Ce diaporama a bien été signalé.
Le téléchargement de votre SlideShare est en cours. ×

phases d'un projet (2022).pptx

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Chargement dans…3
×

Consultez-les par la suite

1 sur 46 Publicité
Publicité

Plus De Contenu Connexe

Plus récents (20)

Publicité

phases d'un projet (2022).pptx

  1. 1. PGC ETAPES POUR LA CONCRETISATION D’UN PROJET
  2. 2. Principe de la gestion budgétaire de chantier Préparation Suivi ETUDE METHODES BUDGET OBJECTIF ETUDE DE PRIX ENREGISTRE-MENT DES DEPENSES BUDGETS DEBLOQUES (Francs) ECARTS entre PREVU et REEL ANALYSE DES ECARTS ACTIONS CORRECTIVES PREVISION FIN DE CHANTIER AVANCEMENT DES TRAVAUX Conducteur de travaux POINTAGE DES HEURES BUDGETS DEBLOQUES (Heures) BILAN DE M.O. (Heures) ANALYSE DES ECARTS (Heures) ACTIONS CORRECTIVES SUR LA M.O. Chef de chantier
  3. 3. DEFINITION DE MARCHE PUBLIC Les marchés publics sont des contrats conclus à titre onéreux , par écrit ,entre un ou plusieurs opérateurs économiques et un ou plusieurs pouvoirs adjudicateurs et ayant pour objet l'exécution de travaux, la fourniture de produits ou la prestation de services.
  4. 4. Un marché public est un contrat Les marchés publics sont des contrats consacrant l’accord de volonté entre deux personnes dotées de la personnalité juridique, ce qui exclut notamment toute décision unilatérale. Un marché public est conclu à titre onéreux Le caractère onéreux exprime l’idée d’une charge pesant sur l’acheteur. Dans la majorité des cas, le marché donnera lieu au versement d’une somme d’argent. Un marché peut être passé avec des personnes publiques ou privées. Un marché est un contrat signé entre deux personnes distinctes dotées chacune de la personnalité juridique. Un marché public est un contrat qui doit répondre aux besoins de l’administration en matière de fournitures, services et travaux
  5. 5. L’objet du marché est un élément fondamental qui doit être précisément défini en vue de répondre à un besoin de la personne publique. - Les marchés publics se distinguent d’autres instruments 1 - Les marchés publics se distinguent des subventions . 2 - Les marchés publics se distinguent également des délégations de service public . 3 - Les marchés publics se distinguent d’un ensemble d’autres instruments juridiques relevant de la commande publique et permettant aux pouvoirs adjudicateurs d’associer des partenaires privés à la réalisation d’ouvrages .
  6. 6. Maître d’ouvrage + Utilisateurs et bénéficiaires Maître d’oeuvre ARCHITECTE BET BET BET CSPS CT Assureur Géomètre Géotecnicien Entreprises 1 2 6 7 3 4 5 8 O P C Programmiste AMO Administrations concernées : Ministeres, , Offices,Mairie, etc... METREUR Les acteurs d’une opération
  7. 7. Le maître de l'ouvrage est la personne physique ou morale, pour laquelle l'ouvrage est construit. MISSION DU MAITRE D’OUVRAGE a Obligations du maître d’ouvrage – s’assurer de la faisabilité et de l’opportunité de l’ouvrage, – déterminer la localisation de l’opération, – définir le programme et arrêter l’enveloppe financière prévisionnelle, – s’assurer du financement, – choisir le processus de réalisation et conclure les contrats ayant pour objet les études et l’exécution des travaux.
  8. 8. Le maître de l'ouvrage peut confier les études nécessaires à l'élaboration du programme et à la détermination de l'enveloppe financière prévisionnelle à une personne publique ou privée. Lorsque la réalisation, la réutilisation ou la réhabilitation d'un ouvrage ou d'un ensemble d'ouvrages relèvent simultanément de la compétence de plusieurs maîtres d'ouvrage, ces derniers peuvent désigner, par convention, celui d'entre eux qui assurera la maîtrise d'ouvrage de l'opération. Cette convention précise les conditions d'organisation de la maîtrise d'ouvrage exercée et en fixe le terme. Lorsque l'Etat confie à l'un de ses établissements publics la réalisation d'ouvrages ou de programmes d'investissement, il peut décider que cet établissement exercera la totalité des attributions de la maîtrise d'ouvrage.
