SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  3
Télécharger pour lire hors ligne
P
our fabriquer un biodie-
sel de proximité, Léman
Bio Energie récolte sa
matière première –
l’huile de friture – principale-
ment en Suisse romande. Si
cette matière première est gra-
tuite, les coûts de récupération
ne le sont pas, car il faut faire le
tour d’un millier de restaura-
teurs et disposer des contenants
adéquats.
Heureusement, Léman Bio
Energie, fait partie du groupe
Helvetia Environnement, leader
de la collecte et de la valorisation
des déchets en Suisse romande.
«Autrefois, on fabriquait du bio-
carburant de première généra-
tion avec du colza. Les paysans
de la région s’étaient lancés dans
cette fabrication sur un mode ar-
tisanal. Aujourd’hui, la fabrica-
tion à base de colza est surtaxée
pour décourager une telle pro-
duction. Il faut en effet réserver
les terres cultivées à l’approvi-
sionnement des êtres vivants et
fabriquer du biodiesel de deu-
xième génération avec des huiles
végétales déjà été utilisées», rap-
pelle Jean-Pierre Passerat, pré-
sident-administrateur de Léman
Bio Energie.
«C’est pourquoi nous avons
transformé les anciennes instal-
lations artisanales en sites in-
dustriels certifiés aux normes
ISO 9001 et 14001 (garantes
d’une bonne organisation et
d’une production de qualité). Le
processus de transformation des
huiles récupérées prend trois
jours. Les huiles sont homogé-
néisées et filtrées, avant d’être
transformées, par un procédé de
transestérification, en esters
méthyliques d’acide gras. On ob-
tient ainsi le biocarburant Die-
nergol, utilisable mélangé au
diesel traditionnel ou pur.
Sans modification du moteur,
on peut tabler sur un mélange
contenant jusqu’à 20% de bio-
diesel. Certains véhicules sont
même conçus pour fonctionner
Développement durable
«Nous voulons que notre
production ait du sens»
En fabriquant un biodiesel à partir d’huile de friture récoltée en Suisse romande,
Léman Bio Energie permet aux transporteurs responsables, dont Migros Genève fait partie,
de réaliser de belles économies de CO2.
Texte: Isabelle Vidon Photos: Christian Marchon
Votre région
Des nouvelles
de la coopérative
Migros Genève
1
60 | MM7, 13.2.2017 | UNIVERS MIGROS
Porté par l’élément liquide, on peut s’entraîner régulièrement, tout en ména-
geant ses articulations.
Sport
Et si l’on se
jetait à l’eau?
L’Ecole-club Migros Genève propose différents
cours d’aquagym, pour se remettre en forme en
douceur ou sur un mode plus tonique.
Texte: Christophe Gicquel
I
l suffit de marcher dans
l’eau, contre le courant et
les vagues, pour très vite se
rendre compte que l’eau
augmente l’intensité de l’effort.
C’est de ce constat fort intéres-
sant que sont nés les cours
d’aquagym.
Parce qu’elle permet d’effec-
tuer des exercices sans risque
pour les articulations, l’aquagym
est devenue un atout incontour-
nable de la remise en forme.
Mais ne nous trompons pas;
sous le terme générique
d’aquagym se cache tout un pa-
nel d’activités. Que l’on souhaite
retrouver une bonne forme phy-
sique ou que l’on soit en quête
d’une activité ludique et tonique,
voici un petit tour d’horizon des
cours proposés par l’Ecole-club
Migros Genève.
Une discipline accessible à tous
Le module Aquagym consiste
en un ensemble d’exercices
simples et variés ne nécessi-
tant pas de connaissances
sportives particulières; c’est
l’approche de remise en forme
aquatique la plus douce.
L’Aqua fitness est un cours plus
rythmé et plus tonique, offrant
un entraînement adapté à tout
public et utilisant différents
supports.
L’Aqua Pilates repose sur les
mêmes principes que le Pilates
au sol: l’étirement, le gainage ab-
dominal, l’équilibre, la posture,
la respiration, l’affinement de la
silhouette et, bien sûr, la tonifi-
cation du corps entier. Les exer-
cices sont adaptés à l’élément li-
quide.
L’Aqua dos, quant à lui, est un
cours axé sur la mobilité du dos
et du bassin et sur un gainage
musculaire. Aux bienfaits de l’ac-
tivité spécifique, s’ajoutent ici
une détente et un bien-être liés à
l’environnement aquatique.
Plus d’infos sur www.ecole-club.ch ou
auprès des réceptions des Ecoles-clubs
Migros de Genève-centre - 5, rue du
Prince, tél. 058 568 80 00; Balexert
21, avenue du Pailly, tél. 058 568 80 80.
1 Jean-Pierre Passerat, président-
directeur de Léman Bio Energie,
et Jean-Pierre Tetaz, administrateur
d’Helvetia Environnement, devant
les cuves de transestérification.
2 Loïc Burton, responsable
d’exploitation de Léman Bio
Energie, réalise des contrôles
de qualité quotidiens.
Pour en
savoir plus
Le biocarburant suisse
