SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  52
Télécharger pour lire hors ligne
TÉL. : 01 39 32 66 03
facebook.com/missionlocalevalleedemontmorency
VALLÉE DE MONTMORENCY
BILAN D'ACTIVITÉ 2016
WWW.MLVM.ASSO.FR
La Mission Locale
Mission LocaleVallée de Montmorency
/2
L’ACCUEIL
L’ACCOMPAGNEMENT
UN PARCOURS À LA MLVM
LE PIJ
LA MISSION LOCALE 2.0
FOCUS SUR LES VILLES
LES MOMENTS FORTS
PERSPECTIVES 2017
Sommaire
/3
Nous avons de nouveau traversé une
année pleine d’épreuves et de boulever-
sements.
Augmentation du nombre de jeunes
suivis, de salariés, modification des lieux
de permanences, nouveaux projets, fin
du CIVIS... L’équipe a géré ces évolutions
au mieux et a su préserver les intérêts de
nos jeunes malgré la multiplication des
dispositifs, les diminutions de moyens et
les exigences des financeurs.
Pour que tout cela soit encore plus clair
dans nos esprits, j’ai imaginé la manière
dont chacun pourra expliquer à un jeune
son futur parcours en Mission Locale.
L’idéal, c’est que ce jeune soit NEET,
qu’il habite en QPV et qu’il ait été orienté
en PPAE. Dans ce cas, pas question de
lui proposer un CIVIS ou l’ANI si vous
souhaitez qu’il signe un PACEA.
A partir de là, dans le cadre du CEP, vous
l’inviterez à ouvrir son CPA qui, comme
chacun le sait, intègre à présent le CPF.
Vous n’oublierez pas de faire quelques
MER et quelques IC dans I-MILO pour
qu’il comprenne bien quelle est la
démarche.
Si tout cela est clair pour lui et qu’il vous
dit « ça marche ! » Dites-vous bien que
vous êtes tombé sur un phénomène. Il ne
faut pas le lâcher !
Alors là, vous lui sortez le grand jeu.
Proposez lui un POP ou pourquoi pas
d’intégrer un EDI préalablement à son
entréesurl’E2Cet,sitoutvavraimentbien,
il fera même un petit détour par un PPP.
Plus tard, vous pourrez envisager son
entrée en GJ, ce qui lui ouvrira les portes
d’une PMSMP, d’une ETTI ou d’un ACI.
Il fera sans doute un CUI CAE ou un CUI
CIE, voire un EAV.
Alors enfin, il pourra prétendre au « Graal »
et signer un CDD ou même un CDI !
On nous dit souvent, les jeunes ne sont
pas suffisamment préparés ! Qu’ils n’ont
pas les codes pour intégrer l’entreprise !
Je me dis : moi à leur âge, si on m’avait
demandé le quart de ce qu’on exige
préalablement à leur insertion profession-
nelle, je me demande si je n’aurais pas
démissionné avant même de travailler.
Heureusement, ce que les conseillers
leurs apportent, c’est bien plus qu’une
série d’acronymes ! C’est un vrai soutien
et une réelle dynamique et souvent de
l’espoir. Alors merci à eux !
Je pense que cette année a été très riche
et que nous pouvons être fiers du travail
accompli.
Je ne peux finir sans avoir une pensée
pour Sandrine KASMAN, partie en
Bretagne après près de 15 ans en Mission
Locale, et Alexandra ZRYRA, partie au
soleil de Montpellier, Alexandra qui aura
été garante de la réussite de la structure
et de nos projets parfois « un peu fous ».
Merci à elles deux, merci à mes amies.
David POTREL
Edito
!
/4
Présentation
de la mission locale
La Mission Locale Vallée de Montmorency s’adresse aux jeunes de
16 à 25 ans déscolarisés habitant sur les communes de Beauchamp,
Cormeilles-en-Parisis, Eaubonne, Ermont, Franconville, Herblay,
La Frette-sur-Seine, Le Plessis-Bouchard, Montigny-lès-Cormeilles,
Montlignon, Saint-Prix et Sannois.
L’équipe de la Mission Locale est composée d’un directeur, d’une
directrice-adjointe, de deux assistantes de direction, de deux chargées
d’accueil, de dix-huit conseillers en insertion professionnelle (dont une
psychologue et une référente sociale), de deux chargées de relations
entreprises et d’une informatrice jeunesse.
Les conseillers accueillent, informent, accompagnent les jeunes dans
la construction de leurs projets d’avenir. Les jeunes bénéficient d’un
soutien dans toutes leurs démarches liées à l’orientation profession-
nelle, à l’accès à la formation, à la santé, au logement, aux droits, à une
citoyenneté responsable.
Il s’agit de tout mettre en œuvre pour faciliter l’accès des jeunes à
l’emploi et à l’autonomie en levant les principaux freins à leur insertion.
L’objectif étant, pour chaque jeune, de trouver un emploi durable et
une stabilité sociale.
/5
DIRECTEUR
DIRECTRICE ADJOINTE
PÔLE
ADMINISTRATIF
2 ASSISTANTES
DE DIRECTION
2 CHARGÉES
D’ACCUEIL
PÔLE
ENTREPRISE
1 CHARGÉE DE
RELATION ENTREPRISES
1 CHARGÉE DU SUIVI
DES EMPLOI D’AVENIR
PÔLE SANTÉ
VIE SOCIALE
1 PSYCHOLOGUE
RÉFÉRENTE SANTÉ
1 RÉFÉRENTE AIDES
SOCIALES / LOGEMENT
PÔLE SUIVI
DES JEUNES
16 CONSEILLERS
PROFESSIONNELS
1 INFORMATRICE
JEUNESSE
Organigramme
Soit 27 salariés
(26.5 ETP)
22 CDI & 5 CDD
/6
1ERS ACCUEILS PAR VILLE
CARACTÉRISTIQUES DES JEUNES ACCUEILLIS :
COMMUNES 2016 2015
Beauchamp 53 38
Cormeilles-en-Parisis 77 121
Eaubonne 141 158
Ermont 246 220
Franconville 264 329
Herblay 124 114
La Frette-sur-Seine 18 8
Le Plessis-Bouchard 30 48
Montigny-lès-Cormeilles 155 206
Montlignon 11 11
Saint-Prix 42 33
Sannois 199 168
TOTAL GÉNÉRAL 1360 1454
L’accueil
•	 PAR ÂGE
1360
1ers accueils
630
730
Un 1er accueil immédiat est organisé sur chaque antenne de la MLVM
mineurs
142
89 89
18-21 ans
743
402 341
22-25 ans
469
235 234
26+ ans
6
4 2
/7
COMMENT ONT-ILS CONNU LA MISSION LOCALE ?
•	 PAR NIVEAU
30
35
40
42
44
46
49
52
57
83
153
195
225
279FAMILLE
PÔLE EMPLOI
AMIS
DÉMARCHE PERSONNELLE
ADMINISTRATION
NON COMMUNIQUÉ
ASSOCIATION
SERVICES SOCIAUX
CIO / EDUCATION NATIONALE
MISSION LOCALE
ENTREPRISE / AGENCE D'INTERIM
AUTRE
CENTRE DE FORMATION
COLLECTIVITÉ LOCALE
EDUCATION SPÉCIALISÉE / CHRS
PRESSE, MÉDIAS
JAPD / ARMÉE
13
13
4
139
64 75
Niveau III et +
421
195 226
Niveau validé IV
169
94 75
Niveau validé V
631
377 254
Sans diplôme
/8
L’accompagnement
4 955
jeunes
accompagnés
2277
2678
JEUNES ACCOMPAGNÉS PAR VILLE
COMMUNES 2016 2015
Beauchamp 208 150
Cormeilles-en-Parisis 301 333
Eaubonne 390 414
Ermont 695 628
Franconville 1191 1020
Herblay 488 456
La Frette-sur-Seine 54 46
Le Plessis-Bouchard 151 136
Montigny-lès-Cormeilles 591 645
Montlignon 34 31
Saint-Prix 99 114
Sannois 753 643
TOTAL GÉNÉRAL 4955 4616
CARACTÉRISTIQUES DES JEUNES ACCUEILLIS :
•	 PAR ÂGE
mineurs
323
195 128
18-21 ans
2269
1251 1018
22-25 ans
2292
1199 1093
26+ ans
71
33 38
/9
Nombre de jeunes
entrés en
accompagnement
renforcé
457 en PPAE
376 en CIVIS :
- 218 en CIVIS renforcé
- 158 en CIVIS simple
120 en Parrainage
Nombre de jeunes
entrés en
situation
1137 en emploi
(dont 139 EAV,
28 CUI CIE et
19 CUI CAE)
106 en alternance
517 en formation
•	 PAR NIVEAU
Niveau III et +
391
166 225
Niveau validé IV
1349
635 714
Niveau validé V
801
423 378
Sans diplôme
2414
1454 960
75 156 évènements
saisis dans I Milo :
- 36 783 évènements
réalisés par les
conseillers référents
- 17 032 entretiens
individuels
/10
Cette action se déroule en plusieurs étapes :
•	 une phase d’exploration collective de 2 semaines qui,
à travers différentes étapes (connaissance de soi,
connaissance de l’environnement socioprofessionnel
et précision du projet professionnel) permet l’émer-
gence d’un projet professionnel.
•	 une phase de découverte concrète (plateau technique
ou stage en entreprise d’une à 2 semaines) permet de
confronter le jeune à la réalité du métier choisi.
•	 un dernier entretien permet au jeune d’établir les étapes
à venir nécessaires à la concrétisation de son projet
(stratégie d’objectif). Ces étapes peuvent comprendre
des temps de formation pour acquérir une qualification
et/ou un diplôme mais aussi des expériences à déve-
lopper.
L’orientation
professionnelle
et la formation
1
LE TRAVAIL
SUR LE PROJET
PROFESSIONNEL
LE PARCOURS
D’ORIENTATION
PROFESSIONNELLE (POP)
Le POP est un outil clef de la démarche d’orien-
tation, financé par le Conseil Régional d’Ile-de-
France.
Il s’agit d’un travail d’orientation approfondi pour
aider les jeunes à élaborer ou à confirmer un projet
professionnel.
Il aide à la prise de conscience des aptitudes, de la
personnalité, des intérêts et de la motivation de
chaque jeune. Animé par des conseillers profes-
sionnels, il permet, en collectif ou en individuel, de
faire émerger un projet de métier réalisable.
80 jeunes
ont validé
leur parcours
collectif en 2016
Le POP
collectif
/11
Nous avons organisé, du 5 au 9 septembre 2016 un
chantier de remobilisation via l’Union Rempart. Un
groupe de 6 jeunes, issus des quartiers prioritaires,
accompagné de 2 conseillères est parti au sein de
l’association La Colporteuse à Argenton les 2 vallées
pour effectuer un chantier de rénovation du patrimoine.
Par le biais d’un travail pédagogique axé autour de
la découverte des métiers du bâtiment (maçonnerie,
menuiserie, aménagement paysager, jardinage), il s’est
agi de travailler avec ces jeunes l’apprentissage de
la confiance en soi, de l’autonomie et de la mobilité.
L’objectif final de ce chantier était de faciliter à terme
la recherche et la conclusion d’un contrat d’apprentis-
sage ou d’un emploi. Pour les jeunes partis, ce chantier
fut une expérience très enrichissante, tant sur le plan
personnel que professionnel et les poursuites de
parcours sont très positives.
Cette démarche reprend les contenus du POP
mais s’adresse à des jeunes plus à l’aise dans
une démarche individuelle et plus autonomes
dans la prise en charge de leur parcours.
40 jeunes
ont validé
leur parcours
individuel en 2016
Le POP
individuel
Le chantier
Rempart
/12
Ces jeunes ont bénéficié de 589 formations ; ces forma-
tions ont pour objectif de travailler le projet professionnel,
d’accéder à la qualification ou encore de se qualifier dans
un domaine.
LA FORMATION
517 jeunes
ont effectué
une ou plusieurs
formations
+ d’1/3 des
formations
sont financées par la
Région Ile-de-France.
ENTRÉES EN FORMATION
Autres formations 241
Conseil régional IDF 227
Formations Pôle Emploi 34
Formation à financements spécifiques 22
Ecole de la 2nde chance 21
AFPA (Stage AFPA structure) 18
Compétences Clés 9
Formations en autofinancement 9
Formations à financements AGEFIPH 3
Conseil général (form.RMI-RSA) 2
Formation par correspondance 2
EPIDE 1
Formation Armée 1
TOTAL GÉNÉRAL 590
L’action
BAFA
La Mission Locale a permis, grâce à un soutien du CGET,
à 6 jeunes ermontois issus du quartier des Chènes de
passer leur BAFA. En effet, le BAFA représente une 1ère
étape de parcours vers l’animation pour ces jeunes
rencontrant des difficultés d’insertion. Après avoir validé
leur 1ère partie théorique, réalisé leur stage pratique, ils
ont finalisé leur session d’approfondissement… Ils sont
aujourd’hui tous en emploi !
/13
2
Quelques projets
d’accompagnement
spécifique
Nous intervenons au sein de diverses instances afin
d’améliorer le repérage des jeunes décrocheurs et leur
prise en charge.
Partenariat dans le cadre des « veilles éducatives »
Nous poursuivons notre mobilisation en faveur de la
prévention du décrochage en participant activement à
certaines veilles éducatives organisées sur les villes de
notre territoire. Ces temps de rencontre ont pour objectif
de développer le lien entre les acteurs locaux interve-
nant auprès des jeunes et d’échanger sur les situations
de jeunes en voie de décrochage afin de rechercher les
meilleures solutions pour ces jeunes.
Partenariat dans le cadre des plate-formes de suivi et
d’appui aux jeunes décrocheurs (PSAD)
La PSAD est une instance de coordination locale des
acteurs de la formation, l’orientation et de l’insertion des
jeunes. Pilotée par le CIO, elle réunit régulièrement les
acteurs de l’éducation nationale (CIO, MLDS, établis-
sements scolaires), chambres consulaires et centres de
formation vers l’apprentissage (CFA) et Missions Locales.
Ces temps de rencontre permettent d’échanger sur les
situations de jeunes décrocheurs repérés par les acteurs
de l’éducation nationale et de les orienter vers l’un des
partenaires pertinents pour prendre la suite de l’accom-
pagnement du jeune.
NOTRE MOBILISATION
DANS LA LUTTE CONTRE
LE DÉCROCHAGE
SCOLAIRE
Certains dispositifs nous
permettent d’intervenir sur le
repérage et l’accompagnement
différencié des publics
spécifiques (décrocheurs
scolaires, jeunes sous-main
de justice, primo-arrivants,
jeunes diplômés…)
/14
Depuis septembre 2015, la Mission Locale tient de nou-
veau une permanence hebdomadaire au sein de la Mai-
son d’Arrêt du Val d’Oise à Osny et au CPCV à Saint Prix.
Notre référent justice est présent une journée par se-
maine à la MAVO pour y recevoir les jeunes val d’oisiens
orientés par les conseillers pénitentiaires d’insertion et
de probation pour qui la fin de détention intervient dans
moins de 6 mois. Au CPCV, il reçoit une demi-journée par
semaine les jeunes en placement extérieur. Ces perma-
nences ont pour objectif de préparer la sortie des jeunes
afin de faciliter leur insertion socioprofessionnelle et ainsi
prévenir la récidive.
En 2016, 70 jeunes ont bénéficié de cet accompagne-
ment et le travail mené avec eux s’est révélé très positif.
Si le travail n’est pas finalisé à la sortie de détention, le
conseiller fait le lien avec le référent justice de la Mission
Locale dont le jeune dépend.
Par ailleurs, notre référent est également présent chaque
semaine dans les quartiers prioritaires. Il a développé un
partenariat fort avec les services du SPIP et les éduca-
teurs de prévention spécialisée afin de repérer, rencontrer
et accompagner les jeunes sous mains de justice issus
de ces quartiers.
NOTRE MOBILISATION
POUR L’ACCOMPAGNEMENT
DES JEUNES SOUS MAIN
DE JUSTICE
70 jeunes
ont été accompagnés
en 2016
/15
Nous poursuivons l’accompagnement proposé depuis
2014 des jeunes primo-arrivants. Une conseillère dédiée
reçoit ces jeunes et les accompagne dans la construction
de leur projet professionnel, mais également dans leurs
démarches d’accès aux droits, dans la découverte de la
culture française et de la langue française.
Nous proposons plusieurs ateliers :
•	 des ateliers linguistiques «  Français Langues Etran-
gères  » sont animés chaque semaine en partenariat
avec le GRETA  : ces cours d’expression et de pro-
duction écrite et orale permettent l’apprentissage de
la langue française par le biais de mises en situation
professionnelle ou de vie quotidienne (accès aux insti-
tutions, au droit, au logement, à la santé).
•	 des ateliers de musique et de slam : ces ateliers men-
suels favorisent les échanges et la communication entre
participants via un support culturel à la fois ludique et
créatif : la pratique des percussions et la danse.
•	 « Découvrir Paris et ses richesses culturelles » : ces ren-
dez-vous mensuels permettent, outre la découverte de
la culture française, de travailler sur l’autonomie, la mo-
bilité, le partage culturel, les compétences sociales…
Nous travaillons en partenariat avec les établissements
publics culturels qui font partie de la mission « Vivre
ensemble ». Ainsi, le musée des Arts Premiers, Beau-
bourg, le Louvre, la Cité de l’architecture mais aussi les
bibliothèques BNF et BPI ont été visitées.
•	 des ateliers interculturels : 4 projets ont été menés avec
l’Association « Elan Interculturel » 
•	 DIVERCITE : Initier les jeunes en situation défavorisée à
des visites et à des activités muséales.
•	 DECLIC’ ART : développer des techniques de commu-
nication à travers le théâtre.
•	 FORMATION PRIMO ARRIVANTS : identifier les res-
sources lors des parcours migratoires - nourrir l’estime
de soi.
•	 TICI «Identité Citoyenne et Interculturel»: Dévelop-
per des compétences sociales (la collaboration inter-
personnelle, la communication orale, la gestion des
conflits) à la méthodologie recherche-action afin de
réaliser des interviews auprès de jeunes résidant dans
des quartiers multiculturels pour ensuite réaliser une
vidéo.
•	 un atelier « cuisiner ensemble » : 2 repas ont été orga-
nisés dans l’année. Faire les courses, choisir les plats
à préparer et comprendre les recettes c’est aussi un
excellent exercice de français.
•	 Un atelier est ensuite dédié aux habitudes alimentaires
pour aborder les notions de diététique et d’hygiène
alimentaire, de «mal bouffe» et de sensibilisation aux
problématiques de déséquilibre alimentaire dans le
monde...
NOTRE MOBILISATION
POUR L’ACCOMPAGNEMENT
DES JEUNES
PRIMO-ARRIVANTS
37 jeunes
primo-arrivants
accompagnés en 2016
/16
NOTRE MOBILISATION :
L’ACCOMPAGNEMENT
DES JEUNES DIPLÔMÉS
(BAC + 2 À BAC + 5)
Cette action est née d’un constat : l’obtention d’un di-
plôme d’études supérieures ne garantit plus une entrée
rapide dans le monde du travail. Une enquête a révé-
lé qu’un an après l’obtention de leur diplôme 40% des
Bac+5 en France n’avaient pas (encore) trouvé de travail.
Pour remédier à cette situation nous avons mis en oeuvre
le dispositif « Jeunes diplômés, objectif : accéder au 1er
emploi », financé grâce au soutien du Fonds Social Eu-
ropéen.
Nous proposons ainsi aux jeunes diplômés de Bac + 2
à Bac +5, âgés de moins de 30 ans de bénéficier d’un
accompagnement sur mesure :
•	 un accompagnement individuel mené par une
conseillère dédiée, spécialisée en bilan de com-
pétences. Ces entretiens permettent aux par-
ticipants de faire le point sur leur situation so-
cio-professionnelle et leurs choix professionnels.
De plus, si nécessaire, leur conseillère peut les mettre
en lien avec un « parrain » actif ou retraité qui les aidera
à mieux appréhender et comprendre les codes du re-
crutement et de la vie en entreprise.
•	 la possibilité de participer régulièrement à des ate-
liers collectifs thématiques proposés en fonction des
besoins repérés (techniques de recherche d’emploi,
réussir son entretien d’embauche, la vie en entreprise,
