GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1

Les bases de la

MISE EN PAGE

Animation Artistique - B. Rigau

1
GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1

CREATION D’UNE AFFICHE (les bases de la mise en page)
Introduction
La création d'une af...
GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1

1.2. Remplissage de la surface :
Une mise en page dépouillée peut évoquer la sobriété, ...
GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1

1.4. L'intégration des éléments entre eux :
Cela permet d'unifier le travail, de faire ...
GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1

La méthode des axes
Dans ce cas-ci, les éléments sont alignés en
concordance par rappor...
GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1

Les lignes et les points d'impact ou la règle des 3 tiers
Il faut partager l'image en 3...
GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1

1.6. Le cadrage, les plans, les angles de prise de vue et la profondeur de champ :
Une ...
GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1

1.6.2. Les angles de prises de vue :
L'angle de prise de vue est déterminé par la
posit...
GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1

2. LES FORMATS ET LES FORMES
Le format le plus connu est le format A4, mais ce format f...
GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1

La forme en courbes peut évoquer la féminité, la douceur, un
aspect sympathique …

La f...
GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1

3. LES TEMPS DE LECTURE D'UNE AFFICHE
Pour voir la totalité d'une image (une photograph...
GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1

La plupart des images sont travaillées en fonction des deux premières étapes du décodag...
GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1

5. LA THEORIE DE LA COULEUR
5.1. Vocabulaire de la couleur
Comment sont classifiées les...
GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1

Couleurs froides : Couleurs allant du bleu-violet au jaune-vert sur le cercle chromatiq...
GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1

Harmonie : En décoration, on parle d'harmonie lorsque des teintes créent une combinaiso...
GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1

LE JAUNE
Rien n'illumine un décor autant que le jaune,
couleur du soleil, de la lumière...
GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1

Il n'existe pas non plus d'expressions qui mettent l'orangé en vedette comme il en exis...
GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1

LE VERT
Au Moyen Âge, le vert était considéré comme une
couleur portant malheur, voire ...
GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1

Au sein de l'empire britannique, le mauve fut pendant longtemps une des rares couleurs
...
GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1

Le bleu pâle favorise la créativité. C'est pourquoi on le recommande pour décorer le bu...
GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1

Ce sont aussi des personnes créatives et pratiques, qui ont beaucoup d'énergie et se se...
GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1

verts révèle une personnalité prudente, encline à observer plutôt qu'à agir mais égalem...
GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1

Le noir, utilisé avec modération en décoration, peut être inspirant et met même en vale...
GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1

•

A gauche, la combinaison des couleurs est de type couleurs voisines, avec une
utilis...
GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1

6. QUELQUES EXEMPLES D'AFFICHES

Animation Artistique - B. Rigau

25
GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1

Animation Artistique - B. Rigau

26
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

02 les bases de lamise en page

2 289 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 289
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
44
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

