SlideShare une entreprise Scribd logo
Non de Lotissement : WIFAK
Situation :CENTRE TLAT BOUGUADRA PROVINCE DE SAFI
N° TF : 90062/23 & 29470J
Note de présentation
I – INTRODUCTION
Le Projet de Lotissement dit « WIFAK «objet du TF N° 90062/23 & 29470J présenter par
WICACIYAT WIFAK LISSOUKNA est destiné à recevoir des lots a usage d’habitat
économique dont la superficie est comprise entre 100m² et 110 m²
La présente donne en détail, les dispositions adoptées pour la viabilisation du terrain en ce qui
concerne le réseau d’assainissement,
II – DONNEES GENERALES :
II –1 SITUATION
Le projet de lotissement est situe au centre commune rural tlat bouguedra province de safi . En
parallèle avec la route nationale N° 1
II –2 : TOPOGRAPHIE
Le terrain support du lotissement en question au point de vue topographie un terrain presque
plat sur la totalité du terrain. Régulière avec une pente ordre de 1.7 % vers le nord et qui
éteignant la cote 146NGM. Et qui ce termine a la cote 145 NGM.
II – 3 : ASPECT GEOLOGIQUEET GEOTECHNIQUE
La zone qui fait l`objet d`étude appartient au bassin du sahel. C`est un zone de dunes
consolidées allongées en longues crêtes d'orientation EST-SUD, parallèles au rivage, par sa
position et sa morphologie.
Les dépôts du jurassienne supérieur sont constitue par des calcaires jaunâtre, à lits
argileux, contenant de nombreux bancs de gypse certains forages de la région témoignent e
faveur de l'importance des faciès gypseux .la puissance total de ces dépôt est de plusieurs
centaines de mètres.
II -4 : CLIMATOLOGIE
La région se situe dans une zone ou sa température est modérée, les pluies tombent
régulièrementen automne et en hiver; une longue saison sèche s'étend au printemps et en été
les sécheresses catastrophiques sont rares, mais le total pluviométrique ne correspond pas
partout aux besoins minima des cultures (300 mm/an).Les précipitations occultes (brumes,
brouillards) sont de la secours sensible a la végétation jusqu'à une grande distance de la cote
et atténuent les effets de l'aridité.
D'après la classification des climats du Maroc, uniquementbase sur la température, La
région de doukala abda aurait un climat littoral modère presque sec.
La saison sèche s'étend de juin a septembre, tandis que la saison humide couvre en
moyenne la période d'octobre a mars. Les pluies génératrices des grosse crues proviennent de
la succession a intervalles réduits de perturbations d'ouest.
Températures
- maximales moyennes : 24.5° C
- minimales moyennes : 12 ° C
- moyennes : 18.5° C
Pluviométrie
- maximales moyennes : 336 mm.
- maximum annuel observé : 575 mm
- minimum annuel observé : 137 mm
- nombre de jours pluvieux moyen : 45 jours
III – PRESENTATIONDU LOTISSEMENT
Le lotissement couvrira une superficie globale d'environ 2.01 hectare, il comprend 88
lots ;hammam ,four ,mosquée,Site consacre également une partie pour les places, jardins,
voies.
IV – CONTRAINTESDU SITE
Les contraintes que présente le lotissement et qui peuvent influencer le choix de mode
d'assainissement sont essentiellement :
La nature du terrain qui est comme la majeure partie de la commune, la roche
Affleure sur presque toute la surface du projet. Il s'agit de calcaires cristallins d'après vue sur
place et les fouilles des collecteurs.
En entendant la réalisation d’assainissement de site nous vous proposant une solution
provisoire de se brancher dans des fosses septiques et un puits perdu collective.
V – EQUIPEMENTS
Réseau Voirie
I) Description du réseau de voirie
1-1) Réseau existant et son état
La propriété est située dans une zone non aménagé
b) voie projetée
Pour desservir la totalité des lots d’autre voie d’aménagement, rue et chemin piéton a
été projetés reliant la voie d’aménagement d’une part et les placettes créent à
l’intérieur du lotissement
Des parkings ont été prévus pour le stationnement des voitures
II) Dispositions projetées
a) Tracé en plan
La trame comme il est dit plus haut est pratiquement orthogonal est les axes sont en
majorité des éléments droite
Le plan de réseau voirie montre les différentes aménagements projetées il est
dénombré en chemin piéton & des rues numérotés en A et B d’une emprise de,8
mètre.
b) Profils en Longs
Le Collage des profils en long des différentes voies à été faite avec le souci d’évacuer
les eaux pluviales vers la voie existante qui présente une pente vers un exutoire à
proximité de la parcelle
La pente des profils en long est comprise entre 0.007 et 0.03 m/m
c) Profils en Travers Types
Les profils en travers types donne en détail.
Les éléments géométriques relatifs à la chaussée et trottoir pour chaque voie
La structure de la chaussée préconisée est comme suit :
En zone meuble et voie d’Aménagement 20cm de GNF + 20cm de GNB.
En Zone rocheux 15cm de GNF + 15cm de GNB + Revêtement en enrobe a chaud
d) Bordures de trottoir
Elles seront de type T4 pour les voies d’aménagementet T3 pour les autres voies
Réseau d’Assainissement
I) Le réseau d’assainissement est un réseau système pseudo séparative qui sera
branché dans une fosse septique collectif pour les eaux usées mais pour les eaux
pluviales seront déverse par des caniveaux a un bassin de retenue.
II) Calcul des débits d´eaux usées :
Le débit des eaux usées se déduire directement de la consommation en eau
potable.
Zone habitat économique R+2 1 logement / étage
-Population total estimée á :
88 lots de R+2 soit (88x3)=264 logements
HAMMAM 12 =12 logements
Four 1 = 1 logement
Mosquée 2 = 2 logements
Total = 279 logements
ZONE HABITAT R+2
Nombre des appartements U 279
Habitant / appartements Hab / app 6
Dotation Eau potable L / hab / j 45
Consommation Eau potable M3 / j 75.33
Consommation total en eau potable l / s 0.872
Dotation en eaux potable =45 L / J / Habitant
Taux de rejet á l´égout = 80 %
Taux de rejet journalier = 0.0.872 x 0.80 = 0.697 l/s
Le débit de point horaire :
Qph =(Cpj+(Cph/(Qmj)0.5 ))*Qmj
Débit moyen journalier Qmj =0.697 L/s
Coefficient par habitant Cph = 2,50
Coefficient de pointe journalier Cpj = 1,25
Débit de pointe horaire sera de : Qph = (1.5+(2.5/(0.697)0.5 ))*0.697=3.133 L /S
Donc Diamètre théorique du collecteur calculer est de 101cm
Diamètre adopte est de Ø 300 en PEHD
Dimensionnement de la fosse septique
La conception de la fosse contient 2 chambres :
La sédimentation
La digestion des boues
Stockage des boues stabilisées
Le dimensionnementrepose sur le nombre d´utilisateur, l´intervalle de
Vidange et la température.
Volume de sédimentation, Vh. Ce volume est estimé en période de pointe :
Vh = 103 x Np x Vp x Tr
Vh. Volume de sédimentation
Np: Nombre d´utilisateur journalier en horaire de pointe de
