l’Action
   UNIversitaire                                                                                 Le journal de l’...
dent le scrutin n’auront pas détourné un
                                             Les nouveaux gardes rouges du Parti ...
entretenir l’agitation qui se développera     Education >

                                                               ...
Politique 
                                       Le communautarisme et les pétrodollars
    L’exemple grec
              ...
Insertion professionnelle, crise

Questions à
       Daniel Lamar, directeur général de l’AFIJ
Présent depuis 14 ans aux c...
En brefs 
                                        En campagne
40 ans de combats en
vidéos
                                ...
1968-2008 : les grandes dates de l’UNI
Dans la presse
                                                              24 jui...
CHRONIQUES                                                                                                                ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Action universitaire - décembre 2008

574 vues

Publié le

- Edito

L’extrême-gauche, un piège pour qui ? par Olivier Vial, délégué général de l’UNI.

- IUT, une réussite à sauver

- Communautarisme et pétrodollars

- Prud’homales, la gauche radicale progresse

- Entretien avec Daniel LAMAR, directeur général de l’AFIJ

- En campagne

L’Uni Lycée a lancé une pétition contre les blocages et la violence.

- Les grandes dates

24 juin 1984, la manif de la liberté

- Chroniques ...

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
574
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Action universitaire - décembre 2008

  1. 1. l’Action UNIversitaire Le journal de l’Union Nationale Interuniversitaire n° 285 - décembre 2008 - 4 euros Nous vous prions de nous excuser pour le retard dans l’envoi de vos journaux. Dans ce numéro L’extrême-gauche, un piège pour qui ? Edito pp.1-2 Lʼextrême-gauche, un piège pour qui ? IUT Par Olivier Vial p.3 Une réussite à sauver Délégué général de lʼUNI Communautarisme et pétrodollars Tomber dans le piège que l’on a, soi- l’avait durablement désorganisé et de p.4 même, patiemment construit, ce genre la montée de l’extrême-gauche qui de- Prud’homales de mésaventure est un classique de la vait petit à petit grignoter son électo- p.4 La gauche radicale progresse littérature enfantine. Hélas, ce triste rat, était condamné. Pour asseoir cette sort menace, aujourd’hui, une partie analyse – digne de la méthode Coué – de la droite française. dans l’esprit de ses lecteurs, le journal Entretien avec Daniel proposait en conclusion de son dossier Lamar p.5 Cette dernière a assisté avec gourman- un article rappelant que l’Histoire avait Le directeur de lʼAFIJ nous parle de la si- dise au Grand Guignol du congrès des déjà assisté plusieurs fois à la mort de tuation de lʼemploi des jeunes diplômés et socialistes à Reims. Il est vrai que pour partis politiques. Il n’en fallait pas des nouvelles missions de son association. l’occasion, ces derniers beaucoup plus, pour ont fait de leur mieux “ Si le spectacle offert par le que certains hommes En campagne pour nous divertir : tra- congrès de REIMS n’était politiques fanfaron- p.6 LʼUNI Lycée a lancé une pétition contre les hisons, petites phrases évidemment pas à leur nent et s’interrogent blocages et la violence assassines, scrutin à re- avantage, il était sans doute prématurément sur bondissement, menaces précipité d’annoncer la l’après-socialisme. Les grandes dates p.7 de procès … Tous les mort du Parti socialiste, et 24 juin 1984, la manif de la liberté ressorts du vaudeville encore plus celle de la Le danger s’éloi- gauche... “ étaient réunis. gnant, on pouvait Chroniques p.8 baisser la garde et Si le spectacle offert n’était évidem- ranger aux placards le matériel mili- Un livre, un site, un chiffre à découvrir ment pas à leur avantage, il était sans tant. L’Action doute précipité d’annoncer la mort du UNIversitaire Parti socialiste et encore plus celle de Pourtant les mauvaises nouvelles ne la gauche. C’est pourtant ce qui fut fait tardèrent pas à tomber. Dimanche 30 au lendemain de ce congrès. La cou- novembre, les élections législatives par- Directeur de la publication : Jacques Rougeot verture du Figaro Magazine du 29 no- tielles dans la huitième circonscription Rédacteur en chef : Olivier Vial vembre en est un parfait exemple : de la Gironde voient le candidat socia- olivier.vial@actionuniversitaire.com l’hebdomadaire titrait « Le PS peut-il liste triompher. Avec 54,28 % des voix, Rédactriceenchefadjointe: InèsCharles-Lavauzelle se relever ? » . Le caractère interrogatif le maire socialiste du Teich, M. Deluga ines.charleslavauzelle@actionuniversitaire.com du titre faisait place au fur et à mesure remporte le siège de député, détenu de la lecture des articles, à un ton beau- jusqu’à présent par l’UMP. Les bouf- CPPAP 0512 679428 - imprimé par nos soins - dépôt légal coup plus affirmatif. La situation dé- fonneries des congrésistes de Reims quatrième trimestre 2008 - Mensuel crite paraissait simple. Le PS, victime à auxquelles les français avaient pourtant UNI - LA DROITE UNIVERSITAIRE - 34, rue Emile Landrin - la fois de la politique d’ouverture qui assisté durant toute la semaine précé- 92100 Boulogne - tél : 01.78.16.40.30 - fax. : 01.78.16.40.31 L ’Action Universitaire - page 1
