SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  7
Architecture byzantine


L'architecture byzantine a pour berceau l'Empire byzantin et il est
d'usage de réserver ce terme aux monuments élevés à partir du règne
de Justinien.

Le monument inaugural est la basilique de Sainte-Sophie à
Constantinople, qui est à la fois l'archétype du style byzantin et sa plus
prestigieuse réalisation.

L'architecture byzantine est caractérisée par les coupoles sur
pendentifs en brique. Les extérieurs sont enduits sobrement, alors que
les intérieurs sont décorés de mosaïques aux couleurs vives et de
lambris de panneaux de marqueterie de marbre.

Influence

Ce style s'est diffusé en Europe méditerranéenne : Grèce
(Thessalonique, Mistra), Italie (Ravenne, Venise), Sicile (Monreale,
Cefalu, Catane) et a inspiré des réalisations en Europe occidentale,
telles que l'octogone d'Aix-la-Chapelle ou, en France, la petite église
de Germigny-des-Prés. Les premiers monuments de l'Islam (à
Jérusalem, Damas) en ont aussi fortement subi l'influence.

L'architecture religieuse des pays d'Europe orientale de confession
orthodoxe s'inspire beaucoup de l'architecture byzantine.

Au XIXe siècle, l'architecture éclectique s'est inspirée de l'architecture
byzantine : la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre (style dit
romano-byzantin), l'église Saint-Augustin, l'Opéra Garnier à Paris, la
Cathédrale Saint-Louis de Carthage (style dit byzantino-mauresque),
etc.
Hagia Sophia
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, Rechercher




Basilique-Mosquée-Musée Sainte Sophie, Istanbul




Localisation de Sainte-Sophie dans le centre de Constantinople

Hagia Sophia, en grec Αγια Σοφια, en turc Ayasofya, en français
« Sainte-Sophie » (« Sainte Sagesse ») est une ancienne église de
Constantinople, puis une mosquée d'Istanbul. Aujourd'hui elle n'est
plus un lieu de culte mais un musée. La dédicace de l'église, souvent
surnommée la Grande Église, a été vouée au Christ, "Sagesse de
Dieu", selon les théologiens.
Histoire

Les premières basiliques

La première basilique consacrée à la « Sagesse Divine » (Haghia
Sophia) a été commandée en 325 par l'empereur Constantin Ier après
sa conversion au christianisme. Elle fut érigée sur les ruines d'un
ancien temple d'Apollon sur une colline surplombant la mer de
Marmara. Elle fut inaugurée par une célébration le 30 octobre 360.
Quelques années après son achèvement, elle sera agrandie par son fils
Constance. C'était la plus grande église de la ville et du grand palais,
mentionnée sous le nom de Megalo Ecclesia (la grande Eglise). On
suppose qu'il s'agissait d'un bâtiment en pierre au toit de bois. Au
début du Ve siècle, l'empereur Arcadius exila l'évêque de
Constantinople Saint Jean Chrysostome, un fanatique religieux
menaçant l'impératrice. L'édifice fut alors incendié lors d'une émeute
en 404.

Il fut reconstruit en 415 par l'empereur Théodose II. Le bâtiment repris
un plan classique basilical sous la direction de l'architecte Roufinos.
Elle fut ouverte le 8 octobre 415. Un siècle plus tard, la basilique
subira une nouvelle fois le même sort funeste le 13 janvier 532
pendant la Sédition Nika, qui a embrasé la ville de Constantinople
pendant six jours. Des vestiges subsistent devant le mur ouest de
l'édifice actuel depuis 1935. De ces ruines, on distingue un escalier de
cinq marches accédant à un portique, et trois portes vers le narthex. Le
bâtiment faisait 60 mètres de large.
La basilique de Justinien




Plan de Sainte-Sophie sous Justinien

À la demande de sa femme Théodora, l'empereur Justinien Ier
ordonnera que l'on édifie sur ses cendres un monument qui devait être
le plus beau jamais vu, surpassant le temple de Salomon. Il choisit,
pour construire cette église qu'il voulait magnifique, des
mathématiciens et architectes grecs de l'université de Constantinople,
Anthemius de Tralles et Isidore de Milet, à qui il laissa une totale
liberté. Anthemius décédera pendant la première année.

