SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  157
Télécharger pour lire hors ligne
Le renseignement humain augmenté
Terry Zimmer
MCS2 – Cours 3D
ou le facteur humain au cœur de l’intelligence économique
aujourd’hui plus qu’hier et moins que demain
http://www.scip.org/About/content.cfm?ItemNumber=578
« L’éthique, c’est l’esthétique du dedans »
Pierre Reverdy, poète français (1889 - 1960)
« La meilleure chose à savoir pour bien connaitre ce qu’il se passe dans
votre secteur d’activité est de tout savoir des personnes qui le constituent »
John D. Rockfeller
(1839-1937)
« HUMINT: Catégorie de renseignement constitué d’informations
dont l’origine et la collecte sont des sources humaines »
Organisation du traité de l'Atlantique Nord, 1991
Le renseignement humain
L’art noble et le parent pauvre de
l’intelligence économique
Google=OSINT mais il y a aussi le renseignement
d’origine technique (SIGNINT et IMINT)
Bref, c’est pas
http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_intelligence_gathering_disciplines
C’est un renseignement humain basé sur les fondamentaux mais augmenté par
une surcouche numérique avec tout ce que cela implique 
Le renseignement humain
« augmenté » ?
Près de 3 milliards de
terriens connectés
La loi des 6 degrés de séparation…
«Toute personne sur le globe peut être reliée à n'importe quelle autre, au travers
d'une chaîne de relations individuelles comprenant au plus cinq autres maillons »
Théorie établie par le Hongrois Frigyes Karinthy en 1929
…réduite à 4,7 sur Facebook
Possibilité d’avoir plusieurs avatars
http://intelligences-connectees.fr/2013/05/03/le-persona-management-ou-la-
duperie-industrialisee/
« Avatar: personnage numérique, réaliste ou fantaisiste, qui représente un
internaute dans un monde virtuel » Office Québécois de la Langue Française
Persona Management
Convictions politiques ou religieuses
Etat de santé, physiques ou psychologiques
Situation
familiale
Photos de vacances,
de soirées,…
Des comportements de limaces
De nombreuses traces
Des outils qui feraient rêver la STASI
Analyse du réseau social d'un poète par la Stasi
et font le bonheur de la NSA
Mon réseau social sur Linkedin…
http://inmaps.linkedinlabs.com/
Plan
Plan
Big Data
PlanPlan
Plan
Se fixer des règles
Repris d’un cours d’Isabelle Guyot, veilleuse et enseignante
Règle 1: Oubliez !
Ce que vous savez.
Ce que vous pensez.
L'incrédulité de Saint Thomas, 1601-1602, Michelangelo Merisi da Caravaggio
Règle 2: Ne croyez que
ce que vous voyez !
Ou l’inverse je ne sais plus…
- En amont : pour comprendre le besoin et poser le problème.
- En aval : pour évaluer l'information trouvée et vérifier son adéquation au
problème.
Règle 3: Conservez votre esprit critique
La réponse ne se trouve pas forcément dans le
même domaine de connaissances que le problème.
Règle 4: Mettez en œuvre
votre ouverture d’esprit
Règle 5: Restez-concentré
Sur le contexte, les objectifs, les besoins.
Règle 6: Restez simple
Mais pas simpliste !
Plan
Marcus Fabius Quintilianus, rhéteur et
pédagogue latin du 1ier siècle après J.-C.
Qui ?
Avec quels
moyens ?
Pourquoi ?
Quand ?
Comment ?
Où ?
Quoi ?
Le principe Quintilien
Répond aux « Quoi ? » et « Pourquoi ? »
Niveau stratégique
Amène à se poser les bonnes questions :
- Quelle est la question qui se pose ?
- Quelles sous-questions entraine-t-elle ?
- Quel est le contexte global ?
- Pourquoi veut-on obtenir ces renseignements ?
Le plan de renseignement
Répond aux « Quoi ? » et « Pourquoi ? »
Niveau stratégique
Amène à se poser les bonnes questions :
- Quelle est la question qui se pose ?
- Quelles sous-questions entraine-t-elle ?
- Quel est le contexte global ?
- Pourquoi veut-on obtenir ces renseignements ?
Le plan de renseignement
Répond aux « Qui ? », « Où ?», « Quand ? » et « Comment ? »
Déclinaison opérationnelle du plan de renseignement
- Qui ? Surveille quoi ? Surveille-t-on ?
- Où cela se produit-il ? Quel dimensionnement ?
Quelle échelle géographique ? Quelle langue ?
- Depuis quand cette question existe-t-elle ?
Quelles sont nos échéances ?
- Comment va-t-on chercher ces informations
(Internet, bases de données, terrain,…) ?
Le plan de recherche
Organise la manière dont va s’effectuer la recherche
Sous-questions Qui ? Où ? Comment ? Quand ?
Stratégie antérieure Philippe Marché européen - Web
- Base de données
- Rapports annuels
Mi-juin
Stratégie actuelle (telle qu’annoncée) Philippe Idem Idem Mi-juin
Composition et pouvoir de
l’actionnariat
Michèle / - Rapports annuels
- Web
Mi-juin
Principaux fournisseurs Antoine et
Paulo
Zoom: Chine, Inde,
Brésil
- Web
- Bases de données
Mi-juin
Membres du comité de direction,
profils, réseaux
Antoine / - Web
- Who’s who
Mi-juillet
Analyse financière Service
financier
/ - Entretiens Mi-juillet
…
PLAN DE RENSEIGNEMENT PLAN DE RECHERCHE
Stratégie de développement d’Airbus
Plan
Qui va-t-on avoir en face de soi ?
Faites des recherches !
Faites des recherches !
Faites des recherches !
En préalable
Homonymie
Fautes d’orthographes
Pseudonymes et avatars
1.Le blog ou le site personnel
2. Le site de l’entreprise et les sites
d’information sur les sociétés
http://www.societe.com/
http://www.cofacerating.fr
http://www.infogreffe.fr/
https://diane.bvdinfo.com
Ressources qui permettent d’obtenir des informations professionnelles et financières,
(bilan, compte de résultats, rapports annuels, cartographie des dirigeants,…)
3.La littérature
Les publications universitaires
http://www.amazon.fr/
http://fr.slideshare.net/
http://hal.archives-ouvertes.fr/
Les livres écrits ou co-écrits
Les conférences ou documents publiés
http://www.newyorker.com/sandbox/infographics/api/
4.Les réseaux sociaux
Il devient absolument nécessaire de connaitre la sociologie de chaque
réseau social et le type d’information que l’on peut y trouver
http://www.newyorker.com/sandbox/infographics/api/
4.Les réseaux sociaux
5.La presse et les médias locaux
http://newspapermap.com/
Les interviews, les exploits au club de tennis local, les engagements
associatifs, les problèmes ou les réussites de l’entreprise,…
6.Google Maps, Street View et
applications de géolocalisation
Endroits d’où un de mes étudiants
envoi ses tweets à Strasbourg
https://www.google.fr/maps/
https://www.google.com/maps/views/
http://app.teachingprivacy.com/
Rural ? Urbain ? Aisé ?
Activités ? Habitudes ?
7.Les annuaires, dictionnaires biographiques
et portails généalogiques
http://www.whoswho.fr/
http://fr.wikipedia.org/
http://www.genealogie.com/
http://www.pagesjaunes.fr/pagesblanches
Bien sûr, rien ne vaut le coup de fil à une ou
des éventuelles connaissances communes
Le traitement de toutes ces infos…
Situations personnelle et professionnelle
… peut vous apporter des éléments importants pour connaitre les facteurs
de motivation de votre interlocuteur et améliorer la qualité des échanges
Opinions
Caractère Affinités
…ou « leviers d’influence »
Typologie « Sansouci » visible dans
Le renseignement humain de Gérard Desmartez, éditions Chiron, 2004
*
*
Plan
La solitude
Désir de se sentir apprécié
Besoin d’appartenance
La solitude
Désir de se sentir apprécié
http://www.midilibre.fr/2014/02/19/alsace-un-stage-de-remise-en-forme-
pour-les-cadres-au-bord-de-la-crise-de-nerfs,824203.php
Besoin d’appartenance
L’argent
« Quand on parle pognon, à partir d’un
certain chiffre, tout le monde écoute »
Michel Audiard, Le Pacha
L’argent
« Quand on parle pognon, à partir d’un
certain chiffre, tout le monde écoute »
Michel Audiard, Le Pacha
http://www.francetvinfo.fr/monde/ameriques/les-cookies-oreo-au-coeur-d-un-scandale-d-espionnage-industriel-entre-la-chine-et-
les-etats-unis_546067.html#xtor=AL-67
La nouveauté
Désir de sortir de la routine,
d’avoir des frissons
La nouveauté
Désir de sortir de la routine,
d’avoir des frissons
http://www.liberation.fr/economie/2008/06/27/jerome-kerviel-un-
jeune-homme-equilibre-en-quete-d-adrenaline_75123
Le sexe
Méthode du « pot au miel » ou
« espionnage horizontal »
« Confidences sur l’oreiller »
Le sexe
Méthode du « pot au miel » ou
« espionnage horizontal »
« Confidences sur l’oreiller »
http://www.theguardian.com/uk/2011/jan/22/undercover-police-cleared-sex-activists
L’orgueil
Tendance à corriger
les autres
Désir de paraître bien informé, en
particulier au sujet de notre profession
L’orgueil
Tendance à corriger
les autres
Désir de paraître bien informé, en
particulier au sujet de notre profession
http://www.cadremploi.fr/editorial/conseils/conseils-candidature/entretien-
embauche/detail/article/mefiez-vous-des-faux-entretiens-de-recrutement.html
L’utilité
Désir d’être poli et serviable
même avec des étrangers ou de
nouvelles connaissances
Désir de croire que nous contribuons à quelque chose
d'important, de se battre pour sa cause
Tendance à croire que les autres sont honnêtes,
répugnance à se méfier des autres
Désir de bien faire son boulot
L’utilité
Désir d’être poli et serviable
même avec des étrangers ou de
nouvelles connaissances
Désir de croire que nous contribuons à quelque chose
d'important, de défendre sa cause
Tendance à croire que les autres sont honnêtes,
répugnance à se méfier des autres
Désir de bien faire son boulot
http://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/0203910698411-michelin-victime-de-
larnaque-au-president-1060501.php#
La contrainte
« C’est plus efficace de demander poliment avec une arme à la main que
juste demander poliment »
Al Capone
La contrainte
« C’est plus efficace de demander poliment avec une arme à la main que
juste demander poliment »
Al Capone
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/espionnage-de-la-manif-pour-tous-contre-
naturalisation-l-etrange-deal-de-la-police_1497454.html
L’idéologie
Désir de convertir quelqu'un à notre avis
Nous montrons plus de bienveillance avec les
personnes partageant nos idées
L’idéologie
Désir de convertir quelqu'un à notre avis
Nous montrons plus de bienveillance avec les
personnes partageant nos idéeshttp://www.theguardian.com/environment/2011/jan/10/mark-kennedy-undercover-cop-
activist?intcmp=239
Il faut combiner en trouvant le bon dosage
Dénouement de la bataille des
Thermopyles dans le film 300
Tout le monde est plus ou moins sensible à chacun de ces leviers
« Il y a deux façons stupides d'essayer d'obtenir du renseignement :
c'est la torture et l'argent. La torture le type vous dit tout pour que
ca s'arrête, et l'argent, il vous dit tout pour que ca continue ! »
Alain Chouet,
ancien chef du service de renseignement de sécurité de la DGSE
