6. Une modernisation économique lente
““La révolution industrielle qui touche l'Europe du Nord-Ouest durant lesLa révoluti...
L'Espagne reste au XIXL'Espagne reste au XIXee
sièclesiècle
unun payspays fondamentalementfondamentalement agraireagraire
...
Libéralisation de l'agriculture et privatisation de la terre
LesLes IlustradosIlustrados déploraient l'incapacitédéploraie...
Source: Kalipedia
Source: https://sites.google.com/historiaweb2
DesamortizaciónDesamortización de Mendizábal
“Il s'agissait disait Mendizábal de “créer une nombreuse famille de propriétaires qui“créer une nombreuse famille de propr...
Étapes de la
réforme agraire
Terres de seigneurie
et vinculadas
Terres communales Désamortissement
des seigneuries
ecclési...
Source: https://sites.google.com/historiaweb2
Source: Kalipedia
DesamortizaciónDesamortización de Madoz
“Un bilan global fiable de la desamortización est difficile à mener. (…) Nous sommes
réduits à des estimations. Les plus a...
“Il faut parler aussi des autres formes de privatisation de la terreautres formes de privatisation de la terre. D'abord, l...
Les conséquences des réformes libérales sur la terre
Trois groupes de bénéficiaires seTrois groupes de bénéficiaires se
dé...
Quelle croissance industrielle?
LesLes années 1835-1860années 1835-1860 sont le théâtresont le théâtre
d'uned'une forte cr...
Les secteurs-clés de la révolution industrielle en Espagne
Il ne faut pas oublier queIl ne faut pas oublier que la majorit...
Source: Gérard Chastagnaret: "L’Espagne, puissance minière dans l’Europe du XIXe
siècle"
Carte de gissements de charbon selon Schultz (1856)
Carte de la sidérurgie en Espagne à la fin du XIXe
siècle
Carte minière de l'Espagne à la fin du XIXe
siècle
Transports et marché national
Les transports représentaient unLes transports représentaient un
goulet d'étranglement majeu...
Années Km. de voie ferrée
Une modernisation économique lente et inégale
Une modernisation économique lente et inégale
Une modernisation économique lente et inégale
Une modernisation économique lente et inégale
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Une modernisation économique lente et inégale

7 285 vues

Publié le

Présentation autour de la modernisation économique de l'Espagne pendant le règne d'Isabelle II.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
7 285
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4 413
Actions
Partages
0
Téléchargements
12
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Une modernisation économique lente et inégale

  1. 1. 6. Une modernisation économique lente ““La révolution industrielle qui touche l'Europe du Nord-Ouest durant lesLa révolution industrielle qui touche l'Europe du Nord-Ouest durant les deux premiers tiers du XIXdeux premiers tiers du XIXee siècle a eu pour effet de creuser un fossé entresiècle a eu pour effet de creuser un fossé entre cet espace etcet espace et une Europe du Sudune Europe du Sud que les contemporains et une longueque les contemporains et une longue tradition historiographique percevaienttradition historiographique percevaient comme une zone d'archaïsme etcomme une zone d'archaïsme et d'immobilisme liés à l'incurie gouvernementale, aux fortes inégalitésd'immobilisme liés à l'incurie gouvernementale, aux fortes inégalités sociales et à une prétendue inaptitude méditerranéenne à se saisir à lasociales et à une prétendue inaptitude méditerranéenne à se saisir à la modernitémodernité. Dès l'époque des Lumières, l'image d'une Espagne misérable,. Dès l'époque des Lumières, l'image d'une Espagne misérable, peuplée d'une masse de ruraux écrasés par l'autorité des grandspeuplée d'une masse de ruraux écrasés par l'autorité des grands propriétaires et de l'Église s'impose dans les nombreux récits de voyage despropriétaires et de l'Église s'impose dans les nombreux récits de voyage des Européens du Nord. (…)Européens du Nord. (…) Toutefois,Toutefois, l'immobilisme est un mythe. La croissance économique est faiblel'immobilisme est un mythe. La croissance économique est faible mais bien réellemais bien réelle...”...”
