SlideShare une entreprise Scribd logo
ECOLE POLYTECHNIQUE
D’ARCHITECTURE ET D’URBANISME
Module de sociologieModule de sociologie
Exposé sur l’architecture duExposé sur l’architecture du
m’zabm’zab
Présenté par :
TITOUCHE A MADJID
BERRICHE BILAL gr :09
Année universitaire :2006/2007
• Introduction: le choix du m’zab n’est
pas sans intérêt car d’une part à un
désir d’identification et d’autre part
pour l’importance historique et sa
richesse architecturale et sociale
• Site : Le M’ZAB se situe à ghardaia a 600 km
d’Alger elle .est supportée par le plateau de la
hamada limité du nord par laghwat ET djalfa .
ouest bayad et Adrar . Du coté est ourgla .du
coté sud tamanrasset . plus exactement à
32°30’ de latitude Nord et à 3°45’ de longitude
Est.
• climat :
Cette région s’étend sur une vallée
déserte, sèche et aride.
Elle est appelée Chebka du M’ZAB, car
on aperçoit un plateau rocheux raviné
par les oueds « Chebka de pierre ».
La moyenne annuelle des pluies est
très faible avec des années de
sécheresse
La température est de 37.6 en mois de
juillet
3/Habitat
• Historique :Le M’Zab est le pays des
populations relevant de
l’ibadisme,branche rigoriste de l’Islam
,autre foi étendu sur presque tout le
Maghreb (09 siècle) aujourd’hui
contractée sur le seul Mzab (avec
deux autre îlot ;à Djerba en Tunisie
,et au Djebel Nefoussa en Libye )
les ibadites avait dominé tout le
Maghreb central (royaume rostémide de
Tiaret) mais sous le coups des fatimides
,ils durent d’exiler à sedrata (à proximité
de ouargla )puis dans le m’zab ce
plateau austère entaillé de quelques
vallées constituait pour eux un refuge ,loin
des grandes voies de circulation de
l’époque et comme un centre de refuge
Typologies (la vallée)
Les Mozabites fondèrent successivement
les sept villes de la Pentapole (organisées
en une confédération )
EL ATTEUF (tajnint)
• El atteuf (tadjnint) a été fondé à la fin
du 10 siècle (1012) en aval de vallée et
constitue le point de départ d’un
processus d’urbanisation avec la mise en
place de ses principes et règlements
particuliers à la vallée du m’zab la
superficie totale du ksar est estimée à 8
ha et le nombre d’habitations est environ
600 maisons
BOUNOURA(atébunur)
• Petite ville fondée en 1046 sur une butte
également , mais dons la vielle mosquée
ne couronne pas la sommet ,là aussi le
jeu
De formes et de couleurs est magnifique
1/ GHARDAIA
(taghardait) :
dernière née ,mais la plus grande desdernière née ,mais la plus grande des
Villes , a clos la Pentapole . Fondée enVilles , a clos la Pentapole . Fondée en
1053 ,ville en forme de pyramide sur1053 ,ville en forme de pyramide sur
une forte butte , coiffée par un minaretune forte butte , coiffée par un minaret
de style propre à la régionde style propre à la région
Plan de masse de ghardaia
MELIKA (AT-AMLICHET)
AT MLICHET ,la cité majestueuse du m’zab
fondée en 1124 ,symbole de fraternité et de
cohabitation se situe à l’équidistance entre
ghardaia et Beni Izguen sur le flanc est du lit de
Oued M’zab sa superficie totale est de 7ha et le
nombre totale de ses habitations est de 427
maisons
Les habitants de melika étaient réputées dans le
temps pour détenir l’exclusivité du métier de la
fabrication de la poterie verte dont ils
approvisionnement les autres ksours jusqu’à il
ya a quelques années
BENI IZGUEN (ATIzjAn)
• La ville sainte ,fondée en 1347 sur le flanc
d’une colline rocheuse ,elle demeure
entourée d’un vaste rempart ,surmonté de
tours et percé seulement de trois portes
,qui jusqu’à une date récente étaient
fermés chaque soir derrière les
étrangers .sur la place du marché , a lieu
chaque après midi une vente à la criée
très animée
GUERRARA( LAGRARA )
• A sa fondation ,en 1630 le ksar de lgrara
jouissait d’une parfaite autonomie et
disposait de tous les attributs de
souveraineté . Les remparts et la