Limites
Plan
Question fermée Elle limite la demande,
implique une réponse courte
qui n’engage pas au dialogue
« Vous-êtes vous dopé lors du Tour de France ? »
Question ouverte
Aucun choix de réponse. Elle permet à l’interlocuteur de prendre le
temps de développer, nuancer et de choisir l’ordre des arguments
« Qu’allez vous faire à présent ? »
Question semi-ouverte
C’est une question fermée avec un échappatoire ou à choix multiples
« Vous vous dopiez car vous ne supportiez pas
perdre ou bien vous subissiez une pression
financière ? ou autre chose ? »
La puissance du silence
Plus vous les maitrisez, plus
vous pourrez rythmer et
gouverner vos échanges
http://www.journaldunet.com/management/efficacite-personnelle/conseil/poser-les-
bonnes-questions-et-obtenir-des-reponses/poser-les-bonnes-questions-pour-
obtenir-des-reponses.shtml
Il existe une quantité de types
de question et de nuances que
je vous invite à creuser
Plan
« Utilisation stratégique de la conversation afin d’obtenir des informations
d’une personne sans lui donner le sentiment d’être interrogée »
Définition du FBI
Elicitation
Vous ne l’avez jamais fait pour savoir quoi offrir à
Noël, à la Saint-Valentin et aux anniversaires ?
Malhonnête ?
La connaissance assumée
Faire semblant de maitriser le sujet
« Les logiciels libres sont très souvent rattachés à IBM »
Jacques Attali, 25/10/2013, Ce soir ou jamais
Avec aplomb et sans se départir !
La technique de l’élastique
Faire une estimation haute et basse afin que l’interlocuteur précise
« Les taux devraient grimper, je suppose entre 20% et 30%... »
L’appât « confidentiel »
Faire semblant de
divulguer des informations
confidentielles dans l'espoir
d’en recevoir en retour
« Juste entre vous et moi… »
La critique ou l’opposition
Critiquer une organisation ou un
individu dont la personne est proche
afin que celle-ci prenne sa défense
« Comment il a eu ce contrat alors qu’il est pas bon t’es d’accord… »
T’es pas sérieux !
S’opposez à son interlocuteur
afin que celui-ci développe
Je ne te crois pas !
Faire l’imbécile
Feindre l’ignorance en demandant à être éduqué
« Comment ça marche ce truc ? »
« Je suis sûr qu’ils vont lancer l’OPA ! »
Permet également de sonder la fiabilité de l’interlocuteur
Faire des affirmations fausses afin de se faire corriger
Ecouter et flatter
Utiliser la louange et écouter patiemment la
personne en validant ses arguments
«Je suis absolument d’accord avec toi ! »
«C’est grâce à vous que le projet a été à terme ! »
Du macro au micro
Lancer une conversation générale puis
l’orientez progressivement vers son sujet.
Le bon « élicitateur » sait revenir au
macro au moment voulu et ainsi de suite.
« T’as vu les taxes qu’ils veulent nous ajouter en plus ? »…
« L’économie va mal ! »…
« Tout le monde va souffrir c’est clair »…
« Et vous si c’est voté, vous pourrez l’encaisser ? »
[ … ]
[ … ]
[ … ]
L’effet miroir
Insister sur les points communs (loisirs,
opinions, situation familiale, expériences,...)
«Ton frère a fait l’Afghanistan ???
Comme le mien ! »…
Mimer quelques éléments de postures, de
langage ou d’intonation de son interlocuteur
«Oui, je fais craquer mes doigts aussi, sale habitude…»…
Le social engineering
L’acquisition du renseignement par la duperie et la manipulation
Préciser sur son profil que l’identité est fictive
L’exemple de Robin Sage
Ne pas utiliser d’information présentée explicitement comme confidentielle
Utiliser des photographies tombées dans le domaine public ou photoshopées
http://www.lefigaro.fr/web/2010/07/24/01022-20100724ARTFIG00481-une-fausse-
chercheuse-dupe-des-experts-en-securite.php
Un exemple
d’élicitatio
n
PlanPlan
http://pierrelevyblog.files.wordpress.com/2013/05
/competences-cognitives-pierre-levy.pdf
Typologie de
Pierre Lévy
Plan
PlanPlan
1.L’objectivité n’existe pas
Georges Elgozy, économiste français, 1909-1989
Objectivité, définition: camouflage de subjectivité
Orientation
Quelles sont les questions, problèmes, agendas (politique,
économique, théorique, religieux,…) de la source
Cadrage
A-t-elle une vision globale de la situation ?
Récit
Qui sont les acteurs, la source est-elle « victime », bénéficiaire,… ?
Un même événement peut être raconté de bien des manières
De Gaulle à Alger, en 1958
« Je vous ai compris ! »
Normes
Sont-elles explicites,
implicites, dissimulées ?
PlanPlan
Source primaire
Ce sont les premiers
témoignages de se qui s’est passé
Source secondaire
Elles ont été créées après
les sources primaires et elles
utilisent souvent les sources
primaires ou en parlent
Leonardo Di Caprio avec une mauvaise
teinture jouant J. Edgar Hoover
Source interne
Le personnel, les documents internes,
les produits de l’entreprise
Source
externe
Clients, fournisseurs, partenaires, concurrents,
brevets, normes, Internet, littérature grise,…
PlanPlan
Qui ?
Identifier la source
(personnes, institutions, courants,…)
Quelle est sa légitimité, la qualité de
son expertise ? S’exprime-t-il sous le
contrôle de ses pairs ou s’inscrit-il
dans une communauté ? (Oubliez la
notoriété ou l’influence)
L’auteur ou le propriétaire du site est-
il facilement identifiable ?
Le site et les informations sont-ils
clairs ? Bien structurés ? Cohérents
avec l’expertise ? Misent à jour et
récents ?...
 Rubrique à propos
 Rubrique mentions légales
 Whois
 Hal
 Microsoft Academic Search
 Constellations
 Touchgraph
 MentionMap
 http://caddereputation.over-blog.com/article-35587388.html
 http://fr.slideshare.net/cdfr31/veillemag-f-martinet-qualifier-une-source-d-information-
septembre-2009?from=embed
 http://www.sites.univ-rennes2.fr/urfist/ressources/evaluer-la-credibilite-dune-ressource-sur-
internet
D’où vient le financement ?
Combien ?
Les sources ?
« Dis-moi qui te paie, je te dirai qui tu es »
D’où vient le financement ?
Combien ?
Les sources ?
« Dis-moi qui te paie, je te dirai qui tu es »http://www.huffingtonpost.fr/2013/05/28/cigarette-electronique-les-etudes-
contradictoires_n_3345131.html
Pourquoi ?
Quelles sont les contraintes, les motivations de la source ?
Pourquoi ?
Quelles sont les contraintes, les motivations de la source ?http://www.linternaute.com/actualite/politique/jerome-cahuzac-une-femme-jalouse-et-des-
detectives-derriere-l-affaire-1212.shtml
"Les gens qui donnent des infos aux journalistes ont
toujours des comptes à régler"
Gérard Davet, journaliste d'investigation au Monde
Références
Les sources de la source sont-elles
clairement identifiables ?
Quand et depuis quand ?
Retracez l’origine d’une information
ou d’une idée dans le temps
Reconstituez les « lignes
temporelles » des faits et des idées
« Si par hasard une fois entre autres ces soins de la police nous fournissent le
moyen d’atteindre un vrai criminel, ce qui arrive assez rarement, il est facile
de voir que ce n’est pas là l’objet essentiel de cette institution vexatoire et
dispendieuse… »
Jean-Baptiste Say (1767-1832), pionnier de la pensée économique libérale
Quand et depuis quand ?
Retracez l’origine d’une information
ou d’une idée dans le temps
Reconstituez les « lignes
temporelles » des faits et des idées
« Si par hasard une fois entre autres ces soins de la police nous fournissent le
moyen d’atteindre un vrai criminel, ce qui arrive assez rarement, il est facile
de voir que ce n’est pas là l’objet essentiel de cette institution vexatoire et
dispendieuse… »
Jean-Baptiste Say (1767-1832), pionnier de la pensée économique libérale
La source est-elle transparente sur
tous les points précédents ?
« Quand c’est flou, il y a un loup ! »
Grand-mère de Martine Aubry
Multipliez, croisez vos sources !
Pour conclure sur ce point, tant que faire se peut:
Entendu dans le générique du secret des sources sur France Culture
« La source unique c’est la fin des haricots »
Multipliez, croisez vos sources !
Pour conclure sur ce point, tant que faire se peut:
Entendu dans le générique du secret des sources sur France Culture
« La source unique c’est la fin des haricots »
http://www.lepoint.fr/sciences-nature/notre-civilisation-touche-a-sa-fin-assure-la-nasa-19-03-
2014-1803180_1924.php
Multipliez, croisez vos sources !
Pour conclure sur ce point, tant que faire se peut:
Entendu dans le générique du secret des sources sur France Culture
« La source unique c’est la fin des haricots »
http://www.klaire.fr/2014/04/02/nasa/
Ce billet de blog résume à lui
seul l’esprit de ce cours !
Plan
Un réseau
Henri Bakis, « Que sais-je ? »
« Un bon réseau est un filet, constitué de membres aux
profils variés (les personnes ne sont pas interchangeables),
et qui comprend des nœuds : des points de rencontre »
Un réseau social numérique
…nous apporter de nouvelles mains
ne remplace pas la chaleur d’une poignée de main mais il peut…
…nous aider à en serrer certaines qu’on ne voit plus
souvent on qu’on n’a pas vu depuis longtemps
...nous permettre de suivre des personnes
compétentes jusque-là peu accessibles
La tactique-réseau
« C’est un mode de pensée et d’action qui consiste à
créer, activer et orienter les liens tissés entre des
acteurs dans le cadre d’un projet plus ou moins défini »
Moinet, Marcon (2000)
http://www.dunod.com/entreprise-gestion/entreprise-et-management/efficacite-
professionnelle/developpez-et-activez-vos-reseaux-relationnels
« I know motherfuckers who know motherfuckers !»
Ceci est une menace de meurtre dans le film Notorious B.I.G., 2009
N’oubliez pas de travailler
votre réseau de second rang
C’est aussi précieux de savoir faire que de savoir
qui sait faire ce que vous ne savez pas faire…
« I know motherfuckers who know motherfuckers !»
Ceci est une menace de meurtre dans le film Notorious B.I.G., 2009
N’oubliez pas de travailler
votre réseau de second rang
C’est aussi précieux de savoir faire que de savoir qui sait
qui sait faire ce que vous ne savez pas faire…
http://company.findlaw.com/press-center/2014/internet-is-now-the-most-popular-way-to-
find-and-research-a-lawye.html
Même si…
Evaluer son réseau
Il faut arrêter de suivre certaines sources
(voire ne pas perdre de temps sur Twitter et autres) si…
Fluidité
… elles ne participent pas, n’envoient
pas d’information, n’échangent pas
… l’outil ou le mode
d’échange n’est pas adapté
Apprentissage
…elles constituent une entrave aux échanges
…elles n’évoluent pas
…elles ne rendent pas le
réseau meilleur dans le temps
Economie relationnelle
…elles ne font pas gagner assez de temps ou d’effort
Finalité
…elles n’apportent pas d’informations d’assez bonne qualité
Fluidit
é
Apprentissage
Finalité Economie
