SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  46
Le climat
Partie 1 : Atmosphère et Océans
Composition de l'air sec
(troposphère)
N2 = 78.1%
O2 = 20.9%
Ar = 0.9%
CO2 = 0.04% traces
1.Lacirculationatmosphérique
Structure et composition de l’atmosphère
L’eau dans l’atmosphère
3 états (gaz, solide, liquide)
Teneurs variables
0,1% en Sibérie
5% dans les régions maritimes équatoriales
Troposphère
Stratosphère
Mésosphère
Tropopause
Stratopause
Mésopause
Photographie prise le 07/20/75, durant la mission US-URSS Apollo, à une altitude de 230 km@Nasa
1.Lacirculationatmosphérique
Structure et composition de l’atmosphère
Ionosphère
Atmosphère
~80 km
Vues prises depuis la Navette Spatiale (NASA), orbite base (400 km.).
Couché de Soleil, 8/11/91, Atlantis.
Vénus.
Depuis l’espace :
la couleur rouge de la troposphère =
absorption des courtes longueurs
d'onde par la vapeur d'eau.
Dans la stratosphère le dégradé du
blanc vers le bleu est lié à la variation
de la pression.
Des nuages orageux avec leurs cirrus s'étalent contre la
tropopause, qui apparaît en gris-vert.
Les aérosols du Pinatubo, à la base de stratosphère apparaissent
dans la couche noire.
1.Lacirculationatmosphérique
T° baisse
Raréfaction
des
molécules
d'air
9/10 masse atmosphère
dans les 18 km
-56°C
-5°C
0°C
-90°C
http://www-geoazur.unice.fr/SCTERRE/cours_en_ligne/index.html
1.Lacirculationatmosphérique
Altitude(km)
Structure et composition de l’atmosphère
1/2 masse atmosphère
dans les 5500 m,
Masse atmosphère : 5,13.10
18
kg
(un millionième masse terrestre) (au delà les molécules peuvent s’échapper vers
l’espace sans que les chocs avec les autres
molécules ne les renvoient dans l’atmosphère)
Environ 1000 km
(limite sup. atmosphère)
Le suffixe nimbus (nimbo-) désigne les nuages produisant des précipitations.
Les limites entre étages varient entre les régions équatoriale et polaire.
1.Lacirculationatmosphérique
Les cirrus, cirrocumulus et cirrostratus :
- localisés entre 5 et 13 km d'altitude sous nos latitudes ;
- constitués de cristaux de glace.
- marqueurs de la tropopause.
Cirrus
Cirrocumulus
CirrostratusCirrus
1.Lacirculationatmosphérique
Les altocumulus et altostratus : 2 à 7 km d'altitude. Ils sont constitués
essentiellement de gouttelettes d'eau.
Altocumulus
Altostratus
1.Lacirculationatmosphérique
Les stratocumulus et les stratus : entre le sol et 2 km d'altitude.
Stratocumulus
Stratus
1.Lacirculationatmosphérique
Les nimbostratus, cumulus et cumulonimbus : nuages à développement vertical
qui peuvent occuper plusieurs étages en même temps.
Nimbostratus
Cumulus
Cumulonimbus
1.Lacirculationatmosphérique
Les cirrus sont souvent issus du
sommet de ces tours convectives
qui plafonnent à la tropopause.
Cumulonimbus.
Des nuages orageux avec leurs cirrus, dont les
sommets sont en forme d'enclumes...
NASA.
Les cumulonimbus sont le siège de
forts mouvements convectifs qui
homogénéisent la troposphère.
1.Lacirculationatmosphérique
Comment obtenir une température atmosphérique
moyenne de 15°C ?
Longueurs d'onde constituant le rayonnement solaire
température 6 000 K
domaine
ultraviolet
inférieure à 0,3
µm (violet-bleu)
domaine visible
de 0,3 µm (violet-
bleu) à 0,7 µm
(rouge)
domaine
infrarouge
au delà de 0,7 µm
(rouge)
10% 40% 50%
Énergie réfléchie
107 W/m²
235 W/m²
1.Lacirculationatmosphérique
Énergie
solaire
Albédo = 0.3
Ce qui reste pour
chauffer la Terre
Effet de serre et bilan radiatif
Effet de serre et bilan radiatif
1.Lacirculationatmosphérique Comment obtenir une température atmosphérique
moyenne de 15°C ?
Infrarouge
Ultraviolets+visible+Infrarouge
Effet de serre et bilan radiatif
1.Lacirculationatmosphérique Comment obtenir une température atmosphérique
moyenne de 15°C ?
Ifremer.
Ifremer.
Déséquilibre de l’apport d’énergie solaire
• Angle d’incidence des rayons solaires
• Gradient de température à la surface du Globe
1.Lacirculationatmosphérique
Transport
Transferts assurés par les deux fluides terrestres
(courants océaniques et atmosphériques)
Pomerol et al. (2005) – Éléments de Géologie, Dunod
Quel est le moteur de la circulation atmosphérique ?
Le déséquilibre thermique à la surface du globe
1.Lacirculationatmosphérique
Pôle NordPôle Sud Équateur
TROPOSPHERE
STRATOSPHERE : plus chaude elle force les mouvements horizontaux troposphériques
8-18km
sol
Les cellules de convection atmosphérique
Absence
de rotation
http://www.climateprediction.net
www.ifremer.fr/
Quel est le moteur de la circulation
atmosphérique ?
1.Lacirculationatmosphérique
 Système de convection simple avec des vents soufflant des pôles vers l’équateur
• Aux basses latitudes, l’air chaud et humide s’élève : zone de basse pression
• Aux pôles l’air refroidit et plus dense créer une zone de haute pression
Quel est le moteur de la circulation
atmosphérique ?
1.Lacirculationatmosphérique
Les cellules de convection atmosphérique
• L’influence de la rotation de la Terre
 La rotation de la Terre se traduit par les Forces de Coriolis
(perpendiculaires à l'axe de rotation du référentiel et au vecteur de la vitesse du
corps en mouvement)
point de vue d'un observateur
extérieur (immobile)
une bille s'éloigne en ligne droite
depuis le centre d'un disque en
rotation vers la bordure
point de vue d’un observateur ayant le
même référentiel (en rotation)
la bille se déplace le long d'un arc de
cercle
Force de Coriolis dévie les masses allant
vers le sud vers la droite
CELLULE
s’arrête à
30° de
latitude
ALIZES
Force de Coriolis dévie les masses allant vers le nord vers la droite
Quel est le moteur de la circulation
atmosphérique ?
1.Lacirculationatmosphérique
Les cellules de convection atmosphérique
• Dévient les masses d’air
• Fragmentent les cellules de convection
Campy & Macaire (2003) – Géologie de la surface, Dunod
