SlideShare une entreprise Scribd logo
94 I 19 MAI 2010 I WWW.LEXPRESS.FR
SOCIÉTÉ
I N T E R N E T
Le grand méchant Facebook
Enpleinepolémiquesurlesapérosgéants,faut-ildiaboliserlesitedontl’influence
necesse de s’étendre chez les jeunes ? Profil d’un réseau qui n’a pas que des amis.
J
usqu’ici, le phéno-
mènemi-happening,
mi-festif amusait. De
Rennes à Brest, de
Caen à Montpellier,
les « apéros géants » dépla-
cent au fil des semaines des
milliers d’internautes, sé-
duits par ces mobilisations
spontanéesetplutôtbonen-
fant. Mais avec le décès, à
Nantes,d’unjeunede21ans,
le13maidernier,lenouveau
rite branché a pris une tour-
nure politique. Le ministre
de l’Intérieur, Brice Horte-
feux,annonceune«réunion
de travail » afin de « préci-
ser les mesures permettant
de faire face à ce type d’évé-
nements spontanés ». Et la
préfecture de Paris est déjà
sur les dents en prévision de
l’apéritif annoncé le 23 mai
sur le Champ-de-Mars, à Pa-
ris, auquel 14 000 partici-
pants se sont déjà inscrits.
Derrière cette frénésie
d’apéros, il y a Facebook. In-
connu il y a encore quatre
ans, ce réseau social reven-
dique aujourd’hui 400 mil-
lions de membres dans le
mondeetfaitunmalheuren
France, avec 15 millions
d’utilisateurs. Un géant du
Web peu porté sur la com-
munication médiatique,
mais très affûté côté busi-
ness – son chiffre d’affaires
pourrait atteindre 1 milliard
de dollars en 2010. Plate-
forme gigantesque où cha-
cunpeutouvrirgratuitement
unprofiletinteragiravecses
amis, collègues ou parents,
Facebook est devenu un lieu
d’expression et de partage
quasiincontournable.«C’est
le premier site sur lequel
je me connecte quand j’al-
lume mon ordinateur, dit
Pauline, une étudiante qui a
trinqué avec ses voisins lors
de l’événement rennais. Le
fait que cet apéro soit né sur
Facebook montre que l’im-
pactduréseauesténorme.»
Avec sa force de frappe, ce
tam-tam virtuel peut trans-
former une simple idée de
findesoiréeenuneravepar-
tie sans sono. « Facebook a
fait tomber les barrières en
termes d’échelle, relève Ra-
phaël Labbé, fondateur du
site ulike.net. Il est mainte-
nant très simple de mobili-
ser10 000personnes,quece
soitpoursoutenirunecause
ou pour se soûler. »
Le réseau à la mode chez
les ados est en effet capa-
ble du meilleur comme du
pire. Le pire, ce sont ces
groupes qui font l’apologie
de l’antisémitisme ou de la
violence ; ces rumeurs, qui
échauffent les esprits – mi-
mai, des lycéens sont des-
cendus dans la rue pour
protester contre une pré-
tendue réduction de moitié
des vacances d’été ; et le cy-
ber-harcèlement, devenu
monnaie courante chez les
jeunes. « Il y a toujours eu
des têtes de Turc dans les
cours de récréation, note
Véronique Fima, présidente
de l’association Action In-
nocence. Mais, jadis, quand
les élèves rentraient chez
eux, ils étaient tranquilles.
Maintenant, les règlements
de comptes continuent sur
Internet. » Par son fonc-
tionnement même – incita-
tion à l’actualisation des
« statuts » et à l’accumu-
lation de contacts – le site
appelle également au dé-
voilement. Pour la jeune
génération, biberonnée à
la télé-réalité, mettre ses
photos à disposition de
500 « amis » n’est pas consi-
déré comme un problème.
Les plus âgés, eux, peuvent
être tentés d’exposer anec-
dotes personnelles, préfé-
rences sexuelles ou états
TAM-TAM Avec 15 millions d’utilisateurs, Facebook peut mobiliser spontanément 10 000 personnes.
LE RÉSEAU
À LA MODE
EST CAPABLE
DU MEILLEUR
COMME DU PIRE
D.BEREHULAK/GETTYIMAGES/AFP
WWW.LEXPRESS.FR I19 MAI 2010 I 95
d’âme professionnels. Sans
toujours mesurer la portée
deleursconfidences.Unlieu-
tenant de police a ainsi fait
l’objet d’une enquête admi-
nistrative pour avoir quali-
fié de « tyrannique » une de
ses supérieures sur sa page
Facebook… « Il y a des gens
qui sautaient au plafond au
moment du débat sur le fi-
chierEdvige,alorsqu’ilsfour-
nissent eux-mêmes des in-
fos sensibles sur les réseaux
sociaux ! » s’exclame Alex
Türk, le président de la Cnil
(Commission nationale de
l’informatique et des liber-
tés), qui se bat pour que Fa-
cebook protège davantage
les données personnelles de
ses utilisateurs et n’en fasse
pas un usage commercial.
Pas évident, lorsque l’on sait
que le droit américain, dont
relèvelesite,auneapproche
de la vie privée différente
decelledudroiteuropéenet
que Mark Zuckerberg, son
créateur, considère qu’il
s’agit là d’un concept rin-
gard… Comme pour enfon-
cer le clou, le réseau a ré-
cemment essuyé une faille
de sécurité qui a donné ac-
cès aux discussions privées
de ses membres !
Un formidable vecteur
de sociabilité
Il ne faudrait pas pour au-
tant jeter Facebook avec
l’eau du Net. « Au regard du
nombre d’inscrits, la quan-
tité de faits singuliers reste
dans la norme de ce qui ar-
rive dans la vraie vie so-
ciale », note Dominique
Cardon, sociologue au labo-
ratoire des usages d’Orange
Labs. Le site est un formi-
dable vecteur de sociabilité
qui « permet de garder en
mémoire des personnes et
desviesqu’onoublieraitsans
cela », relève-t-il aussi. La
plate-formesertdecaissede
résonanceàdescombatsas-
sociatifsethumanitaires,dé-
veloppe la créativité, fédère
les passionnés. Elle fait éga-
lement office de relais d’in-
formation et d’agence pour
l’emploi. « C’est grâce à ce
site que j’ai appris la mort
de Michael Jackson et que
j’ai su qu’un poste était dis-
ponible dans une entre-
prise»,sesouvientCaroline,
une trentenaire parisienne.
Et puis, il y a du « doudou »
dans Facebook. « Quand on
a 500 amis, on trouve tou-
jours quelqu’un qui pense à
vous, même un peu, analyse
le psychanalyste Serge Tis-
seron (Virtuel, mon amour,
Albin Michel). C’est une ma-
nière de se rassurer. » Pour
les ados mal dans leur peau,
la plate-forme peut aussi
constituer un moyen de
« sortir d’un milieu étouf-
fant, renchérit le sociologue
Stéphane Hugon. Ces ré-
seaux permettent de re-
construire une relation so-
ciale sans le corps, sans se
voiretsansêtrejugé».Avant
de diaboliser Facebook,
mieux vaudrait donc
d’abord informer les utili-
sateurssurlanature,lefonc-
tionnement et les risques de
ceréseaupluscomplexequ’il
n’en a l’air. Un « Code de la
route du Web » qui reste
encore à inventer.
● NATACHA CZERWINSKI
Voir aussi la chronique de David
Abiker en page 99.
FACEBOOK EST-IL DANGEREUX ? RÉAGISSEZ SUR WWW.LEXPRESS.FR
www.lecavalierbleu.com
Un amnésique
n’a aucun
souvenir(page 282)
Pour démêler le vrai du faux
et s’amuser en vacances,
en famille ou entre amis
Téléchargez
la version
numérique
sur Relay.com
AgenceRiveGauche