relationnelle
Moinet, Marcon (2000)
Il faut un réseau de sources qui tende vers le carré d’as
Fluidit
é
Apprentissage
Finalité Economie
relationnelle
Moinet, Marcon (2000)
Il faut un réseau de sources qui tende vers le carré d’as
Des relations, ,avec des gens pertinents,
qui me font gagner du temps,
des efforts ou de l’argent
en m’aidant à atteindre mes objectifs
(trouver des prospects, recruter,…)
Plan
Le crowdsourcing
ou renseignement collaboratif
« C’est l'idée d’intelligence collective.
L'exploitation directe du potentiel d'innovation
de la communauté des internautes, qui constitue
un immense réservoir d'amateurs éclairés et de
spécialistes compétents sur un domaine donné »
Office Québécois de la Langue Française
Le crowdsourcing
ou renseignement collaboratif
« C’est l'idée d’intelligence collective.
L'exploitation directe du potentiel d'innovation
de la communauté des internautes, qui constitue
un immense réservoir d'amateurs éclairés et de
spécialistes compétents sur un domaine donné »
Office Québécois de la Langue Française
http://www.npr.org/blogs/parallels/2014/04/02/297839429/-so-you-
think-youre-smarter-than-a-cia-agent
Le crowdsourcing peut parfois
répondre là où Google sèche…
Un petit exemple avec Twitter
Ecrire sa question en moins de 140 caractères
Y ajouter des « hashtags » afin d’optimiser le nombre de lecteurs potentiels
Y ajouter une demande polie de retweet (relai de la question)
Attendre un horaire où le plus de personnes sont
susceptibles de lire et relayer le message
PlanPlan
Plan
Big Data
« Big Data est une fumisterie »
Harper Reed, directeur data mining durant la
dernière campagne présidentielle d’Obama
Promesses
Un monde plus transparent car mieux
compris
Un monde où on peut mieux se connaitre et
s’affirmer
Un monde qui nous rend plus puissant (cf
révolutions arabes)
Un monde où nous sommes plus intelligents
Réalités
Opacité de la collecte et de l’usage des
données
Plus nous nous affirmons, plus nous
donnons de la matières aux outils pour nous
enfermer
Nous sommes de plus en plus dépendants
d’une poignée d’acteurs
Nous sommes de plus en plus exposés à la
faillibilité des chiffres et des données
http://www.stanfordlawreview.org/online/privacy-and-big-data/three-paradoxes-big-data
« On va liquider la pensée en s’en
remettant à une machine »
http://www.la-croix.com/Actualite/France/Cynthia-Fleury-On-va-liquider-la-pensee-en-s-en-remettant-a-une-
machine-2014-03-31-1128823
Cynthia Fleury, philosophe et enseignante française
« On va liquider la pensée en s’en
remettant à une machine »
http://www.la-croix.com/Actualite/France/Cynthia-Fleury-On-va-liquider-la-pensee-en-s-en-remettant-a-une-
machine-2014-03-31-1128823
Cynthia Fleury, philosophe et enseignante française
L’infobésité
http://www.demainlaveille.fr/2012/08/01/linfobesite-ce-non-
probleme-qui-accompagne-lhumanite-depuis-des-siecles/
Trop de mail ?
Trop de rapports ?
Trop d’articles ?
Trop de données ?
Trop de, trop de
trop de … ?
L’incompétence en littératie informationnelle
rend incompétent tout court
n’existe pas
L’infobésité
http://www.slaw.ca/2014/06/03/its-not-information-overload-its-filter-failure/
Trop de mail ?
Trop de rapports ?
Trop d’articles ?
Trop de données ?
Trop de, trop de
trop de … ?
L’incompétence en littératie informationnelle
rend incompétent tout court
n’existe pasCe sont les filtres qui permettent d’accéder
de façon convenable à la longue traine
Small data
« Il ne s’agit plus de raisonner avec l’ancien logiciel intellectuel qui
permettait de trouver l’aiguille dans la botte de foin dans un monde où il faut
trouver les bonnes aiguilles dans la botte d’aiguilles »
Dominique Turcq, docteur en sciences sociales et en management
Small data
« Il ne s’agit plus de raisonner avec l’ancien logiciel intellectuel qui
permettait de trouver l’aiguille dans la botte de foin dans un monde où il faut
trouver les bonnes aiguilles dans la botte d’aiguilles »
Dominique Turcq, docteur en sciences sociales et en management
Musée de l’école de Nancy
La curation
« La sélection, la mise en valeur et en contexte, la diffusion, le partage, et
l’archivage de productions 2.0 par et pour des internautes » Camille Alloing
http://caddereputation.over-blog.com/article-le-curator-est-il-un-veilleur-64270925.html
Ne pas se priver de l’opportunité de suivre sur Twitter, les
groupes Linkedin, les forums,… (et de solliciter!) les experts
désormais nombreux dans la plupart des domaines
Savoir choisir ses « curateurs » permet d’avoir moins d’informations (déjà
triées), de meilleure qualité (sélectionnées par meilleur ou aussi bon que soi)
ce qui fait économiser énormément de temps
dans un petit exemple (caricatural et simpliste mais qui n’entrave pas la méthode et la logique)
Couplons curation et crowdsourcing
Vous voulez faire une veille sur la macroéconomie internationale, vous avez une licence d’économie
Que pensez-vous de la qualité des documents qui ont intéressé un prix Nobel d’économie ?
Et ceux qui ont intéressé deux prix Nobel d’économie ? Et ceux qui en ont intéressé trois ?
Imaginez que vous puissiez avoir accès à ces documents mais qu’en plus, vous puissiez créer une
communauté virtuelle de prix Nobel qui ne vous donnerait pas tous les documents appréciés par
chacun mais seulement ceux qui ont été le plus appréciés par une majorité de membres
Vous seriez, sans mots-clés, sans filtres, avec peu d’expertise et sans
trop de travail, alimentés par un flux de veille ultra-qualifié et léger
Science-fiction ? Plus maintenant, par exemple en couplant les listes Twitter et Tweeted Times
http://www.demainlaveille.fr/2013/07/25/twitter-passez-a-la-vitesse-superieure-avec-les-listes/
http://tweetedtimes.com/
C’est simple non ? Aussi simple que la recette de la mayonnaise…
Plan
Mettez-vous au Mind Mapping !
Ce n’est pas une suggestion.
http://fr.slideshare.net/elsavonlicy/regles-excellence-mind-map
Cadrer le sujet : définitions des termes, cadres
temporel, géographique et linguistique.
Quelle est la question ? La problématique ? Que
l’on ne perd jamais de vue tout du long !
Un début
Rappel des faits. des enjeux.
En quoi c’est important qu’on reste lire la suite ?
Puis on présente notre plan (de bataille ?), notre
cheminement intellectuel. Où va-t-on aller et par quel
chemin on va passer pour y arriver.
Une introduction
On décline la question en sous-questions.
Tout ce que vous affirmez doit être étayé par des chiffres,
des citations, des photos, des références,….
Le corps du document
Un milieu
Chaque élément provenant de l’extérieur est sourcé, daté
avec nom de l’auteur et référence de l’ouvrage ou url.
Aussi non c’est du plagiat et c’est zéro !
Je ne vous note pas au nombre de pages, au contraire. Je
n’aime pas non plus les idées pas assez développées ni les
discussions de café du commerce.
Les différentes parties.
Rappel de pourquoi c’était important qu’on
ait pris du temps à lire votre travail.
Une conclusion
Une fin
Quels sont les points essentiels révélés par votre travail ?
Eventuellement finir sur une ouverture : la réponse à la
question en appel une autre ; Il subsiste des zones d’ombres
qui méritent une recherche ultérieure,...
En quoi ce cheminement intellectuel permet de répondre de façon
honnête, solide et sérieuse à la question posée ?
…de communication de votre organisation et de votre donneur d’ordre
Adaptez-vous aux us et coutumes…
Mais ne vous interdisez pas
d’apporter de nouvelles formes
de communication si vous
sentez qu’elles servent votre
message.
Souvent, un donneur d’ordre ne
prendra pas le temps de lire
votre travail s’il excède 3 ou 4
pages.
Exemple: une infographie
Plan
Le biais de
l’automatisation
Les gens ont tendance à faire confiance
à la technologie plutôt que l’inverse
Pensez-y lorsque vous écoutez le discours
marketing de tel ou tel outil de veille
L’exemple du vol MH370
Des centaines de milliards de dollars dépensés dans la
sécurité et la surveillance aérienne depuis le 11/9
pour perdre un Jumbo Jet…
Le contrôle des API
Une fois qu’ils ont atteint une masse critique, les réseaux sociaux ont
tendance à restreindre l’accès aux données afin de les monnayer. Nous
sommes complètement tributaires des données qu’ils consentent à nous donner.
API = Interface de programmation entre l’outil et l’usager
Je n’ai accès qu’à une petite partie des résultats lorsque
j’effectue une recherche sur Twitter par exemple
L’ombre des algorithmes
Sur quels critères les résultats de recherche sont-ils personnalisés ?
Il devient essentiel de connaitre au mieux comment
fonctionnent nos outils pour les utiliser au mieux
Ne vous faites pas
enfermer dans vos bulles !
Si on trouve constamment ce que l’on cherche, où
sont l’étonnement, la contradiction et l’ouverture ?
Variez vos outils et déconnectez la personnalisation
C’est la tendance à oublier l'information que l’on sait facilement
accessible via Internet plutôt que de la retenir en mémoire.
L’effet
Début de la symbiose Homme-machine
Attention à ne
pas perdre sa
mémoire !
La nouvelle génération d’Inuits se perd lorsque le GPS tombe en panne là où
les générations précédentes avaient acquis, au fil des siècles, l’expérience
de lire le sens du vent et comprendre les congères effaçant les pistes.
http://www.theatlantic.com/magazine/archive/2013/11/the-great-forgetting/309516/
Les standards
de stockage
Nous conservons encore des papyrus
de l’ancienne Egypte, mais pourrez-
vous ouvrir votre PDF dans 10 ans ?
http://www.lemonde.fr/idees/article/2008/01/26/attention-l-humanite-perd-la-memoire-par-franck-
laloe_1004007_3232.html
Méfiez-vous des formats exotiques !
Pour conclure
Pour encore un
petit moment…
cet outil…
… et celui-là…
… seront les plus performants
Fichier HTML marques-pages de
recherche à installer dans vos navigateurs
http://intelligences-connectees.fr/wp-content/uploads/2011/12/Marque-page-
Recherche.html
Goodies
- Renseignement humain, sécurité et management, Fréderic Caramello, 2008, Lavauzelle
- Le renseignement humain de Gérard Desmartez, éditions Chiron, 2004
- Développez et activez vos réseaux relationnels, Moinet et Marcon 2007, Dunod
- Petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens, Joule et Beauvois, 2004, Broché
- Dessine-moi l’intelligence, Tony Buzan, 2003, éditions d’organisation
- Blog de François-Bernard Huygues
- Blog de Fréderic Martinet
- Blog de Camille Alloing
Pour aller plus loin
terry.zimmer@strasbourg.iseg.fr
@terryzim
Merci de votre attention
Si vous avez des questions
Crédits photos

