sujet test IEP 
Sujet : Antisémitisme nazi 1933-1945 
Introduction : 
Ouverture 
Il est conseillé ici de bien définir les ...
sujet test IEP 
I. Une pensée antisémite radicale 
Objectif de la partie : expliquer le lien entre nationalisme et antisém...
sujet test IEP 
fondée sur l’inégalité comme une vérité absolue. 
transition : Quelle définition de la race aryenne donne ...
sujet test IEP 
3. Recherche la dictature du prolétariat 
- Contexte international mêlé à la théorie : Hitler associe une ...
sujet test IEP 
­notion 
de juif défini par la parenté et non la religion 
­est 
citoyen allemand uniquement le sang de ci...
sujet test IEP 
Deux exemples : l’arrestation d’Anne Frank (1929-1945) et la Rafle du Vel’d’hiv en 
1942 permettent de sou...
sujet test IEP 
A. Les crimes pratiqués par plusieurs acteurs 
1. Les Einsatzgruppen 
- Des groupes d’intervention formés ...
sujet test IEP 
bureaucratique et industriel du processus. 
2. Hitler 
- Son rôle d’impulsion trouve un écho chez les haut...
sujet test IEP 
9
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Sujet antisémitisme nazi IEP Paris

912 vues

Publié le

un exemple de sujet qui peut tomber au concours de l'IEP Paris en histoire.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
912
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
513
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Sujet antisémitisme nazi IEP Paris