02 les bases de lamise en page

  1. 1. GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1 Les bases de la MISE EN PAGE Animation Artistique - B. Rigau 1
  2. 2. GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1 CREATION D’UNE AFFICHE (les bases de la mise en page) Introduction La création d'une affiche nécessite de choisir des images ou dessins qui parlent d'elles mêmes, des mots ciblés afin de faire passer un message. Le choix des mots et des images demande du temps consacré à la réflexion, à la discussion et aux échanges. Ce travail doit produire un impact sur le lecteur. Pour que l'impact soit efficace, il faudra prendre en compte plusieurs paramètres : le public visé, la destination finale de l'affiche (abribus, autoroute, magazine, …) Ce travail demande de la réflexion aussi quant aux choix des couleurs, le format (s'il n'est pas encore définis), le genre des polices, la disposition des images et du texte ou encore les différents types de cadrages. Le mieux est de présenter 3 modèles d’affiches (lay-out) afin de recueillir les avis, les impressions de chacun (professeur ou élèves). Pour arriver à tout cela, quelques règles sont nécessaires : 1. LA MISE EN PAGE La mise en page, c'est la manière dont les éléments constitutifs de l'image sont placés entre eux et par rapport à la surface totale. 1.1. Les éléments constitutifs peuvent être : - des titres des sous-titres des textes explicatifs des logotypes des dessins des photographies … Ces différents éléments sont classés en deux groupes : - ce qui est écrit = la TYPOGRAPHIE - les dessins et les photos = les VISUELS Animation Artistique - B. Rigau 2
  3. 3. GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1 1.2. Remplissage de la surface : Une mise en page dépouillée peut évoquer la sobriété, le luxe, la clarté, … Une mise en page surchargée peut évoquer le dynamisme, l'action, … 1.3. Le contraste des grandeurs : Cela permet de dégager l'élément important, un élément de petite dimension peut se dégager par rapport à de grands éléments. Animation Artistique - B. Rigau 3
  4. 4. GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1 1.4. L'intégration des éléments entre eux : Cela permet d'unifier le travail, de faire "couler" la lecture de l'image. 1.5. Le type de mise en page : Il existe plusieurs moyens de placer les éléments sur la surface : La méthode de la grille modulaire La grille modulaire est une espèce d'armoire invisible, qui permet de "ranger" les différents éléments, et ce, de différentes manières. Cette grille modulaire permet de structurer la mise en page, elle donne une certaine stabilité, mais parfois au détriment du dynamisme, de la spontanéité, de l'originalité : donc attention au bon usage de celle-ci. Animation Artistique - B. Rigau 4
  5. 5. GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1 La méthode des axes Dans ce cas-ci, les éléments sont alignés en concordance par rapport aux lignes de prolongements. Cette méthode permet aussi de structurer la mise en page. Ce type de mise en page peut généralement évoquer beaucoup plus de caractéristiques différentes en fonction de la manière dont on la construit. La composition symétrique, dissymétrique et déséquilibrée L'axe vertical découpe l'image en deux parties, la partie de gauche étant le présent ou un passé proche et la partie de droite un futur proche (voir aussi la description consacrée au temps de lecture ci-dessous). 1 2 3 . 1. La composition symétrique évoque la clarté, la rigueur, le sérieux, … 2. La composition dissymétrique évoque un peu plus de fantaisie tout en gardant un côté sérieux. 3. La composition déséquilibrée évoque un certain dynamisme, mais aussi un rejet des normes. L'axe horizontal sépare l'image entre terre et ciel mais aussi entre zone de matérialité et zone de spiritualité. 1 2 3 1. La composition symétrique évoque la clarté, la rigueur, le sérieux, … 2. La composition dissymétrique évoque un peu plus de fantaisie tout en gardant un côté sérieux. 3. La composition déséquilibrée évoque un certain dynamisme, mais aussi un rejet des normes. Animation Artistique - B. Rigau 5
  6. 6. GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1 Les lignes et les points d'impact ou la règle des 3 tiers Il faut partager l'image en 3 parties égales dans sa verticalité et son horizontalité, les points d'intersections sont les points d'impact. L'oeil du spectateur est attiré par les 4 points d'impact. Il faut donc fabriquer son image en utilisant les lignes et points de force. Les lignes d'impacts : Elles permettent de placer les éléments importants, de placer les éléments qui par leur nature, ont besoin d'un espace devant ou derrière. Les points d'impact : Tout comme les lignes d'impact, elles permettent de placer les éléments importants, mais dans ce cas-ci, on utilisera les points d'impacts. Le point et la ligne du centre sont également point et ligne d'impact : Animation Artistique - B. Rigau 6
  7. 7. GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1 1.6. Le cadrage, les plans, les angles de prise de vue et la profondeur de champ : Une image peut être "dynamisée" de plusieurs façons : Exemple 1 : En utilisant un cadre duquel dépasse le sujet à dynamiser … Exemple 2 : En utilisant un angle de prise de vue oblique … Exemple 3 : En utilisant une contre-plongée … Exemple 4 : En utilisant un avant-plan … exemple 1 exemple 2 exemple 3 exemple 4 1.6.1. Le cadrage, les plans : Le cadrage est déterminé par la position de l'appareil photo ou de la caméra par rapport au sujet, les différents cadrages déterminent ainsi différents résultats que l'on appelle des plans. Animation Artistique - B. Rigau 7
