SlideShare une entreprise Scribd logo
Le système solaire
Qu’est-ce qu’une planète ?
Terme difficile à définir… redéfini en 2006 par l'Union
astronomique internationale :
- En orbite autour d’une étoile ;
- Sans toutefois être une étoile ;
- Suffisamment massive pour que l’effet de sa propre
gravité lui confère une enveloppe sphérique ;
- Dominant son environnement et ayant « dégagé le
voisinage autour de son orbite »
Quelquesbasessurlesplanètes
Des planètes en dehors du système
solaire ?
> 1000!!!
Quelquesbasessurlesplanètes
Quelquesbasessurlesplanètes
Quelquesbasessurlesplanètes
Quelquesbasessurlesplanètes
Comment connaître la
masse d’une planète ?
Facile si la planète a un satellite : on utilise la
3ème loi de Kepler
a ae
foyer
e = excentricité
G = 6.67x10-11 m3/s2/kg
Masse de
la Planète
Distance
Planète-
Satellite
Période de
révolution du
satellite
Quelquesbasessurlesplanètes
Europe tourne autour de
Jupiter :
• Période T de 3.55j
• Distance a = 670900km
Exemple de Jupiter
Quelquesbasessurlesplanètes
1,00E+22
1,00E+23
1,00E+24
1,00E+25
1,00E+26
1,00E+27
1,00E+28
1,00E+29
1,00E+30
1,00E+31
SoleilJupiterSaturneU
ranusN
eptune
Terre
Vénus
M
ars
anym
ède
TitanM
ercureC
allisto
Io
LuneEuropeTritonPluton
La masse des
planètes
www.neufplanetes.org
Masseenkg
Masse de la Terre : 5.96 1024 kg
Masse de Jupiter : 1.9 1027 kg
Masse du Soleil : 1.9 1030 kg
Quelquesbasessurlesplanètes
Quand on connaît la masse, on
connaît la densité !
Densité des silicates
Densité H2O
Quelquesbasessurlesplanètes
Lesoleiletlesplanètes
Catégorie : petite étoile jaune de type G2.
Masse : 2. 1030 Kg.
Volume : 1 392 000 km de diamètre (109 x D Terre).
Composition : Gaz = H (70%), He (28%).
Réacteur thermonucléaire : au cœur de l’étoile, fusion H en He.
Structure interne :
Lesoleiletlesplanètes
La chromosphère du Soleil avec en haut à
droite des protubérances, SOHO.Taches solaires.
SOHO, NGM Juillet 2004.
Protubérances
Protubérances
Télescope solaire suédois.
Le cœur sombre d’une tache
solaire (diamètre de la Terre).
Lesoleiletlesplanètes
Silicates
O, Si, Al, Mg, Na, Ca, K
Fer, nickel et soufre.
Roches et métaux.
Lesoleiletlesplanètes
80-90 mol% de H
10-20 mol% de He
et d’un peu de méthane
d < 2
Composition chimique
très proche de celle du
Soleil.
Gaz.
Lesoleiletlesplanètes
Me
T
J
S U
N
Champmagnétique/Terre
Mars et Venus n’ont pas de champ
magnétique !
Avec les sondes envoyées, on peut
mesurer le champ magnétique
Lesoleiletlesplanètes
Les plaines emplies de laves sont représentées en orange pâle dans le bassin Caloris (1 million de km2)
Les flèches blanches indiquent des plaines jeunes dont la composition semble proche de celles de Caloris.
Les flèches noires indiquent les « points rouges » qui seraient formés par des explosions volcaniques.
En bleu foncé, des zones occupées par de vieilles roches contenant peut-être de l’ilménite riche en fer.
Nasa/JHUAP/Arizona State University.
Image fausses couleurs.
Lancée le 3-08-2004, la sonde Messenger est passée le 14
Janvier 2008 à 200 km de Mercure.
Lesoleiletlesplanètes
Noyau métallique :
Fer principalement
40 % de son volume
2/3 de sa M totale
 d élevée = 5,4.
Lesoleiletlesplanètes
Atmosphère de Vénus.
Schéma de Vénus sans son atmosphère, d'après
la sonde Magellan.
Atmosphère :
dense (95 bars),
épaisse de 50 à 70 km,
96 % de CO2 ;
 effet de serre (460 °C).
Lesoleiletlesplanètes
Lesoleiletlesplanètes
La surface de Vénus photographiée
par la sonde Magellan.
Cartographie sonde Magellan :
- des milliers de volcans;
- des dômes (coulées de lave) ;
- des cratères d’impact.
On considère que Vénus est volcaniquement active de nos jours…
…bien qu'aucune éruption n'ait été vue par la mission Magellan !
Lesoleiletlesplanètes
Relief (eau = agent d’érosion).Hydrosphère liquide et solide.
Atmosphère (vapeur d’eau).
Biosphère (H20)
Google Earth
World Wind Earth
Lesoleiletlesplanètes
Météore Cratère , (Arizona),
D = 1 km., 49000 ans.
Le Wolfe Creek (Australie),
D = 875 m, 300 000 ans.
Cratère du Manicouagan, Québec ;
Age = 210 Ma, D = 70 km,
 météorite D = 3,5 km.
D impact = 20 x D météorite.
Cratère du Chixculub,
Mexique ;
Age = 65 Ma,
D = 200 km,
 météorite D = 10 km.
Cratère du Popigai, Sibérie ;
Age = 40 Ma, D = 100 km,
 météorite D = 5 km.
Le plus gros fragment de météorite
(Hoba = sidérite de 60 T) connu à ce
jour a été trouvé en 1920 en Namibie.
Lesoleiletlesplanètes
Mars Pathfinder,
USA, 1996.
Mars Global Surveyor,
USA, 1996.
Plus d’activité géologique.
World Wind Mars
Google Mars
Phobos.
28 x 22 x 18 km.
Deimos.
