« Rapports de soi à soi », subjectivité et réflexivité dans                   le monde des affaires et en philosophieXANAD...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Agenda I. Introduction générale à l’Université d’Eté (pour ceux qui    n’étaient pas ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Objectifs de l’université d’été  Nous sommes en été; la période idéale pour le « step...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Postulat et méthodePostulat de base :Le monde des affaires peut, et doit, apprendre de...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Rappel des thèmesVendredi 10 juillet Faut-il jeter son code Lippens ?Vendredi 17 juil...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Agenda I. Introduction générale à l’Université d’Eté (pour ceux qui    n’étaient pas ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Rappel de quelques conclusions du séminaire 1   La gouvernance met en jeu des notions...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Rappel des conclusions du séminaire 2 Ne soyez pas cartésiens, soyez post cartésiens!...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Situation des différents séminaires…                                      il n’ya de b...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Conclusions de ce séminaire (1/2) « Nous sommes faits »     « Déterminés » psycholog...
Cercle du Lac- Université d’été 2009 Conclusions de ce séminaire (2/2) L’action est légitime quand celui qui agit sait qu...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Agenda I. Introduction générale à l’Université d’Eté (pour ceux qui    n’étaient pas ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009 Qu’est ce que la réfléxivité?   Définition(s) de la réflexivité:        Démarche pa...
Cercle du Lac- Université d’été 2009 Le monde des affaires: lieu de la réflexivité par excellence… et lieu de l’avénement ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Définitions de l’Intelligence émotionnelle « L’habileté de percevoir ses émotions et ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Les composantes de l’intelligence émotionnelle (1/4)      1.     La conscience de soi ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Les composantes de l’intelligence émotionnelle (2/4)  (1)La conscience de soi; la cap...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Les composantes de l’intelligence émotionnelle (3/4)  (3)La motivation de soi; la cap...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Les composantes de l’intelligence émotionnelle (4/4)  (5)L’empathie; la capacité de… ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Rapport entre réflexivité et subjectivité  Le développement de la réflexivité est-il ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Agenda I. Introduction générale à l’Université d’Eté (pour ceux qui    n’étaient pas ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009 Socrate (470-399 ACN) « Connais-toi toi-même » (Gnôthi Séauton) « Je sais une chose...
Cercle du Lac- Université d’été 2009 St Augustin (354-430) « Les confessions » Conversion 1:     Augustin fait l’expéri...
Cercle du Lac- Université d’été 2009 L’idéalisme –Le sujet se découvre tout puissant   Descartes (1596-1650)        « Co...
Cercle du Lac- Université d’été 2009 Les “maîtres du soupçon” –Déconstruction du sujet   Marx (1818-1883)        Abandon...
Cercle du Lac- Université d’été 2009 L’apport de la phénoménologie-Un autre sujet   Husserl (1859-1938)        De la phé...
Cercle du Lac- Université d’été 2009 L’apport des sciences (neurologie et biologie)       L’homme n’est pas le sommet de ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Que retenir de tout cela? (En une accélération rapide, etavec un retour graduel au mon...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Agenda I. Introduction générale à l’Université d’Eté (pour ceux qui    n’étaient pas ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Conclusions de ce séminaire (1/2) « Nous sommes faits »     « Déterminés » psycholog...
Cercle du Lac- Université d’été 2009 Conclusions de ce séminaire (2/2) L’action est légitime quand celui qui agit sait qu...
Cercle du Lac- Université d’été 2009                    Merci!                    Q&A                        Pierre De Nay...
