SlideShare une entreprise Scribd logo
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 1 -
Thésaurus régional harmonisé des protocoles de gynécologie
Ce référentiel a été élaboré par un groupe de travail pluridisciplinaire de professionnels regroupant le Réseau Onco-normand (RON)
et l'Observatoire du Médicament, des Dispositifs médicaux et de l'Innovation Thérapeutique de Haute-Normandie (OMéDIT). Il fera l'objet
d'une mise à jour annuelle prenant en compte les recommandations nationales de pratique clinique.
Le prescripteur se réserve le droit d'adapter la posologie et le rythme d'administration si l'état physiologique, la tolérance et/ou les
traitements antérieurs reçus par le patient le justifient.
Le nombre de cycles est indiqué lorsque des données de la littérature ont été établies.
La chronologie d'administration des molécules de chimiothérapie correspond à l'ordre d'apparition des molécules dans les tableaux.
Références : Dossier du CNHIM Anticancéreux: utilisation pratique 7ème édition, décembre 2013, XXXIV, 5-6; Vidal Hoptimal 2015; Dorosz
2014; Référentiel de bon usage (RBU) ; Revue pluridisciplinaire en oncologie Nice Saint Paul de Vence 2012 Cancer de l'ovaire (Onko+, vol.5
cahier 2 n°41, octobre 2013), Recommandations de l'European Society of Medical Oncology (www.esmo.org), référentiel SFOG (www.sfog.fr).
Protocoles antiémétiques : AFSOS 2013 ; OMEDIT Centre 2015 ; Vidal Hoptimal 2015 ; ASCO 2006; MASCC 2007; National Comprehensive
Cancer Network Clinical (NCNN) : practice Guidelines in Oncology Antiemesis 2011; J.- P. Durand, I. Madeleine, F. Scotté : Recommandations
pour la prévention et le traitement des nausées et vomissements induits par la chimiothérapie, Bull Cancer 2009, 96: 951-960.
Niveau émétisant des protocoles de chimiothérapie : Dossier du CNHIM Anticancéreux: utilisation pratique 7ème édition, décembre 2013,
XXXIV, 5-6 et Thérapeutiques antiémétiques chez l'adulte associées à la chimiothérapie anticancéreuse, OMEDIT Centre (The Oncologist 2007 ;
12 : 1143 – 1150 : Directives pour le traitement antiémétique des nausées et vomissements induits par la chimiothérapie : recommandations
antérieures, actuelles et futures.
Ce référentiel a été élaboré par un groupe de travail multidisciplinaire de professionnels issus du Réseau Onco-normand (RON) et de l'OMéDIT : Dr. Nicolas
ALBIN, Dr. Cécile GUILLEMET, Dr. Marianne LEHEURTEUR, Dr. Marc BARON, Dr Benoît RESCH, Dr. Florence BASUYAU, Dr. Bernard CHERU, Dr. Doreya
MONZAT, Dr. Anaïs BRETEAU, Mr Nicolas HENRY
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 2 -
Sommaire
Cancer de l'ovaire
Polythérapies
Bevacizumab – Doxorubicine liposomale pegylée
Bevacizumab - Gemcitabine – Carboplatine
Bevacizumab – Paclitaxel
Bevacizumab – Paclitaxel - Carboplatine
Bevacizumab – Topotécan
BEP (Bléomycine, Etoposide, Cisplatine)
Docétaxel – Carboplatine
Doxorubicine liposomale pegylée - Carboplatine
Doxorubicine liposomale pegylée – Trabectédine
5-FU - Carboplatine
Gemcitabine - Carboplatine
Gemcitabine - Cisplatine
GEMOX (Gemcitabine, Oxaliplatine)
Paclitaxel - Carboplatine
Paclitaxel – Carboplatine 3 semaines sur 4
Paclitaxel - Cisplatine
Monothérapies
Bevacizumab - consolidation
Carboplatine J1 = J22
Doxorubicine liposomale pegylée
Gemcitabine
Paclitaxel 3 semaines sur 4
Topotécan
Topotécan 3 semaines sur 4
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 3 -
Sommaire
Cancer du col de l'utérus
Polythérapies
Bevacizumab – Paclitaxel - Cisplatine
Bevacizumab – Paclitaxel - Topotécan
5-FU - Carboplatine
5-FU – Cisplatine + Radiothérapie
Gemcitabine - Cisplatine
Paclitaxel - Carboplatine
Paclitaxel - Cisplatine
Topotécan - Carboplatine
Topotécan - Cisplatine
Monothérapies
Bevacizumab - consolidation
Carboplatine hebdo + Radiothérapie
Cisplatine J1 = J22
Cisplatine hebdo + Radiothérapie
Cancer de l'endomètre
Polythérapie
Doxorubicine - Cisplatine
Paclitaxel - Carboplatine
Monothérapies
Doxorubicine
Cancer des trompes de Fallope
Polythérapies
Bevacizumab – Doxorubicine liposomal pegylée
Bevacizumab - Gemcitabine – Carboplatine
Bevacizumab – Paclitaxel
Bevacizumab – Paclitaxel - Carboplatine
Bevacizumab – Topotécan
GEMOX (Gemcitabine, Oxaliplatine)
Paclitaxel - Cisplatine
Monothérapies
Bevacizumab - consolidation
Carboplatine J1 = J22
Gemcitabine
Paclitaxel 3 semaines sur 4
Topotécan 3 semaines sur 4
Autres cancers gynécologiques
Cancer de la vulve :
5-FU - Carboplatine
5-FU - Cisplatine
5-FU – Cisplatine + Radiothérapie
5-FU – Mitomycine C + Radiothérapie
Cancer du vagin :
Cisplatine hebdo + Radiothérapie
5-FU - Cisplatine
5-FU – Cisplatine + Radiothérapie
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 4 -
Liste des cytotoxiques en polythérapie
Liste des cytotoxiques en monothérapie
Protocoles antiémétiques
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 5 -
Cytotoxiques en polythérapie
Bevacizumab – Doxorubicine liposomal pegylée
Bevacizumab - Gemcitabine – Carboplatine
Bevacizumab – Paclitaxel
Bevacizumab – Paclitaxel - Carboplatine
Bevacizumab – Paclitaxel - Cisplatine
Bevacizumab – Paclitaxel - Topotécan
Bevacizumab – Topotécan
BEP (Bléomycine, Etoposide, Cisplatine)
Gemcitabine - Carboplatine
Gemcitabine - Cisplatine
GEMOX (Gemcitabine, Oxaliplatine)
Docétaxel – Carboplatine
Doxorubicine – Cisplatine
Doxorubicine liposomale pegylée - Carboplatine
Doxorubicine liposomale pegylée – Trabectédine
5-FU - Carboplatine
5-FU - Cisplatine
5-FU – Cisplatine + Radiothérapie
5-FU – Mitomycine C + Radiothérapie
Paclitaxel - Carboplatine
Paclitaxel – Carboplatine 3 semaines sur 4
Paclitaxel - Cisplatine
Topotécan - Carboplatine
Topotécan - Cisplatine
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 6 -
Bevacizumab – Paclitaxel - Carboplatine
Périodicité Molécules Posologie
Reconstitution
et/ou dilution
Administration
(voie et durée)
J1 = J22
Bévacizumab 15mg/kg J1 100 mL NaCl 0,9%
IV
1ère cure : 1h30
2ème cure : 1h
Cures suivantes : 30 min
Paclitaxel 175mg/m² J1 500 mL NaCl 0,9% ou G 5% IV – 3h
Carboplatine AUC5 J1 500 mL G 5% IV – 1h
Indication :
 Traitement de 1ère
ligne des stades avancés (stades FIGO (Fédération Internationale de Gynécologie Obstétrique) III B, III C et IV) du cancer épithélial de l'ovaire,
des trompes de Fallope ou péritonéal primitif chez les patientes adultes pendant 6 cycles, suivi de bévacizumab en monothérapie en continu jusqu'à progression
de la maladie ou jusqu'à 15 mois maximum ou jusqu'à toxicité inacceptable, selon ce qui survient en premier.
 Traitement des rechutes platino-sensibles du cancer de l'ovaire, des trompes de Fallope ou péritonéal primitif (hors AMM1
, prescription à justifier dans le
dossier patient).
Produits :
Bévacizumab : dilution dans 100mL NaCl 0,9%, voire 250mL pour les posologies élevées, pour une concentration de la solution diluée entre 1,4 et 16,5mg/mL.
 Surveillance de la pression artérielle 1 fois par semaine le 1er
mois, puis la semaine précédent la perfusion par la suite.
 Surveillance de la protéinurie avant chaque perfusion : si bandelette positive (2+) vérification sur les urines de 24h ;
 Proténiurie < 1g/24h = poursuite du traitement
 1g/24h < Proténiurie < 3g/24h = avis néphrologique sans retarder le traitement
 Protéinurie > 3g/24h = arrêt du traitement et avis néphrologique
Paclitaxel : La concentration finale doit être comprise entre 0,3 et 1,2 mg/mL.
 Dose cumulative maximale de paclitaxel : 1000 mg/m²
 Incompatible avec le PVC contenant du DEHP. Perfusion avec un filtre de 0,22µm.
Carboplatine : concentration minimale de 0,5mg/mL.
 La dose de carboplatine (mg) est calculée par la formule de Calvert : Dose (mg) = AUC x (GFR + 25) ; GFR = filtration glomérulaire (mL/min)
Potentiel émétisant : moyen
Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 3
1
recommandations sur le cancer de l'ovaire Nice Saint Paul de Vence 2012
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 7 -
Sommaire
Bevacizumab - Gemcitabine – Carboplatine
Périodicité Molécules Posologie
Reconstitution
et/ou dilution
Administration
(voie et durée)
J1 = J22
Bévacizumab 15mg/kg J1 100 mL NaCl 0,9%
IV
1ère cure : 1h30
2ème cure : 1h
Cures suivantes : 30 min
Gemcitabine 1000mg/m² J1 J8 100 mL NaCl 0,9% IV – 30min
Carboplatine AUC4 J1 250 mL G 5% IV – 1h
Indication : Traitement chez les patientes adultes atteintes d'un cancer épithélial de l'ovaire, des trompes de Fallope ou péritonéal primitif, en première
récidive, sensible aux sels de platine et qui n'ont pas été préalablement traitées par du bevacizumab ou d'autres inhibiteurs du VEGF ou d'autres agents
ciblant le récepteur du VEGF pendant 6 cycles, et jusqu'à 10 cycles, suivi de bévacizumab en monothérapie en continu jusqu'à progression de la maladie.
Produits :
Bévacizumab : dilution dans 100ml NaCl 0,9%, voire 250mL pour les posologies élevées, pour une concentration de la solution diluée entre 1,4 et
16,5mg/mL.
 Surveillance de la pression artérielle 1 fois par semaine le 1er mois, puis la semaine précédent la perfusion par la suite.
 Surveillance de la protéinurie avant chaque perfusion : si bandelette positive (2+) vérification sur les urines de 24h ;
 Proténiurie < 1g/24h = poursuite du traitement
 1g/24h < Proténiurie < 3g/24h = avis néphrologique sans retarder le traitement
 Protéinurie > 3g/24h = arrêt du traitement et avis néphrologique
Gemcitabine : concentration minimale de 0,1mg/mL.
Carboplatine : concentration minimale de 0,5mg/mL.
 La dose de carboplatine (mg) est calculée par la formule de Calvert : Dose (mg) = AUC x (GFR + 25) ; GFR = filtration glomérulaire (mL/min)
Potentiel émétisant : moyen
Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 3
Sommaire
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 8 -
Bevacizumab – Paclitaxel
Périodicité Molécules Posologie
Reconstitution
et/ou dilution
Administration
(voie et durée)
J1 = J29
Bévacizumab 10mg/kg J1 J15 100 mL NaCl 0,9%
IV
1ère cure : 1h30
2ème cure : 1h
Cures suivantes : 30 min
Paclitaxel 80mg/m² J1 J8 J15 250 mL NaCl 0,9% IV – 1h
Indication : Traitement chez les patientes adultes atteintes d'un cancer épithélial de l'ovaire, des trompes de Fallope ou péritonéal primitif, en rechute,
résistant aux sels de platine, qui n'ont pas reçu plus de deux protocoles antérieurs de chimiothérapie et qui n'ont pas été préalablement traitées par du
bevacizumab ou d'autres inhibiteurs du VEGF ou d'autres agents ciblant le récepteur du VEGF. Il est recommandé de poursuivre le traitement jusqu'à
progression de la maladie ou toxicité inacceptable.
Produits :
Bévacizumab : dilution dans 100mL NaCl 0,9%, voire 250mL pour les posologies élevées, pour une concentration de la solution diluée entre 1,4 et
16,5mg/mL.
 Surveillance de la pression artérielle 1 fois par semaine le 1er mois, puis la semaine précédent la perfusion par la suite.
 Surveillance de la protéinurie avant chaque perfusion : si bandelette positive (2+) vérification sur les urines de 24h ;
 Proténiurie < 1g/24h = poursuite du traitement
 1g/24h < Proténiurie < 3g/24h = avis néphrologique sans retarder le traitement
 Protéinurie > 3g/24h = arrêt du traitement et avis néphrologique
Paclitaxel : La concentration finale doit être comprise entre 0,3 et 1,2 mg/mL.
 Dose cumulative maximale de paclitaxel : 1000 mg/m²
 Incompatible avec le PVC contenant du DEHP. Perfusion avec un filtre de 0,22µm.
Potentiel émétisant : faible
Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 2
Sommaire
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 9 -
Bevacizumab – Topotécan
Périodicité Molécules Posologie
Reconstitution
et/ou dilution
Administration
(voie et durée)
J1 = J22
Bévacizumab 15mg/kg J1 100 mL NaCl 0,9%
IV
1ère cure : 1h30
2ème cure : 1h
Cures suivantes : 30 min
Topotécan 1,5mg/m² J1, J2, J3, J4 et J5 100 mL NaCl 0,9% IV – 30min
J1 = J29
Bévacizumab 10mg/kg J1, J15 100 mL NaCl 0,9%
IV
1ère cure : 1h30
2ème cure : 1h
Cures suivantes : 30 min
Topotécan 4mg/m² J1, J8, J15 100 mL NaCl 0,9% IV – 30min
Indication : Traitement chez les patientes adultes atteintes d'un cancer épithélial de l'ovaire, des trompes de Fallope ou péritonéal primitif, en rechute,
résistant aux sels de platine, qui n'ont pas reçu plus de deux protocoles antérieurs de chimiothérapie et qui n'ont pas été préalablement traitées par du
bevacizumab ou d'autres inhibiteurs du VEGF ou d'autres agents ciblant le récepteur du VEGF. Il est recommandé de poursuivre le traitement jusqu'à
progression de la maladie ou toxicité inacceptable.
Produits :
Bévacizumab : dilution dans 100mL NaCl 0,9%, voire 250mL pour les posologies élevées, pour une concentration de la solution diluée entre 1,4 et
16,5mg/mL.
 Surveillance de la pression artérielle 1 fois par semaine le 1er mois, puis la semaine précédent la perfusion par la suite.
 Surveillance de la protéinurie avant chaque perfusion : si bandelette positive (2+) vérification sur les urines de 24h ;
 Proténiurie < 1g/24h = poursuite du traitement
 1g/24h < Proténiurie < 3g/24h = avis néphrologique sans retarder le traitement
 Protéinurie > 3g/24h = arrêt du traitement et avis néphrologique
Topotécan : concentration finale comprise entre 25 et 50 µg/mL.
Potentiel émétisant : faible
Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 2
Sommaire
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 10 -
Bevacizumab – Doxorubicine liposomale pegylée
Périodicité Molécules Posologie
Reconstitution
et/ou dilution
Administration
(voie et durée)
J1 = J29
Bévacizumab 10mg/kg J1 J15 100 mL NaCl 0,9%
IV
1ère cure : 1h30
2ème cure : 1h
Cures suivantes : 30 min
Doxorubicine liposomale
pegylée
40mg/m² J1
Si dose < 90 mg :
250 mL G5%
Si dose ≥ 90 mg :
500 mL G5%
IV
1ère cure : vitesse < 1 mg/min
Cures suivantes : 1 heure
Indication : Traitement chez les patientes adultes atteintes d'un cancer épithélial de l'ovaire, des trompes de Fallope ou péritonéal primitif, en rechute,
résistant aux sels de platine, qui n'ont pas reçu plus de deux protocoles antérieurs de chimiothérapie et qui n'ont pas été préalablement traitées par du
bevacizumab ou d'autres inhibiteurs du VEGF ou d'autres agents ciblant le récepteur du VEGF.
Produits :
Bévacizumab : dilution dans 100mL NaCl 0,9%, voire 250mL pour les posologies élevées, pour une concentration de la solution diluée entre 1,4 et
16,5mg/mL.
 Surveillance de la pression artérielle 1 fois par semaine le 1er mois, puis la semaine précédent la perfusion par la suite.
 Surveillance de la protéinurie avant chaque perfusion : si bandelette positive (2+) vérification sur les urines de 24h ;
 Proténiurie < 1g/24h = poursuite du traitement
 1g/24h < Proténiurie < 3g/24h = avis néphrologique sans retarder le traitement
 Protéinurie > 3g/24h = arrêt du traitement et avis néphrologique
Doxorubicine liposomale pegylée : incompatible avec le NaCl 0,9% et l'alcool benzylique (précipité).
Potentiel émétisant : faible
Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 2
Sommaire
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 11 -
Bevacizumab – Paclitaxel – Cisplatine
Périodicité Molécules Posologie
Reconstitution
et/ou dilution
Administration
(voie et durée)
J1 = J22
Bévacizumab 15mg/kg J1 100 mL NaCl 0,9%
IV
1ère cure : 1h30
2ème cure : 1h
Cures suivantes : 30 min
Paclitaxel 175mg/m² J1 500 mL NaCl 0,9% IV – 3h
Cisplatine 50mg/m² J1 250 mL NaCl 0,9% IV – 1h
Indication : Traitement des patientes adultes atteintes d'un carcinome du col de l'utérus persistant, en rechute ou métastatique (extension AMM européenne
bévacizumab – mai 2015).
Produits :
Bévacizumab : dilution dans 100mL NaCl 0,9%, voire 250mL pour les posologies élevées, pour une concentration de la solution diluée entre 1,4 et
16,5mg/mL.
 Surveillance de la pression artérielle 1 fois par semaine le 1er mois, puis la semaine précédent la perfusion par la suite.
 Surveillance de la protéinurie avant chaque perfusion : si bandelette positive (2+) vérification sur les urines de 24h ;
 Proténiurie < 1g/24h = poursuite du traitement
 1g/24h < Proténiurie < 3g/24h = avis néphrologique sans retarder le traitement
 Protéinurie > 3g/24h = arrêt du traitement et avis néphrologique
Paclitaxel : La concentration finale doit être comprise entre 0,3 et 1,2 mg/mL.
 Dose cumulative maximale de paclitaxel : 1000 mg/m²
 Incompatible avec le PVC contenant du DEHP. Perfusion avec un filtre de 0,22µm.
Cisplatine :
 Pas de cisplatine si clairance créatinine < 60 mL/min.
 Dose cumulative maximale : 600 à 1000 mg/m²  Ne dépasser cette dose cumulative qu'après s'être assuré que les fonctions rénales et
auditives sont correctes.
 Hydratation : cf protocole régional
Potentiel émétisant : haut
Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 4
Sommaire
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 12 -
Bevacizumab – Paclitaxel - Topotécan
Périodicité Molécules Posologie
Reconstitution
et/ou dilution
Administration
(voie et durée)
J1 = J22
Bévacizumab 15mg/kg J1 100 mL NaCl 0,9%
IV
1ère cure : 1h30
2ème cure : 1h
Cures suivantes : 30 min
Paclitaxel 175mg/m² J1 500 mL NaCl 0,9% IV – 3h
Topotécan 0,75mg/m² J1, J2 et J3 100 mL NaCl 0,9% IV – 30min
Indication : Traitement des patientes adultes atteintes d'un carcinome du col de l'utérus persistant, en rechute ou métastatique, et ne pouvant pas
recevoir un traitement à base de sels de platine (extension AMM européenne bévacizumab – mai 2015).
Produits :