  1. 1. sujet test IEP Sujet : Antisémitisme nazi 1933-1945 Introduction : Ouverture Il est conseillé ici de bien définir les termes du sujet : ­antisémitisme : terme désignant la haine des juifs inventé par le journaliste allemand Wilhem Marr en 1879. Mais ce terme ne date pas de l’invention du terme. Au XII° siècle, les Juifs ont été persécuté suite à la Première Croisade lancée par Urbain II à partir de 1095. ­nazi : nom usuel du parti NSDAP créé en 1920. Il est élaboré pour lutter contre les bolcheviks qui ont pris le pouvoir en Russie en 1917. Il s’inspire du DAP, parti ouvrier allemand fondé par Drexler en 1919. ­1933 : le maréchal Hindenburg, président de la République de Weimar, nomme Hitler chancelier le 30 janvier 1933. Cela fait suite à la victoire du parti nazi aux élections législatives de 1932. ­1945 : capitulation allemande le 8 mai 1945 à Berlin signée par le maréchal Keitel. Problématique : Quel processus peut-il expliquer un bilan si effroyable en un temps si court ? Comment sommes nous passés d’une pensée antisémite à une extermination de masse ? Annonce du plan I. Une pensée antisémite radicale II. L’exclusion de la population juive III. L’extermination de masse 1
  2. 2. sujet test IEP I. Une pensée antisémite radicale Objectif de la partie : expliquer le lien entre nationalisme et antisémitisme dans la théorie politique nazie. A. Un racisme reposant sur la suprématie de la race aryenne 1. Une pensée bénéficiant d’un contexte favorable ­favorable car fragilité de la République de Weimar: celle-ci ne peut empêcher la montée des extrêmes car elle doit gérer la défaite de la Première Guerre mondiale. - impact des modifications des frontières (voir le traité de Versailles du 28 juin 1919) - traumatisme des mentalités allemandes liées aux violences de la guerre comme lors de la bataille de Verdun (1916) ­pensée d’abord nationaliste (volonté de restaurer une Allemagne puissante) qui se sert du racisme pour se renforcer avec la création de l’espace vital. (zone géographique pour protéger la race aryenne). ­Il s’agit donc de trouver toutes les solutions pour protéger la race aryenne. 2. Une pensée théorisée dans Mein Kampf - La montée progressive d’Hitler à l’intérieur du Parti lui permet de tenter un coup d’Etat à Munich en 1923. L’échec provoque l’ emprisonnement d’Hitler. ­Le livre relate l’histoire de l’ascension de l’auteur et son cheminement intellectuel pour expliquer raciale de l’humanité. Pour Hitler, il est légitime d’avoir une inégalité entre les races. ­Il est ainsi intéressant d’observer qu’Hitler définit sa conception de l’humanité 2
  3. 3. sujet test IEP fondée sur l’inégalité comme une vérité absolue. transition : Quelle définition de la race aryenne donne t-il? Quels sont les fondements de l’antisémitisme? B. La pureté de la race aryenne 1. Des critères physiques ­Qu’est ce que la race aryenne ? Le mot aryen désigne une ancienne population de langue indo-européenne. Cette expression est reprise par les théoriciens du racisme comme Chamberlain ou Vacher de Lapouge. 2. Une volonté d’exclure le groupe des Juifs de la population allemande - Une théorie qui devient un programme politique dès 1920 où Hitler stipule voir isoler le peuple aryen du monde juif. - L’instrumentalisation politique de l’antisémitisme est ici manifeste car celui-ci est présent dans la société allemande de l’époque. B. Un antisémitisme agressif 1. Un comploteur - Le juif est un menteur - Le juif est illégitime - Négation de l’humanité d’une population. - Identification totalitarisme : le bouc émissaire, l’ennemi sont des fondements d’une argumentation politique. 2. Monde de l’argent ­L’exploitation du contexte intérieur lié à la crise des années 30 est ici une constante politique du nazisme. L’Allemagne est durement touchée par la crise économique et sociale. 3
  4. 4. sujet test IEP 3. Recherche la dictature du prolétariat - Contexte international mêlé à la théorie : Hitler associe une menace extérieure à une cible intérieure. - 1917 : régime communiste instauré en deux temps : février et octobre - définition d’un ennemi : constante du totalitarisme. Hitler va même jusqu’à choisir des uniformes de ses soldats en se servant du rouge pour éviter le monopole de cette couleur aux bolcheviques. Transition : Crise, impact diplomatique du traité de Versailles, fragilité politique de la République de Weimar sont autant d’éléments d’un contexte favorable qui permettent à Hitler de gagner les élections de 1932 avec 37 % des voix et 13,8 millions d’électeurs. Il est nommé chancelier le 30 janvier suivant. II. L’exclusion de la population juive symbole de l’Etoile Jaune Objectif de la partie : expliquer comment le processus de l’antisémitisme passe de la théorie à la pratique. A. L’exclusion sociale : les lois de Nuremberg (1935) 1. Nuremberg : la capitale du parti nazi ­capitale depuis 1927 ­septième Congrès du parti nazi le 15 septembre 1935 2. Un tournant : des mesures législatives ­trois lois, sur le drapeau, sur la citoyenneté et la protection du sang allemand 4
