.pdf

  • 1. Powerpoint Templates Page 1  L’ARCHITECTURE ROMAINE
  • 2. Powerpoint Templates Page 2  Les Romains conquièrent au IIe siècle av. J.-C. l'Afrique du Nord, la Grèce et l'Espagne, et assimilent les traditions architecturales de ces régions, en particulier celles de la Grèce.  Ils intègrent également le savoir-faire technique de leurs voisins immédiats en Italie centrale, les Étrusques. L’architecture romaine s’inspirera des mêmes principes que l’architecture grecque mais privilégiera les édifices utilitaires plutôt que religieux.  L'apport des Romains est surtout de l'ordre de la technique constructive :  utilisation de nouveaux matériaux (terre cuite, ciment, brique), perfectionnement de nouvelles structures (arc, voûte, dôme) déjà expérimentées par les Étrusques.  Le temple romain reprend le modèle grec, y ajoutant souvent une base élevée. Les monuments civils romains sont d'une taille et d'une complexité sans précédent. Les Romains vont construire des aqueducs (le pont du Gard), des bains publics (thermes de Caracalla), des basiliques (tribunaux), des théâtres, des arcs de triomphe, des amphithéâtres (le Colisée), des arènes et des palais.
  • 3. Powerpoint Templates Page 3  VIII°- 509 av. JC Domination étrusque ( art étrusque)  509 - 27 av. JC République ( art gréco-étrusque) - V sc-III s: domination progressive de l’Italie - II°- I°: guerres puniques et expansion Méditerranée (Grèce, Asie Mineure, Judée, Espagne, Gaule)  27 av. JC – 313 Empire Romain ( art romain à partir du I sc-av. JC ) -I°-II°: Haut Empire (Auguste, Tibère, Trajan, Flavi en, Hadrien) - III° et plus : « baroque romain »  313 – 476 Rome et Constantinople ( art chrétien et byzantin)  476 Fin de l’Empire d’Occident
  • 5. Powerpoint Templates Page 5  un aperçu général de l’évolution de Rome de sa fondation à la chute de l’Empire romain d’occident
  • 6. Powerpoint Templates Page 6 Carte de l’Empire romain à son apogée © DR
  • 7. Powerpoint Templates Page 7  La civilisation étrusque émerge en Italie à l'âge de fer (à partir du IXe 9ème siècle av. JC) sur la mer tyrrhénienne, et s’étend par la suite de la plaine Pô à la Campanie(VII e–VI e siècle av. JC).  Elle entre en contact avec les colonies grecques de l’Italie méridionale, en même temps, elle établie des échanges commerciaux avec d’autres civilisations méditerranéennes qui l’ont par la suite hautement influencée.
  • 9. Powerpoint Templates Page 9 ARCHITECTURE CARACTERISTIQUES ETRUSQUE • Edifice sur un podium (escalier frontal) et non pas stylobate • Temple prostyle • Cella précédée d’un pronaos ouvert : profond portique antérieur • Ordre toscan : dorique dépouillé (pas de cannelures)
  • 10. Powerpoint Templates Page 11  LES VILLES  La ville est une invention ancienne (la Mésopotamie avec quelques extensions jusqu'à l'Indus).  Les villes grecques et romaines ont de nombreux points communs, mais aussi des spécificités discernables, que se soit dans son organisation, dans sa gestion, ou encore dans son esthétique.  La place centrale; Chez les Grecs l'agora, chez les Romains le forum 1) LE PLAN HIPPODAMÉEN « en damier » * plan par lequel les rues se coupent en angle droit formant des îlots, des espaces individualisés. * Ces aménagements remontent au Ve siècle, à l'époque d'Hippodamos de Milet (1er urbaniste) * Le plan hippodaméen permet une utilisation rationnelle de l'espace. • Il permet de réserver des espaces à des fins spécifiques (Agora, temples, etc...). • Pour Milet, la construction est plus facile avec un quadrillage parfait. C'est l'image de la Grèce. LA GRÈCE ANTIQUE Plan de Milet
  • 11. Powerpoint Templates Page 12 La ville romaine s’organise selon deux axes majeurs qui la structurent. Ces deux axes sont le Cardo Maximus (N/S) et le Decuminus Maximus (E/O),qui se croisent a angle droit.