Contenu connexe

Tendances

Monde selon Zuckerberg
Monde selon ZuckerbergMonde selon Zuckerberg
Monde selon Zuckerberg
olivier
 
Les femmes déterminées à gagner la parité - Le supplément des Echos START du ...
Les femmes déterminées à gagner la parité - Le supplément des Echos START du ...Les femmes déterminées à gagner la parité - Le supplément des Echos START du ...
Les femmes déterminées à gagner la parité - Le supplément des Echos START du ...
Julia Lemarchand
 
Livre blanc information reseaux sociaux et innovation - michel demari
Livre blanc   information reseaux sociaux et innovation - michel demariLivre blanc   information reseaux sociaux et innovation - michel demari
Livre blanc information reseaux sociaux et innovation - michel demari
Alban Jarry
 
Réseaux sociaux France-Allemagne
Réseaux sociaux France-AllemagneRéseaux sociaux France-Allemagne
Réseaux sociaux France-Allemagne
Agence Elan
 
Info, intox : comment faire le tri avec les élèves ?
Info, intox : comment faire le tri avec les élèves ?Info, intox : comment faire le tri avec les élèves ?
Info, intox : comment faire le tri avec les élèves ?
KDerraze
 
Podcast cult-num-1-2-3
Podcast cult-num-1-2-3Podcast cult-num-1-2-3
Podcast cult-num-1-2-3
olivier
 
Les gens meurent aussi sur Facebook
Les gens meurent aussi sur FacebookLes gens meurent aussi sur Facebook
Les gens meurent aussi sur FacebookJacques A. Bouchard
 
