SlideShare une entreprise Scribd logo
1© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09
Travaux LIR-BIPE présentés à la Presse
le 24 septembre 2009 sur
Le Marché du Médicament remboursable
(S1-2009) et la Consommation de
médicaments en France
2© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09
Le marché remboursable du médicament
est déjà bien régulé depuis 2006
Evolution du marché remboursable du médicament
source GERS entrées pharmacies, référence officielle du CEPS
2006 2007 2008
Tendance
2009
Marché remboursable
prix industriel
+ 0,8 % + 3,8 % + 0,8 % + 1,8 %
Source : GERS ( 2009 : 7 mois connus = tendance hors pandémie grippale)
3© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09
Les 4 leviers directs de la régulation
du médicament
1er levier (permanent) : les baisses de prix
2ème levier (permanent) : la substitution générique
3ème levier (permanent) : la régulation médicalisée
Engagements collectifs des médecins via la convention depuis 2005
(ex : antibiotiques, statines, …)
Et à partir de mi-2009 : les CAPI, individuels et facultatifs
4ème levier (certaines années) : l’action sur le remboursement :
ex : déremboursement des SMRI, franchises
4© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09
Les baisses de prix, le levier n°1
de la régulation directe
Évolution des prix sur le marché remboursable (prix industriel)
2005 2006 2007 2008
6 mois
2009
Total marché remboursable - 1,1 % - 3,5 % - 2,1 % - 1,9 % - 2,2 %
Source : calcul Observatoire du LIR sur données GERS
5© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09
La régulation initiée avec le plan 2005-2007
et continuée en 2008 a permis une maîtrise
du poste médicaments Cnamts
Taux de croissance des remboursements de médicaments
régime général
1.5%
8.9%
6.4%
2.2%
6.3%
9.8%
8.2%
7.5%
5.8% 6.1%
4.6%
1.8%
4.6%
-0.5%
-2.0%
0.0%
2.0%
4.0%
6.0%
8.0%
10.0%
1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 7 mois
2009
Source : CNAMTS données brutes en dates de soins, sauf 2009 en dates de remboursement CJO
6© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09
Le poste médicaments Cnamts :
plutôt bon élève de la maîtrise !
Dépenses Cnamts comparées
2006 2007 2008
Tendance
2009
Remboursements du
poste pharmacie
+ 1,8 % + 4,6 % - 0,5 % + 1,5 %
Remboursements du
total des soins de ville
+ 2,9 % + 4,9 % + 2,5 % + 3,0 %
Source : CNAMTS
2009 : 7 mois connus en données CJO ; les données brutes sont plus basses (respectivement +0,7% et +1,8%) ;
tendance hors pandémie grippale
7© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09
Observatoire du LIR : le marché toujours
fortement régulé
Décomposition de la croissance du marché remboursable ville
S1 2009 comparé au S1 2008
(données GERS, prix fabricant hors taxes)
Source : Observatoire du LIR : calcul BIPE sur données GERS
GERS 6 mois
2009
Effet Prix
Effet quantité
de traitements
Effet structure
intra-classes
(mix-produits)
Total
Marché total - 2.2% + 3.2% + 1.1% + 2.1%
8© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09
Le marché « non génériqué » reflète la
part réelle des déterminants haussiers
Contribution des marchés « génériqué » et « non génériqué »
S1 2009 comparé au S1 2008
(% exprimés en points de marché remboursable total)
Source : Observatoire du LIR : calcul BIPE sur données GERS
GERS 6 mois
2009
Effet Prix
Effet quantité
de traitements
Effet structure
intra-classes
(mix-produits)
Total
Marché
génériqué
- 0.9% + 0.9% -1.4% (*) - 1.4%
Marché non
génériqué
- 1.3% + 2.4% + 2.4% + 3.5%
TOTAL - 2.2% + 3.2% + 1.1% + 2.1%
(*) effet substitution générique
9© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09
Les classes les plus contributrices
au 1er semestre 2009
Classes les plus contributrices à la croissance du marché S1 2009 / S1 2008
(% exprimés en points de marché remboursable total)
Source : Observatoire du LIR : calcul BIPE sur données GERS
GERS 6 mois 2009 Effet Prix
Effet quantité
de traitements
Effet structure
intra-classes
(mix-produits)
Total
ANTIRETROVIRAUX 0.0% 0.3% 0.2% 0.4%
POLYARTHRITE RHUMAT. 0.0% 0.3% 0.1% 0.4%
HYPOLIPEMIANTS -0.2% 0.3% 0.1% 0.3%
OPHTALMOLOGIE -0.2% 0.1% 0.3% 0.2%
ANTIACIDES ANTIULCER. -0.2% 0.3% 0.1% 0.2%
ANTIASTHMATIQUES -0.1% 0.2% 0.1% 0.2%
ANTIPSYCHOTIQUES 0.0% 0.0% 0.1% 0.2%
ANTICANCEREUX 0.0% -0.1% 0.2% 0.2%
Total 8 premières CHM - 0.6% 1.5% 1.3% 2.2%
10© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09
Nouvelles admissions en ALD :
sur une très forte pente depuis 2000
Nouvelles admissions dans les 30 affections de longue durée (ALD)
régime général 1990 à 2007
1990 1995 2000 2005 2007
Total 614 662 601 558 830 718 963 491 1 117 556
dont diabète 61 796 69 631 116 332 146 792 177 720
dont hypertension artérielle
sévère
55 657 49 170 86 653 91 223 126 958
dont affections psychiatr. et
maladie d’Alzheimer(*)
105 079 93 912 112 448 127 582 140 048
dont tumeurs 140 635 152 645 205 639 244 139 257 484
(*) dont 47.587 en 2007 pour la maladie d’Alzheimer, suivie séparément depuis 2004
Source : CNAMTS, direction du service médical, mise à jour d’août 2009
11© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09
Effectifs ALD en 2015 (+4% par an) :
les 3/4 de la hausse viendront de la
prévalence des ALD à âge égal !
Source : CNAMTS
Prévision des effectifs de personnes en ALD au Régime Général
12© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09
L’effet ALD en 2015, en chiffres-clés
2006 2015
Dépenses Assurance Maladie (Tous régimes) 140 milliards d’€ 210 milliards d’€
Part des ALD dans le remboursement
Contribution des ALD à la croissance des
remboursements
60%
70%
70%
80%
Nombre de personnes en ALD
- Régime Général
- Tous régimes
7,7 millions
9 millions
11 millions
>12 millions
Nombre personnes non ALD (Régime Général) 48 millions 48 millions
Part de la population en ALD (Régime Général) 13,6% 18,7%
Source : CNAMTS, juillet 2007
13© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09
La forte « surconsommation » française en
quantité, c’était vrai dans les années 90…
On parle ici de consommation en quantité
Pour le marché global, la France était certainement largement en tête des
grands pays européens dans les années 90
Même si des biais méthodologiques avaient amplifié les écarts …
Champ du remboursement des produits : très généreux en France jusqu’en 2006
Autres circuits de distribution en ville (hors officine) non comptés : inexistants en
France
Définition du médicament : large en France
comparaisons en nombre de boîtes : non significatives (ex : grands conditionnements
courants en ALL depuis longtemps)
Par classes homogènes : toujours les mêmes classes qui étaient citées
Antibiotiques (travaux en DDD dès le début des années 90) : 3 pays FRA-ALL-UK
Tranquillisants, vasodilatateurs, veinotoniques : des spécificités françaises
14© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09
… en 2008, la photo a beaucoup changé :
1/ les médicaments à vignette bleue
Dans les classes « non majeures », des pans de consommation qui pesaient
lourd en nombre de boîtes (10% du marché remboursable total !) ont été
déremboursés en 2006 et 2008.
… et leur consommation a chuté depuis de 60% en volume.
Les vasodilateurs, restés remboursés, ont perdu les deux tiers de leurs boîtes
en 10 ans et ne faisaient plus que 0,8% du marché remboursable en valeur
(2008) contre 3,7% (1998).
En 2008, l’ensemble des produits remboursés à 35% représente 27% des
boîtes (30% avec l’homéopathie sous nom commun) mais seulement… 6% des
remboursements de l’assurance-maladie. Et cette part décroît naturellement à
cause du poids croissant des médicaments majeurs.
Elles sont davantage un sujet pour les complémentaires que pour
l’assurance-maladie !
15© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09
… en 2008, la photo a beaucoup changé :
2/ les classes majeures
En quantité par personne, les résultats varient un peu selon la méthode (DDD ou unité de
prise) mais les 4 études récentes convergent complètement vers 2 constats :
[Cnamts données 2006, Essec santé données 2000 et 2004 (2008 en cours), Le Pen données 2005, et très
récemment DSS du Ministère de la Santé données 2008] :
les classements inter-pays sont très différents selon les classes ce qui montre le caractère
multifactoriel de la consommation de médicaments
dans presque toutes les classes majeures étudiées, le taux de progression de la consommation
en quantité en France est nettement inférieur au taux dans les 4 autres grands européens
« Rattrapage ? » qui n’est pas étonnant, les maladies graves et chroniques sont en
forte hausse – et pour les mêmes raisons - dans tous les pays occidentaux.
Quelques spécificités 2008 : L’Espagne leader de très loin pour les IPP (anti-ulcère),
l’Allemagne et l’Italie de loin pour les IEC et sartans (anti-hypertension), le Royaume-Uni
de très loin en statines (anti-cholestérol) et le double des grands pays pour l’asthme !
La France a aussi ses classes de prédilection : tranquillisants à égalité avec l’Espagne
mais 6 fois plus qu’en ALL et UK…; anti-dépresseurs avec le Royaume-Uni et l’Espagne ;
antibiotiques avec l’Espagne et devant l’Italie mais si on sort des 5 grands européens,
c’est la Grèce, etc…
16© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09
Consommation comparée : conclusion
provisoire
Différences inter-pays : on peut identifier des facteurs épidémiologiques, des habitudes
alimentaires, des facteurs « culturels » et comportementaux, enracinés collectivement.
Au passage, ne pas minimiser les progrès réalisés sur des classes emblématiques de la
consommation française comme les antibiotiques (depuis 2000 : -16 à -25% selon les critères) et
même les tranquillisants (-14% en 10 ans en DDD par habitant).
Mais un facteur propre à la France est le système : haut niveau de couverture + haut degré
de liberté du patient pour consulter + grande liberté laissée au médecin.
Les autres pays ont des systèmes soit moins généreux soit plus encadrés. Pourtant ils
progressent vite en consommation car la demande de santé est forte partout (ALD).
Il y a sans doute moins de personnes non dépistées (ou mal prises en charge) dans un système
ouvert, qui rembourse bien et sans files d’attente. Mais cela a un coût et implique de veiller à
l’optimisation des dépenses (lutter contre le gaspillage), qui sont publiques !
Le médicament sert un peu de bouc émissaire car en fait la France est au 1er rang de l’UE à 27
pour l’ensemble des dépenses de santé (11,0% du PIB) et l’ensemble des dépenses de
protection sociale (31,1% du PIB) !
Comme le fait déjà la Cnamts, le débat va se déplacer sur la comparaison en valeur et non plus
sur les quantités. Avec une régulation médicalisée plus contraignante : CAPI.
C’est le système tout entier - et pas seulement l’industrie pharmaceutique - qui peut progresser
en efficience et tous ses acteurs en responsabilisation.
Une réforme structurelle partagée, seul remède au déficit !
17© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09
La régulation permanente sur le médicament,
vue par la DSS (Ministère de la Santé)
Bilan 2008 des économies sur les médicaments, selon la DSS – hors franchises
(et rappel du bilan 2005-2007)
Rappel
Total 2005-2007 en années
pleines selon la DSS
en millions d’euros
Économies 2008
en année pleine
1 265 Génériques (substitution + baisses de prix) 265
665 Baisses de prix ciblées (produits brevetés) 265
480 Déremboursements 90
37 Grands conditionnements 45
0 Marges de la distribution 65
210 Médicaments à l'hôpital
2 657 Total hors maîtrise médicalisée 730
396 Maîtrise médicalisée (médicaments) 145
3 053 Total économies médicaments hors franchises 875
Source : Direction de la Sécurité Sociale (DSS-6B) à partir des données GERS. Pour 2005-2007 : présenté dans le rapport de la Commission des Comptes
de la Sécurité Sociale (CCSS) de juin 2008 Pour 2008 : présenté dans le rapport CCSS de juin 2009
18© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09
Le 5ème levier ne joue pas sur le marché mais
en dépend en partie : la taxation spécifique
Les principaux prélèvements :
Les reversements des laboratoires :
Clause de sauvegarde si dépassement de l’objectif K (non dépassé en 2008 car
marché remboursable + rétrocédable à +1,0% et taux K = +1,4%)
Clauses spécifiques produits : 260 millions en 2008.
La taxe sur la promotion : un peu plus de 200 millions en 2008 (environ 170 millions
+ coût de la non déductibilité de l’ordre de 25% selon le LEEM)
La taxe sur C.A. au taux de 1% (0,6% à l’instauration de la taxe en 2004) : soit un
rendement voisin de 240 millions pour 2008
La taxe sur les ventes directes : 60 millions en 2008
Les taxes AFSSAPS estimées à 62 millions pour 2008
Au total, la taxation spécifique a représenté environ 830 millions au titre de 2008.
Elle s’ajoute à la taxation ordinaire de toute entreprise (IS, TP, etc.).
19© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09
Le taux K toujours loin du taux ONDAM
Comparaison entre le taux de fixation de l’ONDAM (tous postes de soins)
et le taux K (pour le médicament)
ONDAM général voté
Taux K déclenchant les
reversements des labos
Ecart K – ONDAM
en points
1999 2,6 % 2,6 % 0
2000 2,5 % 2,0 % - 0,5
2001 3,5 % 3,0 % - 0,5
2002 3,9 % 3,0 % - 0,9
2003 5,3 % 4,0 % - 1,3
2004 4,0 % 3,0 % - 1,0
2005 3,2 % 1,0 % - 2,2
2006 2,5 % 1,0 % - 1,5
2007 2,6 % 1,0 % - 1,6
2008 2,8 % (*) 1,4 % - 1,4
2009 3,3 % 1,4 % - 1,9
Source : LFSS successives
(*) 2008 ONDAM à 2,8% mais construit à 3,4% hors franchises (qui n’ont pas d’effet direct sur le taux K) donc écart réel = 2 points.