optimiser sa candidature dans les réseaux sociaux,
mobilité et travail à l’étranger, simulation vidéo, prendre
soin de son e-réputation, développer ses compétences
autrement que par le travail, des cours d’anglais...).
Dans l’objectif de développer leur réseau profession-
nel, nous leur proposons également des « petits déjeu-
ners » avec des recruteurs et des visites d’entreprises
afin d’échanger de manière plus informelle avec des
recruteurs ou potentiels employeurs.
•	 l’accès quotidien à un espace de « co-working » dédié
aux jeunes de ce dispositif. Dans cet espace, les jeunes
disposent d’outils, de logiciels facilitant leur recherche
d’emploi (e-learning, serious game, annuaires profes-
sionnels, documentation, répertoire d’entreprises de
l’Ile-de-France, etc…).
/17
5 bonnes raisons de venir
au Labo jeunes diplômés :
•	 ne plus être seul
•	 avoir son propre lieu de travail, agréable
•	 être inspiré
•	 avoir de bons outils de travail et progresser
•	 être libre mais ensemble !
Nous voulons créer de l’émulation entre ces jeunes, leur
proposer de réfléchir et d’agir ensemble, de collaborer
afin d’évoluer.
90 jeunes
ont été accompagnés
en 2016
/18
L’accompagnement mis en œuvre par les
conseillers s’appuie sur la mise en place
d’une sécurisation des parcours de formation
ou d’emploi qui vise à favoriser l’autonomie
des jeunes. Il s’agit d’analyser les difficultés
périphériques susceptibles d’entraver l’insertion
professionnelle des jeunes et de trouver des
solutions pour y remédier, en interne ou par
l’intermédiaire des partenaires compétents.
2 conseillères accompagnent les jeunes concer-
nés dans la résolution de leurs problématiques
sociales : le manque de ressource, l’accès au
logement, à la santé.L’une des principales difficultés sociales que
rencontre le public reçu est l’absence ou le
faible niveau de ressources. Les jeunes accom-
pagnés par la Mission Locale, ont pu bénéficier de
certaines aides financières, en fonction de leur besoin
et de leur situation.
L’allocationCIVIS:ellepeutêtredemandéeparleconseiller
référent d’un jeune accompagné en CIVIS, pour pallier
l’absence de rémunération lorsque ce dernier est actif
dans ses démarches d’insertion et que sa situation le
nécessite. 50 475 € ont été octroyés à 253 jeunes, soit un
montant moyen de 200 € par jeunes.
La Bourse EVA (Entrée dans la Vie Active) : elle peut être
accordée par le Conseil Départemental du Val d’Oise
afin de favoriser l’accès à l’emploi des jeunes de 16 à 25
ans. Elle permet de financer des projets avec un objectif
d’accès à l’emploi afin de lever les freins liés aux
thématiques suivantes : formation, mobilité, logement,
initiatives… 31 833 € ont été accordés à 31 jeunes parmi
les 35 dossiers présentés. En moyenne, les jeunes ont
donc perçu 1 026 € afin de finaliser leur projet.
Le Fonds d’Aide aux Jeunes (FAJ) : cette aide financière
est destinée aux jeunes de 18 à 25 ans révolus, en diffi-
culté d’insertion sociale et/ou professionnelle.
2 formes d’aides peuvent être sollicitées :
•	 Secours d’urgence : cette aide peut être attribuée via
le référentes sociales de la Mission Locale pour un
secours alimentaire principalement. 76 jeunes en ont
bénéficié en 2016, pour un montant total de 3 958,70 €,
soit un montant moyen de 52 € par bénéficiaire.
•	 Aide à la réalisation d’un projet : le dossier est instruit
par la référente sociale sur orientation du conseiller
référent et est présenté à la commission d’attribution
FAJ. 1 880 € ont été attribués en 2016 à 6 jeunes, soit
une moyenne de 313 € par jeune.
LES AIDES
SOCIALES
L’accompagnement
social
3
/19
80 % des jeunes accompagnés se déplacent en
transport en commun.
Les chèques mobilité, financés par le Conseil Régio-
nal d’Ile-de-France. Cette aide a pour but de faciliter les
démarches de recherche d’emploi ou formation pour les
jeunes sans ressources et faciliter ainsi leur mobilité. 517
jeunes ont bénéficié de cette aide en 2016, pour un mon-
tant total annuel de 40 020 €, soit en moyenne 95 € par
jeunes.
L’aide au permis de conduire : 10 jeunes dont le projet
professionnel nécessitait l’obtention du permis B ont bé-
néficié d’une aide financière de la Mission Locale, afin de
financer une partie de leur permis de conduire pour un
montant global de 5 817 €, soit une moyenne de 580 €
par jeune.
20 % des jeunes font part de leurs difficultés de loge-
ment soit parce qu’ils sont hébergés temporairement
au sein de la famille ou une connaissance, soit parce
que le logement est précaire (hôtel, CHRS, résidence so-
ciale...). Une conseillère est dédiée à l’accompagnement
des jeunes dans leur recherche d’hébergement, qu’il
s’agisse de mise à l’abri en urgence (via le 115), ou de la
recherche de logement plus stable lorsque ces derniers
présentent certaines ressources.
Ainsi, elle reçoit les jeunes, en urgence ou sur ren-
dez-vous, afin de traiter les demandes d’urgence, de lo-
gement social, de foyers…
Elle accompagne également les jeunes dans leurs de-
mandes d’aides financières liées au logement (nuitées
d’hôtel, aide à l’entrée ou au maintien dans le logement).
Par ailleurs, en 2016, la Mis-
sion Locale a géré 6 chambres
à l’ALJEVO Pontoise Les Louvrais (2
financées par le Conseil Départemental du
Val d’Oise dans le cadre du FAJ et 4 par la Mis-
sion Locale) afin de répondre à une demande croissante
de mise à l’abri des jeunes. 14 jeunes (7 filles et 7 gar-
çons) ont pu être hébergés dans l’une de ces chambres.
Ce placement donne lieu à un suivi mensuel de notre
référente logement, en lien avec l’équipe socio-éduca-
tive du foyer. Il a pour objectif de sécuriser le parcours
d’insertion des jeunes en rupture. Lorsque celui-ci est
stabilisé, les jeunes sont orientés vers un autre héberge-
ment (HLM, Foyer Jeunes Travailleurs). En moyenne, les
jeunes sont restés 9 mois dans une chambre.
LE LOGEMENT
TYPE D’HÉBERGEMENT
LOGEMENT AUTONOME
HÉBERGÉ PAR PARENTS
HÉBERGÉ PAR FAMILLE
HÉBERGÉ PAR AMIS
FOYERS
CHRS
HÔTEL
AUTRE
SANS HÉBERGEMENT
16
162
16
36
482
510
209
136
3388
20 % des
jeunes
sont en situation
de pécarité
face au logement
/20
Comme chaque année, de nombreux
jeunes font état de problématiques liées à
la santé auprès des professionnels de la Mis-
sion Locale. En effet, en 2016, 409 jeunes ont
bénéficié du Point santé, ce qui confirme l’impor-
tance des problématiques de santé rencontrées par les
jeunes et leur influence sur l’insertion professionnelle. Le
rôle de ce Point santé est de promouvoir la santé globale
des jeunes et de permettre à chacun d’avancer dans son
parcours en résolvant les problématiques qui le freinent
dans sa progression. C’est pourquoi la référente santé
s’est attachée tout au long de l’année à dévelop-
per son implication dans les différents réseaux de santé
permettant de mieux prendre en compte l’ensemble des
problématiques rencontrées par les jeunes. Le public reçu
est caractérisé par une grande fragilité, tant sur le plan
physique que psychique. Le travail de la référente s’est
ainsi axé notamment autour de 3 thématiques: l’accès
aux droits et à la santé, le handicap et la santé mentale.
LA SANTE
La Promotion de l’accès aux droits et aux soins
•	 Grâce à une approche individuelle :
La référente santé reçoit en entretien individuel tous les
jeunes orientés par leur conseiller référent qui néces-
sitent d’être accompagné dans leurs démarches admi-
nistratives liées à la protection sociale (Sécurité Sociale,
PUMA, CMU-C), dans leur orientation vers un bilan de
santé ou des consultations…
•	 Grâce à une approche collective
Elle intervient mensuellement dans le cadre du POP afin
de présenter le Point Santé et reçoit chaque jeune pour
un entretien individuel de « prévention santé » pouvant
comporter une proposition de bilan de santé CPAM et/ou
une visite médicale au centre de santé municipal.
Elle mène en interne ou dans des centres de formation
partenaires des actions d’information et de prévention
sur les thèmes spécifiques liés aux 16-25 ans : conduites
à risque, addictions, relations parents / adolescents, vie
affective…
Enfin, elle participe aux actions de prévention et de sen-
sibilisation mises en place par les collectivités et les par-
tenaires locaux.
409 jeunes
accueillis sur
le Point Santé
10 % des
jeunes
n’ont aucune
protection sociale
à leur inscription
189
220
/21
Le point écoute
La psychologue est ainsi amenée à :
•	 Identifier le mode de vie du jeune (rythme de vie,
sommeil, hygiène alimentaire) et son contexte familial
•	 Accompagner vers une prise en charge appropriée :
consultations hospitalières d’addictologie, consulta-
tions en CMP.
Elle constate d’ailleurs une hausse du nombre de jeunes
reçus ayant un diagnostic psychiatrique avéré, ce qui l’a
amené à développer son partenariat avec les équipes
médicales et partenaires intervenant sur ce champ.
L’accompagnement du public en situation de handicap
La référente santé accompagne les 88 jeunes de la MLVM
en situation supposée ou avérée de handicap.
Elle les accompagne dans la reconnaissance du han-
dicap, son acceptation et dans leur insertion sociale et
professionnelle.
Elle aide à l’élaboration des dossiers de reconnaissance
de la qualité de travailleur handicapé (RQTH).
Elle participe aux équipes pluridisciplinaires d’évalua-
tion Jeunes Adultes de la MDPH qui proposent un Plan
Personnalisé de Compensation du handicap (PPC) sou-
mis à la Commission des Droits et de l’Autonomie des
Personnes Handicapées (CDAPH). Elle peut ainsi donner
son avis sur l’orientation de la personne handicapée et
les mesures propres à assurer son insertion scolaire ou
professionnelle et sociale.
D’ailleurs, récemment la collaboration avec les ESAT
s’est fortement développée. Preuve en est, 16 jeunes ont
été orientés en ESAT cette année.
148 jeunes
ont été orientés vers
le Point Santé
pour bénéficier
d’un ou plusieurs
entretiens d’écoute
/22
Réussite Apprentissage :
L’année 2016 a été marquée par la mise en place du par-
cours « Réussite Apprentissage » afin de favoriser l’ac-
compagnement des jeunes en difficulté d’insertion vers
l’apprentissage. Ce dispositif, financé par la DIRECCTE,
vise à préparer les jeunes à intégrer des entreprises en
contrat d’apprentissage et à les accompagner ainsi que
les employeurs dans les premiers mois du contrat, afin
de faciliter l’accueil de l’apprenti et prévenir les ruptures
anticipées. Cet accompagnement se décline en trois
phases :
•	 Une phase de diagnostic
•	 Une phase d’accompagnement vers l’apprentissage
•	 Une phase d’accompagnement dans le contrat
Pour favoriser la réussite en œuvre de ce dispositif la
Mission Locale a déployé son action dans plusieurs di-
rections :
•	 La relation entreprise : le travail de promotion de l’ap-
prentissage auprès des entreprises du Val d’Oise est
essentiel pour la réussite de cette action. Notre stra-
tégie consiste donc à prospecter régulièrement et à
fidéliser les entreprises afin de mettre en relation nos
candidats avec les recruteurs locaux.
•	 La découverte et la promotion des secteurs porteurs :
nous organisons régulièrement des visites de CFA et
d’entreprises qui recrutent.
•	 « Les mercredis de l’Alternance » : ces ateliers sont
organisés chaque semaine afin d’accompagner les
jeunes suivis à la Mission Locale ou orientés par les
partenaires de l’Education Nationale (Etablissements
scolaires, CIO, MLDS). Les jeunes affinent leur pro-
jet, réalisent leurs outils et bénéficient des conseils
de deux collègues concernant leurs techniques de re-
cherche d’emploi.
•	 Les Rallyes Alternance : Fin prêts, les jeunes partent en
opération de prospection organisées en petit groupe
accompagné par un conseiller de la Mission Locale.
Les résultats de cette action sont très positifs : sur les 96
jeunes accompagnés dans le cadre de ce dispositif, 57
ont réussi à décrocher un contrat d’apprentissage.
Altern’actif :
La Mission Locale a participé à l’édition 2016 du salon
Altern’actif, organisé par l’association des Missions Lo-
cales Associées du Val d’Oise. Il a réuni une cinquantaine
de CFA et organismes de formation, autour de démons-
trations réalisées par des Meilleurs Ouvriers de France
(MOF) et des œuvres présentées par les Meilleurs Ap-
prentis de France (MAF).
L’ALTERNANCE
L’alternance
et l’emploi
4
106 jeunes en alternance :
66 en contrat d’apprentissage
40 en contrat de professionnalisation
/23
Ce dispositif permet à des jeunes rencontrant des dif-
ficultés pour mener à bien leurs démarches vers l’em-
ploi de bénéficier d’un soutien privilégié d’un bénévole
actif ou retraité. Ces jeunes profitent des conseils d’un
parrain ou d’une marraine soit dans leurs démarches de
recherche d’emploi soit pour favoriser la réussite de leur
période d’essai et de leur intégration en entreprise.
Les 27 parrains et marraines ont une bonne connais-
sance des entreprises et du monde du travail. Issus de
secteursd’activitévariés,ilsapportentauxjeunesuneaide
précieuse, un appui technique en complément de
l’accompagnement apporté par leurs conseillers
référents.
120 jeunes ont bénéficié d’un accompagnement de 6
mois maximum par un parrain ou une marraine dans le
cadre de ce dispositif co-financé par la DIRECCTE et
la DDCSCS. Plus de 50 % des jeunes ont atteint leur
objectif.
La référente Parrainage met en relation les parrains et
marraines avec leurs filleuls, anime le réseau et propose
des temps de rencontre afin de favoriser les échanges
entre parrains.
En plus de l’accompagnement individuel proposé dans le
cadre du parrainage, nous impliquons les parrains/mar-
raines lors de nos actions collectives organisées par la
Mission Locale.
Dans le cadre du club de recherche d’emploi ou encore
sur les forums, ils apportent leur connaissance de l’entre-
prise, réalisent des simulations d’entretiens d’embauche,
guident et renforcent l’accompagnement vers la forma-
tion et l’emploi.
LE PARRAINAGE
/24
C‘est dans un contexte économique difficile que la Mis-
sion Locale poursuit son implication forte en direction de
l’emploi et de la relation entreprise.
Une prospection forte en direction des entreprises du
bassin : Une chargée de relation entreprise est dédiée à
la prospection des entreprises du bassin. A l’écoute des
besoins des entreprises, elle permet de mettre en lien nos
candidats avec les recruteurs locaux.
Elle offre un appui complet aux entreprises qui
recrutent :
•	 Information sur les mesures et aides financières
à l’embauche,
•	 Information sur les différents contrats de travail,
•	 Promotion de leurs métiers,
•	 Diffusion des offres d’emploi,
•	 Présélection des candidats,
•	 Organisation de journées de recrutement,
•	 Montage administratif des contrats aidés.
Un accompagnement intensif vers l’emploi
•	 Des ateliers réguliers de recherche d’emploi afin de
mieux préparer le public : ces ateliers hebdomadaires
sont organisés sur nos trois lieux d’accueil ; ils per-
mettent aux jeunes de bénéficier d’un accompagne-
ment dans l’élaboration de leur CV, lettre de motivation,
recherche et réponse aux offres d’emploi
•	 Des actions de préparation intensive avant les opéra-
tions de recrutements organisées ou les forums : les
jeunes participent à ces préparations avant chaque
évènement emploi (forum, rallye, job dating). Ces
préparations sont souvent co-animées par un profes-
sionnel issu du monde de l’entreprise qui apporte son
expertise en recrutement (simulation d’entretien, tech-
nique de communication), afin de mettre en avant ses
atouts et construire un argumentaire percutant.
•	 Des accompagnements sur les forums organisés sur
le territoire et rallyes Emploi (prospection en groupe
accompagnée) : l’objectif est de guider les jeunes dans
leur prospection, de leur donner une méthodologie et
leur permettre ainsi de gagner en confiance en soi et
en autonomie. Aller à la rencontre de professionnels et
leur proposer sa candidature est un exercice difficile.
L’expérience de cette pratique nous prouve que pour
les jeunes, montrer son envie et sa motivation sont
déterminants et très gratifiants.
•	 Des recrutements réguliers
L’EMPLOI
1/4 des
jeunes
accompagnés
en emploi
Le Club de
recherche
d’emploi :
/25
Tout au long de l’année, la Mission Locale a co-organisé
avec les entreprises des recrutements avec plus de 200
entreprises. De très nombreuses entreprises nous font
confiance et nous ont de nouveau confié leur recrute-
ment.
Pour les recrutements de masse (plus d’une dizaine de
postes), nous leur proposons la mise à disposition d’une
salle. Il nous arrive également de participer aux entretiens
de recrutement ce qui est primordial pour notre compré-
hension des attendus des recruteurs. Ces informations
nous sont précieuses pour mieux préparer les jeunes en
amont.
En plus de ces opérations de recrutements, de nom-
breuses entreprises, notamment TPE et PME locales,
passent par nous pour diffuser leurs offres et rencontrer
des candidats. Nous leur proposons de faire en amont
une pré-sélection qui leur permet de recevoir des candi-
datures en adéquation avec l’offre proposée.
Parmi les contrats aidés, la Mission Locale a poursuivi
sa mobilisation en faveur de la promotion des Emplois
d’avenir. Au total, 139 Emplois d’Avenir ont été signé,
dont 108 dans le secteur non marchand.
Des résultats encourageants :
1137 jeunes
en emploi
pour
1187
contrats
signés :
574 CDD
416 CDI
197 Contrats aidés
La Mise
en relation
avec les
entreprises
/26
A l’occasion de l’Euro 2016, la Mission Locale a organi-
sé un Forum des métiers du sport le 14 juin dernier, afin