Fréquentation.
Vp : Dotation en eaux potable en litre / personne/jour
Tr : Temps de rétention
Donc il est recommandé de prévoir une fosse de dimensionnementsuffisante
Pour assurer un temps de séjour minimal. Ce temps varie selon l´usage du
Fosse « toutes eaux » ou « eaux de WC »dans notre étude la fosse á retenir
Celle toutes eaux.
Temps de rétention (Tr)
Tr = 1.5 – 0.3 log(Np x Vp)
Volume de digestion, Vd ce volume est estimé pour la fréquentation moyenne
Annuelle :
Vd = 0.5 x 10-3 x Pm x Tm
Pm : nombre d´utilisateur journalier en moyenne par an.
Tm : la température moyenne en °C.
Volume de stockage des boues digérées Vs. ce volume est estimé pour la
Fréquentation moyenne annuelle :
Vs = r x Pm x (n-td/365)
n : intervalle de vidange pris égalá deux ans dans notre cas.
r : taux d´accumulation en m 3 / personne etparan.
Le volume total de la fosse est égalà la somme des trois volumes calculés
ci-dessus.Ce volume permettre de garantir un temps de séjoursuffisant pourle
développementde la flore bactérienne anaérobie quiopérera la digestion des boues etla
réduction de leurvolume.
Les cotes de la fosse septique N° 1 sont :
Longueur = 8.00 m
Largeur = 4.00 m
Hauteur = 1.70 m
Les cotes de la fosse septique N° 2 sont :
Longueur = 8.10 m
Largeur = 4.00 m
Hauteur = 1.70 m
Dimensionnement du puits perdu
Le puit perdu est un puit qui permettra l´infiltration des eaux dans le sol, son
dimensionnementse basera sur l´application de la méthode de DARCY
unidirectionnelle
Q= K x Sinf
Avec
Q : est le débit á la sortie de la fosse étanche
K : le coefficient de perméabilité du sol
S inf : la surface d´infiltration des eaux.
Rayon de puits =2.60m
Hauteur active =4.60m
III) Calcul des débits des eaux pluviales :
Les débits á transiter des eaux pluviales seront calcules pour chaque bassin
Versant élémentaire selon le modèle superficiel de type Caquot, conformémentAu
nouvelles directives en vigueur parues dans « Instruction Technique Relative aux
réseaux d´assainissementdes agglomérations urbaines « puisque la surface des
bassins est inferieur á 200 ha.
A) Formule de Caquot
La formule de Caquot est déterminée à partir de la formule intensité de la pluie –durée
i = at – b pour la région de Safi on a i = 7.41 t -0.65
La formule générale de Caquot est :
Q (m3/s) = K * Ix * Cy * Az * (2√A) 2t
L
Les coefficients K , x , y , z & t sont des paramètres en fonction de a(F) et de b(F)
qui sont eux même les paramètres de la relation i(t,F) = a(F,t) b
ou i(t,F) est l´intensité maximale de la pluie de durée t , de la fréquence
Dépassement F, i est exprimé en mm/m, & t est comprise entre 5 et 120 mn.
La loi i(t,F) = a(F)* t b(F) est obtenue á l´aide d´une lissage par la méthode des
Méthode des moindres carrée des différentes valeurs pluviométriques
Enregistrées pour la ville de SAFI et après le schéma directeur
D´assainissement, l´intensité pluviométrique est donnée par la formule :
I= 60 * a * t b
Avec
I : intensité de l´averse ayant une fréquence donnée de retour en mm/h.
t : durée de la pluie.
a & b : coefficients de Montana ; pour la région de Safi qui est assimilable á la
zone
Nord atlas selon le schéma national d´ assainissement qui donne :
En fréquence décennale on a : a = 5.83 & b = -0.60
X = (0363xb) / (1-0.2b)
Y= 1 / (1-0.2b)
Z= (1-0.3b) / (1+0.2b)
T = (0.42 x b) / (1-0.2 b)
Le débit des eaux pluviales peut-être calculé á l´aide de la formule de
CAQUOT déduire des paramètres de la formule de l´intensité pluviométrique
Ci-dessus.
D’où : x = 0.30, y = 1.21 z= 0.75 et t = -0.30
Le Coefficient K= [ax(0.93)-b ] 1
D’où K = 1.423
D’ ou Q (L/s) = 1.423 * I 0.297 x C 1.208 x A 0.780( 2√ A) -0.61
L
 A = Surface du bassin versant (ha) :
 I = Pente du bassin versant (n/m)
 L= Allongement du bassin versant (hm)
 C= Coefficient de ruissellement puis égal 0.60
B) Dimensionnement des collecteurs
D´une manière générale, les ouvrages sont calcules suivant la formule
d´écoulementrésultant de celle de la formule de maming Strickler
Q= K x RH 3/4 x I 1/2 x S
K= Coefficient qui dépend du matériau de la canalisation ici K = 75
S= Surface mouilles (m²)
I = Pente de la conduite
Limite d´application des formules
L´instruction française 77284 /int avait fixé les limites d´application de la l
Formule Superficielles á :
- Superficie A A ≤ 200 ha
- Coefficient de ruissellement 0.2≤ C ≤ 1
- Pente 0.002≤ I ≤ 0.05
- Coefficient d´allongement M= E≥ 0.80
Dans le cas de la présente étude, toutes ces contraintes sont respectées
Choix des coefficients pondérés
a) Coefficient de ruissellement élémentaire
Le coefficient de ruissellementest défini comme étant le rapport
Du volume écoulé par le volume total précipité .il dépend évidement
De la nature des surfaces de leur forme de leur état de saturation.
Ce coefficient est le plus important dans la formule de calcule, car
Il est le seul affecté d´un exposant supérieur á 1.
Suivant les normes universellementreconnues :
TABLEAU DES COEFFICIENT DE RUISSELEMENT
Désignation Coefficient de ruissellement C
Habitation très dense 0.90
Habitation dense 0.60 /0.70
Habitation moins dense 0.40 /0.50
Quartiers résidentiels 0.20 /0.30
b) Pente
En principe la pente élémentaire d´un bassin est le rapport de
déniveler entre le point le plus éloigné du bassin et le point de calcul,
Et de la distance entre ces deux points.
En fait, l´écoulement gravitaire c´est le cas du plus part des réseaux
d´assainissement impose l´adoption d´une pente minimale de 3‰
pour laquelle l´instruction technique de 1977 limites l´application de la
formule superficielle.
c) canalisation
Le choix du type de conduite, les normes relatives aux résistances
des conduites en béton définissent trois types de classe de
résistance : 30B, 60B, 90B. Pour les conduites en béton vibre arme
est : 30 A ,60A, 90A & 135A. Pour les conduites en béton arme les
chiffres devançant la lettre correspondent aux charges de rupture en
KN/ml d´une conduite de 1 m de diamètre intérieur
Ces classes définissant l´aptitude des conduites au sens de la
résistance á la fissuration, á réagir vis –á- vis des charges en place, á
savoir :
 Poids propre de la conduite.
 Poids de l´effluent.
 Poids du remblai
 Surcharge roulante
L´effet des premières charges est négligeable devant les dernières
Dimensionnement des conduites.
Suite á ce qui a été dit au paragraphe v.2.b (principe de calcul) les
Calculs sont effectues par ordinateurs et les résultats sont donnés
Sur les tableaux suivant
Calcul de debit Q (L/s) = 1.423 * I 0.278 x C 1.208 x A 0.780 x M
M = L/(A) 1/2
Calcul de la section Q= K x RH 3/4 x I 1/2 x S
Vitesse a pleine section VP = 31.748 x I1/2 x D 2/3
note de calcul final.doc