  8. 8. GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1 1.6.2. Les angles de prises de vue : L'angle de prise de vue est déterminé par la position de l'appareil photo ou de la caméra sur un axe vertical. 1.6.3. La profondeur de champ : La profondeur de champ permet de déterminer une hiérarchie (un ordre d'importance) entre différents plans d'une image. Ces plans sont généralement au nombre de 3 : • L'avant-plan, qui comme son nom l'indique, contient les éléments les plus proches. • Le second plan, qui contient les éléments légèrement en arrière. • L'arrière-plan, qui contient les éléments les plus éloignés. Grâce à ce traitement d'image, on peut isoler et donc donner de l'importance à un élément particulier de l'image. Animation Artistique - B. Rigau 8
  9. 9. GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1 2. LES FORMATS ET LES FORMES Le format le plus connu est le format A4, mais ce format fait partie d'un ensemble (du plus grand au plus petit) : A0, A1, A2, A3, A4, A5, A6. On remarque que chaque format dépend de la moitié du format précédent. Du format A0 qui mesure 84,1cm/118,9cm (1m2) on en arrive au format A4 qui lui mesure 21cm/29,7cm. Les formes possèdent aussi leurs propres caractéristiques : L'étirement vertical peut évoquer le modernisme, une certaine élégance … La forme carrée peut évoquer la stabilité, le sérieux, c'est une forme imposante L'étirement horizontal peut lui aussi évoquer une certaine modernité Animation Artistique - B. Rigau 9
  10. 10. GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1 La forme en courbes peut évoquer la féminité, la douceur, un aspect sympathique … La forme en angles peut évoquer le dynamisme, parfois une certaine agressivité … Exemple : Animation Artistique - B. Rigau 10
  11. 11. GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1 3. LES TEMPS DE LECTURE D'UNE AFFICHE Pour voir la totalité d'une image (une photographie, un tableau, une affiche, …) l'œil balaye la surface par un mouvement constitué d'une série de "bonds" : Ceux-ci pourront être différents en fonction du contenu, des formes, et des couleurs constituant l'image. C'est ainsi que sur certaines affiches on pourra d'abord accrocher soit par le visuel, soit par le slogan, soit le titre ou tout autre élément constituant celle-ci. Attention : un petit détail qui peut prendre toute son importance dans certains cas. Dans notre culture occidental, nous sommes habitués à lire de gauche à droite, cela se répercute alors sur notre sens de lecture en général, en voici un exemple pratiqué dans la bande dessinée : Le sens de lecture se fait de droite à gauche, cela donne pour effet un "retour en arrière" ce qui est en totale contradiction avec l'effet que l'action devrait produire. Le sens de lecture se fait de gauche à droite, cela donne un effet d' "aller en avant", cette disposition appuie la continuité de l'histoire, on avance de manière "logique" dans le temps. L'accrochage visuel : Première étape dans le décodage de l'image. Il est lié à la lecture inconsciente, aux formes, couleurs et contrastes primaires et secondaires. L'accrochage visuel est universel (pour les formes primaires, géométriques) ou émotionnel (pour les formes secondaires humaines ou animales). Il est utilisé pour capter l'attention et toucher le lecteur-spectateur. L'argumentation démonstrative : Deuxième étape. Après avoir "accroché" l'image doit montrer, décrire, présenter, expliquer. C'est donc la mise en place des éléments référentiels et représentatifs de la situation, de l'action, du sujet ou de l'idée; du contenu de l'album, de l'histoire ou du message. La suggestion symbolique : Troisième étape. Après avoir "accroché" et "expliqué", l'image peut aller plus loin et proposer au cerveau une dernière lecture, plus élaborée, plus riche et plus subtile de l'image. On ne montre plus mais on suggère une ambiance, une idée, une situation, une action. Tout est utilisé pour la suggestion: formes, couleurs et contrastes tertiaires, secondaires mais aussi primaires, utilisées de manière symbolique, associatives ou référentielles. Animation Artistique - B. Rigau 11
  12. 12. GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1 La plupart des images sont travaillées en fonction des deux premières étapes du décodage. La suggestion symbolique n'est donc pas présente dans toutes les images mais, quand elle est utilisée, elle a pour effet d'enrichir l'image, de lui donner une valeur, consciente et inconsciente, plus importante, plus forte et plus complète. 4. LES ETAPES DU LAY-OUT (appelé aussi rough) Le lay-out est l'avant-projet, la construction du lay-out peut se répartir sur trois étapes : La première étape est un croquis rapide où l'on place les différents éléments (titre, logo, éléments graphique ou photographique, …). Cette étape permet surtout de visualiser les différentes idées. L'avantage de pratiquer de la sorte permet de développer la création pure, sans s'attarder sur des détails ou perdre son énergie à peaufiner le lettrage ou le dessin. La première étape du lay-out peut se faire à une plus petite échelle, mais tout en respectant les proportions prévues pour le projet final. Dans la seconde étape, on affine le projet, on précise la typographie, on place les couleurs principales. Cette étape permet de peaufiner plus graphiquement l'idée émise dans la première étape. Cela n'empêche pas d'effectuer encore quelques modifications dans l'agencement des éléments si ceux-ci ne conviennent pas. Le tout se fait à l'échelle exacte du projet final. La troisième étape servira de présentation finale. Dans ce cas on a tout intérêt à ce qu'il soit le plus présentable possible, pour cela on utilisera tous les moyens mis à notre disposition (manuel ou informatique) pour que le lay-out s'approche le plus possible du projet final. Il est préférable de proposer 3 différents lay-out pour un seul projet. Le client pourra dans ce cas faire un autre choix si le premier projet que vous pensiez lui présenter ne lui convient pas. Animation Artistique - B. Rigau 12