  2. 2. L'Espagne reste au XIXL'Espagne reste au XIXee sièclesiècle unun payspays fondamentalementfondamentalement agraireagraire “L'analyse de l'évolution économique de l'Espagne, ou des autres pays d'Europe du Sud au XIXe siècle a longtemps ramené à la comparaison avec l'Europe de la révolution industrielle et a conduit à poser des questions en termes d'échec ou de retard. Telle fut pendant longtemps la tendance dominante, symbolisée par l'ouvrage de référence de JordiJordi NadalNadal, L'échec de la révolution industrielle en Espagne, publié en 1975. Le pays n'aurait pas été capable de s'adapter aux nouvelles conditions imposées au début du XIXe siècle par la perte des colonies américaines. Un marché intérieur insuffisamment intégrémarché intérieur insuffisamment intégré, une agriculture archaïqueagriculture archaïque, la persistance du goulet d'étranglement des transportsétranglement des transports et le blocage des structures socioculturellesblocage des structures socioculturelles auraient empêché l'épanouissement de l'industrie, à l'exception de l'enclave catalane. (…) Gabriel Tortella préfère parler deGabriel Tortella préfère parler de retardretard plutôt que d'échec, en réfutant le rôleen réfutant le rôle négatif des investissements étrangers et en stigmatisant le protectionnismenégatif des investissements étrangers et en stigmatisant le protectionnisme, responsable du dynamisme insuffisant de l'industrie. (…) Le retard en serait à chercher ni dans la perte des colonies ni dans l'agriculture mais plutôt dans l'effondrement général'effondrement général du premier tiers du XIXdu premier tiers du XIXee sièclesiècle (épidémies, guerre d'indépendance, perte des colonies, crise politique, des finances publiques, mais aussi bouleversement des conditions économiques et monetaires mondiales) et dans une industrie incapable d'êtreet dans une industrie incapable d'être compétitive à l'échelle internationale, surprotégée par des barrières douanièrescompétitive à l'échelle internationale, surprotégée par des barrières douanières.” Source: Jordi Canal (dir.): Histoire de l'Espagne contemporaine.
  3. 3. Libéralisation de l'agriculture et privatisation de la terre LesLes IlustradosIlustrados déploraient l'incapacitédéploraient l'incapacité de l'agriculture espagnole à adopterde l'agriculture espagnole à adopter les innovations de l'Europe du Nordles innovations de l'Europe du Nord Les libéraux au pouvoir appliquentLes libéraux au pouvoir appliquent les principes du libéralismeles principes du libéralisme économiqueéconomique en supprimant laen supprimant la propriété collective, le régimepropriété collective, le régime seigneurial, les dîmes ainsiseigneurial, les dîmes ainsi que les majorats en faisantque les majorats en faisant disparaître la Mestadisparaître la Mesta Les deux restaurations deLes deux restaurations de l'absolutisme de Ferdinand VIIl'absolutisme de Ferdinand VII ont annulé les mesures prisesont annulé les mesures prises par les Cortès de Cadix, puis parpar les Cortès de Cadix, puis par le Triennat libéralle Triennat libéral DesamortizaciónDesamortización de Mendizábal (1836)de Mendizábal (1836) Décrets deDécrets de desamortizacióndesamortización ecclésiastiqueecclésiastique en 1836-1837, aprèsen 1836-1837, après la confirmation des dispositionsla confirmation des dispositions du Triennat libéral en 1835du Triennat libéral en 1835 Décret du 8 mars 1836Décret du 8 mars 1836: extension de: extension de la mesure à la quasi-totalité desla mesure à la quasi-totalité des couvents et monastères masculinscouvents et monastères masculins Décret du 29 juillet 1837Décret du 29 juillet 1837: suppression: suppression des institutions religieuses féminines,des institutions religieuses féminines, des dîmes et des biens du clergédes dîmes et des biens du clergé séculier. Cette dernière mesure estséculier. Cette dernière mesure est suspendue en 1838 et reprise en 1841suspendue en 1838 et reprise en 1841 sous la régence d'Esparterosous la régence d'Espartero 1836-18541836-1854: période principale de la: période principale de la vente des biens du clergévente des biens du clergé Il y a aussi uneIl y a aussi une desamortización dedesamortización de censoscensos,, les charges ou droitsles charges ou droits d'Ancien Régime qui pesaient surd'Ancien Régime qui pesaient sur les biens de mainmorteles biens de mainmorte Deuxième grande phase deDeuxième grande phase de désamortissementdésamortissement: loi générale des: loi générale des Finances de Madoz (Finances de Madoz (18551855))
