SlideShare une entreprise Scribd logo
CLES
                                                             Comprendre Les Enjeux Stratégiques
                                                                                                                      103
                                                             Note hebdomadaire d’analyse géopolitique
                                                             de l’ESC Grenoble.           4 avril 2013




La face obscure de la
mondialisation
Abus, menaces, perspectives…

                                     De "la mondialisation heureuse" (Alain Minc) à la "guerre économique
                                     mondiale" (Bernard Esambert), la perception de la nature de la
                                     mondialisation divise profondément. Ses contours et ses spécificités
                                     font l’objet d’études et de débats où chacun s’interroge sur son degré
                                     d’intégration spatiale, sur ses mécanismes de gouvernance, sur ses
                                     gagnants et ses perdants… Dans son dernier ouvrage paru aux PUF, le
                                     criminologue Xavier Raufer en vient aux faits, en analysant les impacts de
                                     la "réduction du monde" sur le crime organisé. Trop souvent décorrélée
                                     de son visage licite, la mondialisation criminelle transcende elle aussi
                                     les frontières tout en s’adaptant sans cesse aux impératifs du réel. Elle
       Par Jean-François             constitue une menace en pleine mutation qui investit toujours davantage
       Fiorina                       le champ de l’économie légale. Et dont de nombreux États, entreprises et
       Directeur adjoint             institutions s’accommodent quand ils ne sont pas directement complices
       de Grenoble Ecole
                                     de cette imbrication grandissante des espaces illégaux et légaux. Une clé
       de Management
       Directeur de l’ESC            de lecture indispensable pour la compréhension réelle, et globale, des
       Grenoble                      dynamiques mondiales contemporaines.


                                     Pour mémoire, le concept de mondialisation, lorsqu'il apparaît dans les années
                                     1950 dans le vocabulaire économique, désigne l’accélération des flux transfron-
                                     taliers et la généralisation du capitalisme libéral à l’échelle planétaire. L’installation
                                     pérenne de la mondialisation a été permise dans les années 1980 et 1990 à la
                                     fois par les NTIC, qui facilitent techniquement les échanges, et par des politiques
                                     de dérégulation caractérisées par une déréglementation et une désintermédiation
                                     entre acteurs économiques. La mondialisation - ou "globalisation" (Theodor Levitt)
   1 000 milliards de dollars
                                     - recouvre aujourd’hui l’ensemble des phénomènes économiques, politiques, cultu-
par an : le revenu net estimé        rels ou technologiques induisant "l'échange généralisé entre les différentes parties de
des activités criminelles, qui       la planète, l'espace mondial étant alors conçu en tant qu'espace libre de transaction et
 ont pleinement profité de la        de circulation des hommes, des capitaux et des marchandises" (Aymeric Chauprade
              "globalisation".       et François Thual, Dictionnaire de géopolitique, Ellipses, 1998). Avec un revenu net
                                     estimé à près de 1 000 milliards de dollars par an, la sphère illégale participe plei-
                                     nement de ce phénomène.
                                     L’économie illicite ou "l’autre mondialisation"
                                     Schématiquement, la mondialisation économique se caractérise à la fois par une
                                     transnationalisation des échanges et par une division internationale du travail. Les
                                     organisations criminelles ont su très tôt en tirer profit. Les auteurs du dernier
                                     Atlas de la mondialisation précisent que "ces groupes […] forment souvent des réseaux
                                     transnationaux plus ou moins puissants, présents sur tous les continents et actifs dans
   CLES - Comprendre Les Enjeux Stratégiques - Note hebdomadaire n°103 - 4 avril 2013 - www.grenoble-em.com - 1 -
des domaines variés : trafics de drogues, d’armes, d’espèces protégées et de produits
                                     toxiques, racket, prostitution et traite humaine, jeux clandestins, contrefaçons, notamment
                                     médicamenteuses, etc." Le trafic des stupéfiants illustre parfaitement l’impact de la
                                     mondialisation sur l’organisation de ces flux, de sa production et de sa commer-
                                     cialisation. Comme le rappelle Xavier Raufer, ce marché "est estimé par l’ONU à
       Avec 320 milliards de         quelque 320 milliards de dollars par an pour la vente en gros (celle qui enrichit les cartels
 dollars annuels, le trafic de       et mafias). C’est le troisième marché au monde, après ceux (licites) du pétrole (1er) et des
stupéfiants est le 3e marché         armes de guerre (2e)".
   au monde, après celui du          Ainsi, à l’instar de la mondialisation légale, le trafic de la cocaïne repose également
    pétrole et des armes de          sur la division des étapes de production entre différents pays et acteurs, en fonc-
                    guerre…          tion des avantages comparatifs de chacun. On assiste à la même logique de limi-
                                     tation du coût de la main-d’œuvre et de la production, qui permet d’accroître les
                                     profits. Jusqu’aux années 1990, ce sont la Bolivie et le Pérou qui concentrent l’es-
                                     sentiel des matières premières et semi-élaborées (feuilles et pâte de coca), tandis
                                     que la Colombie s’occupe à la fois de la production du produit fini (cocaïne) et de
                                     son exportation par avion. La vente au détail est quant à elle du ressort de dealers
                                     locaux. Durant cette période, la demande est quasi exclusivement nord-américaine.
                                     Avec la "guerre à la drogue" de l’administration Reagan qui s’attaque aux zones de
                                     production, cette organisation du trafic évolue sensiblement. La décennie 1990
                                     est l’âge d’or des cartels colombiens qui rapatrient alors la culture de la coca sur
                                     leur territoire. La répression les oblige néanmoins à se rapprocher des mafias
                                     mexicaines, seules à même de garantir la livraison finale par voies terrestres. Effet
                                     collatéral du Plan Colombie de 1999, le Mexique va s’imposer progressivement
                                     comme l’espace central du trafic. "Les narcotrafiquants colombiens se sont repliés
                                     sur les activités de mise en culture et de fabrication de la cocaïne, laissant aux cartels
                                     mexicains le transport sur longue distance vers les États-Unis, la vente en gros et au dé-
                                     tail", observe Fabrizio Maccaglia, maître de conférences à l’université de Tours. Les
                                     mafieux mexicains s’affranchissent de leurs partenaires en investissant à leur tour
                                     dans les laboratoires de fabrication et dans des stratégies de partenariat avec des
                                     gangs d’Amérique centrale. Face à un marché qui leur échappe, les Colombiens se
                                     reportent alors massivement sur la demande européenne via l’Afrique de l’Ouest -
                                     tandis que la consommation de cocaïne est en pleine explosion chez les Émergents.

