SlideShare une entreprise Scribd logo
Ecole polytechnique d’architecture
et d’urbanisme
Exposé sur:
LA VALLE DU MZAB
* présenté par: * encadré par:
-KHENICHE ADEL.
-Ben chekikene chakibe
-KEBIBECHE LARBI. -Mme: boutamine.
GR/04
2010/2011
1-situation :
• -La vallée est située a un carrefour de voies menant vers
toutes les directions:
• -la plus importante est la voie nationale n° 1 vers Alger
• au nord via Laghouat.
• -La région du M’Zab est supportée par le plateau rocheux de
la HAMADA, Sur une altitude moyenne de 500m.la superficie
totale de la wilaya est de 86105km.
• - La vallée du M’zab est considérée comme la porte du Sahara
Algérien
Djelfa
Ouargla
Tamanrasset
Adrar
bayad
Laghouat
2-Le gabarit des habitations mozabite:
• La hauteur des maisons est fixée par deux conditions
essentielles:
1 - La visibilité.
2- L'ombre.
• -Hauteur sous plafond:
2.50m
• -La hauteur maximum
7.50-9.00m.
La maison du Ksar
3-organisation des espaces:
1-RDC
amsentidar
amsentidar
Escalier des
femmes.
Escalier des
femmes.
bit
bit
bit
bit
SKIFA
SKIFA
ESCALIER des
hommes.
ESCALIER des
hommes.
ajmir
ajmir
tizefri
tizefri
2-1er
ETAGE :
TIGHARGHART
TIGHARGHART
IKOMAR
IKOMAR
BIT
BIT
BIT
BIT
LAALI
LAALI
BIT
BIT
AJMIRAJMIR
4-espaces et leur fonction :
• 1-RDC :
L’entrée :
Ouverture unique qui se
présente comme un trou
rectangulaire fait 1.10/1.20.
L’entrée de la maison est
marquée par un seuil de
hauteur variable (enverrons
de 20cm).
la chicane (skifa
/taskift)intrepose ses écrans
a la pénétration du regard au
cœur de la maison .
Parfois la skifa donne
directement sur un salon
pour les hommes ou sur un
escalier qui conduit a ce
même salon mais situé a
l’étage (le laali).
dans l’ongle droite par rapport
a l’entrée un autre
percement conduit a un
vestibule plus lumineux qui
prolonge la skifa ,pièce
rectangulaire qui sert de
passage et est en général
affecté a l’installation du
métier a tisser a lisses
verticales.
il situe dans un endroit bien
aérée permet de travailler
dans l’aire fraiche.
-a cause des épaisseurs
des murs ils ont creusée
des niches dans la
maçonnerie a environ
0.50m du sol. elles
tiennent le mobilier et
les objets qui ne reste
pas au sol.
parfois il y’a des
meurtrières (Chouf) qui
sont situé a un faible
hauteur.
Ces lieux de transitions conduit a la pièce la plus
vaste de rez de chaussé qui est aussi la plus
éclairée ; West eddar (amesentidar), espace centrée
et passage obligatoire ,il apparait comme rangement
, emplacement pour un métier a tisser , patio ,
cheminé , étagères …etc. ,c’est la seul pièce qui joue
un rôle de distribution sur les autres pièces.
elle reçoive la une ouverture vaste sur l’éxterieur
autre que la porte ,un percement dans le plafond,
forme rectangulaire ,éclairage zénithal
*sa surface dépend
de la taille de
maison (10-25m2).
Avec la
présence des
poteaux maçonnés
qui prennent les
portés insuffisantes
des solives en bois
de palmier.
• Le tizefri profite bien la
lumière de west eddar
,l’espace y est assez aménagée
, des niches trouvent place sur
les murs faisant face a l’entrée
toujours a un hauteur
accessible de la main quand
les hommes sont amenés a
pénétrés dans la maison c’est
la que les femmes se
regroupent.
• Sa donne une naissance d’un
nouvel espace (le salon des
femmes) le temps qu'elles
peuvent surprendre les visages
par un chouf.
• les espaces qui sont
occupées les angles de la
maison sont plus
interchangeable et
modèlent, leur forme en
fonction de l’implantation
de la maison dans le tissue
urbain; ils sont appelés sont
des pièces obscures , fermés
ou non selon la nature de
leur destination.
(tazkaa) ou (bit)
-petite : reserve
-autres : pour personnes agée.
• La dispositif consacrés a
l’hygiene sont
importants, les lieux
d’ablution sont reliées
au salles de prières , les
cabinets d’aisance
(ajmir) se présentent
sous forme d’un volume
réduit a l’entrée étroite
souvent en chicane
aucun porte ne les
fermées.
• le dernier élément qui nous
conduira a l’étage c’est
l’escalier qui situe dans un
angle les volées sont
courtes , les marches sont
hautes 20 a 25 cm .
• on trouve 2 escaliers ; l’un
est en relation avec la
skifa ,évite la vue sur west
eddar , on obtient 2 circuit
a l’interieur de la maison
l’un féminin et familiale et
l’autre masculin et réservée
aux hôtes.
2-l’étage :
• L’étage on trouve une organisation des espaces qui
apparait similaire a celle de RDC autour d’un espace
central des pièces de dimensions plus petites , cette
organisation a une logique constructif qui fait
