SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  30
Télécharger pour lire hors ligne
OBESITE ET CANCER


                  FILIPE VIRGINIE
                      CHU NANCY
      DES DIJON 12 OCTOBRE 2012
DEFINITION OBESITE
• Accumulation anormale ou excessive de
  graisse corporelle qui peut nuire à la santé

• IMC (indice masse corporelle): P / T2
• IMC ≥ 25 : surpoids
• IMC ≥ 30: obésité

• Obésité abdominale : tour de taille
  Sup 102 cm (hommes)/ 88 cm (femmes)
1.EPIDEMIOLOGIE
• Prévalence x 2 depuis 1980
• Dans le monde :
• 50 millions obeses 1/6 adultes
• 5 ème FDR de décès
• En France : 15% des adultes , 20 % dans
  ¼ Nord Est
• 72 000 nouveaux cas de cancer/an en
  Europe attribués au surpoids
                                  OMS.Aide mémoire 311
                       Hillon P, Hamza S. Hepato Gastro 2012
2.PHYSIOPATHOLOGIE
• Dépenses
Énergétiques
sédentarité


                    Calories
                   Consommées

                    Graisses
                     sucre
PHYSIOPATHOLOGIE
• GENETIQUE :Mutation

  – Récepteur leptine
  – Leptine
  – MC4R (le plus fréquent: 1 à 3 % en Europe et
    USA)
PHYSIOPATHOLOGIE
PHYSIOPATHOLOGIE


  Tissu adipeux blanc     Tissu adipeux brun
Organe de stockage      Dépense énergétique
Énergie                 Activité thermogénique
Mobilisation /jeune     Déficient chez obèses ?
Tissu endocrine
Carruthers et al. Cardiovascular Diabetology 2008
PHYSIOPATHOLOGIE

• Inflammation chronique bas grade
  → Fibrose tissulaire
  → Diminution plasticité et stockage AG
  → AG / autres compartiments (muscle,
  foie, epicarde..)
  → Insulinoresistance

                        EASO.Obesity facts 2010
Définition du syndrome
        métabolique (OMS)
Diabète (glycémie à jeun 7 mmol/l (1,26 g/l) à 2
reprises,
ou intolérance au glucose ou HOMA (glycémie à jeun x
insulinémie à jeun / 22,5)
 évocateur d’une insulino-résistance

et

 Au moins 2 des critères suivants :
-Rapport taille / hanche > 0,90 chez l’homme (> 0,85
chez la femme)
-Triglycéridémie 1,5O g/l ou HDL cholestérolémie < 0,35
g/l chez l’homme (< 0,39 g/l chez la femme)
-Albuminurie > 20 μg / mn
-Tension artérielle > 140/90 mmHg
Quillot D. FMC post U 2011
3 .OBESITE FDR DE CANCER
    HOMMES          Renehan AG et al. Lancet 2008
3 .OBESITE FDR DE CANCER
   FEMMES         Renehan AG et al. Lancet 2008
OBESITE/NASH et CANCER
.
●
  Non-alcoholic steatohepatitis ou
NASH
● NAFLD / non alcoolic fatty liver

disease (NASH + steatose)

● Dépôts graisseux, un certain
degré de lésions hépato-cellulaires
et d´inflammation, avec ou sans
fibrose hépatique

●Prévalence NAFLD : entre 20 et
30% (monde occidental)
●Prévalence NASH entre 2 et 3%
                                      Preiss D, N.ClinSci 2008
OBESITE/NASH et CANCER
●Obèses 65 à 75% de stéatose hépatique
 (85 à 95% en cas d´obésité morbide)
●15 à 20 % de NASH




● Risque d´évolution vers une cirrhose est estimé à 12%
en 8 ans
● Risque de CHC connu, non chiffré




●> 50% NASH avec diabète de type 2 et environ 80%
une dyslipidémie
                                   Preiss D, N.ClinSci 2008
4.OBESITE/ CANCER
                 PRONOSTIC
• CCR non métastatique
• Obésité pré diagnostique = facteur de mauvais
  pronostic

• Augmentation mortalité globale
  ( RR, 1.30; 95% CI, 1.06 to 1.58),
• Augmentation mortalité due au CCR
  (RR, 1.35; 95% CI, 1.01 to 1.80),
• Augmentation mortalité spécifique de MCV
  (RR, 1.68; 95% CI, 1.07 to 2.65)