  2. 2. dent le scrutin n’auront pas détourné un Les nouveaux gardes rouges du Parti Socialiste seul électeur de gauche. Au contraire, Quelque soit le courant auxquels ces nouveaux gardes rouges se ratta- M. Deluga aura réussi à rassembler au chent, même si dans leur majorité ils sont proche de Benoît Hamon, ils ont second tour l’ensemble de la gauche en commun une culture de la “rue” et de la contestation. Leur lien avec des (Vert, PRG, MDC) et de l’extrême- organisations comme lʼUNEF, lʼUNL ou la LMDE est important et risque dʼof- gauche (PCF, LCR). Cette dernière aura frir au PS de formidables caisses de résonnance au sein des mouvements même servie de rabatteuse en ramenant les électeurs les plus radicaux (3,22 %) sociaux. vers la gauche “traditionnelle”. Harlem DESIR, fondateur de SOS racisme, membre de lʼUnef-ID et candidat au CNESER en 1983, il est chargé de la coordination au sein du secrétariat national du Cet exemple suffira-t-il à ouvrir les yeux PS. de ceux qui à droite se réjouissent de la montée de l’extrême-gauche, en pensant Pourria AMIRSHAHI, ancien président de lʼUnef-ID (1994-1998), puis de la tris- un peu rapidement qu’elle sera pour la tement célèbre MNEF (1999), il devient secrétaire thématique aux droits de gauche ce que le Front National fut pour la droite, un facteur de division. lʼHomme. Bruno JULLIARD, ancien président de lʼUNEF (2005-2007) et actuel maire-ad- C’est oublier que la popularité d’Olivier joint de Paris en charge de la jeunesse, il récupère le poste de secrétaire thématique Besancenot n’a rien à voir avec l’impo- à lʼéducation. pularité de Jean-Marie Le Pen. L’instrumentalisation du Front Natio- Jean-Christophe CAMBADELIS, ancien trotskyste, leader du mouvement étu- nal orchestrée par François Miterrand diant de 1976, il fonde et dirige lʼUnef-ID de 1980 à 1984. Aujourdʼhui député de reposait sur une double stratégie qui Paris, il est dans le nouvel organigramme du PS en charge des questions euro- péennes. consistait dans le même temps à faire progresser le Front National et à le dia- Sibeth N’DYE, membre du bureau national de lʼUnef-ID à la fin des années 1990, boliser. Si l’une ou l’autre de ces condi- elle a aussi été membre de la LMDE (nouveau nom de la MNEF), un parcours très tions n’avait pas été remplie, le piège classique ! Elle est aujourdʼhui chargée de suivre les questions de la petite enfance. n’aurait jamais fonctionné. Or au- jourd’hui qui a peur de Besancenot ? Ce dernier n’est pas diabolisé par les mé- Christophe BORGEL, ancien militant dʼextrême-gauche, il fut lʼun des princi- paux agitateurs du mouvement étudiant contre le projet DEVAQUET en 1986. En 1988, il prend la tête de lʼUnef-ID. Il est chargé des élections au sein du PS. dias, il est même courtisé. La montée de l’extrême-gauche dans ces conditions Laurence ROSSIGNOL, ancienne militante de la Ligue Communiste Révolu- n’a rien d’une bonne nouvelle pour tionnaire (LCR). Elle participe à la création de lʼUnef-ID en 1980 et sera jusquʼen notre camp. 1983 lʼune des animatrices de la tendance la plus radicale du syndicat étudiant. Au- jourdʼhui, elle est en charge des questions dʼenvironnement. Du côté du Parti socialiste, la réorgani- sation n’aura pas été longue à se mettre Benoît HAMON a lui aussi fait ses armes contre le projet DEVAQUET en 1986. En 1993, il devient président du Mouvement des Jeunes Socialistes (MJS), avant de en place. Si l’on s’arrête quelques ins- devenir le conseiller “jeunesse” de Lionel JOSPIN (au PS) et de Martine AUBRY tants sur le casting du nouveau bureau (au ministère des affaires sociales). Grâce à ses différentes fonctions, il tisse un ré- politique du Parti, on ne peut être que seau de soutien important parmi les organisations de jeunesse, UNEF, UNL, LMDE. frappé par le profil des nouveaux en- Il assume la fonction de porte-parole du parti. trants (cf. encadré). Les caciques du parti ont été remplacés par des militants Régis JUANICO, ami dʼenfance de Benoît HAMON, il lui succédera à la prési- dence du MJS de 1995 à 1997. Elu député de la Loire en 2007, ce proche de Hamon plus jeunes et beaucoup plus radicaux. assure la fonction clé de trésorier du parti. C’est, en effet, la pugnacité et la capa- cité à organiser une opposition frontale, Charlotte BRUN, elle aussi proche de HAMON, a