Relations commerciales avec un partenaire étranger :              quelques points qui méritent l’attention en matière de  ...
Relations commerciales avec un partenaire étranger :quelques points qui méritent l’attention en matière de           factu...
Relations commerciales avec un partenaire étranger :                    quelques points qui méritent l’attention          ...
I. Facture à un partenaire étranger - TVA (suite)   6) La TVA a un caractère européen (auj. Dir. 2006/112/CE)     Applica...
I. Facture à un partenaire étranger - TVA (suite)    B2B - Désormais (depuis le 1/1/2010), la prestation est en règle loc...
I. Facture à un partenaire étranger - TVA (suite)  Responsabilité du prestataire de services quant à la détermination de l...
I. Facture à un partenaire étranger - Compétence et loi   applicable b) Compétence et loi applicable  I. Bref rappel des p...
I. Facture à un partenaire étranger - Compétence et loi   applicable (suite)  II. Compétence :   intérêt de prévoir une c...
I. Facture à un partenaire étranger - Compétence et loi   applicable (suite)  III. Loi applicable :   intérêt de prévoir ...
II. Facture à un partenaire étranger - Défaut de paiement    - Moyens de recouvrement   Détermination du tribunal compéte...
II. Facture à un partenaire étranger - Défaut de paiement    - Moyens de recouvrement (suite)   Si tribunal belge est com...
II. Facture à un partenaire étranger - Défaut de paiement    - Sort de la TVA Les causes de restitution de la taxe sont l...
III. Facture reçue d’un partenaire étranger - TVA a) TVA   Les catégories d’opérations à l’entrée visées     1. Les presta...
III. Facture reçue d’un partenaire étranger - TVA (suite)I. Les prestations de services rendues par un assujetti étranger ...
III. Facture reçue d’un partenaire étranger - TVA (suite)  Concrètement dans une relation intracommunautaire : l’assujett...
III. Facture reçue d’un partenaire étranger - TVA (suite)2. Les acquisitions intracommunautaires de biens  Dès que le n° d...
III. Facture reçue d’un partenaire étranger -     Compétence et loi applicable  b) Compétence et loi applicable   I. S’il ...
IV. Le point sur le remboursement des TVA exposées à    l’étranger Depuis le 1er janvier 2010, procédure modernisée et sim...
Relations commerciales avec un      partenaire étranger : quelques points qui         méritent l’attention en matière de  ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Relations commerciales avec un partenaire étranger: quelques points qui méritent l'attention en matière de facturation et de recouvrement. Cabinet Liedekerke.

1 732 vues

Publié le

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 732
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Relations commerciales avec un partenaire étranger: quelques points qui méritent l'attention en matière de facturation et de recouvrement. Cabinet Liedekerke.

