SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  32
Télécharger pour lire hors ligne
LE RENDEZ-VOUS
RETAIL ULTIME
21 23 sept. 2015
Pavillon 1
PARIS EXPO PORTE DE VERSAILLES
NEW
P R É S E N T E
DOSSIER
DEPRESSE
ECOMMERCEPARIS.COM
DIGITAL-IN-STORE-EVENT.COM
JUIN2015
3#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15
SOMMAIRE
MOT DE BIENVENUE
Partie 1 L’ÉTUDE .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5
• Etude L’ObSoCo / Paris Retail Week : Vous avez dit «Responsive Retail» ?
Présentation de L’ObSoCo
Infographie des résultats
Analyse de Philippe Moati de l’ObSoCo
• Le point de vue de grands retailers
Pierre-Alain Baly - Responsable Marques Blanches  Marketplace, Auchan
François Loviton - Digital, E-Commerce  CRM Director, Celio
Gérard Spatafora - E-Commerce Manager, Millesima
Partie 2 L’ÉVÉNEMENT .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13
• Édito : du commerce cross-canal au commerce responsive
• Genèse de PARIS RETAIL WEEK
• E-COMMERCE PARIS, 12ème
édition du salon leader dédié au cross-canal
• DIGITAL(in)STORE, le nouvel événement premium des innovations pour le point de vente
• Et en 2016…
• Les rendez-vous clés de cette première édition
• Les exposants inscrits 2015
• Les partenaires institutionnels
RESTONS CONNECTÉS .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32
Contact Presse
Oxygen
Angélique de Barros / Alexia Mercier / Noémie Diaz De Cerio
+ 33 (0)1 41 11 37 70
parisretailweek@oxygen-rp.com
Direction Communication PARIS RETAIL WEEK
Hélène Tsoungui / Sophie Louveau
+ 33 (0)1 76 77 16 18 / 14 28
helene.tsoungui@comexposium.com
sophie.louveau@comexposium.com
4#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15
Bienvenue !
Nous sommes heureux de vous accueillir au lancement officiel de Paris Retail Week,
le rendez-vous ultime du commerce 360° !
Véritable pont entre le commerce on-line et off-line, l’édition 2015 de Paris Retail
Week, qui se déroulera du 21 au 23 septembre prochain à la Porte de Versailles,
réunira les salons E-Commerce Paris et Digital(in)Store et se positionne comme
l’événement retail le plus important d’Europe.
Afin de célébrer cette ambition et la dynamique qui nous porte, nous vous recevons ce
matin dans un écrin de modernité, au siège de la société Critéo, notre partenaire que
l’on ne présente plus, tant son ascension parmi les champions français du numérique
n’est plus à prouver.
Cette matinée sera placée sous le signe d’un retail idéal, d’un « Responsive Retail » !
En exclusivité, Philippe Moati de L’ObSoCo nous révèlera les résultats d’une étude
réalisée le mois dernier sur les attentes et les comportements des consommateurs à
l’égard du commerce et leurs usages des canaux de vente à l’heure de l’instantanéité.
Son analyse, résolument prospective, enrichira nos réflexions sur les grands
changements du secteur. Pour finir, afin de compléter ce décryptage, un plateau
prestigieux de «  grands témoins  » commerçants et e-commerçants apportera sa
vision actuelle et future du retail dans ses différentes dimensions.
Bonne matinée à tous,
Sophie LUBET
Directeur du Pôle Retail,
Comexposium
5#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15
L’ÉTUDEPARTIE 1
6#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15
ETUDE L’OBSOCO / PARIS RETAIL WEEK : VOUS AVEz DIT
« RESPONSIVE RETAIL » ?
Présentation de
Créé en 2011 par Robert Rochefort, Philippe Moati et Nathalie Damery, l’Observatoire Société
et Consommation (L’ObSoCo) est une société d’études et de conseil en stratégie.
L’expertise de L’ObSoCo porte sur l’analyse des mutations économiques et sociétales en
cours et est étayée par une démarche rigoureuse et des techniques éprouvées.
L’ObSoCo accompagne ses clients, non seulement par la réalisation d’études quantitatives
et qualitatives et d’Observatoires, mais également par des conférences, des formations et
des dispositifs de veille stratégique… Sa spécificité est un fondement académique de haut
niveau grâce à une équipe d’économistes et de sociologues qui utilisent ces disciplines pour
produire et appliquer des grilles d’analyses propres.
ANALySE DE PHILIPPE MOATI
Philippe Moati, Co-fondateur de l’ObSoCo et Professeur à
l’Université Paris Diderot
Après plus de 20 ans passés au Crédoc, Philippe Moati a participé
à la création en 2011 de l’Observatoire Société et Consommation
(l’ObSoCo). L’analyse des transformations du système économique et
social traverse ses différents travaux. Professeur agrégé d’économie à
l’Université Paris-Diderot, il est un spécialiste reconnu du commerce
et de la consommation. L’Économie des bouquets (Editions de l’Aube, 2008, Prix de
l’Académie des sciences commerciales 2009) et La nouvelle révolution commerciale
(Odile Jacob, 2011) sont ses deux derniers livres.
PARTIE 1 L’ÉTUDE
7#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15
Etude L’ObSoCo / Paris Retail Week  : Vous avez dit
« Responsive Retail » ?
Le secteur du retail est engagé dans une nouvelle révolution commerciale, d’une ampleur sans
doute équivalente à celle qui a fait naître la grande distribution dans le courant des années 1960.
Au diapason du reste de l’économie, le commerce est en train de passer d’une « orientation
produit » à une « orientation client ». Les raisons de cette révolution copernicienne sont multiples
et puisent à la fois du côté de la technologie, des mutations sociétales et de la transformation des
mécanismes de création de valeur à l’œuvre dans le capitalisme contemporain. En particulier,
l’approfondissement du processus d’individualisation conduit à la démoyennisation des
comportements de consommation et fait émerger la figure d’un shopper plus autonome, qui
élabore des stratégies, qui revendique d’être maître de la relation commerciale, et qui dispose
aujourd’hui de nouveaux outils numériques qui renforcent sa capacité d’agir et accroissent son
pouvoir de négociation à l’égard des marques et des enseignes. La montée de cette nouvelle
figure et, plus généralement, d’une véritable intelligence collective des consommateurs induite
par leur mise en réseau, rééquilibre le rapport de force entre l’offre et la demande et constitue
un puissant stimulant de l’orientation-client dans le commerce : les enseignes doivent mettre
le client, la compréhension et l’anticipation de ses attentes, l’obsession de sa satisfaction, au
cœur de leur organisation et de leurs stratégies. Le commerce entre dans l’ère du « responsive
retail » et s’adapte à des clients devenus tout à la fois plus experts, plus mobiles, plus volatiles.
ParisRetailWeekaconfiéàl’ObSoColaréalisationd’uneenquêtepermettantdecernercertaines
dimensions des aspirations et comportements des consommateurs de 2015. Nous présentons
ici quelques résultats de cette enquête. Ils soulignent l’importance des changements en cours
qui nourrissent la trajectoire en direction d’un «  responsive retail  » et pointent un certain
nombre de défis adressés aux distributeurs.
De l’hédonisme à l’impatience
Les enseignes sont donc incitées à se montrer beaucoup plus attentives et réactives aux attentes
des clients. Des attentes qui se sont complexifiées car, dans les pays riches où les besoins de base
sont couverts, les ressorts du désir d’acheter et de la disposition à payer débordent largement
du registre utilitariste et fonctionnel pour faire la place belle aux dimensions symboliques et
expérientielles et aux valeurs, bref aux fondements socio-psychologiques de la consommation.
L’argument du prix bas ne suffit plus. Créer de la valeur dans le commerce aujourd’hui suppose
d’entrer dans l’ère du « responsive retail » : un commerce qui prend acte de l’hétérogénéité et
de la diversité des attentes des consommateurs, qui s’adapte à des comportements d’achat
marqués par une agilité croissante et qui s’inscrit dans les tendances sociétales qui portent
les ressorts immatériels de l’acte d’achat.
L’hédonisme est l’un de ces ressorts. Il renvoie, bien sûr, à la recherche du plaisir (petit ou grand),
à la valorisation des émotions, des sensations. Dans la société d’hyperconsommation, « être »
devient plus important qu’ « avoir ». Le marketing ne s’y trompe pas et le mot d’ordre depuis
plusieurs années, dans le commerce et ailleurs, est « l’expérience » : acheter et consommer
doit générer des émotions positives, mémorables. Et comme l’expérience a naturellement
tendance à se banaliser, à s’affadir, avec l’habitude, les marques et les enseignes sont incitées
à rechercher les moyens de son renouvellement permanent. Dans l’habillement, cela se traduit
par ce que l’on nomme la « fast fashion » qui a mis un terme aux sacro-saintes saisons au
PARTIE 1 L’ÉTUDE
8#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15
rythme desquelles vivait la profession. Dans une société devenue hyper-individualiste, où
les attentes des consommateurs sont hétérogènes, chacun vibre à sa manière. Autant il est
relativement facile de trouver des consensus sur les fonctionnalités de base attendues d’un
produit, autant dès que l’on aborde la dimension hédonique de la consommation, la diversité
règne et encourage la personnalisation des offres et la stimulation de l’acte d’achat.
Le revers de cette quête du plaisir est le rejet de la contrainte. De très nombreuses enquêtes
ont mis en évidence que faire ses courses alimentaires dans une grande surface est perçu comme
une contrainte par plus de 60 % des consommateurs français, en particulier pour les familles
dont le temps est souvent compté. Le succès du drive témoigne en creux qu’il existait une
demande latente pour des solutions permettant d’alléger la contrainte. Un boulevard pour les
formules d’abonnement ou de réapprovisionnement automatique actuellement expérimentées,
par exemple, par Amazon ou Danone ?
Cette recherche du plaisir et cette fuite devant la contrainte génèrent de l’impatience. Le plaisir,
c’esticietmaintenant.Etladiffusiondunumériqueencouragelephénomène.Connectéscomme
nous le sommes aujourd’hui, nous avons pris l’habitude d’obtenir instantanément les réponses
à nos questions. En bref, nos modes de vie en général et nos habitudes de consommation
en particulier sont marqués par le phénomène général d’accélération. Un phénomène que le
commerce, qu’il soit physique ou en ligne, ne peut plus ignorer.
Cette impatience et ses effets sur la réactivité attendue des enseignes sont illustrés par
les résultats de notre enquête. Ainsi, il a été demandé à un échantillon représentatif de
consommateurs d’évaluer l’importance qu’ils accordent à différents critères susceptibles
d’influencer leurs achats, que ce soit en ligne ou en magasin. On n’est pas étonné de voir le prix
arriver – largement – en tête des critères testés. 74% des consommateurs considèrent le prix
comme « très important ». Une relation avec le niveau de revenu du ménage est logiquement
observée : si le prix est considéré comme « très important » par plus de 77 % des personnes
déclarant un revenu mensuel inférieur à 2 500 €, cette part tombe à 47 % chez ceux qui
disposent d’un revenu supérieur à 6 500 €. Nul doute que l’accumulation de mauvaises années
sur le front du pouvoir d’achat, en renforçant le niveau de la contrainte budgétaire, a aiguisé la
sensibilité de nombreux consommateurs à l’égard des prix.
Le critère qui se classe en deuxième position est moins convenu : il s’agit de la disponibilité
des produits, qui est considérée comme un critère « très important » par 38 % des répondants
et « assez important » par 48 %. Il y a là une expression directe de l’impatience dont il vient
d’être question. Ne pas pouvoir disposer immédiatement du produit désiré est source de
frustration, voire de mécontentement. Cette fois, ce sont les hauts revenus qui se montrent les
plus allergiques à l’indisponibilité des produits (95 % des « très » et d’ « assez important » chez
les répondants dont le revenu mensuel du ménage dépasse les 5 000 €).
L’attente d’un traitement personnalisé s’illustre ici tout d’abord par l’importance accordée
aux promotions personnalisées comme facteur influençant l’achat : 70 % des consommateurs
interrogés les considèrent comme importantes (dont 25 % « très »). L’octroi de promotions
personnalisées, issues du «  big data  » et diffusées via les technologies mobiles, a
certainement un bel avenir devant lui. Les femmes se révèlent plus sensibles à leur égard que
les hommes (respectivement, 73 % et 67 %), de même que les classes de revenu intermédiaires
comparativement à la fois aux bas et aux hauts revenus. De manière un peu moins marquée,
la proposition d’offres de produits personnalisées rencontre l’adhésion d’une majorité de
consommateurs : à 55 % ils s’accordent à y voir un facteur « très « » (15%) ou « assez important »
(40%) influençant leurs actes d’achat. Ici, un net effet d’âge est perceptible, cette part s’éleve à
61 % chez les 18-24 ans pour tomber à 51 % chez les 55-64 ans.
PARTIE 1 L’ÉTUDE
9#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15
Bien sûr, la marque est un facteur qui influence l’acte d’achat, souvent d’ailleurs bien plus que ce
que les consommateurs veulent bien reconnaître dans les enquêtes. Ils sont 59 % à considérer
comme importantes leurs affinités avec la marque et la façon dont elle s’adresse à eux. Cette
part est particulière forte chez les jeunes (plus de 63 % chez les moins de 35 ans, contre 50 %
chez les 55-64 ans).
Enfin, les services associés se classent en dernière position des critères soumis à l’évaluation
des consommateurs. Seule une courte majorité d’entre eux (51 %) y voient un facteur « très » ou
« assez important » (mais cette part s’élève à 59% chez les plus hauts revenus).
La livraison des achats en ligne : toujours plus vite ?
Les acteurs du commerce ont dans l’ensemble pris conscience de cet état d’impatience qui
caractérise leurs clients. Dans le commerce en magasin, il induit le souci d’éviter à tout prix
les ruptures de stock. Dans le e-commerce, il nourrit une concurrence, non seulement sur la
disponibilité des produits, mais aussi sur le délai de livraison. Accéder plus vite à ses achats
(et en s’épargnant les frais de livraison) est l’un des ressorts de la diffusion à grande vitesse des
diverses formules de click  collect. La livraison en 24h est l’un des arguments des formules
Premium d’Amazon ou Express+ de la Fnac. Aux Etats-Unis, Amazon, Google et eBay sont
engagés dans une compétition féroce pour la livraison à domicile en quelques heures… Mais
quelles sont en réalité les attentes des consommateurs en matière de délai de livraison ?
Les réponses fournies par nos répondants viennent tempérer cette fuite en avant dans le
raccourcissement des délais. Certes, seulement 19% des consommateurs interrogés estiment
que la livraison en une semaine (à domicile ou en point relais) est la formule qui correspond le
mieux à leur besoin (auxquels il convient d’ajouter les 26 % qui retiennent cette formule comme
leur second choix) ; mais il n’y a que 11 % de répondants qui retiennent la livraison en moins de
4 heures (27 % si on y ajoute ceux qui en font leur second choix) ! C’est encore la formule de la
livraison en 48 heures qui recueille le plus grand suffrage (37 %), suivie de près de la livraison
en 24 heures. L’impatience à ses limites, surtout lorsqu’elle a un prix !
Mais gardons-nous de tirer de ces résultats des conclusions définitives  : les préférences
déclarées sont souvent le reflet de ce qui constitue à un moment donné une convention, une
norme. Il conviendra de vérifier dans l’avenir la stabilité de cette norme, notamment lorsque,
avec l’entrée du e-commerce en phase de consolidation, la réduction des délais de livraison (et
la maîtrise de son coût) s’installera au cœur des modalités de la concurrence sur le marché du
e-commerce.
Le showrooming : une pratique qui s’installe
L’équipement numérique des consommateurs couplé au désir de maîtrise de la relation
marchande et à une mobilité croissante dans l’espace virtuel aussi bien que physique nourrissent
une pratique qui ne manque pas d’inquiéter les distributeurs : le showrooming, c’est-à-dire le
fait de faire son choix dans un point de vente physique (en bénéficiant du contact avec le
produit, des conseils du vendeur…) pour finalement conclure l’achat ailleurs.
Notre enquête révèle que le showrooming est d’ores et déjà bien installé. 52 % des personnes
interrogées reconnaissent s’y être adonnées au moins à une occasion au cours des 12 derniers
mois  ! Si cette pratique est relativement bien partagée au sein de la population, elle est
PARTIE 1 L’ÉTUDE
10#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15
particulièrement présente chez les jeunes (57 % chez les 25-34 ans, et 69 % sur les 18-24 ans)
que l’on sait particulièrement appétants à l’égard des nouvelles technologies et prompts à
adopter de nouveaux usages. Cet effet d’âge n’est probablement pas étranger au fait que le
showrooming soit très répandu auprès des bas revenus (plus de 80 % chez les moins de 2 500 €
par mois), mais on peut aussi voir là l’effet d’une contrainte budgétaire particulièrement tendue
sur la propension à déployer des comportements d’achat malin.
Le showrooming profite essentiellement au e-commerce, la démarche la plus courante
consistant à passer commande, après la visite au magasin, sur un site internet concurrent. 5 %
des répondants, soit un peu moins de 10 % des « showroomeurs », reconnaissent même avoir
commandé en ligne sur un site concurrent du magasin même à l’aide de leur smartphone !
Cette part s’élève à 9 % chez les 18-25 ans. Notons néanmoins que le showrooming alimente
également la concurrence entre points de vente physiques : 12,5 % des répondants (soit près
d’un quart des personnes qui se livrent au showrooming) ont finalisé leur parcours d’achat dans
un magasin concurrent.
Il y a tout lieu de penser que le showrooming est une pratique destinée à se diffuser encore :
l’équipement des Français en smartphone s’impose comme une norme, l’accès au wi-fi ou
à la 3 ou 4G au sein des espaces commerciaux se généralise, et l’effet d’âge observé dans
cette pratique laisse attendre un mécanisme classique de contagion. On comprend l’effet
potentiellement dévastateur que la diffusion de telles pratiques pourrait avoir sur le modèle
économique traditionnel du commerce de détail : quel distributeur consentira encore à subir les
coûts de mise en scène de l’offre et de conseil des consommateurs si c’est pour que la vente se
fasse auprès d’un concurrent qui, n’ayant pas engagé ces coûts, serait en mesure d’afficher des
prix plus compétitifs ? Il y donc urgence à mettre en place la parade.
La mauvaise réponse est très certainement celle qui consiste à brouiller l’accès à Internet du
point de vente. Une voie plus prometteuse réside dans l’amélioration de l’expérience dans le
point de vente, visant notamment à favoriser un état émotionnel chez le client de nature à
désamorcer sa pure rationalité économique, mais aussi dans l’action d’un personnel de vente
capable de mener la transaction jusqu’à son terme. Mais l’arme fatale contre le showrooming
est ailleurs : elle réside pour l’enseigne dans une offre exclusive qui lui assurera la maîtrise de
ses prix sur l’ensemble des canaux. Le showrooming, et plus généralement l’intensification de la
concurrence par les prix induite par la transparence apportée par Internet, vient ainsi renforcer
une tendance également nourrie par d’autres forces : le dépassement du modèle traditionnel
du distributeur qui vend les marques de ses fournisseurs que l’on retrouve à l’identique chez ses
concurrents, en faveur du modèle de la marque enseigne dans lequel chaque enseigne élabore
son offre dont elle s’assure le monopole.
S’adapter aux comportements d’achat malin, répondre sans délai et de manière multicanal
aux attentes de consommateurs impatients et zappeurs, reconnaître l’hétérogénéité des
attentesetréussirla« démassification »delarelationcommercialeauprofitd’uneplusgrande
personnalisation qui prend en compte les ressorts symboliques de la consommation… voici
quelques-uns des formidables défis que notre époque lance aux enseignes. Le mouvement
vers un «  responsive retail  » est engagé… mais la route est longue et elle conduira à une
réinvention du commerce.
PARTIE 1 L’ÉTUDE
11#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15
LE POINT DE VUE DE GRANDS RETAILERS
Pierre-Alain Baly, Responsable Marques Blanches  Marketplace,
Auchan
Diplômé de l’Université Paris Dauphine, il a effectué le début de sa
carrièredanslafinanceenparticulierchezBNPParisAssetManagement.
Après avoir créé une entreprise leader dans la distribution sur les
marketplaces puis partagé son expertise chez Sellermania, il lance le
site e-Commerce cross-canal de La Foir’Fouille. Début 2014, il rejoint
l’équipe développement d’Auchan e-Commerce.
« Le web donne à tous un accès simple et rapide aux services, à l’information, à la comparaison
et à la multi-sollicitation commerciale. Désormais chaque personne achète et consomme de
plusieurs manières et par plusieurs canaux différents, en particulier via des routes digitales. Le
consommateur est plus que jamais roi et c’est lui qui initie le changement à présent.
L’important pour les retailers est aujourd’hui de faire partie de tous les parcours de course,
y compris ceux initiés depuis le web ou en mobilité. Les retailers doivent bien sûr être au
rendez-vous des nouveaux niveaux de services attendus par les clients dans l’exécution de
leurs achats, mais il doivent surtout être présents aux côtés des consommateurs quand ces
