Sport et prévention cardio-vasculaire Abdoul Kane
Le mouvement avec la durée signifie la vie Descartes, Olympiques Le sport = le polypill des maladies cardio-vaculaires … T...
Sédentarité Maladies cardio-vasculaires HTA Dyslipidémie Diabète Syndrome métabolique Cancers (colique, sein) Dépression S...
LaMONTE MJ et al, Circulation,  2005; 112: 505-12 Age-adjusted incidence rates of metabolic syndrome by thirds of cardiore...
Sédentarité et morbi-mortalité Femmes d’âge moyen pratiquant moins d’une heure d’activité physique  par semaine Augmentati...
Risque lié à la sédentarité <ul><li>Identique à celui de l’HTA </li></ul><ul><ul><ul><li>de la dyslipidémie </li></ul></ul...
Prévention primaire
Bénéfice de l’activité physique en prévention primaire <ul><li>Réduction du risque de décès d’origine cardio-vasculaire de...
Les sujets sédentaires ayant commencé une activité physique ont une réduction du risque de 44% par rapport à ceux qui sont...
Le risque est graduel Une faible augmentation du niveau d’activité physique peut être associée à une réduction significati...
Il n’est jamais  trop tard
L’ exercice physique réduit le risque de décès quelque soit le terrain ou les facteurs de risque cardio-vasculaire Risque ...
Résumé   Une activité physique régulière peut réduire la mortalité précoce d’origine cardio-vasculaire Bénéfice obtenue au...
Prévention secondaire   Le bénéfice de l’activité physique est également démontré chez les sujets ayant déjà présenté une ...
Coronariens <ul><li>Réduction de la mortalité totale (27%) et de la mortalité cardio-vasculaire (31%) </li></ul><ul><li>Am...
<ul><li>772 hommes avec cardiopathie ischémique </li></ul><ul><li>Bénéfice pour des activités physiques modérées </li></ul...
Lésions d’athérosclérose <ul><li>Pas de réduction des lésions coronaires angiographiques par l’exercice physique seul </li...
Insuffisance cardiaque <ul><li>Amélioration de la capacité fonctionnelle, de la tolérance à l’effort et de la qualité de v...
Précautions d’emploi <ul><li>Bilan de non contre-indication avant un exercice physique intense </li></ul><ul><li>Surtout d...
Effets secondaires <ul><li>Lésions musculo-squelettiques </li></ul><ul><li>Perturbations hématologiques </li></ul><ul><li>...
Activité physique : activité à risque ? Siskovic N Engl J Med 1984 Risque d’accident cardiaque Risque de  mort subite Corr...
Exercice physique: posologie et mode d’emploi Type Intensité Durée Fréquence
<ul><li>Toute augmentation de l’activité physique d’1 MET est associée à une réduction de la mortalité de 10 à 25%  ( Aprè...
Intensité <ul><li>Dépense  énergétique > 1000 Kcal par semaine  ->   réduction de la mortalité toutes causes de 20 à 30% <...
Leitzman MF, Arch Int Med, 2007; 167: 2453-2460 <ul><li>Plus de 250 000 sujets, 50-71 ans, suivi de 5 ans </li></ul><ul><l...
Le bénéfice est observé même pour un exercice de courte durée   (Thompson PD, Med Sci Sports Exerc 2001; 33S) Réduction de...
<ul><li>Woolf-May K et al, Health Education Research, 1994, 14 : 803-815 </li></ul><ul><li>56 sujets (19 H, 37 F), 40-66 a...
Marche Footing Vélo Natation Etre régulier : au moins 30 minutes par jour; au moins 3 à 4 fois par semaine
Par quel mécanisme l’activité physique prévient-elle le risque cardio-vasculaire ?
Contrôle du poids – Réduction de l’obésité abdominale Amélioration du profil lipidique (réduction triglycérides, augmentat...
Milani et al, J Am Coll Cardiol, 2004; 43 : 1036 : 1056 -61 Niclas et al, Am J Clin Nutr, 2004; 79 : 544-51 18 months Chan...
Activité physique et inflammation Diminution des cytokines pro-inflammatoires Effet sur le tissu adipeux Diminution des mé...
Relation entre VO2 max et flow mediated brachial artery dilation A. Avant ménopause  B. Après ménopause Lippincott  MF, Am...
