Une minute d’attention à l’être ensemble.
En guise d’introduction
Une posture en action
Lecture et écriture phénoménologique expérientielle
ALICE MAYEUX
Le 28 Octobre 2014
Chercheure invit...
1- D’où je pars?
 - Weick et le principe de la communication
constituante versus la constitution de l’organisation
par la communication.
A...
 Mieux comprendre comment la communication est
susceptible d’organiser et structurer le monde que
nous appréhendons par n...
 Un monde en transition ou en transformation.
 La conscience humaine.
 Quel est notre rapport au monde?
Expérience immé...
 Une interaction réciproque entre une structure
cognitive et l’expérience de la cognition.
 Qui produit à son tour une s...
 Étudier le rapport au monde repose sur «la nécessité
de voir dans nos activités les effets d’une structure de
la cogniti...
 Méthode de l’attention/vigilante pour examiner cette
expérience.
Varela, Thompson et Rosch, 1993
Attention/vigilante
2- Comment je perçois?
 Deux temps dans le cycle minimal de l’acte
réfléchissant:
 L’époché,
 Évidence intuitive.
Depraz, Varela, Vermesch, 20...
 Trois phases:
 1- Suspension
 2- Conversion de l’attention
 3- Lâcher-prise ou accueil de l’expérience
Il y a une red...
 L’acte réflexif est à la fois un concept et une
méthode.
 C’est une réduction phénoménologique en soi, donc
une phase d...
 Deux aspects:
 1- Mouvement passif
Qui repose sur l’accueil.
 2- Mouvement actif
Qui soutient un maintenir en prise
(s...
 De l’évidence intuitive découle le remplissement
intuitif.
Depraz, Varela, Vermesch, 2011
Remplissement intuitif
 Le remplissement intuitif est le passage d’un vide
cognitif à une donation en chair et en os.
La donation étant un proce...
 Trois degrés
 1- Une échelle de l’ordre de la seconde ou de la minute
 2- Une échelle d’une organisation d’une activit...
 Session d’introspection guidée : L’entretien
d’explicitation de Vermersch
 Session de pratique Shamata-Vipashyana
 Ses...
Comment je récolte?
 Méthodes qualitatives reposent sur des compétences
génériques de l’esprit cherchant à faire du sens.
Paillé et Mucchelli...
 « La phénoménologie, avant d’être la lecture et
l’interprétation d’un texte, est d’abord une épreuve
expérientielle puis...
 Une expérience: l’époché
 Un compte rendu descriptif: à partir du
remplissement intuitif
Depraz, Varela, Vermesch,2011
...
 La triple gestuelle de l’époché
Suspension- redirection- l’accueil.
 Le triple geste de variation
Variations dans le re...
 La procédure éidétique consiste à varier les traits
caractéristiques du phénomène ou de l’objet qu’on
étudie pour en ext...
 1- Variation
Action de faire varier les traits caractéristiques à
partir du remplissement intuitif.
 2- Extraction
Acti...
4- Comment je redonne?
 Méthodes qualitatives reposent sur des compétences
génériques de l’esprit cherchant à faire du sens.
 Trois stratégies ...
 L’analyse phénoménologique s’effectue au travers
d’un acte de lecture des traces laissées par le
phénomène. Cet acte de ...
 1- L’attentionnalité
L’attention en tant que praxis incarnée de
l’intentionnalité
 2- Le triple geste épochal
Suspensio...
 Texte descriptif et non explicatif comme moyen
privilégié de l’analyse phénoménologique.
 Établissement d’un mode de re...
 1- Le témoignage
est un langage expérientiel en première
personne qu’Husserl aurait utiliser comme façon
d’alerter le le...
 Cadrages servant à donner corps au groupe (Extrait)
 Prendre conscience du principe organisateur
Du point de vue du gro...
 2- L’ostentation
Il s’agit d’un mode discursif qui suppose une
continuité entre le langage expressif et une
expérience c...
 Analyse en terrain inconnu (extrait)
 Se croire aux Indes et être en Amériques
Pour Peck, l’étape du vide, la quatrième...
 3- L’expression
Pratique langagière «interexpressive» de l’affect.