de permettre aux jeunes de découvrir des métiers liés au
sport, d’expérimenter des activités sportives originales
grâce à nos partenaires sportifs (clubs et associations
locales), d’élargir leur connaissance du monde journalis-
tique et enfin de valoriser l’engagement et les valeurs du
sport.
Le forum, organisé par domaines professionnels, a égale-
ment permis aux jeunes qui le souhaitait de préciser leur
projet, repérer des formations sur les filières et découvrir
le service civique sportif à l’Espace Orientation Formation
/Engagement. Au Village des sportifs, ils ont pu échanger
avec des sportifs professionnels, assister à des démons-
trations et participer à des essais ainsi qu’au challenge
So Sport !
La Mission Locale Vallée de Montmorency, en partenariat
avec la Mairie d’Herblay, et avec le soutien du CGET, a
organisé un Job Dating le 15 novembre 2016 au sein du
quartier des Naquettes. 18 entreprises de divers secteurs
d’activité (Hôtellerie-Restauration, Vente/Commerce,
Aide à la personne, Transport-Logistique…) étaient
présentes pour effectuer leur recrutement, et plus d’une
centaine de jeunes se sont mobilisés.
So Sport !
Job dating
à HerblayCet évènement
original et festif a réuni
près de 150 jeunes
intéressés par
le domaine sportif
14h>17h30
ENTRÉE LIBRE
Mission LocaleVallée de Montmorency
/27
Le forum Jobs d’Eté co-organisé par la Mission Locale
Vallée de Montmorency et le service jeunesse de la
mairie d’Ermont s’est déroulé le 4 mai 2016 et plus de
520 jeunes et visiteurs y ont participé.
Plus de 20 entreprises implantées localement ont été
représentées et ont proposé diverses offres d’emploi (jobs
d’été, CDD et CDI) dans plusieurs secteurs d’activité.
L’accompagnement dans l’Emploi
Nos missions ne s’arrêtent pas à l’accompagnement vers
l’emploi. De plus en plus de dispositifs nous amènent
à suivre les jeunes dans l’emploi. Nous avons déjà
évoqué le parrainage dans l’emploi, l’action Réussite
Apprentissage, c’est avec les Emplois d’Avenir que nous
nous y confrontons le plus. Une collègue est dédiée à
l’accompagnement des jeunes en Emploi d’Avenir, que
ce soit dans le secteur marchand ou non marchand. Elle
effectue régulièrement des entretiens de bilan avec les
employeurs et les jeunes salariés. Ces temps d’échange
permettent de faire le point sur l’intégration du jeune
dans l’entreprise, sur sa prise de fonction, de mettre
en œuvre si nécessaire un plan de formation cohérent
pour le jeune et l’entreprise. Le suivi dans l’emploi nous
permet également d’éviter ou anticiper des ruptures
en cas de difficulté et enfin d’accompagner les jeunes
en amont de leur sortie afin de travailler à une rapide
insertion
Salon
Jobs d’été
à Ermont
/28
Le Point Information Jeunesse de Franconville, porté par la Mission
Locale, répondauxquestionsdes12/28anssurunediversitédethèmes:
orientation, études, emploi, vie pratique, sports, loisirs, mobilité
européenne.
L’accueil est anonyme, sans rendez-vous et gratuit.
Le PIJ se trouve au siège de la Mission Locale et des actions sont
menées au sein d’autres structures de la ville de Franconville : les 6
établissements scolaires (4 collèges et 2 lycées), la K’Fête (service
jeunesse de la ville), les maisons de proximité.
1011 jeunes ont fréquenté le PIJ en 2016 et les interventions dans les
établissements scolaires et auprès de nos partenaires ont permis de
toucher plus de 1000 jeunes.
INTERVENTIONS DANS LES
ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES
Nous poursuivons nos permanences mensuelles dans les établis-
sements scolaires de Franconville en collaboration avec le service
jeunesse de la ville.
Objectif : diversifier le public du PIJ et faire découvrir l’offre de service
du PIJ à l’ensemble des franconvillois.
En parallèle, nous avons mené des interventions ponctuelles sur les
thèmes de l’apprentissage, du stage de 3ème et de l’utilisation d’inter-
net et des réseaux sociaux.
« Sous emprise »
Nous avons noué un partenariat avec Olympio, qui propose des outils
d’animation collective. Le lycée Jean Monnet a accueilli cette proposi-
tion avec intérêt et les jeunes lycéens de seconde ont participé à une
animation/réflexion sur le cyber endoctrinement en janvier 2016.
Une réflexion est proposée sur les types d’arguments
et les ruses utilisés par les manipulateurs. Il s’agit de
mettre en garde les lycéens concernant les messages
et vidéos transmis via le net et les réseaux sociaux.
C’est aussi l’occasion de rappeler les valeurs républi-
caines : laïcité, liberté d’opinion et d’expression, égalité
Homme/Femme, droits de l’Homme.
Afin de faciliter l’expression, il est proposé aux partici-
pants de jouer le rôle de créateurs de jeux vidéo prépa-
rant un jeu sur le thème du cyber endoctrinement ; et
donc d’imaginer les dialogues et scenarios possibles.
Les participants interprètent des personnages fictifs.
Ces « jeux de rôles », sources de débats argumentés,
leur permettent de révéler leurs craintes, attentes et
interrogations.
Le point information
jeunesse 2000
jeunes
accueillis
/29
PARTICIPATION AUX ACTIONS
EMPLOI EN PARTENARIAT
AVEC LA MISSION LOCALE
VALLÉE DE MONTMORENCY:
•	 Les mercredis de l’Alternance : rendez-vous hebdomadaire
pour lutter contre la déscolarisation et accompagner les jeunes à
décrocher un contrat apprentissage
•	 Forum So Sport ! le salon dédié à l’information sur les Métiers du
Sport
•	
•	 SOS Rentrée
•	 Cette action menée de juin à fin septembre s’adresse à tous les
jeunes sans solution au moment de la rentrée.
POINTINFORMATIONJEUNESSE
Lundi<14h/17h>
MardiMercrediVendredi
<9h/12h-14h/17h>
< FORMATION < JOB < STAGE < EMPLOI >
< SANTE < MOBILITE < ENGAGEMENT >
< ORIENTATION < LOISIR >
30 rue de la Station - Franconville
< 01.39.32.66.03 >
jfichera@mlvm.asso.fr
< mlvm.asso.fr >
Ces journées ont permis d’explorer avec eux diffé-
rentes pistes pour trouver une solution satisfaisante
pour la rentrée :
•	 se réinscrire en formation initiale
•	 poursuivre ses études en alternance et rencontrer
des Centres de Formation d’Apprentis
•	 découvrir des structures et des dispositifs pour tra-
vailler son orientation et un projet professionnel en
dehors de l’école traditionnelle : Epide, Ecole de la
Deuxième Chance, lycée Nouvelle chance, Unis-Ci-
té, CIED.
•	 être aidé et soutenu dans ses démarches
LES ATELIERS VIDÉO
Objectif : permettre la découverte des métiers de
l’audiovisuel par la réalisation de fictions et apprendre
à travailler en groupe
Deux ateliers vidéos ont été menés au cours de l’année
pour permettre à des jeunes fréquentant le PIJ ou la
Mission Locale de participer à la création, au tournage
et au montage de vidéos : « Lulu dans ma rue » et «
Diplômés… et après ? »
Ces expérimentations nous a permis de mesurer
l’intérêt des jeunes pour l’outil vidéo et la découverte
des techniques : prise de son, lumière, réalisation d’un
story-board, cadrage, montage.
/30
Informer sur les évènements à venir, rédiger et partager des articles de
fond sur les thèmes qui intéressent les jeunes et nos partenaires
Utiliser les réseaux sociaux pour proposer une communication
dynamique, réactive et couvrant nos événements en direct
Promouvoir nos actions et mettre en lumière
des métiers ou secteurs innovants
MLVM 2.0
La Communication via le Net, les Réseaux Sociaux et la Vidéo
Notre site Internet
www.mlvm.asso.fr
Notre page
Facebook
MissionLocaleValleeDeMontmorency/PIJ
Notre chaîne
YOUTUBE
/31
Le PIJ et la Mission Locale ont participé à ce
concours afin de sensibiliser les jeunes, dans le cadre
de leur orientation, au monde du travail ainsi qu’aux
différentes représentations qu’ils ont des métiers. Ce
projet pédagogique est le moyen de découvrir des
métiers via la création de supports numériques.
Objectifs : Réaliser un reportage vidéo d’une durée
de 3 minutes maximum, du scénario au montage, sur
un métier une entreprise une activité : il faut enquê-
ter, comprendre, reformuler, synthétiser, faire expri-
mer, restituer, suggérer.
La Mission Locale s’est vu décerner un CLAP d’argent au Grand Rex à Paris, le 26 mai 2016
« Diplomés, et après… » : une vidéo de promotion du dispositif des jeunes diplômés montée par et pour des jeunes diplômés !
La Mission Locale, lauréate du concours « Je
filme le métier qui me plait » pour son court
métrage « Lulu dans ma rue ».
/32
6
1
9
8
10
3
11
4
12
5
7
2
La MLVM
et ses antennes
/33
1 / POINT INFORMATION JEUNESSE
128 bis, chaussée Jules César
95250 BEAUCHAMP
2 / MAIRIE DE CORMEILLES
3, avenue Maurice Berteaux
95240 CORMEILLES-EN-PARISIS
POINT INFORMATION JEUNESSE
Rue des Presbendes
95240 CORMEILLES-EN-PARISIS
3 / ESPACE JEUNESSE ET FAMILLES - BIJ
18, rue de Soisy
95600 EAUBONNE
4 / ESPACE JEUNESSE
37 bis, rue Maurice Berteaux
95120 ERMONT
Tél. : 01 34 44 20 60 - fax 01 34 44 20 69
CENTRE SOCIAL FRANÇOIS RUDE
Allée Jean de Florette
95120 ERMONT
CENTRE SOCIAL LES CHÊNES
9, rue Utrillo
95120 ERMONT
5 / MISSION LOCALE - SIÈGE
30, rue de la Station
95130 FRANCONVILLE
Tél. : 01 39 32 66 03 - fax 01 34 13 42 16
6 / CENTRE SAINT VINCENT
40, rue du Général de Gaulle
95220 HERBLAY
ESPACE JEUNES BUREAU
INFORMATION JEUNESSE
2, rue du Val
95220 HERBLAY
7 / MAIRIE LA FRETTE-SUR-SEINE
55, quai de Seine
95530 LA FRETTE-SUR-SEINE
8 / MAIRIE PLESSIS-BOUCHARD
3, rue Pierre Brossolette
95130 LE PLESSIS-BOUCHARD
9 / ANTENNE DU PARISIS
224 bis, rue du Général de Gaulle
95370 MONTIGNY-LÈS-CORMEILLES
Tél. : 01 30 26 10 92
10 / MONTLIGNON
11 / MAIRIE DE SAINT-PRIX
45, rue d’Ermont
95390 SAINT-PRIX
12 / ESPACE PRAT
46, rue François Prat
95110 SANNOIS
/34
Focus sur
les villes
SIÈGE
Franconville
Beauchamp
Le Plessis-Bouchard
Sannois
ANTENNE
D'ERMONT
Ermont / Eaubonne
Saint-Prix
Montlignon
ANTENNE
DE MONTIGNY
Montigny-lès-Cormeilles
Cormeilles-en-Parisis
Herblay
La Frette-sur-Seine
/35
Franconville
SIÈGE
30, rue de la Station
95130 FRANCONVILLE
18/21 ANS
26 + ANS
22/25 ANS
MINEURS 18
374
130
670
NIVEAU III+
NIVEAU V
NIVEAU IV
SANS DIPLÔME
102
319
575
196
1189 jeunes
accompagnés dont
257 au 1er accueil
et 1030 JDI
252 entrées en emploi
23 entrées en alternance
115 entrées en formation
/36
Beauchamp
Permanence
Point Information Jeunesse
128bis, chaussée Jules César
95250 BEAUCHAMP
65
18/21 ANS
26 + ANS
22/25 ANS
MINEURS 5
118
20
NIVEAU III+
NIVEAU V
NIVEAU IV
SANS DIPLÔME
13
55
29
111
208 jeunes
accompagnés dont
52 au 1er accueil
et 196 JDI
32 entrées en emploi
3 entrées en alternance
18 entrées en formation
/37
Le Plessis Bouchard
Permanence
Mairie Plessis-Bouchard
3, rue Pierre Brossolette
95130 LE PLESSIS BOUCHARD
18/21 ANS
26 + ANS
22/25 ANS
MINEURS 5
53
73
19
NIVEAU III+
NIVEAU V
NIVEAU IV
SANS DIPLÔME 75
42
15
18
150 jeunes
accompagnés dont
27 au 1er accueil
et 140 JDI
38 entrées en emploi
5 entrées en alternance
19 entrées en formation
/38
Sannois
Permanence
Espace Prat
4-6, rue François Prat
95110 SANNOIS
18/21 ANS
26 + ANS
22/25 ANS
MINEURS
8
413
244
86
NIVEAU III+
NIVEAU V
NIVEAU IV
SANS DIPLÔME 366
65
195
125
753 jeunes
accompagnés dont
194 au 1er accueil
et 653 JDI
186 entrées en emploi
12 entrées en alternance
81 entrées en formation
/39
Ermont
Antenne
Espace Jeunesse
37bis, rue Maurice Berteaux
95120 ERMONT
Permanences
Centre Socioculturel les Chênes
9, rue Utrillo
95120 ERMONT
Centre Socioculturel
François Rude
Allée Jean de Florette
95120 ERMONT
18/21 ANS
26 + ANS
22/25 ANS
MINEURS 11
231
383
74
NIVEAU III+
NIVEAU V
NIVEAU IV
SANS DIPLÔME
56
350
105
188
699 jeunes
accompagnés dont
194 au 1er accueil
et 544 JDI
161 entrées en emploi
13 entrées en alternance
82 entrées en formation
/40
Eaubonne
Permanence
Espace jeunesse et Familles
BIJ
18, rue de Soisy
95600 EAUBONNE
18/21 ANS
26 + ANS
22/25 ANS
MINEURS 10
142
198
38
NIVEAU III+
NIVEAU V
NIVEAU IV
SANS DIPLÔME
40
118
59
171
389 jeunes
accompagnés dont
137 au 1er accueil
et 300 JDI
101 entrées en emploi
11 entrées en alternance
51 entrées en formation
/41
Saint-Prix
Permanence
Mairie de Saint-Prix
45, Rue d'Ermont
95390 SAINT-PRIX
18/21 ANS
26 + ANS
22/25 ANS
MINEURS 1
35
55
8
NIVEAU III+
NIVEAU V
NIVEAU IV
SANS DIPLÔME
13
25
16
45
99 jeunes
accompagnés dont
38 au 1er accueil
et 80 JDI
26 entrées en emploi
2 entrées en alternance
6 entrées en formation
/42
Montlignon
Mairie
10, Rue de Paris
95680 MONTLIGNON
NIVEAU III+
NIVEAU V
NIVEAU IV
SANS DIPLÔME
3
16
1
14
18/21 ANS
26 + ANS
22/25 ANS
MINEURS 0
1
21
12
34 jeunes
accompagnés dont
10 au 1er accueil
et 27 JDI
12 entrées en emploi
1 entrées en alternance
3 entrées en formation
/43
Antenne
224bis, rue du Général de Gaulle
95370 MONTIGNY-LÈS-CORMEILLES
Montigny-Lès-Cormeilles	
18/21 ANS
26 + ANS
22/25 ANS
MINEURS 13
59
207
309
NIVEAU III+
NIVEAU V
NIVEAU IV
SANS DIPLÔME
28
95
157
308
589 jeunes
accompagnés dont
152 au 1er accueil
et 438 JDI
187 entrées en emploi
17 entrées en alternance
116 entrées en formation
/44
Cormeilles-en-Parisis
Permanences
Mairie de Cormeilles
3, avenue Maurice Berteaux
95240 Cormeilles-en-Parisis
Point information jeunesse
Rue des Presbendes
95240 CORMEILLES-EN-PARISIS
NIVEAU III+
NIVEAU V
NIVEAU IV
SANS DIPLÔME
25
86
143
48
302 jeunes
accompagnés dont
77 au 1er accueil
et 204 JDI
18/21 ANS
26 + ANS
22/25 ANS
MINEURS 4
96
35
167
82 entrées en emploi
10 entrées en alternance
35 entrées en formation
/45
Herblay
Permanences
Centre administratif St Vincent
52, rue de Paris
95220 HERBLAY
Espace Jeunes
Bureau Information Jeunesse
2, rue du Val
95220 HERBLAY
18/21 ANS
26 + ANS
22/25 ANS
MINEURS 7
157
265
57
NIVEAU III+
NIVEAU V
NIVEAU IV
SANS DIPLÔME
30
135
96
225
488 jeunes
accompagnés dont
122 au 1er accueil
et 313 JDI
96 entrées en emploi
4 entrées en alternance
55 entrées en formation
/46
La Frette-sur-seine
Permanence
Mairie
55, quai de Seine
95530 La Frette-sur-Seine
NIVEAU III+
NIVEAU V
NIVEAU IV
SANS DIPLÔME
1
13
12
28
18/21 ANS
26 + ANS
22/25 ANS
MINEURS
29
7
18
0
54 jeunes
accompagnés dont
18 au 1er accueil
et 36 JDI
11 entrées en emploi
4 entrées en alternance
8 entrées en formation
/47
ÉVOLUTION DES JEUNES SUIVIS PAR VILLES
JEUNES SUIVIS 2011 2012 2013 2014 2015 2016
Beauchamp 92 94 147 138 150 208
Cormeilles-en-Parisis 149 270 333 302
Eaubonne 325 273 318 364 414 388
Ermont 539 474 529 582 628 699
Franconville 849 777 746 803 1020 1192
Herblay 256 417 456 486
La Frette-sur-Seine 28 43 46 54
Le Plessis-Bouchard 77 71 89 106 136 150
Montigny-lès-Cormeilles 331 566 645 588
Montlignon 17 17 23 28 31 34
Saint-Prix 58 81 67 94 114 99
Sannois 522 483 476 542 643 751
TOTAL 2479 2270 3159 3953 4616 4951
/48
Les 20 ans
La MLVM, c’est aussi…
/49
La visite
du Préfet
à l’égalité
des chances
La course
Lisa Forever
/50
Notre association a vécu une année pleine d’actions et a pu réaliser de
nombreux projets.
Nous sommes toujours en recherche de solutions pour nos jeunes et
nous souhaitons une fois de plus proposer et améliorer l’offre de ser-
vice de la Mission Locale Vallée de Montmorency.
3 axes de travail s’offrent à nous :
D’une part, nous allons reconduire un certain nombre d’actions me-
nées en 2016. Nous renouvèlerons les opérations sur les quartiers
prioritaires de la politique de la ville, mais nous allons modifier la mé-
thodologie d’intervention pour tenter d’accroitre notre impact sur les
jeunes de ces quartiers. Nous maintiendrons nos interventions à la
prison d’Osny et au CPCV malgré l’incertitude des financements. Et
nous poursuivrons nos actions en direction des jeunes diplômés. Les
Perspectives 2017
résultats très encourageant de l’année passée nous
démontrent la pertinence de nos choix.
D’autre part, nous mettrons en œuvre de nouvelles
actions, telles que des expositions photos, et de nou-
veaux dispositifs. En effet, 2017 marquera la fin du
CIVIS et l’arrivée du PACEA (Parcours d’Accompa-
gnement Contractualisé vers l’Emploi et l’Autonomie)
et installera durablement la Garantie Jeunes dans le
paysage de notre structure.
Le partenariat ne sera pas en reste, car nous continue-
rons à maintenir les rencontres avec les partenaires
locaux (santé, social, emploi, formation….) ; nous sou-
/51
haitons également réinvestir les groupements d’entreprises de notre
territoire afin de développer nos actions en direction des entreprises et
faire notamment la promotion de l’apprentissage.
Autre challenge de la structure, un quatrième lieu d’intervention verra
le jour sur Herblay pour accueillir dans les meilleures conditions les
jeunes et les salariés de la Garantie Jeunes. Ce nouveau dispositif
nous amène à recruter de nouveaux salariés et à modifier nos modali-
tés d’interventions auprès du public.
Je suis très attaché à la qualité de travail, mais également aux
bonnes conditions de travail que nous proposons aux salariés dans
l’accomplissement de leurs tâches. Nous restons vigilants car la forte
progression du nombre de salariés ne doit pas se faire au détriment
des conditions de travail et du temps que nous devons
consacrer à chacun.
De nombreuses choses restent à faire, mais nous
avons équipé l’ensemble des salariés d’ordinateurs
portables afin de leur faciliter les saisies informatiques
sur les permanences. Nous avons également mis en
place un « mini Comité d’Entreprise » permettant à
chacun de bénéficier de remises pour les vacances et
d’autres achats. Enfin, malgré le rythme soutenu, nous
essayons d’organiser ponctuellement des temps convi-
viaux afin de conserver une bonne cohésion d’équipe.
/52
TÉL. : 01 39 32 66 03
facebook.com/missionlocalevalleedemontmorency
VALLÉE DE MONTMORENCY
WWW.MLVM.ASSO.FR
La Mission Locale
Mission LocaleVallée de Montmorency
Conceptionetmiseenpage:www.incitemedia.fr-Impressioninterplans

