SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  16
Télécharger pour lire hors ligne
1 on BRAQUE L’INFO n°2
ON BRAQUE L’INFO !
Journal gratuit du collège Lucie et Raymond Aubrac N°2 MARS 2019
La revanche des filles !
2 on BRAQUE L’INFO n°2
DOSSIER SPÉCIAL : LA REVANCHE DES FILLES
p.12 Oh, hapPi Day !
P.12 Radio Aubrac, ça
claque !
P.13 Défi’ Mots !
P.13 Taconeo et
tremblements au collège !
ACTU DU COLLÈGE
p.16 Mots croisés : femmes
célèbres en prénoms
P.16 Rébus
P.16 Grand jeu concours
JEUX
SOMMAIRE Le 8 mars a eu lieu la Journée de la femme qui est célébrée
dans certains pays, comme la France. Cette journée
internationale des femmes, depuis 1977, est une journée de
lutte pour le droit des femmes dans le monde, pour l’égalité
entre les hommes et les femmes. Mais, où en est l’égalité
hommes-femmes aujourd’hui en France ?
Les hommes gagnent plus que les femmes !
En France, le salaire mensuel
moyen est de 1817 € pour les
femmes et de 2263 € pour les
hommes. De plus, 81 % des
emplois à temps partiel sont
occupés par des femmes.
Au travail, les femmes occupent peu
de postes à responsabilité
Dans les conseils d’administration des
grandes entreprises, seulement 23 % des
femmes siègent.
Les femmes sont moins présentes en
politique
En 2012, il y avait 27 % de femmes
députées. On peut tout de même
noter une amélioration car en 2002,
elles représentaient seulement 12 %
des députés ! Et seulement 16 % des
maires sont des femmes.
Les tâches domestiques sont réservées aux femmes !
En effet, les femmes passent beaucoup plus
de temps à faire le ménage, les courses, le
repassage et la cuisine que les hommes :
3h26 par jour pour les femmes contre 2h
pour les hommes (chiffres de 2010 selon
l’Insee). Les hommes consacrent leur temps
libre plus volontiers au jardinage et au
bricolage.
Source : Insee V.T.
p.15 Inséparables pour
la vie !
SCIENCES
p.3 Sondage exclusif :
égalité hommes-femmes
P.3 Tous contre le sexisme !
P.4 Marre du rose !
P.5 Petite histoire du droit
des femmes
P.6 Les filles, au boulot !
P.7 Elles aussi se la
jouent !
P.8 Les filles s’aiment, et
alors ?
P9. Wonder Woman est-elle
féministe ?
P.9 Portrait : Lucie Aubrac,
super-héroïne !
P.10 Elles tissent leur
toile
p.11 Interviews : CPE vs
Gestionnaire !
DOSSIER SPECIAL
LA REVANCHE
DES FILLES
p.12 Les Miss ne se défilent
pas !
P.12 La psychologue du coin
LA RUBRIQUE
DES FILLES
3 on BRAQUE L’INFO n°2
Le principe d’une égalité hommes-femmes dans la
répartition des tâches domestiques est donc encore
basé sur des stéréotypes (clichés, opinions toutes
faites) de genre.
Mais qu’en pensent les élèves du
collège ?
Pour le savoir, nous avons soumis une
partie des élèves du collège à un
sondage anonyme* sur ce qu’ils
pensaient de la répartition des tâches
domestiques : 53 % des élèves sondés
étaient des filles.
Ainsi, 30 % des sondés pensent que le
lavage du linge est une tâche qui
incombe aux filles contre 3 % aux garçons.
44 % des sondés pensent que les filles doivent
s’occuper du repassage et 3 % les garçons.
Pour la couture, c’est encore pire : 70 % des sondés
(dont 64% des filles) ont répondu que les filles
devaient s’occuper de coudre contre 0 % les garçons.
Pour passer l’aspirateur, à 75 %, filles et garçons ont
répondu que les deux devaient s’y atteler.
Même
chose
pour la
vaisselle : 72 % des sondés
pensent que les deux doivent faire la
vaisselle.
Pour la cuisine, c’est pareil : 70 %
pensent que les deux peuvent s’en
occuper.
Par contre, pour le bricolage, à 61 %,
les garçons sont en tête contre 3 %
pour les filles (45% des filles et 44% des
garçons pensent que c’est aux garçons
de bricoler).
Et, 50 % des sondés pensent que les garçons doivent
s’occuper de la voiture contre 0 % les filles !
Il reste donc un peu de chemin à parcourir car
nombreuses étaient les filles à apporter des réponses
stéréotypées…
*Sondage réalisé par J. S. et Justine C
V.T.
Le sexisme, c’est quoi ? C’est quand on
considère que les femmes sont inférieures
aux hommes. Ainsi, avec le sexisme, on
attribue aux femmes certains
comportements et certains rôles, comme
celui de faire le ménage, la cuisine, de
prendre entièrement en charge l’éducation
des enfants… Pourtant, les femmes et les
hommes sont égaux et ne devraient pas être
traités différemment. Alors, pourquoi tout
ça ?
Le sexisme existait-il déjà à la Préhistoire ?
Pensez-vous que les femmes partaient à la
chasse ? Ou qu’elles faisaient
la cuisine et s’occupaient des
enfants ? En fait, les femmes
préhistoriques participaient à
toutes les tâches que ce soit
la fabrication des outils, des
armes et des vêtements,
l’éducation des enfants, la
construction des habitats,
voire même la chasse !
À l’âge Viking, les femmes pouvaient être
guerrières et même cheffes !
En fait, le terme « sexisme » a été inventé
dans les années 60 et se calquait sur le
terme « racisme » pour
dénoncer une forme de
discrimination, basée sur le
sexe. En effet, dans les
publicités des années 40-50,
la femme apparaît dans des
rôles d’épouse et de mère au
foyer.
Dans les années 70, les
femmes luttent pour leurs
droits et contre ces
stéréotypes par le biais du féminisme.
Dans les années 80, les
féministes lancent une
campagne contre le
sexisme et les inégalités
hommes-femmes en
utilisant une affiche
symbolisant l’émancipation
féminine.
Aujourd’hui, certains
clichés ont disparu mais le
sexisme est encore
présent, notamment dans le monde du
travail et également dans l’éducation des
enfants…
Le combat continue !
TOUS CONTRE LE SEXISME !
DOSSIER SPÉCIAL : LA REVANCHE DES FILLES
Chasseuse De l’info
4 on BRAQUE L’INFO n°2
DOSSIER SPÉCIAL : LA REVANCHE DES FILLES
« Les garçons s'habillent en bleu et les filles
en rose ». C’est ce qu’a déclaré la ministre de
la Famille au Brésil ! Cette phrase a
déclenché de
nombreuses
réactions dans le
monde entier. Car,
en effet, elle fait
référence à un
stéréotype de genre,
mais qui reste
encore largement
ancré dans les
traditions ! Mais
d’où vient cette
attribution des
couleurs ?
Au Moyen-Âge, en Europe, le bleu, couleur
divine de la Vierge Marie, était associé aux
filles tandis que le rose (qui n'est
qu'un rouge pâle) était donné aux garçons.
Ainsi, le rouge était le symbole de la virilité et
du courage ! Puis, après, le blanc est devenu
la couleur de référence pour la layette des
bébés des deux sexes.
Au fil du temps, le bleu devient la couleur
attribuée de plus en plus aux hommes,
notamment lors de la Première Guerre
mondiale car l’uniforme des soldats français
est bleu. Dans les années 20, les magazines
féminins et les catalogues publicitaires
s’approprient alors le sujet et font du bleu la
couleur des garçons et le rose celle des filles.
Actuellement, à l’approche de Noël, on voit
toujours des jouets bleus pour les garçons et
des jouets roses pour les filles. Ainsi, en
2017, l’enseigne Leclerc a été mise en cause
pour sa façon de présenter les jouets : un
rayon, rose, « Jouets filles : je suis une
princesse » et l'autre, bleu, «Jouets garçons :
je suis un héros». La même année, le CSA
(Conseil Supérieur de l’Audiovisuel) avait
dénoncé le sexisme dans les publicités pour
jouets ! Pour lutter contre ces stéréotypes,
des associations telles que Osez le féminisme
et Les Chiennes de garde ont publié une
campagne intitulée «Marre du rose !» qui
dénonce par des notes l’attitude des
magasins au moment de la vente des jouets
de Noël :
Heureusement, cela évolue et il existe de
plus en plus de magasins qui proposent des
jouets mixtes mettant à mal les clichés
sexistes ! Et ils se vendent très bien !
La révolution sexuelle est en marche !
POURQUOI ATTRIBUE-T-ON LE BLEU AUX GARÇONS
ET LE ROSE AUX FILLES ?
Arthur S.
5 on BRAQUE L’INFO n°2
Aujourd’hui, on constate des avancées
sociales, économiques et politiques en ce qui
concerne les droits des femmes. Mais ces
avancées sont récentes et datent de la
seconde moitié du XXème siècle. Comment
ont donc évolué les droits des femmes au
cours de l’histoire ?
Dans l’Antiquité, les femmes
athéniennes (vivant à Athènes)
n’avaient aucun droit en politique
et devaient éduquer les enfants et
s’occuper des tâches ménagères.
Elles n’avaient pas le droit de sortir
de la ville et ne pouvaient pas
choisir leur mari.
Le Moyen Âge est l’époque la plus
difficile pour les femmes car même les
femmes de bonne famille devaient s’occuper
de la couture et de l’éducation des enfants,
mais elles ne travaillaient pas. Dans le même
temps, les femmes de milieux pauvres
devaient s’occuper des tâches ménagères et
des enfants et travailler pour gagner de
l’argent ! La femme la plus méritante de cette
période est Jeanne D’arc : à 17 ans, habillée
comme un homme, elle part à la rencontre du
dauphin Charles VII afin de remplir sa mission
(divine) de délivrer la France de l’occupation
anglaise. Et c’est
ce qu’elle fit !
Mais, ensuite,
elle est capturée
puis vendue aux
Anglais. Elle
sera brûlée vive
le 30 mai 1431 à
Rouen.
Pendant la Révolution française la colère du
peuple fait trembler les rois et les nobles et les
femmes jouent un rôle important pendant les
soulèvements. Cependant, lorsque la
Déclaration des Droits de l’Homme est
proclamée, les femmes sont toujours écartées
de la vie politique. En 1791, Olympe de
Gouges, femme de lettres, réagit à cette
injustice en publiant la Déclaration des Droits
de la femme et de la citoyenne, qui exige une
égalité sociale et politique pour les femmes.
Elle est morte guillotinée à Paris en 1793.
Pendant la Première Guerre, les femmes ont
beaucoup aidé même si elles n’étaient pas
dans les tranchées : elles ont soigné les
hommes dans les hôpitaux,
ont géré les fermes et les
usines. Elles ont aussi
fabriqué les armes, les
munitions et les
équipements. Ainsi, après
avoir participé à l’effort de
guerre, les femmes
réclament le droit de vote ;
et, en 1919, un projet est
déposé qui sera rejeté par les
Sénateurs.
Or, en Europe, le droit de vote pour les
femmes est accordé dans plusieurs pays
(Autriche, Allemagne, Pays-Bas, Suède,
Grande-Bretagne…) et la France est à la
traîne. Il faut attendre 1944 pour l’obtention
du droit de vote en France !
Depuis, les droits des femmes ont beaucoup
progressé et les femmes ont désormais
(presque) les mêmes droits que les hommes,
notamment en France. Cependant, dans
d’autres pays du monde, ça n’est pas le cas et
les femmes doivent se battre pour avoir les
mêmes droits que les hommes (conduire,
avoir un compte en banque, travailler…).
Petite histoire du droit des
femmes
DOSSIER SPÉCIAL : LA REVANCHE DES FILLES
Justine C. et Sas3773
6 on BRAQUE L’INFO n°2
Aujourd’hui, les femmes
peuvent donc devenir médecin,
juriste,
pilote,
pompier,
policière,
avocate…
mais, ça
n’a
cependant pas toujours été le
cas.
En effet, au XIIIe
siècle, les
femmes sont autorisées à
exercer diverses professions
mais sont exclues des métiers
qui rapportent de l’argent et qui
sont prestigieux. On les
retrouve essentiellement dans
des métiers dits féminins :
couturières, sages-femmes,
institutrices, nourrices… À la
campagne, elles travaillent
dans les champs et participent
à la gestion de l’exploitation
agricole.
À la fin du Moyen Âge, les
femmes n’ont plus accès au
marché du travail. Et, au
XIXe
siècle, son rôle se
cantonne à celui de femme au
foyer : élever les enfants et
s’occuper du mari. La femme
est alors dépendante de son
mari et ne peut ni travailler, ni
étudier, sans l’accord de son
mari.
Au début du
XXe
siècle, du fait
d’un besoin
important en main
d’œuvre, les
femmes peuvent à
nouveau occuper
des emplois,
dans le secteur
industriel, puis plus tard, dans le
secteur tertiaire.
Des lois importantes sont alors
votées : en 1907, les femmes
peuvent disposer librement de
leur salaire ; en 1909, les
femmes ont droit au congé
maternité ; en 1938, elles
peuvent aller à l’université sans
l’accord de leur mari ; en 1944,