Cercle du Lac- Université d’été 2009                        Annexes…XANADIS                                               ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Quelques travaux personnels.   DE NAYER P. , Au-delà du paradigme de la complexité, t...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Philosophy&Management;: Auro-reflexivity

317 vues

Publié le

Document featuring a key theme about Philosophy& Management: Auto-reflexivity

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
317
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
12
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Philosophy&Management;: Auro-reflexivity

  1. 1. « Rapports de soi à soi », subjectivité et réflexivité dans le monde des affaires et en philosophieXANADISManagement consulting
  2. 2. Cercle du Lac- Université d’été 2009Agenda I. Introduction générale à l’Université d’Eté (pour ceux qui n’étaient pas là) II. Rappel des conclusions des séminaires précédents et présentation de l’objectif d’aujourd’hui III La réflexivité dans le monde de l’entreprise  Qu’est ce que la réflexivité?  Le monde de l’entreprise: lieu de la réflexivité par excellence  La réflexivité comme “rapport de soi à soi”  Petit détour sur l’intelligence émotionnelle IV. Petite histoire du sujet (= La réflexivité en marche) V. ConclusionsXANADIS p. 2Management consulting
  3. 3. Cercle du Lac- Université d’été 2009Objectifs de l’université d’été  Nous sommes en été; la période idéale pour le « step back » et pour réfléchir un peu (…ou pour se « rafraichir »).  Aider les membres du Cercle du Lac à réfléchir sur certains concepts du monde des affaires.  Apporter un éclairage philosophique à certaines problématiques du monde des affaires.  A partir du monde des affaires, ouvrir les yeux sur certaines questions philosophiques.XANADIS p. 3Management consulting
  4. 4. Cercle du Lac- Université d’été 2009Postulat et méthodePostulat de base :Le monde des affaires peut, et doit, apprendre de la philosophie et laphilosophie, peut, et doit, apprendre du monde des affaires.Méthode : Toujours un lien avec le monde des affaires; Du moins « philosophique » au « plus philosophique »; Du plus pratique (mais moins fondamental) au moins pratique (mais plus fondamental); Je ne suis pas omniscient, je propose un point de vue; Provoquer des doutes, de la curiosité, des questions… « La philosophie suppose toujours une certaine naïveté » (Maldiney); Privilégier l’interactivité (Déjeuner comme lieu d’échange); Les notes ne sont qu’un support de cours…XANADIS p. 4Management consulting
  5. 5. Cercle du Lac- Université d’été 2009Rappel des thèmesVendredi 10 juillet Faut-il jeter son code Lippens ?Vendredi 17 juillet Méfiez-vous des cartésiens, ils sont irrationnels…Vendredi 14 Aout Soyez autoréflexifs !Vendredi 21 Aout Théorie de la complexité et action. Quelques pistes pour vous permettre de mieux agir…XANADIS p. 5Management consulting
  6. 6. Cercle du Lac- Université d’été 2009Agenda I. Introduction générale à l’Université d’Eté (pour ceux qui n’étaient pas là) II. Rappel des conclusions des séminaires précédents et présentation de l’objectif d’aujourd’hui III La réflexivité dans le monde de l’entreprise  Qu’est ce que la réflexivité?  Le monde de l’entreprise: lieu de la réflexivité par excellence  La réflexivité comme “rapport de soi à soi”  Petit détour sur l’intelligence émotionnelle IV. Petite histoire du sujet (= La réflexivité en marche) V. ConclusionsXANADIS p. 6Management consulting
  7. 7. Cercle du Lac- Université d’été 2009Rappel de quelques conclusions du séminaire 1 La gouvernance met en jeu des notions de légitimité, de normativité et de réflexivié  Légitimité (des normes)  Le système normatif est-il légitime?  D’où tient-il sa légitimité?  Comment, en tant que gouvernant, êtes vous vous-mêmes gouvernés?  Qu’en est-il de votre propre légitimité? (de quels mandats êtes vous dépositaires?)  Qu’en est-il de vos rôles et de votre légitimité pour chacun de ceux-ci?  Normativité (des normes)  « Justesse », « Vérité », « Validité » des normes… (La « normativité » est une notion plus large que la « validité »)  Qu’en est-il du pouvoir normatif de la norme?  Attention à l’ Implicites/explicite  Les normes (implicites/explicites) correspondent-elles à la situation/au contexte?  