mosquée
• dont la minaret n’a été érigé qu en 1670
BERRIANE(BARYAnE)
• Le ksar de Berriane est le 7 eme et le
dernier ksar de lignée des ksours du
m’zab , fondé en 1679 il est implanté sur
un monticule rocheux isolé avec une
superficie totale de 27 ha .
Organisation socio–politique de la
cité
• Les deux assemblées importants qui se
partagent la responsabilités de la cité sont :
l’assemblées des AzzABA ou la HALGA
elle est le garant de la doctrine ibadite et de
stabilité de la communauté elle comprend 12
membres : elle s’occupe du mosquée
AMInE EL MèL pour la gestion des biens de la
mosquée et LEs HABous
LE CAdI est membre du halga il juge a partir du
coran
L’assemblée des TIMsIRIdInE :
c’est une assemblée religieuse de
femmes analogue a celle des azzaba les
femmes qui les composent sont chargées
de divers
Taches notamment le lavage des mortes
elle organisent un séminaire annuel qui
regroupe tout les femmes de m’zab
LE MEdjLEs AMI sAId
• C’est une assemblée qui réunit tous les
cheikhs du m’zab elle délibère sur les
points de doctrine et de jurisprudence qui
intéressent la totalité du m’zab , ainsi que
sur les intérêts communs à tous , elle
élabore des ETTIFAKAT qui ont la force
de loi (cour suprême en matière juridique )
L’AssEMBLéE du djEMAA
• Cette assemblé est composée de
représentants de différents fractions de la
ville ils sont élus démocratiquement et
s’appellent MoKKAdEM
la djemaa s’occupait des affaires de la cité
La sécurité et de la garde
Entretien ou de construction des lieus
communautaires ,la répartition des eaux
Entretien de ville (propreté )
LA ACHIRA
• Elle regroupe des familles ayant un
ancêtre commun elles s’occupe des
problèmes de famille elle se réunit dans la
HAdjBA maison de fraction ou elle
discute
Des problèmes de communauté et prend
des décisions .
signalé que les deux derniers villes
‘BéRIAnnE ET LAGRARA sont un résultat
d’un conflit entre ACHAAїR
L’organisation de l’espace
La cité MozABITE présente la forme d’une
ellipse elle située sur une colline ,au point
culminant se trouve a mosquée .des rues étagée
coupées par d’autres rues perpendiculaires
descendant en rayons LE souK .chaque
ACHIRA forme un quartier et possède un
cimetière
Au pied de la colline et à la périphérie se trouve
le souk .
Les deux centres les plus important sont la
MosquéE ET LE souK
LA MosquéE
• Chaque ville possède une mosquée sauf
la ville d’ATTEuF elle possède deux . Elle
le siége du pouvoir religieux autres fois
elle remplissait d’autres fonctions
notamment le dépôt des armes . Lieu de
réunion des AzzABAs (lire le coran
chaque jour) et pas loin d’elle se trouve
MAHdARA ( école coranique) gérée par la
mosquée .
Le souk
• Le souk ou la place du marché est le foyer
de la vie économique et de l’activité
profane il se trouve rejeté à la périphérie
• De la ville .il voit dérouler deux fois par
semaine une vente aux enchères .il n’a
pas seulement un rôle économique mais il
est aussi un lieu de rencontre pour la
population exclusivement masculine
Les hadjba (tadart an tàchirt)
• Ce sont des maisons collectives ,
appartenant au différent fraction de ville ,
c’est lieu ou tiennent les réunions , les
fêtes l’accueil des invités venant de
l’extérieur elle sont composés de la même
manière
Système de défense
Les cinq villes furent fortifiées par de grands
remparts qui les sauvegardaient contre les
rezzou (les raids des pillards), et qui semblent
aujourd’hui la préserver de la détérioration du
temps.
Les rues et ruelles
• La rue est simple lieu de passage ,il existe
deux types de rues :
• 1-rue de commerce :sont a proximité du
souk sont interdit au femme (la femme
pour faire leur courses demande a un
enfant de les faire
• 2-rue intimes( hurm ) :sont à coté des
maisons autour de la mosquée les
étrangers de la ville ne pénètre jamais
LES RUES ET LES RUELLES