derniers débutent leurs parcours d’achat. »
François Loviton, Digital, E-Commerce  CRM Director, Celio
Actuellement Chief Digital Officer de Celio, François Loviton est en charge
de l’ecommerce, du CRM, du marketing digital et du cross-canal. Il était
auparavant chez Carrefour, Directeur du marketing stratégique digital et
des projets ecommerce. Avant de rejoindre le secteur du retail, François
a occupé des fonctions de CEO ou Directeur Marketing dans le secteur
de l’internet et des télécoms : chez Cegetel, SFR et Inexbee, start-up qu’il
a co-fondée en 2001 et cédée en 2006. Il est ingénieur des Mines de Paris et a commencé sa
carrière comme consultant chez Bossard Consultants.
« Les problèmes que rencontrent le retail aujourd’hui ne sont pas seulement liés à la
conjoncture économique ou à une évolution de l’environnement concurrentiel. Il y a une
force plus profonde qui est en train de pousser rapidement les distributeurs à se ré-inventer :
le Mobile et derrière le Mobile, la Data.
PARTIE 1 L’ÉTUDE
12#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15
Le mobile donne le pouvoir au consommateur ; il peut à tout moment décider de consommer
et utiliser son mobile pour identifier les offres, les sélectionner. Les promeneurs ne regardent
plus seulement les vitrines sur les Champs-Elysées, ils regardent d’abord leur smartphone.
La croissance des trafics et des achats online est désormais à 100 % tirée par les mobiles. Un
retailer doit donc penser sa communication, ses interactions clients, son CRM, ses contenus
de marque d’abord à travers le Mobile : c’est le canal N°1 de l’interaction avec ses clients.
Pour y arriver, les retailers doivent se transformer, se réorganiser : transformer leurs systèmes
d’information pour mettre les données clients et comportementales au centre des décisions.
L’offre doit progressivement être personnalisée ; la promotion doit passer de la vitrine (one
for all) au SMS (personal).
Ensuite, transformer les cultures et les organisations en pensant, en s’adaptant aux
comportements du Client Digital : un directeur de magasin doit chaque matin se dire que
1 client sur 2 qui entrera dans son magasin, aura auparavant découvert la marque, les produits
sur son smartphone ou sa tablette : il doit donc aussi regarder chaque matin ce qui se passe
sur le site web, sur les réseaux sociaux pour comprendre ce qui va amener ces clients à
entrer dans son magasin...
C’est donc à une vraie rupture, à une vraie révolution auxquelles sont «invités» les
retailers. »
Gérard Spatafora, E-Commerce Manager, Millesima
Gérard Spatafora, titulaire d’un MBA en marketing et management
du vin de l’Inseec, débute dans l’internet en 1996, fonde une start-
up en 1999 à Montréal puis rejoint en 2003 le Groupe de voyages
canadien, Transat A.T. inc. au marketing internet… Depuis 2007, en tant
qu’E-Commerce Manager, il est en charge du développement Internet
de Millésima SA en Europe, aux USA et en Asie. Négociant en grands
vins auprès de particuliers amateurs avec une commande moyenne de 2 000€.
« La digitalisation de l’économie mondiale a offert aux consommateurs des nouvelles
façons de chercher des produits, de se renseigner sur leurs caractéristiques, de les trouver,
de comparer les prix etc...
Les commerçants et les e-commerçants ont innové rapidement pour adapter les business
models. Dans le même temps, ces derniers ont énormément appris des consommateurs
grâce à l’analyse des data et découvert de nouvelles habitudes de consommation telles
que le ROPO par exemple.
Le Responsive Retail veut dire aujourd’hui que nous devons sans cesse évoluer pour
satisfaire des clients qui changent avec la technologie. »
PARTIE 1 L’ÉTUDE
13#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15
L’ÉVÉNEMENTPARTIE 2
14#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15
ÉDITO
Du commerce cross-canal au commerce responsive
Nous vivons actuellement une véritable (r)évolution des modèles de consommation. Avec
la généralisation de l’usage des smartphones, tablettes et plus récemment des objets
connectés, les habitudes de consommation évoluent et modifient profondément la relation
des consommateurs au commerce. Aujourd’hui, ce n’est plus aux consommateurs de s’adapter
aux marchands mais bien l’inverse.
Les consommateurs sont en effet à la recherche de beaucoup plus d’instantanéité, de mobilité
dans leur façon de consommer. Ils souhaitent avoir la meilleure offre possible en termes de
choix, de prix, de services, au moment où ils le souhaitent et quel que soit le lieu.
Désormais, il y a autant de parcours d’achat que de consommateurs.
Quelles stratégies marketing, logistique, relations clients adopter pour répondre à ces
nouvelles habitudes de consommation ?
Être responsive, plus qu’une stratégie, c’est pour les retailers une vision d’entreprise et un
véritable état d’esprit qui nécessitent de :
• Comprendre le consommateur, grâce à l’étude et l’analyse des nouveaux comportements
de sa clientèle.
• Favoriser le sur-mesure, en proposant une expérience personnalisée à chaque client, tout
au long de son parcours.
• Intégrer les fonctionnalités de gestion logistique à travers l’ensemble de la chaîne
d’approvisionnement, pour accompagner les consommateurs dans leur besoin d’information
sur les stocks et favoriser les comportements cross-canaux.
• Cultiver l’expérience d’achat, en redonnant au point de vente son rôle de lieu de vie, en
emmenant les clients dans son univers et en proposant des expériences différentes et
marquantes. La digitalisation et l’aménagement du point de vente sont les clés de voûte
pour offrir un parcours client sans couture.
Dans ce contexte les stratégies omnicanales intensives et les problématiques de digitalisation
du point de vente prennent tout leur sens pour apporter une expérience de consommation
enrichie, cohérente et interagir avec leurs clients.
Que ce soit en rencontrant les exposants d’E-COMMERCE Paris et de DIGITAL(in)STORE, lors
de leurs Ateliers Solutions, ou encore à travers le programme des conférences, le Responsive
Retail sera largement abordé à l’occasion de Paris Retail Week pour nourrir les professionnels
du secteur des dernières tendances et les accompagner concrètement dans le développement
de leur stratégie responsive.
PARTIE 2 L’ÉVÉNEMENT
15#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15
Genèse de PARIS RETAIL WEEK
En 2014, l’e-commerce mondial s’est élevé à 1,316 trillion de dollars, tiré
par deux grandes puissances : la Chine et les Etats-Unis. D’ici 2018,
le poids du e-commerce passera à 2,5 trillions de dollars soit 8% du
commerce mondial (source : e-Marketer).
Une croissance intéressante qui redéfinit la chaîne de valeur du
commerce, et donc son avenir. L’e-commerce s’était essentiellement
construit sur l’acquisition de parts de marché du commerce physique et
peut, selon les pays, rencontrer des effets de seuil.
Il est nécessaire qu’il se ré-invente et qu’il réponde aux grandes tendances observées :
• L’expérience « retailing » : le commerce orienté vers l’expérience client
• Des frontières poreuses entre le commerce off et on-line
• Le commerce à rythme accéléré : rapidité de mise sur le marché de nouveaux produits, des
interactions, de livraison…
• Le commerce mobile / Le paiement mobile
• L’utilisation des réseaux sociaux
• L’innovation : bouleversement du secteur de la distribution par de nouvelles technologies
et une concurrence innovante
En effet, nous vivons en direct la naissance du véritable commerce omnicanal, même si le
sujet est d’actualité depuis 3 ans. Cette activité, proche du e-commerce, implique en réalité
l’ensemble d’une activité commerciale en totale rénovation. Le consommateur réinvente le
commerce par ses usages, portés par les innovations technologiques et les réseaux sociaux.
Paris Retail Week est ainsi né du souhait de proposer aux acteurs du commerce une lecture
originale des nouveaux codes du commerce et un panorama sur les innovations du secteur.
Ainsi, cet événement rassemble pour la première fois deux salons : E-Commerce Paris, salon
historique autour de solutions de commerce online, et Digital(in)Store by Equipmag dédié,
comme son nom l’indique, à la digitalisation du magasin.
Paris devient ainsi la capitale du commerce connecté avec un concept unique que l’on pourrait
qualifier de « Brick  click » et qui présente toutes les facettes du retail d’aujourd’hui, toute
la chaîne de valeur qui correspond au Futur du Retail (Big data, CRM omnicanal, interactions
mobiles, géolocalisation indoor, nouveaux modèles de distribution,…). Ce positionnement,
unique en Europe, réunira 600 exposants et 30 000 visiteurs professionnels qui se donneront
rendez-vous à Paris en septembre prochain. Le rendez-vous se continuera en septembre 2016
avec un événement d’une envergure encore plus importante : E-Commerce Paris et Equipmag
2016 attireront près de 1 000 exposants et 50 000 visiteurs.
PARTIE 2 L’ÉVÉNEMENT
16#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15
E-COMMERCE PARIS
12ème
 édition du salon leader dédié au cross-canal
Créé en 2004, E-Commerce Paris est le plus grand événement dédié
aux e-marchands en Europe. E-Commerce Paris couvre l’ensemble de
la chaîne de valeur du e-commerce, allant de la création de sites aux
solutions de gestion (marketing, relation client, logistique…).
Le marché
• Les Français ont dépensé 57 milliards d’euros sur internet en 2014, un chiffre en hausse de
11% sur un an.
• Le nombre de transactions augmente quant à lui de 15%.
• Le marché devrait franchir la barre des 60 milliards en 2015.
• 34 millions de cyberacheteurs Français (+4% vs 2013).
Source : FEVAD
Le salon
500 sociétés participantes : toute la chaîne de valeur du commerce connecté représentée par
plus de 500 sociétés, de la start-up à la multinationale.
• Agences Media / Mesure d’Audience
• Audience Targeting / Retargeting
• Content Marketing / Brand Content
• Marketing Relationnel
• Merchandising Online
• Mobile
• Relation Client
• Social
• Technologie
• Research / Consulting
• Logistique
• Services Support
• Fédérations / Associations / Presse
4 zones d’exposition
• Technologies : plateformes, hébergement, paiement, Cloud computing, Open Source, …
• Digital Marketing : SEO/SEM, emailing, affiliation, retargeting, big data, web analytics, …
• Customer Experience : Relation Client, SoLoMo, …
• Logistics : stockage, emballage, livraison, dernier Km, Gestion des retours,…
PARTIE 2 L’ÉVÉNEMENT
17#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15
Digital(in)Store by Equipmag
Le nouvel événement premium des innovations pour le point
de vente
Digital(in)Store by Equipmag est un événement exclusif porté par
Equipmag, le salon leader du retail, de la distribution et du point de vente.
La création de ce salon est une réponse à un besoin fort d’un marché
dynamisé par les technologies et des consommateurs matures et hyperconnectés dans lequel
la digitalisation du point de vente est une nécessité.
Rythmé par des animations et des conférences, le salon proposera également des rendez-
vous d’affaires pour permettre aux exposants d’organiser en amont des rencontres avec des
décisionnaires qualifiés, porteurs de projets et à la recherche de solutions. Au cœur du salon,
le village Start-Up rassemblera des sociétés innovantes.
Le marché
• 85% des acheteurs aujourd’hui en France sont cross-canaux1
• 91% des consommateurs se renseignent en ligne avant d’acheter en point de vente2
• 56% des acheteurs dépensent plus d’argent en magasin physique suite à une recherche
online3
• 59% des employés de magasin déclarent qu’une tablette les aiderait à offrir un meilleur
service à la clientèle4
1 Observatoire du ROPO (Research Online-Purchase Offline)
2 Etude Wincor Nixdorf
3 GigaOm, “Is the Future of Retail Showrooming?”
4 Motorola Solutions, «NRF 2013: Rise of the Connected Consumer and Enabling Store Associates»
Le salon
100 exposants sont attendus pour cette première édition, présentant des offres innovantes
au service du point de vente  : digital marketing et mobilité, social commerce, nouveaux
systèmes de paiement, business intelligence, mais aussi mobilier intelligent, merchandising
innovant et éclairage spéciaux.
• AGENCES - CONSEILS
• MARKETINGDISPLAY:Borneinteractive,Marketingsensoriel,PLVdynamique,Signalétique /
Table tactile / Vitrine interactive
• ÉQUIPEMENT : Click  collect, sécurité, drive
• AGENCEMENT EXPÉRIENTIEL : Matériaux, Mobilier intelligent, Solution d’éclairage / Ambiance
• TECHNOLOGIE : Beacon / NFC / RFID / Wifi…, Caisse et TPV, Self check out, Logiciel, Progiciel,
Nouveaux systèmes de paiement
• RELATION CLIENT : Business intelligence, CRM / Data / Mesure d’audience, Géolocalisation /
Géomarketing
• SERVICES
PARTIE 2 L’ÉVÉNEMENT
18#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15
Et en 2016…
Toutes les dimensions du retail au service de l’expérience
consommateur
L’édition 2016 d’EQUIPMAG s’annonce riche en nouveautés !
Renforcé dans son positionnement en équipement et technologies
pour le point de vente par une offre produits incomparable, le salon
n°1 du retail en France accélère sa dynamique vers le commerce
expérientiel et connecté.
• Co-localisation avec E-commerce Paris, le plus grand salon d’Europe dédié au e-commerce,
sous la bannière PARIS RETAIL WEEK.
• Aménagement dans un nouveau hall de la Porte de Versailles, le Pavillon 3, relié au Pavillon 2
qui accueillera E-Commerce Paris, pour une optimisation des flux visiteurs.
• Intégration de Digital(in)Store comme espace spécifique pour les offres innovantes dédiées
à la digitalisation des magasins.
• de nouvelles animations et des rendez-vous festifs en préparation, une internationalisation
croissante de l’événement.
Du 11 au 13 septembre 2016, EQUIPMAG confortera sa place d’événement leader du secteur,
avec l’offre la plus étendue sur la chaîne de valeur du commerce et de la distribution !
Plus de 500 sociétés, dont 20% d’internationaux, répondront aux besoins des retailers en
matière de marketing, équipement, aménagement, design, technologies pour les points de
vente.
= +
PARTIE 2 L’ÉVÉNEMENT
en 2016
+ 1 000 exposants
Une fréquentation de 50 000 professionnels
19#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15
Les rendez-vous clés
Une palette de conférences pour découvrir les tendances et s’inspirer des
meilleures pratiques.
Trois jours pour décrypter, anticiper et découvrir les enjeux du retail de demain. Pour répondre
à cet objectif, Paris Retail Week a élaboré un programme complet de Conférences Plénières,
de Sessions Spéciales, d’Academies, d’Ateliers Solutions, ou encore de MasterClass.
Au travers des retours d’expérience de grandes marques, des interventions des principaux
acteurs institutionnels du marché, de la vision stratégique des personnalités du secteur…, les
professionnels pourront confronter leurs points de vue, anticiper les prochaines mutations du
marché, découvrir les innovations du secteur ou encore décrypter les dernières tendances de
la vente en ligne et physique.
La conférence des résultats trimestriels du E-Commerce de la Fevad
Le lundi 21 septembre de 8h30 à 10h00
En ouverture du salon se tiendra la conférence de presse annonçant les résultats trimestriels
du E-commerce de la Fevad. Cette étude, véritable référence pour tous les professionnels
du secteur, présente l’évolution du marché du e-commerce (évolution globale du marché,
indices sectoriels, nombre et audience des sites, profil des acheteurs…).
Les Plénières - Be responsive
Fil rouge du salon, le Responsive Retail sera au cœur des débats lors des quatre conférences
plénières. Lors de ces tables rondes, patrons d’enseignes, responsables marketing,
directeurs de la Supply Chain et directeurs omnicanal échangeront sur les stratégies
marketing, logistique, relations clients à adopter pour répondre à ces nouvelle habitudes
de consommation.
Plénière 1 : Be responsive - le consommateur tu comprendras
Le lundi 21 septembre de 10h à 11h00
Plénière 2 : Be Responsive - en route vers la supply chain intégrée !
Le mardi 22 septembre de 9h00 à 10h00
Plénière 3 : Be Responsive - le sur-mesure tu favoriseras, à tout moment et en tout lieu
Le mercredi 23 septembre de 9h00 à 10h00
Plénière 4 : Be Responsive - l’expérience d’achat tu cultiveras
Le mercredi 23 septembre de 16h30 à 17h30
Les Sessions Spéciales
La parole sera également donnée aux partenaires de l’événement (ACSEL, Mobile
Marketing Association, Cap Digital, Cercle du Marketing Direct, SNCD, …). Une occasion
pour les visiteurs de profiter de leur analyse des récentes tendances du marché et de leurs
recommandations.
PARTIE 2 L’ÉVÉNEMENT
20#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15
Les Académies
Cette année trois grandes plateformes - Facebook, Twitter et Google - viennent partager
leur vision marché, parler de leurs nouveautés et apporter un éclairage stratégique sur les
enjeux du digital.
Pendant deux heures, les visiteurs pourront ainsi s’enrichir des retours d’expérience de ces
géants du Web.
Les Ateliers Solutions 
Au travers de plus de 300 interventions dédiées, les Ateliers Solutions permettent aux
professionnels de découvrir les meilleures offres du marché.
Véritables « boîtes à outils » du visiteur, ces présentations courtes (45 minutes), assurées
par les sociétés participantes, expertes du marché, permettent d’allier visions stratégiques,
débats, retours d’expériences, conseils pratiques, témoignages, démonstrations d’outils,
découvertes.
Les thématiques :
TECHNOLOGIE
• choisir sa plateforme
• créer  développer son site
• choisir sa solution de paiement
DIGITAL MARKETING
• recruter et fidéliser
• exploiter les data et mesurer son efficacité
CUSTOMER EXPERIENCE
• optimiser sa relation client
• exploiter tous les écrans
• engager ses clients
• developper le cross-canal
LOGISTICS
• développer et optimiser sa logistique
TRANSVERSE
• international, juridique, fraude
9e
édition des E-Commerce Awards 
Composé de professionnels reconnus du secteur, le jury des E-commerce
Awards s’attache à mettre en lumière des acteurs prometteurs et des
innovations susceptibles d’apporter au marché des réponses efficaces à
des problématiques que se posent les e-marchands, les retailers et plus
généralement les marques.
Les E-Commerce Awards permettent également aux prestataires et
fournisseurs de services de renforcer leur notoriété - de récompenser les
efforts de toute une équipe et d’initier de nouveaux contrats voire, comme
certains lauréats des éditions précédentes, lever des fonds.
PARTIE 2 L’ÉVÉNEMENT
21#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15
Cette année 8 catégories entièrement remaniées :
• Logistique
• Expérience client  
• CRM : du lead au client 
• Expérience de marque - *Prix des agences*
• Technologie
• Digitalisation du point de vente
• Social commerce
• Prix coup de coeur : Concept store  merchandising
Pour les start-ups, c’est une réelle mise en lumière devant un parterre de journalistes,
d’investisseurs et de potentiels clients au travers de la deuxième édition du prix ROOKIE
OF THE YEAR.
L’Espace Carrière : l’e-commerce pourvoyeur
d’emplois
En 2013, le e-commerce employait 87 000 personnes soit 12 000
de plus que l’année précédente. Ce secteur offre ainsi de réelles
opportunités.
E-Commerce Paris a souhaité offrir l’opportunité aux entreprises
et aux candidats de se rencontrer. Ainsi, après le succès de l’Espace Carrière en 2014, Emploi
e-commerce  et  E-Commerce Paris  renouvellent leur partenariat pour offrir un tremplin
professionnel aux talents du e-commerce de demain.
Cet espace est dédié aux candidats qui pourront rencontrer en face-à-face des recruteurs
prestigieux, suivre des sessions de formation (de la construction de CV à l’entretien
d’embauche, en passant par la e-réputation et la rédaction de la lettre de motivation) et
consulter des offres d’emploi et y postuler en direct du salon.
Pour les recruteurs, l’Espace Carrière est une occasion d’accéder à un vivier de candidats
cibles, correspondant à leurs besoins. Mais l’Espace Carrière est également une excellente
vitrine auprès des visiteurs, spécialistes du e-commerce.
Les Masterclass, pour se former concrètement  
Pour son édition 2015, les Masterclass by VISIPLUS academy
représentent 27 mini-formations en petits groupes sur les thémati-
ques phares du e-commerce : SEO version 2016, nouveautés Google
AdWords, Brand content appliqué au e-commerce, les nouveaux
visages du m-commerce et du social commerce, les dernières tendances de l’omnicanal ou
encore des exemples réussis de web conversion…
L’objectif est ainsi d’offrir l’occasion aux professionnels de découvrir ou d’approfondir, auprès
des experts de VISIPLUS, agence conseil en marketing digital, les problématiques « métiers »
de demain.
PARTIE 2 L’ÉVÉNEMENT
22#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15
Les EXPOSANTS INSCRITS AU 12 JUIN 2015
PARIS RETAIL WEEK couvrira toutes les évolutions du secteur du commerce en 1 lieu,
1 date et 2 salons : E-COMMERCE PARIS et DIGITAL(in)STORE by Equipmag. Une équation
gagnante pour offrir aux professionnels un événement prospectif, où se retrouveront, du
21 au 23 septembre prochain, experts et décideurs de la vente en ligne et physique.
A 4 mois de son ouverture, les exposants ne s’y sont pas trompés : 90% de la surface est déjà
réservée.
Technologies - Logistics - Customer Expérience - Digital Marketing - Village Start-up
1000 MERCIS 	 Agences Media / digitales
A.I.D 	 Technologie