Les architectes dessinèrent un bâtiment de style oriental, plus ou
moins inspiré du Panthéon de Rome et de l'art chrétien primitif
d'Occident. Le chantier, qui mobilisera 10 000 ouvriers et 100 maîtres
maçons de 532 jusqu'en 537, durera exactement 5 ans 10 mois et 10
jours, une durée étonnamment courte à cette époque pour un ouvrage
d'une telle ampleur. Si la structure est en brique, permettant ainsi
d'alléger la coupole, elle est néanmoins puissante.L'ornementation met
en œuvre les matières les plus nobles que l'on hésite pas à prélever sur
les temples de Grèce, de Phénicie ou d'Égypte.

L'empereur, qui assistait à la consécration de la basilique le 27
décembre 537, se serait écrié « Oh ! Salomon, je t'ai surpassé ! »
(Νενίκηκά σε Σολομών), et il fit placer, à proximité de celle-ci, une
statue de Salomon admirant Hagia Sophia.
Coupe de l'Hagia Sophia

L'occupation latine

Hagia Sophia était le siège du patriarcat orthodoxe de Constantinople
et le lieu d'accueil privilégié des cérémonies impériales. Après la prise
de la ville par les croisés en 1204, elle devint une cathédrale
catholique romaine jusqu'à leur départ en 1261.

L'époque ottomane

Lorsque les Ottomans s'emparèrent de Constantinople le 29 mai 1453,
le sultan Mehmed II le Conquérant, émerveillé par la magnificence de
l'église, fit immédiatement cesser la destruction des mosaïques, à
laquelle avaient commencé à se livrer ses soldats, et décida de
transformer Hagia Sophia en mosquée. Afin de ménager la branche
conservatrice de l'islam qui considère la représentation de l'homme
comme blasphématoire, les mosaïques furent recouvertes de plâtre.
Cependant les Sultans ottomans s'assurèrent qu'elles fussent
périodiquement déplâtrées et restaurées avant d'être à nouveau cachées
aux yeux des fidèles. Au cours du temps, les Ottomans ont érigé
quatre minarets et ajouté les noms d'Allah, de Mahomet et des
premiers califes sur des panneaux circulaires. Demeurant pendant 500
ans la principale mosquée d'Istanbul, Hagia Sophia servit de modèle à
de nombreuses autres mosquées ottomanes.
La République de Turquie




Intérieur du musée

À son arrivée au pouvoir, Mustafa Kemal Atatürk décide de
poursuivre la restauration d'Hagia Sophia entamée par l'American
Byzantine Institute dès 1932 et la transforme en musée en 1934. En
1993 une mission de l'UNESCO en Turquie note que le plâtre s'effrite,
les parements de marbres sont sales, des fenêtres cassées, des
peintures décoratives endommagées par l'humidité et un toît en plomb
mal entretenu. Les efforts de restauration de l'édifice sont renforcés et
continuent à ce jour.

Le long héritage aussi bien en tant que mosquée qu'en tant que
basilique chrétienne pose un défi délicat en termes de restaurations.
L'héritage iconographique de mosaïques chrétiennes est
progressivement dévoilé mais des représentations artistiques
musulmanes doivent être détruites pour les mettre à jour. Les
restaurateurs tentent d'offrir au visiteur le meilleur des deux
expressions artistiques et religieuses.

La plus grande coupole au monde

Lors de sa construction, Hagia Sophia était le plus grand édifice
chrétien au monde. La « Grande Église » fascina tout le Moyen-Âge.
La hauteur sous la grande coupole est de 56 mètres. Elle est construite
en briques légères et son diamètre initial est de 38 mètres. Prouesse
technique, les dimensions de cette coupole restèrent insurpassées
pendant près de 1000 ans (jusqu'au Duomo de Florence en 1436) ! Elle
s'effondra à plusieurs reprises suite à des séismes en 558 et 563, et
partiellement en 989 et 1346 et c'est pour compenser sa poussée que
Sinan, l'architecte turc de Soliman le Magnifique renforcera les points
les plus vulnérables de la construction au moyen de contreforts. Les
Ottomans seront d'ailleurs si fascinés par cette coupole qu'ils tenteront
d'imiter sa conception dans leurs mosquées, jusqu'à relever le défi que
représente cette coupole en dotant la Mosquée bleue édifiée en face
d'Hagia Sophia d'une coupole de 23,5 mètres de diamètre.