Conclusion <ul><li>L’exercice physique réduit la mortalité cardio-vasculaire et la mortalité toutes causes </li></ul><ul><...
Conclusion <ul><li>Le bénéfice apparaît optimal chez un sujet entrainé ayant augmenté son niveau d’activité physique </li>...
Merci On est toujours assez jeune pour ça ! Un peu c’est déjà beaucoup
Merci
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Sport Et PréVention Cardio Vasculaire

3 168 vues

Publié le

Publié dans : Business
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 168
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
47
Actions
Partages
0
Téléchargements
63
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Please use this slide only as a cover slide!
  • Sport Et PréVention Cardio Vasculaire

    1. 1. Sport et prévention cardio-vasculaire Abdoul Kane
    2. 2. Le mouvement avec la durée signifie la vie Descartes, Olympiques Le sport = le polypill des maladies cardio-vaculaires … Toute partie du corps qui a une fonction, devient saine, se développe harmonieusement et vieillit moins vite, si elle est utilisée régulièrement dans un exercice physique même modéré Hippocrate (500 ans avant JC)
    3. 3. Sédentarité Maladies cardio-vasculaires HTA Dyslipidémie Diabète Syndrome métabolique Cancers (colique, sein) Dépression Stress Affections ostéo-articulaires Obésité Troubles alimentaires
    4. 4. LaMONTE MJ et al, Circulation, 2005; 112: 505-12 Age-adjusted incidence rates of metabolic syndrome by thirds of cardiorespiratory fitness in men and women Sport et facteurs de risque cardio-vasculaires
    5. 5. Sédentarité et morbi-mortalité Femmes d’âge moyen pratiquant moins d’une heure d’activité physique par semaine Augmentation de 52% de la mortalité toutes causes Doublement du taux de décès cardio-vasculaire Augmentation de 29% de la mortalité par cancer HU FB et al, New Engl J Med; 2004; 351 : 2694-703
    6. 6. Risque lié à la sédentarité <ul><li>Identique à celui de l’HTA </li></ul><ul><ul><ul><li>de la dyslipidémie </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>de l’obésité </li></ul></ul></ul><ul><li>Proche de celui du tabagisme </li></ul><ul><li>Problème de santé publique </li></ul>Warburton DER, CMAJ, 2006, 174 : 801-9
    7. 7. Prévention primaire
    8. 8. Bénéfice de l’activité physique en prévention primaire <ul><li>Réduction du risque de décès d’origine cardio-vasculaire de 20 à 35% </li></ul><ul><li>Etudes plus récentes : réduction d’environ 50% </li></ul>Warburton DER, CMAJ, 2006, 174 : 801-9
    9. 9. Les sujets sédentaires ayant commencé une activité physique ont une réduction du risque de 44% par rapport à ceux qui sont restés sédentaires (étude longitudinale sur 5 ans) Blair SN, JAMA 1995; 273: 1093-8 All cause death rates per 10 000 man years in 9 777 men by age groups and change or lack of change in physical fitness
    10. 10. Le risque est graduel Une faible augmentation du niveau d’activité physique peut être associée à une réduction significative de la mortalité
    11. 11. Il n’est jamais trop tard
    12. 12. L’ exercice physique réduit le risque de décès quelque soit le terrain ou les facteurs de risque cardio-vasculaire Risque relatif de décès et niveau d’entrainement Myers et al, N Engl J Med; 2002; 346: 793-801
    13. 13. Résumé Une activité physique régulière peut réduire la mortalité précoce d’origine cardio-vasculaire Bénéfice obtenue aussi bien chez la femme que chez l’homme asymptomatique et à tous les âges Il existe une relation dose-réponse
    14. 14. Prévention secondaire Le bénéfice de l’activité physique est également démontré chez les sujets ayant déjà présenté une affection cardio-vasculaire