correspondre a l’ensemble des murs et poteaux de
l’étage les élément porteur de rdc qui en sont les
descentes de charge.
Le laali:
Petit salon réservé aux hommes et a l’accueil des
étrangers masculins il se situe à l’étage ,pièce en cul
de sac ,aménagée soigneusement .
• L’ikoumar ouvre sur
une cours a ciel couvert
qui peut se trouve au
centre ou sur un coté
de l’étage et qui est
dénommée
( tigharghart ) qui situe
au dessus de west
eddar avec la présence
de chebek qui
reprendra la lumière.
• Tigharghart :
-C’est une terrasse
protégée par 4 murs
et baignée du soleil.il
est découvert de
l’ikoumar.
-La cour a ciel ouvert qui
se situe au dessus de
amsentidar , c’est par
elle a travers le chebek
que le RDC est éclairé
• WC et toilette contribuent a assurer une
indépendance a ce niveau.par rapport au RDC.
• Les plus vastes pièces sont les chambres ,en
particulier d’un fils marie.
• Les autres sont pour les réserve de
nourriture , des vêtements …etc.
• Quelque marches
conduit au dernier niveau
de la maison.les limites
de maison deviennent
imprécises a ce niveau
certain cotés s’ arrêter
sur les murs d’acrotéres
et les autres ont
maçonnerie qui prolonge
en hauteur les murs.
• Il y’a une porte qui
permet d’ accéder au
terrasses des
Autres maisons.
5-plan de dénomination :
Quand les Mzab sont des berbères –musulmans ils
ont des dénominations spéciaux tels que :
- la chicane : (skifa /taskift)
- l’étage : ( ennedj ).
- des meurtrières : (Chouf)
- West eddar : ( amesentidar)
- L’ikoumar
- ( tigharghart
- (tazkaa) ou (bit) : les chambres.
- Ennedj amakrame : terrasse .
6-les usages de l’ espace :
• Totalement il y’a deux grands principes qui
semblent présider a l’usage de l’espace :
• 1- liée au saisons été/hiver.
• 2- liée au sexe masculin / féminin.
organigramme fonctionnel
Utilisé le matin
Utilisé le soir
Utilisée la nuit
Utilisé le jour
1- Zonage de l'habitation
Par moment de la journée
2- liée au sexe : l’homme et la femme ne
fréquentent pas la maison de même façon , ce qui
peut être transparent dans l’espace bâti c’est
l’occupation itinérante a laquelle il se prête en
fonction des monuments du jour et de l’année .
-a travers son utilisation féminine et masculine la
maison apparait comme le lieu de passage
symbolique entre le monde de l’homme et celle
de la femme.
-la ou s ’ arrête le monde de la femme , commence
le monde de l’homme et sa continue comme sa .
-donc la maison c’est le lieux spécial de la famille ou
les gens négocient , racontent , rencontrent …etc.
*Le mode de vie communautaire est imposé il n’y a pas
d’appropriations individuelle excepté laali qui est un
espace exclusivement masculin.
*La maison se constitue de deux mondes l’un masculin
et l’autre féminin , le West eddar représente le lieux
de rencontre de ces deux mondes.
*La maison est le seul lieu ou les hommes et les
femmes se rencontrent.
La conception de l’espace*
*Chez les berbères et les arabes ,l’espace n’est pas
une vaste disponibilité neutre et indifférenciée .
*L’ hétérogénéité de l’espaces manifeste avec les
directions gauche et droite: la droite symbolise le
sacré, la culture, la hauteur, la lumière
la gauche symbolise le profane ,la nature , le bas et
l’obscurité.
-L’homme (destin public ,actif dans le monde soc)c’est
l’être du plein jour, il est assimilé a l’ordre sacré droit
.
-La femme (attachée au monde intérieur) elle est
assimilée a l’ordre sacré gauche , c’est l’habitante du
dedans ,c’est le réceptacle de l’homme.
5-orientation des espaces :
* Ce qui est important c’est que l’ouverture du tizefri
et west eddar se fait selon une orientation qui EST ,
dans les ksour toujours sensiblement la même vers le
SUD –EST , soleil levant mais aussi direction de la
mecque pour les musulmans du mzab , quelque soit la
situation du maison dans la ville , pour chacun d’elles ,
l’axe TIZEFRI / WEST EDDAR apparaitra sur le plan
comme l’aigouille d’une boussole.
*La partie sud / sud est ne reçoit jamais la lumière
(l’ensemble des pièces sont obscures).
*Au nord en trouve le tizefri s’il est ne reçoit pas
toujours la lumière directement il est toujours bien
éclairé par la flexion des rayons sur le sol.
conclusion
Ravereau nous confirme :« ces constructions ne sont pas
faites pour être vues ». c’est un espace qui doit être perçu a
travers le corps en mouvement
C’est le corps qui épouse les surfaces et les formes .
La maison est une chrysalide qui ne vaut que tant qu’elle
abrite un être éphémère l’homme .