  • 12. Powerpoint Templates Page 13 Lorsque les Romains veulent construire une nouvelle urbs ou cité, ils choisissent d'abord un centre et y placent un instrument de visée, une groma (équerre) 1-ils déterminent une première ligne est-ouest, LE DECUMANUS; 2- ils établissent l'axe nord-sud, LE CARDO. 3- Ils tracent une ligne d'enceinte, le pomerium qui sépare l'urbs (l'espace urbain) de l'ager, (les terres cultivées). 4- Les portes de la ville sont aménagées sur les 4 côtés (A,B,C,D). 5- Le centre (point de rencontre des deux axes) est généralement choisi à l'emplacement le plus élevé de la cité pour former le Capitole de la cité (temple, forum, place publique,..). * Dans ce plan, les rues se coupent à angle droit et déterminent des espaces qui seront aménagés pour convenir aux diverses couches de la société romaine. Tracé schématique de la fondation d'une ville romaine
  • 13. Powerpoint Templates Page 14  La planification urbaine était conforme au quadrillage régulier des cités grecques, auquel on ajoute deux (le Cardo) et est-ouest (le Decumanus),  Le Cardo : rue primaire (axe grands axes nord-sud nord-sud) représentait l’axe du monde.  Le Decumanus : rue secondaire (axe est-ouest) représentait la course du soleil d’est en ouest.  Les rues principales mènent à quatre portes ouvertes dans les murs d’enceinte de la ville.  Un fossé qu’on appelait un mundus en indiquait le centre.  Plus tard quand Rome devint une grande cité, la subdivision en quatre parties fut maintenue et un forum fut créé à la place du mundus.  Situé à l’intersection des deux artères principales, le forum est une forme perfectionnée de l’agora grecque. Centre de la vie publique de la cité. Place fermée entourée de bâtiments publics (basilique, cour de justice, marché, temple, arc de triomphe…  Les Forums Impériaux sont une série de grandes places. Leur construction nécessita un siècle et demi (entre -46 et 113) . Elles se situent au cœur de la Rome des empereurs. *Caractère esthétique de l’urbanisme romain est défini par la conception spatiale. •le rapport entre les édifices est établi de façon à créer des unités spatiales • des édifices non pas isolés dans l’espace et disposés d’une façon que seule une façade est visible.
  • 15. Powerpoint Templates Page 16 Les caractéristiques de la voie romaine La voie romaine est une voie militaire rectiligne •La circulation domestique s’établie sur les bas-côtés •Elle est construite sur de fortes fondations et un dallage supérieur
  • 16. Powerpoint Templates Page 17  Rome : le rite légendaire de sa fondation est un héritage étrusque ( consultation des auspices, tracé, consécration par des sacrifices...)  La cité aux sept collines, avec son style de vie déjà confortable, possède très vite un grand pouvoir d'attraction. C'est à l'origine un village qui se transformera peu à peu en cité, puis en quelque sorte en «ville mondiale» (monde romain s'entend) ; tous les habitants de l'Empire romain auront la citoyenneté romaine.. Le monde est unifié, pourvu de garnisons, entouré de murs (les limes) et parcouru de routes comme une seule et même ville.  Le décor de la cité est en rapport avec son prestige et avec le souhait des dirigeants de garantir au peuple romain «le pain et les jeux» : lieux de pouvoir, lieux de spectacles, thermes, adduction d'eau, assainissement, arcs de triomphe...  Les cités romaines restent basées sur le modèle grec, avant de connaître une période de déclin liée aux invasions barbares du IIIe siècle.
  • 17. Powerpoint Templates Page 18  Rome passe par trois grandes étapes politiques:•  Le Royaume romain: Autour du 7ème siècle contrôle des Etrusques sur la région, formation d’une monarchie.  La République romaine: Vers la fin du 6ème siècle, perte du pouvoir des Etrusques, reprise du pouvoir par les Latins, création d’un gouvernement de forme républicaine à Rome.  L’Empire romain: Déclin des Etrusques à cause de l’influence grandissante de Rome.o273 av. J.-C. Rome devient la force dominante de la région.o265 av. J.- C. Conquête de toute la botte italienne.o264 Début des hostilités avec Carthage. 146 av. J.-C. Défaite définitive de Carthage.o146 av. J.-C. Conquête de la Grèce dans la bataille de Corinthe.oEntre 64 et 61 av. J.-C. Conquête de la Syrie, de la Phénicie et de Palestine.oEn 30 av. J.-C. Rome contrôle tout le bassin méditerranéen (dernière conquête l’Egypte). Cette multiplicité des influences culturelles qui marquent l’histoire de Rome dès ses débuts va influencer l’architecture romaine dont les manifestations seront complexes.