Contenu connexe

Tendances

Discours pour la journee internationale des secretaires derniere version du 2...
Discours pour la journee internationale des secretaires derniere version du 2...Discours pour la journee internationale des secretaires derniere version du 2...
Discours pour la journee internationale des secretaires derniere version du 2...Fatoumata Chérif
 
Dossier presse salon recrutement alternance bordeaux 2016
Dossier presse salon recrutement alternance bordeaux 2016Dossier presse salon recrutement alternance bordeaux 2016
Dossier presse salon recrutement alternance bordeaux 2016Jeremy ABDILLA
 
Conférence Uniformation du 4 décembre 2014
Conférence Uniformation du 4 décembre 2014Conférence Uniformation du 4 décembre 2014
Conférence Uniformation du 4 décembre 2014Uniformation
 
Jeremy Abdilla raconte son parcours et sa fonction de Chargé de communication
Jeremy Abdilla raconte son parcours et sa fonction de Chargé de communicationJeremy Abdilla raconte son parcours et sa fonction de Chargé de communication
Jeremy Abdilla raconte son parcours et sa fonction de Chargé de communicationJeremy ABDILLA
 
La newsletter de mgrh 37
La newsletter de mgrh 37La newsletter de mgrh 37
La newsletter de mgrh 37CABINET MGRH
 
Le Savoir-Devenir, Rapport du lancement officiel
Le Savoir-Devenir, Rapport du lancement officielLe Savoir-Devenir, Rapport du lancement officiel
Le Savoir-Devenir, Rapport du lancement officielGilles Lawson
 
Dossier de presse bi t-wiin com - juin 2012
Dossier de presse   bi t-wiin com - juin 2012Dossier de presse   bi t-wiin com - juin 2012
Dossier de presse bi t-wiin com - juin 2012aurelienortola
 
Discours de la Présidente-Fondatrice du REPROSE.GUI à l'occasion de la céléb...
Discours de la Présidente-Fondatrice du REPROSE.GUI  à l'occasion de la céléb...Discours de la Présidente-Fondatrice du REPROSE.GUI  à l'occasion de la céléb...
Discours de la Présidente-Fondatrice du REPROSE.GUI à l'occasion de la céléb...Fatoumata Chérif
 
Les entreprises s'engagent pour l'emploi - Maison de l'Emploi de Marseille
Les entreprises s'engagent pour l'emploi - Maison de l'Emploi de Marseille Les entreprises s'engagent pour l'emploi - Maison de l'Emploi de Marseille
Les entreprises s'engagent pour l'emploi - Maison de l'Emploi de Marseille Le Mouvement Associatif Occitanie
 
Le Guide des secteurs qui recrutent 2014 - 2015
Le Guide des secteurs qui recrutent 2014 - 2015Le Guide des secteurs qui recrutent 2014 - 2015
Le Guide des secteurs qui recrutent 2014 - 2015CIDJ
 
L'impact du digital sur les métiers et les organisations (webzine gratuit)
L'impact du digital sur les métiers et les organisations (webzine gratuit)L'impact du digital sur les métiers et les organisations (webzine gratuit)
L'impact du digital sur les métiers et les organisations (webzine gratuit)CarolineDeblander1
 
La newsletter de mgrh 48
La newsletter de mgrh 48La newsletter de mgrh 48
La newsletter de mgrh 48CABINET MGRH
 
Les jeunes de l'est aubois évoquent leurs problèmes | l'est eclair
Les jeunes de l'est aubois évoquent leurs problèmes | l'est eclairLes jeunes de l'est aubois évoquent leurs problèmes | l'est eclair
Les jeunes de l'est aubois évoquent leurs problèmes | l'est eclairStéphane VINCENT
 
Alerte presse janvier 2012
Alerte presse   janvier 2012Alerte presse   janvier 2012
Alerte presse janvier 2012aurelienortola
 

Tendances (16)

Discours pour la journee internationale des secretaires derniere version du 2...
Discours pour la journee internationale des secretaires derniere version du 2...Discours pour la journee internationale des secretaires derniere version du 2...
Discours pour la journee internationale des secretaires derniere version du 2...
 
Dossier presse salon recrutement alternance bordeaux 2016
Dossier presse salon recrutement alternance bordeaux 2016Dossier presse salon recrutement alternance bordeaux 2016
Dossier presse salon recrutement alternance bordeaux 2016
 
Conférence Uniformation du 4 décembre 2014
Conférence Uniformation du 4 décembre 2014Conférence Uniformation du 4 décembre 2014
Conférence Uniformation du 4 décembre 2014
 
Jeremy Abdilla raconte son parcours et sa fonction de Chargé de communication
Jeremy Abdilla raconte son parcours et sa fonction de Chargé de communicationJeremy Abdilla raconte son parcours et sa fonction de Chargé de communication
Jeremy Abdilla raconte son parcours et sa fonction de Chargé de communication
 
La newsletter de mgrh 37
La newsletter de mgrh 37La newsletter de mgrh 37
La newsletter de mgrh 37
 
Le Savoir-Devenir, Rapport du lancement officiel
Le Savoir-Devenir, Rapport du lancement officielLe Savoir-Devenir, Rapport du lancement officiel
Le Savoir-Devenir, Rapport du lancement officiel
 
Dossier de presse bi t-wiin com - juin 2012
Dossier de presse   bi t-wiin com - juin 2012Dossier de presse   bi t-wiin com - juin 2012
Dossier de presse bi t-wiin com - juin 2012
 
Discours de la Présidente-Fondatrice du REPROSE.GUI à l'occasion de la céléb...
Discours de la Présidente-Fondatrice du REPROSE.GUI  à l'occasion de la céléb...Discours de la Présidente-Fondatrice du REPROSE.GUI  à l'occasion de la céléb...
Discours de la Présidente-Fondatrice du REPROSE.GUI à l'occasion de la céléb...
 
