RÉSEAUX SOCIAUX ET FORMATION CONTINUE :
Importance, enjeux et perspectives
Fouad Mekouar
Doctorant en Technologie Éducativ...
Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011
2 | P a g e
Table des matières
INTRODUCTION ......................................
Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011
3 | P a g e
INTRODUCTION
Les Technologies d’Informations et de Communication (T...
Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011
4 | P a g e
Une année plus tard, en octobre 2012, un « guide réseaux sociaux en...
Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011
5 | P a g e
Dans ce sens le sujet sera traité à travers trois axes :
 Sociopro...
Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011
6 | P a g e
SOURCES D’INFORMATIONS
Pour appréhender le sujet, il a fallu consul...
Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011
7 | P a g e
DÉFINITIONS DES PRINCIPAUX
CONCEPTS RELATIFS À LA
FORMATION
On assi...
Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011
8 | P a g e
Nous pourrions considérer que les réseaux sociaux pourraient permet...
Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011
9 | P a g e
Dans la mesure où la formation continue concerne, plus particulière...
Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011
10 | P a g e
La notion de formation ouverte et/ou à distance, (ODL - Open Dista...
Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011
11 | P a g e
formation choisis par l'apprenant selon sa disponibilité et conclu...
Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011
12 | P a g e
La définition de l'Union européenne est similaire à son homologue ...
Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011
13 | P a g e
Le graphique circulaire suivant nous permet de schématiser l’inter...
Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011
14 | P a g e
Figure 2 – représentation graphique des six dispositifs
Les six ca...
Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011
15 | P a g e
Plusieurs tâches doivent donc être exécutées de façon professionne...
Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011
16 | P a g e
Les anglo-saxons, quant à eux, ont défini une série de critères de...
Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011
17 | P a g e
Dans un monde ouvert, les besoins en informations pour la formatio...
Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011
18 | P a g e
technologiques ont entrainé une évolution du Web 1.0 vers le web 2...
Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011
19 | P a g e
« généré » par l’apprenant lui-même, même s’il est constamment sou...
Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011
20 | P a g e
Figure 3 - Un système complexe et compliqué
44
La compréhension du...
Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011
21 | P a g e
Depuis quelques années, les initiatives liées à l'éducation et l'a...
Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011
22 | P a g e
CONCLUSION ET PERSPECTIVE
Plusieurs facteurs ont façonné le progrè...
Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011
23 | P a g e
Enfin, les Réseaux sociaux, lorsqu’ils sont bien compris et bien u...
Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011
24 | P a g e
L'apprenant doit convenablement être guidé, orienté et motivé par ...
Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011
25 | P a g e
Bibliographie
« 30 usages des médias sociaux en formation | Le blo...
Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011
26 | P a g e
« IAB Canada | Digital Marketing Education, Research, Advocacy, Ne...
Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011
27 | P a g e
regard.html?tx_cccbrowse_pi1%5Bpointer%5D=2&cHash=da85c886bda77974...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

réseaux sociaux et formation continue

95 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
95
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

réseaux sociaux et formation continue

  1. 1. RÉSEAUX SOCIAUX ET FORMATION CONTINUE : Importance, enjeux et perspectives Fouad Mekouar Doctorant en Technologie Éducative Avril 2014 Département d’études sur l’enseignement et l’apprentissage Faculté des sciences de l’éducation Université Laval
  2. 2. Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011 2 | P a g e Table des matières INTRODUCTION ............................................................................................................................. 3 CADRAGE DU SUJET.................................................................................................................... 4 DÉLIMITATION DU SUJET..................................................................................................... 4 COUVERTURE CHRONOLOGIQUE IDENTIFIÉE ................................................................. 5 CHAMP GÉOGRAPHIQUE ..................................................................................................... 5 SOURCES D’INFORMATIONS............................................................................................... 6 PLAN DE TRAVAIL ................................................................................................................. 6 DÉFINITIONS DES PRINCIPAUX CONCEPTS RELATIFS À LA FORMATION.......................... 7 FORMATION CONTINUE ....................................................................................................... 8 FORMATION À DISTANCE (FAD).......................................................................................... 9 FORMATION OUVERTE....................................................................................................... 10 FORMATION OUVERTE À DISTANCE (FOAD) ................................................................. 11 FORMATION EN LIGNE ....................................................................................................... 11 IMPORTANCE DE L’ENSEIGNEMENT À DISTANCE ................................................................ 12 CRITÈRES DE MESURE DE LA PERFORMANCE..................................................................... 15 DIVERSITÉ DES RÉSEAUX SOCIAUX ....................................................................................... 17 FORMATION À DISTANCE ET RÉSEAUX SOCIAUX ................................................................ 19 CONCLUSION ET PERSPECTIVE............................................................................................... 22 BIBLIOGRAPHIE .......................................................................................................................... 25 Mots-clés Média et Réseaux Sociaux, E-Learning, Plateforme de formation, Éducation, Méthode, Approche, Apprentissage, Pédagogie, Guides, LCMS (Learning Content Management System), Méthodologie, Innovation, Compétence, Profession, Pratiques d’Apprentissage, Contraintes, Synchrone, Asynchrone, Savoir-Faire, Invention, TIC , MOOC (Massive Open Online Courses), Formation Continue, Web Social Collaboratifs, Collaboration, Formation À Distance (FAD), Forum, Web 2.0,
