MUNICIPALES 2014,
avec

Guy Lafite.

MA VISION POUR BIARRITZ.
Conscient des attentes et des ambitions des Biarrots,
convaincu de la pertinence du projet que je leur soumets,
j'ai décid...
avec Guy

Lafite.
• ÉDITO

p.1

• SOMMAIRE

p.3

• NOS COMPÉTENCES
• NOTRE ÉTHIQUE

p.4
p.5

BIARRITZ VILLE DURABLE

p.6

SE LOGER
SE DEPLAC...
NOS COMPETENCES
Gérer Biarritz nécessite de s’appuyer sur
des compétences fortes.
C’est en effet une Ville complexe :
- El...
- D’un engagement plus fort
de l’agglomération sur ses compétences
- De l’obtention de financements
extérieurs dans les do...
BIARRITZ VILLE DURABLE

6

Protéger et mettre en valeur
le patrimoine naturel et architectural

Nous mettrons en place une...
DURABLE
Notre régle sera le respect de la mixité
sociale : 30% de locatif social, au minimum,
et 20% d’accession sociale d...
DURABLE

Pacifier la circulation dans la ville
SE DEPLACER
Nous accompagnerons la politique
de logement et d’urbanisme par...
nous envisageons de réaliser le parking
« des Halles » sous le Jardin Public
sans toucher aux grands arbres,
et sans qu’il...
Amélioration du traitement des eaux
du quartier du Moulin Barbot
et des Abattoirs à Anglet.
Ce plan global d’environ 30 M€...
Ainsi cette « ZAC verte » rendra
aux biarrots des lieux auxquels
ils n’accédent que partiellement
aujourd’hui. De plus la ...
CRÉATIF

Pour réussir il faut jouer collectif,
mettre en commun nos moyens.
En mutualisant nos efforts,
nous renforcerons ...
• Nous développerons
l'école d’ingénieurs ESTIA,
• Nous soutiendrons le pôle d’art
( École supérieure d’art, BTS audio,
BT...
LA CULTURE DANS LA VILLE
NOS OBJECTIFS :
Une organisation plus efficace
et plus lisible :
• Nous regrouperons le service
c...
BIARRITZ OCÉAN

• Préserver et mettre en valeur
une villa typique de l’histoire de Biarritz.

CRÉATIF

Notre objectif :

B...
CRÉATIF

ANIMER LA VILLE
Le renouvellement et le développement
des manifestations festives gratuites
sont une des attentes...
LA VIE SPORTIVE
Biarritz a une tradition sportive riche
et ancienne, incarnée notamment
par de nombreux clubs et associati...
BIARRITZ, VILLE SOLIDAIRE
FAIRE VIVRE LA DEMOCRATIE LOCALE

UNE POLITIQUE SOCIALE ATTENTIVE.

La concertation est au cœur
...
ACCOMPAGNER LES FAMILLES
DANS LEUR PARCOURS RESIDENTIEL
La réalisation d’un nombre important
de logements permettra de ren...
SOLIDAIRE

GRANDIR A BIARRITZ
LES TOUT PETITS
• Une nouvelle crèche sera construite
dans le nouveau quartier Kléber.
• Les...
ÊTRE JEUNE À BIARRITZ
NOS OBJECTIFS :
Nous agirons avec la communauté scolaire,
l’Académie et la Région pour :
• Ouvrir un...
ASSURER LA TRANQUILLITE PUBLIQUE
Un esprit d’ouverture dans une ville sûre
Les difficultés que connaît Biarritz
en matière...
UN BIARRITZ FORT DANS UNE
AGGLOMERATION FORTE.
Notre avenir, notre vie quotidienne
ne se jouent plus seulement à l’échelle...
Guy Lafite :
Adjoint aux finances de Biarritz depuis 2008.
Ancien conseiller de Chambre des Comptes.
Ancien Secrétaire Gén...
LA LISTE

Brigitte Pradier : Conseillère Municipale,
ancienne directrice d’école.

Virginie Lannevère :
Conseillère munici...
LA LISTE

Michèle Lazarotto :
Employée au cinéma le Royal.

Régine Mendy : Retraitée de
l’enseignement professionnel.

Dan...
Marie Sore :
Enseignante.

Christiane Clément :
Infirmière-puéricultrice.

Hocine Hamel :
Docteur en psychologie.

Rémy Ca...
LA LISTE

Merril Delanne :
Etudiante en Master de Droit.

Simone Etcheverry :
Artiste peintre - Chanteuse.

Lionel Gilbert...
MUNICIPALES 2014

Venez nous rencontrer
au prochain MEETING
LE 13 MARS à 18H30
au CASINO MUNICIPAL.
ESPRIT BIARRITZ est soutenu par :
Guy Lafite : ma vision pour Biarritz
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Guy Lafite : ma vision pour Biarritz

1 522 vues

Publié le

En 32 pages, Guy Lafite et sa liste "Esprit Biarritz!" présentent leur vision et leur projet pour Biarritz.

Publié dans : Actualités & Politique
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Guy Lafite : ma vision pour Biarritz