  13. 13. GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1 5. LA THEORIE DE LA COULEUR 5.1. Vocabulaire de la couleur Comment sont classifiées les couleurs ? Qu'est-ce qu'une couleur saturée ? Qu'est-ce que le cercle chromatique ? … ► ► Couleur primaire : Une couleur primaire ne peut être créée par le mélange d'autres couleurs. En mélangeant les couleurs primaires entre elles, on obtient toutes les autres couleurs. Les trois couleurs primaires sont le rouge, le jaune et le bleu. En imprimerie et en arts plastiques, on utilise le magenta (un rouge un peu plus rosé), le jaune et le cyan (un bleu) car ils conviennent le mieux aux mélanges et permettent d'obtenir des couleurs secondaires plus équilibrées. Le mélange de ces 3 couleurs primaires donne le noir. Couleur secondaire : On obtient une couleur secondaire en mélangeant deux couleurs primaires entre elles. Le rouge (magenta) et le jaune donnent l'orangé, le jaune et le bleu (cyan) donnent le vert, et le rouge et le bleu (cyan) donnent le violet. Couleur intermédiaire ou tertiaire : En mélangeant une couleur primaire à une couleur secondaire, on obtient une couleur intermédiaire, par exemple, le jaune-orangé. Couleurs complémentaires : Les couleurs qui se trouvent opposées dans le cercle chromatique sont appelées couleurs complémentaires. Par exemple, la couleur complémentaire du rouge est le vert (obtenu en mélangeant les deux autres couleurs primaires, le jaune et le bleu (cyan)). La complémentaire du bleu est l'orangé (mélange de jaune et de rouge (magenta)), et la complémentaire du jaune est le violet (mélange de bleu (cyan) et rouge (magenta)). Couleurs chaudes : Couleurs allant du jaune au rouge-violet sur le cercle chromatique, c'est-àdire : jaune, jaune-orangé, orangé, rouge-orangé, rouge, rouge-violet. Cependant, à cause du phénomène d'interaction des couleurs, une teinte comme le rougeviolet peut paraître plus chaude si elle est placée à côté d'une couleur froide, comme un vert, ou plus froide si elle est placée à côté d'une couleur chaude, comme un orangé. Animation Artistique - B. Rigau 13
  14. 14. GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1 Couleurs froides : Couleurs allant du bleu-violet au jaune-vert sur le cercle chromatique, c'està-dire : bleu-violet, bleu, bleu-vert, vert, jaune-vert. Cependant, à cause du phénomène d'interaction des couleurs, une teinte comme le jaune-vert peut paraître plus froide si elle est placée à côté d'une couleur chaude, comme un rouge, ou plus chaude si elle est placée à côté d'une couleur froide, comme un bleu. Couleurs pâles ou claires : Teintes contenant plus ou moins de blanc. Couleurs foncées ou sombres : Teintes contenant plus ou moins de noir. Teinte : La teinte est la qualité qui distingue une couleur d'une autre (bleu, jaune, rouge, …) Dans le système de Munsell, les couleurs sont ordonnées dans un espace en trois dimensions qui ressemble à un arbre. Le tronc (l'axe vertical) constitue une échelle de tons neutres de gris, le noir étant placé à la base et le blanc à la cime. Les teintes sont situées sur un cercle chromatique entourant le tronc. Les axes horizontaux, de longueurs variables, représentent le degré de saturation de chacune des teintes. Munsell Color Space (Gracieuseté de Munsell Color Services, A Division of GretagMacbeth.) Le système de Munsell, reconnu mondialement, décrit chaque couleur selon 3 attributs : la teinte, la clarté et la saturation. Ces termes permettent à tous ceux qui s'intéressent à la couleur, de parler le même langage. Couleurs saturées ou lumineuses : Teintes pures ne contenant en principe ni blanc, ni noir, ni gris, ni couleur complémentaire. Cependant, cette définition peut être nuancée, ce qui étend un peu la palette des teintes saturées. Par exemple, la palette des bleus saturés ne se limite pas au bleu pur ; des bleus contenant du blanc ou du noir peuvent être encore considérés comme saturés. À l'opposé, l'orangé contenant du noir, même en petite quantité, est insaturé parce qu'il devient brunâtre. Couleurs insaturées ou atténuées de gris : Teintes contenant plus ou moins de gris ou de leur couleur complémentaire. Les théoriciens de la couleur emploient aussi l'expression « couleurs ternes » pour désigner ces couleurs. Cette expression ne véhicule aucun sens péjoratif. Animation Artistique - B. Rigau 14
  15. 15. GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1 Harmonie : En décoration, on parle d'harmonie lorsque des teintes créent une combinaison agréable à l'oeil. Contraste. Il s'agit de l'écart entre les valeurs. La lisibilité des couleurs est liée au contraste. Voyez ci-dessous, à gauche, une image à faible contraste, donc difficile à lire, à droite une image à fort contraste, facile à lire. 5.2. Symbolique des couleurs La Couleur Nature, histoire et décoration ; Paris, Pastoureau, Michel, 1993; Le Temps Apprivoisé Dictionnaire des couleurs de notre temps ; Paris, Christine Bonneton, 1999; Collection Symbolique et société Chaque couleur véhicule des images et des symboles qui varient selon les cultures, les périodes historiques et les circonstances LE BLEU Qu'il soit aérien ou océanique, le bleu évoque de vastes espaces calmes et sereins. Cette couleur symbolise la paix, appelle à l'évasion et au rêve. Le bleu est, depuis fort longtemps, la couleur préférée de la majorité des occidentaux. Au fil du temps, il a acquis une multitude de connotations symboliques qui se sont parfois modifiées, parfois cristallisées. Au Moyen Âge, le lapis-lazuli, pigment bleu par excellence pour les enlumineurs, était tellement précieux qu'il coûtait aussi cher que l'or, sinon plus. C'est la raison pour laquelle le bleu fut longtemps réservé aux représentations du manteau de la Vierge. Dans la Grèce et la Rome antiques, le bleu, couleur du ciel, était également la couleur des dieux Zeus et Jupiter. Le bleu possède de grandes vertus : il est calme, apaisant, pacifique. Une pièce peinte d'un bleu foncé peut même avoir un effet sédatif. Mais le bleu a aussi un côté plus dynamique, puisqu'il favorise la créativité et l'inspiration. Hygiène, fraîcheur et propreté sont indissociables du bleu. Les publicitaires le démontrent sans arrêt. Ainsi, une foule de produits devant posséder ces caractéristiques sont bleus ou ont un emballage bleu : le lave-vitre, la poudre détergente avec ses particules bleues ou encore les bonbons à la menthe ne sont que quelques exemples. Le bleu symbolise la paix, le drapeau des Nations Unies et les Casques bleus en témoignent. Plusieurs expressions témoignent encore de nos jours de la variété des connotations acquises par le bleu : « être fleur bleue » (être romantique) ; « avoir les bleus » (être mélancolique) ; « avoir du sang bleu » (faire partie de la classe noble). Animation Artistique - B. Rigau 15
