SlideShare une entreprise Scribd logo
CONSIGNES DE LECTURE D’UN LIVRE
1- Lecture au choix parmi les livres suivants :
5e
6e
PHILIPPE GRIMBERT : « un secret » AMINE MAALOUF : « Les identités
meurtrières »
HANS FALLAda : « Seul dans Berlin » JEAN HATZFELD : « La stratégie de l’antilope »
ROBERT MERLE : « La mort est mon métier » SORJ CHALANDON : « Le quatrième mur »
PHILIPPE CLAUDEL : « Le rapport de Brodeck » YASMINA KHADRA : « l’attentat »
Pour les élèves de 5e
: si vous avez déjà lu un des livres de la liste ci-dessus, vous pouvez
également choisir le livre suivant : BERNHARD SCHLINK : « Le liseur ».
2- Consignes :
Vous devez avoir lu ce livre pour le lundi 30 mars.
Vous serez évalué en classe sur votre lecture de la manière suivante :
 à partir d’un extrait du livre, vous replacerez celui-ci dans son contexte et vous
argumenterez votre position.
Vous aurez à votre disposition votre livre et vos notes personnelles manuscrites.
Comment bien se préparer ?
 Pour chaque chapitre ou partie du livre, nous vous conseillons donc de faire :
 un résumé (et un lexique avec les mots de vocabulaire non compris)
 et de donner vos impressions (questionnement, émotions ressenties…).
 Après votre lecture, faites une recherche sur :
 l’auteur
 le contexte historique de la narration du livre.
 Enfin, il serait bien d’avoir déjà réfléchi sur un avis personnel global de votre lecture.
« La vertu paradoxale de la lecture est de nous abstraire du monde pour lui trouver un sens »
Daniel Pennac
Bonne lecture !
5-
1- PHILIPPE GRIMBERT : « un secret »
Souvent les enfants s'inventent une famille, une autre origine, d'autres parents. Le narrateur de ce
livre, lui, s'est inventé un frère. Un frère aîné, plus beau, plus fort, qu'il évoque devant les copains
de vacances, les étrangers, ceux qui ne vérifieront pas... Et puis un jour, il découvre la vérité,
impressionnante, terrifiante presque. Et c'est alors toute une histoire familiale, lourde, complexe,
qu'il lui incombe de reconstituer. Une histoire tragique qui le ramène aux temps de l'Holocauste,
et des millions de disparus sur qui s'est abattue une chape de silence.
"Je m'étais choisi un frère triomphant. Insurpassable, il l'emportait dans toutes les disciplines
pendant que je promenais ma fragilité sous le regard de mon père, ignorant l'éclair de déception
qui le traversait."
2- HANS FALLAda : « Seul dans Berlin »
Un immeuble au coeur de Berlin ou tous se croisent, on suit un couple d'allemand qui va passer
de silencieux à désobéissants et enfin résistants
"Et que voulait-il faire ? Autant dire rien !... Quelque chose de dérisoire, d'insignifiant, tout à fait
dans sa ligne ; quelque chose de calme, qui ne pourrait en rien troubler sa tranquilité. Il voulait
écrire des cartes ! Des cartes postales, avec des appels contre le Führer et le Parti, contre la
guerre, pour éclairer ses semblables. C'est tout... Et ces cartes, il ne comptait nullement les
envoyer à des gens bien déterminés, ni les coller sur les murs comme des affiches. Non, il voulait
simplement les déposer dans les escaliers des immeubles où il y avait beaucoup d'allées et venues,
les abandonner là, sans savoir aucunement qui les ramasserait, ni si elles ne seraient pas aussitôt
foulées aux pieds ou déchirées."
3- ROBERT MERLE : « La mort est mon métier »
"Le Reichsführer Himmler bougea la tête, et le bas de son visage s'éclaira...
- Le Führer, dit-il d'une voix nette, a ordonné la solution définitive du problème juif en Europe.
Il fit une pause et ajouta:
- Vous avez été choisi pour exécuter cette tâche.
Je le regardai. Il dit sèchement :
- Vous avez l'air effaré. Pourtant, l'idée d'en finir avec les Juifs n'est pas neuve.
- Nein, Herr Reichsführer. Je suis seulement étonné que ce soit moi qu'on ait choisi..."
4- PHILIPPE CLAUDEL : « Le rapport de Brodeck »
Prix Goncourt des lycéens:
"Ce roman est aussi noir que sa couverture, aussi noir que l'âme humaine qu'il dissèque. Sa
construction est basée sur des sous-entendus, des non-dits. L'auteur ne révèle rien ou si peu. Par
un savant et magistral jeu de puzzle, en nous proposant des allers-retours entre le passé et le
présent, il laisse au lecteur le soin de construire l'histoire. Il ne la situe pas vraiment, ni dans
l'espace, ni dans le temps (même si on comprend qu'elle se déroule après la seconde guerre
mondiale) car la peur, la violence et la lâcheté sont universelles et intemporelles."
"Les hommes sont bizarres. Ils commettent le pire sans trop se poser de questions, mais ensuite,
