Etude documentaire

3 462 vues

Publié le

etude documentaire sur le marché de la boisson en cote d'ivoire

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 462
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
71
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Etude documentaire

  1. 1. ETUDE DOCUMENTAIRE SUR LEMARCHE DES VINS EN COTE D’IVOIRE1
  2. 2. 2I. CONTEXTE DU PROJETII. DESCRIPTION DU PROJETIII. OBJECTIFSIV. CIBLESV. MECANISMEVI. NEXT STEPSO M M AIREE t u d e D o c u m e n t a i r e s u r l e m a r c h é d u V i n e n C ô t e d I v o i r e
  3. 3. 3C O NTEXTELe marché de la vente et de la distribution des boissons est en plein effervescence cesderniers années en Côte d’Ivoire. Cela est dû au fait que l’Ivoirien est un consommateurinconditionnel de boissons alcoolisées ou non. Pour lui, toutes les occasions sont bonnes pourjustifier sa consommation, anniversaires, baptême, décès, fête culturelles etc……. Et cet état defait bien que ludique a développé une activité lucrative : la vente de boisson.Ce marché en plein ébullition incite des entreprises entreprise spécialisé dans laproduction et commercialisation de vin italien , a vouloir le pénétrer.C’est dans ce contexte que le cabinet ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,, propose une ébauche d’étudedocumentaire sur le marché de la vente de boissons alcoolisées en loccurrence le vin.E t u d e D o c u m e n t a i r e s u r l e m a r c h é d u V i n e n C ô t e d I v o i r e
  4. 4. 4P R E S E N T A T I O N D U M A R C H E I V O I R I E NLa Côte d’Ivoire est située en Afrique de l’Ouest avec une population estimée en 2012à 21 millions. Elle possède 2 ports dont le plus important est celui dAbidjan qui en est sa capitaléconomique. Abidjan est la 2e ville plus grande ville francophone intramuros avec une populationestimée à plus 6 millions d’habitants soit 30% de la population ivoirienne.Abidjan est aussi la 2e ville administrative aprèsYamoussoukro car abritant tous lesédifices publique du pays. Toutes entreprises ont leur siège et centre de décision à Abidjan ce quilui confère le caractère de ville business.Un tour d’horizon sur la capitale économique, permet de constater un fort taux dedistribution de boissons dans les communes deYopougon , de Marcory et de Cocody , véritablepôle du monde de showbiz. Ces secteurs ont l’avantage de présenter un nombre pléthorique demaquis, night club, bars et de plus en plus des maquis plein air.E t u d e D o c u m e n t a i r e s u r l e m a r c h é d u V i n e n C ô t e d I v o i r e
  5. 5. 5Ce qui entraine un véritable boom dans les ventes de boisson. La distribution de boisson en Côted’Ivoire, un secteur dominé par SOLIBRA « Société de Limonaderie et de Brasserie d’Afrique »vieux de plus de 50 ans.Le marche des vins et spiritueux en Côte d’Ivoire sont en constante progression. Selon lesstatistiques de la douane, ce sont environ 244 694 hectolitres de vins et spiritueux qui ont étéimportés par la Côte d’Ivoire en 2009 pour environ 16 milliards de F CFA (environ 24 millionsd’euros), soit une augmentation de 15 % en valeur et 3% en quantité, par rapport à 2008. Envolume, les vins ont représenté 98% des importations globales, le reste (2%) représentant la partdes spiritueux. Avec ces chiffres, le constat est clair que, le marché des vins connait une véritableembellie dans le pays. Déjà en 2008, les volumes connaissaient une augmentation record de 27%.E t u d e D o c u m e n t a i r e s u r l e m a r c h é d u V i n e n C ô t e d I v o i r e
  6. 6. 6L E VIN EN COTE D’IVOIRELa consommation de vin (souvent de piètre qualité) est ancienne en CôtedIvoire. Elle remonte à lépoque des Français . Cétait du vin lyophilisé, du vin en poudre quelon diluait dans de leau. On en consommait beaucoup chez les Baoulés, peuple du centre de laCôte d’Ivoire.Le mode de consommation en Côte dIvoire est en majeure partie sous une forteinfluence française. Ainsi, dans le choix des vins, ceux dorigine française sont préférés aux autreset ce, notamment dans la gamme des vins rouges. Il reste cependant vrai que, dans le secteur desblancs, ce sont les vins en provenance dAfrique du Sud qui dominent le marché.Les vins dits de « bas de gamme » sont importés le plus souvent en vrac (plus de200 000 hl par an) et embouteillés sur place par SOLIBRA.E t u d e D o c u m e n t a i r e s u r l e m a r c h é d u V i n e n C ô t e d I v o i r e