Les Fake News, nouveau visage de la desinformation
Les Fake News, nouveau visage de la desinformationLes Fake News, nouveau visage de la desinformation
Les Fake News, nouveau visage de la desinformation
wallace04
 

Tendances (8)

Monde selon Zuckerberg
Monde selon ZuckerbergMonde selon Zuckerberg
Monde selon Zuckerberg
 
Les femmes déterminées à gagner la parité - Le supplément des Echos START du ...
Les femmes déterminées à gagner la parité - Le supplément des Echos START du ...Les femmes déterminées à gagner la parité - Le supplément des Echos START du ...
Les femmes déterminées à gagner la parité - Le supplément des Echos START du ...
 
Livre blanc information reseaux sociaux et innovation - michel demari
Livre blanc   information reseaux sociaux et innovation - michel demariLivre blanc   information reseaux sociaux et innovation - michel demari
Livre blanc information reseaux sociaux et innovation - michel demari
 
Réseaux sociaux France-Allemagne
Réseaux sociaux France-AllemagneRéseaux sociaux France-Allemagne
Réseaux sociaux France-Allemagne
 
Info, intox : comment faire le tri avec les élèves ?
Info, intox : comment faire le tri avec les élèves ?Info, intox : comment faire le tri avec les élèves ?
Info, intox : comment faire le tri avec les élèves ?
 
Podcast cult-num-1-2-3
Podcast cult-num-1-2-3Podcast cult-num-1-2-3
Podcast cult-num-1-2-3
 
Les gens meurent aussi sur Facebook
Les gens meurent aussi sur FacebookLes gens meurent aussi sur Facebook
Les gens meurent aussi sur Facebook
 
Les Fake News, nouveau visage de la desinformation
Les Fake News, nouveau visage de la desinformationLes Fake News, nouveau visage de la desinformation
Les Fake News, nouveau visage de la desinformation
 

En vedette

09 11-13 vers l'instauration d'un «droit à l'oubli» numérique
09 11-13 vers l'instauration d'un «droit à l'oubli» numérique09 11-13 vers l'instauration d'un «droit à l'oubli» numérique
09 11-13 vers l'instauration d'un «droit à l'oubli» numérique
Raphael Labbé
 
Interview à propos du Social Reader de Facebook
Interview à propos du Social Reader de FacebookInterview à propos du Social Reader de Facebook
Interview à propos du Social Reader de Facebook
Raphael Labbé
 
13 06-25 l'info prend de la hauteur drone
13 06-25 l'info prend de la hauteur drone13 06-25 l'info prend de la hauteur drone
13 06-25 l'info prend de la hauteur droneRaphael Labbé
 
"Les geeks se débranchent" Interviews Figaro
"Les geeks se débranchent" Interviews Figaro"Les geeks se débranchent" Interviews Figaro
"Les geeks se débranchent" Interviews Figaro
Raphael Labbé
 
Le media for equity une autre voie
Le media for equity une autre voieLe media for equity une autre voie
Le media for equity une autre voie
Raphael Labbé
 
Quel avenir pour le media for equity en france
Quel avenir pour le media for equity en franceQuel avenir pour le media for equity en france
Quel avenir pour le media for equity en france
Raphael Labbé
 
Glasscamp : le 1er hackhaton européen pour les Google Glass
Glasscamp : le 1er hackhaton européen pour les Google GlassGlasscamp : le 1er hackhaton européen pour les Google Glass
Glasscamp : le 1er hackhaton européen pour les Google Glass
Raphael Labbé
 

En vedette (7)

09 11-13 vers l'instauration d'un «droit à l'oubli» numérique
09 11-13 vers l'instauration d'un «droit à l'oubli» numérique09 11-13 vers l'instauration d'un «droit à l'oubli» numérique
09 11-13 vers l'instauration d'un «droit à l'oubli» numérique
 
Interview à propos du Social Reader de Facebook
Interview à propos du Social Reader de FacebookInterview à propos du Social Reader de Facebook
Interview à propos du Social Reader de Facebook
 
13 06-25 l'info prend de la hauteur drone
13 06-25 l'info prend de la hauteur drone13 06-25 l'info prend de la hauteur drone
13 06-25 l'info prend de la hauteur drone
 
"Les geeks se débranchent" Interviews Figaro
"Les geeks se débranchent" Interviews Figaro"Les geeks se débranchent" Interviews Figaro
"Les geeks se débranchent" Interviews Figaro
 
Le media for equity une autre voie
Le media for equity une autre voieLe media for equity une autre voie
Le media for equity une autre voie
 
Quel avenir pour le media for equity en france
Quel avenir pour le media for equity en franceQuel avenir pour le media for equity en france
Quel avenir pour le media for equity en france
 
