150204 smart cities

693 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
693
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
347
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

150204 smart cities

  1. 1. Au menu cette semaine • L’actu mise à nu : – Êtes-vous RTB ? – Concurrence vidéo pour YouTube – Top applis 2014 • Point de vue : Smart cities • Innovations et tendances : – Tous à vos mouchoirs – Quand 2 institutions s’épaulent… – Erreur de la banque en votre faveur
  2. 2. L’actu mise à nu
  3. 3. Êtes-vous RTB ? • L’achat en RTB (Real Time Bidding) sur internet consiste à automatiser un achat aux enchères des espaces disponibles pour une diffusion immédiate. • Tradelab, plate-forme d’achat program- matique, a mené une étude* pour voir si l’’achat en RTB semblait « qualitative » pour les agences et les marques. • 85% des professionnels interrogés ont jugé que ce mode de commercialisation reste pertinent pour les actions de com- munication destinées à la construction d’une marque. Cliquez sur l’image pour lire l’article
  4. 4. Concurrence vidéo pour YouTube • Après Facebook, qui revendique 1 Md de vidéos vues par jour, et après avoir autorisé l’envoi et les retouches de photos sur son site, Twitter passe à son tour à la vidéo sur mobile ou tablette. • Les vidéos, de 30" maximum, pourront être enregistrées par l’appli mobile de twitter. Certains utilisateurs certifiés tels que des journalistes auront même de droit de pousser jusqu’à 10’. • Twitter ne se contentera sans doute pas de ces fonctions et s ’efforcera de les monétiser sous la forme de pubs de marques.Cliquez sur l’image pour lire l’article
  5. 5. Top Applis 2014 • Peu de surprises sur les applis les plus téléchargées en 2014 : FB messenger, FB, Snapchat, Skype, Whatsapp Mess. (6play et Leboncoin en 9è et 10è place). Côté jeux, Candy Crush, Farm Heroes et Duel Quiz constituent le podium. • Mais les plus rentables sont d’une autre nature : Adoptaguy, Deezer, icoyette, Badoo et Meetic mènent le peloton, où on remarque 2 applis de lecture de la presse : le Monde (9è) et Lekiosk (10è). Au niveau mondial, c’est Line, la célèbre messagerie japonaise, qui emporte la palme.Cliquez sur l’image pour lire l’article
  6. 6. L’œil de Red Guy sur la concurrence vidéo à YouTube • S’il reste à voir comment Twitter va intégrer la pub de marque dans ses fonctionnalités, on peut penser qu’il va écorner l’audience phénoménale de You Tube. • En effet, faute d’alternative, les vidéos professionnelles cohabitent aujourd’hui sur YouTube avec les clips comme Gangnam style ou les premiers pas de junior, même si certaines marques ont pris le soin de créer des chaînes spécialisées. Or ces vidéos y figuraient avant tout comme sur un parking, des messages sur Tumblr ou Twitter permettant d’y accéder via des liens. • Avec la nouvelle fonctionnalité de Twitter, les vidéos pourront être directement hébergées sur le site. En outre, celui-ci ayant lancé simultanément un système de messagerie privée, il risque de devenir plus naturel pour les relations pro, mais aussi pour des vidéos familiales, amicales, etc. Mais gageons que You Tube ne se laissera pas faire…
  7. 7. Point de vue : Smart Cities
  8. 8. Ville intelligente • D’ici 2050, 75% de la population mondiale vivra dans les zones urbaines. Il faudra des villes qui ont la capacité d’accueillir ces nouveaux habitants tout en assurant leur mobilité, leur confort et leur sécurité ainsi que leur accès à l’énergie et l’eau. Mais avec la crise environnementale qui touchent de plus en plus les territoires urbains, ces villes doivent aussi respecter la nature et appliquer des règles de vie en commun durables. C’est ainsi que les smart cities ont fait leur apparition. • Comment devenir une ville intelligente? Certaines villes en Europe, notamment en France, tendent à le devenir.