  9. 9. Le maître de l'ouvrage est la personne physique ou morale, qui conçoit l'ouvrage et gère sa réalisation . MISSION DU MAITRE D’ŒUVRE a Le maître d’Œuvre est l’unique responsable de la conception et de l’exécution de l’ensemble des ouvrages à réaliser. Selon les missions confiées, il s’agit d’un architecte, d’un bureau d’études, d’une équipe constituée d’architectes et de bureaux d’études.
  10. 10. Éléments de mission de maîtrise d'oeuvre Les éléments de mission de maîtrise d’oeuvre sont les prestations confiées au maitre d’œuvre. Ces éléments sont : 1° Les études d’esquisse; 2° Les études d’avant-projet; 3° Les études de projet; 4° L’assistance apportée au maitre d’ouvrage pour la passation du contrat de travaux ; 5° Les études d’exécution ou l'examen de la conformité au projet et le visa de celles qui ont été faites par l'entrepreneur ; 6° La direction de l’exécution du contrat de travaux ; 7° L’ ordonnancement , le pilotage et la coordination du projet ( éventuellement); 8° L’assistance apportée au maitre d’ouvrage lors des opérations de réception et pendant la période de garantie de parfait achèvement.
  11. 11. Les entreprises sont liées par des contrats avec le maître de l’ouvrage, et son chargées par lui de :  L’exécution des travaux conformément aux contrats conclus sous la Direction exclusive du maître d’ oeuvre  La réalisation des études d’exécution (à défaut d’être confiées au maître d’œuvre mais c’est rare au Maroc) Les Entreprises
  12. 12. Autres intervenants
  13. 13. Maitre d’ouvrage délégué MOD Le maître d'ouvrage délégué est un mandataire qui exécute « pour le compte » du maître d'ouvrage et s'engage à mettre en oeuvre tous les moyens nécessaires pour réaliser l'ouvrage. Le maître d'ouvrage principal conserve un droit de regard sur l'exécution des missions de son délégué qui doit lui rendre compte de ses activités. Les attributions sont : 1° La définition des conditions administratives et techniques selon lesquelles l’ouvrage sera étudié et exécuté ; 2° La préparation, la passation, la signature, après approbation du choix de l’attributaire, du marché public de maîtrise d’œuvre ainsi que le suivi de son exécution ; 3° L’approbation des études d’avant-projet et des études de projet du maître d’œuvre ; 4° La préparation, la passation, la signature, après approbation du choix des attributaires, des marchés publics de travaux, ainsi que le suivi de leur exécution ; 5° Le versement de la rémunération du maître d’œuvre et le paiement des marchés publics de travaux ; 6° La réception de l’ouvrage.
  14. 14. L’assistance au maître de l’ouvrage Le maitre d’ouvrage peut éventuellement faire appel à un assistant au maitre d’’ouvrage dans les compétences telles que:  Stratégie patrimoniale ·  Finance, économie  Technique, architecture, urbanisme  Organisation, planification ·  Administration, juridique ·  Exploitation, maintenance ·  Programmation déclinées en opérations courantes,  Opérations complexes,  Compétences spécifiques ou particulières.
  15. 15. Programmiste : le maitre d’ouvrage peut confier l’élaboration du programme et de l’enveloppe financière à un tiers appelé « programmiste » . Il peut être confié à un programmiste tout ou partie des prestations suivantes :  études pré -opérationnelles ·  avant programme  programme de consultation ·  programme technique détaillé ·  assistance lors du concours ·  mise au point programme projet jusqu’à l’APD ·  autres programmes : programme de la signalétique ,programme du mobilier…
  16. 16. Mission Ordonnancement, Pilotage, Coordi nation (OPC) Ordonnancement : L’ordonnancement d’un chantier ou d’une étude consiste à découper la mission en tâches élémentaires et à déterminer les contraintes qui lient ou caractérisent ces tâches. La planification: consiste à affecter prévisionnellement à chaque tâche élémentaire définie par l’ordonnancement un certain nombre de paramètres (moyens en hommes et matériel à dégager) en vue de la planification dans le temps des interventions des entreprises . Pilotage Le pilotage consiste à organise la direction d’un chantier ou d’une étude conformément aux objectifs fixés par le calendrier. Coordination : La coordination a pour objectif l’harmonisation des relations entres les différents intervenants : Entreprises, Maître d’œuvre, Maître d’ouvrage, etc.