• Pas de prise en compte des doses de
  chimiothérapie
                                       Campbell PT et al. J Clin Oncol.2012
OBESITE CANCER
            PRONOSTIC

• Réduction pondérale par chirurgie
  bariatrique :

    - Réduction de mortalité globale, et par
    accident CV
    - Réduction de 40% la mortalité par
    cancer
    dans les 10 années suivantes

                           Sjöström et al.N Eng J Med2007
OBESITE CANCER
  PRONOSTIC




         Sjöström et al.N Eng J Med2007
5.OBESITE ET CHIMIOTHERAPIE
• Supposition : pharmacocinétique altérée chez obèses

• Doses de chimiothérapie = calculée/ surface corporelle

• Surface corporelle Dubois
   = 0.007184 * Taille(cm)0.725 * Poids(kg)0.425
• Surface corporelle (Gehan et George)
   = 0.0235 * Taille(cm)0.42246 * Poids(kg)0.51456

•   Surface corporelle (Mosteller)
   = (Taille(cm)*poids(kg)/3600)0.5
OBESITE ET CHIMIOTHERAPIE


• Faut il diminuer les doses en cas
  d’obésité ?
OBESITE ET CHIMIOTHERAPIE
    Faut il diminuer les doses en cas d’obésité ?
                                        Chambers P et al. Ann Oncol 2012


     FOCUS                 FOCUS 2                    COIN
n=2075                 n=416                  n=2365
Surpoids (35%)         Surpoids (36%)         Surpoids (38%)
Obésité (17%)          Obésité (18%)          Obésité (19%)

Réduction de doses :   Réduction de doses :   Réduction de doses :
32% obèses /4%         60% des obèses/12%     70% des obèses/3%
poids N (p<0.001)      poids N (p<0.001)      poids N (p<0.001)

Patients obèses sans   Patients obèses sans   Patients obèses sans
réduction : pas plus   réduction : pas plus   réduction : pas plus
d’effets secondaires   d’effets secondaires   d’effets secondaires
(p=0.94)               (p=0.22)               (p=0.15)
OBESITE ET CHIMIOTHERAPIE


• Taux de survie globale à 2 ans : tendance
  à survie globale + longue si dose pleine
  (NS)
• Taux de survie et sans progression à 1 an
Significativement > patients obèses avec
  pleine dose

                      Chambers P, et al. Ann Oncol 2012
OBESITE et CHIMIOTHERAPIE
     Modification des pratiques
• Réduction des doses de chimiothérapie
  chez obèses = non justifiée
• Seuil 2 m2  arbitraire
• Pas diminution EI
• Diminution survie sans progression et
  globale possible

                                    Legoux JL. ASCO 2012
            Bachet JB.Revue de presse de cancérologie 2012
                         Chambers P et al. Ann Oncol 2012
OBESITE ET ANTI VEGF
• Hypothèse : facteurs pro angiogènes sécrétés
  par la graisse viscerale : antagonisation des anti
  VEGF

• Surface de graisse viscérale : biomarqueur
  prédictif indépendant d 'inefficacité après
  première ligne de traitement par bevacizumab
  dans CCR métastatique

                                Guiu B et al.Gut2010
OBESITE ET ANTI VEGF
OBESITE /CANCER ET ACTIVITE
         PHYSIQUE

• Réduction du risque de cancer

• Amélioration du pronostic

• Réduction risque de récidive /patients
  avec chirurgie curative de CCR


                         Hu FB et al. N Engl J Med 2004
6.PREVENTION ET LUTTE
        CONTRE OBESITE

REGLES HYGIENO-DIETETIQUES ++

• Limiter apport en graisses et sucre
• Favoriser consommation de fruits,
  légumes, céréales complètes
• Activité physique régulière
PREVENTION ET LUTTE
        CONTRE OBESITE

• Engagement politique

• OMS .Plan action 2008-2013: strategie
  mondiale de lutte contre les maladies non
  transmissibles

