Surfer en journaliste Cours 2015

444 vues

Publié le

Déjouer les pièges d'Internet et chercher en expert sur la Toile

Publié dans : Formation
  • Soyez le premier à commenter

Surfer en journaliste Cours 2015

  1. 1. Surfer en journaliste Master de journalisme EJDG Olivier Bot
  2. 2. Evolution du nombre d’utilisateurs d’internet dans le monde
  3. 3. • L’interconnexion du monde nous ouvre la possibilité de joindre toutes sortes d’interlocuteurs un peu partout sur la planète. • Le développement d’internet n’est pas un phénomène qui touche seulement le monde industrialisé. Même si internet n’est pas aussi répandu ailleurs, il suit la même courbe de progression.
  4. 4. • Les contenus sur internet suivent une courbe exponentielle et les modes de participation au web se multiplient. • Il est donc de plus en plus nécessaire de faire le tri, de hiérarchiser ses propres sources sur internet et d’utiliser les outils adéquats dans vos recherches.
  5. 5. • Huit journalistes sur dix déclarent qu’internet a changé leur manière de travailler. • L’accélération du rythme de production de l’information provoquée par internet doit nous rendre encore plus rigoureux dans le recoupement des informations. • Internet se prête facilement au journalisme de petites phrases ou people. Au détriment de la qualité de l’information. • Les rédacteurs ignorent souvent les possibilités d’approfondir l’information offertes par internet. • Le journalisme est un artisanat et internet peut devenir une boîte à outils pour trouver ou enrichir des contenus.
  6. 6. Surfer en journaliste « Pour un bon tuyau, demandez à vos sources plutôt qu’à Google »
  7. 7. Les bornes de la recherche sur internet • La recherche sur internet à deux bornes: le silence et le bruit lorsque les requêtes sont trop pointues ou trop larges. • Comme dans le monde réel, deux risques guettent le journaliste dans sa recherche sur internet: le ratage et le suivisme.
  8. 8. Les pièges du web • Internet n’est ni la panacée, ni l’enfer Il doit susciter chez vous un surcroît de vigilance, voire de méfiance • La recherche intuitive ou aléatoire prend beaucoup de temps. Avant d’y passer des heures, pensez à ce que voulez trouver
  9. 9. Surfer en journaliste • Les critères de recevabilité d’une info sont les mêmes que dans la vie réelle: authenticité, crédibilité, fiabilité. • Une info obtenue sur internet ne se recoupe pas sur internet. Elle se recoupe auprès d’une source réelle. Car le Web fonctionne par reprise en boucle des contenus.
  10. 10. Ayez du bon sens!Cultivez-vous! • Sur internet, on ne sait pas toujours à qui l’on a à faire. • Le net colporte de nombreuses rumeurs et théories complotistes. • Il y aussi des faux. • Et des sites qui se font passer pour des sites officiels. • Il faut donc apprendre à reconnaître une rumeur, les sites complotistes, les faux et les sites « faux- semblants ».
  11. 11. • De nombreux sites très fréquentés ou prestigieux sont détournés pour des motifs divers: parodie, tromperie, critique. • Le design, la syntaxe de la langue, l’orthographe sont bien souvent de meilleurs indices que l’intitulé du site et son url. Néanmoins, les adresses de sites (qui sont commercialisées sans restriction aucune), peuvent aussi fournir des indices utiles. • Il faut donc apprendre à les déchiffrer.
  12. 12. Rumeurs, fake et théories complotistes
  13. 13. • Ayez à l’esprit, que sur internet, quand c’est trop beau, c’est peut-être faux. • Pour déjouer les pièges d’internet, essayez toujours de retourner à la source
  14. 14. Reconnaître une rumeur
  15. 15. • Les rumeurs sont des récits présentés comme vrais qui présentent de nombreuses variantes. Leur source se perd dans des sables mouvants. • Elles expriment des peurs contemporaines, des tabous ou des histoires de comble. • Quatre grandes familles de rumeurs ont été identifiées par les sociologues. • La première étude a été réalisée par Edgar Morin sur la rumeur d’Orléans: la disparition de femmes dans les cabines d’essayage d’un grand magasin. Cette rumeur exprimait un antisémitisme latent dans cette ville moyenne du centre de la France. Le propriétaire du magasin était juif.