Comment en tant que gouvernant s’assurer de la normativité de sa norme?  Besoin de représentation, de compréhension du contexte, de compréhension de la situation etc…  Réflexivité:  Nécessité de la représentation pour élaborer un « système e » normatif légitime, et dont la normativité des normes s’éprouve  …mais en même temps, impossibilité pour une communauté de se représenter elle même  Tension résultante  Légitimité et normativité doivent pouvoir s’éprouver en permanence « Il n’ y a de bonne gouvernance que de gouvernance réflexive »  Il incombe au leader formel (dépositaire d’un mandat) de veiller à ce que s’instaure une dynamique de gouvernance réflexive dans « son » organisation.XANADIS p. 7Management consulting
  8. 8. Cercle du Lac- Université d’été 2009Rappel des conclusions du séminaire 2 Ne soyez pas cartésiens, soyez post cartésiens!  Soyez cartésien :  Utilisez la « méthode » (cartésienne) là où elle peut être utile.  i.e. formalisme, méthode analytique, test d’hypothèse, mise en doute,  En bref, utilisez les outils de votre cerveau pour résoudre un problème,  Soyez Habermassien  On ne peut avoir raison tout seul indéfiniment  Adaptez votre compréhension du concept de vérité  Ne négligez pas la résolution de problème/prise de décision en groupe  Ayez une rationalité étendue :  Utilisez l’intuition  Soyez imaginatifs  Pensez autrement, en ne restant pas bloqués dans certains carcans  Il est rationnel de tenir compte de l’émotionnel  Soyez autoréflexifs  Remettez vous en cause  Remettez vos méthodes en cause (la rationalité instrumentale a des limites)  Admettez votre finitude Méfiez-vous des cartésiens (qui ne sont que cartésiens), ils sont irrationnels  Mais ils ne le savent pas !  Et c’est pout cela qu’ils le sont plus que d’autres!!XANADIS p. 8Management consulting
  9. 9. Cercle du Lac- Université d’été 2009Situation des différents séminaires… il n’ya de bonne gouvernance que de Séminaire 1: gouvernance réflexive Gouvernance •Thème du monde des affaires •Recherche des présupposés Séminaire 3: Séminaire 4: philosophiques (des nouvelles Réflexivité Guide pour l’action théories sur la gouvernance) •Philosophie « avancée », perspective plus •Thème plus philosophique encore spécifique •Nécessite d’évoquer une « histoire •Ouverture vers d’autres savoirs (philosophique) du sujet » •Faire preuve d’un « parti pris » et aller •Prétexte pout parler philosophie… Séminaire 2: •Mieux comprendre le thème de la chercher dans un savoir particulier des guides pour l’action Rationalité réflexivité découvert dans le S1 et S2 •Tout en montrant que tout n’est pas •Thème du monde des affaires •Bien comprendre comment ce permis dans l’inférence •Thème déjà plus philosophique thème est lié à celui de l’action •Puiser dans la philosophie les •La réflexivité met en lumière éléments permettant de penser une notre obligation d’agir et notre …? nouvelle rationalité pour le monde finitude des affaires •Action légitime; basée sur Soyez autoréflexifs connaissance des limites lors de l’exercice de •? Comment agir? la raisonXANADIS p. 9Management consulting
  10. 10. Cercle du Lac- Université d’été 2009Conclusions de ce séminaire (1/2) « Nous sommes faits »  « Déterminés » psychologiquement (Freud; Lacan: mort du sujet)  « Déterminés » socialement (Marx)  « Déterminés » biologiquement (Le « deuxième soupçon », l’apport de la neurologie, l’apport de la biologie)  Nous faisons partie de la nature  Phénoménologie: « nous sommes là » (du sujet « roi » au sujet « traumatisé ») Par contre, nous sommes nécessairement sujets  Condamnée à « être là » (Dasein) (Heidegger)  Condamnés à la liberté (Sartre)  Faits par l’autre (Levinas) Nous agissons nécessairement  Nous ne pouvons pas ne pas « agir »XANADIS p. 10Management consulting
  11. 11. Cercle du Lac- Université d’été 2009 Conclusions de ce séminaire (2/2) L’action est légitime quand celui qui agit sait qu’ « il est fait », comment « il est fait » et pourquoi il agit.  L’homme possède l’incroyable capacité d’humaniser ses déterminismes (Axel Kahn) Etre autoréflexif, c’est porter un regard sur soi même et sur son action, mais c’est aussi, et surtout, faire preuve d’un souci:  Un souci de soi;  Un souci de son rapport avec les autres;  Un souci (du caractère légitime et approprié) portant sur son action;  Un souci du système dans lequel s’inscrit son action. Il nous restera un « dernier » problème à résoudre: Comment agir? Quelle action choisir? RDV au prochain séminaire…XANADIS p. 11Management consulting