Bévacizumab : dilution dans 100mL NaCl 0,9%, voire 250mL pour les posologies élevées, pour une concentration de la solution diluée entre 1,4 et
16,5mg/mL.
 Surveillance de la pression artérielle 1 fois par semaine le 1er mois, puis la semaine précédent la perfusion par la suite.
 Surveillance de la protéinurie avant chaque perfusion : si bandelette positive (2+) vérification sur les urines de 24h ;
 Proténiurie < 1g/24h = poursuite du traitement
 1g/24h < Proténiurie < 3g/24h = avis néphrologique sans retarder le traitement
 Protéinurie > 3g/24h = arrêt du traitement et avis néphrologique
Paclitaxel : La concentration finale doit être comprise entre 0,3 et 1,2 mg/mL.
 Dose cumulative maximale de paclitaxel : 1000 mg/m²
 Incompatible avec le PVC contenant du DEHP. Perfusion avec un filtre de 0,22µm.
Topotécan : concentration finale comprise entre 25 et 50 µg/mL.
Potentiel émétisant : faible
Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 2
Sommaire
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 13 -
Gemcitabine – Carboplatine
Périodicité Molécules Posologie
Reconstitution
et/ou dilution
Administration
(voie et durée)
J1 = J22
Gemcitabine 1000mg/m² J1 J8 100 mL NaCl 0,9% IV – 30min
Carboplatine AUC4 J1 250 mL G5% IV – 1h
Indication : Traitement du carcinome épithélial de l'ovaire localement avancé ou métastatique, en association avec le carboplatine, chez les patientes en
rechute suite à un intervalle sans récidive d'au moins 6 mois après un traitement en 1ère ligne à base de sels de platine.
Produits :
Gemcitabine : concentration minimale de 0,1mg/mL.
Carboplatine : concentration minimale de 0,5mg/mL.
 La dose de carboplatine (mg) est calculée par la formule de Calvert : Dose (mg) = AUC x (GFR + 25) ; GFR = filtration glomérulaire (mL/min)
Potentiel émétisant : moyen
Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 3
Sommaire
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 14 -
Gemcitabine – Cisplatine
Périodicité Molécules Posologie
Reconstitution
et/ou dilution
Administration
(voie et durée)
J1 = J22
Gemcitabine 1000mg/m² J1, J8 100 mL NaCl 0,9% IV – 30min
Cisplatine
Cancer du col de l'utérus :
50mg/m² J1
250 mL NaCl 0,9% IV – 1h
Cancer de l'ovaire :
75mg/m² J1
Indication:
 Traitement du carcinome épithélial de l'ovaire localement avancé ou métastatique, chez les patientes en rechute suite à un intervalle sans récidive
d'au moins 6 mois, en association au cisplatine en cas d'allergie au carboplatine (hors AMM2
, prescriptions à justifier dans le dossier patient).
 Traitement de 1ère ligne chez les patientes atteintes d'un carcinome du col de l'utérus, localement avancé ou métastatique (hors AMM3
, prescriptions
à justifier dans le dossier patient).
Produits :
Gemcitabine : concentration minimale de 0,1mg/mL.
Cisplatine :
 Pas de cisplatine si clairance créatinine < 60 mL/min.
 Dose cumulative maximale : 600 à 1000 mg/m²  Ne dépasser cette dose cumulative qu'après s'être assuré que les fonctions rénales et
auditives sont correctes.
 Hydratation : cf protocole régional
Potentiel émétisant : haut
Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 4
Sommaire
2
recommandations sur le cancer de l'ovaire Nice Saint Paul de Vence 2012
3
Bradley J., Monk and al, JCO, octobre 2009
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 15 -
GEMOX (Gemcitabine, Oxaliplatine)
Périodicité Molécules Posologie
Reconstitution
et/ou dilution
Administration
(voie et durée)
J1 = J15
Gemcitabine 1000mg/m² J1 J8 250 mL NaCl 0,9% IV – 30min
Oxaliplatine 100mg/m² J1 250 mL G5% IV – 2h
Indication : Traitement chez les patientes adultes atteintes d'un cancer épithélial l'ovaire, des trompes de Fallope ou péritonéal primitif, en rechute,
résistant aux sels de platine ou en cas d'allergie au carboplatine (hors AMM4
, prescription à justifier dans le dossier patient).
Produits :
Gemcitabine : concentration minimale de 0,1mg/mL.
Oxaliplatine : concentration finale de la solution comprise entre 0,2mg/mL et 0,7 mg/mL.
Potentiel émétisant : moyen
Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 3
Sommaire
4
Ray-Coquard I, Weber B. and al, British Jounal of Cancer, 2009
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 16 -
BEP (Bléomycine, Etoposide, Cisplatine)
Périodicité Molécules Posologie
Reconstitution
et/ou dilution
Administration
(voie et durée)
J1 = J22
Cisplatine 20mg/m² J1, J2, J3, J4 et J5 250 mL NaCl 0,9% IV – 30min
Etoposide 100mg/m² J1, J2, J3, J4 et J5 1000 mL NaCl 0,9% IV lente – 1h
Bléomycine 30mg DT J1, J8 et J15 250 mL NaCl 0,9% IV – 30min
Indication : Tumeur maligne rare de l'ovaire : - germinale
- des cordons sexuels
Produits :
Cisplatine :
 Pas de cisplatine si clairance créatinine < 60 mL/min.
 Dose cumulative maximale : 600 à 1000 mg/m²  Ne dépasser cette dose cumulative qu'après s'être assuré que les fonctions rénales et
auditives sont correctes.
 Hydratation : cf protocole régional
Etoposide : concentration préconisée comprise entre 0,2mg/mL et 0,4mg/mL. Les solutions de concentrations supérieures précipitent en 24/48
heures.
Bléomycine :
 Reconstitution avec 5mL de NaCl 0,9%.
 Surveiller la fonction pulmonaire (mesure de l'EFR avec évaluation de la DLCO) avant et après chaque cure ; arrêter la bléomycine quand la
DLCO est diminuée de plus de 40% par rapport à la mesure initiale.
 Dose cumulée maximale = 300mg.
Potentiel émétisant : haut
Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 4
Sommaire
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 17 -
Doxorubicine - Cisplatine
Périodicité Molécules Posologie
Reconstitution
et/ou dilution
Administration
(voie et durée)
J1 = J22
Doxorubicine 60mg/m² J1 100 mL NaCl 0,9% IV – 15min
Cisplatine 50mg/m² J1 1000 mL NaCl 0,9% IV – 1h10
Indication : Traitement du cancer de l'endomètre chez les patientes à risque élevé de récidive (hors AMM5
, prescription à justifier dans le dossier patient).
Produits :
Doxorubicine : dose cumulative maximale de doxorubicine = 550mg/m²
Cisplatine :
 Pas de cisplatine si clairance créatinine < 60 mL/min.
 Dose cumulative maximale : 600 à 1000 mg/m²  Ne dépasser cette dose cumulative qu'apres s'être assuré que les fonctions rénales et
auditives sont correctes.
 Hydratation : cf protocole régional
Potentiel émétisant : haut
Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 4
Sommaire
5
recommandations professionnelles de l'InCa, Cancer de l'endomètre, novembre 2010
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 18 -
Doxorubicine liposomale pegylée (CAELYX®) – Carboplatine
Périodicité Molécules Posologie
Reconstitution
et/ou dilution
Administration
(voie et durée)
J1 = J29
Doxorubicine
liposomale pegylée
30mg/m² J1
Si dose < 90 mg :
250 mL G5%
Si dose ≥ 90 mg :
500 mL G5%
IV
1ère cure : vitesse < 1 mg/min
Cures suivantes : 1 heure
Carboplatine AUC5 J1 500 mL G5% IV – 1h
Indication : Traitement du carcinome épithélial de l'ovaire localement avancé ou métastatique, chez les patientes en rechute suite à un intervalle sans
récidive d'au moins 6 mois (hors AMM67
, prescription à justifier dans le dossier patient).
Produits :
Doxorubicine liposomale pegylée : incompatible avec le NaCl 0,9% et l'alcool benzylique (précipité).
Carboplatine : concentration minimale de 0,5mg/mL.
 La dose de carboplatine (mg) est calculée par la formule de Calvert : Dose (mg) = AUC x (GFR + 25) ; GFR = filtration glomérulaire (mL/min)
Potentiel émétisant : moyen
Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 3
Sommaire
6
Pujade-Lauraine E, Wagner U and al, JCO, 2010
7
recommandations sur le cancer de l'ovaire Nice Saint Paul de Vence 2012
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 19 -
Doxorubicine liposomale pegylée (CAELYX®) – Trabectédine (YONDELIS®)
Périodicité Molécules Posologie
Reconstitution
et/ou dilution
Administration
(voie et durée)
J1 = J22
Doxorubicine
liposomale pegylée
30mg/m² J1
Si dose < 90 mg :
250 mL G5%
Si dose ≥ 90 mg :
500 mL G5%
IV
1ère cure : vitesse < 1 mg/min
Cures suivantes : 1 heure
Trabectédine 1,1mg/m² J1
500 mL NaCl 0,9%
Ou G5%
IV – 3h
Indication : Traitement du cancer de l'ovaire récidivant, sensible au platine.
Produits :
Doxorubicine liposomale pegylée : incompatible avec le NaCl 0,9% et l'alcool benzylique (précipité).
Trabectédine : reconstitution avec 5mL d'EPPI (flacon de 0,25mg de trabectidine) et avec 20 mL d'EPPI (flacon de 1mg de trabectidine) ;
 Dilution dans du G 5% ou NaCl 0,9%. Volume (V) du solvant de dilution = [SC (mg/m²) x dose (mg/m²)] / 0,05mg/mL.
 Si l'administration se fait au moyen d'un cathéter veineux central, prélévement de la quantité appropriée de solution reconstituée et
dilution dans 50 à 500mL de NaCl 0,9% ou G5%. → Concentration finale < 0,03mg/mL.
 Si administration par voie périphérique, prélévement de la quantité appropriée de solution reconstituée et dilution dans 1000mL de NaCl
0,9% ou G 5%.
Potentiel émétisant : haut
Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 4
Sommaire
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 20 -
5-FU – Cisplatine + Radiothérapie
Périodicité Molécules Posologie
Reconstitution
et/ou dilution
Administration
(voie et durée)
J1 = J29
5-Fluorouracile (5-FU)
1000mg/m²/j de J1 à J4
(soit 4000mg/m²)
G5% ou NaCl 0,9% IV continue
Cisplatine 50mg/m² J1 250 mL NaCl 0,9% IV – 1h
Radiothérapie Semaine 1 et Semaine 5
Indication :
 Cancer du col utérin
 Cancer de la vulve, cancer du vagin (hors AMM8
, prescription à justifier dans le dossier du patient).
Produits :
Cisplatine :
 Pas de cisplatine si clairance créatinine < 60 mL/min.
 Dose cumulative maximale : 600 à 1000 mg/m²  Ne dépasser cette dose cumulative qu'apres s'être assuré que les fonctions rénales et
auditives sont correctes.
 Hydratation : cf protocole régional
Potentiel émétisant : haut
Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 4
Sommaire
8
M. Morris and al, N Engl J Med 1999
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 21 -
5-FU – Mitomycine C + Radiothérapie
Périodicité Molécules Posologie
Reconstitution
et/ou dilution
Administration
(voie et durée)
J1 = J29
5-Fluorouracile (5-FU)
1000mg/m²/j de J1 à J4
(soit 4000mg/m²) à C1 et C2
uniquement
G5% ou NaCl 0,9% IV continue
Mitomycine C 50mg/m² à C1J1 uniquement 40 mL d'EPPI ou de NaCl 0,9% 3 min
Radiothérapie Semaine 1 et Semaine 5
Indication : Cancer de la vulve en cas de contre-indication au cisplatine (hors AMM9
, prescription à justifier dans le dossier patien,).
Produits :
Mitomycine C :
 Administration si ECBU ou bandelette urinaire datant de moins de 15 jours négatifs
 Restriction hydrique pendant les 6 heures précédent l'instillation
 Vérifier que le pH urinaire est supérieur à 6 au moment de l'administration car sinon la mitomycine C n'est pas efficace (dégradation du
produit)
 Alcalinisation des urines (boire de l'eau de Vichy®, Badoit®, administration de gélules de bicarbonate de sodium
 Hyperhydratation per os pendant 24 à 48 heures après l'instillation
 Après l'instillation, il est recommandé d'attendre au moins 2 heures avant d'autoriser une miction évacuatrice
 Surveillances hématologique et rénale AVANT et APRES chaque cycle. Adapter les posologies si besoin.
Potentiel émétisant : faible
Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 2
9
Han SC, Kim DH, Higgins SA et al, Int J Radiat Oncol Biol Phys, 2000, Jul 15;47(5):1235-44
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 22 -
Sommaire
5-FU - Cisplatine
Périodicité Molécules Posologie
Reconstitution
et/ou dilution
Administration
(voie et durée)
J1 = J22
5-Fluorouracile (5-FU)
750mg/m²/j de J1 à J5
(soit 3750mg/m²)
G5% ou NaCl 0,9% IV continue
Cisplatine 50mg/m² J1 250 mL NaCl 0,9% IV – 1h
Indication : Cancer de la vulve, cancer du vagin localement avancé, en rechute ou métastatique (hors AMM, prescription à justifier dans le dossier du patient).
Produits :
Cisplatine :
 Pas de cisplatine si clairance créatinine < 60 mL/min
 Dose cumulative maximale : 600 à 1000 mg/m² Ne dépasser cette dose cumulative qu'après s'être assuré que les fonctions rénales et
auditives sont correctes.
 Hydratation : cf protocole régional
Potentiel émétisant : moyen
Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 3
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 23 -
Sommaire
5-FU - Carboplatine
Périodicité Molécules Posologie
Reconstitution
et/ou dilution
Administration
(voie et durée)
J1 = J22
Carboplatine AUC5 J1 500 mL G5% IV – 1h
5-Fluorouracile (5-FU)
750mg/m²/j
de J1 à J5
(soit 3750mg/m²)
G5% ou NaCl 0,9% IV continue
Indication : Cancer de l'ovaire en dernière intention, cancer du col de l'utérus, cancer de la vulve (hors AMM, prescription à justifier dans le dossier du patient).
Produits :
Carboplatine : concentration minimale de 0,5mg/mL.
 La dose de carboplatine (mg) est calculée par la formule de Calvert : Dose (mg) = AUC x (GFR + 25) ; GFR = filtration glomérulaire (mL/min)
Potentiel émétisant : moyen
Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 3
Sommaire
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 24 -
Paclitaxel – Cisplatine
Périodicité Molécules Posologie
Reconstitution
et/ou dilution
Administration
(voie et durée)
J1 = J22
Paclitaxel 175mg/m² J1 500 mL NaCl 0,9% IV – 3h
Cisplatine
Cancer de l'ovaire :
75mg/m² J1
250 mL NaCl 0,9% IV – 1h
Cancer du col de l'utérus :
50 mg/m² J1
Indication :
 Traitement de 1ère ligne du cancer de l'ovaire, des trompes de Fallope ou péritonéal primitif, sensible aux sels de platine et en cas d'allergie au
carboplatine.
 Traitement de 1ère ligne du cancer du col de l'utérus localement avancé ou métastatique (hors AMM10
, prescription à justifier dans le dossier patient).
Produits :
Paclitaxel : La concentration finale doit être comprise entre 0,3 et 1,2 mg/mL.
 Dose cumulative maximale de paclitaxel : 1000 mg/m²
 Incompatible avec le PVC contenant du DEHP. Perfusion avec un filtre de 0,22µm.
Cisplatine :
 Pas de cisplatine si clairance créatinine < 60 mL/min.
 Dose cumulative maximale : 600 à 1000 mg/m²  Ne dépasser cette dose cumulative qu'apres s'être assuré que les fonctions rénales et
auditives sont correctes.
 Hydratation : cf protocole régional
Potentiel émétisant : haut
Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 4
Sommaire
10
Bradley J., Monk and al, JCO, octobre 2009
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 25 -
Paclitaxel - Carboplatine
Périodicité Molécules Posologie
Reconstitution
et/ou dilution
Administration
(voie et durée)
J1 = J22
Paclitaxel 175mg/m² J1 500 mL NaCl 0,9% ou G5% IV – 3h
Carboplatine AUC5 J1 500 mL G5% IV – 1h
Indication :
 Traitement du carcinome épithélial de l'ovaire localement avancé ou métastatique, sensible aux sels de platine, chez les patientes en rechute suite
à un intervalle sans récidive d'au moins 6 mois (hors AMM11
, prescription à justifier dans le dossier patient).
 Traitement du cancer de l'endomètre métastatique ou en rechute, localisé à haute risque de récidive (hors AMM1213
, prescription à justifier dans le
dossier patient).
 Traitement du cancer du col utérin métastatique ou en rechute, en cas de contre-indication au cisplatine (hors AMM14
, prescription à jusitifer dans le
dossier patient).
Produits :
Paclitaxel : dilution La concentration finale doit être comprise entre 0,3 et 1,2 mg/mL.
 Dose cumulative maximale de paclitaxel : 1000 mg/m²
 Incompatible avec le PVC contenant du DEHP. Perfusion avec un filtre de 0,22µm.
Carboplatine : concentration minimale de 0,5mg/mL.
 La dose de carboplatine (mg) est calculée par la formule de Calvert : Dose (mg) = AUC x (GFR + 25) ; GFR = filtration glomérulaire (mL/min)
Potentiel émétisant : moyen
Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 3
Sommaire
11
recommandations sur le cancer de l'ovaire Nice Saint Paul de Vence 2012
12
Nomura H., Aoki D. and al, Annals of Oncology, 2010
13
Hogberg T, Signorelli M. and al, Eur J Cancer, 2010
14
Kitagawa R., Katsumata N. and al, J Clin Oncol, 2015
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 26 -
Paclitaxel – Carboplatine 3 semaines sur 4
Périodicité Molécules Posologie
Reconstitution
et/ou dilution
Administration
(voie et durée)
J1 = J29
Paclitaxel 60mg/m² J1, J8 et J15 250 mL NaCl 0,9% ou G5% IV – 1h
Carboplatine AUC2 J1, J8 et J15 250 mL G5% IV – 30min
Indication : Traitement de 1ère intention du carcinome épithélial de l'ovaire localement avancé ou métastatique, sensible aux sels de platine, chez les
patientes en rechute suite à un intervalle sans récidive d'au moins 6 mois, en cas de contre-indication au protocole paclitaxel – carboplatine sur 22 jours
(hors AMM151617
, prescription à justifier dans le dossier patient).
Produits :
Paclitaxel : dilution La concentration finale doit être comprise entre 0,3 et 1,2 mg/mL.
 Dose cumulative maximale de paclitaxel : 1000 mg/m²
 Incompatible avec le PVC contenant du DEHP. Perfusion avec un filtre de 0,22µm.
Carboplatine : concentration minimale de 0,5mg/mL.
 La dose de carboplatine (mg) est calculée par la formule de Calvert : Dose (mg) = AUC x (GFR + 25) ; GFR = filtration glomérulaire (mL/min)
Potentiel émétisant : moyen
Traitement anti-émétique recommandé : Phase → Protocole 3
Sommaire
15
étude MITO 5 chez les personnes âgées : Pignata S. Breda E. and al, Crit Rev Oncol Hematology, 2008
16
recommandations sur le cancer de l'ovaire Nice Saint Paul de Vence 2012
17
étude MITO 7 : Pignata S., Scambia G and al, Lancet Oncol, 2014
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 27 -
Docétaxel – Carboplatine