Glasscamp : le 1er hackhaton européen pour les Google Glass
Glasscamp : le 1er hackhaton européen pour les Google GlassGlasscamp : le 1er hackhaton européen pour les Google Glass
Glasscamp : le 1er hackhaton européen pour les Google Glass
 

Similaire à "Le grand méchant facebook" Interview L'Express

Le Courrier Tournai (L'avenir) - Dimanche, ils se mobilisent pour Brayan grâc...
Le Courrier Tournai (L'avenir) - Dimanche, ils se mobilisent pour Brayan grâc...Le Courrier Tournai (L'avenir) - Dimanche, ils se mobilisent pour Brayan grâc...
Le Courrier Tournai (L'avenir) - Dimanche, ils se mobilisent pour Brayan grâc...
Fred Colantonio
 
Former l’honnête homme 2.0, citoyen numérique
Former l’honnête homme 2.0, citoyen numériqueFormer l’honnête homme 2.0, citoyen numérique
Former l’honnête homme 2.0, citoyen numérique
Michel Guillou
 
Essai catherine caisse - rep2400
Essai   catherine caisse - rep2400Essai   catherine caisse - rep2400
Essai catherine caisse - rep2400
catherinecaisse
 
De l’amateur au praticien transmédiatique curieux ou 5 bonnes raisons d’en fi...
De l’amateur au praticien transmédiatique curieux ou 5 bonnes raisons d’en fi...De l’amateur au praticien transmédiatique curieux ou 5 bonnes raisons d’en fi...
De l’amateur au praticien transmédiatique curieux ou 5 bonnes raisons d’en fi...
Laurence Allard
 
Comment les réseaux sociaux transforment la relation maire-citoyen
Comment les réseaux sociaux transforment la relation maire-citoyenComment les réseaux sociaux transforment la relation maire-citoyen
Comment les réseaux sociaux transforment la relation maire-citoyen
Franck Confino
 
Synthèse jeunes et internet 2010 (Fréquence Ecoles)
Synthèse jeunes et internet 2010 (Fréquence Ecoles)Synthèse jeunes et internet 2010 (Fréquence Ecoles)
Synthèse jeunes et internet 2010 (Fréquence Ecoles)
CoRAIA
 
Le web est-il sexiste ?
Le web est-il sexiste ?Le web est-il sexiste ?
Le web est-il sexiste ?
webschooltours
 
La veille de nekid du 05.05.11 le mass mingling
La veille de nekid du 05.05.11   le mass minglingLa veille de nekid du 05.05.11   le mass mingling
La veille de nekid du 05.05.11 le mass minglingNé Kid
 
Sujet
SujetSujet
Les réseaux sociaux, un moyen bénéfique ou un outil Maléfique - Par Dr...
Les réseaux sociaux,  un moyen  bénéfique ou  un outil Maléfique - Par Dr...Les réseaux sociaux,  un moyen  bénéfique ou  un outil Maléfique - Par Dr...
Les réseaux sociaux, un moyen bénéfique ou un outil Maléfique - Par Dr...Ali KAHLANE
 
Veille economie numerique 060611
Veille economie numerique 060611 Veille economie numerique 060611
Veille economie numerique 060611
Agence Elan
 
Livre blanc information reseaux sociaux et innovation - dimitri hommel vikt...
Livre blanc   information reseaux sociaux et innovation - dimitri hommel vikt...Livre blanc   information reseaux sociaux et innovation - dimitri hommel vikt...
Livre blanc information reseaux sociaux et innovation - dimitri hommel vikt...
Alban Jarry
 
La veille de Red Guy du 25.06.14 - Mon ami Facebook
La veille de Red Guy du 25.06.14 - Mon ami FacebookLa veille de Red Guy du 25.06.14 - Mon ami Facebook
La veille de Red Guy du 25.06.14 - Mon ami FacebookRed Guy
 
La lettre de l'UNI, le fer de lance de l'opposition // Août 2019
La lettre de l'UNI, le fer de lance de l'opposition // Août 2019La lettre de l'UNI, le fer de lance de l'opposition // Août 2019
La lettre de l'UNI, le fer de lance de l'opposition // Août 2019
UNI
 
REP 2400 Essai personnel Anne-Marie Mongeon
REP 2400 Essai personnel Anne-Marie MongeonREP 2400 Essai personnel Anne-Marie Mongeon
REP 2400 Essai personnel Anne-Marie Mongeonanniamaria
 
Conférence aux parents de l'Académie Saint-Louis
Conférence aux parents de l'Académie Saint-LouisConférence aux parents de l'Académie Saint-Louis
Conférence aux parents de l'Académie Saint-Louis
Mario tout de go Inc.
 