de 2e génération, issu
d’huiles végétales
recyclées, ne génère
presque pas de CO2 et
son prix est légèrement
inférieur au diesel tradi-
tionnel. Propriétaires de
transports publics,
poids lourds et engins
de chantier peuvent ain-
si choisir de ne plus pol-
luer sur les routes
suisses.
Léman Bio Energie
propose aux transpor-
teurs professionnels
un audit gratuit pour
adapter leur parc de vé-
hicules et favoriser le
tournant énergétique.
Sur 100 litres d’huile
récupérée, on en en-
lève 20% lors du tri et du
filtrage. Ces déchets
sont ensuite valorisés
par méthanisation
(fabrication de gaz).
Les installations de
Léman Bio Energie,
automatisées, peuvent
fonctionner 24 heures
sur 24. Cinq points de
contrôle permettent de
vérifier que le biocarbu-
rant produit est
conforme aux normes
Diesel EN 14214 et SN
590 (garantes d’un pro-
duit de haute qualité).
Plus d’infos sur le site
leman-bio-energie.ch
avec 100% de biocarburant»,
précise Jean-Pierre Tetaz, admi-
nistrateur d’Helvetia Environ-
nement.
«Nous voulons que notre pro-
duction fasse sens sur le plan du
développement durable. C’est
pourquoi nous produisons notre
biodiesel à partir de matières
premières récupérées dans la ré-
gion et nous sommes heureux de
le vendre à des entreprises lo-
cales», assurent les deux
éco-producteurs. Au nombre de
leurs clients, on compte notam-
ment Migros Genève.
Un mélange sur mesure
Dans sa centrale, Migros Genève
possède deux citernes: l’une avec
du diesel, l’autre du biocarbu-
rant. Lorsqu’un chauffeur Mi-
gros fait le plein à la station in-
terne, il introduit un badge spé-
cifique à son camion, et un mé-
lange de carburant se fait alors
sur mesure, selon le type de mo-
teur du véhicule et la tempéra-
ture ambiante. Un véhicule est
même spécialement configuré
pour rouler avec 100% d’huile de
friture recyclée. MM
2
Photo:ThinkStock
UNIVERS MIGROS | MM7, 13.2.2017 | 61
Avifaune
Là où passent
les milans noirs
Parti sur la trace des migrateurs au long cours,
l’artiste naturaliste genevois Pierre Baumgart revient
de voyage avec un ouvrage superbement illustré.
Texte: Denis Landenbergue Gravures: Pierre Baumgart
Milan noir à Thiès,
au Sénégal.
Milan noir sous la
neige au bord du
Rhône genevois.
P
our l’artiste naturaliste gene-
vois Pierre Baumgart, voir de
ses yeux la diversité des pay-
sages survolés par les milans
noirs tout au long de leurs grandes
migrations était un rêve d’enfance. Il
lui aura fallu cinq ans pour transfor-
mer ce rêve en réalité et réunir cro-
quis, dessins, aquarelles et anecdotes.
Des bords du Rhône genevois au
Sénégal, en passant par le Jura, les
Pyrénées et le détroit de Gibraltar, il a
suivi la piste de ces élégants rapaces
dont la région genevoise a le privi-
lège d’accueillir environ un tiers des
couples nicheurs de Suisse.
Au terme de ce périple, il a publié
un ouvrage superbement illustré,
subtil mélange entre livre d’art, récit
de voyage et guide naturaliste.
Mais pourquoi avoir choisi le milan
noir, une espèce somme toute assez
fréquente en Suisse, plutôt que
d’autres oiseaux plus rares ou peut-
être considérés comme plus presti-
gieux?
Contrairement à beaucoup d’orni-
thologues, Pierre Baumgart ne se pas-
sionne pas vraiment pour la collec-
tion de coches, activité visant à obser-
ver le plus grand nombre possible
d’oiseaux sans nécessairement bien
connaître leur mode de vie. Il s’inté-
resse beaucoup plus aux espèces qu’il
qualifie de transversales, plus proches
de l’homme et souvent évoquées dans
la littérature, l’histoire ou même la
mythologie: «J’aime les sujets qui
permettent d’être à la fois dans la
proximité et le voyage, comme le mi-
lan. J’ai de plus en plus envie de ra-
conter des histoires qui résonnent
et qui sortent du seul cadre natura-
liste. À mes yeux, les approches hu-
maine, géographique et culturelle
sont essentielles».
Pierre Baumgart s’est beaucoup
imprégné de cette démarche si origi-
nale. En l’écoutant parler du milan
noir, on le surprend ainsi à l’appeler
parfois le Thiely, nom wolof du rapace
qu’il a eu tout loisir d’apprendre au
Sénégal.
Des annonciateurs du printemps
Alors que la fin du mois de février ap-
proche, comme tous les amateurs
d’oiseaux de la région genevoise,
Pierre Baumgart commence à scruter
assidûment le ciel dans l’attente des
premiers milans noirs de retour
d’Afrique. Pour mieux connaître ces
annonciateurs du printemps, rien de
tel que de se plonger dans le livre que
Pierre Baumgart vient de leur
consacrer.
«En suivant les Milans noirs – un récit en dessins»,
Pierre Baumgart. Ed. Terre & Nature, 2016.
UNIVERS MIGROS | MM7, 13.2.2017 | 63

