SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  11
Silenrieux d'après le livre de
            Jean-Philippe Body
  son histoire, sa géographie, son économie
       Contact de l'auteur : jeanphilippe.body@skynet.be




                 ¨

Le blason de la communauté de Silenrieux ; il a été représenté en 1624 sur
            un calice et en 1871 sur l’autel principal de l’église




              La structure de l'ouvrage.
1. Géographie      2. Politique, justice et armée                     3. Economie et
finance                   4. Aspects socio-culturels                      5. Religion




   la première partie étudie tous les aspects liés à la
  géographie (superficie, relief, sol, sous-sol, climat,
           hydrographie, population et toponymie)




Cette partie va vous permettre de mieux connaître la situation de Silenrieux ; l’origine
du nom et du lieu ainsi que le territoire avec son relief, son sol et sous-sol, son
climat, sa végétation, sa faune et son hydrographie ; l’évolution de sa population
avec une présentation de 2 personnes célèbres ; la description et l’évolution de son
habitat à travers les différents quartiers ; l’évolution de l’éclairage et du chauffage ;
les mesures d’hygiène ; les différents noms de lieu-dit.

Ce dernier chapitre sur la toponymie est primordial pour comprendre et localiser les
différents endroits cités dans cet ouvrage. Il est donc conseillé de commencer par sa
lecture.

CHAPITRE 1 : ORIGINE DU NOM DE SILENRIEUX

Les plus anciennes appellations connues sont :

Sileno rivo ou Silleni rivus dans le pagus Lomacensis en 868-69, Silenti rivo en 1197,
Sillenrimis en 1202, Sillenriu en 1276, Sileriu en 1387, Selenrieu en 1391, Silentirivo
en 1445, Silenrieu en 1456, Silenrive en 1497, Silentirivo en 1518, Silenrive et
Salentirivo en 1558.

 Plusieurs hypothèses ont été émises sur l’origine du mot « Silenrieux ». Elles
séparent les deux termes suivants « Silen » et « Rieux ».

« Rieux » vient du latin « rivus » et signifie ruisseau ou rivière. Il a été probablement
adjoint au mot « Silen » à l’époque romane.

Quant à l’origine du mot « Silen », plusieurs idées ont été proposées :
1. Le dieu « Silenius » : celui-ci était le génie phrygien des sources, symbole des
eaux et fils de Pan ; il avait le don de la sagesse ; il était aussi le père de Bacchus,
dieu du vin.

C’était un vieillard jouisseur, toujours ivre, au nez camus et proéminent, chantant et
riant.

Dans ce cas, Silenrieux voudrait dire « le ruisseau du dieu Silenius » et aurait une
origine entièrement romaine.

2. Le mot « sigolenus » est une romanisation du mot latin « sigila ». Ce terme nous
renvoie à une petite figure ou statuette d’argile.

Dans ce cas, Silenrieux voudrait dire « le ruisseau d’une statuette d’argile » et aurait
aussi une origine entièrement romaine.

3. La silène, fleur que l’on trouve dans notre région, est bien présente à Silenrieux,
mais pas plus qu’autre part.

Dans ce cas, Silenrieux voudrait dire « le ruisseau entouré de silènes » d’origine
également romaine.

4. Les termes pré-celtiques « sil »et « ana » (source : Claude Hennuy).

« sil » renseigne un site encaissé dans un passage étroit entre sommets et vallons
sur et au bas des pentes.

« Ana » est une finale « –ane » typiquement hydronymique qui a donné des noms de
rivières (breuvanne, liane, lasne, etc..). Elle signifie un endroit où il y a des ruisseaux.

Dans ce cas, Silenrieux est un composé roman, constitué d’un terme pré-celtique
« sil-an(i)a », oro-hydronyme, auquel s’est adjoint, à l’époque romane, le latin rivus,
d’où S’lin-rî en wallon et Silenrieux en français.



Cette dernière explication me semble la plus probable et donne à Silenrieux une
signification descriptive qui correspond à la topographie et l’hydrographie des lieux :



       « Un ruisseau ou des ruisseaux et une vallée resserrée et étroite ».



