Suivi du conseil communal de la Ville de Liège
                                       27 avril 2009
                      ...
J’estime néanmoins que le plafonnement de la prime à 250 € ne convient pas. De même, rien n’est
prévu, contrairement à ce ...
Elle est également partisane car l’extension de l’exonération bénéficiera uniquement à des
maisons de repos de l’associati...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Suivi du Conseil communal de Liège du 27.04.09

776 vues

Publié le

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
776
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
14
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Suivi du Conseil communal de Liège du 27.04.09

  1. 1. Suivi du conseil communal de la Ville de Liège 27 avril 2009 28 avril 2009 Présentation de Madame Catherine Robert comme candidate conseillère au CPAS de Liège Le Conseil a pris acte de la présentation de Madame Catherine Robert comme candidate conseillère CPAS en remplacement de Madame Zahra Pourhashemi, démissionnaire. Catherine Robert est âgée de 41 ans et travaille dans le secteur de l’intérim. Elle est présidente de la Commission Femmes et Villes et membre de la CCATM. Candidate sur la liste MR en octobre 2006, elle avait obtenu 449 voix. Modification du Règlement de Police relatif à l’occupation de la voie publique lors des fêtes du XV août en Outremeuse. La modification vise à interdire à la fois la vente d’alcool en bouteilles en verre dans le périmètre de la manifestation et l’entrée dans ce périmètre à toute personne en possession de bouteilles en verre. J’estime que cette modification est positive. Elle permettra d’accroître la sécurité dans le périmètre des festivités. Elle est aussi une marque de respect pour les commerçants autorisés dans le périmètre et une bonne action pour la santé des fêtards trop habitués à pénétrer en Outremeuse « armés » de cocktails détonnant. J’ai suggéré au Bourgmestre de reprendre cette mesure dans les règlements et ordonnances relatifs à d’autres manifestations, notamment la Saint-Nicolas des étudiants (dans le périmètre du Carré) et les Ardentes. Il s’y est engagé. Règlement communal concernant l’octroi d’une prime à l’installation d’un système de récupération d’eau de pluie Dans ce dossier, on peut affirmer qu’humanisme ne rime pas avec politesse… L’Echevin Firket s’attribue sans vergogne la paternité de ce règlement alors que j’avais déposé une proposition en ce sens en septembre 2008… C’est d’autant plus piquant quand des paragraphes entiers du règlement voté hier à l’unanimité sont des « copier-coller » de mon texte.
  2. 2. J’estime néanmoins que le plafonnement de la prime à 250 € ne convient pas. De même, rien n’est prévu, contrairement à ce que proposait mon texte, pour les Liégeoises et Liégeois qui souhaitent installer un simple tonneau. J’ai dès lors proposé deux amendements, l’un pour fixer le montant de la prime à 20 % des frais exposés (avec un plafond de 500 €) ; l’autre pour accorder une prime (20 €) pour l’installation d’un tonneau de 500 litres. L’Echevin a repoussé ces amendements, mais s’est engagé à une évaluation après un exercice budgétaire. Il est évident que je reviendrai, à ce moment, avec une série de propositions visant à améliorer cette prime. Règlement communal concernant l’octroi d’une prime à l’installation d’une toiture végétale Même remarque que ci-dessus, le texte de l’Echevin est un plagiat de ma proposition de septembre 2008, sauf qu’il ne fait pas de différence entre l’installation d’une toiture extensive ou intensive, alors que la seconde est plus onéreuse. Un amendement proposait de faire cette différence et de fixer des primes et des plafonds différents selon la toiture verte installée. Il a été repoussé par le Collège et la majorité. Règlement relatif à la Taxe sur les hôtels, les maisons de repos et les maisons de repos et de soins : « Passe par Liège, on taxe les maisons de repos privées comme des hôtels de passe ! » Les maisons de repos et maisons de repos et de soins liégeoises sont taxées comme des hôtels ou des maisons de passe ! Ce voisinage, ne fut-ce que dans un règlement-taxe, est incongru ! Pourtant, ces institutions remplissent un rôle social et médical important. Elles ne peuvent d’aucune façon être considérées comme des hôtels. Les hôpitaux et cliniques étant exonérés, le MR propose que l’exonération soit étendue automatiquement aux MR/MRS, car elles délivrent des soins et accueillent des personnes qui ne peuvent plus loger seules ou dont l’état de santé impose des soins ou une prise en charge. Cette proposition avait fait l’objet d’un amendement au budget 2009. Un point avait été déposé à l’ordre du jour du conseil communal du 26 janvier dernier. La taxe telle que proposée par l’Echevin des Finances s’applique uniquement aux MR/MRS privées ce qui renforce les discriminations dont sont victimes ces institutions privées qui, rappelons-le, ne bénéficient d’aucune aide à l’emploi (sauf Activa) et d’aucune aide à la construction (alors que l’associatif et le public voient leurs constructions subventionnées). Enfin, à son niveau, la Ville de Liège doit soutenir les efforts fédéraux et régionaux de relance de l’économie. Les MR/MRS sont des acteurs économiques qu’il importe d’épauler. L’Echevin des Finances maintient que seuls les établissements strictement privés continueront à être taxés alors que leur exonération, à l’égal de toutes les autres MR/MRS coûterait 85.000 € à la Ville sur un rendement total de la taxe de 2.276.618,04 € (compte 2007). Le MR estime que cette proposition est inacceptable car elle discrimine clairement les maisons privées. Nous n’allons pas exonérer les établissements qui rémunèrent le capital ! s’est exprimé l’Echevin des Finances en Commission.
  3. 3. Elle est également partisane car l’extension de l’exonération bénéficiera uniquement à des maisons de repos de l’associatif catholique ! C’est faire peut de cas du rôle social de ces établissements privés, nombreux sur le territoire de la Ville de Liège. C’est ignorer que l’accueil des personnes âgées ne pourra être assumé par les seuls secteurs public et associatif. C’est placer ses intérêts partisans avant le bien-être des personnes âgées. C’est influencer le libre choix des personnes âgées. Hélas pour l’Echevin, lors de l’examen du texte, je me suis rendu compte qu’un passage important n’y figurait pas alors qu’il prétendait le contraire. Vérification faite, le texte remis aux conseillers communaux n’était pas celui que l’Echevin proposait à leur suffrage ! En conséquence, le nouveau texte, toujours aussi inacceptable pour le MR, sera représenté au prochain conseil communal, en mai… J’ai émis l’espoir qu’un mois de réflexion supplémentaire permettrait peut-être au Collège de présenter un règlement plus respectueux des résidents, des travailleurs et des employeurs, souvent des indépendants qui ne comptent pas leurs heures pour assurer le bien-être des personnes âgées, en un mot, j’ai suggéré à l’Echevin CDH de replacer l’humain au centre de ses préoccupations… Michel Péters Conseiller communal

×