Mars au plus près de la Terre = 55 M de km.
Lesoleiletlesplanètes
Lesoleiletlesplanètes
Mais y a t-il eu de l’eau liquide à la surface de Mars
?
De par sa position dans le
Système Solaire, Mars aurait dû
accumuler autant d'eau que la
Terre au cours de sa formation.
Mais son atmosphère = 0,03%
de vapeur d'eau.
Les calottes polaires.
L'eau liquide n'existe plus à la
surface de Mars.
© Hubble, NASA.
Lesoleiletlesplanètes
Etagement bien visible qui résulterait d'un dépôt de
sédiments dans un ancien lac maintenant asséché.
Viking I.
Lesoleiletlesplanètes
Atmosphère = 95 % CO2.
Pression : 0,01 bar ; faible gravitation et
pas de champ magnétique pour se
protéger du vent solaire.
Un cyclone de 300 km
de diamètre
Lesoleiletlesplanètes
Multi-impact de Shoemaker-Levy 9,
Image UV, NASA, juillet 1994.
Io
Impacts S-L.
Lesoleiletlesplanètes
4 gros satellites et 36 petits satellites
La glace domine (noyau rocheux ?).
Activité géologique décroissante de façon centrifuge.
Couche de glace fissurée.
Io. Europe.
Callisto.Ganymède.
Lesoleiletlesplanètes
Haemus Mons est une montagne
localisée près du pole sud d'Io, 100 sur
200 km à la base.
Io, La caldeira du volcan Tupan
d'après des photos de la sonde
Galilèo en aout 2001.
Io, Volcan Pelé, Galileo.
Io, éruption
Masubi,
Galileo.
Io et ses volcans de soufre.
Lesoleiletlesplanètes
Nasa.
Lesoleiletlesplanètes
Lesoleiletlesplanètes
Triton et ses volcans/geysers d'azote.
L’évolution orbitale de
Triton fait qu'il se
rapproche de Neptune.
Dans 100 Ma, il sera si
proche de Neptune qu'il
se disloquera, et Neptune
héritera d'un superbe
anneau supplémentaire !
Lesoleiletlesplanètes
Comète de Halley photographiée le 13
Mai 1910, source NASA.
Noyau de Halley, sonde
Giotto, Mars 1986, ESA.
Venus
Halley, 1886, Giotto,
ESA.
Halley…
tous les 76 ans.
- De la ceinture de
Kuiper, à peine au-
delà de l'orbite de
Neptune.
- Du nuage d'Oort.
Corps de forme irrégulière.
1 km < D noyau < 10 km.
Noyau = glace et de poussière.
En se rapprochant du Soleil, la glace de leur noyau s'évapore
 nuage de poussière tout autour = chevelure
(peut atteindre plusieurs dizaines de milliers de km de D.
Lesoleiletlesplanètes
Lesoleiletlesplanètes
Comment expliquer la zonation chimique du Système Solaire
et les différents états de la matière (roche, gaz et glace) ?
Comment expliquer la petite
taille des planètes telluriques
et leur atmosphère ?
Lesoleiletlesplanètes
3.Uneplanète,unehistoire
Observations dans la nébuleuse de l’Aigle:
Grains de < 5mm à proximité du centre
Intensitélumineuse
Distance au centre de la nébuleuse
3.Uneplanète,unehistoire
La séquence de condensation générale… à partir de la nébuleuse
solaire
(gaz enrichi en éléments lourds).
1600 K
1300 K
800 K
1000 K
500 K
175K
150 à
120 K
et hydrates solides NH3 H20, CH4
H20.
H et He ne condensent pas
(les 20 K ne sont pas atteints).
JP Bourseau, UCBL1
Des expériences de condensation de mélanges gazeux et surtout des
calculs thermodynamiques montrent :
Champ du Fer :
1600 à 1300 K
Champ des Silicates
1200 à 400 K
Champ des
glaces :
175 à 120 K
3.Uneplanète,unehistoire
• Les poussières s’attirent de manière électrostatique
• Lorsqu’elles deviennent plus grosse : attraction
gravitaire
• Problème : petits corps (< 1km) détruits facilement
par les collisions
Comment passer d’une poussière à un corps d’1km ~
comment passer d’acides aminés à la cellule
3.Uneplanète,unehistoire
Accrétion
Des poussières aux planètes
Des poussières
aux embryons de planètes…
3.Uneplanète,unehistoire
Planètes gazeuses :
1- Noyau de glaces
2- Capture des gaz
Croissance rapide !
Planètes rocheuses :
Impacts
Croissance lente
3.Uneplanète,unehistoire
A partir d’1km de diamètre…
Accrétion
Des poussières aux planètes
• Les gros corps croissent
plus vite que les petits
(gravité + section efficace)
3.Uneplanète,unehistoire
Accrétion
Des poussières aux planètesCroissance des embryons
(<1000km)
moonkam.ucsd.edu
Les impacts géants
3.Uneplanète,unehistoire
Énergie libérée
(M’Mars’=7x10^23kg)
Augmentation de T (Cp
=1000 J/kg/K)?
• Formation de la Lune
- impact d’un corps de la taille de Mars
 Fusion ?
3.Uneplanète,unehistoire
Les impacts géants
Accrétion
Des poussières aux planètes
E cinétique = 1/2 M v^2
E cinétique = MT*Cp*DT
E cinétique = 3,5x10^31 J
DT ~ 6000K
R
GM
ev 2
 = 11 km/s
G = 6.67x10-11 m3/s2/kg
Ce qu’il faut retenir
•Ce qu’est une planète
•Les types de planètes
•Comment connaître la masse et la
composition de la planète
•Les causes des différences entre les
planètes
•Histoire de l’accrétion