  16. 16. GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1 LE JAUNE Rien n'illumine un décor autant que le jaune, couleur du soleil, de la lumière, de l'été... En décoration, le jaune est votre plus grand allié dès qu'il s'agit de rendre plus lumineuse une pièce peu fenêtrée ou faisant face au nord. À travers les âges et les cultures, le jaune a tour à tour été associé aux Empereurs de Chine, à la renaissance printanière du temps de Pâques, à la générosité de la terre (au temps des récoltes de blé, de maïs et d'autres céréales), à la philosophie Bouddhiste, et à bien d'autres images. Le jaune attire l'attention. On l'utilise pour signaler un danger potentiel ou une interdiction, notamment en circulation automobile : avant de devenir rouges, les feux de circulation passent au jaune ; les panneaux routiers annonçant des travaux de construction ou d'autres dangers sont jaunes ; les doubles lignes jaunes signalent une interdiction de traverser la chaussée. En publicité, le jaune sert souvent à capter le regard, les compagnies de taxis new-yorkaises et les éditeurs d'annuaires téléphoniques - avec leurs pages jaunes - l'ont compris depuis longtemps. Dans les sports, le jaune a différentes significations : au football européen, le « carton jaune » est utilisé pour donner un avertissement à un joueur, alors qu'en cyclisme, le maillot jaune est celui du vainqueur du fameux Tour de France. Le jaune a tout de même son côté moins positif. Il est associé à la maladie - le pavillon jaune signale la quarantaine sur les navires - ainsi qu'à la gêne et au dépit, comme dans l'expression « rire jaune ». En anglais, le jaune est également associé à plusieurs aspects négatifs, notamment aux journaux à sensation et au journalisme malhonnête, que l'on appelle « yellow journalism », ainsi qu'à la lâcheté comme dans « yellow belly » que l'on traduirait par « froussard ». L'ORANGE L'orangé ne porte ce nom que depuis l'arrivée des oranges en Europe. Le terme apparaît pour la première fois en anglais dans un poème datant de 1044, mais le mot ne passa dans l'usage courant que plusieurs siècles plus tard, vers 1750, lorsque le fruit fut devenu plus accessible en Europe. On associe l'orangé à l'automne et à ses feuillages colorés, au feu, à la terre et à la poterie. Mais malgré cela, l'orangé n'a pas de connotations symboliques aussi fortes que ses voisins sur le spectre des couleurs, le jaune et le rouge. Il passe tantôt pour joyeux et stimulant comme le jaune, tantôt pour une couleur de passion et de fougue comme le rouge, mais toujours à des degrés moindres. Animation Artistique - B. Rigau 16
  17. 17. GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1 Il n'existe pas non plus d'expressions qui mettent l'orangé en vedette comme il en existe pour d'autres couleurs, ce qui démontre le peu d'associations symboliques que nos cultures ont développées avec cette couleur. De plus, on parle de poissons rouges et d'argile rouge alors qu'il serait en réalité bien plus juste de dire « poisson orange » et « argile orange », preuve supplémentaire du rôle secondaire dans lequel l'orangé fut et est encore confiné. Si l'orangé n'a pas réussi à acquérir un symbolisme fort, il demeure que cette couleur occupe une place importante dans les domaines où la sécurité dépend d'une bonne visibilité. Couleur voyante par excellence, l'orangé est employé dans la fabrication de beaucoup de matériel de survie comme les gilets et les vestes de sauvetage, les bouées et les canots pneumatiques. LE ROUGE Le rouge est la couleur qui a le plus d'impact sur nos fonctions physiologiques. Elle excite les sens et active la circulation sanguine. C'est sans doute pour cette raison qu'on l'a toujours associé à la passion, à la sensualité et au désir. Le rouge est souvent considéré comme la couleur des couleurs. À preuve, dans certaines langues, les mots « rouge » et « coloré » sont synonymes ; dans d'autres, « rouge » est synonyme de « beau ». Dans les cultures où la langue ne comprend que quelques termes pour désigner les couleurs, on crée d'abord les termes « clair » et « obscur », puis, si une seule couleur est nommée, c'est toujours le rouge. Le rouge est joyeux. Beaucoup de produits destinés aux enfants ou associés au plaisir sont rouges : ballons, jouets, vêtements, bonbons, etc. La fête de Noël se pare de rouge. Le rouge traduit l'exubérance, la vitesse et l'action. Ce n'est pas une coïncidence si tant de voitures sport sont rouges. Le rouge et l'orangé vif sont les teintes qui se voient le mieux à distance, c'est une des raisons pour lesquelles elles sont utilisées pour avertir d'un danger ou d'une interdiction. Les feux de circulation et les panneaux d'arrêt sont rouges. Les avertissements sur les emballages de médicaments s'impriment en rouge. Le rouge attire l'attention : on l'utilise pour corriger les copies ou pour signaler un produit vendu à rabais. Le rouge, couleur du sang, sert à identifier les services de secours comme la Croix-Rouge. Un peu paradoxalement, ce fut, jusqu'au XIXe siècle, la couleur des uniformes militaires de plusieurs pays. À cette époque, la couleur de l'uniforme n'avait pas à remplir de fonction de camouflage, elle devait au contraire refléter la force et le prestige de l'armée et de son pays. Le rouge, s'il offrait une cible visible à l'ennemi, avait du moins l'avantage de cacher les taches de sang. Le rouge évoque la colère et l'agressivité, comme dans les expressions « voir rouge » et « rouge de colère », ainsi que d'autres émotions, comme dans les expressions « rouge de confusion », « rouge de honte » ou « le rouge lui monta aux joues ». Animation Artistique - B. Rigau 17
