DES
INTERNET
E-ASSURÉS
D’UNE
L’OBSERVATOIRE
A LA
RECHERCHE
ASSURANCE SANTÉ
LE PROFIL DES PERSONNES
PUBLIÉ PAR
SUR
4e
ÉDITI...
11
SOMMES-NOUS ?
QUI
PRÉSENTATION DE
COURTIER
CONNECTÉ
Cmonassurance est un e-courtier, filiale d’Alptis Assurances. Les d...
22
BAROMÈTRE
POURQUOI
DESUN
E-ASSURÉS?
Toutes les études publiées sur le secteur de l’e-assurance portent sur les
tendance...
MÉTHODOLOGIE
OBJECTIF
Dresser un profil socio-démographique des
personnes effectuant des recherches de
mutuelles sur Inter...
LE PROFILTYPE
SÉCURITÉ
SOCIALE
EMPLOYÉ
20 - 39 ANS
ILE DE FRANCE
MARDI
ENTREE DE GAMME
OFFRE SANTÉ
0-600 € / an
CÉLIBATAIR...
HOMMES ET FEMMES
En déclaratif, nous remarquons que les
hommes sont légèrement majoritaires.
Un chiffre stable depuis 2014...
TRANCHES D’ÂGE
60 ans et plus
41 % 24 %
40 – 59 ans
35 %
20 – 39 ans
ÂGE MOYEN : 42 ANS
En moyenne, plus de 40 % des perso...
SITUATION FAMILIALE
UNE MAJORITÉ DE PERSONNES S’ASSURENT SEULES
Plus de la moitié des individus qui recherchent une complé...
SITUATION
GÉOGRAPHIQUE
ÎLE DE FRANCE
RHÔNE-ALPES
PROVENCE ALPES
CÔTE D’AZUR
NORD PAS DE CALAIS
LANGUEDOC-ROUSSILLON
11 %
1...
LE
RÉGIME
OBLIGATOIRE
Le régime général reste le statut de 90 % des internautes en moyenne. Sa part est
relativement stabl...
LES
PROFESSIONS
Données INSEE (2014) :
Agriculteurs exploitants : 1 %
Artisans, commerçants, chef d’entreprise : 3,4 %
Cad...
DEMONTANT COTISATION
0 - 600 € / an
2014 : 36 %
2015 : 25 %
1er
trimestre 2016 : 21 %
2014 : 18 %
2015 : 21 %
1er
trimestr...
31 %
DE L’ACTIVITÉ
ÉVOLUTION
TRIMESTRIELLE
JANVIER à
MARS
AVRIL à
JUIN
JUILLET à
SEPTEMBRE
20 %
21 %
28 %
OCTOBRE à
DÉCEMB...
FÉVRIER
6%
MARS
5%
AVRIL
6%
MAI
6%
JUILLET
8%
SEPTEM
BRE
11%
DÉCEM
BRE
10%NOVEM
BRE
11%
JANVIER
9%
JUIN
9%
AOUT
9%
OCTOBRE...
Les recherches se concentrent essen-
tiellement au cours des quatre
premiers jours de la semaine, qui
représentent plus de...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Baromètre des recherches de complémentaire santé sur internet 2016

52 vues

Publié le

Qui sont les consommateurs qui se renseignent et achètent leur assurance santé sur Internet ? Comment évolue leur prol au l du temps ? Quel niveau de couverture privilégient-ils ? Quand font-ils leur recherche ?

