SlideShare une entreprise Scribd logo
Présenté par:
Habib Allah Amal
Mezzine Hanae
La Gestion Energétique des
Bâtiments
Encadré par:
Pr. Chahboun Adil
Introduction
Concurrence/Marché compétitif
Demande de plus en plus exigeante
Stratégie d’amélioration du système SMSDA
PLAN
Contexte général
Auto-diagnostic et plan d’actions
Mise en œuvre du plan d’actions
1
2
3
4 Conclusion
2
Mise en place d’un SMSI par l’approche ISO/CEI
Mise en œuvre dessolutions
Mise en place d’un SMSI par l’approche ISO/CEI 27001
Contexte général
Définitionet analyse de l’existant
Application de la SMB
1
2
3
4
Organisme d’accueil IFS Food version7
Présentation générale
Organigramme
Certificats Qualité
Démarche de travail
2
3
4
1
Projet de fin d'étude
3
Démarche de travail
740Personne
Création
1947 Tanger
70 M DH
5
1 Contexte général 2 3 4
Chapitres de la norme
Présentation générale
Projet de fin d'étude
International Featured Standard Food
• Référentiel international reconnu par la GFSI.
• Référentiel destiné à l’audit de la qualité et de la sécurité des procédés
et des produits.
• L’IFS Food concerne les sociétés de transformation alimentaire ou de
conditionnement de produits nus
ISO 9001 HACCP BPF Exigences de GFSI
Gouvernance et
engagement
Système de
management de la
sécurité des aliments
et de la qualité
Gestion des ressources
Chapitre 2
Chapitre 1 Chapitre 3
Procédés
opérationnels
Mesures, analyses et
améliorations
Plan de FOOD
DEFENCE
Chapitre 4 Chapitre 5 Chapitre 6
Organisme d’accueil IFS food version 7 Démarche du projet
Problématique
1 Contexte général 2 3 4
Organisme d’accueil IFS food version 7 Démarche du projet
6
Projet de fin d'étude
Problématique
• Département qualité
• Et toutes les autres
départements
Qui ?
• Possibilité de l’existence des
exigences du référentiel IFS v7 non
satisfaisantes
Quoi ?
Où ?
• De 1 mars à 30 juin.
Quand ?
• en mettant en place des actions
correctives menant à la satisfaction
des exigences présentant un écart
Comment ?
• l’obtention de la certification IFS food
• Amélioration du SMSDA de l’entreprise
• fidélisation de la clientèle
Pourquoi ?
QQOQCP
• ABC de Tanger
1 Contexte général 2 3 4
Organisme d’accueil IFS food version 7 Démarche du projet
7
Projet de fin d'étude
Etudier Plan Do Check Act
Etudier le référentiel
IFS food v7
•Vérifier la réalisation de plan
d’actions
•Faire un diagnostic de l’existant
•Elaboration des plans d’actions
• Mise en œuvre du plan d’action
•Rédaction du manuel qualité
•Elaborer une check –list selon les
exigence de l’ifs food version7
•Planifier un diagnostic de
l’existant
•Proposer des actions
d’amélioration
Problématique
1 2
Etapes de l’auto-diagnostic Résultat de l’auto-diagnostic Plan d’actions
Check-list
Auto-diagnostic et plan d’action 3 4
Système de notation
Projet de fin d'étude 8
Clause Exigence Note Point Ecart
1 Gouvernance et engagement
1.1 Politique
1.1.1
La direction doit développer, mettre en place et tenir à jour une politique d’entreprise
qui doit inclure, au moins :
- la sécurité des aliments et la qualité des produits,
- l’écoute client,
- la food safety culture,
La politique d’entreprise doit être communiquée à l’ensemble des employés et doit
avoir été déclinée en objectifs spécifiques à chaque service.
C 5
La politique n'inclue pas l'objectif de la
food safety culture
1.1.2
Toutes les informations relatives à la sécurité des aliments, à la qualité et à
l’authenticité des produits doivent être communiquées au personnel concerné de
manière efficace et dans les délais prévus.
A 20
1.2 Organisation de la société
1.2.1
KO n° 1 : La direction doit garantir que les employés sont conscients de leurs
responsabilités relatives à la sécurité des aliments et à la qualité des produits et que
des mécanismes sont mis en place pour vérifier l’efficacité de leurs actions. Ces
mécanismes doivent être clairement identifiés et documentés.
A 20
1.2.2
La direction doit fournir des ressources appropriées et suffisantes pour satisfaire aux
exigences des produits et des procédés. A 20
1.2.3
Le service responsable du management de la sécurité des aliments et de la qualité
doit reporter directement à la direction. Un organigramme présentant la structure de
la société doit exister. C 5
Le service responsable du management
de la sécurité des aliments et de la
qualité n'est pas reporté directement à la
direction.
Résultat Explication point
A Conformité totale et mise en place parfaite de l'exigence. 20 points
B
point d'attention
Point d'attention, car pouvant aboutir à une déviation dans le futur (Une
notation B n’est pas possible pour les exigences KO)
15 points
C
déviation
Une partie de l'exigence n'est pas mise en place et une amélioration est
nécessaire.
5 points
D
déviation
L'exigence n'est pas mise en place mais y a pas d'impact sur la sécurité des
aliments liée au produit et services.
-20 points
Non-conformité
Majeur
Une non-conformité majeur peut être attribuée à n'importe quelle exigence
standard qui ne sont pas définis comme KO
elle est attribuée:
Lorsqu'il existe un manquement substantiel au respect des exigences du
référentiel, ce qui inclut sans s'y limiter, la sécurité des aliments et/ou de
commercialisation des produits.
En cas de perte de maitrise d'un procédé, ce qui pourrait affecter la sécurité des
aliments.
soustraction de15% du
nombre total possible de
points; le certificat ne peut
pas être émis
KO
notée D
non-conformité
L'exigence n'est pas mise en place
Soustraction de 50% du
nombre total possible de
points; le certificat ne peut
pas être émis
Nombre totale de points= (nombre total d'exigences -les exigences notées NA)*20.
Note finale (en %)= ( Nombre de points attribués/nombre total de points) *100
Mise en place d’un SMSI par l’approche ISO/CEI 27001
1 2 3 4
Projet de fin d'étude 9
Auto-diagnostic et plan d’action
Etapes de l’auto-diagnostic Résultat de l’auto-diagnostic Plan d’actions
Ecart de
14,85 %
0%
20%
40%
60%
80%
100%
Gouvernance et
engagement
Système de management
de la sécurité des
aliments et de la qualité
Gestion des ressources
Procédés opérationnels
Mesures, analyses et
améliorations
Food defense
% de satisfaction
86.36%
96.62%
95.83%
89.42%
75%
67.70%
Mise en place d’un SMSI par l’approche ISO/CEI 27001
1 2 3 4
Projet de fin d'étude 10
Auto-diagnostic et plan d’action
Etapes de l’auto-diagnostic Résultat de l’auto-diagnostic Plan d’actions
Clause Texte de l’exigence Ecart Action corrective Responsable
1.1.1
La direction doit développer, mettre en place et tenir à jour une politique d’entreprise qui doit
inclure, au moins:
- la sécurité des aliments et la qualité des produits,
- l’écoute client,
- la food safety culture,
La politique d’entreprise doit être communiquée à l’ensemble des employés et doit avoir été
déclinée en objectifs spécifiques à chaque service.
La politique n'inclue pas l'objectif de la food safety
culture
- Améliorer la politique de
la direction incluant
l'objectif de la food safety
culture
Responsable
QHSE
2.2.1.4
La société doit garantir qu’en cas de tout changement de matières premières, de matériaux
d’emballage, de méthodes de fabrication, d’infrastructures et/ou d’équipements, le plan HACCP est
revu pour garantir que les exigences de sécurité des produits sont toujours respectées
Le plan HACCP n’est pas à jour Mise à jour du plan HACCP Stagiaire:
Taakchat
loubna
2.2.3.5
Réalisation d’une analyse des dangers pour chaque étape
Une analyse des dangers doit exister pour tous les dangers physiques, chimiques (incluant les
allergènes et les dangers radiologiques) et biologiques pouvant être raisonnablement attendus.
L’analyse HACCP n’inclue pas les dangers allergènes Amélioration du plan
HACCP
Stagiaire:
Taakchat
loubna
3.2.4
Les bijoux visibles (y compris les piercings) et les montres ne doivent pas être portés. Toute
dérogation doit avoir été justifiée par une analyse des dangers et une évaluation des risques associés
et doit être gérée de manière efficace.
-les personnels n'enlèvent pas leurs bagues de mariage
-cette dérogation n’est pas justifiée par une analyse des
dangers
Sensibilisation et formation