AB TASTY 	 Technologie
ACCERTIFY 	 Technologie
ACTITO 	 Marketing relationnel
AD4SCREEN 	 Agences Media / digitales
ADRESS COMPANY 	 Technologie
ADROLL 	 Marketing relationnel
ADSALSA FRANCE NETWORK 	 Logistique
ADSONWALL 	 Agences Media / digitales
ADVERTISE ME 	 Audience Targeting/.
	 retargeting
ADYEN 	 Technologie
ADYEN BV 	 Technologie
AFFINITY ENGINE 	 Technologie
AFNOR 	 Technologie
AGENCE BMOBILE 	 Audience Targeting/.
	 retargeting
AGENCE NTIC BOURGOGNE 	 Federations / .
	 Associations / Presse
AKAMAI TECHNOLOGIES	 Technologie
Akanoo GmbH 	 Marketing relationnel
AKENEO 	 Technologie
AKIO SOFTWARE 	 Relations Client
ALLURE SYSTEMS SAS 	 Technologie
ALSTEF AUTOMATION	 Logistique
ANTADIS 	 Agences Media / digitales
ASSOCIATION #NWX
(NORMANDIE WEB EXPERTS) 	 Federations / .
	 Associations/ Presse
AT INTERNET 	 Analytics / Mesure d’Audience
AVALARA 	 Services support
BASE  CO 	 Agences Media / digitales
BE2BILL RENTABILIWEB	 Technologie
BEAMPULSE 	 Technologie
BEE BUZZINESS 	 Agences Media / digitales
BLOG ECOMMERCE 	 Technologie
BNP PARIBAS 	 Relations Client
BNP PARIBAS PERSONAL	 .
FINANCE SA 	 Technologie
BOXTALE 	 Technologie
BPCE 	 Technologie
BRETAGNE SERVICES LOGISTIQUES 	 .
	 Logistique
BRT SPA 	 Logistique
BUONGIORNO SPA 	 Technologie
CAISSE FEDERALE DE CREDIT 	 Technologie
MUTUEL
CALADE TECHNOLOGIES	 Mobile
CAP ADRESSE 	 Technologie
CASTELIS 	 Technologie
CATALISIO	 Technologie
CCI AMIENS PICARDIE 	 Federations / .
	 Associations / Presse
CHANGE (PROXIMIS SA)	 Technologie
CHANNEL PILOT SOLUTIONS 	 Technologie
CHERRY CHECKOUT SA	 Social
CIC 	 Technologie
CINRAM LOGISTICS	 Logistique
COLIS PRIVE 	 Logistique
COMARCH 	 Technologie
CONCOURSMANIA 	 Marketing relationnel
CONEXANCE MD 	 Relations Client
CONNEXCOM 	 Technologie
CONTENT SQUARE 	 Content Marketing / .
	 Brand Content
CONVERTEO SAS 	 Research / Consulting
CORREOS 	 Logistique
CREDIT AGRICOLE PAIEMENT 	 Technologie
CRITEO FRANCE SAS Audience 	 Targeting/.
	 retargeting
CYBERservices France SAS 	 Technologie
DATASOLUTION 	 Agences Media / digitales
DELIVER.EE	 Logistique
DEMANDWARE SARL 	 Technologie
DENJEAN LOGISTIQUE 	 Logistique
DERET LOGISTIQUE 	 Logistique
DEUTSCHE POST GLOBAL MAIL	 Logistique
DEVATICS 	 Marketing relationnel
DIABOLOCOM 	 Relations Client
DIMABAY GMBH 	 Agences Media / digitales
DISPEO 	 Logistique
DIXDATA 	 Mobile
DOLEAD 	 Technologie
DOYOUSOFT - POWERBOUTIQUE 	 Technologie
DQE SOFTWARE 	 Technologie
PARTIE 2 L’ÉVÉNEMENT
23#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15
DUAL TECHNOLOGIES SERVICES
SENDINBLUE 	 Marketing- relationnel
ECOPA 	 Technologie
ECRITEL GROUPE EURO ASIAN	 Technologie
EQUITIES
EFFINITY 	 Audience Targeting/retargeting
EGENTIC GMBH 	 Agences Media / digitales
EMAIL MARKETING SAS	 Relations Client
EMPLOI E-COMMERCE.COM 	 Services support
E-SATISFACTION 	 Marketing relationnel
ESEARCH VISION SA 	 gences Media / digitales
ESENDEX LTD 	 Agences Media / digitales
ESHOPSTUDIO 	 Services support
EULERIAN TECHNOLOGIES 	 Analytics / .
	 Mesure d’Audience
EURATECHNOLOGIES 	 Federations / .
	 Associations / Presse
FACILECOMM 	 Marketing relationnel
FASTERIZE 	 Technologie
FJORD TECHNOLOGIES SAS 	 Marketing relationnel
FLINTERACTIVE 	 Agences Media / digitales
FRANFINANCE-SOCIETE	 Technologie GENERALE
FROMM FRANCE SARL	 Logistique
FROSMO Audience 	 Targeting/retargeting
GAMNED SAS Agences 	 Media / digitales
GFI INFORMATIQUE 	 Technologie
GIRARD AGEDISS 	 Logistique
GROUPE ALAINE 	 Logistique
GUISNEL DISTRIBUTION	 Logistique
HAAS SOCIETE D’AVOCATS 	 Relations Client
HAPTICMEDIA 	 Content Marketing / Brand .
	 Content
HIPAY 	 Technologie
HOWTANK 	 Agences Media / digitales
HYBRIS FRANCE SAS 	 Technologie
I ADVIZE 	 Agences Media / digitales
I PROSPECT FRANCE - APOSITION 	 Marketing .
	 relationnel
IBM FRANCE 	 Technologie
ICECAT 	 Technologie
IGNITIONONE S.A 	 Agences Media / digitales
IMX FRANCE SA 	 Logistique
INFLUENCE4YOU 	 Technologie
INGENICO E-COMMERCE
SOLUTIONS SAS	 Technologie
INPOST FRANCE 	 Logistique
INTER GOODS 	 Technologie
ISATECH 	 Logistique
ITELIOS SAS 	 Technologie
ITINSELL 	 Logistique
ITIPART GROUP 	 Technologie
JETPULP 	 Technologie
KAMELEOON 	 Technologie
KWANKO SA 	 Audience Targeting/retargeting
LA POSTE 	 Technologie
LABATUT Group 	 Logistique
LEGUIDE.COM S.A 	 Merchandising Online
LEMON INTERACTIVE 	 Agences Media / digitales
LENGOW 	 Analytics / Mesure d’Audience
LIPSFOTO 	 Technologie
LOGISTIQUE SEINE NORMANDIE 	 Federations .
	 / Associations / Presse.
LOGTEX SAS 	 Logistique
MAETVA 	 Agences Media / digitales
MAKAZI 	 Marketing relationnel
MAPS SA 	 Technologie
MARCHANDS DU WEB SARL	 Relations Client
MARIN SOFTWARE 	 Technologie
MARKET CONNECT 	 Content Marketing / .
	 Brand Content
MAXYMISER 	 Relations Client
MCEC 	 Agences Media / digitales
MESSAGE BUSINESS 	 Marketing relationnel
MIRAKL SAS 	 Technologie
MIXDATA 	 Technologie
MODIZY 	 Technologie
MONDIAL RELAY 	 Logistique
MONEXT 	 Services support
MY POP CORNER 	 Services support
NAMIRIA SOLUCIONES	 Technologie
NEO9 	 Technologie
NEOLYS 	 Logistique
NEOPOST SHIPPING 	 Logistique
NET REVIEWS 	 Relations Client
NEWTECH 	 Relations Client
NEXT TERRA INTERNATIONAL 	 Logistique
NEXTPERFORMANCE 	 Audience Targeting/.
	 retargeting.
NORCAN 	 Logistique
NORDPAY FINANCIAL LTD 	 Technologie
Nosto 	 Technologie
NOVULYS 	 Technologie
OCTAVE	 Technologie
ODISO 	 Technologie
ODOO 	 Technologie
ONEY / BANQUE ACCORD	 Technologie
OPTIMIZELY BV 	 Technologie
ORYON 	 Technologie
OUTSOURCIA 	 Relations Client
OWANIS CONSULTING/123 	 Audience
PRESTA	 Targeting / retargeting
OXALIDE 	 Technologie
OXATIS 	 Technologie
OZON 	 Technologie
PACKCITY FRANCE 	 Logistique
PAYLIB SERVICES	 Technologie
PAYZEN PAR LYRA NETWORK 	 Technologie
PERTIMM 	 Audience / Targeting/retargeting
PIXALIONE Analytics / 	 Mesure d’Audience
PLACE DES LEADS 	 Audience / Targeting .
	 / retargeting
POINT COMMUNICATION MEDIAFFILIATION 	 .
	 Content -Marketing / Brand Content
POINT TRANSACTION SYSTEMS 	 Technologie
PRESTASHOP 	 Technologie
PRICING ASSISTANT 	 Technologie
PUBLIC-IDEES 	 Agences Media / digitales
R Advertising 	 Agences Media / digitales
RAJA 	 Logistique
RCEQ - REGROUPEMENT DU QUEBEC/ 	
ECOMMERCE / Associations / Federations / 	Presse
RELAIS COLIS 	 Logistique
RiskIdent 	 Technologie
RIVERLINE 	 Agences Media / digitales
ROCKET MARKETING SAS 	 Content Marketing .
	 / Brand Content
SAICA PACK FRANCE 	 Logistique
SAILENDRA 	 Audience Targeting/retargeting
SALESUPPLY 	 Audience Targeting/retargeting
SARBACANE SOFTWARE	 Marketing relationnel
SAS DEPOT BINGO 	 Logistique
SDL 	 Services support
PARTIE 2 L’ÉVÉNEMENT
24#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15
SEARCH’ XPR 	 Technologie
SED LOGISTIQUE 	 Logistique
SELLERMANIA 	 Technologie
SELLSY EASYBILL	 Technologie
SHOPRUNBACK 	 Logistique
SINFIN 	 Agences Media / digitales
SITECORE 	 Relations Client
SKEELBOX 	 Agences Media / digitales
SLIMPAY 	 Technologie
SOCIOMANTIC 	 Audience Targeting/retargeting
SOCLOZ 	 Relations Client
SOLEDIS 	 Content Marketing / Brand Content
SOLOCAL NETWORK/SOLOCAL 	 Agences
GROUP 	 Media / digitales
SPARKOW - COMPARIO	 Content Marketing /
	 Brand Content
SPREADING APPS 	 Agences Media / digitales
SQLI 	 Technologie
SRD 	 Technologie
STOCK A/Z 	 Logistique
SYSNEXT 	 Agences Media / digitales
TABOOLA 	 Content Marketing / Brand Content
TARGET2SELL 	 Agences Media / digitales
TERADATA 	 Marketing relationnel
TEVEA INTERNATIONAL	 Technologie SA
TEXTMASTER SA 	 Content Marketing / Brand .
	 Content
TINY CLUES 	 Merchandising Online
TNT EXPRESS FRANCE 	 Logistique
TOKYWOKY 	 Technologie
TRADELAB 	 Analytics / Mesure d’Audience
TRUSTED SHOPS GMBH	 Relations Client
TRUSTPILOT 	 Technologie
TSI 	 Technologie
TWENGA 	 Audience Targeting/retargeting
UPTILAB 	 Agences Media / digitales
VE INTERACTIVE FRANCE	 Technologie
VIAMOBIS 	 Technologie
VIGICOLIS 	 Logistique
VIR TRANSPORT 	 Logistique
VISA EUROPE 	 Technologie
VISIATIV 	 Technologie
VISIPLUS 	 Agences Media / digitales
VNC ONLINE 	 Agences Media / digitales
WEB ET SOLUTIONS 	 Technologie
WEBCOLIBRI 	 Relations Client
WEEDOIT 	 Audience Targeting/retargeting
WEST IMAGE 	 Services support
WINKEEMAG 	 Federations / Associations /
	 Presse
WL FRANCE SAS 	 Marketing relationnel
WORDBEE 	 Technologie
X2i 	 Technologie
XILOPIX 	 Services support
YSANCE 	 Technologie
ZENDESK 	 Relations Client
Liste mise à jour sur www.ecommerceparis.com
CAPSULE ANALYTICS 	 Relation Client
CEGID	 Technologie
CHECKPOINT SYSTEMS FRANCE	 Technologie
CIPHERLAB - PAGE UP	 Technologie
CYLANDE	 Technologie
DEEPIDOO	 Technologie
DISPLAY MEDIA	 Marketing  Display
EPSON FRANCE	 Equipement
ERGONOMIC SOLUTIONS	 Technologie
EUROSECCOM	 Equipement
FIVORY	 Technologie
GENERIX	 Technologie
GLOBAL MULTIMEDIA SOLUTIONS	 Marketing  	
	 Display
HOROQUARTZ	 Technologie
INSITACTION	 Agences-conseils
INSTORE SOLUTION	 Marketing  Display
INTUIKO	 Technologie
JDC	 Equipement
KEYNEOSOFT	 Technologie
LYDIA	 Services
MACLOCKS - COMPULOCKS -
ELOCKSTORE	 Equipement
MAXXING	 Relation Client
MIRANE	 Marketing  Display
MSHOP	 Technologie
PAYSTORE BY MONEXT	 Technologie
PHIDIAS - OPENBRAVO	 Technologie
PIXELIGHT	 Marketing  Display
QMATIC	 Technologie
RAYMARK	 Technologie
RAYONNANCE TECHNOLOGIES	 Technologie
SMARTPIXELS	 Marketing  Display
SOFTCOMPUTING	 Agencement expérientiel
STORE ELECTRONIC SYSTEMS	 Technologie
TC GROUP SOLUTIONS	 Technologie
WEB GEO SERVICES	 Technologie
WORLDLINE	 Technologie
WYND BY THEMATIC GROUPE	 Technologie
ZEBRA TECHNOLOGIES	 Technologie
Liste mise à jour sur www.digital-in-store-event.com
Marketing  Display • Technologie • Equipement • Agencement expérientiel • Relation clients
• Agences Conseils / Services • Village Start-up
PARTIE 2 L’ÉVÉNEMENT
25#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15
LES PARTENAIRES
ACSEL
L’ACSEL, l’association de l’économie numérique, est le hub français de la
transformation digitale.
Forte d’un réseau actif et multi secteurs de près de 150 grands groupes et ETI
et 1 200 professionnels, l’Association est devenue l’interface de référence de
l’écosystème numérique qui regroupe et anime en cohérence l’ensemble des
entreprises, organismes et pouvoirs publics engagés dans la transformation
digitale.
L’ACSEL se donne pour mission de créer les conditions du
succès de la transformation digitale de l’économie française.
www.acsel.asso.fr
CAP DIGITAL
Cap Digital est le pôle de compétitivité et de transformation numérique. Il
regroupe 900 adhérents : 787 PME, 59 ETI/GE/EPIC, 77 écoles et universités
ainsi que 14 investisseurs en capital. Cap Digital œuvre à faire de la Région
Île-de-France l’une des références mondiales du numérique, tant d’un point
de vue industriel que stratégique. Le développement de la RD, la croissance
des entreprises, la mise en réseau de ses adhérents et leur promotion
à l’international sont autant de missions pour soutenir la créativité et la
compétitivité de cet important secteur industriel. Cap Digital organise le festival
Futur en Seine, rendez-vous mondial annuel des forces vives de la création,
de l’innovation et de l’économie numérique désireuses d’exposer, rencontrer,
débattre, d’exprimer et de partager une vision du futur avec le grand public.
www.capdigital.com
CERCLE MARKETING DIRECT
Le Cercle Marketing Direct réunit près de 400 adhérents et organise
annuellement plus de 40 manifestations à Paris mais aussi dans les délégations
régionales Nord, Est, Rhône-Alpes, Méditerranée et Ouest-Atlantique. Le CMD
est le réseau de référence des professionnels du marketing relationnel, véritable
espace convivial de rencontre, de partage et d’intelligence au service de ses
membres.
Le Cercle Marketing Direct propose à ses adhérents de nombreux services :
conférences, «Networking», remises de prix, revue de presse collaborative,
e-newsletter, Workshops, tutoriaux de formation, assistance juridique, annuaire
des membres …
Président : Florent Argentier
www.cercle-md.com
à l’heure du digital
à l’heure du digital
PARTIE 2 L’ÉVÉNEMENT
26#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15
CONSEIL NATIONAL DES CENTRES COMMERCIAUX
Le Conseil National des Centres Commerciaux est l’organisation professionnelle
françaisefédérantlesacteursquiparticipentàlapromotionetaudéveloppement
des centres commerciaux : promoteurs, propriétaires, gestionnaires, enseignes,
prestataires et groupements de commerçants.  
Outre l’objectif d’assurer la représentation des intérêts de ces diverses
composantes, le CNCC souhaite favoriser le dialogue dans une politique de
consensus. Parallèlement à ses élargissements successifs, le CNCC s’attache à
stimuler et organiser la réflexion et le travail en commun de ses membres, et à
renforcer son audience, notamment en direction des Pouvoirs Publics.
www.cncc.com
DLV
En tant que principale organisation pour les entreprises d’aménagement de
magasins et de leurs partenaires en Allemagne, DLV (Deutscher Ladenbau
Verband) est un réseau reliant tous les secteurs pertinents d’équipement
de magasin. Il rassemble des producteurs, des fournisseurs de services, des
partenaires du secteur du retail et des coentrepreneurs et fixe ainsi le cap pour
la conception de magasin moderne, professionnel et attentif au prix.
Les entreprises membres de DLV sont des entreprises d’agencement. Ils
planifientetconçoiventlesboutiques,lesdéveloppent,lesfabriquentetmontent
l’agencement du magasin, ils gèrent et installent les projets d’aménagement
de magasins. DLV disposent aussi de membres dans les domaines suivants :
éclairage, service d’ingénierie du bâtiment, technologie de sécurité, parquet,
plafond, la promotion au point de vente, la gestion de données, les salons et les
institutions ainsi que des sous-traitants et des fournisseurs en amont.
En tant qu’entreprise commerciale, l’association représente les entreprises
dans l’industrie des biens d‘équipement. 80% des 50 meilleures entreprises
d’agencement de magasin sont membres de DLV. Les objectifs de l’association
sont fortement orientés vers le marketing et se concentrent directement sur la
cible visée par ses membres, le secteur du retail.
www.netzwerk-ladenbau.de
FEDERATION DU COMMERCE COOPERATIF ET ASSOCIE
La FCA est la fédération professionnelle représentant les réseaux du Commerce
Coopératif et Associé organisés sous forme de groupements : E.Leclerc,
Mousquetaires, U, Intersport, Orpi, Gitem, Euronics, JouéClub, Bébé 9, Krys,
Passion Beauté, ... Au total, 153 enseignes dans 30 secteurs d’activités du
commerce et des services qui offrent une multitude d’opportunités pour créer
ou reprendre un point de vente avec l’accompagnement d’un réseau.
LesréseauxduCommerceCoopératifetAssociéreprésentent30%ducommerce
de détail français et enregistrent chaque année des performances supérieures
à celles de leur marché. En 2014, le Commerce Associé a généré près de 143
milliards d’euros de chiffre d’affaires. La Fédération du Commerce Coopératif
et Associé (FCA) informe et conseille les porteurs de projets, accompagne les
créateurs de réseaux.
www.commerce-associe.fr
PARTIE 2 L’ÉVÉNEMENT
27#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15
FÉDÉRATION DU E-COMMERCE ET DE LA VENTE À DISTANCE
La Fédération du e-commerce et de la vente à distance, créée en 1957, fédère
aujourd’hui 560 entreprises et 800 sites internet. Elle est l’organisation
représentative du secteur du commerce électronique et de la vente à distance.
La Fevad a notamment pour mission de recueillir et diffuser l’information
permettant l’amélioration de la connaissance du secteur et d’agir en faveur
du développement durable et éthique de la vente à distance et du commerce
électronique en France.
www.fevad.com
FEDERATION FRANÇAISE DES FRANCHISES (FFF)
Depuis sa création en 1971, la FFF a une ambition : faire de la franchise le meilleur
outil de développement du commerce moderne.  
Avec plus de 150 réseaux adhérents sélectionnés sur des critères déontologiques,
représentant 50 % des franchisés français, la FFF est une interface essentielle
entre pouvoirs publics, créateurs de réseaux, entrepreneurs et investisseurs.
Grâce à l’Académie de la Franchise, école de formation continue à la franchise,
elle prodigue aux (futurs) franchiseurs et futurs franchisés la formation et
l’information dont ils ont besoin pour se développer et s’exporter. Elle dialogue
avec les pouvoirs publics et les élus locaux sur l’indispensable modernisation du
commerce et des services marchands, dont la franchise est l’un des vecteurs les
plus puissants. Elle contribue par ses programmes d’échange et de recherche
à l’évolution constante de la franchise, une stratégie aujourd’hui pratiquée par
plus de 1 700 réseaux commerciaux en France, soit plus de 65 000 points de
vente.
Le secteur de la franchise en France connaît un taux de croissance constant
(le nombre de réseaux a doublé en 10 ans et le nombre de points de vente a
progressé de 77 % au cours de la même période) dans les secteurs très variés et
trèsdynamiques(servicesauxpersonnes,auxentreprises,alimentairespécialisé,
beauté/esthétique…..). Un succès non démenti qui soutient, encourage et
nourrit l’ambition de la FFF, porte-parole des entrepreneurs qui créent et se
développent en franchise.
www.franchise-fff.com
GS1
Avec plus de 36 000 entreprises adhérentes en France et plus de 1 million dans le
monde, la mission de GS1 est, depuis 40 ans, de standardiser les technologies pour
faciliter et sécuriser les échanges d’informations entre les entreprises. Présent
dans plus de 20 secteurs d’activités (Distribution, Commerce de détail, PGC,
E-commerce, Santé, Transport, Logistique, Défense…), GS1 accompagne aussi
bien les grands groupes que les PME/TPE dans la mise en œuvre du code à
barres, du commerce électronique, des catalogues électroniques et de la RFID.
www.gs1.fr
PARTIE 2 L’ÉVÉNEMENT
28#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15
MOBILE MARKETING ASSOCIATION FRANCE
La Mobile Marketing Association France, association de loi 1901, est la seule
association dédiée au marketing, à la publicité, au CRM et au Commerce sur mobile
et tablette en France. Elle regroupe les acteurs majeurs de ce média : agences
conseils, annonceurs, régies, prestataires, instituts de mesure, opérateurs mobiles.
L’Association a pour objectif de rassembler les acteurs du marketing et de la
publicité souhaitant œuvrer au développement de ce marché sur mobile et sur
tablette. La Mobile Marketing Association France définit des positions communes
sur des points clés de l’activité, propose des critères normatifs de bonne conduite
et donne accès à des informations marché à échelle européenne ou mondiale.
Créée en 2002, l’Association comprend aujourd’hui plus de 80 membres
et constitue ainsi l’organisme professionnel de référence sur le marché
auprès des annonceurs, des institutions, des associations professionnelles.
www.mmaf.fr
RCEQ
Le Regroupement des Commerçants Électroniques du Québec - RCEQ a
pour vocation de regrouper, développer et représenter les commerçants
électroniques québécois, acteurs principaux de cette industrie, en
l’accompagnant ainsi qu’en veillant à leur promotion et leur développement.
www.rceq.ca
SYNDICAT NATIONAL DE LA COMMUNICATION DIRECT
Le Syndicat national de la communication directe, de la data à la logistique,
est l’organisation professionnelle des prestataires de la communication
directe et du marketing relationnel. Le Sncd et le Selced ont fusionné le
23 décembre 2014 et regroupent aujourd’hui près de 200 membres qui se
sont engagés à proposer leurs services dans le respect de la déontologie
et des bonnes pratiques de la profession. Ces professionnels intègrent les
nouveaux canaux de communication et les technologies performantes. Ils
offrent des compétences étendues à l’ensemble des métiers représentés.
www.sncd.org
UDA
L’Union des annonceurs (UDA) est, en France, l’organisation représentative des
annonceurs, c’est-à-dire des entreprises qui recourent aux différentes techniques
de communication pour promouvoir leurs produits, leurs services, leur notoriété
ou leur image. Elle compte plus de 5 000 membres, au sein de ses trois cents
entreprises adhérentes, de toutes tailles, tous statuts et tous secteurs.
L’UDA a pour missions :
• de faire valoir les intérêts et les positions des annonceurs auprès de leurs
interlocuteurs professionnels et de leur environnement économique, social et
politique français et européen ;
• de permettre à ses adhérents d’optimiser, en efficacité et en coût, leurs
investissements en communication ;
• de promouvoir une communication responsable en élaborant et en mettant en
œuvre des pratiques loyales et éthiques.
L’UDA est présidée par Loïc Armand (président de L’Oréal France). Pierre-Jean
Bozo en est le directeur général.
www.uda.fr
PARTIE 2 L’ÉVÉNEMENT
29#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15
30#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15
32#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15
Contact Presse
Oxygen
Angélique de Barros / Alexia Mercier / Noémie Diaz De Cerio
+ 33 (0)1 41 11 37 70
parisretailweek@oxygen-rp.com
Direction Communication PARIS RETAIL WEEK
Hélène Tsoungui / Sophie Louveau
+ 33 (0)1 76 77 16 18 / 14 28
helene.tsoungui@comexposium.com
sophie.louveau@comexposium.com
RESTONS CONNECTÉS !
Retrouvez toute l’actualité des salons sur
www.ecommerceparis.com www.digital-in-store-event.com
Consultez notre blog des news  tendances retail
www.parisretailweek.com
#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15