Les cellules de convection atmosphérique
Quel est le moteur de la circulation atmosphérique ?1.Lacirculationatmosphérique
 3 cellules de convection troposphériques
 Distribution zonale des climats
1.Lacirculationatmosphérique
1.Lacirculationatmosphérique
Hémisphère Nord
1.Lacirculationatmosphérique
@isitv.univ-tln.fr/~lecalve
Introduction2.Lacirculationocéanique
• Surface de la terre : 71% par des océans
• Répartition des terres et des mers inégale (antipodale) – à toute bosse correspond un creux
• Masses terrestres concentrées dans l'hémisphère nord (Hémisphère nord : 61% de
mer, hémisphère sud : 81 % de mer)
• Profondeur moyenne des océans : 3800 m (pellicule très mince ~1/1700 rayon de la Terre)
• 300 fois la masse de l’atmosphère
•1200 fois la capacité de stockage de chaleur de l’atmosphère
• 97% de l’eau disponible sur Terre
composition moyenne d'une eau de mer : 35 g de sel par kg d'eau de mer
@isitv.univ-tln.fr/~lecalve
Est-ce que l’océan peut devenir plus salé ?
 Température et salinité, paramètres permettant de déterminer la densité
 Densité, paramètre fondamental dans la dynamique des océans
• La concentration totale des sels dissous varie en fonction du lieu
• Mais la proportion des composants les plus importants reste à peu près constante
 Prouve un mélange des eaux océaniques
 Equilibre entre les sels amenés par les cours d’eau et ceux extraits (par ex.
évaporites)
2.Lacirculationocéanique
La circulation de surface
Comment se déplacent les masses d’eau ?
• Rôle des vents
• Rôle de la force de Coriolis : Gyres anticycloniques et cycloniques
Carte des vents Carte des courants de surface
 L’action des vents se fait sentir jusqu’à 800 m de profondeur
 Les courants décrivent de grands mouvements tournants appelés " gyres "
• Rôle des continents
2.Lacirculationocéanique
La circulation de surface
@educnet.edu
CARTOGRAPHIE DES COURANTS MARINS DE SURFACE
Comment se déplacent les masses d’eau ?2.Lacirculationocéanique
• Rôle des vents : Alizés (courants équatoriaux), vents d’ouest (courant circumpolaire)
Vitesse moyenne courants de surface : quelques cm/s (~2 m/s Gulf Stream au large de la Floride)
Cf. TD
2.Lacirculationocéanique
Distribution verticale de température – stratification des eaux
@isitv.univ-tln.fr/~lecalve
Pomerol et al. (2005) – Éléments de Géologie, Dunod
La circulation profonde
Comment se déplacent les masses d’eau ?
Couche de surface (ou couche de mélange) : 50 à 200 m (températures ~ celles de surface
Couche thermocline : 200 à 1000 m (température décroît avec la profondeur)
Couche profonde : jusqu'au fond, caractérisée par des températures faibles et homogènes
 L’océan est stratifié
2.Lacirculationocéanique
Pomerol et al. (2005) – Éléments de Géologie, Dunod
La circulation thermohaline
Comment se déplacent les masses d’eau ?
Circulation océanique globale, profonde, liée à la température et à la salinité des masses d'eau
Une molécule d'eau fait le circuit entier en environ 1000 ans
Vitesse moyenne courants profonds : ~mm/s
2.Lacirculationocéanique
3.InteractionsAtmosphère-Océan:exemples
El Niño-La Niña Southern Oscillations
Average rain rate in January 2000 measured by the Tropical Rain Measuring Mission satellite. From Tropical Rain Measuring
Mission office at the NASA Goddard Space Flight Center.
Average rain rate in January 1998, an El Niño year, measured by the Tropical Rain Measuring Mission satellite. Notice that the
rain has shifted from the western Pacific and eastern Indian ocean to the central Pacific.
3.InteractionsAtmosphère-Océan:exemples
3.InteractionsAtmosphère-Océan:exemples
3.InteractionsAtmosphère-Océan:exemples
3.InteractionsAtmosphère-Océan:exemples
3.InteractionsAtmosphère-Océan:exemples
3.InteractionsAtmosphère-Océan:exemples
3.InteractionsAtmosphère-Océan:exemples
3.InteractionsAtmosphère-Océan:exemples
Si les vents atteignent au moins 33 m/s, on l'appelle alors :
- (1) Ouragan dans l'Atlantique Nord, l'Océan Pacifique Nord-Est, à l'est de la
ligne de changement de date (aux Caraïbes : hu ra kan qui a donné le terme
anglais hurricane et le terme français ouragan) ;
- (2) Typhon dans l'Océan Pacifique Nord-Ouest, à l'ouest de la ligne de
changement de date (Chine : taï fong, Japon : taï fu) ;
- (3) Cyclones
3.InteractionsAtmosphère-Océan:exemples
Les cyclones se forment à la fin de l'été, lorsque la température de surface
des eaux océaniques devient supérieure à 26°C sur une épaisseur minimale
de 50 m. Si l'eau est trop froide, le cyclone ne peut pas se former ou, s'il était
déjà formé préalablement, il s'affaiblit puis finit par perdre ses caractéristiques
cycloniques tropicales. En pénétrant sur terre, son énergie tend rapidement à
décroître.
Condition thermique.
3.InteractionsAtmosphère-Océan:exemples
Condition géographique.
Etre suffisamment éloigné de l'Équateur (5°, soit 550 km) de façon à ce que la
force de Coriolis ne soit pas nulle (Equateur) ou trop faible (de 0 à 5° de latitude).
3.InteractionsAtmosphère-Océan:exemples
Condition hygrométrique.
Une forte humidité est indispensable à la formation des cumulonimbus.
La formation d'un cyclone est impossible pour une humidité inférieure à 40 %,
fréquente lorsqu'elle est supérieure à 70 %
3.InteractionsAtmosphère-Océan:exemples
Lorsque le cyclone passe au dessus
d'une zone continentale, il perd sa
source d'humidité et de chaleur et les
frottements avec la surface
continentale ralentissent sa course.
Lorsque les eaux océaniques ne
fournissent plus assez de chaleur et
d'humidité à l'atmosphère, l'intensité
du cyclone diminue.
3.InteractionsAtmosphère-Océan:exemples
Situation en
période normale
(janvier 1996)
46
Situation en
période El Niño
(janvier 1998).
El Niño Southern Oscillation.
3.InteractionsAtmosphère-Océan:exemples