Contenu connexe

Tendances

Maison traditionelle à mzab 6
Maison traditionelle à mzab 6Maison traditionelle à mzab 6
Maison traditionelle à mzab 6
hafouu
 
Ksar Ghardaia
Ksar GhardaiaKsar Ghardaia
Ksar Ghardaia
boudjemaa hibouche
 
L’architecture mozabites
L’architecture mozabitesL’architecture mozabites
L’architecture mozabites
hafouu
 
Analyse typologique de l habitat du m zab
Analyse typologique de l habitat du m zabAnalyse typologique de l habitat du m zab
Analyse typologique de l habitat du m zab
hafouu
 
Le m'zab (3)
Le m'zab (3)Le m'zab (3)
Le m'zab (3)
hafouu
 
Histoire de tlemcen
Histoire de tlemcenHistoire de tlemcen
Histoire de tlemcen
MaNar36
 
étude microgenèse de la ville de GHARDAIA
étude microgenèse de la ville de GHARDAIAétude microgenèse de la ville de GHARDAIA
étude microgenèse de la ville de GHARDAIA
Roufaida Hechim
 
Maison traditionelle à mzab 7
Maison traditionelle à mzab 7Maison traditionelle à mzab 7
Maison traditionelle à mzab 7
hafouu
 
L'architecture vernaculaire de oued souf
L'architecture vernaculaire de oued soufL'architecture vernaculaire de oued souf
L'architecture vernaculaire de oued souf
Meriem Osmane
 
la grande mosquée du Cordoue
la grande mosquée du Cordouela grande mosquée du Cordoue
la grande mosquée du Cordoue
Sami Sahli
 
Analyse d habitats semi collectif
Analyse d habitats semi collectifAnalyse d habitats semi collectif
Analyse d habitats semi collectif
Archi UHBBC
 
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergencesHabitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
ghafour abdou
 
La grande mosquée de Constantine
La grande mosquée de Constantine La grande mosquée de Constantine
La grande mosquée de Constantine
Sami Sahli
 
L’habitat intermédiaire
L’habitat intermédiaire L’habitat intermédiaire
L’habitat intermédiaire
Sami Sahli
 