L'agencement intérieur de la basilique combine le plan centré à
coupole et les trois nefs du plan basilical. La coupole, censée
représenter le cosmos, est l'élément architectural essentiel de la
construction. Elle est baignée par la lumière des 40 fenêtres percées
dans la partie supérieure de l'édifice, renforçant l'impression de
légèreté, voire de flottement et ainsi son évocation du royaume
céleste. Les tribunes laissent également pénétrer la lumière grâce aux
67 piliers qui soutiennent la coupole. Autrefois réservée aux femmes,
elles abritent de magnifiques mosaïques sur fond doré. Les sols sont
intégralement pavés de marbre. La coupole repose sur quatre arches
égales reposant sur quatre piliers de 100 m2 de base chacun. Pour
compenser la poussée du dôme, deux demi-coupoles viennent en
contrebutée à l'est et à l'ouest. Quatre pendentifs - un dispositif inédit
dans des construction de cette ampleur - permettent son raccordement
au plan carré.

Aujourd'hui encore, Sainte Sophie est un des monuments les plus
emblématiques de l'architecture médiévale. Ses formes ont depuis
servi de modèle à l'architecture des mosquées et ont directement
inspiré la basilique Saint-Marc à Venise.

Contenu connexe

Tendances

Style mauresque
Style mauresqueStyle mauresque
Style mauresque
Sami Sahli
 
S1 architecture grecque
S1  architecture grecqueS1  architecture grecque
S1 architecture grecque
LucileZac
 
L'art musulman
L'art musulmanL'art musulman
L'art musulman
ireari
 
Exposée sur jean nouve.l
Exposée sur  jean nouve.lExposée sur  jean nouve.l
Exposée sur jean nouve.l
yahia menadi
 
Mouvement moderne 02
Mouvement moderne 02Mouvement moderne 02
Mouvement moderne 02
Sami Sahli
 

Tendances (20)

Style mauresque
Style mauresqueStyle mauresque
Style mauresque
 
Architecture gothique
Architecture gothiqueArchitecture gothique
Architecture gothique
 
Architecture gothique
Architecture gothiqueArchitecture gothique
Architecture gothique
 
Les villes romaines (1)
Les villes romaines (1)Les villes romaines (1)
Les villes romaines (1)
 
S1 architecture grecque
S1  architecture grecqueS1  architecture grecque
S1 architecture grecque
 
analyse Chiesa del Gesù
analyse Chiesa del Gesù  analyse Chiesa del Gesù
analyse Chiesa del Gesù
 
la grande mosquée du Cordoue
la grande mosquée du Cordouela grande mosquée du Cordoue
la grande mosquée du Cordoue
 
Exposer sur la casbah
Exposer sur la casbahExposer sur la casbah
Exposer sur la casbah
 
Grk fina@l
Grk fina@lGrk fina@l
Grk fina@l
 
Comment faire une bonne analyse de site
Comment faire une bonne analyse de siteComment faire une bonne analyse de site
Comment faire une bonne analyse de site
 
Deconstructivisme
DeconstructivismeDeconstructivisme
Deconstructivisme
 
04 egypte
04 egypte04 egypte
04 egypte
 
Boufarik
BoufarikBoufarik
Boufarik
 
L'art musulman
L'art musulmanL'art musulman
L'art musulman
 
La rennaissance
La rennaissanceLa rennaissance
La rennaissance
 
Exposée sur jean nouve.l
Exposée sur  jean nouve.lExposée sur  jean nouve.l
Exposée sur jean nouve.l
 
La grande mosquée de Constantine
La grande mosquée de Constantine La grande mosquée de Constantine
La grande mosquée de Constantine
 
Histoire de tlemcen
Histoire de tlemcenHistoire de tlemcen
Histoire de tlemcen
 
Mouvement moderne 02
Mouvement moderne 02Mouvement moderne 02
Mouvement moderne 02
 
La grande poste d'alger
La grande poste d'alger    La grande poste d'alger
La grande poste d'alger
 

En vedette

L'architecture religieuse
L'architecture religieuseL'architecture religieuse
L'architecture religieuse
hudie
 
Byzantine architecture
Byzantine architectureByzantine architecture
Byzantine architecture
vaibhav ghodke
 
Byzantine architecture
 Byzantine architecture Byzantine architecture
Byzantine architecture
Binumol Tom
 
Byzantine architecture ppt
Byzantine architecture pptByzantine architecture ppt
Byzantine architecture ppt
Despoina Potnia
 