Les entreprises s'engagent pour l'emploi - Maison de l'Emploi de Marseille
Les entreprises s'engagent pour l'emploi - Maison de l'Emploi de Marseille Les entreprises s'engagent pour l'emploi - Maison de l'Emploi de Marseille
Les entreprises s'engagent pour l'emploi - Maison de l'Emploi de Marseille
 
CE février 2012
CE février  2012CE février  2012
CE février 2012
 
Le Guide des secteurs qui recrutent 2014 - 2015
Le Guide des secteurs qui recrutent 2014 - 2015Le Guide des secteurs qui recrutent 2014 - 2015
Le Guide des secteurs qui recrutent 2014 - 2015
 
L'impact du digital sur les métiers et les organisations (webzine gratuit)
L'impact du digital sur les métiers et les organisations (webzine gratuit)L'impact du digital sur les métiers et les organisations (webzine gratuit)
L'impact du digital sur les métiers et les organisations (webzine gratuit)
 
Journal La Visite no1
Journal La Visite no1Journal La Visite no1
Journal La Visite no1
 
La newsletter de mgrh 48
La newsletter de mgrh 48La newsletter de mgrh 48
La newsletter de mgrh 48
 
Les jeunes de l'est aubois évoquent leurs problèmes | l'est eclair
Les jeunes de l'est aubois évoquent leurs problèmes | l'est eclairLes jeunes de l'est aubois évoquent leurs problèmes | l'est eclair
Les jeunes de l'est aubois évoquent leurs problèmes | l'est eclair
 
Alerte presse janvier 2012
Alerte presse   janvier 2012Alerte presse   janvier 2012
Alerte presse janvier 2012
 

Similaire à Rapport d'activité 2016

Revue de presse job academy bd
Revue de presse job academy  bdRevue de presse job academy  bd
Revue de presse job academy bdClarisse GORCE
 
diapo-temoignages-14102022.pdf
diapo-temoignages-14102022.pdfdiapo-temoignages-14102022.pdf
diapo-temoignages-14102022.pdfKEJAL7
 
Ra 2015 du Club d'entreprises FACE YVELINES
Ra 2015  du Club d'entreprises FACE YVELINESRa 2015  du Club d'entreprises FACE YVELINES
Ra 2015 du Club d'entreprises FACE YVELINESClarisse GORCE
 
Newsletter Avril 2016
Newsletter Avril 2016Newsletter Avril 2016
Newsletter Avril 2016ADORA
 
Rapport d'activité Cap emploi 83 2021
Rapport d'activité Cap emploi 83 2021Rapport d'activité Cap emploi 83 2021
Rapport d'activité Cap emploi 83 2021AVIE
 
Rapport d'activité AVIE 2021
Rapport d'activité AVIE 2021Rapport d'activité AVIE 2021
Rapport d'activité AVIE 2021AVIE
 
Rapport d'activité AVIE 2021
Rapport d'activité AVIE 2021Rapport d'activité AVIE 2021
Rapport d'activité AVIE 2021AVIE
 
#PortraitDeStartuper #54 - Scylla - Alban Garrouste
#PortraitDeStartuper #54 - Scylla - Alban Garrouste#PortraitDeStartuper #54 - Scylla - Alban Garrouste
#PortraitDeStartuper #54 - Scylla - Alban GarrousteSébastien Bourguignon
 
Depliant de Presentation du Programme SAVOIR-DEVENIR
Depliant de Presentation du Programme SAVOIR-DEVENIRDepliant de Presentation du Programme SAVOIR-DEVENIR
Depliant de Presentation du Programme SAVOIR-DEVENIRGilles Lawson
 
#PortraitDeStartuper #77 - microDON - Pierre-Emmanuel Grange
#PortraitDeStartuper #77 - microDON - Pierre-Emmanuel Grange#PortraitDeStartuper #77 - microDON - Pierre-Emmanuel Grange
#PortraitDeStartuper #77 - microDON - Pierre-Emmanuel GrangeSébastien Bourguignon
 
Proxité présentation 2016
Proxité présentation 2016Proxité présentation 2016
Proxité présentation 2016Equipe Proxité
 
Rapport d'Activité de Vendredi | 2016 - 2017
Rapport d'Activité de Vendredi | 2016 - 2017 Rapport d'Activité de Vendredi | 2016 - 2017
Rapport d'Activité de Vendredi | 2016 - 2017 Vendredi
 
ENTREPRENEUR RESPONSABLE, POURQUOI PAS MOI ? - GUIDE DU CREPI
ENTREPRENEUR RESPONSABLE, POURQUOI PAS MOI ?  - GUIDE DU CREPIENTREPRENEUR RESPONSABLE, POURQUOI PAS MOI ?  - GUIDE DU CREPI
ENTREPRENEUR RESPONSABLE, POURQUOI PAS MOI ? - GUIDE DU CREPILe Mouvement Associatif Occitanie
 
#PortraitDeStartuper #6 - Groupe Réussite - Aghilas Hached
#PortraitDeStartuper #6 - Groupe Réussite - Aghilas Hached#PortraitDeStartuper #6 - Groupe Réussite - Aghilas Hached
#PortraitDeStartuper #6 - Groupe Réussite - Aghilas HachedSébastien Bourguignon
 
Generation Newsletter
Generation NewsletterGeneration Newsletter
Generation NewsletterMagali Auger
 
Newletter n°4, dispositif diversité Grenoble Ecole de Management, déc 14
Newletter n°4, dispositif diversité Grenoble Ecole de Management, déc 14Newletter n°4, dispositif diversité Grenoble Ecole de Management, déc 14
Newletter n°4, dispositif diversité Grenoble Ecole de Management, déc 14Jean-François Fiorina
 

Similaire à Rapport d'activité 2016 (20)

Revue de presse job academy bd
Revue de presse job academy  bdRevue de presse job academy  bd
Revue de presse job academy bd
 
La Garantie Jeune
La Garantie JeuneLa Garantie Jeune
La Garantie Jeune
 
diapo-temoignages-14102022.pdf
diapo-temoignages-14102022.pdfdiapo-temoignages-14102022.pdf
diapo-temoignages-14102022.pdf
 
Ra 2015 bd
Ra 2015  bdRa 2015  bd
Ra 2015 bd
 
Ra 2015 du Club d'entreprises FACE YVELINES
Ra 2015  du Club d'entreprises FACE YVELINESRa 2015  du Club d'entreprises FACE YVELINES
Ra 2015 du Club d'entreprises FACE YVELINES
 
Rével'STAGES un trempli pour l'emploi
Rével'STAGES un trempli pour l'emploiRével'STAGES un trempli pour l'emploi
Rével'STAGES un trempli pour l'emploi
 
Newsletter Avril 2016
Newsletter Avril 2016Newsletter Avril 2016
Newsletter Avril 2016
 
Rapport d'activité Cap emploi 83 2021
Rapport d'activité Cap emploi 83 2021Rapport d'activité Cap emploi 83 2021
Rapport d'activité Cap emploi 83 2021
 
Rapport d'activité AVIE 2021
Rapport d'activité AVIE 2021Rapport d'activité AVIE 2021
Rapport d'activité AVIE 2021
 
Rapport d'activité AVIE 2021
Rapport d'activité AVIE 2021Rapport d'activité AVIE 2021
Rapport d'activité AVIE 2021
 
Guide du CV citoyen
Guide du CV citoyenGuide du CV citoyen
Guide du CV citoyen
 
#PortraitDeStartuper #54 - Scylla - Alban Garrouste
#PortraitDeStartuper #54 - Scylla - Alban Garrouste#PortraitDeStartuper #54 - Scylla - Alban Garrouste
#PortraitDeStartuper #54 - Scylla - Alban Garrouste
 
Depliant de Presentation du Programme SAVOIR-DEVENIR
Depliant de Presentation du Programme SAVOIR-DEVENIRDepliant de Presentation du Programme SAVOIR-DEVENIR
Depliant de Presentation du Programme SAVOIR-DEVENIR
 
#PortraitDeStartuper #77 - microDON - Pierre-Emmanuel Grange
#PortraitDeStartuper #77 - microDON - Pierre-Emmanuel Grange#PortraitDeStartuper #77 - microDON - Pierre-Emmanuel Grange
#PortraitDeStartuper #77 - microDON - Pierre-Emmanuel Grange
 
Proxité présentation 2016
Proxité présentation 2016Proxité présentation 2016
Proxité présentation 2016
 
Rapport d'Activité de Vendredi | 2016 - 2017
Rapport d'Activité de Vendredi | 2016 - 2017 Rapport d'Activité de Vendredi | 2016 - 2017
Rapport d'Activité de Vendredi | 2016 - 2017
 
ENTREPRENEUR RESPONSABLE, POURQUOI PAS MOI ? - GUIDE DU CREPI
ENTREPRENEUR RESPONSABLE, POURQUOI PAS MOI ?  - GUIDE DU CREPIENTREPRENEUR RESPONSABLE, POURQUOI PAS MOI ?  - GUIDE DU CREPI
ENTREPRENEUR RESPONSABLE, POURQUOI PAS MOI ? - GUIDE DU CREPI
 
#PortraitDeStartuper #6 - Groupe Réussite - Aghilas Hached
#PortraitDeStartuper #6 - Groupe Réussite - Aghilas Hached#PortraitDeStartuper #6 - Groupe Réussite - Aghilas Hached
#PortraitDeStartuper #6 - Groupe Réussite - Aghilas Hached
 
Generation Newsletter
Generation NewsletterGeneration Newsletter
Generation Newsletter
 
Newletter n°4, dispositif diversité Grenoble Ecole de Management, déc 14
Newletter n°4, dispositif diversité Grenoble Ecole de Management, déc 14Newletter n°4, dispositif diversité Grenoble Ecole de Management, déc 14
Newletter n°4, dispositif diversité Grenoble Ecole de Management, déc 14
 

Plus de lhansk

Rapport d'activité 2015
Rapport d'activité 2015Rapport d'activité 2015
Rapport d'activité 2015lhansk
 
Rapport d'activité 2014 - Mission Locale Vallée de Montmorency
Rapport d'activité 2014 - Mission Locale Vallée de MontmorencyRapport d'activité 2014 - Mission Locale Vallée de Montmorency
Rapport d'activité 2014 - Mission Locale Vallée de Montmorencylhansk
 
Rapport d'activité 2013
Rapport d'activité 2013Rapport d'activité 2013
Rapport d'activité 2013lhansk
 
Rapport d'activité 2012
Rapport d'activité 2012Rapport d'activité 2012
Rapport d'activité 2012lhansk
 
Contrats d'Avenir : Le guide employeur
Contrats d'Avenir : Le guide employeurContrats d'Avenir : Le guide employeur
Contrats d'Avenir : Le guide employeurlhansk
 
Mission Locale Vallée de Montmorency - Rapport d’activité 2010
Mission Locale Vallée de Montmorency - Rapport d’activité 2010Mission Locale Vallée de Montmorency - Rapport d’activité 2010
Mission Locale Vallée de Montmorency - Rapport d’activité 2010lhansk
 
Mission Locale Vallée de Montmorency - Rapport d’activité 2011
Mission Locale Vallée de Montmorency - Rapport d’activité 2011Mission Locale Vallée de Montmorency - Rapport d’activité 2011
Mission Locale Vallée de Montmorency - Rapport d’activité 2011lhansk
 

Plus de lhansk (7)

Rapport d'activité 2015
Rapport d'activité 2015Rapport d'activité 2015
Rapport d'activité 2015
 
Rapport d'activité 2014 - Mission Locale Vallée de Montmorency
Rapport d'activité 2014 - Mission Locale Vallée de MontmorencyRapport d'activité 2014 - Mission Locale Vallée de Montmorency
Rapport d'activité 2014 - Mission Locale Vallée de Montmorency
 
Rapport d'activité 2013
Rapport d'activité 2013Rapport d'activité 2013
Rapport d'activité 2013
 
Rapport d'activité 2012
Rapport d'activité 2012Rapport d'activité 2012
Rapport d'activité 2012
 
Contrats d'Avenir : Le guide employeur
Contrats d'Avenir : Le guide employeurContrats d'Avenir : Le guide employeur
Contrats d'Avenir : Le guide employeur
 
Mission Locale Vallée de Montmorency - Rapport d’activité 2010
Mission Locale Vallée de Montmorency - Rapport d’activité 2010Mission Locale Vallée de Montmorency - Rapport d’activité 2010
Mission Locale Vallée de Montmorency - Rapport d’activité 2010
 
Mission Locale Vallée de Montmorency - Rapport d’activité 2011
Mission Locale Vallée de Montmorency - Rapport d’activité 2011Mission Locale Vallée de Montmorency - Rapport d’activité 2011
Mission Locale Vallée de Montmorency - Rapport d’activité 2011
 