1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf
1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf
1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf
LyndaBENAZIEZ
 
Habitat Chaoui à Ghoufi
Habitat Chaoui à Ghoufi Habitat Chaoui à Ghoufi
Habitat Chaoui à Ghoufi
Sarra Achoura
 
habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)
habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)
habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)
sara ould ali
 
Habitat individuel à jijel
Habitat individuel à jijelHabitat individuel à jijel
Habitat individuel à jijel
BOUZIDA Djihene
 

Tendances (20)

Maison traditionelle à mzab 6
Maison traditionelle à mzab 6Maison traditionelle à mzab 6
Maison traditionelle à mzab 6
 
Ksar Ghardaia
Ksar GhardaiaKsar Ghardaia
Ksar Ghardaia
 
L’architecture mozabites
L’architecture mozabitesL’architecture mozabites
L’architecture mozabites
 
Analyse typologique de l habitat du m zab
Analyse typologique de l habitat du m zabAnalyse typologique de l habitat du m zab
Analyse typologique de l habitat du m zab
 
Le mzab 2007 (exposé)
Le mzab 2007 (exposé)Le mzab 2007 (exposé)
Le mzab 2007 (exposé)
 
Le m'zab (3)
Le m'zab (3)Le m'zab (3)
Le m'zab (3)
 
Histoire de tlemcen
Histoire de tlemcenHistoire de tlemcen
Histoire de tlemcen
 
étude microgenèse de la ville de GHARDAIA
étude microgenèse de la ville de GHARDAIAétude microgenèse de la ville de GHARDAIA
étude microgenèse de la ville de GHARDAIA
 
Maison traditionelle à mzab 7
Maison traditionelle à mzab 7Maison traditionelle à mzab 7
Maison traditionelle à mzab 7
 
L'architecture vernaculaire de oued souf
L'architecture vernaculaire de oued soufL'architecture vernaculaire de oued souf
L'architecture vernaculaire de oued souf
 
la grande mosquée du Cordoue
la grande mosquée du Cordouela grande mosquée du Cordoue
la grande mosquée du Cordoue
 
Analyse d habitats semi collectif
Analyse d habitats semi collectifAnalyse d habitats semi collectif
Analyse d habitats semi collectif
 
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergencesHabitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
 
La grande mosquée de Constantine
La grande mosquée de Constantine La grande mosquée de Constantine
La grande mosquée de Constantine
 
L’habitat intermédiaire
L’habitat intermédiaire L’habitat intermédiaire
L’habitat intermédiaire
 
Analyse urbaine casbah
Analyse  urbaine casbahAnalyse  urbaine casbah
Analyse urbaine casbah
 
1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf
1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf
1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf
 
Habitat Chaoui à Ghoufi
Habitat Chaoui à Ghoufi Habitat Chaoui à Ghoufi
Habitat Chaoui à Ghoufi
 
habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)
habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)
habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)
 
Habitat individuel à jijel
Habitat individuel à jijelHabitat individuel à jijel
Habitat individuel à jijel
 

Dernier

Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...
Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...
Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...
Institut de l'Elevage - Idele
 
1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande
1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande
1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande
Institut de l'Elevage - Idele
 
Comment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptation
Comment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptationComment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptation
Comment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptation
Institut de l'Elevage - Idele
 
Presentation d'esquisse route juin 2023.pptx
Presentation d'esquisse route juin 2023.pptxPresentation d'esquisse route juin 2023.pptx
Presentation d'esquisse route juin 2023.pptx
imed53
 
Alternative - Complément au Tramway et 3ème lien de la ville de Québec
Alternative - Complément  au Tramway et 3ème lien de la ville de Québec  Alternative - Complément  au Tramway et 3ème lien de la ville de Québec
Alternative - Complément au Tramway et 3ème lien de la ville de Québec
Daniel Bedard
 
COUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivores
COUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivoresCOUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivores
COUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivores
Institut de l'Elevage - Idele
 