  • 18. Powerpoint Templates Page 19  Les connaissances techniques des Etrusques, excellents ingénieurs dans le domaine des ponts et chaussées, de la construction des tunnels et des voûtes furent approfondies.  L’influence de l’architecture grecque classique se limita par contre aux éléments purement décoratifs comme au Colisée, par exemple, où les ordres des colonnes furent plaqués sur les étages de la façade pour masquer les rangées d’arcades porteuses.
  • 19. Powerpoint Templates Page 20  On trouve dans l’architecture et l’urbanisme romains les 03 principes énumérés par VITRUVE (architecte romain 1er siècle);  FIRMITAS: solidité (fondation profonde)  UTILITAS: utilité (disposition commode et approprié)  VENUSTAS: beauté (aspect élégant, coordination des éléments, symétrie,..)  Ex typique: LE COLISEE; liaison entre l’ornementation, structure architecturale et Fonctionnalité. Reconstitution du Colisée
  • 20. Powerpoint Templates Page 21  La planification urbaine était conforme au quadrillage régulier des villes étrusques et des colonies grecques, auquel on ajouta deux grands axes nord- sud et est-ouest. Situé à l’intersection de ces deux artères principales, le forum était une forme perfectionnée de l’agora grecque.
  • 21. Powerpoint Templates Page 22  Le forum romain: Les Romains en firent une place fermée, entourée de bâtiments publics de plan généralement axial comme la basilique, marché couvert et cour de justice, d’arcs de triomphe ou de temples.  Le forum était pour les Romains la place publique où les citoyens se réunissaient pour marchander, traiter d'affaires politiques ou économiques.  C'était un lieu de rencontre qui facilitait la vie sociale où l'on pouvait trouver toute la population ainsi que de nombreux marchands.
  • 22. Powerpoint Templates Page 23 De plan sensiblement rectangulaire, bordé de portiques, décoré de statues, le Forum réunissait sur son pourtour les différents bâtiments de l'administration et de la vie publique ainsi que des temples.
  • 23. Powerpoint Templates Page 24 Il est composé de :Une place de sociabilité, de discussion. Des boutiques sur le coté rue. Une zone intérieur pour les services sociaux, politiques et administratifs. Un temple dédié au dieu principale de la cité.
  • 24. Powerpoint Templates Page 25  • Courtines avec tours (carrées ou circulaires)  • Portes à doubles arcades et galerie supérieure
  • 26. Powerpoint Templates Page 27  TEMPLE ROMAIN  Edifice à portique comme en Grèce, mais plan orienté comme chez les Etrusques  - stylobate remplacé par un podium à escalier frontal  - temple prostyle avec éventuellement colonnes engagées sur les face latérales stylobate Soubassement continu, orné de moulures, supportant une rangée de colonnes.
  • 27. Powerpoint Templates Page 28  • gradins édifiés si la topologie locale interdit un adossement au terrain  • mur de scène élevé avec décor  • Proscenium plus profond  • Galeries sous tribunes (accès, protection) : vomitoires
  • 28. Powerpoint Templates Page 29  LA PÉRIODE ROMAINE AU MAGHREB Étude de cas
  • 29. Powerpoint Templates LA PÉRIODE ROMAINE Étude de cas
  • 30. Powerpoint Templates Page 31 La romanisation du Nord de l’Afrique partir du milieu du IIe siècle av. J.-C., après la destruction de leurs rivaux carthaginois, les Romains s'installent lentement en Afrique du Nord. *une grande partie de l'Afrique du Nord (sauf la Tunisie qui devient rapidement une province romaine) restera longtemps sous l'autorité de rois berbères. Dans la première moitié du Ier siècle av. J.-C., la Numidie (est et centre de l'Algérie actuelle) devient des provinces romaines. L'ouest du Maghreb (ouest algérien et Maroc) forme le royaume de Maurétanie allié des romains n'est transformé en provinces romaines qu'en 42 ap.J.C. En 429 les Vandales, peuple germanique, pénètrent en Afrique du Nord et en chassent les Romains. De 146 avant J.C. à 439 : environ six siècles
  • 31. Powerpoint Templates Page 32 milieu du IIe siècle av. J.-C., la destruction de leurs rivaux carthaginois (03 guerres puniques) les Romains s'installent au Maghreb. divisée en quatre provinces qui étaient protégées par les "limes « - 1- L'EST tunisien devient la province romaine D'IFRIQIYYA, 2- L'OUESt tunisien et l'est algérien forment le royaume de Numidie, 3- le centre et l'ouest algérien, ainsi que le nord du Maroc, sont regroupés dans le royaume de Maurétanie. La romanisation du Nord de l’Afrique De 146 avant J.C. à 439 : environ six siècles Après À partir Parmi Les villes crées; *Volubilis au Maroc, *Timgad, Lambèse, Caesarea (Cherchell), Tebessa, Hippone (Annaba) en Algérie, *Tunisie, Ammaedara (Haïdra), Hadrumète (Sousse), Althiburos (Medeina), Thysdrus (El Djem)...
