LA GESTION DES FLUX
~LES ENTREPÔTS 1-2~
CONCEPTS ET DÉFINITIONS
ENTREPÔT OU PLATE-FORME
Un Entrepôts est un lieu où l’on stock
Une plate-forme : lorsque les march...
Une plate-forme classique un lieu ou l’on fait « l’allotment » vers les destinataires finals
Une plate-forme cross-docking...
Le cross-docking est particulièrement utilisé dans le
secteur de la grande distribution, mais il s’applique
également aux ...
On distingue 3 types de cross-docking :
1. le fournisseur prépare des palettes «mono-client et
mono-produit» ou des palett...
Le cross-docking présente plusieurs avantages, à savoir :
 Pas de stockage (réduction du coût de possession de stock,
réd...
De
l’entreprise
Extérieur
De
l’entreprise
Entrepôt en
propre
Externalisation
dans l’entreprise
Extérieur Location Partagé ...
POSITIONNEMENT D'UN ENTREPÔT
Pour déterminer l'emplacement optimal d'un entrepôt
ou d'une plate-forme, on dont connaître t...
POSITIONNEMENT D'UN ENTREPÔT
LE PRINCIPE DU BARYCENTRE
Le poids
proportionnels
par destination
Source ou
Destination
Le ce...
X Y poids
Point A
Point B
Point C
….
Point K
Barycentre (X, Y)
POSITIONNEMENT D'UN ENTREPÔT
LE PRINCIPE DU BARYCENTRE
POSITIONNEMENT D'UN ENTREPÔT
LA MÉTHODE DE CENTRATION
Méthode de centration : entrepôt localisé sur un des points de
livra...
A est alors optimal.
Question : Si le tonnage de A était de 364 tonnes au lieu de 500, que se passerait-il ?
POSITIONNEMEN...
Il est parfois nécessaire de modifier le point théorique
d’implantation optimale en fonction :
 Des modes d’acheminement ...
POSITIONNEMENT D'UN ENTREPÔT
EXERCICE
calculer le barycentre de la proposition suivante :
Totaux
35
Barycentre
24,29 21,43...
POSITIONNEMENT DU STOCK STRATÉGIQUE
Le cycle de production (Exemples des secteurs de production)
Textile : approvisionneme...
Enlèvement
fournisseur
Réception
client
Phase
2
Phase
1
Stock
1
Stock
2
Le cycle de production est piloté avec un stock in...
Secteur concernées : automobile, textile, électronique, etc.
Enlèvement
fournisseur
Réception
client
Phase
2
Phase
1
Stock...
POSITIONNEMENT DU STOCK STRATÉGIQUE
La gestion des approvisionnements
QUAND ?
COMBIEN ?
T S
R
Q
T, Q S, Q
T, R S, R0
Suite aux propositions TQ, SQ, TR et SR,
faits une présentation graphique pour
chaque proposition ? Par la suite , discute...
Pour le couple T, Q Par exemple T= 0,5 moins; Q=100 unités
POSITIONNEMENT DU STOCK STRATÉGIQUE
Etude de cas
Les avantages
Les inconvenants
 Simplicité de mise en œuvre ;
 Possibilité d’établir un plan d’approvisionnement;
 Les ...
Pour le couple S, Q Par exemple S= 50 unités; Q=100 unités
POSITIONNEMENT DU STOCK STRATÉGIQUE
Etude de cas
Les avantages
Les inconvenants
 Maîtrise de la rupture de stock ;
 Quantité fixe permet de métriser les contraintes
d’ap...
Pour le couple T, R Par exemple T= 0,5 moins; R=150 unités
POSITIONNEMENT DU STOCK STRATÉGIQUE
Etude de cas
Les avantages
Les inconvenants
 Avantages de la politiques calendaire ;
 Le niveau de R permet de contrôler les surstock...
Pour le couple S, R Par exemple S= 50 unités; R=150 unités
POSITIONNEMENT DU STOCK STRATÉGIQUE
Etude de cas
Les avantages +Les inconvenants de (S, Q), en plus une
adaptabilité pour les demandes irrégulièrement.
POSITIONNEMENT DU S...
Les politiques mixtes
Des politiques mixtes peuvent être mises en œuvre pour
pallier la rigidité de certaines politiques d...
Merci de votre attention
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Log 2 1-slidshare

750 vues

Publié le

Une plate-forme cross-docking est un lieu de simple transit des marchandises déjà alloties

Publié dans : Business
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
750
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Ce modèle peut être utilisé comme fichier de démarrage pour présenter des supports de formation à un groupe.