Rapport d'activité 2016

  • 1. TÉL. : 01 39 32 66 03 facebook.com/missionlocalevalleedemontmorency VALLÉE DE MONTMORENCY BILAN D'ACTIVITÉ 2016 WWW.MLVM.ASSO.FR La Mission Locale Mission LocaleVallée de Montmorency
  • 2. /2 L’ACCUEIL L’ACCOMPAGNEMENT UN PARCOURS À LA MLVM LE PIJ LA MISSION LOCALE 2.0 FOCUS SUR LES VILLES LES MOMENTS FORTS PERSPECTIVES 2017 Sommaire
  • 3. /3 Nous avons de nouveau traversé une année pleine d’épreuves et de boulever- sements. Augmentation du nombre de jeunes suivis, de salariés, modification des lieux de permanences, nouveaux projets, fin du CIVIS... L’équipe a géré ces évolutions au mieux et a su préserver les intérêts de nos jeunes malgré la multiplication des dispositifs, les diminutions de moyens et les exigences des financeurs. Pour que tout cela soit encore plus clair dans nos esprits, j’ai imaginé la manière dont chacun pourra expliquer à un jeune son futur parcours en Mission Locale. L’idéal, c’est que ce jeune soit NEET, qu’il habite en QPV et qu’il ait été orienté en PPAE. Dans ce cas, pas question de lui proposer un CIVIS ou l’ANI si vous souhaitez qu’il signe un PACEA. A partir de là, dans le cadre du CEP, vous l’inviterez à ouvrir son CPA qui, comme chacun le sait, intègre à présent le CPF. Vous n’oublierez pas de faire quelques MER et quelques IC dans I-MILO pour qu’il comprenne bien quelle est la démarche. Si tout cela est clair pour lui et qu’il vous dit « ça marche ! » Dites-vous bien que vous êtes tombé sur un phénomène. Il ne faut pas le lâcher ! Alors là, vous lui sortez le grand jeu. Proposez lui un POP ou pourquoi pas d’intégrer un EDI préalablement à son entréesurl’E2Cet,sitoutvavraimentbien, il fera même un petit détour par un PPP. Plus tard, vous pourrez envisager son entrée en GJ, ce qui lui ouvrira les portes d’une PMSMP, d’une ETTI ou d’un ACI. Il fera sans doute un CUI CAE ou un CUI CIE, voire un EAV. Alors enfin, il pourra prétendre au « Graal » et signer un CDD ou même un CDI ! On nous dit souvent, les jeunes ne sont pas suffisamment préparés ! Qu’ils n’ont pas les codes pour intégrer l’entreprise ! Je me dis : moi à leur âge, si on m’avait demandé le quart de ce qu’on exige préalablement à leur insertion profession- nelle, je me demande si je n’aurais pas démissionné avant même de travailler. Heureusement, ce que les conseillers leurs apportent, c’est bien plus qu’une série d’acronymes ! C’est un vrai soutien et une réelle dynamique et souvent de l’espoir. Alors merci à eux ! Je pense que cette année a été très riche et que nous pouvons être fiers du travail accompli. Je ne peux finir sans avoir une pensée pour Sandrine KASMAN, partie en Bretagne après près de 15 ans en Mission Locale, et Alexandra ZRYRA, partie au soleil de Montpellier, Alexandra qui aura été garante de la réussite de la structure et de nos projets parfois « un peu fous ». Merci à elles deux, merci à mes amies. David POTREL Edito !
  • 4. /4 Présentation de la mission locale La Mission Locale Vallée de Montmorency s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans déscolarisés habitant sur les communes de Beauchamp, Cormeilles-en-Parisis, Eaubonne, Ermont, Franconville, Herblay, La Frette-sur-Seine, Le Plessis-Bouchard, Montigny-lès-Cormeilles, Montlignon, Saint-Prix et Sannois. L’équipe de la Mission Locale est composée d’un directeur, d’une directrice-adjointe, de deux assistantes de direction, de deux chargées d’accueil, de dix-huit conseillers en insertion professionnelle (dont une psychologue et une référente sociale), de deux chargées de relations entreprises et d’une informatrice jeunesse. Les conseillers accueillent, informent, accompagnent les jeunes dans la construction de leurs projets d’avenir. Les jeunes bénéficient d’un soutien dans toutes leurs démarches liées à l’orientation profession- nelle, à l’accès à la formation, à la santé, au logement, aux droits, à une citoyenneté responsable. Il s’agit de tout mettre en œuvre pour faciliter l’accès des jeunes à l’emploi et à l’autonomie en levant les principaux freins à leur insertion. L’objectif étant, pour chaque jeune, de trouver un emploi durable et une stabilité sociale.
  • 5. /5 DIRECTEUR DIRECTRICE ADJOINTE PÔLE ADMINISTRATIF 2 ASSISTANTES DE DIRECTION 2 CHARGÉES D’ACCUEIL PÔLE ENTREPRISE 1 CHARGÉE DE RELATION ENTREPRISES 1 CHARGÉE DU SUIVI DES EMPLOI D’AVENIR PÔLE SANTÉ VIE SOCIALE 1 PSYCHOLOGUE RÉFÉRENTE SANTÉ 1 RÉFÉRENTE AIDES SOCIALES / LOGEMENT PÔLE SUIVI DES JEUNES 16 CONSEILLERS PROFESSIONNELS 1 INFORMATRICE JEUNESSE Organigramme Soit 27 salariés (26.5 ETP) 22 CDI & 5 CDD
  • 6. /6 1ERS ACCUEILS PAR VILLE CARACTÉRISTIQUES DES JEUNES ACCUEILLIS : COMMUNES 2016 2015 Beauchamp 53 38 Cormeilles-en-Parisis 77 121 Eaubonne 141 158 Ermont 246 220 Franconville 264 329 Herblay 124 114 La Frette-sur-Seine 18 8 Le Plessis-Bouchard 30 48 Montigny-lès-Cormeilles 155 206 Montlignon 11 11 Saint-Prix 42 33 Sannois 199 168 TOTAL GÉNÉRAL 1360 1454 L’accueil • PAR ÂGE 1360 1ers accueils 630 730 Un 1er accueil immédiat est organisé sur chaque antenne de la MLVM mineurs 142 89 89 18-21 ans 743 402 341 22-25 ans 469 235 234 26+ ans 6 4 2
  • 7. /7 COMMENT ONT-ILS CONNU LA MISSION LOCALE ? • PAR NIVEAU 30 35 40 42 44 46 49 52 57 83 153 195 225 279FAMILLE PÔLE EMPLOI AMIS DÉMARCHE PERSONNELLE ADMINISTRATION NON COMMUNIQUÉ ASSOCIATION SERVICES SOCIAUX CIO / EDUCATION NATIONALE MISSION LOCALE ENTREPRISE / AGENCE D'INTERIM AUTRE CENTRE DE FORMATION COLLECTIVITÉ LOCALE EDUCATION SPÉCIALISÉE / CHRS PRESSE, MÉDIAS JAPD / ARMÉE 13 13 4 139 64 75 Niveau III et + 421 195 226 Niveau validé IV 169 94 75 Niveau validé V 631 377 254 Sans diplôme
  • 8. /8 L’accompagnement 4 955 jeunes accompagnés 2277 2678 JEUNES ACCOMPAGNÉS PAR VILLE COMMUNES 2016 2015 Beauchamp 208 150 Cormeilles-en-Parisis 301 333 Eaubonne 390 414 Ermont 695 628 Franconville 1191 1020 Herblay 488 456 La Frette-sur-Seine 54 46 Le Plessis-Bouchard 151 136 Montigny-lès-Cormeilles 591 645 Montlignon 34 31 Saint-Prix 99 114 Sannois 753 643 TOTAL GÉNÉRAL 4955 4616 CARACTÉRISTIQUES DES JEUNES ACCUEILLIS : • PAR ÂGE mineurs 323 195 128 18-21 ans 2269 1251 1018 22-25 ans 2292 1199 1093 26+ ans 71 33 38
  • 9. /9 Nombre de jeunes entrés en accompagnement renforcé 457 en PPAE 376 en CIVIS : - 218 en CIVIS renforcé - 158 en CIVIS simple 120 en Parrainage Nombre de jeunes entrés en situation 1137 en emploi (dont 139 EAV, 28 CUI CIE et 19 CUI CAE) 106 en alternance 517 en formation • PAR NIVEAU Niveau III et + 391 166 225 Niveau validé IV 1349 635 714 Niveau validé V 801 423 378 Sans diplôme 2414 1454 960 75 156 évènements saisis dans I Milo : - 36 783 évènements réalisés par les conseillers référents - 17 032 entretiens individuels
  • 10. /10 Cette action se déroule en plusieurs étapes : • une phase d’exploration collective de 2 semaines qui, à travers différentes étapes (connaissance de soi, connaissance de l’environnement socioprofessionnel et précision du projet professionnel) permet l’émer- gence d’un projet professionnel. • une phase de découverte concrète (plateau technique ou stage en entreprise d’une à 2 semaines) permet de confronter le jeune à la réalité du métier choisi. • un dernier entretien permet au jeune d’établir les étapes à venir nécessaires à la concrétisation de son projet (stratégie d’objectif). Ces étapes peuvent comprendre des temps de formation pour acquérir une qualification et/ou un diplôme mais aussi des expériences à déve- lopper. L’orientation professionnelle et la formation 1 LE TRAVAIL SUR LE PROJET PROFESSIONNEL LE PARCOURS D’ORIENTATION PROFESSIONNELLE (POP) Le POP est un outil clef de la démarche d’orien- tation, financé par le Conseil Régional d’Ile-de- France. Il s’agit d’un travail d’orientation approfondi pour aider les jeunes à élaborer ou à confirmer un projet professionnel. Il aide à la prise de conscience des aptitudes, de la personnalité, des intérêts et de la motivation de chaque jeune. Animé par des conseillers profes- sionnels, il permet, en collectif ou en individuel, de faire émerger un projet de métier réalisable. 80 jeunes ont validé leur parcours collectif en 2016 Le POP collectif
  • 11. /11 Nous avons organisé, du 5 au 9 septembre 2016 un chantier de remobilisation via l’Union Rempart. Un groupe de 6 jeunes, issus des quartiers prioritaires, accompagné de 2 conseillères est parti au sein de l’association La Colporteuse à Argenton les 2 vallées pour effectuer un chantier de rénovation du patrimoine. Par le biais d’un travail pédagogique axé autour de la découverte des métiers du bâtiment (maçonnerie, menuiserie, aménagement paysager, jardinage), il s’est agi de travailler avec ces jeunes l’apprentissage de la confiance en soi, de l’autonomie et de la mobilité. L’objectif final de ce chantier était de faciliter à terme la recherche et la conclusion d’un contrat d’apprentis- sage ou d’un emploi. Pour les jeunes partis, ce chantier fut une expérience très enrichissante, tant sur le plan personnel que professionnel et les poursuites de parcours sont très positives. Cette démarche reprend les contenus du POP mais s’adresse à des jeunes plus à l’aise dans une démarche individuelle et plus autonomes dans la prise en charge de leur parcours. 40 jeunes ont validé leur parcours individuel en 2016 Le POP individuel Le chantier Rempart
  • 12. /12 Ces jeunes ont bénéficié de 589 formations ; ces forma- tions ont pour objectif de travailler le projet professionnel, d’accéder à la qualification ou encore de se qualifier dans un domaine. LA FORMATION 517 jeunes ont effectué une ou plusieurs formations + d’1/3 des formations sont financées par la Région Ile-de-France. ENTRÉES EN FORMATION Autres formations 241 Conseil régional IDF 227 Formations Pôle Emploi 34 Formation à financements spécifiques 22 Ecole de la 2nde chance 21 AFPA (Stage AFPA structure) 18 Compétences Clés 9 Formations en autofinancement 9 Formations à financements AGEFIPH 3 Conseil général (form.RMI-RSA) 2 Formation par correspondance 2 EPIDE 1 Formation Armée 1 TOTAL GÉNÉRAL 590 L’action BAFA La Mission Locale a permis, grâce à un soutien du CGET, à 6 jeunes ermontois issus du quartier des Chènes de passer leur BAFA. En effet, le BAFA représente une 1ère étape de parcours vers l’animation pour ces jeunes rencontrant des difficultés d’insertion. Après avoir validé leur 1ère partie théorique, réalisé leur stage pratique, ils ont finalisé leur session d’approfondissement… Ils sont aujourd’hui tous en emploi !
  • 13. /13 2 Quelques projets d’accompagnement spécifique Nous intervenons au sein de diverses instances afin d’améliorer le repérage des jeunes décrocheurs et leur prise en charge. Partenariat dans le cadre des « veilles éducatives » Nous poursuivons notre mobilisation en faveur de la prévention du décrochage en participant activement à certaines veilles éducatives organisées sur les villes de notre territoire. Ces temps de rencontre ont pour objectif de développer le lien entre les acteurs locaux interve- nant auprès des jeunes et d’échanger sur les situations de jeunes en voie de décrochage afin de rechercher les meilleures solutions pour ces jeunes. Partenariat dans le cadre des plate-formes de suivi et d’appui aux jeunes décrocheurs (PSAD) La PSAD est une instance de coordination locale des acteurs de la formation, l’orientation et de l’insertion des jeunes. Pilotée par le CIO, elle réunit régulièrement les acteurs de l’éducation nationale (CIO, MLDS, établis- sements scolaires), chambres consulaires et centres de formation vers l’apprentissage (CFA) et Missions Locales. Ces temps de rencontre permettent d’échanger sur les situations de jeunes décrocheurs repérés par les acteurs de l’éducation nationale et de les orienter vers l’un des partenaires pertinents pour prendre la suite de l’accom- pagnement du jeune. NOTRE MOBILISATION DANS LA LUTTE CONTRE LE DÉCROCHAGE SCOLAIRE Certains dispositifs nous permettent d’intervenir sur le repérage et l’accompagnement différencié des publics spécifiques (décrocheurs scolaires, jeunes sous-main de justice, primo-arrivants, jeunes diplômés…)
  • 14. /14 Depuis septembre 2015, la Mission Locale tient de nou- veau une permanence hebdomadaire au sein de la Mai- son d’Arrêt du Val d’Oise à Osny et au CPCV à Saint Prix. Notre référent justice est présent une journée par se- maine à la MAVO pour y recevoir les jeunes val d’oisiens orientés par les conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation pour qui la fin de détention intervient dans moins de 6 mois. Au CPCV, il reçoit une demi-journée par semaine les jeunes en placement extérieur. Ces perma- nences ont pour objectif de préparer la sortie des jeunes afin de faciliter leur insertion socioprofessionnelle et ainsi prévenir la récidive. En 2016, 70 jeunes ont bénéficié de cet accompagne- ment et le travail mené avec eux s’est révélé très positif. Si le travail n’est pas finalisé à la sortie de détention, le conseiller fait le lien avec le référent justice de la Mission Locale dont le jeune dépend. Par ailleurs, notre référent est également présent chaque semaine dans les quartiers prioritaires. Il a développé un partenariat fort avec les services du SPIP et les éduca- teurs de prévention spécialisée afin de repérer, rencontrer et accompagner les jeunes sous mains de justice issus de ces quartiers. NOTRE MOBILISATION POUR L’ACCOMPAGNEMENT DES JEUNES SOUS MAIN DE JUSTICE 70 jeunes ont été accompagnés en 2016
  • 15. /15 Nous poursuivons l’accompagnement proposé depuis 2014 des jeunes primo-arrivants. Une conseillère dédiée reçoit ces jeunes et les accompagne dans la construction de leur projet professionnel, mais également dans leurs démarches d’accès aux droits, dans la découverte de la culture française et de la langue française. Nous proposons plusieurs ateliers : • des ateliers linguistiques «  Français Langues Etran- gères  » sont animés chaque semaine en partenariat avec le GRETA  : ces cours d’expression et de pro- duction écrite et orale permettent l’apprentissage de la langue française par le biais de mises en situation professionnelle ou de vie quotidienne (accès aux insti- tutions, au droit, au logement, à la santé). • des ateliers de musique et de slam : ces ateliers men- suels favorisent les échanges et la communication entre participants via un support culturel à la fois ludique et créatif : la pratique des percussions et la danse. • « Découvrir Paris et ses richesses culturelles » : ces ren- dez-vous mensuels permettent, outre la découverte de la culture française, de travailler sur l’autonomie, la mo- bilité, le partage culturel, les compétences sociales… Nous travaillons en partenariat avec les établissements publics culturels qui font partie de la mission « Vivre ensemble ». Ainsi, le musée des Arts Premiers, Beau- bourg, le Louvre, la Cité de l’architecture mais aussi les bibliothèques BNF et BPI ont été visitées. • des ateliers interculturels : 4 projets ont été menés avec l’Association « Elan Interculturel »  • DIVERCITE : Initier les jeunes en situation défavorisée à des visites et à des activités muséales. • DECLIC’ ART : développer des techniques de commu- nication à travers le théâtre. • FORMATION PRIMO ARRIVANTS : identifier les res- sources lors des parcours migratoires - nourrir l’estime de soi. • TICI «Identité Citoyenne et Interculturel»: Dévelop- per des compétences sociales (la collaboration inter- personnelle, la communication orale, la gestion des conflits) à la méthodologie recherche-action afin de réaliser des interviews auprès de jeunes résidant dans des quartiers multiculturels pour ensuite réaliser une vidéo. • un atelier « cuisiner ensemble » : 2 repas ont été orga- nisés dans l’année. Faire les courses, choisir les plats à préparer et comprendre les recettes c’est aussi un excellent exercice de français. • Un atelier est ensuite dédié aux habitudes alimentaires pour aborder les notions de diététique et d’hygiène alimentaire, de «mal bouffe» et de sensibilisation aux problématiques de déséquilibre alimentaire dans le monde... NOTRE MOBILISATION POUR L’ACCOMPAGNEMENT DES JEUNES PRIMO-ARRIVANTS 37 jeunes primo-arrivants accompagnés en 2016
  • 16. /16 NOTRE MOBILISATION : L’ACCOMPAGNEMENT DES JEUNES DIPLÔMÉS (BAC + 2 À BAC + 5) Cette action est née d’un constat : l’obtention d’un di- plôme d’études supérieures ne garantit plus une entrée rapide dans le monde du travail. Une enquête a révé- lé qu’un an après l’obtention de leur diplôme 40% des Bac+5 en France n’avaient pas (encore) trouvé de travail. Pour remédier à cette situation nous avons mis en oeuvre le dispositif « Jeunes diplômés, objectif : accéder au 1er emploi », financé grâce au soutien du Fonds Social Eu- ropéen. Nous proposons ainsi aux jeunes diplômés de Bac + 2 à Bac +5, âgés de moins de 30 ans de bénéficier d’un accompagnement sur mesure : • un accompagnement individuel mené par une conseillère dédiée, spécialisée en bilan de com- pétences. Ces entretiens permettent aux par- ticipants de faire le point sur leur situation so- cio-professionnelle et leurs choix professionnels. De plus, si nécessaire, leur conseillère peut les mettre en lien avec un « parrain » actif ou retraité qui les aidera à mieux appréhender et comprendre les codes du re- crutement et de la vie en entreprise. • la possibilité de participer régulièrement à des ate- liers collectifs thématiques proposés en fonction des besoins repérés (techniques de recherche d’emploi, réussir son entretien d’embauche, la vie en entreprise, optimiser sa candidature dans les réseaux sociaux, mobilité et travail à l’étranger, simulation vidéo, prendre soin de son e-réputation, développer ses compétences autrement que par le travail, des cours d’anglais...). Dans l’objectif de développer leur réseau profession- nel, nous leur proposons également des « petits déjeu- ners » avec des recruteurs et des visites d’entreprises afin d’échanger de manière plus informelle avec des recruteurs ou potentiels employeurs. • l’accès quotidien à un espace de « co-working » dédié aux jeunes de ce dispositif. Dans cet espace, les jeunes disposent d’outils, de logiciels facilitant leur recherche d’emploi (e-learning, serious game, annuaires profes- sionnels, documentation, répertoire d’entreprises de l’Ile-de-France, etc…).