des personnels sur les BPH
Chef Service
HSE
3.2.9
Tous les vêtements de protection doivent être rigoureusement et régulièrement nettoyés, en interne
ou par un prestataire approuvé ou par les employés. Cette décision doit être justifiée par une
évaluation des risques. Les exigences définies doivent garantir, au moins :
- une ségrégation suffisante entre les vêtements propres et sales, à tout moment,
- des conditions de nettoyage définies concernant la température de l’eau et le dosage des produits
de détergence,
- l’absence de contamination jusqu’à l’utilisation des vêtements.
L’efficacité du nettoyage doit être surveillée de manière appropriée.
-Les vêtements de protection sont nettoyés par les
employés dans leurs propres locaux et les conditions
de nettoyage ne sont pas définies
-Une conception non hygiénique des placards: Pas de
séparation entre les vêtements d'extérieur et de
travaille
-Les chaussures de protection sont stockés en contact
direct avec les vêtements de travaille
Conception hygiénique des
placards
pour assurer une séparation
entre les vêtements externes
et internes
Chef Service
HSE
Mise à jour et amélioration
du plan HACCP
Mise à jour et amélioration
du plan VACCP
Mise à jour et amélioration
du plan TACCP
1 2 Mise en œuvre du plan d’action 3 4
Auto-diagnostic et plan d’action
Mise à jour et amélioration du plan HACCP Amélioration du plan VACCP Mise à jour et amélioration du plan TACCP
Projet de fin d'étude
11
Les étapes préliminaires
Analyse des dangers
Identification des CCP et PRPo
Fixation des seuils critiques
Système de surveillance
Mesures correctives
Vérification
Enregistrement
Étape 1 : Constituer l’équipe HACCP.
Étape 2 : Décrire le produit.
Étape 3 : Déterminer son utilisation prévue.
Étape 4 : Etablir un diagramme des opérations.
Étape 5 : Confirmer sur place le diagramme des opérations.
Etape TD Danger Cause de danger Mesures de maîtrise
Taux du risque
F G C
Traitement
d’eau
Coagulation C Traces d’aluminium Déréglage de la pompe doseuse
-Entretien de la pompe doseuse
-Contrôle de la concentration du coagulant
avant l'utilisation
2 4 8
Filtre à sable
B
-Développement
microbienne: germes totaux
levures et moisissures
-Eau stagnant dans les filtres à sable.
Colmatage des filtres. colmatage du filtre.
Lavage à contrecourant insuffisant.
-Régénération et lavage du filtre à sable.
-Vérification périodique des filtres
-Vidange des filtres à chaque arrêt. -Nettoyage
à contrecourant avant chaque démarrage.
-Contrôle microbiologique
1 3 3
P
-Présence de corps étrangers:
graines de sable, particules
en suspension, pièces
métalliques
-Filtre défectueux
-Désintégration des parois des filtres.
-Désintégration des grains de sable.
-Respect de la durée de vie et de la fréquence
de changement des filtres à sable. -Contrôle
visuel .et physico-chimique de l'eau à la sortie
du filtre à sable.
-Lavage du filtre à sable.
1 3 3
C
Contamination par des
produits de désinfection et
nettoyage
Mauvaise rinçage Maitrise de l’opération de rinçage 1 3 3
Décarbonateur
B
-Germes totaux
levures et moisissures
coliformes
-Colmatage des filtres
mauvaise sanitation
-Contrôle des filtres
-Respect de shelf-life de décarbonateur
-Respect de plan de sanitation
2 3 6
A -Sulfite
-Déréglage de la pompe doseuse.
-Non-respect de la préparation du produit et
non-respect de sa concentration.
-Respect de la procédure de préparation du
méta bisulfite.
-Maintenance et entretien de la pompe
doseuse.
-Analyse physico-chimique de l'eau
2 4 8
Probabilité d’apparition
1 : Peu
Fréquent
(1 an)
2: Susceptible
de se produire
(1 / 6 mois)
3 : Probable
(1 / mois)
4: Fréquent
(1 /semaine)
5 : Très Fréquent
(1 / jour)
Gravité
sur
la
santé
1: Presque
aucune
importance
1 2 3 4 5
2:Peut entraîner
des
désagréments
2 4 6 8 10
3: Peut entraîner
une maladie
3 6 9 12 15
4: Peut entraîner
une maladie
grave
4 8 12 16 20
5 : Peut
entraîner la
mort
5 10 15 20 25
1 2 Mise en œuvre du plan d’action
3 4
Mise à jour et amélioration du plan HACCP Amélioration du plan VACCP Mise à jour et amélioration du plan TACCP
12
Non
Q1: Des mesures de maitrise préventive existent- elles? Modifier l’étape de procès…
Une meure de maitrise spécifique est-elle nécessaire à cette étape?
Non
Oui
PRP
Q2: Cette étape est-elle spécifiquement conçue pour assurer la maitrise d'un danger:
pour éliminer sa probabilité d'apparition ou la ramener à un niveau acceptable ?
CCP
Non
Q3: Une contamination peut-elle survenir ou dépasser une limite acceptable de risque ?
Oui
Non Ce n’est pas un CCP
Q4: Une étape suivante permet-elle d'éliminer ou de réduire à une limite acceptable le risque ?
Oui Non
Oui
PRPo
Oui
Les étapes préliminaires
Analyse des dangers
Identification des CCP et PRPo
Fixation des seuils critiques
Système de surveillance
Mesures correctives
Vérification
Enregistrement
Etape Danger Type Q1 Q2 Q3 Q4 Décision
Coagulation en
ligne
aluminium Chimique oui oui - oui PRPo 1
Décarbonatation Sulfite Allergène oui oui - Oui PRPo 2
Filtre à charbon Traces de chlore Chimique oui oui - oui PRPo 3
Osmose inverse Coliformes Biologique oui oui - oui PRPo 4
Stockage et
ozonation ORO2
Bromate Chimique oui oui - non CCP 1
Rinçage des
bouteilles
E. coli
Parasites
Biologique oui oui - non CCP 2
Carbonatation coliformes Biologique oui oui - non CCP 3
Vissage Coliformes Biologique oui oui oui non CCP 4
Etape Danger PRPo
Limite
critique
Surveillance
Actions correctives
Comment Fréquence Qui
Coagulation
en
ligne
Traces
d’aluminiu
m (C)
PRP 1 <1 mg/kg -Contrôle de l'aluminium à la sortie de F.S
-Contrôle de l'aluminium à la sortie de F.C
-Contrôle du débit de la pompe doseuse
Chaque 4h RTE
RCQ
- Arrêt immédiat de la distribution d'eau traitée
-Permutation du filtre à sable (FS)
-Isolement et contrôle de produit fini
-vérification du bon fonctionnement de la pompe doseuse
-Correction du débit de coagulant
-Vérification et correction de la concentration du coagulant
-vérification et correction du débit d'eau entré
Filtre
à
charbon
Traces de
chlore (C)
PRP 2 0 PPM - Contrôle [Cl₂] à la sortie du FC
-Vérification périodique de la pompe
doseuse de chlore
-Inspection filtre
Démarrage
Chaque 4
heures
RTE
RCQ
-Isolement et contrôle de produit fini
-Vérification de la durée de vie et le niveau du charbon actif
-Changement du charbon si nécessaire
-Lavage du filtre à charbon
Osmose
inverse
Coliformes PRP 3 < 1UFC contrôle microbiologique de l'eau de
l'osmoseur
Chaque jour Responsable
microbiologie
-Aviser le RCQ
-Isoler et contrôler le produit fini
vérification et correction des rendements des membranes
1 2 Mise en œuvre du plan d’action
3 4
Mise à jour et amélioration du plan HACCP Amélioration du plan VACCP Mise à jour et amélioration du plan TACCP
Projet de fin d'étude 13
Identification des risques de
fraude associés aux intrants
Evaluation des risques
Identification des PCCF
Etablissement des mesures de
maitrise complémentaires
Catégorie Matière Fournisseur
Matière
première
CO2 Oxynord-Maghrib oxygène
Eau AMENDIS
sucre COSUMAR
Matériaux
d'emballage
préforme Atlantic packaging-Hasplastik-Nova pet-ANAPRINT
Bouchons vis
Alcoa (closure système international) Espana-BERICAP
Hasplastik-CMB
Etiquette ANAPRINT-Sleeviteck-Flexo print-ANAPRINT
Colle Kic KRONES-Henkel-Multicolles
Intercaler GPC-Euro pack packaging med-International papier
Film rétractable Atlantic packaging
Film étirable INTERCOMER
Bouteilles verre
retournables
SEVAM
Bouchons couronne JOSE COMBALIA-CROWN PACKAGING MAROC
Casier Le Plastique
Boite CAN PACK MOROCO
couvercle boite CAN PACK MOROCO
Palette en plastique Atlantic packaging
Matière
consommable
soude caustique SNEP
Eau de javel Coelma
Acide chlorhydrique Coelma-CPCM
Divo PS VB 7 Diversey
Divo Ultra VB 10 Diversey
Brilinox Rhone chimie industrie Maroc
Intrant Risque de fraude Lien
Sucre -Mélange du sucre avec la mélasse ou d'autres composés sous
forme cristalline translucides,
-Fausse déclaration de l'origine géographique
-Une mention erronée du poids
https://webgate.ec.europa.eu/rasff-
window/screen/list
Préformes en
PET
-Utilisation des produit périmé dans la fabrication des préformes,