été de 2001 à 2003 présidente y compris dans la rue, au gouvernement du MJS. Aujourdʼhui conseillère régionale dʼIle-de-France, elle est en charge au sein qui semble avoir servi d’unique critère du secrétariat national des personnes âgées et du handicap. de sélection. L’expérience et la capacité à proposer un projet politique cohérent auront une nouvelle fois été passées par David LEBON, ancien membre du bureau national de lʼUNEF jusquʼau début des années 2000. Il succède à Charlotte BRUN au sein du MJS. Après avoir fait la cam- pagne de Martine AUBRY, il devient son directeur de cabinet adjoint. pertes et profits. Razzie HAMADI, président du MJS de 2005 à 2007. Il fut lʼun des opposants les Sur les cinquante membres du bureau plus vindicatifs au CPE. Proche de Hamon, il est en charge des services publics. politique du PS, on retrouve 6 anciens responsables de l’UNEF, 5 anciens pa- trons du mouvement des jeunes socia- l’ancien porte-parole de “Sauvons la re- voie de la contestation radicale et systé- listes, mouvement qui n’a jamais brillé cherche”. En faisant ainsi la part belle à matique. Grâce à ces nouvelles recrues, par son sens de la mesure, une ancienne des agitateurs professionnels, le PS, cor- les socialistes espèrent pouvoir s’impo- de la LCR, et Bertrand Monthubert, naqué par Martine Aubry, a choisi la ser dans les mouvements sociaux pour L’ Action Universitaire - page 2
  3. 3. entretenir l’agitation qui se développera Education > IUT AVA NCE ES DES DIS CUS SIO NS POU R LES inévitablement avec la crise. IUT L’U NI vo us inf orm e : Les discussions menées depuis le 2 décembre tère), la CPU (préside entre la DGES (Directio nts dʼuniversité), lʼADIUT n générale de lʼenseign ement supérieur - minis- une réussite à sauver LʼUNI, première organisa (directeurs dʼIUT) et lʼUNPIU tion étudiante dans les T (présidents dʼIUT) ont appeler à la responsabilité IUT, qui a mené campag porté leurs fruits. des présidents dʼunivers ne depuis le début de avancées certaines des ité, se félicite, au même la contestation pour en La crise économique actuelle va chan- discussions : titre que tous les partenai res constructifs, des les moyens des IUT ont été reconduits à minima en 2009. lʼautonomie de gestion financière et des personn els des IUT est mainten ue et renforcée. ger beaucoup de choses dans nos socié- tés, à commencer par les calculs STOP à la ma nip ula tio Alors que l’insertion professionnelle est n des syn dic ats Alors que des garantie s sérieuses ont été données tentent de manipuler les , les syndicats dʼenseig étudiants en cherchant nants (FSU) et étudiant politiques de certains “stratèges” de la la première des préoccupations des Refus de la part de ces syndicats de voter à politiser le mouvement : s (UNEF) de gauche la Recherche (CNESE la motion de lʼUNI au R), en date du 15 décemb Conseil National de lʼEnseign professionnelles, et des re, qui exigeait la défense ement Supérieur Et de motions présentées dans et la promotion des filières droite française. jeunes diplômés et que le taux d’échec Tentative de récupéra tion du mouvement, par plusieurs universités. technologiques et cortèges pour conteste lʼorganisation dʼAG, ou r la politique générale autres appels à manifest fait la réussite des IUT du gouvernement. Rappelo er, afin de grossir leurs : sélection à lʼentrée, liens ns que lʼUNEF a toujours en licence frôle les 52 %, il est plus tions présidés par des chefs dʼentreprise... très forts avec les entrepris remis en cause ce qui es, filières courtes, conseils dʼadministra- LʼUNI, qui restera vigileant e afin que les garantie diants à rejoindre le chemin s soient respectées par des les présidents dʼunivers En effet, ceux qui se réjouissaient de la que jamais nécessaire de défendre et aux appels répétés à poursuiv cours étant donné les avancées sérieuse ités, appelle re la contestation. s pour les IUT, et à répondre donc les étu- par la négative Reste z inform és - Rejoig montée de BESANCENOT et de la depromouvoir les filières d’excellence à Coupon à retourner à nez lʼUNI : UNI - 34 rue Emile Landr in, 92100 Boulogne désorganisation de l’aile “sociale démo- l’image de nos Instituts Universitaires Nom : ........................ Adresse:................... Code postal : ............ .................................... ................................. ...................... Prénom ................................. : .................................... ................................. ................. ..................... Ville : ......................... .................................... crate” du Parti socialiste vont rapide- de Technologie (IUT). Tél : ........................ Etablissement : ............ ..................... Email : .................................... .................................... ............... filière / année .................................... ......................... .................................... ...................... : .................................... ...................... ment déchanter : en effet, ce qui Désire Dire “Stop à la manipul Recevoir de la docume ation des syndicats de ntation sur l’UNI gauche” pouvait sembler une bonne nouvelle en En effet, ces derniers participent acti- Date et signature : Adhérer à l’UNI : joindre un chèque - lycéens 10 euros - étudiant à l’ordre de l’UNI s 20 euros - autres 50 euros - période électorale ou de calme social va vement aux objectifs de réussite et P a r l ’é d u c a t i o n , p o ur la Nat io n devenir un sérieux problème avec la d’insertion professionnelles de leurs ww w.u ni. ass o.f r crise économique. étudiants, en associant notamment les mi- entreprises à leur système pédagogique. nistration par les élus de l’UNI pour L’extrême-gauche et “les nouveaux C’est grâce à cela qu’ils peuvent offrir à exiger que “le périmètre de l’autorité gardes rouges” du Parti socialiste vont leurs jeunes diplômés des débouchés financière et humaine des directeurs ensemble tenter d’organiser un climat adaptés aux bassins locaux et aux réali- d’IUT” soit maintenu. de jacquerie. Tous les sujets, toutes les tés du marché de l’emploi. Les chiffres réformes, toutes les mauvaises nou- parlent d’eux-mêmes : entre 75 % et Certaines de nos propositions ont per- velles seront utilisées opportunément 80 % des titulaires d’un DUT (di- mis de créer le débat, notamment sur pour nourrir les inquiétudes des fran- plôme universitaire de technologie) l’importance des filières courtes et pro- çais. Le climat social peut ainsi rapide- trouvent un emploi dans les six mois. fessionnelles, mais aussi sur le fait que ment se radicaliser. soient prises en compte les exigences Cependant, alors que l’efficacité des pédagogiques des formations technolo- Si nous ne voulons pas que ce piège se IUT n’est plus à prouver, la Confé- giques dans le système de calcul des referme sur notre camp et empêche rence des Présidents d’Université moyens attribués par l’Etat à chaque notre pays d’engager les réformes dont (CPU), prétextant la mise en place de université. il a encore besoin, il faut rapidement la loi sur les libertés et les responsabili- réagir. tés des universités (LRU), a tenté de les Avec l’esprit d’opportunisme qui sou- intégrer de force dans le moule unique vent les caractérisent, l’UNEF et le Une nouvelle fois, c’est aux militants de universitaire (budget commun, nomi- Snesup ont essayé de profiter de cette relever le gant que l’extrême-gauche nation par le président de l’Université période pour se faire passer pour les nous a jeté à la figure. Nous ne devons ..) L’objectif était de remettre en cause défenseurs des IUT, alors que jusqu’à pas laisser prospérer leur campagne de l’autonomie financière et pédagogique présent ils n’avaient jamais cessé de re- désinformation, nous devons nous op- des IUT. mettre en cause les spécificités du mo- poser aux blocages qu’ils tenteront dèle des IUT (sélection à l’entrée, liens d’imposer. Depuis longtemps, la réussite et l’indé- fort entre les instituts et le tissu écono- pendance des IUT suscitent des jalou- mique local...). Dans les périodes difficiles, il faut avant sies. Lors de la mise en place de la réforme LMD, déjà, la CPU avait L’objectif pour eux était simple : globa- tout s’assurer du soutien de son camp. liser et politiser la contestation (IUT, L’heure doit être à la remobilisation de tenté de les faire rentrer dans le rang, souhaitant “intégrer les filières techno- lycéens, IUFM ...) en jetant de l’huile notre électorat et de nos soutiens. sur le feu afin de nourrir un mouve- logiques dans l’offre de formation de l’université, avec des équipes de forma- ment de contestation et de construire Une nouvelle fois, l’UNI devra être aux ainsi un véritable front antigouverne- avant-postes. tions communes”. mental. Face à ces attaques répétées, l’UNI a lancé une pétition nationale pour la Grâce au travail des élus UNI, le mi- défense et la promotion des IUT, de- nistère s’est engagé à garantir pour mandant aux présidents d’université de l’année 2009 les budgets des IUT. garantir à minima que le budget par L’avenir des instituts est préservé étudiant des IUT en 2009 serait au ....jusqu’à la prochaine fois. moins égal à celui de l’année 2008. De nombreuses motions ont été, par ail- leurs, déposées dans les conseils d’ad- L’ Action Universitaire - page 3