Contenu connexe

Tendances

Santé et économie font-elles bon ménage ?
Santé et économie font-elles bon ménage ?Santé et économie font-elles bon ménage ?
Santé et économie font-elles bon ménage ?
Thomas BARNAY
 
Le rôle de la HAS dans l’accès au remboursement des médicaments
Le rôle de la HAS dans l’accès au remboursement des médicamentsLe rôle de la HAS dans l’accès au remboursement des médicaments
Le rôle de la HAS dans l’accès au remboursement des médicaments
Haute Autorité de Santé
 
Diminuer la dépense à tout prix : folies et déraisons de la politique hospita...
Diminuer la dépense à tout prix : folies et déraisons de la politique hospita...Diminuer la dépense à tout prix : folies et déraisons de la politique hospita...
Diminuer la dépense à tout prix : folies et déraisons de la politique hospita...
Rachel Bocher
 
L'évaluation médico-économique du médicament
L'évaluation médico-économique du médicamentL'évaluation médico-économique du médicament
L'évaluation médico-économique du médicament
Haute Autorité de Santé
 
État de santé, emploi des seniors et prévention des risques
État de santé, emploi des seniors et prévention des risquesÉtat de santé, emploi des seniors et prévention des risques
État de santé, emploi des seniors et prévention des risques
Thomas BARNAY
 
Santé et activité des seniors
Santé et activité des seniorsSanté et activité des seniors
Santé et activité des seniors
Thomas BARNAY
 
Cushman & Wakefield Sante MarketBeat France 2017
Cushman & Wakefield Sante MarketBeat France 2017Cushman & Wakefield Sante MarketBeat France 2017
Cushman & Wakefield Sante MarketBeat France 2017
Cushman & Wakefield France
 
La place de la santé au travail dans l'économie
La place de la santé au travail dans l'économieLa place de la santé au travail dans l'économie
La place de la santé au travail dans l'économie
Thomas BARNAY
 
Synthèse livre blanc diaporama g5 santé
Synthèse livre blanc diaporama g5 santéSynthèse livre blanc diaporama g5 santé
Synthèse livre blanc diaporama g5 santé
benj_2
 
Assemblée générale rapport moral - lyon, 1er octobre 2012.
Assemblée générale   rapport moral - lyon, 1er octobre 2012.Assemblée générale   rapport moral - lyon, 1er octobre 2012.
Assemblée générale rapport moral - lyon, 1er octobre 2012.
Réseau Pro Santé
 
Rapport Cour des comptes
Rapport Cour des comptesRapport Cour des comptes
Rapport Cour des comptes
Société Tripalio
 

Tendances (12)

Santé et économie font-elles bon ménage ?
Santé et économie font-elles bon ménage ?Santé et économie font-elles bon ménage ?
Santé et économie font-elles bon ménage ?
 
Le rôle de la HAS dans l’accès au remboursement des médicaments
Le rôle de la HAS dans l’accès au remboursement des médicamentsLe rôle de la HAS dans l’accès au remboursement des médicaments
Le rôle de la HAS dans l’accès au remboursement des médicaments
 
Diminuer la dépense à tout prix : folies et déraisons de la politique hospita...
Diminuer la dépense à tout prix : folies et déraisons de la politique hospita...Diminuer la dépense à tout prix : folies et déraisons de la politique hospita...
Diminuer la dépense à tout prix : folies et déraisons de la politique hospita...
 
L'évaluation médico-économique du médicament
L'évaluation médico-économique du médicamentL'évaluation médico-économique du médicament
L'évaluation médico-économique du médicament
 
État de santé, emploi des seniors et prévention des risques
État de santé, emploi des seniors et prévention des risquesÉtat de santé, emploi des seniors et prévention des risques
État de santé, emploi des seniors et prévention des risques
 
Santé et activité des seniors
Santé et activité des seniorsSanté et activité des seniors
Santé et activité des seniors
 
Lir plateforme-2010
Lir plateforme-2010Lir plateforme-2010
Lir plateforme-2010
 
Cushman & Wakefield Sante MarketBeat France 2017
Cushman & Wakefield Sante MarketBeat France 2017Cushman & Wakefield Sante MarketBeat France 2017
Cushman & Wakefield Sante MarketBeat France 2017
 
La place de la santé au travail dans l'économie
La place de la santé au travail dans l'économieLa place de la santé au travail dans l'économie
La place de la santé au travail dans l'économie
 
Synthèse livre blanc diaporama g5 santé
Synthèse livre blanc diaporama g5 santéSynthèse livre blanc diaporama g5 santé
Synthèse livre blanc diaporama g5 santé
 
Assemblée générale rapport moral - lyon, 1er octobre 2012.
Assemblée générale   rapport moral - lyon, 1er octobre 2012.Assemblée générale   rapport moral - lyon, 1er octobre 2012.
Assemblée générale rapport moral - lyon, 1er octobre 2012.
 