Histoire De Lart Photos Des Oeuvres
Histoire De Lart Photos Des OeuvresHistoire De Lart Photos Des Oeuvres
Histoire De Lart Photos Des Oeuvres
guesta92c68
 
Edifices religieux remarquables
Edifices religieux remarquablesEdifices religieux remarquables
Edifices religieux remarquables
publidoc
 
Expose sur internet
Expose sur internetExpose sur internet
Expose sur internet
Mehdi Hamime
 
Despidos colectivos. Sigue la saga Unipost. Notas a la sentencia de la AN de ...
Despidos colectivos. Sigue la saga Unipost. Notas a la sentencia de la AN de ...Despidos colectivos. Sigue la saga Unipost. Notas a la sentencia de la AN de ...
Despidos colectivos. Sigue la saga Unipost. Notas a la sentencia de la AN de ...
Universidad Autónoma de Barcelona
 
Programme SISM 2014
Programme SISM 2014Programme SISM 2014
Programme SISM 2014
midod
 
Retrats aquareles 2
Retrats aquareles 2Retrats aquareles 2
Retrats aquareles 2
dfiguere
 

En vedette (20)

L'architecture religieuse
L'architecture religieuseL'architecture religieuse
L'architecture religieuse
 
Byzantine architecture
Byzantine architectureByzantine architecture
Byzantine architecture
 
Byzant
ByzantByzant
Byzant
 
Byzantine architecture
 Byzantine architecture Byzantine architecture
Byzantine architecture
 
Byzantine Architecture
Byzantine ArchitectureByzantine Architecture
Byzantine Architecture
 
Byzantine architecture ppt
Byzantine architecture pptByzantine architecture ppt
Byzantine architecture ppt
 
07 byzance
07 byzance07 byzance
07 byzance
 
02 ARCHITECTURE OF ANE
02 ARCHITECTURE OF ANE02 ARCHITECTURE OF ANE
02 ARCHITECTURE OF ANE
 
Histoire De Lart Photos Des Oeuvres
Histoire De Lart Photos Des OeuvresHistoire De Lart Photos Des Oeuvres
Histoire De Lart Photos Des Oeuvres
 
Edifices religieux remarquables
Edifices religieux remarquablesEdifices religieux remarquables
Edifices religieux remarquables
 
Analyse villa la roche
Analyse villa la rocheAnalyse villa la roche
Analyse villa la roche
 
Expose sur internet
Expose sur internetExpose sur internet
Expose sur internet
 
Byzantine and Christian Architecture
Byzantine and Christian ArchitectureByzantine and Christian Architecture
Byzantine and Christian Architecture
 
Istambul3
Istambul3Istambul3
Istambul3
 
Paléo
PaléoPaléo
Paléo
 
Despidos colectivos. Sigue la saga Unipost. Notas a la sentencia de la AN de ...
Despidos colectivos. Sigue la saga Unipost. Notas a la sentencia de la AN de ...Despidos colectivos. Sigue la saga Unipost. Notas a la sentencia de la AN de ...
Despidos colectivos. Sigue la saga Unipost. Notas a la sentencia de la AN de ...
 
Programme SISM 2014
Programme SISM 2014Programme SISM 2014
Programme SISM 2014
 
La rentabilité du tourisme durable pour les opérateurs Saha Forest Camp
La rentabilité du tourisme durable pour les opérateurs Saha Forest CampLa rentabilité du tourisme durable pour les opérateurs Saha Forest Camp
La rentabilité du tourisme durable pour les opérateurs Saha Forest Camp
 
Lineamientos 2014 - SJ"
Lineamientos 2014 - SJ"Lineamientos 2014 - SJ"
Lineamientos 2014 - SJ"
 
Retrats aquareles 2
Retrats aquareles 2Retrats aquareles 2
Retrats aquareles 2
 

Similaire à Architecture byzantine

L'excursion de kiev без відео
L'excursion de kiev без відеоL'excursion de kiev без відео
L'excursion de kiev без відео
ktgg
 
Découverte des monuments patrimoniaux
Découverte des monuments patrimoniauxDécouverte des monuments patrimoniaux
Découverte des monuments patrimoniaux
Läm Oússà
 
Lola, isa, carmen, y angeles 2 bach
Lola, isa, carmen, y angeles 2 bachLola, isa, carmen, y angeles 2 bach
Lola, isa, carmen, y angeles 2 bach
mpjimenez09
 