  17. 17. Le contrôle technique des ouvrages a pour objectif de prévenir les aléas techniques lors de la conception et de la réalisation des ouvrages, aléas pouvant engendrer des risques liés à la solidité de l’ouvrage et à la sécurité des personnes. Mission du bureau de contrôle
  18. 18. Missions du bureau de contrôle  Mission L: vise la solidité des voiries et réseaux divers privatifs, fondations, ossatures, ouvrages assurant le clos et le couvert ainsi que pour les bâtiments des éléments d’équipement indissociables, ceux qui ne peuvent être retirés sans mettre en cause l’intégrité des ouvrages;  Mission LP : intègre la mission L ; en outre elle s’étend à la solidité relative aux éléments d’équipement dissociables, ceux qui peuvent être retirés sans porter atteinte aux ouvrages ci-dessus (les cloisons, par exemple).  Mission LE : réhabilitation ou transformation. Après l’examen de l’état apparent ou l’analyse d’un diagnostic fourni, le contrôleur vérifie que les travaux neufs ne compromettent pas la solidité des parties anciennes.  Mission AV, vise la stabilité des constructions avoisinantes. Le contrôleur vérifie que la réalisation de fondations et d’infrastructures de l’ouvrage neuf ne compromet pas la stabilité des constructions avoisinantes impactées par les travaux.  Mission PH, relative à l’isolation acoustique des bâtiments  Mission TH, relative à l’isolation thermique et aux économies d’énergie  Mission HAND et Brd, relatives au respect des prescriptions réglementaires pour l’accès des personnes handicapées et des brancards.
  19. 19.  Mission ENV: complète les missions sécurité dans les installations classées pour la protection de l’environnement (risques d’incendie ou d’explosion).  Mission HYSh ou HYSa : missions complémentaires relatives à l’hygiène et à la santé, dans les bâtiments d’habitation (h) et autres constructions (a) : aération, eau, sanitaires, effluents, déchets…  Mission CABL: concerne la vérification des précâblages informatiques et téléphoniques par rapport aux spécifications contractuelles.  Mission CD: relative au comportement dynamique des supports de machines, notamment lorsque leurs déplacements successifs sont susceptibles d’affecter le fonctionnement des machines ou la résistance des structures supports.  Mission SH, SEI ou STI : elatives à la sécurité des personnes dans les habitations, les ERP et IGH, les bâtiments tertiaires et industriels.  Mission PV : relative au récolement des procès-verbaux.  Mission PS : relative la sécurité des personnes dans les constructions en cas de séisme. Missions du bureau de contrôle ( Suite)
  20. 20. Missions géotechniques G1 – Études géotechniques préalables  Mission G1 ES – Étude de Site les missions géotechniques G1 ES permettent de définir le modèle géologique préalable du site. Mais également les recommandations en vue d’y implanter un ouvrage (défini ou non). Et enfin, de faire la première identification des risques géologiques du site à travers son enquête documentaire.  Mission G1 PGC – Principes Généraux de Construction les missions géotechniques G1 PGC assurent la définition des principes généraux de construction possibles dans le cadre de votre projet .. En effet, ces dernières s’appuient sur la définition, la réalisation et/ou le suivi de programmes d’investigations géotechniques précis.