Rapport Cour des comptes
Rapport Cour des comptesRapport Cour des comptes
Rapport Cour des comptes
 

En vedette

20150427 Sites web et réseaux sociaux pour les optométristes
20150427 Sites web et réseaux sociaux pour les optométristes20150427 Sites web et réseaux sociaux pour les optométristes
20150427 Sites web et réseaux sociaux pour les optométristes
Marina Aubert
 
201503 aubertm EHP Comment cadrer sa créativité (de zèbre) - Méthodologie de ...
201503 aubertm EHP Comment cadrer sa créativité (de zèbre) - Méthodologie de ...201503 aubertm EHP Comment cadrer sa créativité (de zèbre) - Méthodologie de ...
201503 aubertm EHP Comment cadrer sa créativité (de zèbre) - Méthodologie de ...
Marina Aubert
 
La dérive des continents et les plaques tectoniques
La dérive des continents et les plaques tectoniquesLa dérive des continents et les plaques tectoniques
La dérive des continents et les plaques tectoniques
ireari
 
Media Art Catalog
Media Art CatalogMedia Art Catalog
Media Art Catalog
krisceleste
 
Cirque Mitaine livret (extraits)
Cirque Mitaine livret (extraits)Cirque Mitaine livret (extraits)
Cirque Mitaine livret (extraits)
Christophe Vix-Gras
 
Santé flash 3ème trimestre 2011
Santé flash   3ème trimestre 2011Santé flash   3ème trimestre 2011
Santé flash 3ème trimestre 2011
Aliantis
 
RDV des technologies propres 2013 | Sherbrooke OEM
RDV des technologies propres 2013 | Sherbrooke OEMRDV des technologies propres 2013 | Sherbrooke OEM
RDV des technologies propres 2013 | Sherbrooke OEM
Sherbrooke Innopole
 

En vedette (11)

20150427 Sites web et réseaux sociaux pour les optométristes
20150427 Sites web et réseaux sociaux pour les optométristes20150427 Sites web et réseaux sociaux pour les optométristes
20150427 Sites web et réseaux sociaux pour les optométristes
 
EL CONTE
EL CONTEEL CONTE
EL CONTE
 
Presentation SmarTB
Presentation SmarTBPresentation SmarTB
Presentation SmarTB
 
Imagera Fr
Imagera FrImagera Fr
Imagera Fr
 
201503 aubertm EHP Comment cadrer sa créativité (de zèbre) - Méthodologie de ...
201503 aubertm EHP Comment cadrer sa créativité (de zèbre) - Méthodologie de ...201503 aubertm EHP Comment cadrer sa créativité (de zèbre) - Méthodologie de ...
201503 aubertm EHP Comment cadrer sa créativité (de zèbre) - Méthodologie de ...
 
La dérive des continents et les plaques tectoniques
La dérive des continents et les plaques tectoniquesLa dérive des continents et les plaques tectoniques
La dérive des continents et les plaques tectoniques
 
Media Art Catalog
Media Art CatalogMedia Art Catalog
Media Art Catalog
 
Cirque Mitaine livret (extraits)
Cirque Mitaine livret (extraits)Cirque Mitaine livret (extraits)
Cirque Mitaine livret (extraits)
 
Santé flash 3ème trimestre 2011
Santé flash   3ème trimestre 2011Santé flash   3ème trimestre 2011
Santé flash 3ème trimestre 2011
 
Minou Kiki
Minou KikiMinou Kiki
Minou Kiki
 
RDV des technologies propres 2013 | Sherbrooke OEM
RDV des technologies propres 2013 | Sherbrooke OEMRDV des technologies propres 2013 | Sherbrooke OEM
RDV des technologies propres 2013 | Sherbrooke OEM
 

Similaire à Observatoire bipe presentation_presse

Médicaments non remboursables - etude Drees
Médicaments non remboursables - etude DreesMédicaments non remboursables - etude Drees
Médicaments non remboursables - etude Drees
Société Tripalio
 
LEEM | PLFSS 2016 "10 raisons de faire autrement"
LEEM | PLFSS 2016 "10 raisons de faire autrement"LEEM | PLFSS 2016 "10 raisons de faire autrement"
LEEM | PLFSS 2016 "10 raisons de faire autrement"
Market iT
 
Communique des depenses_fin_mai_2018 CPAM
Communique des depenses_fin_mai_2018 CPAMCommunique des depenses_fin_mai_2018 CPAM
Communique des depenses_fin_mai_2018 CPAM
Société Tripalio
 
14_980.ppt
14_980.ppt14_980.ppt
14_980.ppt
UresSantos
 
Assurance maladie dépenses de santé juillet 2020
Assurance maladie dépenses de santé juillet 2020Assurance maladie dépenses de santé juillet 2020
Assurance maladie dépenses de santé juillet 2020
Léo Guittet
 
Communiqué de Presse IMCAS TRIBUNE - Février 2013
Communiqué de Presse IMCAS TRIBUNE - Février 2013Communiqué de Presse IMCAS TRIBUNE - Février 2013
Communiqué de Presse IMCAS TRIBUNE - Février 2013
pbcom1998
 
Bilan économique des Entreprises du Médicament - édition 2016
Bilan économique des Entreprises du Médicament - édition 2016Bilan économique des Entreprises du Médicament - édition 2016
Bilan économique des Entreprises du Médicament - édition 2016
Market iT
 
Panorama sur la grande distribution en France
Panorama sur la grande distribution en FrancePanorama sur la grande distribution en France
Panorama sur la grande distribution en France
Thierry Labro
 
Le Leem interpelle les pouvoirs publics sur des nouveaux mécanismes de régula...
Le Leem interpelle les pouvoirs publics sur des nouveaux mécanismes de régula...Le Leem interpelle les pouvoirs publics sur des nouveaux mécanismes de régula...
Le Leem interpelle les pouvoirs publics sur des nouveaux mécanismes de régula...
Market iT
 
Retrouvez Hélène Charrondière à la 7e rencontre de l'Officine
Retrouvez Hélène Charrondière à la 7e rencontre de l'Officine Retrouvez Hélène Charrondière à la 7e rencontre de l'Officine
Retrouvez Hélène Charrondière à la 7e rencontre de l'Officine
Les Echos Etudes
 
pharmaceurtical industry
pharmaceurtical industrypharmaceurtical industry
pharmaceurtical industry
SHARE MIND
 
La saga des décotations.
La saga des décotations.La saga des décotations.
La saga des décotations.
Réseau Pro Santé
 