  16. 16. • Les rumeurs alimentaires: pizza à l’urine, sauce blanche au sperme des kebabs, hamburgers à l’araignée, la souris dans le coca etc. • Les rumeurs technologiques: la persistance rétinienne des morts assassinés (comme dans « 4 mouches de velours gris »,le film de Dario Argento), le nageur avalé par un Canadair, le strip-tease de sa copine envoyé automatiquement sur internet (comme dans « American Pie ») etc. • Les peurs criminelles: le LSD en tatouage pour les enfants, le hangar qui cache un site nucléaire… • Le retour du sauvage: les panthères noires, le crocodile dans les toilettes… • Le surnaturel: les dames blanches, Nostradamus qui aurait prévu le 11 septembre, etc.
  17. 17. • Une rumeur ne peut se contredire qu’en posant la question à un spécialiste. Exemple: Un pilote de Canadair vous dira que la buse qui pompe l’eau dans un lac ne peut avaler un plongeur. Son diamètre est trop modeste. Un toxicologue vous dira que le LSD ne se diffuse pas par les pores de la peau .
  18. 18. Les théories complotistes
  19. 19. Ebola et le MH370 Les théories complotistes s’attachent aux drames et au mystère.
  20. 20. Reconnaître un site
  21. 21. • En faisant une recherche simple « white house », les moteurs font remonter le site de la Maison- Blanche en tête. • Mais une recherche avec un suffixe .net ou .org affiche d’autres réponses. • Un exemple des sites qui veulent tromper leurs visiteurs. • Comment éviter de se faire piéger?
  22. 22. Décrypter une URL
  23. 23. Pourquoi décoder une adresse internet? • Il faut s'interroger sur la source de tout document trouvé sur Internet • Apprendre à remettre une page Web dans son contexte • Identifier des critères de crédibilité de l'information et les intentions des émetteurs • Situer la hiérarchie sur le site de l’information trouvée • Mais attention, l’url n’est pas une garantie d’authenticité • Décoder une adresse peut aussi être servir d’outil de recherche • En déchiffrant une adresse, on peut la tester
  24. 24. • L'adresse d'un site (URL) donne de nombreuses informations d'un seul coup d'oeil (si l'URL n'est pas écrite, il suffit de pointer la souris sur le lien, l'URL apparaît en bas du navigateur). • protocole://site.hébergeur.tld/domaine/ sous- domaine/répertoire/document.format • protocole://Protocole utilisé pour le dialogue entre les différentes machines connectées. http est le protocole utilisé pour les pages Web. Il existe d'autres protocoles (par exemple FTP pour les téléchargements...). • site.hébergeur.tld Nom du site qui peut être différent de l’hébergeur. Un nom de domaine se lit de droite à gauche, à partir du nom de domaine supérieur hébergeur vers le nom de la machine serveur.
  25. 25. Déchiffrez cette adresse • ftp://urfist.enc.sorbonne.fr/veille-et- recherche/ateliers/les-boudoirs-de- lhistorienne/seance-du-18-mai-2015-bibliotheques- numerique.pdf
  26. 26. Connaître les TLD • La connaissance des suffixes de sites ou top level domain (TLD) peut être utile mais cela ne suffit pas. Les noms de domaine sont en effet libres à l’acquisition. Aucune législation ne les réglemente pour l’instant. • Ils n’offrent aucune garantie à quelques exceptions près. Les suffixes peuvent cependant renseigner: pour un site gouvernemental aux Etats-Unis, le .gov est une garantie, comme le .gouv en France. Le site www.white-house.net n’est donc pas un site officiel. • Il peut aussi être utile de connaître les TLD des pays lors de recherches spécifiques: .dz pour Algérie, .de pour Allemagne, .us pour Etats-Unis, .ch pour la Suisse etc.