  4. 4. Politique Le communautarisme et les pétrodollars L’exemple grec 700 milliards de dollars. En période de jourd’hui encore, très concentré dans le crise, un tel montant suscite bien des Golfe persique et en Asie du Sud-Est. Ces Les émeutes qui secouent la convoitises. dernières années, avec la montée du prix du Grèce ont donné des idées à pétrole, les monarchies du tous nos apprentis “révolution- Voilà comment les pro- Golfe ont vu leurs liquidités naires”. Entre volonté de récu- blèmes commencent, considérablement s’accroî- pération et espoir d’importer car cette somme corres- tre. Ces dernières ont alors les revendications et la violence pond au volume estimé afflué vers les grandes places grecque en France, une ving- taine d’associations de gauche du marché de la finance financières mondiales, sus- et d’extrême-gauche a appelé à islamique. Un marché citant ainsi un intérêt crois- un rassemblement devant l’am- qui jusqu’à une période sant pour ce système bassade de Grèce à Paris. Parmi récente affichait un économique basé sur le les signataires, on retrouve la taux de croissance Coran et la Sunna. FSU, l’UNEF, l’UNL, la FIDL, proche des 15 %. Sud étudiant, ATTAC, CCIPP, Les places financières européennes se sont la Fondation Copernic, RéSo, Née dans les années 70, la finance islamique ainsi lancées dans la course pour attirer ces les alternatifs, Alternatives li- a pour objet de développer des services ban- capitaux. Après le Royaume-Uni et l’Alle- bertaires, la LCR, le parti de caires et des produits financiers compatibles magne, la France devrait, au cours de l’an- Gauche, NPA, JCR, PCF, Jeunes radicaux, Jeunes Verts, avec les prescriptions de la Chari’ a. Le ca- née 2009, accueillir les premières banques MJS .... ractère islamique d’un produit financier est islamiques. Le Parisien du 27 novembre établi dès lors que le respect des 5 principes 2008 rapporte que ces banques seront diri- Au bout d’une heure, une cen- de l’islam financier (interdiction de l’inté- gées à la fois par de véritables banquiers taine de manifestants a décidé rêt – riba- de l’incertitude ; de la spécula- mais aussi par des religieux (les oulémas). de tenter sa chance et de com- tion – gharar ou maysir - ; interdiction En s’attaquant au marché français, ces mencer la révolution en “atta- d’investir dans des secteurs illicites – indus- banques espèrent ramener à elles les 5 mil- quant les Champs-Elysée”. tries porcines, ventes ou fabrication d’alcool lions de musulmans résidant en France, en …- ; principe de partage des pertes et des leur proposant des produits financiers sur Bilan : des dégradations de mo- profits ; principe « d’asset-backing ») a été mesure. bilier urbain, des jets de projec- tiles et 6 interpellations. Quant vérifié par un conseil de la conformité de la à la révolution, elle a été repor- Chari’ a. Le communautarisme alimenté par les pé- tée à une date ultérieure. trodollars a de beaux jours devant lui. Que L’essor de ce type de finance est très impor- pèse la tradition républicaine française face tant à travers le monde, même s’il reste, au- à 700 milliards de dollars ? Aux prud’hommes, la gauche radicale progresse Les élections prud’homales du 3 décem- bre 2008 ont connu un record d’absten- tion. En effet, 74,5 % des électeurs ont boudé les urnes. La CGT est la grande gagnante de ce scrutin : elle renforce sa première place, progresse de près de deux points et inverse la tendance qui voyait le syndicat baisser régulièrement depuis 1979. Quant à l’union syndicale Solidaires (SUD), elle réussit à doubler son score. Ces deux résul- Les syndicats dits “modérés”, à l’exception de la CGC, tats sont le signe d’une radicalisation de la base syndi- perdent en effet du terrain. cale. L’ Action Universitaire - page 4
  5. 5. Insertion professionnelle, crise Questions à Daniel Lamar, directeur général de l’AFIJ Présent depuis 14 ans aux côtés des étudiants pour les accompagner sur le marché de l’emploi, l’AFIJ s’engage aujourd’hui aux côtés des universités pour les aider dans la nouvelle mission que leur a confiée la loi LRU, l’insertion professionnelle. Le directeur de l’AFIJ répond à nos questions. Monsieur Lamar, pouvez-vous nous présenter ce qu’est l’AFIJ ? Dans l’offre que l’AFIJ propose, il y a des ses- LʼAFIJ, cʼest lʼAssociation pour Faciliter lʼInsertion profes- sions de formation à la rédaction de CV et aux sionnelle des Jeunes diplômés, créée il y a maintenant 14 projets professionnels. Les mettez vous à la dis- ans et qui a un seul objet : assurer lʼinsertion profession- position des universités ? nelle de lʼensemble des étudiants (des universités aux sec- Tout à fait. Nous avons, depuis lʼorigine de lʼassociation, tions de techniciens supérieurs, des écoles, grandes écoles, proposé des modules allant dʼun module généraliste (com- du paramédical…), des jeunes ment organiser la recherche de son premier emploi) à diplômés et puis malheureuse- Tous les services de l’AFIJ sont toute une série de modules sur les techniques de re- ment aussi celle des jeunes qui gratuits pour les étudiants cherche dʼemplois, sur les méthodes (CV, entretien, ont échoué à leur diplôme. valorisation des acquis, lettre de