  3. 3. Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011 3 | P a g e INTRODUCTION Les Technologies d’Informations et de Communication (TIC), ont connus, cette dernière quinzaine d’années, un développement assez rapide, qu’on peut qualifier d’exponentiel (Boquenet, 2011). Les progrès enregistrés grâce à la recherche et l’innovation (soft & hard) ont permis une prolifération des réseaux sociaux. La diversité (fond et forme) de ces derniers a bouleversé en profondeur les modes de vie, de travail et de communication tant dans la sphère personnelle que professionnelle. L’univers digital, en constante mutation, impose donc de nouvelles règles de collaboration entre les divers intervenants. Une collaboration fructueuse s’impose pour bien mener ce méga projet de vie en communauté. Une exploitation rationnelle (modération) des TIC dans le domaine de la formation doit notamment être intelligemment considérée. En effet, nous constatons depuis quelques années une conjugaison des compétences pédagogiques et des Réseaux Sociaux. Un tel rapprochement Apprentissage-TIC est bien accueilli par les enseignants/formateurs2 (Pinte, 2011). Pour appuyer cette constatation, Eduscol, le site des professionnels de l’Éducation, a publié le 22 novembre 2011 un nouveau dossier de synthèse intitulé4 « Médias sociaux et éducation ». Cette publication a été rééditée par NetPublic5 (Raymond, 2011) Cette publication fait ressortir l’importance des médias sociaux en ligne et leur accessibilité via les outils de la technologie du " Web 2.0″. Ces professionnels soulignent que « … Ces outils permettent notamment la création et l’échange de contenus générés par les utilisateurs. Ces services entrent donc au sein des classes et pour des pratiques pédagogiques dans le domaine de l’apprentissage et de la formation via des outils numériques ». 2 Pinte, « Les réseaux sociaux ». URL : http://www.educavox.fr/formation/analyses-27/Les-reseaux-sociaux-outils-d 4 « NetPublic » Médias sociaux et éducation (dossier de synthèse) ». URL: http://www.netpublic.fr/2011/11/medias-sociaux-et-education/ 5 « NetPublic » Médias sociaux et éducation (dossier de synthèse) ». URL : http://www.netpublic.fr/2011/11/medias-sociaux-et-education/
  4. 4. Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011 4 | P a g e Une année plus tard, en octobre 2012, un « guide réseaux sociaux en contexte pédagogique», est édité au Québec par un groupe de chercheurs sous la forme d’une publication en ligne. Les auteurs Breuleux, Erickson, Laferrière et Lamon (2002), concluent dans la revue des sciences de l’éducation6 , que « " … l’intégration pédagogique des TIC peut enrichir les interactions entre les étudiants en formation initiale, les enseignants en poste et les universitaires. Il a fallu mettre au point une innovation complexe qui souscrit à une vision de la classe comme communauté d’apprentissage, engage tous les acteurs concernés, les met en réseau et aboutit, lorsque l’intégration pédagogique se révèle efficace, à des productions finales témoignant d’un bon niveau de compréhension des objets étudiés par les apprenants. L’utilisation d’outils de collaboration en réseau nous a rendus plus efficaces, en réduisant l’écart entre notre théorie et son application. Nous avons également apprécié le fait d’avoir eu la possibilité d’accompagner, d’assister et de guider adéquatement des étudiantes et étudiants en formation initiale susceptibles de participer, dans un proche avenir, à des activités de communautés professionnelles apprenantes ". » (pp. 411-434), Pour aborder convenablement, le thème RÉSEAUX SOCIAUX ET FORMATION CONTINUE : Importance, enjeux et perspectives, un cadrage s’avère utile. CADRAGE DU SUJET Cinq points nous permettent de cerner le sujet. Ces points serviront de guide (plan de travail) pour l’analyse et la présentation des informations issues des références consultées. DÉLIMITATION DU SUJET L’objectif recherché est de comprendre l’interaction des TIC et réseaux sociaux en rapport avec l’apprentissage à travers la FAD. 6 Breuleux et al. « Devis sociotechniques pour l’établissement de communautés d’apprentissage en réseau pour l’intégration pédagogique des TIC en formation des maîtres ». URL: http://id.erudit.org/iderudit/007361ar
  5. 5. Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011 5 | P a g e Dans ce sens le sujet sera traité à travers trois axes :  Socioprofessionnel,  Pédagogique-apprentissage (FAD) et  Technologique (TIC). Ces axes nous permettent d’apprécier: 1. L’importance (définition) de l’apprentissage des adultes à travers les principaux modes de formation à distance existants, en particulier la formation continue, 2. La dynamique des réseaux sociaux dans l’environnement éducatif des adultes, 3. La perspective des réseaux sociaux en rapport avec Formation à distance. COUVERTURE CHRONOLOGIQUE IDENTIFIÉE La mise en application des TIC dans le domaine de l’apprentissage a pris plus d’ampleur depuis 1995 période de l’expansion de l’Internet. Plusieurs évènements se sont produits depuis cette période. En conséquence, le traitement du sujet sera focalisé principalement sur l’analyse de certains faits marquants l’actualité des treize dernières années (2000-2013). Il s’agit notamment de : o L’avènement du web 2.0: web social (2000-2009), o Le lancement en 2003 de LinkedIn (MySpace), o L’apparition en 2004 de Facebook, o Le développement en 2006 des microblogging (Twitter et autres). CHAMP GÉOGRAPHIQUE L’espace socioéconomique couvert par le sujet se limite particulièrement à deux continents. Ce choix tient compte de la facilité d’accès à un grand nombre de publications dans le domaine. Il s’agit :  Du Canada (Québec) et des États-Unis au niveau de l’Amérique du Nord,  Et, de la France au niveau de l’Europe.
  6. 6. Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011 6 | P a g e SOURCES D’INFORMATIONS Pour appréhender le sujet, il a fallu consulter diverses sources d’informations (voir bibliographie). Les caractères fiabilité et utilité, comme critères de choix, ont été considérés. Ainsi, au plan :  Perspective Théorique, la précision des concepts relatifs aux TIC, aux Réseaux Sociaux et à l’Apprentissage ont servi de locomotive tout au long du travail,  Perspective Factuelle, les écrits sélectionnés, fondés sur l'observation et l'expérience (positivisme) ont été appréciées de façon structurée. Certaines données statistiques (résultats de sondages), d’articles de Journaux (publications spécialisées de chercheurs expérimentés) et quelques biographies (travaux de recherche, mémoires et thèses) ont aussi valorisés les références. PLAN DE TRAVAIL Cinq parties composent l’ossature du travail :  Définitions des principaux concepts relatifs à la formation  Importance de l’enseignement à distance  Critères de mesure de la performance  Diversité des réseaux sociaux  Formation à distance et réseaux sociaux
  7. 7. Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011 7 | P a g e DÉFINITIONS DES PRINCIPAUX CONCEPTS RELATIFS À LA FORMATION On assiste désormais à une utilisation plus fréquente des médias sociaux en classe et à distance. Les pédagogues-formateurs de l’enseignement supérieur et de la formation continue ou la Formation À Distance (FAD)8 se sont aussi emparés des médias sociaux comme outil efficace de travail. On peut donc lire sur le site THOT CURSUS / Formation et culture numérique9 , dans l’article intitulé « Les réseaux sociaux, nouvelles plateformes de cours en ligne ? » (Vaufrey, 2011) ce qui suit : « … Les supports de formation en ligne sont en effet en cours de diversification. Fait remarquable, aucun n'élimine ceux qui existent déjà. Aujourd'hui se côtoient donc :  Les sites Internet dynamiques et les blogues, qui permettent une certaine interactivité et ont l'avantage, du moins pour les blogues, de présenter une interface d'édition simple;  Les LMS ou plateformes de formation à distance, telles que Claroline, Dokeos, Moodle... bien investies par les institutions, qui permettent un suivi précis de l'activité des apprenants;  Et désormais, les sites de réseaux sociaux, qui mettent en avant les fonctions de communication entre utilisateurs… ». La révolution numérique apportée par les réseaux sociaux a ainsi envahi tous les domaines : la communication, l’industrie, le commerce et la formation10 . (Reigh, 2010). Un nombre important d’apprenants de divers métiers et niveaux d’échelles salariales apprennent donc via des conférences, des communautés de pratiques (RSP11 ), des blogs, des wikis, des podcasts. 8 Pour des raisons de commandité, la formation à distance et la formation continue seront considérées indistinctement. 9 Christine Vaufrey B, « Les réseaux sociaux, nouvelles plateformes de cours en ligne ? ». URL: http://cursus.edu/article/8516/les-reseaux-sociaux-nouvelles-plateformes-cours/ 10 « 30 usages des médias sociaux en formation | Le blog de la Formation professionnelle et continue ». URL : http://www.formation-professionnelle.fr/2010/05/31/30-usages-des-medias-sociaux-en-formation/ 11 Le terme RSP est l’abrégé de Réseaux Sociaux Professionnels.
