Prévention du suicide en ligne et sur
les réseaux sociaux, état des lieux et
recommandations pratiques
Louis-Philippe Côté...
Introduction
u La présence de contenu
suicidaire sur Internet fait
depuis longtemps l’objet de
grands débats
u Internet am...
Des défis immenses
(et des échecs…)
Comme professionnels en prévention du suicide, nous
sommes face à une situation paradoxale
Internet contient à la fois de ...
En conséquence de quoi…
Il est parfois difficile de savoir quel support privilégier, où
placer ses efforts de façon priori...
Pour aujourd’hui
Nous allons d’abord décrire le profil des
personnes à qui s’adressent les services de
prévention du suici...
Usage d’Internet et Suicide
u Plusieurs personnes suicidaires utilisent Internet pour
exprimer leurs idéations suicidaires...
Usage d’Internet et Suicide
u Les individus qui utilisent Internet en lien avec leurs
idéations suicidaires ont :
(Aiba et...
Usage d’Internet et Suicide
u Nous n’avons pas encore trouvé de
liens démontrés de causalité entre
l’utilisation d’Interne...
Informer
Informer
Mais question importante : est-ce que ces stratégies de
sensibilisation en ligne (et de promotion de la santé) so...
Informer
Résultats de l’étude
u Le type d’exposition influence les stratégies d’aide
mentionnées par les adolescents
u Les...
Former
Autre utilisation, les TIC peuvent servir à former en prévention du
suicide.
u Exemple 1 : formation brève en ligne...
Les TIC sont aussi utilisées de façons très variées pour mieux repérer
les personnes suicidaires en ligne (et leur offrir ...
Repérer
Exemple : expérience de dépistage
sur deux campus universitaire
(Hass et col., 2008)
u 1,162 étudiants (8%) ont co...
Repérer
u Dernier exemple : utiliser les mégadonnées « Big Data »
et l’Intelligence Artificielle (option envisagée de faço...
Offrir de l’aide
Les acteurs publics
De nombreux acteurs publics ont :
u Développé des services en lignes
en ligne (chat, ...
Offrir de l’aide
Exemple de 113 Online aux Pays-Bas :
u Psychoéducation
u Modules d’auto-évaluation
u Cours de « self-help...
Texto et clavardage
Avantages
u Population cible différente
u Plus d’adolescentes et de jeunes femmes
u N’utilisent pas le...
Texto et clavardage
Défis
u Temps requis pour le déploiement de l’intervention
u Évaluation de l’état émotionnel de l’appe...
Offrir de l’aide
Les acteurs numériques
Les grandes sociétés (comme le GAFA :
Google, Apple, Facebook, Amazon) ont
progres...
Offrir de l’aide
Réseaux socionumériques
et suicide
Réseaux socionumériques et
suicide
Réseaux socionumériques
et suicide
Quels sont les avantages ?
Les réseaux socionumériques peuvent être utiles pour
préveni...
Réseaux socionumériques
et suicide
u La dimension d’acceptabilité. Des réseaux, sous
certaines conditions, peuvent offrir ...
Réseaux socionumériques
et suicide
Quels sont les enjeux et défis?
De nombreux défis (Robinson et col., 2015)
u Le soutien...
Réseaux socionumériques
et suicide
Quels sont les enjeux et défis?
u Ils peuvent contribuer à une normalisation du suicide...
Réseaux socionumériques
et suicide
D’autres défauts et défis?
Difficile respect de la vie privée
u Le consentement éclairé...
Que peut-on améliorer?
u Il reste des efforts à faire au niveau institutionnel
(Westerlund, 2012)
u Discours « monologique...
Que peut-on améliorer?
u Plus d’évaluation ! Chercheurs, gouvernements et sociétés
privées développent des initiatives dan...
Que peut-on améliorer?
u Recommandations de l’OMS qui s’appliquent à la
prévention du suicide sur Internet (OMS, 2014)
u A...
Que peut-on améliorer?
u Anticiper : aller là où la prévention du suicide n’est pas
u On sait qu’Internet donne accès faci...
Recommandations pratiques
u Pour le travail des cliniciens
(Westerlund, 2012) :
u Poser des questions de façon routinière ...
Quelques ressources
u Des ressources et guides de bonnes pratiques sont accessibles
en ligne :
u Prevent The Attempt
http:...
Prévention du suicide en ligne et sur les réseaux sociaux, état des lieux et recommandations pratiques
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Prévention du suicide en ligne et sur les réseaux sociaux, état des lieux et recommandations pratiques

138 vues

Publié le

Présentation de Louis-Philippe Côté Ph. D. (c), doctorat en psychologie, Université du Québec à Montréal (UQAM) et Carl Mörch Ph. D. (c), doctorat en psychologie, Université du Québec à Montréal (UQAM) réalisé au treizième institut d'été du CRISE lors de la journée thématique: représentations médiatique des gestes suicidaires.