Contenu connexe

En vedette

National Parks of Great Britain
National Parks of Great BritainNational Parks of Great Britain
National Parks of Great BritainRuslana Peresada
 
電子工作及びLinux初学者に対する小型コンピュータRaspberryPiのモデル比較
電子工作及びLinux初学者に対する小型コンピュータRaspberryPiのモデル比較電子工作及びLinux初学者に対する小型コンピュータRaspberryPiのモデル比較
電子工作及びLinux初学者に対する小型コンピュータRaspberryPiのモデル比較wakatakeru
 
Aae cracked teeth 2008
Aae cracked teeth 2008Aae cracked teeth 2008
Aae cracked teeth 2008Cabinet Lupu
 
Photograph selection for magazine cover 2
Photograph selection for magazine cover 2Photograph selection for magazine cover 2
Photograph selection for magazine cover 2bc05093848
 
The Treasurer Feb 2017 Christoph Nelischer profile
The Treasurer Feb 2017 Christoph Nelischer profileThe Treasurer Feb 2017 Christoph Nelischer profile
The Treasurer Feb 2017 Christoph Nelischer profilebenpoolewriter
 
Salesforce Spring '17 Release Admin Webinar
Salesforce Spring '17 Release Admin WebinarSalesforce Spring '17 Release Admin Webinar
Salesforce Spring '17 Release Admin WebinarSalesforce Admins
 
73N2938-Current Personal Profile 10.24.16
73N2938-Current Personal Profile 10.24.1673N2938-Current Personal Profile 10.24.16
73N2938-Current Personal Profile 10.24.16Glenn E. Davis
 
Environment and Health Groups' Statement on Triclosan
Environment and Health Groups' Statement on TriclosanEnvironment and Health Groups' Statement on Triclosan
Environment and Health Groups' Statement on TriclosanLOWaterkeeper
 
Clase tecnología 5°-02-15-17_artefactos socio económicos
Clase tecnología 5°-02-15-17_artefactos socio económicosClase tecnología 5°-02-15-17_artefactos socio económicos
Clase tecnología 5°-02-15-17_artefactos socio económicosIETI AJC Olga Lucía Lloreda
 
Swc2017 david lorentzen_slides
Swc2017 david lorentzen_slidesSwc2017 david lorentzen_slides
Swc2017 david lorentzen_slidesKomfo
 

En vedette (11)

National Parks of Great Britain
National Parks of Great BritainNational Parks of Great Britain
National Parks of Great Britain
 
電子工作及びLinux初学者に対する小型コンピュータRaspberryPiのモデル比較
電子工作及びLinux初学者に対する小型コンピュータRaspberryPiのモデル比較電子工作及びLinux初学者に対する小型コンピュータRaspberryPiのモデル比較
電子工作及びLinux初学者に対する小型コンピュータRaspberryPiのモデル比較
 
Aae cracked teeth 2008
Aae cracked teeth 2008Aae cracked teeth 2008
Aae cracked teeth 2008
 
Photograph selection for magazine cover 2
Photograph selection for magazine cover 2Photograph selection for magazine cover 2
Photograph selection for magazine cover 2
 
The Treasurer Feb 2017 Christoph Nelischer profile
The Treasurer Feb 2017 Christoph Nelischer profileThe Treasurer Feb 2017 Christoph Nelischer profile
The Treasurer Feb 2017 Christoph Nelischer profile
 
Salesforce Spring '17 Release Admin Webinar
Salesforce Spring '17 Release Admin WebinarSalesforce Spring '17 Release Admin Webinar
Salesforce Spring '17 Release Admin Webinar
 