• Les rues sont étroite pour donner la
fraîcheur et se protéger du soleil
• Les ruelles :sont des petites rues qui
donne sur une maison
La maison
• La maison du m’zab est caractérisée par
sa simplicité et sa fonctionnalité
• Dépourvue de toute décoration
superficielle ,elle ne doit comporter aucun
signe extérieur de richesse par principe
d’égalité et de solidarité sociale
La maison et La femme
C’est un espace conçu pour la femme et
ou elle passe presque tout son temps
elle y travaille ,et reçoit ses visiteuses
l’activité principale des femmes outre
l’entretien de la maisonnée est le
tissage
Les femmes ne quittent la maison que
pour visiter une parente ou une amie
aller a la mosquée ou au cimetière ,
assister à une fête
L’entrée
thaskiffet (imi n’twourt): Une entrée
marquée par un seuil qui constitue la limite
entre le monde extérieur des hommes et
celui des femmes .
Permet d’empêcher les regard extérieurs de
pénétrer la maison surtout que les portes se
ferment seulement la nuit.
• :ammas n’tadart :
• C’est l’espace principale de la maison ,elle a
pour rôle la distribution des espaces,mais c’est
aussi l’espace ou se déroule l’ensemble des
activités domestiques de la journée(prendre le
déjeuner ,le dîner) il ne comporte aucun
mobilier a l’exception du métier a tisser et des
ustensiles de cuisine rangés dans innayen
tizefri:
Pièce en retrait de West eddar ,l’espace est
aménagé ,on y trouve des niches sur le mur
faisant face a l’entrée toujours a une hauteur
accessible ,une tenture permet d’isoler le Tizefri
du West eddar le seul contact visuel qu’elles ont
est le Chouf (petit trou a hauteur d’yeux en
position assise. cette pièce est le salon des
femmes. L’ouverture du Tizefri et de
West eddar se fait toujours
en direction de la Mecque
tazkaa (bit) :
Pièce obscure fermée ou nom selon la
nature de leur destination
Tahdja : chambre a tisser elle se situe
au RDC
Tisounan (drodj)
Situé dans un angle, on forme elle pour
garder l’intimité on remarque deux
escaliers; l’un est en communication
directe avec le TeskifT, offrant un accès
a l’étage et qui évite la vue sur ammas
n’TadarT
A l’étage on retrouve la même organisation
qu’au RDC de petites pièces organisées
autour d’un espace centrale.
Le LaaLi:
Petit salon réservé aux hommes et a
l’accueil des étrangers masculins il se
situe à l’étage ,pièce en cul de sac
,aménagée soigneusement
• TamnaiT dont l’accès est rigoureusement
réservé aux femmes et qui servent de
chambres à coucher en été
• Chebek:
• Percement pratiqué dans le plafond
(éclairage zénithal) de forme rectangulaire
,sa position est plus souvent centrale.
• ikoumar:
• espace intermédiaire (ni dehors ,ni
dedans) circulation couverte qui permet
d’accéder a d’autres pièces il donne sur
une cour ouverte (TighargharT)
• TighargharT:
• Cour a ciel ouvert qui se situe au dessus
de ammas n’TadarT ,c’est par elle a
travers le chebek que le RDC est éclairé ,
terrasse protégée par quatre murs et
baignée de soleil.
Terrasse:
On retrouve deux sortes de terrasse l’une qui
communique directement avec les terrasses
voisines et qui a pour seul séparation un
simple acrotère ,et l’autre marquée par un
léger relevé de maçonnerie ,et des portes
qui permettent la communication avec les
autres maisons .la terrasse est un espace
strictement féminin
ConCLusion
Ravereau nous confirme :« ces
constructions ne sont pas faites pour être
vues ». c’est un espace qui doit être perçu
a travers le corps en mouvement
C’est le corps qui épouse les surfaces et les
formes .
La maison est une chrysalide qui ne vaut
que tant qu’elle abrite un être éphémère
L’HOMME .
Bibliographie
• B .benyoucef le m’zab « les pratiques de
l’espace » Alger 1986
• Ravereau A. « Le M’Zab, une leçon
d’architecture » Sindbad, Paris 1981
• Roche M.« le M’zab , architecture Ibadite
en Algérie » Paris 1973