  5. 5. sujet test IEP ­notion de juif défini par la parenté et non la religion ­est citoyen allemand uniquement le sang de citoyen allemand, le citoyen allemand, seul, jouit de la plénitude des droits politiques, interdiction des mariages mixtes. ­humiliation : procédé constant dans les objectifs des nazis car volonté d’imposer la terreur (voir la biographie de François Delpla) B. Des agressions physiques 1. La nuit de Cristal (9.10 novembre 1938) ­Pogrom : manifestation violente détruisant les bien de la population juive comme leurs commerces, leurs lieux de culte, leurs habitations. ­Concerne toute l’Allemagne et les territoires annexés comme l’Autriche et les Suèdes en Tchécoslovaquie. ­réalisées par les SS et les SA. ­Propagande : manifestation populaire pour répliquer à l’assassinat d’Ernst Von Rath, troisième secrétaire de l’ambassade d’Allemagne à Paris le 7 novembre 1938 par Herschel Grynzpan. ­30000 juifs arrêtés pour être envoyés dans des camps de concentration comme Dachau ou Buchenwald ­prise d’un prétexte : l’acte isolé d’un jeune juif pour dépouiller l’ensemble de la population juive et l’exclure de toute vie sociale. ­Allusion cinématographique dans le Dictateur de Chaplin : caractère gratuit de la destruction. 2. Les arrestations Anne Frank : «Ils n’ont pas le droit de prendre le train, je n’ose plus rien faire.» Elles se déroulent lors des couvre feu, des délations, des rafles ou de façon spontanée. 5
  6. 6. sujet test IEP Deux exemples : l’arrestation d’Anne Frank (1929-1945) et la Rafle du Vel’d’hiv en 1942 permettent de souligner l’échelle couverte, l’ensemble des territoires contrôlés ainsi que la cruauté du système. 3. Les déportations: ­Elles débutent avant la Solution finale. A partir de 1941, les survivants des ghettos sont déportés. Ainsi 75000 juifs français sont déportés entre 1942 et 1944, 110000 juifs hollandais. B. La création des ghettos 1. L’exemple de Varsovie ­Octobre 1939 : création des premiers ghettos en Pologne. ­Créé en 1940, il fonctionne jusqu’en 1943, date de sa destruction suite à l’insurrection de sa population. ­Décrire le fonctionnement (128000 habitants au km2 !): entreprise de déshumanisation fondée sur la surpopulation. L’allusion au film Le Pianiste est ici intéressante. 2. La ségrégation - Le port de l’étoile comme signe distinctif. Transition : nouvelle échelle dans l’horreur : la destruction systématique. III. Une extermination massive - mot génocide: mot utilisé à partir de 1948 par l’ONU pour définir : « un acte commis dans le but de détruire en tout ou en partie, une groupe national, ethnique, racial ou religieux. 6
  7. 7. sujet test IEP A. Les crimes pratiqués par plusieurs acteurs 1. Les Einsatzgruppen - Des groupes d’intervention formés d’une police militarisée dès l’Anschluss chargée après 1939 (septembre) de l'exécution systématique de tous les opposants dont les juifs dans les espaces occupés à l’Est de l’Europe. - Les membres sont des SS mais aussi des Ordnungspolizei (police régulière allemande) - A partir de 1941, se concentrent surtout sur la population juive. - Entre 900 000 et 1,4 million de victimes. 2. La SS et la Gestapo - La SS est l’armée de l’escadron de protection dirigée par Himmler et composée de 1,2 million de membres. - La Gestapo est la police politique de III Reich fondée par Goring. Elle organise la déportation vers les camps sous la direction de Eichmann. 3. La Wechmacht - Adhésion aux ordres par discipline. Exemple : répression de l’insurrection du ghetto de Varsovie en 1943. B. La Solution finale symbole de la cruauté nazie 1. La Conférence de Wansee en 1942 ­réunion 15 hauts responsables du III Reich. ­Villa de Berlin le 20 janvier 1942 - Réflexion sur l’organisation administrative, technique, économique de la Solution Finale. - Les déportations ont déjà débutées donc le symbole à retenir est plus le caractère 7
  8. 8. sujet test IEP bureaucratique et industriel du processus. 2. Hitler - Son rôle d’impulsion trouve un écho chez les hauts dignitaires nazis. 3. Les acteurs principaux ­Goring, Himmler, Heydrich et Eichmann ­voir les biographies en fin d’ouvrage. B. Les camps de concentration 1. Concentration - création de la technique fin du XIX lors de la guerre des Boers par les britanniques (1899-1902) - Mise en place dès 1933 - Etude d’un exemple : Buchenwald créé en 1937. 2. Extermination - Chelmno ouvert dès décembre 1941 ­Fonctionnement d’Auschwitz : 1,1 million de victimes ­Evoquer l’horreur des fours crématoires et des chambres à gaz. 3. bilan humain - Sur 9 millions de Juifs en 1939 en Europe, 5,1 millions sont morts durant le conflit. Conclusion - processus progressif passant de la théorie à l’application implacable. ­complexité du phénomène : suivre Kershaw : un produit des circonstances ? ­Une seule certitude : la modestie dans les analyses face à une époque parmi les plus terribles de l’histoire de l’humanité. 8
  9. 9. sujet test IEP 9

×