CHAPITRE 2 : ORIGINE DU LIEU DU VILLAGE

 L’origine de l’emplacement du village semble être lié à des caractéristiques
topographiques. Tout d’abord, l’accès de la vallée de l’Eau d’Heure est rendu aisé
par 2 vallons perpendiculaires venant de gauche et de droite.
Ensuite, le lieu répond parfaitement à l’établissement d’un passage à gué sur l’Eau
d’Heure. Finalement, le gué ainsi qu’un chemin descendant par les 2 vallons a
favorisé la naissance d’un site habité.




 Silenrieux se trouve dans la vallée de l’Eau d’Heure entre un vallon qui descend de
                                        Boussu

                et un autre vallon qui descend à côté de la Fostelle.



CHAPITRE 3 : LE TERRITOIRE

Au haut Moyen Âge (période du domaine de Sileno rivo en 866), le territoire était
plus étendu et occupait (voir la carte ci-jointe).

1. la superficie actuelle (1624 hectares ou 1727 bonniers (voir les anciennes
mesures à la fin de la partie géographique)) moins 2 petites parties qui furent
rattachées par la suite à Silenrieux.



      a) La cense de la Bierlée et ses dépendances (plus ou moins 50 bonniers)
      étaient rattachées au haut Moyen Âge à Yves qui dépendait de la famille des
      Rumigny Florennes ; cette partie fut annexée à Silenrieux probablement au
      bas Moyen Âge par le biais du seigneur local, le chapitre de Thuin (voir partie
      religieuse).

      b) Le fief de la coustrerie de la collégiale de Walcourt à Falemprise avait sa
      propre juridiction et administration faisant partie du comté de Namur (voir
      partie religieuse).

      Il comptait 24 bonniers de terres, prairies et bois. Des noms de lieu-dit
      évoquaient cet endroit aujourd’hui sous eau : « le tienne Notre Dame », « le
pré de la coustrerie », « les Coustres ». Il fut rattaché à Silenrieux après la
       révolution française.



2. Le quart du domaine initial de Sileno rivo qui regroupait tous les bois de Féronval
à Badon sur la rive gauche de l’Eau d’Heure (541 hectares ou 576 bonniers). Cette
partie allait devenir la propriété du seigneur de Barbençon au 17 ème siècle (voir partie
politique) ; mais resta partie prenante de la paroisse de Silenrieux jusqu’à la
révolution française. Il est probable que le lieu-dit « les quartiers » aient aussi fait
partie de ce quart du domaine.



Avant la révolution française, le territoire de Silenrieux faisait partie de la principauté
de Liège (sauf le quart de Féronval à Badon qui avait été intégré au Hainaut). Les
2/3 de celui-ci appartenait, soit au seigneur, le chapitre de Thuin, soit à des
propriétaires étrangers du village.
Le territoire de Silenrieux à travers le temps



 Dès l’existence de la Belgique au 19ème siècle, ce territoire (1624 hectares) fit partie
de la province de Namur, de l’arrondissement de Philippeville, du canton de Walcourt
jusque la fusion des communes, puis du canton de Philippeville. Celui-ci représente
1/1878ème de la superficie de la Belgique. Le nord de la grande route Philippeville
Beaumont se trouve en Condroz et le sud en Fagne.

En 1977, lors des fusions communales, Walcourt s’appropria le nord du territoire :
Gerlimpont avec les bois de la Marlière et Seury. Tout le reste fut intégré à l’entité de
Cerfontaine.



CHAPITRE 4 : LE RELIEF

 Silenrieux est caractérisé par un relief vallonné traversé par plusieurs vallées qui se
sont formées au quaternaire. « Le commentaire du cadastre nous dit que la
commune est très montagneuse, il y a peu de belle plaine et elle présente des
inclinaisons assez sensibles ».

La commune est d’abord traversée du sud au nord par une vallée étroite et
encaissée où coule une rivière « l’Eau d’Heure ». Aujourd’hui, la moitié de la vallée
est occupée par les barrages.