    Sections
    Cliquez avec le bouton droit sur une diapositive pour ajouter des sections. Les sections permettent d’organiser les diapositives et facilitent la collaboration entre plusieurs auteurs.

    Notes
    Utilisez la section Notes pour les notes de présentation ou pour fournir des informations supplémentaires à l’audience. Affichez ces notes en mode Présentation pendant votre présentation.
    N’oubliez pas de tenir compte de la taille de la police (critère important pour l’accessibilité, la visibilité, l’enregistrement vidéo et la production en ligne)

    Couleurs coordonnées
    Faites tout particulièrement attention aux diagrammes, graphiques et zones de texte.
    Tenez compte du fait que les participants imprimeront la présentation en noir et blanc ou nuances de gris. Effectuez un test d’impression pour vérifier que vos couleurs s’impriment correctement en noir et blanc intégral et nuances de gris.

    Graphiques, tableaux et diagrammes
    Faites en sorte que votre présentation soit simple : utilisez des styles et des couleurs identiques qui ne soient pas gênants.
    Ajoutez une étiquette à tous les graphiques et tableaux.


  • plate-forme lorsque les marchandises ne font qu'y transiter très peu de temps
    conserve un stock permanent
  • En "cross docking", on transmet directement aux fournisseurs les commandes des différentes surfaces de vente sans les regrouper. Chaque fournisseur prépare les expéditions à la plate-forme par surface de vente. On dit qu'il fait l' "allotement". Arrivées à la plate-forme, on n'a plus qu'à regrouper les différentes livraisons par surface de vente sans avoir à éclater les livraisons des fournisseurs. On parle de "cross docking" car la marchandise" traverse" (cross) seulement l'entrepôt (dock).
  • Le dispositif ci-contre est constitué :
    d'une table avec un plan de la région à couvrir,
    d'un trou à l'emplacement de chacun des points à livrer,
    d'un anneau avec des fils reliés à l'anneau et à des poids,
    chaque fil passe par un des trous représentant l'emplacement d'un point de livraison,
    à chaque fil est attaché un poids proportionnel au tonnage à transporter à ce point .

    L'anneau se positionne spontanément au "barycentre" du plan, là où devrait être l'entrepôt pour minimiser les tonnes - kilomètres.
    Un tel dispositif n'est jamais réalisé. Il est strictement pédagogique. On le reconstitue par le calcul :
    on détermine les distances entre chaque site susceptible d'être retenu comme site de l'entrepôt et chaque point de livraison,
    on détermine les quantités à livrer en chaque point pour une période de temps représentative,
    on calcule ensuite pour chaque site la somme des produits "Tonnes x Kilomètres" ; le site pour lequel cette somme est minimale est optimal sous ce critère.
  • Log 2 1-slidshare