les femmes peuvent voter et
être élues ; en 1966, elles ont le
droit de travailler sans
l’autorisation de leur mari.
Aujourd’hui, les inégalités
professionnelles
entre les hommes
et les femmes
existent toujours.
En effet, en 2012,
les femmes ont un
salaire inférieur de
18,5 % à celui des
hommes. Il existe
plusieurs
explications à ce
chiffre. Tout
d’abord, la principale cause est
que les femmes travaillent
moins car on leur propose
souvent des emplois à temps
partiel. Cela arrangeait les
patrons du début des années 90
car les entreprises qui
employaient des
salariés à temps
partiel recevaient des
aides de l’État.
Aujourd’hui, c’est
devenu une
habitude,
notamment dans
l’industrie et le
commerce. Une
autre raison est que les
femmes travaillent
majoritairement dans des
domaines rapportant peu
d’argent (ex : social, service à
domicile, grande distribution,
garde des enfants…). Enfin, la
dernière explication est qu’il
s’agit tout simplement de
discrimination ! En effet, pour
un même emploi, aux mêmes
horaires, la femme gagnera
souvent moins que l’homme !
Des solutions existent pour
améliorer les conditions de
travail des femmes. En effet, il
faudrait programmer les
réunions plus tôt l’après-midi
afin que les femmes qui doivent
s’occuper de leurs
enfants puissent
y participer. Une
autre proposition
serait de
développer les
crèches sur les
lieux de travail.
Une autre
solution serait
d’encourager les
femmes qui le
souhaitent à occuper des
postes majoritairement
masculins . Aujourd’hui,
seulement 16 % des postes de
direction sont occupés par des
femmes !
On le voit, des inégalités
salariales entre les hommes et
les femmes persistent toujours.
C’est donc à notre génération
de terminer le travail que les
autres ont
commencé il y a
plus de 300 ans !
Les filles, au boulot !
DOSSIER SPÉCIAL : LA REVANCHE DES FILLES
Séléna
7 on BRAQUE L’INFO n°2
DOSSIER SPÉCIAL : LA REVANCHE DES FILLES
Par rapport aux hommes, les
femmes sont encore sous-
représentées dans le sport.
D’abord, elles pratiquent un
peu moins de sport que les
hommes : en 2015, 45 % des
femmes et 50 % des
hommes s’adonnaient à une
activité sportive. De plus, on
remarque qu’il existe encore des stéréotypes
dans le choix des disciplines. Ainsi, certaines
disciplines sont peu féminisées comme les
sports collectifs et de raquette alors qu’elles
le sont beaucoup plus en danse et en
gymnastique.
Ensuite, la faible
médiatisation du
sport féminin peut
expliquer en partie ce
fait : selon les chiffres
du Conseil supérieur
de l’audiovisuel, en
2016, les sports
féminins dans les
médias ne
représentent que 20%
du volume horaire des
retransmissions
sportives
télévisuelles.
Et, en ce qui concerne le sport professionnel,
on note également de fortes disparités entre
les hommes et les femmes dans les salaires :
le salaire moyen en France pour un
joueur de football en Ligue 1 est de 50 000
euros par mois contre 3000 euros pour les
femmes de 1ère division.
Qu’en pensent nos
professeurs d’EPS ?
Nous avons demandé l’avis à
deux de nos professeurs
d’EPS qui considèrent à
l’unanimité qu’il n’y a pas de
sports réservés aux garçons
et d’autres aux filles ! Mme
Ilahyane précise que même si les garçons ont
plus de force, les filles ont d’autres qualités
sportives comme la souplesse. Ainsi, à l’AS, il
y a autant de filles que de garçons et
certaines équipes
sont mixtes, comme
en ultimate. M.
Fricard nous explique
que la mixité dans le
sport est favorisée car
elle permet de
développer les
compétences sociales
des élèves en mettant
chaque individu au
même niveau quel
que soit son sexe.
D’ailleurs, il y a autant
de femmes que
d’hommes parmi les
professeurs d’EPS.
Ainsi, selon Mme
Ilahyane, le combat des
femmes pour l’égalité
contribue à donner une
image positive de la
femme dans le sport.
Eloïse H., Sportive37 et V.T.
ELLES AUSSI SE LA JOUENT !
8 on BRAQUE L’INFO n°2
METS DE LUYNES !DOSSIER SPÉCIAL : LA REVANCHE DES FILLES
Les droits des femmes
concernent aussi le fait qu’elles
puissent choisir leurs
orientation et identité
sexuelles. D'après un sondage
IFOP en 2011, il apparaît que
3 % des sondés sont
homosexuels en France.
Dans certains pays, l’homosexualité est
passible de la peine de mort : c’est le cas
de l’Afghanistan, l’Arabie saoudite, le
Brunei, l’Iran, la Mauritanie, le Nigéria, le
Soudan, la Somalie, la Syrie, le Yémen,
etc. L'homosexualité est illégale dans plus
de cent pays dans le monde.
Si l’homosexualité est aujourd’hui mieux
acceptée en France, dans les années 1940,
une personne pouvait être emprisonnée
du fait de son homosexualité. Aujourd’hui,
en France, la discrimination à l’égard des
homosexuels est interdite et le mariage
homosexuel est légalement possible
depuis mai 2013. Malgré cela, des femmes
lesbiennes subissent des insultes
homophobes tous les jours.
Pour sensibiliser à la cause
homosexuelle et revendiquer la
liberté des orientations sexuelles
et des identités de genre, le
« Pride Day » ou « Marche des
fiertés » a été créé en 1970 aux
Etats-Unis. C’est une
manifestation du mouvement
LGBT (Lesbiennes, Gay,
Bisexuelles, Transgenres) qui,
pour lutter contre l’homophobie,
s’exprime par un défilé et des
festivités qui peuvent durer
plusieurs jours ! Elle a
généralement lieu au mois de juin
dans plusieurs pays et dans
plusieurs grandes villes de France depuis
les années 90 (àTours, depuis 2006).
Le combat des femmes
homosexuelles rejoint celui des
femmes pour leurs droits et pour
l’égalité entre les femmes et les
hommes et pour l’égalité entre
toutes les femmes, notamment
le droit de tomber amoureux de
quelqu’un du même sexe !
LES FILLES S’AIMENT… ET ALORS ?
Par Karedig — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/
index.php?curid=35776162
Chasseuse de l’info
9 on BRAQUE L’INFO n°2
LE RESTE DU MONDEDOSSIER SPÉCIAL : LA REVANCHE DES FILLES
Wonder Woman est la première
super-héroïne américaine de bande
dessinée,
inventée
par le
psychologue et
écrivain américain
William Moulton
Marston. On la voit
pour la première
fois dans un
c o m i c s ( b d
américaine) en
décembre 1941.
Elle tient ses
p o u v o i r s
surnaturels de la
m y t h o l o g i e
grecque car elle
est la princesse
Diana d'une tribu
d'Amazones : un lasso magique et des
bracelets à l’épreuve des balles.
Elle fait partie de la ligue des justiciers
d’Amérique avec Superman, Aquaman,
Batman, Cat Woman, Flash…
Son auteur a voulu faire de Wonder Woman
une féministe car en 1941 les supers-héros
étaient tous des personnages masculins !
Ainsi, déclare-t-il en 1943 : «Les filles
ne voudront pas être des filles tant
que nos archétypes féminins
manqueront de force et de pouvoir
(…) Le remède logique est de créer
un personnage féminin avec toute la force
de Superman plus l'allure d'une femme
bonne et belle. »
Dans les années 70, elle
apparaît à la télévision
sous les traits de
l'actrice Lynda Carter,
puis dans des dessins
animés jusqu’aux
années 2000. En 2016,
on la voit enfin au
cinéma, dans le film
Batman vs Superman :
L'Aube de la Justice.
C’est en 2017 qu’elle
devient l'héroïne
principale du film qui
lui est consacré.
Wonder Woman est
une femme parfaite car
elle est forte et indépendante, à l’image de
Catwoman qui est un symbole de la femme
fatale et qui incarne l’aspect féminin dans un
univers masculin !
WONDER WOMAN EST-ELLE UNE FÉMINISTE ?
fr.wikipedia.org/wiki/Wonder_Woman#/
media/
File:Lynda_Carter_Wonder_Woman.JPG
en.wikipedia.org/wiki/
Catwoman#/media/
File:Catwoman_
(DC_Rebirth_version).jpg
Nanou.Lanou
Lucie Aubrac s’appelle Lucie
Bernard, est née le 29 juin 1912 à Paris
et est décédée le 14 mars 2007. Elle
était une femme engagée dans la
Résistance française contre
l’Occupation allemande et le Régime
de Vichy pendant la Seconde Guerre
mondiale.
En 1938, elle réussit l’agrégation
d'histoire et de géographie et devient
professeure à Strasbourg où elle
rencontre celui qui deviendra son
mari, Raymond Samuel, qui effectue
alors son service militaire.
Pendant l’Occupation de la France par les
Allemands, Lucie et Raymond participent à
de nombreuses actions clandestines contre
les Allemands et sont à l’origine de la
création d'un grand mouvement de
résistance, Libération-Sud. Ils se réfugient
à Lyon et, pour ne pas se faire
arrêter, ils utilisent de faux noms :
Vallet ou Aubrac.
Malgré cela, Raymond est arrêté en
1943 ; et Lucie organise son évasion
au nez des Allemands.
Recherchés, ils doivent quitter Lyon
et rejoignent Londres en 1944. À
la Libération de la France, ils décident
de garder définitivement le nom
d'Aubrac.
Lucie et Raymond Aubrac ont eu trois
enfants et dix petits-enfants.
Son nom a été donné à plusieurs collèges
français, dont le nôtre !
LUCIE AUBRAC, SUPER-HEROÏNE !
Chasseuse de l’info
10 on BRAQUE L’INFO n°2
Les femmes sont également
présentes sur les réseaux sociaux
et notamment sur YouTube. Elles
sont même de plus en plus
nombreuses à proposer leur
chaîne et à publier régulièrement
des vidéos dans divers domaines
comme la mode, les jeux vidéo,
les voyages, les conseils « beauté » ou culinaires.
On retrouve aussi ces youtubeuses ou
vloggeuses (contraction de vidéo et de blog) sur
les autres réseaux sociaux (Instagram, Twitter,
Facebook…). Le phénomène est né avec Michelle
Phan, pionnière du vlogging sur YouTube dès
2006.
Être youtubeuse n’est pas si facile car il faut offrir
un contenu de qualité pour avoir un grand
nombre d’abonnés. Ainsi, certaines comptent
plusieurs millions d’abonnés et ont une réelle
influence « marketing ».
Ainsi, EnjoyPhoenix, âgée de 23 ans, rivalise avec
les grands sites féminins en proposant des vidéos
dans les
domaines de
la mode et de
la beauté. Sur
YouTube, elle
compte plus
de 3 millions
d’abonnés
sur sa chaîne
principale et
un million sur
sa chaîne
secondaire consacrée aux voyages. Elle possède
une troisième chaîne dédiée aux conseils
culinaires.
Elle a lancé sa 1ère vidéo en 2011. Depuis, elle se
consacre entièrement à ses activités de
vloggeuse qui lui permettent une indépendance
financière.
En 2014, elle devient l’égérie de la campagne de
YouTube puis se voit confier l’animation de la
chaîne YouTube de M6.
EnjoyPhoenix doit également sa notoriété,
notamment dans le domaine culinaire, à la
télévision car elle a remporté la saison 3 du
meilleur Pâtissier en 2018. Elle a
également participé à l’émission
« Danse avec les stars », ainsi qu’à
« Fort Boyard ».
Vous pouvez retrouver sa chaîne
sur : www.youtube.com/user/
EnjoyPhoenix
Natoo, elle, a opté pour les vidéos
humoristiques qu’elle diffuse depuis 2011. Avec
ses 4,7 millions d’abonnés, à 34 ans, elle est l’une
des stars de YouTube, sa chaîne étant la 8ème de
France ! Avant de lancer sa chaîne, elle était
policière et a découvert YouTube pendant ses
nuits au commissariat.
Elle s’est également forgée une réputation en
doublant dans les films d’animation Bob l’Eponge
et Lego Batman, le film.
En 2016, elle a lancé sa ligne de bijoux de
fantaisie en 2016 qui s’appelle Joyau Magique.
Ces deux youtubeuses sont devenues des icônes
des jeunes grâce à YouTube mais on peut y
trouver des youtubeuses beaucoup plus âgées :
Mastanamma, en Inde, a commencé à diffuser
ses vidéos à 105 ans !!!
Elle s’est fait connaître sur Internet pour ses
recettes de plats locaux qu’elle cuisinait pour ses
petits-enfants. Son petit-fils, en 2016, a eu l’idée
de diffuser sur
YouTube les
vidéos de
recettes
traditionnelles
indiennes
réalisées par sa
grand-mère. Le
succès a été
immédiat et
son poulet à la
pastèque a fait
un carton !
Même si Mastanamma est décédée en 2018, sa
chaîne Country Foods existe toujours et compte
plus d’un million d’abonnés !
DOSSIER SPÉCIAL : LA REVANCHE DES FILLES
ELLES TISSENT
LEUR TOILE !
By Source, Fair use, https://en.wikipedia.org/
w/index.php?curid=59410860
Librairie mollat, CC BY 3.0, https://commons.wikimedia.org/
w/index.php?curid=63993413
Sas3773 et Nolan
