SlideShare une entreprise Scribd logo
Le relief de la Terre
            LE RELIEF
           DE LA TERRE




Rafael AGÚNDEZ BLANCO
IES « Comuneros de Castilla »
1. La structure de la Terre
La Terre est constituée de plusieurs
couches concentriques :
1. Le noyau
2. Le manteau
3. La croute
                                       3
                                           2
                                               1
Le noyau, avec une profondeur de
6 000 km environ, est composé de
fer et de nickel. Sa température
moyenne atteint 5 000 ºC.
Cette température rend liquide le
noyau externe, mais le noyau
interne reste solide à cause de
l’énorme pression.




                                    6 000 km
Le manteau, avec une profondeur
de 3 000 km environ, est composé
de deux couches :
a) le manteau inférieur ou
    asthénosphère, visqueux ;
b) le manteau supérieur, solide.




                                   3 000 km
Le manteau supérieur et la croute,
une couche solide relativement fine
(30 km la croute continentale et 5
km la croute océanique) constituent




                                                    30 km
la lithosphère.




                                                                                5 km
                                                                 Croute




                                      Lithosphère
                                                            Manteau supérieur
2. La tectonique de plaques
La lithosphère est divisée en
plusieurs plaques tectoniques, qui
flottent sur l’asthénosphère.
Les forces intérieures de
l’asthénosphère provoquent le
mouvement des plaques
tectoniques ou mouvements
tectoniques.
Le résultat est l’approchement ou
l’éloignement des plaques.
Las mouvements des plaques
provoquent le déplacement des
continents à une vitesse de
10 cm par an.
Ce phénomène s’appelle la dérive
des continents.
Cambrien                                                   500 m. a.




 Les arthropodes (ancêtres des insectes, des
 arachnides et des crustacées) apparaissent
 dans l’océans.


                                               Trilobite
Ordovicien                                        470 m. a.




 Les température sur la surface de la Terre est
 de 40 ºC. Un jour a 21 heures.
Silurien                                     430 m. a.




  Des formes primitives de plantes
  apparaissent sur la surface de la Terre.
Dévonien                                    370 m. a.




 Les premiers amphibiens et arthropodes
 apparaissent sur la surface de la Terre.
Carbonifère                                       300 m. a.




 Le monde est couvert de forêts, qui laisseront
 des vastes couches de charbon en Europe.
 Les premiers reptiles apparaissent sur la
 Terre.
Trias                                           220 m. a.




  La quasi-totalité des terres sont parties
  intégrantes d’un supercontinent, la Pangée.
Jurassique                                       150 m. a.




 Le climat chaud et humide permet le
 développement de vastes jungles. Il n’y a pas
 de glace sur les pôles.
 C’est l’âge d’or des grands dinosaures,
Crétacé                                   65 m. a.




                       Météorite




 À la fin de ce période, l’impact d’une
 météorite de 10 km de diamètre dans le
 Yucatan provoque la disparition des
 dinosaures.
Éocène                                          50 m. a.




 Les premier mammifères apparaissent durant
 cette époque.
 L’Australie et l’Antarctique se séparent. La
 collision de l’Inde avec l’Asie provoque
 l’élévation de l’Himalaya.
+50 m. a.




                            +250 m. a.


Dans plusieurs millions
d’années, l’Afrique
entrera en collision avec
l’Europe.
Finalement, tous les
continents formeront
une autre Pangée.
3. Agents de transformation
   du paysage
Les
                  Le
mouvements                 L’érosion
              volcanisme
tectoniques
La friction et les chocs des
         plaques tectoniques
         provoquent la déformation de
         la lithosphère à travers des
         failles (ruptures de l’écorce
         terrestre) et des plis
         (courbures de l’écorce
         terrestre).
         Le type de déformation
         dépendra de la composition
         du terrain.
Faille




Pli
L’éloignement des plaques tectoniques
 provoque la formation des dorsales
 océaniques, chaînes de montagnes
 souvent immergées.


                Dorsale
               océanique
Amérique                            Europe
Les plis et les failles existent
depuis l'échelle microscopique
jusqu'à plusieurs centaines de
kilomètres.
Les grands plis et failles
provoquent les mouvements
orogéniques, responsables de la
formation de la majorité des
grandes formes du relief.
Une montagne ou mont est une importante élévation
de terrain.
Un pic est une montagne dont le sommet ou cime (la
partie la plus élevée) dessine une pointe aigüe.
Pour donner le titre de montagne à une élévation de
          terrain, il y a deux critères : l’altitude et le dénivelé.
          Si l’on considère l’altitude, la montagne la plus élevée
          est l’Everest ; mais si l’on considère le dénivelé, la
          montagne la plus élevée est le Mauna Kea (Hawaii).




                            Everest     10 200 m           Mauna Kea
8 844 m
Si l’altitude n’est pas très significative, c’est une
          colline, une petite élévation de forme arrondie.
          Si le dénivelé est petit, c’est un plateau, une aire
          géographique plate et d’une altitude élevée.




Colline               Plateau
La plus grande forme de
relief sur terre est le plateau
Tibétain, avec quatre fois la
taille de France et une
altitude dépassant 5 000 m.
Une chaîne de montagnes
(ou cordillère en Amérique)
est une suite de montagnes
allongée.
Par contre, un massif est un
ensemble montagneux de
forme massive.
                               Massif
Une faille peut provoquer aussi un séisme ou
tremblement de terre, c’est-à-dire, une
secousse violente du sol.
Une grande partie des séismes se produisent
aux limites des plaques tectoniques.
Le point de la surface terrestre qui est l'origine
d'un séisme est appelé épicentre.
La magnitude d'un tremblement de
                                         terre mesure l'énergie libérée à
                                         travers d’un sismographe.
                                         Il s'agit d'une échelle logarithmique,
                                         c'est-à-dire qu'un accroissement de
                                         magnitude de 1 correspond à une
                                         multiplication par 30 de l'énergie.


Magnitude   Description                   Effets                    Fréquence
   2        Très mineur   Non ressenti                         8 000 par an

   4        Léger         Légers dommages                      6 000 par an

   6        Fort          Dommages majeurs à des édifices mal 120 par an
                          conçus
   8        Important     Dommages sérieux à des centaines de 1 par an
                          kilomètres à la ronde.
Les tremblements de terre sous-marins sont la cause
des tsunamis, ondes provoquées par le mouvement
rapide d’un grand volume d’eau.
L’élévation brutale de la faille provoque le déplacement
de l’eau à la surface de la mer.
L’onde génère une vague pas
         très haute (30 cm), mais très
         longue (200 km) et à une vitesse
         énorme (800 km/h).
         Ils sont imperceptibles en haute
         mer à causa de son ampleur.




200 km
Le choc contre la plateforme
continental fait réduire
drastiquement la longueur et la
vitesse de la vague (20 km et 80
km/h respectivement).
Pourtant, le choc augmente son
hauteur énormément : la vague
peut atteindre 30 m sur la plage.
En 2004 un tsunami
       a provoqué 300 000
       morts en Asie.




30 m




              1,80 m
Un tsunami peut altérer profondément le paysage de la
 côte.




