SlideShare une entreprise Scribd logo
LA GESTION DU
TEMPS
1
PARTIE I :
OPTIMISER SON TEMPS
2
SOMMAIRE
Comprendre les lois de la gestion du temps..........................................3
Chasser les « Gaspi-Temps * » .............................................................5
Clarifier ses priorités..............................................................................7
Fixer de vrais objectifs ..........................................................................8
Déléguer en 5 étapes..............................................................................9
Savoir dire « NON »............................................................................10
3
Comprendre les lois de la gestion du temps
Ces grandes lois s'appliquent autant au bureau qu'à la maison.
Les connaitre et les comprendre permet d’éviter de nombreux écueils.
 Loi de Pareto (dite des 20/80)
 Se consacrer à son « cœur de métier ».
 Éliminer le superflu.
 Loi de Parkinson (dilatation du travail)
 fixer un « budget temps » par tâche.
 S'imposer des dates limites.
 Principes de Laborit (nous faisons spontanément…)
Ce qui nous plait Avant ce qui nous déplaît
Ce qui est facile Avant ce qui est difficile
Ce qui va vite Avant ce qui prend du temps
Ce qui est urgent Avant ce qui est important
Ce que nous savons faire Avant ce qui est nouveau
Ce que d'autres nous imposent Avant ce que nous avons choisi
 Identifier les vraies priorités et commencer par elles.
Pour vous guider
20 % de nos activités
produisent 80 % des
résultats
Une tache finit par occuper
toute la place qu’on lui laisse
4
Le saviez-vous ? Mise en garde En savoir plus Conseils
 Loi de Carlson (séquences homogènes)
Faire un travail sans interruption prend moins de temps au total que de le faire en
plusieurs fois.
 Regrouper les tâches de même nature.
 Planifier et Savoir dire NON.
 Loi de Murphy (« emmer... maximum »)
Toute chose risque de prendre beaucoup plus de temps que prévu.
 Intégrer des zones « tampon » à son planning.
 Fractionner les tâches importantes.
 Faire des points d'avancement réguliers.
 Loi d'Illich (productivité décroissante)
Au-delà d'un certain seuil, la productivité décroît. Il faut donc
savoir s'arrêter à temps.
 Alterner les types de tâches.
 Lutter contre le perfectionnisme.
 Loi de Fraisse (dimension subjective du temps)
Le temps parait passer plus ou moins vite selon l'intérêt que l'on porte à la tâche
en cours.
 Connaître son biorythme et ses heures de forme.
 Planifier les tâches arides au moment de forme.
Au lieu de commencer par allumer son ordinateur et regarder ses mails, consacrer
la 1re
heure de travail au gros dossier identifié comme une priorité la veille.
5
« Il y a plusieurs manières de perdre son temps :
Ne rien faire
Mal faire ce qu'il faudrait faire
Le faire au mauvais moment. »
Voltaire
Chasser les « Gaspi-Temps * »
Les « Gaspi-Temps »
Les « Gaspi-Temps » sont toutes ces choses qui font perdre du temps.
Certaines sont totalement externes et plus ou moins
indépendantes de notre volonté, d'autres en revanche sont
liées à notre caractère.
Les principaux « Gaspi-Temps » externes
 Appels téléphoniques imprévus ou très longs,
 Politique de la porte ouverte / « devoir » de disponibilité.
 Collègues venant exposer leurs problèmes.
 Visiteurs (clients, fournisseurs, patron, collègue) débarquant à
l'improviste.
 Réunions trop fréquentes / trop longues / mal préparées.
 Personnel incompétent ou insuffisamment formé.
 Démarches administratives.
 Entretien, réparation de machines en panne.
 Contraintes personnelles sur le temps de travail.
Les principaux « Gaspi-Temps » internes
 Objectifs et priorités confus / changeants.
 Absence de planification quotidienne/hebdomadaire.
 Travaux non terminés, en cours...
 Pas de dates limites auto-imposées.
 Perfectionnisme.
6
 Manque d'ordre, bureau mal rangé.
 Confusion et doublons dans les responsabilités.
 Intérêts dispersés et trop nombreux.
 Résistance au changement.
 Délégation insuffisante.
 Manque de compétence.
 Incapacité à dire non.
 Indécision ou décisions trop rapides.
Comment faire pour les éliminer
 La première étape consiste à les identifier.
 Prendre son agenda et consulter la semaine écoulée.
 À la lumière du passé, repérer les trois causes externes et les trois causes
internes les plus « responsables » du temps perdu.
 Consulter les fiches suivantes sur les thèmes concernés.
 Élaborer un plan d'action pour ne plus se laisser prendre aux mêmes
pièges.
Identifier les causes comportementales
Perfectionnisme
La perfection est par définition inatteignable.
 Définir un budget temps et s'y tenir.
Procrastination
À quoi bon repousser au dernier moment ce qu'il faudra de toute façon faire ?
• Fractionner chaque tâche difficile en sous-tâches d'une heure maximum et
les planifier sur l'agenda.
Dispersion
Papillonner d'une tâche à une autre sans en finir aucune.
 Conserver uniquement le dossier en cours sous les yeux et ranger les autres.
Travail sous stress - dans l'urgence
Cela peut-être un mode de fonctionnement ancien, mais il est contre-productif et
injustifiable en terme de management dans la mesure où il stresse aussi les autres.
*Inspiré par la liste des Voleurs de temps d'après Alec Mc Kenzie, The time
trap
7
 Se fixer une échéance anticipée -de manière à conserver une marge de
sécurité et du temps pour revoir son travail « à froid ».
« Il y a des gens qui ne savent pas perdre leur temps tout seul. Ils sont le fléau des
gens occupés ». Louis de Bonald
Clarifier ses priorités
Eisenhower utilisait un système à 4 cases en croisant l'importance et l'urgence des
activités, pour planifier son travail :
On devrait ainsi idéalement consacrer 60 % de son temps à du travail Important
et Non Urgent, planifiable.
1. Important et urgent
Faire soi-même rapidement.
2. Non Important et Urgent
Déléguer.
3. Important et Non Urgent
Travail à planifier - éventuellement à déléguer.
4. Non Important et Non Urgent
S'interroger sur l'intérêt de faire ce travail. Ce qui est NI/NU pour soi peut
être le I/U d'une autre personne !
Une des grandes sources de stress provient de l'accumulation des tâches classées
en 1.
Or, elles s'y retrouvent souvent faute d'avoir été prises à temps lorsqu'elles
relevaient encore de la catégorie Important et Non Urgent.
La plupart de ces « Gaspi-Temps peuvent être éliminés ou canalisés. Les plus
difficiles à écarter sont bien sûr ceux qui sont liés à notre personnalité.
8
« Ceux qui emploient mal leur temps sont les premiers à se plaindre de sa
brièveté. »
Fixer de vrais objectifs
Ce que l'on appelle objectif est en réalité souvent rien de plus qu'un « vœu pieux ».
Un véritable objectif porte en lui les éléments qui permettront de vérifier qu'il a
été ou non atteint.
Un objectif doit être SMART (intelligent en anglais)
 Simple
 Mesurable
 Ambitieux
 Réaliste
 Temporel
Entre je veux faire du sport » et je veux être capable de nager 50 longueurs en 1
heure avant le 30 juin », lequel est un objectif ?
La deuxième phrase correspond à un objectif, car il est :
• Simple : il s'agit de nager,
• Mesurable : 50 longueurs en 1 h,
• Ambitieux : il s'agit de faire le double de ce que je fais sans
entraînement,
• Réaliste : je pense pouvoir y arriver,
• Temporel : il y a une échéance le 30 juin.
Élaborer un plan d'action pour atteindre l'objectif
Je m'entraînerai tous les mardis soir à 20 h 30. Cela implique :
• Avoir vérifié les horaires d'ouverture de la piscine,
• Noter ces horaires sur son agenda.
• En examinant ses listes de tâches, les ventiler selon les 4 catégories et
planifier les 1 et 3 sur l'agenda,
• Établir un plan de travail et matérialiser ses plages de travail personnel sur
l'agenda.
• Planifier la journée du lendemain à 60 % max., la semaine suivante à 40 %
et le mois suivant à 20 % afin de laisser de la marge pour les imprévus.
La Bruyère
Fixer des objectifs est une chose, encore faut-il qu'ils soient conformes à ses