COURS ANALYSE FINANCIERE-NOGLO Méthodes d’analyses financières.pdf
COURS ANALYSE FINANCIERE-NOGLO Méthodes d’analyses financières.pdfCOURS ANALYSE FINANCIERE-NOGLO Méthodes d’analyses financières.pdf
COURS ANALYSE FINANCIERE-NOGLO Méthodes d’analyses financières.pdf
sieousse95
 
Accompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de production
Accompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de productionAccompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de production
Accompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de production
Institut de l'Elevage - Idele
 
Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...
Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...
Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Reconquête de l’engraissement du chevreau à la ferme
Reconquête de l’engraissement du chevreau à la fermeReconquête de l’engraissement du chevreau à la ferme
Reconquête de l’engraissement du chevreau à la ferme
Institut de l'Elevage - Idele
 
Accompagner les porteurs de projets en transformation fermière
Accompagner les porteurs de projets en transformation fermièreAccompagner les porteurs de projets en transformation fermière
Accompagner les porteurs de projets en transformation fermière
Institut de l'Elevage - Idele
 

Dernier (11)

Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...
Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...
Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...
 
1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande
1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande
1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande
 
Comment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptation
Comment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptationComment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptation
Comment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptation
 
Presentation d'esquisse route juin 2023.pptx
Presentation d'esquisse route juin 2023.pptxPresentation d'esquisse route juin 2023.pptx
Presentation d'esquisse route juin 2023.pptx
 
Alternative - Complément au Tramway et 3ème lien de la ville de Québec
Alternative - Complément  au Tramway et 3ème lien de la ville de Québec  Alternative - Complément  au Tramway et 3ème lien de la ville de Québec
Alternative - Complément au Tramway et 3ème lien de la ville de Québec
 
COUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivores
COUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivoresCOUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivores
COUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivores
 
COURS ANALYSE FINANCIERE-NOGLO Méthodes d’analyses financières.pdf
COURS ANALYSE FINANCIERE-NOGLO Méthodes d’analyses financières.pdfCOURS ANALYSE FINANCIERE-NOGLO Méthodes d’analyses financières.pdf
COURS ANALYSE FINANCIERE-NOGLO Méthodes d’analyses financières.pdf
 
Accompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de production
Accompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de productionAccompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de production
Accompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de production
 
Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...
Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...
Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...
 
Reconquête de l’engraissement du chevreau à la ferme
Reconquête de l’engraissement du chevreau à la fermeReconquête de l’engraissement du chevreau à la ferme
Reconquête de l’engraissement du chevreau à la ferme
 
Accompagner les porteurs de projets en transformation fermière
Accompagner les porteurs de projets en transformation fermièreAccompagner les porteurs de projets en transformation fermière
Accompagner les porteurs de projets en transformation fermière
 