  21. 21. G2 – Étude géotechnique de conception  Mission G2 AVP – Avant Projet les missions géotechniques G2 AVP étudient les principes constructifs et d’adaptation du projet au sol envisageables. De plus, elles donnent une ébauche dimensionnelle d’un profil type pour chaque ouvrage géotechnique. Également, elles se basent sur la définition, la réalisation et/ou le suivi de programmes d’investigations géotechniques stricts. Enfin, elles permettent une première approche des quantités.  Mission G2 PRO – Phase Projet Pour continuer, les missions géotechniques G2 PRO donnent une synthèse actualisée du site, les méthodes d’exécution pour les ouvrages géotechniques, ainsi que les valeurs seuils associées. Mais également toutes les notes de calcul des dimensionnements optimisés pour l’ensemble des ouvrages géotechniques et pour toutes les phases de la construction. Ainsi, elles permettent une approche des quantités-délais-coûts d’exécution de ces ouvrages. .  Mission G2 DCE/ACT les missions géotechniques G2 DCE/ACT consistent à établir les documents nécessaires à la consultation des entreprises pour l’exécution des ouvrages géotechniques. Mais aussi, permettre au laboratoire d’ assister le MO lors de l’analyse technique des offres et de la sélection des différentes entreprises. Missions géotechniques ( Suite)
  22. 22. G3 – Étude et suivi géotechnique d’exécution Étude Les missions géotechniques G3 en phase Étude permettent d’étudier dans le détail les ouvrages géotechniques. Par exemple : hypothèses, définition et dimensionnement, méthodes, conditions d’exécution, etc… Une fois de plus, des investigations complémentaires peuvent être faites, si besoin. Suivi Les missions géotechniques G3 en phase Suivi assurent le suivi de l’exécution des ouvrages géotechniques. Également, elles consistent à vérifier les données. Puis, à participer à la rédaction du dossier de fin de travaux et des recommandations de maintenance de vos ouvrages géotechniques. Missions géotechniques ( Suite)
  23. 23. G4 – Supervision géotechnique d’exécution Étude Tout d’abord, les missions géotechniques G4 (étude d’exécution) établissent des avis sur l’étude géotechnique d’exécution, sur les potentielles adaptations des ouvrages géotechniques proposées par l’entreprise. Et également sur le programme d’auscultation (étude de sols) et les valeurs seuils associées. Sachez que depuis le 1er janvier 2020, la Loi Evan impose une étude des sols obligatoires dans certaines zones. N’hésitez-pas à nous contacter. Suivi Ensuite, pour les missions géotechniques G4 (suivi d’exécution), MASTERDIAG rédige des avis concernant le contexte géotechnique, le comportement observé de l’ouvrage et des avoisinants. Puis, concernant l’adaptation possible ou l’optimisation de l’ouvrage géotechnique. Demandez-nous conseil pour votre étude de sols. Missions géotechniques ( Suite)
  24. 24. G5 – Diagnostic géotechnique Enfin, dans le cadre de missions ponctuelles, les missions géotechniques G5 consistent à étudier un ou plusieurs éléments géotechniques dans le cadre d’un diagnostic. Cependant, il ne faut aucune implication dans d’autres éléments géotechniques. La plupart du temps, MASTERDIAG procède à ce genre de missions après une enquête documentaire, la définition d’un programme d’investigations spécifique et sa réalisation. Voir également notre page sur le Contrôle des fondations profondes. Pour toute question concernant les missions géotechniques et les études de sols à Reims, contactez-nous. Merci de votre confiance sans cesse renouvelée Missions géotechniques ( Suite)
  25. 25. L’assistance au maître de l’ouvrage: Missions :  stratégie patrimoniale  Finance, économie  Technique, architecture, urbanisme ·  Organisation, planification ·  Administration, juridique  Exploitation, maintenance  Programmation déclinées en opérations courantes, opérations complexes, compétences spécifiques
  26. 26. Mission du topographe ou géomètre agrée  mesure du terrain et de sa représentation en MNT (Modèle numérique de terrain),  au lever de corps de rue (mesures en ville avec l'objectif de représenter à l’échelle la voirie et tous les objets visibles dans l'environnement (arbres, bancs, trottoir, panneaux, peintures de signalisation, etc.)).  d'implantation, d’ouvrages ( batiments ,routes,…)  de contrôles d'ouvrages,  de verticalité,  de bathymétrie.
  27. 27. Le coordonnateur santé-sécurité Le coordonnateur agit sous la responsabilité du maitre d’ouvrage. Ses missions sont les suivantes : ·  veiller à la mise en œuvre des principes généraux de prévention ;  Elaborer le plan général de coordination (PGC) ,le tient à jour et l’adapter ;  Constituer le dossier d’intervention ultérieure sur l’ouvrage et le compléter autant que de besoin ;·  Ouvrir le registre journal de la coordination ;  Définir les règles du chantier pour les protections collectives, les appareils de levage, les accès provisoires, les intallations générales… ;  Organiser la coordination des activités des entreprises(superposition ou juxtaposition de tâches, installations générales,matériels, circulations…) et veille à l’application des mesures prises ;  Procéder avec chacune des entreprises à une visite préalable du chantier, identifie les zones de dangers spécifiques, les zones de circulation… ·  Préciser aux entreprises les consignes sécurité – santé ;  Présider le collège interentreprises de sécurité, de santé et des conditions de travail ; ·  prendre les dispositions nécessaires pour contrôler l’accès des personnes sur le chantier.