  1. 1. Relations commerciales avec un partenaire étranger : quelques points qui méritent l’attention en matière de facturation et de recouvrement. 29 septembre 2011Brussels • London – www.liedekerke.com
  2. 2. Relations commerciales avec un partenaire étranger :quelques points qui méritent l’attention en matière de facturation et de recouvrement. Hakim BOULARBAH Stéphane WILMET Partners Brussels • London - www.liedekerke.com
  3. 3. Relations commerciales avec un partenaire étranger : quelques points qui méritent l’attention en matière de facturation et de recouvrement.I. Facture à un partenaire étranger - Etablissement - TVA a) TVA I. Bref rappel des notions générales : 1) La TVA est un impôt à la consommation finale Consommateur final ? 2) Le fournisseur est le collecteur de l’impôt : c’est lui le redevable en principe 3) La TVA est perçue à chaque stade de production mais est déduite par le client jusqu’au stade précédant la consommation finale  principe de neutralité 4) Exceptions – exonérations et refus de déduction 5) Conclusion : La TVA est un coût pour le consommateur final, l’assujetti exonéré et l’assujetti mixte, pas pour l’assujetti ordinaire 3 Brussels • London - www.liedekerke.com
  4. 4. I. Facture à un partenaire étranger - TVA (suite) 6) La TVA a un caractère européen (auj. Dir. 2006/112/CE)  Applicable dans tous les Etats membres de l’UE, aux opérations internes et transfrontalières  Critère de lieu de la livraison ou de la prestation pour déterminer l’Etat membre compétent  « Gué » d’un Etat membre à l’autre lorsque la livraison ou la prestation passe une frontière  Discordances vu certaines latitudes laissées aux Etats membres (ex. avocats belges) 4 Brussels • London - www.liedekerke.com
  5. 5. I. Facture à un partenaire étranger - TVA (suite)  B2B - Désormais (depuis le 1/1/2010), la prestation est en règle localisée dans l’état du preneur Conséquence : si le partenaire n’est pas établi en Belgique, facturation sans TVA mais facture à établir selon les prescriptions de la Directive et du Code TVA + autres obligations administratives si le client est établi dans l’UE (surtout le relevé intracommunautaire)  B2C - Localisation en règle dans l’état du prestataire, donc en Belgique Conséquence : facture avec TVA belge au taux applicable à la prestation. Exceptions : certaines prestations rendues à un partenaire non assujetti établi en dehors du territoire de l’UE sont localisées dans l’Etat du preneur 6 Brussels • London - www.liedekerke.com
  6. 6. I. Facture à un partenaire étranger - TVA (suite) Responsabilité du prestataire de services quant à la détermination de la qualité d’assujetti ou non du client et au niveau de la détermination du lieu d’établissement du preneur du service Sur base de la documentation financière et commerciale échangée → nécessité de prendre contact avec le client étranger Critère de la « bonne foi » : si l’assujetti belge a reçu du preneur étranger son n° de TVA et qu’il en a vérifié le validité ou qu’à tout le moins il la procédé aux vérifications d’usage normales 7 Brussels • London - www.liedekerke.com
  7. 7. I. Facture à un partenaire étranger - Compétence et loi applicable b) Compétence et loi applicable I. Bref rappel des principes :  conclusion d’un contrat avec un partenaire étranger – conflit de juridictions et conflit de lois : ex: facture à une société italienne  conflit de juridictions : quel est le tribunal compétent en cas de refus de paiement ? tribunaux belges/italiens?  conflit de lois : quelle est la loi applicable par exemple pour la forme de la mise en demeure, le taux des intérêts, … ? loi belge/loi italienne ?  règles européennes identiques dans les 27 états membres (régime spécifique pour le Danemark)  règles belges lorsque le partenaire est non européen, par ex. USA, Brésil, Russie 8 Brussels • London - www.liedekerke.com
  8. 8. I. Facture à un partenaire étranger - Compétence et loi applicable (suite) II. Compétence :  intérêt de prévoir une clause de juridiction en faveur des tribunaux belges (désignation des tribunaux compétents dans le contrat ou dans les conditions générales à la facture) : permet le recouvrement en Europe de manière très simple et peu coûteuse grâce au règlement IPE (voir plus loin) ;  clause doit être rédigée de manière claire et faire l’objet d’une acceptation certaine par le partenaire ;  elle peut être prévue au verso de la facture ou dans un document séparé ou sur un site internet (susceptible d’être conservé durablement), mais dans tous les cas il faut un renvoi exprès au support dans lequel elle se trouve ; 9 Brussels • London - www.liedekerke.com
  9. 9. I. Facture à un partenaire étranger - Compétence et loi applicable (suite) III. Loi applicable :  intérêt de prévoir une clause de loi applicable et/ou une précision matérielle quant au taux des intérêts de retard applicable (par ex. en faisant référence au taux d’intérêt belge prévu par la loi sur les retards de paiement en matière commerciale ou à tout autre taux) ;  permet d’éviter des discussions en cas de contentieux (mise en demeure, exigibilité des intérêts, taux des intérêts, validité de la clause pénale) ;  le choix de la loi applicable peut être tacite à la condition qu’il soit certain ;  à défaut de choix de la loi applicable, application de la loi du vendeur ou du prestataire de services (en principe la loi belge) – importance relative 10 Brussels • London - www.liedekerke.com