-Substitution des colorants alimentaires autorisés par des colorants
non alimentaires et non autorisés,
-Dissimulation par incorporation de bisphénol A dans les préformes
-Prolongement de la DLUO
-concentration élevée d'acétaldéhyde,
-préformes cristallisés.
https://m.le360.ma/economie/des-
produits-perimes-dans-la-
fabrication-de-bouteilles-deau-
minerale-42543
Boites
métalliques
-Possibilité que le vernis de revêtement interne ne soit pas BPA-NI
-Couche intérieur endommagée
-Possibilité de migration de bisphénol A dû à une concentration
élevée non mentionnée
mailto:https://webgate.ec.europa.eu/
rasff-window/screen/list
Bouteilles verre -Bouteilles instables présentant un risque d'éclatement
-Utilisation des colorants non alimentaires
-Migration de monomères
https://webgate.ec.europa.eu/rasff-
window/screen/list
Etiquettes -Etiquetage insuffisant (numéro de lot manquant)
-Manque de l'adresse de la société
-Un ou plusieurs ingrédients composant le produit final non
mentionnées
https://webgate.ec.europa.eu/rasff-
window/screen/list
Intrant Mesures préventives
Analyse des risques Arbre de décision
Décision
Probabilité d’occurrence G C Q1 Q2 Q3 Q4
Sucre
-Matière première homologuée
-Fournisseur agrée et certifié
-Audit annoncé du fournisseur
-Certificat d’analyse fournit par le fournisseur
-Fournisseur délivré par un laboratoire accrédité :
ONSSA
-Contrôle qualité à la réception
-Maitrise de la procédure de sélection des
fournisseurs
-formation et qualification du personnel
-calibrage des instruments
-Surveillance des alertes
Historique 3
5 8 Oui Oui - - PCCF
Facteurs économique et géopolitiques 3
Complexité de la chaine
d'approvisionnement
3
La relation avec le fournisseur et
historique
1
Contrôle à la réception 1
Préforme PET
-Matière première homologuée
-Fournisseur agrée et certifié
-Audit annoncé du fournisseur
-Certificat d’analyse fournit par le fournisseur
-Fournisseur délivré par un laboratoire accrédité :
ONSSA
-Contrôle qualité à la réception
Historique 3
5 8 Oui Oui - - PCCF
Facteurs économique et géopolitiques 3
Complexité de la chaine
d'approvisionnement
3
La relation avec le fournisseur et
historique
1
Contrôle à la réception 1
Probabilité d’apparition
Faible=1 Moyenne= 3 Elevée=5
Gravité
Faible=1 2 4 6
Moyenne= 3 4 6 8
Elevée=5 6 8 10
1 2 Mise en œuvre du plan d’action
3 4
Mise à jour et amélioration du plan HACCP Mise à jour et amélioration du plan VACCP Mise à jour et amélioration du plan TACCP
Projet de fin d'étude
14
Identification des risques de
fraude associés aux intrants
Evaluation des risques
Identification des PCCF
Etablissement des mesures de
maitrise complémentaires
PCCF Mesures complémentaires à appliquer Actions correctives
-Réception de sucre -Audit non annoncé sur place du fournisseur
-Audit au fournisseur du fournisseur.
-Inciter le fournisseur de demander des rapports d’audit à
son fournisseur
-Amélioration de système de traçabilité pour l’intrant
-Amélioration le contrôle du produit lors de la réception et
augmentation des analyses sur le produit
-Vérifier l’authenticité et la véracité des certificats reçus.
-Avertissement immédiat de l'équipe VACCP.
-Effectuation d'une évaluation complète de la
situation.
-Contrôle de la totalité des sacs, reçus.
-Changer le fournisseur, si c’est possible.
-Retrait/rappel produit
-Alerter les autres fonctionnaires nécessaires
pour protéger la santé publique si nécessaire.
1 2 Mise en œuvre du plan d’action
3 4
Mise à jour et amélioration du plan HACCP Mise à jour et amélioration du plan VACCP Mise à jour et amélioration du plan TACCP
Projet de fin d'étude 15
Elaboration d’un plan du site
Identification des agresseurs potentiels
Analyse de la vulnérabilité
Evaluation de la menace
Identification des VTP
Mesures de maitrise complémentaires
En interne En externe
Employés mécontents Prestataires
Sous-traitants Visiteurs, inspecteurs, auditeurs
Stagiaires Fournisseurs
Zone Sous zone Cible Vulnérabilité Menace N° MPP
Evaluation de menace
Impact
produit
Gravité
Accessibilité
Facilité
I*G*A*F
Salle
de
rétention
- système de traçabilité
La porte de la salle reste parfois ouverte
sans aucune surveillance
vole des échantillons de
traçabilité
1.1
Zone à accès limité
- - 1 3 3
Traitement
des
eaux
Citerne sous
terrain
Eau de javel
-Stockage de masse (2500 m 3)
-Citerne d'eau de javel facilement
accessible
-Les bromates ne peuvent pas être éliminé
par le processus de traitement d'eau
conventionnelle
-Les analyses de routine au laboratoire ne
peuvent pas détecter l'ajout des allergènes
et autres substances comme les bromates
Incorporation
des produits chimique
non alimentaires
(exemple de bromate)
et/ou des allergènes 2.1
-L'accès à la zone de
traitement d'eau est très
restreint et surveillé
-Un système
d'enregistrement des
visiteurs est mise en place
-Les personnes, autres que
les employés, sont
escortées lors de la visite
-Présence de caméras de
surveillance
3 9 1 3 84
Station des sels
minéraux
Eau de table -La porte de secours reste ouverte vers
l'intérieur.
-Circuit non totalement fermé: la station
concentré sel s'ouvre facilement
-Les analyses de routine en laboratoire ne
peuvent pas détecter l'ajout des allergènes
-Pas de vérification de l'identité de
stagiaires lors de l'enregistrement d'entré
2.2 2 9 1 3 54
1 2 Mise en œuvre du plan d’action
3 4
Mise à jour et amélioration du plan HACCP Mise à jour et a amélioration du plan VACCP Mise à jour et amélioration du plan TACCP
Projet de fin d'étude 16
Elaboration d’un plan du site
Identification des agresseurs potentiels
Analyse de la vulnérabilité
Evaluation de la menace
Identification des VTP
Mesures de maitrise complémentaires
1 2 Mise en œuvre du plan d’action
3 4
Mise à jour et amélioration du plan HACCP Mise à jour et a amélioration du plan VACCP Mise à jour et amélioration du plan TACCP
Projet de fin d'étude 17
Elaboration d’un plan du site
Identification des agresseurs potentiels
Analyse de la vulnérabilité
Evaluation de la menace
Identification des VTP
Mesures de maitrise complémentaires
Zone Production
Sous zone Ligne boite
Cible Les canettes (emballage du produit fini)
Agresseur
Externes les prestataires et les visiteurs
Internes les employés mécontents (initiés) et les stagiaires
vulnérabilité
Equipements facilement accessible : convoyeur de produit fini
Les stagiaires ne sont pas escortés lors de la visite
Menace
Contamination malveillante des canettes dans le convoyeur par les urines des rats, des raticides, des
produits chimiques non alimentaires, des contaminants biologiques ou par des allergènes
MPP
Interdiction de l'accès de personnes non autorisées et non identifiées à l'intérieur de la zone de
production
Accompagnement des visiteurs lors de la visite
Analyse de
la
vulnérabilité
Impact produit 1
Gravité 9
Accessibilité 2
Facilité 3
I*G*A*F 54
Arbre de
décision
Q1 non
Q2 oui
Q3 non
Q4 oui
Q5 non
Décision VTP
Mesures de sûreté
complémentaires
-Mise en place d’un système d’enregistrement des visiteurs
-Sensibilisation du personnel sur le food defense
-Accompagnement des stagiaires lors de la visite
-Ajout d’un e couvercle supplémentaire en feuille d’aluminium
-Limiter l’accessibilité de convoyeur (installation d'un système d'alarme ou un grillage )
Mise en place d’un SMSI par l’approche ISO/CEI 27001
Développer l’aspect relationnel
Profiter des compétences du personnel de l’entreprise.
Gains pour l’entreprise
Projet de fin d'étude 34
1 2 3 4 Conclusion
Exigences
satisfaisentes
Ecarts
Exigences
satisfaisantes
Ecarts
85,15%
Apports personnels
19
MERCI POUR VOTRE ATTENTION
Soutenance du Projet de Fin d’Etudes
En vue l’Obtention du Diplôme
Master des Sciences Agroalimentaires
Sous le thème:
Contribution à la mise en place du référentiel IFS Food V7 au sein de la
société Atlas Bottling Company
Année Universitaire : 2020-2021
Soutenu le : 7 septembre 2021
 Membres du jury:
Mme. EL GALIOU Ouiam
M. LAGLAOUI Amin
M.HASSANI ZERROUK Mounir
M.BEN JELLOUN Adil
 Soutenu par:
TAAKCHAT Loubna
 Encadré par:
M.HASSANI ZERROUK Mounir
M.BEN JELLOUN Adil
UNIVERSITE ABDELMALEK ESSAADI
A
M
S

