avec le soutien de
Une campagne de
Hépatite C : 80% des Français se sentent mal informés alors que 33% ont connu une situa...
se soigne tôt, plus on a de chances de guérir. « Pour l’hépatite C on a des traitements avec des
combinaisons thérapeutiqu...
A propos de Janssen : une grande expertise en virologie, un engagement récent dans l’hépatite C
Janssen, société pharmaceu...
A la rentrée, faites-vous dépister et plaquez l’hépatite C !
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

A la rentrée, faites-vous dépister et plaquez l’hépatite C !

733 vues

Publié le

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
733
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
319
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

A la rentrée, faites-vous dépister et plaquez l’hépatite C !

  1. 1. avec le soutien de Une campagne de Hépatite C : 80% des Français se sentent mal informés alors que 33% ont connu une situation à risque mais la moitié n’a jamais fait de dépistage : il est urgent d’agir ! SOS hépatites s’engage en lançant une campagne d’information radio et TV le 9 septembre Paris, le 4 septembre 2013 - « A la rentrée, faites-vous dépister et plaquez l’hépatite C ! » Tel est le message de SOS hépatites en ce mois de septembre alors que l’association poursuit sa campagne nationale de sensibilisation et d’information « C MAINTENANT, plaquez l’hépatite C » réalisée avec le soutien du laboratoire Janssen. Au programme : - Des chroniques d’information seront diffusées du 9 au 27 septembre sur des radios locales sous le nom « Hépatite C : il est urgent d’agir ! La minute info ». - Une émission vidéo sera diffusée du 30 septembre au 25 octobre sur des chaines de TV locales, des web TV et sur internet sous le nom « Hépatite C : il est urgent d’agir ! Le mag info » - Un fil de discussion sur le thème de l’hépatite C sera animé par le Dr Pascal Mélin, Président de SOS hépatites du 30 septembre au 25 octobre sur le site Doctissimo.fr www.soshepatites.org/docti Réalisées sous forme d’interviews de médecins et de témoignages de patients, ces programmes informent le grand-public sur l’hépatite C, la transmission de la maladie, la nécessité de se dépister quand on a pu connaitre des situations à risque et les traitements. Toutes les chroniques radio et la vidéo seront également visibles sur le site internet de l’association www.soshepatites.org et sur sa page Facebook. Cette campagne multicanale a été initiée en mars 2013 par l’association SOS hépatites avec le soutien de Janssen à la suite de la publication des résultats préoccupants de l’enquête SOS hépatites/IFOP « Les Français et l’hépatite C ».1 En effet, l’enquête, qui visait à évaluer le niveau d’information et de connaissance des Français sur l’hépatite C et ses traitements, avait alors poussé SOS hépatites à insuffler une réelle prise de conscience du grand public, des pouvoirs publics et des professionnels de santé sur cette question majeure de santé publique. Parmi les enseignements inquiétants de cette enquête nous apprenions que : - 80% des personnes interrogées se sentent mal informées sur l’hépatite C, - 34% d’entre elles pensent à tort qu’il n’est pas possible de guérir de l’hépatite C, - 1 Français sur 3 pense avoir pu connaître dans le passé une situation de contamination possible par le virus de l’hépatite C, - Parmi ces derniers, 1 sur 2 n’a jamais fait de test de dépistage. Au vu du nombre de personnes potentiellement touchées non dépistées, SOS hépatites s’engage contre ce manque d’information avec les actions qu’elle met en place via plusieurs canaux (web, facebook, radios et télés). En mettant l’accent sur l’importance du dépistage, la campagne « C MAINTENANT, plaquez l’hépatite C » a pour ambition d’informer et de sensibiliser le grand public, et notamment les personnes ayant connu une situation à risque, sur la nécessité de s’informer et d’agir maintenant en se faisant dépister car plus on