Périodicité Molécules Posologie
Reconstitution
et/ou dilution
Administration
(voie et durée)
J1 = J22
Docétaxel 75mg/m² J1
Si dose ≤ 200 mg :
250 mL G5% ou NaCl0,9%
Si dose > 200 mg :
500 mL G5% ou NaCl0,9%
IV – 1h
Carboplatine AUC5 J1 250 mL à 500 mL G5% IV – 30 min à 1h
Indication : Cancer de l'ovaire en 1ère ligne ou récidivant, sensible aux sels de platine, en cas d'allergie/intolérance au paclitaxel (hors AMM18
, prescription à
justifier dans le dossier patient).
Produits :
Docétaxel : La concentration finale de la poche ne doit pas excéder 0,74 mg/mL.
Carboplatine : concentration minimale de 0,5mg/mL.
 La dose de carboplatine (mg) est calculée par la formule de Calvert : Dose (mg) = AUC x (GFR + 25) ; GFR = filtration glomérulaire (mL/min)
Potentiel émétisant : moyen
Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 4
Sommaire
18
Vasey A., Gordon C. and al, J Natl Cancer Inst, 2004
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 28 -
Topotécan - Cisplatine
Périodicité Molécules Posologie
Reconstitution
et/ou dilution
Administration
(voie et durée)
J1 = J22
Cisplatine 50mg/m² J1 250 mL NaCl 0,9% IV – 1h
Topotécan 0,75mg/m² J1, J2 et J3 100 mL G5% ou NaCl 0,9% IV – 30min
Indication : Traitement chez les patientes présentant un carcinome du col de l'utérus en rechute après radiothérapie ou chez les patientes présentant un
stade IV-B de la maladie.
Produits :
Cisplatine :
 Pas de cisplatine si clairance créatinine < 60 mL/min.
 Dose cumulative maximale : 600 à 1000 mg/m²  Ne dépasser cette dose cumulative qu'apres s'être assuré que les fonctions rénales et
auditives sont correctes.
 Hydratation : cf protocole régional
Topotécan : la concentration finale doit être comprise entre 25 et 50 µg/mL.
Potentiel émétisant : haut
Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 4
Sommaire
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 29 -
Topotécan - Carboplatine
Périodicité Molécules Posologie
Reconstitution
et/ou dilution
Administration
(voie et durée)
J1 = J22
Carboplatine AUC5 J1 250 mL à 500 mL G5% IV – 30 min à 1h
Topotécan 0,75mg/m² J1, J2 et J3 100 mL G5% ou NaCl0,9% IV – 30min
Indication : Traitement chez les patientes présentant un carcinome du col de l'utérus en rechute après radiothérapie ou chez les patientes présentant un
stade IV B de la maladie, en cas d'intolérance ou de contre-indication au cisplatine (hors AMM, prescription à justifier dans le dossier du patient).
Produits :
Carboplatine : concentration minimale de 0,5mg/mL.
 La dose de carboplatine (mg) est calculée par la formule de Calvert : Dose (mg) = AUC x (GFR + 25) ; GFR = filtration glomérulaire (mL/min)
Topotécan : la concentration finale doit être comprise entre 25 et 50 µg/mL.
Potentiel émétisant : moyen
Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 3
Sommaire
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 30 -
Cytotoxiques en monothérapie
Bevacizumab - consolidation
Carboplatine J1 = J22
Carboplatine hebdo + Radiothérapie
Cisplatine J1 = J22
Cisplatine hebdo + Radiothérapie
Doxorubicine
Doxorubicine liposomale pegylée
Gemcitabine
Paclitaxel 3 semaines sur 4
Topotécan
Topotécan 3 semaines sur 4
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 31 -
Bevacizumab – Consolidation
Périodicité Molécules Posologie
Reconstitution
et/ou dilution
Administration
(voie et durée)
J1 = J22 Bévacizumab 15mg/kg J1 100 mL NaCl 0,9%
IV
1ère cure : 1h30
2ème cure : 1h
Cures suivantes : 30 min
Indication :
 Traitement de maintenance chez les patientes adultes atteintes d'un cancer épithélial de l'ovaire, des trompes de Fallope ou péritonéal primitif,
après induction par une chimiothérapie associant :
- en 1ère ligne : bévacizumab, paclitaxel et carboplatine pendant 6 cycles
- en rechute, sensible aux sels de platine : bévacizumab, gemcitabine et carboplatine pendant 6 cycles, (possibilité jusqu'à 10 cycles)
- en rechute, résistant aux sels de platine : placlitaxel, doxorubicine liposomale pégylée, topotécan
Le traitement sera poursuivi jusqu'à progression de la maladie (et jusqu'à 15 mois maximum en 1ère ligne) ou jusqu'à toxicité inacceptable.
 Traitement de maintenance chez les patientes avec cancer du col utérin, en 1ère ligne, en réponse au traitement et présentant une contre-
indication à la poursuite de la chimiothérapie.
Produits :
Bévacizumab : dilution dans 100mL NaCl 0,9%, voire 250mL pour les posologies élevées, pour une concentration de la solution diluée entre 1,4 et
16,5mg/mL.
 Surveillance de la pression artérielle 1 fois par semaine le 1er mois, puis la semaine précédent la perfusion par la suite.
 Surveillance de la protéinurie avant chaque perfusion : si bandelette positive (2+) vérification sur les urines de 24h ;
 Proténiurie < 1g/24h = poursuite du traitement
 1g/24h < Proténiurie < 3g/24h = avis néphrologique sans retarder le traitement
 Protéinurie > 3g/24h = arrêt du traitement et avis néphrologique
Potentiel émétisant : très faible
Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 1
Sommaire
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 32 -
Cisplatine J1 = J22
Périodicité Molécules Posologie
Reconstitution
et/ou dilution
Administration
(voie et durée)
J1 = J22 Cisplatine 50mg/m² J1 250 mL NaCl 0,9% IV – 1h
Indication : Traitement du cancer du col de l'utérus localement avancé ou métastatique en cas de contre-indication à une polychimiothérapie.
Produits :
Cisplatine :
 Pas de cisplatine si clairance créatinine < 60 mL/min.
 Dose cumulative maximale : 600 à 1000 mg/m²  Ne dépasser cette dose cumulative qu'apres s'être assuré que les fonctions rénales et
auditives sont correctes.
 Hydratation : cf protocole régional
Potentiel émétisant : haut
Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 4
Sommaire
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 33 -
Cisplatine hedbomadaire + Radiothérapie
Périodicité Molécules Posologie
Reconstitution
et/ou dilution
Administration
(voie et durée)
J1 = J8
Cisplatine 40mg/m² J1 250 mL NaCl 0,9% IV – 1h
Radiothérapie J1
Indication : Traitement du cancer du col utérin, du vagin avec radiothérapie concomitante (hors AMM19
, prescription à justifier dans le dossier patient).
Produits :
Cisplatine :
 Pas de cisplatine si clairance créatinine < 60 mL/min.
 Dose cumulative maximale : 600 à 1000 mg/m²  Ne dépasser cette dose cumulative qu'apres s'être assuré que les fonctions rénales et
auditives sont correctes.
 Hydratation : cf protocole régional
Potentiel émétisant : moyen
Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 3
Sommaire
19
HM. Keys, N Engl J Med 1999
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 34 -
Carboplatine J1 = J22
Périodicité Molécules Posologie
Reconstitution
et/ou dilution
Administration
(voie et durée)
J1 = J22 Carboplatine AUC5 J1 250 mL à 500 mL G5% IV – 30 min à 1h
Indication : Traitement du carcinome de l'ovaire d'origine épithéliale, des trompes de Fallope ou péritonéal primitif, en 1ère ligne de traitement ou en
rechute, sensible aux sels de platine, et en cas de contre-indication à une polychimiothérapie (recommandations sur le cancer de l'ovaire Nice Saint Paul de
Vence 2012).
Produits :
Carboplatine : concentration minimale de 0,5mg/mL.
 La dose de carboplatine (mg) est calculée par la formule de Calvert : Dose (mg) = AUC x (GFR + 25) ; GFR = filtration glomérulaire (mL/min)
Potentiel émétisant : moyen
Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 3
Sommaire
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 35 -
Carboplatine hebdo + Radiothérapie
Périodicité Molécules Posologie
Reconstitution
et/ou dilution
Administration
(voie et durée)
J1 = J8
Carboplatine AUC2 J1 250 mL à 500 mL G5% IV – 30min à 1h
Radiothérapie J1
Indication : Traitement du cancer du col utérin, en cas d'intolérance ou de contre-indication au cisplatine, en association à une radiothérapie (hors AMM20
,
prescription à justifier dans le dossier patient).
Produits :
Carboplatine : concentration minimale de 0,5mg/mL.
 La dose de carboplatine (mg) est calculée par la formule de Calvert : Dose (mg) = AUC x (GFR + 25) ; GFR = filtration glomérulaire (mL/min)
Potentiel émétisant : moyen
Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 3
Sommaire
20
Nam EJ, Lee M. and al, the Oncologist, 2013
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 36 -
Doxorubicine
Périodicité Molécules Posologie
Reconstitution
et/ou dilution
Administration
(voie et durée)
J1 = J29 Doxorubicine 60mg/m² J1 100 mL G5% IV – 15min
Indication : Cancer de l'endomètre (hors AMM, prescription à justifier dans le dossier patient).
Produits :
Doxorubicine : dose cumulative maximale de doxorubicine = 550mg/m²
Potentiel émétisant : moyen
Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 3
Sommaire
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 37 -
Doxorubicine liposomale pegylée (CAELYX®)
Périodicité Molécules Posologie
Reconstitution
et/ou dilution
Administration
(voie et durée)
J1 = J29
Doxorubicine
liposomale pegylée
40mg/m² J1
Si dose < 90 mg :
250 mL G5%
Si dose ≥ 90 mg :
500 mL G5%
IV
1ère cure : vitesse < 1
mg/min
Cures suivantes : 1 heure
Indication : Traitement du cancer de l'ovaire avancé, après échec d'une chimiothérapie de 1ère intention à base de sels de platine.
Produits :
Doxorubicine liposomale pegylée : incompatible avec le NaCl 0,9% et l'alcool benzylique (précipité).
Potentiel émétisant : faible
Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 2
Sommaire
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 38 -
Gemcitabine
Périodicité Molécules Posologie
Reconstitution
et/ou dilution
Administration
(voie et durée)
J1 = J29 Gemcitabine 1000mg/m² J1, J8 et J15 250 mL NaCl 0,9% IV – 30min
Indication : Traitement du cancer de l'ovaire, des trompes de Fallope ou péritonéal primitif, résistant aux sels de platine (hors AMM21
, prescription à justifier
dans le dossier patient).
Produits :
Gemcitabine : concentration minimale de 0,1mg/mL.
Potentiel émétisant : faible
Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 2
Sommaire
21
recommandations sur le cancer de l'ovaire Nice Saint Paul de Vence 2012
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 39 -
Paclitaxel 3 semaines sur 4
Périodicité Molécules Posologie
Reconstitution
et/ou dilution
Administration
(voie et durée)
J1 = J29 Paclitaxel 80mg/m² J1, J8 et J15 250 mL NaCl 0,9% ou G5% IV – 1h
Indication : Traitement du cancer de l'ovaire, des trompes de Fallope ou péritonéal primitif, résistant aux sels de platine (hors AMM22
, prescription à justifier
dans le dossier patient).
Produits:
Paclitaxel : La concentration finale doit être comprise entre 0,3 et 1,2 mg/mL.
 Dose cumulative maximale de paclitaxel : 1000 mg/m²
 Incompatible avec le PVC contenant du DEHP. Perfusion avec un filtre de 0,22µm.
Potentiel émétisant : faible
Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 2
Sommaire
22
recommandations sur le cancer de l'ovaire Nice Saint Paul de Vence 2012
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 40 -
Topotécan
Périodicité Molécules Posologie
Reconstitution
et/ou dilution
Administration
(voie et durée)
J1 = J22 Topotécan 1,5mg/m²/j de J1 à J5 100 mL NaCl 0,9% ou G5% IV – 30min
Indication : Traitement du carcinome de l'ovaire en rechute, résistant aux sels de platine.
Produits :
Topotécan : la concentration finale doit être comprise entre 25 et 50 µg/mL.
Potentiel émétisant : faible
Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 2
Sommaire
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 41 -
Topotécan 3 semaines sur 4
Périodicité Molécules Posologie
Reconstitution
et/ou dilution
Administration
(voie et durée)
J1 = J29 Topotécan 4mg/m² J1, J8 et J15 100 mL NaCl 0,9% ou G5% IV – 30min
Indication : Traitement du cancer de l'ovaire, des trompes de Fallope ou péritonéal primitif, résistant aux sels de platine (hors AMM2324
, prescription à jsutifer
dans le dossier patient).
Produits :
Topotécan : la concentration finale doit être comprise entre 25 et 50 µg/mL.
Potentiel émétisant : faible
Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 2
Sommaire
23
recommandations sur le cancer de l'ovaire Nice Saint Paul de Vence 2012
24
J. Sehouli and al, J Clin Onc, ASCO 2009
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 42 -
Thérapeutiques antiémétiques
Protocoles antiémétiques selon le potentiel émétisant de la chimiothérapie :
Protocole 1 : Potentiel émétisant très faible
Protocole 2 : Potentiel émétisant faible
Protocole 3 : Potentiel émétisant moyen
Protocole 4 : Potentiel émétisant haut
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 43 -
Protocole 1 : Potentiel émétisant très faible
Aucune prophylaxie primaire n'est recommandée.
En cas de nausées ou vomissement pendant la cure de chimiothérapie :
o Traitement de secours : Alizapride 100 à 200mg en perfusion de 15 min, renouvelable jusqu'à trois fois
A la prochaine cure, appliquer le protocole suivant :
1h avant la chimiothérapie :
o Métoclopramide per os : 1comprimé à 10mg, 1 à 3 fois par jour.
Phase retardée : RIEN
Durant tout le cycle :
o Si nausées : Domperidone orodispersible 10mg 1 à 2 comprimés sur la langue, max 8cp/j.
o Si vomissements : Métoclopramide 10mg, 1 à 6 comprimés par jour.
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 44 -
Protocole 2 : Potentiel émétisant faible
Phase aiguë : J1, 1h avant la chimiothérapie :
o Corticoïde :
o Prednisone 20mg : 2 à 4 comprimés
o ou Methylprednisolone 16mg : 2 à 4 comprimés
o ou Dexaméthasone 6 à 12mg
Si échec :
o Traitement de secours : Alizapride 100 à 200mg en perfusion de 15 min, renouvelable jusqu'à trois fois.
A la prochaine cure, appliquer le protocole suivant :
1h avant la chimiothérapie :
o Corticoïde :
o Prednisone 20mg : 2 à 4 comprimés
o ou Methylprednisolone 16mg : 2 à 4 comprimés
o ou Dexaméthasone 6 à 12mg
o Ajout d'un sétron :
o Ondansétron 8mg à 16mg IV (ou 16 à 24mg par voie orale) , renouvelable à 4h et à 8h après la première prise
o ou Granisétron 1mg IV (ou 2 mg par voie orale) , renouvelable à 12h après la première prise
Phase retardée : RIEN
Durant tout le cycle :
o Si nausées : Domperidone orodispersible 10mg 1 à 2 comprimés sur la langue, max 8cp/j.
o Si vomissements : Métoclopramide 10mg, 1 à 6 comprimés par jour.
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 45 -
Protocole 3 : Potentiel moyennement émétisant
Phase aiguë : J1, 1h avant la chimiothérapie :
o Aprépitant : 1 gélule de 125mg (ou 1 gélule de 80mg si protocole contenant du cyclophosphamide, de l'ifosfamide ou de la trabectédine)
o Sétron :
o Ondansétron 8mg à 16mg IV (ou 16 à 24mg par voie orale) , renouvelable à 4h et à 8h après la première prise
o ou Granisétron 1mg IV (ou 2 mg par voie orale) , renouvelable à 12h après la première prise
o Corticoïde :
o Dexaméthasone : 12mg
o ou Prednisone 20mg : 4 comprimés
o ou Methylprednisolone 16mg : 4 comprimés
Si échec :
o Traitement de secours :
o Renouveler la dose de sétron
o Alizapride 100 à 200mg en perfusion de 15 min, renouvelable jusqu'à trois fois.
A la prochaine cure, appliquer le protocole suivant :
o Augmentation de la posologie d'ondansétron à 16mg 1h avant la chimio (puis 8mg à 4h puis à 8h après la première prise si besoin) ou changement
de sétron (palonosétron 0,25mg IV, plus efficace car demi-vie plus longue)
o et/ou ajout Alizapride 2 à 5mg/kg/24h, jusqu'à 20mg/kg/24h, en perfusion continue
o et/ou ajout d'une benzodiazépine de demi-vie courte (ex : Alprazolam 0,25mg 1 à 3/j)
Phase retardée :
o J2 J3 : Aprépitant : 80mg +/- Corticoïdes
Durant tout le cycle :
o Si nausées : Domperidone orodispersible 10mg 1 à 2 comprimés sur la langue, max 8cp/j.
o Si vomissements : Métoclopramide 10mg, 1 à 6 comprimés par jour.
o +/- Olanzapine 10 mg : 1 comprimé par jour
Document créé le : 16/12/2014
Document validé le : 19/11/2015
- 46 -
Protocole 4 : Potentiel hautement émétisant
Phase aiguë : J1, 1h avant la chimiothérapie :
o Aprépitant : 1 gélule de 125mg (ou 1 gélule de 80mg si protocole contenant du cyclophosphamide, de l'ifosfamide ou de la trabectédine)
o Sétron :
o Ondansétron 8mg à 16mg IV (ou 16 à 24mg par voie orale) , renouvelable à 4h et à 8h après la première prise
o ou Granisétron 1mg IV (ou 2 mg par voie orale) , renouvelable à 12h après la première prise
o Corticoïde :
o Dexaméthasone : 12mg
o ou Prednisone 20mg : 4 comprimés
o ou Methylprednisolone 16mg : 4 comprimés
Si échec :
o Traitement de secours :
o Renouveler la dose de sétron
o Alizapride 100 à 200mg en perfusion de 15 min, renouvelable jusqu'à trois fois.
A la prochaine cure, appliquer le protocole suivant :
o Augmentation de la posologie d'ondansétron à 16mg 1h avant la chimio (puis 8mg à 4h puis à 8h après la première prise si besoin) ou changement
de sétron (palonosétron 0,25mg IV, plus efficace car demi-vie plus longue)
o et/ou ajout Alizapride 2 à 5mg/kg/24h, jusqu'à 20mg/kg/24h, en perfusion continue
o et/ou ajout d'une benzodiazépine de demi-vie courte (ex : Alprazolam 0,25mg 1 à 3/j)
Phase retardée :
o J2 J3 : Aprépitant : 80mg
o J2 J3 J4 : Corticoïde par voie orale :
o Dexaméthasone 8mg
o ou Prednisone 20mg : 3 comprimés
o ou Methylprednisolone 16mg : 3 comprimés
Durant tout le cycle :
o Si nausées : Domperidone orodispersible 10mg 1 à 2 comprimés sur la langue, max 8cp/j.
o Si vomissements : Métoclopramide 10mg, 1 à 6 comprimés par jour.
o +/- Olanzapine 10 mg : 1 comprimé par jour