11 on BRAQUE L’INFO n°2
INTERVIEWS
CPE VS GESTIONNAIRE !
Justine C.
12 on BRAQUE L’INFO n°2
LA RUBRIQUE DES FILLES
L’élection de Miss France 2019 était la 89e
édition de Miss France. Elle a eu lieu à Lille.
La Miss Tahiti 2018, Vaimalama Chaves, est
élue Miss France 2019 et succède à Maëva
Coucke.
Elle est née le 3 décembre 1994 à
Papeete. Elle mesure 1m78. Elle est
diplômée d'un Master en
management. Après avoir passé un
an en tant que community
manager dans une salle de sport,
elle choisit de se consacrer à son
rôle de Miss Tahiti. Elle est aussi
musicienne : elle joue de la guitare
et du ukulélé, instrument typique
de Tahiti. Elle a passé une enfance difficile
car, adolescente, elle faisait plus de 85kg ; et
elle a beaucoup souffert des moqueries de
ses camarades. Elle a su se ressaisir grâce au
sport. C’est pourquoi maintenant, elle
pratique de nombreux sports tels que le
fitness, le surf, la gymnastique, l’athlétisme
et la musculation.
Du fait des railleries qu’elle a subies à l’école
alors qu’elle était en surpoids, elle souhaite
maintenant s’investir dans la lutte contre la
harcèlement scolaire. Ainsi, elle raconte
dans une interview : « J’ai été moi-même
victime de harcèlement à l’école (…) Je me
suis isolée pour me protéger mais en étant
seule, je suis devenue une cible
parfaite. Je passais mon temps à la
bibliothèque du collège pour être
tranquille. On me voyait différente
car je ne parlais à personne, j’étais
mal en groupe. Les élèves se
moquaient de moi. On m’a ensuite
attribué ce surnom qui tue : « le monstre ».
Au fur et à mesure, j’avais de moins en
moins envie d’aller à l’école. » Selon elle,
c’est grâce à son sale caractère qu’elle a
réussi à surmonter cette épreuve qui a duré
trois ans et à se défendre face aux attaques
des élèves !
Les miss ne se défilent pas !
Sas3773
As-tu des problèmes avec tes ami-e-s ? Des disputes dont tu ne veux plus ? Ou des ami-e-s qui deviennent des
ennemi-e-s ? Cet article va t’aider à résoudre ce problème !
Voici les étapes pour analyser et régler ces choses qui te tracassent :
Etape 1  Mets-toi dans un endroit calme (chez toi, au CDI…).
Etape 2  Essaie de répondre à ces questions : quand cela a t-il commencé ? Veux-tu réellement régler ce
problème ? Comment te sens-tu ? Pourquoi cela a t-il commencé ?
Tu peux écrire toutes ces questions pour mieux les analyser !
Etape 3 Parle à un-e ami-e assez proche : explique lui tes doutes, tes questionnements… et décris-lui la façon
dont tu vas régler ce problème.
Etape 4 Parle avec celui ou celle avec qui tu t’es disputé-e et pose lui ces questions : pourquoi es-tu fâché-e
contre moi ? Veux-tu donner une nouvelle chance à notre amitié ? Quel est ton point de vue sur notre
mésentente ?
Etape 5 Donne-lui ta vision des choses et aie confiance en toi !
Si votre amitié résiste à cette dispute, c’est que vous vous êtes bien trouvé-e-s !
Si tu souhaites avoir des conseils, des réponses à tes questionnements, transmets tes questions à Mme THÉRÈSE
au CDI et je te répondrai dans le prochain journal ! Sas3773
LA PSYCHOLOGUE DU COIN
13 on BRAQUE L’INFO n°2
ACTU DU COLLÈGE
Dans le cadre de l’Education aux Médias et à l’Information (EMI) une émission de Webradio est
enregistrée au CDI et sera diffusée sur le site du collège. La première émission sera consacrée
au cirque.
Ainsi, mercredi 13 mars, les participants de la Webradio,
accompagnés de M. BRIOUDE, M. POURIAS et Mme
THÉRÈSE, se sont rendus au cirque Georget à Luynes pour
y interviewer M. Nicolas Georget. Ensuite, comme le cirque
Georget est aussi une école du cirque, les journalistes en
herbe ont pu assister à un cours destiné aux débutants qui
a commencé par un échauffement, puis a enchaîné avec du
jonglage à 2 ou 3 balles, puis s‘est terminé par des ateliers
libres de trapèze, tissu et cerceau aérien. Certains se sont
même essayés à l’équilibre sur du fil de fer (évolution sur
un fil à une hauteur maximale de 3m du sol). Ce moment a
été l’occasion d’enregistrer quelques sons qui illustreront
l’émission de Webradio que vous pourrez bientôt écouter !
Alors, à vos écouteurs !!!
Justine C. et V.T.
Le Pi-day, jour de π, a lieu le 14 mars.
Pourquoi le 14 Mars ? 14/03 chez nous mais 03/14
outre-Atlantique, et Pi =3,14 ! Cette date n’a donc
pas été choisie au hasard.
Eh oui ! Cette tradition nous vient des Etats-Unis.
Elle est célébrée dans tous les départements de
mathématiques américains. La première
manifestation date de 1988 : les organisateurs et le
public se promenaient en cercle, tout en mangeant
des « pies » (tartes en anglais). Le fondateur est un
ancien physicien à la retraite, Larry Shaw.
Une idée loufoque qui s’est étendue et a pris de
l’ampleur aux États-Unis et dans le monde. Le
thème est parfois détourné en mangeant des PI-
zza, en ramenant des PI-ñata, et en buvant de la PI
-ña colada…
La tradition est arrivée jusqu’à Luynes. Tout
d’abord, les élèves de 5ème du collège ont
travaillé autour de pi, ce nombre aux 1000
curiosités en Mathématiques et en Arts
plastiques, pendant quelques séances.
Puis, le jeudi 14 mars, ils se sont placés sur un
cercle, chacun portant sa décimale de pi, dans
l’ordre d’apparition bien entendu (86 au total). Un
film-souvenir et une photo panoramique ont été
réalisés pour immortaliser ce moment !
Les travaux ont ensuite été accrochés et
suspendus par des fils sous le préau du collège.
Et, pour clore les
festivités, nous
avons pris un
goûter, dans la
joie et la bonne
humeur : comme
aux Etats-Unis,
nous avons
mangé des
« pies » apportés et confectionnés par les élèves, à
l’effigie de π. Le buffet était magnifique cette
année !
Le Pi-day, une occasion de faire la fête et de
s’amuser avec les mathématiques !
Mme DECOSTER, professeure de Mathématiques
Oh, hapPi Day !
14 on BRAQUE L’INFO n°2
« Ludique et solidaire », le grand jeu-concours
de français des collégiens ! »
Les élèves de 5è et de 4è ont participé le 15 mars à l'épreuve nationale (un QCM
géant) pour jouer sur la langue française. Bon esprit, ce concours : la participation
de 3€ (payée par le collège) permet d'offrir des livres à des enfants défavorisés du
monde, et un roman pour chaque participant. De plus, ce concours n'a pas la réputation d'être réservé
aux intellos : les questions sont plutôt accessibles. Jugez par vous-mêmes :
« …... ont été scandalisés par l'effroyable nouvelle : pas de rab de frites à la cantine ! »
Trouver ce qui manque : 1) les garçons 2) les filles 3) filles et garçons 4) Elsa et ses cousins ?
Bonne chance à nos participants ! Ils gagneront peut-être... une tablette ? Réponse mi-avril.
Mme Romero
ACTU DU COLLÈGE
Dans le cadre de notre EPI (Enseignement
Pratique Interdisciplinaire) sur l’ART
ANDALOU, toutes les classes de troisième
ont participé les 4 et 5 février 2019 à un
atelier sur le flamenco. Deux très belles
danseuses de l’association Tiempo Flamenco,
nous ont, dans un premier temps, raconté
l’histoire de cette
danse, de cette
musique et de ce
chant en
s’appuyant sur un
diaporama, qui
complétait ce que
nous avions déjà
étudié en classe
d’espagnol, puis
elles nous ont fait
quelques démonstrations de danses
différentes sur un petit tablao flamenco.
Après cette première heure où les talons des
danseuses ont fait trembler le collège, nous
nous sommes séparés en deux groupes,
chacun avec l’une des danseuses, et c’est là
que nous avons pratiqué un peu de cet art
qu’est le Flamenco : nous avons appris les pas
de base des sévillanes, à taper dans les mains,
las palmas, et quelques mouvements de bras.
C’était loin d’être simple et nous avons pu
nous rendre compte qu’il fallait beaucoup de
pratique pour arriver à bien maîtriser l’art de
danser des sévillanes. Nous avons également
chanté un villancico (chant de Noël)
flamenquisé : Los
peces en el río. Et
pour finir nous
avons combiné
danse et chant.
L’ambiance était
bonne et
amusante car
nous nous
sommes tous pris
au jeu de la pratique du flamenco, cette
expression artistique andalouse propre aux
Gitans d’Espagne où se mêlent la danse, le
chant et la musique. De ce fait, nos
connaissances s’en sont trouvées enrichies
grâce à cet agréable moment de pratique
partagé.
A.G. et Flora L.
« TACONEO » ET TREMBLEMENTS AU COLLÈGE !
15 on BRAQUE L’INFO n°2
SCIENCES
Les inséparables sont de petits oiseaux
tropicaux qui appartiennent à la famille
des psittacidés (perroquets,
perruches...). Il y a 9 espèces
d’inséparables. Ce sont des
oiseaux au plumage très
coloré. Ils possèdent un bec
crochu et des pattes adaptées
pour l’escalade. Ils peuvent
mesurer jusqu’à 18 cm et
peser jusqu’à 60 g.
Pourquoi les appelle-t-on « inséparables » ?
Ils sont inséparables car ils vivent en couple
très uni et, selon une croyance, si l’un des
deux meurt, l’autre se laisse mourir de
tristesse. En réalité, un inséparable peut
vivre seul mais il préférera la compagnie car
c’est un animal grégaire.
Où vivent les inséparables ?
Ils vivent dans le sud de l’Afrique
et à Madagascar.
De quoi se nourrissent-ils ?
Ils se nourrissent de graines, de
fruits et de millet.
Combien de temps vivent-ils?
La durée de vie d'un inséparable est
d'environ 10 à 15 ans.
Comment différencier le mâle et la femelle ?
Il est très difficile de distinguer le mâle de la
femelle et, seule une analyse ADN peut le
déterminer.
Combien d’œufs la femelle peut-elle
pondre ?
La femelle choisit l’endroit et construit le nid
où elle pondra 3 à 6 œufs qu'elle va couver
seule pendant 21 jours. Le
mâle nourrit la femelle et lui
tient compagnie, surtout la
nuit. Lorsque les œufs
éclosent, les poussins sont nus
et ont les yeux fermés. Ils vont
se recouvrir de plumes vers le
7ème jour. Environ un mois
après l’éclosion, les jeunes ont
ouvert les yeux et ont toutes leurs plumes.
Au bout de 40 jours, ils sont prêts à
s’envoler et prennent leur indépendance
quelques jours plus tard !
Les inséparables sont-ils maniaques ?
Ces oiseaux consacrent plusieurs heures par
jour à se toiletter. En effet, ils nettoient leur
plumage magnifique en lissant chaque
plume et en les imperméabilisant grâce à
une substance dans la glande
uropygienne. Les couples
d’inséparables ont pour habitude
de se toiletter mutuellement,
signe de leur attachement
réciproque.
Les inséparables sont-ils joueurs ?
Les inséparables sont joueurs et sociables.
Pour cela, ils sont appréciés en tant
qu’animaux de compagnie et, en captivité,
ils ont besoin de s’amuser et de satisfaire
leur curiosité. Ils se cacheront dans la
maison si on les laisse libres de voler, dans
des endroits improbables...
INSEPARABLES POUR LA VIE !
William
16 on BRAQUE L’INFO n°2
JEUX
On braque l’info N°2 Mars 2019 Gratuit
Directeur de publication : M. JALET Guy
Journalistes en herbe :
Arthur S., Chasseuse de l’info, Eloïse
H., J.S., Justine C., Nanou.Lanou,
Nolan, Sas3773, Séléna, Sportive37,
William.
Responsable de la rédaction et
maquettiste : Vanessa THERESE
Encadrante : Audrey DECOSTER
Imprimé par : Collège Lucie et Raymond Aubrac,
19 rue Victor Hugo, 37230 Luynes
Tirage : 60 exemplaires
Crédits photo :
p.11: photographies de Eloïse H. et de
Vanessa THERESE
P.13: photographies de Sylviane CHARDIN
(Pi-day) et de Vanessa THERESE (cirque).
P.14: photographie de Mme CASTELLET
Dessins kawaii réalisés par Nanou.Lanou
Toutes les autres ressources graphiques
o n t é t é c o n ç u e s p a r F r e e p i k
(fr.freepik.com)
LES FEMMES
CÉLÈBRES EN
PRÉNOMS !
RÉBUS : CÉLÈBRE CITATION D’OLYMPE DE GOUGES
Solution du numéro précédent : il fallait trouver « Tu fais quoi
pour Noël ? Je prends deux kilos », citation d’Anna Gavalda.
Réaliséavecrebus-o-matic.com
GRAND JEU CONCOURS !
Réservé aux élèves du collège
Qui sont les femmes
célèbres de la 1ère page de
ce journal ?
Si tu es le 1er à retrouver les 8 noms de
ces femmes célèbres, tu gagneras un
lot de 3 mangas !
Réponses à remettre au CDI avant le 15 mai