  9. 9. La France en pointe • Améliorer la qualité des services urbains, impliquer les citoyens tout en respectant l’environnement, optimiser les coûts pour la collectivité sont les objectifs d’une smart city. Le concept se développe en France, or beaucoup de Français ne savent pas de quoi il s’agit. • Pourtant la France dispose d’un savoir- faire indéniable et de champions mondiaux dans la gestion de l’énergie, le traitement des eaux, l’urbanisme, etc. Mais c’est au niveau local que manque souvent l’impulsion…
  10. 10. Une ville vertueuse • A l’origine, IBM employait le terme de smart city pour un plan stratégique et les plateformes techniques visant à faire mieux gérer des villes et leurs infrastructures. • Utilisé depuis 8 ans, il définit la ville de demain : plus efficace dans son fonc- tionnement, moins dépensière et plus soucieuse de l’environnement. Pour y arriver, elle s’appuie sur les nouvelles technologies numériques ainsi qu’une plus grande participation des habitants. Gouvernance durable Habitat intelligent Eco-citoyen Economie durable Environnement durable Mobilité intelligente
  11. 11. Amsterdam, ville de demain • Amsterdam est une des villes européennes de demain. D’ici 2030, la capitale accueillera 600 000 habitants en plus, soit 1/8 de la pop. du pays. Etant une ville déjà saturée, elle se développe afin de devenir une smart city. Ils ont commencé par les deux principaux domaines: les transports et l’énergie. • Les fournisseurs de gaz et d’électricité (Liander) ont permis grâce à des logiciels de réguler le trafic, de gommer les pics de consommation et d’anticiper les pannes. Les données sur les ménages (qui consomme quoi et comment) ont permis à la ville de réduire la facture énergétique. L’éclairage public est aussi concerné, les lampadaires sont équipés de capteurs qui activent la lumière quand des piétons s’approchent.
  12. 12. Mobilité intelligente • L’automobiliste empruntant le péri- phérique de la ville est informé et guidé via des panneaux lumineux qui lui indiquent en cas de difficulté de ralentir sa vitesse à 40 km/h par ex. et, si la circulation est fluide, de maintenir sa vitesse à 100 km/h. Ce qui a permis de réduire le nombre de bouchons ainsi que l’émission de CO2 de 15%. • De même, les feux de signalisation sont commandés par un logiciel qui permet, par ex. de prolonger le temps au vert en cas d’affluence dans la même direction.
  13. 13. Une sensibilité tout azimut • Pour les habitats privés, à l’origine de 33% des émissions de gaz à effet de serre, les maisons sont construites ou restaurées en optimisant les réseaux d’énergie/communication, le recyclage des déchets, l’efficacité énergétique ainsi que l’écoconception des matériaux. • Amsterdam se prépare à l’arrivée des nouveaux citoyens en utilisant les nouvelles technologies numériques. Nous allons voir de plus près les avantages de ces dernières, en n’oubliant pas que la municipalité et les citoyens font jeu égale comme piliers fondamentaux du bon fonctionnement d’une smart city.
  14. 14. L’ère du numérique • Quand on parle des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC), on fait référence à la domotique, aux capteurs et compteurs intelligents, aux supports numériques… tout ce qui permet de prendre des décisions efficaces. Grâce aux infos récoltés et analysées, on a une meilleure gestion urbaine comme par ex. la surveillance du trafic routier. • Une bonne gestion de toutes ces informations engendre une meilleure prise de décisions par les administrations territoriales. Ce qui va nettement améliorer les services pour la collectivité et les habitants. Nice en est un exemple en France, notamment en matière de mobilité intelligente.
  15. 15. Nice, ville connectée • Depuis 2013, les trottoirs niçois équipés de capteurs permettent aux habitants de savoir où se situent les places de stationnement libre et l’état du trafic. Ce qui évite les embouteillages liés à la recherche de stationnement et réduit donc les émissions de CO2. • Des capteurs ont également été intégrés aux lampadaires, aux conteneurs à ordures et à la chaussée du boulevard Victor-Hugo afin d’analyser la qualité de l’air, la température, le bruit, le trafic et le taux d’occupation des déchets. Ces infos sont regroupées et redistribuées via internet aux habitants. Les poubelles alertent les services de propreté quand elles sont pleines, les pics de pollution sont aussitôt annoncé et les lampadaires règlent leur luminosité en fonction des piétons.