  28. 28. Maître d’ouvrage :Personne morale ou physique pour laquelle l’ouvrage est construit. Il assure le financement, le terrain et définit le programme Gestionnaire: Assure avec des prestataires la gestion du service rendu, patrimoniale et stratégique de l’ouvrage ainsi que les travaux de maintenance., Maître d’œuvre: Equipe assurant la réponse architecturale, technique et économique au programme, par des missions de conception et d’assistance Entreprise(s) Assurant la réalisation du chantier, en entreprise générale ou en groupement d’entreprises ou en corps d’états séparés Ouvrage
  29. 29. PHASES PREPARATOIRES D’UN PROJET
  30. 30. Les études d’esquisse ont pour objet : a) De proposer une ou plusieurs solutions d’ensemble, traduisant les éléments majeurs du programme, d’en indiquer les délais de réalisation et d’examiner leur compatibilité avec la partie de l’enveloppe financière prévisionnelle retenue par le maître de l’ouvrage et affectée aux travaux ; b) De vérifier la faisabilité de l’opération au regard des différentes contraintes du programme et du site.
  31. 31. l’Esquisse (ESQ) : donne l’organisation d’ensemble des opérations et permet de vérifier leur faisabilité par rapport aux contraintes et à l’enveloppe financière. le Maître d’œuvre fournit des documents correspondant à chaque élément de mission au Maître d’Ouvrage. Ce dernier doit alors approuver chacun de ces documents.  solution d’ensemble au programme : parti architectural et insertion dans le site,  solution technique envisagée et fonctionnement du futur ouvrage,  documents graphiques : plans au 1/500 voire 1/200 pour les détails significatifs,  estimation financière : compatibilité avec l’enveloppe financière prévue dans le programme
  32. 32. Avant-projet sommaire (APS) : ( Remplace ou complète l’esquisse) L’APS comporte en principe  une esquisse des plans et des vues extérieures,  une évaluation globale indicative et, s’il y a lieu, les indications complémentaires nécessaires pour la poursuite des études. .
  33. 33. Les études d’avant-projet sommaire ont pour objet : a) De préciser la composition générale en plan et en volume ; b) D’apprécier les volumes intérieurs et l’aspect extérieur de l’ouvrage: plans au 1/200 et 1/100 pour les détails significatifs, c) De proposer les dispositions techniques pouvant être envisagées ; d) De préciser le calendrier de réalisation et, le cas échéant, le découpage en tranches fonctionnelles ; e) D’établir une estimation provisoire du coût prévisionnel des travaux.
  34. 34. Avant-projet détaillé (APD) : C’est la phase d’ajustement et de finalisation du projet. On adapte le projet et le budget, on réajuste des éléments du programme pour répondre à certaines réglementations. Il comprend les éléments suivants :  Les plans d’ensemble (situation, masse, profils).  Les plans généraux du projet (vues en plan, coupe(s) et façades).  Une notice descriptive.  Le descriptif technique des prestations.  Une estimation détaillée du coût des travaux
  35. 35. Les études d’avant-projet détaillé (APD) ont pour objet : a) De déterminer les surfaces détaillées de tous les éléments du programme ; b) D’arrêter en plans, coupes et façades les dimensions de l’ouvrage, ainsi que son aspect (plans au 1/100 et au 1/50 ) ; c) De définir les principes constructifs, les matériaux et les installations techniques avec le respect des differentes réglementations, notamment celles relatives à l’hygiène et à la sécurité; d) D’établir l’estimation définitive du coût prévisionnel des travaux, décomposés en lots séparés ; e) De permettre au maître de l’ouvrage d’arrêter définitivement le programme ; f) De permettre l’établissement du bordereau des prix ou forfait de rémunération de l’entreprise.