  10. 10. II. Facture à un partenaire étranger - Défaut de paiement - Moyens de recouvrement  Détermination du tribunal compétent : celui désigné par la clause d’élection de for ou, à défaut, tribunal du lieu où, en vertu du contrat, les marchandises ont été livrées ou les services fournis (si partenaire européen) – tribunal belge si obligation est née en Belgique ou doit y être exécutée (partenaire hors UE)  Loi applicable détermine nécessité d’une mise en demeure préalable, prise de cours et taux des intérêts  Si tribunal belge est compétent et partenaire européen (sauf Danemark), utilisation de l’IPE : procédure simple (pas besoin d’avocat), peu coûteuse et très efficace : obtention d’une IPE en Belgique qui peut directement être mise à exécution dans tous les autres pays européens 11 Brussels • London - www.liedekerke.com
  11. 11. II. Facture à un partenaire étranger - Défaut de paiement - Moyens de recouvrement (suite)  Si tribunal belge est compétent et partenaire hors UE, obligation de saisir le tribunal compétent suivant la procédure ordinaire et obtention d’un jugement à exécuter en Europe si ce partenaire y a des actifs (procédure simple et peu coûteuse) ou dans le pays du partenaire (procédure plus complexe et coûteuse) 12 Brussels • London - www.liedekerke.com
  12. 12. II. Facture à un partenaire étranger - Défaut de paiement - Sort de la TVA Les causes de restitution de la taxe sont limitativement énumérées par la loi Sont des causes de restitution de la taxe :  l’annulation ou la résolution de la convention, à l’amiable ou en justice (en vertu décision coulée en force de chose jugée) ;  la perte de la créance de prix (conseil de prudence : si le partenaire est en faillite ou en liquidation, le fisc exige la production d’une attestation d’irrecouvrabilité) Délai : fin de la 3ème année civile suivant l’année de survenance de la cause de restitution – au-delà de ce délai, plus de restitution possible 13 Brussels • London - www.liedekerke.com
  13. 13. III. Facture reçue d’un partenaire étranger - TVA a) TVA Les catégories d’opérations à l’entrée visées 1. Les prestations de services reçues d’assujettis étrangers 2. Les acquisitions intracommunautaires de biens 14 Brussels • London - www.liedekerke.com
  14. 14. III. Facture reçue d’un partenaire étranger - TVA (suite)I. Les prestations de services rendues par un assujetti étranger à un assujetti belge  Généralisation du régime du report de perception (« reverse charge mechanism») → L’assujetti belge doit payer la TVA en Belgique, au taux belge prévu pour la prestation concernée + obligations administratives.  Raison d’être : simplification destinée à éviter le recours systématique à l’identification du prestataire dans l’Etat membre de taxation et à la procédure de remboursement de la TVA 15 Brussels • London - www.liedekerke.com
  15. 15. III. Facture reçue d’un partenaire étranger - TVA (suite)  Concrètement dans une relation intracommunautaire : l’assujetti belge dit disposer d’un n° d’identification à la TVA pour que : 1°) l’opération puisse être déclarée en Belgique 2°) l’opération puisse être reprise dans le relevé intracommunautaire du prestataire étranger  Si l’assujetti belge est un assujetti ordinaire et que la prestation lui est rendue dans le cadre de l’exercice de son activité d’assujetti, la taxe sera déductible.  Pour l’assujetti exempté, la taxe due au Trésor belge constituera un coût. 16 Brussels • London - www.liedekerke.com
  16. 16. III. Facture reçue d’un partenaire étranger - TVA (suite)2. Les acquisitions intracommunautaires de biens Dès que le n° d’identification à la TVA est communiqué au fournisseur étranger, le régime des acquisitions intracommunautaires s’appliquera → facture sans TVA et paiement (& déduction éventuelle) de la TVA en Belgique par le client-assujetti belge 17 Brussels • London - www.liedekerke.com
  17. 17. III. Facture reçue d’un partenaire étranger - Compétence et loi applicable b) Compétence et loi applicable I. S’il n’y a pas de contrat ou de contrat-cadre réglant par ailleurs la question, vérifier si les conditions générales du partenaire étranger jointes à la facture prévoient loi applicable – tribunal compétent II. Le cas échéant, marquer immédiatement son désaccord sur ces clauses des conditions générales, spécialement la clause de compétence III. En cas de recouvrement à l’étranger, être très attentif à la réception de toute demande d’IPE – introduire une opposition dans les 30 jours de la signification de l’IPE, sous peine d’une exécution en Belgique, sans plus de possibilité de contester la facture 18 Brussels • London - www.liedekerke.com
  18. 18. IV. Le point sur le remboursement des TVA exposées à l’étranger Depuis le 1er janvier 2010, procédure modernisée et simplifiée  Demande de remboursement par voie électronique via un portail électronique ouvert par l’Etat membre où l’assujetti est établi  Vérifications possibles (demandes de renseignements électroniques possibles)  Accélérations des délais de remboursement (3 mois max.) sous peine d’intérêts (au taux de 9,6 % par an !) 19 Brussels • London - www.liedekerke.com
  19. 19. Relations commerciales avec un partenaire étranger : quelques points qui méritent l’attention en matière de facturation et de recouvrement.Q&A Hakim BOULARBAH - Stéphane WILMET

×