Contenu connexe

Tendances

Industrie et start-up : des destins liés ?
Industrie et start-up : des destins liés ?Industrie et start-up : des destins liés ?
Industrie et start-up : des destins liés ?
La Fabrique de l'industrie
 
Collaborer avec la machine : quels changements pour l’opérateur ?
Collaborer avec la machine : quels changements pour l’opérateur ?Collaborer avec la machine : quels changements pour l’opérateur ?
Collaborer avec la machine : quels changements pour l’opérateur ?
La Fabrique de l'industrie
 
Fonder une industrie contributive et résiliente
Fonder une industrie contributive et résilienteFonder une industrie contributive et résiliente
Fonder une industrie contributive et résiliente
La Fabrique de l'industrie
 
Rachat des start-up : des racines françaises, des ailes étrangères
Rachat des start-up : des racines françaises, des ailes étrangèresRachat des start-up : des racines françaises, des ailes étrangères
Rachat des start-up : des racines françaises, des ailes étrangères
La Fabrique de l'industrie
 
À la recherche de la résilience industrielle - Les pouvoirs publics face à la...
À la recherche de la résilience industrielle - Les pouvoirs publics face à la...À la recherche de la résilience industrielle - Les pouvoirs publics face à la...
À la recherche de la résilience industrielle - Les pouvoirs publics face à la...
La Fabrique de l'industrie
 

Tendances (20)

MATFER BOURGEAT 202 ans d’innovation ou comment rester leader mondial
MATFER BOURGEAT 202 ans d’innovation ou comment rester leader mondialMATFER BOURGEAT 202 ans d’innovation ou comment rester leader mondial
MATFER BOURGEAT 202 ans d’innovation ou comment rester leader mondial
 
Industrie et start-up : des destins liés ?
Industrie et start-up : des destins liés ?Industrie et start-up : des destins liés ?
Industrie et start-up : des destins liés ?
 
Voyage dans l'industrie du futur italienne
Voyage dans l'industrie du futur italienneVoyage dans l'industrie du futur italienne
Voyage dans l'industrie du futur italienne
 
Débrider l’innovation : enjeux pour les entreprises et l'emploi, défi pour le...
Débrider l’innovation : enjeux pour les entreprises et l'emploi, défi pour le...Débrider l’innovation : enjeux pour les entreprises et l'emploi, défi pour le...
Débrider l’innovation : enjeux pour les entreprises et l'emploi, défi pour le...
 
Rapport annuel 2015
Rapport annuel 2015Rapport annuel 2015
Rapport annuel 2015
 
Collaborer avec la machine : quels changements pour l’opérateur ?
Collaborer avec la machine : quels changements pour l’opérateur ?Collaborer avec la machine : quels changements pour l’opérateur ?
Collaborer avec la machine : quels changements pour l’opérateur ?
 
Travaux 2012-2017 de La Fabrique de l'industrie
Travaux 2012-2017 de La Fabrique de l'industrie Travaux 2012-2017 de La Fabrique de l'industrie
Travaux 2012-2017 de La Fabrique de l'industrie
 
Fonder une industrie contributive et résiliente
Fonder une industrie contributive et résilienteFonder une industrie contributive et résiliente
Fonder une industrie contributive et résiliente
 
Rachat des start-up : des racines françaises, des ailes étrangères
Rachat des start-up : des racines françaises, des ailes étrangèresRachat des start-up : des racines françaises, des ailes étrangères
Rachat des start-up : des racines françaises, des ailes étrangères
 
Rapport d’activité 2016 de La Fabrique de l'industrie
Rapport d’activité 2016 de La Fabrique de l'industrie Rapport d’activité 2016 de La Fabrique de l'industrie
Rapport d’activité 2016 de La Fabrique de l'industrie
 
À la recherche de la résilience industrielle - Les pouvoirs publics face à la...
À la recherche de la résilience industrielle - Les pouvoirs publics face à la...À la recherche de la résilience industrielle - Les pouvoirs publics face à la...
À la recherche de la résilience industrielle - Les pouvoirs publics face à la...
 
La qualité de vie au travail : un levier de compétitivité
La qualité de vie au travail : un levier de compétitivitéLa qualité de vie au travail : un levier de compétitivité
La qualité de vie au travail : un levier de compétitivité
 
L'industrie américaine : simple rebond ou renaissance ?
L'industrie américaine : simple rebond ou renaissance ?L'industrie américaine : simple rebond ou renaissance ?
L'industrie américaine : simple rebond ou renaissance ?
 
Ces territoires qui cherchent à se réindustrialiser
Ces territoires qui cherchent à se réindustrialiserCes territoires qui cherchent à se réindustrialiser
Ces territoires qui cherchent à se réindustrialiser
 
L’opération Krysalean : une crise, opportunité d’un renouveau
L’opération Krysalean : une crise, opportunité d’un renouveauL’opération Krysalean : une crise, opportunité d’un renouveau
L’opération Krysalean : une crise, opportunité d’un renouveau
 
Les entretiens de la Fabrique : Les entreprises de taille intermédiaire, acte...
Les entretiens de la Fabrique : Les entreprises de taille intermédiaire, acte...Les entretiens de la Fabrique : Les entreprises de taille intermédiaire, acte...
Les entretiens de la Fabrique : Les entreprises de taille intermédiaire, acte...
 
Rapport d’activité 2019 de La Fabrique de l'industrie
Rapport d’activité 2019 de La Fabrique de l'industrie Rapport d’activité 2019 de La Fabrique de l'industrie
Rapport d’activité 2019 de La Fabrique de l'industrie
 
“Reconstruire l’industrie dans les territoires”
“Reconstruire l’industrie dans les territoires”“Reconstruire l’industrie dans les territoires”
“Reconstruire l’industrie dans les territoires”
 
Cultivons notre industrie
Cultivons notre industrieCultivons notre industrie
Cultivons notre industrie
 
Rapport d’activité 2012-2013
Rapport d’activité 2012-2013Rapport d’activité 2012-2013
Rapport d’activité 2012-2013
 

En vedette

La incidencia política del tercer sector: herramientas para la reflexión y el...
La incidencia política del tercer sector: herramientas para la reflexión y el...La incidencia política del tercer sector: herramientas para la reflexión y el...
La incidencia política del tercer sector: herramientas para la reflexión y el...
Observatori del Tercer Sector
 
Vodcast en RUM: Semana Biblioteca
Vodcast en RUM: Semana BibliotecaVodcast en RUM: Semana Biblioteca
Vodcast en RUM: Semana Biblioteca
guest729682
 
Mariano, gaston y j
Mariano, gaston y jMariano, gaston y j
Mariano, gaston y j
guestdfb5d6
 
Estandares para la HCE
Estandares para la HCEEstandares para la HCE
Estandares para la HCE
guest71c277
 
Les couleurs pommes vertes
Les couleurs pommes vertesLes couleurs pommes vertes
Les couleurs pommes vertes
Teodora Popescu
 
Black Eyed Peas
Black Eyed PeasBlack Eyed Peas
Black Eyed Peas
reise
 
Perdidos
PerdidosPerdidos
Perdidos
reise
 
Acceso A Tu Cuenta De Circulacion
Acceso A Tu Cuenta De CirculacionAcceso A Tu Cuenta De Circulacion
Acceso A Tu Cuenta De Circulacion
circulacionreserva
 
Juntos por la sociedad. Experiencias de colaboración en el Tercer Sector Soci...
Juntos por la sociedad. Experiencias de colaboración en el Tercer Sector Soci...Juntos por la sociedad. Experiencias de colaboración en el Tercer Sector Soci...
Juntos por la sociedad. Experiencias de colaboración en el Tercer Sector Soci...
Observatori del Tercer Sector
 
Presentation ses223 baya demba
Presentation ses223   baya dembaPresentation ses223   baya demba
Presentation ses223 baya demba
csn2012
 

En vedette (20)

Cahier des Nouveautés 2015 - Volume 1
Cahier des Nouveautés 2015 - Volume 1Cahier des Nouveautés 2015 - Volume 1
Cahier des Nouveautés 2015 - Volume 1
 
Paris Retail Guide (English version)
Paris Retail Guide (English version)Paris Retail Guide (English version)
Paris Retail Guide (English version)
 
La incidencia política del tercer sector: herramientas para la reflexión y el...
La incidencia política del tercer sector: herramientas para la reflexión y el...La incidencia política del tercer sector: herramientas para la reflexión y el...
La incidencia política del tercer sector: herramientas para la reflexión y el...
 