  4. 4. Source: Kalipedia Source: https://sites.google.com/historiaweb2 DesamortizaciónDesamortización de Mendizábal
  5. 5. “Il s'agissait disait Mendizábal de “créer une nombreuse famille de propriétaires qui“créer une nombreuse famille de propriétaires qui appuierait le triomphe de nos institutions actuelles”appuierait le triomphe de nos institutions actuelles”, et de réduire le pouvoir d'uneréduire le pouvoir d'une Église majoritairement acquise à la contre-révolution depuis la guerre d'indépendance.Église majoritairement acquise à la contre-révolution depuis la guerre d'indépendance. L'enjeu était d'autant plus important en 1836 qu'une grande part du clergé en cachaitune grande part du clergé en cachait pas des sympathies pour les carlistes dans la guerre civile qui se déroulait alorspas des sympathies pour les carlistes dans la guerre civile qui se déroulait alors. (...) Le décret du 19 février 1836 fixe les modalités de la vente des biens saisis. Le but étant de favoriser au maximum la concurrence entre les acheteurs, le choix se porte sur des enchères publiques donnant lieu à une vaste campagne d'information. Les moyens de payement sont très favorables aux acheteurs: seul 20% de la somme à payer doivent être versés au moment de l'achat, le reste pouvait être soldé en 8 annuités si le paiement se faisait en titres de dette publique, et jusqu'à 16 annuités en cas de versement en numéraire.” Source: Jordi Canal (dir.): Histoire de l'Espagne contemporaine. Vente aux enchèresVente aux enchères C'est la bourgeoisieC'est la bourgeoisie qui achètequi achète;; lesles paysans en saventpaysans en savent pas enchérirpas enchérir On paye 20% auOn paye 20% au moment de l'achatmoment de l'achat Délai de paiement duDélai de paiement du 80% qui reste80% qui reste de 8 à 16 ansde 8 à 16 ans On admet des titresOn admet des titres de Dette Publiquede Dette Publique pour payerpour payer
  6. 6. Étapes de la réforme agraire Terres de seigneurie et vinculadas Terres communales Désamortissement des seigneuries ecclésiastiques Cortès de Cadix (1810-1812) Loi d'abolition des seigneuries. Loi de détachement Loi de distribution de “propios y comunes” Loi qui incorpore à l'État les biens des monastères et couvents dissous par les Cortès Triennat Libéral (1820-1823) Reprise de la loi d'abolition des seigneuries et celle de détachement Clôture de propriétés Loi qui incorpore à l'État les biens des ordres religieux dissous par l'envahisseur Régences (1834- 1843) Rétablissement des lois de 1820-1823 Décret qui remet en propriété particulière les terres incultes Dissolution des ordres religieux. Loi de Biens Nationaux Décennie modérée (1843-1854) Ordre royale qui légalise les ventes et occupations Loi qui restreint la vente de biens nationaux Biennat progressiste (1854-1856) Loi de désamortissement général LLa loi de Madoz a comme objectifa loi de Madoz a comme objectif l'obtention de ressources pour lesl'obtention de ressources pour les municipalités et pour l'Étatmunicipalités et pour l'État
  7. 7. Source: https://sites.google.com/historiaweb2 Source: Kalipedia DesamortizaciónDesamortización de Madoz