Contenu connexe

Similaire à gestion energitique des batiments GEGM.pptx

Cours_ISO.pptx système de management de la sécurité des denrées alimentaires
Cours_ISO.pptx système de management de la sécurité des denrées alimentairesCours_ISO.pptx système de management de la sécurité des denrées alimentaires
Cours_ISO.pptx système de management de la sécurité des denrées alimentaires
FirasNuolla
 
Fiche de poste dir pole alimentaire
Fiche de poste dir pole alimentaireFiche de poste dir pole alimentaire
Fiche de poste dir pole alimentaireSerigne Diagne
 
Ppt section5 module3a_v3 -les labels.pptx
Ppt section5 module3a_v3 -les labels.pptxPpt section5 module3a_v3 -les labels.pptx
Ppt section5 module3a_v3 -les labels.pptx
cdp_at_tma
 
Certification iso 9001
Certification iso 9001Certification iso 9001
Certification iso 9001
Hervé Faltot
 
Quick Response Quality Control : La réactivité organisée vers le 0 défaut
Quick Response Quality Control : La réactivité organisée vers le 0 défautQuick Response Quality Control : La réactivité organisée vers le 0 défaut
Quick Response Quality Control : La réactivité organisée vers le 0 défaut
Joel DUFLOT
 
Rt283 g formation-testing-with-ibm-rational-quality-manager-v4-0
Rt283 g formation-testing-with-ibm-rational-quality-manager-v4-0Rt283 g formation-testing-with-ibm-rational-quality-manager-v4-0
Rt283 g formation-testing-with-ibm-rational-quality-manager-v4-0CERTyou Formation
 
Concepts et principes des démarches qualité.pptx
Concepts et principes des démarches qualité.pptxConcepts et principes des démarches qualité.pptx
Concepts et principes des démarches qualité.pptx
soumaya chebil
 
Cgaudit2009 111017194600-phpapp02
Cgaudit2009 111017194600-phpapp02Cgaudit2009 111017194600-phpapp02
Cgaudit2009 111017194600-phpapp02
穆罕 默德穆罕
 
Cgaudit2009 111017194600-phpapp02
Cgaudit2009 111017194600-phpapp02Cgaudit2009 111017194600-phpapp02
Cgaudit2009 111017194600-phpapp02
穆罕 默德穆罕
 
Démarche de transition vers la nvlle version iso9001.pdf
Démarche de transition vers la nvlle version iso9001.pdfDémarche de transition vers la nvlle version iso9001.pdf
Démarche de transition vers la nvlle version iso9001.pdf
Mohammed "Atmani, Ing, LSSBB", PMP"
 
11 FORMATION GESTION ACTIONS CORRECTIVES.ppt.pdf
11 FORMATION GESTION ACTIONS CORRECTIVES.ppt.pdf11 FORMATION GESTION ACTIONS CORRECTIVES.ppt.pdf
11 FORMATION GESTION ACTIONS CORRECTIVES.ppt.pdf
clairedelune70
 
Système de Management Qualité.pdf
Système de Management Qualité.pdfSystème de Management Qualité.pdf
Système de Management Qualité.pdf
FranciscoRANDRIAMPEN
 
slide_forum_dd_20151005_nouvelle_normes_iso_9001_et_14001.pdf
slide_forum_dd_20151005_nouvelle_normes_iso_9001_et_14001.pdfslide_forum_dd_20151005_nouvelle_normes_iso_9001_et_14001.pdf
slide_forum_dd_20151005_nouvelle_normes_iso_9001_et_14001.pdf
deogratiasdavo
 
MANAGEMENT DE LA QUALITE SELON LA NORME ISO.pptx
MANAGEMENT DE LA QUALITE SELON LA NORME ISO.pptxMANAGEMENT DE LA QUALITE SELON LA NORME ISO.pptx
MANAGEMENT DE LA QUALITE SELON LA NORME ISO.pptx
HerveArvin
 
formation Iso 9001
formation Iso 9001formation Iso 9001
formation Iso 9001yassin86
 
Presentation haccp.pptx
Presentation haccp.pptxPresentation haccp.pptx
Presentation haccp.pptx
chouaybelbied
 
Programme de la formation Sécurité des aliments
Programme de la formation Sécurité des alimentsProgramme de la formation Sécurité des aliments
Programme de la formation Sécurité des aliments
formationsalger
 
Fromation BRC version 9 Exigences et Mise en place.pdf
Fromation BRC version 9  Exigences et Mise en place.pdfFromation BRC version 9  Exigences et Mise en place.pdf
Fromation BRC version 9 Exigences et Mise en place.pdf
ChberreqSamir
 

Similaire à gestion energitique des batiments GEGM.pptx (20)

Cours_ISO.pptx système de management de la sécurité des denrées alimentaires
Cours_ISO.pptx système de management de la sécurité des denrées alimentairesCours_ISO.pptx système de management de la sécurité des denrées alimentaires
Cours_ISO.pptx système de management de la sécurité des denrées alimentaires
 