Diseño fisico de la base de datos
Diseño fisico de la base de datosDiseño fisico de la base de datos
Diseño fisico de la base de datos
 
Ley 17131
Ley 17131Ley 17131
Ley 17131
 
Vodcast en RUM: Semana Biblioteca
Vodcast en RUM: Semana BibliotecaVodcast en RUM: Semana Biblioteca
Vodcast en RUM: Semana Biblioteca
 
CM
CMCM
CM
 
Trigonometria
TrigonometriaTrigonometria
Trigonometria
 
Mariano, gaston y j
Mariano, gaston y jMariano, gaston y j
Mariano, gaston y j
 
Estandares para la HCE
Estandares para la HCEEstandares para la HCE
Estandares para la HCE
 
Kick Your App : Nos solutions mobiles professionnelles
Kick Your App : Nos solutions mobiles professionnellesKick Your App : Nos solutions mobiles professionnelles
Kick Your App : Nos solutions mobiles professionnelles
 
Les couleurs pommes vertes
Les couleurs pommes vertesLes couleurs pommes vertes
Les couleurs pommes vertes
 
Black Eyed Peas
Black Eyed PeasBlack Eyed Peas
Black Eyed Peas
 
Perdidos
PerdidosPerdidos
Perdidos
 
Acceso A Tu Cuenta De Circulacion
Acceso A Tu Cuenta De CirculacionAcceso A Tu Cuenta De Circulacion
Acceso A Tu Cuenta De Circulacion
 
Juntos por la sociedad. Experiencias de colaboración en el Tercer Sector Soci...
Juntos por la sociedad. Experiencias de colaboración en el Tercer Sector Soci...Juntos por la sociedad. Experiencias de colaboración en el Tercer Sector Soci...
Juntos por la sociedad. Experiencias de colaboración en el Tercer Sector Soci...
 
Presentation ses223 baya demba
Presentation ses223   baya dembaPresentation ses223   baya demba
Presentation ses223 baya demba
 
Exécution des peines en milieu ouvert - Kaeser
Exécution des peines en milieu ouvert - KaeserExécution des peines en milieu ouvert - Kaeser
Exécution des peines en milieu ouvert - Kaeser
 
Formacion en Centros y Tic
Formacion en Centros y TicFormacion en Centros y Tic
Formacion en Centros y Tic
 
Je suis charlie
Je suis charlie Je suis charlie
Je suis charlie
 

Similaire à Dossier de presse lancement Paris Retail Week

La veille de Red Guy du 13.02.13 - le marketing des espaces commerciaux
La veille de Red Guy du 13.02.13 - le marketing des espaces commerciauxLa veille de Red Guy du 13.02.13 - le marketing des espaces commerciaux
La veille de Red Guy du 13.02.13 - le marketing des espaces commerciaux
Red Guy
 

Similaire à Dossier de presse lancement Paris Retail Week (20)

Dossier de presse Conférence "Before Equipmag"
Dossier de presse Conférence "Before Equipmag"Dossier de presse Conférence "Before Equipmag"
Dossier de presse Conférence "Before Equipmag"
 
Dossier de presse EQUIPMAG - Septembre 2014
Dossier de presse EQUIPMAG - Septembre 2014Dossier de presse EQUIPMAG - Septembre 2014
Dossier de presse EQUIPMAG - Septembre 2014
 
Store of the Future - Retail Trends
Store of the Future - Retail TrendsStore of the Future - Retail Trends
Store of the Future - Retail Trends
 
La Jeune Rue by Be - Du 9 au 25 septembre !
La Jeune Rue by Be - Du 9 au 25 septembre !La Jeune Rue by Be - Du 9 au 25 septembre !
La Jeune Rue by Be - Du 9 au 25 septembre !
 
Le cahier de tendances du marketing point de vente 2014
Le cahier de tendances du marketing point de vente 2014Le cahier de tendances du marketing point de vente 2014
Le cahier de tendances du marketing point de vente 2014
 
RAPPORT TENDANCES RETAIL - NRF 2018
RAPPORT TENDANCES RETAIL - NRF 2018RAPPORT TENDANCES RETAIL - NRF 2018
RAPPORT TENDANCES RETAIL - NRF 2018
 
Klepierre livre blanc pop up store
Klepierre livre blanc pop up storeKlepierre livre blanc pop up store
Klepierre livre blanc pop up store
 
INSIDE OUT #2 A CHACUN SON FLAGSHIP
INSIDE OUT #2 A CHACUN SON FLAGSHIPINSIDE OUT #2 A CHACUN SON FLAGSHIP
INSIDE OUT #2 A CHACUN SON FLAGSHIP
 
La Veille De Né Kid Du 22.07.09 : retail & retailing
La Veille De Né Kid Du 22.07.09 : retail & retailingLa Veille De Né Kid Du 22.07.09 : retail & retailing
La Veille De Né Kid Du 22.07.09 : retail & retailing
 
The New Retail Experience
The New Retail ExperienceThe New Retail Experience
The New Retail Experience
 
CCC-ConneCtion de Noël - 17 nov. 2015, campus WIS, Bordeaux
CCC-ConneCtion de Noël - 17 nov. 2015, campus WIS, BordeauxCCC-ConneCtion de Noël - 17 nov. 2015, campus WIS, Bordeaux
CCC-ConneCtion de Noël - 17 nov. 2015, campus WIS, Bordeaux
 
Commerce Connecté - Le numérique sur le point de vente physique
Commerce Connecté - Le numérique sur le point de vente physiqueCommerce Connecté - Le numérique sur le point de vente physique
Commerce Connecté - Le numérique sur le point de vente physique
 
La veille de Red Guy du 13.02.13 - le marketing des espaces commerciaux
La veille de Red Guy du 13.02.13 - le marketing des espaces commerciauxLa veille de Red Guy du 13.02.13 - le marketing des espaces commerciaux
La veille de Red Guy du 13.02.13 - le marketing des espaces commerciaux
 
Memoire Master MOI 2010 Emilia Korba
Memoire Master MOI 2010 Emilia KorbaMemoire Master MOI 2010 Emilia Korba
Memoire Master MOI 2010 Emilia Korba
 
E commerce - decembre 2021
E commerce - decembre 2021E commerce - decembre 2021
E commerce - decembre 2021
 
#LeLuxeEstVivant - Trendreport #1 juin2015
#LeLuxeEstVivant - Trendreport #1 juin2015#LeLuxeEstVivant - Trendreport #1 juin2015
#LeLuxeEstVivant - Trendreport #1 juin2015
 
Trendreport Octobre LeLuxeEstVivant
Trendreport Octobre LeLuxeEstVivantTrendreport Octobre LeLuxeEstVivant
Trendreport Octobre LeLuxeEstVivant
 
Trendreport Octobre LeLuxeEstVivant
Trendreport Octobre LeLuxeEstVivantTrendreport Octobre LeLuxeEstVivant
Trendreport Octobre LeLuxeEstVivant
 
#LeLuxeEstVivant - Trendreport #1 juin2015
#LeLuxeEstVivant - Trendreport #1 juin2015#LeLuxeEstVivant - Trendreport #1 juin2015
#LeLuxeEstVivant - Trendreport #1 juin2015
 
Les 7 mutations de la grande distribution en France et dans le monde
Les 7 mutations de la grande distribution en France et dans le mondeLes 7 mutations de la grande distribution en France et dans le monde
Les 7 mutations de la grande distribution en France et dans le monde
 

Plus de Paris Retail Week

Plaquette Paris Retail Week 2018
Plaquette Paris Retail Week 2018Plaquette Paris Retail Week 2018
Plaquette Paris Retail Week 2018
Paris Retail Week
 

Plus de Paris Retail Week (20)

Plaquette Paris Retail Week 2018
Plaquette Paris Retail Week 2018Plaquette Paris Retail Week 2018
Plaquette Paris Retail Week 2018
 
Facts & Figures Paris Retail Week 2018 - English version
Facts & Figures Paris Retail Week 2018 - English versionFacts & Figures Paris Retail Week 2018 - English version
Facts & Figures Paris Retail Week 2018 - English version
 
Shopper Observer II - Etude Paris Retail Week / Havas Paris
Shopper Observer II - Etude Paris Retail Week / Havas ParisShopper Observer II - Etude Paris Retail Week / Havas Paris
Shopper Observer II - Etude Paris Retail Week / Havas Paris
 
2016 Key Figures of eCommerce in France
2016 Key Figures of eCommerce in France 2016 Key Figures of eCommerce in France
2016 Key Figures of eCommerce in France
 
Qualité des parcours clients : Maîtrisez votre écosystème digital pour renfor...
Qualité des parcours clients : Maîtrisez votre écosystème digital pour renfor...Qualité des parcours clients : Maîtrisez votre écosystème digital pour renfor...
Qualité des parcours clients : Maîtrisez votre écosystème digital pour renfor...
 
Cahier des Nouveautés Volume 2 - Septembre 2016
Cahier des Nouveautés Volume 2 - Septembre 2016Cahier des Nouveautés Volume 2 - Septembre 2016
Cahier des Nouveautés Volume 2 - Septembre 2016
 
Cahier des Nouveautés Volume 1 - Juillet 2016
Cahier des Nouveautés Volume 1 - Juillet 2016Cahier des Nouveautés Volume 1 - Juillet 2016
Cahier des Nouveautés Volume 1 - Juillet 2016
 
Responsive Retail Infographics
Responsive Retail InfographicsResponsive Retail Infographics
Responsive Retail Infographics
 
Brochure EQUIPMAG 2016
Brochure EQUIPMAG 2016Brochure EQUIPMAG 2016
Brochure EQUIPMAG 2016
 
Paris Retail Guide
Paris Retail Guide Paris Retail Guide
Paris Retail Guide
 
Cahier des Nouveautés Paris Retail Week
Cahier des Nouveautés Paris Retail WeekCahier des Nouveautés Paris Retail Week
Cahier des Nouveautés Paris Retail Week
 
Infographie Responsive Retail
Infographie Responsive RetailInfographie Responsive Retail
Infographie Responsive Retail
 
Carnet des Tendances Retail - EQUIPMAG 2014
Carnet des Tendances Retail - EQUIPMAG 2014Carnet des Tendances Retail - EQUIPMAG 2014
Carnet des Tendances Retail - EQUIPMAG 2014
 
Cahier des nouveautés EQUIPMAG 2014 - Volume 2
Cahier des nouveautés EQUIPMAG 2014 - Volume 2Cahier des nouveautés EQUIPMAG 2014 - Volume 2
Cahier des nouveautés EQUIPMAG 2014 - Volume 2
 
Cahier des Nouveautés EQUIPMAG 2014 - Volume 1
Cahier des Nouveautés EQUIPMAG 2014 - Volume 1Cahier des Nouveautés EQUIPMAG 2014 - Volume 1
Cahier des Nouveautés EQUIPMAG 2014 - Volume 1
 
Les Français et leurs attentes vis-à-vis des enseignes de distribution
Les Français et leurs attentes vis-à-vis des enseignes de distributionLes Français et leurs attentes vis-à-vis des enseignes de distribution
Les Français et leurs attentes vis-à-vis des enseignes de distribution
 
Etude sur les consommateurs du futur SoonSoonSoon / Opinion Way
Etude sur les consommateurs du futur SoonSoonSoon / Opinion Way Etude sur les consommateurs du futur SoonSoonSoon / Opinion Way
Etude sur les consommateurs du futur SoonSoonSoon / Opinion Way
 
Présentation EQUIPMAG 2014
Présentation EQUIPMAG 2014Présentation EQUIPMAG 2014
Présentation EQUIPMAG 2014
 
Cahier Tendances & Nouveautés EQUIPMAG 2012
Cahier Tendances & Nouveautés EQUIPMAG 2012Cahier Tendances & Nouveautés EQUIPMAG 2012
Cahier Tendances & Nouveautés EQUIPMAG 2012
 
[INFOGRAPHIE] Le Drive en France : un marché mature
[INFOGRAPHIE] Le Drive en France : un marché mature[INFOGRAPHIE] Le Drive en France : un marché mature
[INFOGRAPHIE] Le Drive en France : un marché mature
 