  8. 8. Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011 8 | P a g e Nous pourrions considérer que les réseaux sociaux pourraient permettre une formation ouverte et sans limites géographiques car ils permettent de véhiculer la formation par le biais du réseau Internet. L’horizon de la formation est vaste et continue de s’élargir. Un tel constat, incite les divers intervenants (pédagogues) et opérateurs (TIC) à collaborer et parler un même langage professionnel. Dans ce sens le Bureau de la publicité interactive du Canada, « The Interactive Advertising Bureau of Canada (IAB Canada) », a élaboré et publié un glossaire12 (référentiels/standards) mettant au claire les termes et les concepts spécifiques aux réseaux sociaux et le numérique en rapport avec l’éducation (formation). Dans le même ordre d’idées, nous présentons ci-dessous une synthèse de quelques notions fondamentales relatives à la formation continue en rapport avec les réseaux sociaux. Une telle présentation se veut être organisée, cohérente et offrant une vision globale du sujet traité. La distinction ou la nuance (définition précise) est cependant difficilement repérable entre ces différentes notions. Dans le langage courant ces notions sont souvent entremêlées. FORMATION CONTINUE La formation continue, dite aussi la Formation Professionnelle Continue (FPC), est destinée particulièrement aux apprenants qui ont quitté ou terminé la formation issue du cheminement académique classique. Cette catégorie d’apprenants cherche l’acquisition de nouvelles habiletés pour compléter leur formation initiale, dite de base, ou pour améliorer ou renforcer leurs compétences professionnelles. La formation continue s'adresse, sans restriction, à toutes les catégories d’apprenants, quel que soit leur profil ou statut socioéconomique. Ceux en emploi et qui visent la reprise des études et ceux en chômage, et qui sont en situation de recherche d'emploi. Un grand nombre d’apprenants, sont également concernés. Il s’agit, notamment des apprenants en quête de nouveaux défis… empruntent la voie de la FPC et s’orientent vers une reconversion professionnelle. 12 « IAB Canada | Digital Marketing Education, Research, Advocacy, Networking, and Best Practices for the Digital Marketing Industry ». URL : http://iabcanada.com/
  9. 9. Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011 9 | P a g e Dans la mesure où la formation continue concerne, plus particulièrement les adultes, les formateurs se sont investis dans le développement d’approches pédagogiques mieux adaptées aux adultes. C'est ce qui a conduit certains chercheurs-pédagogues à concevoir le terme d'andragogie13 , utilisé comme synonyme de formation des adultes ou de formation continue. La percée socioéconomique des technologies de l’information et de la communication dans le domaine de l’éducation et de la formation (TICE) est aujourd’hui chose confirmée. Un tel exploit a bien marqué le développement de dispositifs de formation à distance14 (Denis, 2003). Le passage de la formation en présentiel à la formation à distance (FAD) bouleverse tous les rôles des responsables impliqués (concepteur, formateur, apprenant, etc.). De plus, de nouveaux acteurs ont fait leur apparition, parmi lesquels on trouve les tuteurs à distance, les administrateurs et les gestionnaires de plates-formes de FAD, etc. Aujourd'hui, les vecteurs de communication connaissent une importante évolution, qu'il s'agisse des supports de stockage, des techniques et des outils de diffusion ou d'accès à l'information. La digitalisation de l'information et son stockage numérique, la télématique et les réseaux, enfin la restitution de l'information quelle qu'en soit la nature (texte, dessin, photo, cinéma, etc.), à partir d'un poste intégré, l'ordinateur multimédia, jouent le même rôle que jouaient respectivement la poste et le livre15 (Denis, 2003). FORMATION À DISTANCE (FAD) L’apprentissage s'effectue à distance. Dans ce contexte de formation, et dépendamment du programme de formation dispensé, certains cours demeurent administrés en mode présentiel. Grace aux nouvelles Technologies Informatiques et de communication (TIC), la contrainte de distance, aux deux plans géographique et temporel, ne représente plus une entrave à l’apprentissage. 13 « Formation continue — Wikipédia ». URL : http://fr.wikipedia.org/wiki/Formation_continue 14 Denis, « Quels rôles et quelle formation pour les tuteurs intervenant dans des dispositifs de formation à distance ? ». URL : http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=DIS_011_0019 15 Ibid.
  10. 10. Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011 10 | P a g e La notion de formation ouverte et/ou à distance, (ODL - Open Distance Learning pour les anglophones) désigne les processus de formation initiale ou continue, individuels ou collectifs se faisant à distance16 . Un tel dispositif pédagogique offre de la flexibilité et une cadence d’apprentissage personnalisée aux apprenants qui, pour différentes raisons (contraintes professionnelles, familiales, physique, géographiques, etc.), ne sont pas capables d’entreprendre des études selon la voie traditionnelle (présentielle). FORMATION OUVERTE La formation dite " ouverte " est caractérisée par une liberté d'accès aux ressources pédagogiques humaines et matérielles mises à la disposition des apprenants. L’appellation " ouverte " sous-entend une facilité des conditions d'admission et une quasi-absence de restrictions. La formation et les ressources sont accessibles à tout moment grâce à des contenus numériques de formation, aux forums, à la messagerie, à des espaces de travail collaboratifs, etc. Il s'agit essentiellement d'un asynchronisme d'accès. Les apprentissages proposés peuvent aussi être assurés de façon synchrone17 (Nina Zizo, 2004). L’apprenant peut donc suivre, dans la majorité des cas (type d’apprentissage), une formation sans prérequis. C'est à l'origine, le cas de l'Open University de Grande Bretagne ou des Ateliers Pédagogiques Personnalisés, du Cnam (Centre National des Arts et Métiers, Paris, France). L’apprenant peut choisir selon sa disponibilité et son rythme d’apprentissage, l’itinéraire de formation qui lui est adéquat18 (Jonet et Riché, 2013). L'UNESCO caractérise les formations ouvertes par une « … liberté d'accès aux ressources pédagogiques mises à disposition de l'apprenant, sans aucune restriction, à savoir : absence de condition d'admission, itinéraire et rythme de 16 « Formation ouverte et à distance — Wikipédia ». URL : http://fr.wikipedia.org/wiki/Formation_ouverte_et_%C3%A0_distance 17 Nina Zizo, “Histoire Enseignement à Distance.” Paru sous le titre de Blandin, B. (2004) Historique de la formation ouverte et à distance, in Actualitéde laformationpermanenten°189, Centre Info, mars-avril 2004, p 69-71.URL : http://fr.scribd.com/doc/88494894/Histoire-Enseignement-a-Distance 18 Bruno JONET, Marie-Christine RICHÉ, « Canopé Créteil - Faire le point : la formation ouverte à distance (FOAD) ». URL : http://www.cndp.fr/crdp-creteil/doctice/872-faire-le-point-la-formation-ouverte-a-distance-foad
