Le marché tertiaire en région lyonnaise -                                                                     Avril 2012  ...
Pulse • Le marché tertiaire en région lyonnaise • Avril 2012 2Notre vision pour demainLes indicateurs macro-économiques pu...
Pulse • Le marché tertiaire en région lyonnaise • Avril 2012 3Les indicateurs clés du marché tertiaire en région lyonnaise...
Bureaux Jones Lang LaSalle FranceParis40-42 rue La Boétie75008 ParisTél. : + 33 (0)1 40 55 15 15Fax : + 33 (0)1 46 22 28 2...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le marché tertiaire en région lyonnaise - Avril 2012

426 vues

Publié le

• Le marché tertiaire lyonnais résiste à l’agitation du monde financier. Avec 45 000 m² transactés, la demande placé a augmenté de 7% par rapport au 1T2011
• Le manque de lancement d’opérations en blanc, cumulé au déficit d’offres immédiates de qualité renforcent le phénomène de pénurie
• Valeurs locatives « prime » restent stables pour le moment • Le marché tertiaire lyonnais résiste à l’agitation du monde financier. Avec 45 000 m² transactés, la demande placé a augmenté de 7% par rapport au 1T2011
• Le manque de lancement d’opérations en blanc, cumulé au déficit d’offres immédiates de qualité renforcent le phénomène de pénurie
• Valeurs locatives « prime » restent stables pour le moment

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
426
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le marché tertiaire en région lyonnaise - Avril 2012