Compte rendu du comédims 02 2015
Compte rendu du comédims 02 2015Compte rendu du comédims 02 2015
Compte rendu du comédims 02 2015
pquentin
 
Jalma observatoire du financement de la santé en France 2014
Jalma observatoire du financement de la santé en France 2014Jalma observatoire du financement de la santé en France 2014
Jalma observatoire du financement de la santé en France 2014
JALMAOfficiel
 
02-Le marché pharmaceutique en france. Croissance 2010 - Tendances 2011
02-Le marché pharmaceutique en france. Croissance 2010 - Tendances 201102-Le marché pharmaceutique en france. Croissance 2010 - Tendances 2011
02-Le marché pharmaceutique en france. Croissance 2010 - Tendances 2011
EuroHealthNet
 
Diagnostic filière officinale
Diagnostic filière officinaleDiagnostic filière officinale
Diagnostic filière officinale
BENOIT BOUCHE
 
Quizz Santé USA
Quizz Santé USAQuizz Santé USA
Quizz Santé USA
healthtweet
 
2021 03-08-cp-depenses-janvier-2021
2021 03-08-cp-depenses-janvier-20212021 03-08-cp-depenses-janvier-2021
2021 03-08-cp-depenses-janvier-2021
Léo Guittet
 

Similaire à Observatoire bipe presentation_presse (20)

Médicaments non remboursables - etude Drees
Médicaments non remboursables - etude DreesMédicaments non remboursables - etude Drees
Médicaments non remboursables - etude Drees
 
LEEM | PLFSS 2016 "10 raisons de faire autrement"
LEEM | PLFSS 2016 "10 raisons de faire autrement"LEEM | PLFSS 2016 "10 raisons de faire autrement"
LEEM | PLFSS 2016 "10 raisons de faire autrement"
 
Communique des depenses_fin_mai_2018 CPAM
Communique des depenses_fin_mai_2018 CPAMCommunique des depenses_fin_mai_2018 CPAM
Communique des depenses_fin_mai_2018 CPAM
 
Doc analyseconsmed 10
Doc analyseconsmed 10Doc analyseconsmed 10
Doc analyseconsmed 10
 
14_980.ppt
14_980.ppt14_980.ppt
14_980.ppt
 
Assurance maladie dépenses de santé juillet 2020
Assurance maladie dépenses de santé juillet 2020Assurance maladie dépenses de santé juillet 2020
Assurance maladie dépenses de santé juillet 2020
 
Communiqué de Presse IMCAS TRIBUNE - Février 2013
Communiqué de Presse IMCAS TRIBUNE - Février 2013Communiqué de Presse IMCAS TRIBUNE - Février 2013
Communiqué de Presse IMCAS TRIBUNE - Février 2013
 
Bilan économique des Entreprises du Médicament - édition 2016
Bilan économique des Entreprises du Médicament - édition 2016Bilan économique des Entreprises du Médicament - édition 2016
Bilan économique des Entreprises du Médicament - édition 2016
 
Panorama sur la grande distribution en France
Panorama sur la grande distribution en FrancePanorama sur la grande distribution en France
Panorama sur la grande distribution en France
 
Le Leem interpelle les pouvoirs publics sur des nouveaux mécanismes de régula...
Le Leem interpelle les pouvoirs publics sur des nouveaux mécanismes de régula...Le Leem interpelle les pouvoirs publics sur des nouveaux mécanismes de régula...
Le Leem interpelle les pouvoirs publics sur des nouveaux mécanismes de régula...
 
Plfss 2014 d hello-cp
Plfss 2014 d hello-cpPlfss 2014 d hello-cp
Plfss 2014 d hello-cp
 
Retrouvez Hélène Charrondière à la 7e rencontre de l'Officine
Retrouvez Hélène Charrondière à la 7e rencontre de l'Officine Retrouvez Hélène Charrondière à la 7e rencontre de l'Officine
Retrouvez Hélène Charrondière à la 7e rencontre de l'Officine
 
pharmaceurtical industry
pharmaceurtical industrypharmaceurtical industry
pharmaceurtical industry
 
La saga des décotations.
La saga des décotations.La saga des décotations.
La saga des décotations.
 
Compte rendu du comédims 02 2015
Compte rendu du comédims 02 2015Compte rendu du comédims 02 2015
Compte rendu du comédims 02 2015
 
Jalma observatoire du financement de la santé en France 2014
Jalma observatoire du financement de la santé en France 2014Jalma observatoire du financement de la santé en France 2014
Jalma observatoire du financement de la santé en France 2014
 
02-Le marché pharmaceutique en france. Croissance 2010 - Tendances 2011
02-Le marché pharmaceutique en france. Croissance 2010 - Tendances 201102-Le marché pharmaceutique en france. Croissance 2010 - Tendances 2011
02-Le marché pharmaceutique en france. Croissance 2010 - Tendances 2011
 
Diagnostic filière officinale
Diagnostic filière officinaleDiagnostic filière officinale
Diagnostic filière officinale
 
Quizz Santé USA
Quizz Santé USAQuizz Santé USA
Quizz Santé USA
 
2021 03-08-cp-depenses-janvier-2021
2021 03-08-cp-depenses-janvier-20212021 03-08-cp-depenses-janvier-2021
2021 03-08-cp-depenses-janvier-2021
 

Plus de Association LIR

The relationship between_health_and_growth
The relationship between_health_and_growthThe relationship between_health_and_growth
The relationship between_health_and_growth
Association LIR
 
Policies for conflicts_of_interest_lir_2011
Policies for conflicts_of_interest_lir_2011Policies for conflicts_of_interest_lir_2011
Policies for conflicts_of_interest_lir_2011
Association LIR
 
Impact sur la_longevite_et_croissance_economique
Impact sur la_longevite_et_croissance_economiqueImpact sur la_longevite_et_croissance_economique
Impact sur la_longevite_et_croissance_economique
Association LIR
 
Enquete attractivite-lir leem-aec
Enquete attractivite-lir leem-aecEnquete attractivite-lir leem-aec
Enquete attractivite-lir leem-aec
Association LIR
 
Prise en-charge-personnes-agees
Prise en-charge-personnes-ageesPrise en-charge-personnes-agees
Prise en-charge-personnes-agees
Association LIR
 
Linnovation en sante_lespoir_des_francais
Linnovation en sante_lespoir_des_francaisLinnovation en sante_lespoir_des_francais
Linnovation en sante_lespoir_des_francais
Association LIR
 