Avant le tsunami              Après le tsunami
Un volcan est un orifice de l'écorce terrestre qui met en
communication les régions internes de la Terre et la
surface.
Le magma est de la roche à haute température formée
                  par la fusion de la croute terrestre ou du manteau.
                  Si le magma atteint la surface, il jaillit par les cratères des
                  volcans sous deux formes :


                                          Lapilli         Bombe volcanique




La lave, roche en fusion, plus ou         La téphra, fragments de roche
moins fluide.                             solide qui sont expulsés dans l’air
                                          (cendres, lapilli, bombes
                                          volcaniques…)
Les volcans donnent généralement naissance à une
montagne, appelée cône volcanique, formée par
l’accumulation et solidification des coulées de lave.
Un dôme est une masse de lave dont la viscosité
l'empêche de s'écouler sur les flancs du volcan et qui
s'accumule au sommet, remplissant le cratère du
volcan.
.
Une fissure volcanique est une fissure de quelques
mètres à travers de laquelle la lave jaillit, quelquefois à
travers d’une fontaine de lave.
Un volcan sous-marin peut
provoquer la formation
soudaine d’une île.
La cheminée du volcan est le corridor par où passe le
magma.
Le cratère est le trou par lequel jaillit la lave et la téphra.
L’éruption d’un volcan provoque un haute nuage de
cendres de plus de 20 km de haut. Les nuages de
cendres provoquent souvent des éclairs.
La coulée volcanique est un manteau de lave procédant
d'un volcan ou d'une fissure.
Un dyke est une infiltration verticale de magma.
Un sill est une infiltration horizontale de magma.
Un batholite est une grande accumulation de magma.
Une fumerolle est une émanation de gaz à haute
température.
Un geyser est une source d'eau chaude qui jaillit par
intermittence en projetant de l'eau à haute température et
de la vapeur.
Une nuée ardente est un
phénomène d'avalanche
composée d'un mélange de gaz
brûlant et de lave incandescente
entouré d'un nuage de poussières.
En Martinique en 1902 une nuée
ardente a fait 30 000 morts.
On attribue également la
destruction de Pompei et
d'Herculanum, dans l'antiquité
romaine, à une nuée ardente.
Un lahar est une coulée boueuse formée d’eau, de
                    cendres volcaniques et de téphras.




L’éruption provoque le dégel brusque
de la glace du sommet du volcan et la
formation d’une avalanche de boue.
Les lahars sont les phénomènes volcaniques les
plus meurtriers.




         L'éruption du Nevado del Ruiz en
         1985 a été l'origine d'un lahar qui a
         englouti la ville d'Armero (Colombie),
         tuant 25 000 personnes surprises
         dans leur sommeil.
Une éruption très violente peut provoquer l’explosion
                  du volcan et la formation d’une caldera, un
                  phénomène rare mais dévastateur.




La pression du magma est                        Un lac se forme souvent au
tellement élevée qu’elle                        centre de la caldera. L’îlot
provoque l’explosion du                         est un dôme.
volcan.
Le résultat est une vaste dépression provoquée
par l’effondrement du volcan.
L’explosion de la caldera de
Toba (Indonésie), il y a 70 000
ans, a été la plus intense de
l’histoire de la Terre.
Elle a provoqué la formation
d'un manteau de nuages d'acide
sulfurique tout autour du globe
qui a fait baisser les
températures globale de la
planète 6°C
La conséquence a été une
glaciation qui a duré un
millénaire.
L’effondrement d’un volcan pourrait
provoquer aussi un gigantesque
tsunami.
Bien qu’ils soient très destructives, les volcans peuvent
                  former des paysages d’une extraordinaire beauté.




Champagne Pool (Royaume Uni)
Giants Causeway (Nouvelle-Zélande)
Morning Glory Pool (États Unis)
Érosion marine



                                                           Érosion fluviale
L’érosion est le processus de
transformation du relief qui est
causé par tout agent externe.

                                                     Érosion éolienne



                                             Érosion karstique




                                   Érosion glacière
L’érosion marine ou érosion
littorale est le processus de
transformation du relief littoral
qui est causé par les vagues et
les courants marins.
Un golfe est une partie de mer avancée dans les
        terres ; il est plus grande qu’une baie.




Golfe          Baie
Une île est une étendue de terre ferme émergée.
      Une très petite île est un îlot.




Île          Îlot
Un atoll est un type d'île corallienne basse de forme
                          annulaire : les atolls se composent d'un récif et d’un
                          lac appelé lagon.




Avec le il y a une île volcanique.
Tandis que l’île volcanique disparaît progressivement, à la surface est le
D’abordtemps, l’île disparaît sous l’eau et ce qui reste un récif corallien récif
corallien en forme d’anneau.
commence à se former.
Les atolls son typiques des
océans tropicaux.
Une plage est une accumulation sur le bord de mer
     de sable, galets ou blocs.
     On peut distinguer les sables « blancs » d'origine
     organique des sables « noirs » d'origine minérale ou
     volcanique.

Grès dedegalets noir
Plages plage
Plagesde sable blanc
Plage de sable
Un cordon littoral est une bande de terre composée
de matériaux déposés par des courants marins.
Lagune

                   Une flèche littorale est un cordon
                   qui avance dans la mer.
                   Une lagune est un plan d’eau isolé
                   par un cordon littorale.
                   Un tombolo est un cordon littoral
                   que relie deux masses de terre
                   initialement séparées.


Flèche littorale                      Tombolo
Une falaise est un escarpement
rocheux créé par l'érosion le long
d'une côte. L’érosion provoque
aussi la formation d’arches et
aiguilles.
L’érosion fluviale est le
processus de transformation du
relief qui est causé par les eaux
des fleuves et des rivières.
Un fleuve est un cours d'eau qui se jette dans la mer
ou dans l'océan ― ou, exceptionnellement, dans un
désert ―. Il se distingue d'une rivière, qui se jette
dans un autre cours d'eau, c’est-à-dire, un affluent.
Dans le langage courant, un fleuve est un cours d'eau
plus important qu'une rivière.
Nil


Amazone




 Les plus longs fleuves au monde sont le Nil, avec 6
 718 km, et l’Amazone avec 6 500 km environ.
 Pourtant l’Amazone est le fleuve qui possède, et de
 loin, le plus grand débit : 190 000 m3/s ; le volume
 d'eau transporté est équivalent à celui des six fleuves
 qui le suivent dans la hiérarchie.
La source est l’origine du
fleuve, qui coule dans un
chenal appelé le lit.
Le fleuve peut former un lac,
une grande étendue d'eau,
généralement douce, entourée
par les terres.
Chutes du Niagara (52 m)




                                 Salto Angel (979 m)




Une chute d’eau ou cascade
est un déplacement vertical
d'une masse d'eau produit par
la différence de niveau entre
deux parties consécutives d'un
cours d'eau.
Une gorge ou canyon est une
vallée encaissée et étroite
formée par l’érosion fluviale.
Un méandre est une sinuosité
très prononcée du cours d'un
fleuve.
L’embouchure est le terme du fleuve.
           Un estuaire est la partie terminale d'un
           fleuve sensible à la marée et aux courants
           marins.
           Un delta est une ramification de la partie
           terminale d’un fleuve.




Delta
Estuaire
Une ria est une vallée de fleuve envahie
par la mer.
L’érosion éolienne est le
processus de transformation du
relief qui est causé par le vent.
L’érosion éolienne est spécialement intense sur les
déserts à cause de l’absence de végétation.
On peut distinguer le reg ou désert de pierres et
      l’erg ou désert de sable.

Erg
Reg
L’élément le plus caractéristique des déserts de
            sable sont les dunes, collines de sable fin.
            Certaines ont la forme d’un croissant : on les
            appelle les barkhanes.




Direction
du vent




Barkhanes
Autres formations géologiques
           caractéristiques des déserts sont
           les crêtes rocheuses ou yardangs
           et les petites rides du sable ou
           ripples.




          Yardangs




Ripples
Exemples de paysages modelés par l’érosion éolienne




Utah (États-Unis)
Exemples de paysages modelés par l’érosion éolienne




Atacama (Bolivie)
Exemples de paysages modelés par l’érosion éolienne




Las Gredas (Espagne)
Exemples de paysages modelés par l’érosion éolienne




Urulu (Australie)
Exemples de paysages modelés par l’érosion éolienne




Man-Pupu-Nyor (Russie)
Exemples de paysages modelés par l’érosion éolienne




Lençois Maranheses (Brésil)
Exemples de paysages modelés par l’érosion éolienne




Lençois Maranheses (Brésil)
L’érosion karstique est le
processus de transformation du
relief qui est causé par la
dissolution chimique des
calcaires dans l’eau.
Une doline est une dépression circulaire.
         Si la dépression est très vaste et de fond aplati, c’est un
         poljé.




Doline




Poljé
Un lapiaz est un type de sol formé par rainures
         superficielles.




Lapiaz
La dissolution des calcaires dans l’eau forme des galeries
              souterraines ou grottes.
              Dans les grottes on peut trouver des stalactites sous le
              plafond et des stalagmites sur le sol.