Contenu connexe

Tendances

Maison traditionelle à mzab 3
Maison traditionelle à mzab 3Maison traditionelle à mzab 3
Maison traditionelle à mzab 3
hafouu
 
L'habitat m'zab
L'habitat m'zabL'habitat m'zab
L'habitat m'zab
hafouu
 
Maison traditionelle à mzab 5
Maison traditionelle à mzab 5Maison traditionelle à mzab 5
Maison traditionelle à mzab 5
hafouu
 
Le m'zab (1)
Le m'zab (1)Le m'zab (1)
Le m'zab (1)
hafouu
 
Maison traditionelle à mzab 4
Maison traditionelle à mzab 4Maison traditionelle à mzab 4
Maison traditionelle à mzab 4
hafouu
 
Affichage habitat
Affichage habitatAffichage habitat
Affichage habitat
Sami Sahli
 
habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)
habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)
habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)
sara ould ali
 
Le m'zab (3)
Le m'zab (3)Le m'zab (3)
Le m'zab (3)
hafouu
 
étude microgenèse de la ville de GHARDAIA
étude microgenèse de la ville de GHARDAIAétude microgenèse de la ville de GHARDAIA
étude microgenèse de la ville de GHARDAIA
Roufaida Hechim
 
Le m'zab. une leçon d'architecture
Le m'zab. une leçon d'architectureLe m'zab. une leçon d'architecture
Le m'zab. une leçon d'architecture
hafouu
 
Histoire de tlemcen
Histoire de tlemcenHistoire de tlemcen
Histoire de tlemcen
MaNar36
 
L'analyse de l'habitat chaoui
L'analyse de l'habitat chaouiL'analyse de l'habitat chaoui
L'analyse de l'habitat chaoui
ToubaBenterki
 
La grande mosquée de Constantine
La grande mosquée de Constantine La grande mosquée de Constantine
La grande mosquée de Constantine
Sami Sahli
 
CASBAH-alger.pptx
CASBAH-alger.pptxCASBAH-alger.pptx
CASBAH-alger.pptx
halimabelamri
 
analyse de site urbanisme.pptx
analyse de site urbanisme.pptxanalyse de site urbanisme.pptx
analyse de site urbanisme.pptx
AMINFERNANE
 

Tendances (20)

Maison traditionelle à mzab 3
Maison traditionelle à mzab 3Maison traditionelle à mzab 3
Maison traditionelle à mzab 3
 
L'habitat m'zab
L'habitat m'zabL'habitat m'zab
L'habitat m'zab
 
Le mzab 2007 (exposé)
Le mzab 2007 (exposé)Le mzab 2007 (exposé)
Le mzab 2007 (exposé)
 
Maison traditionelle à mzab 5
Maison traditionelle à mzab 5Maison traditionelle à mzab 5
Maison traditionelle à mzab 5
 
Le m'zab (1)
Le m'zab (1)Le m'zab (1)
Le m'zab (1)
 
Analyse urbaine casbah
Analyse  urbaine casbahAnalyse  urbaine casbah
Analyse urbaine casbah
 
Maison traditionelle à mzab 4
Maison traditionelle à mzab 4Maison traditionelle à mzab 4
Maison traditionelle à mzab 4
 
Affichage habitat
Affichage habitatAffichage habitat
Affichage habitat
 
Exposer sur la casbah
Exposer sur la casbahExposer sur la casbah
Exposer sur la casbah
 
habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)
habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)
habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)
 
Le m'zab (3)
Le m'zab (3)Le m'zab (3)
Le m'zab (3)
 
étude microgenèse de la ville de GHARDAIA
étude microgenèse de la ville de GHARDAIAétude microgenèse de la ville de GHARDAIA
étude microgenèse de la ville de GHARDAIA
 
Le m'zab. une leçon d'architecture
Le m'zab. une leçon d'architectureLe m'zab. une leçon d'architecture
Le m'zab. une leçon d'architecture
 