Contenu connexe

Tendances

Developpementclinique
DeveloppementcliniqueDeveloppementclinique
Developpementclinique
papkawo
 
bnp tropo
bnp tropo bnp tropo
bnp tropo
Patou Conrath
 
14h 1 d_aco alain cathy 4 reponses_correct
14h 1 d_aco alain cathy 4 reponses_correct14h 1 d_aco alain cathy 4 reponses_correct
14h 1 d_aco alain cathy 4 reponses_correctLeyrissoux Catherine
 
Gyneco obstetrique polycopie-complet-mars-2009+++
 Gyneco obstetrique  polycopie-complet-mars-2009+++ Gyneco obstetrique  polycopie-complet-mars-2009+++
Gyneco obstetrique polycopie-complet-mars-2009+++
Eugène NJEBARIKANUYE
 
551f350166a6c72468e7b3c59e9bcb82
551f350166a6c72468e7b3c59e9bcb82551f350166a6c72468e7b3c59e9bcb82
551f350166a6c72468e7b3c59e9bcb82moulai
 
551f350166a6c72468e7b3c59e9bcb82
551f350166a6c72468e7b3c59e9bcb82551f350166a6c72468e7b3c59e9bcb82
551f350166a6c72468e7b3c59e9bcb82moulai
 
Hémorragie de fin de grossesse
Hémorragie de fin de grossesseHémorragie de fin de grossesse
Hémorragie de fin de grossesse
Idrissou Fmsb
 
Gynécologie en périménopause np 12 03 13
Gynécologie en périménopause np 12 03 13Gynécologie en périménopause np 12 03 13
Gynécologie en périménopause np 12 03 13raymondteyrouz
 
Kc voies aero digestives vads version finale_validee_novembre_2014
Kc voies aero digestives vads version finale_validee_novembre_2014Kc voies aero digestives vads version finale_validee_novembre_2014
Kc voies aero digestives vads version finale_validee_novembre_2014
Patou Conrath
 
Observation en gynecologie examen clinique salle de travail
Observation en gynecologie   examen clinique salle de travailObservation en gynecologie   examen clinique salle de travail
Observation en gynecologie examen clinique salle de travail
Idi Amadou
 
Meopa administration
Meopa administration Meopa administration
Meopa administration
Patou Conrath
 

Tendances (11)

Developpementclinique
DeveloppementcliniqueDeveloppementclinique
Developpementclinique
 
bnp tropo
bnp tropo bnp tropo
bnp tropo
 
14h 1 d_aco alain cathy 4 reponses_correct
14h 1 d_aco alain cathy 4 reponses_correct14h 1 d_aco alain cathy 4 reponses_correct
14h 1 d_aco alain cathy 4 reponses_correct
 
Gyneco obstetrique polycopie-complet-mars-2009+++
 Gyneco obstetrique  polycopie-complet-mars-2009+++ Gyneco obstetrique  polycopie-complet-mars-2009+++
Gyneco obstetrique polycopie-complet-mars-2009+++
 
551f350166a6c72468e7b3c59e9bcb82
551f350166a6c72468e7b3c59e9bcb82551f350166a6c72468e7b3c59e9bcb82
551f350166a6c72468e7b3c59e9bcb82
 
551f350166a6c72468e7b3c59e9bcb82
551f350166a6c72468e7b3c59e9bcb82551f350166a6c72468e7b3c59e9bcb82
551f350166a6c72468e7b3c59e9bcb82
 
Hémorragie de fin de grossesse
Hémorragie de fin de grossesseHémorragie de fin de grossesse
Hémorragie de fin de grossesse
 
Gynécologie en périménopause np 12 03 13
Gynécologie en périménopause np 12 03 13Gynécologie en périménopause np 12 03 13
Gynécologie en périménopause np 12 03 13
 
Kc voies aero digestives vads version finale_validee_novembre_2014
Kc voies aero digestives vads version finale_validee_novembre_2014Kc voies aero digestives vads version finale_validee_novembre_2014
Kc voies aero digestives vads version finale_validee_novembre_2014
 
Observation en gynecologie examen clinique salle de travail
Observation en gynecologie   examen clinique salle de travailObservation en gynecologie   examen clinique salle de travail
Observation en gynecologie examen clinique salle de travail
 
Meopa administration
Meopa administration Meopa administration
Meopa administration
 

Similaire à Kc gynecologie version finale

Kc pulm 3 mesotheliome v decembre_2013
Kc pulm 3 mesotheliome v decembre_2013Kc pulm 3 mesotheliome v decembre_2013
Kc pulm 3 mesotheliome v decembre_2013
Patou Conrath
 
Protocoles kc urologie nephro et app genital masculin version finale_validee...
Protocoles kc urologie nephro et app genital masculin  version finale_validee...Protocoles kc urologie nephro et app genital masculin  version finale_validee...
Protocoles kc urologie nephro et app genital masculin version finale_validee...
Patou Conrath
 
9 17 covid-19-preconisations-caro-sfar-cngof-sur-hemostase-thombose
9 17 covid-19-preconisations-caro-sfar-cngof-sur-hemostase-thombose9 17 covid-19-preconisations-caro-sfar-cngof-sur-hemostase-thombose
9 17 covid-19-preconisations-caro-sfar-cngof-sur-hemostase-thombose
Freddy Flores Malpartida
 
2020-21-betalactamines-bcastan.pdf
2020-21-betalactamines-bcastan.pdf2020-21-betalactamines-bcastan.pdf
2020-21-betalactamines-bcastan.pdf
ImeneFl
 
Nouvelles recommandations dans la prise en charge des infections urinaires de...
Nouvelles recommandations dans la prise en charge des infections urinaires de...Nouvelles recommandations dans la prise en charge des infections urinaires de...
Nouvelles recommandations dans la prise en charge des infections urinaires de...
Réseau Pro Santé
 
O. Glehen - GASTRICHIP 2014
O. Glehen - GASTRICHIP 2014O. Glehen - GASTRICHIP 2014
O. Glehen - GASTRICHIP 2014
Glehen
 
Recommandations nutrition periop 090111 sfar
Recommandations nutrition periop 090111 sfarRecommandations nutrition periop 090111 sfar
Recommandations nutrition periop 090111 sfarpquentin
 
Recommandations nutrition periop 090111sfar
Recommandations nutrition periop 090111sfarRecommandations nutrition periop 090111sfar
Recommandations nutrition periop 090111sfarpquentin
 
Traitement et-prophylaxie-secondaire-de-la-tev-chez-les-patients-en-oncologie...
Traitement et-prophylaxie-secondaire-de-la-tev-chez-les-patients-en-oncologie...Traitement et-prophylaxie-secondaire-de-la-tev-chez-les-patients-en-oncologie...
Traitement et-prophylaxie-secondaire-de-la-tev-chez-les-patients-en-oncologie...vtesimplified
 
BedouchVo-Documentation intervention pharmaceutique_UE6.9_janv2015
BedouchVo-Documentation intervention pharmaceutique_UE6.9_janv2015BedouchVo-Documentation intervention pharmaceutique_UE6.9_janv2015
BedouchVo-Documentation intervention pharmaceutique_UE6.9_janv2015
HA VO THI
 
medics_anti_cancereux.ppt
medics_anti_cancereux.pptmedics_anti_cancereux.ppt
medics_anti_cancereux.ppt
taoufikakabli1
 
Suivi Thérapeutique Pharmacologique et surveillance des effets indésirables
Suivi Thérapeutique Pharmacologique et surveillance des effets indésirablesSuivi Thérapeutique Pharmacologique et surveillance des effets indésirables
Suivi Thérapeutique Pharmacologique et surveillance des effets indésirables
François PARANT
 
Agrandir le cercle de soins : Le bilan comparatif des médicaments dans la com...
Agrandir le cercle de soins : Le bilan comparatif des médicaments dans la com...Agrandir le cercle de soins : Le bilan comparatif des médicaments dans la com...
Agrandir le cercle de soins : Le bilan comparatif des médicaments dans la com...
Canadian Patient Safety Institute
 
Incidents et accidents per et posopératoires en anesthésie pédiatrique.pptx
Incidents et accidents per et posopératoires en anesthésie pédiatrique.pptxIncidents et accidents per et posopératoires en anesthésie pédiatrique.pptx
Incidents et accidents per et posopératoires en anesthésie pédiatrique.pptx
AlaaEddine21
 
Justified IPP.pptx
Justified IPP.pptxJustified IPP.pptx
Justified IPP.pptx
Arnaud Depil-Duval
 
Pt iii accompagnement 2012 ps libéraux
Pt iii accompagnement 2012 ps libérauxPt iii accompagnement 2012 ps libéraux
Pt iii accompagnement 2012 ps libérauxLIONEL REICHARDT
 
Prise en charge du SCA ST+
Prise en charge du SCA ST+Prise en charge du SCA ST+
Prise en charge du SCA ST+
Hervé Faltot
 

Similaire à Kc gynecologie version finale (20)

Kc pulm 3 mesotheliome v decembre_2013
Kc pulm 3 mesotheliome v decembre_2013Kc pulm 3 mesotheliome v decembre_2013
Kc pulm 3 mesotheliome v decembre_2013
 
Protocoles kc urologie nephro et app genital masculin version finale_validee...
Protocoles kc urologie nephro et app genital masculin  version finale_validee...Protocoles kc urologie nephro et app genital masculin  version finale_validee...
Protocoles kc urologie nephro et app genital masculin version finale_validee...
 
Risques medicamenteux
Risques medicamenteuxRisques medicamenteux
Risques medicamenteux
 
9 17 covid-19-preconisations-caro-sfar-cngof-sur-hemostase-thombose
9 17 covid-19-preconisations-caro-sfar-cngof-sur-hemostase-thombose9 17 covid-19-preconisations-caro-sfar-cngof-sur-hemostase-thombose
9 17 covid-19-preconisations-caro-sfar-cngof-sur-hemostase-thombose
 
Grossesses a risque
Grossesses a risqueGrossesses a risque
Grossesses a risque
 
2020-21-betalactamines-bcastan.pdf
2020-21-betalactamines-bcastan.pdf2020-21-betalactamines-bcastan.pdf
2020-21-betalactamines-bcastan.pdf
 
Nouvelles recommandations dans la prise en charge des infections urinaires de...
Nouvelles recommandations dans la prise en charge des infections urinaires de...Nouvelles recommandations dans la prise en charge des infections urinaires de...
Nouvelles recommandations dans la prise en charge des infections urinaires de...
 