Stalactites




Stalagmites
Exemples de paysages modelés par l’érosion karstique




Tazka (Croatie)
Exemples de paysages modelés par l’érosion karstique




Witch Finger (États-Unis)               Tien Son (Vietnam)
Exemples de paysages modelés par l’érosion karstique




Ciudad Encantada de Cuenca (Espagne)
Exemples de paysages modelés par l’érosion karstique




Ciudad Encantada de Cuenca (Espagne)
Exemples de paysages modelés par l’érosion karstique




Antelope Canyon (États-Unis)
Exemples de paysages modelés par l’érosion karstique




Chocolate Hills (Philippines)
Exemples de paysages modelés par l’érosion karstique




Pamukkale (Turquie)
Exemples de paysages modelés par l’érosion karstique




Pamukkale (Turquie)
Exemples de paysages modelés par l’érosion karstique




Huanglong (Chine)
Exemples de paysages modelés par l’érosion karstique




Blue Hole (Nouvelle-Zélande)
L’érosion glacière est le
processus de transformation du
relief qui est causé par
l’abrasion des glaces.
Un glacier est une masse de glace éternelle. Aujourd’hui, les
glaciers ne couvrent qu’une petite partie du monde.
Pourtant, il y a 20 000 ans, les glaciers couvraient des vastes
régions de la planète.
L’augmentation de la
quantité de glace sur les
continents a fait baisser
le niveau de la mer.
Aujourd’hui, il y a deux types de glaciers :
            1) les inlandsis, des glaciers continentaux très
                étendus (50 000 km2), c’est-à-dire, la Groenland
                et l’Antarctique ;
            2) les glaciers de vallée, situés à une altitude très
                élevée et entourés de montagnes.




Indlansis                      Glacier de vallée
On ne doit pas confondre
l’inlandsis avec la banquise, un
banc de glace flottant formé par
congélation de l’eau de mer.
Une partie de la banquise ne
fond jamais, mais une autre
partie est saisonnière.
Un iceberg est un bloc de
glace qui flotte sur la mer ; ces
blocs se détachent du front des
inlandsis.
Un glacier de vallée est une forme de relief
caractéristique des régions de montagnes
qui ont été affectées par une glaciation
régionale.
Un cirque glaciaire est une
dépression à parois abruptes,
fermée par une barre rocheuse.
Une moraine est une
accumulation de débris glacier.
Une arête est une crête
rocheuse qui sépare deux
cirques.
L’érosion des montagnes peuvent
provoquer la formation d’un pic pyramidal
appelé horn.
Le dégel d’un glacier provoque la
formation d’une vallée en « U ».
Le dégel d’un glacier
peut provoquer aussi
la formation de lacs
appelés ibons.
Les glaciers sont les responsable
de la vaste quantité de lacs qui
couvrent la surface de la Finlande.
Un fjord est une
vallée glaciaire
remplie d’eau salée.
On peut trouver des fjords en
Suède. Écosse, Island,
Groenland, Alaska, Canada,
Nouvelle Zélande ou Chili.
Pourtant, les fjords les plus
connus sont en Norvège.
4. La représentation du relief
Une carte topographique est une carte qui
représente le relief d’une région.
Profil topographique
Une courbe de niveau ou
isohypse est une ligne qui relie
tous les points situés à la même
hauteur.
On peut utiliser des nombres
(100 m, 200 m., etc.) ou
couleurs (vert pour les
dépressions, blanc pour les
montagnes…).
Le profil topographique est la
représentation latérale d’un
relief.


                                   Carte cartographique
A




     B
A




     B
A   0m
                            




                                1 500 m





                                1 000 m
          




                                 500 m
                    




                                500 m
 




                                1 000 m
  




                                 1 500 m
  




                                 1 000 m
                                500 m
                     




                                500 m
                                1 000 m
          




                                500 m
                                500 m
           




                                1 000 m
          

                            




                                  0m
                                 0m
                            




                                1 500 m





                                1 000 m
          





                                1 500 m
                            

                                 0m
                            B
1 500 m

          1 000 m

                    500 m
A   0m
                            




                                1 500 m





                                1 000 m
          




                                 500 m
                    




                                500 m
 




                                1 000 m
  




                                 1 500 m
  




                                 1 000 m
                                500 m
                     




                                500 m
                                1 000 m
          




                                500 m
                                500 m
           




                                1 000 m
          

                            




                                  0m
                                 0m
                            




                                1 500 m





                                1 000 m
          





                                1 500 m
                            

                                 0m
                            B
1 500 m

          1 000 m

                    500 m

Contenu connexe

Tendances

Marées
MaréesMarées
Marées
christianwery
 
Cours de pétrographie
Cours de pétrographieCours de pétrographie
Cours de pétrographie
Prince Fehren
 
6052227 T0420 Ind A Notice Démontage Remontage L E R O Y O T34
6052227 T0420 Ind  A   Notice Démontage Remontage  L E R O Y  O T346052227 T0420 Ind  A   Notice Démontage Remontage  L E R O Y  O T34
6052227 T0420 Ind A Notice Démontage Remontage L E R O Y O T34youri59490
 
TVA Exercices résolus avec rappels du cours
TVA Exercices résolus avec rappels du cours TVA Exercices résolus avec rappels du cours
TVA Exercices résolus avec rappels du cours
cours fsjes
 
Traitement des images
Traitement des imagesTraitement des images
Traitement des images
omar bllaouhamou
 
Cours d'exploitation des mines à ciel ouvert
Cours d'exploitation des mines à ciel ouvertCours d'exploitation des mines à ciel ouvert
Cours d'exploitation des mines à ciel ouvert
Jeremie ilunga
 
Les volcans.pptx
Les volcans.pptxLes volcans.pptx
Les volcans.pptx
ElkhaouriIsmail
 
T. Masrour - cours dynamique des systèmes - vibrations -chapitre1-1ddl
T. Masrour - cours dynamique des systèmes - vibrations -chapitre1-1ddlT. Masrour - cours dynamique des systèmes - vibrations -chapitre1-1ddl
T. Masrour - cours dynamique des systèmes - vibrations -chapitre1-1ddl
tawfik-masrour
 
Fomariniféres Boucelha Lilya
Fomariniféres Boucelha LilyaFomariniféres Boucelha Lilya
Fomariniféres Boucelha Lilya
Lilya BOUCELHA
 
Geologie
GeologieGeologie
Geologietaferm
 
Les roches.ppt
Les roches.pptLes roches.ppt
Les roches.ppt
amine100226
 
PROCEDURE DE DEDOUANEMENT DES MARCHANDISES EN TRANSIT A DESTINATION DE LA R.C...
PROCEDURE DE DEDOUANEMENT DES MARCHANDISES EN TRANSIT A DESTINATION DE LA R.C...PROCEDURE DE DEDOUANEMENT DES MARCHANDISES EN TRANSIT A DESTINATION DE LA R.C...
PROCEDURE DE DEDOUANEMENT DES MARCHANDISES EN TRANSIT A DESTINATION DE LA R.C...
lancedafric.org
 
De l'analyse de la situation de formation à l'élaboration d'un syllabus
De l'analyse de la situation de formation à l'élaboration d'un syllabusDe l'analyse de la situation de formation à l'élaboration d'un syllabus
De l'analyse de la situation de formation à l'élaboration d'un syllabus
Université de Dschang
 
Rapport de stage transport-de marchandise
Rapport de stage transport-de marchandiseRapport de stage transport-de marchandise
Rapport de stage transport-de marchandiseYoussef Islam
 
Rapport d'immersion de géologie au nord de la tunisie
Rapport d'immersion de géologie au nord de la tunisieRapport d'immersion de géologie au nord de la tunisie
Rapport d'immersion de géologie au nord de la tunisie
mohamedkarimslama
 
La méthode des couts partiels mac (controle de gestion par activité)
La méthode  des couts partiels mac (controle de gestion par activité)La méthode  des couts partiels mac (controle de gestion par activité)
La méthode des couts partiels mac (controle de gestion par activité)
karim lkhal
 
Propiétés biologique des sols
Propiétés biologique des solsPropiétés biologique des sols
Propiétés biologique des sols
SELLANI Halima
 
Transport routier au Maroc
Transport routier au MarocTransport routier au Maroc
Transport routier au MarocBadr Banar
 

Tendances (20)