Contenu connexe

Tendances

Tendances (20)

information security
information securityinformation security
information security
 
Open Source Intelligence (OSINT)
Open Source Intelligence (OSINT)Open Source Intelligence (OSINT)
Open Source Intelligence (OSINT)
 
Sécuriter informatiques
Sécuriter informatiquesSécuriter informatiques
Sécuriter informatiques
 
Présentation audits de sécurité
Présentation   audits de sécuritéPrésentation   audits de sécurité
Présentation audits de sécurité
 
La sécurité informatique expliquée aux salariés
La sécurité informatique expliquée aux salariésLa sécurité informatique expliquée aux salariés
La sécurité informatique expliquée aux salariés
 
La Sécurité informatiques
La Sécurité informatiquesLa Sécurité informatiques
La Sécurité informatiques
 
Pare feu
Pare feuPare feu
Pare feu
 
Cyber Threat Intelligence
Cyber Threat IntelligenceCyber Threat Intelligence
Cyber Threat Intelligence
 
Outils en ligne pour la veille informationnelle
Outils en ligne pour la veille informationnelleOutils en ligne pour la veille informationnelle
Outils en ligne pour la veille informationnelle
 
Sécurité des systèmes d'informations
Sécurité des systèmes d'informations Sécurité des systèmes d'informations
Sécurité des systèmes d'informations
 
IDS,SNORT ET SÉCURITÉ RESEAU
IDS,SNORT ET SÉCURITÉ RESEAUIDS,SNORT ET SÉCURITÉ RESEAU
IDS,SNORT ET SÉCURITÉ RESEAU
 
Cyber threat intelligence avec Open CTI
Cyber threat intelligence avec Open CTI Cyber threat intelligence avec Open CTI
Cyber threat intelligence avec Open CTI
 
Owasp osint presentation - by adam nurudini
Owasp osint presentation - by adam nurudiniOwasp osint presentation - by adam nurudini
Owasp osint presentation - by adam nurudini
 
Sécurité informatique - Etat des menaces
Sécurité informatique - Etat des menacesSécurité informatique - Etat des menaces
Sécurité informatique - Etat des menaces
 
OSINT - Open Source Intelligence "Leading Intelligence and Investigation Tech...
OSINT - Open Source Intelligence "Leading Intelligence and Investigation Tech...OSINT - Open Source Intelligence "Leading Intelligence and Investigation Tech...
OSINT - Open Source Intelligence "Leading Intelligence and Investigation Tech...
 
Audit et sécurité des systèmes d'information
Audit et sécurité des systèmes d'informationAudit et sécurité des systèmes d'information
Audit et sécurité des systèmes d'information
 
INITIATION A LA SÉCURITÉ INFORMATIQUE.pptx
INITIATION A LA SÉCURITÉ INFORMATIQUE.pptxINITIATION A LA SÉCURITÉ INFORMATIQUE.pptx
INITIATION A LA SÉCURITÉ INFORMATIQUE.pptx
 
Metasploit seminar
Metasploit seminarMetasploit seminar
Metasploit seminar
 
Windows Threat Hunting
Windows Threat HuntingWindows Threat Hunting
Windows Threat Hunting
 
Travail collaboratif à distance
Travail collaboratif à distanceTravail collaboratif à distance
Travail collaboratif à distance
 

Similaire à Le renseignement humain augmenté

12 preao-pergaud stg
12 preao-pergaud stg12 preao-pergaud stg
12 preao-pergaud stg
amazonai
 
Médias sociaux
Médias sociauxMédias sociaux
Médias sociaux
Thonnard
 
Risques liés aux réseaux sociaux
Risques liés aux réseaux sociauxRisques liés aux réseaux sociaux
Risques liés aux réseaux sociaux
Aref Jdey
 
2014 02 web20 rsn pour réseauter cafoc nantes_itg
2014 02 web20 rsn pour réseauter cafoc nantes_itg2014 02 web20 rsn pour réseauter cafoc nantes_itg
2014 02 web20 rsn pour réseauter cafoc nantes_itg
Jean Vanderspelden
 

Similaire à Le renseignement humain augmenté (20)

Livre blanc information reseaux sociaux et innovation - jean-francois ceci
Livre blanc   information reseaux sociaux et innovation - jean-francois ceciLivre blanc   information reseaux sociaux et innovation - jean-francois ceci
Livre blanc information reseaux sociaux et innovation - jean-francois ceci
 
Urfist bordeaux-moteurs
Urfist bordeaux-moteursUrfist bordeaux-moteurs
Urfist bordeaux-moteurs
 
Communication-reseaux-sociaux
Communication-reseaux-sociauxCommunication-reseaux-sociaux
Communication-reseaux-sociaux
 
Formation Visibilité WEB OIM ONU
Formation Visibilité WEB OIM ONUFormation Visibilité WEB OIM ONU
Formation Visibilité WEB OIM ONU
 
E-reputation : le livre blanc
E-reputation : le livre blancE-reputation : le livre blanc
E-reputation : le livre blanc
 
12 preao-pergaud stg
12 preao-pergaud stg12 preao-pergaud stg
12 preao-pergaud stg
 
Info, intox : comment faire le tri avec les élèves ?
Info, intox : comment faire le tri avec les élèves ?Info, intox : comment faire le tri avec les élèves ?
Info, intox : comment faire le tri avec les élèves ?
 