Contenu connexe

Tendances

Cours 5 : Histoire de la Terre
Cours 5 : Histoire de la TerreCours 5 : Histoire de la Terre
Cours 5 : Histoire de la TerreNicolas Coltice
 
C teledetection
C teledetectionC teledetection
C teledetectionEssam Ssam
 
les phases d'un projet minier 2021.pptx
les phases d'un projet minier 2021.pptxles phases d'un projet minier 2021.pptx
les phases d'un projet minier 2021.pptxmouadouh
 
Projet de fin d'etude :Control d’acces par empreintes digitale
Projet de fin d'etude :Control d’acces par empreintes digitaleProjet de fin d'etude :Control d’acces par empreintes digitale
Projet de fin d'etude :Control d’acces par empreintes digitaleAbdo07
 
Cours 9 : Interactions géologie - climat
Cours 9 : Interactions géologie - climatCours 9 : Interactions géologie - climat
Cours 9 : Interactions géologie - climatNicolas Coltice
 
Soutenance fin d'étude
Soutenance fin d'étudeSoutenance fin d'étude
Soutenance fin d'étudejulienlfr
 
Influlence des infiltrations sur la stabilité des barrages taksebt
Influlence des infiltrations sur la stabilité des barrages taksebtInflulence des infiltrations sur la stabilité des barrages taksebt
Influlence des infiltrations sur la stabilité des barrages taksebtGhiles MEBARKI
 
Resume stabilite
  Resume stabilite  Resume stabilite
Resume stabiliteRabah HELAL
 
Rapport de stage d'initiation 2015 Mahmoudi Mohamed Amine
Rapport de stage d'initiation 2015 Mahmoudi Mohamed AmineRapport de stage d'initiation 2015 Mahmoudi Mohamed Amine
Rapport de stage d'initiation 2015 Mahmoudi Mohamed AmineMohamed Amine Mahmoudi
 
Formules hydro
Formules hydroFormules hydro
Formules hydrovrd123
 
Cours de mineralogie chap4 fin silicates
Cours de mineralogie chap4 fin  silicatesCours de mineralogie chap4 fin  silicates
Cours de mineralogie chap4 fin silicatesFSTT
 
Séminaire de formation - L'exploitation minière : une activité limitée dans l...
Séminaire de formation - L'exploitation minière : une activité limitée dans l...Séminaire de formation - L'exploitation minière : une activité limitée dans l...
Séminaire de formation - L'exploitation minière : une activité limitée dans l...Groupe Managem
 
Convoyeur et tapis roulant – www.neolution-sas.com
Convoyeur et tapis roulant – www.neolution-sas.comConvoyeur et tapis roulant – www.neolution-sas.com
Convoyeur et tapis roulant – www.neolution-sas.comNEOLUTION
 
Rapport de stage d'immersion de Géologie et des journées spécialisées de sédi...
Rapport de stage d'immersion de Géologie et des journées spécialisées de sédi...Rapport de stage d'immersion de Géologie et des journées spécialisées de sédi...
Rapport de stage d'immersion de Géologie et des journées spécialisées de sédi...Mohamed Yacouba Kallo
 
Implantation du forage
Implantation du forageImplantation du forage
Implantation du foragetimi55
 

Tendances (20)

Hydrologie.ppt
Hydrologie.pptHydrologie.ppt
Hydrologie.ppt
 
Cours 5 : Histoire de la Terre
Cours 5 : Histoire de la TerreCours 5 : Histoire de la Terre
Cours 5 : Histoire de la Terre
 
C teledetection
C teledetectionC teledetection
C teledetection
 
les phases d'un projet minier 2021.pptx
les phases d'un projet minier 2021.pptxles phases d'un projet minier 2021.pptx
les phases d'un projet minier 2021.pptx
 
Hydrologie Des Bassins
Hydrologie Des BassinsHydrologie Des Bassins
Hydrologie Des Bassins
 
Projet de fin d'etude :Control d’acces par empreintes digitale
Projet de fin d'etude :Control d’acces par empreintes digitaleProjet de fin d'etude :Control d’acces par empreintes digitale
Projet de fin d'etude :Control d’acces par empreintes digitale
 
Cours 9 : Interactions géologie - climat
Cours 9 : Interactions géologie - climatCours 9 : Interactions géologie - climat
Cours 9 : Interactions géologie - climat
 
Soutenance fin d'étude
Soutenance fin d'étudeSoutenance fin d'étude
Soutenance fin d'étude
 
Ni marsa ipo_014_2016
Ni marsa ipo_014_2016Ni marsa ipo_014_2016
Ni marsa ipo_014_2016
 
Teledetection Sig
Teledetection SigTeledetection Sig
Teledetection Sig
 
Influlence des infiltrations sur la stabilité des barrages taksebt
Influlence des infiltrations sur la stabilité des barrages taksebtInflulence des infiltrations sur la stabilité des barrages taksebt
Influlence des infiltrations sur la stabilité des barrages taksebt
 
Resume stabilite
  Resume stabilite  Resume stabilite
Resume stabilite
 
Rapport de stage d'initiation 2015 Mahmoudi Mohamed Amine
Rapport de stage d'initiation 2015 Mahmoudi Mohamed AmineRapport de stage d'initiation 2015 Mahmoudi Mohamed Amine
Rapport de stage d'initiation 2015 Mahmoudi Mohamed Amine
 
Formules hydro
Formules hydroFormules hydro
Formules hydro
 
Cours de mineralogie chap4 fin silicates
Cours de mineralogie chap4 fin  silicatesCours de mineralogie chap4 fin  silicates
Cours de mineralogie chap4 fin silicates
 
Meteorologie v4 p
Meteorologie v4 pMeteorologie v4 p
Meteorologie v4 p
 
Séminaire de formation - L'exploitation minière : une activité limitée dans l...
Séminaire de formation - L'exploitation minière : une activité limitée dans l...Séminaire de formation - L'exploitation minière : une activité limitée dans l...
Séminaire de formation - L'exploitation minière : une activité limitée dans l...
 
Convoyeur et tapis roulant – www.neolution-sas.com
Convoyeur et tapis roulant – www.neolution-sas.comConvoyeur et tapis roulant – www.neolution-sas.com
Convoyeur et tapis roulant – www.neolution-sas.com
 
Rapport de stage d'immersion de Géologie et des journées spécialisées de sédi...
Rapport de stage d'immersion de Géologie et des journées spécialisées de sédi...Rapport de stage d'immersion de Géologie et des journées spécialisées de sédi...
Rapport de stage d'immersion de Géologie et des journées spécialisées de sédi...
 