Perpendiculairement à cette vallée centrale, se trouvent plusieurs autres vallées
encaissées qui offrent un paysage très varié et accidenté : le Ry Jaune, le Ry Gayot,
le Ruisseau d’Erpion, le Grand Ry, le Ry des Dames, le ruisseau de Maisoncelle
(Gerlimpont).

L’altitude varie de 170 mètres à la sortie de l’Eau d’Heure à Gerlimpont jusque 275
mètres dans les bois des brûlés entre la vallée du Ry Jaune et Soumoy.

Deux autres points culminants sont à noter : le quartier de Baileu ainsi que le
château d’eau à 270 mètres.

Le centre de l’ancien village se trouve entre 180 et 190 mètres d’altitude.

De l’entrée de l’Eau d’Heure sur le territoire de Silenrieux à Falemprise (200 mètres
d’altitude) à la sortie à Gerlimpont, il y a plus ou moins 30 mètres de dénivellation ;
ce qui a favorisé dans le passé l’établissement de plusieurs biefs ayant servi à
produire la force motrice pour des moulins et des forges (voir la carte ci-jointe).




CHAPITRE 5 : LE SOL
En 1795, un rapport du département Sambre et Meuse nous apprend que « le sol
de Silenrieux est d’une stérilité qui approche celle de l’Ardenne ».

Les études décrivent notre sol comme un sol limono-caillouteux à éléments
schisteux, gréseux et calcareux : c’est-à-dire que le sol est de type limoneux (surtout)
ou argileux (parfois) avec une importante charge schisteuse ou psammitique suivant
les endroits (de nombreux cailloux). Il est aussi très accidenté et très peu propice à la
culture.




                            La carte des sols de Silenrieux



Dans la vallée de l’Eau d’Heure et de ses principaux affluents (Ry Jaune, Grand Ry,
Ry des Dames), des alluvions ont favorisé la formation de prairies naturelles sur un
sol limoneux.

Le sol au sud de Silenrieux (bois des brûlés) provient de la décomposition des
psammites et schistes des formations d’Esneux (ESN) et de Famenne-Aye (FA). Il
est argilo-schisteux surtout et gréso-schisteux. Il est surtout couvert de forêt.
Le sol au nord provient de la décomposition des calcaires carbonifères du
tournaisien (assise d’Hastière et Waulsort) et de la décomposition des psammites et
schistes. Il est limoneux avec une charge importante schisteuse, gréseuse et
calcareuse. Le nord de la commune se rattache par le caractère physique au grand
plateau agricole Beaumont-Thuin-Walcourt.

Au niveau de la végétation, la culture s’installe surtout sur les plateaux recouverts
d’une couche de 0,5 à 0,7 mètre de terres arables entre les vallées perpendiculaires
à l’Eau d’Heure ; les bois sur les versants et au sud de la commune ; les pâturages
dans les bas de versants et fonds de vallée où se trouvent les alluvions.

CHAPITRE 6 : LE SOUS-SOL

Le sous-sol de Silenrieux provient de l’ère primaire. Il est principalement composé du
dévonien supérieur qui se caractérise par la prédominance du schiste. Le dévonien
est une grande période géologique de l’ère primaire dont un terrain type se trouve
dans le comté de Devon en Angleterre. Le devonien se divise en étage dont le
faménien. Le sous-sol schisteux de Silenrieux se trouve dans l’étage faménien qui
contient la formation d’Esneux (ESN), la formation de Famenne-Aye (FA), la
formation de Souverain Pré (SVP) et la formation d’Etroeungt et Ciney (CE). (Voir
carte en annexe 1).

Cependant, une zone carbonifère calcaire du tournaisien de l’étage ivorien et
hastarien qui contient la formation de Salet et de la Molignée (MS), la formation de
Leffe, Waulsort et Bayard (BWL) et la formation de Hastière, Pont d’Arcole, Landelies
et Maurenne (HPLM) venant de Vogenée pénètre dans Silenrieux au lieu dit
« Seury » en une bande en direction ouest qui va se rétrécissant pour s’arrêter à la
verte vallée (Grand Ry). C’est dans cette zone qu’ont été exploités des gisements de
dolomie grise waulsortienne (au bois de la Marlière) et des carrières de pierres à
chaux et à bâtir à Gérardfalize, Battefer et la Bruyère (exploitation du calcaire bleu
encrinique).