O. Glehen - GASTRICHIP 2014
O. Glehen - GASTRICHIP 2014O. Glehen - GASTRICHIP 2014
O. Glehen - GASTRICHIP 2014
 
Recommandations nutrition periop 090111 sfar
Recommandations nutrition periop 090111 sfarRecommandations nutrition periop 090111 sfar
Recommandations nutrition periop 090111 sfar
 
Recommandations nutrition periop 090111sfar
Recommandations nutrition periop 090111sfarRecommandations nutrition periop 090111sfar
Recommandations nutrition periop 090111sfar
 
Traitement et-prophylaxie-secondaire-de-la-tev-chez-les-patients-en-oncologie...
Traitement et-prophylaxie-secondaire-de-la-tev-chez-les-patients-en-oncologie...Traitement et-prophylaxie-secondaire-de-la-tev-chez-les-patients-en-oncologie...
Traitement et-prophylaxie-secondaire-de-la-tev-chez-les-patients-en-oncologie...
 
BedouchVo-Documentation intervention pharmaceutique_UE6.9_janv2015
BedouchVo-Documentation intervention pharmaceutique_UE6.9_janv2015BedouchVo-Documentation intervention pharmaceutique_UE6.9_janv2015
BedouchVo-Documentation intervention pharmaceutique_UE6.9_janv2015
 
medics_anti_cancereux.ppt
medics_anti_cancereux.pptmedics_anti_cancereux.ppt
medics_anti_cancereux.ppt
 
Suivi Thérapeutique Pharmacologique et surveillance des effets indésirables
Suivi Thérapeutique Pharmacologique et surveillance des effets indésirablesSuivi Thérapeutique Pharmacologique et surveillance des effets indésirables
Suivi Thérapeutique Pharmacologique et surveillance des effets indésirables
 
Agrandir le cercle de soins : Le bilan comparatif des médicaments dans la com...
Agrandir le cercle de soins : Le bilan comparatif des médicaments dans la com...Agrandir le cercle de soins : Le bilan comparatif des médicaments dans la com...
Agrandir le cercle de soins : Le bilan comparatif des médicaments dans la com...
 
Incidents et accidents per et posopératoires en anesthésie pédiatrique.pptx
Incidents et accidents per et posopératoires en anesthésie pédiatrique.pptxIncidents et accidents per et posopératoires en anesthésie pédiatrique.pptx
Incidents et accidents per et posopératoires en anesthésie pédiatrique.pptx
 
Rivaroxaban utilisation stv 2013
Rivaroxaban utilisation stv 2013Rivaroxaban utilisation stv 2013
Rivaroxaban utilisation stv 2013
 
Justified IPP.pptx
Justified IPP.pptxJustified IPP.pptx
Justified IPP.pptx
 
Pt iii accompagnement 2012 ps libéraux
Pt iii accompagnement 2012 ps libérauxPt iii accompagnement 2012 ps libéraux
Pt iii accompagnement 2012 ps libéraux
 
Prise en charge du SCA ST+
Prise en charge du SCA ST+Prise en charge du SCA ST+
Prise en charge du SCA ST+
 

Plus de Patou Conrath

4. dermatoses bulleuses
4. dermatoses bulleuses4. dermatoses bulleuses
4. dermatoses bulleuses
Patou Conrath
 
Notice bbraun perfusor-spaceversionn
Notice bbraun perfusor-spaceversionnNotice bbraun perfusor-spaceversionn
Notice bbraun perfusor-spaceversionn
Patou Conrath
 
bbraun pompe perfusion Manuel utilisateurinfusomat-space
bbraun pompe perfusion Manuel utilisateurinfusomat-spacebbraun pompe perfusion Manuel utilisateurinfusomat-space
bbraun pompe perfusion Manuel utilisateurinfusomat-space
Patou Conrath
 
Bbraun Perfusor space-ficheprogrammationsimplifiee
Bbraun Perfusor space-ficheprogrammationsimplifieeBbraun Perfusor space-ficheprogrammationsimplifiee
Bbraun Perfusor space-ficheprogrammationsimplifiee
Patou Conrath
 
Rea respi rea det respi3 2-1 echanges gazeux 2
Rea respi rea det respi3 2-1 echanges gazeux 2Rea respi rea det respi3 2-1 echanges gazeux 2
Rea respi rea det respi3 2-1 echanges gazeux 2
Patou Conrath
 
Respi evita xl notice d utilisation_evita_xl_drager
Respi evita xl notice d utilisation_evita_xl_dragerRespi evita xl notice d utilisation_evita_xl_drager
Respi evita xl notice d utilisation_evita_xl_drager
Patou Conrath
 
Respi monnal t60 canada yl180117-mu-monnal-t60-manuel-utilisateur
Respi monnal t60 canada yl180117-mu-monnal-t60-manuel-utilisateurRespi monnal t60 canada yl180117-mu-monnal-t60-manuel-utilisateur
Respi monnal t60 canada yl180117-mu-monnal-t60-manuel-utilisateur
Patou Conrath
 
Boulot ira et covid
Boulot ira et covidBoulot ira et covid
Boulot ira et covid
Patou Conrath
 
Agilia pompefcf manuel agiliavp
Agilia pompefcf manuel agiliavpAgilia pompefcf manuel agiliavp
Agilia pompefcf manuel agiliavp
Patou Conrath
 
Boulot hemostase et covid
Boulot hemostase et covidBoulot hemostase et covid
Boulot hemostase et covid
Patou Conrath
 
Ofcf manuel agiliasp
Ofcf manuel agiliaspOfcf manuel agiliasp
Ofcf manuel agiliasp
Patou Conrath
 
Agilia ps ereapoussesseringuesagiliaofcf tech-agiliasp_mc
Agilia ps ereapoussesseringuesagiliaofcf tech-agiliasp_mcAgilia ps ereapoussesseringuesagiliaofcf tech-agiliasp_mc
Agilia ps ereapoussesseringuesagiliaofcf tech-agiliasp_mc
Patou Conrath
 
Agilia pompefcf manuel agiliavp
Agilia pompefcf manuel agiliavpAgilia pompefcf manuel agiliavp
Agilia pompefcf manuel agiliavp
Patou Conrath
 
Burncenterventilation
BurncenterventilationBurncenterventilation
Burncenterventilation
Patou Conrath
 
Mes 190701-evita infinity-drager
Mes 190701-evita infinity-dragerMes 190701-evita infinity-drager
Mes 190701-evita infinity-drager
Patou Conrath
 
Mes 190701-evita infinity-drager (1)
Mes 190701-evita infinity-drager (1)Mes 190701-evita infinity-drager (1)
Mes 190701-evita infinity-drager (1)
Patou Conrath
 
Is1.48 vari fit_and_facefit_niv_mask_fr_issue_3_web (1)
Is1.48 vari fit_and_facefit_niv_mask_fr_issue_3_web (1)Is1.48 vari fit_and_facefit_niv_mask_fr_issue_3_web (1)
Is1.48 vari fit_and_facefit_niv_mask_fr_issue_3_web (1)
Patou Conrath
 
Burncenterventilation
BurncenterventilationBurncenterventilation
Burncenterventilation
Patou Conrath
 
Lit arjo message d'erreur
Lit arjo message d'erreurLit arjo message d'erreur
Lit arjo message d'erreur
Patou Conrath
 
respi d'anesthesie prismus dragger Notice d'utilisation primus
respi d'anesthesie prismus dragger Notice d'utilisation primusrespi d'anesthesie prismus dragger Notice d'utilisation primus
respi d'anesthesie prismus dragger Notice d'utilisation primus
Patou Conrath
 

Plus de Patou Conrath (20)

4. dermatoses bulleuses
4. dermatoses bulleuses4. dermatoses bulleuses
4. dermatoses bulleuses
 
Notice bbraun perfusor-spaceversionn
Notice bbraun perfusor-spaceversionnNotice bbraun perfusor-spaceversionn
Notice bbraun perfusor-spaceversionn
 
bbraun pompe perfusion Manuel utilisateurinfusomat-space
bbraun pompe perfusion Manuel utilisateurinfusomat-spacebbraun pompe perfusion Manuel utilisateurinfusomat-space
bbraun pompe perfusion Manuel utilisateurinfusomat-space
 
Bbraun Perfusor space-ficheprogrammationsimplifiee
Bbraun Perfusor space-ficheprogrammationsimplifieeBbraun Perfusor space-ficheprogrammationsimplifiee
Bbraun Perfusor space-ficheprogrammationsimplifiee
 
Rea respi rea det respi3 2-1 echanges gazeux 2
Rea respi rea det respi3 2-1 echanges gazeux 2Rea respi rea det respi3 2-1 echanges gazeux 2
Rea respi rea det respi3 2-1 echanges gazeux 2
 
Respi evita xl notice d utilisation_evita_xl_drager
Respi evita xl notice d utilisation_evita_xl_dragerRespi evita xl notice d utilisation_evita_xl_drager
Respi evita xl notice d utilisation_evita_xl_drager
 
Respi monnal t60 canada yl180117-mu-monnal-t60-manuel-utilisateur
Respi monnal t60 canada yl180117-mu-monnal-t60-manuel-utilisateurRespi monnal t60 canada yl180117-mu-monnal-t60-manuel-utilisateur
Respi monnal t60 canada yl180117-mu-monnal-t60-manuel-utilisateur
 
Boulot ira et covid
Boulot ira et covidBoulot ira et covid
Boulot ira et covid
 
Agilia pompefcf manuel agiliavp
Agilia pompefcf manuel agiliavpAgilia pompefcf manuel agiliavp
Agilia pompefcf manuel agiliavp
 
Boulot hemostase et covid
Boulot hemostase et covidBoulot hemostase et covid
Boulot hemostase et covid
 
Ofcf manuel agiliasp
Ofcf manuel agiliaspOfcf manuel agiliasp
Ofcf manuel agiliasp
 
Agilia ps ereapoussesseringuesagiliaofcf tech-agiliasp_mc
Agilia ps ereapoussesseringuesagiliaofcf tech-agiliasp_mcAgilia ps ereapoussesseringuesagiliaofcf tech-agiliasp_mc
Agilia ps ereapoussesseringuesagiliaofcf tech-agiliasp_mc
 
Agilia pompefcf manuel agiliavp
Agilia pompefcf manuel agiliavpAgilia pompefcf manuel agiliavp
Agilia pompefcf manuel agiliavp
 
Burncenterventilation
BurncenterventilationBurncenterventilation
Burncenterventilation
 
Mes 190701-evita infinity-drager
Mes 190701-evita infinity-dragerMes 190701-evita infinity-drager
Mes 190701-evita infinity-drager
 
Mes 190701-evita infinity-drager (1)
Mes 190701-evita infinity-drager (1)Mes 190701-evita infinity-drager (1)
Mes 190701-evita infinity-drager (1)
 
Is1.48 vari fit_and_facefit_niv_mask_fr_issue_3_web (1)
Is1.48 vari fit_and_facefit_niv_mask_fr_issue_3_web (1)Is1.48 vari fit_and_facefit_niv_mask_fr_issue_3_web (1)
Is1.48 vari fit_and_facefit_niv_mask_fr_issue_3_web (1)
 
Burncenterventilation
BurncenterventilationBurncenterventilation
Burncenterventilation
 
Lit arjo message d'erreur
Lit arjo message d'erreurLit arjo message d'erreur
Lit arjo message d'erreur
 
respi d'anesthesie prismus dragger Notice d'utilisation primus
respi d'anesthesie prismus dragger Notice d'utilisation primusrespi d'anesthesie prismus dragger Notice d'utilisation primus
respi d'anesthesie prismus dragger Notice d'utilisation primus
 