    1. 1. LA GESTION DES FLUX ~LES ENTREPÔTS 1-2~
    2. 2. CONCEPTS ET DÉFINITIONS ENTREPÔT OU PLATE-FORME Un Entrepôts est un lieu où l’on stock Une plate-forme : lorsque les marchandises ne font qu'y transiter très peu de temps
    3. 3. Une plate-forme classique un lieu ou l’on fait « l’allotment » vers les destinataires finals Une plate-forme cross-docking est un lieu de simple transit des marchandises déjà alloties CONCEPTS ET DÉFINITIONS PLATES-FORMES CLASSIQUES ET CROSS-DOCKING
    4. 4. Le cross-docking est particulièrement utilisé dans le secteur de la grande distribution, mais il s’applique également aux secteurs de la production comme de la distribution. Réception Tri Expédition CONCEPTS ET DÉFINITIONS PLATES-FORMES CLASSIQUES ET CROSS-DOCKING
    5. 5. On distingue 3 types de cross-docking : 1. le fournisseur prépare des palettes «mono-client et mono-produit» ou des palettes «mono-client et multi- produits». L’allotissement (éclatement) est réalisé par le fournisseur. 2. le fournisseur prépare des palettes «multi-clients». L’éclatement est réalisé par la plate-forme, il s’agit de cross-docking contre-marqué. 3. le fournisseur prépare des palettes neutres : l’identification, le marquage et l’allotissement se font sur la plate-forme. CONCEPTS ET DÉFINITIONS PLATES-FORMES CLASSIQUES ET CROSS DOCKING
    6. 6. Le cross-docking présente plusieurs avantages, à savoir :  Pas de stockage (réduction du coût de possession de stock, réduction du coût d’entreposage) ;  Pas de manutention liée à la préparation de commande (réduction du coût d’entreposage) ;  Réactivité accrue (absence de délai lié aux opérations de mise en stock et de picking), les produits ne séjournent généralement pas plus de 24h sur plate-forme ;  consolidation accrue du fret : optimisation du taux de remplissage des moyens de transport amont. CONCEPTS ET DÉFINITIONS PLATES-FORMES CLASSIQUES ET CROSS-DOCKING
    7. 7. De l’entreprise Extérieur De l’entreprise Entrepôt en propre Externalisation dans l’entreprise Extérieur Location Partagé ou spécifique Le personnel Leslocaux CONCEPTS ET DÉFINITIONS NATURE DE L‘ EXPLOITATION ET DES LOCAUX
    8. 8. POSITIONNEMENT D'UN ENTREPÔT Pour déterminer l'emplacement optimal d'un entrepôt ou d'une plate-forme, on dont connaître tous les points à approvisionner et tous les points d'où proviennent les marchandises. Pour ce faire, on détermine à la fois :  le nombre optimal d'entrepôts ou de plates-formes ;  les emplacements optimaux de ces sites. **NB: à titre d’exemple, nous traitons le problème de l'entrepôt unique.
    9. 9. POSITIONNEMENT D'UN ENTREPÔT LE PRINCIPE DU BARYCENTRE Le poids proportionnels par destination Source ou Destination Le centre d’ entreposage selon BARYCENTRE Principe de minimisation des tonnes-kilomètres
    10. 10. X Y poids Point A Point B Point C …. Point K Barycentre (X, Y) POSITIONNEMENT D'UN ENTREPÔT LE PRINCIPE DU BARYCENTRE
    11. 11. POSITIONNEMENT D'UN ENTREPÔT LA MÉTHODE DE CENTRATION Méthode de centration : entrepôt localisé sur un des points de livraison localisation qui minimise la distance
    12. 12. A est alors optimal. Question : Si le tonnage de A était de 364 tonnes au lieu de 500, que se passerait-il ? POSITIONNEMENT D'UN ENTREPÔT LA MÉTHODE DE CENTRATION (400) (500) (120) (300)
    13. 13. Il est parfois nécessaire de modifier le point théorique d’implantation optimale en fonction :  Des modes d’acheminement ;  Des limites et des opportunités du site ;  Des axes de communication et de circulation ;  Du coût de revient de l’implantation. POSITIONNEMENT D'UN ENTREPÔT LIMITES DES MÉTHODES
    14. 14. POSITIONNEMENT D'UN ENTREPÔT EXERCICE calculer le barycentre de la proposition suivante : Totaux 35 Barycentre 24,29 21,43 Abscisses pondérées Ordonnées pondérées 50 50 200 100 600 600