Making Sense of Word Embeddings
Making Sense of Word EmbeddingsMaking Sense of Word Embeddings
Making Sense of Word Embeddings
 
73N2938-Current Personal Profile 10.24.16
73N2938-Current Personal Profile 10.24.1673N2938-Current Personal Profile 10.24.16
73N2938-Current Personal Profile 10.24.16
 
Environment and Health Groups' Statement on Triclosan
Environment and Health Groups' Statement on TriclosanEnvironment and Health Groups' Statement on Triclosan
Environment and Health Groups' Statement on Triclosan
 
Clase tecnología 5°-02-15-17_artefactos socio económicos
Clase tecnología 5°-02-15-17_artefactos socio económicosClase tecnología 5°-02-15-17_artefactos socio económicos
Clase tecnología 5°-02-15-17_artefactos socio económicos
 
Swc2017 david lorentzen_slides
Swc2017 david lorentzen_slidesSwc2017 david lorentzen_slides
Swc2017 david lorentzen_slides
 

Similaire à Production de biodiesel par Leman Bio Energie

Add 2009 10
Add 2009 10Add 2009 10
Add 2009 10RUAULT
 
La Drôme – Le Magazine n°5 (octobre-décembre 2020)
La Drôme – Le Magazine n°5 (octobre-décembre 2020)La Drôme – Le Magazine n°5 (octobre-décembre 2020)
La Drôme – Le Magazine n°5 (octobre-décembre 2020)La Drôme Le Département
 
Contribution sociétale de la filière laitière
Contribution sociétale de la filière laitièreContribution sociétale de la filière laitière
Contribution sociétale de la filière laitièreMilk U Good
 
Horizon n°24 - Vivadour Coopérative Agricole Gersoise
Horizon n°24 - Vivadour Coopérative Agricole GersoiseHorizon n°24 - Vivadour Coopérative Agricole Gersoise
Horizon n°24 - Vivadour Coopérative Agricole GersoiseVivadour
 
Printemps sur seine 2015 à melun seine et marne 77
Printemps sur seine 2015 à melun seine et marne 77Printemps sur seine 2015 à melun seine et marne 77
Printemps sur seine 2015 à melun seine et marne 77Seine-et Marne Infos
 
La ferme laitière bas carbone
La ferme laitière bas carboneLa ferme laitière bas carbone
La ferme laitière bas carboneMilk U Good
 
Opération "Berges de Loire Propres"
Opération "Berges de Loire Propres"Opération "Berges de Loire Propres"
Opération "Berges de Loire Propres"CCI Loiret
 
Rapport Annuel 2011 Agence nationale des espaces verts
Rapport Annuel 2011 Agence nationale des espaces vertsRapport Annuel 2011 Agence nationale des espaces verts
Rapport Annuel 2011 Agence nationale des espaces vertsCarole Galland
 
Développement durable Carnac
Développement durable CarnacDéveloppement durable Carnac
Développement durable Carnaconibi29
 
Sensibiliser au développement durable - UE2010
Sensibiliser au développement durable - UE2010Sensibiliser au développement durable - UE2010
Sensibiliser au développement durable - UE2010UETR2011Bergerac
 
L’Ecopastoralisme zoom sur une gestion « naturelle » des espaces verts
L’Ecopastoralisme zoom sur une gestion  « naturelle » des espaces vertsL’Ecopastoralisme zoom sur une gestion  « naturelle » des espaces verts
L’Ecopastoralisme zoom sur une gestion « naturelle » des espaces vertsEsperluette & Associés
 
Dossier de presse - Ferme des P'tits Korrigans
Dossier de presse - Ferme des P'tits KorrigansDossier de presse - Ferme des P'tits Korrigans
Dossier de presse - Ferme des P'tits KorrigansLaurenceRannou
 

Similaire à Production de biodiesel par Leman Bio Energie (20)

La Bretagne au Natexpo 2017
La Bretagne au Natexpo 2017La Bretagne au Natexpo 2017
La Bretagne au Natexpo 2017
 
Add 2009 10
Add 2009 10Add 2009 10
Add 2009 10
 
Article htr diablerets verts2013
Article htr diablerets verts2013Article htr diablerets verts2013
Article htr diablerets verts2013
 
La Drôme – Le Magazine n°5 (octobre-décembre 2020)
La Drôme – Le Magazine n°5 (octobre-décembre 2020)La Drôme – Le Magazine n°5 (octobre-décembre 2020)
La Drôme – Le Magazine n°5 (octobre-décembre 2020)
 
Contribution sociétale de la filière laitière
Contribution sociétale de la filière laitièreContribution sociétale de la filière laitière
Contribution sociétale de la filière laitière
 