La metrologie
La metrologieLa metrologie
La metrologie
 
Marées
MaréesMarées
Marées
 
Cours de pétrographie
Cours de pétrographieCours de pétrographie
Cours de pétrographie
 
6052227 T0420 Ind A Notice Démontage Remontage L E R O Y O T34
6052227 T0420 Ind  A   Notice Démontage Remontage  L E R O Y  O T346052227 T0420 Ind  A   Notice Démontage Remontage  L E R O Y  O T34
6052227 T0420 Ind A Notice Démontage Remontage L E R O Y O T34
 
TVA Exercices résolus avec rappels du cours
TVA Exercices résolus avec rappels du cours TVA Exercices résolus avec rappels du cours
TVA Exercices résolus avec rappels du cours
 
Traitement des images
Traitement des imagesTraitement des images
Traitement des images
 
Cours d'exploitation des mines à ciel ouvert
Cours d'exploitation des mines à ciel ouvertCours d'exploitation des mines à ciel ouvert
Cours d'exploitation des mines à ciel ouvert
 
Les volcans.pptx
Les volcans.pptxLes volcans.pptx
Les volcans.pptx
 
T. Masrour - cours dynamique des systèmes - vibrations -chapitre1-1ddl
T. Masrour - cours dynamique des systèmes - vibrations -chapitre1-1ddlT. Masrour - cours dynamique des systèmes - vibrations -chapitre1-1ddl
T. Masrour - cours dynamique des systèmes - vibrations -chapitre1-1ddl
 
Fomariniféres Boucelha Lilya
Fomariniféres Boucelha LilyaFomariniféres Boucelha Lilya
Fomariniféres Boucelha Lilya
 
Geologie
GeologieGeologie
Geologie
 
Les roches.ppt
Les roches.pptLes roches.ppt
Les roches.ppt
 
PROCEDURE DE DEDOUANEMENT DES MARCHANDISES EN TRANSIT A DESTINATION DE LA R.C...
PROCEDURE DE DEDOUANEMENT DES MARCHANDISES EN TRANSIT A DESTINATION DE LA R.C...PROCEDURE DE DEDOUANEMENT DES MARCHANDISES EN TRANSIT A DESTINATION DE LA R.C...
PROCEDURE DE DEDOUANEMENT DES MARCHANDISES EN TRANSIT A DESTINATION DE LA R.C...
 
De l'analyse de la situation de formation à l'élaboration d'un syllabus
De l'analyse de la situation de formation à l'élaboration d'un syllabusDe l'analyse de la situation de formation à l'élaboration d'un syllabus
De l'analyse de la situation de formation à l'élaboration d'un syllabus
 
Rapport de stage transport-de marchandise
Rapport de stage transport-de marchandiseRapport de stage transport-de marchandise
Rapport de stage transport-de marchandise
 
Rapport d'immersion de géologie au nord de la tunisie
Rapport d'immersion de géologie au nord de la tunisieRapport d'immersion de géologie au nord de la tunisie
Rapport d'immersion de géologie au nord de la tunisie
 
La méthode des couts partiels mac (controle de gestion par activité)
La méthode  des couts partiels mac (controle de gestion par activité)La méthode  des couts partiels mac (controle de gestion par activité)
La méthode des couts partiels mac (controle de gestion par activité)
 
Propiétés biologique des sols
Propiétés biologique des solsPropiétés biologique des sols
Propiétés biologique des sols
 
Marche de change
Marche de changeMarche de change
Marche de change
 
Transport routier au Maroc
Transport routier au MarocTransport routier au Maroc
Transport routier au Maroc
 

En vedette

4ºeso Chapitre 9 Le Rélief
4ºeso Chapitre 9 Le Rélief4ºeso Chapitre 9 Le Rélief
4ºeso Chapitre 9 Le Rélief
Inmaculada Martin-castaño carrasco
 
Géo unité 2 le relief de la planète terre- 1º eso
Géo  unité 2 le relief de la planète terre- 1º esoGéo  unité 2 le relief de la planète terre- 1º eso
Géo unité 2 le relief de la planète terre- 1º eso
IES Juanelo Turriano
 
Genie genetique/الهندسة الوراثية
Genie genetique/الهندسة الوراثيةGenie genetique/الهندسة الوراثية
Genie genetique/الهندسة الوراثية
ILYAS YOUSSEF
 
L'organisation morphologique du sol
L'organisation morphologique du solL'organisation morphologique du sol
L'organisation morphologique du sol
SELLANI Halima
 
4ºeso chapitre 2
4ºeso chapitre 24ºeso chapitre 2
4ºeso chapitre 2
imarcascar
 
Svt carte heuristique francois brunet
Svt carte heuristique francois brunetSvt carte heuristique francois brunet
Svt carte heuristique francois brunet
fferrier
 
Mind Map CV Houda Cheikh
Mind Map CV Houda CheikhMind Map CV Houda Cheikh
Mind Map CV Houda CheikhHouda Cheikh
 
Les cycles des roches
Les cycles des roches Les cycles des roches
Les cycles des roches
Mining Matters
 
L’érosion(benmamma reda)
L’érosion(benmamma reda)L’érosion(benmamma reda)
L’érosion(benmamma reda)Reda Benmamma
 
Cours corrosion part 1
Cours corrosion part 1Cours corrosion part 1
Cours corrosion part 1
Khalil HIBA
 
Structure du sol élément clé de sa fertilité
 Structure du sol élément clé de sa fertilité Structure du sol élément clé de sa fertilité
Structure du sol élément clé de sa fertilité
Abdeljalil EL KEDMIRI
 
3ºeso chapitre12 Geologie Les Roches Sédimentaires
3ºeso chapitre12 Geologie Les Roches Sédimentaires3ºeso chapitre12 Geologie Les Roches Sédimentaires
3ºeso chapitre12 Geologie Les Roches Sédimentaires
Inmaculada Martin-castaño carrasco
 
3º ESO Chapitre 1
3º ESO Chapitre 13º ESO Chapitre 1
3º ESO Chapitre 11. IBI
3º ESO Chapitre 11. IBI3º ESO Chapitre 11. IBI
3º ESO Chapitre 11. IBI
Inmaculada Martin-castaño carrasco
 
3ºeso chapitre10
3ºeso chapitre103ºeso chapitre10
4ºeso tema5 l'évolution des êtres vivants
4ºeso tema5 l'évolution des êtres vivants4ºeso tema5 l'évolution des êtres vivants
4ºeso tema5 l'évolution des êtres vivants
Inmaculada Martin-castaño carrasco
 

En vedette (20)

Cours Relief
Cours ReliefCours Relief
Cours Relief
 
4ºeso Chapitre 9 Le Rélief
4ºeso Chapitre 9 Le Rélief4ºeso Chapitre 9 Le Rélief
4ºeso Chapitre 9 Le Rélief
 
3º eso Chapitre 13 réduit
3º eso Chapitre 13 réduit3º eso Chapitre 13 réduit
3º eso Chapitre 13 réduit
 
Géo unité 2 le relief de la planète terre- 1º eso
Géo  unité 2 le relief de la planète terre- 1º esoGéo  unité 2 le relief de la planète terre- 1º eso
Géo unité 2 le relief de la planète terre- 1º eso
 
Genie genetique/الهندسة الوراثية
Genie genetique/الهندسة الوراثيةGenie genetique/الهندسة الوراثية
Genie genetique/الهندسة الوراثية
 
L'organisation morphologique du sol
L'organisation morphologique du solL'organisation morphologique du sol
L'organisation morphologique du sol
 
4ºeso chapitre 2
4ºeso chapitre 24ºeso chapitre 2
4ºeso chapitre 2
 
Svt carte heuristique francois brunet
Svt carte heuristique francois brunetSvt carte heuristique francois brunet
Svt carte heuristique francois brunet
 
Mind Map CV Houda Cheikh
Mind Map CV Houda CheikhMind Map CV Houda Cheikh
Mind Map CV Houda Cheikh
 
Les cycles des roches
Les cycles des roches Les cycles des roches
Les cycles des roches
 
L’érosion(benmamma reda)
L’érosion(benmamma reda)L’érosion(benmamma reda)
L’érosion(benmamma reda)
 
Compost et humus
Compost et humus Compost et humus
Compost et humus
 
Cours corrosion part 1
Cours corrosion part 1Cours corrosion part 1
Cours corrosion part 1
 