priorités pour avoir un intérêt.
9
« Pour atteindre l'objectif final, je me concentre d'abord sur la préparation. »
David Douillet
Déléguer en 5 étapes
Une délégation bien menée permet de :
• Libérer du temps pour des tâches à plus forte valeur ajoutée.
• Développer les compétences de son équipe.
• Favoriser son évolution de carrière et... celle de son équipe.
1- Identifier les tâches à déléguer
Les tâches représentant 1 à 2 heures de travail par semaine dont on a la pleine
responsabilité, celles que d'autres font mieux, les projets ou parties de projet, etc.
2- Choisir la bonne personne
Celle qui pourra accomplir la tâche au niveau hiérarchique le plus bas. Celle qui
possède déjà les compétences ou peut les acquérir.
3- Déterminer clairement les objectifs, échéances et la latitude
Le délégataire peut-il agir puis informer ou doit-il d'abord proposer pour
validation ? Vérifier la compréhension de la tâche.
4- Suivre l'avancement
Prendre le temps de communiquer en planifiant des points d'avancement réguliers
afin de prévenir les risques de dérapage ou de retard. Encourager le délégataire à
solliciter de l'aide si besoin.
5- Garantir soutien et feed-back
Donner officiellement l'autorité et l'accès aux ressources nécessaires. Féliciter en
cas de succès ou analyser les erreurs, encourager et... donner une autre chance !
• Formaliser ses objectifs par écrit et les matérialiser sur l'agenda oblige à
vérifier leur réalisme.
• En parler autour de soi ajoute une motivation supplémentaire.
• La personne qui délègue reste responsable de la tâche déléguée. Elle transmet les
félicitations en cas de réussite mais assume les conséquences en cas d'échec.
10
« Ne dites pas aux gens comment faire, mais quoi faire. Ils vous surprendront par
leur créativité. »
Général George S. Patton Jr
Savoir dire « NON »
Plus vous serez efficace et plus les autres auront tendance à vous demander des
choses à titre de « service » ou de « pseudo-délégation ».
Sachez reconnaître une vraie demande qui mérite d'être satisfaite d'une autre qui
vous frustrera. Pour cela, utilisez une des trois méthodes suivantes :
Exemple : Pouvez-vous me remplacer à la réunion sur le projet X ?
1- Reformulation de la demande
2- Pourquoi ? et Pour qui ?
Autant de fois que nécessaire pour aller au fond de la demande.
3- QQOQCP
• Qui : suis-je la meilleure personne pour y aller ?
• Quoi : quel est le sujet, l'historique, le contexte ?
• Où a-t-elle lieu ?
• Quand a-t-elle lieu ?
• Combien de fois : ponctuellement ou jusqu'à la fin du projet ?
• Pourquoi : pour enregistrer les débats ou prendre des décisions ?
Si les réponses vous ont convaincu, alors sortez votre agenda pour vérifier les
échéances et votre planning.
« Heureux et libre est celui qui ose dire non ! » . Peter de Genestet
Une sollicitation représente une triple contrainte :
• Conserver de bonnes relations avec le demandeur,
• Comprendre réellement la demande faite,
• Préserver son temps.
• N'acceptez aucun engagement avant d'avoir vérifié votre disponibilité.
• Si vous acceptez cette nouvelle tâche, cela va-t-il remettre en cause votre
capacité à remplir vos engagements existants ?
• Vous n'avez pas à justifier votre refus ou votre indisponibilité.
11
PARTIE II :
S’ORGANISER AU TRAVAIL
12
SOMMAIRE
Gérer son agenda .................................................................................14
Organiser une réunion..........................................................................15
Passer ses e-mails à la « TRAP » ........................................................16
Communiquer efficacement par e-mail...............................................17
Organiser son espace de travail ...........................................................18
Classer pour retrouver..........................................................................20
Le Téléphone
Maîtriser les fonctionnalités de base :
• Enregistrer un message d'absence court (en réunion) et long (en congés) ;
• Enregistrer un message de ligne occupée ;
• Activer/désactiver sa messagerie ;
• Enregistrer les numéros fréquents ;
• Prendre un 2e
appel ;
• Démarrer une conférence à 3 ;
• Transférer un appel (fixe) ;
• Intercepter un appel sur un autre poste (fixe) ;
• Utiliser un casque avec ou sans fil.
Du bon usage du téléphone en appel
Préparer son appel (objectifs, documents, numéros de référence, agenda, …)
13
Du bon usage du téléphone en réception
« Le téléphone est la pire des commodités et le plus pratique des
fléaux. »
Robert Staughton Lynd
• En apprenant à s'en servir, le téléphone devient un outil choisi et non subi.
• L'important si on ne vous joint pas est de savoir quand vous serez disponible
ou quand vous rappellerez.
14
Gérer son agenda
Choisir le bon Agenda
Papier ou numérique (PDA), pourvu qu'il soit unique !
• Assez de place pour écrire (papier).
• Calendaire (jan. à déc.) ou universitaire (sept. à août) :
• plus pratique si on a des enfants.
• Avoir envie de l'utiliser (qualité du papier et de la couverture),
• Emplacement crayon.
• Facilité de synchronisation avec le logiciel de messagerie (Outlook TM,
Lotus Notes TM ou autres) et consultation / écriture (clavier, stylet).
• Plus facile de saisir depuis l'ordinateur.
Utiliser l'agenda de l'ordinateur sans pouvoir synchroniser avec un PDA en
limite beaucoup l'intérêt.
Du bon usage de l'agenda au quotidien
• Noter tous les engagements professionnels et personnels dans le même
agenda (cocher la case « privé » si on utilise un agenda numérique).
• Enregistrer toutes les dates de réunion immédiatement dès qu'elles se
présentent, ainsi que tous les événements privés ayant un impact (dates de
congés scolaires, journées pédagogiques, AG copropriétaires...).
• Matérialiser des plages de travail dédiées à ses projets.
• Avoir un calendrier perpétuel pour noter tous les événements annuels
(anniversaires) - cette fonction existe par défaut dans les logiciels.
• Ce n'est pas un « vide-poches il doit pouvoir être consultable facilement
sans perdre un amas de papiers.
• Consacrer un espace aux bonnes idées (utiliser les notes ou les tâches sous
Outlook).
• Il vaut mieux investir à ses frais dans un bon agenda qui convienne, plutôt
que de subir et mal utiliser celui offert par sa société ou un fournisseur.
15
« Il ne peut pas y avoir de crise la semaine prochaine : mon agenda est déjà
plein. »
Henry Kissinger
Organiser une réunion
Une réunion sert à décider, organiser, réfléchir, échanger informer. Avant de
convoquer une réunion, vérifier si elle correspond à un de ces objectifs. Si ce
n'est pas le cas, envisager d'autres solutions (notes, téléphone.. .).
Les points clés d'une réunion réussie
• Définir l'objectif de la réunion.
• Rédiger un ordre du jour précis - avec une durée par sujet.
• Le diffuser à l'avance - avec pièces jointes le cas échéant
• pour permettre aux participants de préparer leur contribution.
• Inviter uniquement les personnes concernées (jamais plus de 10).
• Nommer un responsable du compte rendu et un « gardien du temps
h.
• Commencer et terminer à l'heure précise.
• Fermer la porte de la salle dès le début.
• Bannir les interruptions (apartés, téléphone, SMS...).
• Autoriser les participants à quitter la réunion dès leur contribution
achevée.
• Respecter l'ordre du jour et différer tout point imprévu
• Arrêter une action pour chaque point.
• Diffuser le compte rendu sous 24 h.
• Assurer le suivi des décisions prises.
Modèle d'ordre du jour et compte rendu (utilisé par Rickover)
Calculer le coût humain de la réunion :
• Durée x nb de personnes présentes,
• À rapprocher du résultat à la fin de la réunion !
16
« Une réunion est d'autant plus longue que l'ordre du jour est plus creux ! »
Roger Martin
Passer ses e-mails à la « TRAP »
Appliquer la méthode « TRAP »
… pour faire passer les e-mails à la trappe !
L'objectif est de conserver une boîte de réception vide ou presque et de