Maison traditionelle au mzab

  • 1. Ecole polytechnique d’architecture et d’urbanisme Exposé sur: LA VALLE DU MZAB * présenté par: * encadré par: -KHENICHE ADEL. -Ben chekikene chakibe -KEBIBECHE LARBI. -Mme: boutamine. GR/04 2010/2011
  • 2. 1-situation : • -La vallée est située a un carrefour de voies menant vers toutes les directions: • -la plus importante est la voie nationale n° 1 vers Alger • au nord via Laghouat. • -La région du M’Zab est supportée par le plateau rocheux de la HAMADA, Sur une altitude moyenne de 500m.la superficie totale de la wilaya est de 86105km. • - La vallée du M’zab est considérée comme la porte du Sahara Algérien
  • 4. 2-Le gabarit des habitations mozabite: • La hauteur des maisons est fixée par deux conditions essentielles: 1 - La visibilité. 2- L'ombre. • -Hauteur sous plafond: 2.50m • -La hauteur maximum 7.50-9.00m. La maison du Ksar
  • 5. 3-organisation des espaces: 1-RDC amsentidar amsentidar Escalier des femmes. Escalier des femmes. bit bit bit bit SKIFA SKIFA ESCALIER des hommes. ESCALIER des hommes. ajmir ajmir tizefri tizefri
  • 7. 4-espaces et leur fonction : • 1-RDC : L’entrée : Ouverture unique qui se présente comme un trou rectangulaire fait 1.10/1.20. L’entrée de la maison est marquée par un seuil de hauteur variable (enverrons de 20cm).
  • 8. la chicane (skifa /taskift)intrepose ses écrans a la pénétration du regard au cœur de la maison . Parfois la skifa donne directement sur un salon pour les hommes ou sur un escalier qui conduit a ce même salon mais situé a l’étage (le laali).
  • 9. dans l’ongle droite par rapport a l’entrée un autre percement conduit a un vestibule plus lumineux qui prolonge la skifa ,pièce rectangulaire qui sert de passage et est en général affecté a l’installation du métier a tisser a lisses verticales. il situe dans un endroit bien aérée permet de travailler dans l’aire fraiche.
  • 10. -a cause des épaisseurs des murs ils ont creusée des niches dans la maçonnerie a environ 0.50m du sol. elles tiennent le mobilier et les objets qui ne reste pas au sol. parfois il y’a des meurtrières (Chouf) qui sont situé a un faible hauteur.
  • 11. Ces lieux de transitions conduit a la pièce la plus vaste de rez de chaussé qui est aussi la plus éclairée ; West eddar (amesentidar), espace centrée et passage obligatoire ,il apparait comme rangement , emplacement pour un métier a tisser , patio , cheminé , étagères …etc. ,c’est la seul pièce qui joue un rôle de distribution sur les autres pièces. elle reçoive la une ouverture vaste sur l’éxterieur autre que la porte ,un percement dans le plafond, forme rectangulaire ,éclairage zénithal
  • 12. *sa surface dépend de la taille de maison (10-25m2). Avec la présence des poteaux maçonnés qui prennent les portés insuffisantes des solives en bois de palmier.
  • 13. • Le tizefri profite bien la lumière de west eddar ,l’espace y est assez aménagée , des niches trouvent place sur les murs faisant face a l’entrée toujours a un hauteur accessible de la main quand les hommes sont amenés a pénétrés dans la maison c’est la que les femmes se regroupent. • Sa donne une naissance d’un nouvel espace (le salon des femmes) le temps qu'elles peuvent surprendre les visages par un chouf.
  • 14. • les espaces qui sont occupées les angles de la maison sont plus interchangeable et modèlent, leur forme en fonction de l’implantation de la maison dans le tissue urbain; ils sont appelés sont des pièces obscures , fermés ou non selon la nature de leur destination. (tazkaa) ou (bit) -petite : reserve -autres : pour personnes agée.
  • 15. • La dispositif consacrés a l’hygiene sont importants, les lieux d’ablution sont reliées au salles de prières , les cabinets d’aisance (ajmir) se présentent sous forme d’un volume réduit a l’entrée étroite souvent en chicane aucun porte ne les fermées.
  • 16. • le dernier élément qui nous conduira a l’étage c’est l’escalier qui situe dans un angle les volées sont courtes , les marches sont hautes 20 a 25 cm . • on trouve 2 escaliers ; l’un est en relation avec la skifa ,évite la vue sur west eddar , on obtient 2 circuit a l’interieur de la maison l’un féminin et familiale et l’autre masculin et réservée aux hôtes.
  • 17. 2-l’étage : • L’étage on trouve une organisation des espaces qui apparait similaire a celle de RDC autour d’un espace central des pièces de dimensions plus petites , cette organisation a une logique constructif qui fait correspondre a l’ensemble des murs et poteaux de l’étage les élément porteur de rdc qui en sont les descentes de charge.