ils ne peuvent plus vivre avec le souvenir de ce qu'ils ont fait. Il faut qu'ils s'en débarrassent.
Alors ils viennent me voir car ils savent que je suis le seul à pouvoir les soulager, et ils me disent
tout. Je suis l'égout, Brodeck. Je ne suis pas le prêtre, je suis l'homme-égout. Celui dans le cerveau
duquel on peut déverser toutes les sanies, toutes les ordures, pour se soulager, pour s'alléger. Et
ensuite, ils repartent comme si de rien n'était. Tout neufs. Bien propres. Prêts à recommencer.
Sachant que l'égout s'est refermé sur ce qu'ils lui ont confié. Qu'il n'en parlera jamais, à personne.
Ils peuvent dormir tranquille, et moi pendant ce temps, Brodeck, moi je déborde, je déborde sous
le trop-plein, je n'en peux plus, mais je tiens, j'essaie de tenir. Je mourrai avec tous ces dépôts
d'horreur en moi.
Vois-tu ce vin ? Et bien c'est mon seul ami. Il m'endort et me fait oublier, durant quelques
instants, toute cette masse immonde que je transporte en moi, ce chargement putride qu'ils m'ont
tous confié. Si je te dis cela, ce n'est pas pour que tu me plaignes, c'est pour que tu me
comprennes...Tu te sens seul de devoir dire le pire, moi, je me sens seul de devoir l'absoudre."
5- BERNHARD SCHLINK : « Le liseur »
L'histoire d'un jeune garçon découvrant la "femme" et le plaisir de la littérature sur fond d'après
guerre en Allemagne,
"Je me demande, et je commençais déjà à me demander à l'époque ce que devait, ce que doit faire
en vérité ma génération, celle de gens vivants à une époque ultérieure, des informations sur les
atrocités de l'extermination des juifs. Nous ne devons pas nous imaginer comprendre ce qui est
inconcevable ; nous n'avons pas le droit de comparer ce qui échappe à toute comparaison ; nous
n'avons pas le droit de questionner, car celui qui le fait, même s'il ne met pas les atrocités en
doute, en fait néanmoins un objet de communication, au lieu de les prendre comme une chose
devant laquelle on ne peut que s'imposer le silence de l'horreur, de la honte et de la culpabilité."
6-
1- AMINE MAALOUF : « Les identités meurtrières »
Que signifie le besoin d'appartenance collective, qu'elle soit culturelle, religieuse ou nationale ?
Pourquoi ce désir, en soi légitime, conduit-il si souvent à la peur de l'autre et à sa négation ? Nos
sociétés sont-elles condamnées à la violence sous prétexte que tous les êtres n'ont pas la même
langue, la même foi ou la même couleur ?
"Et le destin? [...] J'ai l'habitude de répondre que, pour l'homme, le destin est comme le vent pour
un voilier. Celui qui est à la barre ne peut décider d'où souffle le vent, ni avec quelle force, mais il
peut orienter sa propre voile. Et cela fait parfois une sacrée différence."
2- JEAN HATZFELD : « La stratégie de l’antilope »
Le gencocide au Rwanda..avecdes témoignages des genocidaires..chaquepage est une claque
"A quoi bon chercher des circonstances atténuantes à des gens qui ont coupé à la machette tous
les jours, même le dimanche ? Que peut-on atténuer ? Le nombre des victimes ? La manière de
couper ? Les rires des tueurs ? Rendre justice serait tuer les tueurs. Mais ça ressemblerait à un
autre génocide, ce serait le chaos. Les tuer ou les punir d’une façon convenable : impossible ; leur
pardonner : impensable. Etre juste est inhumain."
3- SORJ CHALANDON : « Le quatrième mur »
Prix Goncourt des lycéens:
"L'idée de Samuel était belle et folle: monter l'Antigone de Jean Anouilh à Beyrouth. Voler deux
heures à la guerre, en prélevant dans chaque camp un fils ou une fille pour en faire des acteurs.
Puis rassembler ces ennemis sur une scène de fortune, entre cour détruite et jardin saccagé"
"La guerre, c'était ça. Avant le cri des hommes, le sang versé, les tombes, avant les larmes infinies
qui suintent des villes, les maisons détruites, les hordes apeurées, la guerre était un vacarme à
briser les crânes, à écraser les yeux, à serrer les gorges jusqu'à ce que l'air renonce."
4- YASMINA KHADRA : « l’attentat »
Le conflit Israëlo- palestinien: magnifique et très accessible
"On a beau s'attendre au pire, il nous surprendra toujours. Et si, par malheur, il nous arrive
d'atteindre le fond, il dépendra de nous, et de nous seuls, d'y rester ou de remonter à la surface.
Entre le chaud et le froid, il n'y a qu'un pas. Il s'agit de savoir où mettre les pieds. C'est très facile
de déraper. Une précipitation, et on pique du nez dans le fossé. Mais est-ce la fin du monde? Je
ne le pense pas. Pour reprendre le dessus, il suffit juste de se faire une raison."