#CapCom17 : CN3 - [Carrefour numérique] Comprendre la réalité des algorithmes...
#CapCom17 : CN3 - [Carrefour numérique] Comprendre la réalité des algorithmes...#CapCom17 : CN3 - [Carrefour numérique] Comprendre la réalité des algorithmes...
#CapCom17 : CN3 - [Carrefour numérique] Comprendre la réalité des algorithmes...
 
Atelier identité et réseaux sociaux
Atelier identité et réseaux sociauxAtelier identité et réseaux sociaux
Atelier identité et réseaux sociaux
 
Médias sociaux
Médias sociauxMédias sociaux
Médias sociaux
 
L'ACTUALITE SUR SUPPORT NUMERIQUE : ENJEUX ET USAGES
L'ACTUALITE SUR SUPPORT NUMERIQUE : ENJEUX ET USAGESL'ACTUALITE SUR SUPPORT NUMERIQUE : ENJEUX ET USAGES
L'ACTUALITE SUR SUPPORT NUMERIQUE : ENJEUX ET USAGES
 
Risques liés aux réseaux sociaux
Risques liés aux réseaux sociauxRisques liés aux réseaux sociaux
Risques liés aux réseaux sociaux
 
2014 02 web20 rsn pour réseauter cafoc nantes_itg
2014 02 web20 rsn pour réseauter cafoc nantes_itg2014 02 web20 rsn pour réseauter cafoc nantes_itg
2014 02 web20 rsn pour réseauter cafoc nantes_itg
 
Oeinria
OeinriaOeinria
Oeinria
 
La médiation à l'heure du numérique
La médiation à l'heure du numériqueLa médiation à l'heure du numérique
La médiation à l'heure du numérique
 
Comment démocratiser vos études sur les réseaux sociaux ? Un Webinar présenté...
Comment démocratiser vos études sur les réseaux sociaux ? Un Webinar présenté...Comment démocratiser vos études sur les réseaux sociaux ? Un Webinar présenté...
Comment démocratiser vos études sur les réseaux sociaux ? Un Webinar présenté...
 
Recherche et veille sur internet : 80% d'efficacité en plus
Recherche et veille sur internet : 80% d'efficacité en plusRecherche et veille sur internet : 80% d'efficacité en plus
Recherche et veille sur internet : 80% d'efficacité en plus
 
Ibrain
IbrainIbrain
Ibrain
 
La Veille en E-Réputation et Community Management [1/3] : Les fondamentaux
La Veille en E-Réputation et Community Management [1/3] : Les fondamentauxLa Veille en E-Réputation et Community Management [1/3] : Les fondamentaux
La Veille en E-Réputation et Community Management [1/3] : Les fondamentaux
 
Réseaux sociaux professionnels et veille sur internet
Réseaux sociaux professionnels et veille sur internetRéseaux sociaux professionnels et veille sur internet
Réseaux sociaux professionnels et veille sur internet
 

Plus de Terry ZIMMER (10)

Evaluation du régime de l'auto-entrepreneur
Evaluation du régime de l'auto-entrepreneurEvaluation du régime de l'auto-entrepreneur
Evaluation du régime de l'auto-entrepreneur
 
Introduction - Mettre en place un système de veille avec des outils gratuits
Introduction - Mettre en place un système de veille avec des outils gratuitsIntroduction - Mettre en place un système de veille avec des outils gratuits
Introduction - Mettre en place un système de veille avec des outils gratuits
 
Identités, traces et interactions numériques l'apport du renseignement inte...
Identités, traces et interactions numériques   l'apport du renseignement inte...Identités, traces et interactions numériques   l'apport du renseignement inte...
Identités, traces et interactions numériques l'apport du renseignement inte...
 
La boîte à outils de l'Intelligence Economique
La boîte à outils de l'Intelligence EconomiqueLa boîte à outils de l'Intelligence Economique
La boîte à outils de l'Intelligence Economique
 
J.F. Kennedy remercie Allen Dulles
J.F. Kennedy remercie Allen DullesJ.F. Kennedy remercie Allen Dulles
J.F. Kennedy remercie Allen Dulles
 
De la pertinence des réseaux sociaux...
De la pertinence des réseaux sociaux...De la pertinence des réseaux sociaux...
De la pertinence des réseaux sociaux...
 
Survivance de l'"intelligence économique" devant l'ambiguïté d'action des pou...
Survivance de l'"intelligence économique" devant l'ambiguïté d'action des pou...Survivance de l'"intelligence économique" devant l'ambiguïté d'action des pou...
Survivance de l'"intelligence économique" devant l'ambiguïté d'action des pou...
 
Twitter, gazouiller avec tact et professionnalisme
Twitter, gazouiller avec tact et professionnalismeTwitter, gazouiller avec tact et professionnalisme
Twitter, gazouiller avec tact et professionnalisme
 
Intelligence Economique: Mode d'Emploi
Intelligence Economique: Mode d'EmploiIntelligence Economique: Mode d'Emploi
Intelligence Economique: Mode d'Emploi
 
Ttqtp
TtqtpTtqtp
Ttqtp
 

Dernier

Dernier (12)

PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
 
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
 
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdfPowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
 
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
 
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
 
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
 
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfrapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
 
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctionsWebinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
 
Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.ppt
Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.pptFormation IAT pour sonelgaz chlef algérie.ppt
Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.ppt
 
Traitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptx
Traitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptxTraitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptx
Traitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptx
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter          la        nuit.    pptxQuitter          la        nuit.    pptx
Quitter la nuit. pptx
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter        la             nuit.   pptxQuitter        la             nuit.   pptx
Quitter la nuit. pptx
 