Grk fina@l
Grk fina@lGrk fina@l
Grk fina@l
 
Histoire de tlemcen
Histoire de tlemcenHistoire de tlemcen
Histoire de tlemcen
 
L'analyse de l'habitat chaoui
L'analyse de l'habitat chaouiL'analyse de l'habitat chaoui
L'analyse de l'habitat chaoui
 
Pouillon
PouillonPouillon
Pouillon
 
La grande mosquée de Constantine
La grande mosquée de Constantine La grande mosquée de Constantine
La grande mosquée de Constantine
 
CASBAH-alger.pptx
CASBAH-alger.pptxCASBAH-alger.pptx
CASBAH-alger.pptx
 
analyse de site urbanisme.pptx
analyse de site urbanisme.pptxanalyse de site urbanisme.pptx
analyse de site urbanisme.pptx
 

Similaire à Maison traditionelle à mzab 7

Tétouan
TétouanTétouan
Tétouan
manelmouhoubi
 
architecture vernaculaire a ghadames et djerba
architecture vernaculaire a ghadames et djerbaarchitecture vernaculaire a ghadames et djerba
architecture vernaculaire a ghadames et djerba
Slimane Kemiha
 
Village Kabyle : Ichikar
Village Kabyle : IchikarVillage Kabyle : Ichikar
Village Kabyle : Ichikar
Chris L'Ange
 
ksarghradaia-170508093616.pptx
ksarghradaia-170508093616.pptxksarghradaia-170508093616.pptx
ksarghradaia-170508093616.pptx
AbirNour1
 
Tourisme a assiute - Egypte - Haute Egypte - Orient Moyen
Tourisme a assiute - Egypte - Haute Egypte - Orient MoyenTourisme a assiute - Egypte - Haute Egypte - Orient Moyen
Tourisme a assiute - Egypte - Haute Egypte - Orient Moyen
Tourism Administration
 
Habitat traditionnel chaoui
Habitat traditionnel chaouiHabitat traditionnel chaoui
Habitat traditionnel chaouiHiba Architecte
 

Similaire à Maison traditionelle à mzab 7 (10)

Exposé de sociologie
Exposé de sociologieExposé de sociologie
Exposé de sociologie
 
Tétouan
TétouanTétouan
Tétouan
 
Ahoggar 01
Ahoggar 01Ahoggar 01
Ahoggar 01
 
architecture vernaculaire a ghadames et djerba
architecture vernaculaire a ghadames et djerbaarchitecture vernaculaire a ghadames et djerba
architecture vernaculaire a ghadames et djerba
 
Présentatation
Présentatation Présentatation
Présentatation
 
Village Kabyle : Ichikar
Village Kabyle : IchikarVillage Kabyle : Ichikar
Village Kabyle : Ichikar
 
Tourisme saharien
Tourisme saharien Tourisme saharien
Tourisme saharien
 
ksarghradaia-170508093616.pptx
ksarghradaia-170508093616.pptxksarghradaia-170508093616.pptx
ksarghradaia-170508093616.pptx
 
Tourisme a assiute - Egypte - Haute Egypte - Orient Moyen
Tourisme a assiute - Egypte - Haute Egypte - Orient MoyenTourisme a assiute - Egypte - Haute Egypte - Orient Moyen
Tourisme a assiute - Egypte - Haute Egypte - Orient Moyen
 
Habitat traditionnel chaoui
Habitat traditionnel chaouiHabitat traditionnel chaoui
Habitat traditionnel chaoui
 

Dernier

Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
Daniel Bedard
 
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdfRénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
idelewebmestre
 
PFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdf
PFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdfPFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdf
PFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdf
iheberry
 
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
idelewebmestre
 
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdfSRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
Henri Gomez
 
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermiqueS210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
ALIIAE
 
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
ayoub_anbara96
 

Dernier (7)

Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
 
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdfRénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
 
PFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdf
PFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdfPFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdf
PFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdf
 
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
 
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdfSRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
 
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermiqueS210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
 