  8. 8. “Un bilan global fiable de la desamortización est difficile à mener. (…) Nous sommes réduits à des estimations. Les plus anciennes évaluent à 10 millions d'hectares la superficie privatisée à partir de 1836, soit le cinquième du territoire nationa, 13 millions en integrant les opérations menées de 1798 à 1836. Les chiffres élaborés au début des années 1990 sont en deçà: 6,5 à 7 millions d'hectares de 1836 à 1900. Quoi qu'il en soit, la mutation est de très grande ampleur et a signifié pour l'Église la perte de son pouvoir fiscal et de l'essentiel de son patrimoine (…), 62,9% des biens vendus entre 1836 et 1867 sont d'origine ecclésiastique, 23,2% viennent des municipalités, le reste correspondait à d'autres institutions publiques. Les différences régionales sont considérables, entre 3 etLes différences régionales sont considérables, entre 3 et 5% de la superficie dans la zone cantabrique et pyrénéenne, autour de 10% en Castille,5% de la superficie dans la zone cantabrique et pyrénéenne, autour de 10% en Castille, mais 15% en Andalousie et jusqu'à 25% en Estrémaduremais 15% en Andalousie et jusqu'à 25% en Estrémadure.” Source: Jordi Canal (dir.): Histoire de l'Espagne contemporaine. Difficile bilan duDifficile bilan du DésamortissementDésamortissement Estimations anciennesEstimations anciennes de 20% du territoirede 20% du territoire nationalnational;; les plusles plus récentes réduisentrécentes réduisent les valeursles valeurs L'Église perd sonL'Église perd son pouvoir fiscal etpouvoir fiscal et l'essentiel de sonl'essentiel de son patrimoinepatrimoine 62,9% des biens vendus62,9% des biens vendus (1836-1867) sont(1836-1867) sont d'origine ecclésiastiqued'origine ecclésiastique Grandes différencesGrandes différences régionalesrégionales
  9. 9. “Il faut parler aussi des autres formes de privatisation de la terreautres formes de privatisation de la terre. D'abord, les montes públicos. Il s'agit de l'ensemble des biens d'usage commun, qu'il s'agisse des terres appartenant directement aux municipalités (les propios), et celles qui pouvaient être sur le territoire d'une commune mais n'étaient pas considérées comme biens propres à la commune (forêts, prairies de montagne,...). (…) L'unitéunité de la nationde la nation prônée par la révolution libérale ne pouvait tolérer le maintienprônée par la révolution libérale ne pouvait tolérer le maintien des seigneuries (des seigneuries (señoríosseñoríos)). Les deux premières abolitions (1811 et 1823) furent aussi de courte durée que les régimes libéraux qui les avaient adoptés. L'abolition définitive intervient en 1837. (…) La suppression des majoratssuppression des majorats constitue la dernière forme de privatisation de la terre. (…) Les Cortès de Cadix puis les libéraux du Trienio ont supprimé à deux reprises les majorats. La loi du 30 août 1836 reprend la législation antérieure.” Source: Jordi Canal (dir.): Histoire de l'Espagne contemporaine. Privatisation desPrivatisation des montes públicosmontes públicos Vente des biensVente des biens dede propiospropios Suppression desSuppression des seigneuries;seigneuries; abolition définitiveabolition définitive en 1837en 1837 Suppression des majoratsSuppression des majorats La loi de 1836 reprend lesLa loi de 1836 reprend les lois de Cadix et du Triennatlois de Cadix et du Triennat
  10. 10. Les conséquences des réformes libérales sur la terre Trois groupes de bénéficiaires seTrois groupes de bénéficiaires se détachent: lesdétachent: les agriculteursagriculteurs, la, la grande bourgeoisie urbainegrande bourgeoisie urbaine (surtout(surtout madrilènemadrilène) et) et la bourgeoisie et lesla bourgeoisie et les classes moyennes urbaines localesclasses moyennes urbaines locales Accroissement important deAccroissement important de la part des agriculteurs avecla part des agriculteurs avec lala desamortizacióndesamortización de Madozde Madoz Le transfert de propriété s'estLe transfert de propriété s'est effectué en Andalousie,effectué en Andalousie, Estrémadure et en NouvelleEstrémadure et en Nouvelle Castille en faveur des grandsCastille en faveur des grands propriétairespropriétaires Les détenteurs de propriétés petitesLes détenteurs de propriétés petites et