manipuler au minimum les e-mails : on ouvre un e-mail, on en fait quelque
chose.
La méthode en 4 étapes
Pour chaque e-mail, se poser les questions suivantes :
1- Dois-je faire quelque chose ?
2- Cela prendra-t-il moins de 2 minutes ?
• Eviter toute réunion non planifiée, sans ordre du jour pertinent et sans durée.
• Proposer une contribution sous une autre forme
T comme Transmettre,
R comme Ranger (classer),
A comme Agir,
P comme Poubelle.
17
3- Planifier l'Action
• Dans l'agenda.
• Dans la liste de tâches.
• Marquer avec un drapeau de couleur significative l'e-mail pour y
revenir dans les 48 h.
4- Faire un point quotidien et hebdomadaire
Passer en revue les actions en suspens et les e-mails restant dans la boîte de
réception.
• Traiter le courrier papier de la même façon.
• Distinguer la période « lecture/traitement » des e-mails de la
période « travail sur les e-mails ».
• Eviter d'imprimer, sinon il faut traiter le papier en plus de l'e-mail.
• Conserver une boîte de réception vide ou presque.
• Ne jamais faire un clic droit pour remettre un e-mail en gras comme
« non lu ».
« Partir le matin de bonne heure se décide le soir. »
Proverbe malinké
Communiquer efficacement par e-mail
Les objectifs
• Être lu et compris.
• Recevoir une réponse appropriée dans un délai raisonnable. (L'e-
mail n'est pas toujours la meilleure solution.)
Les champs obligatoires
• À : la (les) personne(s) dont on attend une réponse,
• Cc : les personnes qui doivent être au courant,
• Cci : les adresses dont on veut protéger la confidentialité,
18
• Objet : A rédiger en dernier - doit récapituler l'action attendue et
préciser la date d'échéance,
• Importance : utiliser à bon escient. Ce qui est important pour
l'émetteur et le récepteur,
• Eviter les termes « ambigus) (chance, argent...) qui pourraient être
bloqués par les filtres anti-spam.
Le contenu
• Utiliser le gras, une police de caractère standard et les listes si
besoin,
• Eviter les « décorations » inutiles,
• Rédiger un e-mail par sujet,
• Adopter un style clair et aéré,
• Insérer des liens ou copier dans le corps du message de préférence
aux pièces jointes,
• Taille e-mail inférieure à 1 Mo ou zipper les pièces jointes,
• Ajouter une signature plutôt qu'une Vcard (carte de visite
électronique).
• Relire son e-mail en se mettant à la place du destinataire, R afin de
s'assurer de la clarté du message et de la demande.
• Attention à ne pas « répondre à tous ».
« Un e-mail est psychologiquement équivalent à une conversation mais,
malheureusement, c'est du point de vue légal, équivalent à un écrit. »
Bruce Schneier
Organiser son espace de travail
Le poste de travail est comparable au cockpit du pilote. On doit avoir à portée de
main, en pivotant sur son siège, les éléments nécessaires à l'exécution de 80 % des
tâches quotidiennes et disposer de suffisamment de surface disponible pour
travailler sur ses dossiers.
• FYI (for your information) = PI (pour info),
• PA (pour action)
• PV (pour validation)
19
Bonne position de travail à l'ordinateur
• Tronc droit.
• Pieds à plat au sol (ou sur un repose-pied).
• Les bras doivent former un angle de 90° au coude
lorsqu'on tape sur le clavier - de même que les cuisses par
rapport aux jambes.
• Si le plan de travail est trop haut :
Monter le siège ou utiliser une tablette coulissante pour
poser le clavier si possible.
• La souris doit être au même niveau que le clavier.
• Le clavier ne doit pas être surélevé à l'arrière (petites pattes dépliables) mais
éventuellement accompagné d'un repose poignet devant.
Il existe des claviers ergonomiques conçus de cette façon. o Le dossier du siège
est à environ 900.
• Le regard est à la hauteur du sommet de l'écran (donc pas d'écran posé sur
l'unité centrale).
Eclairage
• L'écran doit être placé perpendiculairement à la fenêtre et à plus d'IS
m de cette source, pour éviter les reflets et maintenir un contraste suffisant
• Pas d'éclairage face à l'utilisateur dans un champ situé entre 0 et 302
par rapport à l'œil.
• Eviter l'éclairage direct de l'écran ainsi que le travail dans l'obscurité
à la seule lumière de l'écran.
• L'éclairage idéal doit pouvoir varier entre 250 lux (travail sur
ordinateur) et 500 lux (travail d'écriture).
« Les mauvais ouvriers sont les premiers à se plaindre de leurs outils ! »
Anonyme
Les mauvaises habitudes et positions de travail fatiguent inutilement. Modifier
quelques traditions peut augmenter l'efficacité considérablement.
20
Classer pour retrouver
Objectifs du classement
• Gagner du temps et éviter du stress inutile.
• Fluidifier les échanges d'informations au sein d'un service.
• Retrouver facilement une information quelle que soit la personne qui l'a
traitée.
• Faire abstraction de la logique individuelle.
 La solution la plus simple consiste à construire un plan de
classement thématique.
Quatre grands principes pour élaborer un plan de classement
1- Utiliser un plan unique (une seule logique à mémoriser) pour
 Les dossiers papiers,
 Les fichiers informatiques (Mes Documents et serveur comm
 Les e-mails,
 Les favoris d'Internet.
2- Créer une structure simple
 Dix à quinze dossiers de premier niveau,
 3 niveaux de profondeur maximum
 (10 dossier suspendu, 20 chemise, 30 sous-chemise),
 Utiliser signalétique par niveau sur ordinateur,
• On évalue à 1h par jour et par personne le temps passé à rechercher des
informations / documents mal classés. Source : New-YorkTimes - mars 1997
• Méthodes de classement traditionnelles : elles reposent sur un classement
chronologique, alphabétique, numérique ou thématique
Question piège
 Où doit-on classer les papiers Assurance voiture ?
 À « Voiture » ou à « Assurance »
Il n’y a pas de bonne ou mauvaise réponse, mais il faut l’écrire pour que tout le
monde sache où les trouver
21
Ex : CLIENTS (niveau 1) ; Martin SA (niveau 2) ; martin sa contrats
(niveau 3).
 Pas de documents non classés
(Faut-il modifier le plan ou jeter le document ?).
3- Reclasser
 Reclasser, détruire ou archiver tous les dossiers existants dans la
nouvelle structure.
 Commencer par les fichiers informatiques, puis passer aux e-mails et
finir par le papier.
 Si un document existe sous deux formes, conserver la source (si cela
vient de votre ordinateur) mais pas le papier.
 Pas de copies inutiles ou de double archivage.
4- Archiver régulièrement
 Distinguer les archives mortes (à conserver zone d'archives de
l'entreprise) et les dossiers vivants -à proximité (Année en cours et N-
I).
 Purger régulièrement ses dossiers
 (nouveau document remplace le précédent).
 Connaître les durées de conservation légales des documents.
Partager le classement dans son service
Organiser une réunion de service pour ébaucher les grandes lignes (les 10 à 15
thèmes de premier niveau) et la « charte de fonctionnement ».
• Désigner un administrateur du réseau
Pour le classement informatique et lui donner un rôle d'arbitre.
• Normaliser et « Versionner »
Avoir une règle pour désigner le dernier document actuel et détruire les
versions antérieures et brouillons lorsque le projet est terminé.
• Planifier du temps pour le classement
Une heure de rangement à la clôture de chaque dossier pour épurer les
dossiers et en prévision de l'archivage.Un « clean day » un jour dans
l'année où tout le monde fait du tri et du classement.
• Une règle de classement écrite et partagée
L'afficher à la racine du répertoire commun et dans les armoires de
classement.
•
• Faire des raccourcis vers les fichiers les plus utilisés sur le bureau.
• Quand on hésite entre deux thèmes de classement, se demander à quoi on
penserait si on devait retrouver ce document.
22
•
« Une pile de papiers, c'est une suite de décisions non prises. »
Béatrice Carrot
• Le classement chaotique est une nouvelle approche du classement papier.
S'inspirant des techniques de recherches sur Google, de nouvelles technologies
permettent de retrouver tous ses papiers sans jamais les classer.