  7. 7. 7Ils trouvent une clientèle fidèle et croissante dans les populations rurale et urbaine àrevenu modeste. Leur prix chez les détaillants variant entre 1,52 € et 2,29 € la bouteille de 75 clet 1 litre et constituent de ce fait un créneau à exploiter.Le fait nouveau sur ce segment sont les caves à vin, qui ont ouvert un peu partout à Abidjan.Cest un phénomène bien réel qui a eu pour répercussion la vente des mini caves personnels. Cequi permet à aux amateurs de conserver le vin , d’en faire des réserves personnelles et de ledéguster entre amis en jouant les fins connaisseurs.E t u d e D o c u m e n t a i r e s u r l e m a r c h é d u V i n e n C ô t e d I v o i r e
  8. 8. 8Bien que le marché du vin se caractérise par une baisse régulière de la consommation, laCôte dIvoire reste lun des principaux marchés de lAfrique sub-saharienne pour les exportateursfrançais dont le chiffre daffaires annuel avoisine 8 millions d€.La Côte dIvoire est aujourdhui le deuxième pays importateur dAfrique subsahariennederrière le Nigeria. Selon les statistiques des ports ivoiriens, 33 000 tonnes de vins ont étéimportées en 2011, essentiellement en provenance dEspagne (+ 60 % de parts de marché en2010) et de France (surtout pour les vins haut de gamme), même si les vins estampillés « dumonde », notamment ceux du Chili, dArgentine ou même dAfrique du Sud, connaissent uncertain essor. Les amateurs de vin sont de plus en plus nombreux en Côte dIvoire. Selon lacoordinatrice commerciale deVal dOrbieu, un groupe viticole basé à Narbonne, dans le sud de laFrance, et implanté en Côte dIvoire depuis 2010, leur vente ont progressé de 138 % en un anE t u d e D o c u m e n t a i r e s u r l e m a r c h é d u V i n e n C ô t e d I v o i r eL E M A R C H E D U V I N E N C O T E D ’ I V O I R E
  9. 9. 9La preuve que ce segment est en pleine expansion est le 1er salon du vin organisé en fin 2012 par ledistributeur de vin et de spiritueux Œnophile. Salon qui reçu plus de 30 stands trentaine tenus pardes producteurs venus du monde entier, ont rassemblé plus de 2 000 visiteurs. Et selon ledirecteur du salon ; le marché est en plein expansion car entre 2010 et 2011 les vente d’ Œnophileont progressé de 20%. Soit une moyenne de vente qui se situe en 200 000 et 250 000 bouteillespar an.Et selon les statistiques douanières, la Côte d’Ivoire a importé 244 694 hectolitres de vins etspiritueux pour environ 16 milliards de F CFA (24 millions d’euros), soit une progression de 15%. Bien que le pays soit l’une des destinations principales des vins français en Afrique, l’Espagnedemeure le premier fournisseur pour ses vins de grande consommation (plus de 60 % de part demarché). En 2010, la présence française est renforcée par l’implantation récente d’Advini etVald’Orbieu, deux groupes de la région de Languedoc-Roussillon.E t u d e D o c u m e n t a i r e s u r l e m a r c h é d u V i n e n C ô t e d I v o i r e
  10. 10. 10Les motivations d’achat et de consommation sont de natures diverses, néanmoinscertaines sont plus fréquentes : les motivations hédonistes et d’auto expression constituent lesorientations principales qui sous-tendent l’achat et la consommation des boissons de luxe.Il paraît convenable, pour une certaine catégorie sociale de Côte dIvoire, deconsommer des boissons de luxe en raison même de leur prix élevé et de leur positionnement.Pour leur part, les boissons alcoolisées de premiers prix justifient leur consommationen général à l’occasion de grandes manifestations de joie des consommateurs ou de grandrassemblement qui font croître de manière exponentielle les ventes.E t u d e D o c u m e n t a i r e s u r l e m a r c h é d u V i n e n C ô t e d I v o i r eL E S M O T I V A T I O N S D ’ A C H A T
  11. 11. 11le marché de la distribution des vins et spiritueux est dominée par les trois plus grandesenseignes de Super Marché en Côte d’Ivoire : HAYAT, CASH CENTER (qui appartient au groupe PROSUMA) et DISCOUNTQuant au secteur de l’importation il est aussi dominé par trois grande enseignes Sodirep (essentiellement des vins hauts de gamme); Sovinci (principalement de limportation de vins en vrac, ainsi quune activitédembouteillage); Oenophile pour le compte du groupe Prosuma (toutes gammes confondues).E t u d e D o c u m e n t a i r e s u r l e m a r c h é d u V i n e n C ô t e d I v o i r eL E S A C T E U R S D U M A R C H E