Dossier de presse lancement Paris Retail Week

  • 1. LE RENDEZ-VOUS RETAIL ULTIME 21 23 sept. 2015 Pavillon 1 PARIS EXPO PORTE DE VERSAILLES NEW P R É S E N T E DOSSIER DEPRESSE ECOMMERCEPARIS.COM DIGITAL-IN-STORE-EVENT.COM JUIN2015
  • 2.
  • 3. 3#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15 SOMMAIRE MOT DE BIENVENUE Partie 1 L’ÉTUDE .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5 • Etude L’ObSoCo / Paris Retail Week : Vous avez dit «Responsive Retail» ? Présentation de L’ObSoCo Infographie des résultats Analyse de Philippe Moati de l’ObSoCo • Le point de vue de grands retailers Pierre-Alain Baly - Responsable Marques Blanches Marketplace, Auchan François Loviton - Digital, E-Commerce CRM Director, Celio Gérard Spatafora - E-Commerce Manager, Millesima Partie 2 L’ÉVÉNEMENT .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13 • Édito : du commerce cross-canal au commerce responsive • Genèse de PARIS RETAIL WEEK • E-COMMERCE PARIS, 12ème édition du salon leader dédié au cross-canal • DIGITAL(in)STORE, le nouvel événement premium des innovations pour le point de vente • Et en 2016… • Les rendez-vous clés de cette première édition • Les exposants inscrits 2015 • Les partenaires institutionnels RESTONS CONNECTÉS .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32 Contact Presse Oxygen Angélique de Barros / Alexia Mercier / Noémie Diaz De Cerio + 33 (0)1 41 11 37 70 parisretailweek@oxygen-rp.com Direction Communication PARIS RETAIL WEEK Hélène Tsoungui / Sophie Louveau + 33 (0)1 76 77 16 18 / 14 28 helene.tsoungui@comexposium.com sophie.louveau@comexposium.com
  • 4. 4#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15 Bienvenue ! Nous sommes heureux de vous accueillir au lancement officiel de Paris Retail Week, le rendez-vous ultime du commerce 360° ! Véritable pont entre le commerce on-line et off-line, l’édition 2015 de Paris Retail Week, qui se déroulera du 21 au 23 septembre prochain à la Porte de Versailles, réunira les salons E-Commerce Paris et Digital(in)Store et se positionne comme l’événement retail le plus important d’Europe. Afin de célébrer cette ambition et la dynamique qui nous porte, nous vous recevons ce matin dans un écrin de modernité, au siège de la société Critéo, notre partenaire que l’on ne présente plus, tant son ascension parmi les champions français du numérique n’est plus à prouver. Cette matinée sera placée sous le signe d’un retail idéal, d’un « Responsive Retail » ! En exclusivité, Philippe Moati de L’ObSoCo nous révèlera les résultats d’une étude réalisée le mois dernier sur les attentes et les comportements des consommateurs à l’égard du commerce et leurs usages des canaux de vente à l’heure de l’instantanéité. Son analyse, résolument prospective, enrichira nos réflexions sur les grands changements du secteur. Pour finir, afin de compléter ce décryptage, un plateau prestigieux de «  grands témoins  » commerçants et e-commerçants apportera sa vision actuelle et future du retail dans ses différentes dimensions. Bonne matinée à tous, Sophie LUBET Directeur du Pôle Retail, Comexposium
  • 6. 6#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15 ETUDE L’OBSOCO / PARIS RETAIL WEEK : VOUS AVEz DIT « RESPONSIVE RETAIL » ? Présentation de Créé en 2011 par Robert Rochefort, Philippe Moati et Nathalie Damery, l’Observatoire Société et Consommation (L’ObSoCo) est une société d’études et de conseil en stratégie. L’expertise de L’ObSoCo porte sur l’analyse des mutations économiques et sociétales en cours et est étayée par une démarche rigoureuse et des techniques éprouvées. L’ObSoCo accompagne ses clients, non seulement par la réalisation d’études quantitatives et qualitatives et d’Observatoires, mais également par des conférences, des formations et des dispositifs de veille stratégique… Sa spécificité est un fondement académique de haut niveau grâce à une équipe d’économistes et de sociologues qui utilisent ces disciplines pour produire et appliquer des grilles d’analyses propres. ANALySE DE PHILIPPE MOATI Philippe Moati, Co-fondateur de l’ObSoCo et Professeur à l’Université Paris Diderot Après plus de 20 ans passés au Crédoc, Philippe Moati a participé à la création en 2011 de l’Observatoire Société et Consommation (l’ObSoCo). L’analyse des transformations du système économique et social traverse ses différents travaux. Professeur agrégé d’économie à l’Université Paris-Diderot, il est un spécialiste reconnu du commerce et de la consommation. L’Économie des bouquets (Editions de l’Aube, 2008, Prix de l’Académie des sciences commerciales 2009) et La nouvelle révolution commerciale (Odile Jacob, 2011) sont ses deux derniers livres. PARTIE 1 L’ÉTUDE
  • 7. 7#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15 Etude L’ObSoCo / Paris Retail Week  : Vous avez dit « Responsive Retail » ? Le secteur du retail est engagé dans une nouvelle révolution commerciale, d’une ampleur sans doute équivalente à celle qui a fait naître la grande distribution dans le courant des années 1960. Au diapason du reste de l’économie, le commerce est en train de passer d’une « orientation produit » à une « orientation client ». Les raisons de cette révolution copernicienne sont multiples et puisent à la fois du côté de la technologie, des mutations sociétales et de la transformation des mécanismes de création de valeur à l’œuvre dans le capitalisme contemporain. En particulier, l’approfondissement du processus d’individualisation conduit à la démoyennisation des comportements de consommation et fait émerger la figure d’un shopper plus autonome, qui élabore des stratégies, qui revendique d’être maître de la relation commerciale, et qui dispose aujourd’hui de nouveaux outils numériques qui renforcent sa capacité d’agir et accroissent son pouvoir de négociation à l’égard des marques et des enseignes. La montée de cette nouvelle figure et, plus généralement, d’une véritable intelligence collective des consommateurs induite par leur mise en réseau, rééquilibre le rapport de force entre l’offre et la demande et constitue un puissant stimulant de l’orientation-client dans le commerce : les enseignes doivent mettre le client, la compréhension et l’anticipation de ses attentes, l’obsession de sa satisfaction, au cœur de leur organisation et de leurs stratégies. Le commerce entre dans l’ère du « responsive retail » et s’adapte à des clients devenus tout à la fois plus experts, plus mobiles, plus volatiles. ParisRetailWeekaconfiéàl’ObSoColaréalisationd’uneenquêtepermettantdecernercertaines dimensions des aspirations et comportements des consommateurs de 2015. Nous présentons ici quelques résultats de cette enquête. Ils soulignent l’importance des changements en cours qui nourrissent la trajectoire en direction d’un «  responsive retail  » et pointent un certain nombre de défis adressés aux distributeurs. De l’hédonisme à l’impatience Les enseignes sont donc incitées à se montrer beaucoup plus attentives et réactives aux attentes des clients. Des attentes qui se sont complexifiées car, dans les pays riches où les besoins de base sont couverts, les ressorts du désir d’acheter et de la disposition à payer débordent largement du registre utilitariste et fonctionnel pour faire la place belle aux dimensions symboliques et expérientielles et aux valeurs, bref aux fondements socio-psychologiques de la consommation. L’argument du prix bas ne suffit plus. Créer de la valeur dans le commerce aujourd’hui suppose d’entrer dans l’ère du « responsive retail » : un commerce qui prend acte de l’hétérogénéité et de la diversité des attentes des consommateurs, qui s’adapte à des comportements d’achat marqués par une agilité croissante et qui s’inscrit dans les tendances sociétales qui portent les ressorts immatériels de l’acte d’achat. L’hédonisme est l’un de ces ressorts. Il renvoie, bien sûr, à la recherche du plaisir (petit ou grand), à la valorisation des émotions, des sensations. Dans la société d’hyperconsommation, « être » devient plus important qu’ « avoir ». Le marketing ne s’y trompe pas et le mot d’ordre depuis plusieurs années, dans le commerce et ailleurs, est « l’expérience » : acheter et consommer doit générer des émotions positives, mémorables. Et comme l’expérience a naturellement tendance à se banaliser, à s’affadir, avec l’habitude, les marques et les enseignes sont incitées à rechercher les moyens de son renouvellement permanent. Dans l’habillement, cela se traduit par ce que l’on nomme la « fast fashion » qui a mis un terme aux sacro-saintes saisons au PARTIE 1 L’ÉTUDE
  • 8. 8#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15 rythme desquelles vivait la profession. Dans une société devenue hyper-individualiste, où les attentes des consommateurs sont hétérogènes, chacun vibre à sa manière. Autant il est relativement facile de trouver des consensus sur les fonctionnalités de base attendues d’un produit, autant dès que l’on aborde la dimension hédonique de la consommation, la diversité règne et encourage la personnalisation des offres et la stimulation de l’acte d’achat. Le revers de cette quête du plaisir est le rejet de la contrainte. De très nombreuses enquêtes ont mis en évidence que faire ses courses alimentaires dans une grande surface est perçu comme une contrainte par plus de 60 % des consommateurs français, en particulier pour les familles dont le temps est souvent compté. Le succès du drive témoigne en creux qu’il existait une demande latente pour des solutions permettant d’alléger la contrainte. Un boulevard pour les formules d’abonnement ou de réapprovisionnement automatique actuellement expérimentées, par exemple, par Amazon ou Danone ? Cette recherche du plaisir et cette fuite devant la contrainte génèrent de l’impatience. Le plaisir, c’esticietmaintenant.Etladiffusiondunumériqueencouragelephénomène.Connectéscomme nous le sommes aujourd’hui, nous avons pris l’habitude d’obtenir instantanément les réponses à nos questions. En bref, nos modes de vie en général et nos habitudes de consommation en particulier sont marqués par le phénomène général d’accélération. Un phénomène que le commerce, qu’il soit physique ou en ligne, ne peut plus ignorer. Cette impatience et ses effets sur la réactivité attendue des enseignes sont illustrés par les résultats de notre enquête. Ainsi, il a été demandé à un échantillon représentatif de consommateurs d’évaluer l’importance qu’ils accordent à différents critères susceptibles d’influencer leurs achats, que ce soit en ligne ou en magasin. On n’est pas étonné de voir le prix arriver – largement – en tête des critères testés. 74% des consommateurs considèrent le prix comme « très important ». Une relation avec le niveau de revenu du ménage est logiquement observée : si le prix est considéré comme « très important » par plus de 77 % des personnes déclarant un revenu mensuel inférieur à 2 500 €, cette part tombe à 47 % chez ceux qui disposent d’un revenu supérieur à 6 500 €. Nul doute que l’accumulation de mauvaises années sur le front du pouvoir d’achat, en renforçant le niveau de la contrainte budgétaire, a aiguisé la sensibilité de nombreux consommateurs à l’égard des prix. Le critère qui se classe en deuxième position est moins convenu : il s’agit de la disponibilité des produits, qui est considérée comme un critère « très important » par 38 % des répondants et « assez important » par 48 %. Il y a là une expression directe de l’impatience dont il vient d’être question. Ne pas pouvoir disposer immédiatement du produit désiré est source de frustration, voire de mécontentement. Cette fois, ce sont les hauts revenus qui se montrent les plus allergiques à l’indisponibilité des produits (95 % des « très » et d’ « assez important » chez les répondants dont le revenu mensuel du ménage dépasse les 5 000 €). L’attente d’un traitement personnalisé s’illustre ici tout d’abord par l’importance accordée aux promotions personnalisées comme facteur influençant l’achat : 70 % des consommateurs interrogés les considèrent comme importantes (dont 25 % « très »). L’octroi de promotions personnalisées, issues du «  big data  » et diffusées via les technologies mobiles, a certainement un bel avenir devant lui. Les femmes se révèlent plus sensibles à leur égard que les hommes (respectivement, 73 % et 67 %), de même que les classes de revenu intermédiaires comparativement à la fois aux bas et aux hauts revenus. De manière un peu moins marquée, la proposition d’offres de produits personnalisées rencontre l’adhésion d’une majorité de consommateurs : à 55 % ils s’accordent à y voir un facteur « très « » (15%) ou « assez important » (40%) influençant leurs actes d’achat. Ici, un net effet d’âge est perceptible, cette part s’éleve à 61 % chez les 18-24 ans pour tomber à 51 % chez les 55-64 ans. PARTIE 1 L’ÉTUDE
  • 9. 9#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15 Bien sûr, la marque est un facteur qui influence l’acte d’achat, souvent d’ailleurs bien plus que ce que les consommateurs veulent bien reconnaître dans les enquêtes. Ils sont 59 % à considérer comme importantes leurs affinités avec la marque et la façon dont elle s’adresse à eux. Cette part est particulière forte chez les jeunes (plus de 63 % chez les moins de 35 ans, contre 50 % chez les 55-64 ans). Enfin, les services associés se classent en dernière position des critères soumis à l’évaluation des consommateurs. Seule une courte majorité d’entre eux (51 %) y voient un facteur « très » ou « assez important » (mais cette part s’élève à 59% chez les plus hauts revenus). La livraison des achats en ligne : toujours plus vite ? Les acteurs du commerce ont dans l’ensemble pris conscience de cet état d’impatience qui caractérise leurs clients. Dans le commerce en magasin, il induit le souci d’éviter à tout prix les ruptures de stock. Dans le e-commerce, il nourrit une concurrence, non seulement sur la disponibilité des produits, mais aussi sur le délai de livraison. Accéder plus vite à ses achats (et en s’épargnant les frais de livraison) est l’un des ressorts de la diffusion à grande vitesse des diverses formules de click collect. La livraison en 24h est l’un des arguments des formules Premium d’Amazon ou Express+ de la Fnac. Aux Etats-Unis, Amazon, Google et eBay sont engagés dans une compétition féroce pour la livraison à domicile en quelques heures… Mais quelles sont en réalité les attentes des consommateurs en matière de délai de livraison ? Les réponses fournies par nos répondants viennent tempérer cette fuite en avant dans le raccourcissement des délais. Certes, seulement 19% des consommateurs interrogés estiment que la livraison en une semaine (à domicile ou en point relais) est la formule qui correspond le mieux à leur besoin (auxquels il convient d’ajouter les 26 % qui retiennent cette formule comme leur second choix) ; mais il n’y a que 11 % de répondants qui retiennent la livraison en moins de 4 heures (27 % si on y ajoute ceux qui en font leur second choix) ! C’est encore la formule de la livraison en 48 heures qui recueille le plus grand suffrage (37 %), suivie de près de la livraison en 24 heures. L’impatience à ses limites, surtout lorsqu’elle a un prix ! Mais gardons-nous de tirer de ces résultats des conclusions définitives  : les préférences déclarées sont souvent le reflet de ce qui constitue à un moment donné une convention, une norme. Il conviendra de vérifier dans l’avenir la stabilité de cette norme, notamment lorsque, avec l’entrée du e-commerce en phase de consolidation, la réduction des délais de livraison (et la maîtrise de son coût) s’installera au cœur des modalités de la concurrence sur le marché du e-commerce. Le showrooming : une pratique qui s’installe L’équipement numérique des consommateurs couplé au désir de maîtrise de la relation marchande et à une mobilité croissante dans l’espace virtuel aussi bien que physique nourrissent une pratique qui ne manque pas d’inquiéter les distributeurs : le showrooming, c’est-à-dire le fait de faire son choix dans un point de vente physique (en bénéficiant du contact avec le produit, des conseils du vendeur…) pour finalement conclure l’achat ailleurs. Notre enquête révèle que le showrooming est d’ores et déjà bien installé. 52 % des personnes interrogées reconnaissent s’y être adonnées au moins à une occasion au cours des 12 derniers mois  ! Si cette pratique est relativement bien partagée au sein de la population, elle est PARTIE 1 L’ÉTUDE
  • 10. 10#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15 particulièrement présente chez les jeunes (57 % chez les 25-34 ans, et 69 % sur les 18-24 ans) que l’on sait particulièrement appétants à l’égard des nouvelles technologies et prompts à adopter de nouveaux usages. Cet effet d’âge n’est probablement pas étranger au fait que le showrooming soit très répandu auprès des bas revenus (plus de 80 % chez les moins de 2 500 € par mois), mais on peut aussi voir là l’effet d’une contrainte budgétaire particulièrement tendue sur la propension à déployer des comportements d’achat malin. Le showrooming profite essentiellement au e-commerce, la démarche la plus courante consistant à passer commande, après la visite au magasin, sur un site internet concurrent. 5 % des répondants, soit un peu moins de 10 % des « showroomeurs », reconnaissent même avoir commandé en ligne sur un site concurrent du magasin même à l’aide de leur smartphone ! Cette part s’élève à 9 % chez les 18-25 ans. Notons néanmoins que le showrooming alimente également la concurrence entre points de vente physiques : 12,5 % des répondants (soit près d’un quart des personnes qui se livrent au showrooming) ont finalisé leur parcours d’achat dans un magasin concurrent. Il y a tout lieu de penser que le showrooming est une pratique destinée à se diffuser encore : l’équipement des Français en smartphone s’impose comme une norme, l’accès au wi-fi ou à la 3 ou 4G au sein des espaces commerciaux se généralise, et l’effet d’âge observé dans cette pratique laisse attendre un mécanisme classique de contagion. On comprend l’effet potentiellement dévastateur que la diffusion de telles pratiques pourrait avoir sur le modèle économique traditionnel du commerce de détail : quel distributeur consentira encore à subir les coûts de mise en scène de l’offre et de conseil des consommateurs si c’est pour que la vente se fasse auprès d’un concurrent qui, n’ayant pas engagé ces coûts, serait en mesure d’afficher des prix plus compétitifs ? Il y donc urgence à mettre en place la parade. La mauvaise réponse est très certainement celle qui consiste à brouiller l’accès à Internet du point de vente. Une voie plus prometteuse réside dans l’amélioration de l’expérience dans le point de vente, visant notamment à favoriser un état émotionnel chez le client de nature à désamorcer sa pure rationalité économique, mais aussi dans l’action d’un personnel de vente capable de mener la transaction jusqu’à son terme. Mais l’arme fatale contre le showrooming est ailleurs : elle réside pour l’enseigne dans une offre exclusive qui lui assurera la maîtrise de ses prix sur l’ensemble des canaux. Le showrooming, et plus généralement l’intensification de la concurrence par les prix induite par la transparence apportée par Internet, vient ainsi renforcer une tendance également nourrie par d’autres forces : le dépassement du modèle traditionnel du distributeur qui vend les marques de ses fournisseurs que l’on retrouve à l’identique chez ses concurrents, en faveur du modèle de la marque enseigne dans lequel chaque enseigne élabore son offre dont elle s’assure le monopole. S’adapter aux comportements d’achat malin, répondre sans délai et de manière multicanal aux attentes de consommateurs impatients et zappeurs, reconnaître l’hétérogénéité des attentesetréussirla« démassification »delarelationcommercialeauprofitd’uneplusgrande personnalisation qui prend en compte les ressorts symboliques de la consommation… voici quelques-uns des formidables défis que notre époque lance aux enseignes. Le mouvement vers un «  responsive retail  » est engagé… mais la route est longue et elle conduira à une réinvention du commerce. PARTIE 1 L’ÉTUDE