Kc gynecologie version finale

  • 1. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 1 - Thésaurus régional harmonisé des protocoles de gynécologie Ce référentiel a été élaboré par un groupe de travail pluridisciplinaire de professionnels regroupant le Réseau Onco-normand (RON) et l'Observatoire du Médicament, des Dispositifs médicaux et de l'Innovation Thérapeutique de Haute-Normandie (OMéDIT). Il fera l'objet d'une mise à jour annuelle prenant en compte les recommandations nationales de pratique clinique. Le prescripteur se réserve le droit d'adapter la posologie et le rythme d'administration si l'état physiologique, la tolérance et/ou les traitements antérieurs reçus par le patient le justifient. Le nombre de cycles est indiqué lorsque des données de la littérature ont été établies. La chronologie d'administration des molécules de chimiothérapie correspond à l'ordre d'apparition des molécules dans les tableaux. Références : Dossier du CNHIM Anticancéreux: utilisation pratique 7ème édition, décembre 2013, XXXIV, 5-6; Vidal Hoptimal 2015; Dorosz 2014; Référentiel de bon usage (RBU) ; Revue pluridisciplinaire en oncologie Nice Saint Paul de Vence 2012 Cancer de l'ovaire (Onko+, vol.5 cahier 2 n°41, octobre 2013), Recommandations de l'European Society of Medical Oncology (www.esmo.org), référentiel SFOG (www.sfog.fr). Protocoles antiémétiques : AFSOS 2013 ; OMEDIT Centre 2015 ; Vidal Hoptimal 2015 ; ASCO 2006; MASCC 2007; National Comprehensive Cancer Network Clinical (NCNN) : practice Guidelines in Oncology Antiemesis 2011; J.- P. Durand, I. Madeleine, F. Scotté : Recommandations pour la prévention et le traitement des nausées et vomissements induits par la chimiothérapie, Bull Cancer 2009, 96: 951-960. Niveau émétisant des protocoles de chimiothérapie : Dossier du CNHIM Anticancéreux: utilisation pratique 7ème édition, décembre 2013, XXXIV, 5-6 et Thérapeutiques antiémétiques chez l'adulte associées à la chimiothérapie anticancéreuse, OMEDIT Centre (The Oncologist 2007 ; 12 : 1143 – 1150 : Directives pour le traitement antiémétique des nausées et vomissements induits par la chimiothérapie : recommandations antérieures, actuelles et futures. Ce référentiel a été élaboré par un groupe de travail multidisciplinaire de professionnels issus du Réseau Onco-normand (RON) et de l'OMéDIT : Dr. Nicolas ALBIN, Dr. Cécile GUILLEMET, Dr. Marianne LEHEURTEUR, Dr. Marc BARON, Dr Benoît RESCH, Dr. Florence BASUYAU, Dr. Bernard CHERU, Dr. Doreya MONZAT, Dr. Anaïs BRETEAU, Mr Nicolas HENRY
  • 2. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 2 - Sommaire Cancer de l'ovaire Polythérapies Bevacizumab – Doxorubicine liposomale pegylée Bevacizumab - Gemcitabine – Carboplatine Bevacizumab – Paclitaxel Bevacizumab – Paclitaxel - Carboplatine Bevacizumab – Topotécan BEP (Bléomycine, Etoposide, Cisplatine) Docétaxel – Carboplatine Doxorubicine liposomale pegylée - Carboplatine Doxorubicine liposomale pegylée – Trabectédine 5-FU - Carboplatine Gemcitabine - Carboplatine Gemcitabine - Cisplatine GEMOX (Gemcitabine, Oxaliplatine) Paclitaxel - Carboplatine Paclitaxel – Carboplatine 3 semaines sur 4 Paclitaxel - Cisplatine Monothérapies Bevacizumab - consolidation Carboplatine J1 = J22 Doxorubicine liposomale pegylée Gemcitabine Paclitaxel 3 semaines sur 4 Topotécan Topotécan 3 semaines sur 4
  • 3. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 3 - Sommaire Cancer du col de l'utérus Polythérapies Bevacizumab – Paclitaxel - Cisplatine Bevacizumab – Paclitaxel - Topotécan 5-FU - Carboplatine 5-FU – Cisplatine + Radiothérapie Gemcitabine - Cisplatine Paclitaxel - Carboplatine Paclitaxel - Cisplatine Topotécan - Carboplatine Topotécan - Cisplatine Monothérapies Bevacizumab - consolidation Carboplatine hebdo + Radiothérapie Cisplatine J1 = J22 Cisplatine hebdo + Radiothérapie Cancer de l'endomètre Polythérapie Doxorubicine - Cisplatine Paclitaxel - Carboplatine Monothérapies Doxorubicine Cancer des trompes de Fallope Polythérapies Bevacizumab – Doxorubicine liposomal pegylée Bevacizumab - Gemcitabine – Carboplatine Bevacizumab – Paclitaxel Bevacizumab – Paclitaxel - Carboplatine Bevacizumab – Topotécan GEMOX (Gemcitabine, Oxaliplatine) Paclitaxel - Cisplatine Monothérapies Bevacizumab - consolidation Carboplatine J1 = J22 Gemcitabine Paclitaxel 3 semaines sur 4 Topotécan 3 semaines sur 4 Autres cancers gynécologiques Cancer de la vulve : 5-FU - Carboplatine 5-FU - Cisplatine 5-FU – Cisplatine + Radiothérapie 5-FU – Mitomycine C + Radiothérapie Cancer du vagin : Cisplatine hebdo + Radiothérapie 5-FU - Cisplatine 5-FU – Cisplatine + Radiothérapie
  • 4. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 4 - Liste des cytotoxiques en polythérapie Liste des cytotoxiques en monothérapie Protocoles antiémétiques
  • 5. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 5 - Cytotoxiques en polythérapie Bevacizumab – Doxorubicine liposomal pegylée Bevacizumab - Gemcitabine – Carboplatine Bevacizumab – Paclitaxel Bevacizumab – Paclitaxel - Carboplatine Bevacizumab – Paclitaxel - Cisplatine Bevacizumab – Paclitaxel - Topotécan Bevacizumab – Topotécan BEP (Bléomycine, Etoposide, Cisplatine) Gemcitabine - Carboplatine Gemcitabine - Cisplatine GEMOX (Gemcitabine, Oxaliplatine) Docétaxel – Carboplatine Doxorubicine – Cisplatine Doxorubicine liposomale pegylée - Carboplatine Doxorubicine liposomale pegylée – Trabectédine 5-FU - Carboplatine 5-FU - Cisplatine 5-FU – Cisplatine + Radiothérapie 5-FU – Mitomycine C + Radiothérapie Paclitaxel - Carboplatine Paclitaxel – Carboplatine 3 semaines sur 4 Paclitaxel - Cisplatine Topotécan - Carboplatine Topotécan - Cisplatine
  • 6. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 6 - Bevacizumab – Paclitaxel - Carboplatine Périodicité Molécules Posologie Reconstitution et/ou dilution Administration (voie et durée) J1 = J22 Bévacizumab 15mg/kg J1 100 mL NaCl 0,9% IV 1ère cure : 1h30 2ème cure : 1h Cures suivantes : 30 min Paclitaxel 175mg/m² J1 500 mL NaCl 0,9% ou G 5% IV – 3h Carboplatine AUC5 J1 500 mL G 5% IV – 1h Indication :  Traitement de 1ère ligne des stades avancés (stades FIGO (Fédération Internationale de Gynécologie Obstétrique) III B, III C et IV) du cancer épithélial de l'ovaire, des trompes de Fallope ou péritonéal primitif chez les patientes adultes pendant 6 cycles, suivi de bévacizumab en monothérapie en continu jusqu'à progression de la maladie ou jusqu'à 15 mois maximum ou jusqu'à toxicité inacceptable, selon ce qui survient en premier.  Traitement des rechutes platino-sensibles du cancer de l'ovaire, des trompes de Fallope ou péritonéal primitif (hors AMM1 , prescription à justifier dans le dossier patient). Produits : Bévacizumab : dilution dans 100mL NaCl 0,9%, voire 250mL pour les posologies élevées, pour une concentration de la solution diluée entre 1,4 et 16,5mg/mL.  Surveillance de la pression artérielle 1 fois par semaine le 1er mois, puis la semaine précédent la perfusion par la suite.  Surveillance de la protéinurie avant chaque perfusion : si bandelette positive (2+) vérification sur les urines de 24h ;  Proténiurie < 1g/24h = poursuite du traitement  1g/24h < Proténiurie < 3g/24h = avis néphrologique sans retarder le traitement  Protéinurie > 3g/24h = arrêt du traitement et avis néphrologique Paclitaxel : La concentration finale doit être comprise entre 0,3 et 1,2 mg/mL.  Dose cumulative maximale de paclitaxel : 1000 mg/m²  Incompatible avec le PVC contenant du DEHP. Perfusion avec un filtre de 0,22µm. Carboplatine : concentration minimale de 0,5mg/mL.  La dose de carboplatine (mg) est calculée par la formule de Calvert : Dose (mg) = AUC x (GFR + 25) ; GFR = filtration glomérulaire (mL/min) Potentiel émétisant : moyen Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 3 1 recommandations sur le cancer de l'ovaire Nice Saint Paul de Vence 2012
  • 7. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 7 - Sommaire Bevacizumab - Gemcitabine – Carboplatine Périodicité Molécules Posologie Reconstitution et/ou dilution Administration (voie et durée) J1 = J22 Bévacizumab 15mg/kg J1 100 mL NaCl 0,9% IV 1ère cure : 1h30 2ème cure : 1h Cures suivantes : 30 min Gemcitabine 1000mg/m² J1 J8 100 mL NaCl 0,9% IV – 30min Carboplatine AUC4 J1 250 mL G 5% IV – 1h Indication : Traitement chez les patientes adultes atteintes d'un cancer épithélial de l'ovaire, des trompes de Fallope ou péritonéal primitif, en première récidive, sensible aux sels de platine et qui n'ont pas été préalablement traitées par du bevacizumab ou d'autres inhibiteurs du VEGF ou d'autres agents ciblant le récepteur du VEGF pendant 6 cycles, et jusqu'à 10 cycles, suivi de bévacizumab en monothérapie en continu jusqu'à progression de la maladie. Produits : Bévacizumab : dilution dans 100ml NaCl 0,9%, voire 250mL pour les posologies élevées, pour une concentration de la solution diluée entre 1,4 et 16,5mg/mL.  Surveillance de la pression artérielle 1 fois par semaine le 1er mois, puis la semaine précédent la perfusion par la suite.  Surveillance de la protéinurie avant chaque perfusion : si bandelette positive (2+) vérification sur les urines de 24h ;  Proténiurie < 1g/24h = poursuite du traitement  1g/24h < Proténiurie < 3g/24h = avis néphrologique sans retarder le traitement  Protéinurie > 3g/24h = arrêt du traitement et avis néphrologique Gemcitabine : concentration minimale de 0,1mg/mL. Carboplatine : concentration minimale de 0,5mg/mL.  La dose de carboplatine (mg) est calculée par la formule de Calvert : Dose (mg) = AUC x (GFR + 25) ; GFR = filtration glomérulaire (mL/min) Potentiel émétisant : moyen Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 3 Sommaire
  • 8. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 8 - Bevacizumab – Paclitaxel Périodicité Molécules Posologie Reconstitution et/ou dilution Administration (voie et durée) J1 = J29 Bévacizumab 10mg/kg J1 J15 100 mL NaCl 0,9% IV 1ère cure : 1h30 2ème cure : 1h Cures suivantes : 30 min Paclitaxel 80mg/m² J1 J8 J15 250 mL NaCl 0,9% IV – 1h Indication : Traitement chez les patientes adultes atteintes d'un cancer épithélial de l'ovaire, des trompes de Fallope ou péritonéal primitif, en rechute, résistant aux sels de platine, qui n'ont pas reçu plus de deux protocoles antérieurs de chimiothérapie et qui n'ont pas été préalablement traitées par du bevacizumab ou d'autres inhibiteurs du VEGF ou d'autres agents ciblant le récepteur du VEGF. Il est recommandé de poursuivre le traitement jusqu'à progression de la maladie ou toxicité inacceptable. Produits : Bévacizumab : dilution dans 100mL NaCl 0,9%, voire 250mL pour les posologies élevées, pour une concentration de la solution diluée entre 1,4 et 16,5mg/mL.  Surveillance de la pression artérielle 1 fois par semaine le 1er mois, puis la semaine précédent la perfusion par la suite.  Surveillance de la protéinurie avant chaque perfusion : si bandelette positive (2+) vérification sur les urines de 24h ;  Proténiurie < 1g/24h = poursuite du traitement  1g/24h < Proténiurie < 3g/24h = avis néphrologique sans retarder le traitement  Protéinurie > 3g/24h = arrêt du traitement et avis néphrologique Paclitaxel : La concentration finale doit être comprise entre 0,3 et 1,2 mg/mL.  Dose cumulative maximale de paclitaxel : 1000 mg/m²  Incompatible avec le PVC contenant du DEHP. Perfusion avec un filtre de 0,22µm. Potentiel émétisant : faible Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 2 Sommaire
  • 9. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 9 - Bevacizumab – Topotécan Périodicité Molécules Posologie Reconstitution et/ou dilution Administration (voie et durée) J1 = J22 Bévacizumab 15mg/kg J1 100 mL NaCl 0,9% IV 1ère cure : 1h30 2ème cure : 1h Cures suivantes : 30 min Topotécan 1,5mg/m² J1, J2, J3, J4 et J5 100 mL NaCl 0,9% IV – 30min J1 = J29 Bévacizumab 10mg/kg J1, J15 100 mL NaCl 0,9% IV 1ère cure : 1h30 2ème cure : 1h Cures suivantes : 30 min Topotécan 4mg/m² J1, J8, J15 100 mL NaCl 0,9% IV – 30min Indication : Traitement chez les patientes adultes atteintes d'un cancer épithélial de l'ovaire, des trompes de Fallope ou péritonéal primitif, en rechute, résistant aux sels de platine, qui n'ont pas reçu plus de deux protocoles antérieurs de chimiothérapie et qui n'ont pas été préalablement traitées par du bevacizumab ou d'autres inhibiteurs du VEGF ou d'autres agents ciblant le récepteur du VEGF. Il est recommandé de poursuivre le traitement jusqu'à progression de la maladie ou toxicité inacceptable. Produits : Bévacizumab : dilution dans 100mL NaCl 0,9%, voire 250mL pour les posologies élevées, pour une concentration de la solution diluée entre 1,4 et 16,5mg/mL.  Surveillance de la pression artérielle 1 fois par semaine le 1er mois, puis la semaine précédent la perfusion par la suite.  Surveillance de la protéinurie avant chaque perfusion : si bandelette positive (2+) vérification sur les urines de 24h ;  Proténiurie < 1g/24h = poursuite du traitement  1g/24h < Proténiurie < 3g/24h = avis néphrologique sans retarder le traitement  Protéinurie > 3g/24h = arrêt du traitement et avis néphrologique Topotécan : concentration finale comprise entre 25 et 50 µg/mL. Potentiel émétisant : faible Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 2 Sommaire
  • 10. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 10 - Bevacizumab – Doxorubicine liposomale pegylée Périodicité Molécules Posologie Reconstitution et/ou dilution Administration (voie et durée) J1 = J29 Bévacizumab 10mg/kg J1 J15 100 mL NaCl 0,9% IV 1ère cure : 1h30 2ème cure : 1h Cures suivantes : 30 min Doxorubicine liposomale pegylée 40mg/m² J1 Si dose < 90 mg : 250 mL G5% Si dose ≥ 90 mg : 500 mL G5% IV 1ère cure : vitesse < 1 mg/min Cures suivantes : 1 heure Indication : Traitement chez les patientes adultes atteintes d'un cancer épithélial de l'ovaire, des trompes de Fallope ou péritonéal primitif, en rechute, résistant aux sels de platine, qui n'ont pas reçu plus de deux protocoles antérieurs de chimiothérapie et qui n'ont pas été préalablement traitées par du bevacizumab ou d'autres inhibiteurs du VEGF ou d'autres agents ciblant le récepteur du VEGF. Produits : Bévacizumab : dilution dans 100mL NaCl 0,9%, voire 250mL pour les posologies élevées, pour une concentration de la solution diluée entre 1,4 et 16,5mg/mL.  Surveillance de la pression artérielle 1 fois par semaine le 1er mois, puis la semaine précédent la perfusion par la suite.  Surveillance de la protéinurie avant chaque perfusion : si bandelette positive (2+) vérification sur les urines de 24h ;  Proténiurie < 1g/24h = poursuite du traitement  1g/24h < Proténiurie < 3g/24h = avis néphrologique sans retarder le traitement  Protéinurie > 3g/24h = arrêt du traitement et avis néphrologique Doxorubicine liposomale pegylée : incompatible avec le NaCl 0,9% et l'alcool benzylique (précipité). Potentiel émétisant : faible Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 2 Sommaire
  • 11. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 11 - Bevacizumab – Paclitaxel – Cisplatine Périodicité Molécules Posologie Reconstitution et/ou dilution Administration (voie et durée) J1 = J22 Bévacizumab 15mg/kg J1 100 mL NaCl 0,9% IV 1ère cure : 1h30 2ème cure : 1h Cures suivantes : 30 min Paclitaxel 175mg/m² J1 500 mL NaCl 0,9% IV – 3h Cisplatine 50mg/m² J1 250 mL NaCl 0,9% IV – 1h Indication : Traitement des patientes adultes atteintes d'un carcinome du col de l'utérus persistant, en rechute ou métastatique (extension AMM européenne bévacizumab – mai 2015). Produits : Bévacizumab : dilution dans 100mL NaCl 0,9%, voire 250mL pour les posologies élevées, pour une concentration de la solution diluée entre 1,4 et 16,5mg/mL.  Surveillance de la pression artérielle 1 fois par semaine le 1er mois, puis la semaine précédent la perfusion par la suite.  Surveillance de la protéinurie avant chaque perfusion : si bandelette positive (2+) vérification sur les urines de 24h ;  Proténiurie < 1g/24h = poursuite du traitement  1g/24h < Proténiurie < 3g/24h = avis néphrologique sans retarder le traitement  Protéinurie > 3g/24h = arrêt du traitement et avis néphrologique Paclitaxel : La concentration finale doit être comprise entre 0,3 et 1,2 mg/mL.  Dose cumulative maximale de paclitaxel : 1000 mg/m²  Incompatible avec le PVC contenant du DEHP. Perfusion avec un filtre de 0,22µm. Cisplatine :  Pas de cisplatine si clairance créatinine < 60 mL/min.  Dose cumulative maximale : 600 à 1000 mg/m²  Ne dépasser cette dose cumulative qu'après s'être assuré que les fonctions rénales et auditives sont correctes.  Hydratation : cf protocole régional Potentiel émétisant : haut Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 4 Sommaire