candidature), puis Nous sommes aujourdʼhui pré- une troisième série de modules sur la connaissance sents dans cinquante villes universitaires, c'est-à-dire qua- des opportunités (pour des étudiants qui ne connaissent pas siment dans toute la France. forcément le mode dʼaccès à la fonction publique, les voies pour un travail à lʼétranger). Tout est gratuit pour les étu- Dans le cadre de la loi sur les universités, la LRU, diants. Tous ces modules sont proposés aux universités. quel savoir-faire pouvez-vous apporter en terme Ces dernières pourraient alors nous confier des modules qui seraient réalisés dans le cadre dʼunité dʼenseignement don- nant lieu à des ECTS. Cʼest ce qui est en train de se d’insertion professionnelle ? Nous travaillons depuis de nombreuses années avec les construire en particulier dans le cadre du plan licence et sur universités. Nous sommes déjà signataires de 35 conven- les master I, et II. tions avec des universités, pour les aider notamment dans la mise en place et la construction des bureaux dʼaide à lʼin- Avec la crise actuellement, le marché de l’emploi sertion professionnelle des étudiants. On est en discussion pour les jeunes diplômés est-il touché ? à lʼheure actuelle avec la plupart des universités pour leur proposer des solutions “sur-mesure” On a vraiment une rupture qui a été en- puisque chaque université est en train En novembre, on est avec une diminu- registrée à partir du mois dʼoctobre. On de construire sa propre structure, sa pro- avait une progression des offres dʼem- tion de plus de la moitié des postes. Notre plois qui tournait entre 40 et 50% sur pre organisation en fonction de ses spé- cificités. On aura donc à lʼavenir des échantillon est significatif ce qui veut dire tout le premier semestre 2008. Au troi- relations différentes, université par uni- que sur le marché ouvert de l’emploi, la sième trimestre, on est descendu à versité, avec un souhait que les univer- situation est très mauvaise. +10%. Pour tout dire, en septembre on sités fassent une part aux partenaires était à 0 et en octobre, en terme de extérieurs. Nous souhaitons être le principal ou lʼun des poste, on est passé à une chute de principaux partenaires extérieurs des universités sur cette 64% des postes. En novembre on est avec une diminution thématique. de plus de la moitié des postes. Notre échantillon est signi- ficatif ce qui veut dire que sur le marché ouvert de lʼemploi, Concrètement, que pouvez-vous faire avec l’uni- la situation est très mauvaise. Retrouvez des offres dʼem- versité ? Par exemple, avec lʼuniversité de Lyon I, nous travaillons ploi ou de stage sur le site plus précisément avec des jeunes décrocheurs (en échec de lʼAFIJ. en premier cycle universitaire) et avec des étudiants en Master 1 qui ne passent pas en Master 2. A Perpignan, nous organisons des « forums emplois ». Avec dʼautres uni- versités, nous sommes en train de travailler sur des projets http//www.afij.org de formation de personnels universitaires aux questions dʼemploi. Retrouvez l’intégralité de cet entretien en vidéo sur le site de l’UNI - rubrique podcast : www.uni.asso.fr L’ Action Universitaire - page 5
  6. 6. En brefs En campagne 40 ans de combats en vidéos Depuis début décembre, une poignée de Pour retracer les 40 ans de notre lycéens, aidés par des étudiants et des mouvement, une vidéo a été réali- professionnels de l’agitation, bloquent sée. De la manifestation du 30 mai des lycées avec une brutalité inconnue 1968 en faveur du général de jusqu’alors. Ils dégradent systématique- Gaulle au combat contre le com- ment les locaux, prennent d’assaut les munisme, en passant par les cam- lycées privés et n’hésitent même plus à pagnes présidentielles auxquelles les s’opposer aux forces de l’ordre. militants de l’UNI ont souvent pris une part décisive, que de moments Le syndicat des proviseurs s’est publi- forts à redécouvrir. quement inquiété de ces dérives. Les bloqueurs refusent, selon eux, tout dialogue. Ils sont juste là pour bloquer. A Brest, Marseille, Bordeaux ... ces extrémistes ont agressé des proviseurs, dont certains ont été conduits à l’hôpital (le chef d’établissement du lycée Arthur Rimbaud à Garges- les- Gonesse a été blessé à la jambe par des jets de projectiles et d’engins explosifs devant les grilles de son lycée). L’UNI Lycée a lancé, dans ce contexte de rare violence et de http://www.uni.asso.fr/spip.php?p nette radicalisation du mouvement, une pétition nationale contre la violence afin de rappeler aux proviseurs qu’ils ont age=convergence l’obligation d’assurer la protection des biens et des élèves. Ils doivent par conséquent prendre toutes les mesures nécessaires L’UNI rencontre Valérie Pé- pour en garantir la sécurité, y compris le recours aux forces de cresse l’ordre. Dans le cadre du plan de relance, Déjà plus de 4000 signataires ont ainsi marqué