Publié dans : Marketing
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
52
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
31
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Baromètre des recherches de complémentaire santé sur internet 2016

  1. 1. DES INTERNET E-ASSURÉS D’UNE L’OBSERVATOIRE A LA RECHERCHE ASSURANCE SANTÉ LE PROFIL DES PERSONNES PUBLIÉ PAR SUR 4e ÉDITION JUILLET 2016
  2. 2. 11 SOMMES-NOUS ? QUI PRÉSENTATION DE COURTIER CONNECTÉ Cmonassurance est un e-courtier, filiale d’Alptis Assurances. Les deux entités sont basées à Lyon. Cmonassurance a été créé en 2007 pour répondre à une demande croissante d’internautes à la recherche d’une assurance santé précisément adaptée à leurs besoins et à leur budget. Cmonassurance est spécialiste des assurances de personnes (mutuelle santé, assurance emprunteur, prévoyance…) et distribue les marques Swiss Life, Alptis, Mutuelle Bleue, BPSIS et Miltis. La mission de Cmonassurance est d’apporter aux prospects et clients un conseil à forte valeur ajoutée dans le choix de leur assurance santé : analyse des besoins, réalisation de devis, conseil personnalisé, souscription à distance, suivi commercial du contrat. Fondé en 1976, le Groupe Alptis est un réseau associatif qui construit avec l’ensemble de ses adhérents des solutions d'assurances de personnes. ??? 1 976 20 07
  3. 3. 22 BAROMÈTRE POURQUOI DESUN E-ASSURÉS? Toutes les études publiées sur le secteur de l’e-assurance portent sur les tendances, les acteurs, les motifs de recherche, le développement des solutions techniques, l’impact des réseaux sociaux. Il nous est apparu important de compléter les informations disponibles en étudiant les internautes eux-mêmes : leur profil détaillé, leurs besoins, la saisonnalité de leurs recherches… Cette quatrième édition répond aux questions suivantes : qui sont les consommateurs qui se renseignent et achètent leur assurance santé sur Internet ? Comment évolue leur profil au fil du temps ? Quel niveau de couverture privilégient-ils ? Quand font-ils leur recherche ? PRÉFACE
  4. 4. MÉTHODOLOGIE OBJECTIF Dresser un profil socio-démographique des personnes effectuant des recherches de mutuelles sur Internet. DE L’ÉTUDE ÉCHANTILLON 11 377 957 sollicitations du service de tarification d’Alptis Assurances pour la gamme de complémentaires santé. PÉRIODE D’OBSERVATION Du 1er janvier 2015 au 31 mars 2016.
  5. 5. LE PROFILTYPE SÉCURITÉ SOCIALE EMPLOYÉ 20 - 39 ANS ILE DE FRANCE MARDI ENTREE DE GAMME OFFRE SANTÉ 0-600 € / an CÉLIBATAIRE SANS ENFANT NOVEMBRE 2015
  6. 6. HOMMES ET FEMMES En déclaratif, nous remarquons que les hommes sont légèrement majoritaires. Un chiffre stable depuis 2014. 2014 62 % 38 % 62 % 2015 1er trimestre 2016 2014 2015 1er trimestre 2016 62 % 61 % 38 % 38 % 39 % Chiffres Insee (janvier 2016) : Femmes : 51.5 % Hommes : 48.5 % Nous savons toutefois d’expérience que des demandes de tarif sont faites par des femmes au nom de leur conjoint.