  12. 12. Cercle du Lac- Université d’été 2009Agenda I. Introduction générale à l’Université d’Eté (pour ceux qui n’étaient pas là) II. Rappel des conclusions des séminaires précédents et présentation de l’objectif d’aujourd’hui III La réflexivité dans le monde de l’entreprise  Qu’est ce que la réflexivité?  Le monde de l’entreprise: lieu de la réflexivité par excellence  La réflexivité comme “rapport de soi à soi”  Petit détour sur l’intelligence émotionnelle IV. Petite histoire du sujet (= La réflexivité en marche) V. ConclusionsXANADIS p. 12Management consulting
  13. 13. Cercle du Lac- Université d’été 2009 Qu’est ce que la réfléxivité?  Définition(s) de la réflexivité:  Démarche par laquelle la pensée effectue une retour sur elle-même.  Démarche par laquelle l’action (ou l’acteur) effectue un retour sur elle-même (lui-même).  Aptitude à ne pas se limiter à l’immédiateté et capacité à opérer une réflexion, un retour sur, afin de percevoir au-delà de l’immédiat.  Sociologie: La réflexivité est une démarche méthodologique en sociologie consistant à appliquer les outils de lanalyse sociologique à son propre travail ou à sa propre réflexion sociologique.  Informatique: En programmation informatique, la réflexion est la capacité dun programme à examiner, et éventuellement à modifier, ses structures internes de haut niveau (par exemple ses objets) lors de son exécution.  La réflexivité met donc en jeu nécessairement un « rapport de soi à soi »  Réflexivité, comme « rapport de soi » à soi, étant plus une « connaissance de soi »:  Compréhension de son propre comportement, de ses actions  Tentative de rationalisation, d’explication,  Volonté de développement, de dépassement d’une situation donnée, d’action légitime (cfr: gouvernance réflexive, ou usage de la réflexion lors de l’usage de la rationalité)  Réflexivité comme « rapport de soi à soi », étant un « souci de soi » :  Travail sur soi-même, après « connaissance de soi » ou non  …dans un souci purement égologique ou pour contribuer à une meilleure relation avec autrui ou pour une meilleur performanceXANADIS p. 13Management consulting
  14. 14. Cercle du Lac- Université d’été 2009 Le monde des affaires: lieu de la réflexivité par excellence… et lieu de l’avénement du sujet Quelques thèses, pour commencer (Voir: « Introduction à une histoire des pratiques au sein du monde des affaires »):  (« Au-delà d’une lecture weberienne et foucaldienne du processus de rationalisation en cours dans les conduites au sein du monde des affaires »)  Méthode foucaldienne (« Histoire de la sexualité », « surveiller et punir », …)  Contrairement à l’opinion communément reçue (chez les philosophes), l’entreprise est un potentiel lieu d’ « enchantement » et un lieu d’expression de la subjectivité (de développement du sujet).  Je montre que l’entreprise/ le monde des affaires et le lieu même des « rapports de soi à soi », qui peuvent être compris comme soit (1) connaissance de soi ou soit comme (2)souci se soi  Connaissance de soi: autoréflexivité en tant que regard portant sur soi-même.  Souci de soi: autoréflexivité en tant qu’action (basée sur un savoir réflexif) sur soi-même. Le « rapport de soi à soi » encouragé dans l’entreprise:  L’intelligence émotionnelle (Daniel Goleman)  L’autoréflexivité (Jonathan Gosling & Henri Mintzberg): « Autoreflexivity is the most important skill requested from managers »  Quelques méthodes entretenant un rapport avec le « souci de soi » ou la « connaissance de soi »: Programmation Neuro Linguistique (PNL), Analyse transactionnelle (Décoder vos manières de communiquer…)  Autres méthodes/approches: « Pleine conscience » (Mindfulness; utilisé en thérapie), « Assertivité », « Ecoute active », « résilience », « rédemption », … L’autoréflexivité dans l’action, un thème clé pour les sociologues (Giddens) (Clé!)XANADIS p. 14Management consulting