Contenu connexe

Tendances

PFE stabilite-d-un-barrage-en-remblai.pdf
PFE stabilite-d-un-barrage-en-remblai.pdfPFE stabilite-d-un-barrage-en-remblai.pdf
PFE stabilite-d-un-barrage-en-remblai.pdf
EriciousRekles
 
Rapport geotechnique apd
Rapport geotechnique apdRapport geotechnique apd
Rapport geotechnique apdOmar Guemira
 
Projet d assainissement
Projet d assainissementProjet d assainissement
Projet d assainissement
Benkahla Mohamed
 
Dimensionnement d'une conduite d'alimentaion en eau potable -Rapport de stage...
Dimensionnement d'une conduite d'alimentaion en eau potable -Rapport de stage...Dimensionnement d'une conduite d'alimentaion en eau potable -Rapport de stage...
Dimensionnement d'une conduite d'alimentaion en eau potable -Rapport de stage...
oumaimazizi
 
Chapitre 05 la descant des charges
Chapitre 05 la descant des chargesChapitre 05 la descant des charges
Chapitre 05 la descant des chargespp
 
RPS2011 - maroc.pdf
RPS2011 - maroc.pdfRPS2011 - maroc.pdf
RPS2011 - maroc.pdf
ZenithEtudes
 
Dimensionnement Ouvrages Du Reseau
Dimensionnement Ouvrages Du ReseauDimensionnement Ouvrages Du Reseau
Dimensionnement Ouvrages Du Reseauguest4a5dea
 
Tps exercices corriges de mecanique des sols
Tps    exercices corriges de mecanique des solsTps    exercices corriges de mecanique des sols
Tps exercices corriges de mecanique des sols
abdelkrim abdellaoui
 