Contenu connexe

En vedette

Système de santé, prise en charge des cas et recours aux soins
Système de santé, prise en charge des cas et recours aux soinsSystème de santé, prise en charge des cas et recours aux soins
Système de santé, prise en charge des cas et recours aux soins
Institut Pasteur de Madagascar
 
E bulletin (vol1 - no. 35)
E bulletin (vol1 - no. 35)E bulletin (vol1 - no. 35)
E bulletin (vol1 - no. 35)Communication_HT
 
politique & Institutions administratifs
politique & Institutions administratifs politique & Institutions administratifs
politique & Institutions administratifs Oussama Os-os
 
Mortalité et morbidité palustre en fonction du niveau de transmission
Mortalité et morbidité palustre en fonction du niveau de transmissionMortalité et morbidité palustre en fonction du niveau de transmission
Mortalité et morbidité palustre en fonction du niveau de transmission
Institut Pasteur de Madagascar
 
Introduction pour les enseignants
Introduction pour les enseignantsIntroduction pour les enseignants
Introduction pour les enseignantsnaylayazigi
 
Mobilité humaine et transfert de plasmodies
Mobilité humaine et transfert de plasmodiesMobilité humaine et transfert de plasmodies
Mobilité humaine et transfert de plasmodies
Institut Pasteur de Madagascar
 
Innovations dans la prise en charge et la prévention du paludisme grave
Innovations dans la prise en charge et la prévention du paludisme graveInnovations dans la prise en charge et la prévention du paludisme grave
Innovations dans la prise en charge et la prévention du paludisme grave
Institut Pasteur de Madagascar
 
Les chiffres cle de l’internet
Les chiffres cle de l’internet Les chiffres cle de l’internet
Les chiffres cle de l’internet
emmbra
 
Police du Net Inc - Présentation des services
Police du Net Inc - Présentation des servicesPolice du Net Inc - Présentation des services
Police du Net Inc - Présentation des servicesElKiMo
 
Pharmacogénétique et antipaludiques : que sait-on sur les ACTs actuellement ?
Pharmacogénétique et antipaludiques : que sait-on sur les ACTs actuellement ?Pharmacogénétique et antipaludiques : que sait-on sur les ACTs actuellement ?
Pharmacogénétique et antipaludiques : que sait-on sur les ACTs actuellement ?
Institut Pasteur de Madagascar
 
Différentes stratégies d'interruption de la transmission des plasmodies
Différentes stratégies d'interruption de la transmission des plasmodiesDifférentes stratégies d'interruption de la transmission des plasmodies
Différentes stratégies d'interruption de la transmission des plasmodies
Institut Pasteur de Madagascar
 
Lutte contre le paludisme en Asie ou en Afrique, même combat ?
Lutte contre le paludisme en Asie ou en Afrique, même combat ?Lutte contre le paludisme en Asie ou en Afrique, même combat ?
Lutte contre le paludisme en Asie ou en Afrique, même combat ?
Institut Pasteur de Madagascar
 
Les facteurs favorables au passage de l'accès simple vers l'accès grave, et l...
Les facteurs favorables au passage de l'accès simple vers l'accès grave, et l...Les facteurs favorables au passage de l'accès simple vers l'accès grave, et l...
Les facteurs favorables au passage de l'accès simple vers l'accès grave, et l...
Institut Pasteur de Madagascar
 
Présentation liste adefa
Présentation liste adefaPrésentation liste adefa
Présentation liste adefaAmine Zindine
 
Comment évaluer la mortalité liée au paludisme?
Comment évaluer la mortalité liée au paludisme?Comment évaluer la mortalité liée au paludisme?
Comment évaluer la mortalité liée au paludisme?
Institut Pasteur de Madagascar
 
Méthode de diagnostic biologique du paludisme
Méthode de diagnostic biologique du paludismeMéthode de diagnostic biologique du paludisme
Méthode de diagnostic biologique du paludisme
Institut Pasteur de Madagascar
 
Quels enjeux pour 2015+ 
Quels enjeux pour 2015+ Quels enjeux pour 2015+ 
Quels enjeux pour 2015+ 
gandibleuxmonia
 
Différence entre paludisme présumé et cas confirmés
Différence entre paludisme présumé et cas confirmésDifférence entre paludisme présumé et cas confirmés
Différence entre paludisme présumé et cas confirmés
Institut Pasteur de Madagascar
 
Drep sisto oct2012
Drep sisto oct2012Drep sisto oct2012
Presentation metier plus - simon brunelle
Presentation metier plus - simon brunellePresentation metier plus - simon brunelle
Presentation metier plus - simon brunelleSimon Brunelle
 

En vedette (20)

Système de santé, prise en charge des cas et recours aux soins
Système de santé, prise en charge des cas et recours aux soinsSystème de santé, prise en charge des cas et recours aux soins
Système de santé, prise en charge des cas et recours aux soins
 
E bulletin (vol1 - no. 35)
E bulletin (vol1 - no. 35)E bulletin (vol1 - no. 35)
E bulletin (vol1 - no. 35)
 
politique & Institutions administratifs
politique & Institutions administratifs politique & Institutions administratifs
politique & Institutions administratifs
 
Mortalité et morbidité palustre en fonction du niveau de transmission
Mortalité et morbidité palustre en fonction du niveau de transmissionMortalité et morbidité palustre en fonction du niveau de transmission
Mortalité et morbidité palustre en fonction du niveau de transmission
 
Introduction pour les enseignants
Introduction pour les enseignantsIntroduction pour les enseignants
Introduction pour les enseignants
 
Mobilité humaine et transfert de plasmodies
Mobilité humaine et transfert de plasmodiesMobilité humaine et transfert de plasmodies
Mobilité humaine et transfert de plasmodies
 
Innovations dans la prise en charge et la prévention du paludisme grave
Innovations dans la prise en charge et la prévention du paludisme graveInnovations dans la prise en charge et la prévention du paludisme grave
Innovations dans la prise en charge et la prévention du paludisme grave
 
Les chiffres cle de l’internet
Les chiffres cle de l’internet Les chiffres cle de l’internet
Les chiffres cle de l’internet
 
Police du Net Inc - Présentation des services
Police du Net Inc - Présentation des servicesPolice du Net Inc - Présentation des services
Police du Net Inc - Présentation des services
 
Pharmacogénétique et antipaludiques : que sait-on sur les ACTs actuellement ?
Pharmacogénétique et antipaludiques : que sait-on sur les ACTs actuellement ?Pharmacogénétique et antipaludiques : que sait-on sur les ACTs actuellement ?
Pharmacogénétique et antipaludiques : que sait-on sur les ACTs actuellement ?
 