  • 32. Powerpoint Templates Page 33 Rome divisa l'Afrique du Nord « Maghreb » en quatre provinces : •la Proconsulaire « AFRICA » (capitale Carthage), • la Numidie, •les deux provinces procuratoriennes de Mauritanie, séparées par la Moulouya (un fleuve marocain)
  • 33. Powerpoint Templates Page 34  LES LIMES ensemble de fortifications
  • 34. Powerpoint Templates Page 35 •ville romaine, qui portait le nom deThamugadi •fondée par l'empereur Trajan en 100 et dotée du statut de colonie. •Thamugadi, nom indéclinable et non latin, est vraisemblablement le nom indigène du lieu • actuellement Situe à environ 30 kilomètres au sud- est de la ville de Batna, La fondation de la colonie de Timgad ne peut donc pas s'expliquer en termes de nécessité militaire, mais participe plutôt de l'exploitation du territoire provincial et de son maillage par des espaces civiques conçus comme l'effigie du peuple romain
  • 36. Powerpoint Templates Page 37 . Le plan initial de Timgad, quadrangulaire (géométrique). * on remarque un maillage hippodaméen, en damier La rigueur de la planification de l'espace urbain fit que Timgad est souvent cité comme exemple de ville romaine. . la ville a conservée dans ses grandes lignes l'image du camp romain.
  • 37. Powerpoint Templates Page 38  on observe des monuments révélateurs de l'urbanisme romain.  LES THERMES: Les thermes sont donc un lieu de sociabilité fondamental qui construit l'identité civique et municipale.  Pour Timgad, on est frappé par leur nombre et leur taille (hors les murs le pomerium ) * Quand on mesure la taille de la ville, on remarque qu'il y a trop de thermes pour le nombre d'habitants. * En effet, quand un camp légionnaire s'installe, c'est pour pacifier la région ; •quand la ville se dresse, c'est pour diffuser la romanisation dans les alentours. .quatorze thermes 14 recensés dans l’étude de Suzanne Germain Warot en 1969. *décorés par un nombre important de mosaïques .
  • 38. Powerpoint Templates Page 39 Une porte monumentale ouvrait sur la route de Cirta. Il n'en subsiste que les soubassements, mais on peut néanmoins observer deux petites salles qui étaient vraisemblablement destinées au corps de garde. •Cet édifice marque le début du cardo maximus; • Large de 5 m et longue de 180, cette voie pavée de dalles de calcaire bleuâtre déposées en biais pour amoindrir l'usure provoquée par le roulement des voitures - était bordée d'un portique à colonnes.
  • 39. Powerpoint Templates Page 40 Le forum et le théâtre de Timgad sont situés au cœur du quadrilatère de la ville, où ils occupent plusieurs îlots, définis par la trame des rues orthogonales.
  • 40. Powerpoint Templates Page 41 Le forum ‘A’, de plan rectangulaire et bordé par quatre portiques délimitait un espace fermé, ordonné, accueillant de nombreuses activités, il formait le cœur politique et social de la cité. Il abritait la curie, une basilique civile et un seul temple. La curie ‘C’ une petite salle (lieu de réunion), précédée d'un portique, ornée de statues et revêtue de marbre. La basilique ‘B’ lui faisait face, occupant la façade orientale du forum. Une abside au nord donnait une axialité à cette vaste salle qui accueillait les activités judiciaires. Le forum était décoré de nombreuses statues, au moins une trentaine. A: Forum. B: Basilique C: Curie. C‘: Official Building. D: Small Temple. E: Latrine. F: Atrium. abside portique portique
  • 41. Powerpoint Templates Page 42 Le théâtre est le principal édifice de spectacle à Timgad où l'on n'a pas retrouvé trace d'un amphithéâtre. Situé au sud du forum, au flanc dune colline, le théâtre, avec une cavea de 63m de diamètre, pouvait accueillir environ 3500 personnes. cavea « creux », désigne la partie d'un théâtre où se trouvent les gradins.