• Rôle industries agro alimentaires ++
EN RESUME
• Obésité : incidence croissante
• Physiopathologie : éléments commun
  obésité/cancer, insulinoresistance
• FDR de cancers notamment digestifs
• Facteur de mauvais pronostic (survie)
• Graisse viscérale et échec anti VEGF
• Réduction de doses chimiothérapie non justifiée
• Importance de prévention et lutte/obésité

Contenu connexe

Tendances

Pmb 12 obesite et cancer
Pmb 12 obesite et cancerPmb 12 obesite et cancer
Pmb 12 obesite et cancer
jmgodchaux
 
Complications de la nutrition parenterale c coutris
Complications de la nutrition parenterale c coutrisComplications de la nutrition parenterale c coutris
Complications de la nutrition parenterale c coutris
vdimartino
 
Le syndrome metabolique
Le syndrome metabolique Le syndrome metabolique
Le syndrome metabolique
Navaraa
 
Le syndrome de l' Intestin Irritable Pr Arbaoui fac med tlemcen
Le syndrome de l'  Intestin Irritable  Pr Arbaoui fac med tlemcenLe syndrome de l'  Intestin Irritable  Pr Arbaoui fac med tlemcen
Le syndrome de l' Intestin Irritable Pr Arbaoui fac med tlemcen
Arbaoui Bouzid
 
Evaluation de l'état nutritionnel au cours de la cirrhose
Evaluation de l'état nutritionnel au cours de la cirrhoseEvaluation de l'état nutritionnel au cours de la cirrhose
Evaluation de l'état nutritionnel au cours de la cirrhose
soshepatites
 
Serfaty l hcv obdiabinsulin 2014
Serfaty l  hcv obdiabinsulin  2014Serfaty l  hcv obdiabinsulin  2014
Serfaty l hcv obdiabinsulin 2014
odeckmyn
 
Cours nutr artificielle
Cours nutr artificielleCours nutr artificielle
Cours nutr artificielle
lyesfateh
 
Conf Corcos Nov 09
Conf Corcos   Nov 09Conf Corcos   Nov 09
Conf Corcos Nov 09
Medif
 
Serfati hcv obésité
Serfati   hcv obésitéSerfati   hcv obésité
Serfati hcv obésité
odeckmyn
 
Presentation de Mireille Evrin
Presentation de Mireille EvrinPresentation de Mireille Evrin
Presentation de Mireille Evrin
tsoret1
 
Présentation de Bernard Guy-Grand
Présentation de Bernard Guy-GrandPrésentation de Bernard Guy-Grand
Présentation de Bernard Guy-Grand
tsoret1
 

Tendances (20)

Metabolic syndrome and kidney
Metabolic syndrome and kidneyMetabolic syndrome and kidney
Metabolic syndrome and kidney
 
Pmb 12 obesite et cancer
Pmb 12 obesite et cancerPmb 12 obesite et cancer
Pmb 12 obesite et cancer
 
Complications de la nutrition parenterale c coutris
Complications de la nutrition parenterale c coutrisComplications de la nutrition parenterale c coutris
Complications de la nutrition parenterale c coutris
 
Le syndrome metabolique
Le syndrome metaboliqueLe syndrome metabolique
Le syndrome metabolique
 
Le syndrome metabolique
Le syndrome metabolique Le syndrome metabolique
Le syndrome metabolique
 
Le syndrome de l' Intestin Irritable Pr Arbaoui fac med tlemcen
Le syndrome de l'  Intestin Irritable  Pr Arbaoui fac med tlemcenLe syndrome de l'  Intestin Irritable  Pr Arbaoui fac med tlemcen
Le syndrome de l' Intestin Irritable Pr Arbaoui fac med tlemcen
 
Fer et syndrome métabolique : faut-il s’en préoccuper, a-t-elle un impact, qu...
Fer et syndrome métabolique : faut-il s’en préoccuper, a-t-elle un impact, qu...Fer et syndrome métabolique : faut-il s’en préoccuper, a-t-elle un impact, qu...
Fer et syndrome métabolique : faut-il s’en préoccuper, a-t-elle un impact, qu...
 
Nutrition du cirrhotique : comment l’évaluer, comment l’optimiser, quel impac...
Nutrition du cirrhotique : comment l’évaluer, comment l’optimiser, quel impac...Nutrition du cirrhotique : comment l’évaluer, comment l’optimiser, quel impac...
Nutrition du cirrhotique : comment l’évaluer, comment l’optimiser, quel impac...
 