Contenu connexe

Similaire à On braque l'info ! N°2

Le grand entretien le doc.
Le grand entretien   le doc.Le grand entretien   le doc.
Le grand entretien le doc.
Réseau Pro Santé
 
Bulletin de la Coalition montréalaise de la Marche mondiale des femmes 2015
Bulletin de la Coalition montréalaise de la Marche mondiale des femmes 2015Bulletin de la Coalition montréalaise de la Marche mondiale des femmes 2015
Bulletin de la Coalition montréalaise de la Marche mondiale des femmes 2015
Cybersolidaires
 

Similaire à On braque l'info ! N°2 (20)

Nouveaux genres
Nouveaux genres Nouveaux genres
Nouveaux genres
 
Ado péï n°3
Ado péï n°3Ado péï n°3
Ado péï n°3
 
Parité homme-femme, genèse des aspirations professionnelles
Parité homme-femme, genèse des aspirations professionnellesParité homme-femme, genèse des aspirations professionnelles
Parité homme-femme, genèse des aspirations professionnelles
 
Programmation hiver-printemps 2018 du CÉAF
Programmation hiver-printemps 2018 du CÉAFProgrammation hiver-printemps 2018 du CÉAF
Programmation hiver-printemps 2018 du CÉAF
 
Nouveaux genres
Nouveaux genresNouveaux genres
Nouveaux genres
 
Communiqu'ailes Décembre 2014
Communiqu'ailes Décembre 2014Communiqu'ailes Décembre 2014
Communiqu'ailes Décembre 2014
 
Le grand entretien le doc.
Le grand entretien   le doc.Le grand entretien   le doc.
Le grand entretien le doc.
 