  7. 7. TRANCHES D’ÂGE 60 ans et plus 41 % 24 % 40 – 59 ans 35 % 20 – 39 ans ÂGE MOYEN : 42 ANS En moyenne, plus de 40 % des personnes recherchant une assurance santé sur Internet ont moins de 40 ans (en baisse depuis 2014). Malgré un gain de 9 points entre 2014 et 2015, les seniors restent légèrement sous-représentés puisqu’ils sont 23 % en moyenne depuis 2014 alors que l’Insee les recense à hauteur de 25 % dans la population (données 2016). Données Insee 2016 : 20-39 ans : 24 % 40-59 ans : 27 % 60 ans et plus : 25 % 2014 47 % 2015 38 % 1er trimestre 2016 2014 2015 1er trimestre 2016 2014 2015 1er trimestre 2016 39 % 34 % 35 % 36 % 19 % 27 % 25 %
  8. 8. SITUATION FAMILIALE UNE MAJORITÉ DE PERSONNES S’ASSURENT SEULES Plus de la moitié des individus qui recherchent une complémentaire santé sur Internet s’assurent seuls. Ils sont en effet 56 % tandis que les personnes célibataires représentent 34 % en France. Cela peut s’expliquer par le fait que la catégorie des personnes s’assurant seules comprend deux grands cas : - les personnes seules sans enfant ; - les personnes qui s’assurent à titre individuel car leur conjoint et enfants sont assurés sur un autre contrat. 2014 : 27 % 2015 : 28 % 1er trimestre 2016 : 28 % 2014 : 15 % 2015 : 17 % 1er trimestre 2016 : 15 % 2014 : 16 % 2015 : 15 % 1er trimestre 2016 : 14 % 2014 : 10 % 2015 : 10 % 1er trimestre 2016 : 11 % 2014 : 28 % 2015 : 27 % 1er trimestre 2016 : 29 % 28 % 15 % 16 % 10 % 3 % 28 % 7 Données Insee (2012) : Homme seul : 14,5 % Femme seule : 19,8 % Couple sans enfant : 25,8 % Couple avec enfant(s) : 26,3 % Famille monoparentale : 8,5 % Autres : 5,1 %
  9. 9. SITUATION GÉOGRAPHIQUE ÎLE DE FRANCE RHÔNE-ALPES PROVENCE ALPES CÔTE D’AZUR NORD PAS DE CALAIS LANGUEDOC-ROUSSILLON 11 % 11 % 6 % 5 % 24 % Le Top 5 des régions les plus contributives en termes de recherche d’une complémentaire santé sur Internet est proche sans être strictement conforme aux régions les plus peuplées. Population française par région (données 2015 - Insee) : Ile de France : 18 % Rhône Alpes : 10 % Paca : 7,5 % Nord Pas de Calais : 6 % Languedoc-Roussillon : 4 %
  10. 10. LE RÉGIME OBLIGATOIRE Le régime général reste le statut de 90 % des internautes en moyenne. Sa part est relativement stable depuis 2014. Notons que ce régime est tout de même surreprésenté sur Internet puisque, en France, 4 personnes sur 5 (soit 80 %) y sont rattachées. Les internautes sont de plus en plus nombreux à se déclarer travailleurs non-sala- riés puisqu’ils sont 7,7 % au 1er trimestre 2016 % en 2015 contre 6,7 % en 2014. 89,8 % 90,2 % 89,8 % 2014 2015 1er trim estre2016 Sécurité sociale 6,7 % 7,2 % 7,7 % 2014 2015 1er trim estre2016 Travailleurs non salariés 1,0 % 0,5 % 0,5 % 2014 2015 1er trim estre2016 AMEXA 2,4 % 2,1 % 2,0% 2014 2015 1er trim estre2016 Alsace Moselle
  11. 11. LES PROFESSIONS Données INSEE (2014) : Agriculteurs exploitants : 1 % Artisans, commerçants, chef d’entreprise : 3,4 % Cadres, professions intellectuelles supérieures : 9,1 % Professions intermédiaires : 13,8 % Employés : 16 % Ouvriers : 12,2 % Inactifs ayant déjà travaillé : 32,2 % Autres sans activité professionnelle : 12,3 % Agricult eurs exploitants 0,2 % 0,4 % 0,4 % 2014 2015 1er trim estre2016 Retra ités 16 % 20 % 19,5 % 2014 2015 1er trim estre2016 Ouvr iers 1 % 0,5 % 0,5 % 2014 2015 1er trim estre2016 PROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSEmployés 34,5 % 27 % 24 % 2014 2015 1er trim estre2016 Artisans,com m erçants, chefs d’entr eprise 4 % 4,5 % 5 % 2014 2015 1er trim estre2016 PROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONSPROFESSIONS Autressans activité professionnel le 19,5 % 20 % 24 % 2014 2015 1er trim estre2016 Professions intellectuelles supérie ures 17 % 18 % 16 % 2014 2015 1er trim estre2016 En 2015, les employés représentent près de 27 % des internautes en quête d’une nou- velle complémentaire santé, en forte baisse par rapport à 2014 où ils représentaient plus de 34 %. Une baisse cohérente avec la généralisation de la complémentaire santé d’entreprise obligatoire depuis le 1er janvier 2016. Ils sont suivis de près par les personnes qui n’exercent aucune activité professionnelle (24 % au 1er trimestre 2016). La part des retraités a, quant à elle, augmenté de 4 points par rapport à 2014. La sortie des assurés des contrats de groupe ou d’entreprise au moment de la retraite explique cette montée en puissance, doublée par une appétence plus forte pour le média web. Les tendances se confirment sur le 1er trimestre 2016. Professions intermédiaires 8 % 10 % 10 % 2014 2015 1er trim estre2016
  12. 12. DEMONTANT COTISATION 0 - 600 € / an 2014 : 36 % 2015 : 25 % 1er trimestre 2016 : 21 % 2014 : 18 % 2015 : 21 % 1er trimestre 2016 : 23 % 2014 : 7 % 2015 : 9,5 % 1er trimestre 2016 : 10 % 2014 : 2 % 2015 : 5,5 % 1er trimestre 2016 : 6 % 27 % 2014 : 37 % 2015 : 39 % 1er trimestre 2016 : 40 % 600 - 1 200 € / an 39 % 1200 - 1 800 € / an 21 % 1 800 - 2 400 € / an 9 % 2 400 € et + / an 5 % 2 personnes de l’échantillon sur 3 se concentrent dans la tranche de 0 à 100 €/mois. Au premier trimestre 2016, seulement 1 cotisation sur 5 est inférieure à 50 € / mois. La part des cotisations supérieures à 100 € / mois passe de 27 % en 2014 à plus de 38 % en 2016.
  13. 13. 31 % DE L’ACTIVITÉ ÉVOLUTION TRIMESTRIELLE JANVIER à MARS AVRIL à JUIN JUILLET à SEPTEMBRE 20 % 21 % 28 % OCTOBRE à DÉCEMBRE La saisonnalité de l’activité est forte : près d’un tiers des recherches sont faites pendant les trois derniers mois de l’année, après l’envoi des lettres de résiliations des contrats, contre 21 % au deuxième trimestre. UNE SAISONNALITÉ MARQUÉE
  14. 14. FÉVRIER 6% MARS 5% AVRIL 6% MAI 6% JUILLET 8% SEPTEM BRE 11% DÉCEM BRE 10%NOVEM BRE 11% JANVIER 9% JUIN 9% AOUT 9% OCTOBRE 10% Les mois d’intense activité se concentrent sur le dernier quadrimestre et le mois de janvier. Durant 5 mois, de septembre à janvier, 51 % des demandes de tarification sont réalisées par les internautes contre 49 % pour les 7 autres mois, signe d’une saisonnalité marquée de l’activité. Ces chiffres sont cohérents avec la date d’anniversaire de la plupart des contrats du marché, fixée au 31 décembre. SEPTEMBRE-JANVIER : UNE PÉRIODE HAUTE EN RECHERCHES DE L’ACTIVITÉ ÉVOLUTION MENSUELLE
  15. 15. Les recherches se concentrent essen- tiellement au cours des quatre premiers jours de la semaine, qui représentent plus des deux tiers des demandes alors qu’ils comptent pour 43 % du temps hebdomadaire. La part des recherches effectuées le week-end reste la plus faible avec 7 % le samedi (en baisse par rapport à 2014 – 9 %) et le dimanche (8 %). LUNDI MARDI MERCREDI JEUDI VENDREDI SAMEDI DIMANCHE 18 % 19 % 18 % 17 % 13 % 7 % 8 % DE L’ACTIVITÉ ÉVOLUTION EN JOURS ASSURANCE ET INTERNET : ÇA SE PASSE AU BUREAU

×