  11. 11. Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011 11 | P a g e formation choisis par l'apprenant selon sa disponibilité et conclusion d'un contrat entre l'apprenant et l'institution19 » (p. 26). FORMATION OUVERTE À DISTANCE (FOAD) Si la formation à distance FAD existe depuis des décennies, la FOAD (formation ouverte à distance) quant à elle est un mode d’enseignement assez récent en développement depuis les années 1990. La FOAD se libère des contraintes de lieux et de temps en s’appuyant sur les technologies numériques. Dans les dispositifs de la FOAD, les formateurs et les apprenants collaborent à distance. Les formations ouvertes dispensées se distinguent par leurs souplesses. Les prestataires de services (institutions et bureaux d’études) proposent des formules qui peuvent être personnalisées. L’apprenant joui d’une certaine autonomie : il gère la progression de son apprentissage selon le rythme le plus adapté à ses besoins en formation. Le caractère d’ouverture implique également qu’un grand nombre d'apprenants puisse accéder aux modules de formation, selon des modalités variables. Les processus de FOAD ne requièrent pas d’intervention permanente de l’enseignant ou du formateur, qui gère également à son rythme le suivi de la formation20 (Bernard, 2011). En fait, la Formation Ouverte et À Distance est, tout simplement, un système de formation flexible qui intègre les principes de la formation ouverte dans la formation à distance21 . FORMATION EN LIGNE L’apprentissage en ligne, intitulé, l'E-Formation ou l'E-learning, désignent, selon la définition nord-américaine, l'ensemble des moyens pédagogiques permettant l'apprentissage par des supports électroniques. La formation en ligne inclut ainsi des sites web éducatifs, la téléformation, l'enseignement télématique, ou encore l'E-training22 (Redecker, 2009), La formation en ligne fait partie des technologies de l'information et de la communication pour l'éducation (TICE), intégrée dans la cyberculture6 . 19 « Glossaire de la formation à distance | E-Learning Actu | L’actualité de la formation à distance ». URL : http://www.elearning-actu.org/glossaire-de-la-formation-a-distance/ 20 Gilles BERNARD, « Institut d’Enseignement à Distance - Université PARIS 8 ». URL : http://www.iedparis8.net/ied/ 21 « Formation ouverte et à distance — Wikipédia ». URL : http://fr.wikipedia.org/wiki/Formation_ouverte_et_%C3%A0_distance 22 Redecker, « Review of Learning 2.0 Practices ». URL : http://ipts.jrc.ec.europa.eu/publications/pub.cfm?id=2059
  12. 12. Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011 12 | P a g e La définition de l'Union européenne est similaire à son homologue Nord- Américaine: « l’e-learning est l’utilisation des nouvelles technologies multimédias de l’Internet pour améliorer la qualité de l’apprentissage en facilitant d’une part l’accès à des ressources et à des services, d’autre part les échanges et la collaboration à distance23 » (Zizo, 2004).. IMPORTANCE DE L’ENSEIGNEMENT À DISTANCE L’enseignement à distance n’est évidemment pas de même nature que l’enseignement en présence. Il nécessite la mise en place de moyens spécifiques, humains et matériels, et requière le développement de compétences particulières de la part des enseignants et des apprenants. Pour cerner cette spécificité, les auteurs Brown et Adler (2008), mentionnent un ensemble de cinq facteurs distinctifs24 :  L’articulation présence/distance,  L’accompagnement ;  Le type de médiatisation (outils et support)  Le type de médiation (nature des relations enseignant/enseigné) et  L’ouverture (diversité des méthodes et recours à des ressources externes (pp 16-32). 23 Nina Zizo, « Histoire Enseignement a Distance ». URL : http://fr.scribd.com/doc/88494894/Histoire-Enseignement-a-Distance 24 Seely Brown et Adler, « Minds on Fire ». URL : http://net.educause.edu/ir/library/pdf/ERM0811.pdf
  13. 13. Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011 13 | P a g e Le graphique circulaire suivant nous permet de schématiser l’interaction et la dynamique entre ces facteurs : Figure 1 - Représentation graphique des cinq facteurs Par ailleurs, les auteurs Burton et collaborateurs,( 2011), évoquent six catégories de dispositifs allant du simple au plus consistant : 1. Dispositif centré enseignement et acquisition de connaissances, 2. Dispositif centré enseignement mettant à disposition des ressources multimédias, 3. Dispositif centré enseignement mettant à disposition des outils d’interaction, 4. Dispositif centré enseignement tendant vers le support à l’apprentissage, 5. Dispositif ouvert centré apprentissage, 6. Dispositif ouvert centré apprentissage soutenu par un environnement riche et varié 27 (Pages 69 – 96) Graphiquement on peut cadrer (schématiser) ces dispositifs selon la forme suivante : 27 Burton et al. « Vers une typologie des dispositifs hybrides de formation en enseignement supérieur ». URL : http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=DIS_091_0069 L’articulation présence/distance L’ouverture (diversité des méthodes et recours à des ressources externes). Le type de médiation (nature des relations enseignant/enseigné) Le type de médiatisation (outils et support) L’accompagnement
  14. 14. Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011 14 | P a g e Figure 2 – représentation graphique des six dispositifs Les six catégories représentées dans ce graphique ne constituent pas une hiérarchisation des dispositifs de formation. L’énumération (identification) illustre, tout simplement, la diversité des approches de l’enseignement à distance en fonction des objectifs et spécificités techniques et organisationnelles mises en place en fonction de la nature de la formation28 (Burton, Réginald 2011). En fait, enseigner à distance est en soi un projet de grande envergure. Un tel projet, nécessite une bonne préparation, notamment pour la production des supports pédagogiques. La conception et le développement de ces derniers font souvent l’objet d’une scénarisation et d’une mise en cohérence de l’apprentissage avec le respect de chartes éditoriales et graphiques29 (Burton, Réginald 2011). 28 Burton et al. “Vers une typologie des dispositifs hybrides de formation en enseignement supérieur.” URL : https://archive-ouverte.unige.ch/unige:16586 29 Ibid. TYPES DE DISPOSITIFS centré enseignement et acquisition de connaissances centré enseignement mettant à disposition de ressources multimédias, centré enseignement mettant à disposition des outils d’interactioncentré enseignement tendant vers le support à l’apprentissage ouvert centré apprentissage ouvert centré apprentissage soutenu par un environne ment riche et varié.