Horizon n°24 - Vivadour Coopérative Agricole Gersoise
Horizon n°24 - Vivadour Coopérative Agricole GersoiseHorizon n°24 - Vivadour Coopérative Agricole Gersoise
Horizon n°24 - Vivadour Coopérative Agricole Gersoise
 
Printemps sur seine 2015 à melun seine et marne 77
Printemps sur seine 2015 à melun seine et marne 77Printemps sur seine 2015 à melun seine et marne 77
Printemps sur seine 2015 à melun seine et marne 77
 
1
11
1
 
La ferme laitière bas carbone
La ferme laitière bas carboneLa ferme laitière bas carbone
La ferme laitière bas carbone
 
Opération "Berges de Loire Propres"
Opération "Berges de Loire Propres"Opération "Berges de Loire Propres"
Opération "Berges de Loire Propres"
 
Rapport Annuel 2011 Agence nationale des espaces verts
Rapport Annuel 2011 Agence nationale des espaces vertsRapport Annuel 2011 Agence nationale des espaces verts
Rapport Annuel 2011 Agence nationale des espaces verts
 
Atelier13 hotellerie et-developpement_durable-2-s_clement-g
Atelier13 hotellerie et-developpement_durable-2-s_clement-gAtelier13 hotellerie et-developpement_durable-2-s_clement-g
Atelier13 hotellerie et-developpement_durable-2-s_clement-g
 
Atelier13 hotellerie et-developpement_durable-2-s_clément-g
Atelier13 hotellerie et-developpement_durable-2-s_clément-gAtelier13 hotellerie et-developpement_durable-2-s_clément-g
Atelier13 hotellerie et-developpement_durable-2-s_clément-g
 
La Bretagne au Natexpo 2022
La Bretagne au Natexpo 2022La Bretagne au Natexpo 2022
La Bretagne au Natexpo 2022
 
Développement durable Carnac
Développement durable CarnacDéveloppement durable Carnac
Développement durable Carnac
 
Sensibiliser au développement durable - UE2010
Sensibiliser au développement durable - UE2010Sensibiliser au développement durable - UE2010
Sensibiliser au développement durable - UE2010
 
L’Ecopastoralisme zoom sur une gestion « naturelle » des espaces verts
L’Ecopastoralisme zoom sur une gestion  « naturelle » des espaces vertsL’Ecopastoralisme zoom sur une gestion  « naturelle » des espaces verts
L’Ecopastoralisme zoom sur une gestion « naturelle » des espaces verts
 
Webinaire la Suisse et le Developpement Durable
Webinaire la Suisse et le Developpement DurableWebinaire la Suisse et le Developpement Durable
Webinaire la Suisse et le Developpement Durable
 
Cp pandathlon 2013
Cp pandathlon 2013Cp pandathlon 2013
Cp pandathlon 2013
 
Dossier de presse - Ferme des P'tits Korrigans
Dossier de presse - Ferme des P'tits KorrigansDossier de presse - Ferme des P'tits Korrigans
Dossier de presse - Ferme des P'tits Korrigans
 

Plus de Mike Sebaut

Radiographie exclusive du marché des déchets en Suisse
Radiographie exclusive du marché des déchets en SuisseRadiographie exclusive du marché des déchets en Suisse
Radiographie exclusive du marché des déchets en SuisseMike Sebaut
 
Le recyclage des fers et métaux en Suisse
Le recyclage des fers et métaux en SuisseLe recyclage des fers et métaux en Suisse
Le recyclage des fers et métaux en SuisseMike Sebaut
 
Le rapport développement durable 2015-2016 d'un acteur Suisse de la gestion d...
Le rapport développement durable 2015-2016 d'un acteur Suisse de la gestion d...Le rapport développement durable 2015-2016 d'un acteur Suisse de la gestion d...
Le rapport développement durable 2015-2016 d'un acteur Suisse de la gestion d...Mike Sebaut
 
Interview Nadine - Responsable Comptabilité groupe Helvetia Environnement
Interview Nadine - Responsable Comptabilité groupe Helvetia EnvironnementInterview Nadine - Responsable Comptabilité groupe Helvetia Environnement
Interview Nadine - Responsable Comptabilité groupe Helvetia EnvironnementMike Sebaut
 
Interview Anthony - Adjoint au responsable d'exploitation - sogetri
Interview Anthony - Adjoint au responsable d'exploitation - sogetriInterview Anthony - Adjoint au responsable d'exploitation - sogetri
Interview Anthony - Adjoint au responsable d'exploitation - sogetriMike Sebaut
 