Lola, isa, carmen, y angeles 2 bach
Lola, isa, carmen, y angeles 2 bachLola, isa, carmen, y angeles 2 bach
Lola, isa, carmen, y angeles 2 bach
mpjimenez09
 
Eglise De La Madeleine Paris
Eglise De La Madeleine ParisEglise De La Madeleine Paris
Eglise De La Madeleine Paris
adam eva
 
Pelerinage Saint Jacques De Compostelle
Pelerinage Saint Jacques De CompostellePelerinage Saint Jacques De Compostelle
Pelerinage Saint Jacques De Compostelle
adam eva
 

Similaire à Architecture byzantine (20)

L'excursion de kiev без відео
L'excursion de kiev без відеоL'excursion de kiev без відео
L'excursion de kiev без відео
 
Escapade en Velay
Escapade en VelayEscapade en Velay
Escapade en Velay
 
L'église de Santa Croce historique et monographie architecturale
L'église de Santa Croce historique et monographie architecturaleL'église de Santa Croce historique et monographie architecturale
L'église de Santa Croce historique et monographie architecturale
 
Rome
RomeRome
Rome
 
Rome en décembre
Rome en décembreRome en décembre
Rome en décembre
 
Découverte des monuments patrimoniaux
Découverte des monuments patrimoniauxDécouverte des monuments patrimoniaux
Découverte des monuments patrimoniaux
 
L’ARCHITECTURE ISLAMIQUE toulounides.pptx
L’ARCHITECTURE ISLAMIQUE  toulounides.pptxL’ARCHITECTURE ISLAMIQUE  toulounides.pptx
L’ARCHITECTURE ISLAMIQUE toulounides.pptx
 
L’architecture Byzantine.pptx
L’architecture Byzantine.pptxL’architecture Byzantine.pptx
L’architecture Byzantine.pptx
 
Escapade à Marseille
Escapade à MarseilleEscapade à Marseille
Escapade à Marseille
 
Lyon - La basilique de Fourvière
Lyon - La basilique de FourvièreLyon - La basilique de Fourvière
Lyon - La basilique de Fourvière
 
Lola, isa, carmen, y angeles 2 bach
Lola, isa, carmen, y angeles 2 bachLola, isa, carmen, y angeles 2 bach
Lola, isa, carmen, y angeles 2 bach
 
Conques aveyron
Conques aveyron Conques aveyron
Conques aveyron
 
Conques aveyron1
Conques aveyron1Conques aveyron1
Conques aveyron1
 
Rome
RomeRome
Rome
 
Lola, isa, carmen, y angeles 2 bach
Lola, isa, carmen, y angeles 2 bachLola, isa, carmen, y angeles 2 bach
Lola, isa, carmen, y angeles 2 bach
 
L'architecture Byzantine.pdf
L'architecture  Byzantine.pdfL'architecture  Byzantine.pdf
L'architecture Byzantine.pdf
 
Église de la Madeleine, PARIS
Église de la Madeleine, PARISÉglise de la Madeleine, PARIS
Église de la Madeleine, PARIS
 
Eglise De La Madeleine Paris
Eglise De La Madeleine ParisEglise De La Madeleine Paris
Eglise De La Madeleine Paris
 
Pelerinage Saint Jacques De Compostelle
Pelerinage Saint Jacques De CompostellePelerinage Saint Jacques De Compostelle
Pelerinage Saint Jacques De Compostelle
 
Place du Gesù nuovo par Giada Russo
Place du Gesù nuovo par Giada RussoPlace du Gesù nuovo par Giada Russo
Place du Gesù nuovo par Giada Russo
 