Contenu connexe

Tendances

CD4ML and the challenges of testing and quality in ML systems
CD4ML and the challenges of testing and quality in ML systemsCD4ML and the challenges of testing and quality in ML systems
CD4ML and the challenges of testing and quality in ML systems
Seldon
 
Dark matter
Dark matterDark matter
Dark matter
paulaguru
 
The Analytical/Numerical Relativity Interface behind Gravitational Waves: Lec...
The Analytical/Numerical Relativity Interface behind Gravitational Waves: Lec...The Analytical/Numerical Relativity Interface behind Gravitational Waves: Lec...
The Analytical/Numerical Relativity Interface behind Gravitational Waves: Lec...
Lake Como School of Advanced Studies
 
Large hadron collider
Large  hadron  colliderLarge  hadron  collider
Large hadron collider
Student
 
S4 E Phy Waves(Tranverse)(T)
S4 E Phy Waves(Tranverse)(T)S4 E Phy Waves(Tranverse)(T)
S4 E Phy Waves(Tranverse)(T)
guest73629
 
Quantum Field Theory and the Limits of Knowledge
Quantum Field Theory and the Limits of KnowledgeQuantum Field Theory and the Limits of Knowledge
Quantum Field Theory and the Limits of Knowledge
Sean Carroll
 
dark matter and dark energy
dark matter and dark energydark matter and dark energy
dark matter and dark energy
Nandana Uthaman
 
Big bang daniel
Big bang danielBig bang daniel
Big bang daniel
grupocapelo
 
Dark matter
Dark matterDark matter
Dark matter
nereasilviaangela
 
Dark Matter And Energy
Dark Matter And EnergyDark Matter And Energy
Dark Matter And Energy
gueste5ebc79
 
01 lecture outline
01 lecture outline01 lecture outline
01 lecture outline
Asma Said,PhD
 
Relativity theory project & albert einsten
Relativity theory project & albert einstenRelativity theory project & albert einsten
Relativity theory project & albert einsten
Seergio Garcia
 
Avis sur le Plan d'action d'application des Principes directeurs des Nations ...
Avis sur le Plan d'action d'application des Principes directeurs des Nations ...Avis sur le Plan d'action d'application des Principes directeurs des Nations ...
Avis sur le Plan d'action d'application des Principes directeurs des Nations ...
France Stratégie
 
Dark Energy And Dark Matter
Dark Energy And Dark MatterDark Energy And Dark Matter
Dark Energy And Dark Matter
Allie H.
 
Double Slit Experiment
Double Slit Experiment Double Slit Experiment
Double Slit Experiment
Arun Murali
 
Multiverse
MultiverseMultiverse
Multiverse
DanielBaumann11
 
Stellar evolution 2015
Stellar evolution 2015Stellar evolution 2015
Stellar evolution 2015
Paula Mills
 
Responsabilite du chargeur
Responsabilite du chargeurResponsabilite du chargeur
Responsabilite du chargeurRabah HELAL
 
Space and beyond
Space and beyondSpace and beyond
Space and beyond
Manan Narang
 
Chap II : Cours de Modélisation & Simulation des processus
Chap II : Cours de Modélisation & Simulation des processusChap II : Cours de Modélisation & Simulation des processus
Chap II : Cours de Modélisation & Simulation des processus
Mohammed TAMALI
 

Tendances (20)

CD4ML and the challenges of testing and quality in ML systems
CD4ML and the challenges of testing and quality in ML systemsCD4ML and the challenges of testing and quality in ML systems
CD4ML and the challenges of testing and quality in ML systems
 
Dark matter
Dark matterDark matter
Dark matter
 
The Analytical/Numerical Relativity Interface behind Gravitational Waves: Lec...
The Analytical/Numerical Relativity Interface behind Gravitational Waves: Lec...The Analytical/Numerical Relativity Interface behind Gravitational Waves: Lec...
The Analytical/Numerical Relativity Interface behind Gravitational Waves: Lec...
 
Large hadron collider
Large  hadron  colliderLarge  hadron  collider
Large hadron collider
 
S4 E Phy Waves(Tranverse)(T)
S4 E Phy Waves(Tranverse)(T)S4 E Phy Waves(Tranverse)(T)
S4 E Phy Waves(Tranverse)(T)
 
Quantum Field Theory and the Limits of Knowledge
Quantum Field Theory and the Limits of KnowledgeQuantum Field Theory and the Limits of Knowledge
Quantum Field Theory and the Limits of Knowledge
 
dark matter and dark energy
dark matter and dark energydark matter and dark energy
dark matter and dark energy
 
Big bang daniel
Big bang danielBig bang daniel
Big bang daniel
 
Dark matter
Dark matterDark matter
Dark matter
 
Dark Matter And Energy
Dark Matter And EnergyDark Matter And Energy
Dark Matter And Energy
 
01 lecture outline
01 lecture outline01 lecture outline
01 lecture outline
 
Relativity theory project & albert einsten
Relativity theory project & albert einstenRelativity theory project & albert einsten
Relativity theory project & albert einsten
 
Avis sur le Plan d'action d'application des Principes directeurs des Nations ...
Avis sur le Plan d'action d'application des Principes directeurs des Nations ...Avis sur le Plan d'action d'application des Principes directeurs des Nations ...
Avis sur le Plan d'action d'application des Principes directeurs des Nations ...
 
Dark Energy And Dark Matter
Dark Energy And Dark MatterDark Energy And Dark Matter
Dark Energy And Dark Matter
 
Double Slit Experiment
Double Slit Experiment Double Slit Experiment
Double Slit Experiment
 
Multiverse
MultiverseMultiverse
Multiverse
 
Stellar evolution 2015
Stellar evolution 2015Stellar evolution 2015
Stellar evolution 2015
 
Responsabilite du chargeur
Responsabilite du chargeurResponsabilite du chargeur
Responsabilite du chargeur
 
Space and beyond
Space and beyondSpace and beyond
Space and beyond
 
Chap II : Cours de Modélisation & Simulation des processus
Chap II : Cours de Modélisation & Simulation des processusChap II : Cours de Modélisation & Simulation des processus
Chap II : Cours de Modélisation & Simulation des processus
 

En vedette

Recursos Multidisciplinares
Recursos MultidisciplinaresRecursos Multidisciplinares
Caso clinico sx felty
Caso clinico sx feltyCaso clinico sx felty
Caso clinico sx felty
Nataly Bedoya
 