  1. 1. MUNICIPALES 2014, avec Guy Lafite. MA VISION POUR BIARRITZ.
  2. 2. Conscient des attentes et des ambitions des Biarrots, convaincu de la pertinence du projet que je leur soumets, j'ai décidé de me présenter aux prochaines élections municipales. Je suis né à Biarritz, quartier St Charles, où ma famille avait créé et tenu de longues années l'Epicerie Parisienne. C'est dans ce quartier que j'ai grandi et me suis imprégné de l'Esprit de Biarritz, celui d'une ville dynamique, joyeuse et inventive, où les mots solidarité, tradition, fêtes, respect mutuel avaient et continuent à avoir un sens très fort. J'aime et je connais Biarritz, et j'ai su écouter, comprendre, connaître les Biarrots que je sers déjà avec toute mon énergie en tant qu'adjoint aux Finances. Avec l'équipe que j'ai constituée, nous avons l'ambition de perpétuer l'Esprit de cette ville, mais également de la préparer aux grands enjeux de demain.   Le projet Esprit Biarritz, c'est permettre à notre ville de maintenir et même de développer l'image qui est la sienne au niveau international, la qualité de son offre, de ses investissements, de son accueil, de son dynamisme culturel. Le projet Esprit Biarritz, c'est la volonté de concilier les intérêts de tous, d'une plus grande justice sociale, de permettre à nos enfants de fonder une famille sans perdre espoir de trouver un logement à leur portée, de faciliter le quotidien et la vie de ses habitants, de respecter la spécificité de ses quartiers. Le projet Esprit Biarritz, c'est permettre aux citoyens de s'impliquer dans la vie de la cité, c'est décloisonner la société, c'est renforcer la vie associative. Le projet Esprit Biarritz, c'est respecter notre bien le plus fondamental, l'Environnement, et en particulier l'Océan, au coeur de notre histoire et de notre attractivité. Le projet Esprit Biarritz, c'est dans le cadre d'une intercommunalité assumée, partager avec nos voisins une vision commune, mutualiser nos moyens, mettre la force du collectif au service du développement et de l'emploi.   Les enjeux qui sont aujourd'hui les nôtres sont de taille, les défis à relever à la hauteur de la vision que nous avons tous du Biarritz que nous devons léguer à nos enfants. J'ai la conviction qu'avec l'équipe qui m'accompagne, avec toutes les volontés qui nous rejoignent, nous avons l'expérience et les compétences, pour les relever. Je crois à un Biarritz dynamique, durable, créatif, solidaire, et c'est dans ce sens que je sollicite vos suffrages pour devenir votre maire, à votre écoute et à votre service.   Guy Lafite. 1
  3. 3. avec Guy Lafite.
  4. 4. • ÉDITO p.1 • SOMMAIRE p.3 • NOS COMPÉTENCES • NOTRE ÉTHIQUE p.4 p.5 BIARRITZ VILLE DURABLE p.6 SE LOGER SE DEPLACER RESTAURER LA QUALITE DES EAUX DE BAIGNADE PROTEGER ET METTRE EN VALEUR NOTRE ENVIRONNEMENT p.6 p.8 p.9 p.10 BIARRITZ VILLE CRÉATIVE p.11 DEVELOPPER L’ECONOMIE ET CREER DES EMPLOIS BIARRITZ VILLE NUMERIQUE LA CULTURE DANS LA VILLE CULTURE ET LANGUE BASQUE BIARRITZ OCÉAN ANIMER LA VILLE LA VIE SPORTIVE p.11 p.13 p.14 p.15 p.15 p.16 p.17 BIARRITZ VILLE SOLIDAIRE p.18 FAIRE VIVRE LA DEMOCRATIE LOCALE UNE POLITIQUE SOCIALE ATTENTIVE GRANDIR A BIARRITZ ETRE JEUNE A BIARRITZ ASSURER LA TRANQUILLITE PUBLIQUE UN BIARRITZ FORT DANS UNE AGGLOMERATION FORTE. p.18 p.18 p.20 p.21 p.22 p.23 • LA LISTE p.24 • RETROUVEZ NOUS SUR... p.28
  5. 5. NOS COMPETENCES Gérer Biarritz nécessite de s’appuyer sur des compétences fortes. C’est en effet une Ville complexe : - Elle gère de nombreux équipements souvent surdimensionnés pour faire face à l’affluence touristique, - Elle s’appuie sur de nombreux organismes satellites ( établissements publics, sociétés d’économie mixte,… ), - Elle doit anticiper une diminution de ses ressources liée à la réduction des dotations de l’état. Dans ce contexte difficile, il est indispensable de gérer la ville efficacement pour maîtriser strictement la fiscalité. J’apporterai aux Biarrots mes compétences et ma solide expérience de gestionnaire de grandes villes telles Marseille et Paris. Je m’appuierai sur une équipe renouvelée aux compétences multiples, acquises souvent à haut niveau, dans les secteurs privé, public et associatif. Les projets que nous vous présentons seront réalisés sans augmenter la fiscalité. 4 Esprit Biarritz ! Avec Guy Lafite. Nous mettrons l’accent sur la stabilité des dépenses de fonctionnement comme j’ai su le faire dans mes fonctions d’adjoint aux finances. Pour y arriver nous agirons non seulement en étant strict sur les sommes engagées mais aussi par un travail de modernisation de nos outils de gestion, par une meilleure organisation des services et par la mutualisation des moyens avec l’Agglomération. Ainsi nous dégagerons une épargne suffisante pour investir. Les organismes dépendant de la Ville seront étroitement suivis par la mise en place d’un véritable contrôle de gestion. Nous nous engageons à stabiliser notre dette. Cette rigueur budgétaire nous permettra de dégager une capacité d’investissement de l’ordre de 10M€ par an sur le budget principal. Pour aller au-delà, les ressources supplémentaires viendront : - Des opérations de logement et d’urbanisme : Aguiléra en particulier dégagera un excédent de ressources dans la mesure où tous les terrains nécessaires à l’opération nous appartiennent. - D’une meilleure gestion de notre patrimoine.
  6. 6. - D’un engagement plus fort de l’agglomération sur ses compétences - De l’obtention de financements extérieurs dans les domaines où cela est réaliste. Ce sera le cas sur l’aménagement de la Côte des basques ou sur la Villa Natacha. NOTRE ETHIQUE Je demanderai à chacun des élu(e)s de signer une charte d’éthique et de responsabilité, l’engageant à : - Respecter les valeurs qui fondent notre engagement, - Traiter avec respect et équité les agents de la Ville comme les citoyens, - S’interdire tout conflit d’intérêt avec l’action de la Ville et des organismes qui en dépendent. 5