Implantation du forage
Implantation du forageImplantation du forage
Implantation du forage
 

En vedette

Horarios de Centros de Negocios Personales el Día del Trabajo 2014
Horarios de Centros de Negocios Personales el Día del Trabajo 2014Horarios de Centros de Negocios Personales el Día del Trabajo 2014
Horarios de Centros de Negocios Personales el Día del Trabajo 2014Banco Popular
 
chiens d'arrêts les plus courant
chiens d'arrêts les plus courantchiens d'arrêts les plus courant
chiens d'arrêts les plus courantwilfriedm69
 
Pensamientos 2
Pensamientos 2Pensamientos 2
Pensamientos 2hjonilton
 
Opticien Girod
Opticien GirodOpticien Girod
Opticien Girodopticien1
 
Book 2011 01 24 site internet
Book 2011 01 24 site internetBook 2011 01 24 site internet
Book 2011 01 24 site internetlilisurf
 
¡Socorro! Me mandan a desarrollo de producto
¡Socorro! Me mandan a desarrollo de producto¡Socorro! Me mandan a desarrollo de producto
¡Socorro! Me mandan a desarrollo de productoLydia Aguirre
 
Bases del concurso del programa educativo ¡Soy ecoeficiente!
Bases del concurso del programa educativo ¡Soy ecoeficiente!Bases del concurso del programa educativo ¡Soy ecoeficiente!
Bases del concurso del programa educativo ¡Soy ecoeficiente!Banco Popular
 
Voyage & séjour hôtel île Maurice - Beaux Songes
Voyage & séjour hôtel  île Maurice - Beaux Songes Voyage & séjour hôtel  île Maurice - Beaux Songes
Voyage & séjour hôtel île Maurice - Beaux Songes Beaux Songes
 
Book 2011 01 24 site internet
Book 2011 01 24 site internetBook 2011 01 24 site internet
Book 2011 01 24 site internetlilisurf
 
Ejercicio propuesto
Ejercicio propuestoEjercicio propuesto
Ejercicio propuestoDascorp
 

En vedette (20)

Recursos de información bibliotecas UV
Recursos de información bibliotecas UVRecursos de información bibliotecas UV
Recursos de información bibliotecas UV
 
Horarios de Centros de Negocios Personales el Día del Trabajo 2014
Horarios de Centros de Negocios Personales el Día del Trabajo 2014Horarios de Centros de Negocios Personales el Día del Trabajo 2014
Horarios de Centros de Negocios Personales el Día del Trabajo 2014
 
Correo-e ; Mi Cuenta ; Secretaria Virtual
Correo-e ; Mi Cuenta ; Secretaria VirtualCorreo-e ; Mi Cuenta ; Secretaria Virtual
Correo-e ; Mi Cuenta ; Secretaria Virtual
 
chiens d'arrêts les plus courant
chiens d'arrêts les plus courantchiens d'arrêts les plus courant
chiens d'arrêts les plus courant
 
Pensamientos 2
Pensamientos 2Pensamientos 2
Pensamientos 2
 
Opticien Girod
Opticien GirodOpticien Girod
Opticien Girod
 
Gestors de bibliografies. RefWorks
Gestors de bibliografies. RefWorksGestors de bibliografies. RefWorks
Gestors de bibliografies. RefWorks
 
Recursos en Humanidades
Recursos en HumanidadesRecursos en Humanidades
Recursos en Humanidades
 
Book 2011 01 24 site internet
Book 2011 01 24 site internetBook 2011 01 24 site internet
Book 2011 01 24 site internet
 
2013_2_ciBasico_Tema5FuentesHistoria_NivelBásico
2013_2_ciBasico_Tema5FuentesHistoria_NivelBásico2013_2_ciBasico_Tema5FuentesHistoria_NivelBásico
2013_2_ciBasico_Tema5FuentesHistoria_NivelBásico
 
¡Socorro! Me mandan a desarrollo de producto
¡Socorro! Me mandan a desarrollo de producto¡Socorro! Me mandan a desarrollo de producto
¡Socorro! Me mandan a desarrollo de producto
 
4 PréSentation Chc
4 PréSentation Chc4 PréSentation Chc
4 PréSentation Chc
 
Bases del concurso del programa educativo ¡Soy ecoeficiente!
Bases del concurso del programa educativo ¡Soy ecoeficiente!Bases del concurso del programa educativo ¡Soy ecoeficiente!
Bases del concurso del programa educativo ¡Soy ecoeficiente!
 
MLA spa
MLA spaMLA spa
MLA spa
 
Voyage & séjour hôtel île Maurice - Beaux Songes
Voyage & séjour hôtel  île Maurice - Beaux Songes Voyage & séjour hôtel  île Maurice - Beaux Songes
Voyage & séjour hôtel île Maurice - Beaux Songes
 
Book 2011 01 24 site internet
Book 2011 01 24 site internetBook 2011 01 24 site internet
Book 2011 01 24 site internet
 
Ejercicio propuesto
Ejercicio propuestoEjercicio propuesto
Ejercicio propuesto
 
2013_1_ciMedio_Tema2DefineTuNecesidadDeInformaciónYElaboraTuEstrategia
2013_1_ciMedio_Tema2DefineTuNecesidadDeInformaciónYElaboraTuEstrategia2013_1_ciMedio_Tema2DefineTuNecesidadDeInformaciónYElaboraTuEstrategia
2013_1_ciMedio_Tema2DefineTuNecesidadDeInformaciónYElaboraTuEstrategia
 
Evaluar información
Evaluar informaciónEvaluar información
Evaluar información
 
Comercio electronico
Comercio electronicoComercio electronico
Comercio electronico
 

Similaire à Cours8 : Dynamique de l'atmosphère et de l'océan

Cours 8 : Le Climat partie 1
Cours 8 : Le Climat partie 1Cours 8 : Le Climat partie 1
Cours 8 : Le Climat partie 1Nicolas Coltice
 
Chapitre 7 - cours L1 Université Lyon 1
Chapitre 7 - cours L1 Université Lyon 1Chapitre 7 - cours L1 Université Lyon 1
Chapitre 7 - cours L1 Université Lyon 1Nicolas Coltice
 
SOLAR IMPULSE - LESSON - WEATHER (FR)
SOLAR IMPULSE - LESSON - WEATHER (FR)SOLAR IMPULSE - LESSON - WEATHER (FR)
SOLAR IMPULSE - LESSON - WEATHER (FR)Solar Impulse
 
meteorologie-cours-aviation-navigation.pdf
meteorologie-cours-aviation-navigation.pdfmeteorologie-cours-aviation-navigation.pdf
meteorologie-cours-aviation-navigation.pdfmaauger
 