  • 17. /17 5 bonnes raisons de venir au Labo jeunes diplômés : • ne plus être seul • avoir son propre lieu de travail, agréable • être inspiré • avoir de bons outils de travail et progresser • être libre mais ensemble ! Nous voulons créer de l’émulation entre ces jeunes, leur proposer de réfléchir et d’agir ensemble, de collaborer afin d’évoluer. 90 jeunes ont été accompagnés en 2016
  • 18. /18 L’accompagnement mis en œuvre par les conseillers s’appuie sur la mise en place d’une sécurisation des parcours de formation ou d’emploi qui vise à favoriser l’autonomie des jeunes. Il s’agit d’analyser les difficultés périphériques susceptibles d’entraver l’insertion professionnelle des jeunes et de trouver des solutions pour y remédier, en interne ou par l’intermédiaire des partenaires compétents. 2 conseillères accompagnent les jeunes concer- nés dans la résolution de leurs problématiques sociales : le manque de ressource, l’accès au logement, à la santé.L’une des principales difficultés sociales que rencontre le public reçu est l’absence ou le faible niveau de ressources. Les jeunes accom- pagnés par la Mission Locale, ont pu bénéficier de certaines aides financières, en fonction de leur besoin et de leur situation. L’allocationCIVIS:ellepeutêtredemandéeparleconseiller référent d’un jeune accompagné en CIVIS, pour pallier l’absence de rémunération lorsque ce dernier est actif dans ses démarches d’insertion et que sa situation le nécessite. 50 475 € ont été octroyés à 253 jeunes, soit un montant moyen de 200 € par jeunes. La Bourse EVA (Entrée dans la Vie Active) : elle peut être accordée par le Conseil Départemental du Val d’Oise afin de favoriser l’accès à l’emploi des jeunes de 16 à 25 ans. Elle permet de financer des projets avec un objectif d’accès à l’emploi afin de lever les freins liés aux thématiques suivantes : formation, mobilité, logement, initiatives… 31 833 € ont été accordés à 31 jeunes parmi les 35 dossiers présentés. En moyenne, les jeunes ont donc perçu 1 026 € afin de finaliser leur projet. Le Fonds d’Aide aux Jeunes (FAJ) : cette aide financière est destinée aux jeunes de 18 à 25 ans révolus, en diffi- culté d’insertion sociale et/ou professionnelle. 2 formes d’aides peuvent être sollicitées : • Secours d’urgence : cette aide peut être attribuée via le référentes sociales de la Mission Locale pour un secours alimentaire principalement. 76 jeunes en ont bénéficié en 2016, pour un montant total de 3 958,70 €, soit un montant moyen de 52 € par bénéficiaire. • Aide à la réalisation d’un projet : le dossier est instruit par la référente sociale sur orientation du conseiller référent et est présenté à la commission d’attribution FAJ. 1 880 € ont été attribués en 2016 à 6 jeunes, soit une moyenne de 313 € par jeune. LES AIDES SOCIALES L’accompagnement social 3
  • 19. /19 80 % des jeunes accompagnés se déplacent en transport en commun. Les chèques mobilité, financés par le Conseil Régio- nal d’Ile-de-France. Cette aide a pour but de faciliter les démarches de recherche d’emploi ou formation pour les jeunes sans ressources et faciliter ainsi leur mobilité. 517 jeunes ont bénéficié de cette aide en 2016, pour un mon- tant total annuel de 40 020 €, soit en moyenne 95 € par jeunes. L’aide au permis de conduire : 10 jeunes dont le projet professionnel nécessitait l’obtention du permis B ont bé- néficié d’une aide financière de la Mission Locale, afin de financer une partie de leur permis de conduire pour un montant global de 5 817 €, soit une moyenne de 580 € par jeune. 20 % des jeunes font part de leurs difficultés de loge- ment soit parce qu’ils sont hébergés temporairement au sein de la famille ou une connaissance, soit parce que le logement est précaire (hôtel, CHRS, résidence so- ciale...). Une conseillère est dédiée à l’accompagnement des jeunes dans leur recherche d’hébergement, qu’il s’agisse de mise à l’abri en urgence (via le 115), ou de la recherche de logement plus stable lorsque ces derniers présentent certaines ressources. Ainsi, elle reçoit les jeunes, en urgence ou sur ren- dez-vous, afin de traiter les demandes d’urgence, de lo- gement social, de foyers… Elle accompagne également les jeunes dans leurs de- mandes d’aides financières liées au logement (nuitées d’hôtel, aide à l’entrée ou au maintien dans le logement). Par ailleurs, en 2016, la Mis- sion Locale a géré 6 chambres à l’ALJEVO Pontoise Les Louvrais (2 financées par le Conseil Départemental du Val d’Oise dans le cadre du FAJ et 4 par la Mis- sion Locale) afin de répondre à une demande croissante de mise à l’abri des jeunes. 14 jeunes (7 filles et 7 gar- çons) ont pu être hébergés dans l’une de ces chambres. Ce placement donne lieu à un suivi mensuel de notre référente logement, en lien avec l’équipe socio-éduca- tive du foyer. Il a pour objectif de sécuriser le parcours d’insertion des jeunes en rupture. Lorsque celui-ci est stabilisé, les jeunes sont orientés vers un autre héberge- ment (HLM, Foyer Jeunes Travailleurs). En moyenne, les jeunes sont restés 9 mois dans une chambre. LE LOGEMENT TYPE D’HÉBERGEMENT LOGEMENT AUTONOME HÉBERGÉ PAR PARENTS HÉBERGÉ PAR FAMILLE HÉBERGÉ PAR AMIS FOYERS CHRS HÔTEL AUTRE SANS HÉBERGEMENT 16 162 16 36 482 510 209 136 3388 20 % des jeunes sont en situation de pécarité face au logement
  • 20. /20 Comme chaque année, de nombreux jeunes font état de problématiques liées à la santé auprès des professionnels de la Mis- sion Locale. En effet, en 2016, 409 jeunes ont bénéficié du Point santé, ce qui confirme l’impor- tance des problématiques de santé rencontrées par les jeunes et leur influence sur l’insertion professionnelle. Le rôle de ce Point santé est de promouvoir la santé globale des jeunes et de permettre à chacun d’avancer dans son parcours en résolvant les problématiques qui le freinent dans sa progression. C’est pourquoi la référente santé s’est attachée tout au long de l’année à dévelop- per son implication dans les différents réseaux de santé permettant de mieux prendre en compte l’ensemble des problématiques rencontrées par les jeunes. Le public reçu est caractérisé par une grande fragilité, tant sur le plan physique que psychique. Le travail de la référente s’est ainsi axé notamment autour de 3 thématiques: l’accès aux droits et à la santé, le handicap et la santé mentale. LA SANTE La Promotion de l’accès aux droits et aux soins • Grâce à une approche individuelle : La référente santé reçoit en entretien individuel tous les jeunes orientés par leur conseiller référent qui néces- sitent d’être accompagné dans leurs démarches admi- nistratives liées à la protection sociale (Sécurité Sociale, PUMA, CMU-C), dans leur orientation vers un bilan de santé ou des consultations… • Grâce à une approche collective Elle intervient mensuellement dans le cadre du POP afin de présenter le Point Santé et reçoit chaque jeune pour un entretien individuel de « prévention santé » pouvant comporter une proposition de bilan de santé CPAM et/ou une visite médicale au centre de santé municipal. Elle mène en interne ou dans des centres de formation partenaires des actions d’information et de prévention sur les thèmes spécifiques liés aux 16-25 ans : conduites à risque, addictions, relations parents / adolescents, vie affective… Enfin, elle participe aux actions de prévention et de sen- sibilisation mises en place par les collectivités et les par- tenaires locaux. 409 jeunes accueillis sur le Point Santé 10 % des jeunes n’ont aucune protection sociale à leur inscription 189 220
  • 21. /21 Le point écoute La psychologue est ainsi amenée à : • Identifier le mode de vie du jeune (rythme de vie, sommeil, hygiène alimentaire) et son contexte familial • Accompagner vers une prise en charge appropriée : consultations hospitalières d’addictologie, consulta- tions en CMP. Elle constate d’ailleurs une hausse du nombre de jeunes reçus ayant un diagnostic psychiatrique avéré, ce qui l’a amené à développer son partenariat avec les équipes médicales et partenaires intervenant sur ce champ. L’accompagnement du public en situation de handicap La référente santé accompagne les 88 jeunes de la MLVM en situation supposée ou avérée de handicap. Elle les accompagne dans la reconnaissance du han- dicap, son acceptation et dans leur insertion sociale et professionnelle. Elle aide à l’élaboration des dossiers de reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH). Elle participe aux équipes pluridisciplinaires d’évalua- tion Jeunes Adultes de la MDPH qui proposent un Plan Personnalisé de Compensation du handicap (PPC) sou- mis à la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH). Elle peut ainsi donner son avis sur l’orientation de la personne handicapée et les mesures propres à assurer son insertion scolaire ou professionnelle et sociale. D’ailleurs, récemment la collaboration avec les ESAT s’est fortement développée. Preuve en est, 16 jeunes ont été orientés en ESAT cette année. 148 jeunes ont été orientés vers le Point Santé pour bénéficier d’un ou plusieurs entretiens d’écoute
  • 22. /22 Réussite Apprentissage : L’année 2016 a été marquée par la mise en place du par- cours « Réussite Apprentissage » afin de favoriser l’ac- compagnement des jeunes en difficulté d’insertion vers l’apprentissage. Ce dispositif, financé par la DIRECCTE, vise à préparer les jeunes à intégrer des entreprises en contrat d’apprentissage et à les accompagner ainsi que les employeurs dans les premiers mois du contrat, afin de faciliter l’accueil de l’apprenti et prévenir les ruptures anticipées. Cet accompagnement se décline en trois phases : • Une phase de diagnostic • Une phase d’accompagnement vers l’apprentissage • Une phase d’accompagnement dans le contrat Pour favoriser la réussite en œuvre de ce dispositif la Mission Locale a déployé son action dans plusieurs di- rections : • La relation entreprise : le travail de promotion de l’ap- prentissage auprès des entreprises du Val d’Oise est essentiel pour la réussite de cette action. Notre stra- tégie consiste donc à prospecter régulièrement et à fidéliser les entreprises afin de mettre en relation nos candidats avec les recruteurs locaux. • La découverte et la promotion des secteurs porteurs : nous organisons régulièrement des visites de CFA et d’entreprises qui recrutent. • « Les mercredis de l’Alternance » : ces ateliers sont organisés chaque semaine afin d’accompagner les jeunes suivis à la Mission Locale ou orientés par les partenaires de l’Education Nationale (Etablissements scolaires, CIO, MLDS). Les jeunes affinent leur pro- jet, réalisent leurs outils et bénéficient des conseils de deux collègues concernant leurs techniques de re- cherche d’emploi. • Les Rallyes Alternance : Fin prêts, les jeunes partent en opération de prospection organisées en petit groupe accompagné par un conseiller de la Mission Locale. Les résultats de cette action sont très positifs : sur les 96 jeunes accompagnés dans le cadre de ce dispositif, 57 ont réussi à décrocher un contrat d’apprentissage. Altern’actif : La Mission Locale a participé à l’édition 2016 du salon Altern’actif, organisé par l’association des Missions Lo- cales Associées du Val d’Oise. Il a réuni une cinquantaine de CFA et organismes de formation, autour de démons- trations réalisées par des Meilleurs Ouvriers de France (MOF) et des œuvres présentées par les Meilleurs Ap- prentis de France (MAF). L’ALTERNANCE L’alternance et l’emploi 4 106 jeunes en alternance : 66 en contrat d’apprentissage 40 en contrat de professionnalisation
  • 23. /23 Ce dispositif permet à des jeunes rencontrant des dif- ficultés pour mener à bien leurs démarches vers l’em- ploi de bénéficier d’un soutien privilégié d’un bénévole actif ou retraité. Ces jeunes profitent des conseils d’un parrain ou d’une marraine soit dans leurs démarches de recherche d’emploi soit pour favoriser la réussite de leur période d’essai et de leur intégration en entreprise. Les 27 parrains et marraines ont une bonne connais- sance des entreprises et du monde du travail. Issus de secteursd’activitévariés,ilsapportentauxjeunesuneaide précieuse, un appui technique en complément de l’accompagnement apporté par leurs conseillers référents. 120 jeunes ont bénéficié d’un accompagnement de 6 mois maximum par un parrain ou une marraine dans le cadre de ce dispositif co-financé par la DIRECCTE et la DDCSCS. Plus de 50 % des jeunes ont atteint leur objectif. La référente Parrainage met en relation les parrains et marraines avec leurs filleuls, anime le réseau et propose des temps de rencontre afin de favoriser les échanges entre parrains. En plus de l’accompagnement individuel proposé dans le cadre du parrainage, nous impliquons les parrains/mar- raines lors de nos actions collectives organisées par la Mission Locale. Dans le cadre du club de recherche d’emploi ou encore sur les forums, ils apportent leur connaissance de l’entre- prise, réalisent des simulations d’entretiens d’embauche, guident et renforcent l’accompagnement vers la forma- tion et l’emploi. LE PARRAINAGE
  • 24. /24 C‘est dans un contexte économique difficile que la Mis- sion Locale poursuit son implication forte en direction de l’emploi et de la relation entreprise. Une prospection forte en direction des entreprises du bassin : Une chargée de relation entreprise est dédiée à la prospection des entreprises du bassin. A l’écoute des besoins des entreprises, elle permet de mettre en lien nos candidats avec les recruteurs locaux. Elle offre un appui complet aux entreprises qui recrutent : • Information sur les mesures et aides financières à l’embauche, • Information sur les différents contrats de travail, • Promotion de leurs métiers, • Diffusion des offres d’emploi, • Présélection des candidats, • Organisation de journées de recrutement, • Montage administratif des contrats aidés. Un accompagnement intensif vers l’emploi • Des ateliers réguliers de recherche d’emploi afin de mieux préparer le public : ces ateliers hebdomadaires sont organisés sur nos trois lieux d’accueil ; ils per- mettent aux jeunes de bénéficier d’un accompagne- ment dans l’élaboration de leur CV, lettre de motivation, recherche et réponse aux offres d’emploi • Des actions de préparation intensive avant les opéra- tions de recrutements organisées ou les forums : les jeunes participent à ces préparations avant chaque évènement emploi (forum, rallye, job dating). Ces préparations sont souvent co-animées par un profes- sionnel issu du monde de l’entreprise qui apporte son expertise en recrutement (simulation d’entretien, tech- nique de communication), afin de mettre en avant ses atouts et construire un argumentaire percutant. • Des accompagnements sur les forums organisés sur le territoire et rallyes Emploi (prospection en groupe accompagnée) : l’objectif est de guider les jeunes dans leur prospection, de leur donner une méthodologie et leur permettre ainsi de gagner en confiance en soi et en autonomie. Aller à la rencontre de professionnels et leur proposer sa candidature est un exercice difficile. L’expérience de cette pratique nous prouve que pour les jeunes, montrer son envie et sa motivation sont déterminants et très gratifiants. • Des recrutements réguliers L’EMPLOI 1/4 des jeunes accompagnés en emploi Le Club de recherche d’emploi :
  • 25. /25 Tout au long de l’année, la Mission Locale a co-organisé avec les entreprises des recrutements avec plus de 200 entreprises. De très nombreuses entreprises nous font confiance et nous ont de nouveau confié leur recrute- ment. Pour les recrutements de masse (plus d’une dizaine de postes), nous leur proposons la mise à disposition d’une salle. Il nous arrive également de participer aux entretiens de recrutement ce qui est primordial pour notre compré- hension des attendus des recruteurs. Ces informations nous sont précieuses pour mieux préparer les jeunes en amont. En plus de ces opérations de recrutements, de nom- breuses entreprises, notamment TPE et PME locales, passent par nous pour diffuser leurs offres et rencontrer des candidats. Nous leur proposons de faire en amont une pré-sélection qui leur permet de recevoir des candi- datures en adéquation avec l’offre proposée. Parmi les contrats aidés, la Mission Locale a poursuivi sa mobilisation en faveur de la promotion des Emplois d’avenir. Au total, 139 Emplois d’Avenir ont été signé, dont 108 dans le secteur non marchand. Des résultats encourageants : 1137 jeunes en emploi pour 1187 contrats signés : 574 CDD 416 CDI 197 Contrats aidés La Mise en relation avec les entreprises