  7. 7. BIARRITZ VILLE DURABLE 6 Protéger et mettre en valeur le patrimoine naturel et architectural Nous mettrons en place une politique dynamique du littoral, une réflexion urbaine par quartier, et rendrons réelle la possibilité pour chacun de se loger tout en protégeant notre patrimoine architectural. La rareté de l’espace disponible,  la faible quantité de constructions nouvelles ont alimenté une forte hausse des prix de l’immobilier. Le logement est maintenant hors de portée d’une partie des habitants. La baisse de la population de la Ville ( 30 046 habitants en 1999 et 25 397 habitants en 2009 ) est essentiellement dûe à la baisse du nombre de ménages avec enfants : 3 028 en 1999, 1 832 en 2009, soit une baisse de 40% en 10 ans. Cette spirale doit cesser car c’est toute la dynamique de la Ville, son activité commerciale et son esprit qui sont en jeu. Les opérations que nous lancerons s’inscriront dans la perspective d’une ville « durable » assurant la qualité de vie des Biarrots : profiter du littoral, préserver leurs différents lieux d’activité, de résidence et de détente, protéger le patrimoine et densifier la ville à proximité des transports collectifs. Une révision du Plan Local d’Urbanisme sera nécessaire car la Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager cesse d’être effective en 2015. Nous ne voulons pas que notre patrimoine soit à nouveau dégradé. Une Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine sera élaborée. L’objectif est de relier entre eux les espaces verts et le front de mer, en un ruban dédié à la promenade, aux sports, afin de faire apparaître Biarritz pour ce qu’elle est, une ville verte et océanique. Nous voulons à la fois protéger le patrimoine, le mettre en valeur et permettre une densification raisonnable et esthétique, là où cela est possible. SE LOGER Une action forte en matière de logements : Nous réaliserons dans un premier temps des opérations importantes dans les rares zones constructibles que nous avons. Nous ne pouvons nous permettre de gaspiller ces espaces.
  8. 8. DURABLE Notre régle sera le respect de la mixité sociale : 30% de locatif social, au minimum, et 20% d’accession sociale dans chaque opération. Ces logements seront attribués dans la plus grande transparence car plus de 70% des ménages biarrots sont éligibles au logement social. Ces opérations de logements sont prévues autour de la ligne Chrono1 que nous prolongerons jusqu’à la gare et Iraty, dans une logique de développement durable. ZAC Kléber : nous la terminerons en accompagnant les logements par la réalisation des équipements publics nécessaires. ZAC d’Aguiléra : nous la lancerons après une large concertation avec la volonté politique d’attirer les jeunes et les familles. Notre objectif : 400 à 500 logements associés à des équipements sportifs, notamment une nouvelle piscine. Le nouveau quartier Aguiléra sera conçu comme un écoquartier. Le quartier La Rochefoucauld sera, du fait de cette opération, dynamisé. ZAC d’Iraty : nous la réorienterons en une zone multifonctionnelle combinant logements et activités économiques avec commerces et équipements publics. Ce quartier, exceptionnellement bien situé près de la Gare et de l’aéroport, est un enjeu majeur pour l’avenir de Biarritz. Notre objectif : 400 à 500 logements. En lien avec cette opération, nous agirons pour réduire les « bouchons » de la Négresse et ferons de la gare un lieu d’échange multimodal dans la perspective d’un TOPO transfrontalier. Nous réaliserons également des opérations ciblées, respectueuses de notre patrimoine, dans les lieux que la révision du Plan Local d’Urbanisme dégagera. Notre objectif : environ 150 logements. Nous agirons enfin pour traiter les logements insalubres, qui existent encore, hélas, à Biarritz. Une approche urbaine par quartier Bien vivre dans chaque quartier suppose un lien harmonieux entre habitat, activités commerçantes et services. Un plan pluriannuel sera établi. Nous améliorerons la qualité de l’espace urbain, ferons des cœurs commerçants un lieu où la circulation est pacifiée et où l’aménagement facilite un usage convivial dans le respect de l’identité de chaque quartier. 7
  9. 9. DURABLE Pacifier la circulation dans la ville SE DEPLACER Nous accompagnerons la politique de logement et d’urbanisme par une action forte en matière de transports, de circulation et de stationnement. La gare de la Négresse deviendra un véritable lieu de convergence entre les différents modes de transport. Les abords de la gare seront réaménagés dans le cadre de l’opération Iraty - La Négresse. Devant la Gare du Midi sera créé un point de jonction entre les lignes de bus chrono 1, A2, 8, 14, et les navettes. La future ligne chrono 1 sera prolongée jusqu'à la Gare de la Négresse et le parking d'Iraty, desservant au passage la zone d’activités. La desserte de l'aéroport et du quartier Kléber sera assurée par la ligne 14, avec un cadencement à 20 minutes. Un axe de bus nord - sud deviendra navette des plages l'été grâce à une forte identification visuelle. Une navette desservira le sud de la ville ( Milady - Ilbarritz ) où seront créés des parkings relais, éco - compatibles ( sol alvéolé ). La navette de la Côte des Basques sera dotée de racks à planches de surf pour dégager l’espace réservé aux passagers dans l’habitacle. 8 Un meilleur partage de la voierie sera recherché par l’élargissement des zones 30 km/h ( centre - ville et quartiers commerçants ), la création de zones de rencontre 20 km /h ( dans le cœur de ville et quelques lieux commerçants après concertation ) et d'aires piétonnes. L’ensemble sera modulé en fonction de la saisonnalité. La ville sera rendue plus accessible, notamment aux personnes à mobilité réduite, par un meilleur aménagement des trottoirs, y compris dans les quartiers. Un plan vélo sera mis en oeuvre avec l’aide de l’agglomération : aide à l’acquisition de vélos électriques, pistes cyclables. Sur le bord de mer, un axe vélo sera aménagé et intégré dans un « ruban vert » allant jusqu’à Mouriscot. Des stationnements pour les vélos seront créés. Stationnement : civiliser la ville. L'utilisation du parking relais d'Iraty sera encouragée par une desserte efficace pendant la saison touristique. Une politique de stationnement de courte durée sera étudiée en concertation avec les commerçants. Parkings  des Halles et de Beaurivage : • Si le contrat concernant ces deux parkings avec Vinci n’est pas signé fin mars, nous étudierons un nouveau dispositif, accompagné d’une large concertation, avec pour but de réduire le coût pour la Ville :