Une petite bande de calcaire de l’étage hastarien existe aussi autour de la ferme de
Maisoncelle (une carrière est encore visible en dessous de la ferme) (voir carte).
Carrière de Maisoncelle



Les plateaux sont en général recouverts d’une couche de 0.5 à 0.7 mètre de terres arables, les flancs
de vallées sont plutôt rocheux et dans le fond, s’est déposée une étroite couche d’alluvions atteignant
1.5 mètre d’épaisseur et parfois marécageux.

Depuis la période celte, le sous-sol a renfermé du minerai de fer. Plusieurs
excavations restent visibles dans les bois, témoins d’une ancienne extraction de
minerai de fer (limonite). En 1832, Vandermaele signale encore l’exploitation du fer
hydraté sur le territoire de Silenrieux.

Près de la croix aux avés, on observe des amas de phtanites blonds, de l’argile
ferrugineuse et des cailloux roulés de quartz blanc et de phtanites.



CHAPITRE 7 : LE CLIMAT

 Il y a plus de 10.000 avant JC, le climat passa constamment par des variations
importantes (climat très froid, puis très chaud). Cependant, depuis lors, le climat s’est
tempéré pour prendre son aspect actuel.

Le bas Moyen Âge de l’an mil à 1300 connut une période un peu plus chaude avec le
développement de la culture de la vigne sur les versants exposés au soleil.

La 2ème moitié du 17ème siècle a connu quelques périodes déplaisantes ; des hivers
rigoureux et plusieurs intempéries diverses ont marqué les habitants en 1642, 1648,
1656,1660-61, 1663, 1673, 1675,1682-83 et 1690.

Aujourd’hui, Silenrieux appartient à la zone climatique à caractère tempéré maritime.
C’est-à-dire que le climat y est influencé par le voisinage de la mer et par la
Le sol au nord provient de la décomposition des calcaires carbonifères du
tournaisien (assise d’Hastière et Waulsort) et de la décomposition des psammites et
schistes. Il est limoneux avec une charge importante schisteuse, gréseuse et
calcareuse. Le nord de la commune se rattache par le caractère physique au grand
plateau agricole Beaumont-Thuin-Walcourt.

Au niveau de la végétation, la culture s’installe surtout sur les plateaux recouverts
d’une couche de 0,5 à 0,7 mètre de terres arables entre les vallées perpendiculaires
à l’Eau d’Heure ; les bois sur les versants et au sud de la commune ; les pâturages
dans les bas de versants et fonds de vallée où se trouvent les alluvions.

CHAPITRE 6 : LE SOUS-SOL

Le sous-sol de Silenrieux provient de l’ère primaire. Il est principalement composé du
dévonien supérieur qui se caractérise par la prédominance du schiste. Le dévonien
est une grande période géologique de l’ère primaire dont un terrain type se trouve
dans le comté de Devon en Angleterre. Le devonien se divise en étage dont le
faménien. Le sous-sol schisteux de Silenrieux se trouve dans l’étage faménien qui
contient la formation d’Esneux (ESN), la formation de Famenne-Aye (FA), la
formation de Souverain Pré (SVP) et la formation d’Etroeungt et Ciney (CE). (Voir
carte en annexe 1).

Cependant, une zone carbonifère calcaire du tournaisien de l’étage ivorien et
hastarien qui contient la formation de Salet et de la Molignée (MS), la formation de
Leffe, Waulsort et Bayard (BWL) et la formation de Hastière, Pont d’Arcole, Landelies
et Maurenne (HPLM) venant de Vogenée pénètre dans Silenrieux au lieu dit
« Seury » en une bande en direction ouest qui va se rétrécissant pour s’arrêter à la
verte vallée (Grand Ry). C’est dans cette zone qu’ont été exploités des gisements de
dolomie grise waulsortienne (au bois de la Marlière) et des carrières de pierres à
chaux et à bâtir à Gérardfalize, Battefer et la Bruyère (exploitation du calcaire bleu
encrinique).