  18. 18. GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1 LE VERT Au Moyen Âge, le vert était considéré comme une couleur portant malheur, voire une couleur maléfique associée au Diable. Le vert symbolisait la superstition et il fallait éviter de porter un vêtement de cette couleur. Dans la culture occidentale, au fil du temps, on peut constater que le vert a cessé d'être associé au mal ; il est plutôt devenu un symbole du destin, du hasard, à la fois de la chance et de la malchance. Le vert est, en certaines circonstances, perçu comme une couleur ayant trait à ce qui est instable, à ce que l'on désire et qui est incertain ou éphémère : que ce soit l'amour, l'espérance, la jeunesse ou encore, le jeu. On a qu'à penser aux tables de jeu (qui sont vertes depuis le XVIIIe siècle au moins), tables de billard, tables de ping-pong, courts de tennis, terrains de football et de baseball. L'instabilité, le hasard, la victoire ou la défaite s'habillent de vert. En ce qui a trait aux vertus du vert, mentionnons que c'est une couleur qui a un effet positif sur le système nerveux ; il aide à donner un sentiment de détente, c'est un anti-stress. Le vert crée une ambiance rassurante, un sentiment de confort et de lien avec la nature. Le vert évoque tour à tour la nature, la santé et bien d'autres choses encore. Ces quelques expressions associées au vert témoignent des nombreux symboles que revêt cette couleur : « rester vert » (jeunesse), « donner le feu vert » (permission), « être vert de colère » (colère), « être vert de jalousie » (jalousie), « avoir le pouce vert » (jardinage), « en voir des vertes et des pas mûres » (étonnement). LE VIOLET Nés de l'union du rouge et du bleu, deux couleurs aux personnalités totalement opposées, le violet et les autres teintes de sa famille, comme le mauve et le pourpre, suggèrent tantôt mystère, richesse et délicatesse, tantôt malaise, trouble ou provocation. Ces couleurs possèdent une sorte de double personnalité qui leur a toujours valu des réactions très variées. L'histoire des teintures est marquée par celle de la pourpre, ce pigment dérivé d'un mollusque qui, dans le monde antique, servait à colorer les vêtements les plus précieux et était réservé exclusivement aux Empereurs. Cette pratique est à l'origine de l'expression servant à désigner le fils du souverain « Né dans la pourpre ». Dans le monde religieux, on associe le violet au mystère de la Passion du Christ. Le temps de Pâques est marqué par l'emploi des couleurs complémentaires violet et jaune qui symbolisent respectivement le Carême et la renaissance printanière marquée par le jaune des crocus et des jonquilles. Animation Artistique - B. Rigau 18
  19. 19. GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1 Au sein de l'empire britannique, le mauve fut pendant longtemps une des rares couleurs permises, avec le gris, le noir et le blanc, durant les périodes de demi-deuil. Cela explique peutêtre en partie l'aversion du milieu de la mode pour cette couleur jusqu'au milieu du XIXe siècle et les connotations lugubres lui ayant été attribuées. LE NOIR En décoration ou dans le domaine de la mode, le noir est le symbole par excellence de l'élégance, de la modernité. On a qu'à penser au « smoking », aux tenues de cérémonie, aux objets de luxe ; il représente la richesse, le raffinement, voire même, le mystère. Le noir est symbole de pouvoir, d'autorité : que ce soit l'uniforme du policier, du surveillant, de l'ecclésiastique ou encore, de l'avocat ou du juge. Mais, le noir comporte aussi des connotations négatives : on l'attribue à l'austérité, et il est par tradition, associé au deuil, à la mort et aux ténèbres. Plusieurs expressions dans notre langage font référence au noir : « avoir des idées noires », « broyer du noir », « être sur la liste noire », « mouton noir », « jeter un regard noir », « marché noir », « bête noire ». Comme on peut le constater, toutes ces expressions ont une connotation négative Qu'à cela ne tienne, ce ne sont là que des mots Si vous aimez le noir, rien ne vous empêche de l'utiliser de façon sensée et de créer un décor raffiné, ou encore de porter un vêtement noir parce qu'il vous va bien et vous donne ce petit air racé et mystérieux. 5.3. Psychologie des couleurs The Complete Book of Color, Chiazzari Suzie, 1998; Element Books Le choix des couleurs en décoration repose la plupart du temps sur nos goûts et notre sens esthétique, mais plusieurs experts croient que les couleurs ont un effet sur nos émotions et notre humeur et qu'il est souhaitable d'en prendre conscience avant de faire un choix définitif. Les effets psychologiques du BLEU Le bleu est avant tout une couleur relaxante. Il favorise la détente physique et mentale et procure un sentiment de sécurité et de confiance. Dans la thérapie par la couleur, on utilise le bleu pour activer la guérison, soulager la douleur et même abaisser la pression artérielle. Les gens qui portent souvent des vêtements bleu pâle sont créatifs, sensibles et ont de l'imagination. Ils ont besoin d'un environnement apaisant. Ceux qui aiment particulièrement porter du bleu foncé ont la réputation d'être des personnes intelligentes et indépendantes, dotées d'un grand sens des responsabilités. Ces personnes recherchent la tranquillité et aiment s'entourer d'affection et de tendresse. Animation Artistique - B. Rigau 19