Diaporama Coccolithophorides
Diaporama CoccolithophoridesDiaporama Coccolithophorides
Diaporama Coccolithophorideswapnk
 
Le Relief De La Terre
Le Relief De La TerreLe Relief De La Terre
Le Relief De La Terrerafa5979
 
Capstone Project on Space Launch System
Capstone Project on Space Launch SystemCapstone Project on Space Launch System
Capstone Project on Space Launch SystemPapa Magatte Diakhate
 
Natasha_Lambert_RapportDeStage
Natasha_Lambert_RapportDeStageNatasha_Lambert_RapportDeStage
Natasha_Lambert_RapportDeStageNatasha Lambert
 
variations du niveau de la_mer : les causes
variations du niveau de la_mer : les causesvariations du niveau de la_mer : les causes
variations du niveau de la_mer : les causesMohamedMaanan3
 
LA PLANÈTE TERRE COMME UN SYSTÈME QUI FONCTIONNE COMME UN ORGANISME VIVANT.pdf
LA PLANÈTE TERRE COMME UN SYSTÈME QUI FONCTIONNE COMME UN ORGANISME VIVANT.pdfLA PLANÈTE TERRE COMME UN SYSTÈME QUI FONCTIONNE COMME UN ORGANISME VIVANT.pdf
LA PLANÈTE TERRE COMME UN SYSTÈME QUI FONCTIONNE COMME UN ORGANISME VIVANT.pdfFaga1939
 
Géo unité 3 le climat et les êtres vivants- 1º eso
Géo  unité 3 le climat et les êtres vivants- 1º esoGéo  unité 3 le climat et les êtres vivants- 1º eso
Géo unité 3 le climat et les êtres vivants- 1º esoIES Juanelo Turriano
 
Rechauffement climatique
Rechauffement climatiqueRechauffement climatique
Rechauffement climatiquechristianwery
 

Similaire à Cours8 : Dynamique de l'atmosphère et de l'océan (20)

Cours 8 : Le Climat partie 1
Cours 8 : Le Climat partie 1Cours 8 : Le Climat partie 1
Cours 8 : Le Climat partie 1
 
Chapitre 7 - cours L1 Université Lyon 1
Chapitre 7 - cours L1 Université Lyon 1Chapitre 7 - cours L1 Université Lyon 1
Chapitre 7 - cours L1 Université Lyon 1
 
4 eolien
4 eolien4 eolien
4 eolien
 
Météo 1-atmosphère
Météo 1-atmosphèreMétéo 1-atmosphère
Météo 1-atmosphère
 
Apercu cours CORTE
Apercu cours CORTEApercu cours CORTE
Apercu cours CORTE
 
Le Temps
Le TempsLe Temps
Le Temps
 
SOLAR IMPULSE - LESSON - WEATHER (FR)
SOLAR IMPULSE - LESSON - WEATHER (FR)SOLAR IMPULSE - LESSON - WEATHER (FR)
SOLAR IMPULSE - LESSON - WEATHER (FR)
 
meteorologie-cours-aviation-navigation.pdf
meteorologie-cours-aviation-navigation.pdfmeteorologie-cours-aviation-navigation.pdf
meteorologie-cours-aviation-navigation.pdf
 
Meteorologie.pptx
Meteorologie.pptxMeteorologie.pptx
Meteorologie.pptx
 
Echanges ocean-atmosphere par Paul nival
Echanges ocean-atmosphere par Paul nivalEchanges ocean-atmosphere par Paul nival
Echanges ocean-atmosphere par Paul nival
 
Diaporama Coccolithophorides
Diaporama CoccolithophoridesDiaporama Coccolithophorides
Diaporama Coccolithophorides
 
Le Relief De La Terre
Le Relief De La TerreLe Relief De La Terre
Le Relief De La Terre
 
Capstone Project on Space Launch System
Capstone Project on Space Launch SystemCapstone Project on Space Launch System
Capstone Project on Space Launch System
 
Solaire1(1).ppt
Solaire1(1).pptSolaire1(1).ppt
Solaire1(1).ppt
 
Natasha_Lambert_RapportDeStage
Natasha_Lambert_RapportDeStageNatasha_Lambert_RapportDeStage
Natasha_Lambert_RapportDeStage
 
variations du niveau de la_mer : les causes
variations du niveau de la_mer : les causesvariations du niveau de la_mer : les causes
variations du niveau de la_mer : les causes
 
Cours nm
Cours nmCours nm
Cours nm
 
LA PLANÈTE TERRE COMME UN SYSTÈME QUI FONCTIONNE COMME UN ORGANISME VIVANT.pdf
LA PLANÈTE TERRE COMME UN SYSTÈME QUI FONCTIONNE COMME UN ORGANISME VIVANT.pdfLA PLANÈTE TERRE COMME UN SYSTÈME QUI FONCTIONNE COMME UN ORGANISME VIVANT.pdf
LA PLANÈTE TERRE COMME UN SYSTÈME QUI FONCTIONNE COMME UN ORGANISME VIVANT.pdf
 
Géo unité 3 le climat et les êtres vivants- 1º eso
Géo  unité 3 le climat et les êtres vivants- 1º esoGéo  unité 3 le climat et les êtres vivants- 1º eso
Géo unité 3 le climat et les êtres vivants- 1º eso
 
Rechauffement climatique
Rechauffement climatiqueRechauffement climatique
Rechauffement climatique
 

Plus de Nicolas Coltice

Cours 6 : Tectonique des plaques
Cours 6 : Tectonique des plaquesCours 6 : Tectonique des plaques
Cours 6 : Tectonique des plaquesNicolas Coltice
 
Cours 2 - classe inversée / Des éléments aux roches.
Cours 2 - classe inversée / Des éléments aux roches.Cours 2 - classe inversée / Des éléments aux roches.
Cours 2 - classe inversée / Des éléments aux roches.Nicolas Coltice
 
Cours 1 : La matière dans l'univers / Partie 1
Cours 1 : La matière dans l'univers / Partie 1Cours 1 : La matière dans l'univers / Partie 1
Cours 1 : La matière dans l'univers / Partie 1Nicolas Coltice
 
Cours 9 : Les roches sédimentaires et le climat
Cours 9 : Les roches sédimentaires et le climatCours 9 : Les roches sédimentaires et le climat
Cours 9 : Les roches sédimentaires et le climatNicolas Coltice
 
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagne
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagneCours 7 : Des rifts aux chaînes de montagne
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagneNicolas Coltice
 