  15. 15. Cercle du Lac- Université d’été 2009Définitions de l’Intelligence émotionnelle « L’habileté de percevoir ses émotions et celles des autres, dediscerner parmi elles et d’utiliser l’information ainsi recueillie pourguider ses pensées et ses actions » (Peter Salovey & John Meyer)« L’utilisation volontaire (intelligente) de nos émotions pourqu’elles guident nos actions de manière à être plus efficace dansnotre vie » (Daniel Goleman).XANADISManagement consulting 15
  16. 16. Cercle du Lac- Université d’été 2009Les composantes de l’intelligence émotionnelle (1/4) 1. La conscience de soi 2. La gestion de ses émotions 3. La motivation de soi 4. La maîtrise de ses relations humaines 5. L’empathie XANADIS Management consulting 16
  17. 17. Cercle du Lac- Université d’été 2009Les composantes de l’intelligence émotionnelle (2/4)  (1)La conscience de soi; la capacité…  de s’observer et de reconnaître un sentiment qui apparaît  d’introspection sur ses états intérieurs, ses préférences, ses ressources et ses intuitions  de mesurer l’impact de ses paroles et comportements sur les autres  (2) La gestion de ses émotions; la capacité…  de gérer adéquatement ses émotions et de réagir efficacement en situations particulières  de pacifier son esprit, se libérer de l’emprise de l’angoisse, de la tristesse et de la colère  d’exprimer ses émotions tout en les contrôlant XANADIS p. 17 Management consulting
  18. 18. Cercle du Lac- Université d’été 2009Les composantes de l’intelligence émotionnelle (3/4)  (3)La motivation de soi; la capacité…  de canaliser ses émotions pour se motiver soi-même à atteindre des objectifs  de persévérer dans l’adversité  de maîtriser ses pulsions et attendre patiemment la satisfaction de ses désirs  de conserver sa bonne humeur  de rester optimiste  de se placer dans un état de fluidité psychologique  (4) La maîtrise de ses relations humaines; la capacité…  d’entretenir des relations harmonieuses en s’affirmant et en osant dire ce qui nous convient et en osant nommer ce qui ne va pas  d’envoyer des messages clairs et convaincants aux autres  de négocier, prévenir et résoudre les conflits  de travailler de pair avec les autres à des objectifs communs XANADIS p. 18 Management consulting
  19. 19. Cercle du Lac- Université d’été 2009Les composantes de l’intelligence émotionnelle (4/4)  (5)L’empathie; la capacité de…  de percevoir les émotions d’autrui  de se placer du point de vue de l’autre pour mieux le comprendre  d’être réceptif aux signaux indiquant les besoins, les attentes et les inconforts des autres  de stimuler les capacités des autres en les encourageant à se dépasser XANADIS p. 19 Management consulting
  20. 20. Cercle du Lac- Université d’été 2009Rapport entre réflexivité et subjectivité  Le développement de la réflexivité est-il toujours un développement de la subjectivité?  En d’autres mots: est-on plus « sujet » lorsque l’on est plus réflexif?  En première approximation – et c’est la perspective prise dans ce séminaire ci- il est possible de répondre par l’affirmative…  Mais n’échappe-t-on pas à un rationalisme pour en retomber dans un autre? Question ouverte (mais absolument passionnante!)  Certains philosophes pensent que trop de réflexivité « tue » le sujet et/ou l’action: ils prennent une perspective « esthétique »  Foucault: histoire du sujet en s’interdisant une lecture en terme de rationalisation (de progrès dans la rationalité mise en œuvre).  Gadamer: Le joueur de football; l’importance du « Jeu ». Art et Jeu…  Paul Claudel « Rien ne me parait plus faux que la maxime socratique: Connais-toi toi-même. Le vrai moyen de connaissance serait plutôt: Oublie-toi toi-même »  Et certains sociologues pensent que trop de réflexivité nuit à l’action… XANADIS p. 20 Management consulting
  21. 21. Cercle du Lac- Université d’été 2009Agenda I. Introduction générale à l’Université d’Eté (pour ceux qui n’étaient pas là) II. Rappel des conclusions des séminaires précédents et présentation de l’objectif d’aujourd’hui III La réflexivité dans le monde de l’entreprise  Qu’est ce que la réflexivité?  Le monde de l’entreprise: lieu de la réflexivité par excellence  La réflexivité comme “rapport de soi à soi”  Petit détour sur l’intelligence émotionnelle IV. Petite histoire du sujet (= La réflexivité en marche) V. ConclusionsXANADIS p. 21Management consulting