Structure du sol élément clé de sa fertilité
 Structure du sol élément clé de sa fertilité Structure du sol élément clé de sa fertilité
Structure du sol élément clé de sa fertilité
 
3ºeso chapitre12 Geologie Les Roches Sédimentaires
3ºeso chapitre12 Geologie Les Roches Sédimentaires3ºeso chapitre12 Geologie Les Roches Sédimentaires
3ºeso chapitre12 Geologie Les Roches Sédimentaires
 
CMC Chapitre 5 Des greffes aux cellules souches
CMC Chapitre 5 Des greffes aux cellules souchesCMC Chapitre 5 Des greffes aux cellules souches
CMC Chapitre 5 Des greffes aux cellules souches
 
3º ESO Chapitre 1
3º ESO Chapitre 13º ESO Chapitre 1
3º ESO Chapitre 1
 
3º ESO Chapitre 11. IBI
3º ESO Chapitre 11. IBI3º ESO Chapitre 11. IBI
3º ESO Chapitre 11. IBI
 
3ºeso chapitre10
3ºeso chapitre103ºeso chapitre10
3ºeso chapitre10
 
4ºeso tema5 l'évolution des êtres vivants
4ºeso tema5 l'évolution des êtres vivants4ºeso tema5 l'évolution des êtres vivants
4ºeso tema5 l'évolution des êtres vivants
 

Similaire à Le Relief De La Terre

COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES CATASTROPHES NATURELLES CAUSÉES PAR LES TREMBLE...
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES CATASTROPHES NATURELLES CAUSÉES PAR LES TREMBLE...COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES CATASTROPHES NATURELLES CAUSÉES PAR LES TREMBLE...
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES CATASTROPHES NATURELLES CAUSÉES PAR LES TREMBLE...
Fernando Alcoforado
 
Siesmes
Siesmes Siesmes
Siesmes
Radia Wadoud
 
La fureur des volcans
La fureur des volcansLa fureur des volcans
La fureur des volcans
Chiara Schiavi
 
LES MENACES D'EXTINCTION POUR L'HUMANITÉ CAUSÉES PAR LA PLANÈTE TERRE, COMMEN...
LES MENACES D'EXTINCTION POUR L'HUMANITÉ CAUSÉES PAR LA PLANÈTE TERRE, COMMEN...LES MENACES D'EXTINCTION POUR L'HUMANITÉ CAUSÉES PAR LA PLANÈTE TERRE, COMMEN...
LES MENACES D'EXTINCTION POUR L'HUMANITÉ CAUSÉES PAR LA PLANÈTE TERRE, COMMEN...
Faga1939
 
L'energie interne de la terre
L'energie interne de la terreL'energie interne de la terre
L'energie interne de la terre
Torbi Vecina Romero
 
impacts météoritiques
impacts météoritiquesimpacts météoritiques
impacts météoritiquesSIFFRAY DANIEL
 
Lithosphere
LithosphereLithosphere
Lithosphere
Aristide MISSE
 
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES RAYONS COSMIQUES
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES RAYONS COSMIQUES  COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES RAYONS COSMIQUES
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES RAYONS COSMIQUES
Fernando Alcoforado
 
LES-VOLCANS-2.ppt
LES-VOLCANS-2.pptLES-VOLCANS-2.ppt
LES-VOLCANS-2.ppt
ssuser262960
 
Sur la route des volcans
Sur la route des volcansSur la route des volcans
Sur la route des volcans
colACadet
 
LA PLANÈTE TERRE COMME UN SYSTÈME QUI FONCTIONNE COMME UN ORGANISME VIVANT.pdf
LA PLANÈTE TERRE COMME UN SYSTÈME QUI FONCTIONNE COMME UN ORGANISME VIVANT.pdfLA PLANÈTE TERRE COMME UN SYSTÈME QUI FONCTIONNE COMME UN ORGANISME VIVANT.pdf
LA PLANÈTE TERRE COMME UN SYSTÈME QUI FONCTIONNE COMME UN ORGANISME VIVANT.pdf
Faga1939
 
Présentation de l'unité 2 : Notre place dans l'univers
Présentation de l'unité 2 : Notre place dans l'universPrésentation de l'unité 2 : Notre place dans l'univers
Présentation de l'unité 2 : Notre place dans l'univers
Lycée Français René-Verneau
 
Cours8 : Dynamique de l'atmosphère et de l'océan
Cours8 : Dynamique de l'atmosphère et de l'océanCours8 : Dynamique de l'atmosphère et de l'océan
Cours8 : Dynamique de l'atmosphère et de l'océan
Nicolas Coltice
 
Tgp COURS DE géologie GENERALE ET PETROLIERE
Tgp COURS DE géologie GENERALE ET PETROLIERETgp COURS DE géologie GENERALE ET PETROLIERE
Tgp COURS DE géologie GENERALE ET PETROLIERE
Mamane Bachir
 
Volcanisme1(new) LAMKIRICH Rabab
Volcanisme1(new) LAMKIRICH RababVolcanisme1(new) LAMKIRICH Rabab
Volcanisme1(new) LAMKIRICH Rabab
Lamkirich Rabab
 
Le relief et les eaux
Le relief et les eauxLe relief et les eaux
Le relief et les eaux
mercheguillen
 
projet sur les seisme et les tsunami.pptx
projet sur les seisme et les tsunami.pptxprojet sur les seisme et les tsunami.pptx
projet sur les seisme et les tsunami.pptx
Pro0cyborggamer
 
projet sur les seisme et les tsunami.pptx
projet sur les seisme et les tsunami.pptxprojet sur les seisme et les tsunami.pptx
projet sur les seisme et les tsunami.pptx
Pro0cyborggamer
 

Similaire à Le Relief De La Terre (20)

COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES CATASTROPHES NATURELLES CAUSÉES PAR LES TREMBLE...
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES CATASTROPHES NATURELLES CAUSÉES PAR LES TREMBLE...COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES CATASTROPHES NATURELLES CAUSÉES PAR LES TREMBLE...
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES CATASTROPHES NATURELLES CAUSÉES PAR LES TREMBLE...
 
Siesmes
Siesmes Siesmes
Siesmes
 
La fureur des volcans
La fureur des volcansLa fureur des volcans
La fureur des volcans
 
LES MENACES D'EXTINCTION POUR L'HUMANITÉ CAUSÉES PAR LA PLANÈTE TERRE, COMMEN...
LES MENACES D'EXTINCTION POUR L'HUMANITÉ CAUSÉES PAR LA PLANÈTE TERRE, COMMEN...LES MENACES D'EXTINCTION POUR L'HUMANITÉ CAUSÉES PAR LA PLANÈTE TERRE, COMMEN...
LES MENACES D'EXTINCTION POUR L'HUMANITÉ CAUSÉES PAR LA PLANÈTE TERRE, COMMEN...
 
L'energie interne de la terre
L'energie interne de la terreL'energie interne de la terre
L'energie interne de la terre
 
impacts météoritiques
impacts météoritiquesimpacts météoritiques
impacts météoritiques
 
Lithosphere
LithosphereLithosphere
Lithosphere
 
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES RAYONS COSMIQUES
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES RAYONS COSMIQUES  COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES RAYONS COSMIQUES
COMMENT SAUVER L'HUMANITÉ DES RAYONS COSMIQUES
 
LES-VOLCANS-2.ppt
LES-VOLCANS-2.pptLES-VOLCANS-2.ppt
LES-VOLCANS-2.ppt
 
Sur la route des volcans
Sur la route des volcansSur la route des volcans
Sur la route des volcans
 
LA PLANÈTE TERRE COMME UN SYSTÈME QUI FONCTIONNE COMME UN ORGANISME VIVANT.pdf
LA PLANÈTE TERRE COMME UN SYSTÈME QUI FONCTIONNE COMME UN ORGANISME VIVANT.pdfLA PLANÈTE TERRE COMME UN SYSTÈME QUI FONCTIONNE COMME UN ORGANISME VIVANT.pdf
LA PLANÈTE TERRE COMME UN SYSTÈME QUI FONCTIONNE COMME UN ORGANISME VIVANT.pdf
 