  27. 27. Des suffixes à connaître • Les DOMAINES principaux sont les suivants • eu: union européenne • com : commercial, • edu : universités et éducation (US, F), • gov : organismes gouvernementaux (US) • gouv: organismes gouvernementaux (F) • int : organisations internationales, • mil : militaires (US), • net : réseaux, • org : ONG. etc
  28. 28. De nouvelles extensions sont déjà à l’enregistrement
  29. 29. Les suffixes de pays Union européenne Ailleurs .at Autriche .dz Algérie .be Belgique .ch Suisse .de Allemagne .ca Canada .dk Danemark .us Etats-Unis .es Espagne .fi Finlande .fr France .gr Grèce .it Italie .nl Pays-bas .pt Portugal .se Suède .uk Royaume-Uni
  30. 30. Les extensions de format
  31. 31. Pour lire des formats de fichiers particuliers, il faut des logiciels adaptés. • Sur www.filext.com, vous trouverez mention des outils nécessaires à télécharger pour lire les fichiers. • .doc • .pdf • .rar • .dat
  32. 32. Qui parle? • Derrière les noms de domaine se cachent des adresses IP, des providers et des gérants ou locataires de site. • Il est possible de les identifier voire de les contacter. • On peut aussi connaître l’historique du site et les autres sites liés à la même adresse IP. • Avec les sites whois ou domain name, on peut voir la fiche d’identité du site. On peut aussi trouver les sites liés à la même adresse IP. Ce qui peut être utile dans le cadre d’une enquête, par exemple.
  33. 33. • Un journaliste algérien a ainsi identifié les auteurs d’un site qui était censé donner la parole à des officiers algériens qui dénonçaient sous couvert d’anonymat la politique de l’armée, lors des années de plomb en Algérie. Pour cela, il a utilisé whois…
  34. 34. Le site anp.org s’est révélé être géré par un islamiste britannique bien connu des services de renseignement. Il avait aussi été suspecté par le MI5 d’avoir été membre du groupe terroriste FIDA.
  35. 35. Retrouver des pages disparues…
  36. 36. • Après la tentative d’attentat contre le président Chirac, lors du défilé du 14 juillet 2002, l’organisation Unité radicale a été dissoute et son site rendu inaccessible.
  37. 37. Quand une page est censurée ou inaccessible…
  38. 38. Extrait du site inaccessible quelques temps après la dissolution du mouvement Unité radicale, suite à l’attentat raté du 14 juillet 2002 contre le président Jacques Chirac.
  39. 39. Ou accéder à des contenus protégés Voilà ce qui se cache derrière l’identifiant et le mot de passe qui interdit aux non membres de l’organisation de voir ce qui s’écrit sur ce site….
  40. 40. Les moteurs de recherche
  41. 41. Google, roi d’internet
  42. 42. Sites les plus visités Paul Jacionis, 05/2012
  43. 43. Vous aimez Google, Google vous aime aussi…
  44. 44. Les filtres de bulle
  45. 45. Il y a d’autres moteurs de recherche efficaces
  46. 46. Une bataille contre les géants
  47. 47. • Chaque moteur fait remonter des réponses différentes, selon ses algorythmes spécifiques. Il est bon d’avoir plusieurs moteurs à sa disposition (dans les favoris). • Certains moteurs ont développé des particularités intéressantes comme Duckduckgo ou Qwant, qui ne personnalisent pas vos résultats de recherche.
  48. 48. épons
  49. 49. • Chercher des mots polysémiques peut gêner votre recherche, Duckduckgo vous propose des définitions pour faire le tri. • Faites des recherches non personnalisées et sans vous faire pister. • Il vous signale les sites officiels. • Il vous permet de faire de la recherche collaborative.
