SlideShare une entreprise Scribd logo
POS 13 ‘LES 40 HECTARS’
Réalisé par:
Z.Amina
Encadré par:
Mme bouchefra
‫جيجل‬ ‫جامعة‬
‫والتكنولوجيا‬ ‫العلوم‬ ‫كلية‬
‫المعمارية‬ ‫الهندسة‬ ‫قسم‬
3éme année licence exposé du PAS
Analyse du:
2018-2019
DÉFINITION:
• Le plan directeur d’aménagement et d’urbanisme (P.D.A.U) est un
instrument de planification spatiale et de gestion urbaine à
l’échelle communale
c’est le « Plan Directeur d’Aménagement et d’Urbanisme »
Un rapport écrit: expose les grandes lignes du diagnostic du territoire
considéré, identifie les secteurs particuliers, et expose le parti retenu.
Un règlement: précise la délimitation de la zone d’effet du P.D.A.U, fixe les
droits d’usage des sols.
Un dossier graphique: comprenant entre autres le plan d’état des lieux, le
plan d’aménagement retenu, l’identification des secteurs POS, le plan des
servitudes (voirie, assainissement, équipements d’intérêt général, …
CONTENU:
Le PDAU se compose les éléments suivants:
OBJECTIFS:
CARACTERISTIQUES:
• Définition des grands projets d’équipement, de services et
d’infrastructures au niveau local.
• Concrétiser une politique de préservation des espaces sensibles
(forêt, littoral, patrimoine, environnement, etc) de la collectivité locale.
• Identifier le cadre de développement spatial communal.
• Apprécier les incidences de l’aménagement sur le long terme.
• Son caractère obligatoire pour les collectivités territoriales.
• Il est opposable aux tiers.
• Il vise le long terme (20 ans).
• Il est issu d’une opération de maîtrise d’ouvrage urbaine complexe
(différents secteurs associés) et est le fruit d’un travail d’équipes
pluridisciplinaires pour ce qui est de la maîtrise d’œuvre urbaine
LES SECTEURS DU PDAU
Secteurs
PDAU
« AU »
secteur à
urbaniser
« U »
secteurs
urbanisés
« UF »
secteurs
d’urbanisat
ion future
« NU »
secteurs
non
urbanisabl
es
Secteur
s
d’urbani
sation
saturé
Évolution
du
contexte
telle que
les projets
majeurs ne
répondent
pas aux
objectifs
RÉVISION DU PDAU
SITUATION GÉOGRAPHIQUE
La commune de Jijel se situe dans le
Nord-Est de l’Algérie, entre 36°46’ et
36°50’ de latitude Nord, 5°40’ et 5°49’ de
longitude Est. Elle est bordée :
Limites:
• Au nord par la mer méditerranée,
• Au sud par la commune de Kaous,
• A l’est par la commune d’Emir
Abdelkader,
• A l’ouest par la commune d’El Aouana.
Superficie: 62,38 km²
Commune
Statut
administratif
Agglomératio
n
chef-lieu
Agglomération
s secondaires
Hameaux
Jijel Wilaya Jijel
Ouled Bounar
Toualbia
Boughdir
Laghrifat
Cadre administratif:
relief
Le territoire communal est constitué par une
plaine côtière cernée par le Mont Mezghitane
(300 m d’altitude) et les zones montagneuses des
Beni-Caid au sud et la mer Méditerranée au Nord
D’après des études faites sur la région, Jijel se
situe dans une zone sujette à des tremblements
de terre, la ville a été d’ailleurs détruite en 1856
par un violent séisme.
Depuis 1977 jusqu’à 1998 la population de la ville est multiplié
par 3 (35000 – 150000).
La ville s’est développée par juxtaposition d’occupation de
l’espace parfois de manière
anarchique.
Climat
Jijel est sous l’influence d’un climat maritime méditerranéen
caractérisé par des étés secs et tempérés, et des hivers doux et
humides. Les pluies durent 06 mois totalisant une pluviométrie
de 1200 mm.
La température est très douce en hiver (11° en moyenne au
mois de janvier) et la chaleur est tempérée par la brise de mer
en été (26° en moyenne au mois d’Août).
Étude démographique:
Périmètre du pos
Périmètre du quartier d’étude
Situation et délimitation :
Ce site est situé sur les hauteurs de l’ancienne ville
de Jijel (sud) et s’étale sur une superficie de 114
Hectares environ ; il a connu une densification et
une expansion urbanistique très intense.
Nord: par le
périmètre du PoS 15.
Est: par la route n°01
et le périmètre de
P.O.S.12.
Sud: par le piémont
de montagne.
Ouest: par le
périmètre n°14
(Quartier Haddada
Limites:
CHOIX DE DE QUARTIER:
Situation :
notre zone d’étude dans le quartier ‘équité’ juste en face à
la protection civile
Cette zone est parmi la zone de l’habitat individuel d pos 13
On a choisie 4 ilots :
La surface du cet quartier
16939,4m²
1
2
4 3
1. SYSTÈME PARCELLAIRE:
1er ilot:
En remarque un positionnement
d’accolement partielle (en formant des
groupes accolés) avec un caractère
continu du système parcellaires
Avec un éloignement entre ces groupes
En remarque aussi la superposition entre
deux parcelles seulement
CRITERE TOPOGRAPHIQUE :
Superposition
des parcelles
éloignement
CRITERE GEOMETRIQUE :
• La géométrie des parcelles est presque
régulière soit carré ou rectangulaire
 Ces formes ont donné une identité et une
similarité selon le rapport des formes
• En remarque des différences dans les
directions des parcelles
67,3
19,5
13
simularité identité différences
Parcelles rectangulaires
Parcelles carrées
Parcelles trapézoïdales
La direction des parcelles
CRITERE DIMENSIONNEL :
Entre 100 et 200 m²
Entre 200 et 300 m²
Entre 300 et 400 m²
Plus que 400 m&
Une variation des dimensions
et une variation des
proportion
La variation des superficies
La surface des parcelles
est variante entre très
petite et insuffisante et
inconfortable ( le cas de
100 m²) et entre moyen et
confortable (plus que 300
m²)
0
5
10
15
20
25
30
35
40
45
50
entre 100
et 200 m²
entre 200
et 300 m²
entre 300
et 400 m²
plus que
400 m²
2. Système viaire:
Voie primaire
Voie secondaire
Voie tertiaire
2
13
5
10
4
8
9
7 6
Une
juxtaposition de
trois systèmes:
deux systèmes
linéaires avec
direction
opposée.
et un système
en boucle à
double issue
Les voies secondaires sont irréguliers
Les voies tertiaires sont parallèles et hiérarchisées
Espace
De la
voie
Trace Fonction
trottoir chassé
e
totale régulier irrégulier mécaniq
ue
piéton princi
pale
secon
daire
tertiai
re
1 2,6 13,7 16,3
   