Différentes stratégies d'interruption de la transmission des plasmodies
Différentes stratégies d'interruption de la transmission des plasmodiesDifférentes stratégies d'interruption de la transmission des plasmodies
Différentes stratégies d'interruption de la transmission des plasmodies
 
Lutte contre le paludisme en Asie ou en Afrique, même combat ?
Lutte contre le paludisme en Asie ou en Afrique, même combat ?Lutte contre le paludisme en Asie ou en Afrique, même combat ?
Lutte contre le paludisme en Asie ou en Afrique, même combat ?
 
Les facteurs favorables au passage de l'accès simple vers l'accès grave, et l...
Les facteurs favorables au passage de l'accès simple vers l'accès grave, et l...Les facteurs favorables au passage de l'accès simple vers l'accès grave, et l...
Les facteurs favorables au passage de l'accès simple vers l'accès grave, et l...
 
Présentation liste adefa
Présentation liste adefaPrésentation liste adefa
Présentation liste adefa
 
Comment évaluer la mortalité liée au paludisme?
Comment évaluer la mortalité liée au paludisme?Comment évaluer la mortalité liée au paludisme?
Comment évaluer la mortalité liée au paludisme?
 
Méthode de diagnostic biologique du paludisme
Méthode de diagnostic biologique du paludismeMéthode de diagnostic biologique du paludisme
Méthode de diagnostic biologique du paludisme
 
Quels enjeux pour 2015+ 
Quels enjeux pour 2015+ Quels enjeux pour 2015+ 
Quels enjeux pour 2015+ 
 
Différence entre paludisme présumé et cas confirmés
Différence entre paludisme présumé et cas confirmésDifférence entre paludisme présumé et cas confirmés
Différence entre paludisme présumé et cas confirmés
 
Drep sisto oct2012
Drep sisto oct2012Drep sisto oct2012
Drep sisto oct2012
 
Presentation metier plus - simon brunelle
Presentation metier plus - simon brunellePresentation metier plus - simon brunelle
Presentation metier plus - simon brunelle
 

Similaire à Consigne de lecture d’un livre

Les raisons de_la_discorde_chronique_d'un_marginal
Les raisons de_la_discorde_chronique_d'un_marginalLes raisons de_la_discorde_chronique_d'un_marginal
Les raisons de_la_discorde_chronique_d'un_marginal
Michel Septfontaine
 
Zemmour : le slalom de la peur !
Zemmour : le slalom de la peur !Zemmour : le slalom de la peur !
Zemmour : le slalom de la peur !
Jean-Yves ARCHER
 
Joly Maurice - Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu.pdf
Joly Maurice - Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu.pdfJoly Maurice - Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu.pdf
Joly Maurice - Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu.pdfMMenier
 
La Presse Nouvelle Magazine 233 fevrier 2006
La Presse Nouvelle Magazine 233 fevrier 2006La Presse Nouvelle Magazine 233 fevrier 2006
La Presse Nouvelle Magazine 233 fevrier 2006
Tikoun38
 
Maurice-Clavel-DEUX-SIECLES-CHEZ-LUCIFER-Paris-Seuil-1978
Maurice-Clavel-DEUX-SIECLES-CHEZ-LUCIFER-Paris-Seuil-1978Maurice-Clavel-DEUX-SIECLES-CHEZ-LUCIFER-Paris-Seuil-1978
Maurice-Clavel-DEUX-SIECLES-CHEZ-LUCIFER-Paris-Seuil-1978
Francis Batt
 
Mémoires migrantes version numérique
Mémoires migrantes version numériqueMémoires migrantes version numérique
Mémoires migrantes version numérique
Académie de Dijon - Histoire-géo
 
Le théâtre philosophique de Paul Claudel.pdf
Le théâtre philosophique de Paul Claudel.pdfLe théâtre philosophique de Paul Claudel.pdf
Le théâtre philosophique de Paul Claudel.pdf
Universidad Complutense de Madrid
 
Arcand adrien a bas la haine clan9 bibliothèque dissidence nationaliste nat...
Arcand adrien   a bas la haine clan9 bibliothèque dissidence nationaliste nat...Arcand adrien   a bas la haine clan9 bibliothèque dissidence nationaliste nat...
Arcand adrien a bas la haine clan9 bibliothèque dissidence nationaliste nat...
freemens
 
La Presse Nouvelle Magazine numero 310 novembre 2013
La Presse Nouvelle Magazine numero 310  novembre 2013La Presse Nouvelle Magazine numero 310  novembre 2013
La Presse Nouvelle Magazine numero 310 novembre 2013
Tikoun38
 
La maison aux mille étages
La maison aux mille étagesLa maison aux mille étages
La maison aux mille étages
Alfa Centauri
 
La quarantaine
La quarantaineLa quarantaine
La quarantaine
Txaruka
 
Pierre le vigan chronique des temps modernes pdf 030614
Pierre le vigan chronique des temps modernes pdf 030614Pierre le vigan chronique des temps modernes pdf 030614
Pierre le vigan chronique des temps modernes pdf 030614
Pierre Le Vigan
 
PoéSie Davant Garde
PoéSie Davant GardePoéSie Davant Garde
PoéSie Davant Garderimbaudflamme
 