  15. 15. Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011 15 | P a g e Plusieurs tâches doivent donc être exécutées de façon professionnelle et supposent, en conséquence, la conjugaison de compétences diverses. Académiciens (pédagogues) et experts en technologie de l’information et de la communication (TIC) sont conviés à collaborer étroitement pour une congruence entre la formation et les supports. Pour assurer une meilleure communication entre les différents intervenants, exploiter rationnellement les moyens technologiques et répondre aux attentes des apprenants, l’uniformisation des règles de travail s’avèrent fondamentale. CRITÈRES DE MESURE DE LA PERFORMANCE La diffusion des cours se devrait être faisable par l’utilisation d’outils synchrones (classes virtuelles, chat ou visioconférence) et/ou asynchrones (enregistrement vidéo, site web). La préférence dépend à la fois des moyens techniques disponibles, de l’interactivité souhaitée et de la façon dont est pensée l’activité de l’apprenant sur ces contenus30 (Verpoorten, Dominique, 2013). Le progrès harmonieux et soutenu de la formation continue exige cependant la mise en place de standards. Quatre raisons principales plaident en faveur de normes ou référentiels (standards) : 1. Le besoin d'échanger, d'identifier, de mutualiser des contenus, des scénarios pédagogiques, des dispositifs de formation en ligne, 2. La résistance à l'évolution rapide des technologies numériques, 3. La rentabilité. Le marché de la formation en ligne s'accroît et comme tout produit ou service commercial, des règles de conformité et de compatibilité sont nécessaires. 4. L'amélioration de l'efficacité pédagogique des "produits" numériques de formation dans le cadre d'une démarche qualité31 (M’hammed Drissi, Mohammed Talbi, Mohamed Kabbaj, 2006). 30 Verpoorten, « Les MOOCs (Massive Open Online Courses) ». URL : http://orbi.ulg.ac.be/handle/2268/157517 31 M’hammed Drissi, Mohammed Talbi, Mohamed Kabbaj, « La formation à distance, un système complexe et compliqué ». URL : http://www.epi.asso.fr/revue/articles/a0609b.htm
  16. 16. Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011 16 | P a g e Les anglo-saxons, quant à eux, ont défini une série de critères de qualité appelés "ilities" en rapport avec les contenus numériques de formation32 (Jean- Pierre Govekar, 2013). Il s’agit :  Accessibility (accessibilité) Possibilité de localiser et d’accéder à des contenus d’apprentissage depuis un site distant et les diffuser vers d’autres sites  Adaptability (adaptabilité) Possibilité d’adapter l’usage des contenus à des besoins individuels ou collectifs  Durability (durabilité) Continuité de l’utilisation des contenus indépendamment des changements technologiques  Reusability (réutilisabilité) Possibilité d’utiliser les contenus dans des contextes différents et de les incorporer dans des applications diverses  Interoperability (interopérabilité) Possibilité de transférer les contenus depuis une plate-forme vers une plate-forme différente33 (Cochard, 2013). Aujourd'hui, pratiquement tous les dispositifs en ligne utilisent Internet et pour cette raison les organismes de normalisation supposent que le Web est la meilleure opportunité et le meilleur support pour édicter des standards. C'est ce qu'on appelle l'hypothèse "basée Web" (Web-Based Assumption)34 (Remenyi, 2007). Les standards profitent à tous les acteurs :  Le client/apprenant n'est plus tributaire d'un seul fournisseur ou d'une seule prestation en particulier,  L’Expert/formateur qui offre les prestations devient indépendant des outils d'exploitation et répond au mieux aux critères de qualité,  Le développeur/expert TIC peut produire dans un format utilisable par plusieurs plateformes et réutiliser des contenus existants, 32 Jean-Pierre Govekar, « MOOC, cours en ligne, applications ». URL : http://www.zdnet.fr/actualites/mooc-cours-en-ligne-applications-l-enseignement-en-ligne-decolle-en- france-39794346.htm 33 Gérard-Michel Cochard, Université de Picardie Jules Verne et Cnam, animateur du groupe de travail,« Thème 3 ». URL : http://www.uniso.fr/FFOAD/information/theme3.php 34 Remenyi, ICEL 2007. Academic Conferences Limited, 2007 - Computer managed instruction - 576 pages URL: http://books.google.co.in/books/about/ICEL_2007.html?id=QX_e-RlW89UC
  17. 17. Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011 17 | P a g e Dans un monde ouvert, les besoins en informations pour la formation (l’apprentissage) croissent continuellement. Les pratiques communicationnelles doivent, par conséquent, être sans cesse innovées. À notre ère, se maintenir performant dans un monde sans frontière et en perpétuel métamorphose est un défi pour tous les agents socioéconomiques. Seuls les mieux outillés et capables d’exploiter intelligemment les divers savoirs (informations), appropriés à leurs besoins, resteront dans la course. Tout le monde doit savoir capturer les meilleures informations qui circulent électroniquement (sites Web) entre les différentes organisations, institutions, entreprises, et individus à travers les réseaux sociaux sociables et professionnels. Dans ce sens, les réseaux sociaux offrent de grandes possibilités pour relever un tel défi35 . DIVERSITÉ DES RÉSEAUX SOCIAUX Les réseaux sociaux sont des sites Web ou des plateformes numériques qui réunissent des utilisateurs de tout horizon dans des communautés en ligne. Ils permettent la communication entre des individus qui ne partagent pas nécessairement les mêmes intérêts, activités et loisirs. Ces réseaux sociaux proposent généralement aux utilisateurs (internautes) des moyens diversifiés et assez simples d'interagir par l'entremise de babillards électroniques, d'outils de partage, de courriels et de la messagerie instantanée. Les sites Web de réseaux sociaux font désormais partie intégrante des habitudes de navigation, de communication (échange d’informations) et de consommation de services chez la majorité des internautes36 (Lauras, 2013). Le développement des sites Web a connu une évolution progressive. Le Web 1.0 était réservé aux informaticiens qui maîtrisaient l’HTML, le Web 2.0 offrait des outils révolutionnaires aux communs des débutants pour que eux aussi viennent enrichir la toile de ses contenus conviviaux. De telles commodités 35 info@cursus.edu, « Plates-formes de e-learning et E-Formation - 2013 ». URL : http://cursus.edu/institutions-formations-ressources/formation/13486/plates-formes-learning- formation-2013/ 36 Lauras, « L’impact des réseaux sociaux sur les entreprises a-t-il un rôle essentiel sur leur image ? ». URL : http://www.andlil.com/limpact-des-reseaux-sociaux-sur-les-entreprises-a-t-il-un-role-essentiel-sur-leur- image-165542.html
