Philippe moutot 15 03-2011 politique de change pour euro

1 525 vues

Publié le

Présentation de Philippe MOUTOT, directeur général adjoint économie et directeur politique monétaire à la Banque centrale européenne (BCE)

à l’occasion des Rencontres économiques de l’IGPDE du 15 mars 2011 sur le thème « Pourra-t-on éviter la guerre des monnaies ? »

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 525
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Philippe moutot 15 03-2011 politique de change pour euro

  1. 1. Quelle politique de change pour l’euro? Rencontres Economiques – IGPDE Philippe Moutot Directeur Général Adjoint Questions Economiques BCE Paris 15 Mars 2011
  2. 2. Le plan de ma présentation <ul><li>Le choix d’un régime de change flottant </li></ul><ul><li>Le cadre institutionnel de la politique de change </li></ul><ul><li>La politique de change en perspective </li></ul><ul><li>Renforcer la surveillance internationale </li></ul><ul><li>Pour conclure </li></ul>
  3. 3. <ul><li>1. </li></ul><ul><li>Le choix d’un taux de change flottant </li></ul>
  4. 4. La création de l´euro a réduit l’importance du taux de change; mais celle-ci demeure substantielle Intra-EA and Extra-EA trade in 1999 (in value terms; goods) EA, US and Japan trade as percentage of GDP (%; in value terms; goods) Source: Eurostat and ECB calculations. Source: HAVER DLX and ECB calculations.
  5. 5. Le triangle d’incompatibilité Liberté des mouvements de capitaux Cible de taux de change Politique monétaire souveraine
  6. 6. La stratégie de politique monétaire de la BCE
  7. 7. Le triangle d’incompatibilité (suite) Liberté des mouvements de capitaux Cible de taux de change Politique monétaire souveraine <ul><li>Principe : un taux de change (TC) flottant évolue en fonction des fondamentaux. </li></ul><ul><li>Pratique : dans le passé, les taux de change ont pu dévier par rapport aux fondamentaux… </li></ul><ul><li>⇒ Des interventions concertées ont eu lieu au sein du G7 </li></ul>
  8. 8. Dispositions institutionnelles <ul><li>Vis à vis des pays membres de l’Union Européenne: </li></ul><ul><ul><li>Pays ne participant pas au mécanisme de change européen (‘’MCE II’’) </li></ul></ul><ul><ul><li>Pays participant au MCE II </li></ul></ul><ul><li>Vis à vis des pays hors Union Européenne </li></ul>
  9. 9. Les avantages du mécanisme de change européen <ul><li>Les conclusions précédentes doivent être nuancées dans le cas d’une petite économie ouverte … </li></ul><ul><li>… mais un certain degré de flexibilité reste nécessaire. </li></ul><ul><li>Le mécanisme de change européen, avec des marges de fluctuations adaptées, répond avantageusement à ces besoins. </li></ul>
  10. 10. 2. Le cadre institutionnel
  11. 11. Les dispositions du Traité <ul><li>La politique de l’euro est une compétence exclusive de l’Union . </li></ul><ul><li>En décembre 1997, le Conseil Européen a décidé que “ les taux de change doivent être considérés comme la résultante de toutes les autres politiques économiques. ” </li></ul><ul><li>Le régime du taux de change de l’euro est donc le flottement . </li></ul><ul><li>La BCE peut ainsi se concentrer sur son objectif premier de stabilité des prix , qui est aussi l’objectif premier de la politique de change. </li></ul><ul><li>Le Traité prévoit néanmoins que (Article 219): </li></ul><ul><ul><li>le Conseil Européen décidant à l’unanimité et après consultation de la BCE peut conclure un accord de taux de change. </li></ul></ul><ul><ul><li>le Conseil Européen peut adopter des ‘ orientations générales ’ pour la politique de taux de change de la zone euro vis-à-vis des devises non européennes. </li></ul></ul>
  12. 12. Les éléments d’un suivi du taux de change de l’euro <ul><li>Apprécier et surveiller l’évolution des taux de change. Une tâche difficile, sans méthode universellement acceptée pour évaluer les déviations par rapport aux fondamentaux. </li></ul><ul><li>Des discussions constantes avec nos partenaires à tous les niveaux, e.g. G7. </li></ul><ul><li>Efforts pour développer une vision commune avec nos partenaires. </li></ul><ul><li>Interventions sur les marchés de change, en concertation avec nos partenaires (automne 2000). </li></ul>
  13. 13. Améliorer la gestion interne des taux de change réels à l‘intérieur de la zone euro: de gros avantages mais... 5 year credit default swaps (daily data) Source: Datastream and ECB calculations. Last observation: 10/03/2011
  14. 14. La qualité de l’abri ne doit pas faire oublier le coût d’une compétitivité insuffisante Cumulated HCI (ULC base) (between 1999Q1 to 2008Q4) Source: ECB calculations.
  15. 15. <ul><li>3. </li></ul><ul><li>La politique de change de l’euro en perspective </li></ul>
  16. 16. Depuis sa création, l’euro a connu des périodes prolongées de dépréciation et d’appréciation Nominal and real effective exchange rate of the euro (21 group of countries) (Index: 1999=100; CPI deflated) Contributions to the euro nominal effective exchange rate Source: ECB. Last observation: January 2011 Source: ECB and ECB calculations. Note: The category “Other Member States (OMS)'' refers to the aggregate contribution of the currencies of the non-euro area Member States (except the GBP and SEK). The category &quot;Other&quot; refers to the aggregate contribution of the remaining six trading partners of the euro area in the EER-21 index.