Hydrologie Des Bassins
Hydrologie Des BassinsHydrologie Des Bassins
Hydrologie Des Bassins
OURAHOU Mohamed
 
L'essai et la méthode CBR
L'essai et la méthode CBRL'essai et la méthode CBR
L'essai et la méthode CBR
Ghiles MEBARKI
 
Méthode de caquot
Méthode de caquotMéthode de caquot
Méthode de caquot
ayoub hachcham
 
Dimensionnement Des Canaux
Dimensionnement Des CanauxDimensionnement Des Canaux
Dimensionnement Des Canaux
OURAHOU Mohamed
 
Généralité sur les sols
Généralité sur les solsGénéralité sur les sols
Généralité sur les sols
Sami Sahli
 
Chapitre 0 introduction
Chapitre 0 introductionChapitre 0 introduction
Chapitre 0 introduction
abdelkrim abdellaoui
 
Terrassement - calcul de volume
Terrassement - calcul de volume Terrassement - calcul de volume
Terrassement - calcul de volume
Abdessadek ELASRI
 
03 fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)
03   fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)03   fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)
03 fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)Aissa Ouai
 
calcul des éléments de bâtiments selon NF
calcul des éléments de bâtiments selon NF calcul des éléments de bâtiments selon NF
calcul des éléments de bâtiments selon NF
koulounté BIRREGAH
 
rapport de stage ouvier génie civil
rapport de stage ouvier génie civilrapport de stage ouvier génie civil
rapport de stage ouvier génie civil
aladin brinsi
 

Tendances (20)

PFE stabilite-d-un-barrage-en-remblai.pdf
PFE stabilite-d-un-barrage-en-remblai.pdfPFE stabilite-d-un-barrage-en-remblai.pdf
PFE stabilite-d-un-barrage-en-remblai.pdf
 
Rapport geotechnique apd
Rapport geotechnique apdRapport geotechnique apd
Rapport geotechnique apd
 
Projet d assainissement
Projet d assainissementProjet d assainissement
Projet d assainissement
 
Dimensionnement d'une conduite d'alimentaion en eau potable -Rapport de stage...
Dimensionnement d'une conduite d'alimentaion en eau potable -Rapport de stage...Dimensionnement d'une conduite d'alimentaion en eau potable -Rapport de stage...
Dimensionnement d'une conduite d'alimentaion en eau potable -Rapport de stage...
 
Chapitre 05 la descant des charges
Chapitre 05 la descant des chargesChapitre 05 la descant des charges
Chapitre 05 la descant des charges
 
RPS2011 - maroc.pdf
RPS2011 - maroc.pdfRPS2011 - maroc.pdf
RPS2011 - maroc.pdf
 
Dimensionnement Ouvrages Du Reseau
Dimensionnement Ouvrages Du ReseauDimensionnement Ouvrages Du Reseau
Dimensionnement Ouvrages Du Reseau
 
Assainissement
AssainissementAssainissement
Assainissement
 
Tps exercices corriges de mecanique des sols
Tps    exercices corriges de mecanique des solsTps    exercices corriges de mecanique des sols
Tps exercices corriges de mecanique des sols
 
Hydrologie Des Bassins
Hydrologie Des BassinsHydrologie Des Bassins
Hydrologie Des Bassins
 
L'essai et la méthode CBR
L'essai et la méthode CBRL'essai et la méthode CBR
L'essai et la méthode CBR
 
Méthode de caquot
Méthode de caquotMéthode de caquot
Méthode de caquot
 
Dimensionnement Des Canaux
Dimensionnement Des CanauxDimensionnement Des Canaux
Dimensionnement Des Canaux
 
Généralité sur les sols
Généralité sur les solsGénéralité sur les sols
Généralité sur les sols
 
Chapitre 0 introduction
Chapitre 0 introductionChapitre 0 introduction
Chapitre 0 introduction
 
Ouvrages hydrauliques
Ouvrages hydrauliquesOuvrages hydrauliques
Ouvrages hydrauliques
 
Terrassement - calcul de volume
Terrassement - calcul de volume Terrassement - calcul de volume
Terrassement - calcul de volume
 
03 fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)
03   fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)03   fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)
03 fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)
 
calcul des éléments de bâtiments selon NF
calcul des éléments de bâtiments selon NF calcul des éléments de bâtiments selon NF
calcul des éléments de bâtiments selon NF
 
rapport de stage ouvier génie civil
rapport de stage ouvier génie civilrapport de stage ouvier génie civil
rapport de stage ouvier génie civil
 

Similaire à note de calcul final.doc

Exposé de Stage en Assainissement & VRD
Exposé de Stage en Assainissement & VRDExposé de Stage en Assainissement & VRD
Exposé de Stage en Assainissement & VRD
YasserBellahcene2
 
EXPOSE DE STAGE EN IRRIGATION
EXPOSE DE STAGE EN IRRIGATIONEXPOSE DE STAGE EN IRRIGATION
EXPOSE DE STAGE EN IRRIGATION
YasserBellahcene2
 
prés. (4).ppt
prés. (4).pptprés. (4).ppt
prés. (4).ppt
MmoireStomatodynie
 
Presentation Exposé VIT.pptx
Presentation Exposé VIT.pptxPresentation Exposé VIT.pptx
Presentation Exposé VIT.pptx
MarimeSY2
 