  • 42. Powerpoint Templates Page 43 *La bibliothèque était organisée autour d'un portique à trois côtés ouvrant largement sur la rue. Face à la rue, au fond du portique, une grande salle semi-circulaire en abside était aménagée avec des niches destinées à accueillir les ouvrages. De part et d'autre six salles annexes donnaient sur le portique. Elle est située au cœur de la ville(importance qu’elle avait dans la culture urbaine) maquette de la bibliothèque de Timgad
  • 43. Powerpoint Templates Page 44 * le Capitole qui est un temple monumental et l'édifice le plus important de la cité malgré sa position excentrée sur la bordure sud-ouest de la périphérie de la cité. * Lieu de la religion traditionnelle impériale « le temple principal ». * Le temple s'élève sur la " cella " qui est une masse gigantesque de pierres. * Il mesure quatre-vingts 80m de côté. * Au pied de sa façade, s'étend une cour importante (sacrifices). * La façade est composée d'un portique aux nombreuses colonnes. •Par les trente-huit 38 marches d'un monumental escalier on parvient au sanctuaire. Cette salle décorée de marbre renferme les images des trois divinités auxquelles le temple est consacré, •entourée d'une imposante colonnade de douze à quatorze (12-14) mètres de haut. Sanctuaire
  • 44. Powerpoint Templates Page 45 L'arc dit de Trajan à l'extrémité du decumanus. avenue  La large avenue qui passe devant le capitole aboutit au nord à l'arc de triomphe  célèbre les victoires impériales  érigé à l'entrée ouest du decumanus maximus. Peu avant la fin du IIe siècle, la porte utilitaire fut remplacée par un arc de triomphe appelé « ARC DE TRAJAN »
  • 45. Powerpoint Templates Page 46 La large baie centrale permettait le passage des véhicules Aux piétons étaient réservées les deux baies latérales, Au-dessus de ces baies et sur les deux faces maitresses, sont creusées des niches rectangulaires ornées de colonnettes destinées à recevoir des statues, dominées par des voûtes en arceau assises sur des colonnes corinthiennes détachées. Quatre colonnes montées sur piédestal pour chaque face principale. L’ensemble couronné par un Attique 6m 3.75m niches voûtes en arceau colonnes corinthiennes Attique
  • 46. Powerpoint Templates Page 47 corbeaux Dé du piédestal voûtes en arceau
  • 47. Powerpoint Templates Page 48  La maison en question est la plus vaste ’déblayé jusqu’ ici à Timgad.  Se trouve en haut de la voie capitoline.  D’une forme de rectangle de 62m de long sur 36.5m de large c-àd d’une surface de 2 263m².  Type d’habitation antique complète avec deux grandes devisions:  l’atrium ‘cavaedium’; ses dépendances réservées aux visiteurs  Le peristylium; salle intimes Plotius Faustus Sertius était un riche personnage de rang équestre
  • 48. Powerpoint Templates Page 49 Volubilis La ville romaine de Volubilis, près de Meknès, au Maroc
  • 49. Powerpoint Templates Page 50 Au cœur de Volubilis, de grands édifices rappellent la grandeur de Rome (arc de triomphe) dédié à l’Empereur Caracalla. On aperçoit aussi le capitole, les demeures aux colonnes et la porte de Tanger.
  • 50. Powerpoint Templates Page 51 Tipaza : la plus ancienne (IV Av. JC.) dotée d'un théâtre, amphithéâtre, d'arc de triomphe et d'un forum entouré d'un capitole, curie et basilique.