Créativité des publics à l’heure digitale : Pluralites VS dualismes…L’ambival...
Créativité des publics à l’heure digitale : Pluralites VS dualismes…L’ambival...Créativité des publics à l’heure digitale : Pluralites VS dualismes…L’ambival...
Créativité des publics à l’heure digitale : Pluralites VS dualismes…L’ambival...
Laurence Allard
 
De quelques pratiques numériques des jeunes et de leurs enjeux slideshare
De quelques pratiques numériques des jeunes et de leurs enjeux   slideshareDe quelques pratiques numériques des jeunes et de leurs enjeux   slideshare
De quelques pratiques numériques des jeunes et de leurs enjeux slideshare
MarielleStines
 

Similaire à "Le grand méchant facebook" Interview L'Express (20)

Le Courrier Tournai (L'avenir) - Dimanche, ils se mobilisent pour Brayan grâc...
Le Courrier Tournai (L'avenir) - Dimanche, ils se mobilisent pour Brayan grâc...Le Courrier Tournai (L'avenir) - Dimanche, ils se mobilisent pour Brayan grâc...
Le Courrier Tournai (L'avenir) - Dimanche, ils se mobilisent pour Brayan grâc...
 
Former l’honnête homme 2.0, citoyen numérique
Former l’honnête homme 2.0, citoyen numériqueFormer l’honnête homme 2.0, citoyen numérique
Former l’honnête homme 2.0, citoyen numérique
 
Essai catherine caisse - rep2400
Essai   catherine caisse - rep2400Essai   catherine caisse - rep2400
Essai catherine caisse - rep2400
 
De l’amateur au praticien transmédiatique curieux ou 5 bonnes raisons d’en fi...
De l’amateur au praticien transmédiatique curieux ou 5 bonnes raisons d’en fi...De l’amateur au praticien transmédiatique curieux ou 5 bonnes raisons d’en fi...
De l’amateur au praticien transmédiatique curieux ou 5 bonnes raisons d’en fi...
 
Comment les réseaux sociaux transforment la relation maire-citoyen
Comment les réseaux sociaux transforment la relation maire-citoyenComment les réseaux sociaux transforment la relation maire-citoyen
Comment les réseaux sociaux transforment la relation maire-citoyen
 
Rep2400 essai guillemette
Rep2400 essai guillemetteRep2400 essai guillemette
Rep2400 essai guillemette
 
Synthèse jeunes et internet 2010 (Fréquence Ecoles)
Synthèse jeunes et internet 2010 (Fréquence Ecoles)Synthèse jeunes et internet 2010 (Fréquence Ecoles)
Synthèse jeunes et internet 2010 (Fréquence Ecoles)
 
Le web est-il sexiste ?
Le web est-il sexiste ?Le web est-il sexiste ?
Le web est-il sexiste ?
 
La veille de nekid du 05.05.11 le mass mingling
La veille de nekid du 05.05.11   le mass minglingLa veille de nekid du 05.05.11   le mass mingling
La veille de nekid du 05.05.11 le mass mingling
 
Sujet
SujetSujet
Sujet
 
Les réseaux sociaux, un moyen bénéfique ou un outil Maléfique - Par Dr...
Les réseaux sociaux,  un moyen  bénéfique ou  un outil Maléfique - Par Dr...Les réseaux sociaux,  un moyen  bénéfique ou  un outil Maléfique - Par Dr...
Les réseaux sociaux, un moyen bénéfique ou un outil Maléfique - Par Dr...
 
Veille economie numerique 060611
Veille economie numerique 060611 Veille economie numerique 060611
Veille economie numerique 060611
 
Livre blanc information reseaux sociaux et innovation - dimitri hommel vikt...
Livre blanc   information reseaux sociaux et innovation - dimitri hommel vikt...Livre blanc   information reseaux sociaux et innovation - dimitri hommel vikt...
Livre blanc information reseaux sociaux et innovation - dimitri hommel vikt...
 
La veille de Red Guy du 25.06.14 - Mon ami Facebook
La veille de Red Guy du 25.06.14 - Mon ami FacebookLa veille de Red Guy du 25.06.14 - Mon ami Facebook
La veille de Red Guy du 25.06.14 - Mon ami Facebook
 
La lettre de l'UNI, le fer de lance de l'opposition // Août 2019
La lettre de l'UNI, le fer de lance de l'opposition // Août 2019La lettre de l'UNI, le fer de lance de l'opposition // Août 2019
La lettre de l'UNI, le fer de lance de l'opposition // Août 2019
 
REP 2400 Essai personnel Anne-Marie Mongeon
REP 2400 Essai personnel Anne-Marie MongeonREP 2400 Essai personnel Anne-Marie Mongeon
REP 2400 Essai personnel Anne-Marie Mongeon
 
Conférence aux parents de l'Académie Saint-Louis
Conférence aux parents de l'Académie Saint-LouisConférence aux parents de l'Académie Saint-Louis
Conférence aux parents de l'Académie Saint-Louis
 
Créativité des publics à l’heure digitale : Pluralites VS dualismes…L’ambival...
Créativité des publics à l’heure digitale : Pluralites VS dualismes…L’ambival...Créativité des publics à l’heure digitale : Pluralites VS dualismes…L’ambival...
Créativité des publics à l’heure digitale : Pluralites VS dualismes…L’ambival...
 
