Special Legal Session                                  Statuts et pactes : l art et la manière                            ...
INTRODUCTION	           o  Très	  souvent,	  les	  acRonnaires	  d’une	  société	  ou	  certains	  d’entre	  eux	  conclue...
    I.	  Qu’est-­‐ce	  qu’un	  pacte	  d’acRonnaires	  ?	           o  Un	   pacte	   est	   un	   contrat	   écrit	   sig...
    II.	  A	  quoi	  sert	  un	  pacte	  d’acRonnaires	  ?	           o  Un	   pacte	   doit	   permeZre	   de	   protéger...
o  Un	  pacte	  sert	  à	  protéger	  la	  liquidité	  de	  l’invesRssement	  en	  limitant	  les	  obstacles             ...
    III.	  Quand	  faut-­‐il	  rédiger	  un	  pacte	  d’acRonnaires	  ?	           o  Dès	   quun	   invesRsseur	   insRtu...
    IV.	  Quelles	  sont	  les	  clauses	  les	  plus	  fréquentes	  ?	                                                   ...
o  Clause	   d incessibilité,	   aux	   termes	   de	   laquelle	   les	   fondateurs	   (par	   exemple)	   s’interdisent...
 2.	  Les	  clauses	  de	  contrôle	  de	  léquipe	  dirigeante	           o  Clauses	  de	  ges3on	  déterminant	  le	  r...
    V.	  Que	  se	  passe-­‐t-­‐il	  si	  le	  pacte	  n’est	  pas	  respecté	  ?	           o  Le	   pacte	   dacRonnaire...
    VI.	  Quelques	  conseils	  praRques                                                                                  ...
    CONCLUSION	           o  Lexamen	   comparaRf	   du	   régime	   des	   clauses	   statutaires	   et	   des	   pactes	...
Main	  office               	  	                      Shanghai	  Office	                                     Côte	  d’Azur	  O...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Statuts et pactes 160611 - Special Legal Session - @ Cabinet Daniel Kahn

1 086 vues

Publié le

Ce jeudi 16 Juin, comme chaque mois, l'OpenCoffeeClub Paris organise une Session Légale, MAIS CETTE FOIS_CI ...

- UNE SESSION SPECIALE "hors les murs" (pour ceux qui connaissent les galeries d'art ...) puisque le Cabinet KAHN & ASSOCIES nous accueille dans ses murs au:
51 rue Dumont d’Urville 75016 Paris (cf. http://goo.gl/PpWat)

- COMMENT REUSSIR SA START-UP?
Conseils pratiques & Discussion autour de:
. la création;
. la levée de fonds;
. les pactes d'actionnaires;
. l'entrée d'investisseurs;
. les aspects IP/IT.

Animé par Daniel Kahn et Marie-Laure de Cordovez.

Et aussi: - PETIT-DEJEUNER OFFERT ...

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 086
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
130
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Statuts et pactes 160611 - Special Legal Session - @ Cabinet Daniel Kahn