Action Universitaire avril 2012
Action Universitaire avril 2012Action Universitaire avril 2012
Action Universitaire avril 2012
Olivier Vial
 
Le suicide un eclairage autre apport de la littérature et de la philosophie
Le suicide un eclairage autre apport de la littérature et de la philosophieLe suicide un eclairage autre apport de la littérature et de la philosophie
Le suicide un eclairage autre apport de la littérature et de la philosophieAmineBenjelloun
 
Nuclear Holocaust, No Hope For Humanity
Nuclear Holocaust, No Hope For HumanityNuclear Holocaust, No Hope For Humanity
Nuclear Holocaust, No Hope For Humanity
Editions La Dondaine
 
Conspirational Cold War
Conspirational Cold WarConspirational Cold War
Conspirational Cold War
Editions La Dondaine
 

Similaire à Consigne de lecture d’un livre (20)

Les raisons de_la_discorde_chronique_d'un_marginal
Les raisons de_la_discorde_chronique_d'un_marginalLes raisons de_la_discorde_chronique_d'un_marginal
Les raisons de_la_discorde_chronique_d'un_marginal
 
Zemmour : le slalom de la peur !
Zemmour : le slalom de la peur !Zemmour : le slalom de la peur !
Zemmour : le slalom de la peur !
 
Joly Maurice - Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu.pdf
Joly Maurice - Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu.pdfJoly Maurice - Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu.pdf
Joly Maurice - Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu.pdf
 
La Presse Nouvelle Magazine 233 fevrier 2006
La Presse Nouvelle Magazine 233 fevrier 2006La Presse Nouvelle Magazine 233 fevrier 2006
La Presse Nouvelle Magazine 233 fevrier 2006
 
Boris Cyrulnik
Boris CyrulnikBoris Cyrulnik
Boris Cyrulnik
 
Maurice-Clavel-DEUX-SIECLES-CHEZ-LUCIFER-Paris-Seuil-1978
Maurice-Clavel-DEUX-SIECLES-CHEZ-LUCIFER-Paris-Seuil-1978Maurice-Clavel-DEUX-SIECLES-CHEZ-LUCIFER-Paris-Seuil-1978
Maurice-Clavel-DEUX-SIECLES-CHEZ-LUCIFER-Paris-Seuil-1978
 
Mémoires migrantes version numérique
Mémoires migrantes version numériqueMémoires migrantes version numérique
Mémoires migrantes version numérique
 
Le théâtre philosophique de Paul Claudel.pdf
Le théâtre philosophique de Paul Claudel.pdfLe théâtre philosophique de Paul Claudel.pdf
Le théâtre philosophique de Paul Claudel.pdf
 
Arcand adrien a bas la haine clan9 bibliothèque dissidence nationaliste nat...
Arcand adrien   a bas la haine clan9 bibliothèque dissidence nationaliste nat...Arcand adrien   a bas la haine clan9 bibliothèque dissidence nationaliste nat...
Arcand adrien a bas la haine clan9 bibliothèque dissidence nationaliste nat...
 
La Presse Nouvelle Magazine numero 310 novembre 2013
La Presse Nouvelle Magazine numero 310  novembre 2013La Presse Nouvelle Magazine numero 310  novembre 2013
La Presse Nouvelle Magazine numero 310 novembre 2013
 
Albert camus (1)
Albert camus (1)Albert camus (1)
Albert camus (1)
 
La maison aux mille étages
La maison aux mille étagesLa maison aux mille étages
La maison aux mille étages
 
La quarantaine
La quarantaineLa quarantaine
La quarantaine
 
Hirszfeld.Balinska
Hirszfeld.BalinskaHirszfeld.Balinska
Hirszfeld.Balinska
 
Pierre le vigan chronique des temps modernes pdf 030614
Pierre le vigan chronique des temps modernes pdf 030614Pierre le vigan chronique des temps modernes pdf 030614
Pierre le vigan chronique des temps modernes pdf 030614
 
PoéSie Davant Garde
PoéSie Davant GardePoéSie Davant Garde
PoéSie Davant Garde
 
Action Universitaire avril 2012
Action Universitaire avril 2012Action Universitaire avril 2012
Action Universitaire avril 2012
 
Le suicide un eclairage autre apport de la littérature et de la philosophie
Le suicide un eclairage autre apport de la littérature et de la philosophieLe suicide un eclairage autre apport de la littérature et de la philosophie
Le suicide un eclairage autre apport de la littérature et de la philosophie
 
Nuclear Holocaust, No Hope For Humanity
Nuclear Holocaust, No Hope For HumanityNuclear Holocaust, No Hope For Humanity
Nuclear Holocaust, No Hope For Humanity
 
Conspirational Cold War
Conspirational Cold WarConspirational Cold War
Conspirational Cold War
 

Plus de gandibleuxmonia

Revue de presse 2016 2017
Revue de presse 2016 2017Revue de presse 2016 2017
Revue de presse 2016 2017
gandibleuxmonia
 
Caricatures institutions
Caricatures   institutionsCaricatures   institutions
Caricatures institutions
gandibleuxmonia
 
Europe séquence
Europe séquenceEurope séquence
Europe séquence
gandibleuxmonia
 
Revue de presse 2016
Revue de presse 2016Revue de presse 2016
Revue de presse 2016
gandibleuxmonia
 
Partie 2 questions expo (1)
Partie 2  questions expo (1)Partie 2  questions expo (1)
Partie 2 questions expo (1)
gandibleuxmonia
 