                                     Des mondialisations étroitement imbriquées

                                     "Il n’existe pas deux mondes, l’un constituant la face cachée et inversée de l’autre, mais
                                     un seul et même monde dont les composantes sont intrinsèquement enchevêtrées et
                                     solidaires" prévient Fabrizio Maccaglia. Autrement dit, "la mondialisation est un
                                     bloc", pour paraphraser Clémenceau à propos de la Révolution. Seules ses formes
                                     sont multiples. "Selon le rapport publié en 1999 par le Centre mexicain d’investigations
                                     sur la sécurité nationale, si le trafic de stupéfiants était totalement éradiqué, l’économie
                                     des États-Unis perdrait entre 19 et 22 % [de son volume], et l’économie mexicaine, elle,
   Si le trafic de stupéfiants       s’effondrerait de 63 %", rapporte Xavier Raufer en citant le journaliste Luca Rastello.
       devait être totalement        Même s'il paraît difficile de disposer de chiffres précis s'agissant d'économie pour
       éradiqué, aujourd'hui,        l'essentiel souterraine, les grandes masses donnent le vertige. D'autant plus que,
                                     "depuis 1999, les choses ne se sont pas arrangées, loin de là…".
      l'économie américaine
         perdrait de 19 à 22 %       Les liens qui unissent les deux mondes ne sont pas à sens unique. Trois exemples :
            de son volume, et        le blanchiment de l’argent sale, le précédent Philip Morris et la "finance pousse-au-
        l'économie mexicaine         crime". Dans le premier cas, sur les 300 milliards de dollars générés par le trafic
                                     mondial de cocaïne, "2,6 % sont retournés en Colombie et le reste (97,4 %) s’est ‘éva-
      s'effondrerait de 63 %.
                                     noui’, après blanchiment, dans le monde développé. Ce, au profit des mafias, cartels, etc.
                                     et de ceux que ces entités criminelles ont corrompus. Ce blanchiment et la réinjection de
                                     ces quelque 292 milliards de dollars dans l’économie légitime sont, pour leur plus grande
                                     part, l’œuvre des grandes banques occidentales, notamment sur les places financières de
                                     Wall Street et de la City de Londres", s’alarme Xavier Raufer. Et cette réintégration de
                                     l’argent sale de s’observer pour l’ensemble de l’activité criminelle. Tout particuliè-
                                     rement en temps de crise, le système bancaire et financier est-il prêt à renoncer à

   CLES - Comprendre Les Enjeux Stratégiques - Note hebdomadaire n°103 - 4 avril 2013 - www.grenoble-em.com - 2 -
de tels avoirs ? La seconde illustration est symptomatique d’une entreprise légale -
                                             Philip Morris - qui aurait laissé s’organiser la contrebande de ses propres cigarettes
                                             à destination de l’Europe. Il s’agit ici de toucher sur les deux tableaux en emprun-
                                             tant l’intégralité des voies et moyens de la mondialisation. Dernier exemple : la
                                             criminalisation du secteur bancaire et financier. Les fraudes à grande échelle des
                                             principales institutions financières, comme en atteste le récent scandale du Libor,
                                             s’accumulent sans véritable sanction. Comment l’expliquer ? Absence d’arsenal ju-
                                             ridique adéquat ou complaisance politique ?
                                             Une économie prédatrice en mutation
                                             Les secteurs traditionnels de la mondialisation criminelle stagnent, voire reculent.
                                             Ainsi en va-t-il du narcotrafic. Cette bonne nouvelle doit être néanmoins immé-
                                             diatement tempérée. À l’échelle planétaire, la plupart des organisations criminelles
                                             opèrent en effet depuis peu de véritables "réorientations professionnelles". Raufer
                                             observe trois tendances qui devraient s’affirmer à l’horizon prévisible de 2020 :
                                             • "L’explosion de la fabrication et du trafic des contrefaçons, surtout dangereuses (médi-
                                             caments, aliments, cosmétiques, pièces détachées, etc.) ;
                                             • La rapide migration criminelle du monde réel vers le monde virtuel (cybercriminalité) ;
                                             • Le pillage des paris sportifs, par corruption ou intimidation".
                                             La nouveauté réside peut-être ici en ce que ces activités gangrènent directement
      Les responsables des                   l’économie légale. Il ne s’agit pas en soi du développement et de la conquête de
         trafics ne sont plus                marchés illicites. En plein essor, le trafic de déchets et de matières toxiques semble
      seulement des entités                  ainsi échapper à cette logique et répond à une carence des pouvoirs publics. Il
criminelles. L'heure est plus                est révélateur "des asymétries (de développement, de réglementations, de capacités de
   que jamais à l'hybridation                régulation des institutions étatiques…) et des jeux d’interdépendances dans un cadre
                                             mondialisé", estime Fabrizio Maccaglia. Surtout, les acteurs de ce trafic ne sont
     entre acteurs légaux et
                                             plus seulement des entités criminelles. L’heure est plus que jamais à l’hybridation
   mafias, secteurs licites et               entre acteurs légaux et mafias, secteurs licites et activités criminelles. Le corpus
        activités criminelles.               juridique, tout comme les capacités de répression (polices, douanes, armées, etc.),
                                             restent largement à réinventer pour faire face à des menaces mutantes qui se
                                             jouent des frontières et des règlements.
                                             Pour sa 5e édition, le Festival de géopolitique & géoéconomie de Grenoble, qui s'ouvre
                                             ce 4 avril 2013, place au centre de sa réflexion ce visage méconnu de la mondialisa-
                                             tion et ses évolutions. L’enjeu est de taille car il s’agit à la fois de mieux comprendre
                                             la marche du monde et de s’y intégrer pleinement tout en se prémunissant de ses
                                             dangers et excès. Les réponses ne seront pas évidentes. Mais le risque est réel. En
                                             conclusion de la Géostratégie du crime, François Thual nous alerte : "Les puissances
                                             criminelles fermement ancrées territorialement dessinent une nouvelle forme de tyrannie
                                             susceptible de cancériser la planète et de dynamiter tous les progrès de la démocratie
                                             depuis deux cents ans." 

                                             Pour aller plus loin : Géopolitique de la mondialisation criminelle, par Xavier Raufer,
                                             coll. Major, Presses universitaires de France, 288 p., 19 € ; Atlas de la mondialisation
                                             2013, sous la direction de Marie-Françoise Durand, Presse de Sciences Po, 200 p.,
                                             26 € ; Contourner, frauder, trafiquer : les autres voies de la mondialisation, par Fabrizio
                                             Maccaglia, in Géographie et géopolitique de la mondialisation, coll. Initial, Hatier, 256 p.,
                                             12,50 € ; Géostratégie du crime, par Jean-François Gayraud et François Thual, Odile
                                             Jacob, 266 p., 23,20 €.