  22. 22. Cercle du Lac- Université d’été 2009 Socrate (470-399 ACN) « Connais-toi toi-même » (Gnôthi Séauton) « Je sais une chose, c’est que je ne sais rien » « La conversion socratique ne consiste pas *…+à gagner une perspective intéressante sur la vie; elle n’est pas non plus un changement brusquement accompli à la suite duquel on se trouverait d’emblée en un être possédant la perfection. La conversion consiste à se trouver en route, à s’y sentir toujours, pour toute la vie. Il n’y a aucune possibilité d’atteindre la perfection que celle qui consiste à devenir, et le devenir consiste avant tout à refuser tous les programmes, tous les buts qui se donnent à nous immédiatement et spontanément » (Patocka, lisant Socrate*)*Patocka, Le soin de l’âme, 1949, p 197XANADIS p. 22Management consulting
  23. 23. Cercle du Lac- Université d’été 2009 St Augustin (354-430) « Les confessions » Conversion 1:  Augustin fait l’expérience de ses erreurs et de ses limites  « Falor ergo sum » Conversion 2:  « Me trouver, c’est te trouver »  « Intimior intimio meo » Le Sujet est toujours l’interlocuteur ou le partenaire de l’autre  « Seul celui qui aime Dieu sait s’aimer lui-même »  «Regarde en toi d’où tu aimes ton prochain, c’est là que, selon ton pouvoir, tu verras Dieu » Penseur de l’intériorité… mais aussi de l’extériorité Augustin est pré-cartésien et pré-phénoménologiueXANADIS p. 23Management consulting
  24. 24. Cercle du Lac- Université d’été 2009 L’idéalisme –Le sujet se découvre tout puissant Descartes (1596-1650)  « Cogito Ergo Sum »  Le véritable savoir s’établit à partir du sujet Kant (1724-1804)  Tiré de son « sommeil Dogmatique » par Hume, entreprend une critique du « pouvoir de la raison »  « Révolution copernicienne »: La connaissance ne se règle sur les objets mais ce sont les objets qui se règlent sur la connaissance.  Dépassement –synthèse? -du rationalisme et de l’empirisme (L’empirisme faisant tout dériver de l’expérience).  Rôle central du sujet, tant dans la « raison pure » (sujet connaissant) que dans la « raison pure pratique » (sujet agissant). Fichte (1762-1814)  Le moi fournit les conditions de tout savoir (Théorie du « Moi absolu »).  Opposition du Moi au Non moi. Le Moi est déterminé par le Non Moi, mais le Non-Moi est posé par le Moi Le Moi « Asbolu » s’autolimite.  Le Moi ne peut se poser sans se trouver en relation avec d’autres êtres raisonnables Fichte: penseur de l’intersubjectivité.  De plus: les conditions de possibilité de l’agir dans le monde est le corps Le sujet est incarné. Hegel (1770-1831)  Penseur de la concrétude (se veut tel, du moins). Introduit le rôle capital de l’histoire.  Métaphysicien  La pensée de Hegel décrit le processus dans lequel l’esprit se plonge dans la forme de la nature, qui lui est étrangère, et advient (vient à soi) en l’homme à travers l’histoire.  Le sujet se pense lui-même et pense le monde, se confond avec la substance du monde.XANADIS p. 24Management consulting
  25. 25. Cercle du Lac- Université d’été 2009 Les “maîtres du soupçon” –Déconstruction du sujet Marx (1818-1883)  Abandonne l’idéalisme et aborde un point de vue « scientifique ».  Remise en cause du « rationalisme », incapable de saisir l ’homme comme être concret dans le monde.  Anti-anthropologie comme anti-idolâtrie .  « Les philosophes n’ont fait qu’interpréter diversement le monde. Ce qui importe, c’est de le transformer » Marx est un penseur de l’action (action collective).  La philosophie doit viser la couche économique où tout se joue en premier lieu (nous sommes plongés dans l’économique) . Les autres couches sont soumises à l’économique.  Il incombe d’échapper à l’ « aliénation ». Nietzche (1844-1900)  Un autre « démonteur d’idôles »…  S’attaque à la soi-disant morale –démythologisation, démythisation.  Déconstruit le sujet – Le sujet est une « Ur-Fiktion » : pluralité du sujet, multiplicité « intra-subjective » des rôles joués dans la vie. Vide du sujet qui se trouve sans essence logique, sans permanence.  Nous avons l’impression d’une relative maîtrise de notre « vie intérieure ». Or, celle-ci n’est que fumée. Freud (1856-1939)  Découverte des mécanismes de l’inconscient.  La psychanalyse oblige à reconnaître chez le sujet une véritable dépossession de soi « par l’intérieur ».  Radicalisation très nette : la finitude de l’homme, déjà pensée précédemment, devient dépendance.  L’anthropologie philosophique est un savoir névrotique de l’homme : Le philosophe « bouche les trous de l’édifice universel avec ses bonnets de nuit et des lambeaux de sa robe de chambre ».XANADIS p. 25Management consulting