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
 

Maison traditionelle à mzab 7

  • 1. ECOLE POLYTECHNIQUE D’ARCHITECTURE ET D’URBANISME Module de sociologieModule de sociologie Exposé sur l’architecture duExposé sur l’architecture du m’zabm’zab Présenté par : TITOUCHE A MADJID BERRICHE BILAL gr :09 Année universitaire :2006/2007
  • 2. • Introduction: le choix du m’zab n’est pas sans intérêt car d’une part à un désir d’identification et d’autre part pour l’importance historique et sa richesse architecturale et sociale
  • 3. • Site : Le M’ZAB se situe à ghardaia a 600 km d’Alger elle .est supportée par le plateau de la hamada limité du nord par laghwat ET djalfa . ouest bayad et Adrar . Du coté est ourgla .du coté sud tamanrasset . plus exactement à 32°30’ de latitude Nord et à 3°45’ de longitude Est.
  • 4. • climat : Cette région s’étend sur une vallée déserte, sèche et aride. Elle est appelée Chebka du M’ZAB, car on aperçoit un plateau rocheux raviné par les oueds « Chebka de pierre ». La moyenne annuelle des pluies est très faible avec des années de sécheresse La température est de 37.6 en mois de juillet
  • 5. 3/Habitat • Historique :Le M’Zab est le pays des populations relevant de l’ibadisme,branche rigoriste de l’Islam ,autre foi étendu sur presque tout le Maghreb (09 siècle) aujourd’hui contractée sur le seul Mzab (avec deux autre îlot ;à Djerba en Tunisie ,et au Djebel Nefoussa en Libye )
  • 6. les ibadites avait dominé tout le Maghreb central (royaume rostémide de Tiaret) mais sous le coups des fatimides ,ils durent d’exiler à sedrata (à proximité de ouargla )puis dans le m’zab ce plateau austère entaillé de quelques vallées constituait pour eux un refuge ,loin des grandes voies de circulation de l’époque et comme un centre de refuge
  • 7. Typologies (la vallée) Les Mozabites fondèrent successivement les sept villes de la Pentapole (organisées en une confédération )
  • 8. EL ATTEUF (tajnint) • El atteuf (tadjnint) a été fondé à la fin du 10 siècle (1012) en aval de vallée et constitue le point de départ d’un processus d’urbanisation avec la mise en place de ses principes et règlements particuliers à la vallée du m’zab la superficie totale du ksar est estimée à 8 ha et le nombre d’habitations est environ 600 maisons
  • 9. BOUNOURA(atébunur) • Petite ville fondée en 1046 sur une butte également , mais dons la vielle mosquée ne couronne pas la sommet ,là aussi le jeu De formes et de couleurs est magnifique
  • 10. 1/ GHARDAIA (taghardait) : dernière née ,mais la plus grande desdernière née ,mais la plus grande des Villes , a clos la Pentapole . Fondée enVilles , a clos la Pentapole . Fondée en 1053 ,ville en forme de pyramide sur1053 ,ville en forme de pyramide sur une forte butte , coiffée par un minaretune forte butte , coiffée par un minaret de style propre à la régionde style propre à la région
  • 11. Plan de masse de ghardaia
  • 12. MELIKA (AT-AMLICHET) AT MLICHET ,la cité majestueuse du m’zab fondée en 1124 ,symbole de fraternité et de cohabitation se situe à l’équidistance entre ghardaia et Beni Izguen sur le flanc est du lit de Oued M’zab sa superficie totale est de 7ha et le nombre totale de ses habitations est de 427 maisons Les habitants de melika étaient réputées dans le temps pour détenir l’exclusivité du métier de la fabrication de la poterie verte dont ils approvisionnement les autres ksours jusqu’à il ya a quelques années
  • 13. BENI IZGUEN (ATIzjAn) • La ville sainte ,fondée en 1347 sur le flanc d’une colline rocheuse ,elle demeure entourée d’un vaste rempart ,surmonté de tours et percé seulement de trois portes ,qui jusqu’à une date récente étaient fermés chaque soir derrière les étrangers .sur la place du marché , a lieu chaque après midi une vente à la criée très animée
  • 14. GUERRARA( LAGRARA ) • A sa fondation ,en 1630 le ksar de lgrara jouissait d’une parfaite autonomie et disposait de tous les attributs de souveraineté . Les remparts et la mosquée • dont la minaret n’a été érigé qu en 1670