Le renseignement humain augmenté

  • 1. Le renseignement humain augmenté Terry Zimmer MCS2 – Cours 3D ou le facteur humain au cœur de l’intelligence économique aujourd’hui plus qu’hier et moins que demain
  • 2. http://www.scip.org/About/content.cfm?ItemNumber=578 « L’éthique, c’est l’esthétique du dedans » Pierre Reverdy, poète français (1889 - 1960)
  • 3. « La meilleure chose à savoir pour bien connaitre ce qu’il se passe dans votre secteur d’activité est de tout savoir des personnes qui le constituent » John D. Rockfeller (1839-1937)
  • 4. « HUMINT: Catégorie de renseignement constitué d’informations dont l’origine et la collecte sont des sources humaines » Organisation du traité de l'Atlantique Nord, 1991 Le renseignement humain L’art noble et le parent pauvre de l’intelligence économique
  • 5. Google=OSINT mais il y a aussi le renseignement d’origine technique (SIGNINT et IMINT) Bref, c’est pas http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_intelligence_gathering_disciplines
  • 6. C’est un renseignement humain basé sur les fondamentaux mais augmenté par une surcouche numérique avec tout ce que cela implique  Le renseignement humain « augmenté » ?
  • 7. Près de 3 milliards de terriens connectés
  • 8. La loi des 6 degrés de séparation… «Toute personne sur le globe peut être reliée à n'importe quelle autre, au travers d'une chaîne de relations individuelles comprenant au plus cinq autres maillons » Théorie établie par le Hongrois Frigyes Karinthy en 1929 …réduite à 4,7 sur Facebook
  • 9. Possibilité d’avoir plusieurs avatars http://intelligences-connectees.fr/2013/05/03/le-persona-management-ou-la- duperie-industrialisee/ « Avatar: personnage numérique, réaliste ou fantaisiste, qui représente un internaute dans un monde virtuel » Office Québécois de la Langue Française Persona Management
  • 10. Convictions politiques ou religieuses Etat de santé, physiques ou psychologiques Situation familiale Photos de vacances, de soirées,… Des comportements de limaces De nombreuses traces
  • 11. Des outils qui feraient rêver la STASI Analyse du réseau social d'un poète par la Stasi
  • 12. et font le bonheur de la NSA Mon réseau social sur Linkedin… http://inmaps.linkedinlabs.com/
  • 13. Plan
  • 16. Plan
  • 17. Se fixer des règles Repris d’un cours d’Isabelle Guyot, veilleuse et enseignante
  • 18. Règle 1: Oubliez ! Ce que vous savez. Ce que vous pensez.
  • 19. L'incrédulité de Saint Thomas, 1601-1602, Michelangelo Merisi da Caravaggio Règle 2: Ne croyez que ce que vous voyez ! Ou l’inverse je ne sais plus…
  • 20. - En amont : pour comprendre le besoin et poser le problème. - En aval : pour évaluer l'information trouvée et vérifier son adéquation au problème. Règle 3: Conservez votre esprit critique
  • 21. La réponse ne se trouve pas forcément dans le même domaine de connaissances que le problème. Règle 4: Mettez en œuvre votre ouverture d’esprit
  • 22. Règle 5: Restez-concentré Sur le contexte, les objectifs, les besoins.
  • 23. Règle 6: Restez simple Mais pas simpliste !
  • 24. Plan
  • 25. Marcus Fabius Quintilianus, rhéteur et pédagogue latin du 1ier siècle après J.-C. Qui ? Avec quels moyens ? Pourquoi ? Quand ? Comment ? Où ? Quoi ? Le principe Quintilien
  • 26. Répond aux « Quoi ? » et « Pourquoi ? » Niveau stratégique Amène à se poser les bonnes questions : - Quelle est la question qui se pose ? - Quelles sous-questions entraine-t-elle ? - Quel est le contexte global ? - Pourquoi veut-on obtenir ces renseignements ? Le plan de renseignement
  • 27. Répond aux « Quoi ? » et « Pourquoi ? » Niveau stratégique Amène à se poser les bonnes questions : - Quelle est la question qui se pose ? - Quelles sous-questions entraine-t-elle ? - Quel est le contexte global ? - Pourquoi veut-on obtenir ces renseignements ? Le plan de renseignement
  • 28. Répond aux « Qui ? », « Où ?», « Quand ? » et « Comment ? » Déclinaison opérationnelle du plan de renseignement - Qui ? Surveille quoi ? Surveille-t-on ? - Où cela se produit-il ? Quel dimensionnement ? Quelle échelle géographique ? Quelle langue ? - Depuis quand cette question existe-t-elle ? Quelles sont nos échéances ? - Comment va-t-on chercher ces informations (Internet, bases de données, terrain,…) ? Le plan de recherche Organise la manière dont va s’effectuer la recherche
  • 29. Sous-questions Qui ? Où ? Comment ? Quand ? Stratégie antérieure Philippe Marché européen - Web - Base de données - Rapports annuels Mi-juin Stratégie actuelle (telle qu’annoncée) Philippe Idem Idem Mi-juin Composition et pouvoir de l’actionnariat Michèle / - Rapports annuels - Web Mi-juin Principaux fournisseurs Antoine et Paulo Zoom: Chine, Inde, Brésil - Web - Bases de données Mi-juin Membres du comité de direction, profils, réseaux Antoine / - Web - Who’s who Mi-juillet Analyse financière Service financier / - Entretiens Mi-juillet … PLAN DE RENSEIGNEMENT PLAN DE RECHERCHE Stratégie de développement d’Airbus
  • 30. Plan
  • 31. Qui va-t-on avoir en face de soi ?
  • 32. Faites des recherches ! Faites des recherches ! Faites des recherches !
  • 34. 1.Le blog ou le site personnel
  • 35. 2. Le site de l’entreprise et les sites d’information sur les sociétés http://www.societe.com/ http://www.cofacerating.fr http://www.infogreffe.fr/ https://diane.bvdinfo.com Ressources qui permettent d’obtenir des informations professionnelles et financières, (bilan, compte de résultats, rapports annuels, cartographie des dirigeants,…)
  • 36. 3.La littérature Les publications universitaires http://www.amazon.fr/ http://fr.slideshare.net/ http://hal.archives-ouvertes.fr/ Les livres écrits ou co-écrits Les conférences ou documents publiés
  • 37. http://www.newyorker.com/sandbox/infographics/api/ 4.Les réseaux sociaux Il devient absolument nécessaire de connaitre la sociologie de chaque réseau social et le type d’information que l’on peut y trouver
  • 39. 5.La presse et les médias locaux http://newspapermap.com/ Les interviews, les exploits au club de tennis local, les engagements associatifs, les problèmes ou les réussites de l’entreprise,…
  • 40. 6.Google Maps, Street View et applications de géolocalisation Endroits d’où un de mes étudiants envoi ses tweets à Strasbourg https://www.google.fr/maps/ https://www.google.com/maps/views/ http://app.teachingprivacy.com/ Rural ? Urbain ? Aisé ? Activités ? Habitudes ?
  • 41. 7.Les annuaires, dictionnaires biographiques et portails généalogiques http://www.whoswho.fr/ http://fr.wikipedia.org/ http://www.genealogie.com/ http://www.pagesjaunes.fr/pagesblanches
  • 42. Bien sûr, rien ne vaut le coup de fil à une ou des éventuelles connaissances communes
  • 43. Le traitement de toutes ces infos… Situations personnelle et professionnelle … peut vous apporter des éléments importants pour connaitre les facteurs de motivation de votre interlocuteur et améliorer la qualité des échanges Opinions Caractère Affinités
  • 44. …ou « leviers d’influence » Typologie « Sansouci » visible dans Le renseignement humain de Gérard Desmartez, éditions Chiron, 2004 * * Plan
  • 45. La solitude Désir de se sentir apprécié Besoin d’appartenance
  • 46. La solitude Désir de se sentir apprécié http://www.midilibre.fr/2014/02/19/alsace-un-stage-de-remise-en-forme- pour-les-cadres-au-bord-de-la-crise-de-nerfs,824203.php Besoin d’appartenance
  • 47. L’argent « Quand on parle pognon, à partir d’un certain chiffre, tout le monde écoute » Michel Audiard, Le Pacha
  • 48. L’argent « Quand on parle pognon, à partir d’un certain chiffre, tout le monde écoute » Michel Audiard, Le Pacha http://www.francetvinfo.fr/monde/ameriques/les-cookies-oreo-au-coeur-d-un-scandale-d-espionnage-industriel-entre-la-chine-et- les-etats-unis_546067.html#xtor=AL-67
  • 49. La nouveauté Désir de sortir de la routine, d’avoir des frissons
  • 50. La nouveauté Désir de sortir de la routine, d’avoir des frissons http://www.liberation.fr/economie/2008/06/27/jerome-kerviel-un- jeune-homme-equilibre-en-quete-d-adrenaline_75123
  • 51. Le sexe Méthode du « pot au miel » ou « espionnage horizontal » « Confidences sur l’oreiller »
  • 52. Le sexe Méthode du « pot au miel » ou « espionnage horizontal » « Confidences sur l’oreiller » http://www.theguardian.com/uk/2011/jan/22/undercover-police-cleared-sex-activists
  • 53. L’orgueil Tendance à corriger les autres Désir de paraître bien informé, en particulier au sujet de notre profession
  • 54. L’orgueil Tendance à corriger les autres Désir de paraître bien informé, en particulier au sujet de notre profession http://www.cadremploi.fr/editorial/conseils/conseils-candidature/entretien- embauche/detail/article/mefiez-vous-des-faux-entretiens-de-recrutement.html
  • 55. L’utilité Désir d’être poli et serviable même avec des étrangers ou de nouvelles connaissances Désir de croire que nous contribuons à quelque chose d'important, de se battre pour sa cause Tendance à croire que les autres sont honnêtes, répugnance à se méfier des autres Désir de bien faire son boulot
  • 56. L’utilité Désir d’être poli et serviable même avec des étrangers ou de nouvelles connaissances Désir de croire que nous contribuons à quelque chose d'important, de défendre sa cause Tendance à croire que les autres sont honnêtes, répugnance à se méfier des autres Désir de bien faire son boulot http://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/0203910698411-michelin-victime-de- larnaque-au-president-1060501.php#
  • 57. La contrainte « C’est plus efficace de demander poliment avec une arme à la main que juste demander poliment » Al Capone
  • 58. La contrainte « C’est plus efficace de demander poliment avec une arme à la main que juste demander poliment » Al Capone http://www.lexpress.fr/actualite/societe/espionnage-de-la-manif-pour-tous-contre- naturalisation-l-etrange-deal-de-la-police_1497454.html
  • 59. L’idéologie Désir de convertir quelqu'un à notre avis Nous montrons plus de bienveillance avec les personnes partageant nos idées
  • 60. L’idéologie Désir de convertir quelqu'un à notre avis Nous montrons plus de bienveillance avec les personnes partageant nos idéeshttp://www.theguardian.com/environment/2011/jan/10/mark-kennedy-undercover-cop- activist?intcmp=239
  • 61. Il faut combiner en trouvant le bon dosage Dénouement de la bataille des Thermopyles dans le film 300 Tout le monde est plus ou moins sensible à chacun de ces leviers
  • 62. « Il y a deux façons stupides d'essayer d'obtenir du renseignement : c'est la torture et l'argent. La torture le type vous dit tout pour que ca s'arrête, et l'argent, il vous dit tout pour que ca continue ! » Alain Chouet, ancien chef du service de renseignement de sécurité de la DGSE Limites