Fiche de poste dir pole alimentaire
Fiche de poste dir pole alimentaireFiche de poste dir pole alimentaire
Fiche de poste dir pole alimentaire
 
Ppt section5 module3a_v3 -les labels.pptx
Ppt section5 module3a_v3 -les labels.pptxPpt section5 module3a_v3 -les labels.pptx
Ppt section5 module3a_v3 -les labels.pptx
 
Le guide haccp
Le guide haccpLe guide haccp
Le guide haccp
 
Certification iso 9001
Certification iso 9001Certification iso 9001
Certification iso 9001
 
Quick Response Quality Control : La réactivité organisée vers le 0 défaut
Quick Response Quality Control : La réactivité organisée vers le 0 défautQuick Response Quality Control : La réactivité organisée vers le 0 défaut
Quick Response Quality Control : La réactivité organisée vers le 0 défaut
 
Rt283 g formation-testing-with-ibm-rational-quality-manager-v4-0
Rt283 g formation-testing-with-ibm-rational-quality-manager-v4-0Rt283 g formation-testing-with-ibm-rational-quality-manager-v4-0
Rt283 g formation-testing-with-ibm-rational-quality-manager-v4-0
 
Concepts et principes des démarches qualité.pptx
Concepts et principes des démarches qualité.pptxConcepts et principes des démarches qualité.pptx
Concepts et principes des démarches qualité.pptx
 
Cgaudit2009 111017194600-phpapp02
Cgaudit2009 111017194600-phpapp02Cgaudit2009 111017194600-phpapp02
Cgaudit2009 111017194600-phpapp02
 
Cgaudit2009 111017194600-phpapp02
Cgaudit2009 111017194600-phpapp02Cgaudit2009 111017194600-phpapp02
Cgaudit2009 111017194600-phpapp02
 
Démarche de transition vers la nvlle version iso9001.pdf
Démarche de transition vers la nvlle version iso9001.pdfDémarche de transition vers la nvlle version iso9001.pdf
Démarche de transition vers la nvlle version iso9001.pdf
 
11 FORMATION GESTION ACTIONS CORRECTIVES.ppt.pdf
11 FORMATION GESTION ACTIONS CORRECTIVES.ppt.pdf11 FORMATION GESTION ACTIONS CORRECTIVES.ppt.pdf
11 FORMATION GESTION ACTIONS CORRECTIVES.ppt.pdf
 
Système de Management Qualité.pdf
Système de Management Qualité.pdfSystème de Management Qualité.pdf
Système de Management Qualité.pdf
 
slide_forum_dd_20151005_nouvelle_normes_iso_9001_et_14001.pdf
slide_forum_dd_20151005_nouvelle_normes_iso_9001_et_14001.pdfslide_forum_dd_20151005_nouvelle_normes_iso_9001_et_14001.pdf
slide_forum_dd_20151005_nouvelle_normes_iso_9001_et_14001.pdf
 
SOGEC - Offre ISO 9001-2015
SOGEC - Offre ISO 9001-2015SOGEC - Offre ISO 9001-2015
SOGEC - Offre ISO 9001-2015
 
MANAGEMENT DE LA QUALITE SELON LA NORME ISO.pptx
MANAGEMENT DE LA QUALITE SELON LA NORME ISO.pptxMANAGEMENT DE LA QUALITE SELON LA NORME ISO.pptx
MANAGEMENT DE LA QUALITE SELON LA NORME ISO.pptx
 
formation Iso 9001
formation Iso 9001formation Iso 9001
formation Iso 9001
 
Presentation haccp.pptx
Presentation haccp.pptxPresentation haccp.pptx
Presentation haccp.pptx
 
Programme de la formation Sécurité des aliments
Programme de la formation Sécurité des alimentsProgramme de la formation Sécurité des aliments
Programme de la formation Sécurité des aliments
 
Fromation BRC version 9 Exigences et Mise en place.pdf
Fromation BRC version 9  Exigences et Mise en place.pdfFromation BRC version 9  Exigences et Mise en place.pdf
Fromation BRC version 9 Exigences et Mise en place.pdf
 

Dernier

FORMATIONS SUR LES TRANSFERTS A L'ETRANGER SD FINEX.pptx
FORMATIONS SUR LES TRANSFERTS A L'ETRANGER SD FINEX.pptxFORMATIONS SUR LES TRANSFERTS A L'ETRANGER SD FINEX.pptx
FORMATIONS SUR LES TRANSFERTS A L'ETRANGER SD FINEX.pptx
HervBriceKOYA
 
Analyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdf
Analyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdfAnalyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdf
Analyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdf
Paperjam_redaction
 
Cours_Evaluation_dEntreprise_HEM_2012_20.pptx
Cours_Evaluation_dEntreprise_HEM_2012_20.pptxCours_Evaluation_dEntreprise_HEM_2012_20.pptx
Cours_Evaluation_dEntreprise_HEM_2012_20.pptx
HervBriceKOYA
 
Présentation Plaspack, l'entreprise derrière Soliday
Présentation Plaspack, l'entreprise derrière SolidayPrésentation Plaspack, l'entreprise derrière Soliday
Présentation Plaspack, l'entreprise derrière Soliday
Soliday das Sonnensegel
 
Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...
Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...
Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...
Mohamed Bouanane
 
Éveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdf
Éveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdfÉveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdf
Éveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdf
megmedia
 

Dernier (6)

FORMATIONS SUR LES TRANSFERTS A L'ETRANGER SD FINEX.pptx
FORMATIONS SUR LES TRANSFERTS A L'ETRANGER SD FINEX.pptxFORMATIONS SUR LES TRANSFERTS A L'ETRANGER SD FINEX.pptx
FORMATIONS SUR LES TRANSFERTS A L'ETRANGER SD FINEX.pptx
 
Analyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdf
Analyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdfAnalyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdf
Analyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdf
 
Cours_Evaluation_dEntreprise_HEM_2012_20.pptx
Cours_Evaluation_dEntreprise_HEM_2012_20.pptxCours_Evaluation_dEntreprise_HEM_2012_20.pptx
Cours_Evaluation_dEntreprise_HEM_2012_20.pptx
 
Présentation Plaspack, l'entreprise derrière Soliday
Présentation Plaspack, l'entreprise derrière SolidayPrésentation Plaspack, l'entreprise derrière Soliday
Présentation Plaspack, l'entreprise derrière Soliday
 
Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...
Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...
Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...
 
Éveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdf
Éveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdfÉveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdf
Éveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdf
 