Architecture byzantine

  • 1. Architecture byzantine L'architecture byzantine a pour berceau l'Empire byzantin et il est d'usage de réserver ce terme aux monuments élevés à partir du règne de Justinien. Le monument inaugural est la basilique de Sainte-Sophie à Constantinople, qui est à la fois l'archétype du style byzantin et sa plus prestigieuse réalisation. L'architecture byzantine est caractérisée par les coupoles sur pendentifs en brique. Les extérieurs sont enduits sobrement, alors que les intérieurs sont décorés de mosaïques aux couleurs vives et de lambris de panneaux de marqueterie de marbre. Influence Ce style s'est diffusé en Europe méditerranéenne : Grèce (Thessalonique, Mistra), Italie (Ravenne, Venise), Sicile (Monreale, Cefalu, Catane) et a inspiré des réalisations en Europe occidentale, telles que l'octogone d'Aix-la-Chapelle ou, en France, la petite église de Germigny-des-Prés. Les premiers monuments de l'Islam (à Jérusalem, Damas) en ont aussi fortement subi l'influence. L'architecture religieuse des pays d'Europe orientale de confession orthodoxe s'inspire beaucoup de l'architecture byzantine. Au XIXe siècle, l'architecture éclectique s'est inspirée de l'architecture byzantine : la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre (style dit romano-byzantin), l'église Saint-Augustin, l'Opéra Garnier à Paris, la Cathédrale Saint-Louis de Carthage (style dit byzantino-mauresque), etc.
  • 2. Hagia Sophia Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Aller à : navigation, Rechercher Basilique-Mosquée-Musée Sainte Sophie, Istanbul Localisation de Sainte-Sophie dans le centre de Constantinople Hagia Sophia, en grec Αγια Σοφια, en turc Ayasofya, en français « Sainte-Sophie » (« Sainte Sagesse ») est une ancienne église de Constantinople, puis une mosquée d'Istanbul. Aujourd'hui elle n'est plus un lieu de culte mais un musée. La dédicace de l'église, souvent surnommée la Grande Église, a été vouée au Christ, "Sagesse de Dieu", selon les théologiens.
  • 3. Histoire Les premières basiliques La première basilique consacrée à la « Sagesse Divine » (Haghia Sophia) a été commandée en 325 par l'empereur Constantin Ier après sa conversion au christianisme. Elle fut érigée sur les ruines d'un ancien temple d'Apollon sur une colline surplombant la mer de Marmara. Elle fut inaugurée par une célébration le 30 octobre 360. Quelques années après son achèvement, elle sera agrandie par son fils Constance. C'était la plus grande église de la ville et du grand palais, mentionnée sous le nom de Megalo Ecclesia (la grande Eglise). On suppose qu'il s'agissait d'un bâtiment en pierre au toit de bois. Au début du Ve siècle, l'empereur Arcadius exila l'évêque de Constantinople Saint Jean Chrysostome, un fanatique religieux menaçant l'impératrice. L'édifice fut alors incendié lors d'une émeute en 404. Il fut reconstruit en 415 par l'empereur Théodose II. Le bâtiment repris un plan classique basilical sous la direction de l'architecte Roufinos. Elle fut ouverte le 8 octobre 415. Un siècle plus tard, la basilique subira une nouvelle fois le même sort funeste le 13 janvier 532 pendant la Sédition Nika, qui a embrasé la ville de Constantinople pendant six jours. Des vestiges subsistent devant le mur ouest de l'édifice actuel depuis 1935. De ces ruines, on distingue un escalier de cinq marches accédant à un portique, et trois portes vers le narthex. Le bâtiment faisait 60 mètres de large.
  • 4. La basilique de Justinien Plan de Sainte-Sophie sous Justinien À la demande de sa femme Théodora, l'empereur Justinien Ier ordonnera que l'on édifie sur ses cendres un monument qui devait être le plus beau jamais vu, surpassant le temple de Salomon. Il choisit, pour construire cette église qu'il voulait magnifique, des mathématiciens et architectes grecs de l'université de Constantinople, Anthemius de Tralles et Isidore de Milet, à qui il laissa une totale liberté. Anthemius décédera pendant la première année. Les architectes dessinèrent un bâtiment de style oriental, plus ou moins inspiré du Panthéon de Rome et de l'art chrétien primitif d'Occident. Le chantier, qui mobilisera 10 000 ouvriers et 100 maîtres maçons de 532 jusqu'en 537, durera exactement 5 ans 10 mois et 10 jours, une durée étonnamment courte à cette époque pour un ouvrage d'une telle ampleur. Si la structure est en brique, permettant ainsi d'alléger la coupole, elle est néanmoins puissante.L'ornementation met en œuvre les matières les plus nobles que l'on hésite pas à prélever sur les temples de Grèce, de Phénicie ou d'Égypte. L'empereur, qui assistait à la consécration de la basilique le 27 décembre 537, se serait écrié « Oh ! Salomon, je t'ai surpassé ! » (Νενίκηκά σε Σολομών), et il fit placer, à proximité de celle-ci, une statue de Salomon admirant Hagia Sophia.