Interview franck - Chauffeur Poids Lourd chez Transvoirie
Interview franck - Chauffeur Poids Lourd chez TransvoirieInterview franck - Chauffeur Poids Lourd chez Transvoirie
Interview franck - Chauffeur Poids Lourd chez TransvoirieMike Sebaut
 
Des métiers et des hommes 2ème semestre
Des métiers et des hommes 2ème semestreDes métiers et des hommes 2ème semestre
Des métiers et des hommes 2ème semestreMike Sebaut
 
Compacter les déchets de chantier pour diminuer les nuisances
Compacter les déchets de chantier pour diminuer les nuisancesCompacter les déchets de chantier pour diminuer les nuisances
Compacter les déchets de chantier pour diminuer les nuisancesMike Sebaut
 
Leman bio energie bilan - 27 avril 2016
Leman bio energie  bilan - 27 avril 2016Leman bio energie  bilan - 27 avril 2016
Leman bio energie bilan - 27 avril 2016Mike Sebaut
 
Portrait d'alberto Lopes - Machiniste sogetri
Portrait d'alberto Lopes - Machiniste sogetriPortrait d'alberto Lopes - Machiniste sogetri
Portrait d'alberto Lopes - Machiniste sogetriMike Sebaut
 
Helvetia Environnement _ Gazette des métiers des hommes
Helvetia Environnement _ Gazette des métiers des hommes Helvetia Environnement _ Gazette des métiers des hommes
Helvetia Environnement _ Gazette des métiers des hommes Mike Sebaut
 

Plus de Mike Sebaut (11)

Radiographie exclusive du marché des déchets en Suisse
Radiographie exclusive du marché des déchets en SuisseRadiographie exclusive du marché des déchets en Suisse
Radiographie exclusive du marché des déchets en Suisse
 
Le recyclage des fers et métaux en Suisse
Le recyclage des fers et métaux en SuisseLe recyclage des fers et métaux en Suisse
Le recyclage des fers et métaux en Suisse
 
Le rapport développement durable 2015-2016 d'un acteur Suisse de la gestion d...
Le rapport développement durable 2015-2016 d'un acteur Suisse de la gestion d...Le rapport développement durable 2015-2016 d'un acteur Suisse de la gestion d...
Le rapport développement durable 2015-2016 d'un acteur Suisse de la gestion d...
 
Interview Nadine - Responsable Comptabilité groupe Helvetia Environnement
Interview Nadine - Responsable Comptabilité groupe Helvetia EnvironnementInterview Nadine - Responsable Comptabilité groupe Helvetia Environnement
Interview Nadine - Responsable Comptabilité groupe Helvetia Environnement
 
Interview Anthony - Adjoint au responsable d'exploitation - sogetri
Interview Anthony - Adjoint au responsable d'exploitation - sogetriInterview Anthony - Adjoint au responsable d'exploitation - sogetri
Interview Anthony - Adjoint au responsable d'exploitation - sogetri
 
Interview franck - Chauffeur Poids Lourd chez Transvoirie
Interview franck - Chauffeur Poids Lourd chez TransvoirieInterview franck - Chauffeur Poids Lourd chez Transvoirie
Interview franck - Chauffeur Poids Lourd chez Transvoirie
 
Des métiers et des hommes 2ème semestre
Des métiers et des hommes 2ème semestreDes métiers et des hommes 2ème semestre
Des métiers et des hommes 2ème semestre
 
Compacter les déchets de chantier pour diminuer les nuisances
Compacter les déchets de chantier pour diminuer les nuisancesCompacter les déchets de chantier pour diminuer les nuisances
Compacter les déchets de chantier pour diminuer les nuisances
 
Leman bio energie bilan - 27 avril 2016
Leman bio energie  bilan - 27 avril 2016Leman bio energie  bilan - 27 avril 2016
Leman bio energie bilan - 27 avril 2016
 
Portrait d'alberto Lopes - Machiniste sogetri
Portrait d'alberto Lopes - Machiniste sogetriPortrait d'alberto Lopes - Machiniste sogetri
Portrait d'alberto Lopes - Machiniste sogetri
 
Helvetia Environnement _ Gazette des métiers des hommes
Helvetia Environnement _ Gazette des métiers des hommes Helvetia Environnement _ Gazette des métiers des hommes
Helvetia Environnement _ Gazette des métiers des hommes
 