Contenu connexe

Tendances

Mieux gérer son temps et ses priorités, concepts généraux et boîte à outils p...
Mieux gérer son temps et ses priorités, concepts généraux et boîte à outils p...Mieux gérer son temps et ses priorités, concepts généraux et boîte à outils p...
Mieux gérer son temps et ses priorités, concepts généraux et boîte à outils p...
Loïc Deffains
 
Gestion du temps.pptx
Gestion du temps.pptxGestion du temps.pptx
Gestion du temps.pptx
AHMEDAHMED331251
 
Gestion du-temps
Gestion du-tempsGestion du-temps
Gestion du-temps
Hamadou Bonkoungou
 
M18 gestion budgetaire -ter- tsge
M18 gestion budgetaire -ter- tsgeM18 gestion budgetaire -ter- tsge
M18 gestion budgetaire -ter- tsgebookeco
 
109273287-Presentation-de-gestion-du-temps.ppt
109273287-Presentation-de-gestion-du-temps.ppt109273287-Presentation-de-gestion-du-temps.ppt
109273287-Presentation-de-gestion-du-temps.ppt
TOSSA2
 
Gestion du temps
Gestion du tempsGestion du temps
Gestion du temps
SEO Freelance
 
gestiondutemps.pptx
gestiondutemps.pptxgestiondutemps.pptx
gestiondutemps.pptx
ssuser96a7321
 
La gestion du temps — La grande illusion! [webinaire]
La gestion du temps — La grande illusion! [webinaire]La gestion du temps — La grande illusion! [webinaire]
La gestion du temps — La grande illusion! [webinaire]
Technologia Formation
 
Outils d'organisation de Projet
Outils d'organisation de ProjetOutils d'organisation de Projet
Outils d'organisation de Projet
Rémi Bachelet
 
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGA
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGADecisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGA
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGA
ISMAIEL KUN
 
Manuel d'organisation administrative comptable et commerciale
Manuel d'organisation administrative comptable et commercialeManuel d'organisation administrative comptable et commerciale
Manuel d'organisation administrative comptable et commerciale
Geneviève Texier
 
Gestion des coûts d'un projet
Gestion des coûts d'un projetGestion des coûts d'un projet
Gestion des coûts d'un projet
Communauté d'agglomération du Pays de Grasse
 
Partie 2 organisation du-travail-gestion-du-temps
Partie 2 organisation du-travail-gestion-du-tempsPartie 2 organisation du-travail-gestion-du-temps
Partie 2 organisation du-travail-gestion-du-temps
Koffi KONAN
 
Processus et techniques d'inventaire
Processus et techniques d'inventaire Processus et techniques d'inventaire
Processus et techniques d'inventaire Marwoua Ben Salem
 
La pratique du contrôle de gestion
La pratique du contrôle de gestionLa pratique du contrôle de gestion
La pratique du contrôle de gestionOULAAJEB YOUSSEF
 
Jeu méthodes de créativité.pdf
Jeu méthodes de créativité.pdfJeu méthodes de créativité.pdf
Jeu méthodes de créativité.pdf
CIPE
 
La Gestion du Temps
La Gestion du TempsLa Gestion du Temps
La Gestion du Temps
Echecs et Stratégie
 

Tendances (20)

Mieux gérer son temps et ses priorités, concepts généraux et boîte à outils p...
Mieux gérer son temps et ses priorités, concepts généraux et boîte à outils p...Mieux gérer son temps et ses priorités, concepts généraux et boîte à outils p...
Mieux gérer son temps et ses priorités, concepts généraux et boîte à outils p...
 
Gestion du temps.pptx
Gestion du temps.pptxGestion du temps.pptx
Gestion du temps.pptx
 
Gestion du-temps
Gestion du-tempsGestion du-temps
Gestion du-temps
 
M18 gestion budgetaire -ter- tsge
M18 gestion budgetaire -ter- tsgeM18 gestion budgetaire -ter- tsge
M18 gestion budgetaire -ter- tsge
 
Gestion du temps
Gestion du tempsGestion du temps
Gestion du temps
 
Gestion du temps
Gestion du tempsGestion du temps
Gestion du temps
 
109273287-Presentation-de-gestion-du-temps.ppt
109273287-Presentation-de-gestion-du-temps.ppt109273287-Presentation-de-gestion-du-temps.ppt
109273287-Presentation-de-gestion-du-temps.ppt
 
Gestion du temps
Gestion du tempsGestion du temps
Gestion du temps
 
gestiondutemps.pptx
gestiondutemps.pptxgestiondutemps.pptx
gestiondutemps.pptx
 
La gestion du temps — La grande illusion! [webinaire]
La gestion du temps — La grande illusion! [webinaire]La gestion du temps — La grande illusion! [webinaire]
La gestion du temps — La grande illusion! [webinaire]
 
Outils d'organisation de Projet
Outils d'organisation de ProjetOutils d'organisation de Projet
Outils d'organisation de Projet
 
Td4 pg2-corrige
Td4 pg2-corrigeTd4 pg2-corrige
Td4 pg2-corrige
 
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGA
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGADecisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGA
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGA
 
Manuel d'organisation administrative comptable et commerciale
Manuel d'organisation administrative comptable et commercialeManuel d'organisation administrative comptable et commerciale
Manuel d'organisation administrative comptable et commerciale
 
Gestion des coûts d'un projet
Gestion des coûts d'un projetGestion des coûts d'un projet
Gestion des coûts d'un projet
 
Partie 2 organisation du-travail-gestion-du-temps
Partie 2 organisation du-travail-gestion-du-tempsPartie 2 organisation du-travail-gestion-du-temps
Partie 2 organisation du-travail-gestion-du-temps
 
Processus et techniques d'inventaire
Processus et techniques d'inventaire Processus et techniques d'inventaire
Processus et techniques d'inventaire
 
La pratique du contrôle de gestion
La pratique du contrôle de gestionLa pratique du contrôle de gestion
La pratique du contrôle de gestion
 
Jeu méthodes de créativité.pdf
Jeu méthodes de créativité.pdfJeu méthodes de créativité.pdf
Jeu méthodes de créativité.pdf
 
La Gestion du Temps
La Gestion du TempsLa Gestion du Temps
La Gestion du Temps
 

Similaire à Gestion du temps et des priorités-Organisation .pdf

TSGE-OM-guide-stagiaire-Gestion-du-temps.pdf
TSGE-OM-guide-stagiaire-Gestion-du-temps.pdfTSGE-OM-guide-stagiaire-Gestion-du-temps.pdf
TSGE-OM-guide-stagiaire-Gestion-du-temps.pdf
FootballLovers9
 
70 conseils pour gérer le temps
70 conseils pour gérer le temps70 conseils pour gérer le temps
70 conseils pour gérer le tempsAbdelmajid Tronji
 
Adp gt frigos tarik 2 octobre 2013
Adp  gt frigos tarik 2 octobre 2013Adp  gt frigos tarik 2 octobre 2013
Adp gt frigos tarik 2 octobre 2013Khalid Sabouri
 
Time management
Time managementTime management
Time management
Incubateur CIPMEN
 
Gérer son temps et son organisation3.pdf
Gérer son temps et son organisation3.pdfGérer son temps et son organisation3.pdf
Gérer son temps et son organisation3.pdf
Pascal Thery Formations
 
Cours de Gestion du temps
Cours de Gestion du tempsCours de Gestion du temps
Cours de Gestion du temps
Echecs & Stratégie
 
Cours de Gestion du temps
Cours de Gestion du tempsCours de Gestion du temps
Cours de Gestion du temps
Echecs et Stratégie
 
cefq-outilsdeproductivitetdegestiondetemps-140219102423-phpapp02 (1) (1).pptx
cefq-outilsdeproductivitetdegestiondetemps-140219102423-phpapp02 (1) (1).pptxcefq-outilsdeproductivitetdegestiondetemps-140219102423-phpapp02 (1) (1).pptx
cefq-outilsdeproductivitetdegestiondetemps-140219102423-phpapp02 (1) (1).pptx
Fatima Nabahatz GUENAOU
 