    15. 15. POSITIONNEMENT DU STOCK STRATÉGIQUE Le cycle de production (Exemples des secteurs de production) Textile : approvisionnement de fil, tissage, teinture de l’écru … confection… Mécanique: achat des composants , montage de sous ensembles, montage final… Alimentaire fabrication de la pâte …conditionnement… Les services: ??? Enlèvement fournisseur Réception client Phase 2 Phase 1
    16. 16. Enlèvement fournisseur Réception client Phase 2 Phase 1 Stock 1 Stock 2 Le cycle de production est piloté avec un stock intermédiaire,,, éprouvé par des raisons techniques et économiques  Raisons techniques :  Raisons économiques : POSITIONNEMENT DU STOCK STRATÉGIQUE
    17. 17. Secteur concernées : automobile, textile, électronique, etc. Enlèvement fournisseur Réception client Phase 2 Phase 1 Stock 1 Stock stratégique flux poussés par les prévisions flux tirés par les commandes Délai Date de réception Date de commande Stock théorique = stock physique + encours - dus POSITIONNEMENT DU STOCK STRATÉGIQUE
    18. 18. POSITIONNEMENT DU STOCK STRATÉGIQUE La gestion des approvisionnements QUAND ? COMBIEN ? T S R Q T, Q S, Q T, R S, R0
    19. 19. Suite aux propositions TQ, SQ, TR et SR, faits une présentation graphique pour chaque proposition ? Par la suite , discutez les avantages et les inconvénients de chacune? Données  T= 0,5 moins; Q=100 U ; S= 50U ; R=150 U  Délai de livraison : ½ T  Présentation sur 3 périodes  Consommation de chaque période : entre 50U et 130U POSITIONNEMENT DU STOCK STRATÉGIQUE Etude de cas
    20. 20. Pour le couple T, Q Par exemple T= 0,5 moins; Q=100 unités POSITIONNEMENT DU STOCK STRATÉGIQUE Etude de cas
    21. 21. Les avantages Les inconvenants  Simplicité de mise en œuvre ;  Possibilité d’établir un plan d’approvisionnement;  Les relations avec les fournisseurs sont plus aisées.  Système est peu réactif ;  Le stock de sécurité est non plus important. POSITIONNEMENT DU STOCK STRATÉGIQUE Etude de cas
    22. 22. Pour le couple S, Q Par exemple S= 50 unités; Q=100 unités POSITIONNEMENT DU STOCK STRATÉGIQUE Etude de cas
    23. 23. Les avantages Les inconvenants  Maîtrise de la rupture de stock ;  Quantité fixe permet de métriser les contraintes d’approvisionnements.  Un contrôle permanant du stock ;  Difficile de regrouper les cmds pour le même fournisseur ;  En cas de demande fluctuante, il faut réajuster le calcul de Q. POSITIONNEMENT DU STOCK STRATÉGIQUE Etude de cas
    24. 24. Pour le couple T, R Par exemple T= 0,5 moins; R=150 unités POSITIONNEMENT DU STOCK STRATÉGIQUE Etude de cas
    25. 25. Les avantages Les inconvenants  Avantages de la politiques calendaire ;  Le niveau de R permet de contrôler les surstockage ;  Possibilité de regrouper de cmds.  Stock de sécurité plus élevé et moins adapté aux fluctuations ;  Applicable pour les demandes régulières. POSITIONNEMENT DU STOCK STRATÉGIQUE Etude de cas
    26. 26. Pour le couple S, R Par exemple S= 50 unités; R=150 unités POSITIONNEMENT DU STOCK STRATÉGIQUE Etude de cas
    27. 27. Les avantages +Les inconvenants de (S, Q), en plus une adaptabilité pour les demandes irrégulièrement. POSITIONNEMENT DU STOCK STRATÉGIQUE Etude de cas La politique (S, R) est très voisine de la politique (S, Q), car il suffit de prendre : R=S+Q
    28. 28. Les politiques mixtes Des politiques mixtes peuvent être mises en œuvre pour pallier la rigidité de certaines politiques de base. Par exemple, (T,Q) + avec imprévue de la demande (T,Q,S) : La commande sur seuil S n’est censée servir qu’exceptionnellement. De façon analogique, concernant Q + avec imprévue de la demande S’approvisionner à un multiple de Q pour corriger le niveau minimum POSITIONNEMENT DU STOCK STRATÉGIQUE Etude de cas
    29. 29. Merci de votre attention

    ×