Consigne de lecture d’un livre
Consigne de lecture d’un livreConsigne de lecture d’un livre
Consigne de lecture d’un livre
gandibleuxmonia
 
Scénario vidéo ça me regarde
Scénario vidéo ça me regardeScénario vidéo ça me regarde
Scénario vidéo ça me regarde
gandibleuxmonia
 
Grille d'analyse d'un conflit
Grille d'analyse d'un conflitGrille d'analyse d'un conflit
Grille d'analyse d'un conflit
gandibleuxmonia
 
Ca me regarde explication élèves
Ca me regarde  explication élèves Ca me regarde  explication élèves
Ca me regarde explication élèves
gandibleuxmonia
 
Les inégalités sociales
Les inégalités socialesLes inégalités sociales
Les inégalités sociales
gandibleuxmonia
 
Fiches outils
Fiches outilsFiches outils
Fiches outils
gandibleuxmonia
 
Doc1
Doc1Doc1
Enjeux politiques c3
Enjeux politiques c3Enjeux politiques c3
Enjeux politiques c3
gandibleuxmonia
 
Enjeux politiques c3
Enjeux politiques c3Enjeux politiques c3
Enjeux politiques c3
gandibleuxmonia
 
Syllabus schumaine5e- theme 3
Syllabus schumaine5e- theme 3Syllabus schumaine5e- theme 3
Syllabus schumaine5e- theme 3
gandibleuxmonia
 
Fiche technique les composantes en histoire
Fiche technique  les composantes en histoireFiche technique  les composantes en histoire
Fiche technique les composantes en histoire
gandibleuxmonia
 
Fc présenter un ensemble de ?
Fc  présenter un ensemble de ?Fc  présenter un ensemble de ?
Fc présenter un ensemble de ?
gandibleuxmonia
 
Fiche technique synthèse de la c2
Fiche technique  synthèse de la c2Fiche technique  synthèse de la c2
Fiche technique synthèse de la c2
gandibleuxmonia
 
Fiche technique rédiger une synthèse
Fiche technique  rédiger une synthèseFiche technique  rédiger une synthèse
Fiche technique rédiger une synthèse
gandibleuxmonia
 

Plus de gandibleuxmonia (20)

Revue de presse 2016 2017
Revue de presse 2016 2017Revue de presse 2016 2017
Revue de presse 2016 2017
 
Intro fhg
Intro fhgIntro fhg
Intro fhg
 
Caricatures institutions
Caricatures   institutionsCaricatures   institutions
Caricatures institutions
 
Europe séquence
Europe séquenceEurope séquence
Europe séquence
 
Revue de presse 2016
Revue de presse 2016Revue de presse 2016
Revue de presse 2016
 
Partie 2 questions expo (1)
Partie 2  questions expo (1)Partie 2  questions expo (1)
Partie 2 questions expo (1)
 
Consigne de lecture d’un livre
Consigne de lecture d’un livreConsigne de lecture d’un livre
Consigne de lecture d’un livre
 
Scénario vidéo ça me regarde
Scénario vidéo ça me regardeScénario vidéo ça me regarde
Scénario vidéo ça me regarde
 
Grille d'analyse d'un conflit
Grille d'analyse d'un conflitGrille d'analyse d'un conflit
Grille d'analyse d'un conflit
 
Ca me regarde explication élèves
Ca me regarde  explication élèves Ca me regarde  explication élèves
Ca me regarde explication élèves
 
Les inégalités sociales
Les inégalités socialesLes inégalités sociales
Les inégalités sociales
 
Fiches outils
Fiches outilsFiches outils
Fiches outils
 
Doc1
Doc1Doc1
Doc1
 
Enjeux politiques c3
Enjeux politiques c3Enjeux politiques c3
Enjeux politiques c3
 
Enjeux politiques c3
Enjeux politiques c3Enjeux politiques c3
Enjeux politiques c3
 
Syllabus schumaine5e- theme 3
Syllabus schumaine5e- theme 3Syllabus schumaine5e- theme 3
Syllabus schumaine5e- theme 3
 
Fiche technique les composantes en histoire
Fiche technique  les composantes en histoireFiche technique  les composantes en histoire
Fiche technique les composantes en histoire
 
Fc présenter un ensemble de ?
Fc  présenter un ensemble de ?Fc  présenter un ensemble de ?
Fc présenter un ensemble de ?
 
Fiche technique synthèse de la c2
Fiche technique  synthèse de la c2Fiche technique  synthèse de la c2
Fiche technique synthèse de la c2
 
Fiche technique rédiger une synthèse
Fiche technique  rédiger une synthèseFiche technique  rédiger une synthèse
Fiche technique rédiger une synthèse
 

Dernier

Textes de famille concernant les guerres V2.pdf
Textes de famille concernant les guerres V2.pdfTextes de famille concernant les guerres V2.pdf
Textes de famille concernant les guerres V2.pdf
Michel Bruley
 
cours-LasergrammetrieLe « LiDAR», de l’anglais « Light.pptx
cours-LasergrammetrieLe « LiDAR», de l’anglais « Light.pptxcours-LasergrammetrieLe « LiDAR», de l’anglais « Light.pptx
cours-LasergrammetrieLe « LiDAR», de l’anglais « Light.pptx
AbdessamadAmimi1
 
Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
Bibliothèque de L'Union
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van        Herpen.      pptxIris         van        Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 
Proyecto Erasmus Jardineros y jardineras de paz
Proyecto Erasmus Jardineros y jardineras de pazProyecto Erasmus Jardineros y jardineras de paz
Proyecto Erasmus Jardineros y jardineras de paz
Morzadec Cécile
 