    15. 15. Coronariens <ul><li>Réduction de la mortalité totale (27%) et de la mortalité cardio-vasculaire (31%) </li></ul><ul><li>Amélioration du seuil angineux </li></ul><ul><li>Meilleur profil ECG (arythmies ventriculaires, sous-décalage du segment ST) </li></ul><ul><li>Bonne tolérance </li></ul>Wenger MK et al, Cardiac rehabilitation clinical practice guideline, 1995 Mayo Clinic Cardiology, 3rd edition, 2007 Finish cardiac rehabilitation study
    16. 16. <ul><li>772 hommes avec cardiopathie ischémique </li></ul><ul><li>Bénéfice pour des activités physiques modérées </li></ul><ul><li>Quelque soit l’âge (> 65 ans et < 65 ans) </li></ul><ul><li>Même pour des sujets symptomatiques (douleur, dyspnée) </li></ul>Wannamethee SG et al, Circulation 2000; 102; 1358-63 80 18 23 10 58 12 8 16 All cause mortality (Fully adjusted RR) Cardiovascular mortality (Fully adjusted RR) Inactive/Occasional 1 1 Light (0.42 (0.25-0.71) 0.38 (0.2 - 0.72) Moderate (0.47 (0.24-0,21) 0.50 (0.23-1.06) Moderate to vigorous/vigorous 0.63 (0.39-1.03) 0.61 (0.34-1.08)
    17. 17. Lésions d’athérosclérose <ul><li>Pas de réduction des lésions coronaires angiographiques par l’exercice physique seul </li></ul><ul><li>Réduction observée en cas de mesures diététiques associées </li></ul>Wenger MK et al, Cardiac rehabilitation clinical practice guideline, 1995
    18. 18. Insuffisance cardiaque <ul><li>Amélioration de la capacité fonctionnelle, de la tolérance à l’effort et de la qualité de vie (meilleure adaptation de la circulation périphérique et des muscles squelettiques) </li></ul><ul><li>Absence de bénéfice sur les performances myocardiques (fonction systolique ventriculaire gauche, remodelage) </li></ul><ul><li>Rôle pronostique (?) </li></ul>Wenger MK et al, Cardiac rehabilitation clinical practice guideline, 1995
    19. 19. Précautions d’emploi <ul><li>Bilan de non contre-indication avant un exercice physique intense </li></ul><ul><li>Surtout dans les cas suivants : </li></ul><ul><ul><li>Homme > 35 ans; Femmes > 40 ans </li></ul></ul><ul><ul><li>Ayant au moins un facteur de risque </li></ul></ul><ul><ul><li>Souhaitant effectuer un exercice intense </li></ul></ul>Démarrage progressif et activité adaptée
    20. 20. Effets secondaires <ul><li>Lésions musculo-squelettiques </li></ul><ul><li>Perturbations hématologiques </li></ul><ul><li>Lésions vasculaires (cyclistes) </li></ul><ul><li>Survenue d’évènements cardio-vasculaires </li></ul>
    21. 21. Activité physique : activité à risque ? Siskovic N Engl J Med 1984 Risque d’accident cardiaque Risque de mort subite Corrado et al. J Am Coll Cardiol 2003 Sportif Non sportif 3 1 2 2,3 0,9 RR = 2,5 1.8-3.4 p<0.001 Entraîné Repos Exercice intense 100 1 Sédentaire
    22. 22. Exercice physique: posologie et mode d’emploi Type Intensité Durée Fréquence
    23. 23. <ul><li>Toute augmentation de l’activité physique d’1 MET est associée à une réduction de la mortalité de 10 à 25% ( Après ajustement sur l’âge et les autres facteurs de risque) </li></ul><ul><ul><li>Myers J, Eur Cardiovasc Prev Rehab; 2005 </li></ul></ul>1 MET équivaut à : 1000 cal / semaine 10 Miles de marche / semaine 150-200 minutes de marche par semaine 30 minutes d’activité physique modérée par jour
    24. 24. Intensité <ul><li>Dépense énergétique > 1000 Kcal par semaine -> réduction de la mortalité toutes causes de 20 à 30% </li></ul><ul><li>Quid d’une intensité moindre (500 Kcal, une heure de marche par semaine) : pourrait être utile surtout chez les sujets très sédentaires, « déconditionnés », âgés… </li></ul><ul><li>Lee IM, Med Sci Sports Exerc; 2001 </li></ul><ul><li>Warburton DER, CMAJ, 2006, 174 : 801-9 </li></ul>
    25. 25. Leitzman MF, Arch Int Med, 2007; 167: 2453-2460 <ul><li>Plus de 250 000 sujets, 50-71 ans, suivi de 5 ans </li></ul><ul><li>Réduction de 27% de la mortalité en cas d’exercice modérée </li></ul><ul><li>(3 heures / semaine) </li></ul><ul><li>Réduction de 32% en cas d’exercice intense (20 minutes d’exercice intense au moins 3 fois/semaine ) </li></ul><ul><li>Réduction de 19 % du risque chez les sujets ayant une activité physique inférieure à celle « recommandée » vs sédentaires </li></ul>