moyennes ont largementet moyennes ont largement bénéficié du désamortissementbénéficié du désamortissement dans le nord-ouest du pays, endans le nord-ouest du pays, en Vieille Castille et dans l'ancienVieille Castille et dans l'ancien royaume d'Aragonroyaume d'Aragon Croissance de la production quiCroissance de la production qui permet de faire face à l'augmentationpermet de faire face à l'augmentation de la populationde la population L'augmentation de la production estL'augmentation de la production est difficile à quantifier pour lesdifficile à quantifier pour les céréales qui restent très largementcéréales qui restent très largement dominantes (80% de la surfacedominantes (80% de la surface agricole)agricole) Croissance de la production de maïsCroissance de la production de maïs et des pommes de terre pouret des pommes de terre pour l'autoconsommation au NOl'autoconsommation au NO Dans l'agriculture méditerranéenne,Dans l'agriculture méditerranéenne, la place des céréales recule au profitla place des céréales recule au profit de cultures à plus haute valeurde cultures à plus haute valeur (riz, agrumes, vin)(riz, agrumes, vin) L'élevage est le grand perdantL'élevage est le grand perdant Les rendements stagnent à unLes rendements stagnent à un niveau très basniveau très bas jusqu'au débutjusqu'au début des années 1860des années 1860
  11. 11. Quelle croissance industrielle? LesLes années 1835-1860années 1835-1860 sont le théâtresont le théâtre d'uned'une forte croissance dansforte croissance dans l'industriel'industrie: plus de 4% par an, avec: plus de 4% par an, avec une pointe à 6% de 1846 à 1851.une pointe à 6% de 1846 à 1851. Les taux reculent jusqu'à la criseLes taux reculent jusqu'à la crise du milieu des années 1860du milieu des années 1860 L'investissement resteL'investissement reste longtempslongtemps bloquébloqué par les conflits politiques,par les conflits politiques, après les lois proteccionnistes deaprès les lois proteccionnistes de 1820 et 18341820 et 1834 Les années 1850 voient se modifierLes années 1850 voient se modifier beaucoup plus profondément lesbeaucoup plus profondément les conditions économiques etconditions économiques et financières, avec une nouvellefinancières, avec une nouvelle politique économique mise enpolitique économique mise en place par les progressistes en 1854place par les progressistes en 1854 Le choix de l'Le choix de l'aappel au capitalppel au capital étranger pour financer le chemin deétranger pour financer le chemin de ferfer fait entrer dans une autre ère.fait entrer dans une autre ère. Les investissements étrangersLes investissements étrangers sont avant tout françaissont avant tout français La loi du 28 janvierLa loi du 28 janvier 18561856 a permisa permis lala création de sociétés anonymescréation de sociétés anonymes de créditde crédit. Les trois plus puissantes. Les trois plus puissantes étaient étrangères (Pereire, Rotschildétaient étrangères (Pereire, Rotschild et Prost)et Prost) La plupart de ces établissements neLa plupart de ces établissements ne résistèrent pas à larésistèrent pas à la crise de 1866crise de 1866 Cette situation économique difficileCette situation économique difficile a contribué largement à alimentera contribué largement à alimenter lala crise politiquecrise politique qui mène à laqui mène à la révolution de 1868révolution de 1868
  12. 12. Les secteurs-clés de la révolution industrielle en Espagne Il ne faut pas oublier queIl ne faut pas oublier que la majoritéla majorité des emplois industriels se trouvaientdes emplois industriels se trouvaient avant les années 1880 dansavant les années 1880 dans l'artisanat et la petite industriel'artisanat et la petite industrie traditionnelletraditionnelle Il existait déjà une industrieIl existait déjà une industrie sidérurgique ou textile et un secteursidérurgique ou textile et un secteur minier au début du XIXminier au début du XIXee sièclesiècle L'Espagne partait avec desL'Espagne