Cours 6 : Tectonique des plaques / présence
Cours 6 : Tectonique des plaques / présenceCours 6 : Tectonique des plaques / présence
Cours 6 : Tectonique des plaques / présenceNicolas Coltice
 
Cours 5 : Histoire de la planète
Cours 5 : Histoire de la planèteCours 5 : Histoire de la planète
Cours 5 : Histoire de la planèteNicolas Coltice
 
Cours 3 : Le système solaire
Cours 3 : Le système solaireCours 3 : Le système solaire
Cours 3 : Le système solaireNicolas Coltice
 
La matière dans l'Univers - partie 1
La matière dans l'Univers - partie 1La matière dans l'Univers - partie 1
La matière dans l'Univers - partie 1Nicolas Coltice
 
Cours d'introduction (fonctionnement de l'UE et quizz)
Cours d'introduction (fonctionnement de l'UE et quizz)Cours d'introduction (fonctionnement de l'UE et quizz)
Cours d'introduction (fonctionnement de l'UE et quizz)Nicolas Coltice
 
Préparation à l'examen
Préparation à l'examenPréparation à l'examen
Préparation à l'examenNicolas Coltice
 
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnesCours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnesNicolas Coltice
 
Cours 6 : Tectonique des plaques
Cours 6 : Tectonique des plaquesCours 6 : Tectonique des plaques
Cours 6 : Tectonique des plaquesNicolas Coltice
 
Cours 5 : Histoire de la Terre
Cours 5 : Histoire de la TerreCours 5 : Histoire de la Terre
Cours 5 : Histoire de la TerreNicolas Coltice
 
Cours 4 - La structure de la Terre
Cours 4 - La structure de la TerreCours 4 - La structure de la Terre
Cours 4 - La structure de la TerreNicolas Coltice
 
Cours 3 - Le système solaire
Cours 3 - Le système solaireCours 3 - Le système solaire
Cours 3 - Le système solaireNicolas Coltice
 
Cours d'introduction - Géosciences 1
Cours d'introduction - Géosciences 1Cours d'introduction - Géosciences 1
Cours d'introduction - Géosciences 1Nicolas Coltice
 
Cours 1 - Origine de la matière (Géosciences 1)
Cours 1 - Origine de la matière (Géosciences 1)Cours 1 - Origine de la matière (Géosciences 1)
Cours 1 - Origine de la matière (Géosciences 1)Nicolas Coltice
 

Plus de Nicolas Coltice (20)

Cours 6 : Tectonique des plaques
Cours 6 : Tectonique des plaquesCours 6 : Tectonique des plaques
Cours 6 : Tectonique des plaques
 
Cours 3 - Les planètes
Cours 3 - Les planètesCours 3 - Les planètes
Cours 3 - Les planètes
 
Cours 2 - classe inversée / Des éléments aux roches.
Cours 2 - classe inversée / Des éléments aux roches.Cours 2 - classe inversée / Des éléments aux roches.
Cours 2 - classe inversée / Des éléments aux roches.
 
Cours 1 : La matière dans l'univers / Partie 1
Cours 1 : La matière dans l'univers / Partie 1Cours 1 : La matière dans l'univers / Partie 1
Cours 1 : La matière dans l'univers / Partie 1
 
Cours d'introduction
Cours d'introductionCours d'introduction
Cours d'introduction
 
Cours 9 : Les roches sédimentaires et le climat
Cours 9 : Les roches sédimentaires et le climatCours 9 : Les roches sédimentaires et le climat
Cours 9 : Les roches sédimentaires et le climat
 
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagne
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagneCours 7 : Des rifts aux chaînes de montagne
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagne
 
Cours 6 : Tectonique des plaques / présence
Cours 6 : Tectonique des plaques / présenceCours 6 : Tectonique des plaques / présence
Cours 6 : Tectonique des plaques / présence
 
Cours 5 : Histoire de la planète
Cours 5 : Histoire de la planèteCours 5 : Histoire de la planète
Cours 5 : Histoire de la planète
 
Cours 3 : Le système solaire
Cours 3 : Le système solaireCours 3 : Le système solaire
Cours 3 : Le système solaire
 
La matière dans l'Univers - partie 1
La matière dans l'Univers - partie 1La matière dans l'Univers - partie 1
La matière dans l'Univers - partie 1
 
Cours d'introduction (fonctionnement de l'UE et quizz)
Cours d'introduction (fonctionnement de l'UE et quizz)Cours d'introduction (fonctionnement de l'UE et quizz)
Cours d'introduction (fonctionnement de l'UE et quizz)
 
Préparation à l'examen
Préparation à l'examenPréparation à l'examen
Préparation à l'examen
 
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnesCours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
 
Cours 6 : Tectonique des plaques
Cours 6 : Tectonique des plaquesCours 6 : Tectonique des plaques
Cours 6 : Tectonique des plaques
 
Cours 5 : Histoire de la Terre
Cours 5 : Histoire de la TerreCours 5 : Histoire de la Terre
Cours 5 : Histoire de la Terre
 
Cours 4 - La structure de la Terre
Cours 4 - La structure de la TerreCours 4 - La structure de la Terre
Cours 4 - La structure de la Terre
 
Cours 3 - Le système solaire
Cours 3 - Le système solaireCours 3 - Le système solaire
Cours 3 - Le système solaire
 
Cours d'introduction - Géosciences 1
Cours d'introduction - Géosciences 1Cours d'introduction - Géosciences 1
Cours d'introduction - Géosciences 1
 
Cours 1 - Origine de la matière (Géosciences 1)
Cours 1 - Origine de la matière (Géosciences 1)Cours 1 - Origine de la matière (Géosciences 1)
Cours 1 - Origine de la matière (Géosciences 1)
 

Dernier

PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024frizzole
 
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre françaiseNathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre françaiseTxaruka
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter        la             nuit.   pptxQuitter        la             nuit.   pptx
Quitter la nuit. pptxTxaruka
 
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Pedago Lu
 
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024IEN_Jonzac
 
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfrapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfOssamaLachheb
 
Exemple de grille d'audit 5S, check liste Audit
Exemple de grille d'audit 5S, check liste AuditExemple de grille d'audit 5S, check liste Audit
Exemple de grille d'audit 5S, check liste Audittechwinconsulting
 
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptxGHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptxAbderrahim GHASSOUB
 
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"ArchivesdeLyon
 
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptxGHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptxAbderrahim GHASSOUB
 
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbainesUn petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbainesSocratis Vasiopoulos
 
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdfPowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdfDafWafia
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter          la        nuit.    pptxQuitter          la        nuit.    pptx
Quitter la nuit. pptxTxaruka
 