  18. 18. Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011 18 | P a g e technologiques ont entrainé une évolution du Web 1.0 vers le web 2.0. Cette évolution de l’Internet était évidemment liée à la mise à disposition de technologies innovantes facilitant l’interaction entre les utilisateurs37 (Brasseur, 2006). Le terme Web 2.0 n'est pas une technologie mais un usage de la technologie visant à développer l'interactivité et la communication. En résumé :  Le Web 1.0 est le Web constitué de pages web liées entre elles par des hyperliens qui a été créé au début des années 1990.  Le Web 2.0 est le Web social, qui s'est généralisé avec le phénomène des blogs, des forums de discussion agrégeant des communautés autour de sites internet et enfin avec les réseaux sociaux38 (Jarry, 2013). Des millions de personnes à travers le monde consacrent au Web un nombre considérable d'heures d'utilisation, via les ordinateurs et bien d’autres accessoires mobiles de télécommunication39 (Brasseur, 2006). De point de vue formation, les réseaux sociaux correspondent donc à un ensemble de technologies Web 2.0, permettant de constituer des communautés de pratiques de personnes qui partagent certains intérêts professionnels et savoir-faire communs. L’intérêt actuel et la popularité d’applications de type Web 2.0 a encouragé une croissance très importante des sites de réseaux sociaux, parmi lesquels le populaire réseau social « Facebook ». Une des raisons qui semble avoir encouragé cette popularité est précisément leur facilité d’utilisation, que ce soit pour l’enseignant ou l’apprenant40 . Ce type de réseau pédagogique inclut un apprentissage collaboratif en autonomie guidée, permettant ainsi de répondre aux besoins d’un plus grand nombre d’apprenants. La qualité de l’apprentissage est également améliorée. Ce dernier point est crucial, car l’apprentissage est précisément 37 Christophe Brasseur, « Du Web 2.0 au Web 3.0 - AgoraVox le média citoyen ». URL : http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/du-web-2-0-au-web-3-0-16757 38 Alban Jarry, « Le monde des réseaux sociaux de A à # (3/3) | Le Cercle Les Echos ». URL : http://lecercle.lesechos.fr/entreprises-marches/high-tech-medias/internet/221182540/monde-reseaux- sociaux-a-a-33 39 Christophe Brasseur, « Du Web 2.0 au Web 3.0 - AgoraVox le média citoyen ». URL : http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/du-web-2-0-au-web-3-0-16757 40 « MySpace et Facebook deviennent synchrones ». URL : http://www.generation-nt.com/myspace-facebook-synchronisation-actualite-1072941.html
  19. 19. Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011 19 | P a g e « généré » par l’apprenant lui-même, même s’il est constamment soutenu par les enseignants-encadrants-tuteurs. De cette manière, l’ensemble forme un tout cohérent qui cible, modifie et adapte naturellement la formation aux besoins spécifiques individuels et collectifs41 (Brasseur, 2006). Le progrès technologique s’accélère et les besoins en nouveautés est insatiable, comme disait Colette42 dans son article intitulé « Le monde m’est nouveau à mon réveil, chaque matin, ». L’auteur, Alban Jarry, souligne dans la revue « Le monde des réseaux sociaux de A à Z (3/3) | Le Cercle Les Échos, » qu’ « "À chaque connexion, l’internaute découvre un nouvel espace interactif dont il ignorait l’existence quelques minutes avant »43 (2013). Les réseaux sociaux sont devenus un outil capital de communication et de valorisation dans la carrière professionnelle de tout individu. Si une telle réalité est admise de tous, les multiples facettes d’un tel phénomène sont encore mal appréciées. FORMATION À DISTANCE ET RÉSEAUX SOCIAUX La FAD s’articule dans un système compliqué par sa structure, ses acteurs et son fonctionnement. Une telle spécificité implique un management (préparation, organisation, exécution et évaluation) particulier. La représentation graphique d’une telle interaction nous permet de comprendre la dynamique : acteurs - systèmes. 41 Christophe Brasseur, « Du Web 2.0 au Web 3.0 - AgoraVox le média citoyen ». URL : http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/du-web-2-0-au-web-3-0-16757 42 SCÉRÉN-CNDP, « PRÉSENCE DE LA LITTÉRATURE ». URL : http://www.cndp.fr/presence-litterature/dossiers-auteurs/colette/colette-un-certain- regard.html?tx_cccbrowse_pi1%5Bpointer%5D=2&cHash=da85c886bda77974b77bb8c42668316b 43 Alban Jarry, « Le monde des réseaux sociaux de A à # (3/3) | Le Cercle Les Echos ». URL : http://lecercle.lesechos.fr/entreprises-marches/high-tech-medias/internet/221182540/monde-reseaux- sociaux-a-a-33
  20. 20. Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011 20 | P a g e Figure 3 - Un système complexe et compliqué 44 La compréhension du dispositif de formation à distance/FC utilisant les TIC consiste à considérer la conception, la mise en œuvre et la gestion comme un tout inter-relié à travers les différents pôles qui le constituent (enseignants, apprenants, savoir, groupe et contexte). Dans ce sens quatre objectifs sont à considérer :  pédagogiques (construction d'un savoir, acquisition d'un savoir-faire...),  professionnels (évoluer professionnellement),  économiques (réduire les coûts de la formation),  stratégiques (promouvoir l'image de l'institution qui conçoit le dispositif de la FAD)45 . 44 M’hammed Drissi, Mohammed Talbi, Mohamed Kabbaj, « La formation à distance, un système complexe et compliqué ». URL : http://www.epi.asso.fr/revue/articles/a0609b.htm