Evaluation de l'état nutritionnel au cours de la cirrhose
Evaluation de l'état nutritionnel au cours de la cirrhoseEvaluation de l'état nutritionnel au cours de la cirrhose
Evaluation de l'état nutritionnel au cours de la cirrhose
 
Serfaty l hcv obdiabinsulin 2014
Serfaty l  hcv obdiabinsulin  2014Serfaty l  hcv obdiabinsulin  2014
Serfaty l hcv obdiabinsulin 2014
 
Seance 2 bis
Seance 2 bisSeance 2 bis
Seance 2 bis
 
Cours nutr artificielle
Cours nutr artificielleCours nutr artificielle
Cours nutr artificielle
 
Conf Corcos Nov 09
Conf Corcos   Nov 09Conf Corcos   Nov 09
Conf Corcos Nov 09
 
Serfati hcv obésité
Serfati   hcv obésitéSerfati   hcv obésité
Serfati hcv obésité
 
Obesitethsnaveau
ObesitethsnaveauObesitethsnaveau
Obesitethsnaveau
 
Dg et évaluation de la nutrition l de mestier
Dg et évaluation de la nutrition l de mestierDg et évaluation de la nutrition l de mestier
Dg et évaluation de la nutrition l de mestier
 
Dominique Simon
Dominique SimonDominique Simon
Dominique Simon
 
Presentation de Mireille Evrin
Presentation de Mireille EvrinPresentation de Mireille Evrin
Presentation de Mireille Evrin
 
Troubles fonctionnels intestinaux
Troubles fonctionnels intestinauxTroubles fonctionnels intestinaux
Troubles fonctionnels intestinaux
 
Présentation de Bernard Guy-Grand
Présentation de Bernard Guy-GrandPrésentation de Bernard Guy-Grand
Présentation de Bernard Guy-Grand
 

Similaire à Obésité et cancer v filipe

Conf Lebhar Nov 09
Conf Lebhar Nov 09Conf Lebhar Nov 09
Conf Lebhar Nov 09
Medif
 
Dossier Chirurgie
Dossier ChirurgieDossier Chirurgie
Dossier Chirurgie
Réseau Pro Santé
 
Mise Sous Insuline Jd 04 03 08
Mise Sous Insuline Jd 04 03 08Mise Sous Insuline Jd 04 03 08
Mise Sous Insuline Jd 04 03 08
raymondteyrouz
 
Mouradsdmet2008
Mouradsdmet2008Mouradsdmet2008
Mouradsdmet2008
jjmourad
 
Arnaud basdevant
Arnaud basdevantArnaud basdevant
Arnaud basdevant
lifeiseasy
 
cours-Dgc-et-classification-2022.pdf
cours-Dgc-et-classification-2022.pdfcours-Dgc-et-classification-2022.pdf
cours-Dgc-et-classification-2022.pdf
FerielAe
 
Cv cam francais_(copy03)
Cv cam francais_(copy03)Cv cam francais_(copy03)
Cv cam francais_(copy03)
wajih2013
 
Prise en charge globale du patient vasculaire
Prise en charge globale du patient vasculaire Prise en charge globale du patient vasculaire
Prise en charge globale du patient vasculaire
Pelouze Guy-André
 

Similaire à Obésité et cancer v filipe (20)

Obésité et chirurgie HPB? Quels risques? Quelles recommandations? Quelle pris...
Obésité et chirurgie HPB? Quels risques? Quelles recommandations? Quelle pris...Obésité et chirurgie HPB? Quels risques? Quelles recommandations? Quelle pris...
Obésité et chirurgie HPB? Quels risques? Quelles recommandations? Quelle pris...
 