gestion energitique des batiments GEGM.pptx

  • 1. Présenté par: Habib Allah Amal Mezzine Hanae La Gestion Energétique des Bâtiments Encadré par: Pr. Chahboun Adil
  • 2. Introduction Concurrence/Marché compétitif Demande de plus en plus exigeante Stratégie d’amélioration du système SMSDA
  • 3. PLAN Contexte général Auto-diagnostic et plan d’actions Mise en œuvre du plan d’actions 1 2 3 4 Conclusion 2
  • 4. Mise en place d’un SMSI par l’approche ISO/CEI Mise en œuvre dessolutions Mise en place d’un SMSI par l’approche ISO/CEI 27001 Contexte général Définitionet analyse de l’existant Application de la SMB 1 2 3 4 Organisme d’accueil IFS Food version7 Présentation générale Organigramme Certificats Qualité Démarche de travail 2 3 4 1 Projet de fin d'étude 3 Démarche de travail 740Personne Création 1947 Tanger 70 M DH
  • 5. 5 1 Contexte général 2 3 4 Chapitres de la norme Présentation générale Projet de fin d'étude International Featured Standard Food • Référentiel international reconnu par la GFSI. • Référentiel destiné à l’audit de la qualité et de la sécurité des procédés et des produits. • L’IFS Food concerne les sociétés de transformation alimentaire ou de conditionnement de produits nus ISO 9001 HACCP BPF Exigences de GFSI Gouvernance et engagement Système de management de la sécurité des aliments et de la qualité Gestion des ressources Chapitre 2 Chapitre 1 Chapitre 3 Procédés opérationnels Mesures, analyses et améliorations Plan de FOOD DEFENCE Chapitre 4 Chapitre 5 Chapitre 6 Organisme d’accueil IFS food version 7 Démarche du projet Problématique
  • 6. 1 Contexte général 2 3 4 Organisme d’accueil IFS food version 7 Démarche du projet 6 Projet de fin d'étude Problématique • Département qualité • Et toutes les autres départements Qui ? • Possibilité de l’existence des exigences du référentiel IFS v7 non satisfaisantes Quoi ? Où ? • De 1 mars à 30 juin. Quand ? • en mettant en place des actions correctives menant à la satisfaction des exigences présentant un écart Comment ? • l’obtention de la certification IFS food • Amélioration du SMSDA de l’entreprise • fidélisation de la clientèle Pourquoi ? QQOQCP • ABC de Tanger
  • 7. 1 Contexte général 2 3 4 Organisme d’accueil IFS food version 7 Démarche du projet 7 Projet de fin d'étude Etudier Plan Do Check Act Etudier le référentiel IFS food v7 •Vérifier la réalisation de plan d’actions •Faire un diagnostic de l’existant •Elaboration des plans d’actions • Mise en œuvre du plan d’action •Rédaction du manuel qualité •Elaborer une check –list selon les exigence de l’ifs food version7 •Planifier un diagnostic de l’existant •Proposer des actions d’amélioration Problématique
  • 8. 1 2 Etapes de l’auto-diagnostic Résultat de l’auto-diagnostic Plan d’actions Check-list Auto-diagnostic et plan d’action 3 4 Système de notation Projet de fin d'étude 8 Clause Exigence Note Point Ecart 1 Gouvernance et engagement 1.1 Politique 1.1.1 La direction doit développer, mettre en place et tenir à jour une politique d’entreprise qui doit inclure, au moins : - la sécurité des aliments et la qualité des produits, - l’écoute client, - la food safety culture, La politique d’entreprise doit être communiquée à l’ensemble des employés et doit avoir été déclinée en objectifs spécifiques à chaque service. C 5 La politique n'inclue pas l'objectif de la food safety culture 1.1.2 Toutes les informations relatives à la sécurité des aliments, à la qualité et à l’authenticité des produits doivent être communiquées au personnel concerné de manière efficace et dans les délais prévus. A 20 1.2 Organisation de la société 1.2.1 KO n° 1 : La direction doit garantir que les employés sont conscients de leurs responsabilités relatives à la sécurité des aliments et à la qualité des produits et que des mécanismes sont mis en place pour vérifier l’efficacité de leurs actions. Ces mécanismes doivent être clairement identifiés et documentés. A 20 1.2.2 La direction doit fournir des ressources appropriées et suffisantes pour satisfaire aux exigences des produits et des procédés. A 20 1.2.3 Le service responsable du management de la sécurité des aliments et de la qualité doit reporter directement à la direction. Un organigramme présentant la structure de la société doit exister. C 5 Le service responsable du management de la sécurité des aliments et de la qualité n'est pas reporté directement à la direction. Résultat Explication point A Conformité totale et mise en place parfaite de l'exigence. 20 points B point d'attention Point d'attention, car pouvant aboutir à une déviation dans le futur (Une notation B n’est pas possible pour les exigences KO) 15 points C déviation Une partie de l'exigence n'est pas mise en place et une amélioration est nécessaire. 5 points D déviation L'exigence n'est pas mise en place mais y a pas d'impact sur la sécurité des aliments liée au produit et services. -20 points Non-conformité Majeur Une non-conformité majeur peut être attribuée à n'importe quelle exigence standard qui ne sont pas définis comme KO elle est attribuée: Lorsqu'il existe un manquement substantiel au respect des exigences du référentiel, ce qui inclut sans s'y limiter, la sécurité des aliments et/ou de commercialisation des produits. En cas de perte de maitrise d'un procédé, ce qui pourrait affecter la sécurité des aliments. soustraction de15% du nombre total possible de points; le certificat ne peut pas être émis KO notée D non-conformité L'exigence n'est pas mise en place Soustraction de 50% du nombre total possible de points; le certificat ne peut pas être émis Nombre totale de points= (nombre total d'exigences -les exigences notées NA)*20. Note finale (en %)= ( Nombre de points attribués/nombre total de points) *100
  • 9. Mise en place d’un SMSI par l’approche ISO/CEI 27001 1 2 3 4 Projet de fin d'étude 9 Auto-diagnostic et plan d’action Etapes de l’auto-diagnostic Résultat de l’auto-diagnostic Plan d’actions Ecart de 14,85 % 0% 20% 40% 60% 80% 100% Gouvernance et engagement Système de management de la sécurité des aliments et de la qualité Gestion des ressources Procédés opérationnels Mesures, analyses et améliorations Food defense % de satisfaction 86.36% 96.62% 95.83% 89.42% 75% 67.70%
  • 10. Mise en place d’un SMSI par l’approche ISO/CEI 27001 1 2 3 4 Projet de fin d'étude 10 Auto-diagnostic et plan d’action Etapes de l’auto-diagnostic Résultat de l’auto-diagnostic Plan d’actions Clause Texte de l’exigence Ecart Action corrective Responsable 1.1.1 La direction doit développer, mettre en place et tenir à jour une politique d’entreprise qui doit inclure, au moins: - la sécurité des aliments et la qualité des produits, - l’écoute client, - la food safety culture, La politique d’entreprise doit être communiquée à l’ensemble des employés et doit avoir été déclinée en objectifs spécifiques à chaque service. La politique n'inclue pas l'objectif de la food safety culture - Améliorer la politique de la direction incluant l'objectif de la food safety culture Responsable QHSE 2.2.1.4 La société doit garantir qu’en cas de tout changement de matières premières, de matériaux d’emballage, de méthodes de fabrication, d’infrastructures et/ou d’équipements, le plan HACCP est revu pour garantir que les exigences de sécurité des produits sont toujours respectées Le plan HACCP n’est pas à jour Mise à jour du plan HACCP Stagiaire: Taakchat loubna 2.2.3.5 Réalisation d’une analyse des dangers pour chaque étape Une analyse des dangers doit exister pour tous les dangers physiques, chimiques (incluant les allergènes et les dangers radiologiques) et biologiques pouvant être raisonnablement attendus. L’analyse HACCP n’inclue pas les dangers allergènes Amélioration du plan HACCP Stagiaire: Taakchat loubna 3.2.4 Les bijoux visibles (y compris les piercings) et les montres ne doivent pas être portés. Toute dérogation doit avoir été justifiée par une analyse des dangers et une évaluation des risques associés et doit être gérée de manière efficace. -les personnels n'enlèvent pas leurs bagues de mariage -cette dérogation n’est pas justifiée par une analyse des dangers Sensibilisation