Publié dans : Santé & Médecine
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Prévention du suicide en ligne et sur les réseaux sociaux, état des lieux et recommandations pratiques

  1. 1. Prévention du suicide en ligne et sur les réseaux sociaux, état des lieux et recommandations pratiques Louis-Philippe Côté Carl Mörch Institut d’été du CRISE - 2017
  2. 2. Introduction u La présence de contenu suicidaire sur Internet fait depuis longtemps l’objet de grands débats u Internet amplifie des discussions autour des défis de la représentation du suicide dans les médias. Ex. « 13 reasons why » u La prévention du suicide en ligne est devenu un sujet incontournable pour tous les acteurs publics et numériques
  3. 3. Des défis immenses (et des échecs…)
  4. 4. Comme professionnels en prévention du suicide, nous sommes face à une situation paradoxale Internet contient à la fois de l’information, des sites « pro- suicide » ou donnant de l’information de façon « neutre ». Internet peut favoriser des comportements d’intimidation. MAIS INTERNET OFFRE AUSSI Des outils de santé publique, des supports de prévention efficaces et/ou prometteur, des moyens d’obtenir du soutien Des défis immenses
  5. 5. En conséquence de quoi… Il est parfois difficile de savoir quel support privilégier, où placer ses efforts de façon prioritaire, où diriger les ressources.
  6. 6. Pour aujourd’hui Nous allons d’abord décrire le profil des personnes à qui s’adressent les services de prévention du suicide en ligne. Nous allons ensuite voir différentes stratégies prometteuses d’utilisation d’Internet pour prévenir le suicide: (Bazinet et col., 2014; OMS, 2014) u Informer à propos du suicide u Former les acteurs de la prévention du suicide u Repérer les personnes suicidaires u Offrir de l’aide Nous finirons par présenter les pistes d’action et d’amélioration pour la prévention du suicide.
  7. 7. Usage d’Internet et Suicide u Plusieurs personnes suicidaires utilisent Internet pour exprimer leurs idéations suicidaires sur des sites Internet dédiés au suicide et sites généralistes u Internet peut faciliter le passage à l’acte de différentes façons, en permettant : u D’accéder à des informations, discussions et avis sur les méthodes de suicide les plus efficaces u D’obtenir les méthodes de suicide (ex. médicaments, armes,etc.) u De former des pactes de suicide en ligne u De diffuser son suicide en ligne (Birbal et al., 2009)
  8. 8. Usage d’Internet et Suicide u Les individus qui utilisent Internet en lien avec leurs idéations suicidaires ont : (Aiba et al., 2011; Harris, 2009; Katsumata et al., 2008; Sueki, 2013) u Des symptômes dépressifs plus sévères u Plus d’idéations suicidaires et risque plus élevé de passage à l’acte (Mars et al., 2015) u Moins de soutien social perçu et moins de comportement de recherche d’aide (Harris, 2009) u Passent plus de temps en ligne, développent plus de relations interpersonnelles en ligne et fréquentent davantage les forums (Harris et al. 2016)
  9. 9. Usage d’Internet et Suicide u Nous n’avons pas encore trouvé de liens démontrés de causalité entre l’utilisation d’Internet et la variation des idéations suicidaires dans le temps u Peut dépendre des sites fréquentés u Individus suicidaires consultent généralement à la fois des sites pro- suicide et anti-suicide (Mars et al., 2015)
  10. 10. Informer
  11. 11. Informer Mais question importante : est-ce que ces stratégies de sensibilisation en ligne (et de promotion de la santé) sont efficaces ? Une étude sur les comportements d’aide sur Facebook auprès de 299 adolescents semble indiquer que oui (Berger, 2014) u Exposition à différents types de messages intégrés dans un questionnaire u Informations sur “ce qu’il faut faire” si on voit un message suicidaire sur Facebook u Histoire d’un cas où un adolescent sauve un ami Facebook u Mises en situation - message suicidaire d’un ami Facebook u Questions sur les comportements d’aide qu’ils utiliseraient ?