Dernier (13)

PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
 
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre françaiseNathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter        la             nuit.   pptxQuitter        la             nuit.   pptx
Quitter la nuit. pptx
 
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
 
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
 
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfrapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
 
Exemple de grille d'audit 5S, check liste Audit
Exemple de grille d'audit 5S, check liste AuditExemple de grille d'audit 5S, check liste Audit
Exemple de grille d'audit 5S, check liste Audit
 
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptxGHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
 
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
 
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptxGHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
 
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbainesUn petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
 
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdfPowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter          la        nuit.    pptxQuitter          la        nuit.    pptx
Quitter la nuit. pptx
 

Cours8 : Dynamique de l'atmosphère et de l'océan

  • 1. Le climat Partie 1 : Atmosphère et Océans
  • 2. Composition de l'air sec (troposphère) N2 = 78.1% O2 = 20.9% Ar = 0.9% CO2 = 0.04% traces 1.Lacirculationatmosphérique Structure et composition de l’atmosphère L’eau dans l’atmosphère 3 états (gaz, solide, liquide) Teneurs variables 0,1% en Sibérie 5% dans les régions maritimes équatoriales
  • 3. Troposphère Stratosphère Mésosphère Tropopause Stratopause Mésopause Photographie prise le 07/20/75, durant la mission US-URSS Apollo, à une altitude de 230 km@Nasa 1.Lacirculationatmosphérique Structure et composition de l’atmosphère Ionosphère Atmosphère ~80 km
  • 4. Vues prises depuis la Navette Spatiale (NASA), orbite base (400 km.). Couché de Soleil, 8/11/91, Atlantis. Vénus. Depuis l’espace : la couleur rouge de la troposphère = absorption des courtes longueurs d'onde par la vapeur d'eau. Dans la stratosphère le dégradé du blanc vers le bleu est lié à la variation de la pression. Des nuages orageux avec leurs cirrus s'étalent contre la tropopause, qui apparaît en gris-vert. Les aérosols du Pinatubo, à la base de stratosphère apparaissent dans la couche noire. 1.Lacirculationatmosphérique
  • 5. T° baisse Raréfaction des molécules d'air 9/10 masse atmosphère dans les 18 km -56°C -5°C 0°C -90°C http://www-geoazur.unice.fr/SCTERRE/cours_en_ligne/index.html 1.Lacirculationatmosphérique Altitude(km) Structure et composition de l’atmosphère 1/2 masse atmosphère dans les 5500 m, Masse atmosphère : 5,13.10 18 kg (un millionième masse terrestre) (au delà les molécules peuvent s’échapper vers l’espace sans que les chocs avec les autres molécules ne les renvoient dans l’atmosphère) Environ 1000 km (limite sup. atmosphère)
  • 6. Le suffixe nimbus (nimbo-) désigne les nuages produisant des précipitations. Les limites entre étages varient entre les régions équatoriale et polaire. 1.Lacirculationatmosphérique
  • 7. Les cirrus, cirrocumulus et cirrostratus : - localisés entre 5 et 13 km d'altitude sous nos latitudes ; - constitués de cristaux de glace. - marqueurs de la tropopause. Cirrus Cirrocumulus CirrostratusCirrus 1.Lacirculationatmosphérique
  • 8. Les altocumulus et altostratus : 2 à 7 km d'altitude. Ils sont constitués essentiellement de gouttelettes d'eau. Altocumulus Altostratus 1.Lacirculationatmosphérique
  • 9. Les stratocumulus et les stratus : entre le sol et 2 km d'altitude. Stratocumulus Stratus 1.Lacirculationatmosphérique
  • 10. Les nimbostratus, cumulus et cumulonimbus : nuages à développement vertical qui peuvent occuper plusieurs étages en même temps. Nimbostratus Cumulus Cumulonimbus 1.Lacirculationatmosphérique
  • 11. Les cirrus sont souvent issus du sommet de ces tours convectives qui plafonnent à la tropopause. Cumulonimbus. Des nuages orageux avec leurs cirrus, dont les sommets sont en forme d'enclumes... NASA. Les cumulonimbus sont le siège de forts mouvements convectifs qui homogénéisent la troposphère. 1.Lacirculationatmosphérique
  • 12. Comment obtenir une température atmosphérique moyenne de 15°C ? Longueurs d'onde constituant le rayonnement solaire température 6 000 K domaine ultraviolet inférieure à 0,3 µm (violet-bleu) domaine visible de 0,3 µm (violet- bleu) à 0,7 µm (rouge) domaine infrarouge au delà de 0,7 µm (rouge) 10% 40% 50% Énergie réfléchie 107 W/m² 235 W/m² 1.Lacirculationatmosphérique Énergie solaire Albédo = 0.3 Ce qui reste pour chauffer la Terre Effet de serre et bilan radiatif
  • 13.
  • 14. Effet de serre et bilan radiatif 1.Lacirculationatmosphérique Comment obtenir une température atmosphérique moyenne de 15°C ? Infrarouge Ultraviolets+visible+Infrarouge
  • 15. Effet de serre et bilan radiatif 1.Lacirculationatmosphérique Comment obtenir une température atmosphérique moyenne de 15°C ?
  • 16. Ifremer. Ifremer. Déséquilibre de l’apport d’énergie solaire • Angle d’incidence des rayons solaires • Gradient de température à la surface du Globe 1.Lacirculationatmosphérique
  • 17. Transport Transferts assurés par les deux fluides terrestres (courants océaniques et atmosphériques) Pomerol et al. (2005) – Éléments de Géologie, Dunod Quel est le moteur de la circulation atmosphérique ? Le déséquilibre thermique à la surface du globe 1.Lacirculationatmosphérique
  • 18. Pôle NordPôle Sud Équateur TROPOSPHERE STRATOSPHERE : plus chaude elle force les mouvements horizontaux troposphériques 8-18km sol Les cellules de convection atmosphérique Absence de rotation http://www.climateprediction.net www.ifremer.fr/ Quel est le moteur de la circulation atmosphérique ? 1.Lacirculationatmosphérique  Système de convection simple avec des vents soufflant des pôles vers l’équateur • Aux basses latitudes, l’air chaud et humide s’élève : zone de basse pression • Aux pôles l’air refroidit et plus dense créer une zone de haute pression