2 1,3 7,8 9,1
   
3 2 6,3 8,3
   
4 2 5,7 7,7
   
5 2 10,5 12,5
   
6 2,5 9,2 11,7
   
7 2,7 10,5 13,2
   
8 2,8 10 12,8
  
Les voies mécaniques et
piétonnières sont en mauvaises
état
3. système bâti:
 Bâti
Superficie de quartier 16,589 HA
Espace bâti 66% (les
habitations individuels)
le nombre d’étage est limitée par 5
Les bâtiments sont perçus comme un
ensemble, bâtiments juxtaposés de
manière à former une ligne continue
CRITERES TYPOLOGIQUES :
Perception hiérarchisée et progressive
Bâti linéaire non ramifié
espace bâti espace libre
CRITERES TOPOGRAPHIQUES :
Éloignement entre le bâti
« Pour avoir des petits jardins privés »
La plupart des constructions sont
accolée entre eux
On a quelques uns sont éloignés
des autres constructions pour
profiter des espaces libres ou des
petits jardins pour aérer les lots et
pour diminuer l’humidité d’ilot
Superposition
du bâti
accolé
éloigné
12%
accolé
éloigné
CRITERES GEOMETRIQUES :
La plupart de bâti a une
géométrie régulière (formes
rectangulaires)
Le bâti identique
complémentarité
Le rapport de la forme du bâti
en général est similarité parce
qu’il y a presque une seul
forme qui est « rectangulaire »
CRITERE DIMENSIONNEL :
Variation de dimensions
à proportions égales
Variation de dimensions
à superficie égale
Le rapport directionnel des bâtis
est marqué par une obéissance
par rapport aux voix, pour
garantir l’accessibilité
Typologie de l’habitat:
La majorité des constructions
sont récemment construit ou
en cours de réalisation, ce qui
provoque l’absence d’un
paysage urbain harmonieux.
Le quartier est
caractérisé par un seul
type d’habitation,
habitat individuelle de
style moderne .
volumes simples,
compactes
par fois avec des
décrochements.
ANALYSE ARCHITECTURAL:
Etat de fait: Volume:
Poteaux poutres, le chois de système constructif
réalisé est fais par des raisons économique et
pour la facilité de réalisation
Système constructif:
Les matériaux utilisés:
béton, la brique, le plâtre, le métal, le
verre, la faïence…
RDC R+1 R+2 R+3 R+4
RDC R+1 R+2 R+3 R+4
Nombre 2 8 14 21 2
POURC
ENTAGE
%
4,2 17 29,7 44,6 4,2
RDC R+1 R+2 R+3 R+4
On remarque l’existence des constructions
de différant hauteurs R+1 ; R+2 ; R+3 et R+4
mais la dominance est celle des habitats
a moyen hauteur (R+2et R+3).avec
le RDC utilisé comme des ateliers d ’artisanat
ou conservé pour le commerce
Hauteur:
Traitement Des Façades:
des Façades simplement décorées caractérisent par:
• La symétrie.
• L’présence des éléments architectoniques
(claustra, la tuile,,)
L’axe de symétrie
• La présence des
barreaudages pour le
raison de sécurité.
Couleur et Texture:
• Des revêtements rugueux
de différentes couleurs
L’utilisation de la pierre
taillée au niveau des
balcons
Revêtement par faïence
surtout pour le RDC
La plupart des constructions ne sont
pas revêtues qui donne un aspect
disharmonieux au quartier
Mur de clôture en brique ou en parpaing
Fenêtres et portes:
• Fenêtres et porte-fenêtre de formes carrés ou
rectangulaires simple non décorés « en harmonie
avec la forme de l’habitation »
l’existance des persiennes
• Les portes principales sont :
1. Ne sont pas bien marqué.
2. Simples
3. En acier
Activités divers :
On remarque la dominance des activités commerciales :
au niveau du RDC destinée à répandre au besoins de la
vie quotidienne
(alimentation générale…) qui sont réparties dans tout le
quartier et notamment sur la voie primaire. Ainsi que des
terrains utilisés comme des dépôts pour le vente des
matériaux de construction
L’espace libre présente 33% de
l’espace total de la parcelle
Il se compose: les voies, les
trottoirs, les impasses, les jardins
et les espaces non bâtis
4. système libre: Les parcelles de cet
ilot sont occupés
par le bâti, sauf la
partie centrale.
Espace prive :
l’ensemble des
jardins privés (8%
des habitations ont
des petites jardins)
On peut classer les espaces libre comme suit :
Espace public :
l’ensemble des
voies entourée
l’ilot
Espace semi
public :
l’ensemble des
impasses entre
les habitations
Espace libres publiques et espaces
libres privatifs se repartissent en deux
zones situées de part et d’autre du
bâti
Espace public
Espace semi public
ou privé
CRITERES TOPOGRAPHIQUES :
accolementliaison
CRITERES GÉOMÉTRIQUE :
Une similarité dans les
formes des jardins
privés
Direction: obéissance selon a
direction de la voie
Système libre en boucle
ramifié
La géométrie des espace est presque
des rectangles qui explique la forme
des jardins et des impasses
Les superficie des jardins
varie entre 34 m² et 85 m²
:1.5m et 70cm
CRITERES DIMENSIONNELS :
• Articulation entre bâti et
non bâti:
1
2
111
1
1 1 1 1
3 2
1 1 1 1 1
11
1
1
11
1
11111
1 11
111
11
1
111 1
1
1
1
1
1
1
RDC
R+1
R+2
R+3
R+4
Nombre CES COS
1 2 1 1
1 8 1 2
1 13 1 3
2 1 0,82 2,46
1 19 1 4
2 2 0,93 3,72
3 0,81 326
1 2 1 5
On a un déséquilibre entre les
sous systèmes bâtis et libre,
c’est un rapport de domination
de la bâtisse dont l’espace
libre est vain et non fonctionnel
est
Superposition de système bâti et non bâti:
Opposition complémentarité