  • 51. Powerpoint Templates Page 52  L’ARCHITECTURE ROMAINE * suite
  • 52. Powerpoint Templates Page 53  L'architecture est le domaine dans lequel les Romains excellent. Ils s'inspirent de l'architecture étrusque et savent exploiter et renouveler l'architecture grecque.  L'architecture romaine se développe dès la période royale.  Elle connaît alors l'influence de l'architecture étrusque. Les Romains reprennent d'ailleurs le plan de la demeure étrusque pour créer la domus.  Les Etrusques introduisent également dans l'architecture romaine l'usage des arcs et des voûtes en plein cintre. Ces voûtes permettent désormais aux Romains d'aménager des couloirs et des égouts. Aqueduc (le pont du Gard)
  • 53. Powerpoint Templates Page 54  Sous la République; l'architecture romaine est fortement influencée par l'architecture grecque.  Elle utilise à son profit les trois ordres grecs. La maison romaine bénéficie elle aussi des apports de l'architecture grecque.  Les Romains s'inspirent des cours intérieures grecques et les adaptent aux demeures romaines, créant ainsi les jardins à péristyle.  Cependant les monuments romains reprennent encore les schémas des constructions grecques. Les temples romains, par exemple, sont construits sur un modèle très proche de celui des temples grecs. Mais l'architecture romaine commence à créer ses propres monuments. C'est ainsi qu'apparaît l'amphithéâtre en Italie, au cours du IIe siècle avant J.-C.  Les Romains déclinent avec succès l'usage de l'arc dans leurs constructions. Les arcs de décharge permettent de développent une architecture monumentale audacieuse. Vue à L'amphithéâtre à L'intérieur De Colosseum à Rome, Italie
  • 54. Powerpoint Templates Page 55  A l'époque impériale, l'architecture romaine prend son essor.  Les Romains innovent aussi et créent des demeures à l'architecture complexe, des monuments et des modèles architecturaux qui deviennent caractéristiques de la civilisation romaine tant au niveau technique que du point du type de constructions.  C'est ainsi que se développent aqueducs et thermes sur tout le territoire romain. Les thermes de Dioclétien sur la maquette de Rome Vestiges des thermes de Dioclétien à Rome.
  • 55. Powerpoint Templates Page 56  L'habitat romain est le premier vecteur de la romanisation.  Les types d'habitations romaines les plus connus sont la domus, la villa et l'insula.  L'habitat pauvre ne laisse guère de vestiges car les matériaux sont plus fragiles et les techniques de construction plus sommaires.  Les maisons des populations pauvres étant plus rares et moins biens conservées, nous connaissons donc bien mieux les villas, habitats des classes privilégiées et les riches domus. Pour ce qui est de l'immeuble romain, l'insula, le constat est le même : les étages supérieurs, réservées aux pauvres sont rarement conservés car construits avec des matériaux légers et fragiles.  La maison romaine connaîtra diverses influences : une première influence étrusque puis une influence grecque. Mais le génie romain s'illustre dans le développement de plans variés et l'aménagement de systèmes originaux : distribution et évacuation des eaux, décors.
  • 56. Powerpoint Templates Page 57  La domus est composée de:  •Officina ou taberna: boutique ou taverne gérée par le dominus qui est le maître de la maison.  •Vestibulum: entrée(hall)  •Atrium avec l'impluvium: A l'origine, cet espace central servait aussi bien de lieu de travail et de réunion que de cuisine et de salle à manger. C’était le foyer de la vie familiale.  •Cubicula: chambres ou pièces de repos où l'on peut s'allonger.  •Tablinum: bureau ouvert des deux côtés, il sert de salle de réception au dominus qui peut le fermer par des paravents en bois. Il marque la séparation avec la partie privée de la maison.
  • 57. Powerpoint Templates Page 58  Ala : Elle se trouve sur le flanc de la Domus et sert de petit salon au dominus  oecus : L'Oecus sert de grand salon au dominus, c'est là qu'il passera une petite partie de sa journée.  Perystylum : péristyle ( colonnade qui entoure un édifice, une cour) avec un petit jardin. Il est souvent agrémenté d'un bassin avec des poissons.  Culina : c'est la cuisine, elle se situe dans un coin de la maison.  Latrina : ce sont les toilettes ( ou latrines) de la Domus  Tridinium : salle à manger, des banquettes s'y trouvent pour permettre au domus de s'allonger pour manger  posticum : entrée secondaire, utilisée pour le service, elle donne sur l'arrière de la maison. Jardin romain (hortus). Péristyle. Maison du Trifolium. Dougga. Tunisie. Photographie : Graham Claytor
  • 59. Powerpoint Templates Page 60  La demeure du grand propriétaire est luxueuse et confortable. Elle est construite en pierre de taille, avec des colonnades et des portiques.  Elle possède de vastes salles à manger, des chambres pour l’été, d’autres pour l’hiver. La plupart des pièces sont dallées et lambrissées de marbre.  Les murs et sols sont parfois composés de fresques en mosaïque. Mosaïques intérieures d’une demeure romaine.