La Rochelle
La RochelleLa Rochelle
La Rochelle
 
De quelques pratiques numériques des jeunes et de leurs enjeux slideshare
De quelques pratiques numériques des jeunes et de leurs enjeux   slideshareDe quelques pratiques numériques des jeunes et de leurs enjeux   slideshare
De quelques pratiques numériques des jeunes et de leurs enjeux slideshare
 

Plus de Raphael Labbé

Article Stratégies - Etude de cas Schneider Electric
Article Stratégies - Etude de cas Schneider ElectricArticle Stratégies - Etude de cas Schneider Electric
Article Stratégies - Etude de cas Schneider ElectricRaphael Labbé
 
Raphael Labbé rejoint L'Express Ventures en qualité de Partner
Raphael Labbé rejoint L'Express Ventures en qualité de PartnerRaphael Labbé rejoint L'Express Ventures en qualité de Partner
Raphael Labbé rejoint L'Express Ventures en qualité de Partner
Raphael Labbé
 
Annonce Départ Raphaël Labbé - Satellinet du 24 février 2014
Annonce Départ Raphaël Labbé - Satellinet du 24 février 2014Annonce Départ Raphaël Labbé - Satellinet du 24 février 2014
Annonce Départ Raphaël Labbé - Satellinet du 24 février 2014Raphael Labbé
 
Baromètre 2013 des directeurs de l'innovation par Actone & Hec
Baromètre 2013 des directeurs de l'innovation par Actone & Hec Baromètre 2013 des directeurs de l'innovation par Actone & Hec
Baromètre 2013 des directeurs de l'innovation par Actone & Hec
Raphael Labbé
 
13 10-22 Interview dans Press News bilan innovation
13 10-22 Interview dans Press News bilan innovation13 10-22 Interview dans Press News bilan innovation
13 10-22 Interview dans Press News bilan innovationRaphael Labbé
 
L'innovation ... comment ça marche ?
L'innovation ... comment ça marche ?L'innovation ... comment ça marche ?
L'innovation ... comment ça marche ?
Raphael Labbé
 
Drone it - retour d'expériences
Drone it - retour d'expériencesDrone it - retour d'expériences
Drone it - retour d'expériences
Raphael Labbé
 
Présentation SMX Paris 2013 : Comment développer une vraie stratégie de conte...
Présentation SMX Paris 2013 : Comment développer une vraie stratégie de conte...Présentation SMX Paris 2013 : Comment développer une vraie stratégie de conte...
Présentation SMX Paris 2013 : Comment développer une vraie stratégie de conte...
Raphael Labbé
 
Les gagnants du 1er Grand Prix littéraire du web
Les gagnants du 1er Grand Prix littéraire du webLes gagnants du 1er Grand Prix littéraire du web
Les gagnants du 1er Grand Prix littéraire du web
Raphael Labbé
 
Séléction du 1er Grand Prix Littéraire du Web
Séléction du 1er Grand Prix Littéraire du WebSéléction du 1er Grand Prix Littéraire du Web
Séléction du 1er Grand Prix Littéraire du Web
Raphael Labbé
 
La Culture En Numérique
La Culture En  NumériqueLa Culture En  Numérique
La Culture En Numérique
Raphael Labbé
 
Virtual Identity 1.0 by Leafar
Virtual Identity 1.0 by LeafarVirtual Identity 1.0 by Leafar
Virtual Identity 1.0 by Leafar
Raphael Labbé
 

Plus de Raphael Labbé (12)

Article Stratégies - Etude de cas Schneider Electric
Article Stratégies - Etude de cas Schneider ElectricArticle Stratégies - Etude de cas Schneider Electric
Article Stratégies - Etude de cas Schneider Electric
 
Raphael Labbé rejoint L'Express Ventures en qualité de Partner
Raphael Labbé rejoint L'Express Ventures en qualité de PartnerRaphael Labbé rejoint L'Express Ventures en qualité de Partner
Raphael Labbé rejoint L'Express Ventures en qualité de Partner
 