  10. 10. nous envisageons de réaliser le parking « des Halles » sous le Jardin Public sans toucher aux grands arbres, et sans qu’il soit lié à la réalisation d’un parking à Beaurivage. En ce qui concerne le parking Beaurivage, nous réinterrogerons son opportunité par une étude approfondie. Cette réflexion s’intégrera dans une reflexion sur l'entrée Sud de la ville : autour des secteurs de la Milady et d'Ilbarritz, de nombreuses possibilités de stationnement en surface existent. Associées à une navette ( ou à une ligne 10 renforcée devenant un axe stucturant Sud-Nord ), ces parcs de stationnement peuvent être une solution au désengorgement de l'entrée Sud de Biarritz. Nous prendrons également en compte les besoins des riverains, l’impact de la fin de l’aménagement de la Côte des basques ( qui permettra de nouveaux accés au littoral ) et bien sûr le volet géologique. L’ensemble des résultats sera mis à disposition du public. A l‘issu de cette procédure, nous serons en situation de choisir la solution la plus efficace et de réduire le coût pour la Ville. • Si le contrat est signé, nous chercherons à renégocier avec Vinci pour rendre l’opération mieux adaptée et moins onéreuse pour la Ville. L'insertion dans la ville de tapis roulants sera étudiée, sur l’exemple des villes espagnoles proches, pour permettre aux personnes âgées ou handicapées de mieux s'affranchir du relief. Mais aussi pour renforcer l’identité urbaine de Biarritz. RESTAURER LA QUALITE DES EAUX DE BAIGNADE L’enjeu est sanitaire, environnemental  et économique. Il en va de notre attractivité : 25% des emplois directs à Biarritz dépendent du tourisme. Nous devons respecter les exigences de la population et les normes européennes. Certaines mesures ont déjà été prises  par l’Agglomération : renforcement des moyens de pompage pour éviter le déversement des eaux au port des pêcheurs et à la Grande Plage dès avril 2014, nouveau mode de traitement des eaux, plus efficace, à la station d’épuration de la Milady. Ces actions sont insuffisantes car, la pollution ne connait pas les frontières. Une solution de séparation complète des réseaux est difficile à mettre en œuvre pour des raisons de coût. De plus, en milieu urbain, il est préférable, autant que possible, de traiter les eaux pluviales. NOUS ENGAGERONS UN PLAN D’ACTION D’AGGLOMERATION  : Sur Biarritz, création de nouveaux bassins de stockage et de rétention des eaux. Traitement biologique complémentaire à la station d’épuration de Marbella. Amélioration et renforcement des capacités des stations d’épuration à Bayonne. 9 Esprit Biarritz ! Avec Guy Lafite.
  11. 11. Amélioration du traitement des eaux du quartier du Moulin Barbot et des Abattoirs à Anglet. Ce plan global d’environ 30 M€, du même ordre que le projet réalisé sur l’Uhabia, est supportable par l’agglomération. Il sera réalisé dans le mandat. Déchets flottants : Une mutualisation de la collecte est souhaitable pour plus de cohérence. La compétence doit être transférée à l’agglomération afin que le littoral soit correctement traité. PROTEGER ET METTRE EN VALEUR NOTRE ENVIRONNEMENT Le trait de côte et nos plages : • Nous achèverons l’aménagement des falaises de la Côte des Basques. La protection du littoral est encore plus d’actualité après les tempêtes de ce début d’année. Ces travaux feront l’objet d’une programmation pluriannuelle et nous rechercherons les cofinancements permettant de limiter la charge de la Ville. • Identifier, plage par plage, les actions de repli éventuel afin d’anticiper le recul prévisible du trait de côte et garder la qualité de nos plages. • Renforcer l’identité de chaque plage et améliorer la qualité des équipements : locaux de surf, toilettes, wifi... 10 • Reprofiler la plage de la Milady fortement dégradée aujourd’hui. • Renforcer l’action de réensablement des plages, en partenariat avec les autres collectivités et le Port qui vient d’acquérir une drague permettant d’agir en ce sens. Repenser la zone située entre Ilbarritz et Mouriscot : Une étude sera lancée, en partenariat avec Bidart dans le cadre du Siazim ( Syndicat d’Aménagement de la Zone Ilbarritz Mouriscot ), sur l’aménagement de cette zone. Certains trous du golf menacés par l’Océan devront à terme être déplacés. Un réaménagement du golf doit donc être étudié. On pourrait alors envisager qu’une partie de la zone située à proximité immédiate de la plage d’Ilbarritz soit traitée en espace ludique avec bassin de baignade sécurisé et divers aménagements légers. L’installation d’un « wave garden » sera étudiée avec comme condition que ce projet ne pèse pas sur les finances de la Ville. Près de la cité de l’Océan, un skate park de plein air sera aménagé. La partie de la zone située entre le lac Mouriscot et l’ex nationale 10 pourrait être conçue comme une zone de promenade et de parcours sportifs et recevra les trous du golf déplacés depuis le front de mer. Nous envisageons également d’y aménager des jardins familiaux et d'y installer un maraîcher bio en liaison avec l’AMAP de Biarritz et les commerçants volontaires.
  12. 12. Ainsi cette « ZAC verte » rendra aux biarrots des lieux auxquels ils n’accédent que partiellement aujourd’hui. De plus la Cité de l’Océan ne sera plus isolée, mais sera un élément d'une zone vaste et attractive. Agir pour une ville propre Nous améliorerons le nettoyage de la ville en généralisant l’usage de moyens mécanisés et en privilégiant l'utilisation de produits respectueux de l'environnement. Nous adapterons les horaires du nettoyage au confort des usagers. Nous lutterons contre les dépôts sauvages. BIARRITZ, VILLE CRÉATIVE DEVELOPPER L’ECONOMIE ET CREER DES EMPLOIS Biarritz, capitale touristique, doit poursuivre une action forte pour développer le tourisme individuel comme le tourisme d’affaires : 25% des emplois en dépendent directement. Il nous faut promouvoir avec Biarritz Tourisme un Biarritz moderne, à haute qualité de vie sachant s’adapter à l’évolution des publics et des modes de consommation. Notre but : une fréquentation accrue tout au long de l’année pour faire progresser l’activité du commerce, de l’hôtellerie et de la restauration. D’autres volets de notre programme ( retour des familles avec enfants, requalification des cœurs commerçants dans chaque quartier ) contribueront également à soutenir l’activité commerciale hors saison. Cependant, le tourisme ne peut apporter à lui seul la large gamme d’emplois qui permettront à nos enfants de réaliser leurs ambitions. Il faut donc diversifier notre développement économique en s’appuyant sur notre attractivité et sur le potentiel que recèle notre région, le Pays Basque comme le sud des Landes. Nous partageons une université, un aéroport et un port. Nous avons des filières d’excellence : aéronautique et matériaux composites, informatique - robotique  - image numérique, nouvelles technologies du bâtiment et écoconstruction, économie de la mer et de la santé. 11