et formation des personnels sur les BPH Chef Service HSE 3.2.9 Tous les vêtements de protection doivent être rigoureusement et régulièrement nettoyés, en interne ou par un prestataire approuvé ou par les employés. Cette décision doit être justifiée par une évaluation des risques. Les exigences définies doivent garantir, au moins : - une ségrégation suffisante entre les vêtements propres et sales, à tout moment, - des conditions de nettoyage définies concernant la température de l’eau et le dosage des produits de détergence, - l’absence de contamination jusqu’à l’utilisation des vêtements. L’efficacité du nettoyage doit être surveillée de manière appropriée. -Les vêtements de protection sont nettoyés par les employés dans leurs propres locaux et les conditions de nettoyage ne sont pas définies -Une conception non hygiénique des placards: Pas de séparation entre les vêtements d'extérieur et de travaille -Les chaussures de protection sont stockés en contact direct avec les vêtements de travaille Conception hygiénique des placards pour assurer une séparation entre les vêtements externes et internes Chef Service HSE Mise à jour et amélioration du plan HACCP Mise à jour et amélioration du plan VACCP Mise à jour et amélioration du plan TACCP
  • 11. 1 2 Mise en œuvre du plan d’action 3 4 Auto-diagnostic et plan d’action Mise à jour et amélioration du plan HACCP Amélioration du plan VACCP Mise à jour et amélioration du plan TACCP Projet de fin d'étude 11 Les étapes préliminaires Analyse des dangers Identification des CCP et PRPo Fixation des seuils critiques Système de surveillance Mesures correctives Vérification Enregistrement Étape 1 : Constituer l’équipe HACCP. Étape 2 : Décrire le produit. Étape 3 : Déterminer son utilisation prévue. Étape 4 : Etablir un diagramme des opérations. Étape 5 : Confirmer sur place le diagramme des opérations. Etape TD Danger Cause de danger Mesures de maîtrise Taux du risque F G C Traitement d’eau Coagulation C Traces d’aluminium Déréglage de la pompe doseuse -Entretien de la pompe doseuse -Contrôle de la concentration du coagulant avant l'utilisation 2 4 8 Filtre à sable B -Développement microbienne: germes totaux levures et moisissures -Eau stagnant dans les filtres à sable. Colmatage des filtres. colmatage du filtre. Lavage à contrecourant insuffisant. -Régénération et lavage du filtre à sable. -Vérification périodique des filtres -Vidange des filtres à chaque arrêt. -Nettoyage à contrecourant avant chaque démarrage. -Contrôle microbiologique 1 3 3 P -Présence de corps étrangers: graines de sable, particules en suspension, pièces métalliques -Filtre défectueux -Désintégration des parois des filtres. -Désintégration des grains de sable. -Respect de la durée de vie et de la fréquence de changement des filtres à sable. -Contrôle visuel .et physico-chimique de l'eau à la sortie du filtre à sable. -Lavage du filtre à sable. 1 3 3 C Contamination par des produits de désinfection et nettoyage Mauvaise rinçage Maitrise de l’opération de rinçage 1 3 3 Décarbonateur B -Germes totaux levures et moisissures coliformes -Colmatage des filtres mauvaise sanitation -Contrôle des filtres -Respect de shelf-life de décarbonateur -Respect de plan de sanitation 2 3 6 A -Sulfite -Déréglage de la pompe doseuse. -Non-respect de la préparation du produit et non-respect de sa concentration. -Respect de la procédure de préparation du méta bisulfite. -Maintenance et entretien de la pompe doseuse. -Analyse physico-chimique de l'eau 2 4 8 Probabilité d’apparition 1 : Peu Fréquent (1 an) 2: Susceptible de se produire (1 / 6 mois) 3 : Probable (1 / mois) 4: Fréquent (1 /semaine) 5 : Très Fréquent (1 / jour) Gravité sur la santé 1: Presque aucune importance 1 2 3 4 5 2:Peut entraîner des désagréments 2 4 6 8 10 3: Peut entraîner une maladie 3 6 9 12 15 4: Peut entraîner une maladie grave 4 8 12 16 20 5 : Peut entraîner la mort 5 10 15 20 25
  • 12. 1 2 Mise en œuvre du plan d’action 3 4 Mise à jour et amélioration du plan HACCP Amélioration du plan VACCP Mise à jour et amélioration du plan TACCP 12 Non Q1: Des mesures de maitrise préventive existent- elles? Modifier l’étape de procès… Une meure de maitrise spécifique est-elle nécessaire à cette étape? Non Oui PRP Q2: Cette étape est-elle spécifiquement conçue pour assurer la maitrise d'un danger: pour éliminer sa probabilité d'apparition ou la ramener à un niveau acceptable ? CCP Non Q3: Une contamination peut-elle survenir ou dépasser une limite acceptable de risque ? Oui Non Ce n’est pas un CCP Q4: Une étape suivante permet-elle d'éliminer ou de réduire à une limite acceptable le risque ? Oui Non Oui PRPo Oui Les étapes préliminaires Analyse des dangers Identification des CCP et PRPo Fixation des seuils critiques Système de surveillance Mesures correctives Vérification Enregistrement Etape Danger Type Q1 Q2 Q3 Q4 Décision Coagulation en ligne aluminium Chimique oui oui - oui PRPo 1 Décarbonatation Sulfite Allergène oui oui - Oui PRPo 2 Filtre à charbon Traces de chlore Chimique oui oui - oui PRPo 3 Osmose inverse Coliformes Biologique oui oui - oui PRPo 4 Stockage et ozonation ORO2 Bromate Chimique oui oui - non CCP 1 Rinçage des bouteilles E. coli Parasites Biologique oui oui - non CCP 2 Carbonatation coliformes Biologique oui oui - non CCP 3 Vissage Coliformes Biologique oui oui oui non CCP 4 Etape Danger PRPo Limite critique Surveillance Actions correctives Comment Fréquence Qui Coagulation en ligne Traces d’aluminiu m (C) PRP 1 <1 mg/kg -Contrôle de l'aluminium à la sortie de F.S -Contrôle de l'aluminium à la sortie de F.C -Contrôle du débit de la pompe doseuse Chaque 4h RTE RCQ - Arrêt immédiat de la distribution d'eau traitée -Permutation du filtre à sable (FS) -Isolement et contrôle de produit fini -vérification du bon fonctionnement de la pompe doseuse -Correction du débit de coagulant -Vérification et correction de la concentration du coagulant -vérification et correction du débit d'eau entré Filtre à charbon Traces de chlore (C) PRP 2 0 PPM - Contrôle [Cl₂] à la sortie du FC -Vérification périodique de la pompe doseuse de chlore -Inspection filtre Démarrage Chaque 4 heures RTE RCQ -Isolement et contrôle de produit fini -Vérification de la durée de vie et le niveau du charbon actif -Changement du charbon si nécessaire -Lavage du filtre à charbon Osmose inverse Coliformes PRP 3 < 1UFC contrôle microbiologique de l'eau de l'osmoseur Chaque jour Responsable microbiologie -Aviser le RCQ -Isoler et contrôler le produit fini vérification et correction des rendements des membranes
  • 13. 1 2 Mise en œuvre du plan d’action 3 4 Mise à jour et amélioration du plan HACCP Amélioration du plan VACCP Mise à jour et amélioration du plan TACCP Projet de fin d'étude 13 Identification des risques de fraude associés aux intrants Evaluation des risques Identification des PCCF Etablissement des mesures de maitrise complémentaires Catégorie Matière Fournisseur Matière première CO2 Oxynord-Maghrib oxygène Eau AMENDIS sucre COSUMAR Matériaux d'emballage préforme Atlantic packaging-Hasplastik-Nova pet-ANAPRINT Bouchons vis Alcoa (closure système international) Espana-BERICAP Hasplastik-CMB Etiquette ANAPRINT-Sleeviteck-Flexo print-ANAPRINT Colle Kic KRONES-Henkel-Multicolles Intercaler GPC-Euro pack packaging med-International papier Film rétractable Atlantic packaging Film étirable INTERCOMER Bouteilles verre retournables SEVAM Bouchons couronne JOSE COMBALIA-CROWN PACKAGING MAROC Casier Le Plastique Boite CAN PACK MOROCO couvercle boite CAN PACK MOROCO Palette en plastique Atlantic packaging Matière consommable soude caustique SNEP Eau de javel Coelma Acide chlorhydrique Coelma-CPCM Divo PS VB 7 Diversey Divo Ultra VB 10 Diversey Brilinox Rhone chimie industrie Maroc Intrant Risque de fraude Lien Sucre -Mélange du sucre avec la mélasse ou d'autres composés sous forme cristalline translucides, -Fausse déclaration de l'origine géographique -Une mention erronée du poids https://webgate.ec.europa.eu/rasff- window/screen/list Préformes en PET -Utilisation des produit périmé dans la fabrication des préformes, -Substitution