entre le système bâti et le
système libre.
D’après les calcules de plein et vide on remarque que le plein est
supérieur par rapport au vide (le plein est 66%,et le vide est 34%
de la surface totale. le quartier est caractérisé par une forte
densité urbaine qui provoque un manque au niveau des espaces
publics
le quartier est caractérisé par une forte
densité urbaine
ce qui provoque un manque au niveau
des espaces publics.
La dominance de certaines
constructions par rapport aux
autres engendre un problème
d’ensoleillement surtout dans la période
hivernale
• Articulation entre
parcellaire et viaire:
L’abondance des parcelles sur les
voies entourés le parcellaire rend
possible un grand nombre de
débouchés et de contact
fonctionnels sur la re (entrée
d’immeuble, façades
commerciales… Etc)
Différentiation générale de tissu
urbain entre orientation frontale et
latérale
Le parcellaire se retourne le long des voies
secondaires, celles-ci acquièrent un rôle de desserte
Le parcellaire atténue la hiérarchisation du système viaire donc le
tracé de découpage et régulier
• Articulation entre le
système bâti et viaire:
Par positionnement du système bâti
avec le système viaire: on peut
voir que toutes les constructions sont
parallèles à la voie opposé à eux
toutes les constructions sont alignées par rapport aux
voies pour raison d’assurer l’accessibilité vers eux
-L’alignement entre le bâti est la voie est présente dans 89%
des cas
On remarque que l’alignement crée un aspect de
fluidité et une meilleure lisibilité de l’espace urbain(
longue champ visuelle) Se qui fait une
homogénéité
1
2
111
1
1 1 1 1
3 2
1 1 1 1 1
11
1
1
11
1
11111
1 11
111
11
1
111 1
1
1
1
1
1
1
RDC
R+1
R+2
R+3
R+4
largeur
De la
voie
trottoir chassé
e
totale
1 2,6 13,7 16,3
2 1,3 7,8 9,1
3 2 6,3 8,3
6 2,5 9,2 11,7
R+3 H=13,3m
La voie 3: L= 8,3m
L ≥ H/2= 6,15m
Le prospect: L ≥ H/2
R+3 H=13,3m
La voie 1: L= 16,3m
L ≥ H/2= 6,15m
R+3 H=13,3m
La voie 2: L= 9,1m
L ≥ H/2= 6,15m
R+3 H=13,3m
La voie 6:L= 11,7m
L ≥ H/2= 6,15m
Un respect du prospect dans les hauteurs des constructions
• Articulation entre les
quatres sous système:
Une meilleur visibilité
due à l’alignement
de bâti
L’ilot est bien aéré et
ensoleillé à cause
de respect du
prospect
Degré d’humidité
réduit
L’absence de l’aspect
esthétique dans la plupart des
maisons (elles ne sont pas finis)
sauf quelques unes et que
n’ont pas le même traitement.
Les différences des hauteurs et
des textures des façades nous
a donné une hétérogénéité
dans la façade urbaine
une mauvaise hiérarchisation du voies .
L’absence du mobilier urbain tel que les chaises , les
panneaux d’affichages…………etc.
L’absence des espace vert et les parking
Les trottoirs sont très étroite .
SYSTÈME PARCELLAIRE
selon l’état de fait la fraction des parcelles à été faite en respectant
le plan d’aménagement car elles sont des propriétés foncières
soumis au cadre juridique.
SYSTÈME libre:
selon les deux cartes il y’a un manque d’espace public.
Les espaces libres ne sont pas trouvés même pas dans la carte
d’aménagement à cause du densification de la parcelles et
les voies étroites
Dépassement de l’espace de
trottoir pour faire un mur de
clôture
On remarque que la majorités
des construction sont faites
selon les plans règlementaires
au niveau de R.D.C mais le
dépassement se fait au niveau
des étage par les enfoncement
des balcons.
recule des construction par rapport au voirie
SYSTÈME bâti
L’appropriation de l’espace
Respect du nombre de niveau proposé par le règlement ms un irrespect
du CES
un dépassement majeur du C.E.S (0.5 valeur
règlementaire) car la surface total de la parcelle et
souvent petites
dépassement du COS et CES autorisé
Art 26: La densité maximale admise des
constructions sur les parties urbanisées
des communes, exprimée en rapport
entre la surface plancher hors ouvre
nette et la surface de la parcelle (ou
coefficient d’occupation des sols) est
égale à 1
Art 27: Les construction
doivent présenter une
simplicité de volume, une
unité d’aspect et de
matériaux compatibles avec
la bonne économie de la
construction, la tenue
générale de l’agglomération
et l’harmonie du paysage.
l’absence de l’homogénéité aux
niveaux des façade
Hétérogénéité des façades
Loi n 00-20 du 1 er Décembre
1990 relative à
l’aménagement et
l’urbanisme
Art 5:À l’interieur des parties
urbanisées de la commune ;
aucune construction ou mur
de clôture ne pourra être
édifier à moins de 04 m de
l’axe de la voie.
L’irrespect de la
distance entre les
constructions et la voie
Distance entre voirie et bâti
SYSTÈME viaire
Le trottoir est sous
forme des marches
non respectant pas
les normes
Irrégularité des escalier
Art. 72. -Lorsque des
travaux de construction
sont entrepris en bordure
de route, passages piétons,
trottoirs, espaces de
parking, aires de jeux,
espaces publics aménagés
ou non, la réalisation de
clôture et séparation
physique et visuelle entre
ces espaces et le lieu des
travaux est obligatoire.
L’exploitation des espaces publiques
Pos 13 jijel