  2. 2. se soigne tôt, plus on a de chances de guérir. « Pour l’hépatite C on a des traitements avec des combinaisons thérapeutiques à 2 ou à 3 molécules qui permettent de guérir quasiment 3 patients sur 4, et ça c’est une grande révolution pour nous » se réjouit Pascal Mélin. « Oui on peut guérir mais la 1ère étape c’est de se savoir porteur et d’être dépisté. » Quand on sait qu’en France, près de 232 0002 personnes sont porteuses du virus mais que 43%2 d’entre elles l’ignorent, on comprend qu’il est urgent d’agir afin d’améliorer le dépistage. Où se faire dépister ? Le dépistage se fait par une simple prise de sang avec ou sans rendez-vous : - dans un laboratoire d’analyse biomédicale, sur simple ordonnance d’un médecin généraliste - dans un Centre de Dépistage Anonyme et Gratuit (CDAG) ou un Centre d'Information, de Dépistage et de Diagnostic des Infections Sexuellement Transmissibles (CIDDIST) 1- Enquête SOS hépatites/IFOP – « Les Français et l’hépatite C » - Mars 2013 2- Meffre C, Le Strat Y, Delarocque-Astagneau E, Antona D, Desenclos JC. Prévalence des hépatites B et C en France en 2004. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire, mars 2007, 113p. Retrouvez la campagne « C MAINTENANT, plaquez l’hépatite C » sur le site WWW.SOSHEPATITES.ORG A propos de SOS hépatites Fédération Créée il y a 15 ans, SOS hépatites est une association de lutte contre les maladies du foie et les hépatites virales. Elle fédère les malades infectés par un virus hépatique avec leurs proches, des professionnels de la santé et toute personne concernée par nos actions. Certains malades, devenus patients experts, représentent la fédération auprès des grandes institutions (ANRS, Comité technique des vaccinations, Comité de suivi et de prospective du plan national de lutte contre les hépatites B et C). SOS hépatites est présente dans 15 régions en France et, depuis juillet 2011, un réseau international francophone de 9 pays nous a rejoint pour promouvoir nos actions et nos valeurs. Depuis sa création, SOS hépatites a pour objectifs de sensibiliser et informer le grand public, les malades et leur entourage, d’alerter le grand public sur les risques et les traitements des hépatites virales par une communication multimédia, de former des professionnels et des bénévoles, de participer aux projets de recherche et de promouvoir toutes les actions visant à stimuler les textes législatifs et les arrêtés, qu’il s’agisse des tests rapides, de l’accès au traitement pour les malades aux pathologies les plus lourdes, ou encore des salles de consommation à moindre risque. Aujourd’hui, SOS Hépatites c’est : une ligne d’écoute téléphonique avec un numéro vert permettant d’informer sur la maladie et les traitements, de mettre en lien les malades pour qu’ils sortent de l’isolement causé par la maladie ; le développement de programmes de dépistage des maladies du foie allant à la rencontre des personnes ; l’entraide et l’amélioration de l’accès aux soins dans les pays francophones africains.
  3. 3. A propos de Janssen : une grande expertise en virologie, un engagement récent dans l’hépatite C Janssen, société pharmaceutique de Johnson & Johnson, consacre ses activités à répondre aux besoins médicaux non satisfaits dans cinq Domaines Thérapeutiques Hautement Spécialisés (DTHS) : les maladies infectieuses, l’onco-hématologie, l’immunologie, les neurosciences et les maladies cardiovasculaires et troubles métaboliques. Janssen s’est donné pour mission de développer des traitements innovants pour lutter contre les maladies qui isolent les patients comme le SIDA/VIH, la tuberculose, le psoriasis, le myélome multiple, la schizophrénie, le cancer et le diabète. L’hépatite C fait partie de ces nombreuses maladies pour lesquelles les besoins médicaux restent insatisfaits. C’est pourquoi, fort de son expertise en virologie, Janssen s’est engagé dans le développement de traitements innovants permettant de traiter l’hépatite C. Fidèle à son engagement vis à vis des patients, Janssen vient également de créer une nouvelle plateforme d’information pour les patients et leur entourage www.stop-hepatite-c.fr. Contacts presse : EDELMAN Sophie BAUMONT Liliana SILVA FERNANDES Tél : + 33 (0)1 56 69 75 94 Tél : +33 (0)1 56 69 75 20 sophie.baumont@edelman.com liliana.silva-fernandes@edelman.com

×