   EXTRAIT :
   L’entreprise, nouveau cœur de cible ? "La réorientation de la prédation criminelle vise notamment l’entreprise - source
   d’argent incontournable à l’heure de la crise, des particuliers au chômage et des États au régime sec - voire en quasi-faillite. [Ainsi]
   les entreprises sont désormais davantage ciblées par le crime organisé et la fraude [et] la cybercriminalité est désormais au premier
   rang des attaques qu’elles subissent." (Xavier Raufer, Géopolitique de la mondialisation criminelle, op. cit.)

    Retrouvez d’autres analyses géopolitiques sur www.diploweb.com et sur http://notes-geopolitiques.com

   CLES - Comprendre Les Enjeux Stratégiques - Note hebdomadaire n°103 - 4 avril 2013 - www.grenoble-em.com - 3 -

Contenu connexe

En vedette

Enquête : le regard des Français sur les grands enjeux géopolitiques
Enquête : le regard des Français sur les grands enjeux géopolitiquesEnquête : le regard des Français sur les grands enjeux géopolitiques
Enquête : le regard des Français sur les grands enjeux géopolitiques
Jean-François Fiorina
 
группа 3 6б
группа 3 6бгруппа 3 6б
группа 3 6б
guest5b1b87
 
La géopolitique à l'ESC Grenoble, novembre 2013
La géopolitique à l'ESC Grenoble, novembre 2013La géopolitique à l'ESC Grenoble, novembre 2013
La géopolitique à l'ESC Grenoble, novembre 2013
Jean-François Fiorina
 
Fichas politicas III
Fichas politicas IIIFichas politicas III
Fichas politicas III
María Fernanda G
 
Concours Passerelle, brochure 2014 2015
Concours Passerelle, brochure 2014 2015Concours Passerelle, brochure 2014 2015
Concours Passerelle, brochure 2014 2015
Jean-François Fiorina
 
1 JournéE O Boudumond.Pps
1 JournéE O Boudumond.Pps1 JournéE O Boudumond.Pps
1 JournéE O Boudumond.Pps
guest59d54d
 
Newsletter n°6 Dispositif diversité de GEM
Newsletter n°6 Dispositif diversité de GEM Newsletter n°6 Dispositif diversité de GEM
Newsletter n°6 Dispositif diversité de GEM
Jean-François Fiorina
 
Forum 20 Mars 08
Forum 20 Mars 08Forum 20 Mars 08
Forum 20 Mars 08
DFIE Lyon
 
Rapport : Le regard des Français sur la Russie
Rapport : Le regard des Français sur la Russie Rapport : Le regard des Français sur la Russie
Rapport : Le regard des Français sur la Russie
Jean-François Fiorina
 
Collège Dargent Mars2008
Collège Dargent Mars2008Collège Dargent Mars2008
Collège Dargent Mars2008
DFIE Lyon
 
Diversité à gem def
Diversité à gem defDiversité à gem def
Diversité à gem def
Jean-François Fiorina
 
Speedfire on the rocks
Speedfire on the rocksSpeedfire on the rocks
Speedfire on the rocks
AIR-LYNX
 
Estrategias recursos y herramientas para profesores final
Estrategias recursos y herramientas para profesores finalEstrategias recursos y herramientas para profesores final
Estrategias recursos y herramientas para profesores final
Guillermo Andreoli
 
Communication&Influence Octobre2011
Communication&Influence Octobre2011Communication&Influence Octobre2011
Communication&Influence Octobre2011
Jean-François Fiorina
 
Contributions de l'AGERA (Association des Grandes Ecoles en Rhône-Alpes Auver...
Contributions de l'AGERA (Association des Grandes Ecoles en Rhône-Alpes Auver...Contributions de l'AGERA (Association des Grandes Ecoles en Rhône-Alpes Auver...
Contributions de l'AGERA (Association des Grandes Ecoles en Rhône-Alpes Auver...
Jean-François Fiorina
 
Ea ensayo renata_mv
Ea ensayo renata_mv Ea ensayo renata_mv
Ea ensayo renata_mv
renatamunoz
 
Voix off, le magazine du pole ciné de Grenoble Ecole de Management décembre 2014
Voix off, le magazine du pole ciné de Grenoble Ecole de Management décembre 2014Voix off, le magazine du pole ciné de Grenoble Ecole de Management décembre 2014
Voix off, le magazine du pole ciné de Grenoble Ecole de Management décembre 2014
Jean-François Fiorina
 
Cles n°137 la route de la soie, une histoire géopolitique
Cles n°137   la route de la soie, une histoire géopolitiqueCles n°137   la route de la soie, une histoire géopolitique
Cles n°137 la route de la soie, une histoire géopolitique
Jean-François Fiorina
 

En vedette (20)

Enquête : le regard des Français sur les grands enjeux géopolitiques
Enquête : le regard des Français sur les grands enjeux géopolitiquesEnquête : le regard des Français sur les grands enjeux géopolitiques
Enquête : le regard des Français sur les grands enjeux géopolitiques
 
группа 3 6б
группа 3 6бгруппа 3 6б
группа 3 6б
 
La géopolitique à l'ESC Grenoble, novembre 2013
La géopolitique à l'ESC Grenoble, novembre 2013La géopolitique à l'ESC Grenoble, novembre 2013
La géopolitique à l'ESC Grenoble, novembre 2013
 
Fichas politicas III
Fichas politicas IIIFichas politicas III
Fichas politicas III
 
Concours Passerelle, brochure 2014 2015
Concours Passerelle, brochure 2014 2015Concours Passerelle, brochure 2014 2015
Concours Passerelle, brochure 2014 2015
 
1 JournéE O Boudumond.Pps
1 JournéE O Boudumond.Pps1 JournéE O Boudumond.Pps
1 JournéE O Boudumond.Pps
 
Newsletter n°6 Dispositif diversité de GEM
Newsletter n°6 Dispositif diversité de GEM Newsletter n°6 Dispositif diversité de GEM
Newsletter n°6 Dispositif diversité de GEM
 
Forum 20 Mars 08
Forum 20 Mars 08Forum 20 Mars 08
Forum 20 Mars 08
 
Rapport : Le regard des Français sur la Russie
Rapport : Le regard des Français sur la Russie Rapport : Le regard des Français sur la Russie
Rapport : Le regard des Français sur la Russie
 
Géopolitique des opex
Géopolitique des opexGéopolitique des opex
Géopolitique des opex
 
Baromètre de l'innovation 2013
Baromètre de l'innovation 2013Baromètre de l'innovation 2013
Baromètre de l'innovation 2013
 
Collège Dargent Mars2008
Collège Dargent Mars2008Collège Dargent Mars2008
Collège Dargent Mars2008
 
Diversité à gem def
Diversité à gem defDiversité à gem def
Diversité à gem def
 
Speedfire on the rocks
Speedfire on the rocksSpeedfire on the rocks
Speedfire on the rocks
 
Estrategias recursos y herramientas para profesores final
Estrategias recursos y herramientas para profesores finalEstrategias recursos y herramientas para profesores final
Estrategias recursos y herramientas para profesores final
 
Communication&Influence Octobre2011
Communication&Influence Octobre2011Communication&Influence Octobre2011
Communication&Influence Octobre2011
 
Contributions de l'AGERA (Association des Grandes Ecoles en Rhône-Alpes Auver...
Contributions de l'AGERA (Association des Grandes Ecoles en Rhône-Alpes Auver...Contributions de l'AGERA (Association des Grandes Ecoles en Rhône-Alpes Auver...
Contributions de l'AGERA (Association des Grandes Ecoles en Rhône-Alpes Auver...
 