Dp debats femmes-et_sante
Dp debats femmes-et_santeDp debats femmes-et_sante
Dp debats femmes-et_sante
Association LIR
 
Publication ph-aghion-croissance-et-sante
Publication ph-aghion-croissance-et-santePublication ph-aghion-croissance-et-sante
Publication ph-aghion-croissance-et-sante
Association LIR
 
Proposition+alliance+sur+info+patien+gp +assmed-avril2011
Proposition+alliance+sur+info+patien+gp +assmed-avril2011Proposition+alliance+sur+info+patien+gp +assmed-avril2011
Proposition+alliance+sur+info+patien+gp +assmed-avril2011
Association LIR
 
Policies for conflicts_of_interest
Policies for conflicts_of_interestPolicies for conflicts_of_interest
Policies for conflicts_of_interest
Association LIR
 
Lir2011 discours vpecresse-
Lir2011 discours vpecresse-Lir2011 discours vpecresse-
Lir2011 discours vpecresse-
Association LIR
 
Lir+ resultats+observatoire+septembre+2012
Lir+ resultats+observatoire+septembre+2012Lir+ resultats+observatoire+septembre+2012
Lir+ resultats+observatoire+septembre+2012
Association LIR
 
Innovation therapeutique et_survie_en_cancerologie
Innovation therapeutique et_survie_en_cancerologieInnovation therapeutique et_survie_en_cancerologie
Innovation therapeutique et_survie_en_cancerologie
Association LIR
 
Info patients-synthese-demarche
Info patients-synthese-demarcheInfo patients-synthese-demarche
Info patients-synthese-demarche
Association LIR
 

Plus de Association LIR (20)

The relationship between_health_and_growth
The relationship between_health_and_growthThe relationship between_health_and_growth
The relationship between_health_and_growth
 
Policies for conflicts_of_interest_lir_2011
Policies for conflicts_of_interest_lir_2011Policies for conflicts_of_interest_lir_2011
Policies for conflicts_of_interest_lir_2011
 
Impact sur la_longevite_et_croissance_economique
Impact sur la_longevite_et_croissance_economiqueImpact sur la_longevite_et_croissance_economique
Impact sur la_longevite_et_croissance_economique
 
Enquete attractivite-lir leem-aec
Enquete attractivite-lir leem-aecEnquete attractivite-lir leem-aec
Enquete attractivite-lir leem-aec
 
Prise en-charge-personnes-agees
Prise en-charge-personnes-ageesPrise en-charge-personnes-agees
Prise en-charge-personnes-agees
 
Linnovation en sante_lespoir_des_francais
Linnovation en sante_lespoir_des_francaisLinnovation en sante_lespoir_des_francais
Linnovation en sante_lespoir_des_francais
 
Dp debats femmes-et_sante
Dp debats femmes-et_santeDp debats femmes-et_sante
Dp debats femmes-et_sante
 
Mesure prioritaire 4
Mesure prioritaire 4Mesure prioritaire 4
Mesure prioritaire 4
 
Mesure prioritaire 2
Mesure prioritaire 2Mesure prioritaire 2
Mesure prioritaire 2
 
Mesure prioritaire 1
Mesure prioritaire 1Mesure prioritaire 1
Mesure prioritaire 1
 
Mesure prioritaire 3
Mesure prioritaire 3Mesure prioritaire 3
Mesure prioritaire 3
 
Publication ph-aghion-croissance-et-sante
Publication ph-aghion-croissance-et-santePublication ph-aghion-croissance-et-sante
Publication ph-aghion-croissance-et-sante
 
Proposition+alliance+sur+info+patien+gp +assmed-avril2011
Proposition+alliance+sur+info+patien+gp +assmed-avril2011Proposition+alliance+sur+info+patien+gp +assmed-avril2011
Proposition+alliance+sur+info+patien+gp +assmed-avril2011
 
Policies for conflicts_of_interest
Policies for conflicts_of_interestPolicies for conflicts_of_interest
Policies for conflicts_of_interest
 
Lir2011 discours vpecresse-
Lir2011 discours vpecresse-Lir2011 discours vpecresse-
Lir2011 discours vpecresse-
 
Lir+ resultats+observatoire+septembre+2012
Lir+ resultats+observatoire+septembre+2012Lir+ resultats+observatoire+septembre+2012
Lir+ resultats+observatoire+septembre+2012
 
Lir plaquette 2011
Lir plaquette 2011Lir plaquette 2011
Lir plaquette 2011
 
Lir plaidoyer 060412
Lir plaidoyer 060412Lir plaidoyer 060412
Lir plaidoyer 060412
 
Innovation therapeutique et_survie_en_cancerologie
Innovation therapeutique et_survie_en_cancerologieInnovation therapeutique et_survie_en_cancerologie
Innovation therapeutique et_survie_en_cancerologie
 
Info patients-synthese-demarche
Info patients-synthese-demarcheInfo patients-synthese-demarche
Info patients-synthese-demarche
 