  12. 12. 12On recense parallèlement quelques grossistes et revendeurs de produits importés etvendus un peu partout dans le pays. Concernant les vins dits « bas de gamme » (vins importés envrac et reconditionnés), les deux plus importants opérateurs de la filière sont: Sicodis 35 % du groupe Castel et Sovinci 65 % qui fait partie du groupe CFAO.Les produits importés en général sont les bières allemandes en cannette comme la Bavaria,Heineken, les vins français et du champagne.E t u d e D o c u m e n t a i r e s u r l e m a r c h é d u V i n e n C ô t e d I v o i r e
  13. 13. 13la baisse du pouvoir d’achat du consommateur ivoirien dû la situation socio politiquedu pays . En effet la consommation totale ivoirienne en boisson, la demande en vin et spiritueuxen générale ainsi que celle concernant les vins de hauts de gamme ne cessent de baisserprogressivement depuis 1999 en raison de la crise économique et des répercutions sur lapopulation.Les cafés- hôtels-restaurants qui représentent plus de 20% du marché de la distributionsont en chute dans leur activité. Mais, bien que ce marché se caractérise par une baisse régulièrede la consommation, la Côte d’Ivoire reste l’un des principaux marchés de l’Afrique SubSaharienne pour les exportateurs étrangers dont le Chiffres d’ Affaire annuel avoisine 5,5 milliardde FCFA.E t u d e D o c u m e n t a i r e s u r l e m a r c h é d u V i n e n C ô t e d I v o i r eL E S H A N D I C A P E S D U M A R C H E
  14. 14. 14Concernant le marquage, seules les boissons alcoolisées, titrant plus de 20° sontsoumises à une réglementation particulière.Les étiquettes apposées sur les bouteilles doivent satisfaire à un marquage spécifiqueselon les dispositions suivantes : Vente en Côte dIvoire caractère dau moins 8 mm de hauteur. Exportateur agréé n°-- : caractère dau moins 3 mm de hauteur Nom ou sigle de limportateur en Côte dIvoire, suivi de lannée dexpédition parlexportateur agrée et du numéro dordre de chaque bouteille ou contenant, en caractèredau moins 8 mm de hauteur Les numéros dordre doivent former une série annuelle, continue et propre à chaqueimportateur de Côte dIvoireE t u d e D o c u m e n t a i r e s u r l e m a r c h é d u V i n e n C ô t e d I v o i r eL A R È G L E M E N T A T I O N D O U A N I È R E
  15. 15. 15Il est dorénavant nécessaire de laisser un espace sur la contre-étiquette pour le code-barres qui est de plus en plus utilisé dans ce pays.Pour ce qui est du dédouanement, les opérations de mise à la consommation directe,dentrée et de sortie dentrepôts sont réservées aux commissionnaires agrées en douane, autoriséspour le dédouanement des boissons alcoolisées.La direction générale des douanes est chargée de la réglementation des importations deboissons alcoolisées en Côte divoire.E t u d e D o c u m e n t a i r e s u r l e m a r c h é d u V i n e n C ô t e d I v o i r e
  16. 16. 16Pour une meilleur approche du marché ivoirien afin de définir et d’aide à la décision depénétration du marché, le cabinet CAPITAL IVOIRE ENTREPRISE propose: Une étude de marché avec les enjeux suivants: Evaluation du marché du vin Définir les habitudes de consommation Définir le profil du consommateurs Définir les prix à la vente des vin du Définir le circuit et évaluer le circuit de distribution Evaluer les coûts à l’import ( tarifs douaniers et autres frais d’importation….)E t u d e D o c u m e n t a i r e s u r l e m a r c h é d u V i n e n C ô t e d I v o i r eR E C O M M A N D A T I O N S
  17. 17. 17 Etude juridique et comptable pour l’établissement de l’entreprise en Côte d’Ivoire Mise en relation d’affaire avec des distributeurs de la place Conception d’une stratégie de commercialisation Conception d’une politique de communication Mise en place une politique de marketing opérationnel et d’exécutionE t u d e D o c u m e n t a i r e s u r l e m a r c h é d u V i n e n C ô t e d I v o i r e
  18. 18. 18E t u d e D o c u m e n t a i r e s u r l e m a r c h é d u V i n e n C ô t e d I v o i r eC O N T A C T S

×