Ea ensayo renata_mv
Ea ensayo renata_mv Ea ensayo renata_mv
Ea ensayo renata_mv
 
Voix off, le magazine du pole ciné de Grenoble Ecole de Management décembre 2014
Voix off, le magazine du pole ciné de Grenoble Ecole de Management décembre 2014Voix off, le magazine du pole ciné de Grenoble Ecole de Management décembre 2014
Voix off, le magazine du pole ciné de Grenoble Ecole de Management décembre 2014
 
Cles n°137 la route de la soie, une histoire géopolitique
Cles n°137   la route de la soie, une histoire géopolitiqueCles n°137   la route de la soie, une histoire géopolitique
Cles n°137 la route de la soie, une histoire géopolitique
 

Similaire à Cles n°103, la face cachée de la mondialisation

Mondialisation(2)
Mondialisation(2)Mondialisation(2)
Mondialisation(2)
guest473c26
 
La citoyenneté au cœur des enjeux de la crise
La citoyenneté au cœur des enjeux de la criseLa citoyenneté au cœur des enjeux de la crise
La citoyenneté au cœur des enjeux de la crise
madatsara
 
Le rôle de la Camorra dans le domaine socio-économique
Le rôle de la Camorra dans le domaine socio-économiqueLe rôle de la Camorra dans le domaine socio-économique
Le rôle de la Camorra dans le domaine socio-économique
Juan Rios
 
Cles112 - Géopolitique du Kidnapping - L'économie de la rançon en plein essor
Cles112 - Géopolitique du Kidnapping - L'économie de la rançon en plein essorCles112 - Géopolitique du Kidnapping - L'économie de la rançon en plein essor
Cles112 - Géopolitique du Kidnapping - L'économie de la rançon en plein essor
Jean-François Fiorina
 
Programme globalisation, droit et deplacemente armee dans la colombie
Programme globalisation, droit et deplacemente armee dans la colombieProgramme globalisation, droit et deplacemente armee dans la colombie
Programme globalisation, droit et deplacemente armee dans la colombie
Gonzalo Ramirez
 
Bulletin omnium octobre 1998
Bulletin omnium octobre 1998Bulletin omnium octobre 1998
Bulletin omnium octobre 1998
sti1966
 
Les manigances de la superclasse mondiale
Les manigances de la superclasse mondialeLes manigances de la superclasse mondiale
Les manigances de la superclasse mondiale
Polémia
 
La citoyenneté au coeur des enjeux de la crise
La citoyenneté au coeur des enjeux de la criseLa citoyenneté au coeur des enjeux de la crise
La citoyenneté au coeur des enjeux de la crise
Tsilavina Ralaindimby
 
La mondialisation
La mondialisationLa mondialisation
La mondialisation
Naoufe ZIBATI
 
Yann Moncomble Le pouvoir de la drogue dans la politique mondiale
Yann Moncomble Le pouvoir de la drogue dans la politique mondialeYann Moncomble Le pouvoir de la drogue dans la politique mondiale
Yann Moncomble Le pouvoir de la drogue dans la politique mondiale
Animus Prime
 
Du groupe criminel domestique a l_OCT_VF
Du groupe criminel domestique a l_OCT_VFDu groupe criminel domestique a l_OCT_VF
Du groupe criminel domestique a l_OCT_VF
Hobivola A. RABEARIVELO
 
Etat, politique et mondialisation
Etat, politique et mondialisationEtat, politique et mondialisation
Etat, politique et mondialisation
Omar EL Fakir
 
élaboration et organisation du monde d'aujourd'hui
élaboration et organisation du monde d'aujourd'huiélaboration et organisation du monde d'aujourd'hui
élaboration et organisation du monde d'aujourd'hui
origene
 
Sous la bannière de l'internationalisme La lutte contre le capitalisme mondia...
Sous la bannière de l'internationalisme La lutte contre le capitalisme mondia...Sous la bannière de l'internationalisme La lutte contre le capitalisme mondia...
Sous la bannière de l'internationalisme La lutte contre le capitalisme mondia...
Persoonlijke studie teksten
 
Comprendre Les Enjeux Stratégiques HS n°31 - Les entretiens du directeur. Ent...
Comprendre Les Enjeux Stratégiques HS n°31 - Les entretiens du directeur. Ent...Comprendre Les Enjeux Stratégiques HS n°31 - Les entretiens du directeur. Ent...
Comprendre Les Enjeux Stratégiques HS n°31 - Les entretiens du directeur. Ent...
Jean-François Fiorina
 
La Mondialisation
La MondialisationLa Mondialisation
La Mondialisation
victoriabrownjonhson
 
« Guerres du XXIe siècle » d’Ignacio Ramonet
« Guerres du XXIe siècle » d’Ignacio Ramonet« Guerres du XXIe siècle » d’Ignacio Ramonet
« Guerres du XXIe siècle » d’Ignacio Ramonet
Persoonlijke studie teksten
 
Refllexions sur les exploitations responsables equilibrees
Refllexions sur les exploitations responsables equilibreesRefllexions sur les exploitations responsables equilibrees
Refllexions sur les exploitations responsables equilibrees
30061949
 

Similaire à Cles n°103, la face cachée de la mondialisation (20)

Mondialisation(2)
Mondialisation(2)Mondialisation(2)
Mondialisation(2)
 
La citoyenneté au cœur des enjeux de la crise
La citoyenneté au cœur des enjeux de la criseLa citoyenneté au cœur des enjeux de la crise
La citoyenneté au cœur des enjeux de la crise
 
Le rôle de la Camorra dans le domaine socio-économique
Le rôle de la Camorra dans le domaine socio-économiqueLe rôle de la Camorra dans le domaine socio-économique
Le rôle de la Camorra dans le domaine socio-économique
 