RESUME - SYNTHESE Rapport de diagnostic de la situation actuelle de la sebkha...
RESUME - SYNTHESE Rapport de diagnostic de la situation actuelle de la sebkha...RESUME - SYNTHESE Rapport de diagnostic de la situation actuelle de la sebkha...
RESUME - SYNTHESE Rapport de diagnostic de la situation actuelle de la sebkha...
GBO
 
chapitre 4.pptx
chapitre 4.pptxchapitre 4.pptx
chapitre 4.pptx
Abdirazak6
 
CALCUL DU VOLUME EQUIVALENT DES EAUX PLUVIALES A STOCKER.pdf
CALCUL DU VOLUME EQUIVALENT DES EAUX PLUVIALES A STOCKER.pdfCALCUL DU VOLUME EQUIVALENT DES EAUX PLUVIALES A STOCKER.pdf
CALCUL DU VOLUME EQUIVALENT DES EAUX PLUVIALES A STOCKER.pdf
kabekabe
 
Dimensionnement ouvrages du reseau
Dimensionnement ouvrages du reseauDimensionnement ouvrages du reseau
Dimensionnement ouvrages du reseaujumeaux
 
AEP.docx
AEP.docxAEP.docx
AEP.docx
NabilHaouf1
 
Réseaux d'assainissement
Réseaux d'assainissementRéseaux d'assainissement
Réseaux d'assainissement
Mohamed Yassine Benfdil
 
Ouvrageshydrauliques
OuvrageshydrauliquesOuvrageshydrauliques
Ouvrageshydrauliques
Algerie
 
Congrès de l'ACFAS 2018 - Hydrogéologie - INRS/CGC
Congrès de l'ACFAS 2018 - Hydrogéologie - INRS/CGCCongrès de l'ACFAS 2018 - Hydrogéologie - INRS/CGC
Congrès de l'ACFAS 2018 - Hydrogéologie - INRS/CGC
François Huchet
 
présentation hydrogéologie1 berchid(1).pptx
présentation hydrogéologie1 berchid(1).pptxprésentation hydrogéologie1 berchid(1).pptx
présentation hydrogéologie1 berchid(1).pptx
nizarzed7
 
Annexe g esa detaille pye kabwet_v2 (1)
Annexe g esa detaille pye kabwet_v2 (1)Annexe g esa detaille pye kabwet_v2 (1)
Annexe g esa detaille pye kabwet_v2 (1)
dinepacom
 
projet de traitement des eaux usées.Note de calculs.pdf
projet de traitement des eaux usées.Note de calculs.pdfprojet de traitement des eaux usées.Note de calculs.pdf
projet de traitement des eaux usées.Note de calculs.pdf
sofyannsofyann
 
Menarid: Techniques de Gestion Integree de Ressources
Menarid: Techniques de Gestion Integree de RessourcesMenarid: Techniques de Gestion Integree de Ressources
Menarid: Techniques de Gestion Integree de RessourcesICARDA
 
5.1 notice des annexes - projet arrêté
5.1 notice des annexes - projet arrêté5.1 notice des annexes - projet arrêté
5.1 notice des annexes - projet arrêté
Orgerus Mairie
 
4 rapport enquete_annexe_2_calcul_qp_bv_amont_92ha
4 rapport enquete_annexe_2_calcul_qp_bv_amont_92ha4 rapport enquete_annexe_2_calcul_qp_bv_amont_92ha
4 rapport enquete_annexe_2_calcul_qp_bv_amont_92haKindyas
 
Travaux-de-Terrassement.pdf
Travaux-de-Terrassement.pdfTravaux-de-Terrassement.pdf
Travaux-de-Terrassement.pdf
NestaNesta2
 

Similaire à note de calcul final.doc (20)

Exposé de Stage en Assainissement & VRD
Exposé de Stage en Assainissement & VRDExposé de Stage en Assainissement & VRD
Exposé de Stage en Assainissement & VRD
 
EXPOSE DE STAGE EN IRRIGATION
EXPOSE DE STAGE EN IRRIGATIONEXPOSE DE STAGE EN IRRIGATION
EXPOSE DE STAGE EN IRRIGATION
 
prés. (4).ppt
prés. (4).pptprés. (4).ppt
prés. (4).ppt
 
Presentation Exposé VIT.pptx
Presentation Exposé VIT.pptxPresentation Exposé VIT.pptx
Presentation Exposé VIT.pptx
 
RESUME - SYNTHESE Rapport de diagnostic de la situation actuelle de la sebkha...
RESUME - SYNTHESE Rapport de diagnostic de la situation actuelle de la sebkha...RESUME - SYNTHESE Rapport de diagnostic de la situation actuelle de la sebkha...
RESUME - SYNTHESE Rapport de diagnostic de la situation actuelle de la sebkha...
 
chapitre 4.pptx
chapitre 4.pptxchapitre 4.pptx
chapitre 4.pptx
 
CALCUL DU VOLUME EQUIVALENT DES EAUX PLUVIALES A STOCKER.pdf
CALCUL DU VOLUME EQUIVALENT DES EAUX PLUVIALES A STOCKER.pdfCALCUL DU VOLUME EQUIVALENT DES EAUX PLUVIALES A STOCKER.pdf
CALCUL DU VOLUME EQUIVALENT DES EAUX PLUVIALES A STOCKER.pdf
 
Dimensionnement ouvrages du reseau
Dimensionnement ouvrages du reseauDimensionnement ouvrages du reseau
Dimensionnement ouvrages du reseau
 
AEP.docx
AEP.docxAEP.docx
AEP.docx
 
Réseaux d'assainissement
Réseaux d'assainissementRéseaux d'assainissement
Réseaux d'assainissement
 