  • 12. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 12 - Bevacizumab – Paclitaxel - Topotécan Périodicité Molécules Posologie Reconstitution et/ou dilution Administration (voie et durée) J1 = J22 Bévacizumab 15mg/kg J1 100 mL NaCl 0,9% IV 1ère cure : 1h30 2ème cure : 1h Cures suivantes : 30 min Paclitaxel 175mg/m² J1 500 mL NaCl 0,9% IV – 3h Topotécan 0,75mg/m² J1, J2 et J3 100 mL NaCl 0,9% IV – 30min Indication : Traitement des patientes adultes atteintes d'un carcinome du col de l'utérus persistant, en rechute ou métastatique, et ne pouvant pas recevoir un traitement à base de sels de platine (extension AMM européenne bévacizumab – mai 2015). Produits : Bévacizumab : dilution dans 100mL NaCl 0,9%, voire 250mL pour les posologies élevées, pour une concentration de la solution diluée entre 1,4 et 16,5mg/mL.  Surveillance de la pression artérielle 1 fois par semaine le 1er mois, puis la semaine précédent la perfusion par la suite.  Surveillance de la protéinurie avant chaque perfusion : si bandelette positive (2+) vérification sur les urines de 24h ;  Proténiurie < 1g/24h = poursuite du traitement  1g/24h < Proténiurie < 3g/24h = avis néphrologique sans retarder le traitement  Protéinurie > 3g/24h = arrêt du traitement et avis néphrologique Paclitaxel : La concentration finale doit être comprise entre 0,3 et 1,2 mg/mL.  Dose cumulative maximale de paclitaxel : 1000 mg/m²  Incompatible avec le PVC contenant du DEHP. Perfusion avec un filtre de 0,22µm. Topotécan : concentration finale comprise entre 25 et 50 µg/mL. Potentiel émétisant : faible Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 2 Sommaire
  • 13. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 13 - Gemcitabine – Carboplatine Périodicité Molécules Posologie Reconstitution et/ou dilution Administration (voie et durée) J1 = J22 Gemcitabine 1000mg/m² J1 J8 100 mL NaCl 0,9% IV – 30min Carboplatine AUC4 J1 250 mL G5% IV – 1h Indication : Traitement du carcinome épithélial de l'ovaire localement avancé ou métastatique, en association avec le carboplatine, chez les patientes en rechute suite à un intervalle sans récidive d'au moins 6 mois après un traitement en 1ère ligne à base de sels de platine. Produits : Gemcitabine : concentration minimale de 0,1mg/mL. Carboplatine : concentration minimale de 0,5mg/mL.  La dose de carboplatine (mg) est calculée par la formule de Calvert : Dose (mg) = AUC x (GFR + 25) ; GFR = filtration glomérulaire (mL/min) Potentiel émétisant : moyen Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 3 Sommaire
  • 14. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 14 - Gemcitabine – Cisplatine Périodicité Molécules Posologie Reconstitution et/ou dilution Administration (voie et durée) J1 = J22 Gemcitabine 1000mg/m² J1, J8 100 mL NaCl 0,9% IV – 30min Cisplatine Cancer du col de l'utérus : 50mg/m² J1 250 mL NaCl 0,9% IV – 1h Cancer de l'ovaire : 75mg/m² J1 Indication:  Traitement du carcinome épithélial de l'ovaire localement avancé ou métastatique, chez les patientes en rechute suite à un intervalle sans récidive d'au moins 6 mois, en association au cisplatine en cas d'allergie au carboplatine (hors AMM2 , prescriptions à justifier dans le dossier patient).  Traitement de 1ère ligne chez les patientes atteintes d'un carcinome du col de l'utérus, localement avancé ou métastatique (hors AMM3 , prescriptions à justifier dans le dossier patient). Produits : Gemcitabine : concentration minimale de 0,1mg/mL. Cisplatine :  Pas de cisplatine si clairance créatinine < 60 mL/min.  Dose cumulative maximale : 600 à 1000 mg/m²  Ne dépasser cette dose cumulative qu'après s'être assuré que les fonctions rénales et auditives sont correctes.  Hydratation : cf protocole régional Potentiel émétisant : haut Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 4 Sommaire 2 recommandations sur le cancer de l'ovaire Nice Saint Paul de Vence 2012 3 Bradley J., Monk and al, JCO, octobre 2009
  • 15. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 15 - GEMOX (Gemcitabine, Oxaliplatine) Périodicité Molécules Posologie Reconstitution et/ou dilution Administration (voie et durée) J1 = J15 Gemcitabine 1000mg/m² J1 J8 250 mL NaCl 0,9% IV – 30min Oxaliplatine 100mg/m² J1 250 mL G5% IV – 2h Indication : Traitement chez les patientes adultes atteintes d'un cancer épithélial l'ovaire, des trompes de Fallope ou péritonéal primitif, en rechute, résistant aux sels de platine ou en cas d'allergie au carboplatine (hors AMM4 , prescription à justifier dans le dossier patient). Produits : Gemcitabine : concentration minimale de 0,1mg/mL. Oxaliplatine : concentration finale de la solution comprise entre 0,2mg/mL et 0,7 mg/mL. Potentiel émétisant : moyen Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 3 Sommaire 4 Ray-Coquard I, Weber B. and al, British Jounal of Cancer, 2009
  • 16. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 16 - BEP (Bléomycine, Etoposide, Cisplatine) Périodicité Molécules Posologie Reconstitution et/ou dilution Administration (voie et durée) J1 = J22 Cisplatine 20mg/m² J1, J2, J3, J4 et J5 250 mL NaCl 0,9% IV – 30min Etoposide 100mg/m² J1, J2, J3, J4 et J5 1000 mL NaCl 0,9% IV lente – 1h Bléomycine 30mg DT J1, J8 et J15 250 mL NaCl 0,9% IV – 30min Indication : Tumeur maligne rare de l'ovaire : - germinale - des cordons sexuels Produits : Cisplatine :  Pas de cisplatine si clairance créatinine < 60 mL/min.  Dose cumulative maximale : 600 à 1000 mg/m²  Ne dépasser cette dose cumulative qu'après s'être assuré que les fonctions rénales et auditives sont correctes.  Hydratation : cf protocole régional Etoposide : concentration préconisée comprise entre 0,2mg/mL et 0,4mg/mL. Les solutions de concentrations supérieures précipitent en 24/48 heures. Bléomycine :  Reconstitution avec 5mL de NaCl 0,9%.  Surveiller la fonction pulmonaire (mesure de l'EFR avec évaluation de la DLCO) avant et après chaque cure ; arrêter la bléomycine quand la DLCO est diminuée de plus de 40% par rapport à la mesure initiale.  Dose cumulée maximale = 300mg. Potentiel émétisant : haut Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 4 Sommaire
  • 17. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 17 - Doxorubicine - Cisplatine Périodicité Molécules Posologie Reconstitution et/ou dilution Administration (voie et durée) J1 = J22 Doxorubicine 60mg/m² J1 100 mL NaCl 0,9% IV – 15min Cisplatine 50mg/m² J1 1000 mL NaCl 0,9% IV – 1h10 Indication : Traitement du cancer de l'endomètre chez les patientes à risque élevé de récidive (hors AMM5 , prescription à justifier dans le dossier patient). Produits : Doxorubicine : dose cumulative maximale de doxorubicine = 550mg/m² Cisplatine :  Pas de cisplatine si clairance créatinine < 60 mL/min.  Dose cumulative maximale : 600 à 1000 mg/m²  Ne dépasser cette dose cumulative qu'apres s'être assuré que les fonctions rénales et auditives sont correctes.  Hydratation : cf protocole régional Potentiel émétisant : haut Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 4 Sommaire 5 recommandations professionnelles de l'InCa, Cancer de l'endomètre, novembre 2010
  • 18. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 18 - Doxorubicine liposomale pegylée (CAELYX®) – Carboplatine Périodicité Molécules Posologie Reconstitution et/ou dilution Administration (voie et durée) J1 = J29 Doxorubicine liposomale pegylée 30mg/m² J1 Si dose < 90 mg : 250 mL G5% Si dose ≥ 90 mg : 500 mL G5% IV 1ère cure : vitesse < 1 mg/min Cures suivantes : 1 heure Carboplatine AUC5 J1 500 mL G5% IV – 1h Indication : Traitement du carcinome épithélial de l'ovaire localement avancé ou métastatique, chez les patientes en rechute suite à un intervalle sans récidive d'au moins 6 mois (hors AMM67 , prescription à justifier dans le dossier patient). Produits : Doxorubicine liposomale pegylée : incompatible avec le NaCl 0,9% et l'alcool benzylique (précipité). Carboplatine : concentration minimale de 0,5mg/mL.  La dose de carboplatine (mg) est calculée par la formule de Calvert : Dose (mg) = AUC x (GFR + 25) ; GFR = filtration glomérulaire (mL/min) Potentiel émétisant : moyen Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 3 Sommaire 6 Pujade-Lauraine E, Wagner U and al, JCO, 2010 7 recommandations sur le cancer de l'ovaire Nice Saint Paul de Vence 2012
  • 19. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 19 - Doxorubicine liposomale pegylée (CAELYX®) – Trabectédine (YONDELIS®) Périodicité Molécules Posologie Reconstitution et/ou dilution Administration (voie et durée) J1 = J22 Doxorubicine liposomale pegylée 30mg/m² J1 Si dose < 90 mg : 250 mL G5% Si dose ≥ 90 mg : 500 mL G5% IV 1ère cure : vitesse < 1 mg/min Cures suivantes : 1 heure Trabectédine 1,1mg/m² J1 500 mL NaCl 0,9% Ou G5% IV – 3h Indication : Traitement du cancer de l'ovaire récidivant, sensible au platine. Produits : Doxorubicine liposomale pegylée : incompatible avec le NaCl 0,9% et l'alcool benzylique (précipité). Trabectédine : reconstitution avec 5mL d'EPPI (flacon de 0,25mg de trabectidine) et avec 20 mL d'EPPI (flacon de 1mg de trabectidine) ;  Dilution dans du G 5% ou NaCl 0,9%. Volume (V) du solvant de dilution = [SC (mg/m²) x dose (mg/m²)] / 0,05mg/mL.  Si l'administration se fait au moyen d'un cathéter veineux central, prélévement de la quantité appropriée de solution reconstituée et dilution dans 50 à 500mL de NaCl 0,9% ou G5%. → Concentration finale < 0,03mg/mL.  Si administration par voie périphérique, prélévement de la quantité appropriée de solution reconstituée et dilution dans 1000mL de NaCl 0,9% ou G 5%. Potentiel émétisant : haut Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 4 Sommaire
  • 20. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 20 - 5-FU – Cisplatine + Radiothérapie Périodicité Molécules Posologie Reconstitution et/ou dilution Administration (voie et durée) J1 = J29 5-Fluorouracile (5-FU) 1000mg/m²/j de J1 à J4 (soit 4000mg/m²) G5% ou NaCl 0,9% IV continue Cisplatine 50mg/m² J1 250 mL NaCl 0,9% IV – 1h Radiothérapie Semaine 1 et Semaine 5 Indication :  Cancer du col utérin  Cancer de la vulve, cancer du vagin (hors AMM8 , prescription à justifier dans le dossier du patient). Produits : Cisplatine :  Pas de cisplatine si clairance créatinine < 60 mL/min.  Dose cumulative maximale : 600 à 1000 mg/m²  Ne dépasser cette dose cumulative qu'apres s'être assuré que les fonctions rénales et auditives sont correctes.  Hydratation : cf protocole régional Potentiel émétisant : haut Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 4 Sommaire 8 M. Morris and al, N Engl J Med 1999
  • 21. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 21 - 5-FU – Mitomycine C + Radiothérapie Périodicité Molécules Posologie Reconstitution et/ou dilution Administration (voie et durée) J1 = J29 5-Fluorouracile (5-FU) 1000mg/m²/j de J1 à J4 (soit 4000mg/m²) à C1 et C2 uniquement G5% ou NaCl 0,9% IV continue Mitomycine C 50mg/m² à C1J1 uniquement 40 mL d'EPPI ou de NaCl 0,9% 3 min Radiothérapie Semaine 1 et Semaine 5 Indication : Cancer de la vulve en cas de contre-indication au cisplatine (hors AMM9 , prescription à justifier dans le dossier patien,). Produits : Mitomycine C :  Administration si ECBU ou bandelette urinaire datant de moins de 15 jours négatifs  Restriction hydrique pendant les 6 heures précédent l'instillation  Vérifier que le pH urinaire est supérieur à 6 au moment de l'administration car sinon la mitomycine C n'est pas efficace (dégradation du produit)  Alcalinisation des urines (boire de l'eau de Vichy®, Badoit®, administration de gélules de bicarbonate de sodium  Hyperhydratation per os pendant 24 à 48 heures après l'instillation  Après l'instillation, il est recommandé d'attendre au moins 2 heures avant d'autoriser une miction évacuatrice  Surveillances hématologique et rénale AVANT et APRES chaque cycle. Adapter les posologies si besoin. Potentiel émétisant : faible Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 2 9 Han SC, Kim DH, Higgins SA et al, Int J Radiat Oncol Biol Phys, 2000, Jul 15;47(5):1235-44
  • 22. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 22 - Sommaire 5-FU - Cisplatine Périodicité Molécules Posologie Reconstitution et/ou dilution Administration (voie et durée) J1 = J22 5-Fluorouracile (5-FU) 750mg/m²/j de J1 à J5 (soit 3750mg/m²) G5% ou NaCl 0,9% IV continue Cisplatine 50mg/m² J1 250 mL NaCl 0,9% IV – 1h Indication : Cancer de la vulve, cancer du vagin localement avancé, en rechute ou métastatique (hors AMM, prescription à justifier dans le dossier du patient). Produits : Cisplatine :  Pas de cisplatine si clairance créatinine < 60 mL/min  Dose cumulative maximale : 600 à 1000 mg/m² Ne dépasser cette dose cumulative qu'après s'être assuré que les fonctions rénales et auditives sont correctes.  Hydratation : cf protocole régional Potentiel émétisant : moyen Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 3
  • 23. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 23 - Sommaire 5-FU - Carboplatine Périodicité Molécules Posologie Reconstitution et/ou dilution Administration (voie et durée) J1 = J22 Carboplatine AUC5 J1 500 mL G5% IV – 1h 5-Fluorouracile (5-FU) 750mg/m²/j de J1 à J5 (soit 3750mg/m²) G5% ou NaCl 0,9% IV continue Indication : Cancer de l'ovaire en dernière intention, cancer du col de l'utérus, cancer de la vulve (hors AMM, prescription à justifier dans le dossier du patient). Produits : Carboplatine : concentration minimale de 0,5mg/mL.  La dose de carboplatine (mg) est calculée par la formule de Calvert : Dose (mg) = AUC x (GFR + 25) ; GFR = filtration glomérulaire (mL/min) Potentiel émétisant : moyen Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 3 Sommaire
  • 24. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 24 - Paclitaxel – Cisplatine Périodicité Molécules Posologie Reconstitution et/ou dilution Administration (voie et durée) J1 = J22 Paclitaxel 175mg/m² J1 500 mL NaCl 0,9% IV – 3h Cisplatine Cancer de l'ovaire : 75mg/m² J1 250 mL NaCl 0,9% IV – 1h Cancer du col de l'utérus : 50 mg/m² J1 Indication :  Traitement de 1ère ligne du cancer de l'ovaire, des trompes de Fallope ou péritonéal primitif, sensible aux sels de platine et en cas d'allergie au carboplatine.  Traitement de 1ère ligne du cancer du col de l'utérus localement avancé ou métastatique (hors AMM10 , prescription à justifier dans le dossier patient). Produits : Paclitaxel : La concentration finale doit être comprise entre 0,3 et 1,2 mg/mL.  Dose cumulative maximale de paclitaxel : 1000 mg/m²  Incompatible avec le PVC contenant du DEHP. Perfusion avec un filtre de 0,22µm. Cisplatine :  Pas de cisplatine si clairance créatinine < 60 mL/min.  Dose cumulative maximale : 600 à 1000 mg/m²  Ne dépasser cette dose cumulative qu'apres s'être assuré que les fonctions rénales et auditives sont correctes.  Hydratation : cf protocole régional Potentiel émétisant : haut Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 4 Sommaire 10 Bradley J., Monk and al, JCO, octobre 2009
  • 25. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 25 - Paclitaxel - Carboplatine Périodicité Molécules Posologie Reconstitution et/ou dilution Administration (voie et durée) J1 = J22 Paclitaxel 175mg/m² J1 500 mL NaCl 0,9% ou G5% IV – 3h Carboplatine AUC5 J1 500 mL G5% IV – 1h Indication :  Traitement du carcinome épithélial de l'ovaire localement avancé ou métastatique, sensible aux sels de platine, chez les patientes en rechute suite à un intervalle sans récidive d'au moins 6 mois (hors AMM11 , prescription à justifier dans le dossier patient).  Traitement du cancer de l'endomètre métastatique ou en rechute, localisé à haute risque de récidive (hors AMM1213 , prescription à justifier dans le dossier patient).  Traitement du cancer du col utérin métastatique ou en rechute, en cas de contre-indication au cisplatine (hors AMM14 , prescription à jusitifer dans le dossier patient). Produits : Paclitaxel : dilution La concentration finale doit être comprise entre 0,3 et 1,2 mg/mL.  Dose cumulative maximale de paclitaxel : 1000 mg/m²  Incompatible avec le PVC contenant du DEHP. Perfusion avec un filtre de 0,22µm. Carboplatine : concentration minimale de 0,5mg/mL.  La dose de carboplatine (mg) est calculée par la formule de Calvert : Dose (mg) = AUC x (GFR + 25) ; GFR = filtration glomérulaire (mL/min) Potentiel émétisant : moyen Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 3 Sommaire 11 recommandations sur le cancer de l'ovaire Nice Saint Paul de Vence 2012 12 Nomura H., Aoki D. and al, Annals of Oncology, 2010 13 Hogberg T, Signorelli M. and al, Eur J Cancer, 2010 14 Kitagawa R., Katsumata N. and al, J Clin Oncol, 2015
  • 26. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 26 - Paclitaxel – Carboplatine 3 semaines sur 4 Périodicité Molécules Posologie Reconstitution et/ou dilution Administration (voie et durée) J1 = J29 Paclitaxel 60mg/m² J1, J8 et J15 250 mL NaCl 0,9% ou G5% IV – 1h Carboplatine AUC2 J1, J8 et J15 250 mL G5% IV – 30min Indication : Traitement de 1ère intention du carcinome épithélial de l'ovaire localement avancé ou métastatique, sensible aux sels de platine, chez les patientes en rechute suite à un intervalle sans récidive d'au moins 6 mois, en cas de contre-indication au protocole paclitaxel – carboplatine sur 22 jours (hors AMM151617 , prescription à justifier dans le dossier patient). Produits : Paclitaxel : dilution La concentration finale doit être comprise entre 0,3 et 1,2 mg/mL.  Dose cumulative maximale de paclitaxel : 1000 mg/m²  Incompatible avec le PVC contenant du DEHP. Perfusion avec un filtre de 0,22µm. Carboplatine : concentration minimale de 0,5mg/mL.  La dose de carboplatine (mg) est calculée par la formule de Calvert : Dose (mg) = AUC x (GFR + 25) ; GFR = filtration glomérulaire (mL/min) Potentiel émétisant : moyen Traitement anti-émétique recommandé : Phase → Protocole 3 Sommaire 15 étude MITO 5 chez les personnes âgées : Pignata S. Breda E. and al, Crit Rev Oncol Hematology, 2008 16 recommandations sur le cancer de l'ovaire Nice Saint Paul de Vence 2012 17 étude MITO 7 : Pignata S., Scambia G and al, Lancet Oncol, 2014