  1. 1. Special Legal Session Statuts et pactes : l art et la manière Marie-Laure de Cordovez Avocat à la Cour – Associée16  juin  2011   mlcordovez@kahnlaw.com  Special  Legal  Session   KAHN  &  ASSOCIES  –  BUSINESS  LAWYERS  
  2. 2. INTRODUCTION   o  Très  souvent,  les  acRonnaires  d’une  société  ou  certains  d’entre  eux  concluent,  en   dehors   des   statuts,   des   convenRons,   appelées   pactes   d acRonnaires,   par   lesquelles   ils   cherchent   à   régler,   généralement   pour   une   assez   longue   période,   le   contrôle  de  la  conduite  des  affaires  et  la  composiRon  du  capital  de  leur  société.   o  Les   clauses   d’un   pacte   meZant   en   œuvre   ces   objecRfs   s’arRculent   en   général   autour  de  deux  axes  :  meZre  en  œuvre  à  la  fois  des  règles  de  la  cohabitaRon  et   des  règles  de  séparaRon  entre  acRonnaires.   o  La  SAS  permet  certes  de  prendre  en  compte  ces  objecRfs  et  de  les  concréRser  par   des  clauses  statutaires  et  d une  manière  générale,  les  aménagements  statutaires   présentent   des   avantages   en   termes   de   validité   et   defficacité   mais   les   pactes   demeurent  largement  praRqués.  16  juin  2011   mlcordovez@kahnlaw.com  Special  Legal  Session   KAHN  &  ASSOCIES  –  BUSINESS  LAWYERS  
  3. 3.   I.  Qu’est-­‐ce  qu’un  pacte  d’acRonnaires  ?   o  Un   pacte   est   un   contrat   écrit   signé   entre   tout   ou   parRe   des   acRonnaires   dune   société,  qui  complète  les  statuts  de  la  société  et  qui  a  pour  but  de  garanRr  des   droits  aux  signataires  et  de  définir  leurs  engagements.     o  Un  pacte  est  modifiable  par  avenant  à  l unanimité.     o  Un  pacte  nest  pas  public  (si  la  société  nest  pas  cotée  en  bourse)  et  peut  donc   rester   secret,   ce   qui   lui   confère   son   principal   intérêt,   la   majorité   des   clauses   quil   conRent   habituellement   pouvant   aussi   bien   être   inscrites   dans   les   statuts   de   la   société.     o  En  cas  de  conflit,  les  statuts  prévalent  sur  les  pactes  dacRonnaires.  16  juin  2011   mlcordovez@kahnlaw.com  Special  Legal  Session   KAHN  &  ASSOCIES  –  BUSINESS  LAWYERS  
  4. 4.   II.  A  quoi  sert  un  pacte  d’acRonnaires  ?   o  Un   pacte   doit   permeZre   de   protéger   de   manière   équilibrée   les   intérêts   des   différents  signataires.   o  Un   pacte   sert   à   pallier   les   carences   du   statut   d acRonnaire   minoritaire   par   la   mise  en  place  de  protecRons  spécifiques  :   •  ProtecRon  contre  la  diluRon  ;   •  InformaRon  renforcée  ;   •  Droit  d audit  convenRonnel  ;   •  Droit  de  parRciper  aux  décisions  de  gesRon  ;   •  Droit  de  s opposer  à  certaines  décisions  de  gesRon.  16  juin  2011   mlcordovez@kahnlaw.com  Special  Legal  Session   KAHN  &  ASSOCIES  –  BUSINESS  LAWYERS  
  5. 5. o  Un  pacte  sert  à  protéger  la  liquidité  de  l’invesRssement  en  limitant  les  obstacles   éventuels  à  une  future  liquidité  des  Rtres  détenus  par  les  invesRsseurs  :   •  Eviter  l entrée  d un  industriel  au  capital  ;   •  Droit  de  sorRe  en  cas  de  changement  de  contrôle  de  la  société  ;   •  Favoriser   la   liquidité   des   acRons   composant   le   capital   de   la   société   (accord   préalable  sur  une  introducRon  en  bourse  et  un  mandat  de  cession)  ;   •  Exiger   la   liquidité   à   terme   ou   dans   le   cadre   d une   liquidité   globale   (cession   forcée   dans   le   cadre   d une   offre   globale   d’acquisiRon,   cession   ou   acquisiRon   globale  forcée  à  terme).  16  juin  2011   mlcordovez@kahnlaw.com  Special  Legal  Session   KAHN  &  ASSOCIES  –  BUSINESS  LAWYERS  