Observatoire bipe presentation_presse

  • 1. 1© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09 Travaux LIR-BIPE présentés à la Presse le 24 septembre 2009 sur Le Marché du Médicament remboursable (S1-2009) et la Consommation de médicaments en France
  • 2. 2© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09 Le marché remboursable du médicament est déjà bien régulé depuis 2006 Evolution du marché remboursable du médicament source GERS entrées pharmacies, référence officielle du CEPS 2006 2007 2008 Tendance 2009 Marché remboursable prix industriel + 0,8 % + 3,8 % + 0,8 % + 1,8 % Source : GERS ( 2009 : 7 mois connus = tendance hors pandémie grippale)
  • 3. 3© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09 Les 4 leviers directs de la régulation du médicament 1er levier (permanent) : les baisses de prix 2ème levier (permanent) : la substitution générique 3ème levier (permanent) : la régulation médicalisée Engagements collectifs des médecins via la convention depuis 2005 (ex : antibiotiques, statines, …) Et à partir de mi-2009 : les CAPI, individuels et facultatifs 4ème levier (certaines années) : l’action sur le remboursement : ex : déremboursement des SMRI, franchises
  • 4. 4© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09 Les baisses de prix, le levier n°1 de la régulation directe Évolution des prix sur le marché remboursable (prix industriel) 2005 2006 2007 2008 6 mois 2009 Total marché remboursable - 1,1 % - 3,5 % - 2,1 % - 1,9 % - 2,2 % Source : calcul Observatoire du LIR sur données GERS
  • 5. 5© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09 La régulation initiée avec le plan 2005-2007 et continuée en 2008 a permis une maîtrise du poste médicaments Cnamts Taux de croissance des remboursements de médicaments régime général 1.5% 8.9% 6.4% 2.2% 6.3% 9.8% 8.2% 7.5% 5.8% 6.1% 4.6% 1.8% 4.6% -0.5% -2.0% 0.0% 2.0% 4.0% 6.0% 8.0% 10.0% 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 7 mois 2009 Source : CNAMTS données brutes en dates de soins, sauf 2009 en dates de remboursement CJO
  • 6. 6© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09 Le poste médicaments Cnamts : plutôt bon élève de la maîtrise ! Dépenses Cnamts comparées 2006 2007 2008 Tendance 2009 Remboursements du poste pharmacie + 1,8 % + 4,6 % - 0,5 % + 1,5 % Remboursements du total des soins de ville + 2,9 % + 4,9 % + 2,5 % + 3,0 % Source : CNAMTS 2009 : 7 mois connus en données CJO ; les données brutes sont plus basses (respectivement +0,7% et +1,8%) ; tendance hors pandémie grippale
  • 7. 7© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09 Observatoire du LIR : le marché toujours fortement régulé Décomposition de la croissance du marché remboursable ville S1 2009 comparé au S1 2008 (données GERS, prix fabricant hors taxes) Source : Observatoire du LIR : calcul BIPE sur données GERS GERS 6 mois 2009 Effet Prix Effet quantité de traitements Effet structure intra-classes (mix-produits) Total Marché total - 2.2% + 3.2% + 1.1% + 2.1%
  • 8. 8© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09 Le marché « non génériqué » reflète la part réelle des déterminants haussiers Contribution des marchés « génériqué » et « non génériqué » S1 2009 comparé au S1 2008 (% exprimés en points de marché remboursable total) Source : Observatoire du LIR : calcul BIPE sur données GERS GERS 6 mois 2009 Effet Prix Effet quantité de traitements Effet structure intra-classes (mix-produits) Total Marché génériqué - 0.9% + 0.9% -1.4% (*) - 1.4% Marché non génériqué - 1.3% + 2.4% + 2.4% + 3.5% TOTAL - 2.2% + 3.2% + 1.1% + 2.1% (*) effet substitution générique
  • 9. 9© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09 Les classes les plus contributrices au 1er semestre 2009 Classes les plus contributrices à la croissance du marché S1 2009 / S1 2008 (% exprimés en points de marché remboursable total) Source : Observatoire du LIR : calcul BIPE sur données GERS GERS 6 mois 2009 Effet Prix Effet quantité de traitements Effet structure intra-classes (mix-produits) Total ANTIRETROVIRAUX 0.0% 0.3% 0.2% 0.4% POLYARTHRITE RHUMAT. 0.0% 0.3% 0.1% 0.4% HYPOLIPEMIANTS -0.2% 0.3% 0.1% 0.3% OPHTALMOLOGIE -0.2% 0.1% 0.3% 0.2% ANTIACIDES ANTIULCER. -0.2% 0.3% 0.1% 0.2% ANTIASTHMATIQUES -0.1% 0.2% 0.1% 0.2% ANTIPSYCHOTIQUES 0.0% 0.0% 0.1% 0.2% ANTICANCEREUX 0.0% -0.1% 0.2% 0.2% Total 8 premières CHM - 0.6% 1.5% 1.3% 2.2%
  • 10. 10© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09 Nouvelles admissions en ALD : sur une très forte pente depuis 2000 Nouvelles admissions dans les 30 affections de longue durée (ALD) régime général 1990 à 2007 1990 1995 2000 2005 2007 Total 614 662 601 558 830 718 963 491 1 117 556 dont diabète 61 796 69 631 116 332 146 792 177 720 dont hypertension artérielle sévère 55 657 49 170 86 653 91 223 126 958 dont affections psychiatr. et maladie d’Alzheimer(*) 105 079 93 912 112 448 127 582 140 048 dont tumeurs 140 635 152 645 205 639 244 139 257 484 (*) dont 47.587 en 2007 pour la maladie d’Alzheimer, suivie séparément depuis 2004 Source : CNAMTS, direction du service médical, mise à jour d’août 2009
  • 11. 11© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09 Effectifs ALD en 2015 (+4% par an) : les 3/4 de la hausse viendront de la prévalence des ALD à âge égal ! Source : CNAMTS Prévision des effectifs de personnes en ALD au Régime Général
  • 12. 12© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09 L’effet ALD en 2015, en chiffres-clés 2006 2015 Dépenses Assurance Maladie (Tous régimes) 140 milliards d’€ 210 milliards d’€ Part des ALD dans le remboursement Contribution des ALD à la croissance des remboursements 60% 70% 70% 80% Nombre de personnes en ALD - Régime Général - Tous régimes 7,7 millions 9 millions 11 millions >12 millions Nombre personnes non ALD (Régime Général) 48 millions 48 millions Part de la population en ALD (Régime Général) 13,6% 18,7% Source : CNAMTS, juillet 2007
  • 13. 13© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09 La forte « surconsommation » française en quantité, c’était vrai dans les années 90… On parle ici de consommation en quantité Pour le marché global, la France était certainement largement en tête des grands pays européens dans les années 90 Même si des biais méthodologiques avaient amplifié les écarts … Champ du remboursement des produits : très généreux en France jusqu’en 2006 Autres circuits de distribution en ville (hors officine) non comptés : inexistants en France Définition du médicament : large en France comparaisons en nombre de boîtes : non significatives (ex : grands conditionnements courants en ALL depuis longtemps) Par classes homogènes : toujours les mêmes classes qui étaient citées Antibiotiques (travaux en DDD dès le début des années 90) : 3 pays FRA-ALL-UK Tranquillisants, vasodilatateurs, veinotoniques : des spécificités françaises