  • 63. Plan
  • 64. Question fermée Elle limite la demande, implique une réponse courte qui n’engage pas au dialogue « Vous-êtes vous dopé lors du Tour de France ? »
  • 65. Question ouverte Aucun choix de réponse. Elle permet à l’interlocuteur de prendre le temps de développer, nuancer et de choisir l’ordre des arguments « Qu’allez vous faire à présent ? »
  • 66. Question semi-ouverte C’est une question fermée avec un échappatoire ou à choix multiples « Vous vous dopiez car vous ne supportiez pas perdre ou bien vous subissiez une pression financière ? ou autre chose ? »
  • 67. La puissance du silence
  • 68. Plus vous les maitrisez, plus vous pourrez rythmer et gouverner vos échanges http://www.journaldunet.com/management/efficacite-personnelle/conseil/poser-les- bonnes-questions-et-obtenir-des-reponses/poser-les-bonnes-questions-pour- obtenir-des-reponses.shtml Il existe une quantité de types de question et de nuances que je vous invite à creuser
  • 69. Plan
  • 70. « Utilisation stratégique de la conversation afin d’obtenir des informations d’une personne sans lui donner le sentiment d’être interrogée » Définition du FBI Elicitation
  • 71. Vous ne l’avez jamais fait pour savoir quoi offrir à Noël, à la Saint-Valentin et aux anniversaires ? Malhonnête ?
  • 72. La connaissance assumée Faire semblant de maitriser le sujet « Les logiciels libres sont très souvent rattachés à IBM » Jacques Attali, 25/10/2013, Ce soir ou jamais Avec aplomb et sans se départir !
  • 73. La technique de l’élastique Faire une estimation haute et basse afin que l’interlocuteur précise « Les taux devraient grimper, je suppose entre 20% et 30%... »
  • 74. L’appât « confidentiel » Faire semblant de divulguer des informations confidentielles dans l'espoir d’en recevoir en retour « Juste entre vous et moi… »
  • 75. La critique ou l’opposition Critiquer une organisation ou un individu dont la personne est proche afin que celle-ci prenne sa défense « Comment il a eu ce contrat alors qu’il est pas bon t’es d’accord… » T’es pas sérieux ! S’opposez à son interlocuteur afin que celui-ci développe Je ne te crois pas !
  • 76. Faire l’imbécile Feindre l’ignorance en demandant à être éduqué « Comment ça marche ce truc ? » « Je suis sûr qu’ils vont lancer l’OPA ! » Permet également de sonder la fiabilité de l’interlocuteur Faire des affirmations fausses afin de se faire corriger
  • 77. Ecouter et flatter Utiliser la louange et écouter patiemment la personne en validant ses arguments «Je suis absolument d’accord avec toi ! » «C’est grâce à vous que le projet a été à terme ! »
  • 78. Du macro au micro Lancer une conversation générale puis l’orientez progressivement vers son sujet. Le bon « élicitateur » sait revenir au macro au moment voulu et ainsi de suite. « T’as vu les taxes qu’ils veulent nous ajouter en plus ? »… « L’économie va mal ! »… « Tout le monde va souffrir c’est clair »… « Et vous si c’est voté, vous pourrez l’encaisser ? » [ … ] [ … ] [ … ]
  • 79. L’effet miroir Insister sur les points communs (loisirs, opinions, situation familiale, expériences,...) «Ton frère a fait l’Afghanistan ??? Comme le mien ! »… Mimer quelques éléments de postures, de langage ou d’intonation de son interlocuteur «Oui, je fais craquer mes doigts aussi, sale habitude…»…
  • 80. Le social engineering L’acquisition du renseignement par la duperie et la manipulation Préciser sur son profil que l’identité est fictive L’exemple de Robin Sage Ne pas utiliser d’information présentée explicitement comme confidentielle Utiliser des photographies tombées dans le domaine public ou photoshopées http://www.lefigaro.fr/web/2010/07/24/01022-20100724ARTFIG00481-une-fausse- chercheuse-dupe-des-experts-en-securite.php
  • 85. 1.L’objectivité n’existe pas Georges Elgozy, économiste français, 1909-1989 Objectivité, définition: camouflage de subjectivité
  • 86. Orientation Quelles sont les questions, problèmes, agendas (politique, économique, théorique, religieux,…) de la source
  • 87. Cadrage A-t-elle une vision globale de la situation ?
  • 88. Récit Qui sont les acteurs, la source est-elle « victime », bénéficiaire,… ? Un même événement peut être raconté de bien des manières De Gaulle à Alger, en 1958 « Je vous ai compris ! »
  • 91. Source primaire Ce sont les premiers témoignages de se qui s’est passé
  • 92. Source secondaire Elles ont été créées après les sources primaires et elles utilisent souvent les sources primaires ou en parlent Leonardo Di Caprio avec une mauvaise teinture jouant J. Edgar Hoover
  • 93. Source interne Le personnel, les documents internes, les produits de l’entreprise
  • 94. Source externe Clients, fournisseurs, partenaires, concurrents, brevets, normes, Internet, littérature grise,…
  • 96. Qui ? Identifier la source (personnes, institutions, courants,…) Quelle est sa légitimité, la qualité de son expertise ? S’exprime-t-il sous le contrôle de ses pairs ou s’inscrit-il dans une communauté ? (Oubliez la notoriété ou l’influence) L’auteur ou le propriétaire du site est- il facilement identifiable ? Le site et les informations sont-ils clairs ? Bien structurés ? Cohérents avec l’expertise ? Misent à jour et récents ?...  Rubrique à propos  Rubrique mentions légales  Whois  Hal  Microsoft Academic Search  Constellations  Touchgraph  MentionMap  http://caddereputation.over-blog.com/article-35587388.html  http://fr.slideshare.net/cdfr31/veillemag-f-martinet-qualifier-une-source-d-information- septembre-2009?from=embed  http://www.sites.univ-rennes2.fr/urfist/ressources/evaluer-la-credibilite-dune-ressource-sur- internet
  • 97. D’où vient le financement ? Combien ? Les sources ? « Dis-moi qui te paie, je te dirai qui tu es »
  • 98. D’où vient le financement ? Combien ? Les sources ? « Dis-moi qui te paie, je te dirai qui tu es »http://www.huffingtonpost.fr/2013/05/28/cigarette-electronique-les-etudes- contradictoires_n_3345131.html
  • 99. Pourquoi ? Quelles sont les contraintes, les motivations de la source ?
  • 100. Pourquoi ? Quelles sont les contraintes, les motivations de la source ?http://www.linternaute.com/actualite/politique/jerome-cahuzac-une-femme-jalouse-et-des- detectives-derriere-l-affaire-1212.shtml "Les gens qui donnent des infos aux journalistes ont toujours des comptes à régler" Gérard Davet, journaliste d'investigation au Monde
  • 101. Références Les sources de la source sont-elles clairement identifiables ?
  • 102. Quand et depuis quand ? Retracez l’origine d’une information ou d’une idée dans le temps Reconstituez les « lignes temporelles » des faits et des idées « Si par hasard une fois entre autres ces soins de la police nous fournissent le moyen d’atteindre un vrai criminel, ce qui arrive assez rarement, il est facile de voir que ce n’est pas là l’objet essentiel de cette institution vexatoire et dispendieuse… » Jean-Baptiste Say (1767-1832), pionnier de la pensée économique libérale
  • 103. Quand et depuis quand ? Retracez l’origine d’une information ou d’une idée dans le temps Reconstituez les « lignes temporelles » des faits et des idées « Si par hasard une fois entre autres ces soins de la police nous fournissent le moyen d’atteindre un vrai criminel, ce qui arrive assez rarement, il est facile de voir que ce n’est pas là l’objet essentiel de cette institution vexatoire et dispendieuse… » Jean-Baptiste Say (1767-1832), pionnier de la pensée économique libérale
  • 104. La source est-elle transparente sur tous les points précédents ? « Quand c’est flou, il y a un loup ! » Grand-mère de Martine Aubry
  • 105. Multipliez, croisez vos sources ! Pour conclure sur ce point, tant que faire se peut: Entendu dans le générique du secret des sources sur France Culture « La source unique c’est la fin des haricots »
  • 106. Multipliez, croisez vos sources ! Pour conclure sur ce point, tant que faire se peut: Entendu dans le générique du secret des sources sur France Culture « La source unique c’est la fin des haricots » http://www.lepoint.fr/sciences-nature/notre-civilisation-touche-a-sa-fin-assure-la-nasa-19-03- 2014-1803180_1924.php
  • 107. Multipliez, croisez vos sources ! Pour conclure sur ce point, tant que faire se peut: Entendu dans le générique du secret des sources sur France Culture « La source unique c’est la fin des haricots » http://www.klaire.fr/2014/04/02/nasa/ Ce billet de blog résume à lui seul l’esprit de ce cours !
  • 108. Plan
  • 109. Un réseau Henri Bakis, « Que sais-je ? » « Un bon réseau est un filet, constitué de membres aux profils variés (les personnes ne sont pas interchangeables), et qui comprend des nœuds : des points de rencontre »
  • 110. Un réseau social numérique …nous apporter de nouvelles mains ne remplace pas la chaleur d’une poignée de main mais il peut… …nous aider à en serrer certaines qu’on ne voit plus souvent on qu’on n’a pas vu depuis longtemps ...nous permettre de suivre des personnes compétentes jusque-là peu accessibles
  • 111. La tactique-réseau « C’est un mode de pensée et d’action qui consiste à créer, activer et orienter les liens tissés entre des acteurs dans le cadre d’un projet plus ou moins défini » Moinet, Marcon (2000) http://www.dunod.com/entreprise-gestion/entreprise-et-management/efficacite- professionnelle/developpez-et-activez-vos-reseaux-relationnels
  • 112. « I know motherfuckers who know motherfuckers !» Ceci est une menace de meurtre dans le film Notorious B.I.G., 2009 N’oubliez pas de travailler votre réseau de second rang C’est aussi précieux de savoir faire que de savoir qui sait faire ce que vous ne savez pas faire…
  • 113. « I know motherfuckers who know motherfuckers !» Ceci est une menace de meurtre dans le film Notorious B.I.G., 2009 N’oubliez pas de travailler votre réseau de second rang C’est aussi précieux de savoir faire que de savoir qui sait qui sait faire ce que vous ne savez pas faire… http://company.findlaw.com/press-center/2014/internet-is-now-the-most-popular-way-to- find-and-research-a-lawye.html Même si…
  • 114. Evaluer son réseau Il faut arrêter de suivre certaines sources (voire ne pas perdre de temps sur Twitter et autres) si…
  • 115. Fluidité … elles ne participent pas, n’envoient pas d’information, n’échangent pas … l’outil ou le mode d’échange n’est pas adapté
  • 116. Apprentissage …elles constituent une entrave aux échanges …elles n’évoluent pas …elles ne rendent pas le réseau meilleur dans le temps
  • 117. Economie relationnelle …elles ne font pas gagner assez de temps ou d’effort
  • 118. Finalité …elles n’apportent pas d’informations d’assez bonne qualité
  • 119. Fluidit é Apprentissage Finalité Economie relationnelle Moinet, Marcon (2000) Il faut un réseau de sources qui tende vers le carré d’as