CatalisMTL - Outils de productivité
CatalisMTL - Outils de productivitéCatalisMTL - Outils de productivité
CatalisMTL - Outils de productivité
CatalisMTL
 
Time Management.pptx
Time Management.pptxTime Management.pptx
Time Management.pptx
AyoubElHallah
 
Cefq outils de productivité et de gestion de temps
Cefq   outils de productivité et de gestion de tempsCefq   outils de productivité et de gestion de temps
Cefq outils de productivité et de gestion de temps
CEFQ
 
Comment Bien Gérer Son Temps
Comment Bien Gérer Son TempsComment Bien Gérer Son Temps
Comment Bien Gérer Son Temps
Hexalto
 
Support formation vidéo : Devenir mieux organisé et plus productif en 2 heures
Support formation vidéo : Devenir mieux organisé et plus productif en 2 heuresSupport formation vidéo : Devenir mieux organisé et plus productif en 2 heures
Support formation vidéo : Devenir mieux organisé et plus productif en 2 heures
SmartnSkilled
 
3_Gestion_du_temps_1_conference.ppt
3_Gestion_du_temps_1_conference.ppt3_Gestion_du_temps_1_conference.ppt
3_Gestion_du_temps_1_conference.ppt
Samir Biouaraine
 
Gestion_du_temps_1_conference.ppt
Gestion_du_temps_1_conference.pptGestion_du_temps_1_conference.ppt
Gestion_du_temps_1_conference.ppt
Fatima Nabahatz GUENAOU
 
3_Gestion_du_temps_1_conference (9).ppt
3_Gestion_du_temps_1_conference (9).ppt3_Gestion_du_temps_1_conference (9).ppt
3_Gestion_du_temps_1_conference (9).ppt
abdelaziz yacef
 
Do the work - votre temps est la ressource la plus précieuse
Do the work - votre temps est la ressource la plus précieuseDo the work - votre temps est la ressource la plus précieuse
Do the work - votre temps est la ressource la plus précieuse
Zenika
 

Similaire à Gestion du temps et des priorités-Organisation .pdf (20)

TSGE-OM-guide-stagiaire-Gestion-du-temps.pdf
TSGE-OM-guide-stagiaire-Gestion-du-temps.pdfTSGE-OM-guide-stagiaire-Gestion-du-temps.pdf
TSGE-OM-guide-stagiaire-Gestion-du-temps.pdf
 
70 conseils pour gérer le temps
70 conseils pour gérer le temps70 conseils pour gérer le temps
70 conseils pour gérer le temps
 
Adp gt frigos tarik 2 octobre 2013
Adp  gt frigos tarik 2 octobre 2013Adp  gt frigos tarik 2 octobre 2013
Adp gt frigos tarik 2 octobre 2013
 
Time management
Time managementTime management
Time management
 
Gérer son temps et son organisation3.pdf
Gérer son temps et son organisation3.pdfGérer son temps et son organisation3.pdf
Gérer son temps et son organisation3.pdf
 
Gerer_son_temps.pptx
Gerer_son_temps.pptxGerer_son_temps.pptx
Gerer_son_temps.pptx
 
Cours de Gestion du temps
Cours de Gestion du tempsCours de Gestion du temps
Cours de Gestion du temps
 
Cours de Gestion du temps
Cours de Gestion du tempsCours de Gestion du temps
Cours de Gestion du temps
 
Les clés de l\'efficacité
Les clés de l\'efficacitéLes clés de l\'efficacité
Les clés de l\'efficacité
 
cefq-outilsdeproductivitetdegestiondetemps-140219102423-phpapp02 (1) (1).pptx
cefq-outilsdeproductivitetdegestiondetemps-140219102423-phpapp02 (1) (1).pptxcefq-outilsdeproductivitetdegestiondetemps-140219102423-phpapp02 (1) (1).pptx
cefq-outilsdeproductivitetdegestiondetemps-140219102423-phpapp02 (1) (1).pptx
 
CatalisMTL - Outils de productivité
CatalisMTL - Outils de productivitéCatalisMTL - Outils de productivité
CatalisMTL - Outils de productivité
 
Time Management.pptx
Time Management.pptxTime Management.pptx
Time Management.pptx
 
Cefq outils de productivité et de gestion de temps
Cefq   outils de productivité et de gestion de tempsCefq   outils de productivité et de gestion de temps
Cefq outils de productivité et de gestion de temps
 
Comment Bien Gérer Son Temps
Comment Bien Gérer Son TempsComment Bien Gérer Son Temps
Comment Bien Gérer Son Temps
 
Support formation vidéo : Devenir mieux organisé et plus productif en 2 heures
Support formation vidéo : Devenir mieux organisé et plus productif en 2 heuresSupport formation vidéo : Devenir mieux organisé et plus productif en 2 heures
Support formation vidéo : Devenir mieux organisé et plus productif en 2 heures
 
3_Gestion_du_temps_1_conference.ppt
3_Gestion_du_temps_1_conference.ppt3_Gestion_du_temps_1_conference.ppt
3_Gestion_du_temps_1_conference.ppt
 
Gestion_du_temps_1_conference.ppt
Gestion_du_temps_1_conference.pptGestion_du_temps_1_conference.ppt
Gestion_du_temps_1_conference.ppt
 
3_Gestion_du_temps_1_conference (9).ppt
3_Gestion_du_temps_1_conference (9).ppt3_Gestion_du_temps_1_conference (9).ppt
3_Gestion_du_temps_1_conference (9).ppt
 
Do the work - votre temps est la ressource la plus précieuse
Do the work - votre temps est la ressource la plus précieuseDo the work - votre temps est la ressource la plus précieuse
Do the work - votre temps est la ressource la plus précieuse
 
JAE-2018-gestion-temps (2).ppt
JAE-2018-gestion-temps (2).pptJAE-2018-gestion-temps (2).ppt
JAE-2018-gestion-temps (2).ppt
 

Plus de Bellson Blow

LA PHILOSOPHIE DU SEMEUR SELFLEADERSHIP.pdf
LA PHILOSOPHIE DU SEMEUR SELFLEADERSHIP.pdfLA PHILOSOPHIE DU SEMEUR SELFLEADERSHIP.pdf
LA PHILOSOPHIE DU SEMEUR SELFLEADERSHIP.pdf
Bellson Blow
 
DIAPOSITIF ATELIER DU SEMEUR SELF LEADERSHIP.pdf
DIAPOSITIF ATELIER DU SEMEUR SELF LEADERSHIP.pdfDIAPOSITIF ATELIER DU SEMEUR SELF LEADERSHIP.pdf
DIAPOSITIF ATELIER DU SEMEUR SELF LEADERSHIP.pdf
Bellson Blow
 
Montage de projets licence ii cerap
Montage de projets licence ii cerapMontage de projets licence ii cerap
Montage de projets licence ii cerap
Bellson Blow
 
Montage de projets licence ii cerap
Montage de projets licence ii cerapMontage de projets licence ii cerap
Montage de projets licence ii cerap
Bellson Blow
 
Montage de projets licence ii cerap
Montage de projets licence ii cerapMontage de projets licence ii cerap
Montage de projets licence ii cerap
Bellson Blow
 
Plan d'affaires cufop
Plan d'affaires cufopPlan d'affaires cufop
Plan d'affaires cufop
Bellson Blow
 

Plus de Bellson Blow (6)

LA PHILOSOPHIE DU SEMEUR SELFLEADERSHIP.pdf
LA PHILOSOPHIE DU SEMEUR SELFLEADERSHIP.pdfLA PHILOSOPHIE DU SEMEUR SELFLEADERSHIP.pdf
LA PHILOSOPHIE DU SEMEUR SELFLEADERSHIP.pdf
 
DIAPOSITIF ATELIER DU SEMEUR SELF LEADERSHIP.pdf
DIAPOSITIF ATELIER DU SEMEUR SELF LEADERSHIP.pdfDIAPOSITIF ATELIER DU SEMEUR SELF LEADERSHIP.pdf
DIAPOSITIF ATELIER DU SEMEUR SELF LEADERSHIP.pdf
 