  21. 21. Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011 21 | P a g e Depuis quelques années, les initiatives liées à l'éducation et l'apprentissage se sont développées et multipliées sur le web, et le contenu des offres s'est progressivement consolidé, notamment avec le mouvement MOOC46 . (Govekar, 2013) Comme formes d'enseignement en ligne, le MOOC s’est rapidement développé et courtise de plus en plus d’internautes et semble s'imposer comme leader. Les plateformes d'enseignement en ligne sont en train de modifier notre perception des nouvelles technologies, et plus globalement notre façon d’appréhender l'éducation. À titre d’exemple, la plateforme CMS (Content Management System) permet de répondre à des besoins spécifiques comme la simple diffusion de documents pédagogiques. La vulgarisation des outils informatiques offre aux internautes la possibilité de construire sa propre plateforme d'E-Formation en utilisant des CMS. Il s'agit de "kits" paramétrables selon ses besoins. Pour les applications pédagogiques, ils sont appelés LCMS (Learning Content Management Systems)48 (Ryann, 2009), Ces CMS et LCMS présentent, non seulement la fonctionnalité de diffusion, mais aussi des fonctionnalités de publication, de partage de documents, de structuration des contenus, de gestion de versions sans oublier la possibilité de FAQ de blogs ou de forums49 . 45 Ibid. URL : http://www.epi.asso.fr/revue/articles/a0609b.htm 46 Jean-Pierre Govekar, « MOOC, cours en ligne, applications ». URL : http://www.zdnet.fr/actualites/mooc-cours-en-ligne-applications-l-enseignement-en-ligne-decolle-en- france-39794346.htm 48 Ellis, Field Guide to Learning Management Systems. URL : http://www.astd.org/~/media/Files/Publications/LMS_fieldguide_20091 49 info@cursus.edu, « Plates-formes de e-learning et e-formation - 2013 ». URL: http://cursus.edu/institutions-formations-ressources/formation/13486/plates-formes-learning-formation- 2013/
  22. 22. Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011 22 | P a g e CONCLUSION ET PERSPECTIVE Plusieurs facteurs ont façonné le progrès des technologies Informatiques et de communication TIC. La créativité et l’innovation se sont manifestées particulièrement à trois niveaux ; la technologie, le contenu et les utilisateurs.  La Technologie : la véritable source de progrès, les innovations et inventions exercent un effet multiplicateur,  Le Contenu : l’amélioration continue du fond et de la forme exerce une synergie positive sur le progrès de la technologie et permet, en conséquence de répond au mieux à de nouveaux besoins sans cesse pointus50 (Brasseur, 2006).  Les internautes ; leur la contribution de plus en plus grandissante, sous différents angles ; technique et informationnel (idées et critiques), Les internautes/apprenants sont continuellement à la recherche de services de qualité et sur-mesure bien adaptés à leur besoins. L’individualisation ou le sur-mesure de l’apprentissage est au cœur des recherches actuelles en EIAH (Environnements Informatiques pour l’Apprentissage Humain). Lefèvre et collaborateurs (2012), soulignent que les approches pour développer des EIAH permettent une meilleure adaptation de l'apprentissage tant d’un point de vue didactique qu’informatique51 . Dans le domaine des Environnements Informatiques pour l’Apprentissage Humain, la personnalisation de l’apprentissage englobe, selon «la Revue de Sciences et Technologies de l´Information et de la Communication pour l´Éducation et la Formation», deux facettes:  La première consiste à adapter les ressources pédagogiques au contexte d’enseignement.  La seconde concerne l’adaptation de la formation à un apprenant ou un groupe d’apprenants présentant une même caractéristique. Dans ce cas, on parle de personnalisation des ressources pédagogiques. 50 Christophe Brasseur, « Du Web 2.0 au Web 3.0 - AgoraVox le média citoyen ». URL : http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/du-web-2-0-au-web-3-0-16757 51 Marie LEFEVRE (LIRIS, Lyon), Julien BROISIN (IRIT, Toulouse), Valentin BUTOIANU (IRIT, Toulouse), Philippe DAUBIAS (IFé, Lyon), Lucie DAUBIGNEY (Supélec, Metz et LORIA, Nancy), Françoise GREFFIER (ELLIADD, Besançon), Nathalie GUIN (LIRIS, Lyon), Stéphanie JEAN-DAUBIAS (LIRIS, Lyon), Réjane MONOD-ANSALDI (IFé, Lyon), Hélène TERRAT (PCH et LIRIS, Lyon), « Revue sticef.org ». URL: http://sticef.univ-lemans.fr/num/vol2012/06-lefevre- individualisation/sticef_2012_NS_lefevre_06.htm#%28Lefevre%20et%20al.,%202011c%29
  23. 23. Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011 23 | P a g e Enfin, les Réseaux sociaux, lorsqu’ils sont bien compris et bien utilisés peuvent aider les apprenants à exceller dans leur cursus d’apprentissage. C’est d’abord une formidable base de données, beaucoup plus diversifiée (grand choix), plus rapide (vitesse d’accès) et plus rentable (faible coût). Néanmoins, l’exploitation irresponsable des TIC peut engendrer des problèmes parfois difficiles à résoudre. Les réseaux sociaux constituent aussi une messagerie très efficace qui permet de connecter convenablement tous ceux qui, à travers le monde, souhaitent communiquer et échanger une panoplie d’informations, notamment, pour la formation (apprentissage). Au-delà de l’idéal d’accès universel à l’enseignement à distance, la formation continue via les réseaux sociaux suppose que les participants (apprenants) soient suffisamment responsable, disponibles et équipés pour apprendre seuls. En fait, allier pédagogie et numérique revient souvent à composer avec quelques "principes actifs" de la Pédagogie. La collaboration est le mode pédagogique par excellence de la formation en mode numérique : cette dernière met en perspective les modes de collaboration au travail, les "savoirs partagés"52 . En effet, c'est en partageant informations, idées, processus, expériences, que les apprenants pourront ainsi mieux se resituer dans leurs pratiques professionnelles, d'une part, et mieux apprivoiser les changements engendrés par la formation, d'autre part. A côté des modes collaboratifs, l'utilisation des outils numériques TIC en formation favorisera, sans aucun doute le développement des interactions en formation. Il reste que l'utilisation des outils numériques en formation est à manier avec toute précaution. Le formateur ne doit jamais perdre de vue que certains apprenants peuvent facilement se perdre dans ces nouvelles modalités d'apprentissage…langage, méthodologie et technologies. Le risque d'abandon de l'apprenant parait plus élevé dans la formation à distance qu'en formation présentielle. 52 « LA “FORMATIONUMERIQUE” ». URL : http://www.pedagoform-formation-professionnelle.com/article-formation-et-outils-numeriques-faut-il- faire-evoluer-sa-pedagogie-119416368.html
  24. 24. Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011 24 | P a g e L'apprenant doit convenablement être guidé, orienté et motivé par le formateur... l'apprenant est autonome certes mais jamais seul dans le processus de formation. La congruence entre les TIC et la formation continue (FOAD) est une nécessité et non un choix. Le développement des compétences permettant la reconversion professionnelle et l'un des "principes actifs" de la formation et de la Pédagogie53 . 53 Ibid.