Cles112 - Géopolitique du Kidnapping - L'économie de la rançon en plein essor
Cles112 - Géopolitique du Kidnapping - L'économie de la rançon en plein essorCles112 - Géopolitique du Kidnapping - L'économie de la rançon en plein essor
Cles112 - Géopolitique du Kidnapping - L'économie de la rançon en plein essor
 
Programme globalisation, droit et deplacemente armee dans la colombie
Programme globalisation, droit et deplacemente armee dans la colombieProgramme globalisation, droit et deplacemente armee dans la colombie
Programme globalisation, droit et deplacemente armee dans la colombie
 
Bulletin omnium octobre 1998
Bulletin omnium octobre 1998Bulletin omnium octobre 1998
Bulletin omnium octobre 1998
 
Les manigances de la superclasse mondiale
Les manigances de la superclasse mondialeLes manigances de la superclasse mondiale
Les manigances de la superclasse mondiale
 
La citoyenneté au coeur des enjeux de la crise
La citoyenneté au coeur des enjeux de la criseLa citoyenneté au coeur des enjeux de la crise
La citoyenneté au coeur des enjeux de la crise
 
La mondialisation
La mondialisationLa mondialisation
La mondialisation
 
Yann Moncomble Le pouvoir de la drogue dans la politique mondiale
Yann Moncomble Le pouvoir de la drogue dans la politique mondialeYann Moncomble Le pouvoir de la drogue dans la politique mondiale
Yann Moncomble Le pouvoir de la drogue dans la politique mondiale
 
REGARDCRITIQUE_novembre2010_VFinale
REGARDCRITIQUE_novembre2010_VFinaleREGARDCRITIQUE_novembre2010_VFinale
REGARDCRITIQUE_novembre2010_VFinale
 
Du groupe criminel domestique a l_OCT_VF
Du groupe criminel domestique a l_OCT_VFDu groupe criminel domestique a l_OCT_VF
Du groupe criminel domestique a l_OCT_VF
 
Etat, politique et mondialisation
Etat, politique et mondialisationEtat, politique et mondialisation
Etat, politique et mondialisation
 
élaboration et organisation du monde d'aujourd'hui
élaboration et organisation du monde d'aujourd'huiélaboration et organisation du monde d'aujourd'hui
élaboration et organisation du monde d'aujourd'hui
 
Sous la bannière de l'internationalisme La lutte contre le capitalisme mondia...
Sous la bannière de l'internationalisme La lutte contre le capitalisme mondia...Sous la bannière de l'internationalisme La lutte contre le capitalisme mondia...
Sous la bannière de l'internationalisme La lutte contre le capitalisme mondia...
 
Intelligence culturelle musitelli
Intelligence culturelle musitelliIntelligence culturelle musitelli
Intelligence culturelle musitelli
 
Comprendre Les Enjeux Stratégiques HS n°31 - Les entretiens du directeur. Ent...
Comprendre Les Enjeux Stratégiques HS n°31 - Les entretiens du directeur. Ent...Comprendre Les Enjeux Stratégiques HS n°31 - Les entretiens du directeur. Ent...
Comprendre Les Enjeux Stratégiques HS n°31 - Les entretiens du directeur. Ent...
 
La Mondialisation
La MondialisationLa Mondialisation
La Mondialisation
 
« Guerres du XXIe siècle » d’Ignacio Ramonet
« Guerres du XXIe siècle » d’Ignacio Ramonet« Guerres du XXIe siècle » d’Ignacio Ramonet
« Guerres du XXIe siècle » d’Ignacio Ramonet
 
Refllexions sur les exploitations responsables equilibrees
Refllexions sur les exploitations responsables equilibreesRefllexions sur les exploitations responsables equilibrees
Refllexions sur les exploitations responsables equilibrees
 

Plus de Jean-François Fiorina

Géopolitiquement votre, ma newsletter géopolitique
Géopolitiquement votre, ma newsletter géopolitiqueGéopolitiquement votre, ma newsletter géopolitique
Géopolitiquement votre, ma newsletter géopolitique
Jean-François Fiorina
 
Géopolitiquement vôtre
Géopolitiquement vôtre Géopolitiquement vôtre
Géopolitiquement vôtre
Jean-François Fiorina
 
Brochure PGE 2018
Brochure PGE 2018Brochure PGE 2018
Brochure PGE 2018
Jean-François Fiorina
 
Appel à communication du prochain festival de géopolitique
Appel à communication du prochain festival de géopolitique Appel à communication du prochain festival de géopolitique
Appel à communication du prochain festival de géopolitique
Jean-François Fiorina
 
Year book 2017 / 2018 - MSc Marketing GEM
Year book 2017 / 2018 - MSc Marketing GEMYear book 2017 / 2018 - MSc Marketing GEM
Year book 2017 / 2018 - MSc Marketing GEM
Jean-François Fiorina
 
Appel à communication entrepreneuriat en afrique
Appel à communication entrepreneuriat en afriqueAppel à communication entrepreneuriat en afrique
Appel à communication entrepreneuriat en afrique
Jean-François Fiorina
 
Festival de l'Entrepreneuriat de Grenoble Ecole de Management
Festival de l'Entrepreneuriat de Grenoble Ecole de ManagementFestival de l'Entrepreneuriat de Grenoble Ecole de Management
Festival de l'Entrepreneuriat de Grenoble Ecole de Management
Jean-François Fiorina
 
6ème édition du festival de l'Entrepreneuriat de Grenoble Ecole de Management
6ème édition du festival de l'Entrepreneuriat de Grenoble Ecole de Management 6ème édition du festival de l'Entrepreneuriat de Grenoble Ecole de Management
6ème édition du festival de l'Entrepreneuriat de Grenoble Ecole de Management
Jean-François Fiorina
 
"Marketing, le magazine qui peut sauver ton partiel", une publication des étu...
"Marketing, le magazine qui peut sauver ton partiel", une publication des étu..."Marketing, le magazine qui peut sauver ton partiel", une publication des étu...
"Marketing, le magazine qui peut sauver ton partiel", une publication des étu...
Jean-François Fiorina
 
It happens at Grenoble Ecole de Management !
It happens at Grenoble Ecole de Management !It happens at Grenoble Ecole de Management !
It happens at Grenoble Ecole de Management !
Jean-François Fiorina
 
Comment devenir partenaire de Grenoble Ecole de Management
Comment devenir partenaire de Grenoble Ecole de Management Comment devenir partenaire de Grenoble Ecole de Management
Comment devenir partenaire de Grenoble Ecole de Management
Jean-François Fiorina
 
Guide de l'acheteur international
Guide de l'acheteur internationalGuide de l'acheteur international
Guide de l'acheteur international
Jean-François Fiorina
 