Production de biodiesel par Leman Bio Energie

  • 1. P our fabriquer un biodie- sel de proximité, Léman Bio Energie récolte sa matière première – l’huile de friture – principale- ment en Suisse romande. Si cette matière première est gra- tuite, les coûts de récupération ne le sont pas, car il faut faire le tour d’un millier de restaura- teurs et disposer des contenants adéquats. Heureusement, Léman Bio Energie, fait partie du groupe Helvetia Environnement, leader de la collecte et de la valorisation des déchets en Suisse romande. «Autrefois, on fabriquait du bio- carburant de première généra- tion avec du colza. Les paysans de la région s’étaient lancés dans cette fabrication sur un mode ar- tisanal. Aujourd’hui, la fabrica- tion à base de colza est surtaxée pour décourager une telle pro- duction. Il faut en effet réserver les terres cultivées à l’approvi- sionnement des êtres vivants et fabriquer du biodiesel de deu- xième génération avec des huiles végétales déjà été utilisées», rap- pelle Jean-Pierre Passerat, pré- sident-administrateur de Léman Bio Energie. «C’est pourquoi nous avons transformé les anciennes instal- lations artisanales en sites in- dustriels certifiés aux normes ISO 9001 et 14001 (garantes d’une bonne organisation et d’une production de qualité). Le processus de transformation des huiles récupérées prend trois jours. Les huiles sont homogé- néisées et filtrées, avant d’être transformées, par un procédé de transestérification, en esters méthyliques d’acide gras. On ob- tient ainsi le biocarburant Die- nergol, utilisable mélangé au diesel traditionnel ou pur. Sans modification du moteur, on peut tabler sur un mélange contenant jusqu’à 20% de bio- diesel. Certains véhicules sont même conçus pour fonctionner Développement durable «Nous voulons que notre production ait du sens» En fabriquant un biodiesel à partir d’huile de friture récoltée en Suisse romande, Léman Bio Energie permet aux transporteurs responsables, dont Migros Genève fait partie, de réaliser de belles économies de CO2. Texte: Isabelle Vidon Photos: Christian Marchon Votre région Des nouvelles de la coopérative Migros Genève 1 60 | MM7, 13.2.2017 | UNIVERS MIGROS
  • 2. Porté par l’élément liquide, on peut s’entraîner régulièrement, tout en ména- geant ses articulations. Sport Et si l’on se jetait à l’eau? L’Ecole-club Migros Genève propose différents cours d’aquagym, pour se remettre en forme en douceur ou sur un mode plus tonique. Texte: Christophe Gicquel I l suffit de marcher dans l’eau, contre le courant et les vagues, pour très vite se rendre compte que l’eau augmente l’intensité de l’effort. C’est de ce constat fort intéres- sant que sont nés les cours d’aquagym. Parce qu’elle permet d’effec- tuer des exercices sans risque pour les articulations, l’aquagym est devenue un atout incontour- nable de la remise en forme. Mais ne nous trompons pas; sous le terme générique d’aquagym se cache tout un pa- nel d’activités. Que l’on souhaite retrouver une bonne forme phy- sique ou que l’on soit en quête d’une activité ludique et tonique, voici un petit tour d’horizon des cours proposés par l’Ecole-club Migros Genève. Une discipline accessible à tous Le module Aquagym consiste en un ensemble d’exercices simples et variés ne nécessi- tant pas de connaissances sportives particulières; c’est l’approche de remise en forme aquatique la plus douce. L’Aqua fitness est un cours plus rythmé et plus tonique, offrant un entraînement adapté à tout public et utilisant différents supports. L’Aqua Pilates repose sur les mêmes principes que le Pilates au sol: l’étirement, le gainage ab- dominal, l’équilibre, la posture, la respiration, l’affinement de la silhouette et, bien sûr, la tonifi- cation du corps entier. Les exer- cices sont adaptés à l’élément li- quide. L’Aqua dos, quant à lui, est un cours axé sur la mobilité du dos et du bassin et sur un gainage musculaire. Aux bienfaits de l’ac- tivité spécifique, s’ajoutent ici une détente et un bien-être liés à l’environnement aquatique. Plus d’infos sur www.ecole-club.ch ou auprès des réceptions des Ecoles-clubs Migros de Genève-centre - 5, rue du Prince, tél. 058 568 80 00; Balexert 21, avenue du Pailly, tél. 058 568 80 80. 1 Jean-Pierre Passerat, président- directeur de Léman Bio Energie, et Jean-Pierre Tetaz, administrateur d’Helvetia Environnement, devant les cuves de transestérification. 