des colorants alimentaires autorisés par des colorants non alimentaires et non autorisés, -Dissimulation par incorporation de bisphénol A dans les préformes -Prolongement de la DLUO -concentration élevée d'acétaldéhyde, -préformes cristallisés. https://m.le360.ma/economie/des- produits-perimes-dans-la- fabrication-de-bouteilles-deau- minerale-42543 Boites métalliques -Possibilité que le vernis de revêtement interne ne soit pas BPA-NI -Couche intérieur endommagée -Possibilité de migration de bisphénol A dû à une concentration élevée non mentionnée mailto:https://webgate.ec.europa.eu/ rasff-window/screen/list Bouteilles verre -Bouteilles instables présentant un risque d'éclatement -Utilisation des colorants non alimentaires -Migration de monomères https://webgate.ec.europa.eu/rasff- window/screen/list Etiquettes -Etiquetage insuffisant (numéro de lot manquant) -Manque de l'adresse de la société -Un ou plusieurs ingrédients composant le produit final non mentionnées https://webgate.ec.europa.eu/rasff- window/screen/list Intrant Mesures préventives Analyse des risques Arbre de décision Décision Probabilité d’occurrence G C Q1 Q2 Q3 Q4 Sucre -Matière première homologuée -Fournisseur agrée et certifié -Audit annoncé du fournisseur -Certificat d’analyse fournit par le fournisseur -Fournisseur délivré par un laboratoire accrédité : ONSSA -Contrôle qualité à la réception -Maitrise de la procédure de sélection des fournisseurs -formation et qualification du personnel -calibrage des instruments -Surveillance des alertes Historique 3 5 8 Oui Oui - - PCCF Facteurs économique et géopolitiques 3 Complexité de la chaine d'approvisionnement 3 La relation avec le fournisseur et historique 1 Contrôle à la réception 1 Préforme PET -Matière première homologuée -Fournisseur agrée et certifié -Audit annoncé du fournisseur -Certificat d’analyse fournit par le fournisseur -Fournisseur délivré par un laboratoire accrédité : ONSSA -Contrôle qualité à la réception Historique 3 5 8 Oui Oui - - PCCF Facteurs économique et géopolitiques 3 Complexité de la chaine d'approvisionnement 3 La relation avec le fournisseur et historique 1 Contrôle à la réception 1 Probabilité d’apparition Faible=1 Moyenne= 3 Elevée=5 Gravité Faible=1 2 4 6 Moyenne= 3 4 6 8 Elevée=5 6 8 10
  • 14. 1 2 Mise en œuvre du plan d’action 3 4 Mise à jour et amélioration du plan HACCP Mise à jour et amélioration du plan VACCP Mise à jour et amélioration du plan TACCP Projet de fin d'étude 14 Identification des risques de fraude associés aux intrants Evaluation des risques Identification des PCCF Etablissement des mesures de maitrise complémentaires PCCF Mesures complémentaires à appliquer Actions correctives -Réception de sucre -Audit non annoncé sur place du fournisseur -Audit au fournisseur du fournisseur. -Inciter le fournisseur de demander des rapports d’audit à son fournisseur -Amélioration de système de traçabilité pour l’intrant -Amélioration le contrôle du produit lors de la réception et augmentation des analyses sur le produit -Vérifier l’authenticité et la véracité des certificats reçus. -Avertissement immédiat de l'équipe VACCP. -Effectuation d'une évaluation complète de la situation. -Contrôle de la totalité des sacs, reçus. -Changer le fournisseur, si c’est possible. -Retrait/rappel produit -Alerter les autres fonctionnaires nécessaires pour protéger la santé publique si nécessaire.
  • 15. 1 2 Mise en œuvre du plan d’action 3 4 Mise à jour et amélioration du plan HACCP Mise à jour et amélioration du plan VACCP Mise à jour et amélioration du plan TACCP Projet de fin d'étude 15 Elaboration d’un plan du site Identification des agresseurs potentiels Analyse de la vulnérabilité Evaluation de la menace Identification des VTP Mesures de maitrise complémentaires En interne En externe Employés mécontents Prestataires Sous-traitants Visiteurs, inspecteurs, auditeurs Stagiaires Fournisseurs Zone Sous zone Cible Vulnérabilité Menace N° MPP Evaluation de menace Impact produit Gravité Accessibilité Facilité I*G*A*F Salle de rétention - système de traçabilité La porte de la salle reste parfois ouverte sans aucune surveillance vole des échantillons de traçabilité 1.1 Zone à accès limité - - 1 3 3 Traitement des eaux Citerne sous terrain Eau de javel -Stockage de masse (2500 m 3) -Citerne d'eau de javel facilement accessible -Les bromates ne peuvent pas être éliminé par le processus de traitement d'eau conventionnelle -Les analyses de routine au laboratoire ne peuvent pas détecter l'ajout des allergènes et autres substances comme les bromates Incorporation des produits chimique non alimentaires (exemple de bromate) et/ou des allergènes 2.1 -L'accès à la zone de traitement d'eau est très restreint et surveillé -Un système d'enregistrement des visiteurs est mise en place -Les personnes, autres que les employés, sont escortées lors de la visite -Présence de caméras de surveillance 3 9 1 3 84 Station des sels minéraux Eau de table -La porte de secours reste ouverte vers l'intérieur. -Circuit non totalement fermé: la station concentré sel s'ouvre facilement -Les analyses de routine en laboratoire ne peuvent pas détecter l'ajout des allergènes -Pas de vérification de l'identité de stagiaires lors de l'enregistrement d'entré 2.2 2 9 1 3 54
  • 16. 1 2 Mise en œuvre du plan d’action 3 4 Mise à jour et amélioration du plan HACCP Mise à jour et a amélioration du plan VACCP Mise à jour et amélioration du plan TACCP Projet de fin d'étude 16 Elaboration d’un plan du site Identification des agresseurs potentiels Analyse de la vulnérabilité Evaluation de la menace Identification des VTP Mesures de maitrise complémentaires
  • 17. 1 2 Mise en œuvre du plan d’action 3 4 Mise à jour et amélioration du plan HACCP Mise à jour et a amélioration du plan VACCP Mise à jour et amélioration du plan TACCP Projet de fin d'étude 17 Elaboration d’un plan du site Identification des agresseurs potentiels Analyse de la vulnérabilité Evaluation de la menace Identification des VTP Mesures de maitrise complémentaires Zone Production Sous zone Ligne boite Cible Les canettes (emballage du produit fini) Agresseur Externes les prestataires et les visiteurs Internes les employés mécontents (initiés) et les stagiaires vulnérabilité Equipements facilement accessible : convoyeur de produit fini Les stagiaires ne sont pas escortés lors de la visite Menace Contamination malveillante des canettes dans le convoyeur par les urines des rats, des raticides, des produits chimiques non alimentaires, des contaminants biologiques ou par des allergènes MPP Interdiction de l'accès de personnes non autorisées et non identifiées à l'intérieur de la zone de production Accompagnement des visiteurs lors de la visite Analyse de la vulnérabilité Impact produit 1 Gravité 9 Accessibilité 2 Facilité 3 I*G*A*F 54 Arbre de décision Q1 non Q2 oui Q3 non Q4 oui Q5 non Décision VTP Mesures de sûreté complémentaires -Mise en place d’un système d’enregistrement des visiteurs -Sensibilisation du personnel sur le food defense -Accompagnement des stagiaires lors de la visite -Ajout d’un e couvercle supplémentaire en feuille d’aluminium -Limiter l’accessibilité de convoyeur (installation d'un système d'alarme ou un grillage )
  • 18. Mise en place d’un SMSI par l’approche ISO/CEI 27001 Développer l’aspect relationnel Profiter des compétences du personnel de l’entreprise. Gains pour l’entreprise Projet de fin d'étude 34 1 2 3 4 Conclusion Exigences satisfaisentes Ecarts Exigences satisfaisantes Ecarts 85,15% Apports personnels
  • 19. 19 MERCI POUR VOTRE ATTENTION
  • 20. Soutenance du Projet de Fin d’Etudes En vue l’Obtention du Diplôme Master des Sciences Agroalimentaires Sous le thème: Contribution à la mise en place du référentiel IFS Food V7 au sein de la société Atlas Bottling Company Année Universitaire : 2020-2021 Soutenu le : 7 septembre 2021  Membres du jury: Mme. EL GALIOU Ouiam M. LAGLAOUI Amin M.HASSANI ZERROUK Mounir M.BEN JELLOUN Adil  Soutenu par: TAAKCHAT Loubna  Encadré par: M.HASSANI ZERROUK Mounir M.BEN JELLOUN Adil UNIVERSITE ABDELMALEK ESSAADI A M S

Notes de l'éditeur

  1. l