GEM Lab studies - Climat mondial des affaires DFCG-GEM
GEM Lab studies - Climat mondial des affaires DFCG-GEMGEM Lab studies - Climat mondial des affaires DFCG-GEM
GEM Lab studies - Climat mondial des affaires DFCG-GEM
Jean-François Fiorina
 
Plaquette siap
Plaquette siapPlaquette siap
Plaquette siap
Jean-François Fiorina
 
A Note On The Evolution Of The French Management Scholarship, 1994-2014
A Note On The Evolution Of The French Management Scholarship, 1994-2014A Note On The Evolution Of The French Management Scholarship, 1994-2014
A Note On The Evolution Of The French Management Scholarship, 1994-2014
Jean-François Fiorina
 
GEM LAB Executive Summaries #18 - Salariés incontournables : comment leur évi...
GEM LAB Executive Summaries #18 - Salariés incontournables : comment leur évi...GEM LAB Executive Summaries #18 - Salariés incontournables : comment leur évi...
GEM LAB Executive Summaries #18 - Salariés incontournables : comment leur évi...
Jean-François Fiorina
 
Pour innover efficace, ne vous trompez pas de marque - GEM LAB Executive Summ...
Pour innover efficace, ne vous trompez pas de marque - GEM LAB Executive Summ...Pour innover efficace, ne vous trompez pas de marque - GEM LAB Executive Summ...
Pour innover efficace, ne vous trompez pas de marque - GEM LAB Executive Summ...
Jean-François Fiorina
 
Dirigeants, pour mieux innover, n’innovez pas seuls
Dirigeants, pour mieux innover, n’innovez pas seulsDirigeants, pour mieux innover, n’innovez pas seuls
Dirigeants, pour mieux innover, n’innovez pas seuls
Jean-François Fiorina
 
Rapport annuel Grenoble Ecole de Management
Rapport annuel Grenoble Ecole de Management Rapport annuel Grenoble Ecole de Management
Rapport annuel Grenoble Ecole de Management
Jean-François Fiorina
 
Devenez partenaire d'une chaire d'enseignement et de recherche de Grenoble Ec...
Devenez partenaire d'une chaire d'enseignement et de recherche de Grenoble Ec...Devenez partenaire d'une chaire d'enseignement et de recherche de Grenoble Ec...
Devenez partenaire d'une chaire d'enseignement et de recherche de Grenoble Ec...
Jean-François Fiorina
 

Plus de Jean-François Fiorina (20)

Géopolitiquement votre, ma newsletter géopolitique
Géopolitiquement votre, ma newsletter géopolitiqueGéopolitiquement votre, ma newsletter géopolitique
Géopolitiquement votre, ma newsletter géopolitique
 
Géopolitiquement vôtre
Géopolitiquement vôtre Géopolitiquement vôtre
Géopolitiquement vôtre
 
Brochure PGE 2018
Brochure PGE 2018Brochure PGE 2018
Brochure PGE 2018
 
Appel à communication du prochain festival de géopolitique
Appel à communication du prochain festival de géopolitique Appel à communication du prochain festival de géopolitique
Appel à communication du prochain festival de géopolitique
 
Year book 2017 / 2018 - MSc Marketing GEM
Year book 2017 / 2018 - MSc Marketing GEMYear book 2017 / 2018 - MSc Marketing GEM
Year book 2017 / 2018 - MSc Marketing GEM
 
Appel à communication entrepreneuriat en afrique
Appel à communication entrepreneuriat en afriqueAppel à communication entrepreneuriat en afrique
Appel à communication entrepreneuriat en afrique
 
Festival de l'Entrepreneuriat de Grenoble Ecole de Management
Festival de l'Entrepreneuriat de Grenoble Ecole de ManagementFestival de l'Entrepreneuriat de Grenoble Ecole de Management
Festival de l'Entrepreneuriat de Grenoble Ecole de Management
 
6ème édition du festival de l'Entrepreneuriat de Grenoble Ecole de Management
6ème édition du festival de l'Entrepreneuriat de Grenoble Ecole de Management 6ème édition du festival de l'Entrepreneuriat de Grenoble Ecole de Management
6ème édition du festival de l'Entrepreneuriat de Grenoble Ecole de Management
 
"Marketing, le magazine qui peut sauver ton partiel", une publication des étu...
"Marketing, le magazine qui peut sauver ton partiel", une publication des étu..."Marketing, le magazine qui peut sauver ton partiel", une publication des étu...
"Marketing, le magazine qui peut sauver ton partiel", une publication des étu...
 
It happens at Grenoble Ecole de Management !
It happens at Grenoble Ecole de Management !It happens at Grenoble Ecole de Management !
It happens at Grenoble Ecole de Management !
 
Comment devenir partenaire de Grenoble Ecole de Management
Comment devenir partenaire de Grenoble Ecole de Management Comment devenir partenaire de Grenoble Ecole de Management
Comment devenir partenaire de Grenoble Ecole de Management
 
Guide de l'acheteur international
Guide de l'acheteur internationalGuide de l'acheteur international
Guide de l'acheteur international
 
GEM Lab studies - Climat mondial des affaires DFCG-GEM
GEM Lab studies - Climat mondial des affaires DFCG-GEMGEM Lab studies - Climat mondial des affaires DFCG-GEM
GEM Lab studies - Climat mondial des affaires DFCG-GEM
 
Plaquette siap
Plaquette siapPlaquette siap
Plaquette siap
 
A Note On The Evolution Of The French Management Scholarship, 1994-2014
A Note On The Evolution Of The French Management Scholarship, 1994-2014A Note On The Evolution Of The French Management Scholarship, 1994-2014
A Note On The Evolution Of The French Management Scholarship, 1994-2014
 
GEM LAB Executive Summaries #18 - Salariés incontournables : comment leur évi...
GEM LAB Executive Summaries #18 - Salariés incontournables : comment leur évi...GEM LAB Executive Summaries #18 - Salariés incontournables : comment leur évi...
GEM LAB Executive Summaries #18 - Salariés incontournables : comment leur évi...
 
Pour innover efficace, ne vous trompez pas de marque - GEM LAB Executive Summ...
Pour innover efficace, ne vous trompez pas de marque - GEM LAB Executive Summ...Pour innover efficace, ne vous trompez pas de marque - GEM LAB Executive Summ...
Pour innover efficace, ne vous trompez pas de marque - GEM LAB Executive Summ...
 