Contenu connexe

Tendances

Analyse urbaine et architecturale
Analyse urbaine et architecturaleAnalyse urbaine et architecturale
Analyse urbaine et architecturale
Mȉss ArćhiťeĉtuƦā
 
Projet urbain et composition urbaine
Projet urbain et composition urbaineProjet urbain et composition urbaine
Projet urbain et composition urbaineHiba Architecte
 
Analyse urbaine tizi ouzou2003
Analyse urbaine tizi ouzou2003Analyse urbaine tizi ouzou2003
Analyse urbaine tizi ouzou2003Hiba Architecte
 
Approche Typo-morphologique .pptx
Approche Typo-morphologique .pptxApproche Typo-morphologique .pptx
Approche Typo-morphologique .pptx
IKRAMESSAID
 
Paysage urbain
Paysage urbainPaysage urbain
Paysage urbain
imane assoul
 
Cours les instument d'urbanisme PDAU POS
Cours les instument d'urbanisme PDAU POSCours les instument d'urbanisme PDAU POS
Cours les instument d'urbanisme PDAU POS
Archi Guelma
 
Méthode d’analyse urbaine djeradi
Méthode d’analyse urbaine djeradiMéthode d’analyse urbaine djeradi
Méthode d’analyse urbaine djeradi
otsmane souhila
 
LES FORMES URBAINES
LES FORMES URBAINESLES FORMES URBAINES
LES FORMES URBAINES
Roufaida Hechim
 
Park mall - Analyse d'exemple -
Park mall - Analyse d'exemple -Park mall - Analyse d'exemple -
Park mall - Analyse d'exemple -
Sarra Achoura
 
Kevin lynche
Kevin lyncheKevin lynche
Kevin lynche
Sami Sahli
 
Présentation de projet urbain
Présentation de projet urbainPrésentation de projet urbain
Présentation de projet urbain
Sami Sahli
 
Centralité urbaine 01
Centralité urbaine 01Centralité urbaine 01
Centralité urbaine 01Sami Sahli
 
Projet urbain 04
Projet urbain 04Projet urbain 04
Projet urbain 04Sami Sahli
 
Approche paysagiste
Approche paysagisteApproche paysagiste
Approche paysagiste
Hania Zazoua
 
Analyse de lecture kevin lynch
Analyse de lecture kevin lynchAnalyse de lecture kevin lynch
Analyse de lecture kevin lynchMinocha Archit
 
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynchAnalyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynchHiba Architecte
 
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynchAnalyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynchHiba Architecte
 

Tendances (20)

Analyse urbaine et architecturale
Analyse urbaine et architecturaleAnalyse urbaine et architecturale
Analyse urbaine et architecturale
 
Analyse urbaine1
Analyse urbaine1Analyse urbaine1
Analyse urbaine1
 
Projet urbain et composition urbaine
Projet urbain et composition urbaineProjet urbain et composition urbaine
Projet urbain et composition urbaine
 
Analyse urbaine tizi ouzou2003
Analyse urbaine tizi ouzou2003Analyse urbaine tizi ouzou2003
Analyse urbaine tizi ouzou2003
 
Approche Typo-morphologique .pptx
Approche Typo-morphologique .pptxApproche Typo-morphologique .pptx
Approche Typo-morphologique .pptx
 
Paysage urbain
Paysage urbainPaysage urbain
Paysage urbain
 
Cours les instument d'urbanisme PDAU POS
Cours les instument d'urbanisme PDAU POSCours les instument d'urbanisme PDAU POS
Cours les instument d'urbanisme PDAU POS
 
Tipaza
TipazaTipaza
Tipaza
 
Méthode d’analyse urbaine djeradi
Méthode d’analyse urbaine djeradiMéthode d’analyse urbaine djeradi
Méthode d’analyse urbaine djeradi
 
LES FORMES URBAINES
LES FORMES URBAINESLES FORMES URBAINES
LES FORMES URBAINES
 
Park mall - Analyse d'exemple -
Park mall - Analyse d'exemple -Park mall - Analyse d'exemple -
Park mall - Analyse d'exemple -
 
Kevin lynche
Kevin lyncheKevin lynche
Kevin lynche
 
Présentation de projet urbain
Présentation de projet urbainPrésentation de projet urbain
Présentation de projet urbain
 
Centralité urbaine 01
Centralité urbaine 01Centralité urbaine 01
Centralité urbaine 01
 
Projet urbain 04
Projet urbain 04Projet urbain 04
Projet urbain 04
 
Approche paysagiste
Approche paysagisteApproche paysagiste
Approche paysagiste
 
Analyse de lecture kevin lynch
Analyse de lecture kevin lynchAnalyse de lecture kevin lynch
Analyse de lecture kevin lynch
 