  • 26. /26 A l’occasion de l’Euro 2016, la Mission Locale a organi- sé un Forum des métiers du sport le 14 juin dernier, afin de permettre aux jeunes de découvrir des métiers liés au sport, d’expérimenter des activités sportives originales grâce à nos partenaires sportifs (clubs et associations locales), d’élargir leur connaissance du monde journalis- tique et enfin de valoriser l’engagement et les valeurs du sport. Le forum, organisé par domaines professionnels, a égale- ment permis aux jeunes qui le souhaitait de préciser leur projet, repérer des formations sur les filières et découvrir le service civique sportif à l’Espace Orientation Formation /Engagement. Au Village des sportifs, ils ont pu échanger avec des sportifs professionnels, assister à des démons- trations et participer à des essais ainsi qu’au challenge So Sport ! La Mission Locale Vallée de Montmorency, en partenariat avec la Mairie d’Herblay, et avec le soutien du CGET, a organisé un Job Dating le 15 novembre 2016 au sein du quartier des Naquettes. 18 entreprises de divers secteurs d’activité (Hôtellerie-Restauration, Vente/Commerce, Aide à la personne, Transport-Logistique…) étaient présentes pour effectuer leur recrutement, et plus d’une centaine de jeunes se sont mobilisés. So Sport ! Job dating à HerblayCet évènement original et festif a réuni près de 150 jeunes intéressés par le domaine sportif 14h>17h30 ENTRÉE LIBRE Mission LocaleVallée de Montmorency
  • 27. /27 Le forum Jobs d’Eté co-organisé par la Mission Locale Vallée de Montmorency et le service jeunesse de la mairie d’Ermont s’est déroulé le 4 mai 2016 et plus de 520 jeunes et visiteurs y ont participé. Plus de 20 entreprises implantées localement ont été représentées et ont proposé diverses offres d’emploi (jobs d’été, CDD et CDI) dans plusieurs secteurs d’activité. L’accompagnement dans l’Emploi Nos missions ne s’arrêtent pas à l’accompagnement vers l’emploi. De plus en plus de dispositifs nous amènent à suivre les jeunes dans l’emploi. Nous avons déjà évoqué le parrainage dans l’emploi, l’action Réussite Apprentissage, c’est avec les Emplois d’Avenir que nous nous y confrontons le plus. Une collègue est dédiée à l’accompagnement des jeunes en Emploi d’Avenir, que ce soit dans le secteur marchand ou non marchand. Elle effectue régulièrement des entretiens de bilan avec les employeurs et les jeunes salariés. Ces temps d’échange permettent de faire le point sur l’intégration du jeune dans l’entreprise, sur sa prise de fonction, de mettre en œuvre si nécessaire un plan de formation cohérent pour le jeune et l’entreprise. Le suivi dans l’emploi nous permet également d’éviter ou anticiper des ruptures en cas de difficulté et enfin d’accompagner les jeunes en amont de leur sortie afin de travailler à une rapide insertion Salon Jobs d’été à Ermont
  • 28. /28 Le Point Information Jeunesse de Franconville, porté par la Mission Locale, répondauxquestionsdes12/28anssurunediversitédethèmes: orientation, études, emploi, vie pratique, sports, loisirs, mobilité européenne. L’accueil est anonyme, sans rendez-vous et gratuit. Le PIJ se trouve au siège de la Mission Locale et des actions sont menées au sein d’autres structures de la ville de Franconville : les 6 établissements scolaires (4 collèges et 2 lycées), la K’Fête (service jeunesse de la ville), les maisons de proximité. 1011 jeunes ont fréquenté le PIJ en 2016 et les interventions dans les établissements scolaires et auprès de nos partenaires ont permis de toucher plus de 1000 jeunes. INTERVENTIONS DANS LES ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES Nous poursuivons nos permanences mensuelles dans les établis- sements scolaires de Franconville en collaboration avec le service jeunesse de la ville. Objectif : diversifier le public du PIJ et faire découvrir l’offre de service du PIJ à l’ensemble des franconvillois. En parallèle, nous avons mené des interventions ponctuelles sur les thèmes de l’apprentissage, du stage de 3ème et de l’utilisation d’inter- net et des réseaux sociaux. « Sous emprise » Nous avons noué un partenariat avec Olympio, qui propose des outils d’animation collective. Le lycée Jean Monnet a accueilli cette proposi- tion avec intérêt et les jeunes lycéens de seconde ont participé à une animation/réflexion sur le cyber endoctrinement en janvier 2016. Une réflexion est proposée sur les types d’arguments et les ruses utilisés par les manipulateurs. Il s’agit de mettre en garde les lycéens concernant les messages et vidéos transmis via le net et les réseaux sociaux. C’est aussi l’occasion de rappeler les valeurs républi- caines : laïcité, liberté d’opinion et d’expression, égalité Homme/Femme, droits de l’Homme. Afin de faciliter l’expression, il est proposé aux partici- pants de jouer le rôle de créateurs de jeux vidéo prépa- rant un jeu sur le thème du cyber endoctrinement ; et donc d’imaginer les dialogues et scenarios possibles. Les participants interprètent des personnages fictifs. Ces « jeux de rôles », sources de débats argumentés, leur permettent de révéler leurs craintes, attentes et interrogations. Le point information jeunesse 2000 jeunes accueillis
  • 29. /29 PARTICIPATION AUX ACTIONS EMPLOI EN PARTENARIAT AVEC LA MISSION LOCALE VALLÉE DE MONTMORENCY: • Les mercredis de l’Alternance : rendez-vous hebdomadaire pour lutter contre la déscolarisation et accompagner les jeunes à décrocher un contrat apprentissage • Forum So Sport ! le salon dédié à l’information sur les Métiers du Sport • • SOS Rentrée • Cette action menée de juin à fin septembre s’adresse à tous les jeunes sans solution au moment de la rentrée. POINTINFORMATIONJEUNESSE Lundi<14h/17h> MardiMercrediVendredi <9h/12h-14h/17h> < FORMATION < JOB < STAGE < EMPLOI > < SANTE < MOBILITE < ENGAGEMENT > < ORIENTATION < LOISIR > 30 rue de la Station - Franconville < 01.39.32.66.03 > jfichera@mlvm.asso.fr < mlvm.asso.fr > Ces journées ont permis d’explorer avec eux diffé- rentes pistes pour trouver une solution satisfaisante pour la rentrée : • se réinscrire en formation initiale • poursuivre ses études en alternance et rencontrer des Centres de Formation d’Apprentis • découvrir des structures et des dispositifs pour tra- vailler son orientation et un projet professionnel en dehors de l’école traditionnelle : Epide, Ecole de la Deuxième Chance, lycée Nouvelle chance, Unis-Ci- té, CIED. • être aidé et soutenu dans ses démarches LES ATELIERS VIDÉO Objectif : permettre la découverte des métiers de l’audiovisuel par la réalisation de fictions et apprendre à travailler en groupe Deux ateliers vidéos ont été menés au cours de l’année pour permettre à des jeunes fréquentant le PIJ ou la Mission Locale de participer à la création, au tournage et au montage de vidéos : « Lulu dans ma rue » et « Diplômés… et après ? » Ces expérimentations nous a permis de mesurer l’intérêt des jeunes pour l’outil vidéo et la découverte des techniques : prise de son, lumière, réalisation d’un story-board, cadrage, montage.
  • 30. /30 Informer sur les évènements à venir, rédiger et partager des articles de fond sur les thèmes qui intéressent les jeunes et nos partenaires Utiliser les réseaux sociaux pour proposer une communication dynamique, réactive et couvrant nos événements en direct Promouvoir nos actions et mettre en lumière des métiers ou secteurs innovants MLVM 2.0 La Communication via le Net, les Réseaux Sociaux et la Vidéo Notre site Internet www.mlvm.asso.fr Notre page Facebook MissionLocaleValleeDeMontmorency/PIJ Notre chaîne YOUTUBE
  • 31. /31 Le PIJ et la Mission Locale ont participé à ce concours afin de sensibiliser les jeunes, dans le cadre de leur orientation, au monde du travail ainsi qu’aux différentes représentations qu’ils ont des métiers. Ce projet pédagogique est le moyen de découvrir des métiers via la création de supports numériques. Objectifs : Réaliser un reportage vidéo d’une durée de 3 minutes maximum, du scénario au montage, sur un métier une entreprise une activité : il faut enquê- ter, comprendre, reformuler, synthétiser, faire expri- mer, restituer, suggérer. La Mission Locale s’est vu décerner un CLAP d’argent au Grand Rex à Paris, le 26 mai 2016 « Diplomés, et après… » : une vidéo de promotion du dispositif des jeunes diplômés montée par et pour des jeunes diplômés ! La Mission Locale, lauréate du concours « Je filme le métier qui me plait » pour son court métrage « Lulu dans ma rue ».
  • 33. /33 1 / POINT INFORMATION JEUNESSE 128 bis, chaussée Jules César 95250 BEAUCHAMP 2 / MAIRIE DE CORMEILLES 3, avenue Maurice Berteaux 95240 CORMEILLES-EN-PARISIS POINT INFORMATION JEUNESSE Rue des Presbendes 95240 CORMEILLES-EN-PARISIS 3 / ESPACE JEUNESSE ET FAMILLES - BIJ 18, rue de Soisy 95600 EAUBONNE 4 / ESPACE JEUNESSE 37 bis, rue Maurice Berteaux 95120 ERMONT Tél. : 01 34 44 20 60 - fax 01 34 44 20 69 CENTRE SOCIAL FRANÇOIS RUDE Allée Jean de Florette 95120 ERMONT CENTRE SOCIAL LES CHÊNES 9, rue Utrillo 95120 ERMONT 5 / MISSION LOCALE - SIÈGE 30, rue de la Station 95130 FRANCONVILLE Tél. : 01 39 32 66 03 - fax 01 34 13 42 16 6 / CENTRE SAINT VINCENT 40, rue du Général de Gaulle 95220 HERBLAY ESPACE JEUNES BUREAU INFORMATION JEUNESSE 2, rue du Val 95220 HERBLAY 7 / MAIRIE LA FRETTE-SUR-SEINE 55, quai de Seine 95530 LA FRETTE-SUR-SEINE 8 / MAIRIE PLESSIS-BOUCHARD 3, rue Pierre Brossolette 95130 LE PLESSIS-BOUCHARD 9 / ANTENNE DU PARISIS 224 bis, rue du Général de Gaulle 95370 MONTIGNY-LÈS-CORMEILLES Tél. : 01 30 26 10 92 10 / MONTLIGNON 11 / MAIRIE DE SAINT-PRIX 45, rue d’Ermont 95390 SAINT-PRIX 12 / ESPACE PRAT 46, rue François Prat 95110 SANNOIS
  • 34. /34 Focus sur les villes SIÈGE Franconville Beauchamp Le Plessis-Bouchard Sannois ANTENNE D'ERMONT Ermont / Eaubonne Saint-Prix Montlignon ANTENNE DE MONTIGNY Montigny-lès-Cormeilles Cormeilles-en-Parisis Herblay La Frette-sur-Seine
  • 35. /35 Franconville SIÈGE 30, rue de la Station 95130 FRANCONVILLE 18/21 ANS 26 + ANS 22/25 ANS MINEURS 18 374 130 670 NIVEAU III+ NIVEAU V NIVEAU IV SANS DIPLÔME 102 319 575 196 1189 jeunes accompagnés dont 257 au 1er accueil et 1030 JDI 252 entrées en emploi 23 entrées en alternance 115 entrées en formation
  • 36. /36 Beauchamp Permanence Point Information Jeunesse 128bis, chaussée Jules César 95250 BEAUCHAMP 65 18/21 ANS 26 + ANS 22/25 ANS MINEURS 5 118 20 NIVEAU III+ NIVEAU V NIVEAU IV SANS DIPLÔME 13 55 29 111 208 jeunes accompagnés dont 52 au 1er accueil et 196 JDI 32 entrées en emploi 3 entrées en alternance 18 entrées en formation
  • 37. /37 Le Plessis Bouchard Permanence Mairie Plessis-Bouchard 3, rue Pierre Brossolette 95130 LE PLESSIS BOUCHARD 18/21 ANS 26 + ANS 22/25 ANS MINEURS 5 53 73 19 NIVEAU III+ NIVEAU V NIVEAU IV SANS DIPLÔME 75 42 15 18 150 jeunes accompagnés dont 27 au 1er accueil et 140 JDI 38 entrées en emploi 5 entrées en alternance 19 entrées en formation
  • 38. /38 Sannois Permanence Espace Prat 4-6, rue François Prat 95110 SANNOIS 18/21 ANS 26 + ANS 22/25 ANS MINEURS 8 413 244 86 NIVEAU III+ NIVEAU V NIVEAU IV SANS DIPLÔME 366 65 195 125 753 jeunes accompagnés dont 194 au 1er accueil et 653 JDI 186 entrées en emploi 12 entrées en alternance 81 entrées en formation
  • 39. /39 Ermont Antenne Espace Jeunesse 37bis, rue Maurice Berteaux 95120 ERMONT Permanences Centre Socioculturel les Chênes 9, rue Utrillo 95120 ERMONT Centre Socioculturel François Rude Allée Jean de Florette 95120 ERMONT 18/21 ANS 26 + ANS 22/25 ANS MINEURS 11 231 383 74 NIVEAU III+ NIVEAU V NIVEAU IV SANS DIPLÔME 56 350 105 188 699 jeunes accompagnés dont 194 au 1er accueil et 544 JDI 161 entrées en emploi 13 entrées en alternance 82 entrées en formation
  • 40. /40 Eaubonne Permanence Espace jeunesse et Familles BIJ 18, rue de Soisy 95600 EAUBONNE 18/21 ANS 26 + ANS 22/25 ANS MINEURS 10 142 198 38 NIVEAU III+ NIVEAU V NIVEAU IV SANS DIPLÔME 40 118 59 171 389 jeunes accompagnés dont 137 au 1er accueil et 300 JDI 101 entrées en emploi 11 entrées en alternance 51 entrées en formation
  • 41. /41 Saint-Prix Permanence Mairie de Saint-Prix 45, Rue d'Ermont 95390 SAINT-PRIX 18/21 ANS 26 + ANS 22/25 ANS MINEURS 1 35 55 8 NIVEAU III+ NIVEAU V NIVEAU IV SANS DIPLÔME 13 25 16 45 99 jeunes accompagnés dont 38 au 1er accueil et 80 JDI 26 entrées en emploi 2 entrées en alternance 6 entrées en formation
  • 42. /42 Montlignon Mairie 10, Rue de Paris 95680 MONTLIGNON NIVEAU III+ NIVEAU V NIVEAU IV SANS DIPLÔME 3 16 1 14 18/21 ANS 26 + ANS 22/25 ANS MINEURS 0 1 21 12 34 jeunes accompagnés dont 10 au 1er accueil et 27 JDI 12 entrées en emploi 1 entrées en alternance 3 entrées en formation
  • 43. /43 Antenne 224bis, rue du Général de Gaulle 95370 MONTIGNY-LÈS-CORMEILLES Montigny-Lès-Cormeilles 18/21 ANS 26 + ANS 22/25 ANS MINEURS 13 59 207 309 NIVEAU III+ NIVEAU V NIVEAU IV SANS DIPLÔME 28 95 157 308 589 jeunes accompagnés dont 152 au 1er accueil et 438 JDI 187 entrées en emploi 17 entrées en alternance 116 entrées en formation
  • 44. /44 Cormeilles-en-Parisis Permanences Mairie de Cormeilles 3, avenue Maurice Berteaux 95240 Cormeilles-en-Parisis Point information jeunesse Rue des Presbendes 95240 CORMEILLES-EN-PARISIS NIVEAU III+ NIVEAU V NIVEAU IV SANS DIPLÔME 25 86 143 48 302 jeunes accompagnés dont 77 au 1er accueil et 204 JDI 18/21 ANS 26 + ANS 22/25 ANS MINEURS 4 96 35 167 82 entrées en emploi 10 entrées en alternance 35 entrées en formation
  • 45. /45 Herblay Permanences Centre administratif St Vincent 52, rue de Paris 95220 HERBLAY Espace Jeunes Bureau Information Jeunesse 2, rue du Val 95220 HERBLAY 18/21 ANS 26 + ANS 22/25 ANS MINEURS 7 157 265 57 NIVEAU III+ NIVEAU V NIVEAU IV SANS DIPLÔME 30 135 96 225 488 jeunes accompagnés dont 122 au 1er accueil et 313 JDI 96 entrées en emploi 4 entrées en alternance 55 entrées en formation
  • 46. /46 La Frette-sur-seine Permanence Mairie 55, quai de Seine 95530 La Frette-sur-Seine NIVEAU III+ NIVEAU V NIVEAU IV SANS DIPLÔME 1 13 12 28 18/21 ANS 26 + ANS 22/25 ANS MINEURS 29 7 18 0 54 jeunes accompagnés dont 18 au 1er accueil et 36 JDI 11 entrées en emploi 4 entrées en alternance 8 entrées en formation
  • 47. /47 ÉVOLUTION DES JEUNES SUIVIS PAR VILLES JEUNES SUIVIS 2011 2012 2013 2014 2015 2016 Beauchamp 92 94 147 138 150 208 Cormeilles-en-Parisis 149 270 333 302 Eaubonne 325 273 318 364 414 388 Ermont 539 474 529 582 628 699 Franconville 849 777 746 803 1020 1192 Herblay 256 417 456 486 La Frette-sur-Seine 28 43 46 54 Le Plessis-Bouchard 77 71 89 106 136 150 Montigny-lès-Cormeilles 331 566 645 588 Montlignon 17 17 23 28 31 34 Saint-Prix 58 81 67 94 114 99 Sannois 522 483 476 542 643 751 TOTAL 2479 2270 3159 3953 4616 4951
  • 48. /48 Les 20 ans La MLVM, c’est aussi…
  • 49. /49 La visite du Préfet à l’égalité des chances La course Lisa Forever
  • 50. /50 Notre association a vécu une année pleine d’actions et a pu réaliser de nombreux projets. Nous sommes toujours en recherche de solutions pour nos jeunes et nous souhaitons une fois de plus proposer et améliorer l’offre de ser- vice de la Mission Locale Vallée de Montmorency. 3 axes de travail s’offrent à nous : D’une part, nous allons reconduire un certain nombre d’actions me- nées en 2016. Nous renouvèlerons les opérations sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville, mais nous allons modifier la mé- thodologie d’intervention pour tenter d’accroitre notre impact sur les jeunes de ces quartiers. Nous maintiendrons nos interventions à la prison d’Osny et au CPCV malgré l’incertitude des financements. Et nous poursuivrons nos actions en direction des jeunes diplômés. Les Perspectives 2017 résultats très encourageant de l’année passée nous démontrent la pertinence de nos choix. D’autre part, nous mettrons en œuvre de nouvelles actions, telles que des expositions photos, et de nou- veaux dispositifs. En effet, 2017 marquera la fin du CIVIS et l’arrivée du PACEA (Parcours d’Accompa- gnement Contractualisé vers l’Emploi et l’Autonomie) et installera durablement la Garantie Jeunes dans le paysage de notre structure. Le partenariat ne sera pas en reste, car nous continue- rons à maintenir les rencontres avec les partenaires locaux (santé, social, emploi, formation….) ; nous sou-
  • 51. /51 haitons également réinvestir les groupements d’entreprises de notre territoire afin de développer nos actions en direction des entreprises et faire notamment la promotion de l’apprentissage. Autre challenge de la structure, un quatrième lieu d’intervention verra le jour sur Herblay pour accueillir dans les meilleures conditions les jeunes et les salariés de la Garantie Jeunes. Ce nouveau dispositif nous amène à recruter de nouveaux salariés et à modifier nos modali- tés d’interventions auprès du public. Je suis très attaché à la qualité de travail, mais également aux bonnes conditions de travail que nous proposons aux salariés dans l’accomplissement de leurs tâches. Nous restons vigilants car la forte progression du nombre de salariés ne doit pas se faire au détriment des conditions de travail et du temps que nous devons consacrer à chacun. De nombreuses choses restent à faire, mais nous avons équipé l’ensemble des salariés d’ordinateurs portables afin de leur faciliter les saisies informatiques sur les permanences. Nous avons également mis en place un « mini Comité d’Entreprise » permettant à chacun de bénéficier de remises pour les vacances et d’autres achats. Enfin, malgré le rythme soutenu, nous essayons d’organiser ponctuellement des temps convi- viaux afin de conserver une bonne cohésion d’équipe.
  • 52. /52 TÉL. : 01 39 32 66 03 facebook.com/missionlocalevalleedemontmorency VALLÉE DE MONTMORENCY WWW.MLVM.ASSO.FR La Mission Locale Mission LocaleVallée de Montmorency Conceptionetmiseenpage:www.incitemedia.fr-Impressioninterplans