  26. 26. Cercle du Lac- Université d’été 2009 L’apport de la phénoménologie-Un autre sujet Husserl (1859-1938)  De la phénoménologie comme méthode à la phénoménologie comme « néo-idéalisme ».  « Toute conscience est toujours conscience de quelque chose » (entre autre) Conception du sujet comme étant toujours en rapport avec un objet. Heidegger (1889-1976)  Phénoménologie appliquée à l’ontologie (=«science de l’être »)  Le « Dasein » (« l’être là ») comme caractérisant le sujet.  Une des principale caractéristique (=« existential ») du Dasein, c’est sa facticité. Merleau-Ponty (1908-1961)  S’oppose tout aussi bien au point de vie « naturaliste » qu’au point de vue « criticiste » et montre qu’il existe une troisième dimension qui dévoile le rapport vivant de la nature et de la conscience.  Dès lors, s’intéresse à l’immanence du sujet, sa corporéité. Henry (1922-2002)  S’intéresse, comme Merleau Ponty, à L’immanence du sujet, sa corporéité.  Facticité du sujet patience du sujet. Sartre (1905-1980)  « Chez l’homme et chez l’homme seulement, l’existence précède l’essence ».  « L’homme est condamné à être libre ». Levinas (1906-1995)  Avant de « représenter » (= ce que permet l’intentionnalité), le sujet est d’abord « proche » d’un autre.  Définition/caractérisation de la subjectivité à partir de la responsabilité. Responsabilité comme structure constitutive de la subjectivité.  Facticité du sujet patience du sujet « sujet traumatisé ».  « Conscience », « intentionnalité » et « réflexivité » deviennent secondaires…XANADIS p. 26Management consulting
  27. 27. Cercle du Lac- Université d’été 2009 L’apport des sciences (neurologie et biologie)  L’homme n’est pas le sommet de la création;  Le modèle du « cerveau dans la boite » ne tient plus;  La conscience n’est pas « une »;  Notre niveau de confiance en quelqu’un dépend d’une hormone (L’Oxytocine) (Krosfeld);  Nos croyances sont aisément manipulables;  Nous sommes « déterminés » par nos gènes (Dawkins);  Nos actes sont préconçus (et « décidés ») quelques microsecondes avant que nous en ayons conscience (Libett);  Notre cerveau peut se modifier par volonté de la conscience (Eccles);  La moralité n’est pas/plus le propre de l’homme (compassion, choix éthiques, …);  Le langage n’est pas/plus le propre de l’homme…  …XANADIS p. 27Management consulting
  28. 28. Cercle du Lac- Université d’été 2009Que retenir de tout cela? (En une accélération rapide, etavec un retour graduel au monde des affaires…) Ce savoir réflexif est fondamental  Contribue à l’avènement du sujet (avec la réserve citée plus haut)  Permet à l’égo de ne pas sombrer dans la propre idolâtrie de lui-même  [Monde des affaires]: application immédiate Donc: Nous sommes « faits »  [Monde des affaires] Les formes de « rapports de soi à soi » qui existent au sein du monde de l’entreprise/ du monde des affaires prennent leur appui sur les mêmes « découvertes » (Ex: PNL et pragmatique du langage, neurologie, psychologie; « Pleine conscience » et Neurologie) Par contre, nous sommes obligés d’agir  Le gouffre entre être et devoir s’accroit, mais nous sommes de plus en plus obligés d’agir (nouvelles responsabilités liées à de nouveaux savoirs);  [Monde des affaires] :Cette « exigence de l’action » et cette « responsabilité croissante » s’applique directement au monde de l’entreprise. La question qui se pose ensuite: qu’est ce qu’une action légitime?  Une action est à différencier d’un comportement. Une action légitime est exercée par un sujet libre.  Un sujet est libre quand il se représente ses déterminismes  « Je suis libre quand je connais mes chaînes »  Une action est légitime quand il y a eu réflexion sur ses conditions de possibilité.  Un système de gouvernance est légitime quand il est autoréflexif.XANADIS p. 28Management consulting