Dirigeants, pour mieux innover, n’innovez pas seuls
Dirigeants, pour mieux innover, n’innovez pas seulsDirigeants, pour mieux innover, n’innovez pas seuls
Dirigeants, pour mieux innover, n’innovez pas seuls
 
Rapport annuel Grenoble Ecole de Management
Rapport annuel Grenoble Ecole de Management Rapport annuel Grenoble Ecole de Management
Rapport annuel Grenoble Ecole de Management
 
Devenez partenaire d'une chaire d'enseignement et de recherche de Grenoble Ec...
Devenez partenaire d'une chaire d'enseignement et de recherche de Grenoble Ec...Devenez partenaire d'une chaire d'enseignement et de recherche de Grenoble Ec...
Devenez partenaire d'une chaire d'enseignement et de recherche de Grenoble Ec...
 

Cles n°103, la face cachée de la mondialisation

  • 1. CLES Comprendre Les Enjeux Stratégiques 103 Note hebdomadaire d’analyse géopolitique de l’ESC Grenoble. 4 avril 2013 La face obscure de la mondialisation Abus, menaces, perspectives… De "la mondialisation heureuse" (Alain Minc) à la "guerre économique mondiale" (Bernard Esambert), la perception de la nature de la mondialisation divise profondément. Ses contours et ses spécificités font l’objet d’études et de débats où chacun s’interroge sur son degré d’intégration spatiale, sur ses mécanismes de gouvernance, sur ses gagnants et ses perdants… Dans son dernier ouvrage paru aux PUF, le criminologue Xavier Raufer en vient aux faits, en analysant les impacts de la "réduction du monde" sur le crime organisé. Trop souvent décorrélée de son visage licite, la mondialisation criminelle transcende elle aussi les frontières tout en s’adaptant sans cesse aux impératifs du réel. Elle Par Jean-François constitue une menace en pleine mutation qui investit toujours davantage Fiorina le champ de l’économie légale. Et dont de nombreux États, entreprises et Directeur adjoint institutions s’accommodent quand ils ne sont pas directement complices de Grenoble Ecole de cette imbrication grandissante des espaces illégaux et légaux. Une clé de Management Directeur de l’ESC de lecture indispensable pour la compréhension réelle, et globale, des Grenoble dynamiques mondiales contemporaines. Pour mémoire, le concept de mondialisation, lorsqu'il apparaît dans les années 1950 dans le vocabulaire économique, désigne l’accélération des flux transfron- taliers et la généralisation du capitalisme libéral à l’échelle planétaire. L’installation pérenne de la mondialisation a été permise dans les années 1980 et 1990 à la fois par les NTIC, qui facilitent techniquement les échanges, et par des politiques de dérégulation caractérisées par une déréglementation et une désintermédiation entre acteurs économiques. La mondialisation - ou "globalisation" (Theodor Levitt) 1 000 milliards de dollars - recouvre aujourd’hui l’ensemble des phénomènes économiques, politiques, cultu- par an : le revenu net estimé rels ou technologiques induisant "l'échange généralisé entre les différentes parties de des activités criminelles, qui la planète, l'espace mondial étant alors conçu en tant qu'espace libre de transaction et ont pleinement profité de la de circulation des hommes, des capitaux et des marchandises" (Aymeric Chauprade "globalisation". et François Thual, Dictionnaire de géopolitique, Ellipses, 1998). Avec un revenu net estimé à près de 1 000 milliards de dollars par an, la sphère illégale participe plei- nement de ce phénomène. L’économie illicite ou "l’autre mondialisation" Schématiquement, la mondialisation économique se caractérise à la fois par une transnationalisation des échanges et par une division internationale du travail. Les organisations criminelles ont su très tôt en tirer profit. Les auteurs du dernier Atlas de la mondialisation précisent que "ces groupes […] forment souvent des réseaux transnationaux plus ou moins puissants, présents sur tous les continents et actifs dans CLES - Comprendre Les Enjeux Stratégiques - Note hebdomadaire n°103 - 4 avril 2013 - www.grenoble-em.com - 1 -
  • 2. des domaines variés : trafics de drogues, d’armes, d’espèces protégées et de produits toxiques, racket, prostitution et traite humaine, jeux clandestins, contrefaçons, notamment médicamenteuses, etc." Le trafic des stupéfiants illustre parfaitement l’impact de la mondialisation sur l’organisation de ces flux, de sa production et de sa commer- cialisation. Comme le rappelle Xavier Raufer, ce marché "est estimé par l’ONU à Avec 320 milliards de quelque 320 milliards de dollars par an pour la vente en gros (celle qui enrichit les cartels dollars annuels, le trafic de et mafias). C’est le troisième marché au monde, après ceux (licites) du pétrole (1er) et des stupéfiants est le 3e marché armes de guerre (2e)". au monde, après celui du Ainsi, à l’instar de la mondialisation légale, le trafic de la cocaïne repose également pétrole et des armes de sur la division des étapes de production entre différents pays et acteurs, en fonc- guerre… tion des avantages comparatifs de chacun. On assiste à la même logique de limi- tation du coût de la main-d’œuvre et de la production, qui permet d’accroître les profits. Jusqu’aux années 1990, ce sont la Bolivie et le Pérou qui concentrent l’es- sentiel des matières premières et semi-élaborées (feuilles et pâte de coca), tandis que la Colombie s’occupe à la fois de la production du produit fini (cocaïne) et de son exportation par avion. La vente au détail est quant à elle du ressort de dealers locaux. Durant cette période, la demande est quasi exclusivement nord-américaine. Avec la "guerre à la drogue" de l’administration Reagan qui s’attaque aux zones de production, cette organisation du trafic évolue sensiblement. La décennie 1990 est l’âge d’or des cartels colombiens qui rapatrient alors la culture de la coca sur leur territoire. La répression les oblige néanmoins à se rapprocher des mafias mexicaines, seules à même de garantir la livraison finale par voies terrestres. Effet collatéral du Plan Colombie de 1999, le Mexique va s’imposer progressivement comme l’espace central du trafic. "Les narcotrafiquants colombiens se sont repliés sur les activités de mise en culture et de fabrication de la cocaïne, laissant aux cartels mexicains le transport sur longue distance vers les États-Unis, la vente en gros et au dé- tail", observe Fabrizio Maccaglia, maître de conférences à l’université de Tours. Les mafieux mexicains s’affranchissent de leurs partenaires en investissant à leur tour dans les laboratoires de fabrication et dans des stratégies de partenariat avec des gangs d’Amérique centrale. Face à un marché qui leur échappe, les Colombiens se reportent alors massivement sur la demande européenne via l’Afrique de l’Ouest - tandis que la consommation de cocaïne est en pleine explosion chez les