Montage de projets licence ii cerap
Montage de projets licence ii cerapMontage de projets licence ii cerap
Montage de projets licence ii cerap
 
Montage de projets licence ii cerap
Montage de projets licence ii cerapMontage de projets licence ii cerap
Montage de projets licence ii cerap
 
Montage de projets licence ii cerap
Montage de projets licence ii cerapMontage de projets licence ii cerap
Montage de projets licence ii cerap
 
Plan d'affaires cufop
Plan d'affaires cufopPlan d'affaires cufop
Plan d'affaires cufop
 

Gestion du temps et des priorités-Organisation .pdf

  • 3. 2 SOMMAIRE Comprendre les lois de la gestion du temps..........................................3 Chasser les « Gaspi-Temps * » .............................................................5 Clarifier ses priorités..............................................................................7 Fixer de vrais objectifs ..........................................................................8 Déléguer en 5 étapes..............................................................................9 Savoir dire « NON »............................................................................10
  • 4. 3 Comprendre les lois de la gestion du temps Ces grandes lois s'appliquent autant au bureau qu'à la maison. Les connaitre et les comprendre permet d’éviter de nombreux écueils.  Loi de Pareto (dite des 20/80)  Se consacrer à son « cœur de métier ».  Éliminer le superflu.  Loi de Parkinson (dilatation du travail)  fixer un « budget temps » par tâche.  S'imposer des dates limites.  Principes de Laborit (nous faisons spontanément…) Ce qui nous plait Avant ce qui nous déplaît Ce qui est facile Avant ce qui est difficile Ce qui va vite Avant ce qui prend du temps Ce qui est urgent Avant ce qui est important Ce que nous savons faire Avant ce qui est nouveau Ce que d'autres nous imposent Avant ce que nous avons choisi  Identifier les vraies priorités et commencer par elles. Pour vous guider 20 % de nos activités produisent 80 % des résultats Une tache finit par occuper toute la place qu’on lui laisse
  • 5. 4 Le saviez-vous ? Mise en garde En savoir plus Conseils  Loi de Carlson (séquences homogènes) Faire un travail sans interruption prend moins de temps au total que de le faire en plusieurs fois.  Regrouper les tâches de même nature.  Planifier et Savoir dire NON.  Loi de Murphy (« emmer... maximum ») Toute chose risque de prendre beaucoup plus de temps que prévu.  Intégrer des zones « tampon » à son planning.  Fractionner les tâches importantes.  Faire des points d'avancement réguliers.  Loi d'Illich (productivité décroissante) Au-delà d'un certain seuil, la productivité décroît. Il faut donc savoir s'arrêter à temps.  Alterner les types de tâches.  Lutter contre le perfectionnisme.  Loi de Fraisse (dimension subjective du temps) Le temps parait passer plus ou moins vite selon l'intérêt que l'on porte à la tâche en cours.  Connaître son biorythme et ses heures de forme.  Planifier les tâches arides au moment de forme. Au lieu de commencer par allumer son ordinateur et regarder ses mails, consacrer la 1re heure de travail au gros dossier identifié comme une priorité la veille.
  • 6. 5 « Il y a plusieurs manières de perdre son temps : Ne rien faire Mal faire ce qu'il faudrait faire Le faire au mauvais moment. » Voltaire Chasser les « Gaspi-Temps * » Les « Gaspi-Temps » Les « Gaspi-Temps » sont toutes ces choses qui font perdre du temps. Certaines sont totalement externes et plus ou moins indépendantes de notre volonté, d'autres en revanche sont liées à notre caractère. Les principaux « Gaspi-Temps » externes  Appels téléphoniques imprévus ou très longs,  Politique de la porte ouverte / « devoir » de disponibilité.  Collègues venant exposer leurs problèmes.  Visiteurs (clients, fournisseurs, patron, collègue) débarquant à l'improviste.  Réunions trop fréquentes / trop longues / mal préparées.  Personnel incompétent ou insuffisamment formé.  Démarches administratives.  Entretien, réparation de machines en panne.  Contraintes personnelles sur le temps de travail. Les principaux « Gaspi-Temps » internes  Objectifs et priorités confus / changeants.  Absence de planification quotidienne/hebdomadaire.  Travaux non terminés, en cours...  Pas de dates limites auto-imposées.  Perfectionnisme.
  • 7. 6  Manque d'ordre, bureau mal rangé.  Confusion et doublons dans les responsabilités.  Intérêts dispersés et trop nombreux.  Résistance au changement.  Délégation insuffisante.  Manque de compétence.  Incapacité à dire non.  Indécision ou décisions trop rapides. Comment faire pour les éliminer  La première étape consiste à les identifier.  Prendre son agenda et consulter la semaine écoulée.  À la lumière du passé, repérer les trois causes externes et les trois causes internes les plus « responsables » du temps perdu.  Consulter les fiches suivantes sur les thèmes concernés.  Élaborer un plan d'action pour ne plus se laisser prendre aux mêmes pièges. Identifier les causes comportementales Perfectionnisme La perfection est par définition inatteignable.  Définir un budget temps et s'y tenir. Procrastination À quoi bon repousser au dernier moment ce qu'il faudra de toute façon faire ? • Fractionner chaque tâche difficile en sous-tâches d'une heure maximum et les planifier sur l'agenda. Dispersion Papillonner d'une tâche à une autre sans en finir aucune.  Conserver uniquement le dossier en cours sous les yeux et ranger les autres. Travail sous stress - dans l'urgence Cela peut-être un mode de fonctionnement ancien, mais il est contre-productif et injustifiable en terme de management dans la mesure où il stresse aussi les autres. *Inspiré par la liste des Voleurs de temps d'après Alec Mc Kenzie, The time trap
  • 8. 7  Se fixer une échéance anticipée -de manière à conserver une marge de sécurité et du temps pour revoir son travail « à froid ». « Il y a des gens qui ne savent pas perdre leur temps tout seul. Ils sont le fléau des gens occupés ». Louis de Bonald Clarifier ses priorités Eisenhower utilisait un système à 4 cases en croisant l'importance et l'urgence des activités, pour planifier son travail : On devrait ainsi idéalement consacrer 60 % de son temps à du travail Important et Non Urgent, planifiable. 1. Important et urgent Faire soi-même rapidement. 2. Non Important et Urgent Déléguer. 3. Important et Non Urgent Travail à planifier - éventuellement à déléguer. 4. Non Important et Non Urgent S'interroger sur l'intérêt de faire ce travail. Ce qui est NI/NU pour soi peut être le I/U d'une autre personne ! Une des grandes sources de stress provient de l'accumulation des tâches classées en 1. Or, elles s'y retrouvent souvent faute d'avoir été prises à temps lorsqu'elles relevaient encore de la catégorie Important et Non Urgent. La plupart de ces « Gaspi-Temps peuvent être éliminés ou canalisés. Les plus difficiles à écarter sont bien sûr ceux qui sont liés à notre personnalité.
  • 9. 8 « Ceux qui emploient mal leur temps sont les premiers à se plaindre de sa brièveté. » Fixer de vrais objectifs Ce que l'on appelle objectif est en réalité souvent rien de plus qu'un « vœu pieux ». Un véritable objectif porte en lui les éléments qui permettront de vérifier qu'il a été ou non atteint. Un objectif doit être SMART (intelligent en anglais)  Simple  Mesurable  Ambitieux  Réaliste  Temporel Entre je veux faire du sport » et je veux être capable de nager 50 longueurs en 1 heure avant le 30 juin », lequel est un objectif ? La deuxième phrase correspond à un objectif, car il est : • Simple : il s'agit de nager, • Mesurable : 50 longueurs en 1 h, • Ambitieux : il s'agit de faire le double de ce que je fais sans entraînement, • Réaliste : je pense pouvoir y arriver, • Temporel : il y a une échéance le 30 juin. Élaborer un plan d'action pour atteindre l'objectif Je m'entraînerai tous les mardis soir à 20 h 30. Cela implique : • Avoir vérifié les horaires d'ouverture de la piscine, • Noter ces horaires sur son agenda. • En examinant ses listes de tâches, les ventiler selon les 4 catégories et planifier les 1 et 3 sur l'agenda, • Établir un plan de travail et matérialiser ses plages de travail personnel sur l'agenda. • Planifier la journée du lendemain à 60 % max., la semaine suivante à 40 % et le mois suivant à 20 % afin de laisser de la marge pour les imprévus. La Bruyère Fixer des objectifs est une chose, encore faut-il qu'ils soient conformes à ses priorités pour avoir un intérêt.