  17. 17. Volatilité du PIB et de l’inflation
  18. 18. En dépit d’une forte volatilité du taux de change, le marché de l’euro a résisté à la crise EUR/USD, EUR/GBP nominal bilateral exchange rate and JPMorgan G7 currency index of volatility 3M implied volatility and EUR/USD bid-ask spread (weekly data, %) Source: Bloomberg, ECB and ECB calculations. Last observation: 11/03/2011. Source: Reuters and ECB calculations.
  19. 19. Evolutions récentes du taux de change de l’euro Nominal and real effective exchange rate of the euro (EER-20) (Quarterly data, Index: 1999=100) Patterns in bilateral exchange rates (Daily data) Source: ECB. Latest observation: 2010 Q4. Source: ECB and ECB calculations.
  20. 20. <ul><li>4. </li></ul><ul><li>Renforcer la surveillance internationale </li></ul>
  21. 21. La crise a révélé les insuffisances des mécanismes de surveillance macroéconomique… <ul><li>... au niveau régional: en particulier, zone euro/EU.. </li></ul><ul><li>… mais aussi multilatéral: FMI (Décision sur la Surveillance Bilatérale de 2007 ) et forums internationaux. </li></ul><ul><li>L’accumulation de déséquilibres globaux – notamment de taux de change – s’est enracinée dans la présence d’externalités négatives et l’absence de coordination des politiques économiques. </li></ul>
  22. 22. Renforcer la surveillance macroéconomique dans la zone euro (I) <ul><li>Propositions autour de deux leviers d’action: </li></ul><ul><li>1) Prévention : </li></ul><ul><ul><li>Mécanisme d’alerte / tableau de bord </li></ul></ul><ul><ul><li>Seuils d’alerte </li></ul></ul><ul><ul><li>Recommandations préventives du Conseil </li></ul></ul><ul><li>2) Correction : </li></ul><ul><ul><li>le Conseil recommande une action corrective dans un délai donné et demande un plan de mesures correctives </li></ul></ul><ul><ul><li>Procédure clôturée lorsque le Conseil constate que l'État membre ne présente plus de déséquilibres excessifs </li></ul></ul><ul><ul><li>Mécanisme de sanction </li></ul></ul>
  23. 23. Renforcer la surveillance macroéconomique dans la zone euro (II) <ul><li>Des améliorations au cadre envisagé sont possibles : </li></ul><ul><li>Distinction zone euro/UE </li></ul><ul><li>Symétrie des seuils </li></ul><ul><li>Rendre la procédure plus automatique et moins discrétionnaire </li></ul><ul><li>Sanctions élargies et mises en oeuvre plus tôt dans la procédure </li></ul>
  24. 24. Renforcer la surveillance multilatérale (I) <ul><li>Parmi les priorités du cadre de surveillance du FMI : </li></ul><ul><li>Perspective multilatérale </li></ul><ul><li>Analyse des taux de change et des risques de stabilité externe </li></ul><ul><li>Le processus d’évaluation mutuelle (PEM) du G-20 est prometteur </li></ul>
  25. 25. Renforcer la surveillance multilatérale (II) <ul><li>La discipline verbale est essentielle, en particulier pour la zone euro. </li></ul><ul><li>La multiplicité de la représentation extérieure de la zone n’aide pas toujours: au FMI, 17 pays de la zone euro appartiennent à 8 circonscriptions et la BCE a un statut d’observateur. </li></ul><ul><li>Un renforcement de la représentation de la zone est désirable. </li></ul>
  26. 26. Renforcer la surveillance multilatérale (1II) <ul><li>Une représentation unifiée de la zone euro renforcerait le message sur l’UEM. </li></ul><ul><li>La monnaie unique implique un taux de change unique, une politique de change unique et un message unique en matière de taux de change. </li></ul>
  27. 27. <ul><li>5. </li></ul><ul><li>Pour conclure </li></ul>
  28. 28. Pour conclure <ul><li>La politique de taux de change diffère de ce qui l’a précédé car la zone euro est une nouvelle entité économique et financière, née de l’UEM. </li></ul><ul><li>Sa dimension internationale est forte. Euro fort, Euro faible: c’est son aspect le plus visible. </li></ul><ul><li>Mais la dimension interne est également importante puisque la zone est encore assez hétérogène. </li></ul><ul><li>Depuis la création de l’euro, la pratique de cette politique s’est rapidement developpée, avec succès. </li></ul><ul><li>La surveillance internationale en fait partie. </li></ul><ul><li>Mais la crise en a révélé les lacunes auxquelles il convient de remédier. </li></ul><ul><li>La zone euro peut communiquer de manière plus efficace en unifiant sa représentation et son message. </li></ul>
  29. 29. <ul><li>BACKGROUND </li></ul>
  30. 30. Récent communiqué du G-20 <ul><li>‘’ Le système monétaire international (SMI) a fait preuve de résilience, mais des vulnérabilités subsistent, ce qui rend l’amélioration du SMI d’autant plus nécessaire afin de garantir la stabilité systémique, favoriser un ajustement ordonné et éviter les fluctuations déstabilisatrices des flux de capitaux, les mouvements désordonnés des taux de change -, ce qui suppose notamment que les économies avancées à monnaie de réserve veillent à éviter la volatilité excessive -, et le défaut d’alignement persistant des taux de change.’’ </li></ul><ul><li>Réunion des Ministres des Finances et Gouverneurs de Banque centrale,19 février 2011, Paris </li></ul>

×