Guide pour le développement et la mise en
œuvre de curriculums pour une éducation
plurilingue et interculturelle
Yaline Ja...
CHAPITRE 3
Eléments pour des scénarios curriculaires
au service d’une éducation plurilingue et
interculturelle
3.2. LA DIMENSION EXPERIENTIELLE DU CURRICULUM
Cet article s’agit des droits qui ont les élèves d’apprendre des nouvelles ...
CITE 0 : Préélémentaire
Dans le cycle préélémentaire on trouve
l’école maternelle et le jardin d’enfants.
N’est pas obliga...
a) diversité et pluralité linguistiques et culturelles
● expérience pour l’enfant d’accueil sa propre langue
● expérience ...
c) diversification des formes d’expression
● expérience de la relation entre corps, parole, rythme ...
● expériences des g...
3.2.2. CITE 1 : École primaire ou premières années de l’enseignement
fondamental
L’école primaire est dominée, dans la plu...
-Profils de compétence et évaluation.
A la différence de ce qui a été dit plus haut de l’école pré-élémentaire, il paraît ...
Dans le cadre d’une éducation plurilingue et interculturelle, la dimension interculturelle fait plus
difficilement l’objet...
3.2.3. CITE 2 : Premier cycle du secondaire ou fin de l’enseignement fondamental et
CITE 3 : Deuxième cycle du secondaire ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La dimension expérientielle du curriculum

122 vues

Publié le

The presentation is incomplete but it has some good information. It is in french.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
122
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La dimension expérientielle du curriculum

  1. 1. Guide pour le développement et la mise en œuvre de curriculums pour une éducation plurilingue et interculturelle Yaline Jaraba Ferny Simancas
  2. 2. CHAPITRE 3 Eléments pour des scénarios curriculaires au service d’une éducation plurilingue et interculturelle
  3. 3. 3.2. LA DIMENSION EXPERIENTIELLE DU CURRICULUM Cet article s’agit des droits qui ont les élèves d’apprendre des nouvelles langues á l’école et les objectifs qui font partie de cet enseignement et pourquoi les études des langues étrangères sont classifié en quatre cites différents.
  4. 4. CITE 0 : Préélémentaire Dans le cycle préélémentaire on trouve l’école maternelle et le jardin d’enfants. N’est pas obligatoire mais un aspect important est l’âge des enfants et le période de développement cognitif, affectif et social ou ils se trouvent. C’est indispensable pour le système éducatif.
  5. 5. a) diversité et pluralité linguistiques et culturelles ● expérience pour l’enfant d’accueil sa propre langue ● expérience de la pluralité des modes d’expression ● expérience des modes de vie des autres cultures ● expérience de normes d’interaction ● expérience de pratiques d’interaction à une culture b) éducation au respect de l’altérité ● expérience de l’écoute des autres ● expérience des normes de l’interaction en groupe ● expérience et comparaison de pratiques d’interaction propres à une culture
  6. 6. c) diversification des formes d’expression ● expérience de la relation entre corps, parole, rythme ... ● expériences des gestes et mouvements ● expérience avec des petits poèmes, recits... d) expériences multimodales et multisensorielles
  7. 7. 3.2.2. CITE 1 : École primaire ou premières années de l’enseignement fondamental L’école primaire est dominée, dans la plupart des systèmes éducatifs, par le développement de la littératie, la maîtrise du lire / écrire / calculer, la prise de conscience des fonctions, des pouvoirs et des contraintes de l’écrit, tant dans la construction des connaissances que pour la réussite scolaire, l’avenir professionnel, la participation citoyenne, l’appréciation culturelle et, plus généralement, l’épanouissement individuel. L’éducation à l’écrit (et pas seulement l’apprentissage de l’écrit) relève donc au premier chef des droits à l’éducation (et pas seulement des droits à l’éducation langagière)36. Les expériences que peut proposer l’école élémentaire ne sauraient cependant s’y limiter, comme le montre la liste qui suit : a) Apprentissage de la lecture et de l’écriture / littératie. b) Réflexion métalangagière et métaculturelle. c) Décodage et emploi d’autres moyens sémiotiques que les langues. d) Sensibilisation aux écrits littéraires et à l’expression personnelle. e) auto-évaluation et évaluation par les pairs. f) éducation langagière et interculturelle globale.
  8. 8. -Profils de compétence et évaluation. A la différence de ce qui a été dit plus haut de l’école pré-élémentaire, il paraît souhaitable et légitime que des profils de sortie du primaire – en termes de compétences plurilingues et interculturelles - soient définis, de manière que le passage - souvent délicat - dans d’autres cycles de la scolarisation s’effectue dans de bonnes conditions. a. une évaluation des capacités langagières et interculturelle des élèves doit leur être garantie ; b. cette évaluation ne saurait porter sur les seules connaissances linguistiques et culturelles formelles, mais doit toucher des savoirs et savoir faire langagiers et interculturels en rapport tant avec les apprentissages scolaires dans leur diversité qu’avec les usages sociaux autres que scolaires ; c. elle repose sur l’identification de compétences langagières (linguistiques et sémiotiques, communicationnelles et réflexives) et interculturelles effectivement mises en œuvre dans la construction des connaissances scolaires pour différents domaines disciplinaires ; d. elle tient compte des formats interactionnels et des genres discursifs par lesquels la langue de scolarisation (comme matière parmi d’autres et comme moyen d’enseignement des autres matières) s’actualise diversement dans l’école ; e. elle porte aussi sur les rapports établis entre la langue commune de scolarisation et les autres langues présentes dans l’école ; f. elle relève de modalités diversifiées : évaluation ponctuelle et évaluation continue, auto- et hétéro-évaluation, épreuves / tests et portfolio / dossier ;
  9. 9. Dans le cadre d’une éducation plurilingue et interculturelle, la dimension interculturelle fait plus difficilement l’objet d’une évaluation par épreuves et tests formels. Or, il est souhaitable que cette sensibilisation et cette perception / réflexion interculturelles s’engagent au cours de l’éducation primaire. C’est le curriculum qui peut proposer, au fil des années du primaire, des expériences et des rencontres qui soient de nature à susciter des contacts intra- et interculturels, à donner lieu à prise de conscience des préjugés et stéréotypes et à développer une meilleure compréhension et reconnaissance de la diversité des cultures, en commençant par celles présentes dans l’école et son environnement. Ces expériences et Division des Politiques linguistiques 53 Conseil de l’Europe rencontres peuvent s’inscrire, pour l’essentiel, dans les programmes scolaires « ordinaires »et être consignées dans un dossier ou un portfolio.
  10. 10. 3.2.3. CITE 2 : Premier cycle du secondaire ou fin de l’enseignement fondamental et CITE 3 : Deuxième cycle du secondaire ou « upper secondary » On sait que le passage du primaire au secondaire (ou entre les premières et les dernières années de l’enseignement fondamental) se fait, selon les pays, à des âges différents et, comme cette marge se situe dans la période de pré-adolescence / adolescence, ces moments variables ne sont pas sans incidences sur la conception et les contenus des curiculums. Il faut, dès lors, répondre à une double exigence :

×