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynchAnalyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
 
Atelier projet urbain
Atelier  projet urbain Atelier  projet urbain
Atelier projet urbain
 
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynchAnalyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
 

Dernier

Edito-B1-francais Manuel to learning.pdf
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdfEdito-B1-francais Manuel to learning.pdf
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdf
WarlockeTamagafk
 
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
cristionobedi
 
Iris et les hommes.pptx
Iris      et         les      hommes.pptxIris      et         les      hommes.pptx
Iris et les hommes.pptx
Txaruka
 
Mémoire de licence en finance comptabilité et audit
Mémoire de licence en finance comptabilité et auditMémoire de licence en finance comptabilité et audit
Mémoire de licence en finance comptabilité et audit
MelDjobo
 
M2i Webinar - « Participation Financière Obligatoire » et CPF : une opportuni...
M2i Webinar - « Participation Financière Obligatoire » et CPF : une opportuni...M2i Webinar - « Participation Financière Obligatoire » et CPF : une opportuni...
M2i Webinar - « Participation Financière Obligatoire » et CPF : une opportuni...
M2i Formation
 
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
mrelmejri
 
Exame DELF - A2 Francês pout tout public
Exame DELF - A2  Francês pout tout publicExame DELF - A2  Francês pout tout public
Exame DELF - A2 Francês pout tout public
GiselaAlves15
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 03-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 03-06-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 03-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 03-06-24
BenotGeorges3
 
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La JeunesseConseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Oscar Smith
 
SYLLABUS DU COURS MARKETING DTS 1-2.pdf
SYLLABUS DU COURS  MARKETING DTS 1-2.pdfSYLLABUS DU COURS  MARKETING DTS 1-2.pdf
SYLLABUS DU COURS MARKETING DTS 1-2.pdf
Moukagni Evrard
 
Calendrier du 3 juin 2024 et compte rendu.pdf
Calendrier du 3 juin 2024 et compte rendu.pdfCalendrier du 3 juin 2024 et compte rendu.pdf
Calendrier du 3 juin 2024 et compte rendu.pdf
frizzole
 
Contrôle fiscale en république de guinée
Contrôle fiscale en république de guinéeContrôle fiscale en république de guinée
Contrôle fiscale en république de guinée
bangalykaba146
 
Evaluación docentes "Un cielo, dos países: El camino de los descubrimientos"
Evaluación docentes "Un cielo, dos países: El camino de los descubrimientos"Evaluación docentes "Un cielo, dos países: El camino de los descubrimientos"
Evaluación docentes "Un cielo, dos países: El camino de los descubrimientos"
IES Turina/Rodrigo/Itaca/Palomeras
 
Cours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupe
Cours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupeCours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupe
Cours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupe
Yuma91
 
Système de gestion des fichiers de amine
Système de gestion des fichiers de amineSystème de gestion des fichiers de amine
Système de gestion des fichiers de amine
sewawillis
 

Dernier (15)

Edito-B1-francais Manuel to learning.pdf
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdfEdito-B1-francais Manuel to learning.pdf
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdf
 
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
 
Iris et les hommes.pptx
Iris      et         les      hommes.pptxIris      et         les      hommes.pptx
Iris et les hommes.pptx
 
Mémoire de licence en finance comptabilité et audit
Mémoire de licence en finance comptabilité et auditMémoire de licence en finance comptabilité et audit
Mémoire de licence en finance comptabilité et audit
 
M2i Webinar - « Participation Financière Obligatoire » et CPF : une opportuni...
M2i Webinar - « Participation Financière Obligatoire » et CPF : une opportuni...M2i Webinar - « Participation Financière Obligatoire » et CPF : une opportuni...
M2i Webinar - « Participation Financière Obligatoire » et CPF : une opportuni...
 
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
 
Exame DELF - A2 Francês pout tout public
Exame DELF - A2  Francês pout tout publicExame DELF - A2  Francês pout tout public
Exame DELF - A2 Francês pout tout public
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 03-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 03-06-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 03-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 03-06-24
 
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La JeunesseConseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
 
SYLLABUS DU COURS MARKETING DTS 1-2.pdf
SYLLABUS DU COURS  MARKETING DTS 1-2.pdfSYLLABUS DU COURS  MARKETING DTS 1-2.pdf
SYLLABUS DU COURS MARKETING DTS 1-2.pdf
 
Calendrier du 3 juin 2024 et compte rendu.pdf
Calendrier du 3 juin 2024 et compte rendu.pdfCalendrier du 3 juin 2024 et compte rendu.pdf
Calendrier du 3 juin 2024 et compte rendu.pdf
 
Contrôle fiscale en république de guinée
Contrôle fiscale en république de guinéeContrôle fiscale en république de guinée
Contrôle fiscale en république de guinée
 
Evaluación docentes "Un cielo, dos países: El camino de los descubrimientos"
Evaluación docentes "Un cielo, dos países: El camino de los descubrimientos"Evaluación docentes "Un cielo, dos países: El camino de los descubrimientos"
Evaluación docentes "Un cielo, dos países: El camino de los descubrimientos"
 
Cours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupe
Cours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupeCours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupe
Cours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupe
 
Système de gestion des fichiers de amine
Système de gestion des fichiers de amineSystème de gestion des fichiers de amine
Système de gestion des fichiers de amine
 