Las tic’s
Las tic’sLas tic’s
Las tic’s
helenalvarado
 
Honestidad intelectual & plagio!
Honestidad intelectual & plagio!Honestidad intelectual & plagio!
Honestidad intelectual & plagio!
LUCIANAZUR
 
ciBasico_Tema5FuentesHistoria_sp_2015_2
ciBasico_Tema5FuentesHistoria_sp_2015_2ciBasico_Tema5FuentesHistoria_sp_2015_2
ciBasico_Tema5FuentesHistoria_sp_2015_2
Biblioteca d'Humanitats, Universitat de València
 
Peinture sur route
Peinture sur routePeinture sur route
Peinture sur route
Alexander Betancur
 
Trabajo udes
Trabajo udesTrabajo udes
Trabajo udes
connybonilla
 
Formation FI(A) : Le vol moteur réduit (Briefing long AéroPyrénées)
Formation FI(A) : Le vol moteur réduit (Briefing long AéroPyrénées)Formation FI(A) : Le vol moteur réduit (Briefing long AéroPyrénées)
Formation FI(A) : Le vol moteur réduit (Briefing long AéroPyrénées)
Softeam agency
 
Presentación lanzamiento mBanking
Presentación lanzamiento mBankingPresentación lanzamiento mBanking
Presentación lanzamiento mBanking
Banco Popular
 
Presentación1
Presentación1Presentación1
Presentación1
Rocio Hernandez
 
Un lugar en_el_bosque-33602
Un lugar en_el_bosque-33602Un lugar en_el_bosque-33602
Un lugar en_el_bosque-33602
jorgetheviper
 
CocoaHeads Rennes #2 : Pratiques de développement itératif
CocoaHeads Rennes #2 : Pratiques de développement itératifCocoaHeads Rennes #2 : Pratiques de développement itératif
CocoaHeads Rennes #2 : Pratiques de développement itératif
CocoaHeadsRNS
 
Pensamientos 2
Pensamientos 2Pensamientos 2
Pensamientos 2
hjonilton
 
Presentación curso web 2.0
Presentación curso web 2.0Presentación curso web 2.0
Presentación curso web 2.0Martavaq
 
ResearchTalks Vol.8 - La vision de Leaseplan des voitures de société et fisca...
ResearchTalks Vol.8 - La vision de Leaseplan des voitures de société et fisca...ResearchTalks Vol.8 - La vision de Leaseplan des voitures de société et fisca...
ResearchTalks Vol.8 - La vision de Leaseplan des voitures de société et fisca...
ResearchTalks [cultural & science speed-dating]
 
Historia de microsoft
Historia de microsoftHistoria de microsoft
Historia de microsoft
kattymari
 
Ciencia y tecnologia
Ciencia y tecnologiaCiencia y tecnologia
Ciencia y tecnologia
sandmara87
 
La déclaration du 9 mai 1950
La déclaration du 9 mai 1950La déclaration du 9 mai 1950
La déclaration du 9 mai 1950
anapaulamvieira
 
Fidéliser et renforcer les liens avec ses clients grâce aux magasins connecté...
Fidéliser et renforcer les liens avec ses clients grâce aux magasins connecté...Fidéliser et renforcer les liens avec ses clients grâce aux magasins connecté...
Fidéliser et renforcer les liens avec ses clients grâce aux magasins connecté...
Connected Store
 
2013_1_ciMedio_Tema1HerramientasDeComunicaciónUV
2013_1_ciMedio_Tema1HerramientasDeComunicaciónUV2013_1_ciMedio_Tema1HerramientasDeComunicaciónUV
2013_1_ciMedio_Tema1HerramientasDeComunicaciónUV
Biblioteca d'Humanitats, Universitat de València
 

En vedette (20)

Recursos Multidisciplinares
Recursos MultidisciplinaresRecursos Multidisciplinares
Recursos Multidisciplinares
 
Caso clinico sx felty
Caso clinico sx feltyCaso clinico sx felty
Caso clinico sx felty
 
Las tic’s
Las tic’sLas tic’s
Las tic’s
 
Honestidad intelectual & plagio!
Honestidad intelectual & plagio!Honestidad intelectual & plagio!
Honestidad intelectual & plagio!
 
ciBasico_Tema5FuentesHistoria_sp_2015_2
ciBasico_Tema5FuentesHistoria_sp_2015_2ciBasico_Tema5FuentesHistoria_sp_2015_2
ciBasico_Tema5FuentesHistoria_sp_2015_2
 
Peinture sur route
Peinture sur routePeinture sur route
Peinture sur route
 
Trabajo udes
Trabajo udesTrabajo udes
Trabajo udes
 
Formation FI(A) : Le vol moteur réduit (Briefing long AéroPyrénées)
Formation FI(A) : Le vol moteur réduit (Briefing long AéroPyrénées)Formation FI(A) : Le vol moteur réduit (Briefing long AéroPyrénées)
Formation FI(A) : Le vol moteur réduit (Briefing long AéroPyrénées)
 
Presentación lanzamiento mBanking
Presentación lanzamiento mBankingPresentación lanzamiento mBanking
Presentación lanzamiento mBanking
 
Presentación1
Presentación1Presentación1
Presentación1
 
Un lugar en_el_bosque-33602
Un lugar en_el_bosque-33602Un lugar en_el_bosque-33602
Un lugar en_el_bosque-33602
 
CocoaHeads Rennes #2 : Pratiques de développement itératif
CocoaHeads Rennes #2 : Pratiques de développement itératifCocoaHeads Rennes #2 : Pratiques de développement itératif
CocoaHeads Rennes #2 : Pratiques de développement itératif
 
Pensamientos 2
Pensamientos 2Pensamientos 2
Pensamientos 2
 
Presentación curso web 2.0
Presentación curso web 2.0Presentación curso web 2.0
Presentación curso web 2.0
 
ResearchTalks Vol.8 - La vision de Leaseplan des voitures de société et fisca...
ResearchTalks Vol.8 - La vision de Leaseplan des voitures de société et fisca...ResearchTalks Vol.8 - La vision de Leaseplan des voitures de société et fisca...
ResearchTalks Vol.8 - La vision de Leaseplan des voitures de société et fisca...
 