  6. 6.   III.  Quand  faut-­‐il  rédiger  un  pacte  d’acRonnaires  ?   o  Dès   quun   invesRsseur   insRtuRonnel   entre   dans   une   société,   il   demande   à   ce   quun  pacte  dacRonnaires  soit  rédigé  (et  les  business  angels  les  plus  aguerris  en   réclament  un  systémaRquement  de  nos  jours).   o  «  Un  tour,  un  pacte  »,  telle  est  la  règle  car  le  nouvel  invesRsseur,  si  un  nouveau   pacte  nest  pas  réalisé,  nest  en  aucune  manière  lié  au  précédent.     o  Le  pacte  fait  donc  parRe  intégrante  des  documents  produits  lors  dun  closing,  au   même   Rtre   que   la   convenRon   dinvesRssement   (qui   définit   les   modalités   de   la   prise  de  parRcipaRon  des  nouveaux  acRonnaires)  et  la  garanRe  de  passif  (qui  vise   à   garanRr   la   véracité   des   éléments   ayant   permis   de   valoriser   la   société   lors   des   négociaRons).       o  Dès   la   consRtuRon   de   la   société,   il   n est   pas   inuRle   de   conclure   un   mini-­‐pacte   entre  les  fondateurs.  16  juin  2011   mlcordovez@kahnlaw.com  Special  Legal  Session   KAHN  &  ASSOCIES  –  BUSINESS  LAWYERS  
  7. 7.   IV.  Quelles  sont  les  clauses  les  plus  fréquentes  ?   1.  Les  clauses  de  contrôle  des  Rtres   o  Clause   dagrément,   qui   oblige   lacRonnaire   qui   souhaite   céder   ses   acRons   à   obtenir  au  préalable  l’autorisaRon  de  le  faire  ;     o  Clause  de  préemp3on,  qui  confère  des  droits  prioritaires  sur  le  rachat  des  acRons   qui  seraient  cédées  par  un  autre  acRonnaire  ;     o  Clause   de   «   drag   along   »,   qui   permet   dobliger   les   minoritaires   à   céder   leurs   acRons   en   même   temps   que   les   majoritaires   (aux   mêmes   condiRons),   de   sorte   par   exemple   que   les   premiers   ne   bloquent   pas   une   éventuelle   cession   de   la   société  ;     o  Clause   de   sor3e   conjointe   (propor3onnelle   ou   totale),   qui   permet   ceZe   fois   aux   bénéficiaires   de   ceZe   clause   de   céder   (aux   mêmes   condiRons)   les   Rtres   qu’ils   déRennent   en   même   temps   qu’un   autre   acRonnaire,   soit   dans   les   mêmes   proporRons  que  le  cédant,  soit  pour  la  totalité  de  ses  Rtres  ;    16  juin  2011   mlcordovez@kahnlaw.com  Special  Legal  Session   KAHN  &  ASSOCIES  –  BUSINESS  LAWYERS  
  8. 8. o  Clause   d incessibilité,   aux   termes   de   laquelle   les   fondateurs   (par   exemple)   s’interdisent,   pendant  une  durée  nécessairement  limitée,  de  céder  leurs  Rtres  à  quelque  personne  que   ce  soit  ;   o  Clause   an3-­‐dilu3on,   par   laquelle   lacRonnaire   majoritaire   sengage   à   réserver   une   parRe   de   laugmentaRon   de   capital,   lors   dun   nouveau   tour,   au   bénéficiaire   de   la   clause   afin   quil   puisse  maintenir  son  pourcentage  de  capital  en  parRcipant  au  tour  ;   o  Clause   de   ratchet   permeZant   à   l’invesRsseur   de   neutraliser   l’effet   diluRf   d’une   opéraRon   sur  le  capital  ultérieure  (le  plus  souvent  par  l exercice  de  valeurs  mobilières  telle  que  les   bons  de  souscripRon  d acRons)  ;   o  Clause  de  «  buy  or  sell  »,  qui  profite  aux  financiers  en  contraignant  un  acRonnaire  B  soit  à   racheter  les  acRons  de  A,  soit  à  vendre  ses  acRons  à  A  au  prix  proposé  par  A  pour  la  cession   de  ses  acRons  ;     o  Clause  de  liquidité,  qui  fixe  un  horizon  défini  aux  fondateurs  pour  mener  à  bien  la  cession   ou  lintroducRon  en  bourse  de  la  société,  à  défaut  de  quoi  les  invesRsseurs  sautorisent  à   mandater  une  banque  daffaires  pour  effectuer  la  cession  ;   o  Clause   de   liquida3on   ou   de   cession   préféren3elle,   qui   garanRt   aux   invesRsseurs   de   récupérer  leur  mise  en  cas  de  cession  ou  de  liquidaRon.  16  juin  2011   mlcordovez@kahnlaw.com  Special  Legal  Session   KAHN  &  ASSOCIES  –  BUSINESS  LAWYERS  