Ouvrageshydrauliques
OuvrageshydrauliquesOuvrageshydrauliques
Ouvrageshydrauliques
 
Congrès de l'ACFAS 2018 - Hydrogéologie - INRS/CGC
Congrès de l'ACFAS 2018 - Hydrogéologie - INRS/CGCCongrès de l'ACFAS 2018 - Hydrogéologie - INRS/CGC
Congrès de l'ACFAS 2018 - Hydrogéologie - INRS/CGC
 
présentation hydrogéologie1 berchid(1).pptx
présentation hydrogéologie1 berchid(1).pptxprésentation hydrogéologie1 berchid(1).pptx
présentation hydrogéologie1 berchid(1).pptx
 
Annexe g esa detaille pye kabwet_v2 (1)
Annexe g esa detaille pye kabwet_v2 (1)Annexe g esa detaille pye kabwet_v2 (1)
Annexe g esa detaille pye kabwet_v2 (1)
 
projet de traitement des eaux usées.Note de calculs.pdf
projet de traitement des eaux usées.Note de calculs.pdfprojet de traitement des eaux usées.Note de calculs.pdf
projet de traitement des eaux usées.Note de calculs.pdf
 
Menarid: Techniques de Gestion Integree de Ressources
Menarid: Techniques de Gestion Integree de RessourcesMenarid: Techniques de Gestion Integree de Ressources
Menarid: Techniques de Gestion Integree de Ressources
 
5.1 notice des annexes - projet arrêté
5.1 notice des annexes - projet arrêté5.1 notice des annexes - projet arrêté
5.1 notice des annexes - projet arrêté
 
4 rapport enquete_annexe_2_calcul_qp_bv_amont_92ha
4 rapport enquete_annexe_2_calcul_qp_bv_amont_92ha4 rapport enquete_annexe_2_calcul_qp_bv_amont_92ha
4 rapport enquete_annexe_2_calcul_qp_bv_amont_92ha
 
408 kelloutie
408 kelloutie408 kelloutie
408 kelloutie
 
Travaux-de-Terrassement.pdf
Travaux-de-Terrassement.pdfTravaux-de-Terrassement.pdf
Travaux-de-Terrassement.pdf
 