leur refus de laisser l’extrême-gauche ly- 700 millions d’euros seront consa- céenne imposer par la force sa volonté dans leurs lycées. crés à la réhabilitation de locaux XXVème convergence, l’UNI fête ses 40 ans (laboratoires, amphithéatres...). Les représentants de l’UNI ont in- sisté auprès de la ministre pour que des mesures en faveur de l’in- sertion professionnelle des étu- L’UNI a réuni le week-end du 22 novembre ses cadres militants à Paris pour sa vingt-cin- diants soient rapidement mises en quième convergence nationale, intitulée “ 40 ans au service de la France “. oeuvre. La création des bureaux Ministres et parlementaires tels que Valérie Pécresse, Xavier Darcos, Charles Pasqua, Roger d’aide à l’insertion professionelle Karoutchi, Bernard Debré, Jérôme Chartier, Gilles Carrez sont intervenus tout au long de (BAIP) et la publication de statis- la journée. tiques concernant les débouchés des diplômes de chaque universi- La journée s’est terminée au Club Med World où les militants ont fêté les 40 ans de leur tés doivent être les priorités de mouvement comme il se doit. l’année 2009. Jean-François Copé ap- porte son soutien aux mili- tants de l’UNI Dans un court message vidéo, le président du groupe UMP à l’As- semblée ,ationale, Jean-François Copé, assure les militants de l’UNI de son plus “complet soutien” et les invite à continuer le combat. A voir sur le site de l’UNI. http://www.uni.asso.fr/spip.php?a rticle1367 L’ Action Universitaire - page 6
  7. 7. 1968-2008 : les grandes dates de l’UNI Dans la presse 24 juin 1984, la manif de la liberté L’UNI 40 ans de ré- C’était écrit dans le programme com- convergent vers Paris. Les militants de sistance (20/11/08) Dans le numéro de Valeurs actuelles du mun, l’école libre devait être mise au l’UNI organisent l’accueil dans les gares 20 novembre, une double page est en- pas. La feuille de route tracée par Fran- parisiennes et emmènent derrières leurs tièrement consacrée à l’UNI et à son çois Mitterrand à son ministre de l’édu- banderoles “la liberté n’est pas négocia- cation nationale, Alain ble” des dizaines de milliers de manifes- action menée depuis 40 ans au service Savary, était sans am- tants vers la place de la de la France. biguïté. Bastille. En tout, plus de deux millions de français Le CROUS de Versailles Les négociations pou- ont foulé le pavé parisien. vote contre le transfert vaient dès lors com- Le cortège dense et long de la cité universitaire mencer ; pendant de de plus de 12 kilomètres a d’Antony longs mois le gouver- défilé pendant plus de nement socialiste va douze heures. Le conseil d’administration du essayer d’endormir CROUS de Versailles a rejeté (15 voix les représentants de Ce fut une véritable dé- contre, 12 pour) la convention de trans- l’école libre et cer- monstration de force. fert de la gestion du logement étudiant tains hauts digni- à la communauté d’agglomération des Hauts-de-Bièvre (Antony, Bourg-la- Reine, Sceaux ...), vendredi 5 décembre taires du clergé Henri Amouroux, dans le 2008. L’UNI regrette le vote du CA du français en leur fai- Figaro Magazine, écrit : sant espérer une so- « les gouttes de la mer ont- La banderole de lʼUNI à la une CROUS, qui “heureusement ne remet lution négociée. elles conscience que asso- pas en cause ce projet”. ciées, soudées, Le pouvoir socialiste espérait confondues, elles forment ainsi gagner du temps. Mais, celui-ci ne la vague et font la puissance ? » Les Plan de relance : l’UNI jouera pas pour eux, les français étant gouttes de la mer, ce sont ces villages et se félicite de plus en plus nombreux à s’opposer ces villes de France qui ont envoyé à au projet Savary. Paris leur délégation pour les défendre “Jamais autant de moyens n’auront été et les représenter, ce sont aussi « ces donnés à l’enseignement supérieur en Au cours du printemps 84, l’UNI milite filles bronzées couvertes de bijoux pa- France” estime l’UNI. L’organisation activement et fédère autour d’elle tous pier qui étaient autant de slogans de qui “ félicite le président de la Répu- ceux qui refusent un accord négocié et l’UNI ». blique”, estime que “ces annonces prou- vent bien que l’enseignement supérieur, et notamment l’université, sont une signé sur le dos de l’école libre parce priorité de Nicolas Sarkozy, contraire- que « la liberté n’est pas négociable ». En effet, durant cette journée, les mili- tants de l’UNI ont distribué des dizaines ment à ce qu’essaient de faire croire cer- Ce slogan de l’UNI devient rapidement de milliers d’autocollants que les mani- tains syndicats qui vilipendent la l’étendard de ceux qui se battent pour le festants portaient comme des parures. politique actuelle, en criant sans cesse retrait pur et simple du projet de loi. au manque de moyens”. Ce jour là, la mode parisienne s’affichait Le 24 juin, les partisans de l’école libre en rouge et blanc. L’ Action Universitaire - page 7