Historia de microsoft
Historia de microsoftHistoria de microsoft
Historia de microsoft
 
Ciencia y tecnologia
Ciencia y tecnologiaCiencia y tecnologia
Ciencia y tecnologia
 
La déclaration du 9 mai 1950
La déclaration du 9 mai 1950La déclaration du 9 mai 1950
La déclaration du 9 mai 1950
 
Fidéliser et renforcer les liens avec ses clients grâce aux magasins connecté...
Fidéliser et renforcer les liens avec ses clients grâce aux magasins connecté...Fidéliser et renforcer les liens avec ses clients grâce aux magasins connecté...
Fidéliser et renforcer les liens avec ses clients grâce aux magasins connecté...
 
2013_1_ciMedio_Tema1HerramientasDeComunicaciónUV
2013_1_ciMedio_Tema1HerramientasDeComunicaciónUV2013_1_ciMedio_Tema1HerramientasDeComunicaciónUV
2013_1_ciMedio_Tema1HerramientasDeComunicaciónUV
 

Similaire à Cours 3 - Le système solaire

Cours 3 - Les planètes
Cours 3 - Les planètesCours 3 - Les planètes
Cours 3 - Les planètes
Nicolas Coltice
 
La vie dans l'univers version lamotte 2003
La vie dans l'univers version lamotte 2003La vie dans l'univers version lamotte 2003
La vie dans l'univers version lamotte 2003
Luc Aubut
 
Les visiteuses du système solaire : komêtês 
Les visiteuses du système solaire : komêtês Les visiteuses du système solaire : komêtês 
Les visiteuses du système solaire : komêtês 
Yasmina Bouderba
 
Lettre d'un reveur
Lettre d'un reveurLettre d'un reveur
Lettre d'un reveurArnaud Geny
 
Univers. hubble. magnifique
Univers. hubble. magnifiqueUnivers. hubble. magnifique
Univers. hubble. magnifiqueDominique Pongi
 
L'Univers vu par Hubble
L'Univers vu par HubbleL'Univers vu par Hubble
L'Univers vu par Hubble
Gilles Boulard
 
Présentation Lalande : La course aux chocs, les météorites
Présentation Lalande : La course aux chocs, les météoritesPrésentation Lalande : La course aux chocs, les météorites
Présentation Lalande : La course aux chocs, les météoriteschainreactionfr
 
Cours 3 - Les Planètes (2014)
Cours 3 - Les Planètes (2014)Cours 3 - Les Planètes (2014)
Cours 3 - Les Planètes (2014)
Nicolas Coltice
 
Leçon d'astronomie avec le télescope Hubble
Leçon d'astronomie avec le télescope HubbleLeçon d'astronomie avec le télescope Hubble
Leçon d'astronomie avec le télescope Hubble
Griffin Lawrence
 
système solaire .pptx présentation PowerPoint
système solaire .pptx présentation PowerPointsystème solaire .pptx présentation PowerPoint
système solaire .pptx présentation PowerPoint
xyrfes
 
Un Peu D Astronomie
Un Peu D AstronomieUn Peu D Astronomie
Un Peu D Astronomie
valereid
 
Un Peu D Astronomie
Un Peu D AstronomieUn Peu D Astronomie
Un Peu D Astronomie
valereid
 

Similaire à Cours 3 - Le système solaire (20)

Cours 3 - Les planètes
Cours 3 - Les planètesCours 3 - Les planètes
Cours 3 - Les planètes
 
La vie dans l'univers version lamotte 2003
La vie dans l'univers version lamotte 2003La vie dans l'univers version lamotte 2003
La vie dans l'univers version lamotte 2003
 
CMC Chapitre 1 Nous dans l'univers
CMC Chapitre 1 Nous dans l'universCMC Chapitre 1 Nous dans l'univers
CMC Chapitre 1 Nous dans l'univers
 
Les visiteuses du système solaire : komêtês 
Les visiteuses du système solaire : komêtês Les visiteuses du système solaire : komêtês 
Les visiteuses du système solaire : komêtês 
 
Science
ScienceScience
Science
 
Hubble (3)
Hubble (3)Hubble (3)
Hubble (3)
 
Lettre d'un reveur
Lettre d'un reveurLettre d'un reveur
Lettre d'un reveur
 
Univers. hubble. magnifique
Univers. hubble. magnifiqueUnivers. hubble. magnifique
Univers. hubble. magnifique
 
Hubble
HubbleHubble
Hubble
 
Ap hubble
Ap hubbleAp hubble
Ap hubble
 
Hubble
HubbleHubble
Hubble
 
Hubble
HubbleHubble
Hubble
 
L'Univers vu par Hubble
L'Univers vu par HubbleL'Univers vu par Hubble
L'Univers vu par Hubble
 
Présentation Lalande : La course aux chocs, les météorites
Présentation Lalande : La course aux chocs, les météoritesPrésentation Lalande : La course aux chocs, les météorites
Présentation Lalande : La course aux chocs, les météorites
 
Cours 3 - Les Planètes (2014)
Cours 3 - Les Planètes (2014)Cours 3 - Les Planètes (2014)
Cours 3 - Les Planètes (2014)
 
Leçon d'astronomie avec le télescope Hubble
Leçon d'astronomie avec le télescope HubbleLeçon d'astronomie avec le télescope Hubble
Leçon d'astronomie avec le télescope Hubble
 
Diapo astro
Diapo astroDiapo astro
Diapo astro
 
système solaire .pptx présentation PowerPoint
système solaire .pptx présentation PowerPointsystème solaire .pptx présentation PowerPoint
système solaire .pptx présentation PowerPoint
 
Un Peu D Astronomie
Un Peu D AstronomieUn Peu D Astronomie
Un Peu D Astronomie
 
Un Peu D Astronomie
Un Peu D AstronomieUn Peu D Astronomie
Un Peu D Astronomie
 

Plus de Nicolas Coltice

Cours 6 : Tectonique des plaques
Cours 6 : Tectonique des plaquesCours 6 : Tectonique des plaques
Cours 6 : Tectonique des plaques
Nicolas Coltice
 