  • 14. 14© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09 … en 2008, la photo a beaucoup changé : 1/ les médicaments à vignette bleue Dans les classes « non majeures », des pans de consommation qui pesaient lourd en nombre de boîtes (10% du marché remboursable total !) ont été déremboursés en 2006 et 2008. … et leur consommation a chuté depuis de 60% en volume. Les vasodilateurs, restés remboursés, ont perdu les deux tiers de leurs boîtes en 10 ans et ne faisaient plus que 0,8% du marché remboursable en valeur (2008) contre 3,7% (1998). En 2008, l’ensemble des produits remboursés à 35% représente 27% des boîtes (30% avec l’homéopathie sous nom commun) mais seulement… 6% des remboursements de l’assurance-maladie. Et cette part décroît naturellement à cause du poids croissant des médicaments majeurs. Elles sont davantage un sujet pour les complémentaires que pour l’assurance-maladie !
  • 15. 15© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09 … en 2008, la photo a beaucoup changé : 2/ les classes majeures En quantité par personne, les résultats varient un peu selon la méthode (DDD ou unité de prise) mais les 4 études récentes convergent complètement vers 2 constats : [Cnamts données 2006, Essec santé données 2000 et 2004 (2008 en cours), Le Pen données 2005, et très récemment DSS du Ministère de la Santé données 2008] : les classements inter-pays sont très différents selon les classes ce qui montre le caractère multifactoriel de la consommation de médicaments dans presque toutes les classes majeures étudiées, le taux de progression de la consommation en quantité en France est nettement inférieur au taux dans les 4 autres grands européens « Rattrapage ? » qui n’est pas étonnant, les maladies graves et chroniques sont en forte hausse – et pour les mêmes raisons - dans tous les pays occidentaux. Quelques spécificités 2008 : L’Espagne leader de très loin pour les IPP (anti-ulcère), l’Allemagne et l’Italie de loin pour les IEC et sartans (anti-hypertension), le Royaume-Uni de très loin en statines (anti-cholestérol) et le double des grands pays pour l’asthme ! La France a aussi ses classes de prédilection : tranquillisants à égalité avec l’Espagne mais 6 fois plus qu’en ALL et UK…; anti-dépresseurs avec le Royaume-Uni et l’Espagne ; antibiotiques avec l’Espagne et devant l’Italie mais si on sort des 5 grands européens, c’est la Grèce, etc…
  • 16. 16© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09 Consommation comparée : conclusion provisoire Différences inter-pays : on peut identifier des facteurs épidémiologiques, des habitudes alimentaires, des facteurs « culturels » et comportementaux, enracinés collectivement. Au passage, ne pas minimiser les progrès réalisés sur des classes emblématiques de la consommation française comme les antibiotiques (depuis 2000 : -16 à -25% selon les critères) et même les tranquillisants (-14% en 10 ans en DDD par habitant). Mais un facteur propre à la France est le système : haut niveau de couverture + haut degré de liberté du patient pour consulter + grande liberté laissée au médecin. Les autres pays ont des systèmes soit moins généreux soit plus encadrés. Pourtant ils progressent vite en consommation car la demande de santé est forte partout (ALD). Il y a sans doute moins de personnes non dépistées (ou mal prises en charge) dans un système ouvert, qui rembourse bien et sans files d’attente. Mais cela a un coût et implique de veiller à l’optimisation des dépenses (lutter contre le gaspillage), qui sont publiques ! Le médicament sert un peu de bouc émissaire car en fait la France est au 1er rang de l’UE à 27 pour l’ensemble des dépenses de santé (11,0% du PIB) et l’ensemble des dépenses de protection sociale (31,1% du PIB) ! Comme le fait déjà la Cnamts, le débat va se déplacer sur la comparaison en valeur et non plus sur les quantités. Avec une régulation médicalisée plus contraignante : CAPI. C’est le système tout entier - et pas seulement l’industrie pharmaceutique - qui peut progresser en efficience et tous ses acteurs en responsabilisation. Une réforme structurelle partagée, seul remède au déficit !
  • 17. 17© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09 La régulation permanente sur le médicament, vue par la DSS (Ministère de la Santé) Bilan 2008 des économies sur les médicaments, selon la DSS – hors franchises (et rappel du bilan 2005-2007) Rappel Total 2005-2007 en années pleines selon la DSS en millions d’euros Économies 2008 en année pleine 1 265 Génériques (substitution + baisses de prix) 265 665 Baisses de prix ciblées (produits brevetés) 265 480 Déremboursements 90 37 Grands conditionnements 45 0 Marges de la distribution 65 210 Médicaments à l'hôpital 2 657 Total hors maîtrise médicalisée 730 396 Maîtrise médicalisée (médicaments) 145 3 053 Total économies médicaments hors franchises 875 Source : Direction de la Sécurité Sociale (DSS-6B) à partir des données GERS. Pour 2005-2007 : présenté dans le rapport de la Commission des Comptes de la Sécurité Sociale (CCSS) de juin 2008 Pour 2008 : présenté dans le rapport CCSS de juin 2009
  • 18. 18© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09 Le 5ème levier ne joue pas sur le marché mais en dépend en partie : la taxation spécifique Les principaux prélèvements : Les reversements des laboratoires : Clause de sauvegarde si dépassement de l’objectif K (non dépassé en 2008 car marché remboursable + rétrocédable à +1,0% et taux K = +1,4%) Clauses spécifiques produits : 260 millions en 2008. La taxe sur la promotion : un peu plus de 200 millions en 2008 (environ 170 millions + coût de la non déductibilité de l’ordre de 25% selon le LEEM) La taxe sur C.A. au taux de 1% (0,6% à l’instauration de la taxe en 2004) : soit un rendement voisin de 240 millions pour 2008 La taxe sur les ventes directes : 60 millions en 2008 Les taxes AFSSAPS estimées à 62 millions pour 2008 Au total, la taxation spécifique a représenté environ 830 millions au titre de 2008. Elle s’ajoute à la taxation ordinaire de toute entreprise (IS, TP, etc.).
  • 19. 19© Travaux réalisés par le Bipe : Marché du Médicament Remboursable – sept 09 Le taux K toujours loin du taux ONDAM Comparaison entre le taux de fixation de l’ONDAM (tous postes de soins) et le taux K (pour le médicament) ONDAM général voté Taux K déclenchant les reversements des labos Ecart K – ONDAM en points 1999 2,6 % 2,6 % 0 2000 2,5 % 2,0 % - 0,5 2001 3,5 % 3,0 % - 0,5 2002 3,9 % 3,0 % - 0,9 2003 5,3 % 4,0 % - 1,3 2004 4,0 % 3,0 % - 1,0 2005 3,2 % 1,0 % - 2,2 2006 2,5 % 1,0 % - 1,5 2007 2,6 % 1,0 % - 1,6 2008 2,8 % (*) 1,4 % - 1,4 2009 3,3 % 1,4 % - 1,9 Source : LFSS successives (*) 2008 ONDAM à 2,8% mais construit à 3,4% hors franchises (qui n’ont pas d’effet direct sur le taux K) donc écart réel = 2 points.