  • 15. BERRIANE(BARYAnE) • Le ksar de Berriane est le 7 eme et le dernier ksar de lignée des ksours du m’zab , fondé en 1679 il est implanté sur un monticule rocheux isolé avec une superficie totale de 27 ha .
  • 16. Organisation socio–politique de la cité • Les deux assemblées importants qui se partagent la responsabilités de la cité sont : l’assemblées des AzzABA ou la HALGA elle est le garant de la doctrine ibadite et de stabilité de la communauté elle comprend 12 membres : elle s’occupe du mosquée AMInE EL MèL pour la gestion des biens de la mosquée et LEs HABous LE CAdI est membre du halga il juge a partir du coran
  • 17. L’assemblée des TIMsIRIdInE : c’est une assemblée religieuse de femmes analogue a celle des azzaba les femmes qui les composent sont chargées de divers Taches notamment le lavage des mortes elle organisent un séminaire annuel qui regroupe tout les femmes de m’zab
  • 18. LE MEdjLEs AMI sAId • C’est une assemblée qui réunit tous les cheikhs du m’zab elle délibère sur les points de doctrine et de jurisprudence qui intéressent la totalité du m’zab , ainsi que sur les intérêts communs à tous , elle élabore des ETTIFAKAT qui ont la force de loi (cour suprême en matière juridique )
  • 19. L’AssEMBLéE du djEMAA • Cette assemblé est composée de représentants de différents fractions de la ville ils sont élus démocratiquement et s’appellent MoKKAdEM la djemaa s’occupait des affaires de la cité La sécurité et de la garde Entretien ou de construction des lieus communautaires ,la répartition des eaux Entretien de ville (propreté )
  • 20. LA ACHIRA • Elle regroupe des familles ayant un ancêtre commun elles s’occupe des problèmes de famille elle se réunit dans la HAdjBA maison de fraction ou elle discute Des problèmes de communauté et prend des décisions . signalé que les deux derniers villes ‘BéRIAnnE ET LAGRARA sont un résultat d’un conflit entre ACHAAїR
  • 21. L’organisation de l’espace La cité MozABITE présente la forme d’une ellipse elle située sur une colline ,au point culminant se trouve a mosquée .des rues étagée coupées par d’autres rues perpendiculaires descendant en rayons LE souK .chaque ACHIRA forme un quartier et possède un cimetière Au pied de la colline et à la périphérie se trouve le souk . Les deux centres les plus important sont la MosquéE ET LE souK
  • 22. LA MosquéE • Chaque ville possède une mosquée sauf la ville d’ATTEuF elle possède deux . Elle le siége du pouvoir religieux autres fois elle remplissait d’autres fonctions notamment le dépôt des armes . Lieu de réunion des AzzABAs (lire le coran chaque jour) et pas loin d’elle se trouve MAHdARA ( école coranique) gérée par la mosquée .
  • 23. Le souk • Le souk ou la place du marché est le foyer de la vie économique et de l’activité profane il se trouve rejeté à la périphérie • De la ville .il voit dérouler deux fois par semaine une vente aux enchères .il n’a pas seulement un rôle économique mais il est aussi un lieu de rencontre pour la population exclusivement masculine
  • 24. Les hadjba (tadart an tàchirt) • Ce sont des maisons collectives , appartenant au différent fraction de ville , c’est lieu ou tiennent les réunions , les fêtes l’accueil des invités venant de l’extérieur elle sont composés de la même manière
  • 25. Système de défense Les cinq villes furent fortifiées par de grands remparts qui les sauvegardaient contre les rezzou (les raids des pillards), et qui semblent aujourd’hui la préserver de la détérioration du temps.
  • 26. Les rues et ruelles • La rue est simple lieu de passage ,il existe deux types de rues : • 1-rue de commerce :sont a proximité du souk sont interdit au femme (la femme pour faire leur courses demande a un enfant de les faire • 2-rue intimes( hurm ) :sont à coté des maisons autour de la mosquée les étrangers de la ville ne pénètre jamais