  • 19. Quel est le moteur de la circulation atmosphérique ? 1.Lacirculationatmosphérique Les cellules de convection atmosphérique • L’influence de la rotation de la Terre  La rotation de la Terre se traduit par les Forces de Coriolis (perpendiculaires à l'axe de rotation du référentiel et au vecteur de la vitesse du corps en mouvement) point de vue d'un observateur extérieur (immobile) une bille s'éloigne en ligne droite depuis le centre d'un disque en rotation vers la bordure point de vue d’un observateur ayant le même référentiel (en rotation) la bille se déplace le long d'un arc de cercle
  • 20. Force de Coriolis dévie les masses allant vers le sud vers la droite CELLULE s’arrête à 30° de latitude ALIZES Force de Coriolis dévie les masses allant vers le nord vers la droite Quel est le moteur de la circulation atmosphérique ? 1.Lacirculationatmosphérique Les cellules de convection atmosphérique • Dévient les masses d’air • Fragmentent les cellules de convection
  • 21. Campy & Macaire (2003) – Géologie de la surface, Dunod Les cellules de convection atmosphérique Quel est le moteur de la circulation atmosphérique ?1.Lacirculationatmosphérique  3 cellules de convection troposphériques  Distribution zonale des climats
  • 25. @isitv.univ-tln.fr/~lecalve Introduction2.Lacirculationocéanique • Surface de la terre : 71% par des océans • Répartition des terres et des mers inégale (antipodale) – à toute bosse correspond un creux • Masses terrestres concentrées dans l'hémisphère nord (Hémisphère nord : 61% de mer, hémisphère sud : 81 % de mer) • Profondeur moyenne des océans : 3800 m (pellicule très mince ~1/1700 rayon de la Terre) • 300 fois la masse de l’atmosphère •1200 fois la capacité de stockage de chaleur de l’atmosphère • 97% de l’eau disponible sur Terre
  • 26. composition moyenne d'une eau de mer : 35 g de sel par kg d'eau de mer @isitv.univ-tln.fr/~lecalve Est-ce que l’océan peut devenir plus salé ?  Température et salinité, paramètres permettant de déterminer la densité  Densité, paramètre fondamental dans la dynamique des océans • La concentration totale des sels dissous varie en fonction du lieu • Mais la proportion des composants les plus importants reste à peu près constante  Prouve un mélange des eaux océaniques  Equilibre entre les sels amenés par les cours d’eau et ceux extraits (par ex. évaporites) 2.Lacirculationocéanique
  • 27. La circulation de surface Comment se déplacent les masses d’eau ? • Rôle des vents • Rôle de la force de Coriolis : Gyres anticycloniques et cycloniques Carte des vents Carte des courants de surface  L’action des vents se fait sentir jusqu’à 800 m de profondeur  Les courants décrivent de grands mouvements tournants appelés " gyres " • Rôle des continents 2.Lacirculationocéanique
  • 28. La circulation de surface @educnet.edu CARTOGRAPHIE DES COURANTS MARINS DE SURFACE Comment se déplacent les masses d’eau ?2.Lacirculationocéanique • Rôle des vents : Alizés (courants équatoriaux), vents d’ouest (courant circumpolaire) Vitesse moyenne courants de surface : quelques cm/s (~2 m/s Gulf Stream au large de la Floride) Cf. TD
  • 30. Distribution verticale de température – stratification des eaux @isitv.univ-tln.fr/~lecalve Pomerol et al. (2005) – Éléments de Géologie, Dunod La circulation profonde Comment se déplacent les masses d’eau ? Couche de surface (ou couche de mélange) : 50 à 200 m (températures ~ celles de surface Couche thermocline : 200 à 1000 m (température décroît avec la profondeur) Couche profonde : jusqu'au fond, caractérisée par des températures faibles et homogènes  L’océan est stratifié 2.Lacirculationocéanique
  • 31. Pomerol et al. (2005) – Éléments de Géologie, Dunod La circulation thermohaline Comment se déplacent les masses d’eau ? Circulation océanique globale, profonde, liée à la température et à la salinité des masses d'eau Une molécule d'eau fait le circuit entier en environ 1000 ans Vitesse moyenne courants profonds : ~mm/s 2.Lacirculationocéanique
  • 33. Average rain rate in January 2000 measured by the Tropical Rain Measuring Mission satellite. From Tropical Rain Measuring Mission office at the NASA Goddard Space Flight Center. Average rain rate in January 1998, an El Niño year, measured by the Tropical Rain Measuring Mission satellite. Notice that the rain has shifted from the western Pacific and eastern Indian ocean to the central Pacific. 3.InteractionsAtmosphère-Océan:exemples
  • 41. Si les vents atteignent au moins 33 m/s, on l'appelle alors : - (1) Ouragan dans l'Atlantique Nord, l'Océan Pacifique Nord-Est, à l'est de la ligne de changement de date (aux Caraïbes : hu ra kan qui a donné le terme anglais hurricane et le terme français ouragan) ; - (2) Typhon dans l'Océan Pacifique Nord-Ouest, à l'ouest de la ligne de changement de date (Chine : taï fong, Japon : taï fu) ; - (3) Cyclones 3.InteractionsAtmosphère-Océan:exemples
  • 42. Les cyclones se forment à la fin de l'été, lorsque la température de surface des eaux océaniques devient supérieure à 26°C sur une épaisseur minimale de 50 m. Si l'eau est trop froide, le cyclone ne peut pas se former ou, s'il était déjà formé préalablement, il s'affaiblit puis finit par perdre ses caractéristiques cycloniques tropicales. En pénétrant sur terre, son énergie tend rapidement à décroître. Condition thermique. 3.InteractionsAtmosphère-Océan:exemples
  • 43. Condition géographique. Etre suffisamment éloigné de l'Équateur (5°, soit 550 km) de façon à ce que la force de Coriolis ne soit pas nulle (Equateur) ou trop faible (de 0 à 5° de latitude). 3.InteractionsAtmosphère-Océan:exemples
  • 44. Condition hygrométrique. Une forte humidité est indispensable à la formation des cumulonimbus. La formation d'un cyclone est impossible pour une humidité inférieure à 40 %, fréquente lorsqu'elle est supérieure à 70 % 3.InteractionsAtmosphère-Océan:exemples
  • 45. Lorsque le cyclone passe au dessus d'une zone continentale, il perd sa source d'humidité et de chaleur et les frottements avec la surface continentale ralentissent sa course. Lorsque les eaux océaniques ne fournissent plus assez de chaleur et d'humidité à l'atmosphère, l'intensité du cyclone diminue. 3.InteractionsAtmosphère-Océan:exemples
  • 46. Situation en période normale (janvier 1996) 46 Situation en période El Niño (janvier 1998). El Niño Southern Oscillation. 3.InteractionsAtmosphère-Océan:exemples