  36. 36. Dossier de consultation des entreprises (DCE) : Le Dossier de Consultation des Entreprises est constitué pour la phase d’appels d’offres à destination des entrepreneurs. Il contient l’ensemble des documents graphiques et écrits nécessaires à la compréhension du projet de construction. Il comprend le cahier des charges yc le Cahier des prescriptions spéciales (CPS).
  37. 37. Définition de l’Assistance aux Contrats de Travaux (ACT) : l’assistance apportée au Maître d’Ouvrage pour la passation du contrat de travaux a pour objet de  préparer, s’il y a lieu, la sélection des candidats et d’examiner les candidatures obtenues ;  d’analyser les offres des entreprises,  de préparer les mises au point permettant la passation du ou des contrats de travaux par le Maître d’Ouvrage
  38. 38. Définition de la Direction d’Exécution des Travaux (DET) la direction de l’exécution du ou des contrats de travaux consiste a :  Vérifier que les documents d’exécution ainsi que les ouvrages en cours de réalisation respectent les dispositions des études effectuées;  Vérifier qu’ils sont conformes au contrat ;  Vérifier la qualité des matériaux et de leur mise en œuvre.  Organiser et diriger les réunions de chantier, vérifier les demandes d’acompte présentées par les entreprises ;  Assister le Maître d’Ouvrage en cas de différend ainsi que pour le règlement ou l’exécution des travaux.
  39. 39. Réception provisoire : Lorsque l’ entrepreneur achève le projet dont il a la charge, il écrit au maitre d’ ouvrage pour demander la prononciation de la réception provisoire de l’ouvrage. Une commission se déplace sur le terrain comprenant le représentant du maitre d’ouvrage et de la maitrise d’œuvre pour s’assurer que le travail est terminé, et qu’il est conforme aux prescriptions du marché et pour contrôler sa qualité. Cette commission peut soit prononcer la réception provisoire, soit refuser cette réception, ou bien émettre des réserves avec un délai raisonnable pour les satisfaire.
  40. 40. . Réception définitive : La réception définitive ne peut avoir lieu qu'au plus tôt un an après la réception provisoire. Au cours de la période comprise entre les deux réceptions, le maître d’ouvrage peut transmettre à l’entrepreneur ses conclusions concernant le fonctionnement des installations techniques ou la stabilité du projet. l’entrepreneur devra prendra les mesures qui s’imposent pour remedier à ces disfonctionnements. En revanche, si les manquements constatés lors de la réception provisoire n’ont pas été réparés, le maître d’ouvrage a le droit de refuser la réception définitive. Dans ce cas, les cautionnements déposé par l’entrepreneur ne seront pas libérés.( Caution définitive et retenue de garantie)
  41. 41. Définition de l’Assistance aux Opérations de Réception (AOR) : L’assistance apportée au Maître d’Ouvrage lors des opérations de réception et pendant la période de garantie de parfait achèvement, a pour objet  D’organiser les opérations préalables à la réception de travaux,  D’assurer le suivi des réserves formulées lors de la réception des travaux jusqu’à leur levée,  De procéder à l’examen des désordres désignés par le Maître d’Ouvrage,  De constituer le dossier des ouvrages exécutés nécessaires à leur exploitation et des plans de récolement.
  42. 42. Expression d’un besoin Etudes Préalables Décision de principe Programmation Engagement de l’opération Réalisation Conception Exécution Réception Mise en service Phases de operation de travaux Réception des ouvrages Conformes à leur destination prise de possession par le Maître de l’Ouvrage Mise en service Garantie de parfait achèvement
  43. 43. APS APD DCE DET RP RD EN RESUME : les phases d’un projet : 10 % 15 % 5 % 50 % 10 % 10 % TOTAL = 100 %
  44. 44. Dossier de demande de Permis de Construire (DPC) : Le Maître d’œuvre et le Maître d’ouvrage constituent ensemble le dossier de Demande de Permis de Construire. Tous les documents nécessaires et requis par l’administration sont regroupés. Le Maître d’ouvrage signe tous les documents, comprenant entre autres les pièces graphiques. Il informera ensuite le Maître d’œuvre des correspondances qu’il aura avec l’administration chargée de vérifier la Demande de Permis de Construire. Une fois le permis de construire délivré , l’entreprise procède à l’affichage réglementaire sur le terrain où le bâtiment sera construit.

×