  20. 20. GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1 Le bleu pâle favorise la créativité. C'est pourquoi on le recommande pour décorer le bureau ou la salle d'étude. L'idéal serait de l'associer à une couleur comme le jaune, qui stimule l'esprit et augmente la concentration et la capacité d'organisation. Le turquoise semble quant à lui faciliter la communication chez les gens qui s'entourent de cette couleur. Le bleu foncé est bienvenu dans la chambre à coucher car il favorise un sommeil profond et paisible. Attention cependant de ne pas l'employer dans une pièce où vous comptez vivre le jour, car vous pourriez souffrir de l'aspect peu stimulant de cette couleur aux puissants effets sédatifs. Les effets psychologiques du JAUNE Que diriez-vous d'une cuisine où votre sens de l'organisation trouverait un allié ? D'un coin de travail où les devoirs se feraient plus efficacement, d'une salle familiale où régnerait la bonne humeur ? Bien sûr, la couleur n'est pas seule responsable de l'atmosphère qui se dégage d'un endroit, mais elle y contribue beaucoup. Le jaune est lumineux, joyeux et stimulant. On associe cette couleur à l'intellect et à l'expression de la pensée car le jaune augmente la concentration, la mémoire, le jugement et la prise de décision. C'est également une couleur qui favorise l'assimilation de nouvelles idées et la capacité à comprendre différents points de vue. De plus, il semble que le jaune aide les gens à être mieux organisés et à adopter une attitude optimiste, des bienfaits qui seront appréciés dans plusieurs pièces. Les gens qui aiment se vêtir de jaune ont une personnalité intéressante et stimulante. Ils aiment demeurer actifs et relever des défis. Ils recherchent le bonheur. Le jaune constitue donc un excellent choix pour la décoration d'une pièce vouée au travail intellectuel, à l'étude ou au travail de rédaction. Il importe cependant de l'utiliser en combinaison avec une couleur qui apporte un peu de sécurité et de calme, comme le bleu, car le jaune employé seul et en grande quantité risquerait de s'avérer trop stimulant pour le système nerveux. Les effets psychologiques de l'ORANGE Au point de vue physiologique, selon les chromothérapeutes, l'orangé est censé renforcer le système immunitaire et favoriser la digestion. L'orangé est la couleur joyeuse par excellence. Il libère les émotions, favorise l'estime de soi et la capacité de pardonner. Cette couleur stimulante combat la dépression et ravive la bonne humeur. Les teintes plus pâles, comme le pêche ou l'abricot, aident à rétablir l'énergie nerveuse. Ceux qui portent souvent des vêtements orangés sont des gens d'action, compétents et plutôt impatients. Ils sont indépendants, motivés, compétitifs et bien organisés. Animation Artistique - B. Rigau 20
  21. 21. GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1 Ce sont aussi des personnes créatives et pratiques, qui ont beaucoup d'énergie et se sentent parfois incapables de rester en place. L'orangé combine les propriétés stimulantes du rouge et du jaune. Cette teinte joyeuse à la personnalité forte plaît aux gens actifs et qui se sentent bien dans leur peau. Il semble que les danseurs sont souvent attirés par cette couleur. Pour ceux à qui l'orangé paraît trop fort, certaines teintes comme le terra-cotta, le pêche ou l'ambre conviendront mieux, tout en conservant les qualités propres à l'orangé. Les effets psychologique du ROUGE Les couleurs influencent nos émotions et notre état psychologique. Le rouge, par exemple, est très vigoureux et on l'associe à des niveaux d'énergie et de stimulation très élevés. Il va main dans la main avec des adjectifs comme courageux, anti-dépressif, assuré, déterminé, amical, chaleureux et sensuel. D'autre part, certains rouges, utilisés à l'excès, peuvent irriter, voire provoquer la colère. Essayez d'utiliser des tons de rouge sobres tels que le rouge argile ou, si vous privilégiez un rouge vif, utilisez-le de façon à en faire un ajout attrayant sans pour autant le laisser dominer votre environnement. Ceux qui se vêtent de rouge on tendance à être ambitieux, impulsifs, excitables et énergiques. Ils sont souvent productifs, courageux et extravertis, qualités qui en font de bons leaders. Les effets stimulants du rouge le prédestinent pour les pièces dans lesquelles le mouvement et l'activité sont élevés, telles que le hall d'entrée, les escaliers, la salle d'exercice physique et la cuisine. Souvenez-vous toutefois qu'il n'est pas nécessaire de peindre un mur entier en rouge pour profiter des effets bénéfiques de cette couleur. Si vous avez des doutes quant à l'impact du rouge sur une pièce, utilisez-le comme couleur intermédiaire ou comme accent d'abord. Les effets psychologiques du VERT Le vert est symbole de vie, de croissance, et d'harmonie. C'est une couleur qui réconforte, détend et dont il fait bon s'entourer. Lorsque l'on pense au vert, on imagine des forêts, des arbres, de l'herbe. La nature offre une multitude de teintes de vert : sauge, olive, pomme, lichen, jade, émeraude. Par son lien si étroit avec la nature, le vert semble nous aider à nous en rapprocher et, par là, à nous rapprocher aussi les uns des autres. En plus d'apporter un sentiment de paix à l'âme, le vert semble aider à équilibrer certaines fonctions physiologiques, notamment, celles du coeur, des poumons et du système circulatoire. Selon certaines études, il favorise aussi une respiration lente et profonde. Les chromothérapeutes utilisent la lumière verte pour traiter plusieurs afflictions : porter des vêtements Animation Artistique - B. Rigau 21