  • 27. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 27 - Docétaxel – Carboplatine Périodicité Molécules Posologie Reconstitution et/ou dilution Administration (voie et durée) J1 = J22 Docétaxel 75mg/m² J1 Si dose ≤ 200 mg : 250 mL G5% ou NaCl0,9% Si dose > 200 mg : 500 mL G5% ou NaCl0,9% IV – 1h Carboplatine AUC5 J1 250 mL à 500 mL G5% IV – 30 min à 1h Indication : Cancer de l'ovaire en 1ère ligne ou récidivant, sensible aux sels de platine, en cas d'allergie/intolérance au paclitaxel (hors AMM18 , prescription à justifier dans le dossier patient). Produits : Docétaxel : La concentration finale de la poche ne doit pas excéder 0,74 mg/mL. Carboplatine : concentration minimale de 0,5mg/mL.  La dose de carboplatine (mg) est calculée par la formule de Calvert : Dose (mg) = AUC x (GFR + 25) ; GFR = filtration glomérulaire (mL/min) Potentiel émétisant : moyen Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 4 Sommaire 18 Vasey A., Gordon C. and al, J Natl Cancer Inst, 2004
  • 28. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 28 - Topotécan - Cisplatine Périodicité Molécules Posologie Reconstitution et/ou dilution Administration (voie et durée) J1 = J22 Cisplatine 50mg/m² J1 250 mL NaCl 0,9% IV – 1h Topotécan 0,75mg/m² J1, J2 et J3 100 mL G5% ou NaCl 0,9% IV – 30min Indication : Traitement chez les patientes présentant un carcinome du col de l'utérus en rechute après radiothérapie ou chez les patientes présentant un stade IV-B de la maladie. Produits : Cisplatine :  Pas de cisplatine si clairance créatinine < 60 mL/min.  Dose cumulative maximale : 600 à 1000 mg/m²  Ne dépasser cette dose cumulative qu'apres s'être assuré que les fonctions rénales et auditives sont correctes.  Hydratation : cf protocole régional Topotécan : la concentration finale doit être comprise entre 25 et 50 µg/mL. Potentiel émétisant : haut Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 4 Sommaire
  • 29. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 29 - Topotécan - Carboplatine Périodicité Molécules Posologie Reconstitution et/ou dilution Administration (voie et durée) J1 = J22 Carboplatine AUC5 J1 250 mL à 500 mL G5% IV – 30 min à 1h Topotécan 0,75mg/m² J1, J2 et J3 100 mL G5% ou NaCl0,9% IV – 30min Indication : Traitement chez les patientes présentant un carcinome du col de l'utérus en rechute après radiothérapie ou chez les patientes présentant un stade IV B de la maladie, en cas d'intolérance ou de contre-indication au cisplatine (hors AMM, prescription à justifier dans le dossier du patient). Produits : Carboplatine : concentration minimale de 0,5mg/mL.  La dose de carboplatine (mg) est calculée par la formule de Calvert : Dose (mg) = AUC x (GFR + 25) ; GFR = filtration glomérulaire (mL/min) Topotécan : la concentration finale doit être comprise entre 25 et 50 µg/mL. Potentiel émétisant : moyen Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 3 Sommaire
  • 30. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 30 - Cytotoxiques en monothérapie Bevacizumab - consolidation Carboplatine J1 = J22 Carboplatine hebdo + Radiothérapie Cisplatine J1 = J22 Cisplatine hebdo + Radiothérapie Doxorubicine Doxorubicine liposomale pegylée Gemcitabine Paclitaxel 3 semaines sur 4 Topotécan Topotécan 3 semaines sur 4
  • 31. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 31 - Bevacizumab – Consolidation Périodicité Molécules Posologie Reconstitution et/ou dilution Administration (voie et durée) J1 = J22 Bévacizumab 15mg/kg J1 100 mL NaCl 0,9% IV 1ère cure : 1h30 2ème cure : 1h Cures suivantes : 30 min Indication :  Traitement de maintenance chez les patientes adultes atteintes d'un cancer épithélial de l'ovaire, des trompes de Fallope ou péritonéal primitif, après induction par une chimiothérapie associant : - en 1ère ligne : bévacizumab, paclitaxel et carboplatine pendant 6 cycles - en rechute, sensible aux sels de platine : bévacizumab, gemcitabine et carboplatine pendant 6 cycles, (possibilité jusqu'à 10 cycles) - en rechute, résistant aux sels de platine : placlitaxel, doxorubicine liposomale pégylée, topotécan Le traitement sera poursuivi jusqu'à progression de la maladie (et jusqu'à 15 mois maximum en 1ère ligne) ou jusqu'à toxicité inacceptable.  Traitement de maintenance chez les patientes avec cancer du col utérin, en 1ère ligne, en réponse au traitement et présentant une contre- indication à la poursuite de la chimiothérapie. Produits : Bévacizumab : dilution dans 100mL NaCl 0,9%, voire 250mL pour les posologies élevées, pour une concentration de la solution diluée entre 1,4 et 16,5mg/mL.  Surveillance de la pression artérielle 1 fois par semaine le 1er mois, puis la semaine précédent la perfusion par la suite.  Surveillance de la protéinurie avant chaque perfusion : si bandelette positive (2+) vérification sur les urines de 24h ;  Proténiurie < 1g/24h = poursuite du traitement  1g/24h < Proténiurie < 3g/24h = avis néphrologique sans retarder le traitement  Protéinurie > 3g/24h = arrêt du traitement et avis néphrologique Potentiel émétisant : très faible Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 1 Sommaire
  • 32. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 32 - Cisplatine J1 = J22 Périodicité Molécules Posologie Reconstitution et/ou dilution Administration (voie et durée) J1 = J22 Cisplatine 50mg/m² J1 250 mL NaCl 0,9% IV – 1h Indication : Traitement du cancer du col de l'utérus localement avancé ou métastatique en cas de contre-indication à une polychimiothérapie. Produits : Cisplatine :  Pas de cisplatine si clairance créatinine < 60 mL/min.  Dose cumulative maximale : 600 à 1000 mg/m²  Ne dépasser cette dose cumulative qu'apres s'être assuré que les fonctions rénales et auditives sont correctes.  Hydratation : cf protocole régional Potentiel émétisant : haut Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 4 Sommaire
  • 33. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 33 - Cisplatine hedbomadaire + Radiothérapie Périodicité Molécules Posologie Reconstitution et/ou dilution Administration (voie et durée) J1 = J8 Cisplatine 40mg/m² J1 250 mL NaCl 0,9% IV – 1h Radiothérapie J1 Indication : Traitement du cancer du col utérin, du vagin avec radiothérapie concomitante (hors AMM19 , prescription à justifier dans le dossier patient). Produits : Cisplatine :  Pas de cisplatine si clairance créatinine < 60 mL/min.  Dose cumulative maximale : 600 à 1000 mg/m²  Ne dépasser cette dose cumulative qu'apres s'être assuré que les fonctions rénales et auditives sont correctes.  Hydratation : cf protocole régional Potentiel émétisant : moyen Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 3 Sommaire 19 HM. Keys, N Engl J Med 1999
  • 34. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 34 - Carboplatine J1 = J22 Périodicité Molécules Posologie Reconstitution et/ou dilution Administration (voie et durée) J1 = J22 Carboplatine AUC5 J1 250 mL à 500 mL G5% IV – 30 min à 1h Indication : Traitement du carcinome de l'ovaire d'origine épithéliale, des trompes de Fallope ou péritonéal primitif, en 1ère ligne de traitement ou en rechute, sensible aux sels de platine, et en cas de contre-indication à une polychimiothérapie (recommandations sur le cancer de l'ovaire Nice Saint Paul de Vence 2012). Produits : Carboplatine : concentration minimale de 0,5mg/mL.  La dose de carboplatine (mg) est calculée par la formule de Calvert : Dose (mg) = AUC x (GFR + 25) ; GFR = filtration glomérulaire (mL/min) Potentiel émétisant : moyen Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 3 Sommaire
  • 35. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 35 - Carboplatine hebdo + Radiothérapie Périodicité Molécules Posologie Reconstitution et/ou dilution Administration (voie et durée) J1 = J8 Carboplatine AUC2 J1 250 mL à 500 mL G5% IV – 30min à 1h Radiothérapie J1 Indication : Traitement du cancer du col utérin, en cas d'intolérance ou de contre-indication au cisplatine, en association à une radiothérapie (hors AMM20 , prescription à justifier dans le dossier patient). Produits : Carboplatine : concentration minimale de 0,5mg/mL.  La dose de carboplatine (mg) est calculée par la formule de Calvert : Dose (mg) = AUC x (GFR + 25) ; GFR = filtration glomérulaire (mL/min) Potentiel émétisant : moyen Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 3 Sommaire 20 Nam EJ, Lee M. and al, the Oncologist, 2013
  • 36. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 36 - Doxorubicine Périodicité Molécules Posologie Reconstitution et/ou dilution Administration (voie et durée) J1 = J29 Doxorubicine 60mg/m² J1 100 mL G5% IV – 15min Indication : Cancer de l'endomètre (hors AMM, prescription à justifier dans le dossier patient). Produits : Doxorubicine : dose cumulative maximale de doxorubicine = 550mg/m² Potentiel émétisant : moyen Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 3 Sommaire
  • 37. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 37 - Doxorubicine liposomale pegylée (CAELYX®) Périodicité Molécules Posologie Reconstitution et/ou dilution Administration (voie et durée) J1 = J29 Doxorubicine liposomale pegylée 40mg/m² J1 Si dose < 90 mg : 250 mL G5% Si dose ≥ 90 mg : 500 mL G5% IV 1ère cure : vitesse < 1 mg/min Cures suivantes : 1 heure Indication : Traitement du cancer de l'ovaire avancé, après échec d'une chimiothérapie de 1ère intention à base de sels de platine. Produits : Doxorubicine liposomale pegylée : incompatible avec le NaCl 0,9% et l'alcool benzylique (précipité). Potentiel émétisant : faible Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 2 Sommaire
  • 38. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 38 - Gemcitabine Périodicité Molécules Posologie Reconstitution et/ou dilution Administration (voie et durée) J1 = J29 Gemcitabine 1000mg/m² J1, J8 et J15 250 mL NaCl 0,9% IV – 30min Indication : Traitement du cancer de l'ovaire, des trompes de Fallope ou péritonéal primitif, résistant aux sels de platine (hors AMM21 , prescription à justifier dans le dossier patient). Produits : Gemcitabine : concentration minimale de 0,1mg/mL. Potentiel émétisant : faible Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 2 Sommaire 21 recommandations sur le cancer de l'ovaire Nice Saint Paul de Vence 2012
  • 39. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 39 - Paclitaxel 3 semaines sur 4 Périodicité Molécules Posologie Reconstitution et/ou dilution Administration (voie et durée) J1 = J29 Paclitaxel 80mg/m² J1, J8 et J15 250 mL NaCl 0,9% ou G5% IV – 1h Indication : Traitement du cancer de l'ovaire, des trompes de Fallope ou péritonéal primitif, résistant aux sels de platine (hors AMM22 , prescription à justifier dans le dossier patient). Produits: Paclitaxel : La concentration finale doit être comprise entre 0,3 et 1,2 mg/mL.  Dose cumulative maximale de paclitaxel : 1000 mg/m²  Incompatible avec le PVC contenant du DEHP. Perfusion avec un filtre de 0,22µm. Potentiel émétisant : faible Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 2 Sommaire 22 recommandations sur le cancer de l'ovaire Nice Saint Paul de Vence 2012
  • 40. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 40 - Topotécan Périodicité Molécules Posologie Reconstitution et/ou dilution Administration (voie et durée) J1 = J22 Topotécan 1,5mg/m²/j de J1 à J5 100 mL NaCl 0,9% ou G5% IV – 30min Indication : Traitement du carcinome de l'ovaire en rechute, résistant aux sels de platine. Produits : Topotécan : la concentration finale doit être comprise entre 25 et 50 µg/mL. Potentiel émétisant : faible Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 2 Sommaire
  • 41. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 41 - Topotécan 3 semaines sur 4 Périodicité Molécules Posologie Reconstitution et/ou dilution Administration (voie et durée) J1 = J29 Topotécan 4mg/m² J1, J8 et J15 100 mL NaCl 0,9% ou G5% IV – 30min Indication : Traitement du cancer de l'ovaire, des trompes de Fallope ou péritonéal primitif, résistant aux sels de platine (hors AMM2324 , prescription à jsutifer dans le dossier patient). Produits : Topotécan : la concentration finale doit être comprise entre 25 et 50 µg/mL. Potentiel émétisant : faible Traitement anti-émétique recommandé : → Protocole 2 Sommaire 23 recommandations sur le cancer de l'ovaire Nice Saint Paul de Vence 2012 24 J. Sehouli and al, J Clin Onc, ASCO 2009
  • 42. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 42 - Thérapeutiques antiémétiques Protocoles antiémétiques selon le potentiel émétisant de la chimiothérapie : Protocole 1 : Potentiel émétisant très faible Protocole 2 : Potentiel émétisant faible Protocole 3 : Potentiel émétisant moyen Protocole 4 : Potentiel émétisant haut
  • 43. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 43 - Protocole 1 : Potentiel émétisant très faible Aucune prophylaxie primaire n'est recommandée. En cas de nausées ou vomissement pendant la cure de chimiothérapie : o Traitement de secours : Alizapride 100 à 200mg en perfusion de 15 min, renouvelable jusqu'à trois fois A la prochaine cure, appliquer le protocole suivant : 1h avant la chimiothérapie : o Métoclopramide per os : 1comprimé à 10mg, 1 à 3 fois par jour. Phase retardée : RIEN Durant tout le cycle : o Si nausées : Domperidone orodispersible 10mg 1 à 2 comprimés sur la langue, max 8cp/j. o Si vomissements : Métoclopramide 10mg, 1 à 6 comprimés par jour.
  • 44. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 44 - Protocole 2 : Potentiel émétisant faible Phase aiguë : J1, 1h avant la chimiothérapie : o Corticoïde : o Prednisone 20mg : 2 à 4 comprimés o ou Methylprednisolone 16mg : 2 à 4 comprimés o ou Dexaméthasone 6 à 12mg Si échec : o Traitement de secours : Alizapride 100 à 200mg en perfusion de 15 min, renouvelable jusqu'à trois fois. A la prochaine cure, appliquer le protocole suivant : 1h avant la chimiothérapie : o Corticoïde : o Prednisone 20mg : 2 à 4 comprimés o ou Methylprednisolone 16mg : 2 à 4 comprimés o ou Dexaméthasone 6 à 12mg o Ajout d'un sétron : o Ondansétron 8mg à 16mg IV (ou 16 à 24mg par voie orale) , renouvelable à 4h et à 8h après la première prise o ou Granisétron 1mg IV (ou 2 mg par voie orale) , renouvelable à 12h après la première prise Phase retardée : RIEN Durant tout le cycle : o Si nausées : Domperidone orodispersible 10mg 1 à 2 comprimés sur la langue, max 8cp/j. o Si vomissements : Métoclopramide 10mg, 1 à 6 comprimés par jour.
  • 45. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 45 - Protocole 3 : Potentiel moyennement émétisant Phase aiguë : J1, 1h avant la chimiothérapie : o Aprépitant : 1 gélule de 125mg (ou 1 gélule de 80mg si protocole contenant du cyclophosphamide, de l'ifosfamide ou de la trabectédine) o Sétron : o Ondansétron 8mg à 16mg IV (ou 16 à 24mg par voie orale) , renouvelable à 4h et à 8h après la première prise o ou Granisétron 1mg IV (ou 2 mg par voie orale) , renouvelable à 12h après la première prise o Corticoïde : o Dexaméthasone : 12mg o ou Prednisone 20mg : 4 comprimés o ou Methylprednisolone 16mg : 4 comprimés Si échec : o Traitement de secours : o Renouveler la dose de sétron o Alizapride 100 à 200mg en perfusion de 15 min, renouvelable jusqu'à trois fois. A la prochaine cure, appliquer le protocole suivant : o Augmentation de la posologie d'ondansétron à 16mg 1h avant la chimio (puis 8mg à 4h puis à 8h après la première prise si besoin) ou changement de sétron (palonosétron 0,25mg IV, plus efficace car demi-vie plus longue) o et/ou ajout Alizapride 2 à 5mg/kg/24h, jusqu'à 20mg/kg/24h, en perfusion continue o et/ou ajout d'une benzodiazépine de demi-vie courte (ex : Alprazolam 0,25mg 1 à 3/j) Phase retardée : o J2 J3 : Aprépitant : 80mg +/- Corticoïdes Durant tout le cycle : o Si nausées : Domperidone orodispersible 10mg 1 à 2 comprimés sur la langue, max 8cp/j. o Si vomissements : Métoclopramide 10mg, 1 à 6 comprimés par jour. o +/- Olanzapine 10 mg : 1 comprimé par jour
  • 46. Document créé le : 16/12/2014 Document validé le : 19/11/2015 - 46 - Protocole 4 : Potentiel hautement émétisant Phase aiguë : J1, 1h avant la chimiothérapie : o Aprépitant : 1 gélule de 125mg (ou 1 gélule de 80mg si protocole contenant du cyclophosphamide, de l'ifosfamide ou de la trabectédine) o Sétron : o Ondansétron 8mg à 16mg IV (ou 16 à 24mg par voie orale) , renouvelable à 4h et à 8h après la première prise o ou Granisétron 1mg IV (ou 2 mg par voie orale) , renouvelable à 12h après la première prise o Corticoïde : o Dexaméthasone : 12mg o ou Prednisone 20mg : 4 comprimés o ou Methylprednisolone 16mg : 4 comprimés Si échec : o Traitement de secours : o Renouveler la dose de sétron o Alizapride 100 à 200mg en perfusion de 15 min, renouvelable jusqu'à trois fois. A la prochaine cure, appliquer le protocole suivant : o Augmentation de la posologie d'ondansétron à 16mg 1h avant la chimio (puis 8mg à 4h puis à 8h après la première prise si besoin) ou changement de sétron (palonosétron 0,25mg IV, plus efficace car demi-vie plus longue) o et/ou ajout Alizapride 2 à 5mg/kg/24h, jusqu'à 20mg/kg/24h, en perfusion continue o et/ou ajout d'une benzodiazépine de demi-vie courte (ex : Alprazolam 0,25mg 1 à 3/j) Phase retardée : o J2 J3 : Aprépitant : 80mg o J2 J3 J4 : Corticoïde par voie orale : o Dexaméthasone 8mg o ou Prednisone 20mg : 3 comprimés o ou Methylprednisolone 16mg : 3 comprimés Durant tout le cycle : o Si nausées : Domperidone orodispersible 10mg 1 à 2 comprimés sur la langue, max 8cp/j. o Si vomissements : Métoclopramide 10mg, 1 à 6 comprimés par jour. o +/- Olanzapine 10 mg : 1 comprimé par jour