Annonce Départ Raphaël Labbé - Satellinet du 24 février 2014
Annonce Départ Raphaël Labbé - Satellinet du 24 février 2014Annonce Départ Raphaël Labbé - Satellinet du 24 février 2014
Annonce Départ Raphaël Labbé - Satellinet du 24 février 2014
 
Baromètre 2013 des directeurs de l'innovation par Actone & Hec
Baromètre 2013 des directeurs de l'innovation par Actone & Hec Baromètre 2013 des directeurs de l'innovation par Actone & Hec
Baromètre 2013 des directeurs de l'innovation par Actone & Hec
 
13 10-22 Interview dans Press News bilan innovation
13 10-22 Interview dans Press News bilan innovation13 10-22 Interview dans Press News bilan innovation
13 10-22 Interview dans Press News bilan innovation
 
L'innovation ... comment ça marche ?
L'innovation ... comment ça marche ?L'innovation ... comment ça marche ?
L'innovation ... comment ça marche ?
 
Drone it - retour d'expériences
Drone it - retour d'expériencesDrone it - retour d'expériences
Drone it - retour d'expériences
 
Présentation SMX Paris 2013 : Comment développer une vraie stratégie de conte...
Présentation SMX Paris 2013 : Comment développer une vraie stratégie de conte...Présentation SMX Paris 2013 : Comment développer une vraie stratégie de conte...
Présentation SMX Paris 2013 : Comment développer une vraie stratégie de conte...
 
Les gagnants du 1er Grand Prix littéraire du web
Les gagnants du 1er Grand Prix littéraire du webLes gagnants du 1er Grand Prix littéraire du web
Les gagnants du 1er Grand Prix littéraire du web
 
Séléction du 1er Grand Prix Littéraire du Web
Séléction du 1er Grand Prix Littéraire du WebSéléction du 1er Grand Prix Littéraire du Web
Séléction du 1er Grand Prix Littéraire du Web
 
La Culture En Numérique
La Culture En  NumériqueLa Culture En  Numérique
La Culture En Numérique
 
Virtual Identity 1.0 by Leafar
Virtual Identity 1.0 by LeafarVirtual Identity 1.0 by Leafar
Virtual Identity 1.0 by Leafar
 