  • 11. 11#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15 LE POINT DE VUE DE GRANDS RETAILERS Pierre-Alain Baly, Responsable Marques Blanches Marketplace, Auchan Diplômé de l’Université Paris Dauphine, il a effectué le début de sa carrièredanslafinanceenparticulierchezBNPParisAssetManagement. Après avoir créé une entreprise leader dans la distribution sur les marketplaces puis partagé son expertise chez Sellermania, il lance le site e-Commerce cross-canal de La Foir’Fouille. Début 2014, il rejoint l’équipe développement d’Auchan e-Commerce. « Le web donne à tous un accès simple et rapide aux services, à l’information, à la comparaison et à la multi-sollicitation commerciale. Désormais chaque personne achète et consomme de plusieurs manières et par plusieurs canaux différents, en particulier via des routes digitales. Le consommateur est plus que jamais roi et c’est lui qui initie le changement à présent. L’important pour les retailers est aujourd’hui de faire partie de tous les parcours de course, y compris ceux initiés depuis le web ou en mobilité. Les retailers doivent bien sûr être au rendez-vous des nouveaux niveaux de services attendus par les clients dans l’exécution de leurs achats, mais il doivent surtout être présents aux côtés des consommateurs quand ces derniers débutent leurs parcours d’achat. » François Loviton, Digital, E-Commerce CRM Director, Celio Actuellement Chief Digital Officer de Celio, François Loviton est en charge de l’ecommerce, du CRM, du marketing digital et du cross-canal. Il était auparavant chez Carrefour, Directeur du marketing stratégique digital et des projets ecommerce. Avant de rejoindre le secteur du retail, François a occupé des fonctions de CEO ou Directeur Marketing dans le secteur de l’internet et des télécoms : chez Cegetel, SFR et Inexbee, start-up qu’il a co-fondée en 2001 et cédée en 2006. Il est ingénieur des Mines de Paris et a commencé sa carrière comme consultant chez Bossard Consultants. « Les problèmes que rencontrent le retail aujourd’hui ne sont pas seulement liés à la conjoncture économique ou à une évolution de l’environnement concurrentiel. Il y a une force plus profonde qui est en train de pousser rapidement les distributeurs à se ré-inventer : le Mobile et derrière le Mobile, la Data. PARTIE 1 L’ÉTUDE
  • 12. 12#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15 Le mobile donne le pouvoir au consommateur ; il peut à tout moment décider de consommer et utiliser son mobile pour identifier les offres, les sélectionner. Les promeneurs ne regardent plus seulement les vitrines sur les Champs-Elysées, ils regardent d’abord leur smartphone. La croissance des trafics et des achats online est désormais à 100 % tirée par les mobiles. Un retailer doit donc penser sa communication, ses interactions clients, son CRM, ses contenus de marque d’abord à travers le Mobile : c’est le canal N°1 de l’interaction avec ses clients. Pour y arriver, les retailers doivent se transformer, se réorganiser : transformer leurs systèmes d’information pour mettre les données clients et comportementales au centre des décisions. L’offre doit progressivement être personnalisée ; la promotion doit passer de la vitrine (one for all) au SMS (personal). Ensuite, transformer les cultures et les organisations en pensant, en s’adaptant aux comportements du Client Digital : un directeur de magasin doit chaque matin se dire que 1 client sur 2 qui entrera dans son magasin, aura auparavant découvert la marque, les produits sur son smartphone ou sa tablette : il doit donc aussi regarder chaque matin ce qui se passe sur le site web, sur les réseaux sociaux pour comprendre ce qui va amener ces clients à entrer dans son magasin... C’est donc à une vraie rupture, à une vraie révolution auxquelles sont «invités» les retailers. » Gérard Spatafora, E-Commerce Manager, Millesima Gérard Spatafora, titulaire d’un MBA en marketing et management du vin de l’Inseec, débute dans l’internet en 1996, fonde une start- up en 1999 à Montréal puis rejoint en 2003 le Groupe de voyages canadien, Transat A.T. inc. au marketing internet… Depuis 2007, en tant qu’E-Commerce Manager, il est en charge du développement Internet de Millésima SA en Europe, aux USA et en Asie. Négociant en grands vins auprès de particuliers amateurs avec une commande moyenne de 2 000€. « La digitalisation de l’économie mondiale a offert aux consommateurs des nouvelles façons de chercher des produits, de se renseigner sur leurs caractéristiques, de les trouver, de comparer les prix etc... Les commerçants et les e-commerçants ont innové rapidement pour adapter les business models. Dans le même temps, ces derniers ont énormément appris des consommateurs grâce à l’analyse des data et découvert de nouvelles habitudes de consommation telles que le ROPO par exemple. Le Responsive Retail veut dire aujourd’hui que nous devons sans cesse évoluer pour satisfaire des clients qui changent avec la technologie. » PARTIE 1 L’ÉTUDE
  • 14. 14#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15 ÉDITO Du commerce cross-canal au commerce responsive Nous vivons actuellement une véritable (r)évolution des modèles de consommation. Avec la généralisation de l’usage des smartphones, tablettes et plus récemment des objets connectés, les habitudes de consommation évoluent et modifient profondément la relation des consommateurs au commerce. Aujourd’hui, ce n’est plus aux consommateurs de s’adapter aux marchands mais bien l’inverse. Les consommateurs sont en effet à la recherche de beaucoup plus d’instantanéité, de mobilité dans leur façon de consommer. Ils souhaitent avoir la meilleure offre possible en termes de choix, de prix, de services, au moment où ils le souhaitent et quel que soit le lieu. Désormais, il y a autant de parcours d’achat que de consommateurs. Quelles stratégies marketing, logistique, relations clients adopter pour répondre à ces nouvelles habitudes de consommation ? Être responsive, plus qu’une stratégie, c’est pour les retailers une vision d’entreprise et un véritable état d’esprit qui nécessitent de : • Comprendre le consommateur, grâce à l’étude et l’analyse des nouveaux comportements de sa clientèle. • Favoriser le sur-mesure, en proposant une expérience personnalisée à chaque client, tout au long de son parcours. • Intégrer les fonctionnalités de gestion logistique à travers l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement, pour accompagner les consommateurs dans leur besoin d’information sur les stocks et favoriser les comportements cross-canaux. • Cultiver l’expérience d’achat, en redonnant au point de vente son rôle de lieu de vie, en emmenant les clients dans son univers et en proposant des expériences différentes et marquantes. La digitalisation et l’aménagement du point de vente sont les clés de voûte pour offrir un parcours client sans couture. Dans ce contexte les stratégies omnicanales intensives et les problématiques de digitalisation du point de vente prennent tout leur sens pour apporter une expérience de consommation enrichie, cohérente et interagir avec leurs clients. Que ce soit en rencontrant les exposants d’E-COMMERCE Paris et de DIGITAL(in)STORE, lors de leurs Ateliers Solutions, ou encore à travers le programme des conférences, le Responsive Retail sera largement abordé à l’occasion de Paris Retail Week pour nourrir les professionnels du secteur des dernières tendances et les accompagner concrètement dans le développement de leur stratégie responsive. PARTIE 2 L’ÉVÉNEMENT
  • 15. 15#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15 Genèse de PARIS RETAIL WEEK En 2014, l’e-commerce mondial s’est élevé à 1,316 trillion de dollars, tiré par deux grandes puissances : la Chine et les Etats-Unis. D’ici 2018, le poids du e-commerce passera à 2,5 trillions de dollars soit 8% du commerce mondial (source : e-Marketer). Une croissance intéressante qui redéfinit la chaîne de valeur du commerce, et donc son avenir. L’e-commerce s’était essentiellement construit sur l’acquisition de parts de marché du commerce physique et peut, selon les pays, rencontrer des effets de seuil. Il est nécessaire qu’il se ré-invente et qu’il réponde aux grandes tendances observées : • L’expérience « retailing » : le commerce orienté vers l’expérience client • Des frontières poreuses entre le commerce off et on-line • Le commerce à rythme accéléré : rapidité de mise sur le marché de nouveaux produits, des interactions, de livraison… • Le commerce mobile / Le paiement mobile • L’utilisation des réseaux sociaux • L’innovation : bouleversement du secteur de la distribution par de nouvelles technologies et une concurrence innovante En effet, nous vivons en direct la naissance du véritable commerce omnicanal, même si le sujet est d’actualité depuis 3 ans. Cette activité, proche du e-commerce, implique en réalité l’ensemble d’une activité commerciale en totale rénovation. Le consommateur réinvente le commerce par ses usages, portés par les innovations technologiques et les réseaux sociaux. Paris Retail Week est ainsi né du souhait de proposer aux acteurs du commerce une lecture originale des nouveaux codes du commerce et un panorama sur les innovations du secteur. Ainsi, cet événement rassemble pour la première fois deux salons : E-Commerce Paris, salon historique autour de solutions de commerce online, et Digital(in)Store by Equipmag dédié, comme son nom l’indique, à la digitalisation du magasin. Paris devient ainsi la capitale du commerce connecté avec un concept unique que l’on pourrait qualifier de « Brick click » et qui présente toutes les facettes du retail d’aujourd’hui, toute la chaîne de valeur qui correspond au Futur du Retail (Big data, CRM omnicanal, interactions mobiles, géolocalisation indoor, nouveaux modèles de distribution,…). Ce positionnement, unique en Europe, réunira 600 exposants et 30 000 visiteurs professionnels qui se donneront rendez-vous à Paris en septembre prochain. Le rendez-vous se continuera en septembre 2016 avec un événement d’une envergure encore plus importante : E-Commerce Paris et Equipmag 2016 attireront près de 1 000 exposants et 50 000 visiteurs. PARTIE 2 L’ÉVÉNEMENT
  • 16. 16#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15 E-COMMERCE PARIS 12ème  édition du salon leader dédié au cross-canal Créé en 2004, E-Commerce Paris est le plus grand événement dédié aux e-marchands en Europe. E-Commerce Paris couvre l’ensemble de la chaîne de valeur du e-commerce, allant de la création de sites aux solutions de gestion (marketing, relation client, logistique…). Le marché • Les Français ont dépensé 57 milliards d’euros sur internet en 2014, un chiffre en hausse de 11% sur un an. • Le nombre de transactions augmente quant à lui de 15%. • Le marché devrait franchir la barre des 60 milliards en 2015. • 34 millions de cyberacheteurs Français (+4% vs 2013). Source : FEVAD Le salon 500 sociétés participantes : toute la chaîne de valeur du commerce connecté représentée par plus de 500 sociétés, de la start-up à la multinationale. • Agences Media / Mesure d’Audience • Audience Targeting / Retargeting • Content Marketing / Brand Content • Marketing Relationnel • Merchandising Online • Mobile • Relation Client • Social • Technologie • Research / Consulting • Logistique • Services Support • Fédérations / Associations / Presse 4 zones d’exposition • Technologies : plateformes, hébergement, paiement, Cloud computing, Open Source, … • Digital Marketing : SEO/SEM, emailing, affiliation, retargeting, big data, web analytics, … • Customer Experience : Relation Client, SoLoMo, … • Logistics : stockage, emballage, livraison, dernier Km, Gestion des retours,… PARTIE 2 L’ÉVÉNEMENT
  • 17. 17#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15 Digital(in)Store by Equipmag Le nouvel événement premium des innovations pour le point de vente Digital(in)Store by Equipmag est un événement exclusif porté par Equipmag, le salon leader du retail, de la distribution et du point de vente. La création de ce salon est une réponse à un besoin fort d’un marché dynamisé par les technologies et des consommateurs matures et hyperconnectés dans lequel la digitalisation du point de vente est une nécessité. Rythmé par des animations et des conférences, le salon proposera également des rendez- vous d’affaires pour permettre aux exposants d’organiser en amont des rencontres avec des décisionnaires qualifiés, porteurs de projets et à la recherche de solutions. Au cœur du salon, le village Start-Up rassemblera des sociétés innovantes. Le marché • 85% des acheteurs aujourd’hui en France sont cross-canaux1 • 91% des consommateurs se renseignent en ligne avant d’acheter en point de vente2 • 56% des acheteurs dépensent plus d’argent en magasin physique suite à une recherche online3 • 59% des employés de magasin déclarent qu’une tablette les aiderait à offrir un meilleur service à la clientèle4 1 Observatoire du ROPO (Research Online-Purchase Offline) 2 Etude Wincor Nixdorf 3 GigaOm, “Is the Future of Retail Showrooming?” 4 Motorola Solutions, «NRF 2013: Rise of the Connected Consumer and Enabling Store Associates» Le salon 100 exposants sont attendus pour cette première édition, présentant des offres innovantes au service du point de vente  : digital marketing et mobilité, social commerce, nouveaux systèmes de paiement, business intelligence, mais aussi mobilier intelligent, merchandising innovant et éclairage spéciaux. • AGENCES - CONSEILS • MARKETINGDISPLAY:Borneinteractive,Marketingsensoriel,PLVdynamique,Signalétique / Table tactile / Vitrine interactive • ÉQUIPEMENT : Click collect, sécurité, drive • AGENCEMENT EXPÉRIENTIEL : Matériaux, Mobilier intelligent, Solution d’éclairage / Ambiance • TECHNOLOGIE : Beacon / NFC / RFID / Wifi…, Caisse et TPV, Self check out, Logiciel, Progiciel, Nouveaux systèmes de paiement • RELATION CLIENT : Business intelligence, CRM / Data / Mesure d’audience, Géolocalisation / Géomarketing • SERVICES PARTIE 2 L’ÉVÉNEMENT
  • 18. 18#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15 Et en 2016… Toutes les dimensions du retail au service de l’expérience consommateur L’édition 2016 d’EQUIPMAG s’annonce riche en nouveautés ! Renforcé dans son positionnement en équipement et technologies pour le point de vente par une offre produits incomparable, le salon n°1 du retail en France accélère sa dynamique vers le commerce expérientiel et connecté. • Co-localisation avec E-commerce Paris, le plus grand salon d’Europe dédié au e-commerce, sous la bannière PARIS RETAIL WEEK. • Aménagement dans un nouveau hall de la Porte de Versailles, le Pavillon 3, relié au Pavillon 2 qui accueillera E-Commerce Paris, pour une optimisation des flux visiteurs. • Intégration de Digital(in)Store comme espace spécifique pour les offres innovantes dédiées à la digitalisation des magasins. • de nouvelles animations et des rendez-vous festifs en préparation, une internationalisation croissante de l’événement. Du 11 au 13 septembre 2016, EQUIPMAG confortera sa place d’événement leader du secteur, avec l’offre la plus étendue sur la chaîne de valeur du commerce et de la distribution ! Plus de 500 sociétés, dont 20% d’internationaux, répondront aux besoins des retailers en matière de marketing, équipement, aménagement, design, technologies pour les points de vente. = + PARTIE 2 L’ÉVÉNEMENT en 2016 + 1 000 exposants Une fréquentation de 50 000 professionnels
  • 19. 19#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15 Les rendez-vous clés Une palette de conférences pour découvrir les tendances et s’inspirer des meilleures pratiques. Trois jours pour décrypter, anticiper et découvrir les enjeux du retail de demain. Pour répondre à cet objectif, Paris Retail Week a élaboré un programme complet de Conférences Plénières, de Sessions Spéciales, d’Academies, d’Ateliers Solutions, ou encore de MasterClass. Au travers des retours d’expérience de grandes marques, des interventions des principaux acteurs institutionnels du marché, de la vision stratégique des personnalités du secteur…, les professionnels pourront confronter leurs points de vue, anticiper les prochaines mutations du marché, découvrir les innovations du secteur ou encore décrypter les dernières tendances de la vente en ligne et physique. La conférence des résultats trimestriels du E-Commerce de la Fevad Le lundi 21 septembre de 8h30 à 10h00 En ouverture du salon se tiendra la conférence de presse annonçant les résultats trimestriels du E-commerce de la Fevad. Cette étude, véritable référence pour tous les professionnels du secteur, présente l’évolution du marché du e-commerce (évolution globale du marché, indices sectoriels, nombre et audience des sites, profil des acheteurs…). Les Plénières - Be responsive Fil rouge du salon, le Responsive Retail sera au cœur des débats lors des quatre conférences plénières. Lors de ces tables rondes, patrons d’enseignes, responsables marketing, directeurs de la Supply Chain et directeurs omnicanal échangeront sur les stratégies marketing, logistique, relations clients à adopter pour répondre à ces nouvelle habitudes de consommation. Plénière 1 : Be responsive - le consommateur tu comprendras Le lundi 21 septembre de 10h à 11h00 Plénière 2 : Be Responsive - en route vers la supply chain intégrée ! Le mardi 22 septembre de 9h00 à 10h00 Plénière 3 : Be Responsive - le sur-mesure tu favoriseras, à tout moment et en tout lieu Le mercredi 23 septembre de 9h00 à 10h00 Plénière 4 : Be Responsive - l’expérience d’achat tu cultiveras Le mercredi 23 septembre de 16h30 à 17h30 Les Sessions Spéciales La parole sera également donnée aux partenaires de l’événement (ACSEL, Mobile Marketing Association, Cap Digital, Cercle du Marketing Direct, SNCD, …). Une occasion pour les visiteurs de profiter de leur analyse des récentes tendances du marché et de leurs recommandations. PARTIE 2 L’ÉVÉNEMENT
  • 20. 20#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15 Les Académies Cette année trois grandes plateformes - Facebook, Twitter et Google - viennent partager leur vision marché, parler de leurs nouveautés et apporter un éclairage stratégique sur les enjeux du digital. Pendant deux heures, les visiteurs pourront ainsi s’enrichir des retours d’expérience de ces géants du Web. Les Ateliers Solutions  Au travers de plus de 300 interventions dédiées, les Ateliers Solutions permettent aux professionnels de découvrir les meilleures offres du marché. Véritables « boîtes à outils » du visiteur, ces présentations courtes (45 minutes), assurées par les sociétés participantes, expertes du marché, permettent d’allier visions stratégiques, débats, retours d’expériences, conseils pratiques, témoignages, démonstrations d’outils, découvertes. Les thématiques : TECHNOLOGIE • choisir sa plateforme • créer développer son site • choisir sa solution de paiement DIGITAL MARKETING • recruter et fidéliser • exploiter les data et mesurer son efficacité CUSTOMER EXPERIENCE • optimiser sa relation client • exploiter tous les écrans • engager ses clients • developper le cross-canal LOGISTICS • développer et optimiser sa logistique TRANSVERSE • international, juridique, fraude 9e édition des E-Commerce Awards  Composé de professionnels reconnus du secteur, le jury des E-commerce Awards s’attache à mettre en lumière des acteurs prometteurs et des innovations susceptibles d’apporter au marché des réponses efficaces à des problématiques que se posent les e-marchands, les retailers et plus généralement les marques. Les E-Commerce Awards permettent également aux prestataires et fournisseurs de services de renforcer leur notoriété - de récompenser les efforts de toute une équipe et d’initier de nouveaux contrats voire, comme certains lauréats des éditions précédentes, lever des fonds. PARTIE 2 L’ÉVÉNEMENT
  • 21. 21#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15 Cette année 8 catégories entièrement remaniées : • Logistique • Expérience client   • CRM : du lead au client  • Expérience de marque - *Prix des agences* • Technologie • Digitalisation du point de vente • Social commerce • Prix coup de coeur : Concept store merchandising Pour les start-ups, c’est une réelle mise en lumière devant un parterre de journalistes, d’investisseurs et de potentiels clients au travers de la deuxième édition du prix ROOKIE OF THE YEAR. L’Espace Carrière : l’e-commerce pourvoyeur d’emplois En 2013, le e-commerce employait 87 000 personnes soit 12 000 de plus que l’année précédente. Ce secteur offre ainsi de réelles opportunités. E-Commerce Paris a souhaité offrir l’opportunité aux entreprises et aux candidats de se rencontrer. Ainsi, après le succès de l’Espace Carrière en 2014, Emploi e-commerce  et  E-Commerce Paris  renouvellent leur partenariat pour offrir un tremplin professionnel aux talents du e-commerce de demain. Cet espace est dédié aux candidats qui pourront rencontrer en face-à-face des recruteurs prestigieux, suivre des sessions de formation (de la construction de CV à l’entretien d’embauche, en passant par la e-réputation et la rédaction de la lettre de motivation) et consulter des offres d’emploi et y postuler en direct du salon. Pour les recruteurs, l’Espace Carrière est une occasion d’accéder à un vivier de candidats cibles, correspondant à leurs besoins. Mais l’Espace Carrière est également une excellente vitrine auprès des visiteurs, spécialistes du e-commerce. Les Masterclass, pour se former concrètement   Pour son édition 2015, les Masterclass by VISIPLUS academy représentent 27 mini-formations en petits groupes sur les thémati- ques phares du e-commerce : SEO version 2016, nouveautés Google AdWords, Brand content appliqué au e-commerce, les nouveaux visages du m-commerce et du social commerce, les dernières tendances de l’omnicanal ou encore des exemples réussis de web conversion… L’objectif est ainsi d’offrir l’occasion aux professionnels de découvrir ou d’approfondir, auprès des experts de VISIPLUS, agence conseil en marketing digital, les problématiques « métiers » de demain. PARTIE 2 L’ÉVÉNEMENT