2 Loïc Burton, responsable d’exploitation de Léman Bio Energie, réalise des contrôles de qualité quotidiens. Pour en savoir plus Le biocarburant suisse de 2e génération, issu d’huiles végétales recyclées, ne génère presque pas de CO2 et son prix est légèrement inférieur au diesel tradi- tionnel. Propriétaires de transports publics, poids lourds et engins de chantier peuvent ain- si choisir de ne plus pol- luer sur les routes suisses. Léman Bio Energie propose aux transpor- teurs professionnels un audit gratuit pour adapter leur parc de vé- hicules et favoriser le tournant énergétique. Sur 100 litres d’huile récupérée, on en en- lève 20% lors du tri et du filtrage. Ces déchets sont ensuite valorisés par méthanisation (fabrication de gaz). Les installations de Léman Bio Energie, automatisées, peuvent fonctionner 24 heures sur 24. Cinq points de contrôle permettent de vérifier que le biocarbu- rant produit est conforme aux normes Diesel EN 14214 et SN 590 (garantes d’un pro- duit de haute qualité). Plus d’infos sur le site leman-bio-energie.ch avec 100% de biocarburant», précise Jean-Pierre Tetaz, admi- nistrateur d’Helvetia Environ- nement. «Nous voulons que notre pro- duction fasse sens sur le plan du développement durable. C’est pourquoi nous produisons notre biodiesel à partir de matières premières récupérées dans la ré- gion et nous sommes heureux de le vendre à des entreprises lo- cales», assurent les deux éco-producteurs. Au nombre de leurs clients, on compte notam- ment Migros Genève. Un mélange sur mesure Dans sa centrale, Migros Genève possède deux citernes: l’une avec du diesel, l’autre du biocarbu- rant. Lorsqu’un chauffeur Mi- gros fait le plein à la station in- terne, il introduit un badge spé- cifique à son camion, et un mé- lange de carburant se fait alors sur mesure, selon le type de mo- teur du véhicule et la tempéra- ture ambiante. Un véhicule est même spécialement configuré pour rouler avec 100% d’huile de friture recyclée. MM 2 Photo:ThinkStock UNIVERS MIGROS | MM7, 13.2.2017 | 61
  • 3. Avifaune Là où passent les milans noirs Parti sur la trace des migrateurs au long cours, l’artiste naturaliste genevois Pierre Baumgart revient de voyage avec un ouvrage superbement illustré. Texte: Denis Landenbergue Gravures: Pierre Baumgart Milan noir à Thiès, au Sénégal. Milan noir sous la neige au bord du Rhône genevois. P our l’artiste naturaliste gene- vois Pierre Baumgart, voir de ses yeux la diversité des pay- sages survolés par les milans noirs tout au long de leurs grandes migrations était un rêve d’enfance. Il lui aura fallu cinq ans pour transfor- mer ce rêve en réalité et réunir cro- quis, dessins, aquarelles et anecdotes. Des bords du Rhône genevois au Sénégal, en passant par le Jura, les Pyrénées et le détroit de Gibraltar, il a suivi la piste de ces élégants rapaces dont la région genevoise a le privi- lège d’accueillir environ un tiers des couples nicheurs de Suisse. Au terme de ce périple, il a publié un ouvrage superbement illustré, subtil mélange entre livre d’art, récit de voyage et guide naturaliste. Mais pourquoi avoir choisi le milan noir, une espèce somme toute assez fréquente en Suisse, plutôt que d’autres oiseaux plus rares ou peut- être considérés comme plus presti- gieux? Contrairement à beaucoup d’orni- thologues, Pierre Baumgart ne se pas- sionne pas vraiment pour la collec- tion de coches, activité visant à obser- ver le plus grand nombre possible d’oiseaux sans nécessairement bien connaître leur mode de vie. Il s’inté- resse beaucoup plus aux espèces qu’il qualifie de transversales, plus proches de l’homme et souvent évoquées dans la littérature, l’histoire ou même la mythologie: «J’aime les sujets qui permettent d’être à la fois dans la proximité et le voyage, comme le mi- lan. J’ai de plus en plus envie de ra- conter des histoires qui résonnent et qui sortent du seul cadre natura- liste. À mes yeux, les approches hu- maine, géographique et culturelle sont essentielles». Pierre Baumgart s’est beaucoup imprégné de cette démarche si origi- nale. En l’écoutant parler du milan noir, on le surprend ainsi à l’appeler parfois le Thiely, nom wolof du rapace qu’il a eu tout loisir d’apprendre au Sénégal. Des annonciateurs du printemps Alors que la fin du mois de février ap- proche, comme tous les amateurs d’oiseaux de la région genevoise, Pierre Baumgart commence à scruter assidûment le ciel dans l’attente des premiers milans noirs de retour d’Afrique. Pour mieux connaître ces annonciateurs du printemps, rien de tel que de se plonger dans le livre que Pierre Baumgart vient de leur consacrer. «En suivant les Milans noirs – un récit en dessins», Pierre Baumgart. Ed. Terre & Nature, 2016. UNIVERS MIGROS | MM7, 13.2.2017 | 63