C’est une manière, selon Michel Henry de rendre
visib...
 Analyse des dimensions invisibles (Extrait)
 « Not knowing exactly where it comes from, where it
goes »
Ici (D-1, photo...
Questions, suggestions, objections?
En conclusion
 ASHCRAFT, Karen-Lee, KUHN, Thomas et François, COREEN, (2009), Constitutionnal Amendments : «Materializing»
Organization...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Une posture en action lecture et écriture en phénoménologie expérientielle

282 vues

Publié le

Par Alice Mayeux, chercheure invitée par Louis-Claude Paquin
Présentation orale pour le cours FCM 7000 au programme de maîtirse en communication, UQÀM

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
282
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Phase 2 et 3 sont corrolaires
  • Une posture en action lecture et écriture en phénoménologie expérientielle

    1. 1. Une minute d’attention à l’être ensemble. En guise d’introduction
    2. 2. Une posture en action Lecture et écriture phénoménologique expérientielle ALICE MAYEUX Le 28 Octobre 2014 Chercheure invitée par Louis-Claude Paquin FCM 7000,Études en communication: approches épistémologiques méthodologiques et critiques Licence CC : Attribution-NonCommercial-Share Alike (CC BY-NC-SA)
    3. 3. 1- D’où je pars?
    4. 4.  - Weick et le principe de la communication constituante versus la constitution de l’organisation par la communication. Ashcraft, Kuhn et Coreen, 2009; Coreen, Taylor et Van Every, 2006; Putnam et Nicotera, 2009; 2011 1- Construction de l’objet
    5. 5.  Mieux comprendre comment la communication est susceptible d’organiser et structurer le monde que nous appréhendons par notre expérience immédiate. Objectif:
    6. 6.  Un monde en transition ou en transformation.  La conscience humaine.  Quel est notre rapport au monde? Expérience immédiate?
    7. 7.  Une interaction réciproque entre une structure cognitive et l’expérience de la cognition.  Qui produit à son tour une structure de la cognition.  Qui produit à son tour des croyances, pratiques biologiques.  Qui produit à son tour une culture. Varela, Thompson et Rosch, 1993 Cercle réflexif
    8. 8.  Étudier le rapport au monde repose sur «la nécessité de voir dans nos activités les effets d’une structure de la cognition sans perdre de vue l’immédiateté de notre expérience». Varela, Thompson et Rosch, 1993 Pour Varela
    9. 9.  Méthode de l’attention/vigilante pour examiner cette expérience. Varela, Thompson et Rosch, 1993 Attention/vigilante
    10. 10. 2- Comment je perçois?
    11. 11.  Deux temps dans le cycle minimal de l’acte réfléchissant:  L’époché,  Évidence intuitive. Depraz, Varela, Vermesch, 2011 2- Dynamique structurelle de la prise de conscience
    12. 12.  Trois phases:  1- Suspension  2- Conversion de l’attention  3- Lâcher-prise ou accueil de l’expérience Il y a une redirection de la perception ordinaire vers l’acte perceptif lui-même. Depraz, Varela, Vermesch, 2011 Époché
    13. 13.  L’acte réflexif est à la fois un concept et une méthode.  C’est une réduction phénoménologique en soi, donc une phase de base dans le processus d’analyse phénoménologique expérientielle. L’acte réflexif
    14. 14.  Deux aspects:  1- Mouvement passif Qui repose sur l’accueil.  2- Mouvement actif Qui soutient un maintenir en prise (suffisamment discret pour ne pas altérer l’ouverture issue du geste Épochal). Depraz, Varela, Vermesch, 2011 Évidence intuitive
    15. 15.  De l’évidence intuitive découle le remplissement intuitif. Depraz, Varela, Vermesch, 2011 Remplissement intuitif
    16. 16.  Le remplissement intuitif est le passage d’un vide cognitif à une donation en chair et en os. La donation étant un processus par lequel un objet ou un vécu advient à ma conscience, qui lui donne alors sens. La donation conjugue passivité et activité : l’objet m’est donné en lui-même. Depraz, 1999 Remplissement intuitif
    17. 17.  Trois degrés  1- Une échelle de l’ordre de la seconde ou de la minute  2- Une échelle d’une organisation d’une activité  3- Une échelle de l’ordre d’un projet de recherche Depraz, Varela, Vermesch, 2011 Dimensions temporelles du remplissement intuitif
    18. 18.  Session d’introspection guidée : L’entretien d’explicitation de Vermersch  Session de pratique Shamata-Vipashyana  Session de vision stéréoscopique  Session de prière du cœur  Atelier d’écriture  Session de psychanalyse Exemples concrets
    19. 19. Comment je récolte?