Présentation de l'unité 2 : Notre place dans l'univers
Présentation de l'unité 2 : Notre place dans l'universPrésentation de l'unité 2 : Notre place dans l'univers
Présentation de l'unité 2 : Notre place dans l'univers
 
Cours8 : Dynamique de l'atmosphère et de l'océan
Cours8 : Dynamique de l'atmosphère et de l'océanCours8 : Dynamique de l'atmosphère et de l'océan
Cours8 : Dynamique de l'atmosphère et de l'océan
 
Tgp COURS DE géologie GENERALE ET PETROLIERE
Tgp COURS DE géologie GENERALE ET PETROLIERETgp COURS DE géologie GENERALE ET PETROLIERE
Tgp COURS DE géologie GENERALE ET PETROLIERE
 
Apercu cours ISARA
Apercu cours ISARAApercu cours ISARA
Apercu cours ISARA
 
Volcanisme1(new) LAMKIRICH Rabab
Volcanisme1(new) LAMKIRICH RababVolcanisme1(new) LAMKIRICH Rabab
Volcanisme1(new) LAMKIRICH Rabab
 
Le relief et les eaux
Le relief et les eauxLe relief et les eaux
Le relief et les eaux
 
dérive des continents
dérive des continentsdérive des continents
dérive des continents
 
projet sur les seisme et les tsunami.pptx
projet sur les seisme et les tsunami.pptxprojet sur les seisme et les tsunami.pptx
projet sur les seisme et les tsunami.pptx
 
projet sur les seisme et les tsunami.pptx
projet sur les seisme et les tsunami.pptxprojet sur les seisme et les tsunami.pptx
projet sur les seisme et les tsunami.pptx
 

Plus de rafa5979

Energy
EnergyEnergy
Energy
rafa5979
 
Biomes
BiomesBiomes
Biomes
rafa5979
 
Planet Earth
Planet EarthPlanet Earth
Planet Earth
rafa5979
 
Relief
ReliefRelief
Relief
rafa5979
 
Le temple grec
Le temple grecLe temple grec
Le temple grecrafa5979
 
Le panthéon grec
Le panthéon grecLe panthéon grec
Le panthéon grecrafa5979
 
Le panthéon grec
Le panthéon grecLe panthéon grec
Le panthéon grecrafa5979
 
Les polis grecques
Les polis grecquesLes polis grecques
Les polis grecquesrafa5979
 
Les temps modernes
Les temps modernesLes temps modernes
Les temps modernesrafa5979
 
Les sources d'énergie
Les sources d'énergieLes sources d'énergie
Les sources d'énergierafa5979
 
Fôret slerophylle
Fôret slerophylleFôret slerophylle
Fôret slerophyllerafa5979
 
Unité préhistoire
Unité   préhistoireUnité   préhistoire
Unité préhistoirerafa5979
 
Les biomes
Les biomesLes biomes
Les biomesrafa5979
 
Le bas moyen âge
Le bas moyen âgeLe bas moyen âge
Le bas moyen âgerafa5979
 
La population
La populationLa population
La populationrafa5979
 

Plus de rafa5979 (20)

Energy
EnergyEnergy
Energy
 
Biomes
BiomesBiomes
Biomes
 
Biomes
BiomesBiomes
Biomes
 
Planet Earth
Planet EarthPlanet Earth
Planet Earth
 
Relief
ReliefRelief
Relief
 
Le temple grec
Le temple grecLe temple grec
Le temple grec
 
Le panthéon grec
Le panthéon grecLe panthéon grec
Le panthéon grec
 
Le panthéon grec
Le panthéon grecLe panthéon grec
Le panthéon grec
 
Les polis grecques
Les polis grecquesLes polis grecques
Les polis grecques
 
Égypte
ÉgypteÉgypte
Égypte
 
Rome
RomeRome
Rome
 
Les temps modernes
Les temps modernesLes temps modernes
Les temps modernes
 
Les sources d'énergie
Les sources d'énergieLes sources d'énergie
Les sources d'énergie
 