  • 22. 22#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15 Les EXPOSANTS INSCRITS AU 12 JUIN 2015 PARIS RETAIL WEEK couvrira toutes les évolutions du secteur du commerce en 1 lieu, 1 date et 2 salons : E-COMMERCE PARIS et DIGITAL(in)STORE by Equipmag. Une équation gagnante pour offrir aux professionnels un événement prospectif, où se retrouveront, du 21 au 23 septembre prochain, experts et décideurs de la vente en ligne et physique. A 4 mois de son ouverture, les exposants ne s’y sont pas trompés : 90% de la surface est déjà réservée. Technologies - Logistics - Customer Expérience - Digital Marketing - Village Start-up 1000 MERCIS Agences Media / digitales A.I.D Technologie AB TASTY Technologie ACCERTIFY Technologie ACTITO Marketing relationnel AD4SCREEN Agences Media / digitales ADRESS COMPANY Technologie ADROLL Marketing relationnel ADSALSA FRANCE NETWORK Logistique ADSONWALL Agences Media / digitales ADVERTISE ME Audience Targeting/. retargeting ADYEN Technologie ADYEN BV Technologie AFFINITY ENGINE Technologie AFNOR Technologie AGENCE BMOBILE Audience Targeting/. retargeting AGENCE NTIC BOURGOGNE Federations / . Associations / Presse AKAMAI TECHNOLOGIES Technologie Akanoo GmbH Marketing relationnel AKENEO Technologie AKIO SOFTWARE Relations Client ALLURE SYSTEMS SAS Technologie ALSTEF AUTOMATION Logistique ANTADIS Agences Media / digitales ASSOCIATION #NWX (NORMANDIE WEB EXPERTS) Federations / . Associations/ Presse AT INTERNET Analytics / Mesure d’Audience AVALARA Services support BASE CO Agences Media / digitales BE2BILL RENTABILIWEB Technologie BEAMPULSE Technologie BEE BUZZINESS Agences Media / digitales BLOG ECOMMERCE Technologie BNP PARIBAS Relations Client BNP PARIBAS PERSONAL . FINANCE SA Technologie BOXTALE Technologie BPCE Technologie BRETAGNE SERVICES LOGISTIQUES . Logistique BRT SPA Logistique BUONGIORNO SPA Technologie CAISSE FEDERALE DE CREDIT Technologie MUTUEL CALADE TECHNOLOGIES Mobile CAP ADRESSE Technologie CASTELIS Technologie CATALISIO Technologie CCI AMIENS PICARDIE Federations / . Associations / Presse CHANGE (PROXIMIS SA) Technologie CHANNEL PILOT SOLUTIONS Technologie CHERRY CHECKOUT SA Social CIC Technologie CINRAM LOGISTICS Logistique COLIS PRIVE Logistique COMARCH Technologie CONCOURSMANIA Marketing relationnel CONEXANCE MD Relations Client CONNEXCOM Technologie CONTENT SQUARE Content Marketing / . Brand Content CONVERTEO SAS Research / Consulting CORREOS Logistique CREDIT AGRICOLE PAIEMENT Technologie CRITEO FRANCE SAS Audience Targeting/. retargeting CYBERservices France SAS Technologie DATASOLUTION Agences Media / digitales DELIVER.EE Logistique DEMANDWARE SARL Technologie DENJEAN LOGISTIQUE Logistique DERET LOGISTIQUE Logistique DEUTSCHE POST GLOBAL MAIL Logistique DEVATICS Marketing relationnel DIABOLOCOM Relations Client DIMABAY GMBH Agences Media / digitales DISPEO Logistique DIXDATA Mobile DOLEAD Technologie DOYOUSOFT - POWERBOUTIQUE Technologie DQE SOFTWARE Technologie PARTIE 2 L’ÉVÉNEMENT
  • 23. 23#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15 DUAL TECHNOLOGIES SERVICES SENDINBLUE Marketing- relationnel ECOPA Technologie ECRITEL GROUPE EURO ASIAN Technologie EQUITIES EFFINITY Audience Targeting/retargeting EGENTIC GMBH Agences Media / digitales EMAIL MARKETING SAS Relations Client EMPLOI E-COMMERCE.COM Services support E-SATISFACTION Marketing relationnel ESEARCH VISION SA gences Media / digitales ESENDEX LTD Agences Media / digitales ESHOPSTUDIO Services support EULERIAN TECHNOLOGIES Analytics / . Mesure d’Audience EURATECHNOLOGIES Federations / . Associations / Presse FACILECOMM Marketing relationnel FASTERIZE Technologie FJORD TECHNOLOGIES SAS Marketing relationnel FLINTERACTIVE Agences Media / digitales FRANFINANCE-SOCIETE Technologie GENERALE FROMM FRANCE SARL Logistique FROSMO Audience Targeting/retargeting GAMNED SAS Agences Media / digitales GFI INFORMATIQUE Technologie GIRARD AGEDISS Logistique GROUPE ALAINE Logistique GUISNEL DISTRIBUTION Logistique HAAS SOCIETE D’AVOCATS Relations Client HAPTICMEDIA Content Marketing / Brand . Content HIPAY Technologie HOWTANK Agences Media / digitales HYBRIS FRANCE SAS Technologie I ADVIZE Agences Media / digitales I PROSPECT FRANCE - APOSITION Marketing . relationnel IBM FRANCE Technologie ICECAT Technologie IGNITIONONE S.A Agences Media / digitales IMX FRANCE SA Logistique INFLUENCE4YOU Technologie INGENICO E-COMMERCE SOLUTIONS SAS Technologie INPOST FRANCE Logistique INTER GOODS Technologie ISATECH Logistique ITELIOS SAS Technologie ITINSELL Logistique ITIPART GROUP Technologie JETPULP Technologie KAMELEOON Technologie KWANKO SA Audience Targeting/retargeting LA POSTE Technologie LABATUT Group Logistique LEGUIDE.COM S.A Merchandising Online LEMON INTERACTIVE Agences Media / digitales LENGOW Analytics / Mesure d’Audience LIPSFOTO Technologie LOGISTIQUE SEINE NORMANDIE Federations . / Associations / Presse. LOGTEX SAS Logistique MAETVA Agences Media / digitales MAKAZI Marketing relationnel MAPS SA Technologie MARCHANDS DU WEB SARL Relations Client MARIN SOFTWARE Technologie MARKET CONNECT Content Marketing / . Brand Content MAXYMISER Relations Client MCEC Agences Media / digitales MESSAGE BUSINESS Marketing relationnel MIRAKL SAS Technologie MIXDATA Technologie MODIZY Technologie MONDIAL RELAY Logistique MONEXT Services support MY POP CORNER Services support NAMIRIA SOLUCIONES Technologie NEO9 Technologie NEOLYS Logistique NEOPOST SHIPPING Logistique NET REVIEWS Relations Client NEWTECH Relations Client NEXT TERRA INTERNATIONAL Logistique NEXTPERFORMANCE Audience Targeting/. retargeting. NORCAN Logistique NORDPAY FINANCIAL LTD Technologie Nosto Technologie NOVULYS Technologie OCTAVE Technologie ODISO Technologie ODOO Technologie ONEY / BANQUE ACCORD Technologie OPTIMIZELY BV Technologie ORYON Technologie OUTSOURCIA Relations Client OWANIS CONSULTING/123 Audience PRESTA Targeting / retargeting OXALIDE Technologie OXATIS Technologie OZON Technologie PACKCITY FRANCE Logistique PAYLIB SERVICES Technologie PAYZEN PAR LYRA NETWORK Technologie PERTIMM Audience / Targeting/retargeting PIXALIONE Analytics / Mesure d’Audience PLACE DES LEADS Audience / Targeting . / retargeting POINT COMMUNICATION MEDIAFFILIATION . Content -Marketing / Brand Content POINT TRANSACTION SYSTEMS Technologie PRESTASHOP Technologie PRICING ASSISTANT Technologie PUBLIC-IDEES Agences Media / digitales R Advertising Agences Media / digitales RAJA Logistique RCEQ - REGROUPEMENT DU QUEBEC/ ECOMMERCE / Associations / Federations / Presse RELAIS COLIS Logistique RiskIdent Technologie RIVERLINE Agences Media / digitales ROCKET MARKETING SAS Content Marketing . / Brand Content SAICA PACK FRANCE Logistique SAILENDRA Audience Targeting/retargeting SALESUPPLY Audience Targeting/retargeting SARBACANE SOFTWARE Marketing relationnel SAS DEPOT BINGO Logistique SDL Services support PARTIE 2 L’ÉVÉNEMENT
  • 24. 24#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15 SEARCH’ XPR Technologie SED LOGISTIQUE Logistique SELLERMANIA Technologie SELLSY EASYBILL Technologie SHOPRUNBACK Logistique SINFIN Agences Media / digitales SITECORE Relations Client SKEELBOX Agences Media / digitales SLIMPAY Technologie SOCIOMANTIC Audience Targeting/retargeting SOCLOZ Relations Client SOLEDIS Content Marketing / Brand Content SOLOCAL NETWORK/SOLOCAL Agences GROUP Media / digitales SPARKOW - COMPARIO Content Marketing / Brand Content SPREADING APPS Agences Media / digitales SQLI Technologie SRD Technologie STOCK A/Z Logistique SYSNEXT Agences Media / digitales TABOOLA Content Marketing / Brand Content TARGET2SELL Agences Media / digitales TERADATA Marketing relationnel TEVEA INTERNATIONAL Technologie SA TEXTMASTER SA Content Marketing / Brand . Content TINY CLUES Merchandising Online TNT EXPRESS FRANCE Logistique TOKYWOKY Technologie TRADELAB Analytics / Mesure d’Audience TRUSTED SHOPS GMBH Relations Client TRUSTPILOT Technologie TSI Technologie TWENGA Audience Targeting/retargeting UPTILAB Agences Media / digitales VE INTERACTIVE FRANCE Technologie VIAMOBIS Technologie VIGICOLIS Logistique VIR TRANSPORT Logistique VISA EUROPE Technologie VISIATIV Technologie VISIPLUS Agences Media / digitales VNC ONLINE Agences Media / digitales WEB ET SOLUTIONS Technologie WEBCOLIBRI Relations Client WEEDOIT Audience Targeting/retargeting WEST IMAGE Services support WINKEEMAG Federations / Associations / Presse WL FRANCE SAS Marketing relationnel WORDBEE Technologie X2i Technologie XILOPIX Services support YSANCE Technologie ZENDESK Relations Client Liste mise à jour sur www.ecommerceparis.com CAPSULE ANALYTICS Relation Client CEGID Technologie CHECKPOINT SYSTEMS FRANCE Technologie CIPHERLAB - PAGE UP Technologie CYLANDE Technologie DEEPIDOO Technologie DISPLAY MEDIA Marketing Display EPSON FRANCE Equipement ERGONOMIC SOLUTIONS Technologie EUROSECCOM Equipement FIVORY Technologie GENERIX Technologie GLOBAL MULTIMEDIA SOLUTIONS Marketing Display HOROQUARTZ Technologie INSITACTION Agences-conseils INSTORE SOLUTION Marketing Display INTUIKO Technologie JDC Equipement KEYNEOSOFT Technologie LYDIA Services MACLOCKS - COMPULOCKS - ELOCKSTORE Equipement MAXXING Relation Client MIRANE Marketing Display MSHOP Technologie PAYSTORE BY MONEXT Technologie PHIDIAS - OPENBRAVO Technologie PIXELIGHT Marketing Display QMATIC Technologie RAYMARK Technologie RAYONNANCE TECHNOLOGIES Technologie SMARTPIXELS Marketing Display SOFTCOMPUTING Agencement expérientiel STORE ELECTRONIC SYSTEMS Technologie TC GROUP SOLUTIONS Technologie WEB GEO SERVICES Technologie WORLDLINE Technologie WYND BY THEMATIC GROUPE Technologie ZEBRA TECHNOLOGIES Technologie Liste mise à jour sur www.digital-in-store-event.com Marketing Display • Technologie • Equipement • Agencement expérientiel • Relation clients • Agences Conseils / Services • Village Start-up PARTIE 2 L’ÉVÉNEMENT
  • 25. 25#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15 LES PARTENAIRES ACSEL L’ACSEL, l’association de l’économie numérique, est le hub français de la transformation digitale. Forte d’un réseau actif et multi secteurs de près de 150 grands groupes et ETI et 1 200 professionnels, l’Association est devenue l’interface de référence de l’écosystème numérique qui regroupe et anime en cohérence l’ensemble des entreprises, organismes et pouvoirs publics engagés dans la transformation digitale. L’ACSEL se donne pour mission de créer les conditions du succès de la transformation digitale de l’économie française. www.acsel.asso.fr CAP DIGITAL Cap Digital est le pôle de compétitivité et de transformation numérique. Il regroupe 900 adhérents : 787 PME, 59 ETI/GE/EPIC, 77 écoles et universités ainsi que 14 investisseurs en capital. Cap Digital œuvre à faire de la Région Île-de-France l’une des références mondiales du numérique, tant d’un point de vue industriel que stratégique. Le développement de la RD, la croissance des entreprises, la mise en réseau de ses adhérents et leur promotion à l’international sont autant de missions pour soutenir la créativité et la compétitivité de cet important secteur industriel. Cap Digital organise le festival Futur en Seine, rendez-vous mondial annuel des forces vives de la création, de l’innovation et de l’économie numérique désireuses d’exposer, rencontrer, débattre, d’exprimer et de partager une vision du futur avec le grand public. www.capdigital.com CERCLE MARKETING DIRECT Le Cercle Marketing Direct réunit près de 400 adhérents et organise annuellement plus de 40 manifestations à Paris mais aussi dans les délégations régionales Nord, Est, Rhône-Alpes, Méditerranée et Ouest-Atlantique. Le CMD est le réseau de référence des professionnels du marketing relationnel, véritable espace convivial de rencontre, de partage et d’intelligence au service de ses membres. Le Cercle Marketing Direct propose à ses adhérents de nombreux services : conférences, «Networking», remises de prix, revue de presse collaborative, e-newsletter, Workshops, tutoriaux de formation, assistance juridique, annuaire des membres … Président : Florent Argentier www.cercle-md.com à l’heure du digital à l’heure du digital PARTIE 2 L’ÉVÉNEMENT
  • 26. 26#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15 CONSEIL NATIONAL DES CENTRES COMMERCIAUX Le Conseil National des Centres Commerciaux est l’organisation professionnelle françaisefédérantlesacteursquiparticipentàlapromotionetaudéveloppement des centres commerciaux : promoteurs, propriétaires, gestionnaires, enseignes, prestataires et groupements de commerçants.   Outre l’objectif d’assurer la représentation des intérêts de ces diverses composantes, le CNCC souhaite favoriser le dialogue dans une politique de consensus. Parallèlement à ses élargissements successifs, le CNCC s’attache à stimuler et organiser la réflexion et le travail en commun de ses membres, et à renforcer son audience, notamment en direction des Pouvoirs Publics. www.cncc.com DLV En tant que principale organisation pour les entreprises d’aménagement de magasins et de leurs partenaires en Allemagne, DLV (Deutscher Ladenbau Verband) est un réseau reliant tous les secteurs pertinents d’équipement de magasin. Il rassemble des producteurs, des fournisseurs de services, des partenaires du secteur du retail et des coentrepreneurs et fixe ainsi le cap pour la conception de magasin moderne, professionnel et attentif au prix. Les entreprises membres de DLV sont des entreprises d’agencement. Ils planifientetconçoiventlesboutiques,lesdéveloppent,lesfabriquentetmontent l’agencement du magasin, ils gèrent et installent les projets d’aménagement de magasins. DLV disposent aussi de membres dans les domaines suivants : éclairage, service d’ingénierie du bâtiment, technologie de sécurité, parquet, plafond, la promotion au point de vente, la gestion de données, les salons et les institutions ainsi que des sous-traitants et des fournisseurs en amont. En tant qu’entreprise commerciale, l’association représente les entreprises dans l’industrie des biens d‘équipement. 80% des 50 meilleures entreprises d’agencement de magasin sont membres de DLV. Les objectifs de l’association sont fortement orientés vers le marketing et se concentrent directement sur la cible visée par ses membres, le secteur du retail. www.netzwerk-ladenbau.de FEDERATION DU COMMERCE COOPERATIF ET ASSOCIE La FCA est la fédération professionnelle représentant les réseaux du Commerce Coopératif et Associé organisés sous forme de groupements : E.Leclerc, Mousquetaires, U, Intersport, Orpi, Gitem, Euronics, JouéClub, Bébé 9, Krys, Passion Beauté, ... Au total, 153 enseignes dans 30 secteurs d’activités du commerce et des services qui offrent une multitude d’opportunités pour créer ou reprendre un point de vente avec l’accompagnement d’un réseau. LesréseauxduCommerceCoopératifetAssociéreprésentent30%ducommerce de détail français et enregistrent chaque année des performances supérieures à celles de leur marché. En 2014, le Commerce Associé a généré près de 143 milliards d’euros de chiffre d’affaires. La Fédération du Commerce Coopératif et Associé (FCA) informe et conseille les porteurs de projets, accompagne les créateurs de réseaux. www.commerce-associe.fr PARTIE 2 L’ÉVÉNEMENT
  • 27. 27#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15 FÉDÉRATION DU E-COMMERCE ET DE LA VENTE À DISTANCE La Fédération du e-commerce et de la vente à distance, créée en 1957, fédère aujourd’hui 560 entreprises et 800 sites internet. Elle est l’organisation représentative du secteur du commerce électronique et de la vente à distance. La Fevad a notamment pour mission de recueillir et diffuser l’information permettant l’amélioration de la connaissance du secteur et d’agir en faveur du développement durable et éthique de la vente à distance et du commerce électronique en France. www.fevad.com FEDERATION FRANÇAISE DES FRANCHISES (FFF) Depuis sa création en 1971, la FFF a une ambition : faire de la franchise le meilleur outil de développement du commerce moderne.   Avec plus de 150 réseaux adhérents sélectionnés sur des critères déontologiques, représentant 50 % des franchisés français, la FFF est une interface essentielle entre pouvoirs publics, créateurs de réseaux, entrepreneurs et investisseurs. Grâce à l’Académie de la Franchise, école de formation continue à la franchise, elle prodigue aux (futurs) franchiseurs et futurs franchisés la formation et l’information dont ils ont besoin pour se développer et s’exporter. Elle dialogue avec les pouvoirs publics et les élus locaux sur l’indispensable modernisation du commerce et des services marchands, dont la franchise est l’un des vecteurs les plus puissants. Elle contribue par ses programmes d’échange et de recherche à l’évolution constante de la franchise, une stratégie aujourd’hui pratiquée par plus de 1 700 réseaux commerciaux en France, soit plus de 65 000 points de vente. Le secteur de la franchise en France connaît un taux de croissance constant (le nombre de réseaux a doublé en 10 ans et le nombre de points de vente a progressé de 77 % au cours de la même période) dans les secteurs très variés et trèsdynamiques(servicesauxpersonnes,auxentreprises,alimentairespécialisé, beauté/esthétique…..). Un succès non démenti qui soutient, encourage et nourrit l’ambition de la FFF, porte-parole des entrepreneurs qui créent et se développent en franchise. www.franchise-fff.com GS1 Avec plus de 36 000 entreprises adhérentes en France et plus de 1 million dans le monde, la mission de GS1 est, depuis 40 ans, de standardiser les technologies pour faciliter et sécuriser les échanges d’informations entre les entreprises. Présent dans plus de 20 secteurs d’activités (Distribution, Commerce de détail, PGC, E-commerce, Santé, Transport, Logistique, Défense…), GS1 accompagne aussi bien les grands groupes que les PME/TPE dans la mise en œuvre du code à barres, du commerce électronique, des catalogues électroniques et de la RFID. www.gs1.fr PARTIE 2 L’ÉVÉNEMENT
  • 28. 28#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15 MOBILE MARKETING ASSOCIATION FRANCE La Mobile Marketing Association France, association de loi 1901, est la seule association dédiée au marketing, à la publicité, au CRM et au Commerce sur mobile et tablette en France. Elle regroupe les acteurs majeurs de ce média : agences conseils, annonceurs, régies, prestataires, instituts de mesure, opérateurs mobiles. L’Association a pour objectif de rassembler les acteurs du marketing et de la publicité souhaitant œuvrer au développement de ce marché sur mobile et sur tablette. La Mobile Marketing Association France définit des positions communes sur des points clés de l’activité, propose des critères normatifs de bonne conduite et donne accès à des informations marché à échelle européenne ou mondiale. Créée en 2002, l’Association comprend aujourd’hui plus de 80 membres et constitue ainsi l’organisme professionnel de référence sur le marché auprès des annonceurs, des institutions, des associations professionnelles. www.mmaf.fr RCEQ Le Regroupement des Commerçants Électroniques du Québec - RCEQ a pour vocation de regrouper, développer et représenter les commerçants électroniques québécois, acteurs principaux de cette industrie, en l’accompagnant ainsi qu’en veillant à leur promotion et leur développement. www.rceq.ca SYNDICAT NATIONAL DE LA COMMUNICATION DIRECT Le Syndicat national de la communication directe, de la data à la logistique, est l’organisation professionnelle des prestataires de la communication directe et du marketing relationnel. Le Sncd et le Selced ont fusionné le 23 décembre 2014 et regroupent aujourd’hui près de 200 membres qui se sont engagés à proposer leurs services dans le respect de la déontologie et des bonnes pratiques de la profession. Ces professionnels intègrent les nouveaux canaux de communication et les technologies performantes. Ils offrent des compétences étendues à l’ensemble des métiers représentés. www.sncd.org UDA L’Union des annonceurs (UDA) est, en France, l’organisation représentative des annonceurs, c’est-à-dire des entreprises qui recourent aux différentes techniques de communication pour promouvoir leurs produits, leurs services, leur notoriété ou leur image. Elle compte plus de 5 000 membres, au sein de ses trois cents entreprises adhérentes, de toutes tailles, tous statuts et tous secteurs. L’UDA a pour missions : • de faire valoir les intérêts et les positions des annonceurs auprès de leurs interlocuteurs professionnels et de leur environnement économique, social et politique français et européen ; • de permettre à ses adhérents d’optimiser, en efficacité et en coût, leurs investissements en communication ; • de promouvoir une communication responsable en élaborant et en mettant en œuvre des pratiques loyales et éthiques. L’UDA est présidée par Loïc Armand (président de L’Oréal France). Pierre-Jean Bozo en est le directeur général. www.uda.fr PARTIE 2 L’ÉVÉNEMENT
  • 31.
  • 32. 32#ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15 Contact Presse Oxygen Angélique de Barros / Alexia Mercier / Noémie Diaz De Cerio + 33 (0)1 41 11 37 70 parisretailweek@oxygen-rp.com Direction Communication PARIS RETAIL WEEK Hélène Tsoungui / Sophie Louveau + 33 (0)1 76 77 16 18 / 14 28 helene.tsoungui@comexposium.com sophie.louveau@comexposium.com RESTONS CONNECTÉS ! Retrouvez toute l’actualité des salons sur www.ecommerceparis.com www.digital-in-store-event.com Consultez notre blog des news tendances retail www.parisretailweek.com #ParisRetailWeek #ECP15 #DIS15