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdfVeille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
frizzole
 
BATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en France
BATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en FranceBATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en France
BATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en France
Txaruka
 

Dernier (7)

Textes de famille concernant les guerres V2.pdf
Textes de famille concernant les guerres V2.pdfTextes de famille concernant les guerres V2.pdf
Textes de famille concernant les guerres V2.pdf
 
cours-LasergrammetrieLe « LiDAR», de l’anglais « Light.pptx
cours-LasergrammetrieLe « LiDAR», de l’anglais « Light.pptxcours-LasergrammetrieLe « LiDAR», de l’anglais « Light.pptx
cours-LasergrammetrieLe « LiDAR», de l’anglais « Light.pptx
 
Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van        Herpen.      pptxIris         van        Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
 
Proyecto Erasmus Jardineros y jardineras de paz
Proyecto Erasmus Jardineros y jardineras de pazProyecto Erasmus Jardineros y jardineras de paz
Proyecto Erasmus Jardineros y jardineras de paz
 
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdfVeille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
 
BATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en France
BATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en FranceBATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en France
BATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en France
 

Consigne de lecture d’un livre

  • 1. CONSIGNES DE LECTURE D’UN LIVRE 1- Lecture au choix parmi les livres suivants : 5e 6e PHILIPPE GRIMBERT : « un secret » AMINE MAALOUF : « Les identités meurtrières » HANS FALLAda : « Seul dans Berlin » JEAN HATZFELD : « La stratégie de l’antilope » ROBERT MERLE : « La mort est mon métier » SORJ CHALANDON : « Le quatrième mur » PHILIPPE CLAUDEL : « Le rapport de Brodeck » YASMINA KHADRA : « l’attentat » Pour les élèves de 5e : si vous avez déjà lu un des livres de la liste ci-dessus, vous pouvez également choisir le livre suivant : BERNHARD SCHLINK : « Le liseur ». 2- Consignes : Vous devez avoir lu ce livre pour le lundi 30 mars. Vous serez évalué en classe sur votre lecture de la manière suivante :  à partir d’un extrait du livre, vous replacerez celui-ci dans son contexte et vous argumenterez votre position. Vous aurez à votre disposition votre livre et vos notes personnelles manuscrites. Comment bien se préparer ?  Pour chaque chapitre ou partie du livre, nous vous conseillons donc de faire :  un résumé (et un lexique avec les mots de vocabulaire non compris)  et de donner vos impressions (questionnement, émotions ressenties…).  Après votre lecture, faites une recherche sur :  l’auteur  le contexte historique de la narration du livre.  Enfin, il serait bien d’avoir déjà réfléchi sur un avis personnel global de votre lecture. « La vertu paradoxale de la lecture est de nous abstraire du monde pour lui trouver un sens » Daniel Pennac Bonne lecture !
  • 2. 5- 1- PHILIPPE GRIMBERT : « un secret » Souvent les enfants s'inventent une famille, une autre origine, d'autres parents. Le narrateur de ce livre, lui, s'est inventé un frère. Un frère aîné, plus beau, plus fort, qu'il évoque devant les copains de vacances, les étrangers, ceux qui ne vérifieront pas... Et puis un jour, il découvre la vérité, impressionnante, terrifiante presque. Et c'est alors toute une histoire familiale, lourde, complexe, qu'il lui incombe de reconstituer. Une histoire tragique qui le ramène aux temps de l'Holocauste, et des millions de disparus sur qui s'est abattue une chape de silence. "Je m'étais choisi un frère triomphant. Insurpassable, il l'emportait dans toutes les disciplines pendant que je promenais ma fragilité sous le regard de mon père, ignorant l'éclair de déception qui le traversait." 2- HANS FALLAda : « Seul dans Berlin » Un immeuble au coeur de Berlin ou tous se croisent, on suit un couple d'allemand qui va passer de silencieux à désobéissants et enfin résistants "Et que voulait-il faire ? Autant dire rien !... Quelque chose de dérisoire, d'insignifiant, tout à fait dans sa ligne ; quelque chose de calme, qui ne pourrait en rien troubler sa tranquilité. Il voulait écrire des cartes ! Des cartes postales, avec des appels contre le Führer et le Parti, contre la guerre, pour éclairer ses semblables. C'est tout... Et ces cartes, il ne comptait nullement les envoyer à des gens bien déterminés, ni les coller sur les murs comme des affiches. Non, il voulait simplement les déposer dans les escaliers des immeubles où il y avait beaucoup d'allées et venues, les abandonner là, sans savoir aucunement qui les ramasserait, ni si elles ne seraient pas aussitôt foulées aux pieds ou déchirées." 3- ROBERT MERLE : « La mort est mon métier » "Le Reichsführer Himmler bougea la tête, et le bas de son visage s'éclaira... - Le Führer, dit-il d'une voix nette, a ordonné la solution définitive du problème juif en Europe. Il fit une pause et ajouta: - Vous avez été choisi pour exécuter cette tâche. Je le regardai. Il dit sèchement : - Vous avez l'air effaré. Pourtant, l'idée d'en finir avec les Juifs n'est pas neuve. - Nein, Herr Reichsführer. Je suis seulement étonné que ce soit moi qu'on ait choisi..." 