Table ronde : Comment identifier lesbesoins et les attentes des personnes     âgées et de leurs aidants ?
  Véronique CHIRIE: “Bien Vivre son   Autonomie Chez Soi” La prévention des chutes Dr Nicole VIDAL: Evaluation Socio-sa...
   Démographique: Vieillissement de la    population avec accroissement du nombre de    personnes âgées fragiles.   Sani...
   Un néologisme résulte de l’association des    termes gérontologie et technologie.   un champ de recherche nouveau qui...
   Être chez soi (préservation des repères, du sens de    l’existence, sentiment de maîtrise…)   Marcher (≠ de se déplac...
   Le domicile constitue un lieu “repère et    repaire”, il préserve l’autorité, influe sur la    mémoire, la qualité de ...
   « Il faut marcher, c’est ça qui me tient » / « je    me promène, je rencontre du monde, je    discute ».              ...
   Nécessité de prendre en compte la distinction entre    l’autonomie fonctionnelle et l’autonomie    décisionnelle.   A...
   Réintroduire l’utilisateur potentiel dans le processus de    conception.   Réfléchir à la logique qui porte la géront...
FrédéricBalard, anthropologue, INSERM U 710   et EPSYLON (UM3), Montpellier
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Table ronde 1 gérontechnologie et maintien sur le lieu de vie Fred balard

1 191 vues

Publié le

contribution des sciences huamines Frédéric Balard - journée gérontechnologies et maintien sur le lieu de vie - Gap hautes-Alpes Région PACA - 30 mars 2012

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 191
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Table ronde 1 gérontechnologie et maintien sur le lieu de vie Fred balard

  1. 1. Table ronde : Comment identifier lesbesoins et les attentes des personnes âgées et de leurs aidants ?
  2. 2.  Véronique CHIRIE: “Bien Vivre son Autonomie Chez Soi” La prévention des chutes Dr Nicole VIDAL: Evaluation Socio-sanitaire de Technologies de l’Information pour la Géolocalisation de Malades de types Alzheimer Géolocalisation Dr Pierre LUTZLER: Laboratoire dEvaluation de la Télésanté en Territoire Isolés Lien social
  3. 3.  Démographique: Vieillissement de la population avec accroissement du nombre de personnes âgées fragiles. Sanitaire: primat des maladies chroniques invalidantes ; épuisement des aidants. Economique et organisationnel : passage d’un modèle hospitalo-centrique à un modèle domicilio-centrique.
  4. 4.  Un néologisme résulte de l’association des termes gérontologie et technologie. un champ de recherche nouveau qui vise à utiliser les potentialités technologiques dans tous les secteurs pouvant contribuer à préserver l’autonomie et la santé de la personne âgée. Pour que la gérontechnologie puisse apporter des solutions, la prise en considération des besoins des personnes âgées est indispensable. Passer des besoins perçus et mesurés auxbesoins exprimés (par la personne âgée fragile).
  5. 5.  Être chez soi (préservation des repères, du sens de l’existence, sentiment de maîtrise…) Marcher (≠ de se déplacer) Ne pas être « à la merci de tout le monde » (≠ être indépendant) Être utile (≠ être occupé) Être écouté (≠ entendre) Avoir sa tête (se rappeler de ce qui compte, interagir avec ses proches)
  6. 6.  Le domicile constitue un lieu “repère et repaire”, il préserve l’autorité, influe sur la mémoire, la qualité de vie… “On est au paradis ici (à la maison)” “je ne me sens pas seul, chaque pierre me parle”… MAIS  “Mes enfants sont loin, ils travaillent”  “Je ne connais plus beaucoup de monde au village, il n’y a plus que des jeunes”  “Il n’y a pas grand monde qui passe”
  7. 7.  « Il faut marcher, c’est ça qui me tient » / « je me promène, je rencontre du monde, je discute ». MAIS  « c’est difficile »  « Je marche mais ne peux pas compter sur mes jambes »  « Il faut que je me tienne »  « Je tombe souvent »  « J’ai besoin de m’asseoir régulièrement »  « ça me fatigue » « je m’essouffle »
  8. 8.  Nécessité de prendre en compte la distinction entre l’autonomie fonctionnelle et l’autonomie décisionnelle. Accepter d’être aidé mais refuser d’être tributaire des autres. Pouvoir choisir ce pourquoi on fait appel aux autres  “tant que l’on a ses enfants autour de soi, on est pas dépendant, on est dépendant lorsque que l’on est dans une maison (de retraite) à la merci de tout le monde” Cela implique une grande attention pour distinguer l’intervention d’un tiers qui coûte et celle qui apporte un mieux être.  « J’aime quand on vient me voir pour rien »
  9. 9.  Réintroduire l’utilisateur potentiel dans le processus de conception. Réfléchir à la logique qui porte la gérontechnologie : – logique de soin : le besoin doit créer l’offre. – Logique de marché : introduire progressivement la technologie dans le quotidien pour familiariser les utilisateurs. Favoriser l’acceptabilité aux technologies:  En tenant compte de l’affordance des « outils » (et de la culture des usagers)  En prenant en considération les représentations et effets de stigmatisation.  En s’appuyant sur des « aidants formateurs » qui accompagneront la personne âgée Ne pas perdre de vue un besoin essentiel: « Être écouté et être utile »
  10. 10. FrédéricBalard, anthropologue, INSERM U 710 et EPSYLON (UM3), Montpellier

×