  50. 50. • Quelques moteurs sont très innovants comme million short qui propose de retirer les 10, 100, 1000, 10000, 100 000, 1 million de premières réponses de la liste qui vous est proposée. Intéressant pour trouver des enrichissements originaux sur un sujet. • C’est un moteur de découverte plutôt que de recherche, très utile, donc aux esprits curieux
  51. 51. Des moteurs qui savent chercher de l’info…
  52. 52. On peut aussi trouver des articles publiés il y a longtemps sur le site grâce à google news archives
  53. 53. Site anglophone
  54. 54. Pour des recherches d’articles en anglais
  55. 55. Et des journaux
  56. 56. Sur le site de l’Ifra, Today’s front page propose chaque jour près de 800 Une de journaux de 80 pays du monde
  57. 57. Le lien entre la Une et l’article sur le site du journal en ligne est proposé
  58. 58. On peut accéder au texte de nombreux articles par le lien du site internet
  59. 59. Pour la presse européenne
  60. 60. Possible recherche par auteur
  61. 61. • Certains outils permettent d’analyser l’actualité. • Avec newsexplorer, on peut voir la timeline d’un événement ou d’une personnalité. On peut aussi analyser les liens entre une personne et d’autres citées dans les articles. • Avec Google trends et d’autres outils du même genre, on peut suivre les tendances de recherche des internautes, de l’actualité et renifler l’air du net.
  62. 62. Des moteurs qui savent chercher des blogs
  63. 63. Des sites qui répondent à vos questions
  64. 64. Chercher avec habileté
  65. 65. • Dans l’ordre: une requête Hilton Paris donnera des réponses sur les hôtels Hilton à Paris. Une recherche Paris Hilton donnera des réponses sur l’héritière du fondateur de la chaîne hôtelière, la bimbo de la jet set.
  66. 66. • guillemets : Qui a dit : la France est un vieux pays d’immigration. • Avec les guillemets, le moteur cherchera les pages qui contiennent TOUS ces mots ET dans cet ordre exact. Par rapport à la recherche normale, sans guillemets, près 500 000 résultats qui ne correspondent pas exactement sont éliminés!
  67. 67. • Ils peuvent aussi servir à imposer la recherche sur un mot à Google qui a tendance à vous corriger. Ainsi, si vous connaissiez un michael jacson qui ne soit pas le roi de la pop, voilà ce qui arriverait…
  68. 68. Et avec les guillemets
  69. 69. Les opérateurs booléens
  70. 70. • ET/AND/ + : permet d’affiner la recherche en proposant de recouper deux résultats de recherche. Cet opérateur est souvent inutile car les moteurs considère par défaut que deux mots dans la fenêtre de requête signifie et. • - /SAUF/ AND NOT : missile syrie -russie divise par deux les résultats de la recherche missile syrie et permet d’accéder à de infos sur des missiles de Corée du Nord ou du Hezbollah. • OU/OR : Missile OR Syrie vous amènera toutes les pages qui contiennent l’un ou l’autre des termes. • NEAR : c’est un opérateur de proximité qui permet de rechercher deux termes quand ils sont proches dans un texte.
  71. 71. • Attention à la syntaxe des équations de recherche, une parenthèse mal placée et on obtient des résultats non pertinents. • Exemple...
  72. 72. • Quelques autres outils… sur Google • * : la troncature, permet de trouver des mots de la même famille à partir de sa racine, ou d’obtenir des réponses quand on n’est pas sûr de l’orthographe. • ?: peut remplacer une lettre inconnue. • $ permet de chercher un objet à un prix
  73. 73. Recherche avancée • Allintitle: xxxx Permet de limiter les réponses aux pages dont le titre contient tous les mots recherchés. • Intext: xxxx Contraint Google à aller chercher les textes qui contiennent ce mot et pas un mot proche.
  74. 74. • site:Permet de restreindre vos recherches à certains sites ou domaines. • link:Permet de rechercher toutes les pages qui redirigent vers une page en particulier • Related: Permet de rechercher des sites similaires à une adresse Web spécifique. Cache: Permet de consulter une page telle qu'elle s'affichait lors de la dernière exploration Google.
  75. 75. • En recherchant les liens qui pointent sur un site, on peut trouver des groupes, des personnalités, des institutions qui sont en lien, par référence, par affinité. • Cette recherche est très utile dans la phase « débroussaillage » d’une enquête sur un réseau.