Programmation Hiver 2015
Programmation Hiver 2015Programmation Hiver 2015
Programmation Hiver 2015
 
Bulletin de la Coalition montréalaise de la Marche mondiale des femmes 2015
Bulletin de la Coalition montréalaise de la Marche mondiale des femmes 2015Bulletin de la Coalition montréalaise de la Marche mondiale des femmes 2015
Bulletin de la Coalition montréalaise de la Marche mondiale des femmes 2015
 
Programmation hiver 2015
Programmation hiver 2015Programmation hiver 2015
Programmation hiver 2015
 
Programmation Hiver 2015
Programmation Hiver 2015Programmation Hiver 2015
Programmation Hiver 2015
 
Programmation Hiver 2015
Programmation Hiver 2015Programmation Hiver 2015
Programmation Hiver 2015
 
Fra c1 cl_jun2015_corrector
Fra c1 cl_jun2015_correctorFra c1 cl_jun2015_corrector
Fra c1 cl_jun2015_corrector
 
Veille stratégique - Vulgarité et provocation
Veille stratégique - Vulgarité et provocationVeille stratégique - Vulgarité et provocation
Veille stratégique - Vulgarité et provocation
 
Guerres et paix Deschamps 2021
Guerres et paix Deschamps 2021Guerres et paix Deschamps 2021
Guerres et paix Deschamps 2021
 
Programmation de l'hiver et du printemps 2023
Programmation de l'hiver et du printemps 2023Programmation de l'hiver et du printemps 2023
Programmation de l'hiver et du printemps 2023
 
Programmation hiver/printemps 2023 de La Marie Debout
Programmation hiver/printemps 2023 de La Marie DeboutProgrammation hiver/printemps 2023 de La Marie Debout
Programmation hiver/printemps 2023 de La Marie Debout
 
L'Hebdo du 24 juillet entretien avec Marie-Josèphe Bonnet
L'Hebdo du 24 juillet entretien avec Marie-Josèphe BonnetL'Hebdo du 24 juillet entretien avec Marie-Josèphe Bonnet
L'Hebdo du 24 juillet entretien avec Marie-Josèphe Bonnet
 
Inégalités entre les femmes et les hommes dans les arts et la culture
Inégalités entre les femmes et les hommes dans les arts et la cultureInégalités entre les femmes et les hommes dans les arts et la culture
Inégalités entre les femmes et les hommes dans les arts et la culture
 
KP10
KP10KP10
KP10
 

Dernier

Dernier (13)

Fiche de vocabulaire pour faire une appréciation
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciationFiche de vocabulaire pour faire une appréciation
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciation
 
complement de agri cours irrigation.pptx
complement de agri cours irrigation.pptxcomplement de agri cours irrigation.pptx
complement de agri cours irrigation.pptx
 
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
 
Àma Gloria.pptx Un film tourné au Cap Vert et en France
Àma Gloria.pptx   Un film tourné au Cap Vert et en FranceÀma Gloria.pptx   Un film tourné au Cap Vert et en France
Àma Gloria.pptx Un film tourné au Cap Vert et en France
 
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptxGHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
 
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigéesTexte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
 
Chapitre3-Classififcation des structures de chaussu00E9e.pptx
Chapitre3-Classififcation des structures de  chaussu00E9e.pptxChapitre3-Classififcation des structures de  chaussu00E9e.pptx
Chapitre3-Classififcation des structures de chaussu00E9e.pptx
 
Saint Damien, missionnaire auprès des lépreux de Molokai, Hawaï.pptx
Saint Damien, missionnaire auprès des lépreux de Molokai, Hawaï.pptxSaint Damien, missionnaire auprès des lépreux de Molokai, Hawaï.pptx
Saint Damien, missionnaire auprès des lépreux de Molokai, Hawaï.pptx
 
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbainesUn petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
 
CALENDRIER ET COMPTE RENDU REUNION DIRECTION
CALENDRIER ET COMPTE RENDU REUNION DIRECTIONCALENDRIER ET COMPTE RENDU REUNION DIRECTION
CALENDRIER ET COMPTE RENDU REUNION DIRECTION
 
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
 
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre françaiseNathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
 
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptxGHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
 