  13. 13. CRÉATIF Pour réussir il faut jouer collectif, mettre en commun nos moyens. En mutualisant nos efforts, nous renforcerons les ressources consacrées au développement économique. Notre action sera menée dans le cadre d’une Agglomération forte, dynamique et ambitieuse dont Biarritz sera un membre actif. NOS OBJECTIFS : Dégager des terrains et des locaux pour les entreprises : • Sur la zone Iraty - La Négresse nous libérerons des espaces pour des activités économiques. • Nous doublerons la superficie de la technopole d’Izarbel ( 10 hectares de plus ), • Nous moderniserons les zones artisanales et commerciales existantes • Nous dégagerons des terrains d’activité sur l’ensemble du territoire Avec une Communauté d’agglomération forte, un emploi sur le Port ou à Izarbel, c’est bon pour les Biarrots ! 12 Assurer la promotion de notre territoire en s’appuyant sur notre attractivité et le professionalisme de Biarritz Tourisme. Un élargissement de sa mission dans une vision plus large d’action économique sera étudié, notamment afin d’attirer des salons importants dans des domaines que nous devons développer à l’exemple du salon Thetis sur les énergies marines.  Animer l'espace économique : • Nous ferons une priorité de l’animation de l'espace économique en maintenant et en développant des relations étroites avec les entreprises. • Nous ferons de la concertation avec les commerçants, artisans et hôteliers - restaurateurs un levier majeur du dynamisme touristique. La création d’une structure regroupant les intérêts de l’ensemble des associations de commerçants de la ville sera encouragée. Renforcer la qualité des infrastructures de transport et de communication : • Le Port : en partenariat avec la Région et la CCI, nous dégagerons des terrains pour l’activité économique. • L'Aéroport : nous poursuivrons les discussions pour une desserte de Roissy par Air France, étudierons une piste de roulage pour augmenter la capacité aéroportuaire et poursuivrons le developpement des lignes low-cost. • Nous ferons de Biarritz et de l’agglomération une référence en matière de numérique. Dynamiser le lien recherche formation - activité économique : • Nous renforcerons les filières de recherche universitaire notamment en matière de bâtiment, de nouvelles technologies de l’Océan ainsi que les filières liées à l’hôtellerie et au tourisme.
  14. 14. • Nous développerons l'école d’ingénieurs ESTIA, • Nous soutiendrons le pôle d’art ( École supérieure d’art, BTS audio, BTS vidéo ) Nous plaiderons auprès de la Région pour créer un internat au Lycée Malraux et des logements étudiants. Ces deux catégories de logements devraient en outre pouvoir bénéficier aux travailleurs saisonniers l’été. - Création d’un « guichet unique numérique » rassemblant tous les services et l’information utiles aux biarrots ( services administratifs, prestations, transports, urbanisme, culture, animation, ) et permettant d’effectuer en ligne les démarches administratives et le paiement des prestations. - Création d’une plate - forme de soutien scolaire et d’information entre enseignants, parents et élèves. - Création d’une plate-forme « guichet unique » à destination des entreprises, des commerçants et des artisans biarrots. BIARRITZ VILLE NUMERIQUE Nous avons été à la pointe de l’innovation : en 1983 Biarritz fut le lieu de la première expérience de fibre optique à domicile avec le « visiophone ». Depuis, nous avons pris du retard. Pourtant le numérique est aujourd’hui incontournable. Nous ferons de Biarritz une ville numérique pour maintenir notre attractivité, fournir un service public performant aux biarrots et réduire nos coûts. Nous avons des atouts car de nombreuses entreprises du Web, du logiciel et des télécommunications sont implantées sur la Côte Basque. NOS OBJECTIFS : - Renforcement d’Izarbel et de la zone d’Iraty comme lieu d’implantation d’entreprises numériques. - Mise en œuvre d’une communauté numérique participative ( site Web et application mobile ) permettant la consultation « en continu » des habitants sur les projets de la Ville. - Mise à disposition ( « Open Data » ) de toutes les données publiques de la municipalité et des organismes qui en dépendent, dans un souci de transparence. - Implantation d’un réseau WiFi municipal gratuit permettant une connexion à Internet depuis les espaces publics biarrots. - Implantation de bornes publiques à énergie solaire permettant de recharger les appareils nomades ( téléphones mobiles, tablettes, ordinateurs portables,… ). 13 Esprit Biarritz ! Avec Guy Lafite.
  15. 15. LA CULTURE DANS LA VILLE NOS OBJECTIFS : Une organisation plus efficace et plus lisible : • Nous regrouperons le service culturel de la Ville avec Biarritz Culture et Biarritz Événement pour diminuer les coûts et obtenir davantage de synergies entre culture et animation. • Nous créerons un point central, dans le hall du Casino municipal, pour l’information et la billetterie. • Nous créerons un portail internet culturel en temps réel regroupant la totalité de l’offre sur la Ville et l’Agglomération. Renforcer nos manifestations phares : Nous souhaitons faire un effort particulier sur quelques grandes manifestations : Festival latino-américain, le Temps d’aimer. Le « Malandain Ballet Biarritz », fera l'objet de toute notre attention et de notre soutien. En partenariat avec les villes voisines,  nous ferons en sorte que quelques grands événements culturels irriguent l’ensemble de l’agglomération : Festival latino-américain, Temps d’Aimer, biennale d’Art contemporain. 14 Consolider le patrimoine et mieux l'utiliser : • Gare du Midi et Casino Municipal Modernisation et mise à niveau ( climatisation, accessibilité pour les personnes à mobilité réduite ). • Salle du Bellevue En tenant compte des contraintes liées à l’activité touristique, meilleure intégration dans une programmation culturelle annuelle. • Médiathèque  Nous rapprocherons la lecture du public biarrot : portage de livres au bénéfice des personnes dépendantes et à mobilité réduite ; bibliothèque à la Plage. Une mise en réseau avec les autres médiathèques de l’agglomération sera étudiée. • Villa Natacha : un lieu phare conjuguant passé et avenir La villa Natacha sera rendue aux Biarrots en devenant un lieu d’histoire, de création, d’exposition et de promenade, ouvert à tous.