  • 60. Powerpoint Templates Page 61  L'insula est une habitation, apparentée à un appartement qui servait de logement à un bon nombre de pauvres de la Rome Antique.  Les insula sont des immeubles collectifs de 2 à 5 étages.  Elles sont un style d'habitation qui apparaissent à la fin du Ier siècle avant J.C, une sorte de réplique des maisons hautes de Carthage qui atteignaient jusqu'à sept étages et qui étaient faites de briques. Leur nombre augmenta à la fin de la République, ce qui fit d'elles le centre urbain de Rome au début de l'Empire.
  • 61. Powerpoint Templates Page 62  Le rez-de-chaussée ne compte pas d'appartements mais des boutiques, des bains, des toilettes.  L'escalier, jusqu'au premier étage, est construit en pierre puis en bois.  Enfin, contrairement aux domus, des fenêtres et de petits balcons donnent sur la rue bruyante et agitée.  L'eau n'arrive pas aux étages et il est possible de faire appel aux services de "l'aquarius", petit porteur d'eau public moyennant une modeste rétribution. Tandis que la maison romaine traditionnelle se referme sur elle même avec toutes ses pièces, donnant sur une cour intérieure, (introvertie), l'insula elle ouvre ses fenêtres et ses portes sur l'extérieur (extravertie).
  • 62. Powerpoint Templates Page 63  A SAVOIR :  Au II ème siècle avant J.C les architectes romains construisaient des bâtiments avec "l'opus quadratem" qui consiste à construire les différents bâtiments avec des grosses pierres régulières et parallépipèdiques.  Mais par la suite cette façon de faire fut changée par "l'opus incertum": les bâtiments sont construits en petites pierres taillées grossièrement, reliées par du mortier. Cette méthode fut remplacée par "l'opus reticulatum" : avec des pierres régulière pour dessiner une trame semblable à un filet.  Peu après les édifices sont construits avec des pierres identiques, depuis les maçons spécialisés ne sont plus indispensables. L'Opus Romain est un terme générique utilisé pour désigner un dallage appareillé de dalles carrées et rectangulaires.
  • 63. Powerpoint Templates Page 64 -Les romains furent les premiers à maitriser la construction des arches. Les voûtes en brique renforcées de béton pouvaient se passer des colonnes.  Dans un amphithéâtre, les forces exercées par le poids des superstructures sont transmises horizontalement par des clés de voûtes des arches.  Mortier romain antique  Le mortier romain de l'Antiquité était composé d'une partie de chaux pour trois parties de sable fin. Grâce à la chaux et au processus chimique de carbonatation, le mortier romain durcit en vieillissant, ce qui explique son extraordinaire conservation pendant des siècles.
  • 64. Powerpoint Templates Page 65  L’usage des matériaux variait selon le besoin et le type de construction, mais aussi dépend des périodes dans les quelles les constructions ont été édifiées.  Le bois était employé dans les appuis et les toits.  La brique non cuite été utilisée dans la construction des murs des habitations
  • 65. Powerpoint Templates Page 66  Construction par concrétion(ciment)  C’est un mode de construction privilégié à partir de l’empire et la fin de la république  Les romains utilisaient le ciment hydrofuge (ceamentum) très résistant composé de chaux, de pouzzolane ou blocage de pierres ou de briques écrasées.  Pouzzolane: roche naturelle constituée par des projections volcaniques basaltiques ou composition proche  utilisation du système arc /voutes qui va remplacer le système à entablement Une concrétion est la réunion de différents corps chimiques et physiques qui se solidifient ensemble.
  • 66. Powerpoint Templates Page 67 La voûte est un plancher construit en brique, moellon ou en pierre (pierre de calcaire taillée), dont le dessous est fait en arc ou en Plate-bande: Lorsqu'il est construit en pierre, il est formé par des voussoirs ou claveaux qui, par leurs dispositions, se soutiennent ensemble: On donne aux voûtes différentes dénominations, Arc - Structure concave qui a la forme de l'arc d'une courbe et qui sert comme de support intérieur à tout ce qui pose dessus reposant sur deux points d’appui, les piédroits, et destiné à couvrir une baie, une ouverture, ou une distance à l’intérieur d’une maçonnerie de mur plein (arc aveugle)1. On distingue de nombreuses sortes d'arc, en fonction de leur forme.