  25. 25. Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011 25 | P a g e Bibliographie « 30 usages des médias sociaux en formation | Le blog de la Formation professionnelle et continue ». Consulté le 18 mars 2014. http://www.formation- professionnelle.fr/2010/05/31/30-usages-des-medias-sociaux-en-formation/. Alban Jarry. « Le monde des réseaux sociaux de A à # (3/3) | Le Cercle Les Echos ». Consulté le 16 mars 2014. http://lecercle.lesechos.fr/entreprises-marches/high- tech-medias/internet/221182540/monde-reseaux-sociaux-a-a-33. Breuleux, Alain, Gaalen Erickson, Thérèse Laferrière, et Mary Lamon. « Devis sociotechniques pour l’établissement de communautés d’apprentissage en réseau pour l’intégration pédagogique des TIC en formation des maîtres ». Revue des sciences de l’éducation 28, no 2 (2002): 411. doi:10.7202/007361ar. Bruno JONET, Marie-Christine RICHÉ. « Canopé Créteil - Faire le point : la formation ouverte à distance (FOAD) ». Canopé Créteil - Faire le point : la formation ouverte à distance (FOAD). Consulté le 15 mars 2014. http://www.cndp.fr/crdp- creteil/doctice/872-faire-le-point-la-formation-ouverte-a-distance-foad. Burton, R., S. Borruat, B. Charlier, N. Coltice, N. Deschryver, F. Docq, J. Eneau, et al. « Vers une typologie des dispositifs hybrides de formation en enseignement supérieur ». Distances et savoirs Vol. 9, no 1 (1 juin 2011): 69‑ 96. Christine Vaufrey B. « Les réseaux sociaux, nouvelles plateformes de cours en ligne ? » Thot Cursus. Consulté le 18 mars 2014. http://cursus.edu/article/8516/les- reseaux-sociaux-nouvelles-plateformes-cours/. Christophe Brasseur. « Du Web 2.0 au Web 3.0 - AgoraVox le média citoyen ». Consulté le 15 mars 2014. http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/du- web-2-0-au-web-3-0-16757. ———. « Du Web 2.0 au Web 3.0 - AgoraVox le média citoyen ». Du Web 2.0 au Web 3.0 - AgoraVox le média citoyen. Consulté le 15 mars 2014. http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/du-web-2-0-au-web-3-0-16757. Denis, Brigitte. « Quels rôles et quelle formation pour les tuteurs intervenant dans des dispositifs de formation à distance ? » Distances et savoirs Vol. 1, no 1 (1 mars 2003): 19‑ 46. doi:10.3166/ds.1.19-46. Ellis, Ryann K. Field Guide to Learning Management Systems. ASTD Learning Circuits, 2009. http://www.astd.org/~/media/Files/Publications/LMS_fieldguide_20091. « Formation continue — Wikipédia ». Formation continue — Wikipédia. Consulté le 15 mars 2014. http://fr.wikipedia.org/wiki/Formation_continue. « Formation ouverte et à distance — Wikipédia ». Formation ouverte et à distance — Wikipédia. Consulté le 15 mars 2014. http://fr.wikipedia.org/wiki/Formation_ouverte_et_%C3%A0_distance. « Formation ouverte et à distance — Wikipédia ». Formation ouverte et à distance — Wikipédia. Consulté le 15 mars 2014. http://fr.wikipedia.org/wiki/Formation_ouverte_et_%C3%A0_distance. Gilles BERNARD. « Institut d’Enseignement à Distance - Université PARIS 8 ». Institut d’Enseignement à Distance - Université PARIS 8. Consulté le 15 mars 2014. http://www.iedparis8.net/ied/. « Glossaire de la formation à distance | E-Learning Actu | L’actualité de la formation à distance ». Glossaire de la formation à distance | E-Learning Actu | L’actualité de la formation à distance. Consulté le 15 mars 2014. http://www.elearning- actu.org/glossaire-de-la-formation-a-distance/.
  26. 26. Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011 26 | P a g e « IAB Canada | Digital Marketing Education, Research, Advocacy, Networking, and Best Practices for the Digital Marketing Industry ». Consulté le 15 mars 2014. http://iabcanada.com/. info@cursus.edu. « Plates-formes de e-learning et e-formation - 2013 ». Thot Cursus. Consulté le 15 mars 2014. http://cursus.edu/institutions-formations- ressources/formation/13486/plates-formes-learning-formation-2013/. Jean-Pierre Govekar. « MOOC, cours en ligne, applications : l’enseignement en ligne décolle en France ». ZDNet. Consulté le 15 mars 2014. http://www.zdnet.fr/actualites/mooc-cours-en-ligne-applications-l-enseignement- en-ligne-decolle-en-france-39794346.htm. « LA “FORMATIONUMERIQUE” : 4 PRINCIPES ACTIFS POUR FORMATEURS ET APPRENANTS ». PedagoForm. Consulté le 15 mars 2014. http://www.pedagoform-formation-professionnelle.com/article-formation-et-outils- numeriques-faut-il-faire-evoluer-sa-pedagogie-119416368.html. Lauras, Hugo. « L’impact des réseaux sociaux sur les entreprises a-t-il un rôle essentiel sur leur image ? », 2013 2012. http://www.andlil.com/limpact-des-reseaux- sociaux-sur-les-entreprises-a-t-il-un-role-essentiel-sur-leur-image-165542.html. M’hammed Drissi, Mohammed Talbi, Mohamed Kabbaj. « La formation à distance, un système complexe et compliqué ». La formation à distance, un système complexe et compliqué. Consulté le 15 mars 2014. http://www.epi.asso.fr/revue/articles/a0609b.htm. Marie LEFEVRE (LIRIS, Lyon), Julien BROISIN (IRIT, Toulouse), Valentin BUTOIANU (IRIT, Toulouse), Philippe DAUBIAS (IFé, Lyon), Lucie DAUBIGNEY (Supélec, Metz et LORIA, Nancy), Françoise GREFFIER (ELLIADD, Besançon), Nathalie GUIN (LIRIS, Lyon), Stéphanie JEAN-DAUBIAS (LIRIS, Lyon), Réjane MONOD- ANSALDI (IFé, Lyon), Hélène TERRAT (PCH et LIRIS, Lyon). « Revue sticef.org ». Revue sticef.org. Consulté le 15 mars 2014. http://sticef.univ- lemans.fr/num/vol2012/06-lefevre- individualisation/sticef_2012_NS_lefevre_06.htm#%28Lefevre%20et%20al.,%20 2011c%29. « MySpace et Facebook deviennent synchrones ». Génération-NT. Consulté le 16 mars 2014. http://www.generation-nt.com/myspace-facebook-synchronisation- actualite-1072941.html. « NetPublic » Médias sociaux et éducation (dossier de synthèse) ». Consulté le 18 mars 2014. http://www.netpublic.fr/2011/11/medias-sociaux-et-education/. Nina Zizo. « Histoire Enseignement a Distance ». Scribd. Consulté le 15 mars 2014. http://fr.scribd.com/doc/88494894/Histoire-Enseignement-a-Distance. Pinte, Jean-Paul. « Les réseaux sociaux : outils d’apprentissage en devenir ? - Educavox », 14 mai 2011. http://www.educavox.fr/formation/analyses-27/Les- reseaux-sociaux-outils-d. Redecker, Christine. « Review of Learning 2.0 Practices: Study on the Impact of Web 2.0 Innovations on Education and Training in Europe ». JRC Scientific and technical report., no EUR 23664 EN – 2009 (2009). http://ipts.jrc.ec.europa.eu/publications/pub.cfm?id=2059. Remenyi, Dan. ICEL 2007: 2nd International Conference on E-Learning, Columbia University, New York, USA, 28-29 June 2007. Academic Conferences Limited, 2007. SCÉRÉN-CNDP. « PRÉSENCE DE LA LITTÉRATURE ». Image, décembre 2008. http://www.cndp.fr/presence-litterature/dossiers-auteurs/colette/colette-un- certain-
  27. 27. Fouad Mekouar Lectures dirigées / TEN 7011 27 | P a g e regard.html?tx_cccbrowse_pi1%5Bpointer%5D=2&cHash=da85c886bda77974b 77bb8c42668316b. Seely Brown, John, et Richard P. Adler. « Minds on Fire:Open Education, the Long Tail, and Learning 2.0 ». Educause review, no January/February 2008 (2008): 16‑ 32. « Thème 3 ». Consulté le 16 mars 2014. http://www.uniso.fr/FFOAD/information/theme3.php. Verpoorten, Dominique. « Les MOOCs (Massive Open Online Courses) », 23 octobre 2013. http://orbi.ulg.ac.be/handle/2268/157517.

×