  8. 8. CHRONIQUES A découvrir Lec t u re Un espace pour les militants Faut-il avoir honte de l’identité nationale ? Le fait même de se poser la question est le L’ensemble des adhérents à jour de cotisation a accès signe d’un grand malaise. Pourtant, rien à un espace réservé sur le site de l’UNI. Plusieurs d’étonnant tant sont nombreux les profes- outils sont à la disposition des militants. Vous trou- sionnels de la culpabilisation et de la re- verez : pentance qui instrumentalisent l’Histoire une synthèse de la presse hebdomadaire, à des fins politiques, voire communauta- des argumentaires, ristes. Leur objectif est de détruire le sen- timent d’appartenance nationale pour lui des portfolios, substituer autre chose : l’amour de la des tracts types. communauté, ou celui de sa classe so- Pour vous connecter à cet espace, vous avez besoin ciale. d’un login et d’un mot de passe. Ces deux éléments D’autres attaquent l’identité nationale car elle serait un obsta- vous sont normalement adressés suite à votre adhé- cle au progrès et à la modernité. “L’identité nationale c’est le passé, tournons sion. En cas de problème, n’hésitez pas à nous adres- nous vers l’avenir”, cette philosophie de comptoir prospère chez les ser un mail : adeptes du jeunisme qui croient que chaque génération va réinventer un militant@uni.asso.fr monde meilleur en tournant le dos au passé et aux identités héritées de http://militant.uni.asso.fr 7à8 cette histoire. Pourtant, comme le rappellait la philosophe Simone Weil, « Il serait vain de se détourner du passé pour ne penser qu’à l’avenir. C’est une La réussite au baccalauréat a chuté en illusion dangereuse de croire qu’il y ait là même une possibilité. L’opposition moyenne de 7 à 8 points en 2008 dans les ly- entre l’avenir et le passé est absurde. L’avenir ne nous apporte rien, ne nous cées qui ont été fortement perturbés ou blo- donne rien ; c’est nous qui pour le construire devons tout lui donner, il faut qués par les mouvements lycéens de la fin posséder, et nous possédons d’autres vies, d’autres sèves, que les trésors hérités du 2007. C’est ce que relève une étude réalisée passé et digérés, assimilés, recrées par nous. De tous les besoins de l’âme hu- dans les lycées de la Seine-et-Marne, de la maine, il n’y en a pas de plus vital que le passé. L’amour du passé n’a rien à voir avec une orientation politique réactionnaire.” Simone Weil, l’Enracinement, Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne et pu- bliée par le journal 20 minutes. 1949. C’est en partie de cet amour que naît l’identité nationale. Un bref ou- vrage à lire, même si à l’UNI on connait déjà la réponse. “Faut-il avoir honte de l’identité nationale ?”, Daniel Lefeuvre et Michel Renard, édi- SO U T EN E Z N OT R E AC T I ON, A B ON N EZ - VOU S tions Larousse, collection “A dire vrai” Paris, 2008, 9,90 euros Aidez-nous à diffuser nos idées et à maintenir notre indépendance et notre liberté de ton. L’Action UNIversitaire Nom :.......................................................................................................Prénom :.......................................................................................................... Adresse :................................................................................................................................................................................................................................ 34 rue Emile landrin ..................................................................................................................................................................................................................................................... 92100 Boulogne Code postal :...............................................Ville :.......................................................................................................................................................... Tel :01.78.16.40.30 Fax :01.78.16.40.31 Tel :............................................Profession :.......................................................E-Mail :.......................................................................................... Désire s’abonner à l’Action Universitaire 38 euros (un an) Imprimé par nos soins Désire souscrire un abonnement de soutien (à partir de 230 euros) : ............. euros CCP3007533YOrléansLa Source Désire adhérer à l’UNI 50 euros lycéens : 10 euros étudiants : 20 euros Désire soutenir financièrement l’UNI et verse : 300 euros 500 euros ............. euros (Vous pouvez déduire jusqu’à 66 % du montant de vos cotisations ou de vos dons de vos impôts. Ainsi, pour 100 euros de dons, votre effort réel est de 34 euros, et vous pourrez déduire 66 euros de vos impôts.) Date et signature : L’ Action Universitaire - page 8

×