Fôret slerophylle
Fôret slerophylleFôret slerophylle
Fôret slerophylle
 
Mangrove
MangroveMangrove
Mangrove
 
Toundra
ToundraToundra
Toundra
 
Unité préhistoire
Unité   préhistoireUnité   préhistoire
Unité préhistoire
 
Les biomes
Les biomesLes biomes
Les biomes
 
Le bas moyen âge
Le bas moyen âgeLe bas moyen âge
Le bas moyen âge
 
La population
La populationLa population
La population
 

Le Relief De La Terre

  • 1. Le relief de la Terre LE RELIEF DE LA TERRE Rafael AGÚNDEZ BLANCO IES « Comuneros de Castilla »
  • 2. 1. La structure de la Terre
  • 3. La Terre est constituée de plusieurs couches concentriques : 1. Le noyau 2. Le manteau 3. La croute 3 2 1
  • 4. Le noyau, avec une profondeur de 6 000 km environ, est composé de fer et de nickel. Sa température moyenne atteint 5 000 ºC. Cette température rend liquide le noyau externe, mais le noyau interne reste solide à cause de l’énorme pression. 6 000 km
  • 5. Le manteau, avec une profondeur de 3 000 km environ, est composé de deux couches : a) le manteau inférieur ou asthénosphère, visqueux ; b) le manteau supérieur, solide. 3 000 km
  • 6. Le manteau supérieur et la croute, une couche solide relativement fine (30 km la croute continentale et 5 km la croute océanique) constituent 30 km la lithosphère. 5 km Croute Lithosphère Manteau supérieur
  • 7. 2. La tectonique de plaques
  • 8. La lithosphère est divisée en plusieurs plaques tectoniques, qui flottent sur l’asthénosphère.
  • 9. Les forces intérieures de l’asthénosphère provoquent le mouvement des plaques tectoniques ou mouvements tectoniques. Le résultat est l’approchement ou l’éloignement des plaques.
  • 10. Las mouvements des plaques provoquent le déplacement des continents à une vitesse de 10 cm par an. Ce phénomène s’appelle la dérive des continents.
  • 11. Cambrien 500 m. a. Les arthropodes (ancêtres des insectes, des arachnides et des crustacées) apparaissent dans l’océans. Trilobite
  • 12. Ordovicien 470 m. a. Les température sur la surface de la Terre est de 40 ºC. Un jour a 21 heures.
  • 13. Silurien 430 m. a. Des formes primitives de plantes apparaissent sur la surface de la Terre.
  • 14. Dévonien 370 m. a. Les premiers amphibiens et arthropodes apparaissent sur la surface de la Terre.
  • 15. Carbonifère 300 m. a. Le monde est couvert de forêts, qui laisseront des vastes couches de charbon en Europe. Les premiers reptiles apparaissent sur la Terre.
  • 16. Trias 220 m. a. La quasi-totalité des terres sont parties intégrantes d’un supercontinent, la Pangée.
  • 17. Jurassique 150 m. a. Le climat chaud et humide permet le développement de vastes jungles. Il n’y a pas de glace sur les pôles. C’est l’âge d’or des grands dinosaures,
  • 18. Crétacé 65 m. a.  Météorite À la fin de ce période, l’impact d’une météorite de 10 km de diamètre dans le Yucatan provoque la disparition des dinosaures.
  • 19. Éocène 50 m. a. Les premier mammifères apparaissent durant cette époque. L’Australie et l’Antarctique se séparent. La collision de l’Inde avec l’Asie provoque l’élévation de l’Himalaya.
  • 20. +50 m. a. +250 m. a. Dans plusieurs millions d’années, l’Afrique entrera en collision avec l’Europe. Finalement, tous les continents formeront une autre Pangée.
  • 21. 3. Agents de transformation du paysage
  • 22. Les Le mouvements L’érosion volcanisme tectoniques
  • 23. La friction et les chocs des plaques tectoniques provoquent la déformation de la lithosphère à travers des failles (ruptures de l’écorce terrestre) et des plis (courbures de l’écorce terrestre). Le type de déformation dépendra de la composition du terrain. Faille Pli
  • 24. L’éloignement des plaques tectoniques provoque la formation des dorsales océaniques, chaînes de montagnes souvent immergées. Dorsale océanique Amérique Europe
  • 25. Les plis et les failles existent depuis l'échelle microscopique jusqu'à plusieurs centaines de kilomètres. Les grands plis et failles provoquent les mouvements orogéniques, responsables de la formation de la majorité des grandes formes du relief.
  • 26. Une montagne ou mont est une importante élévation de terrain. Un pic est une montagne dont le sommet ou cime (la partie la plus élevée) dessine une pointe aigüe.
  • 27. Pour donner le titre de montagne à une élévation de terrain, il y a deux critères : l’altitude et le dénivelé. Si l’on considère l’altitude, la montagne la plus élevée est l’Everest ; mais si l’on considère le dénivelé, la montagne la plus élevée est le Mauna Kea (Hawaii). Everest 10 200 m Mauna Kea 8 844 m
  • 28. Si l’altitude n’est pas très significative, c’est une colline, une petite élévation de forme arrondie. Si le dénivelé est petit, c’est un plateau, une aire géographique plate et d’une altitude élevée. Colline Plateau
  • 29. La plus grande forme de relief sur terre est le plateau Tibétain, avec quatre fois la taille de France et une altitude dépassant 5 000 m.
  • 30. Une chaîne de montagnes (ou cordillère en Amérique) est une suite de montagnes allongée. Par contre, un massif est un ensemble montagneux de forme massive. Massif
  • 31. Une faille peut provoquer aussi un séisme ou tremblement de terre, c’est-à-dire, une secousse violente du sol. Une grande partie des séismes se produisent aux limites des plaques tectoniques. Le point de la surface terrestre qui est l'origine d'un séisme est appelé épicentre.
  • 32. La magnitude d'un tremblement de terre mesure l'énergie libérée à travers d’un sismographe. Il s'agit d'une échelle logarithmique, c'est-à-dire qu'un accroissement de magnitude de 1 correspond à une multiplication par 30 de l'énergie. Magnitude Description Effets Fréquence 2 Très mineur Non ressenti 8 000 par an 4 Léger Légers dommages 6 000 par an 6 Fort Dommages majeurs à des édifices mal 120 par an conçus 8 Important Dommages sérieux à des centaines de 1 par an kilomètres à la ronde.
  • 33. Les tremblements de terre sous-marins sont la cause des tsunamis, ondes provoquées par le mouvement rapide d’un grand volume d’eau. L’élévation brutale de la faille provoque le déplacement de l’eau à la surface de la mer.
  • 34. L’onde génère une vague pas très haute (30 cm), mais très longue (200 km) et à une vitesse énorme (800 km/h). Ils sont imperceptibles en haute mer à causa de son ampleur. 200 km
  • 35. Le choc contre la plateforme continental fait réduire drastiquement la longueur et la vitesse de la vague (20 km et 80 km/h respectivement). Pourtant, le choc augmente son hauteur énormément : la vague peut atteindre 30 m sur la plage.
  • 36. En 2004 un tsunami a provoqué 300 000 morts en Asie. 30 m 1,80 m
  • 37. Un tsunami peut altérer profondément le paysage de la côte. Avant le tsunami Après le tsunami
  • 38. Un volcan est un orifice de l'écorce terrestre qui met en communication les régions internes de la Terre et la surface.
  • 39. Le magma est de la roche à haute température formée par la fusion de la croute terrestre ou du manteau. Si le magma atteint la surface, il jaillit par les cratères des volcans sous deux formes : Lapilli Bombe volcanique La lave, roche en fusion, plus ou La téphra, fragments de roche moins fluide. solide qui sont expulsés dans l’air (cendres, lapilli, bombes volcaniques…)
  • 40. Les volcans donnent généralement naissance à une montagne, appelée cône volcanique, formée par l’accumulation et solidification des coulées de lave.
  • 41. Un dôme est une masse de lave dont la viscosité l'empêche de s'écouler sur les flancs du volcan et qui s'accumule au sommet, remplissant le cratère du volcan. .
  • 42. Une fissure volcanique est une fissure de quelques mètres à travers de laquelle la lave jaillit, quelquefois à travers d’une fontaine de lave.
  • 43. Un volcan sous-marin peut provoquer la formation soudaine d’une île.
  • 44. La cheminée du volcan est le corridor par où passe le magma.
  • 45. Le cratère est le trou par lequel jaillit la lave et la téphra.
  • 46. L’éruption d’un volcan provoque un haute nuage de cendres de plus de 20 km de haut. Les nuages de cendres provoquent souvent des éclairs.
  • 47. La coulée volcanique est un manteau de lave procédant d'un volcan ou d'une fissure.
  • 48. Un dyke est une infiltration verticale de magma.
  • 49. Un sill est une infiltration horizontale de magma.
  • 50. Un batholite est une grande accumulation de magma.
  • 51. Une fumerolle est une émanation de gaz à haute température.
  • 52. Un geyser est une source d'eau chaude qui jaillit par intermittence en projetant de l'eau à haute température et de la vapeur.
  • 53. Une nuée ardente est un phénomène d'avalanche composée d'un mélange de gaz brûlant et de lave incandescente entouré d'un nuage de poussières. En Martinique en 1902 une nuée ardente a fait 30 000 morts. On attribue également la destruction de Pompei et d'Herculanum, dans l'antiquité romaine, à une nuée ardente.
  • 54. Un lahar est une coulée boueuse formée d’eau, de cendres volcaniques et de téphras. L’éruption provoque le dégel brusque de la glace du sommet du volcan et la formation d’une avalanche de boue.
  • 55. Les lahars sont les phénomènes volcaniques les plus meurtriers. L'éruption du Nevado del Ruiz en 1985 a été l'origine d'un lahar qui a englouti la ville d'Armero (Colombie), tuant 25 000 personnes surprises dans leur sommeil.
  • 56. Une éruption très violente peut provoquer l’explosion du volcan et la formation d’une caldera, un phénomène rare mais dévastateur. La pression du magma est Un lac se forme souvent au tellement élevée qu’elle centre de la caldera. L’îlot provoque l’explosion du est un dôme. volcan.