Pos 13 jijel

  • 1. POS 13 ‘LES 40 HECTARS’ Réalisé par: Z.Amina Encadré par: Mme bouchefra ‫جيجل‬ ‫جامعة‬ ‫والتكنولوجيا‬ ‫العلوم‬ ‫كلية‬ ‫المعمارية‬ ‫الهندسة‬ ‫قسم‬ 3éme année licence exposé du PAS Analyse du: 2018-2019
  • 2.
  • 3. DÉFINITION: • Le plan directeur d’aménagement et d’urbanisme (P.D.A.U) est un instrument de planification spatiale et de gestion urbaine à l’échelle communale c’est le « Plan Directeur d’Aménagement et d’Urbanisme » Un rapport écrit: expose les grandes lignes du diagnostic du territoire considéré, identifie les secteurs particuliers, et expose le parti retenu. Un règlement: précise la délimitation de la zone d’effet du P.D.A.U, fixe les droits d’usage des sols. Un dossier graphique: comprenant entre autres le plan d’état des lieux, le plan d’aménagement retenu, l’identification des secteurs POS, le plan des servitudes (voirie, assainissement, équipements d’intérêt général, … CONTENU: Le PDAU se compose les éléments suivants:
  • 4. OBJECTIFS: CARACTERISTIQUES: • Définition des grands projets d’équipement, de services et d’infrastructures au niveau local. • Concrétiser une politique de préservation des espaces sensibles (forêt, littoral, patrimoine, environnement, etc) de la collectivité locale. • Identifier le cadre de développement spatial communal. • Apprécier les incidences de l’aménagement sur le long terme. • Son caractère obligatoire pour les collectivités territoriales. • Il est opposable aux tiers. • Il vise le long terme (20 ans). • Il est issu d’une opération de maîtrise d’ouvrage urbaine complexe (différents secteurs associés) et est le fruit d’un travail d’équipes pluridisciplinaires pour ce qui est de la maîtrise d’œuvre urbaine
  • 5. LES SECTEURS DU PDAU Secteurs PDAU « AU » secteur à urbaniser « U » secteurs urbanisés « UF » secteurs d’urbanisat ion future « NU » secteurs non urbanisabl es Secteur s d’urbani sation saturé Évolution du contexte telle que les projets majeurs ne répondent pas aux objectifs RÉVISION DU PDAU
  • 6. SITUATION GÉOGRAPHIQUE La commune de Jijel se situe dans le Nord-Est de l’Algérie, entre 36°46’ et 36°50’ de latitude Nord, 5°40’ et 5°49’ de longitude Est. Elle est bordée : Limites: • Au nord par la mer méditerranée, • Au sud par la commune de Kaous, • A l’est par la commune d’Emir Abdelkader, • A l’ouest par la commune d’El Aouana. Superficie: 62,38 km²
  • 7. Commune Statut administratif Agglomératio n chef-lieu Agglomération s secondaires Hameaux Jijel Wilaya Jijel Ouled Bounar Toualbia Boughdir Laghrifat Cadre administratif: relief Le territoire communal est constitué par une plaine côtière cernée par le Mont Mezghitane (300 m d’altitude) et les zones montagneuses des Beni-Caid au sud et la mer Méditerranée au Nord D’après des études faites sur la région, Jijel se situe dans une zone sujette à des tremblements de terre, la ville a été d’ailleurs détruite en 1856 par un violent séisme.
  • 8. Depuis 1977 jusqu’à 1998 la population de la ville est multiplié par 3 (35000 – 150000). La ville s’est développée par juxtaposition d’occupation de l’espace parfois de manière anarchique. Climat Jijel est sous l’influence d’un climat maritime méditerranéen caractérisé par des étés secs et tempérés, et des hivers doux et humides. Les pluies durent 06 mois totalisant une pluviométrie de 1200 mm. La température est très douce en hiver (11° en moyenne au mois de janvier) et la chaleur est tempérée par la brise de mer en été (26° en moyenne au mois d’Août). Étude démographique:
  • 9.
  • 10. Périmètre du pos Périmètre du quartier d’étude Situation et délimitation : Ce site est situé sur les hauteurs de l’ancienne ville de Jijel (sud) et s’étale sur une superficie de 114 Hectares environ ; il a connu une densification et une expansion urbanistique très intense. Nord: par le périmètre du PoS 15. Est: par la route n°01 et le périmètre de P.O.S.12. Sud: par le piémont de montagne. Ouest: par le périmètre n°14 (Quartier Haddada Limites:
  • 11.
  • 12. CHOIX DE DE QUARTIER: Situation : notre zone d’étude dans le quartier ‘équité’ juste en face à la protection civile Cette zone est parmi la zone de l’habitat individuel d pos 13 On a choisie 4 ilots : La surface du cet quartier 16939,4m² 1 2 4 3
  • 13.
  • 14. 1. SYSTÈME PARCELLAIRE: 1er ilot: En remarque un positionnement d’accolement partielle (en formant des groupes accolés) avec un caractère continu du système parcellaires Avec un éloignement entre ces groupes En remarque aussi la superposition entre deux parcelles seulement CRITERE TOPOGRAPHIQUE : Superposition des parcelles éloignement
  • 15. CRITERE GEOMETRIQUE : • La géométrie des parcelles est presque régulière soit carré ou rectangulaire  Ces formes ont donné une identité et une similarité selon le rapport des formes • En remarque des différences dans les directions des parcelles 67,3 19,5 13 simularité identité différences Parcelles rectangulaires Parcelles carrées Parcelles trapézoïdales La direction des parcelles
  • 16. CRITERE DIMENSIONNEL : Entre 100 et 200 m² Entre 200 et 300 m² Entre 300 et 400 m² Plus que 400 m& Une variation des dimensions et une variation des proportion La variation des superficies La surface des parcelles est variante entre très petite et insuffisante et inconfortable ( le cas de 100 m²) et entre moyen et confortable (plus que 300 m²) 0 5 10 15 20 25 30 35 40 45 50 entre 100 et 200 m² entre 200 et 300 m² entre 300 et 400 m² plus que 400 m²