  • 18. Le laali: Petit salon réservé aux hommes et a l’accueil des étrangers masculins il se situe à l’étage ,pièce en cul de sac ,aménagée soigneusement .
  • 19. • L’ikoumar ouvre sur une cours a ciel couvert qui peut se trouve au centre ou sur un coté de l’étage et qui est dénommée ( tigharghart ) qui situe au dessus de west eddar avec la présence de chebek qui reprendra la lumière.
  • 20. • Tigharghart : -C’est une terrasse protégée par 4 murs et baignée du soleil.il est découvert de l’ikoumar. -La cour a ciel ouvert qui se situe au dessus de amsentidar , c’est par elle a travers le chebek que le RDC est éclairé
  • 21. • WC et toilette contribuent a assurer une indépendance a ce niveau.par rapport au RDC. • Les plus vastes pièces sont les chambres ,en particulier d’un fils marie. • Les autres sont pour les réserve de nourriture , des vêtements …etc.
  • 22. • Quelque marches conduit au dernier niveau de la maison.les limites de maison deviennent imprécises a ce niveau certain cotés s’ arrêter sur les murs d’acrotéres et les autres ont maçonnerie qui prolonge en hauteur les murs. • Il y’a une porte qui permet d’ accéder au terrasses des Autres maisons.
  • 23. 5-plan de dénomination : Quand les Mzab sont des berbères –musulmans ils ont des dénominations spéciaux tels que : - la chicane : (skifa /taskift) - l’étage : ( ennedj ). - des meurtrières : (Chouf) - West eddar : ( amesentidar) - L’ikoumar - ( tigharghart - (tazkaa) ou (bit) : les chambres. - Ennedj amakrame : terrasse .
  • 24. 6-les usages de l’ espace : • Totalement il y’a deux grands principes qui semblent présider a l’usage de l’espace : • 1- liée au saisons été/hiver. • 2- liée au sexe masculin / féminin. organigramme fonctionnel
  • 25. Utilisé le matin Utilisé le soir Utilisée la nuit Utilisé le jour 1- Zonage de l'habitation Par moment de la journée
  • 26. 2- liée au sexe : l’homme et la femme ne fréquentent pas la maison de même façon , ce qui peut être transparent dans l’espace bâti c’est l’occupation itinérante a laquelle il se prête en fonction des monuments du jour et de l’année . -a travers son utilisation féminine et masculine la maison apparait comme le lieu de passage symbolique entre le monde de l’homme et celle de la femme. -la ou s ’ arrête le monde de la femme , commence le monde de l’homme et sa continue comme sa . -donc la maison c’est le lieux spécial de la famille ou les gens négocient , racontent , rencontrent …etc.
  • 27. *Le mode de vie communautaire est imposé il n’y a pas d’appropriations individuelle excepté laali qui est un espace exclusivement masculin. *La maison se constitue de deux mondes l’un masculin et l’autre féminin , le West eddar représente le lieux de rencontre de ces deux mondes. *La maison est le seul lieu ou les hommes et les femmes se rencontrent.
  • 28. La conception de l’espace* *Chez les berbères et les arabes ,l’espace n’est pas une vaste disponibilité neutre et indifférenciée . *L’ hétérogénéité de l’espaces manifeste avec les directions gauche et droite: la droite symbolise le sacré, la culture, la hauteur, la lumière la gauche symbolise le profane ,la nature , le bas et l’obscurité. -L’homme (destin public ,actif dans le monde soc)c’est l’être du plein jour, il est assimilé a l’ordre sacré droit . -La femme (attachée au monde intérieur) elle est assimilée a l’ordre sacré gauche , c’est l’habitante du dedans ,c’est le réceptacle de l’homme.
  • 29.
  • 30. 5-orientation des espaces : * Ce qui est important c’est que l’ouverture du tizefri et west eddar se fait selon une orientation qui EST , dans les ksour toujours sensiblement la même vers le SUD –EST , soleil levant mais aussi direction de la mecque pour les musulmans du mzab , quelque soit la situation du maison dans la ville , pour chacun d’elles , l’axe TIZEFRI / WEST EDDAR apparaitra sur le plan comme l’aigouille d’une boussole. *La partie sud / sud est ne reçoit jamais la lumière (l’ensemble des pièces sont obscures). *Au nord en trouve le tizefri s’il est ne reçoit pas toujours la lumière directement il est toujours bien éclairé par la flexion des rayons sur le sol.
  • 31. conclusion Ravereau nous confirme :« ces constructions ne sont pas faites pour être vues ». c’est un espace qui doit être perçu a travers le corps en mouvement C’est le corps qui épouse les surfaces et les formes . La maison est une chrysalide qui ne vaut que tant qu’elle abrite un être éphémère l’homme .