Cours 5 : Histoire de la Terre
Cours 5 : Histoire de la TerreCours 5 : Histoire de la Terre
Cours 5 : Histoire de la Terre
Nicolas Coltice
 
Cours 2 - classe inversée / Des éléments aux roches.
Cours 2 - classe inversée / Des éléments aux roches.Cours 2 - classe inversée / Des éléments aux roches.
Cours 2 - classe inversée / Des éléments aux roches.
Nicolas Coltice
 
Cours 1 : La matière dans l'univers / Partie 1
Cours 1 : La matière dans l'univers / Partie 1Cours 1 : La matière dans l'univers / Partie 1
Cours 1 : La matière dans l'univers / Partie 1
Nicolas Coltice
 
Cours d'introduction
Cours d'introductionCours d'introduction
Cours d'introduction
Nicolas Coltice
 
Cours 9 : Les roches sédimentaires et le climat
Cours 9 : Les roches sédimentaires et le climatCours 9 : Les roches sédimentaires et le climat
Cours 9 : Les roches sédimentaires et le climat
Nicolas Coltice
 
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagne
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagneCours 7 : Des rifts aux chaînes de montagne
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagne
Nicolas Coltice
 
Cours 6 : Tectonique des plaques / présence
Cours 6 : Tectonique des plaques / présenceCours 6 : Tectonique des plaques / présence
Cours 6 : Tectonique des plaques / présence
Nicolas Coltice
 
Cours 5 : Histoire de la planète
Cours 5 : Histoire de la planèteCours 5 : Histoire de la planète
Cours 5 : Histoire de la planète
Nicolas Coltice
 
Cours 3 : Le système solaire
Cours 3 : Le système solaireCours 3 : Le système solaire
Cours 3 : Le système solaire
Nicolas Coltice
 
La matière dans l'Univers - partie 1
La matière dans l'Univers - partie 1La matière dans l'Univers - partie 1
La matière dans l'Univers - partie 1
Nicolas Coltice
 
Cours d'introduction (fonctionnement de l'UE et quizz)
Cours d'introduction (fonctionnement de l'UE et quizz)Cours d'introduction (fonctionnement de l'UE et quizz)
Cours d'introduction (fonctionnement de l'UE et quizz)
Nicolas Coltice
 
Préparation à l'examen
Préparation à l'examenPréparation à l'examen
Préparation à l'examen
Nicolas Coltice
 
Cours8 : Dynamique de l'atmosphère et de l'océan
Cours8 : Dynamique de l'atmosphère et de l'océanCours8 : Dynamique de l'atmosphère et de l'océan
Cours8 : Dynamique de l'atmosphère et de l'océan
Nicolas Coltice
 
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnesCours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
Nicolas Coltice
 
Cours 6 : Tectonique des plaques
Cours 6 : Tectonique des plaquesCours 6 : Tectonique des plaques
Cours 6 : Tectonique des plaques
Nicolas Coltice
 
Cours 5 : Histoire de la Terre
Cours 5 : Histoire de la TerreCours 5 : Histoire de la Terre
Cours 5 : Histoire de la Terre
Nicolas Coltice
 
Cours 4 - La structure de la Terre
Cours 4 - La structure de la TerreCours 4 - La structure de la Terre
Cours 4 - La structure de la Terre
Nicolas Coltice
 
Cours d'introduction - Géosciences 1
Cours d'introduction - Géosciences 1Cours d'introduction - Géosciences 1
Cours d'introduction - Géosciences 1
Nicolas Coltice
 
Cours 1 - Origine de la matière (Géosciences 1)
Cours 1 - Origine de la matière (Géosciences 1)Cours 1 - Origine de la matière (Géosciences 1)
Cours 1 - Origine de la matière (Géosciences 1)
Nicolas Coltice
 

Plus de Nicolas Coltice (20)

Cours 6 : Tectonique des plaques
Cours 6 : Tectonique des plaquesCours 6 : Tectonique des plaques
Cours 6 : Tectonique des plaques
 
Cours 5 : Histoire de la Terre
Cours 5 : Histoire de la TerreCours 5 : Histoire de la Terre
Cours 5 : Histoire de la Terre
 
Cours 2 - classe inversée / Des éléments aux roches.
Cours 2 - classe inversée / Des éléments aux roches.Cours 2 - classe inversée / Des éléments aux roches.
Cours 2 - classe inversée / Des éléments aux roches.
 
Cours 1 : La matière dans l'univers / Partie 1
Cours 1 : La matière dans l'univers / Partie 1Cours 1 : La matière dans l'univers / Partie 1
Cours 1 : La matière dans l'univers / Partie 1
 
Cours d'introduction
Cours d'introductionCours d'introduction
Cours d'introduction
 
Cours 9 : Les roches sédimentaires et le climat
Cours 9 : Les roches sédimentaires et le climatCours 9 : Les roches sédimentaires et le climat
Cours 9 : Les roches sédimentaires et le climat
 
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagne
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagneCours 7 : Des rifts aux chaînes de montagne
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagne
 
Cours 6 : Tectonique des plaques / présence
Cours 6 : Tectonique des plaques / présenceCours 6 : Tectonique des plaques / présence
Cours 6 : Tectonique des plaques / présence
 
Cours 5 : Histoire de la planète
Cours 5 : Histoire de la planèteCours 5 : Histoire de la planète
Cours 5 : Histoire de la planète
 
Cours 3 : Le système solaire
Cours 3 : Le système solaireCours 3 : Le système solaire
Cours 3 : Le système solaire
 
La matière dans l'Univers - partie 1
La matière dans l'Univers - partie 1La matière dans l'Univers - partie 1
La matière dans l'Univers - partie 1
 
Cours d'introduction (fonctionnement de l'UE et quizz)
Cours d'introduction (fonctionnement de l'UE et quizz)Cours d'introduction (fonctionnement de l'UE et quizz)
Cours d'introduction (fonctionnement de l'UE et quizz)
 