Conf Lebhar Nov 09
Conf Lebhar Nov 09Conf Lebhar Nov 09
Conf Lebhar Nov 09
 
Chir ObéSité Endoc
Chir ObéSité EndocChir ObéSité Endoc
Chir ObéSité Endoc
 
Dossier Chirurgie
Dossier ChirurgieDossier Chirurgie
Dossier Chirurgie
 
Mise Sous Insuline Jd 04 03 08
Mise Sous Insuline Jd 04 03 08Mise Sous Insuline Jd 04 03 08
Mise Sous Insuline Jd 04 03 08
 
25 Portero
25 Portero25 Portero
25 Portero
 
Paris Palm Oil Symposium: CVD and palm oil
Paris Palm Oil Symposium: CVD and palm oilParis Palm Oil Symposium: CVD and palm oil
Paris Palm Oil Symposium: CVD and palm oil
 
FINALE PREMIX++ .ppt
FINALE PREMIX++ .pptFINALE PREMIX++ .ppt
FINALE PREMIX++ .ppt
 
Mouradsdmet2008
Mouradsdmet2008Mouradsdmet2008
Mouradsdmet2008
 
Arnaud basdevant
Arnaud basdevantArnaud basdevant
Arnaud basdevant
 
Malnutrition chez le cirrhotique
Malnutrition chez le cirrhotiqueMalnutrition chez le cirrhotique
Malnutrition chez le cirrhotique
 
cours-Dgc-et-classification-2022.pdf
cours-Dgc-et-classification-2022.pdfcours-Dgc-et-classification-2022.pdf
cours-Dgc-et-classification-2022.pdf
 
Serfaty du 2015
Serfaty  du  2015Serfaty  du  2015
Serfaty du 2015
 
Ratziu serfaty- vhc obésité diabète du 16 2016
Ratziu serfaty- vhc obésité diabète du 16 2016Ratziu serfaty- vhc obésité diabète du 16 2016
Ratziu serfaty- vhc obésité diabète du 16 2016
 
Alimentation et risque de diabète de type 2
Alimentation et risque de diabète de type 2Alimentation et risque de diabète de type 2
Alimentation et risque de diabète de type 2
 
Cv cam francais_(copy03)
Cv cam francais_(copy03)Cv cam francais_(copy03)
Cv cam francais_(copy03)
 
Prise en charge globale du patient vasculaire
Prise en charge globale du patient vasculaire Prise en charge globale du patient vasculaire
Prise en charge globale du patient vasculaire
 
STEATOSE ET STEATOHEPATITE NON ALCOOLIQUES (NAFLD, NASH)
STEATOSE ET STEATOHEPATITE NON ALCOOLIQUES (NAFLD, NASH)STEATOSE ET STEATOHEPATITE NON ALCOOLIQUES (NAFLD, NASH)
STEATOSE ET STEATOHEPATITE NON ALCOOLIQUES (NAFLD, NASH)
 
Quelle place pour la chirurgie bariatrique dans la NAFLD et la NASH ? - Guill...
Quelle place pour la chirurgie bariatrique dans la NAFLD et la NASH ? - Guill...Quelle place pour la chirurgie bariatrique dans la NAFLD et la NASH ? - Guill...
Quelle place pour la chirurgie bariatrique dans la NAFLD et la NASH ? - Guill...
 
STEATOSE HEPATIQUE (FOIE GRAS), REGIME ET ACTIVITE PHYSIQUE
STEATOSE HEPATIQUE (FOIE GRAS), REGIME ET ACTIVITE PHYSIQUESTEATOSE HEPATIQUE (FOIE GRAS), REGIME ET ACTIVITE PHYSIQUE
STEATOSE HEPATIQUE (FOIE GRAS), REGIME ET ACTIVITE PHYSIQUE
 

Plus de vdimartino

Nutrition et cirrhose c chaignat
Nutrition et cirrhose c chaignatNutrition et cirrhose c chaignat
Nutrition et cirrhose c chaignat
vdimartino
 
Memoire mika des pc
Memoire mika des pcMemoire mika des pc
Memoire mika des pc
vdimartino
 
Mémoire f rostain ampullome
Mémoire f rostain ampullomeMémoire f rostain ampullome
Mémoire f rostain ampullome
vdimartino
 
Mémoire cip f kayal
Mémoire cip f kayalMémoire cip f kayal
Mémoire cip f kayal
vdimartino
 