  • 67. Powerpoint Templates Page 68 La construction des voutes par concrétion; •Ossature légère portante (briques et dalles) surmontée de lits en ciments •Contre forts ou voûtes orthogonales pour contenir les poussées
  • 68. Powerpoint Templates Page 69 les chapiteaux des 3 ordres grecs : doriques, ioniques corinthiens . Les Romains ont enrichi le chapiteau corinthien en incluant des animaux et des personnages entre les feuilles d’acanthe ; ils ont aussi créé un chapiteau composite en mêlant volutes ioniques et feuilles d’acanthe corinthiennes. Dorique romain: Il a une base, parfois il manque de triglyphes. Toscan: C’est un dorique romain austère issu de l’art étrusque, il n’a pas de cannelures. triglyphes.
  • 69. Powerpoint Templates Page 70 L’ionique romain ressemble beaucoup à l’ionique grec. Le corinthien représentait l’ordre romain par excellence, il était légèrement modifié au niveau du chapiteau. Le composite: C’est un ordre qui mixe les deux précédents en surmontant le corinthien de volutes ioniques. Par la suite, il y a eu de multiples réinterprétations de ces ordres et apparition de nouvelles formes. Colonnes romaines
  • 70. Powerpoint Templates Page 71 L’arcade romaine: c’est un élément romain par excellence, d’origine étrusque, systématisé par la Rome impériale. Elle est caractérisée par:-Un arc en plein cintre reposant sur des pied droits (imposte) -Un encadrement par colonne ou pilastre semi-engagés -Un entablement monolithe faisant simplement décharge
  • 71. Powerpoint Templates Page 72 Les arcs appareillés La plupart du temps, la voûte en berceau plein cintre et brisée est elle-même soutenue à intervalles réguliers par des arcs de pierre épousant parfaitement sa forme et prenant appui sur les colonnes et leurs chapiteaux. On appelle ces arcs « appareillés », car construits avec des pierres soigneusement taillées, afin que les faces des pierres s’appliquent exactement l’une sur l’autre. Chaque pierre taillée se nomme claveau. La pierre centrale s’appelle « clef de voûte ».
  • 72. Powerpoint Templates Page 73 Les Africains et la domination de Rome - Tadeusz Kotula- article- Paul-Albert Février, Approches du Maghreb romain ADAM, J. P. (2005), La construction romaine, Paris, Picard. BARRAL I ALTER, X. (1997), Haut Moyen Âge : de l’antiquité tardive à l’an 1000, Cologne, Taschen. CHARLES-PICARD, G. (1962), L’Art romain, Paris, P.U.F. COLE, E. (2003), Grammaire de l’architecture, Paris, Dessain et Tolra. F. CONTI, M. C. GOZZOLI, (1998) Connaître l’art, Roman, Gothique, Baroque, Renaissance, Comptoir du Livre, Paris. DAVEY, N. (1961), A History of Building Materials, Londres. DUBY, G. (1966), Le Moyen Âge, 2, L’Europe des cathédrales, Genève. GINOUVES, R., MARTIN, R. (1985), Dictionnaire méthodique de l’architecture grecque et romaine, 3 vol., Écoles françaises d’Athènes et de Rome. MANGO, C. (1993), Architecture byzantine, Paris, Gallimard. MUMFORD, L. (1964), La cité à travers l’histoire, Paris, Seuil. PERRAULT, C. (1988), Les dix livres d’architecture de Vitruve, Liège, Pierre Mardaga. SUTTON, I. (2001), L’architecture occidentale de la Grèce antique à nos jours, Paris, Thames & Hudson. TARICAT, J. (2003), Histoires d’architecture, Marseille, Éditions Parenthèses. VERGARA, L., TOMASELLA G.M.D. (2001), Reconnaître les styles architecturaux : de la préhistoire à l’architecture contemporaine, Paris, De Vecchi. WARD-PERKINS, J.B. (1994), Architecture romaine, Paris, Gallimard. Ballu, Albert Les ruines de Timgad (antique Thamugadi) (Band 2): Nouvelles découvertes — Paris, 1903