  • 27. LES RUES ET LES RUELLES • Les rues sont étroite pour donner la fraîcheur et se protéger du soleil • Les ruelles :sont des petites rues qui donne sur une maison
  • 28. La maison • La maison du m’zab est caractérisée par sa simplicité et sa fonctionnalité • Dépourvue de toute décoration superficielle ,elle ne doit comporter aucun signe extérieur de richesse par principe d’égalité et de solidarité sociale
  • 29. La maison et La femme C’est un espace conçu pour la femme et ou elle passe presque tout son temps elle y travaille ,et reçoit ses visiteuses l’activité principale des femmes outre l’entretien de la maisonnée est le tissage Les femmes ne quittent la maison que pour visiter une parente ou une amie aller a la mosquée ou au cimetière , assister à une fête
  • 30. L’entrée thaskiffet (imi n’twourt): Une entrée marquée par un seuil qui constitue la limite entre le monde extérieur des hommes et celui des femmes . Permet d’empêcher les regard extérieurs de pénétrer la maison surtout que les portes se ferment seulement la nuit.
  • 31. • :ammas n’tadart : • C’est l’espace principale de la maison ,elle a pour rôle la distribution des espaces,mais c’est aussi l’espace ou se déroule l’ensemble des activités domestiques de la journée(prendre le déjeuner ,le dîner) il ne comporte aucun mobilier a l’exception du métier a tisser et des ustensiles de cuisine rangés dans innayen
  • 32. tizefri: Pièce en retrait de West eddar ,l’espace est aménagé ,on y trouve des niches sur le mur faisant face a l’entrée toujours a une hauteur accessible ,une tenture permet d’isoler le Tizefri du West eddar le seul contact visuel qu’elles ont est le Chouf (petit trou a hauteur d’yeux en position assise. cette pièce est le salon des femmes. L’ouverture du Tizefri et de West eddar se fait toujours en direction de la Mecque
  • 33. tazkaa (bit) : Pièce obscure fermée ou nom selon la nature de leur destination
  • 34. Tahdja : chambre a tisser elle se situe au RDC
  • 35. Tisounan (drodj) Situé dans un angle, on forme elle pour garder l’intimité on remarque deux escaliers; l’un est en communication directe avec le TeskifT, offrant un accès a l’étage et qui évite la vue sur ammas n’TadarT A l’étage on retrouve la même organisation qu’au RDC de petites pièces organisées autour d’un espace centrale.
  • 36. Le LaaLi: Petit salon réservé aux hommes et a l’accueil des étrangers masculins il se situe à l’étage ,pièce en cul de sac ,aménagée soigneusement
  • 37. • TamnaiT dont l’accès est rigoureusement réservé aux femmes et qui servent de chambres à coucher en été
  • 38. • Chebek: • Percement pratiqué dans le plafond (éclairage zénithal) de forme rectangulaire ,sa position est plus souvent centrale.
  • 39. • ikoumar: • espace intermédiaire (ni dehors ,ni dedans) circulation couverte qui permet d’accéder a d’autres pièces il donne sur une cour ouverte (TighargharT)
  • 40. • TighargharT: • Cour a ciel ouvert qui se situe au dessus de ammas n’TadarT ,c’est par elle a travers le chebek que le RDC est éclairé , terrasse protégée par quatre murs et baignée de soleil.
  • 41. Terrasse: On retrouve deux sortes de terrasse l’une qui communique directement avec les terrasses voisines et qui a pour seul séparation un simple acrotère ,et l’autre marquée par un léger relevé de maçonnerie ,et des portes qui permettent la communication avec les autres maisons .la terrasse est un espace strictement féminin
  • 42. ConCLusion Ravereau nous confirme :« ces constructions ne sont pas faites pour être vues ». c’est un espace qui doit être perçu a travers le corps en mouvement C’est le corps qui épouse les surfaces et les formes . La maison est une chrysalide qui ne vaut que tant qu’elle abrite un être éphémère L’HOMME .
  • 43. Bibliographie • B .benyoucef le m’zab « les pratiques de l’espace » Alger 1986 • Ravereau A. « Le M’Zab, une leçon d’architecture » Sindbad, Paris 1981 • Roche M.« le M’zab , architecture Ibadite en Algérie » Paris 1973