Une petite bande de calcaire de l’étage hastarien existe aussi autour de la ferme de
Maisoncelle (une carrière est encore visible en dessous de la ferme) (voir carte).

Contenu connexe

Tendances

Primul razboi mondial pdf
Primul razboi mondial pdfPrimul razboi mondial pdf
Primul razboi mondial pdfALL.RO
 
Memoire Master MOI 2010 Emilia Korba
Memoire Master MOI 2010 Emilia KorbaMemoire Master MOI 2010 Emilia Korba
Memoire Master MOI 2010 Emilia KorbaMaster MOI
 
Exercice sur la révolution russe
Exercice sur la révolution russe Exercice sur la révolution russe
Exercice sur la révolution russe gandibleuxmonia
 
Approche paysagiste
Approche paysagisteApproche paysagiste
Approche paysagisteHania Zazoua
 
Le baroque français
Le baroque françaisLe baroque français
Le baroque français3GL1314
 
Chateau Versailles
Chateau VersaillesChateau Versailles
Chateau VersaillesProiectFr
 
Evaluer sa maison : l'expertise de la valeur vénale immobilière
Evaluer sa maison : l'expertise de la valeur vénale immobilièreEvaluer sa maison : l'expertise de la valeur vénale immobilière
Evaluer sa maison : l'expertise de la valeur vénale immobilièreLAMY Expertise
 
Le rapport entre Matière et Structures dans l’Architecture des XIXe et XXe si...
Le rapport entre Matière et Structures dans l’Architecture des XIXe et XXe si...Le rapport entre Matière et Structures dans l’Architecture des XIXe et XXe si...
Le rapport entre Matière et Structures dans l’Architecture des XIXe et XXe si...Università degli Studi di Genova
 
Normes d'équipements, 2005-2016.pptx
Normes d'équipements, 2005-2016.pptxNormes d'équipements, 2005-2016.pptx
Normes d'équipements, 2005-2016.pptxjekaw2
 
HAA-cours8 urb. Colonial.pdf
HAA-cours8 urb. Colonial.pdfHAA-cours8 urb. Colonial.pdf
HAA-cours8 urb. Colonial.pdfssuser1b8de11
 
Park mall - Analyse d'exemple -
Park mall - Analyse d'exemple -Park mall - Analyse d'exemple -
Park mall - Analyse d'exemple -Sarra Achoura
 
Pdf rendu analyse d'exemple quartier croix rouge reims
Pdf rendu analyse d'exemple quartier croix rouge reimsPdf rendu analyse d'exemple quartier croix rouge reims
Pdf rendu analyse d'exemple quartier croix rouge reimsImmy Gray
 
Shema directeur d'aménagement touristique de la wilaya de bejaia
Shema directeur d'aménagement touristique de la wilaya de bejaiaShema directeur d'aménagement touristique de la wilaya de bejaia
Shema directeur d'aménagement touristique de la wilaya de bejaiaArchi Guelma
 
analyse_d_un_site_a_blida_algerie.pptx
analyse_d_un_site_a_blida_algerie.pptxanalyse_d_un_site_a_blida_algerie.pptx
analyse_d_un_site_a_blida_algerie.pptxMoustaphaCherifoukHa
 
Entrée de la ville de boufarik
Entrée de la ville de boufarikEntrée de la ville de boufarik
Entrée de la ville de boufarikSami Sahli
 
Le nombre d'anges à la bataille de badr
Le nombre d'anges à la bataille de badrLe nombre d'anges à la bataille de badr
Le nombre d'anges à la bataille de badrhanifiyyah
 
PORTIQUE- MOOC STRUCTURE
PORTIQUE- MOOC STRUCTUREPORTIQUE- MOOC STRUCTURE
PORTIQUE- MOOC STRUCTURERedaAitSaada
 
Structure métallique
Structure métallique Structure métallique
Structure métallique Sami Sahli
 