On braque l'info ! N°2

  • 1. 1 on BRAQUE L’INFO n°2 ON BRAQUE L’INFO ! Journal gratuit du collège Lucie et Raymond Aubrac N°2 MARS 2019 La revanche des filles !
  • 2. 2 on BRAQUE L’INFO n°2 DOSSIER SPÉCIAL : LA REVANCHE DES FILLES p.12 Oh, hapPi Day ! P.12 Radio Aubrac, ça claque ! P.13 Défi’ Mots ! P.13 Taconeo et tremblements au collège ! ACTU DU COLLÈGE p.16 Mots croisés : femmes célèbres en prénoms P.16 Rébus P.16 Grand jeu concours JEUX SOMMAIRE Le 8 mars a eu lieu la Journée de la femme qui est célébrée dans certains pays, comme la France. Cette journée internationale des femmes, depuis 1977, est une journée de lutte pour le droit des femmes dans le monde, pour l’égalité entre les hommes et les femmes. Mais, où en est l’égalité hommes-femmes aujourd’hui en France ? Les hommes gagnent plus que les femmes ! En France, le salaire mensuel moyen est de 1817 € pour les femmes et de 2263 € pour les hommes. De plus, 81 % des emplois à temps partiel sont occupés par des femmes. Au travail, les femmes occupent peu de postes à responsabilité Dans les conseils d’administration des grandes entreprises, seulement 23 % des femmes siègent. Les femmes sont moins présentes en politique En 2012, il y avait 27 % de femmes députées. On peut tout de même noter une amélioration car en 2002, elles représentaient seulement 12 % des députés ! Et seulement 16 % des maires sont des femmes. Les tâches domestiques sont réservées aux femmes ! En effet, les femmes passent beaucoup plus de temps à faire le ménage, les courses, le repassage et la cuisine que les hommes : 3h26 par jour pour les femmes contre 2h pour les hommes (chiffres de 2010 selon l’Insee). Les hommes consacrent leur temps libre plus volontiers au jardinage et au bricolage. Source : Insee V.T. p.15 Inséparables pour la vie ! SCIENCES p.3 Sondage exclusif : égalité hommes-femmes P.3 Tous contre le sexisme ! P.4 Marre du rose ! P.5 Petite histoire du droit des femmes P.6 Les filles, au boulot ! P.7 Elles aussi se la jouent ! P.8 Les filles s’aiment, et alors ? P9. Wonder Woman est-elle féministe ? P.9 Portrait : Lucie Aubrac, super-héroïne ! P.10 Elles tissent leur toile p.11 Interviews : CPE vs Gestionnaire ! DOSSIER SPECIAL LA REVANCHE DES FILLES p.12 Les Miss ne se défilent pas ! P.12 La psychologue du coin LA RUBRIQUE DES FILLES
  • 3. 3 on BRAQUE L’INFO n°2 Le principe d’une égalité hommes-femmes dans la répartition des tâches domestiques est donc encore basé sur des stéréotypes (clichés, opinions toutes faites) de genre. Mais qu’en pensent les élèves du collège ? Pour le savoir, nous avons soumis une partie des élèves du collège à un sondage anonyme* sur ce qu’ils pensaient de la répartition des tâches domestiques : 53 % des élèves sondés étaient des filles. Ainsi, 30 % des sondés pensent que le lavage du linge est une tâche qui incombe aux filles contre 3 % aux garçons. 44 % des sondés pensent que les filles doivent s’occuper du repassage et 3 % les garçons. Pour la couture, c’est encore pire : 70 % des sondés (dont 64% des filles) ont répondu que les filles devaient s’occuper de coudre contre 0 % les garçons. Pour passer l’aspirateur, à 75 %, filles et garçons ont répondu que les deux devaient s’y atteler. Même chose pour la vaisselle : 72 % des sondés pensent que les deux doivent faire la vaisselle. Pour la cuisine, c’est pareil : 70 % pensent que les deux peuvent s’en occuper. Par contre, pour le bricolage, à 61 %, les garçons sont en tête contre 3 % pour les filles (45% des filles et 44% des garçons pensent que c’est aux garçons de bricoler). Et, 50 % des sondés pensent que les garçons doivent s’occuper de la voiture contre 0 % les filles ! Il reste donc un peu de chemin à parcourir car nombreuses étaient les filles à apporter des réponses stéréotypées… *Sondage réalisé par J. S. et Justine C V.T. Le sexisme, c’est quoi ? C’est quand on considère que les femmes sont inférieures aux hommes. Ainsi, avec le sexisme, on attribue aux femmes certains comportements et certains rôles, comme celui de faire le ménage, la cuisine, de prendre entièrement en charge l’éducation des enfants… Pourtant, les femmes et les hommes sont égaux et ne devraient pas être traités différemment. Alors, pourquoi tout ça ? Le sexisme existait-il déjà à la Préhistoire ? Pensez-vous que les femmes partaient à la chasse ? Ou qu’elles faisaient la cuisine et s’occupaient des enfants ? En fait, les femmes préhistoriques participaient à toutes les tâches que ce soit la fabrication des outils, des armes et des vêtements, l’éducation des enfants, la construction des habitats, voire même la chasse ! À l’âge Viking, les femmes pouvaient être guerrières et même cheffes ! En fait, le terme « sexisme » a été inventé dans les années 60 et se calquait sur le terme « racisme » pour dénoncer une forme de discrimination, basée sur le sexe. En effet, dans les publicités des années 40-50, la femme apparaît dans des rôles d’épouse et de mère au foyer. Dans les années 70, les femmes luttent pour leurs droits et contre ces stéréotypes par le biais du féminisme. Dans les années 80, les féministes lancent une campagne contre le sexisme et les inégalités hommes-femmes en utilisant une affiche symbolisant l’émancipation féminine. Aujourd’hui, certains clichés ont disparu mais le sexisme est encore présent, notamment dans le monde du travail et également dans l’éducation des enfants… Le combat continue ! TOUS CONTRE LE SEXISME ! DOSSIER SPÉCIAL : LA REVANCHE DES FILLES Chasseuse De l’info
  • 4. 4 on BRAQUE L’INFO n°2 DOSSIER SPÉCIAL : LA REVANCHE DES FILLES « Les garçons s'habillent en bleu et les filles en rose ». C’est ce qu’a déclaré la ministre de la Famille au Brésil ! Cette phrase a déclenché de nombreuses réactions dans le monde entier. Car, en effet, elle fait référence à un stéréotype de genre, mais qui reste encore largement ancré dans les traditions ! Mais d’où vient cette attribution des couleurs ? Au Moyen-Âge, en Europe, le bleu, couleur divine de la Vierge Marie, était associé aux filles tandis que le rose (qui n'est qu'un rouge pâle) était donné aux garçons. Ainsi, le rouge était le symbole de la virilité et du courage ! Puis, après, le blanc est devenu la couleur de référence pour la layette des bébés des deux sexes. Au fil du temps, le bleu devient la couleur attribuée de plus en plus aux hommes, notamment lors de la Première Guerre mondiale car l’uniforme des soldats français est bleu. Dans les années 20, les magazines féminins et les catalogues publicitaires s’approprient alors le sujet et font du bleu la couleur des garçons et le rose celle des filles. Actuellement, à l’approche de Noël, on voit toujours des jouets bleus pour les garçons et des jouets roses pour les filles. Ainsi, en 2017, l’enseigne Leclerc a été mise en cause pour sa façon de présenter les jouets : un rayon, rose, « Jouets filles : je suis une princesse » et l'autre, bleu, «Jouets garçons : je suis un héros». La même année, le CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel) avait dénoncé le sexisme dans les publicités pour jouets ! Pour lutter contre ces stéréotypes, des associations telles que Osez le féminisme et Les Chiennes de garde ont publié une campagne intitulée «Marre du rose !» qui dénonce par des notes l’attitude des magasins au moment de la vente des jouets de Noël : Heureusement, cela évolue et il existe de plus en plus de magasins qui proposent des jouets mixtes mettant à mal les clichés sexistes ! Et ils se vendent très bien ! La révolution sexuelle est en marche ! POURQUOI ATTRIBUE-T-ON LE BLEU AUX GARÇONS ET LE ROSE AUX FILLES ? Arthur S.
  • 5. 5 on BRAQUE L’INFO n°2 Aujourd’hui, on constate des avancées sociales, économiques et politiques en ce qui concerne les droits des femmes. Mais ces avancées sont récentes et datent de la seconde moitié du XXème siècle. Comment ont donc évolué les droits des femmes au cours de l’histoire ? Dans l’Antiquité, les femmes athéniennes (vivant à Athènes) n’avaient aucun droit en politique et devaient éduquer les enfants et s’occuper des tâches ménagères. Elles n’avaient pas le droit de sortir de la ville et ne pouvaient pas choisir leur mari. Le Moyen Âge est l’époque la plus difficile pour les femmes car même les femmes de bonne famille devaient s’occuper de la couture et de l’éducation des enfants, mais elles ne travaillaient pas. Dans le même temps, les femmes de milieux pauvres devaient s’occuper des tâches ménagères et des enfants et travailler pour gagner de l’argent ! La femme la plus méritante de cette période est Jeanne D’arc : à 17 ans, habillée comme un homme, elle part à la rencontre du dauphin Charles VII afin de remplir sa mission (divine) de délivrer la France de l’occupation anglaise. Et c’est ce qu’elle fit ! Mais, ensuite, elle est capturée puis vendue aux Anglais. Elle sera brûlée vive le 30 mai 1431 à Rouen. Pendant la Révolution française la colère du peuple fait trembler les rois et les nobles et les femmes jouent un rôle important pendant les soulèvements. Cependant, lorsque la Déclaration des Droits de l’Homme est proclamée, les femmes sont toujours écartées de la vie politique. En 1791, Olympe de Gouges, femme de lettres, réagit à cette injustice en publiant la Déclaration des Droits de la femme et de la citoyenne, qui exige une égalité sociale et politique pour les femmes. Elle est morte guillotinée à Paris en 1793. Pendant la Première Guerre, les femmes ont beaucoup aidé même si elles n’étaient pas dans les tranchées : elles ont soigné les hommes dans les hôpitaux, ont géré les fermes et les usines. Elles ont aussi fabriqué les armes, les munitions et les équipements. Ainsi, après avoir participé à l’effort de guerre, les femmes réclament le droit de vote ; et, en 1919, un projet est déposé qui sera rejeté par les Sénateurs. Or, en Europe, le droit de vote pour les femmes est accordé dans plusieurs pays (Autriche, Allemagne, Pays-Bas, Suède, Grande-Bretagne…) et la France est à la traîne. Il faut attendre 1944 pour l’obtention du droit de vote en France ! Depuis, les droits des femmes ont beaucoup progressé et les femmes ont désormais (presque) les mêmes droits que les hommes, notamment en France. Cependant, dans d’autres pays du monde, ça n’est pas le cas et les femmes doivent se battre pour avoir les mêmes droits que les hommes (conduire, avoir un compte en banque, travailler…). Petite histoire du droit des femmes DOSSIER SPÉCIAL : LA REVANCHE DES FILLES Justine C. et Sas3773