Préparation à l'examen
Préparation à l'examenPréparation à l'examen
Préparation à l'examen
 
Cours8 : Dynamique de l'atmosphère et de l'océan
Cours8 : Dynamique de l'atmosphère et de l'océanCours8 : Dynamique de l'atmosphère et de l'océan
Cours8 : Dynamique de l'atmosphère et de l'océan
 
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnesCours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
 
Cours 6 : Tectonique des plaques
Cours 6 : Tectonique des plaquesCours 6 : Tectonique des plaques
Cours 6 : Tectonique des plaques
 
Cours 5 : Histoire de la Terre
Cours 5 : Histoire de la TerreCours 5 : Histoire de la Terre
Cours 5 : Histoire de la Terre
 
Cours 4 - La structure de la Terre
Cours 4 - La structure de la TerreCours 4 - La structure de la Terre
Cours 4 - La structure de la Terre
 
Cours d'introduction - Géosciences 1
Cours d'introduction - Géosciences 1Cours d'introduction - Géosciences 1
Cours d'introduction - Géosciences 1
 
Cours 1 - Origine de la matière (Géosciences 1)
Cours 1 - Origine de la matière (Géosciences 1)Cours 1 - Origine de la matière (Géosciences 1)
Cours 1 - Origine de la matière (Géosciences 1)
 

Dernier

Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
BenotGeorges3
 
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
M2i Formation
 
Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024
Friends of African Village Libraries
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van         Herpen.      pptxIris         van         Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 
Iris van Herpen. pptx
Iris            van        Herpen.     pptxIris            van        Herpen.     pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van        Herpen.      pptxIris         van        Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 

Dernier (6)

Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
 
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
 
Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van         Herpen.      pptxIris         van         Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
 
Iris van Herpen. pptx
Iris            van        Herpen.     pptxIris            van        Herpen.     pptx
Iris van Herpen. pptx
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van        Herpen.      pptxIris         van        Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
 