note de calcul final.doc

  • 1. Non de Lotissement : WIFAK Situation :CENTRE TLAT BOUGUADRA PROVINCE DE SAFI N° TF : 90062/23 & 29470J Note de présentation I – INTRODUCTION Le Projet de Lotissement dit « WIFAK «objet du TF N° 90062/23 & 29470J présenter par WICACIYAT WIFAK LISSOUKNA est destiné à recevoir des lots a usage d’habitat économique dont la superficie est comprise entre 100m² et 110 m² La présente donne en détail, les dispositions adoptées pour la viabilisation du terrain en ce qui concerne le réseau d’assainissement, II – DONNEES GENERALES : II –1 SITUATION Le projet de lotissement est situe au centre commune rural tlat bouguedra province de safi . En parallèle avec la route nationale N° 1 II –2 : TOPOGRAPHIE Le terrain support du lotissement en question au point de vue topographie un terrain presque plat sur la totalité du terrain. Régulière avec une pente ordre de 1.7 % vers le nord et qui éteignant la cote 146NGM. Et qui ce termine a la cote 145 NGM. II – 3 : ASPECT GEOLOGIQUEET GEOTECHNIQUE La zone qui fait l`objet d`étude appartient au bassin du sahel. C`est un zone de dunes consolidées allongées en longues crêtes d'orientation EST-SUD, parallèles au rivage, par sa position et sa morphologie. Les dépôts du jurassienne supérieur sont constitue par des calcaires jaunâtre, à lits argileux, contenant de nombreux bancs de gypse certains forages de la région témoignent e faveur de l'importance des faciès gypseux .la puissance total de ces dépôt est de plusieurs centaines de mètres. II -4 : CLIMATOLOGIE La région se situe dans une zone ou sa température est modérée, les pluies tombent régulièrementen automne et en hiver; une longue saison sèche s'étend au printemps et en été les sécheresses catastrophiques sont rares, mais le total pluviométrique ne correspond pas partout aux besoins minima des cultures (300 mm/an).Les précipitations occultes (brumes,
  • 2. brouillards) sont de la secours sensible a la végétation jusqu'à une grande distance de la cote et atténuent les effets de l'aridité. D'après la classification des climats du Maroc, uniquementbase sur la température, La région de doukala abda aurait un climat littoral modère presque sec. La saison sèche s'étend de juin a septembre, tandis que la saison humide couvre en moyenne la période d'octobre a mars. Les pluies génératrices des grosse crues proviennent de la succession a intervalles réduits de perturbations d'ouest. Températures - maximales moyennes : 24.5° C - minimales moyennes : 12 ° C - moyennes : 18.5° C Pluviométrie - maximales moyennes : 336 mm. - maximum annuel observé : 575 mm - minimum annuel observé : 137 mm - nombre de jours pluvieux moyen : 45 jours III – PRESENTATIONDU LOTISSEMENT Le lotissement couvrira une superficie globale d'environ 2.01 hectare, il comprend 88 lots ;hammam ,four ,mosquée,Site consacre également une partie pour les places, jardins, voies. IV – CONTRAINTESDU SITE Les contraintes que présente le lotissement et qui peuvent influencer le choix de mode d'assainissement sont essentiellement : La nature du terrain qui est comme la majeure partie de la commune, la roche Affleure sur presque toute la surface du projet. Il s'agit de calcaires cristallins d'après vue sur place et les fouilles des collecteurs. En entendant la réalisation d’assainissement de site nous vous proposant une solution provisoire de se brancher dans des fosses septiques et un puits perdu collective. V – EQUIPEMENTS Réseau Voirie
  • 3. I) Description du réseau de voirie 1-1) Réseau existant et son état La propriété est située dans une zone non aménagé b) voie projetée Pour desservir la totalité des lots d’autre voie d’aménagement, rue et chemin piéton a été projetés reliant la voie d’aménagement d’une part et les placettes créent à l’intérieur du lotissement Des parkings ont été prévus pour le stationnement des voitures II) Dispositions projetées a) Tracé en plan La trame comme il est dit plus haut est pratiquement orthogonal est les axes sont en majorité des éléments droite Le plan de réseau voirie montre les différentes aménagements projetées il est dénombré en chemin piéton & des rues numérotés en A et B d’une emprise de,8 mètre. b) Profils en Longs Le Collage des profils en long des différentes voies à été faite avec le souci d’évacuer les eaux pluviales vers la voie existante qui présente une pente vers un exutoire à proximité de la parcelle La pente des profils en long est comprise entre 0.007 et 0.03 m/m c) Profils en Travers Types Les profils en travers types donne en détail. Les éléments géométriques relatifs à la chaussée et trottoir pour chaque voie La structure de la chaussée préconisée est comme suit : En zone meuble et voie d’Aménagement 20cm de GNF + 20cm de GNB. En Zone rocheux 15cm de GNF + 15cm de GNB + Revêtement en enrobe a chaud d) Bordures de trottoir Elles seront de type T4 pour les voies d’aménagementet T3 pour les autres voies Réseau d’Assainissement I) Le réseau d’assainissement est un réseau système pseudo séparative qui sera branché dans une fosse septique collectif pour les eaux usées mais pour les eaux pluviales seront déverse par des caniveaux a un bassin de retenue. II) Calcul des débits d´eaux usées : Le débit des eaux usées se déduire directement de la consommation en eau potable. Zone habitat économique R+2 1 logement / étage -Population total estimée á :
  • 4. 88 lots de R+2 soit (88x3)=264 logements HAMMAM 12 =12 logements Four 1 = 1 logement Mosquée 2 = 2 logements Total = 279 logements ZONE HABITAT R+2 Nombre des appartements U 279 Habitant / appartements Hab / app 6 Dotation Eau potable L / hab / j 45 Consommation Eau potable M3 / j 75.33 Consommation total en eau potable l / s 0.872 Dotation en eaux potable =45 L / J / Habitant Taux de rejet á l´égout = 80 % Taux de rejet journalier = 0.0.872 x 0.80 = 0.697 l/s Le débit de point horaire : Qph =(Cpj+(Cph/(Qmj)0.5 ))*Qmj Débit moyen journalier Qmj =0.697 L/s Coefficient par habitant Cph = 2,50 Coefficient de pointe journalier Cpj = 1,25 Débit de pointe horaire sera de : Qph = (1.5+(2.5/(0.697)0.5 ))*0.697=3.133 L /S Donc Diamètre théorique du collecteur calculer est de 101cm Diamètre adopte est de Ø 300 en PEHD Dimensionnement de la fosse septique La conception de la fosse contient 2 chambres : La sédimentation La digestion des boues Stockage des boues stabilisées Le dimensionnementrepose sur le nombre d´utilisateur, l´intervalle de Vidange et la température. Volume de sédimentation, Vh. Ce volume est estimé en période de pointe : Vh = 103 x Np x Vp x Tr