  9. 9.  2.  Les  clauses  de  contrôle  de  léquipe  dirigeante   o  Clauses  de  ges3on  déterminant  le  rôle,  le  foncRonnement  et  la  composiRon  des   organes   de   gesRon   et   d administraRon   (ou   de   surveillance)   de   la   société   (il   est   fréquent   que   les   invesRsseurs   y   soient   représentés   et   exigent   une   majorité   renforcée  ou  un  droit  de  veto  sur  les  décisions  importantes)  ;   o  Clauses  dinforma3on  préalable  pesant  sur  les  dirigeants  ;   o  Clauses  de  non  concurrence  et  dexclusivité  ;   o  Clauses   de   «   bad   leaver   »,   qui   prévoient   des   sancRons   si   le   dirigeant   quiZe   la   société  dans  certaines  condiRons.    16  juin  2011   mlcordovez@kahnlaw.com  Special  Legal  Session   KAHN  &  ASSOCIES  –  BUSINESS  LAWYERS  
  10. 10.   V.  Que  se  passe-­‐t-­‐il  si  le  pacte  n’est  pas  respecté  ?   o  Le   pacte   dacRonnaires   étant   un   contrat,   sil   nest   pas   respecté   et   si   ce   non-­‐ respect  cause  un  préjudice  à  l un  des  signataires,  la  parRe  lésée  devra  engager   une  procédure  judiciaire  pour  obtenir  des  dommages-­‐intérêts.   o  Le   pacte   peut   également   comporter   des   clauses   darbitrage,   permeZant   de   résoudre  le  conflit  plus  rapidement.     o  Au  bout  de  la  procédure,  point  dobligaRon  dexécuRon.    16  juin  2011   mlcordovez@kahnlaw.com  Special  Legal  Session   KAHN  &  ASSOCIES  –  BUSINESS  LAWYERS  
  11. 11.   VI.  Quelques  conseils  praRques   o  Pour   chaque   point   abordé   par   le   pacte   dacRonnaires,   établir   une   procédure   précise  afin  de  limiter  les  imprécisions  et  contestaRons.   o  Si   le   nombre   de   signataires   est   important,   la   nominaRon   dun   mandataire   responsable  de  la  gesRon  du  pacte  simpose.  Celui-­‐ci  aura  la  charge  de  centraliser   les   demandes   et   les   informaRons   concernant   chaque   signataire   et   sera   le   relais   pour  toutes  les  noRficaRons.   o  Etablir   un   résumé   des   mécanismes   prévus   par   le   pacte   d acRonnaires   afin   d éviter  les  «  loupés  ».   o  Faire  appel  à  un  avocat  pour  négocier  et  rédiger  le  pacte  d acRonnaires.    16  juin  2011   mlcordovez@kahnlaw.com  Special  Legal  Session   KAHN  &  ASSOCIES  –  BUSINESS  LAWYERS  
  12. 12.   CONCLUSION   o  Lexamen   comparaRf   du   régime   des   clauses   statutaires   et   des   pactes   dassociés   fait   ainsi   apparaître   une   situaRon   contrastée   et   limpossibilité   de   préconiser,   a   priori  et  de  façon  systémaRque,  luRlisaRon  de  lun  ou  de  lautre  de  ces  ouRls.     o  La   diversité   des   projets   et   des   intérêts   des   acteurs   économiques   souhaitant   sassocier  appelle  des  soluRons  adaptées  à  chaque  cas.  16  juin  2011   mlcordovez@kahnlaw.com  Special  Legal  Session   KAHN  &  ASSOCIES  –  BUSINESS  LAWYERS  
  13. 13. Main  office     Shanghai  Office   Côte  d’Azur  Office   51,  rue  Dumont  D’Urville   2229,  route  des  Crêtes   1901,  HuaxiaBankMansion,  No  256   75116  Paris,  France     06560  Sophia  AnRpolis,  France   Tél.  :  +33  (0)1  45  01  45  01   Pudong(S)  Road,  Pudong  New  Area   Tél.  :  +33  (0)4  92  94  20  40   Fax:  +33  (0)1  45  01  45  00   Shanghai  200120,  P.R.  China   Tél.  :  +  86-­‐21-­‐68866598  16  juin  2011   mlcordovez@kahnlaw.com  Special  Legal  Session   KAHN  &  ASSOCIES  –  BUSINESS  LAWYERS  

×