Mémoire b avisse
Mémoire b avisseMémoire b avisse
Mémoire b avisse
vdimartino
 
K le malicot méthodologie 13 10-12
K le malicot méthodologie 13 10-12K le malicot méthodologie 13 10-12
K le malicot méthodologie 13 10-12
vdimartino
 
l bedenne méthodo essais
l bedenne méthodo essaisl bedenne méthodo essais
l bedenne méthodo essais
vdimartino
 
evaluation et influence de la graisse viscérale boris guiu
evaluation et influence de la graisse viscérale boris guiuevaluation et influence de la graisse viscérale boris guiu
evaluation et influence de la graisse viscérale boris guiu
vdimartino
 
Tofacitinib rch des 13 10-12
Tofacitinib rch des 13 10-12Tofacitinib rch des 13 10-12
Tofacitinib rch des 13 10-12
vdimartino
 
Nécrosectomie 13 10-12 houria
Nécrosectomie 13 10-12 houriaNécrosectomie 13 10-12 houria
Nécrosectomie 13 10-12 houria
vdimartino
 
Folfirinox versus gemcitabine 2003
Folfirinox versus gemcitabine 2003Folfirinox versus gemcitabine 2003
Folfirinox versus gemcitabine 2003
vdimartino
 
Maladies génétiques du foie
Maladies génétiques du foieMaladies génétiques du foie
Maladies génétiques du foie
vdimartino
 
Haa journées des 2012
Haa journées des 2012Haa journées des 2012
Haa journées des 2012
vdimartino
 
Avancees de la connaissance des maladies metaboliques du
Avancees de la connaissance des maladies metaboliques duAvancees de la connaissance des maladies metaboliques du
Avancees de la connaissance des maladies metaboliques du
vdimartino
 
Hémochromatose aasld 2008
Hémochromatose aasld 2008Hémochromatose aasld 2008
Hémochromatose aasld 2008
vdimartino
 

Plus de vdimartino (18)

Nutrition et cirrhose c chaignat
Nutrition et cirrhose c chaignatNutrition et cirrhose c chaignat
Nutrition et cirrhose c chaignat
 
Memoire mika des pc
Memoire mika des pcMemoire mika des pc
Memoire mika des pc
 
Mémoire f rostain ampullome
Mémoire f rostain ampullomeMémoire f rostain ampullome
Mémoire f rostain ampullome
 
Mémoire cip f kayal
Mémoire cip f kayalMémoire cip f kayal
Mémoire cip f kayal
 
Mémoire b avisse
Mémoire b avisseMémoire b avisse
Mémoire b avisse
 
K le malicot méthodologie 13 10-12
K le malicot méthodologie 13 10-12K le malicot méthodologie 13 10-12
K le malicot méthodologie 13 10-12
 
Adk oeso fmc
Adk oeso fmcAdk oeso fmc
Adk oeso fmc
 
l bedenne méthodo essais
l bedenne méthodo essaisl bedenne méthodo essais
l bedenne méthodo essais
 
evaluation et influence de la graisse viscérale boris guiu
evaluation et influence de la graisse viscérale boris guiuevaluation et influence de la graisse viscérale boris guiu
evaluation et influence de la graisse viscérale boris guiu
 
Tofacitinib rch des 13 10-12
Tofacitinib rch des 13 10-12Tofacitinib rch des 13 10-12
Tofacitinib rch des 13 10-12
 
Ppt long term risk of recurrent peptic ulcer bleeding in patients with liver ...
Ppt long term risk of recurrent peptic ulcer bleeding in patients with liver ...Ppt long term risk of recurrent peptic ulcer bleeding in patients with liver ...
Ppt long term risk of recurrent peptic ulcer bleeding in patients with liver ...
 
Nécrosectomie 13 10-12 houria
Nécrosectomie 13 10-12 houriaNécrosectomie 13 10-12 houria
Nécrosectomie 13 10-12 houria
 
Folfirinox versus gemcitabine 2003
Folfirinox versus gemcitabine 2003Folfirinox versus gemcitabine 2003
Folfirinox versus gemcitabine 2003
 
Lésions pancréatiques hri
 Lésions pancréatiques hri Lésions pancréatiques hri
Lésions pancréatiques hri
 
Maladies génétiques du foie
Maladies génétiques du foieMaladies génétiques du foie
Maladies génétiques du foie
 
Haa journées des 2012
Haa journées des 2012Haa journées des 2012
Haa journées des 2012
 