  • 6. 6 on BRAQUE L’INFO n°2 Aujourd’hui, les femmes peuvent donc devenir médecin, juriste, pilote, pompier, policière, avocate… mais, ça n’a cependant pas toujours été le cas. En effet, au XIIIe siècle, les femmes sont autorisées à exercer diverses professions mais sont exclues des métiers qui rapportent de l’argent et qui sont prestigieux. On les retrouve essentiellement dans des métiers dits féminins : couturières, sages-femmes, institutrices, nourrices… À la campagne, elles travaillent dans les champs et participent à la gestion de l’exploitation agricole. À la fin du Moyen Âge, les femmes n’ont plus accès au marché du travail. Et, au XIXe siècle, son rôle se cantonne à celui de femme au foyer : élever les enfants et s’occuper du mari. La femme est alors dépendante de son mari et ne peut ni travailler, ni étudier, sans l’accord de son mari. Au début du XXe siècle, du fait d’un besoin important en main d’œuvre, les femmes peuvent à nouveau occuper des emplois, dans le secteur industriel, puis plus tard, dans le secteur tertiaire. Des lois importantes sont alors votées : en 1907, les femmes peuvent disposer librement de leur salaire ; en 1909, les femmes ont droit au congé maternité ; en 1938, elles peuvent aller à l’université sans l’accord de leur mari ; en 1944, les femmes peuvent voter et être élues ; en 1966, elles ont le droit de travailler sans l’autorisation de leur mari. Aujourd’hui, les inégalités professionnelles entre les hommes et les femmes existent toujours. En effet, en 2012, les femmes ont un salaire inférieur de 18,5 % à celui des hommes. Il existe plusieurs explications à ce chiffre. Tout d’abord, la principale cause est que les femmes travaillent moins car on leur propose souvent des emplois à temps partiel. Cela arrangeait les patrons du début des années 90 car les entreprises qui employaient des salariés à temps partiel recevaient des aides de l’État. Aujourd’hui, c’est devenu une habitude, notamment dans l’industrie et le commerce. Une autre raison est que les femmes travaillent majoritairement dans des domaines rapportant peu d’argent (ex : social, service à domicile, grande distribution, garde des enfants…). Enfin, la dernière explication est qu’il s’agit tout simplement de discrimination ! En effet, pour un même emploi, aux mêmes horaires, la femme gagnera souvent moins que l’homme ! Des solutions existent pour améliorer les conditions de travail des femmes. En effet, il faudrait programmer les réunions plus tôt l’après-midi afin que les femmes qui doivent s’occuper de leurs enfants puissent y participer. Une autre proposition serait de développer les crèches sur les lieux de travail. Une autre solution serait d’encourager les femmes qui le souhaitent à occuper des postes majoritairement masculins . Aujourd’hui, seulement 16 % des postes de direction sont occupés par des femmes ! On le voit, des inégalités salariales entre les hommes et les femmes persistent toujours. C’est donc à notre génération de terminer le travail que les autres ont commencé il y a plus de 300 ans ! Les filles, au boulot ! DOSSIER SPÉCIAL : LA REVANCHE DES FILLES Séléna
  • 7. 7 on BRAQUE L’INFO n°2 DOSSIER SPÉCIAL : LA REVANCHE DES FILLES Par rapport aux hommes, les femmes sont encore sous- représentées dans le sport. D’abord, elles pratiquent un peu moins de sport que les hommes : en 2015, 45 % des femmes et 50 % des hommes s’adonnaient à une activité sportive. De plus, on remarque qu’il existe encore des stéréotypes dans le choix des disciplines. Ainsi, certaines disciplines sont peu féminisées comme les sports collectifs et de raquette alors qu’elles le sont beaucoup plus en danse et en gymnastique. Ensuite, la faible médiatisation du sport féminin peut expliquer en partie ce fait : selon les chiffres du Conseil supérieur de l’audiovisuel, en 2016, les sports féminins dans les médias ne représentent que 20% du volume horaire des retransmissions sportives télévisuelles. Et, en ce qui concerne le sport professionnel, on note également de fortes disparités entre les hommes et les femmes dans les salaires : le salaire moyen en France pour un joueur de football en Ligue 1 est de 50 000 euros par mois contre 3000 euros pour les femmes de 1ère division. Qu’en pensent nos professeurs d’EPS ? Nous avons demandé l’avis à deux de nos professeurs d’EPS qui considèrent à l’unanimité qu’il n’y a pas de sports réservés aux garçons et d’autres aux filles ! Mme Ilahyane précise que même si les garçons ont plus de force, les filles ont d’autres qualités sportives comme la souplesse. Ainsi, à l’AS, il y a autant de filles que de garçons et certaines équipes sont mixtes, comme en ultimate. M. Fricard nous explique que la mixité dans le sport est favorisée car elle permet de développer les compétences sociales des élèves en mettant chaque individu au même niveau quel que soit son sexe. D’ailleurs, il y a autant de femmes que d’hommes parmi les professeurs d’EPS. Ainsi, selon Mme Ilahyane, le combat des femmes pour l’égalité contribue à donner une image positive de la femme dans le sport. Eloïse H., Sportive37 et V.T. ELLES AUSSI SE LA JOUENT !
  • 8. 8 on BRAQUE L’INFO n°2 METS DE LUYNES !DOSSIER SPÉCIAL : LA REVANCHE DES FILLES Les droits des femmes concernent aussi le fait qu’elles puissent choisir leurs orientation et identité sexuelles. D'après un sondage IFOP en 2011, il apparaît que 3 % des sondés sont homosexuels en France. Dans certains pays, l’homosexualité est passible de la peine de mort : c’est le cas de l’Afghanistan, l’Arabie saoudite, le Brunei, l’Iran, la Mauritanie, le Nigéria, le Soudan, la Somalie, la Syrie, le Yémen, etc. L'homosexualité est illégale dans plus de cent pays dans le monde. Si l’homosexualité est aujourd’hui mieux acceptée en France, dans les années 1940, une personne pouvait être emprisonnée du fait de son homosexualité. Aujourd’hui, en France, la discrimination à l’égard des homosexuels est interdite et le mariage homosexuel est légalement possible depuis mai 2013. Malgré cela, des femmes lesbiennes subissent des insultes homophobes tous les jours. Pour sensibiliser à la cause homosexuelle et revendiquer la liberté des orientations sexuelles et des identités de genre, le « Pride Day » ou « Marche des fiertés » a été créé en 1970 aux Etats-Unis. C’est une manifestation du mouvement LGBT (Lesbiennes, Gay, Bisexuelles, Transgenres) qui, pour lutter contre l’homophobie, s’exprime par un défilé et des festivités qui peuvent durer plusieurs jours ! Elle a généralement lieu au mois de juin dans plusieurs pays et dans plusieurs grandes villes de France depuis les années 90 (àTours, depuis 2006). Le combat des femmes homosexuelles rejoint celui des femmes pour leurs droits et pour l’égalité entre les femmes et les hommes et pour l’égalité entre toutes les femmes, notamment le droit de tomber amoureux de quelqu’un du même sexe ! LES FILLES S’AIMENT… ET ALORS ? Par Karedig — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/ index.php?curid=35776162 Chasseuse de l’info
  • 9. 9 on BRAQUE L’INFO n°2 LE RESTE DU MONDEDOSSIER SPÉCIAL : LA REVANCHE DES FILLES Wonder Woman est la première super-héroïne américaine de bande dessinée, inventée par le psychologue et écrivain américain William Moulton Marston. On la voit pour la première fois dans un c o m i c s ( b d américaine) en décembre 1941. Elle tient ses p o u v o i r s surnaturels de la m y t h o l o g i e grecque car elle est la princesse Diana d'une tribu d'Amazones : un lasso magique et des bracelets à l’épreuve des balles. Elle fait partie de la ligue des justiciers d’Amérique avec Superman, Aquaman, Batman, Cat Woman, Flash… Son auteur a voulu faire de Wonder Woman une féministe car en 1941 les supers-héros étaient tous des personnages masculins ! Ainsi, déclare-t-il en 1943 : «Les filles ne voudront pas être des filles tant que nos archétypes féminins manqueront de force et de pouvoir (…) Le remède logique est de créer un personnage féminin avec toute la force de Superman plus l'allure d'une femme bonne et belle. » Dans les années 70, elle apparaît à la télévision sous les traits de l'actrice Lynda Carter, puis dans des dessins animés jusqu’aux années 2000. En 2016, on la voit enfin au cinéma, dans le film Batman vs Superman : L'Aube de la Justice. C’est en 2017 qu’elle devient l'héroïne principale du film qui lui est consacré. Wonder Woman est une femme parfaite car elle est forte et indépendante, à l’image de Catwoman qui est un symbole de la femme fatale et qui incarne l’aspect féminin dans un univers masculin ! WONDER WOMAN EST-ELLE UNE FÉMINISTE ? fr.wikipedia.org/wiki/Wonder_Woman#/ media/ File:Lynda_Carter_Wonder_Woman.JPG en.wikipedia.org/wiki/ Catwoman#/media/ File:Catwoman_ (DC_Rebirth_version).jpg Nanou.Lanou Lucie Aubrac s’appelle Lucie Bernard, est née le 29 juin 1912 à Paris et est décédée le 14 mars 2007. Elle était une femme engagée dans la Résistance française contre l’Occupation allemande et le Régime de Vichy pendant la Seconde Guerre mondiale. En 1938, elle réussit l’agrégation d'histoire et de géographie et devient professeure à Strasbourg où elle rencontre celui qui deviendra son mari, Raymond Samuel, qui effectue alors son service militaire. Pendant l’Occupation de la France par les Allemands, Lucie et Raymond participent à de nombreuses actions clandestines contre les Allemands et sont à l’origine de la création d'un grand mouvement de résistance, Libération-Sud. Ils se réfugient à Lyon et, pour ne pas se faire arrêter, ils utilisent de faux noms : Vallet ou Aubrac. Malgré cela, Raymond est arrêté en 1943 ; et Lucie organise son évasion au nez des Allemands. Recherchés, ils doivent quitter Lyon et rejoignent Londres en 1944. À la Libération de la France, ils décident de garder définitivement le nom d'Aubrac. Lucie et Raymond Aubrac ont eu trois enfants et dix petits-enfants. Son nom a été donné à plusieurs collèges français, dont le nôtre ! LUCIE AUBRAC, SUPER-HEROÏNE ! Chasseuse de l’info
  • 10. 10 on BRAQUE L’INFO n°2 Les femmes sont également présentes sur les réseaux sociaux et notamment sur YouTube. Elles sont même de plus en plus nombreuses à proposer leur chaîne et à publier régulièrement des vidéos dans divers domaines comme la mode, les jeux vidéo, les voyages, les conseils « beauté » ou culinaires. On retrouve aussi ces youtubeuses ou vloggeuses (contraction de vidéo et de blog) sur les autres réseaux sociaux (Instagram, Twitter, Facebook…). Le phénomène est né avec Michelle Phan, pionnière du vlogging sur YouTube dès 2006. Être youtubeuse n’est pas si facile car il faut offrir un contenu de qualité pour avoir un grand nombre d’abonnés. Ainsi, certaines comptent plusieurs millions d’abonnés et ont une réelle influence « marketing ». Ainsi, EnjoyPhoenix, âgée de 23 ans, rivalise avec les grands sites féminins en proposant des vidéos dans les domaines de la mode et de la beauté. Sur YouTube, elle compte plus de 3 millions d’abonnés sur sa chaîne principale et un million sur sa chaîne secondaire consacrée aux voyages. Elle possède une troisième chaîne dédiée aux conseils culinaires. Elle a lancé sa 1ère vidéo en 2011. Depuis, elle se consacre entièrement à ses activités de vloggeuse qui lui permettent une indépendance financière. En 2014, elle devient l’égérie de la campagne de YouTube puis se voit confier l’animation de la chaîne YouTube de M6. EnjoyPhoenix doit également sa notoriété, notamment dans le domaine culinaire, à la télévision car elle a remporté la saison 3 du meilleur Pâtissier en 2018. Elle a également participé à l’émission « Danse avec les stars », ainsi qu’à « Fort Boyard ». Vous pouvez retrouver sa chaîne sur : www.youtube.com/user/ EnjoyPhoenix Natoo, elle, a opté pour les vidéos humoristiques qu’elle diffuse depuis 2011. Avec ses 4,7 millions d’abonnés, à 34 ans, elle est l’une des stars de YouTube, sa chaîne étant la 8ème de France ! Avant de lancer sa chaîne, elle était policière et a découvert YouTube pendant ses nuits au commissariat. Elle s’est également forgée une réputation en doublant dans les films d’animation Bob l’Eponge et Lego Batman, le film. En 2016, elle a lancé sa ligne de bijoux de fantaisie en 2016 qui s’appelle Joyau Magique. Ces deux youtubeuses sont devenues des icônes des jeunes grâce à YouTube mais on peut y trouver des youtubeuses beaucoup plus âgées : Mastanamma, en Inde, a commencé à diffuser ses vidéos à 105 ans !!! Elle s’est fait connaître sur Internet pour ses recettes de plats locaux qu’elle cuisinait pour ses petits-enfants. Son petit-fils, en 2016, a eu l’idée de diffuser sur YouTube les vidéos de recettes traditionnelles indiennes réalisées par sa grand-mère. Le succès a été immédiat et son poulet à la pastèque a fait un carton ! Même si Mastanamma est décédée en 2018, sa chaîne Country Foods existe toujours et compte plus d’un million d’abonnés ! DOSSIER SPÉCIAL : LA REVANCHE DES FILLES ELLES TISSENT LEUR TOILE ! By Source, Fair use, https://en.wikipedia.org/ w/index.php?curid=59410860 Librairie mollat, CC BY 3.0, https://commons.wikimedia.org/ w/index.php?curid=63993413 Sas3773 et Nolan