  1. 1. Le marché tertiaire en région lyonnaise - Avril 2012 - La location de 1 387 m² de bureaux neufs par ACCPA surLyon: un marché à Greenopolis dans le 9ème arrondissementl’épreuve de la crise Le stock d’offres continue de diminuer L’offre locative a diminué de 14% sur les douze dernier mois . Le taux de vacance atteint désormais 5,5%. Notons que l’offreLa demande placée continue d’être soutenue par les grands immédiate de seconde main baisse de 8% alors que l’offreutilisateurs immédiate neuve diminue de près de 24%. Dans le même temps, les pré-commercialisations ne faiblissent pas : près de 50% desAvec près de 265 000 m² placés en 2011, le marché lyonnais a surfaces aujourd’hui en chantier ont d’ores et déjà trouvé preneurenregistré sa deuxième meilleure année après le millésime 2007 et les négociations en cours devraient confirmer cette tendance.marqué à l’époque par la transaction de l’Hôtel des Régionsportant sur plus de 43 000 m² à la Confluence. Cependant la situation demeure contrastée d’un secteur à l’autre bien qu’un nombre croissant de marchés se trouve en-dessousLe marché tertiaire lyonnais résiste à l’agitation du monde de la moyenne régionale. Certains secteurs du centre de Lyon sefinancier et l’attentisme que l’on aurait pu craindre en cette trouvent d’ores et déjà en situation de pénurie comme la Part-période pré-électorale n’a finalement pas impacté les résultats de Dieu, Presqu’Ile Confluence et le 6e arrondissement, où le tauxce début d’année. Le 1er trimestre 2012 s’inscrit dans la de vacance immédiat est nettement en-deçà des 4,5%. Dans cescontinuité d’un exercice particulièrement dynamique avec plus de trois secteurs l’offre neuve est également plus que réduite. A45 000 m² placés en 3 mois, soit une hausse de 7% par rapport contrario, les secteurs de Villeurbanne ou de la périphérie ontau 1er trimestre 2011. encore des disponibilités importantes.9 transactions de plus de 1 000 m² ont été enregistrées cette Loyers : les écarts se creusentannée et représentent 52% du total des surfaces consommées.En dépit du manque d’offres de qualité sur les secteurs les plus Le loyer prime de la Part-Dieu reste stable à 270€ HT/m²/an, bienrecherchés du centre de Lyon, les grands utilisateurs sont que certaines opérations ponctuelles se traitent à plus detoujours présents et ont été actifs. D’autres grandes transactions 285€/m². Le prime sur le secteur Presqu’Ile est de 263€sont attendues d’ici quelques semaines et devraient venir HT/m²/an et de 250€ HT/m²/an pour le 6e arrondissement.soutenir le second trimestre. Notons également une poussée des loyers « top décile » seTransactions : forte activité sur le segment des grandes rapprochant nettement des loyers prime sur la plupart dessurfaces secteurs établis. Le loyer « top décile » correspond à la moyenne des 10% des valeurs locatives les plus élevées sur lesParmi les dernières transactions de référence, on peut retenir : transactions supérieures à 100 m². Les transactions les plus - La location de 11 300 m² de bureaux neufs en clé en hautes se font en moyenne autour de 236€ HT /m²/an sur l’intra- main par Véolia sur le secteur du carré de Soie à muros et 173€ HT /m²/an en périphérie. Villeurbanne Les valeurs de seconde main pour les marchés stagnent et - L’achat de 2 510 m² de bureaux neufs par Fiduciaire s’échelonnent entre 118€ HT/m²/an en périphérie et Centrex, Avenue Félix Faure dans le 7ème arrondissement 154€.HT/m²/an en intra-muros (moyenne des loyers sur les 3 premiers mois de l’année). Nous observons également une - La location de 2 263 m² de bureaux anciens par Adetel grande disparité selon les secteurs. L’écart se creuse entre les Group dans l’immeuble Val d’Ecully secteurs recherchés et les secteurs secondaires. - La location de 1 904 m² de bureaux anciens à Technip, sur le Halle Borie II dans le 7ème arrondissement
  2. 2. Pulse • Le marché tertiaire en région lyonnaise • Avril 2012 2Notre vision pour demainLes indicateurs macro-économiques publiés récemment enFrance tournent plutôt à l’optimisme ces dernières semaines.Néanmoins, le désendettement du secteur privé et des Etatsaura probablement un effet perturbateur sur les cycleséconomiques, entravant probablement le rythme de la reprise.Ainsi, le scenario central des économistes (reprise de lacroissance progressive en 2012) reste exposé à des risquesnégatifs.Cependant, compte tenu des résultats du premier trimestre et dela bonne tenue du marché tertiaire lyonnais, nous maintenonsnos prévisions 2012 en termes de demande placée et prévoyonsun chiffre compris entre 200 et 220 000 