  • 57. Le résultat est une vaste dépression provoquée par l’effondrement du volcan.
  • 58. L’explosion de la caldera de Toba (Indonésie), il y a 70 000 ans, a été la plus intense de l’histoire de la Terre. Elle a provoqué la formation d'un manteau de nuages d'acide sulfurique tout autour du globe qui a fait baisser les températures globale de la planète 6°C La conséquence a été une glaciation qui a duré un millénaire.
  • 59. L’effondrement d’un volcan pourrait provoquer aussi un gigantesque tsunami.
  • 60. Bien qu’ils soient très destructives, les volcans peuvent former des paysages d’une extraordinaire beauté. Champagne Pool (Royaume Uni) Giants Causeway (Nouvelle-Zélande) Morning Glory Pool (États Unis)
  • 61. Érosion marine Érosion fluviale L’érosion est le processus de transformation du relief qui est causé par tout agent externe.  Érosion éolienne Érosion karstique Érosion glacière
  • 62. L’érosion marine ou érosion littorale est le processus de transformation du relief littoral qui est causé par les vagues et les courants marins.
  • 63. Un golfe est une partie de mer avancée dans les terres ; il est plus grande qu’une baie. Golfe Baie
  • 64. Une île est une étendue de terre ferme émergée. Une très petite île est un îlot. Île Îlot
  • 65. Un atoll est un type d'île corallienne basse de forme annulaire : les atolls se composent d'un récif et d’un lac appelé lagon. Avec le il y a une île volcanique. Tandis que l’île volcanique disparaît progressivement, à la surface est le D’abordtemps, l’île disparaît sous l’eau et ce qui reste un récif corallien récif corallien en forme d’anneau. commence à se former.
  • 66. Les atolls son typiques des océans tropicaux.
  • 67. Une plage est une accumulation sur le bord de mer de sable, galets ou blocs. On peut distinguer les sables « blancs » d'origine organique des sables « noirs » d'origine minérale ou volcanique. Grès dedegalets noir Plages plage Plagesde sable blanc Plage de sable
  • 68. Un cordon littoral est une bande de terre composée de matériaux déposés par des courants marins.
  • 69. Lagune Une flèche littorale est un cordon qui avance dans la mer. Une lagune est un plan d’eau isolé par un cordon littorale. Un tombolo est un cordon littoral que relie deux masses de terre initialement séparées. Flèche littorale Tombolo
  • 70. Une falaise est un escarpement rocheux créé par l'érosion le long d'une côte. L’érosion provoque aussi la formation d’arches et aiguilles.
  • 71. L’érosion fluviale est le processus de transformation du relief qui est causé par les eaux des fleuves et des rivières.
  • 72. Un fleuve est un cours d'eau qui se jette dans la mer ou dans l'océan ― ou, exceptionnellement, dans un désert ―. Il se distingue d'une rivière, qui se jette dans un autre cours d'eau, c’est-à-dire, un affluent. Dans le langage courant, un fleuve est un cours d'eau plus important qu'une rivière.
  • 73. Nil Amazone Les plus longs fleuves au monde sont le Nil, avec 6 718 km, et l’Amazone avec 6 500 km environ. Pourtant l’Amazone est le fleuve qui possède, et de loin, le plus grand débit : 190 000 m3/s ; le volume d'eau transporté est équivalent à celui des six fleuves qui le suivent dans la hiérarchie.
  • 74. La source est l’origine du fleuve, qui coule dans un chenal appelé le lit.
  • 75. Le fleuve peut former un lac, une grande étendue d'eau, généralement douce, entourée par les terres.
  • 76. Chutes du Niagara (52 m) Salto Angel (979 m) Une chute d’eau ou cascade est un déplacement vertical d'une masse d'eau produit par la différence de niveau entre deux parties consécutives d'un cours d'eau.
  • 77. Une gorge ou canyon est une vallée encaissée et étroite formée par l’érosion fluviale.
  • 78. Un méandre est une sinuosité très prononcée du cours d'un fleuve.
  • 79. L’embouchure est le terme du fleuve. Un estuaire est la partie terminale d'un fleuve sensible à la marée et aux courants marins. Un delta est une ramification de la partie terminale d’un fleuve. Delta Estuaire
  • 80. Une ria est une vallée de fleuve envahie par la mer.
  • 81. L’érosion éolienne est le processus de transformation du relief qui est causé par le vent.
  • 82. L’érosion éolienne est spécialement intense sur les déserts à cause de l’absence de végétation.
  • 83. On peut distinguer le reg ou désert de pierres et l’erg ou désert de sable. Erg Reg
  • 84. L’élément le plus caractéristique des déserts de sable sont les dunes, collines de sable fin. Certaines ont la forme d’un croissant : on les appelle les barkhanes. Direction du vent Barkhanes
  • 85. Autres formations géologiques caractéristiques des déserts sont les crêtes rocheuses ou yardangs et les petites rides du sable ou ripples. Yardangs Ripples
  • 86. Exemples de paysages modelés par l’érosion éolienne Utah (États-Unis)
  • 87. Exemples de paysages modelés par l’érosion éolienne Atacama (Bolivie)
  • 88. Exemples de paysages modelés par l’érosion éolienne Las Gredas (Espagne)
  • 89. Exemples de paysages modelés par l’érosion éolienne Urulu (Australie)
  • 90. Exemples de paysages modelés par l’érosion éolienne Man-Pupu-Nyor (Russie)
  • 91. Exemples de paysages modelés par l’érosion éolienne Lençois Maranheses (Brésil)
  • 92. Exemples de paysages modelés par l’érosion éolienne Lençois Maranheses (Brésil)
  • 93. L’érosion karstique est le processus de transformation du relief qui est causé par la dissolution chimique des calcaires dans l’eau.
  • 94. Une doline est une dépression circulaire. Si la dépression est très vaste et de fond aplati, c’est un poljé. Doline Poljé
  • 95. Un lapiaz est un type de sol formé par rainures superficielles. Lapiaz
  • 96. La dissolution des calcaires dans l’eau forme des galeries souterraines ou grottes. Dans les grottes on peut trouver des stalactites sous le plafond et des stalagmites sur le sol. Stalactites Stalagmites
  • 97. Exemples de paysages modelés par l’érosion karstique Tazka (Croatie)
  • 98. Exemples de paysages modelés par l’érosion karstique Witch Finger (États-Unis) Tien Son (Vietnam)
  • 99. Exemples de paysages modelés par l’érosion karstique Ciudad Encantada de Cuenca (Espagne)
  • 100. Exemples de paysages modelés par l’érosion karstique Ciudad Encantada de Cuenca (Espagne)
  • 101. Exemples de paysages modelés par l’érosion karstique Antelope Canyon (États-Unis)
  • 102. Exemples de paysages modelés par l’érosion karstique Chocolate Hills (Philippines)
  • 103. Exemples de paysages modelés par l’érosion karstique Pamukkale (Turquie)
  • 104. Exemples de paysages modelés par l’érosion karstique Pamukkale (Turquie)
  • 105. Exemples de paysages modelés par l’érosion karstique Huanglong (Chine)
  • 106. Exemples de paysages modelés par l’érosion karstique Blue Hole (Nouvelle-Zélande)
  • 107. L’érosion glacière est le processus de transformation du relief qui est causé par l’abrasion des glaces.
  • 108. Un glacier est une masse de glace éternelle. Aujourd’hui, les glaciers ne couvrent qu’une petite partie du monde. Pourtant, il y a 20 000 ans, les glaciers couvraient des vastes régions de la planète.
  • 109. L’augmentation de la quantité de glace sur les continents a fait baisser le niveau de la mer.
  • 110. Aujourd’hui, il y a deux types de glaciers : 1) les inlandsis, des glaciers continentaux très étendus (50 000 km2), c’est-à-dire, la Groenland et l’Antarctique ; 2) les glaciers de vallée, situés à une altitude très élevée et entourés de montagnes. Indlansis Glacier de vallée
  • 111. On ne doit pas confondre l’inlandsis avec la banquise, un banc de glace flottant formé par congélation de l’eau de mer. Une partie de la banquise ne fond jamais, mais une autre partie est saisonnière.
  • 112. Un iceberg est un bloc de glace qui flotte sur la mer ; ces blocs se détachent du front des inlandsis.
  • 113. Un glacier de vallée est une forme de relief caractéristique des régions de montagnes qui ont été affectées par une glaciation régionale.
  • 114. Un cirque glaciaire est une dépression à parois abruptes, fermée par une barre rocheuse.
  • 115. Une moraine est une accumulation de débris glacier.
  • 116. Une arête est une crête rocheuse qui sépare deux cirques.
  • 117. L’érosion des montagnes peuvent provoquer la formation d’un pic pyramidal appelé horn.
  • 118. Le dégel d’un glacier provoque la formation d’une vallée en « U ».
  • 119. Le dégel d’un glacier peut provoquer aussi la formation de lacs appelés ibons.
  • 120. Les glaciers sont les responsable de la vaste quantité de lacs qui couvrent la surface de la Finlande.
  • 121. Un fjord est une vallée glaciaire remplie d’eau salée.
  • 122. On peut trouver des fjords en Suède. Écosse, Island, Groenland, Alaska, Canada, Nouvelle Zélande ou Chili. Pourtant, les fjords les plus connus sont en Norvège.
  • 123. 4. La représentation du relief
  • 124. Une carte topographique est une carte qui représente le relief d’une région.
  • 125. Profil topographique Une courbe de niveau ou isohypse est une ligne qui relie tous les points situés à la même hauteur. On peut utiliser des nombres (100 m, 200 m., etc.) ou couleurs (vert pour les dépressions, blanc pour les montagnes…). Le profil topographique est la représentation latérale d’un relief. Carte cartographique
  • 126.
  • 127. A B
  • 128. A B
  • 129. A 0m  1 500 m  1 000 m  500 m  500 m   1 000 m   1 500 m  1 000 m 500 m   500 m 1 000 m  500 m 500 m  1 000 m   0m 0m  1 500 m  1 000 m   1 500 m  0m B 1 500 m 1 000 m 500 m
  • 130. A 0m  1 500 m  1 000 m  500 m  500 m   1 000 m   1 500 m  1 000 m 500 m   500 m 1 000 m  500 m 500 m  1 000 m   0m 0m  1 500 m  1 000 m   1 500 m  0m B 1 500 m 1 000 m 500 m