  16. 16. BIARRITZ OCÉAN • Préserver et mettre en valeur une villa typique de l’histoire de Biarritz. CRÉATIF Notre objectif : Biarritz Océan comprend le Musée de la Mer, autour de la faune et de la flore, et la Cité de l’Océan, lieu de vulgarisation scientifique. La Cité est insuffisamment attractive et le Musée, dont la qualité est reconnue, souffre lui aussi d’une fréquentation inférieure aux attentes. L’enjeu est à la fois économique, touristique et financier. Pour éviter l’amateurisme, nous analyserons soigneusement le concept d'origine avec l’appui d’un cabinet d'expertise indépendant spécialisé. A l’issue de cette étude nous n’excluerons aucune option : soit des améliorations, soit un éventuel changement de destination de l'équipement. Chacune de ces options sera chiffrée. Dans l'immédiat cependant, un plan d’action sera engagé pour redynamiser Biarritz Océan tout en limitant les investissements nécessaires. • Relocaliser le musée du vieux Biarritz en lui donnant une nouvelle dimension. • Créer des ateliers d'artistes et si possible une résidence d'artiste. •Créer un jardin de sculptures. Des partenariats seront établis pour réaliser cette opération à un coût raisonnable. •l’église Saint-Andrews Du fait de la relocalisation du Musée du Vieux Biarritz, l'Ancienne église anglicane deviendra un lieu de concert et d’enregistrement pour la musique de chambre, le jazz, le chant et les chorales. CULTURE ET LANGUE BASQUE : Notre poursuivrons l’action de la ville pour promouvoir la culture et la langue basques en partenariat avec l’office public de la langue basque ( OPLB ). Nous soutiendrons et développerons la promotion de la langue et de la culture basques tant en direction des habitants, des associations que du personnel municipal. Quelques orientations nous semblent s’imposer : - Une révision des animations existantes pour les rendre plus ludiques. - La réintroduction de la thématique surf. - La mise en place d’événements attractifs faisant de la Cité un lieu de vie. - Une réflexion sur la zone autour de la Cité pour en faire également un lieu de vie. - Une politique de marketing et de communication offensive sera mise en place pour les 2 sites. 15
  17. 17. CRÉATIF ANIMER LA VILLE Le renouvellement et le développement des manifestations festives gratuites sont une des attentes des Biarrots. Elles sont un élément d’identité, de lien social, de vie commerciale et d’attractivité de Biarritz. Nos objectifs : • Renforcer l’animation d’été : concerts de plein air, diffusion de films, Surf de nuit à la Grande plage, animations sportives et culturelles sur les plages. • Relancer des animations hors été  à Noël, la Toussaint et Pâques. • Mise en valeur des lieux emblématiques. • Rétablissement d’une restauration légère et de boissons aux 100 Marches. 16 • Étude d’un établissement similaire au-dessus du Musée de la Mer. • Soutien à l’Atabal en lien avec les festivals de « plein air ». • LES FÊTES DE QUARTIER : la Ville en sera un soutien actif en lien avec les conseils de quartier, les associations et les commerçants. LES CASETAS : Elles font partie du « patrimoine » festif de la ville. Elles seront associées à la fois à l’Océan et à la fête de la musique. Nous proposons de : • Garder les casetas à la Côte des basques en adaptant les horaires pour des raisons de sécurité ( fermeture à minuit ). • La seconde partie de la nuit ( à partir de 23h ) serait organisée dans un lieu plus adapté ( Halles d’Iraty, dans l’esprit de la Big Boîte, ou Ilbarritz ). • Recréer des Casetas d’hiver, fête du goût, autour d’un concours gastronomique avec des chefs étoilés et les associations biarrotes.
  18. 18. LA VIE SPORTIVE Biarritz a une tradition sportive riche et ancienne, incarnée notamment par de nombreux clubs et associations très actifs. Nous voulons consolider cette richesse. Nos objectifs : • Nous réaliserons une nouvelle piscine dans le cadre de l’opération Aguiléra • Nous réaliserons des terrains de grand jeu et une piste d’athlétisme en accès libre sur les terrains Gelos en remplacement de ceux d’Aguiléra • Nous créerons une salle adaptée pour les sports de combat. • Nous aménagerons ou réaménagerons les locaux pour le surf. sur les principales plages de Biarritz. • Nous installerons les associations de surf dans les locaux non utilisés de l’établissement de la Côte des basques. •Nous poursuivrons notre soutien aux associations sportives. •Nous travaillerons avec Biarritz Tourisme au retour de grands événements sportifs nationaux et internationaux. •L'avenir du BOPB fera l'objet d'un suivi attentif avec les structures dirigeantes du club et les associations de supporters. •Nous accompagnerons le projet d’extension de l’USB. 17 Esprit Biarritz ! Avec Guy Lafite.
  19. 19. BIARRITZ, VILLE SOLIDAIRE FAIRE VIVRE LA DEMOCRATIE LOCALE UNE POLITIQUE SOCIALE ATTENTIVE. La concertation est au cœur de notre projet. La majorité municipale, diverse et ouverte, associera les Biarrots aux décisions qui les concernent. Ainsi nous renforcerons le lien social, éviterons l’isolement et la tentation du repli sur soi. Notre objectif est d’accroître le rôle des conseils de quartier. SOUTENIR LE GRAND AGE ET LES PERSONNES DEPENDANTES • Ils seront associés à la programmation des travaux les concernant. • Un budget affecté aux réalisations du quotidien continuera à leur être réservé. • La réactivité des services municipaux à leurs demandes sera assurée. • Ils seront un lieu d’information et de débat sur les grands projets et les grandes politiques de la Ville. • Ils seront informés annuellement sur le budget et les orientations budgétaires. • Dans chaque conseil de quartier un référent « tranquillité » sera désigné. Il siègera au Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la délinquance. De son côté la Ville désignera au sein du Conseil Municipal un élu référent pour chaque quartier. Par ailleurs, un Conseil Municipal des Jeunes sera créé. 18 • Nous coordonnerons plus étroitement, en lien avec le Conseil Général, l’action de tous les intervenants afin de mieux répondre aux besoins des personnes âgées tant pour le maintien à domicile que pour une bonne transition vers les maisons de retraite. • Nous encouragerons l’ouverture des maisons de retraite sur la ville et le lien intergénérationnel à travers des rencontres, des repas, le portage de livres et de films, des animations culturelles... • Nous développerons à la maison de retraite « Notre Maison » un « lieu d'accueil jour » pour soulager les familles. • Nous étudierons, avec le Département, la possibilité de création d’un établissement mieux adapté à l’accueil des personnes ayant des difficultés particulières (notamment les handicapés vieillissants) mal prises en charge par les maisons de retraite existantes. FAVORISER LE LIEN SOCIAL ET INTERGENERATIONNEL  • Nous poursuivrons l’expérience « une personne âgée, un jeune, sous le même toit » avec les organismes d’HLM.