    20. 20.  Méthodes qualitatives reposent sur des compétences génériques de l’esprit cherchant à faire du sens. Paillé et Mucchelli, 2012 3- Analyse en mode écriture phénoménologique
    21. 21.  « La phénoménologie, avant d’être la lecture et l’interprétation d’un texte, est d’abord une épreuve expérientielle puis un compte rendu descriptif par un sujet singulier ». Depraz, 2006 Une phénoménologie expérientielle
    22. 22.  Une expérience: l’époché  Un compte rendu descriptif: à partir du remplissement intuitif Depraz, Varela, Vermesch,2011 Analyse phénoménologique
    23. 23.  La triple gestuelle de l’époché Suspension- redirection- l’accueil.  Le triple geste de variation Variations dans le remplissement intuitif. Depraz, Varela, Vermesch,2011 Deux procédures phénoménologiques
    24. 24.  La procédure éidétique consiste à varier les traits caractéristiques du phénomène ou de l’objet qu’on étudie pour en extraire des invariants en tant que caractéristiques essentielles du phénomène.  Elle est aussi une réduction phénoménologique et est utile pour tisser expérience et langage. Depraz, 2009 Procédure éidétique
    25. 25.  1- Variation Action de faire varier les traits caractéristiques à partir du remplissement intuitif.  2- Extraction Action d’isoler les traits essentiels, les exclure les uns par rapport aux autres.  3- Identification idéatrice Action de former l’idée à partir de l’essence. Depraz, 2009 Le triple geste de variation
    26. 26. 4- Comment je redonne?
    27. 27.  Méthodes qualitatives reposent sur des compétences génériques de l’esprit cherchant à faire du sens.  Trois stratégies pour la création de sens  - L’écriture  - Le questionnement  - L’annotation Paillé et Mucchelli, 2012 4- Une écriture phénoménologique
    28. 28.  L’analyse phénoménologique s’effectue au travers d’un acte de lecture des traces laissées par le phénomène. Cet acte de lecture de l’analyse est le résultat d’un ensemble de processus intellectuels qui aboutissent à attribuer du sens à ce « phénomène ». Paillé et Mucchelli, 2012 Lecture d’un phénomène
    29. 29.  1- L’attentionnalité L’attention en tant que praxis incarnée de l’intentionnalité  2- Le triple geste épochal Suspension, redirection, accueil de l’attention.  3- Le triple geste de la procédure éidétique Variation, extraction, identification de l’essence  4- L’évidence intuitive Comme donation du remplissement intuitif Depraz, 2009 Quatre méthodes expérientielles
    30. 30.  Texte descriptif et non explicatif comme moyen privilégié de l’analyse phénoménologique.  Établissement d’un mode de relation entre le lecteur et l’auteur écrivant.  Trois modes discursifs pour tisser expérience et langage à partir des invariants extraits dans la procédure éidétique. Depraz, 2009 Reconstitution des données
    31. 31.  1- Le témoignage est un langage expérientiel en première personne qu’Husserl aurait utiliser comme façon d’alerter le lecteur sur les difficultés qu’il pouvait rencontrer.  Concrètement, j’ai choisi de témoigner de mon expérience en tant que facilitatrice. Depraz, 2009 Le témoignage
    32. 32.  Cadrages servant à donner corps au groupe (Extrait)  Prendre conscience du principe organisateur Du point de vue du groupe, P.5 a posé la question : « Qu’est-ce qu’on met au centre ?» (D-20, 06.34) « Je suis curieux de savoir ce que chacun de nous met dans son centre » (D-20, 07.55), et ce, en résonnance à la discussion que nous avions eue la veille, sur une citation de Marguerite Yourcenar nommée par P.3 : « Là où je suis, je suis au centre du monde » (D-15). À postériori, je peux constater que j’en ai conclu que le groupe pouvait éventuellement s’organiser autour d’un centre et j’ai plus ou moins directement déposé cette interrogation dans le cercle. Exemple