Émergents. Des mondialisations étroitement imbriquées "Il n’existe pas deux mondes, l’un constituant la face cachée et inversée de l’autre, mais un seul et même monde dont les composantes sont intrinsèquement enchevêtrées et solidaires" prévient Fabrizio Maccaglia. Autrement dit, "la mondialisation est un bloc", pour paraphraser Clémenceau à propos de la Révolution. Seules ses formes sont multiples. "Selon le rapport publié en 1999 par le Centre mexicain d’investigations sur la sécurité nationale, si le trafic de stupéfiants était totalement éradiqué, l’économie des États-Unis perdrait entre 19 et 22 % [de son volume], et l’économie mexicaine, elle, Si le trafic de stupéfiants s’effondrerait de 63 %", rapporte Xavier Raufer en citant le journaliste Luca Rastello. devait être totalement Même s'il paraît difficile de disposer de chiffres précis s'agissant d'économie pour éradiqué, aujourd'hui, l'essentiel souterraine, les grandes masses donnent le vertige. D'autant plus que, "depuis 1999, les choses ne se sont pas arrangées, loin de là…". l'économie américaine perdrait de 19 à 22 % Les liens qui unissent les deux mondes ne sont pas à sens unique. Trois exemples : de son volume, et le blanchiment de l’argent sale, le précédent Philip Morris et la "finance pousse-au- l'économie mexicaine crime". Dans le premier cas, sur les 300 milliards de dollars générés par le trafic mondial de cocaïne, "2,6 % sont retournés en Colombie et le reste (97,4 %) s’est ‘éva- s'effondrerait de 63 %. noui’, après blanchiment, dans le monde développé. Ce, au profit des mafias, cartels, etc. et de ceux que ces entités criminelles ont corrompus. Ce blanchiment et la réinjection de ces quelque 292 milliards de dollars dans l’économie légitime sont, pour leur plus grande part, l’œuvre des grandes banques occidentales, notamment sur les places financières de Wall Street et de la City de Londres", s’alarme Xavier Raufer. Et cette réintégration de l’argent sale de s’observer pour l’ensemble de l’activité criminelle. Tout particuliè- rement en temps de crise, le système bancaire et financier est-il prêt à renoncer à CLES - Comprendre Les Enjeux Stratégiques - Note hebdomadaire n°103 - 4 avril 2013 - www.grenoble-em.com - 2 -
  • 3. de tels avoirs ? La seconde illustration est symptomatique d’une entreprise légale - Philip Morris - qui aurait laissé s’organiser la contrebande de ses propres cigarettes à destination de l’Europe. Il s’agit ici de toucher sur les deux tableaux en emprun- tant l’intégralité des voies et moyens de la mondialisation. Dernier exemple : la criminalisation du secteur bancaire et financier. Les fraudes à grande échelle des principales institutions financières, comme en atteste le récent scandale du Libor, s’accumulent sans véritable sanction. Comment l’expliquer ? Absence d’arsenal ju- ridique adéquat ou complaisance politique ? Une économie prédatrice en mutation Les secteurs traditionnels de la mondialisation criminelle stagnent, voire reculent. Ainsi en va-t-il du narcotrafic. Cette bonne nouvelle doit être néanmoins immé- diatement tempérée. À l’échelle planétaire, la plupart des organisations criminelles opèrent en effet depuis peu de véritables "réorientations professionnelles". Raufer observe trois tendances qui devraient s’affirmer à l’horizon prévisible de 2020 : • "L’explosion de la fabrication et du trafic des contrefaçons, surtout dangereuses (médi- caments, aliments, cosmétiques, pièces détachées, etc.) ; • La rapide migration criminelle du monde réel vers le monde virtuel (cybercriminalité) ; • Le pillage des paris sportifs, par corruption ou intimidation". La nouveauté réside peut-être ici en ce que ces activités gangrènent directement Les responsables des l’économie légale. Il ne s’agit pas en soi du développement et de la conquête de trafics ne sont plus marchés illicites. En plein essor, le trafic de déchets et de matières toxiques semble seulement des entités ainsi échapper à cette logique et répond à une carence des pouvoirs publics. Il criminelles. L'heure est plus est révélateur "des asymétries (de développement, de réglementations, de capacités de que jamais à l'hybridation régulation des institutions étatiques…) et des jeux d’interdépendances dans un cadre mondialisé", estime Fabrizio Maccaglia. Surtout, les acteurs de ce trafic ne sont entre acteurs légaux et plus seulement des entités criminelles. L’heure est plus que jamais à l’hybridation mafias, secteurs licites et entre acteurs légaux et mafias, secteurs licites et activités criminelles. Le corpus activités criminelles. juridique, tout comme les capacités de répression (polices, douanes, armées, etc.), restent largement à réinventer pour faire face à des menaces mutantes qui se jouent des frontières et des règlements. Pour sa 5e édition, le Festival de géopolitique & géoéconomie de Grenoble, qui s'ouvre ce 4 avril 2013, place au centre de sa réflexion ce visage méconnu de la mondialisa- tion et ses évolutions. L’enjeu est de taille car il s’agit à la fois de mieux comprendre la marche du monde et de s’y intégrer pleinement tout en se prémunissant de ses dangers et excès. Les réponses ne seront pas évidentes. Mais le risque est réel. En conclusion de la Géostratégie du crime, François Thual nous alerte : "Les puissances criminelles fermement ancrées territorialement dessinent une nouvelle forme de tyrannie susceptible de cancériser la planète et de dynamiter tous les progrès de la démocratie depuis deux cents ans."  Pour aller plus loin : Géopolitique de la mondialisation criminelle, par Xavier Raufer, coll. Major, Presses universitaires de France, 288 p., 19 € ; Atlas de la mondialisation 2013, sous la direction de Marie-Françoise Durand, Presse de Sciences Po, 200 p., 26 € ; Contourner, frauder, trafiquer : les autres voies de la mondialisation, par Fabrizio Maccaglia, in Géographie et géopolitique de la mondialisation, coll. Initial, Hatier, 256 p., 12,50 € ; Géostratégie du crime, par Jean-François Gayraud et François Thual, Odile Jacob, 266 p., 23,20 €. EXTRAIT : L’entreprise, nouveau cœur de cible ? "La réorientation de la prédation criminelle vise notamment l’entreprise - source d’argent incontournable à l’heure de la crise, des particuliers au chômage et des États au régime sec - voire en quasi-faillite. [Ainsi] les entreprises sont désormais davantage ciblées par le crime organisé et la fraude [et] la cybercriminalité est désormais au premier rang des attaques qu’elles subissent." (Xavier Raufer, Géopolitique de la mondialisation criminelle, op. cit.) Retrouvez d’autres analyses géopolitiques sur www.diploweb.com et sur http://notes-geopolitiques.com CLES - Comprendre Les Enjeux Stratégiques - Note hebdomadaire n°103 - 4 avril 2013 - www.grenoble-em.com - 3 -