    26. 26. Le bénéfice est observé même pour un exercice de courte durée (Thompson PD, Med Sci Sports Exerc 2001; 33S) Réduction des triglycérides Augmentation du HDL Réduction de la PA (douze à seize heures) Amélioration de la sensibilité à l’insuline Amélioration du contrôle glycémique
    27. 27. <ul><li>Woolf-May K et al, Health Education Research, 1994, 14 : 803-815 </li></ul><ul><li>56 sujets (19 H, 37 F), 40-66 ans </li></ul><ul><li>3 groupes + témoin </li></ul><ul><li>Même distance de marche en 18 semaines </li></ul><ul><li>Mais avec des durées différentes : </li></ul><ul><ul><li>Long Walkers (20-40 min) </li></ul></ul><ul><ul><li>Intermediate Walkers (10-15 min) avec plusieurs marches/j </li></ul></ul><ul><ul><li>Short Walkers (5-10 mn) </li></ul></ul><ul><ul><li>Tous ont eu un gain (FC, profil lipidique) mais surtout les Long Walkers </li></ul></ul>LDL-Cholesterol (mmol/l) Apo – AII (g/l) Control 0.22 0 Short Walkers 0.31 0.01 Intermediate Walkers 0.29 0.02 Long Walkers 0.41 0.05
    28. 28. Marche Footing Vélo Natation Etre régulier : au moins 30 minutes par jour; au moins 3 à 4 fois par semaine
    29. 29. Par quel mécanisme l’activité physique prévient-elle le risque cardio-vasculaire ?
    30. 30. Contrôle du poids – Réduction de l’obésité abdominale Amélioration du profil lipidique (réduction triglycérides, augmentation HDL, diminution LDL/HDL) Réduction de la sensibilité à l’insuline; amélioration de l’équilibre glycémique Réduction de la pression artérielle Effets anti-inflammatoires Effets sur la coagulation Amélioration de la fonction endothéliale
    31. 31. Milani et al, J Am Coll Cardiol, 2004; 43 : 1036 : 1056 -61 Niclas et al, Am J Clin Nutr, 2004; 79 : 544-51 18 months Change in log CRP concentration HS CRP concentration, mg/l
    32. 32. Activité physique et inflammation Diminution des cytokines pro-inflammatoires Effet sur le tissu adipeux Diminution des médiateurs pro-inflammatoires et augmentation des médiateurs anti-inflammatoires Nicklas BJ, CMAJ, 2005; 172: 1199-209 Exercice physique
    33. 33. Relation entre VO2 max et flow mediated brachial artery dilation A. Avant ménopause B. Après ménopause Lippincott MF, Am J Cardiol, 2008; 102 : 348 -52 90 femmes sédentaires, âgées de 22 à 63 ans 22 en surpoids, 42 obèses Etude de la corrélation entre fonction endothéliale d’une part et certains facteurs de risque d’autre part (données cliniques, lipides, insuline, glucose, CRPus, VO2 max) En analyse multivariée, seule la VO2 max (p =0,003) et l’âge (p= 0,0436) étaient de façon indépendante associée à la fonction endothéliale Une amélioration de la fonction endothéliale a été décrite indépendamment des autres facteurs de risque
    34. 34. Conclusion <ul><li>L’exercice physique réduit la mortalité cardio-vasculaire et la mortalité toutes causes </li></ul><ul><li>Le bénéfice apparaît en prévention primaire et secondaire, en présence ou non d’affections chroniques </li></ul><ul><li>Il existe une relation linéaire entre niveau d’exercice physique et bénéfice cardio-vasculaire </li></ul>
    35. 35. Conclusion <ul><li>Le bénéfice apparaît optimal chez un sujet entrainé ayant augmenté son niveau d’activité physique </li></ul><ul><li>Un exercice de courte durée est également associé à une amélioration des facteurs de risque </li></ul><ul><li>Les mécanismes d’action sont variées: contrôle des facteurs de risque classiques, réduction de l’inflammation chronique, amélioration de la fonction endothéliale </li></ul>
    36. 36. Merci On est toujours assez jeune pour ça ! Un peu c’est déjà beaucoup
    37. 37. Merci

    ×