4- PHILIPPE CLAUDEL : « Le rapport de Brodeck » Prix Goncourt des lycéens: "Ce roman est aussi noir que sa couverture, aussi noir que l'âme humaine qu'il dissèque. Sa construction est basée sur des sous-entendus, des non-dits. L'auteur ne révèle rien ou si peu. Par un savant et magistral jeu de puzzle, en nous proposant des allers-retours entre le passé et le présent, il laisse au lecteur le soin de construire l'histoire. Il ne la situe pas vraiment, ni dans l'espace, ni dans le temps (même si on comprend qu'elle se déroule après la seconde guerre mondiale) car la peur, la violence et la lâcheté sont universelles et intemporelles." "Les hommes sont bizarres. Ils commettent le pire sans trop se poser de questions, mais ensuite, ils ne peuvent plus vivre avec le souvenir de ce qu'ils ont fait. Il faut qu'ils s'en débarrassent.
  • 3. Alors ils viennent me voir car ils savent que je suis le seul à pouvoir les soulager, et ils me disent tout. Je suis l'égout, Brodeck. Je ne suis pas le prêtre, je suis l'homme-égout. Celui dans le cerveau duquel on peut déverser toutes les sanies, toutes les ordures, pour se soulager, pour s'alléger. Et ensuite, ils repartent comme si de rien n'était. Tout neufs. Bien propres. Prêts à recommencer. Sachant que l'égout s'est refermé sur ce qu'ils lui ont confié. Qu'il n'en parlera jamais, à personne. Ils peuvent dormir tranquille, et moi pendant ce temps, Brodeck, moi je déborde, je déborde sous le trop-plein, je n'en peux plus, mais je tiens, j'essaie de tenir. Je mourrai avec tous ces dépôts d'horreur en moi. Vois-tu ce vin ? Et bien c'est mon seul ami. Il m'endort et me fait oublier, durant quelques instants, toute cette masse immonde que je transporte en moi, ce chargement putride qu'ils m'ont tous confié. Si je te dis cela, ce n'est pas pour que tu me plaignes, c'est pour que tu me comprennes...Tu te sens seul de devoir dire le pire, moi, je me sens seul de devoir l'absoudre." 5- BERNHARD SCHLINK : « Le liseur » L'histoire d'un jeune garçon découvrant la "femme" et le plaisir de la littérature sur fond d'après guerre en Allemagne, "Je me demande, et je commençais déjà à me demander à l'époque ce que devait, ce que doit faire en vérité ma génération, celle de gens vivants à une époque ultérieure, des informations sur les atrocités de l'extermination des juifs. Nous ne devons pas nous imaginer comprendre ce qui est inconcevable ; nous n'avons pas le droit de comparer ce qui échappe à toute comparaison ; nous n'avons pas le droit de questionner, car celui qui le fait, même s'il ne met pas les atrocités en doute, en fait néanmoins un objet de communication, au lieu de les prendre comme une chose devant laquelle on ne peut que s'imposer le silence de l'horreur, de la honte et de la culpabilité."
  • 4. 6- 1- AMINE MAALOUF : « Les identités meurtrières » Que signifie le besoin d'appartenance collective, qu'elle soit culturelle, religieuse ou nationale ? Pourquoi ce désir, en soi légitime, conduit-il si souvent à la peur de l'autre et à sa négation ? Nos sociétés sont-elles condamnées à la violence sous prétexte que tous les êtres n'ont pas la même langue, la même foi ou la même couleur ? "Et le destin? [...] J'ai l'habitude de répondre que, pour l'homme, le destin est comme le vent pour un voilier. Celui qui est à la barre ne peut décider d'où souffle le vent, ni avec quelle force, mais il peut orienter sa propre voile. Et cela fait parfois une sacrée différence." 2- JEAN HATZFELD : « La stratégie de l’antilope » Le gencocide au Rwanda..avecdes témoignages des genocidaires..chaquepage est une claque "A quoi bon chercher des circonstances atténuantes à des gens qui ont coupé à la machette tous les jours, même le dimanche ? Que peut-on atténuer ? Le nombre des victimes ? La manière de couper ? Les rires des tueurs ? Rendre justice serait tuer les tueurs. Mais ça ressemblerait à un autre génocide, ce serait le chaos. Les tuer ou les punir d’une façon convenable : impossible ; leur pardonner : impensable. Etre juste est inhumain." 3- SORJ CHALANDON : « Le quatrième mur » Prix Goncourt des lycéens: "L'idée de Samuel était belle et folle: monter l'Antigone de Jean Anouilh à Beyrouth. Voler deux heures à la guerre, en prélevant dans chaque camp un fils ou une fille pour en faire des acteurs. Puis rassembler ces ennemis sur une scène de fortune, entre cour détruite et jardin saccagé" "La guerre, c'était ça. Avant le cri des hommes, le sang versé, les tombes, avant les larmes infinies qui suintent des villes, les maisons détruites, les hordes apeurées, la guerre était un vacarme à briser les crânes, à écraser les yeux, à serrer les gorges jusqu'à ce que l'air renonce." 4- YASMINA KHADRA : « l’attentat » Le conflit Israëlo- palestinien: magnifique et très accessible "On a beau s'attendre au pire, il nous surprendra toujours. Et si, par malheur, il nous arrive d'atteindre le fond, il dépendra de nous, et de nous seuls, d'y rester ou de remonter à la surface. Entre le chaud et le froid, il n'y a qu'un pas. Il s'agit de savoir où mettre les pieds. C'est très facile de déraper. Une précipitation, et on pique du nez dans le fossé. Mais est-ce la fin du monde? Je ne le pense pas. Pour reprendre le dessus, il suffit juste de se faire une raison."