"Le grand méchant facebook" Interview L'Express

  • 1. 94 I 19 MAI 2010 I WWW.LEXPRESS.FR SOCIÉTÉ I N T E R N E T Le grand méchant Facebook Enpleinepolémiquesurlesapérosgéants,faut-ildiaboliserlesitedontl’influence necesse de s’étendre chez les jeunes ? Profil d’un réseau qui n’a pas que des amis. J usqu’ici, le phéno- mènemi-happening, mi-festif amusait. De Rennes à Brest, de Caen à Montpellier, les « apéros géants » dépla- cent au fil des semaines des milliers d’internautes, sé- duits par ces mobilisations spontanéesetplutôtbonen- fant. Mais avec le décès, à Nantes,d’unjeunede21ans, le13maidernier,lenouveau rite branché a pris une tour- nure politique. Le ministre de l’Intérieur, Brice Horte- feux,annonceune«réunion de travail » afin de « préci- ser les mesures permettant de faire face à ce type d’évé- nements spontanés ». Et la préfecture de Paris est déjà sur les dents en prévision de l’apéritif annoncé le 23 mai sur le Champ-de-Mars, à Pa- ris, auquel 14 000 partici- pants se sont déjà inscrits. Derrière cette frénésie d’apéros, il y a Facebook. In- connu il y a encore quatre ans, ce réseau social reven- dique aujourd’hui 400 mil- lions de membres dans le mondeetfaitunmalheuren France, avec 15 millions d’utilisateurs. Un géant du Web peu porté sur la com- munication médiatique, mais très affûté côté busi- ness – son chiffre d’affaires pourrait atteindre 1 milliard de dollars en 2010. Plate- forme gigantesque où cha- cunpeutouvrirgratuitement unprofiletinteragiravecses amis, collègues ou parents, Facebook est devenu un lieu d’expression et de partage quasiincontournable.«C’est le premier site sur lequel je me connecte quand j’al- lume mon ordinateur, dit Pauline, une étudiante qui a trinqué avec ses voisins lors de l’événement rennais. Le fait que cet apéro soit né sur Facebook montre que l’im- pactduréseauesténorme.» Avec sa force de frappe, ce tam-tam virtuel peut trans- former une simple idée de findesoiréeenuneravepar- tie sans sono. « Facebook a fait tomber les barrières en termes d’échelle, relève Ra- phaël Labbé, fondateur du site ulike.net. Il est mainte- nant très simple de mobili- ser10 000personnes,quece soitpoursoutenirunecause ou pour se soûler. » Le réseau à la mode chez les ados est en effet capa- ble du meilleur comme du pire. Le pire, ce sont ces groupes qui font l’apologie de l’antisémitisme ou de la violence ; ces rumeurs, qui échauffent les esprits – mi- mai, des lycéens sont des- cendus dans la rue pour protester contre une pré- tendue réduction de moitié des vacances d’été ; et le cy- ber-harcèlement, devenu monnaie courante chez les jeunes. « Il y a toujours eu des têtes de Turc dans les cours de récréation, note Véronique Fima, présidente de l’association Action In- nocence. Mais, jadis, quand les élèves rentraient chez eux, ils étaient tranquilles. Maintenant, les règlements de comptes continuent sur Internet. » Par son fonc- tionnement même – incita- tion à l’actualisation des « statuts » et à l’accumu- lation de contacts – le site appelle également au dé- voilement. Pour la jeune génération, biberonnée à la télé-réalité, mettre ses photos à disposition de 500 « amis » n’est pas consi- déré comme un problème. Les plus âgés, eux, peuvent être tentés d’exposer anec- dotes personnelles, préfé- rences sexuelles ou états TAM-TAM Avec 15 millions d’utilisateurs, Facebook peut mobiliser spontanément 10 000 personnes. LE RÉSEAU À LA MODE EST CAPABLE DU MEILLEUR COMME DU PIRE D.BEREHULAK/GETTYIMAGES/AFP
  • 2. WWW.LEXPRESS.FR I19 MAI 2010 I 95 d’âme professionnels. Sans toujours mesurer la portée deleursconfidences.Unlieu- tenant de police a ainsi fait l’objet d’une enquête admi- nistrative pour avoir quali- fié de « tyrannique » une de ses supérieures sur sa page Facebook… « Il y a des gens qui sautaient au plafond au moment du débat sur le fi- chierEdvige,alorsqu’ilsfour- nissent eux-mêmes des in- fos sensibles sur les réseaux sociaux ! » s’exclame Alex Türk, le président de la Cnil (Commission nationale de l’informatique et des liber- tés), qui se bat pour que Fa- cebook protège davantage les données personnelles de ses utilisateurs et n’en fasse pas un usage commercial. Pas évident, lorsque l’on sait que le droit américain, dont relèvelesite,auneapproche de la vie privée différente decelledudroiteuropéenet que Mark Zuckerberg, son créateur, considère qu’il s’agit là d’un concept rin- gard… Comme pour enfon- cer le clou, le réseau a ré- cemment essuyé une faille de sécurité qui a donné ac- cès aux discussions privées de ses membres ! Un formidable vecteur de sociabilité Il ne faudrait pas pour au- tant jeter Facebook avec l’eau du Net. « Au regard du nombre d’inscrits, la quan- tité de faits singuliers reste dans la norme de ce qui ar- rive dans la vraie vie so- ciale », note Dominique Cardon, sociologue au labo- ratoire des usages d’Orange Labs. Le site est un formi- dable vecteur de sociabilité qui « permet de garder en mémoire des personnes et desviesqu’onoublieraitsans cela », relève-t-il aussi. La plate-formesertdecaissede résonanceàdescombatsas- sociatifsethumanitaires,dé- veloppe la créativité, fédère les passionnés. Elle fait éga- lement office de relais d’in- formation et d’agence pour l’emploi. « C’est grâce à ce site que j’ai appris la mort de Michael Jackson et que j’ai su qu’un poste était dis- ponible dans une entre- prise»,sesouvientCaroline, une trentenaire parisienne. Et puis, il y a du « doudou » dans Facebook. « Quand on a 500 amis, on trouve tou- jours quelqu’un qui pense à vous, même un peu, analyse le psychanalyste Serge Tis- seron (Virtuel, mon amour, Albin Michel). C’est une ma- nière de se rassurer. » Pour les ados mal dans leur peau, la plate-forme peut aussi constituer un moyen de « sortir d’un milieu étouf- fant, renchérit le sociologue Stéphane Hugon. Ces ré- seaux permettent de re- construire une relation so- ciale sans le corps, sans se voiretsansêtrejugé».Avant de diaboliser Facebook, mieux vaudrait donc d’abord informer les utili- sateurssurlanature,lefonc- tionnement et les risques de ceréseaupluscomplexequ’il n’en a l’air. Un « Code de la route du Web » qui reste encore à inventer. ● NATACHA CZERWINSKI Voir aussi la chronique de David Abiker en page 99. FACEBOOK EST-IL DANGEREUX ? RÉAGISSEZ SUR WWW.LEXPRESS.FR www.lecavalierbleu.com Un amnésique n’a aucun souvenir(page 282) Pour démêler le vrai du faux et s’amuser en vacances, en famille ou entre amis Téléchargez la version numérique sur Relay.com AgenceRiveGauche