  20. 20. ACCOMPAGNER LES FAMILLES DANS LEUR PARCOURS RESIDENTIEL La réalisation d’un nombre important de logements permettra de rendre enfin réelle la possibilité de se loger. Nous mettrons en place un service d’accompagnement du parcours résidentiel des familles afin de faciliter l’accès à un logement adapté à leur situation et leur âge. LUTTER CONTRE LA PRECARITE Biarritz n’est pas épargnée par la précarité : 878 Biarrots sont bénéficiaires du RSA, 2380 sont inscrits à Pôle Emploi, près de 1100 Biarrots ont recours à l’Epicerie sociale. SOUTENIR L'EMPLOI DES JEUNES • Nous créerons à Biarritz, une antenne du Plan Local pour l'Insertion et l'Emploi. SOLIDAIRE • Nous appuierons les initiatives de jardins partagés dans les ensembles locatifs sociaux qui en feront la demande. • La Ville s’engagera pour faciliter, appuyer et coordonner l'action des associations et entreprises d’insertion comme des entreprises de l’économie solidaire, contre le chômage de longue durée et le soutien aux personnes en difficulté.  • Nous utiliserons le dispositif des emplois d'avenir dès 2014. • Nous introduirons une clause d’insertion dans les marchés publics. ADAPTER LA VILLE AU HANDICAP Nos objectifs : La ville a créé une commission communale d’accessibilité avec les usagers et les associations. Elle facilitera l’atteinte de nos objectifs : • Nous faciliterons l’accès aux soins par la création d’une maison de santé qui pourra tenir des permanences dans les quartiers • Développer l’accessibilité des lieux publics et poursuivre l’adaptation de la voierie. • Habitat indigne : la ville mènera, avec l’Agglomération une action pour repérer l’habitat dégradé, accompagner les populations concernées et rénover les logements en lien avec les organismes spécialisés. • Elaborer avec les services de la ville un plan de mise aux normes des bâtiments communaux. • Personnes sans domicile fixe : nous renforcerons les dispositifs de maraude, de distribution de repas chauds et de transport vers les locaux d’urgence. • Mettre en place à Biarritz, comme cela a été fait dans d’autres villes, un parcours en fauteuil roulant permettant de mieux identifier les aménagements nécessaires.  • Pérenniser l’opération handiplage à la Milady. 19
  21. 21. SOLIDAIRE GRANDIR A BIARRITZ LES TOUT PETITS • Une nouvelle crèche sera construite dans le nouveau quartier Kléber. • Les nouveaux projets de logement seront accompagnés de la création des places d’accueil nécessaires. • Nous faciliterons la création ou la mise à disposition de locaux permettant aux assistantes maternelles de garder collectivement les enfants. LES ECOLES : nous ne souhaitons pas acter la baisse de population en fermant des écoles. •Nous moderniserons les locaux dans le cadre d’un plan de travaux pluriannuel. Les locaux disponibles permettront d’améliorer les cantines, les espaces de jeux et de repos. Nous mettrons à niveau les équipements pédagogiques (tableaux numériques, connexion internet) LE CENTRE AÉRÉ DE MOURISCOT : Nous programmerons une ouverture le samedi matin. • Nous améliorerons le dispositif de concertation : - Présence d’un élu et d’un représentant des services municipaux lors des conseils d'école. - Création d’un conseil inter-écoles pour traiter des problèmes généraux de la vie scolaire • Nous assurerons un entretien et une maintenance rapide et de qualité avec des travaux réalisés dans des délais courts. Leur suivi sera exposé devant les conseils d’écoles. • Nous améliorerons l’encadrement des cantines et des interclasses. LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES Ils feront l’objet de la première réunion inter-écoles, pour vérifier la qualité du dispositif et si possible l'ajuster en recherchant le consensus avec la communauté scolaire. Leur mise en place bénéficiera d'un suivi vigilant dans le cadre des structures de concertation que nous proposons de renforcer. LE BILINGUISME C’est une source de richesse et nous veillerons à la meilleure organisation possible en concertation avec l’ensemble des acteurs de la vie scolaire. 20 Esprit Biarritz ! Avec Guy Lafite.
  22. 22. ÊTRE JEUNE À BIARRITZ NOS OBJECTIFS : Nous agirons avec la communauté scolaire, l’Académie et la Région pour : • Ouvrir une section européenne Anglais au collège Rostand et au lycée Malraux. • Créer un internat pour renforcer l’attractivité du lycée et faciliter le développement des classes à horaire aménagé. Cet internat permettra en été de loger les travailleurs saisonniers. Il libérera également des places à l’internat du lycée hôtelier, favorisant ainsi le développement de la filière hôtelière. Nous agirons avec l’Agglomération pour : • Accélérer le développement des filières de recherche et des masters professionnalisants, dans le domaine des nouvelles technologies et dans les domaines où notre région a des atouts particuliers. Nous mettrons en place des dispositifs d’aides aux jeunes : • Les domaines privilégiés seront les suivants : l’océan et les milieux aquatiques, l’écoconstruction, l’informatique et la robotique (notamment autour de l’Estia), les domaines artistiques et créatifs autour du pôle d’Art (école supérieure d’Art, BTS audiovisuel et BTS Photo), la langue et la culture basques, l’hôtellerie et le tourisme. • Développement des bourses aux voyages en lien avec les jumelages. • Mise en place d’une carte « jeune » avec des réductions sur les loisirs sportifs et culturels. 21