  12. 12. Informer Résultats de l’étude u Le type d’exposition influence les stratégies d’aide mentionnées par les adolescents u Les messages basés sur les “role models” sont pertinents u 1/3 des participants a déjà été exposé à un message suicidaire d’un ami Facebook
  13. 13. Former Autre utilisation, les TIC peuvent servir à former en prévention du suicide. u Exemple 1 : formation brève en ligne pour professionnels scolaires (Scott et al. 2016) u 197 professionnels u Formation de 2 heures en groupe VS formation individuelle en ligne u Professionnels qui ont bénéficié de la formation en ligne ont obtenu de meilleurs résultats sur l’augmentation des connaissances u Exemple 2 : formation sentinelle en ligne pour professionnels scolaires (intensive = 8 modules) (Ghoncheh et al.2015) u 190 professionnels u Intervention en ligne VS liste d’attente u Augmentation des connaissances et de la confiance en soi u Effets se maintiennent 3 mois suivant la formation
  14. 14. Les TIC sont aussi utilisées de façons très variées pour mieux repérer les personnes suicidaires en ligne (et leur offrir des services). Exemple : en utilisant les Google Adwords (Sueki et Ito, 2015) Pendant 6 mois, adwords sur des mots-clés liés au suicide Résultat : 139 contacts - 10.1% ont utilisé les références Repérer
  15. 15. Repérer Exemple : expérience de dépistage sur deux campus universitaire (Hass et col., 2008) u 1,162 étudiants (8%) ont complété le questionnaire en ligne u 981 (84%) présentaient un risque modéré ou élevé u 190 (19%) se sont présentés pour une évaluation en personne u 132 (14%) sont entrés en traitement u Étudiants ayant dialogué en ligne avec intervenant = 3 X plus d’entrée en traitement Invitation à completer un questionnaire en ligne Identification de personnes à risque Possibilité de dialogue en ligne avec un intervenant Contact en personne avec l’intervenant pour évaluation Entrée en traitement
  16. 16. Repérer u Dernier exemple : utiliser les mégadonnées « Big Data » et l’Intelligence Artificielle (option envisagée de façon désormais récurrente) u C’est la collecte des grands volumes de données de façon routinière et l’analyse à large échelle u A partir de sources variées, combinées (parfois en temps réel) : publiques, médicales, des réseaux sociaux, etc. u Avantages nombreux : coût, accéder à des profils qu’on ne pouvait pas atteindre, intervenir plus vite u Défis : éthiques, vie privée, pertinence, justification morale
  17. 17. Offrir de l’aide Les acteurs publics De nombreux acteurs publics ont : u Développé des services en lignes en ligne (chat, SMS) Exemple : 113Online aux Pays-Bas u Développé des campagnes de prévention du suicide avec des supports de prévention en ligne. Exemple : le travail de l’AQPS au Québec u Ou essayé de limiter la présence de contenu suicidaire sur Internet en bloquant ou censurant les sites pro-suicide. Exemple : les lois de restriction des sites pro-suicide (Mishara, Weisstub, 2013)
  18. 18. Offrir de l’aide Exemple de 113 Online aux Pays-Bas : u Psychoéducation u Modules d’auto-évaluation u Cours de « self-help » en ligne u Forum modéré par intervenants u Interventions de crise par téléphone et clavardage u 8 séances de psychothérapies brèves en ligne par clavardage et courriels
  19. 19. Texto et clavardage Avantages u Population cible différente u Plus d’adolescentes et de jeunes femmes u N’utilisent pas les lignes d’intervention téléphoniques u Profil psychosocial plus complexe u Problématiques plus sévères u Anonymat u Conversation privée lorsque l’on ne veut pas se faire entendre u Pour certains, moyen d’expression plus facile
  20. 20. Texto et clavardage Défis u Temps requis pour le déploiement de l’intervention u Évaluation de l’état émotionnel de l’appellant u Contrôle de la conversation par l’appellant u Évaluation du risque suicidaire et élaboration d’un plan d’action plus difficile à completer u Risques de l’approche orientée sur les solutions au clavardage Trop d’emphase sur “ce qui va bien” plutôt que “ce qui va mal” = escamoter l’exploration du problème et invalidant pour l’appelant
  21. 21. Offrir de l’aide Les acteurs numériques Les grandes sociétés (comme le GAFA : Google, Apple, Facebook, Amazon) ont progressivement pris conscience de l’importance de collaborer pour mieux prévenir le suicide u Les moteurs de recherche ont développé des stratégies d’optimisation de filtrage du contenu u Les réseaux sociaux ont des moyens de reporter le contenu par les usagers u Ces acteurs ont développé des collaborations étroites avec des associations
  22. 22. Offrir de l’aide
  23. 23. Réseaux socionumériques et suicide
  24. 24. Réseaux socionumériques et suicide
  25. 25. Réseaux socionumériques et suicide Quels sont les avantages ? Les réseaux socionumériques peuvent être utiles pour prévenir le suicide (Daine et col., 2013; Robinson et col., 2015) u Parce qu’ils permettent d’atteindre beaucoup de personnes (parfois difficiles à atteindre) cf. les deux milliards d’utilisateurs de Facebook (Lee, 2017) u En raison du caractère visible de certaines expressions d’idéations suicidaires postées en ligne, qui permettraient d’intervenir et potentiellement prévenir le suicide