Avancees de la connaissance des maladies metaboliques du
Avancees de la connaissance des maladies metaboliques duAvancees de la connaissance des maladies metaboliques du
Avancees de la connaissance des maladies metaboliques du
 
Hémochromatose aasld 2008
Hémochromatose aasld 2008Hémochromatose aasld 2008
Hémochromatose aasld 2008
 

Obésité et cancer v filipe

  • 1. OBESITE ET CANCER FILIPE VIRGINIE CHU NANCY DES DIJON 12 OCTOBRE 2012
  • 2. DEFINITION OBESITE • Accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle qui peut nuire à la santé • IMC (indice masse corporelle): P / T2 • IMC ≥ 25 : surpoids • IMC ≥ 30: obésité • Obésité abdominale : tour de taille Sup 102 cm (hommes)/ 88 cm (femmes)
  • 3. 1.EPIDEMIOLOGIE • Prévalence x 2 depuis 1980 • Dans le monde : • 50 millions obeses 1/6 adultes • 5 ème FDR de décès • En France : 15% des adultes , 20 % dans ¼ Nord Est • 72 000 nouveaux cas de cancer/an en Europe attribués au surpoids OMS.Aide mémoire 311 Hillon P, Hamza S. Hepato Gastro 2012
  • 5. PHYSIOPATHOLOGIE • GENETIQUE :Mutation – Récepteur leptine – Leptine – MC4R (le plus fréquent: 1 à 3 % en Europe et USA)
  • 7. PHYSIOPATHOLOGIE Tissu adipeux blanc Tissu adipeux brun Organe de stockage Dépense énergétique Énergie Activité thermogénique Mobilisation /jeune Déficient chez obèses ? Tissu endocrine
  • 8. Carruthers et al. Cardiovascular Diabetology 2008
  • 9. PHYSIOPATHOLOGIE • Inflammation chronique bas grade → Fibrose tissulaire → Diminution plasticité et stockage AG → AG / autres compartiments (muscle, foie, epicarde..) → Insulinoresistance EASO.Obesity facts 2010
  • 10. Définition du syndrome métabolique (OMS) Diabète (glycémie à jeun 7 mmol/l (1,26 g/l) à 2 reprises, ou intolérance au glucose ou HOMA (glycémie à jeun x insulinémie à jeun / 22,5) évocateur d’une insulino-résistance et Au moins 2 des critères suivants : -Rapport taille / hanche > 0,90 chez l’homme (> 0,85 chez la femme) -Triglycéridémie 1,5O g/l ou HDL cholestérolémie < 0,35 g/l chez l’homme (< 0,39 g/l chez la femme) -Albuminurie > 20 μg / mn -Tension artérielle > 140/90 mmHg
  • 11. Quillot D. FMC post U 2011
  • 12. 3 .OBESITE FDR DE CANCER HOMMES Renehan AG et al. Lancet 2008
  • 13. 3 .OBESITE FDR DE CANCER FEMMES Renehan AG et al. Lancet 2008
  • 14. OBESITE/NASH et CANCER . ● Non-alcoholic steatohepatitis ou NASH ● NAFLD / non alcoolic fatty liver disease (NASH + steatose) ● Dépôts graisseux, un certain degré de lésions hépato-cellulaires et d´inflammation, avec ou sans fibrose hépatique ●Prévalence NAFLD : entre 20 et 30% (monde occidental) ●Prévalence NASH entre 2 et 3% Preiss D, N.ClinSci 2008
  • 15. OBESITE/NASH et CANCER ●Obèses 65 à 75% de stéatose hépatique (85 à 95% en cas d´obésité morbide) ●15 à 20 % de NASH ● Risque d´évolution vers une cirrhose est estimé à 12% en 8 ans ● Risque de CHC connu, non chiffré ●> 50% NASH avec diabète de type 2 et environ 80% une dyslipidémie Preiss D, N.ClinSci 2008
  • 16. 4.OBESITE/ CANCER PRONOSTIC • CCR non métastatique • Obésité pré diagnostique = facteur de mauvais pronostic • Augmentation mortalité globale ( RR, 1.30; 95% CI, 1.06 to 1.58), • Augmentation mortalité due au CCR (RR, 1.35; 95% CI, 1.01 to 1.80), • Augmentation mortalité spécifique de MCV (RR, 1.68; 95% CI, 1.07 to 2.65) • Pas de prise en compte des doses de chimiothérapie Campbell PT et al. J Clin Oncol.2012