  • 10. 9 « Pour atteindre l'objectif final, je me concentre d'abord sur la préparation. » David Douillet Déléguer en 5 étapes Une délégation bien menée permet de : • Libérer du temps pour des tâches à plus forte valeur ajoutée. • Développer les compétences de son équipe. • Favoriser son évolution de carrière et... celle de son équipe. 1- Identifier les tâches à déléguer Les tâches représentant 1 à 2 heures de travail par semaine dont on a la pleine responsabilité, celles que d'autres font mieux, les projets ou parties de projet, etc. 2- Choisir la bonne personne Celle qui pourra accomplir la tâche au niveau hiérarchique le plus bas. Celle qui possède déjà les compétences ou peut les acquérir. 3- Déterminer clairement les objectifs, échéances et la latitude Le délégataire peut-il agir puis informer ou doit-il d'abord proposer pour validation ? Vérifier la compréhension de la tâche. 4- Suivre l'avancement Prendre le temps de communiquer en planifiant des points d'avancement réguliers afin de prévenir les risques de dérapage ou de retard. Encourager le délégataire à solliciter de l'aide si besoin. 5- Garantir soutien et feed-back Donner officiellement l'autorité et l'accès aux ressources nécessaires. Féliciter en cas de succès ou analyser les erreurs, encourager et... donner une autre chance ! • Formaliser ses objectifs par écrit et les matérialiser sur l'agenda oblige à vérifier leur réalisme. • En parler autour de soi ajoute une motivation supplémentaire. • La personne qui délègue reste responsable de la tâche déléguée. Elle transmet les félicitations en cas de réussite mais assume les conséquences en cas d'échec.
  • 11. 10 « Ne dites pas aux gens comment faire, mais quoi faire. Ils vous surprendront par leur créativité. » Général George S. Patton Jr Savoir dire « NON » Plus vous serez efficace et plus les autres auront tendance à vous demander des choses à titre de « service » ou de « pseudo-délégation ». Sachez reconnaître une vraie demande qui mérite d'être satisfaite d'une autre qui vous frustrera. Pour cela, utilisez une des trois méthodes suivantes : Exemple : Pouvez-vous me remplacer à la réunion sur le projet X ? 1- Reformulation de la demande 2- Pourquoi ? et Pour qui ? Autant de fois que nécessaire pour aller au fond de la demande. 3- QQOQCP • Qui : suis-je la meilleure personne pour y aller ? • Quoi : quel est le sujet, l'historique, le contexte ? • Où a-t-elle lieu ? • Quand a-t-elle lieu ? • Combien de fois : ponctuellement ou jusqu'à la fin du projet ? • Pourquoi : pour enregistrer les débats ou prendre des décisions ? Si les réponses vous ont convaincu, alors sortez votre agenda pour vérifier les échéances et votre planning. « Heureux et libre est celui qui ose dire non ! » . Peter de Genestet Une sollicitation représente une triple contrainte : • Conserver de bonnes relations avec le demandeur, • Comprendre réellement la demande faite, • Préserver son temps. • N'acceptez aucun engagement avant d'avoir vérifié votre disponibilité. • Si vous acceptez cette nouvelle tâche, cela va-t-il remettre en cause votre capacité à remplir vos engagements existants ? • Vous n'avez pas à justifier votre refus ou votre indisponibilité.
  • 13. 12 SOMMAIRE Gérer son agenda .................................................................................14 Organiser une réunion..........................................................................15 Passer ses e-mails à la « TRAP » ........................................................16 Communiquer efficacement par e-mail...............................................17 Organiser son espace de travail ...........................................................18 Classer pour retrouver..........................................................................20 Le Téléphone Maîtriser les fonctionnalités de base : • Enregistrer un message d'absence court (en réunion) et long (en congés) ; • Enregistrer un message de ligne occupée ; • Activer/désactiver sa messagerie ; • Enregistrer les numéros fréquents ; • Prendre un 2e appel ; • Démarrer une conférence à 3 ; • Transférer un appel (fixe) ; • Intercepter un appel sur un autre poste (fixe) ; • Utiliser un casque avec ou sans fil. Du bon usage du téléphone en appel Préparer son appel (objectifs, documents, numéros de référence, agenda, …)
  • 14. 13 Du bon usage du téléphone en réception « Le téléphone est la pire des commodités et le plus pratique des fléaux. » Robert Staughton Lynd • En apprenant à s'en servir, le téléphone devient un outil choisi et non subi. • L'important si on ne vous joint pas est de savoir quand vous serez disponible ou quand vous rappellerez.
  • 15. 14 Gérer son agenda Choisir le bon Agenda Papier ou numérique (PDA), pourvu qu'il soit unique ! • Assez de place pour écrire (papier). • Calendaire (jan. à déc.) ou universitaire (sept. à août) : • plus pratique si on a des enfants. • Avoir envie de l'utiliser (qualité du papier et de la couverture), • Emplacement crayon. • Facilité de synchronisation avec le logiciel de messagerie (Outlook TM, Lotus Notes TM ou autres) et consultation / écriture (clavier, stylet). • Plus facile de saisir depuis l'ordinateur. Utiliser l'agenda de l'ordinateur sans pouvoir synchroniser avec un PDA en limite beaucoup l'intérêt. Du bon usage de l'agenda au quotidien • Noter tous les engagements professionnels et personnels dans le même agenda (cocher la case « privé » si on utilise un agenda numérique). • Enregistrer toutes les dates de réunion immédiatement dès qu'elles se présentent, ainsi que tous les événements privés ayant un impact (dates de congés scolaires, journées pédagogiques, AG copropriétaires...). • Matérialiser des plages de travail dédiées à ses projets. • Avoir un calendrier perpétuel pour noter tous les événements annuels (anniversaires) - cette fonction existe par défaut dans les logiciels. • Ce n'est pas un « vide-poches il doit pouvoir être consultable facilement sans perdre un amas de papiers. • Consacrer un espace aux bonnes idées (utiliser les notes ou les tâches sous Outlook). • Il vaut mieux investir à ses frais dans un bon agenda qui convienne, plutôt que de subir et mal utiliser celui offert par sa société ou un fournisseur.
  • 16. 15 « Il ne peut pas y avoir de crise la semaine prochaine : mon agenda est déjà plein. » Henry Kissinger Organiser une réunion Une réunion sert à décider, organiser, réfléchir, échanger informer. Avant de convoquer une réunion, vérifier si elle correspond à un de ces objectifs. Si ce n'est pas le cas, envisager d'autres solutions (notes, téléphone.. .). Les points clés d'une réunion réussie • Définir l'objectif de la réunion. • Rédiger un ordre du jour précis - avec une durée par sujet. • Le diffuser à l'avance - avec pièces jointes le cas échéant • pour permettre aux participants de préparer leur contribution. • Inviter uniquement les personnes concernées (jamais plus de 10). • Nommer un responsable du compte rendu et un « gardien du temps h. • Commencer et terminer à l'heure précise. • Fermer la porte de la salle dès le début. • Bannir les interruptions (apartés, téléphone, SMS...). • Autoriser les participants à quitter la réunion dès leur contribution achevée. • Respecter l'ordre du jour et différer tout point imprévu • Arrêter une action pour chaque point. • Diffuser le compte rendu sous 24 h. • Assurer le suivi des décisions prises. Modèle d'ordre du jour et compte rendu (utilisé par Rickover) Calculer le coût humain de la réunion : • Durée x nb de personnes présentes, • À rapprocher du résultat à la fin de la réunion !