  26. 26. Réseaux socionumériques et suicide u La dimension d’acceptabilité. Des réseaux, sous certaines conditions, peuvent offrir un moyen anonyme, accessible et sans jugement d’exprimer et partager des expériences avec d’autres u Pour les personnes suicidaires u Pour les endeuillés (« survivors ») u Parce qu’ils sont globalement structurés autour de codes éthiques de conduite éthique, et ont des services de modération supervisés
  27. 27. Réseaux socionumériques et suicide Quels sont les enjeux et défis? De nombreux défis (Robinson et col., 2015) u Le soutien des pairs peut être davantage recherché que l’aide professionnelle u Il existe un risque de marginalisation u Il existe un risque d’intimidation, de victimisation u Certains réseaux expose du contenu suicidaire (cf. l’affaire des « Facebook Files »)
  28. 28. Réseaux socionumériques et suicide Quels sont les enjeux et défis? u Ils peuvent contribuer à une normalisation du suicide comme option possible pour résoudre des problèmes vécus par des personnes suicidaires u La difficulté de contrôler le comportement des usagers et d’évaluer leur état émotionnel réel u Le risque de contagion suicidaire
  29. 29. Réseaux socionumériques et suicide D’autres défauts et défis? Difficile respect de la vie privée u Le consentement éclairé des utilisateurs étudiés n’est pas toujours rencontré: u Exemple 1: dans une étude sur le risque suicidaire pour les personnes LGBT sur MySpace (Silenzio, 2009) u Exemple 2: dans une étude faite Facebook sur les changements émotionnels (Verma, 2014)
  30. 30. Que peut-on améliorer? u Il reste des efforts à faire au niveau institutionnel (Westerlund, 2012) u Discours « monologique » des acteurs publics sur la prévention du suicide : donner de l’information unidirectionnelle n’est pas suffisant. Parce que pendant ce temps des acteurs privés et individus parlent librement d’un sujet autrefois tabou u Conséquence : il existe autant de discours constructif que potentiellement destructeur u Proposition, créer des sites de prévention qui (Westerlund, 2012) u Prennent d’avantage en compte la perspective de l’usager et sont moins centrés sur l’information u Sont plus orientés sur créer des interactions bi-directionnelles
  31. 31. Que peut-on améliorer? u Plus d’évaluation ! Chercheurs, gouvernements et sociétés privées développent des initiatives dans tous les sens u Mais peu sont évaluées de façon systématique (et parfois rigoureuse) u Nous avons besoin de plus d’information empirique sur ce qui fonctionne ou pas u Développer une ligne canadienne (bientôt !). Cela nous permettra: u D’avoir un portrait d’ensemble au niveau fédéral u De pouvoir analyser en temps réel, à l’échelle nationale les tendances suicidaires et d’adapter nos services de façon adéquate
  32. 32. Que peut-on améliorer? u Recommandations de l’OMS qui s’appliquent à la prévention du suicide sur Internet (OMS, 2014) u Améliorer la qualité des données collectées. u Augmenter la surveillance sanitaire. Au Québec, des initiatives se développent pour utiliser les bases de données publiques. u Avec une mise en garde de l’OMS : « garantir que le système de suivi est utilisé pour aider à élaborer et évaluer des activites de prévention du suicide. » u Risque d’excès u Développer des initiatives adaptées aux communautés : penser au public cible de nos interventions
  33. 33. Que peut-on améliorer? u Anticiper : aller là où la prévention du suicide n’est pas u On sait qu’Internet donne accès facilement à des sites « susceptibles de donner une image erronée du suicide » (OMS, 2014) u On observe aujourd’hui de nouvelles façons d’accéder à de l’information pro ou « anti » suicide, dont les Darknets (réseaux fermés, accessibles par des logiciels gratuits dont TOR) u Encore non traités en prévention du suicide (Biddle et col., 2016)
  34. 34. Recommandations pratiques u Pour le travail des cliniciens (Westerlund, 2012) : u Poser des questions de façon routinière sur la fréquentation de sites internet pro- suicide u Avoir des ressources internet à portée de mains pour les patients u Utiliser des moyens modernes en lien avec les usages des patients u Engager des conversations sur des plateformes liées à la santé u Proposer des applications comme Psy Assistance de Réal Labelle et Antoine Bibaud de Serres
  35. 35. Quelques ressources u Des ressources et guides de bonnes pratiques sont accessibles en ligne : u Prevent The Attempt http://preventtheattempt.com/ u Lifeline Online Postvention Manual http://www.sprc.org/sites/default/files/migrate/library/LifelineO nlinePostventionManual.pdf u Le programme SUPREME, soutenu par l’Union Européenne http://www.supreme-project.org/ u Rappel : du matériel de prévention est accessible en ligne u AQPS http://www.aqps.info/commande.html

×