  • 17. 2. Système viaire: Voie primaire Voie secondaire Voie tertiaire 2 13 5 10 4 8 9 7 6 Une juxtaposition de trois systèmes: deux systèmes linéaires avec direction opposée. et un système en boucle à double issue Les voies secondaires sont irréguliers Les voies tertiaires sont parallèles et hiérarchisées
  • 18. Espace De la voie Trace Fonction trottoir chassé e totale régulier irrégulier mécaniq ue piéton princi pale secon daire tertiai re 1 2,6 13,7 16,3     2 1,3 7,8 9,1     3 2 6,3 8,3     4 2 5,7 7,7     5 2 10,5 12,5     6 2,5 9,2 11,7     7 2,7 10,5 13,2     8 2,8 10 12,8   
  • 19. Les voies mécaniques et piétonnières sont en mauvaises état
  • 20. 3. système bâti:  Bâti Superficie de quartier 16,589 HA Espace bâti 66% (les habitations individuels) le nombre d’étage est limitée par 5 Les bâtiments sont perçus comme un ensemble, bâtiments juxtaposés de manière à former une ligne continue CRITERES TYPOLOGIQUES : Perception hiérarchisée et progressive Bâti linéaire non ramifié espace bâti espace libre
  • 21. CRITERES TOPOGRAPHIQUES : Éloignement entre le bâti « Pour avoir des petits jardins privés » La plupart des constructions sont accolée entre eux On a quelques uns sont éloignés des autres constructions pour profiter des espaces libres ou des petits jardins pour aérer les lots et pour diminuer l’humidité d’ilot Superposition du bâti accolé éloigné 12% accolé éloigné
  • 22. CRITERES GEOMETRIQUES : La plupart de bâti a une géométrie régulière (formes rectangulaires) Le bâti identique complémentarité Le rapport de la forme du bâti en général est similarité parce qu’il y a presque une seul forme qui est « rectangulaire »
  • 23. CRITERE DIMENSIONNEL : Variation de dimensions à proportions égales Variation de dimensions à superficie égale Le rapport directionnel des bâtis est marqué par une obéissance par rapport aux voix, pour garantir l’accessibilité
  • 24. Typologie de l’habitat: La majorité des constructions sont récemment construit ou en cours de réalisation, ce qui provoque l’absence d’un paysage urbain harmonieux. Le quartier est caractérisé par un seul type d’habitation, habitat individuelle de style moderne . volumes simples, compactes par fois avec des décrochements. ANALYSE ARCHITECTURAL: Etat de fait: Volume:
  • 25. Poteaux poutres, le chois de système constructif réalisé est fais par des raisons économique et pour la facilité de réalisation Système constructif: Les matériaux utilisés: béton, la brique, le plâtre, le métal, le verre, la faïence…
  • 26. RDC R+1 R+2 R+3 R+4 RDC R+1 R+2 R+3 R+4 Nombre 2 8 14 21 2 POURC ENTAGE % 4,2 17 29,7 44,6 4,2 RDC R+1 R+2 R+3 R+4 On remarque l’existence des constructions de différant hauteurs R+1 ; R+2 ; R+3 et R+4 mais la dominance est celle des habitats a moyen hauteur (R+2et R+3).avec le RDC utilisé comme des ateliers d ’artisanat ou conservé pour le commerce Hauteur:
  • 27. Traitement Des Façades: des Façades simplement décorées caractérisent par: • La symétrie. • L’présence des éléments architectoniques (claustra, la tuile,,) L’axe de symétrie • La présence des barreaudages pour le raison de sécurité.
  • 28. Couleur et Texture: • Des revêtements rugueux de différentes couleurs L’utilisation de la pierre taillée au niveau des balcons Revêtement par faïence surtout pour le RDC
  • 29. La plupart des constructions ne sont pas revêtues qui donne un aspect disharmonieux au quartier Mur de clôture en brique ou en parpaing
  • 30. Fenêtres et portes: • Fenêtres et porte-fenêtre de formes carrés ou rectangulaires simple non décorés « en harmonie avec la forme de l’habitation » l’existance des persiennes • Les portes principales sont : 1. Ne sont pas bien marqué. 2. Simples 3. En acier
  • 31. Activités divers : On remarque la dominance des activités commerciales : au niveau du RDC destinée à répandre au besoins de la vie quotidienne (alimentation générale…) qui sont réparties dans tout le quartier et notamment sur la voie primaire. Ainsi que des terrains utilisés comme des dépôts pour le vente des matériaux de construction
  • 32. L’espace libre présente 33% de l’espace total de la parcelle Il se compose: les voies, les trottoirs, les impasses, les jardins et les espaces non bâtis 4. système libre: Les parcelles de cet ilot sont occupés par le bâti, sauf la partie centrale. Espace prive : l’ensemble des jardins privés (8% des habitations ont des petites jardins) On peut classer les espaces libre comme suit : Espace public : l’ensemble des voies entourée l’ilot Espace semi public : l’ensemble des impasses entre les habitations
  • 33. Espace libres publiques et espaces libres privatifs se repartissent en deux zones situées de part et d’autre du bâti Espace public Espace semi public ou privé CRITERES TOPOGRAPHIQUES : accolementliaison
  • 34. CRITERES GÉOMÉTRIQUE : Une similarité dans les formes des jardins privés Direction: obéissance selon a direction de la voie Système libre en boucle ramifié La géométrie des espace est presque des rectangles qui explique la forme des jardins et des impasses Les superficie des jardins varie entre 34 m² et 85 m² :1.5m et 70cm CRITERES DIMENSIONNELS :
  • 35.
  • 36. • Articulation entre bâti et non bâti: 1 2 111 1 1 1 1 1 3 2 1 1 1 1 1 11 1 1 11 1 11111 1 11 111 11 1 111 1 1 1 1 1 1 1 RDC R+1 R+2 R+3 R+4 Nombre CES COS 1 2 1 1 1 8 1 2 1 13 1 3 2 1 0,82 2,46 1 19 1 4 2 2 0,93 3,72 3 0,81 326 1 2 1 5