m².Le marché locatif lyonnais devrait être alimenté, comme à Paris,par l’opportunisme de preneurs cherchant à profiter d’un marchéfavorable, notamment sur les secteurs référencés, par desmouvements de regroupements non achevés ou par l’intérêt desentreprises pour des immeubles aux normes environnementales(la loi Grenelle 2 ayant ajouté une obligation de rénovationénergétique du parc tertiaire existant avant le 1er janvier 2020).En 2012, moins de 100 000 m² devraient être livrés surl’agglomération lyonnaise, programmes déjà en chantier ou ayantobtenu leur permis de construire. Seule la moitié de ces surfacesest encore disponible sur le marché à l’heure actuelle. En 2013,les livraisons devraient s’accélérer car ce ne sont pas moins de236 000 m² qui devraient sortir de terre (déjà en chantier ou avecpermis de construire obtenus), 40% sont d’ailleurs déjà pré-loués.Devant une réelle pénurie d’offre neuve sur les secteurs intra-muros, nous ne doutons pas que les programmes bien placéstrouvent aisément preneur, et ce avant livraison
  3. 3. Pulse • Le marché tertiaire en région lyonnaise • Avril 2012 3Les indicateurs clés du marché tertiaire en région lyonnaise au 1 er trimestre 2012 Evol. demande Loyer Loyer moy. Demande Offre Taux de placéee "prime" de 2nde Secteur CECIM placée au 31 immédiate vacance (1T calculé main mars 2012 (m²) (m²) immédiat 2012/1T2011) (€/m²/an) (€/m²/an) Presquîle 1 963 79% 10 952 4,6% 263 178 Confluence 1 236 150% 7 483 4,0% 255 139 Vaise / Fourvière 3 728 -37% 16 598 3,8% 200 122 Lyon 6° / Préfecture 1 250 -45% 14 076 3,1% 250 186 Tonkin / Saint Clair 143 -94% 14 791 6,5% 180 137 Villeurbanne / Carré de Soie 11 809 2679% 28 378 14,4% 194 135 Part Dieu 5 229 -21% 35 300 3,4% 270 164 Hôpitaux / Lyon 8° 1 857 123% 18 997 6,6% 150 105 Lyon 7° / Gerland 7 742 12% 34 553 6,3% 205 119 Total Intramuros 34 957 29% 181 128 5,0% 270 157 Grand Lyon Est 3 343 -42% 45 830 9,8% 160 118 Grand Lyon Sud Ouest 549 350% 9 580 5,5% 160 123 Grand Lyon Nord Ouest 4 375 -48% 34 346 5,6% 186 127 Autres secteurs 2 289 139% 30 303 5,0% 170 116 Total Périphérie 10 556 -31% 120 059 6,5% 186 119 Total Région Lyonnaise 45 513 7% 301 187 5,5% 270 143.
  4. 4. Bureaux Jones Lang LaSalle FranceParis40-42 rue La Boétie75008 ParisTél. : + 33 (0)1 40 55 15 15Fax : + 33 (0)1 46 22 28 28La DéfenseTétris - Immeuble Le Berkeley19-29, rue du Capitaine Guynemer92903 Paris La Défense CedexTél. : + 33 (0)1 49 00 32 50Fax : + 33 (0)1 49 00 32 59Saint-Denis3, rue Jesse Owens93210 Saint-DenisTél. : + 33 (0)1 40 55 15 15Fax : + 33 (0)1 48 22 52 83Le Plessis-Robinson“La Boursidière”BP 17192357 Le Plessis-RobinsonTél. : + 33 (0)1 40 55 15 15Fax : + 33 (0)1 46 01 06 37Lyon55, avenue Foch69006 LyonTél. : + 33 (0)4 78 89 26 26Fax : + 33 (0)4 78 89 04 76ContactsMagali Pousson Laurent Vallas Stéphane JullienConsultante Géomarketing Directeur Agence Responsable département BureauxEtudes et Recherche Lyon Jones Lang LaSalle Lyon Jones Lang LaSalle lyon+33 (0)4 78 89 26 26 +33 (0)4 78 89 26 26 +33 (0)4 78 89 26 26magali.pousson@eu.jll.com laurent.vallas@eu.jll.com Stephane.jullien@eu.jll.comLe marché tertiaire en région lyonnaise – Avril 2012www.joneslanglasalle.comCOPYRIGHT © JONES LANG LASALLE IP, INC. 2012. Tous droits de reproduction, de représentation, de traduction et dadaptation par tous procédés réservés pour tous pays. Tout e reproductionintégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, faite sans lautorisation de Jones Lang LaSalle ou de ses ayants droits est illicite (art. L. 122-4 du Code de la propriété intellectuelle) et constitueune contrefaçon sanctionnée par les articles L. 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Seules sont autorisées les copies ou reproductions prévues par larticle L.122-5 du Code de lapropriété intellectuelle et notamment celles réservées à lusage privé du copiste et non destinées à une utilisation collecti ve. Ce document se fonde sur des éléments en notre possession ou qui nousont été fournis et dont nous pensons quils sont fiables. Bien que nous ayons déployé tous nos efforts pour nous assurer de leur exactitude et de leur caractère complet, nous ne pouvons garantirlabsence de toute erreur. Nous souhaitons que de telles erreurs soient portées à notre connaissance afin dapporter les corrections nécessaires. Jones Lang LaSalle ne saurait en tout état de causeêtre tenu responsable de tout dommage direct ou indirect ou de toute perte subie en raison dune inexactitude ou dune incorrection de ce document.Printing information: paper, inks, printing process, recycle directive.

×