  16. 16. Paris en pointe • Paris, sous ses dehors de ville musée, est une smart city très dynamique dans les nouvelles technologies. Ainsi, tous ses arbres sont munis d’une puce RFID pour mesurer leur état de santé et éviter l’intervention d’un bataillon de jardiniers. • Sa maire va annoncer lors du Conseil de Paris du 9 mars un plan d’économie circulaire global inédit : lutte contre le gaspillage alimentaire, valorisation des biodéchets, énergies de récupération, agriculture urbaine, mobilité douce…
  17. 17. Agriculture urbaine/ recyclage d’énergie • Le maraîchage hors sol, projet en cours d’expérimentation, offre un circuit court : producteur et consommateur voisinent. • Se chauffer à faible coût grâce aux serveurs informatiques, très gourmands en énergie, est une idée tentante. Des logements parisiens fonctionnent déjà avec des radiateurs nouvelle génération qui récupèrent via la fibre optique la chaleur émise par les serveurs informa- tiques, collectée auprès d’universités, d’entreprises…
  18. 18. Innovation parisienne • Mais les fournisseurs de la ville savent aussi contribuer au progrès urbain : Un système d’éclairage intelligent permettra d’économiser 30% d’énergie d’ici 2020 (soit 80 M€/an). • Des abribus nouvelle génération conçus par JCDecaux ont commencé à faire leur apparition. Ils visant à s’intégrer mieux dans les rues, consommer moins d’énergie, donner des infos en temps réel aux voyageurs. Certains auront des toits végétalisés, des panneaux photo- voltaïques.
  19. 19. La gouvernance et les citoyens, piliers fondamentaux • Si le développement du numérique aide la ville à être plus efficace et plus agréable à vivre, cela ne suffit pas. Une stratégie plus globale pour la ville doit être entreprise afin de construire une ville autour des besoins des citoyens. • En mettant au cœur du développement urbain les citoyens- acteurs, il faut agir avec une grande transparence. Les habitants sont des partenaires et des parties prenantes du développement et non des consommateurs de services. D’autres liens démocratiques entre la gouvernance et les citoyens se créent. Par ex., suite aux initiatives de la municipalité, les habitants d’Amsterdam sont devenus plus attentifs à leur ville et plus sensibles qu’avant au besoin de préserver son avenir.
  20. 20. Une utopie ? • Devenir une smart city engendre des coûts élevés pour les collectivités, notamment avec la mise en place des infrastructure numériques. Il y a donc un risque d’amplifier les inégalités de développement entre les villes de même territoire. • Les villes connectées sont-elles des « Big Brother » ? Avec tous les capteurs et compteurs qui surveillent chaque individu, on peut faire face à des problèmes comme le traçage et la rupture de confidentialité. Les informations récoltés peuvent être vendues à des fins marchandes et utilisées à l’encontre des citoyens. • Il faut donc trouver un juste équilibre entre l’usage utile des données et l’anonymat auquel chacun a droit. Comme pour la pub…
  21. 21. Innovations et tendances
  22. 22. Tous à vos mouchoirs ! • Curieuse initiative : la Nuit de la Déprime... aux Folies Bergère lundi prochain. Au programme : chansons tristes, humoristes décalés et Kleenex dans le hall. Le tout sera retransmis sur une télé éphémère, One Day TV*. Cliquez sur l’image pour voir un reportage sur la 2ème édition en 2014
  23. 23. Quand 2 institutions s’épaulent… • Communication "win-win" mode d’emploi : le guide Michelin voulait redorer son blason et le ministère des Affaires Etrangères montrer un esprit French Touch. Solution : les étoiles 2015 ont été distribuées sous les ors du Quai d’Orsay… Cliquez sur l’image pour voir lire l’article
  24. 24. Erreur de la banque en votre faveur • Pour célébrer son 80è anniversaire, le Monopoly a placé quelques vrais euros parmi les faux dans 30 boîtes indistinctes sur les 30.000 éditées. Une chance sur 1000 ! Le plus fortuné raflera l’intégralité de la banque, soit 20.580 €. Cliquez sur l’image pour voir lire l’article
  25. 25. Index des liens • Êtes-vous RTB ? : http://www.offremedia.com/voir-article/85-des-agences-et- annonceurs-considerent-que-le-rtb-est-pertinent-pour-les-problematiques-de-branding- selon-une-etude-tradelab/newsletter_id=193110/ • Concurrence vidéo pour YouTube : http://www.presse-citron.net/enfin-une- fonctionnalite-video-sur-twitter/ • Top applis 2014 : http://www.01net.com/editorial/643455/le-top-10-des-applis-les-plus- telechargees-en-france-en-2014/ • Tous à vos mouchoirs ! : https://e-nautia.com/germaine.tch/disk?p=5418314 • Quand 2 institutions s’épaulent… : http://france3-regions.francetvinfo.fr/champagne- ardenne/2015/02/02/le-guide-michelin-devoile-ses-etoiles-au-quai-d-orsay-645995.html • Erreur de la banque en votre faveur : http://www.gizmodo.fr/2015/02/03/monopoly-80- ans-boites-vrais-billets.html
  26. 26. La semaine prochaine

×