  • 37. On a un déséquilibre entre les sous systèmes bâtis et libre, c’est un rapport de domination de la bâtisse dont l’espace libre est vain et non fonctionnel est Superposition de système bâti et non bâti: Opposition complémentarité entre le système bâti et le système libre.
  • 38. D’après les calcules de plein et vide on remarque que le plein est supérieur par rapport au vide (le plein est 66%,et le vide est 34% de la surface totale. le quartier est caractérisé par une forte densité urbaine qui provoque un manque au niveau des espaces publics le quartier est caractérisé par une forte densité urbaine ce qui provoque un manque au niveau des espaces publics. La dominance de certaines constructions par rapport aux autres engendre un problème d’ensoleillement surtout dans la période hivernale
  • 39. • Articulation entre parcellaire et viaire: L’abondance des parcelles sur les voies entourés le parcellaire rend possible un grand nombre de débouchés et de contact fonctionnels sur la re (entrée d’immeuble, façades commerciales… Etc) Différentiation générale de tissu urbain entre orientation frontale et latérale Le parcellaire se retourne le long des voies secondaires, celles-ci acquièrent un rôle de desserte Le parcellaire atténue la hiérarchisation du système viaire donc le tracé de découpage et régulier
  • 40. • Articulation entre le système bâti et viaire: Par positionnement du système bâti avec le système viaire: on peut voir que toutes les constructions sont parallèles à la voie opposé à eux toutes les constructions sont alignées par rapport aux voies pour raison d’assurer l’accessibilité vers eux -L’alignement entre le bâti est la voie est présente dans 89% des cas On remarque que l’alignement crée un aspect de fluidité et une meilleure lisibilité de l’espace urbain( longue champ visuelle) Se qui fait une homogénéité
  • 41. 1 2 111 1 1 1 1 1 3 2 1 1 1 1 1 11 1 1 11 1 11111 1 11 111 11 1 111 1 1 1 1 1 1 1 RDC R+1 R+2 R+3 R+4 largeur De la voie trottoir chassé e totale 1 2,6 13,7 16,3 2 1,3 7,8 9,1 3 2 6,3 8,3 6 2,5 9,2 11,7 R+3 H=13,3m La voie 3: L= 8,3m L ≥ H/2= 6,15m Le prospect: L ≥ H/2 R+3 H=13,3m La voie 1: L= 16,3m L ≥ H/2= 6,15m R+3 H=13,3m La voie 2: L= 9,1m L ≥ H/2= 6,15m R+3 H=13,3m La voie 6:L= 11,7m L ≥ H/2= 6,15m Un respect du prospect dans les hauteurs des constructions
  • 42. • Articulation entre les quatres sous système: Une meilleur visibilité due à l’alignement de bâti L’ilot est bien aéré et ensoleillé à cause de respect du prospect Degré d’humidité réduit L’absence de l’aspect esthétique dans la plupart des maisons (elles ne sont pas finis) sauf quelques unes et que n’ont pas le même traitement. Les différences des hauteurs et des textures des façades nous a donné une hétérogénéité dans la façade urbaine une mauvaise hiérarchisation du voies . L’absence du mobilier urbain tel que les chaises , les panneaux d’affichages…………etc. L’absence des espace vert et les parking Les trottoirs sont très étroite .
  • 43.
  • 44. SYSTÈME PARCELLAIRE selon l’état de fait la fraction des parcelles à été faite en respectant le plan d’aménagement car elles sont des propriétés foncières soumis au cadre juridique. SYSTÈME libre: selon les deux cartes il y’a un manque d’espace public. Les espaces libres ne sont pas trouvés même pas dans la carte d’aménagement à cause du densification de la parcelles et les voies étroites
  • 45. Dépassement de l’espace de trottoir pour faire un mur de clôture On remarque que la majorités des construction sont faites selon les plans règlementaires au niveau de R.D.C mais le dépassement se fait au niveau des étage par les enfoncement des balcons. recule des construction par rapport au voirie SYSTÈME bâti
  • 47. Respect du nombre de niveau proposé par le règlement ms un irrespect du CES un dépassement majeur du C.E.S (0.5 valeur règlementaire) car la surface total de la parcelle et souvent petites dépassement du COS et CES autorisé Art 26: La densité maximale admise des constructions sur les parties urbanisées des communes, exprimée en rapport entre la surface plancher hors ouvre nette et la surface de la parcelle (ou coefficient d’occupation des sols) est égale à 1
  • 48. Art 27: Les construction doivent présenter une simplicité de volume, une unité d’aspect et de matériaux compatibles avec la bonne économie de la construction, la tenue générale de l’agglomération et l’harmonie du paysage. l’absence de l’homogénéité aux niveaux des façade Hétérogénéité des façades
  • 49. Loi n 00-20 du 1 er Décembre 1990 relative à l’aménagement et l’urbanisme Art 5:À l’interieur des parties urbanisées de la commune ; aucune construction ou mur de clôture ne pourra être édifier à moins de 04 m de l’axe de la voie. L’irrespect de la distance entre les constructions et la voie Distance entre voirie et bâti SYSTÈME viaire
  • 50. Le trottoir est sous forme des marches non respectant pas les normes Irrégularité des escalier
  • 51. Art. 72. -Lorsque des travaux de construction sont entrepris en bordure de route, passages piétons, trottoirs, espaces de parking, aires de jeux, espaces publics aménagés ou non, la réalisation de clôture et séparation physique et visuelle entre ces espaces et le lieu des travaux est obligatoire. L’exploitation des espaces publiques