  76. 76. • Domain: xxx permet de sélectionner un type de suffixe (org, gov, net etc) • Define: xxxx donne la définition du mot • Inurl: xxx Dirige la requête dans l’intitulé de l’url. Permet notamment de chercher les sites d’origine • Related: www.xxxxx Permet de chercher des sites similaires • Xxx Filetype: pdf Recherche les mots uniquement dans des documents au format pdf.
  77. 77. Rechercher rapidement parmi une centaine de pages Sur PC: Ctrl F Sur Mac: Cmd F
  78. 78. Les métamoteurs
  79. 79. • Tous les moteurs fonctionnant différemment comme on l’a vu, pourquoi se priver d’aller chercher sur plusieurs moteurs en même temps….
  80. 80. Les annuaires
  81. 81. Chercher des personnes
  82. 82. Chercher des livres
  83. 83. Chercher des images
  84. 84. • Vous aimeriez en savoir plus sur une image que vous avez trouvée sur le Web ? Faites un clic droit sur cette image pour copier son URL. Ensuite, sur le site images.google.fr, cliquez sur l'icône représentant un appareil photo, puis sur "Coller l'URL de l'image". • Même processus sur Tineye
  85. 85. Les forums
  86. 86. • Dans une enquête sur les anticorrida, j’ai navigué sur les forums militants avant de rencontrer mes interlocuteurs. • Dans cette recherche, le forum anticorrida m’a amené à aller regarder le forum vegan, puis celui de l’antispécisme. • En rencontrant les principaux animateurs des mouvements anticorrida, cela m’inspira deux questions que je n’aurai pas eu l’idée de poser: êtes-vous vegan? Etes-vous antispéciste? Les deux responsables ont répondu oui aux deux questions. • Ce qui m’amena à faire une recherche sur l’antispécisme, une idéologie antihumaniste qui veut des droits pour les animaux et situe cette émancipation dans la suite de celle des femmes ou des homosexuels.
  87. 87. Les réseaux sociaux
  88. 88. • Les réseaux sociaux peuvent être utilisés de plusieurs manières par les journalistes. • Dans la phase de préparation d’un article, d’un reportage… • Dans la recherche de contact, de témoins, d’experts de traducteurs, de fixeurs à l’étranger ou de documents lors d’un événement… • Pour contacter ces témoins, ces experts etc.
  89. 89. Les gazouillis
  90. 90. • En septembre dernier, le Point annonce la mort d’Albert Jacquard. La nouvelle arrive par email d’un collègue qui suit twitter. • Pour s’assurer qu’un tweet est vrai, il faut vérifier le compte de son auteur et remonter la file des tweets.
  91. 91. Le web invisible
  92. 92. invisible web visible indexé par les moteurs de recherche web invisible web profond
  93. 93. • Actuellement : 40-60 % du web est visible. • Certains documents ne sont pas accessibles aux moteurs de recherche classiques • Les moteurs n’indexent que 75 % : plus de 2 milliards de pages • Cette partie du web n’est pas accessible parce que les documents sont trop volumineux, dans des formats non reconnus ou pas indexés ou protégés par des codes d’entrée. • Mais elle est très intéressante pour les journalistes, car elle provient de sources fiables et qualifiées.
  94. 94. Sur le site de la CIA, les gouvernements de tous les pays du monde mis à jour.
  95. 95. Les agents intelligents
  96. 96. • Un agent intelligent est un logiciel mis au point pour remplir et automatiser une tâche sur un réseau pour le compte de son utilisateur. • C'est un outil synonyme de gain de temps dans la surveillance et la collecte des informations. • Il permet de personnaliser sa recherche et d’accéder au web profond. • Il sait raisonner et apprendre à partir des informations qu'il collecte. • Il peut interagir avec son environnement et d'autres agents pour accomplir sa tâche.
  97. 97. • https://vimeo.com/58379109
  98. 98. Sur Mac
  99. 99. Cherchez en toute sécurité
  100. 100. • En reportage à l’étranger dans des pays qui surveillent particulièrement la presse, sur des sujets d’enquête délicats (drogue, pédophilie, marché des armes etc), il est nécessaire de travailler à l’abri. Pour votre protection personnelle et celle de vos sources.