  22. 22. GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1 verts révèle une personnalité prudente, encline à observer plutôt qu'à agir mais également un esprit humaniste et qui aime rendre service. Les gens qui s'habillent de vert sont sensibles et remarquent des détails qui échappent souvent aux autres. En décoration, certaines nuances de vert sont rafraîchissantes, comme le vert menthe et l'aqua. Le vert pomme et le vert lime ont un côté plus stimulant ; ils créent une ambiance joyeuse et légère, alors que les teintes plus sombres comme le vert bouteille et l'olive confèrent une touche de calme au décor. Grâce à toutes ses qualités, le vert, selon les nuances, convient à presque toutes les pièces. Il apporte un petit brin de nature bienvenu dans notre vie. Les effets psychologiques du VIOLET On attribue au violet des propriétés antiseptiques. Dans certaines salles d'opération, on utilise des ultraviolets pour purifier l'air. En psychiatrie, le violet est souvent employé dans le traitement des malades souffrant de peurs et d'obsessions à cause de ses effets calmants et apaisants. Selon les psychologues de la couleur, le violet contribue à l'équilibre de l'esprit. De plus, il est lié au sens artistique et musical, aux grands idéaux, à l'intuition et à la spiritualité. Il favorise la créativité, la sensibilité et la compassion. Les personnes qui aiment les vêtements violets sont décrites comme étant très sensibles, intuitives et charitables. Leur nature sensible pourrait les rendre vulnérables, c'est pourquoi on leur conseille parfois de porter du magenta, une couleur qui contient du rouge et qui peut améliorer la confiance en soi. En décoration, on emploie parfois le violet pour créer des atmosphères théâtrales, qui reflète la personnalité créatrice des habitants de la maison. Plusieurs artistes aiment avoir des touches de violet dans leur atelier. Cette couleur convient également aux lieux destinés à la méditation ou à la prière. Les effets psychologiques du NOIR Le noir possède des caractéristiques paradoxales : il procure un sentiment de protection, de réconfort, de même qu'une sensation de mystère ; il est associé au silence, à l'infinité et à la force vitale féminine. Cependant, il faut l'utiliser avec ménagement car il peut devenir un frein à notre évolution ainsi qu'un frein au changement. Porter des vêtements noirs à certaines occasions démontre que vous êtes en contrôle de vous-même et communique une image autoritaire ; cela suggère également que vous êtes une personne disciplinée, possédant une grande volonté, ayant des idées bien arrêtées. Ceux qui choisissent de porter très fréquemment du noir ont une personnalité quelque peu contestataire . Animation Artistique - B. Rigau 22
  23. 23. GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1 Le noir, utilisé avec modération en décoration, peut être inspirant et met même en valeur les effets des autres couleurs auxquelles il est juxtaposé. Il est cependant mieux de ne pas faire une utilisation abusive du noir, car il pourrait devenir difficile de vivre quotidiennement dans un tel environnement : un grand mur ou un plafond noir peut donner un sentiment d'étouffement, en faisant paraître beaucoup plus petite, la pièce où il est utilisé. Utilisez le noir de façon judicieuse, mettez ainsi en valeur les autres couleurs de votre décor, apportez une touche de raffinement, ou encore, croyez en ses vertus chanceuses comme le font les Chinois ! ______________________________ En résumé ______________________________ Retenez ces points essentiels pour l'application de couleurs dans vos différents projets : • Connaître la terminologie des couleurs est utile pour détailler le choix d'une combinaison de couleurs efficace. La teinte, la valeur et la saturation sont les éléments clés d'une sélection de couleurs. ……………………………………………………………………………. • La valeur (luminosité ou absence de luminosité) de vos couleurs affecte la lisibilité du résultat final. Il est important d'appliquer de forts contrastes aux zones à mettre en ……………………………………. évidence. • Une technique qui permet de vous entraîner à réfléchir en terme de valeur consiste d'abord à créer les images en niveaux de gris, puis à attribuer des couleurs à ces différentes valeurs de gris. …………………………………………………..…………………. • La couleur peut servir à hiérarchiser les informations de votre projet. Pensez en termes de niveaux de lecture (informations à lire en premier, en deuxième, etc.). Attribuez des couleurs ou des valeurs différentes aux informations importantes pour les faire ressortir. La couleur est un excellent moyen de communication visuelle, aussi est-il indispensable d'en saisir toute la puissance et l'importance. ______________________________ Petit exercice ______________________________ Vous avez bien saisi le vocabulaire des couleurs et les relations entre celles-ci ? Alors c'est le moment de mettre en pratique vos connaissances. Regardez ces deux combinaisons de couleurs : Animation Artistique - B. Rigau 23
  24. 24. GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1 • A gauche, la combinaison des couleurs est de type couleurs voisines, avec une utilisation de teintes bleues, rouges et mauve. La lisibilité de cette page est impossible. Observez la combinaison de couleurs utilisée : toutes les couleurs sont totalement saturées et proches en terme de valeur. • A droite, même combinaison de couleurs voisines de bleu, rouge et mauve, mais avec des valeurs et des saturations différentes. Et ça se voit ! …………………….…….. Observez la combinaison de couleurs utilisée : il y a une variété en termes de saturation et de valeur. Il ne suffit pas de choisir une palette de couleurs (du type voisines, complémentaires ou monochromatiques), il faut aussi apprendre à équilibrer les valeurs et le niveau de saturation d'une couleur pour obtenir des relations de couleurs lisibles. En créant d'abord votre image en niveaux de gris, vous pouvez vous entraîner à considérer vos couleurs en termes de valeurs et de teintes. En trouvant le parfait équilibre entre teinte, valeur et saturation, vous donnerez davantage de lisibilité aux éléments importants de votre page et estomperez les autres. Un très bon exercice consiste à réfléchir aux informations que vous voulez mettre en avant. Une fois votre page créée à l'aide de gris, remplacez ces gris par des couleurs. Vous serez étonné de l'efficacité de cet exercice ! Animation Artistique - B. Rigau 24
  25. 25. GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1 6. QUELQUES EXEMPLES D'AFFICHES Animation Artistique - B. Rigau 25
  26. 26. GRADUAT EN INFOGRAPHIE - Niveau 1 Animation Artistique - B. Rigau 26

×