  • 17. OBESITE CANCER PRONOSTIC • Réduction pondérale par chirurgie bariatrique : - Réduction de mortalité globale, et par accident CV - Réduction de 40% la mortalité par cancer dans les 10 années suivantes Sjöström et al.N Eng J Med2007
  • 18. OBESITE CANCER PRONOSTIC Sjöström et al.N Eng J Med2007
  • 19. 5.OBESITE ET CHIMIOTHERAPIE • Supposition : pharmacocinétique altérée chez obèses • Doses de chimiothérapie = calculée/ surface corporelle • Surface corporelle Dubois = 0.007184 * Taille(cm)0.725 * Poids(kg)0.425 • Surface corporelle (Gehan et George) = 0.0235 * Taille(cm)0.42246 * Poids(kg)0.51456 •   Surface corporelle (Mosteller) = (Taille(cm)*poids(kg)/3600)0.5
  • 20. OBESITE ET CHIMIOTHERAPIE • Faut il diminuer les doses en cas d’obésité ?
  • 21. OBESITE ET CHIMIOTHERAPIE Faut il diminuer les doses en cas d’obésité ? Chambers P et al. Ann Oncol 2012 FOCUS FOCUS 2 COIN n=2075 n=416 n=2365 Surpoids (35%) Surpoids (36%) Surpoids (38%) Obésité (17%) Obésité (18%) Obésité (19%) Réduction de doses : Réduction de doses : Réduction de doses : 32% obèses /4% 60% des obèses/12% 70% des obèses/3% poids N (p<0.001) poids N (p<0.001) poids N (p<0.001) Patients obèses sans Patients obèses sans Patients obèses sans réduction : pas plus réduction : pas plus réduction : pas plus d’effets secondaires d’effets secondaires d’effets secondaires (p=0.94) (p=0.22) (p=0.15)
  • 22. OBESITE ET CHIMIOTHERAPIE • Taux de survie globale à 2 ans : tendance à survie globale + longue si dose pleine (NS) • Taux de survie et sans progression à 1 an Significativement > patients obèses avec pleine dose Chambers P, et al. Ann Oncol 2012
  • 23.
  • 24. OBESITE et CHIMIOTHERAPIE Modification des pratiques • Réduction des doses de chimiothérapie chez obèses = non justifiée • Seuil 2 m2  arbitraire • Pas diminution EI • Diminution survie sans progression et globale possible Legoux JL. ASCO 2012 Bachet JB.Revue de presse de cancérologie 2012 Chambers P et al. Ann Oncol 2012
  • 25. OBESITE ET ANTI VEGF • Hypothèse : facteurs pro angiogènes sécrétés par la graisse viscerale : antagonisation des anti VEGF • Surface de graisse viscérale : biomarqueur prédictif indépendant d 'inefficacité après première ligne de traitement par bevacizumab dans CCR métastatique Guiu B et al.Gut2010
  • 27. OBESITE /CANCER ET ACTIVITE PHYSIQUE • Réduction du risque de cancer • Amélioration du pronostic • Réduction risque de récidive /patients avec chirurgie curative de CCR Hu FB et al. N Engl J Med 2004
  • 28. 6.PREVENTION ET LUTTE CONTRE OBESITE REGLES HYGIENO-DIETETIQUES ++ • Limiter apport en graisses et sucre • Favoriser consommation de fruits, légumes, céréales complètes • Activité physique régulière
  • 29. PREVENTION ET LUTTE CONTRE OBESITE • Engagement politique • OMS .Plan action 2008-2013: strategie mondiale de lutte contre les maladies non transmissibles • Rôle industries agro alimentaires ++
  • 30. EN RESUME • Obésité : incidence croissante • Physiopathologie : éléments commun obésité/cancer, insulinoresistance • FDR de cancers notamment digestifs • Facteur de mauvais pronostic (survie) • Graisse viscérale et échec anti VEGF • Réduction de doses chimiothérapie non justifiée • Importance de prévention et lutte/obésité