  • 11. 11 on BRAQUE L’INFO n°2 INTERVIEWS CPE VS GESTIONNAIRE ! Justine C.
  • 12. 12 on BRAQUE L’INFO n°2 LA RUBRIQUE DES FILLES L’élection de Miss France 2019 était la 89e édition de Miss France. Elle a eu lieu à Lille. La Miss Tahiti 2018, Vaimalama Chaves, est élue Miss France 2019 et succède à Maëva Coucke. Elle est née le 3 décembre 1994 à Papeete. Elle mesure 1m78. Elle est diplômée d'un Master en management. Après avoir passé un an en tant que community manager dans une salle de sport, elle choisit de se consacrer à son rôle de Miss Tahiti. Elle est aussi musicienne : elle joue de la guitare et du ukulélé, instrument typique de Tahiti. Elle a passé une enfance difficile car, adolescente, elle faisait plus de 85kg ; et elle a beaucoup souffert des moqueries de ses camarades. Elle a su se ressaisir grâce au sport. C’est pourquoi maintenant, elle pratique de nombreux sports tels que le fitness, le surf, la gymnastique, l’athlétisme et la musculation. Du fait des railleries qu’elle a subies à l’école alors qu’elle était en surpoids, elle souhaite maintenant s’investir dans la lutte contre la harcèlement scolaire. Ainsi, elle raconte dans une interview : « J’ai été moi-même victime de harcèlement à l’école (…) Je me suis isolée pour me protéger mais en étant seule, je suis devenue une cible parfaite. Je passais mon temps à la bibliothèque du collège pour être tranquille. On me voyait différente car je ne parlais à personne, j’étais mal en groupe. Les élèves se moquaient de moi. On m’a ensuite attribué ce surnom qui tue : « le monstre ». Au fur et à mesure, j’avais de moins en moins envie d’aller à l’école. » Selon elle, c’est grâce à son sale caractère qu’elle a réussi à surmonter cette épreuve qui a duré trois ans et à se défendre face aux attaques des élèves ! Les miss ne se défilent pas ! Sas3773 As-tu des problèmes avec tes ami-e-s ? Des disputes dont tu ne veux plus ? Ou des ami-e-s qui deviennent des ennemi-e-s ? Cet article va t’aider à résoudre ce problème ! Voici les étapes pour analyser et régler ces choses qui te tracassent : Etape 1  Mets-toi dans un endroit calme (chez toi, au CDI…). Etape 2  Essaie de répondre à ces questions : quand cela a t-il commencé ? Veux-tu réellement régler ce problème ? Comment te sens-tu ? Pourquoi cela a t-il commencé ? Tu peux écrire toutes ces questions pour mieux les analyser ! Etape 3 Parle à un-e ami-e assez proche : explique lui tes doutes, tes questionnements… et décris-lui la façon dont tu vas régler ce problème. Etape 4 Parle avec celui ou celle avec qui tu t’es disputé-e et pose lui ces questions : pourquoi es-tu fâché-e contre moi ? Veux-tu donner une nouvelle chance à notre amitié ? Quel est ton point de vue sur notre mésentente ? Etape 5 Donne-lui ta vision des choses et aie confiance en toi ! Si votre amitié résiste à cette dispute, c’est que vous vous êtes bien trouvé-e-s ! Si tu souhaites avoir des conseils, des réponses à tes questionnements, transmets tes questions à Mme THÉRÈSE au CDI et je te répondrai dans le prochain journal ! Sas3773 LA PSYCHOLOGUE DU COIN
  • 13. 13 on BRAQUE L’INFO n°2 ACTU DU COLLÈGE Dans le cadre de l’Education aux Médias et à l’Information (EMI) une émission de Webradio est enregistrée au CDI et sera diffusée sur le site du collège. La première émission sera consacrée au cirque. Ainsi, mercredi 13 mars, les participants de la Webradio, accompagnés de M. BRIOUDE, M. POURIAS et Mme THÉRÈSE, se sont rendus au cirque Georget à Luynes pour y interviewer M. Nicolas Georget. Ensuite, comme le cirque Georget est aussi une école du cirque, les journalistes en herbe ont pu assister à un cours destiné aux débutants qui a commencé par un échauffement, puis a enchaîné avec du jonglage à 2 ou 3 balles, puis s‘est terminé par des ateliers libres de trapèze, tissu et cerceau aérien. Certains se sont même essayés à l’équilibre sur du fil de fer (évolution sur un fil à une hauteur maximale de 3m du sol). Ce moment a été l’occasion d’enregistrer quelques sons qui illustreront l’émission de Webradio que vous pourrez bientôt écouter ! Alors, à vos écouteurs !!! Justine C. et V.T. Le Pi-day, jour de π, a lieu le 14 mars. Pourquoi le 14 Mars ? 14/03 chez nous mais 03/14 outre-Atlantique, et Pi =3,14 ! Cette date n’a donc pas été choisie au hasard. Eh oui ! Cette tradition nous vient des Etats-Unis. Elle est célébrée dans tous les départements de mathématiques américains. La première manifestation date de 1988 : les organisateurs et le public se promenaient en cercle, tout en mangeant des « pies » (tartes en anglais). Le fondateur est un ancien physicien à la retraite, Larry Shaw. Une idée loufoque qui s’est étendue et a pris de l’ampleur aux États-Unis et dans le monde. Le thème est parfois détourné en mangeant des PI- zza, en ramenant des PI-ñata, et en buvant de la PI -ña colada… La tradition est arrivée jusqu’à Luynes. Tout d’abord, les élèves de 5ème du collège ont travaillé autour de pi, ce nombre aux 1000 curiosités en Mathématiques et en Arts plastiques, pendant quelques séances. Puis, le jeudi 14 mars, ils se sont placés sur un cercle, chacun portant sa décimale de pi, dans l’ordre d’apparition bien entendu (86 au total). Un film-souvenir et une photo panoramique ont été réalisés pour immortaliser ce moment ! Les travaux ont ensuite été accrochés et suspendus par des fils sous le préau du collège. Et, pour clore les festivités, nous avons pris un goûter, dans la joie et la bonne humeur : comme aux Etats-Unis, nous avons mangé des « pies » apportés et confectionnés par les élèves, à l’effigie de π. Le buffet était magnifique cette année ! Le Pi-day, une occasion de faire la fête et de s’amuser avec les mathématiques ! Mme DECOSTER, professeure de Mathématiques Oh, hapPi Day !
  • 14. 14 on BRAQUE L’INFO n°2 « Ludique et solidaire », le grand jeu-concours de français des collégiens ! » Les élèves de 5è et de 4è ont participé le 15 mars à l'épreuve nationale (un QCM géant) pour jouer sur la langue française. Bon esprit, ce concours : la participation de 3€ (payée par le collège) permet d'offrir des livres à des enfants défavorisés du monde, et un roman pour chaque participant. De plus, ce concours n'a pas la réputation d'être réservé aux intellos : les questions sont plutôt accessibles. Jugez par vous-mêmes : « …... ont été scandalisés par l'effroyable nouvelle : pas de rab de frites à la cantine ! » Trouver ce qui manque : 1) les garçons 2) les filles 3) filles et garçons 4) Elsa et ses cousins ? Bonne chance à nos participants ! Ils gagneront peut-être... une tablette ? Réponse mi-avril. Mme Romero ACTU DU COLLÈGE Dans le cadre de notre EPI (Enseignement Pratique Interdisciplinaire) sur l’ART ANDALOU, toutes les classes de troisième ont participé les 4 et 5 février 2019 à un atelier sur le flamenco. Deux très belles danseuses de l’association Tiempo Flamenco, nous ont, dans un premier temps, raconté l’histoire de cette danse, de cette musique et de ce chant en s’appuyant sur un diaporama, qui complétait ce que nous avions déjà étudié en classe d’espagnol, puis elles nous ont fait quelques démonstrations de danses différentes sur un petit tablao flamenco. Après cette première heure où les talons des danseuses ont fait trembler le collège, nous nous sommes séparés en deux groupes, chacun avec l’une des danseuses, et c’est là que nous avons pratiqué un peu de cet art qu’est le Flamenco : nous avons appris les pas de base des sévillanes, à taper dans les mains, las palmas, et quelques mouvements de bras. C’était loin d’être simple et nous avons pu nous rendre compte qu’il fallait beaucoup de pratique pour arriver à bien maîtriser l’art de danser des sévillanes. Nous avons également chanté un villancico (chant de Noël) flamenquisé : Los peces en el río. Et pour finir nous avons combiné danse et chant. L’ambiance était bonne et amusante car nous nous sommes tous pris au jeu de la pratique du flamenco, cette expression artistique andalouse propre aux Gitans d’Espagne où se mêlent la danse, le chant et la musique. De ce fait, nos connaissances s’en sont trouvées enrichies grâce à cet agréable moment de pratique partagé. A.G. et Flora L. « TACONEO » ET TREMBLEMENTS AU COLLÈGE !
  • 15. 15 on BRAQUE L’INFO n°2 SCIENCES Les inséparables sont de petits oiseaux tropicaux qui appartiennent à la famille des psittacidés (perroquets, perruches...). Il y a 9 espèces d’inséparables. Ce sont des oiseaux au plumage très coloré. Ils possèdent un bec crochu et des pattes adaptées pour l’escalade. Ils peuvent mesurer jusqu’à 18 cm et peser jusqu’à 60 g. Pourquoi les appelle-t-on « inséparables » ? Ils sont inséparables car ils vivent en couple très uni et, selon une croyance, si l’un des deux meurt, l’autre se laisse mourir de tristesse. En réalité, un inséparable peut vivre seul mais il préférera la compagnie car c’est un animal grégaire. Où vivent les inséparables ? Ils vivent dans le sud de l’Afrique et à Madagascar. De quoi se nourrissent-ils ? Ils se nourrissent de graines, de fruits et de millet. Combien de temps vivent-ils? La durée de vie d'un inséparable est d'environ 10 à 15 ans. Comment différencier le mâle et la femelle ? Il est très difficile de distinguer le mâle de la femelle et, seule une analyse ADN peut le déterminer. Combien d’œufs la femelle peut-elle pondre ? La femelle choisit l’endroit et construit le nid où elle pondra 3 à 6 œufs qu'elle va couver seule pendant 21 jours. Le mâle nourrit la femelle et lui tient compagnie, surtout la nuit. Lorsque les œufs éclosent, les poussins sont nus et ont les yeux fermés. Ils vont se recouvrir de plumes vers le 7ème jour. Environ un mois après l’éclosion, les jeunes ont ouvert les yeux et ont toutes leurs plumes. Au bout de 40 jours, ils sont prêts à s’envoler et prennent leur indépendance quelques jours plus tard ! Les inséparables sont-ils maniaques ? Ces oiseaux consacrent plusieurs heures par jour à se toiletter. En effet, ils nettoient leur plumage magnifique en lissant chaque plume et en les imperméabilisant grâce à une substance dans la glande uropygienne. Les couples d’inséparables ont pour habitude de se toiletter mutuellement, signe de leur attachement réciproque. Les inséparables sont-ils joueurs ? Les inséparables sont joueurs et sociables. Pour cela, ils sont appréciés en tant qu’animaux de compagnie et, en captivité, ils ont besoin de s’amuser et de satisfaire leur curiosité. Ils se cacheront dans la maison si on les laisse libres de voler, dans des endroits improbables... INSEPARABLES POUR LA VIE ! William
  • 16. 16 on BRAQUE L’INFO n°2 JEUX On braque l’info N°2 Mars 2019 Gratuit Directeur de publication : M. JALET Guy Journalistes en herbe : Arthur S., Chasseuse de l’info, Eloïse H., J.S., Justine C., Nanou.Lanou, Nolan, Sas3773, Séléna, Sportive37, William. Responsable de la rédaction et maquettiste : Vanessa THERESE Encadrante : Audrey DECOSTER Imprimé par : Collège Lucie et Raymond Aubrac, 19 rue Victor Hugo, 37230 Luynes Tirage : 60 exemplaires Crédits photo : p.11: photographies de Eloïse H. et de Vanessa THERESE P.13: photographies de Sylviane CHARDIN (Pi-day) et de Vanessa THERESE (cirque). P.14: photographie de Mme CASTELLET Dessins kawaii réalisés par Nanou.Lanou Toutes les autres ressources graphiques o n t é t é c o n ç u e s p a r F r e e p i k (fr.freepik.com) LES FEMMES CÉLÈBRES EN PRÉNOMS ! RÉBUS : CÉLÈBRE CITATION D’OLYMPE DE GOUGES Solution du numéro précédent : il fallait trouver « Tu fais quoi pour Noël ? Je prends deux kilos », citation d’Anna Gavalda. Réaliséavecrebus-o-matic.com GRAND JEU CONCOURS ! Réservé aux élèves du collège Qui sont les femmes célèbres de la 1ère page de ce journal ? Si tu es le 1er à retrouver les 8 noms de ces femmes célèbres, tu gagneras un lot de 3 mangas ! Réponses à remettre au CDI avant le 15 mai