  29. 29. Cercle du Lac- Université d’été 2009Agenda I. Introduction générale à l’Université d’Eté (pour ceux qui n’étaient pas là) II. Rappel des conclusions des séminaires précédents et présentation de l’objectif d’aujourd’hui III La réflexivité dans le monde de l’entreprise  Qu’est ce que la réflexivité?  Le monde de l’entreprise: lieu de la réflexivité par excellence  La réflexivité comme “rapport de soi à soi”  Petit détour sur l’intelligence émotionnelle IV. Petite histoire du sujet (= La réflexivité en marche) V. ConclusionsXANADIS p. 29Management consulting
  30. 30. Cercle du Lac- Université d’été 2009Conclusions de ce séminaire (1/2) « Nous sommes faits »  « Déterminés » psychologiquement (Freud; Lacan: mort du sujet)  « Déterminés » socialement (Marx)  « Déterminés » biologiquement (Le « deuxième soupçon », l’apport de la neurologie, l’apport de la biologie)  Nous faisons partie de la nature  Phénoménologie: « nous sommes là » (du sujet « roi » au sujet « traumatisé ») Par contre, nous sommes nécessairement sujets  Condamnée à « être là » (Dasein) (Heidegger)  Condamnés à la liberté (Sartre)  Faits par l’autre (Levinas) Nous agissons nécessairement  Nous ne pouvons pas ne pas « agir »XANADIS p. 30Management consulting
  31. 31. Cercle du Lac- Université d’été 2009 Conclusions de ce séminaire (2/2) L’action est légitime quand celui qui agit sait qu’ « il est fait », comment « il est fait » et pourquoi il agit.  L’homme possède l’incroyable capacité d’humaniser ses déterminismes (Axel Kahn) Etre autoréflexif, c’est porter un regard sur soi même et sur son action, mais c’est aussi, et surtout, faire preuve d’un souci:  Un souci de soi;  Un souci de son rapport avec les autres;  Un souci (du caractère légitime et approprié) portant sur son action;  Un souci du système dans lequel s’inscrit son action. Il nous restera un « dernier » problème à résoudre: Comment agir? Quelle action choisir? RDV au prochain séminaire…XANADIS p. 31Management consulting
  32. 32. Cercle du Lac- Université d’été 2009 Merci! Q&A Pierre De Nayer Pierre.de.nayer@citobi.be +32 478 554 667 Me contacter pour: • Plus de détails, développements… • Bibliographie, suggestions de lecture… • Missions –Séminaires « Philo&Management » • Opportunités d’affaire (Citobi, investissements…) • (Entre autres…)XANADIS p. 32Management consulting
  33. 33. Cercle du Lac- Université d’été 2009 Annexes…XANADIS p. 33Management consulting
  34. 34. Cercle du Lac- Université d’été 2009Quelques travaux personnels. DE NAYER P. , Au-delà du paradigme de la complexité, travail non publié présenté dans le cadre du cours de philosophie sociale (Berten, UCL) DE NAYER P., Kuhn et l’avènement de la cosmologie au vingtième siècle - Une illustration du rôle important des valeurs dans le choix des théories , travail non publié présenté dans le cadre du cours de philosophie des sciences (Ghins, UCL). DE NAYER P., Introduction à une histoire des pratiques au sein du monde des affaires -Au-delà d’une lecture weberienne et foucaldienne du processus de rationalisation en cours dans les conduites au sein du monde des affaires , travail non publié présenté dans le cadre du cours de philosophie de l’histoire (Berten, UCL), août 2005. DE NAYER P., Vérité et Inférence : La représentation comme instance critique de l’argumentation et la vérité comme principe régulateur , travail non publié présenté dans le cadre du cours de Questions Approfondies d’Epistémologie des Sciences Humaines (Maesschalck, UCL, juin 2006) DE NAYER P., Liberté, Immanence et Transcendance-Un essai de regard phénoménologique radical subjectiviste/ radical objectiviste sur la liberté -Premiers jalons pour préparer une réflexion plus approfondie (Lesch, 2007), travail non publié présenté dans le cadre de questions approfondies de morales, (Lesch 2007) DE NAYER P.; De la tension essentielle entre transcendance et immanence et de ce qu’elle pourrait nous apprendre sur le vivre ensemble-Essai de prolongement critique de la pensée henryenne, travail non publié présenté dans le cadre de questions d’antrhopologie philosophique (Gely, 2007) DE NAYER P; Responsabilité et Temps chez Levinas- Les différents rapports entre temps et responsabilité chez Levinas, Rapport de lectures présenté par Pierre De Nayer dans le cadre du certificat d’études complémentaire de 2ème cycle (Gely, 2008)XANADIS p. 34Management consulting

×