  • 5. Coupe de l'Hagia Sophia L'occupation latine Hagia Sophia était le siège du patriarcat orthodoxe de Constantinople et le lieu d'accueil privilégié des cérémonies impériales. Après la prise de la ville par les croisés en 1204, elle devint une cathédrale catholique romaine jusqu'à leur départ en 1261. L'époque ottomane Lorsque les Ottomans s'emparèrent de Constantinople le 29 mai 1453, le sultan Mehmed II le Conquérant, émerveillé par la magnificence de l'église, fit immédiatement cesser la destruction des mosaïques, à laquelle avaient commencé à se livrer ses soldats, et décida de transformer Hagia Sophia en mosquée. Afin de ménager la branche conservatrice de l'islam qui considère la représentation de l'homme comme blasphématoire, les mosaïques furent recouvertes de plâtre. Cependant les Sultans ottomans s'assurèrent qu'elles fussent périodiquement déplâtrées et restaurées avant d'être à nouveau cachées aux yeux des fidèles. Au cours du temps, les Ottomans ont érigé quatre minarets et ajouté les noms d'Allah, de Mahomet et des premiers califes sur des panneaux circulaires. Demeurant pendant 500 ans la principale mosquée d'Istanbul, Hagia Sophia servit de modèle à de nombreuses autres mosquées ottomanes.
  • 6. La République de Turquie Intérieur du musée À son arrivée au pouvoir, Mustafa Kemal Atatürk décide de poursuivre la restauration d'Hagia Sophia entamée par l'American Byzantine Institute dès 1932 et la transforme en musée en 1934. En 1993 une mission de l'UNESCO en Turquie note que le plâtre s'effrite, les parements de marbres sont sales, des fenêtres cassées, des peintures décoratives endommagées par l'humidité et un toît en plomb mal entretenu. Les efforts de restauration de l'édifice sont renforcés et continuent à ce jour. Le long héritage aussi bien en tant que mosquée qu'en tant que basilique chrétienne pose un défi délicat en termes de restaurations. L'héritage iconographique de mosaïques chrétiennes est progressivement dévoilé mais des représentations artistiques musulmanes doivent être détruites pour les mettre à jour. Les restaurateurs tentent d'offrir au visiteur le meilleur des deux expressions artistiques et religieuses. La plus grande coupole au monde Lors de sa construction, Hagia Sophia était le plus grand édifice chrétien au monde. La « Grande Église » fascina tout le Moyen-Âge. La hauteur sous la grande coupole est de 56 mètres. Elle est construite en briques légères et son diamètre initial est de 38 mètres. Prouesse
  • 7. technique, les dimensions de cette coupole restèrent insurpassées pendant près de 1000 ans (jusqu'au Duomo de Florence en 1436) ! Elle s'effondra à plusieurs reprises suite à des séismes en 558 et 563, et partiellement en 989 et 1346 et c'est pour compenser sa poussée que Sinan, l'architecte turc de Soliman le Magnifique renforcera les points les plus vulnérables de la construction au moyen de contreforts. Les Ottomans seront d'ailleurs si fascinés par cette coupole qu'ils tenteront d'imiter sa conception dans leurs mosquées, jusqu'à relever le défi que représente cette coupole en dotant la Mosquée bleue édifiée en face d'Hagia Sophia d'une coupole de 23,5 mètres de diamètre. L'agencement intérieur de la basilique combine le plan centré à coupole et les trois nefs du plan basilical. La coupole, censée représenter le cosmos, est l'élément architectural essentiel de la construction. Elle est baignée par la lumière des 40 fenêtres percées dans la partie supérieure de l'édifice, renforçant l'impression de légèreté, voire de flottement et ainsi son évocation du royaume céleste. Les tribunes laissent également pénétrer la lumière grâce aux 67 piliers qui soutiennent la coupole. Autrefois réservée aux femmes, elles abritent de magnifiques mosaïques sur fond doré. Les sols sont intégralement pavés de marbre. La coupole repose sur quatre arches égales reposant sur quatre piliers de 100 m2 de base chacun. Pour compenser la poussée du dôme, deux demi-coupoles viennent en contrebutée à l'est et à l'ouest. Quatre pendentifs - un dispositif inédit dans des construction de cette ampleur - permettent son raccordement au plan carré. Aujourd'hui encore, Sainte Sophie est un des monuments les plus emblématiques de l'architecture médiévale. Ses formes ont depuis servi de modèle à l'architecture des mosquées et ont directement inspiré la basilique Saint-Marc à Venise.