    33. 33.  2- L’ostentation Il s’agit d’un mode discursif qui suppose une continuité entre le langage expressif et une expérience corporelle en vue de décrire des actes de conscience.  Concrètement, j’ai choisi de montrer une période de dialogue où j’avais l’impression que le groupe était sur le bord d’expérimenter une intuition commune. Depraz, 2009 L’ostentation
    34. 34.  Analyse en terrain inconnu (extrait)  Se croire aux Indes et être en Amériques Pour Peck, l’étape du vide, la quatrième dans le processus du développement de l’« esprit communautaire » (cf. 1.2.2) est sacrificielle et fait le pont entre le chaos et la communauté. Elle nécessite une phase permettant de faire tomber les barrières qui représentent un obstacle à une communication authentique (Peck, 1993, p. 113 ; cf. 4.1.1.1). Et c’est principalement pour cette raison que j’ai cadré cette section de l’expérimentation autour de la question : D-78 : « Qu’est-ce que je lâche, qu’est-ce que j’ai besoin de lâcher ? ». Exemple
    35. 35.  3- L’expression Pratique langagière «interexpressive» de l’affect. C’est une manière, selon Michel Henry de rendre visible, l’invisible.  Concrètement, j’ai choisi de rendre compte des dimensions «énergétiques» du processus de la connaissance de l’objet au moment où elle avait lieu. Depraz, 2009 L’expression
    36. 36.  Analyse des dimensions invisibles (Extrait)  « Not knowing exactly where it comes from, where it goes » Ici (D-1, photo IMG 1712), le début n’est ni un verbe, ni une vibration, mais l’espace qui réside entre les choses. Au début, il y a eu une flamme, des masques qui étaient appelés à tomber, quelques pierres comme des gouttes d’eau et des vases pleins de graines. Au début, nous nous sommes assis à côté, pas très loin, et cette image que j’avais préparée qui n’avait d’autres fonctions que d’être là. Juste commencer à créer un espace entre des objets non visibles. Exemple
    37. 37. Questions, suggestions, objections? En conclusion
    38. 38.  ASHCRAFT, Karen-Lee, KUHN, Thomas et François, COREEN, (2009), Constitutionnal Amendments : «Materializing» Organizationnal Communication. The academy of management Annals, 3 (1), p.1 à 64, dans COREEN, François et Daniel, ROBICHAUD (2011), « Les approches constitutives», La communication organisationnelle, sous la dir. de GROSJEAN, Sylvie et Luc BONNEVILLE, édition : Chenelière éducation, Montréal, Canada.  DEPRAZ, Natalie, VARELA, Francisco et Pierre, VERMESCH (2011), À l’épreuve de l’expérience : Pour une pratique phénoménologique. Bucarest : Zeta book.  DEPRAZ (2009), Plus sur Husserl : Une phénoménologie expérientiel, Collections : Clefs concours. Philosophie. Éditeur: Atlande, Neuilly, France.  DEPRAZ (2006), Comprendre la phénoménologie : Une pratique concrète, collection Cursus : Philosophie, Paris : Armand Colin.  DEPRAZ, (1999), Husserl, Coll. Synthèse, Série philosophie, sous la dir. Jacqueline RUSS, Éditeur: Paris A. Colin  PAILLÉ, Pierre et Alex MUCCHIELLI (2012), L'analyse qualitative en sciences humaines et sociales, roisième édition, Collections : Collection U., Sciences humaines & sociales, Éditeur, Armand Colin, Paris.  VARELA, Francisco, Evan, THOMPSON et Eleanor ROSCH (1993), L'inscription corporelle de l'esprit, Trad. de Véronique HAVELANGE, Collections : Couleur des idées, éditeur: Paris, Éditions du Seuil. Bibliographie

    ×