  • 5. Vh. Volume de sédimentation Np: Nombre d´utilisateur journalier en horaire de pointe de Fréquentation. Vp : Dotation en eaux potable en litre / personne/jour Tr : Temps de rétention Donc il est recommandé de prévoir une fosse de dimensionnementsuffisante Pour assurer un temps de séjour minimal. Ce temps varie selon l´usage du Fosse « toutes eaux » ou « eaux de WC »dans notre étude la fosse á retenir Celle toutes eaux. Temps de rétention (Tr) Tr = 1.5 – 0.3 log(Np x Vp) Volume de digestion, Vd ce volume est estimé pour la fréquentation moyenne Annuelle : Vd = 0.5 x 10-3 x Pm x Tm Pm : nombre d´utilisateur journalier en moyenne par an. Tm : la température moyenne en °C. Volume de stockage des boues digérées Vs. ce volume est estimé pour la Fréquentation moyenne annuelle : Vs = r x Pm x (n-td/365) n : intervalle de vidange pris égalá deux ans dans notre cas. r : taux d´accumulation en m 3 / personne etparan. Le volume total de la fosse est égalà la somme des trois volumes calculés ci-dessus.Ce volume permettre de garantir un temps de séjoursuffisant pourle développementde la flore bactérienne anaérobie quiopérera la digestion des boues etla réduction de leurvolume. Les cotes de la fosse septique N° 1 sont :
  • 6. Longueur = 8.00 m Largeur = 4.00 m Hauteur = 1.70 m Les cotes de la fosse septique N° 2 sont : Longueur = 8.10 m Largeur = 4.00 m Hauteur = 1.70 m Dimensionnement du puits perdu Le puit perdu est un puit qui permettra l´infiltration des eaux dans le sol, son dimensionnementse basera sur l´application de la méthode de DARCY unidirectionnelle Q= K x Sinf Avec Q : est le débit á la sortie de la fosse étanche K : le coefficient de perméabilité du sol S inf : la surface d´infiltration des eaux. Rayon de puits =2.60m Hauteur active =4.60m III) Calcul des débits des eaux pluviales : Les débits á transiter des eaux pluviales seront calcules pour chaque bassin Versant élémentaire selon le modèle superficiel de type Caquot, conformémentAu nouvelles directives en vigueur parues dans « Instruction Technique Relative aux réseaux d´assainissementdes agglomérations urbaines « puisque la surface des bassins est inferieur á 200 ha. A) Formule de Caquot La formule de Caquot est déterminée à partir de la formule intensité de la pluie –durée i = at – b pour la région de Safi on a i = 7.41 t -0.65 La formule générale de Caquot est : Q (m3/s) = K * Ix * Cy * Az * (2√A) 2t
  • 7. L Les coefficients K , x , y , z & t sont des paramètres en fonction de a(F) et de b(F) qui sont eux même les paramètres de la relation i(t,F) = a(F,t) b ou i(t,F) est l´intensité maximale de la pluie de durée t , de la fréquence Dépassement F, i est exprimé en mm/m, & t est comprise entre 5 et 120 mn. La loi i(t,F) = a(F)* t b(F) est obtenue á l´aide d´une lissage par la méthode des Méthode des moindres carrée des différentes valeurs pluviométriques Enregistrées pour la ville de SAFI et après le schéma directeur D´assainissement, l´intensité pluviométrique est donnée par la formule : I= 60 * a * t b Avec I : intensité de l´averse ayant une fréquence donnée de retour en mm/h. t : durée de la pluie. a & b : coefficients de Montana ; pour la région de Safi qui est assimilable á la zone Nord atlas selon le schéma national d´ assainissement qui donne : En fréquence décennale on a : a = 5.83 & b = -0.60 X = (0363xb) / (1-0.2b) Y= 1 / (1-0.2b) Z= (1-0.3b) / (1+0.2b) T = (0.42 x b) / (1-0.2 b) Le débit des eaux pluviales peut-être calculé á l´aide de la formule de CAQUOT déduire des paramètres de la formule de l´intensité pluviométrique Ci-dessus. D’où : x = 0.30, y = 1.21 z= 0.75 et t = -0.30 Le Coefficient K= [ax(0.93)-b ] 1 D’où K = 1.423 D’ ou Q (L/s) = 1.423 * I 0.297 x C 1.208 x A 0.780( 2√ A) -0.61 L  A = Surface du bassin versant (ha) :  I = Pente du bassin versant (n/m)
  • 8.  L= Allongement du bassin versant (hm)  C= Coefficient de ruissellement puis égal 0.60 B) Dimensionnement des collecteurs D´une manière générale, les ouvrages sont calcules suivant la formule d´écoulementrésultant de celle de la formule de maming Strickler Q= K x RH 3/4 x I 1/2 x S K= Coefficient qui dépend du matériau de la canalisation ici K = 75 S= Surface mouilles (m²) I = Pente de la conduite Limite d´application des formules L´instruction française 77284 /int avait fixé les limites d´application de la l Formule Superficielles á : - Superficie A A ≤ 200 ha - Coefficient de ruissellement 0.2≤ C ≤ 1 - Pente 0.002≤ I ≤ 0.05 - Coefficient d´allongement M= E≥ 0.80 Dans le cas de la présente étude, toutes ces contraintes sont respectées Choix des coefficients pondérés a) Coefficient de ruissellement élémentaire Le coefficient de ruissellementest défini comme étant le rapport Du volume écoulé par le volume total précipité .il dépend évidement De la nature des surfaces de leur forme de leur état de saturation. Ce coefficient est le plus important dans la formule de calcule, car Il est le seul affecté d´un exposant supérieur á 1. Suivant les normes universellementreconnues : TABLEAU DES COEFFICIENT DE RUISSELEMENT Désignation Coefficient de ruissellement C Habitation très dense 0.90 Habitation dense 0.60 /0.70 Habitation moins dense 0.40 /0.50 Quartiers résidentiels 0.20 /0.30 b) Pente En principe la pente élémentaire d´un bassin est le rapport de déniveler entre le point le plus éloigné du bassin et le point de calcul, Et de la distance entre ces deux points.
  • 9. En fait, l´écoulement gravitaire c´est le cas du plus part des réseaux d´assainissement impose l´adoption d´une pente minimale de 3‰ pour laquelle l´instruction technique de 1977 limites l´application de la formule superficielle. c) canalisation Le choix du type de conduite, les normes relatives aux résistances des conduites en béton définissent trois types de classe de résistance : 30B, 60B, 90B. Pour les conduites en béton vibre arme est : 30 A ,60A, 90A & 135A. Pour les conduites en béton arme les chiffres devançant la lettre correspondent aux charges de rupture en KN/ml d´une conduite de 1 m de diamètre intérieur Ces classes définissant l´aptitude des conduites au sens de la résistance á la fissuration, á réagir vis –á- vis des charges en place, á savoir :  Poids propre de la conduite.  Poids de l´effluent.  Poids du remblai  Surcharge roulante L´effet des premières charges est négligeable devant les dernières Dimensionnement des conduites. Suite á ce qui a été dit au paragraphe v.2.b (principe de calcul) les Calculs sont effectues par ordinateurs et les résultats sont donnés Sur les tableaux suivant Calcul de debit Q (L/s) = 1.423 * I 0.278 x C 1.208 x A 0.780 x M M = L/(A) 1/2 Calcul de la section Q= K x RH 3/4 x I 1/2 x S Vitesse a pleine section VP = 31.748 x I1/2 x D 2/3