  23. 23. ASSURER LA TRANQUILLITE PUBLIQUE Un esprit d’ouverture dans une ville sûre Les difficultés que connaît Biarritz en matière de tranquillité sont principalement localisées à la sortie des établissements de nuit et autour de la Grande plage tard le soir en été. Un certain sentiment d’insécurité peut exister mais les chiffres de la délinquance nous placent dans les villes sûres. De plus avec 25 policiers municipaux, la Ville de Biarritz a un effectif suffisant comparé à des villes semblables. L’été, s’y ajoute le renfort de 17 saisonniers. Enfin 85 policiers sont présents au commissariat de Biarritz. Notre objectif : une meilleure coordination entre les services nationaux et municipaux pour une présence plus efficace sur le terrain. • Nous renforcerons les relations avec le commissaire de Biarritz • Nous serons attentifs aux conditions d’exercice des policiers municipaux. 22 • Un Conseil Local de Sécurité, de Prévention de la Délinquance et de lutte contre les Discriminations (CLSPDD) sera créé. Il associera l’Etat, la Ville, les associations concernées et les conseils de quartier. • Il permettra de mieux connaître la nature des problèmes et de mettre en oeuvre les mesures nécessaires. • Les biarrots seront informés régulièrement de ses travaux et de l'évolution des chiffres de la délinquance. Ce sera au CLSPDD d’étudier l’éventuel intérêt de la vidéo-protection si la présence sur le terrain s’avére insuffisante, d’apprécier son opportunité en fonction du coût et des lieux d’implantation les plus opportuns, notamment aux abords des établissements de nuit. • Les conseils de quartier désigneront chacun en leur sein un « référent tranquillité publique », associé aux travaux du CLSPDD.
  24. 24. UN BIARRITZ FORT DANS UNE AGGLOMERATION FORTE. Notre avenir, notre vie quotidienne ne se jouent plus seulement à l’échelle de la ville mais aussi à l’échelle de notre agglomération, de notre bassin de vie et de travail. Emploi, transports, logements adaptés au plus grand nombre, qualité des eaux, toutes ces politiques dépassent le cadre communal et n’ont de réponses que par la coopération entre communes. Notre agglomération est en retard par rapport à d’autres territoires qui depuis 10 ans se sont organisés, ont mis des moyens en commun, ont su porter de grands projets. L’entrée en 2010 de Boucau et Bidart, une vision plus dynamique de l’agglomération ont permis une première évolution. Mais il nous faut mainenant changer d’époque, refonder une agglomération plus intégrée, plus solidaire, plus ambitieuse.   • Nous voulons une agglomération qui exerce pleinement ses compétences et non par petits bouts. C’est la condition de son efficacité. Développement économique et emploi, transports, assainissement et qualité des eaux, logement et aménagement urbain, sur tout cela il faut une volonté collective forte. • Nous voulons faire des économies d’échelle et mutualiser nos moyens chaque fois que cela est possible, comme l’ont fait beaucoup d’agglomérations en France, pour agir tout en limitant la dépense publique. La stabilisation des impôts et la baisse des dotations de l’Etat nous contraignent à faire plus avec moins. • Nous voulons pouvoir peser sur l’avenir de notre territoire : développer de nouvelles filières économiques et éviter une spécialisation unique dans le tourisme et les services aux personnes ; agir pour que les jeunes et les moins fortunés puissent se loger au cœur de l’agglomération ; préserver notre environnement, nos paysages et notre qualité de vie. • Nous voulons coopérer avec les agglomérations qui nous entourent pour répondre aux besoins des habitants sur notre bassin de vie et de travail. Nous ouvrirons, dès que nous serons élus, un dialogue avec les communautés voisines afin de dépasser les méfiances et les rivalités, définir nos intérêts communs et créer de nouvelles solidarités. Il nous faut changer d’époque, faire le choix de l’avenir. Nous voulons un BIARRITZ FORT dans une AGGLOMERATION FORTE. 23
  25. 25. Guy Lafite : Adjoint aux finances de Biarritz depuis 2008. Ancien conseiller de Chambre des Comptes. Ancien Secrétaire Général Adjoint des villes de Marseille et de Paris. Ghis Haye : Courtier en regroupement de crédits. Stéphanie Ricord : directrice administrative et financière d'un organisme parapublic. 24 François Amigorena : Chef d'entreprise. Laurent Ortiz : Responsable associatif surf. Jeannine Blanco : Membre du Conseil d’Administration de AUPA BO. Éric Bonamy : Inspecteur des affaires maritimes, moniteur de Surf.
  26. 26. LA LISTE Brigitte Pradier : Conseillère Municipale, ancienne directrice d’école. Virginie Lannevère : Conseillère municipale, cadre dirigeant. Frédérique Lombart : Metteur en scène d’opéra et chorégraphe. Valérie Sudarovitch : Coach sportif, présidente d’association de parents d’élèves. Alain Robert : Chargé de cours à l’Université de Pau et Pays de l’Adour, ancien cadre supérieur. Jean-Pierre Liquet : Ancien Principal de collège. Jean Esterle : Professeur d’université, directeur scientifique ESTIA. 25 Bernard Loustau : Avocat, Président d’associations.
  27. 27. LA LISTE Michèle Lazarotto : Employée au cinéma le Royal. Régine Mendy : Retraitée de l’enseignement professionnel. Danièle Brun : Retraitée de la fonction publique. 26 Chloé Brunet : Personnel navigant commercial. Esprit Biarritz ! Avec Guy Lafite. Gilles Beaudou : Ancien cadre du Ministère de l’Agriculture. Thomas Habas : Commerçant. Bernard Ithurbide : Conseiller municipal, sculpteur. Pierre Aldama : Enseignant en sciences économiques à l’université.
  28. 28. Marie Sore : Enseignante. Christiane Clément : Infirmière-puéricultrice. Hocine Hamel : Docteur en psychologie. Rémy Cayla : Gastro-entérologue. Pierre Mercé : Samira Perrot : Cadre dans le secteur hospitalier. Ancien responsable informatique, conseiller de quartier Sylvie Fromont: Médecin du travail.. Bernard Maymou : Informaticien, ancien directeur de société. 27
  29. 29. LA LISTE Merril Delanne : Etudiante en Master de Droit. Simone Etcheverry : Artiste peintre - Chanteuse. Lionel Gilbert : Chauffeur de taxi. Claude Léglise : Instituteur à la retraite. Vous retrouverez notre projet, nos actualités, notre équipe... sur notre site internet EspritBiarritz.fr, notre page Facebook.com/Guy.Lafite2014 et n'hésitez pas à prendre contact directement avec moi au 06.05.51.97.42 ou par mail contact@EspritBiarritz.fr. 28 Madame! Communication.
  30. 30. MUNICIPALES 2014 Venez nous rencontrer au prochain MEETING LE 13 MARS à 18H30 au CASINO MUNICIPAL.
  31. 31. ESPRIT BIARRITZ est soutenu par :

×