Cours 3 - Le système solaire

  • 2. Qu’est-ce qu’une planète ? Terme difficile à définir… redéfini en 2006 par l'Union astronomique internationale : - En orbite autour d’une étoile ; - Sans toutefois être une étoile ; - Suffisamment massive pour que l’effet de sa propre gravité lui confère une enveloppe sphérique ; - Dominant son environnement et ayant « dégagé le voisinage autour de son orbite » Quelquesbasessurlesplanètes
  • 3. Des planètes en dehors du système solaire ? > 1000!!! Quelquesbasessurlesplanètes
  • 7. Comment connaître la masse d’une planète ? Facile si la planète a un satellite : on utilise la 3ème loi de Kepler a ae foyer e = excentricité G = 6.67x10-11 m3/s2/kg Masse de la Planète Distance Planète- Satellite Période de révolution du satellite Quelquesbasessurlesplanètes
  • 8. Europe tourne autour de Jupiter : • Période T de 3.55j • Distance a = 670900km Exemple de Jupiter Quelquesbasessurlesplanètes
  • 10. Quand on connaît la masse, on connaît la densité ! Densité des silicates Densité H2O Quelquesbasessurlesplanètes
  • 12. Catégorie : petite étoile jaune de type G2. Masse : 2. 1030 Kg. Volume : 1 392 000 km de diamètre (109 x D Terre). Composition : Gaz = H (70%), He (28%). Réacteur thermonucléaire : au cœur de l’étoile, fusion H en He. Structure interne : Lesoleiletlesplanètes
  • 13. La chromosphère du Soleil avec en haut à droite des protubérances, SOHO.Taches solaires. SOHO, NGM Juillet 2004. Protubérances Protubérances Télescope solaire suédois. Le cœur sombre d’une tache solaire (diamètre de la Terre). Lesoleiletlesplanètes
  • 14. Silicates O, Si, Al, Mg, Na, Ca, K Fer, nickel et soufre. Roches et métaux. Lesoleiletlesplanètes
  • 15. 80-90 mol% de H 10-20 mol% de He et d’un peu de méthane d < 2 Composition chimique très proche de celle du Soleil. Gaz. Lesoleiletlesplanètes
  • 16. Me T J S U N Champmagnétique/Terre Mars et Venus n’ont pas de champ magnétique ! Avec les sondes envoyées, on peut mesurer le champ magnétique Lesoleiletlesplanètes
  • 17. Les plaines emplies de laves sont représentées en orange pâle dans le bassin Caloris (1 million de km2) Les flèches blanches indiquent des plaines jeunes dont la composition semble proche de celles de Caloris. Les flèches noires indiquent les « points rouges » qui seraient formés par des explosions volcaniques. En bleu foncé, des zones occupées par de vieilles roches contenant peut-être de l’ilménite riche en fer. Nasa/JHUAP/Arizona State University. Image fausses couleurs. Lancée le 3-08-2004, la sonde Messenger est passée le 14 Janvier 2008 à 200 km de Mercure. Lesoleiletlesplanètes
  • 18. Noyau métallique : Fer principalement 40 % de son volume 2/3 de sa M totale  d élevée = 5,4. Lesoleiletlesplanètes
  • 19. Atmosphère de Vénus. Schéma de Vénus sans son atmosphère, d'après la sonde Magellan. Atmosphère : dense (95 bars), épaisse de 50 à 70 km, 96 % de CO2 ;  effet de serre (460 °C). Lesoleiletlesplanètes
  • 21. La surface de Vénus photographiée par la sonde Magellan. Cartographie sonde Magellan : - des milliers de volcans; - des dômes (coulées de lave) ; - des cratères d’impact. On considère que Vénus est volcaniquement active de nos jours… …bien qu'aucune éruption n'ait été vue par la mission Magellan ! Lesoleiletlesplanètes
  • 22. Relief (eau = agent d’érosion).Hydrosphère liquide et solide. Atmosphère (vapeur d’eau). Biosphère (H20) Google Earth World Wind Earth Lesoleiletlesplanètes
  • 23. Météore Cratère , (Arizona), D = 1 km., 49000 ans. Le Wolfe Creek (Australie), D = 875 m, 300 000 ans. Cratère du Manicouagan, Québec ; Age = 210 Ma, D = 70 km,  météorite D = 3,5 km. D impact = 20 x D météorite. Cratère du Chixculub, Mexique ; Age = 65 Ma, D = 200 km,  météorite D = 10 km. Cratère du Popigai, Sibérie ; Age = 40 Ma, D = 100 km,  météorite D = 5 km. Le plus gros fragment de météorite (Hoba = sidérite de 60 T) connu à ce jour a été trouvé en 1920 en Namibie. Lesoleiletlesplanètes
  • 24. Mars Pathfinder, USA, 1996. Mars Global Surveyor, USA, 1996. Plus d’activité géologique. World Wind Mars Google Mars Phobos. 28 x 22 x 18 km. Deimos. Mars au plus près de la Terre = 55 M de km. Lesoleiletlesplanètes
  • 26. Mais y a t-il eu de l’eau liquide à la surface de Mars ? De par sa position dans le Système Solaire, Mars aurait dû accumuler autant d'eau que la Terre au cours de sa formation. Mais son atmosphère = 0,03% de vapeur d'eau. Les calottes polaires. L'eau liquide n'existe plus à la surface de Mars. © Hubble, NASA. Lesoleiletlesplanètes
  • 27. Etagement bien visible qui résulterait d'un dépôt de sédiments dans un ancien lac maintenant asséché. Viking I. Lesoleiletlesplanètes
  • 28. Atmosphère = 95 % CO2. Pression : 0,01 bar ; faible gravitation et pas de champ magnétique pour se protéger du vent solaire. Un cyclone de 300 km de diamètre Lesoleiletlesplanètes
  • 29. Multi-impact de Shoemaker-Levy 9, Image UV, NASA, juillet 1994. Io Impacts S-L. Lesoleiletlesplanètes
  • 30. 4 gros satellites et 36 petits satellites La glace domine (noyau rocheux ?). Activité géologique décroissante de façon centrifuge. Couche de glace fissurée. Io. Europe. Callisto.Ganymède. Lesoleiletlesplanètes
  • 31. Haemus Mons est une montagne localisée près du pole sud d'Io, 100 sur 200 km à la base. Io, La caldeira du volcan Tupan d'après des photos de la sonde Galilèo en aout 2001. Io, Volcan Pelé, Galileo. Io, éruption Masubi, Galileo. Io et ses volcans de soufre. Lesoleiletlesplanètes
  • 34. Triton et ses volcans/geysers d'azote. L’évolution orbitale de Triton fait qu'il se rapproche de Neptune. Dans 100 Ma, il sera si proche de Neptune qu'il se disloquera, et Neptune héritera d'un superbe anneau supplémentaire ! Lesoleiletlesplanètes
  • 35. Comète de Halley photographiée le 13 Mai 1910, source NASA. Noyau de Halley, sonde Giotto, Mars 1986, ESA. Venus Halley, 1886, Giotto, ESA. Halley… tous les 76 ans. - De la ceinture de Kuiper, à peine au- delà de l'orbite de Neptune. - Du nuage d'Oort. Corps de forme irrégulière. 1 km < D noyau < 10 km. Noyau = glace et de poussière. En se rapprochant du Soleil, la glace de leur noyau s'évapore  nuage de poussière tout autour = chevelure (peut atteindre plusieurs dizaines de milliers de km de D. Lesoleiletlesplanètes
  • 37. Comment expliquer la zonation chimique du Système Solaire et les différents états de la matière (roche, gaz et glace) ? Comment expliquer la petite taille des planètes telluriques et leur atmosphère ? Lesoleiletlesplanètes
  • 39. Observations dans la nébuleuse de l’Aigle: Grains de < 5mm à proximité du centre Intensitélumineuse Distance au centre de la nébuleuse 3.Uneplanète,unehistoire
  • 40. La séquence de condensation générale… à partir de la nébuleuse solaire (gaz enrichi en éléments lourds). 1600 K 1300 K 800 K 1000 K 500 K 175K 150 à 120 K et hydrates solides NH3 H20, CH4 H20. H et He ne condensent pas (les 20 K ne sont pas atteints). JP Bourseau, UCBL1 Des expériences de condensation de mélanges gazeux et surtout des calculs thermodynamiques montrent : Champ du Fer : 1600 à 1300 K Champ des Silicates 1200 à 400 K Champ des glaces : 175 à 120 K 3.Uneplanète,unehistoire
  • 41. • Les poussières s’attirent de manière électrostatique • Lorsqu’elles deviennent plus grosse : attraction gravitaire • Problème : petits corps (< 1km) détruits facilement par les collisions Comment passer d’une poussière à un corps d’1km ~ comment passer d’acides aminés à la cellule 3.Uneplanète,unehistoire Accrétion Des poussières aux planètes Des poussières aux embryons de planètes…
  • 43. Planètes gazeuses : 1- Noyau de glaces 2- Capture des gaz Croissance rapide ! Planètes rocheuses : Impacts Croissance lente 3.Uneplanète,unehistoire A partir d’1km de diamètre… Accrétion Des poussières aux planètes
  • 44. • Les gros corps croissent plus vite que les petits (gravité + section efficace) 3.Uneplanète,unehistoire Accrétion Des poussières aux planètesCroissance des embryons (<1000km)
  • 46. Énergie libérée (M’Mars’=7x10^23kg) Augmentation de T (Cp =1000 J/kg/K)? • Formation de la Lune - impact d’un corps de la taille de Mars  Fusion ? 3.Uneplanète,unehistoire Les impacts géants Accrétion Des poussières aux planètes E cinétique = 1/2 M v^2 E cinétique = MT*Cp*DT E cinétique = 3,5x10^31 J DT ~ 6000K R GM ev 2  = 11 km/s G = 6.67x10-11 m3/s2/kg
  • 47. Ce qu’il faut retenir •Ce qu’est une planète •Les types de planètes •Comment connaître la masse et la composition de la planète •Les causes des différences entre les planètes •Histoire de l’accrétion