  • 17. 16 « Une réunion est d'autant plus longue que l'ordre du jour est plus creux ! » Roger Martin Passer ses e-mails à la « TRAP » Appliquer la méthode « TRAP » … pour faire passer les e-mails à la trappe ! L'objectif est de conserver une boîte de réception vide ou presque et de manipuler au minimum les e-mails : on ouvre un e-mail, on en fait quelque chose. La méthode en 4 étapes Pour chaque e-mail, se poser les questions suivantes : 1- Dois-je faire quelque chose ? 2- Cela prendra-t-il moins de 2 minutes ? • Eviter toute réunion non planifiée, sans ordre du jour pertinent et sans durée. • Proposer une contribution sous une autre forme T comme Transmettre, R comme Ranger (classer), A comme Agir, P comme Poubelle.
  • 18. 17 3- Planifier l'Action • Dans l'agenda. • Dans la liste de tâches. • Marquer avec un drapeau de couleur significative l'e-mail pour y revenir dans les 48 h. 4- Faire un point quotidien et hebdomadaire Passer en revue les actions en suspens et les e-mails restant dans la boîte de réception. • Traiter le courrier papier de la même façon. • Distinguer la période « lecture/traitement » des e-mails de la période « travail sur les e-mails ». • Eviter d'imprimer, sinon il faut traiter le papier en plus de l'e-mail. • Conserver une boîte de réception vide ou presque. • Ne jamais faire un clic droit pour remettre un e-mail en gras comme « non lu ». « Partir le matin de bonne heure se décide le soir. » Proverbe malinké Communiquer efficacement par e-mail Les objectifs • Être lu et compris. • Recevoir une réponse appropriée dans un délai raisonnable. (L'e- mail n'est pas toujours la meilleure solution.) Les champs obligatoires • À : la (les) personne(s) dont on attend une réponse, • Cc : les personnes qui doivent être au courant, • Cci : les adresses dont on veut protéger la confidentialité,
  • 19. 18 • Objet : A rédiger en dernier - doit récapituler l'action attendue et préciser la date d'échéance, • Importance : utiliser à bon escient. Ce qui est important pour l'émetteur et le récepteur, • Eviter les termes « ambigus) (chance, argent...) qui pourraient être bloqués par les filtres anti-spam. Le contenu • Utiliser le gras, une police de caractère standard et les listes si besoin, • Eviter les « décorations » inutiles, • Rédiger un e-mail par sujet, • Adopter un style clair et aéré, • Insérer des liens ou copier dans le corps du message de préférence aux pièces jointes, • Taille e-mail inférieure à 1 Mo ou zipper les pièces jointes, • Ajouter une signature plutôt qu'une Vcard (carte de visite électronique). • Relire son e-mail en se mettant à la place du destinataire, R afin de s'assurer de la clarté du message et de la demande. • Attention à ne pas « répondre à tous ». « Un e-mail est psychologiquement équivalent à une conversation mais, malheureusement, c'est du point de vue légal, équivalent à un écrit. » Bruce Schneier Organiser son espace de travail Le poste de travail est comparable au cockpit du pilote. On doit avoir à portée de main, en pivotant sur son siège, les éléments nécessaires à l'exécution de 80 % des tâches quotidiennes et disposer de suffisamment de surface disponible pour travailler sur ses dossiers. • FYI (for your information) = PI (pour info), • PA (pour action) • PV (pour validation)
  • 20. 19 Bonne position de travail à l'ordinateur • Tronc droit. • Pieds à plat au sol (ou sur un repose-pied). • Les bras doivent former un angle de 90° au coude lorsqu'on tape sur le clavier - de même que les cuisses par rapport aux jambes. • Si le plan de travail est trop haut : Monter le siège ou utiliser une tablette coulissante pour poser le clavier si possible. • La souris doit être au même niveau que le clavier. • Le clavier ne doit pas être surélevé à l'arrière (petites pattes dépliables) mais éventuellement accompagné d'un repose poignet devant. Il existe des claviers ergonomiques conçus de cette façon. o Le dossier du siège est à environ 900. • Le regard est à la hauteur du sommet de l'écran (donc pas d'écran posé sur l'unité centrale). Eclairage • L'écran doit être placé perpendiculairement à la fenêtre et à plus d'IS m de cette source, pour éviter les reflets et maintenir un contraste suffisant • Pas d'éclairage face à l'utilisateur dans un champ situé entre 0 et 302 par rapport à l'œil. • Eviter l'éclairage direct de l'écran ainsi que le travail dans l'obscurité à la seule lumière de l'écran. • L'éclairage idéal doit pouvoir varier entre 250 lux (travail sur ordinateur) et 500 lux (travail d'écriture). « Les mauvais ouvriers sont les premiers à se plaindre de leurs outils ! » Anonyme Les mauvaises habitudes et positions de travail fatiguent inutilement. Modifier quelques traditions peut augmenter l'efficacité considérablement.
  • 21. 20 Classer pour retrouver Objectifs du classement • Gagner du temps et éviter du stress inutile. • Fluidifier les échanges d'informations au sein d'un service. • Retrouver facilement une information quelle que soit la personne qui l'a traitée. • Faire abstraction de la logique individuelle.  La solution la plus simple consiste à construire un plan de classement thématique. Quatre grands principes pour élaborer un plan de classement 1- Utiliser un plan unique (une seule logique à mémoriser) pour  Les dossiers papiers,  Les fichiers informatiques (Mes Documents et serveur comm  Les e-mails,  Les favoris d'Internet. 2- Créer une structure simple  Dix à quinze dossiers de premier niveau,  3 niveaux de profondeur maximum  (10 dossier suspendu, 20 chemise, 30 sous-chemise),  Utiliser signalétique par niveau sur ordinateur, • On évalue à 1h par jour et par personne le temps passé à rechercher des informations / documents mal classés. Source : New-YorkTimes - mars 1997 • Méthodes de classement traditionnelles : elles reposent sur un classement chronologique, alphabétique, numérique ou thématique Question piège  Où doit-on classer les papiers Assurance voiture ?  À « Voiture » ou à « Assurance » Il n’y a pas de bonne ou mauvaise réponse, mais il faut l’écrire pour que tout le monde sache où les trouver
  • 22. 21 Ex : CLIENTS (niveau 1) ; Martin SA (niveau 2) ; martin sa contrats (niveau 3).  Pas de documents non classés (Faut-il modifier le plan ou jeter le document ?). 3- Reclasser  Reclasser, détruire ou archiver tous les dossiers existants dans la nouvelle structure.  Commencer par les fichiers informatiques, puis passer aux e-mails et finir par le papier.  Si un document existe sous deux formes, conserver la source (si cela vient de votre ordinateur) mais pas le papier.  Pas de copies inutiles ou de double archivage. 4- Archiver régulièrement  Distinguer les archives mortes (à conserver zone d'archives de l'entreprise) et les dossiers vivants -à proximité (Année en cours et N- I).  Purger régulièrement ses dossiers  (nouveau document remplace le précédent).  Connaître les durées de conservation légales des documents. Partager le classement dans son service Organiser une réunion de service pour ébaucher les grandes lignes (les 10 à 15 thèmes de premier niveau) et la « charte de fonctionnement ». • Désigner un administrateur du réseau Pour le classement informatique et lui donner un rôle d'arbitre. • Normaliser et « Versionner » Avoir une règle pour désigner le dernier document actuel et détruire les versions antérieures et brouillons lorsque le projet est terminé. • Planifier du temps pour le classement Une heure de rangement à la clôture de chaque dossier pour épurer les dossiers et en prévision de l'archivage.Un « clean day » un jour dans l'année où tout le monde fait du tri et du classement. • Une règle de classement écrite et partagée L'afficher à la racine du répertoire commun et dans les armoires de classement. • • Faire des raccourcis vers les fichiers les plus utilisés sur le bureau. • Quand on hésite entre deux thèmes de classement, se demander à quoi on penserait si on devait retrouver ce document.
  • 23. 22 • « Une pile de papiers, c'est une suite de décisions non prises. » Béatrice Carrot • Le classement chaotique est une nouvelle approche du classement papier. S'inspirant des techniques de recherches sur Google, de nouvelles technologies permettent de retrouver tous ses papiers sans jamais les classer.