  101. 101. • https://youtu.be/Yis5FWa1gyI?t=1689
  102. 102. Journalisme 2.0
  103. 103. • Dans une mini-enquête sur les réseaux pro Assad en Suisse et en France, l’utilisation d’internet a été capitale pour repérer les groupes qui défendaient le président syrien. • Dans une double actualité consacrée aux émeutes dans le monde arabe suite à la diffusion sur Youtube d’une vidéo intitulée « L’innocence des musulmans », nous avons pu le jour même établir l’origine et les liens des auteurs de la vidéo avec des fondamentalistes islamophobes. Terry Jones a ensuite été joint par notre correspondant aux Etats- Unis. Un très bon exemple de la complémentarité, recherche web et terrain…
  104. 104. • Autre exemple d’apport essentiel de la recherche internet, cet article sur l’Etat islamique qui est partie de l’analyse des documents de l’organisation mis en ligne (revue, infographie des attentats et mujatweets).
  105. 105. Après le pull, le push
  106. 106. • Le RSS Real simple syndication est un fil d’information en push. L’abonné reçoit le fil en continu. Il permet de visualiser en une ligne une info et d’accéder à une page internet. • La plupart des medias propose ce service. • Des agrégateurs permettent de les regrouper.
  107. 107. • Afin d’avoir une vue globale de ses fils RSS, il faut un agrégateur comme netvibes ou onemoretab. • Dans les deux cas, on peut choisir les fils à intégrer. • Sur netvibes, on peut aussi insérer ses pages facebook, twitter, etc. • Et bien d’autres sources web : pour des revues de presse, la veille etc. • Indispensable…
  108. 108. • Sur un feuilleton d’actualités, une enquête, ou quand on est un journaliste spécialisé (locale, sciences, économie, culture etc), il est indispensable de mettre en place une veille. • Google alerts par exemple, vous envoie un mail pour vous signaler un contenu internet qui comprend le mot que vous avez entré comme alerte.
  109. 109. Les newsletters
  110. 110. Chercher des stats
  111. 111. Datajournalisme
  112. 112. • Le journalisme de données est un processus journalistique basé sur l'analyse et le filtrage, à l'aide d'outils open source, d'ensembles de données volumineux, disponibles librement en ligne. • Il utilise des données de « littérature grise ». • L'objectif est de révéler une information journalistique cachées au milieu de données. • Le rapport entre les données et le texte permet des développements pertinents et d’écrie des histoires inédites, vérifiables, crédibles.
  113. 113. Pour se tenir au courant des publications data
  114. 114. • Un bon exemple du travail de datajournalisme, la preuve par les données de la collusion entre des décideurs de marché public et des entreprises privées publié par le Matin dimanche.
  115. 115. • La plate-forme SIMAP recense tous les marchés publics. En recoupant les 1745 mandats fédéraux accordés à des entreprises entre 2009 et 2012 avec la liste des cadres des entreprises et des offices concernés pendant une période plus large, on obtient un certain nombre de correspondances qui montre d’évidence qu’il y a du copinage.
  116. 116. Enquête réalisée à partir de données accessibles sur internet : www.admintrips.ch
  117. 117. Les rédactions intégrées
  118. 118. • Le tweet comme info flash, lead d’agence • Le blog comme analyse, billet, analyse • Les images, vidéo comme illustration, interview • Les définitions, données chiffrées, schéma comme enrichissements rédactionnels. • Les réseaux sociaux comme témoignages et parole d’experts • Les données comme base d’enquête et datajournalisme • Le web doc comme dossier
  119. 119. • Galerie photos, interviews vidéo, webdocumentaires: des formats du webjournalisme qui passe par les images comme par le texte.
  120. 120. Galerie photos
  121. 121. Itv vidéo
  122. 122. Le web documentaire utilise tous les matériaux journalistiques, texte, photos, infographie, vidéos.
  123. 123. Newsresourcer, un nouveau métier?

×