partait avec des handicaps lourds dans lehandicaps lourds dans le secteur textile (secteur textile (ruine de l'industrieruine de l'industrie cotonnière catalane, contrebandecotonnière catalane, contrebande)) La situation s'améliore dans lesLa situation s'améliore dans les années 1830 grâce auxannées 1830 grâce aux mesuresmesures proteccionnistesproteccionnistes, à la, à la législationlégislation libéralelibérale et à l'et à l'introduction deintroduction de la mécanisation.la mécanisation. On assiste enOn assiste en Catalogne à un véritable décollageCatalogne à un véritable décollage de l'industrie cotonnièrede l'industrie cotonnière Grâce au textile,Grâce au textile, la Catalognela Catalogne devientdevient de loinde loin “l'usine de l'Espagne”“l'usine de l'Espagne” L'L'extraction minièreextraction minière est l'autreest l'autre grand secteur en développementgrand secteur en développement précoce, surtout avec l'émergenceprécoce, surtout avec l'émergence à partir des années 1820 du plomb.à partir des années 1820 du plomb. Les années 1840-60 correspondentLes années 1840-60 correspondent à “l'éveil minier du pays”à “l'éveil minier du pays” Des années 1860 au début desDes années 1860 au début des années 1880,années 1880, l'Espagne devientl'Espagne devient un grand pays producteur etun grand pays producteur et exportateur de matières minéralesexportateur de matières minérales non énérgétiquesnon énérgétiques ((fer, plomb,fer, plomb, cuivre, zinccuivre, zinc)) LaLa sidérurgiesidérurgie est le secteur leest le secteur le plus représentatif des difficultésplus représentatif des difficultés de l'industrialisation espagnole.de l'industrialisation espagnole. La production sidérurgiqueLa production sidérurgique bascule dans les années 1860bascule dans les années 1860 dans les Asturies, après l'échecdans les Asturies, après l'échec en Andalousieen Andalousie
  13. 13. Source: Gérard Chastagnaret: "L’Espagne, puissance minière dans l’Europe du XIXe siècle"
  14. 14. Carte de gissements de charbon selon Schultz (1856)
  15. 15. Carte de la sidérurgie en Espagne à la fin du XIXe siècle
  16. 16. Carte minière de l'Espagne à la fin du XIXe siècle
  17. 17. Transports et marché national Les transports représentaient unLes transports représentaient un goulet d'étranglement majeurgoulet d'étranglement majeur de l'économie espagnole au débutde l'économie espagnole au début du XIXdu XIXee sièclesiècle La rareté des ports fluviaux, laLa rareté des ports fluviaux, la quasi-absence de fleuves navigables,quasi-absence de fleuves navigables, l'étendue du plateau castillan etl'étendue du plateau castillan et les barrières naturelles constituéesles barrières naturelles constituées par les massifs montagneuxpar les massifs montagneux provoquent l'provoquent l'obligationobligation d'investissements plus lourdsd'investissements plus lourds en matière de transportsen matière de transports Il faut attendreIl faut attendre 18411841 pour reprendrepour reprendre les initiatives d'investissement àles initiatives d'investissement à un rythme croissantun rythme croissant La première ligne de chemin deLa première ligne de chemin de fer, Barcelona-Mataró, estfer, Barcelona-Mataró, est inaugurée en 1848, suivieinaugurée en 1848, suivie par le Madrid-Aranjuez en 1851.par le Madrid-Aranjuez en 1851. L'impulsion décisive intervientL'impulsion décisive intervient avec laavec la loi de 1855loi de 1855 Les sociétés acquérant lesLes sociétés acquérant les concessions pour 99 ans avaientconcessions pour 99 ans avaient la possibilité dla possibilité d'importer en franchise'importer en franchise tout le matériel nécessairetout le matériel nécessaire Ces sociétés dévaient aporter 50%Ces sociétés dévaient aporter 50% du capitaldu capital, le reste constitué pour, le reste constitué pour 33% par des subventions de l'État33% par des subventions de l'État et pour 17% par des obligationset pour 17% par des obligations
  18. 18. Années Km. de voie ferrée

×