  • 120. Fluidit é Apprentissage Finalité Economie relationnelle Moinet, Marcon (2000) Il faut un réseau de sources qui tende vers le carré d’as Des relations, ,avec des gens pertinents, qui me font gagner du temps, des efforts ou de l’argent en m’aidant à atteindre mes objectifs (trouver des prospects, recruter,…)
  • 121. Plan
  • 122. Le crowdsourcing ou renseignement collaboratif « C’est l'idée d’intelligence collective. L'exploitation directe du potentiel d'innovation de la communauté des internautes, qui constitue un immense réservoir d'amateurs éclairés et de spécialistes compétents sur un domaine donné » Office Québécois de la Langue Française
  • 123. Le crowdsourcing ou renseignement collaboratif « C’est l'idée d’intelligence collective. L'exploitation directe du potentiel d'innovation de la communauté des internautes, qui constitue un immense réservoir d'amateurs éclairés et de spécialistes compétents sur un domaine donné » Office Québécois de la Langue Française http://www.npr.org/blogs/parallels/2014/04/02/297839429/-so-you- think-youre-smarter-than-a-cia-agent
  • 124. Le crowdsourcing peut parfois répondre là où Google sèche… Un petit exemple avec Twitter Ecrire sa question en moins de 140 caractères Y ajouter des « hashtags » afin d’optimiser le nombre de lecteurs potentiels Y ajouter une demande polie de retweet (relai de la question) Attendre un horaire où le plus de personnes sont susceptibles de lire et relayer le message
  • 127. « Big Data est une fumisterie » Harper Reed, directeur data mining durant la dernière campagne présidentielle d’Obama Promesses Un monde plus transparent car mieux compris Un monde où on peut mieux se connaitre et s’affirmer Un monde qui nous rend plus puissant (cf révolutions arabes) Un monde où nous sommes plus intelligents Réalités Opacité de la collecte et de l’usage des données Plus nous nous affirmons, plus nous donnons de la matières aux outils pour nous enfermer Nous sommes de plus en plus dépendants d’une poignée d’acteurs Nous sommes de plus en plus exposés à la faillibilité des chiffres et des données http://www.stanfordlawreview.org/online/privacy-and-big-data/three-paradoxes-big-data
  • 128. « On va liquider la pensée en s’en remettant à une machine » http://www.la-croix.com/Actualite/France/Cynthia-Fleury-On-va-liquider-la-pensee-en-s-en-remettant-a-une- machine-2014-03-31-1128823 Cynthia Fleury, philosophe et enseignante française
  • 129. « On va liquider la pensée en s’en remettant à une machine » http://www.la-croix.com/Actualite/France/Cynthia-Fleury-On-va-liquider-la-pensee-en-s-en-remettant-a-une- machine-2014-03-31-1128823 Cynthia Fleury, philosophe et enseignante française
  • 130. L’infobésité http://www.demainlaveille.fr/2012/08/01/linfobesite-ce-non- probleme-qui-accompagne-lhumanite-depuis-des-siecles/ Trop de mail ? Trop de rapports ? Trop d’articles ? Trop de données ? Trop de, trop de trop de … ? L’incompétence en littératie informationnelle rend incompétent tout court n’existe pas
  • 131. L’infobésité http://www.slaw.ca/2014/06/03/its-not-information-overload-its-filter-failure/ Trop de mail ? Trop de rapports ? Trop d’articles ? Trop de données ? Trop de, trop de trop de … ? L’incompétence en littératie informationnelle rend incompétent tout court n’existe pasCe sont les filtres qui permettent d’accéder de façon convenable à la longue traine
  • 132. Small data « Il ne s’agit plus de raisonner avec l’ancien logiciel intellectuel qui permettait de trouver l’aiguille dans la botte de foin dans un monde où il faut trouver les bonnes aiguilles dans la botte d’aiguilles » Dominique Turcq, docteur en sciences sociales et en management
  • 133. Small data « Il ne s’agit plus de raisonner avec l’ancien logiciel intellectuel qui permettait de trouver l’aiguille dans la botte de foin dans un monde où il faut trouver les bonnes aiguilles dans la botte d’aiguilles » Dominique Turcq, docteur en sciences sociales et en management Musée de l’école de Nancy
  • 134. La curation « La sélection, la mise en valeur et en contexte, la diffusion, le partage, et l’archivage de productions 2.0 par et pour des internautes » Camille Alloing http://caddereputation.over-blog.com/article-le-curator-est-il-un-veilleur-64270925.html Ne pas se priver de l’opportunité de suivre sur Twitter, les groupes Linkedin, les forums,… (et de solliciter!) les experts désormais nombreux dans la plupart des domaines Savoir choisir ses « curateurs » permet d’avoir moins d’informations (déjà triées), de meilleure qualité (sélectionnées par meilleur ou aussi bon que soi) ce qui fait économiser énormément de temps
  • 135. dans un petit exemple (caricatural et simpliste mais qui n’entrave pas la méthode et la logique) Couplons curation et crowdsourcing Vous voulez faire une veille sur la macroéconomie internationale, vous avez une licence d’économie Que pensez-vous de la qualité des documents qui ont intéressé un prix Nobel d’économie ? Et ceux qui ont intéressé deux prix Nobel d’économie ? Et ceux qui en ont intéressé trois ? Imaginez que vous puissiez avoir accès à ces documents mais qu’en plus, vous puissiez créer une communauté virtuelle de prix Nobel qui ne vous donnerait pas tous les documents appréciés par chacun mais seulement ceux qui ont été le plus appréciés par une majorité de membres Vous seriez, sans mots-clés, sans filtres, avec peu d’expertise et sans trop de travail, alimentés par un flux de veille ultra-qualifié et léger Science-fiction ? Plus maintenant, par exemple en couplant les listes Twitter et Tweeted Times http://www.demainlaveille.fr/2013/07/25/twitter-passez-a-la-vitesse-superieure-avec-les-listes/ http://tweetedtimes.com/ C’est simple non ? Aussi simple que la recette de la mayonnaise…
  • 136. Plan
  • 137. Mettez-vous au Mind Mapping ! Ce n’est pas une suggestion. http://fr.slideshare.net/elsavonlicy/regles-excellence-mind-map
  • 138. Cadrer le sujet : définitions des termes, cadres temporel, géographique et linguistique. Quelle est la question ? La problématique ? Que l’on ne perd jamais de vue tout du long ! Un début Rappel des faits. des enjeux. En quoi c’est important qu’on reste lire la suite ? Puis on présente notre plan (de bataille ?), notre cheminement intellectuel. Où va-t-on aller et par quel chemin on va passer pour y arriver. Une introduction On décline la question en sous-questions.
  • 139. Tout ce que vous affirmez doit être étayé par des chiffres, des citations, des photos, des références,…. Le corps du document Un milieu Chaque élément provenant de l’extérieur est sourcé, daté avec nom de l’auteur et référence de l’ouvrage ou url. Aussi non c’est du plagiat et c’est zéro ! Je ne vous note pas au nombre de pages, au contraire. Je n’aime pas non plus les idées pas assez développées ni les discussions de café du commerce. Les différentes parties.
  • 140. Rappel de pourquoi c’était important qu’on ait pris du temps à lire votre travail. Une conclusion Une fin Quels sont les points essentiels révélés par votre travail ? Eventuellement finir sur une ouverture : la réponse à la question en appel une autre ; Il subsiste des zones d’ombres qui méritent une recherche ultérieure,... En quoi ce cheminement intellectuel permet de répondre de façon honnête, solide et sérieuse à la question posée ?
  • 141. …de communication de votre organisation et de votre donneur d’ordre Adaptez-vous aux us et coutumes… Mais ne vous interdisez pas d’apporter de nouvelles formes de communication si vous sentez qu’elles servent votre message. Souvent, un donneur d’ordre ne prendra pas le temps de lire votre travail s’il excède 3 ou 4 pages. Exemple: une infographie
  • 142. Plan
  • 143. Le biais de l’automatisation Les gens ont tendance à faire confiance à la technologie plutôt que l’inverse Pensez-y lorsque vous écoutez le discours marketing de tel ou tel outil de veille
  • 144. L’exemple du vol MH370 Des centaines de milliards de dollars dépensés dans la sécurité et la surveillance aérienne depuis le 11/9 pour perdre un Jumbo Jet…
  • 145. Le contrôle des API Une fois qu’ils ont atteint une masse critique, les réseaux sociaux ont tendance à restreindre l’accès aux données afin de les monnayer. Nous sommes complètement tributaires des données qu’ils consentent à nous donner. API = Interface de programmation entre l’outil et l’usager Je n’ai accès qu’à une petite partie des résultats lorsque j’effectue une recherche sur Twitter par exemple
  • 146. L’ombre des algorithmes Sur quels critères les résultats de recherche sont-ils personnalisés ? Il devient essentiel de connaitre au mieux comment fonctionnent nos outils pour les utiliser au mieux
  • 147. Ne vous faites pas enfermer dans vos bulles ! Si on trouve constamment ce que l’on cherche, où sont l’étonnement, la contradiction et l’ouverture ? Variez vos outils et déconnectez la personnalisation
  • 148. C’est la tendance à oublier l'information que l’on sait facilement accessible via Internet plutôt que de la retenir en mémoire. L’effet Début de la symbiose Homme-machine
  • 149. Attention à ne pas perdre sa mémoire ! La nouvelle génération d’Inuits se perd lorsque le GPS tombe en panne là où les générations précédentes avaient acquis, au fil des siècles, l’expérience de lire le sens du vent et comprendre les congères effaçant les pistes. http://www.theatlantic.com/magazine/archive/2013/11/the-great-forgetting/309516/
  • 150. Les standards de stockage Nous conservons encore des papyrus de l’ancienne Egypte, mais pourrez- vous ouvrir votre PDF dans 10 ans ? http://www.lemonde.fr/idees/article/2008/01/26/attention-l-humanite-perd-la-memoire-par-franck- laloe_1004007_3232.html Méfiez-vous des formats exotiques !
  • 152. Pour encore un petit moment… cet outil…
  • 153. … et celui-là… … seront les plus performants
  • 154. Fichier HTML marques-pages de recherche à installer dans vos navigateurs http://intelligences-connectees.fr/wp-content/uploads/2011/12/Marque-page- Recherche.html Goodies
  • 155. - Renseignement humain, sécurité et management, Fréderic Caramello, 2008, Lavauzelle - Le renseignement humain de Gérard Desmartez, éditions Chiron, 2004 - Développez et activez vos réseaux relationnels, Moinet et Marcon 2007, Dunod - Petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens, Joule et Beauvois, 2004, Broché - Dessine-moi l’intelligence, Tony Buzan, 2003, éditions d’organisation - Blog de François-Bernard Huygues - Blog de Fréderic Martinet - Blog de Camille Alloing Pour aller plus loin
  • 156. terry.zimmer@strasbourg.iseg.fr @terryzim Merci de votre attention Si vous avez des questions