Tendances (20)

Primul razboi mondial pdf
Primul razboi mondial pdfPrimul razboi mondial pdf
Primul razboi mondial pdf
 
Memoire Master MOI 2010 Emilia Korba
Memoire Master MOI 2010 Emilia KorbaMemoire Master MOI 2010 Emilia Korba
Memoire Master MOI 2010 Emilia Korba
 
Exercice sur la révolution russe
Exercice sur la révolution russe Exercice sur la révolution russe
Exercice sur la révolution russe
 
Approche paysagiste
Approche paysagisteApproche paysagiste
Approche paysagiste
 
Le baroque français
Le baroque françaisLe baroque français
Le baroque français
 
Analyse guisi final
Analyse guisi finalAnalyse guisi final
Analyse guisi final
 
Chateau Versailles
Chateau VersaillesChateau Versailles
Chateau Versailles
 
Evaluer sa maison : l'expertise de la valeur vénale immobilière
Evaluer sa maison : l'expertise de la valeur vénale immobilièreEvaluer sa maison : l'expertise de la valeur vénale immobilière
Evaluer sa maison : l'expertise de la valeur vénale immobilière
 
Le rapport entre Matière et Structures dans l’Architecture des XIXe et XXe si...
Le rapport entre Matière et Structures dans l’Architecture des XIXe et XXe si...Le rapport entre Matière et Structures dans l’Architecture des XIXe et XXe si...
Le rapport entre Matière et Structures dans l’Architecture des XIXe et XXe si...
 
Normes d'équipements, 2005-2016.pptx
Normes d'équipements, 2005-2016.pptxNormes d'équipements, 2005-2016.pptx
Normes d'équipements, 2005-2016.pptx
 
HAA-cours8 urb. Colonial.pdf
HAA-cours8 urb. Colonial.pdfHAA-cours8 urb. Colonial.pdf
HAA-cours8 urb. Colonial.pdf
 
Park mall - Analyse d'exemple -
Park mall - Analyse d'exemple -Park mall - Analyse d'exemple -
Park mall - Analyse d'exemple -
 
Pdf rendu analyse d'exemple quartier croix rouge reims
Pdf rendu analyse d'exemple quartier croix rouge reimsPdf rendu analyse d'exemple quartier croix rouge reims
Pdf rendu analyse d'exemple quartier croix rouge reims
 
Shema directeur d'aménagement touristique de la wilaya de bejaia
Shema directeur d'aménagement touristique de la wilaya de bejaiaShema directeur d'aménagement touristique de la wilaya de bejaia
Shema directeur d'aménagement touristique de la wilaya de bejaia
 
analyse_d_un_site_a_blida_algerie.pptx
analyse_d_un_site_a_blida_algerie.pptxanalyse_d_un_site_a_blida_algerie.pptx
analyse_d_un_site_a_blida_algerie.pptx
 
Sdatw setif livre- i
Sdatw setif  livre- iSdatw setif  livre- i
Sdatw setif livre- i
 
Entrée de la ville de boufarik
Entrée de la ville de boufarikEntrée de la ville de boufarik
Entrée de la ville de boufarik
 
Le nombre d'anges à la bataille de badr
Le nombre d'anges à la bataille de badrLe nombre d'anges à la bataille de badr
Le nombre d'anges à la bataille de badr
 
PORTIQUE- MOOC STRUCTURE
PORTIQUE- MOOC STRUCTUREPORTIQUE- MOOC STRUCTURE
PORTIQUE- MOOC STRUCTURE
 
Structure métallique
Structure métallique Structure métallique
Structure métallique
 

En vedette

Quito, nuevas oportunidades de inversión
Quito, nuevas oportunidades de inversiónQuito, nuevas oportunidades de inversión
Quito, nuevas oportunidades de inversiónEduardo Dousdebés
 
Las redes sociales en la educacion
Las redes sociales en la educacionLas redes sociales en la educacion
Las redes sociales en la educacionkarenrochin
 
Analisis de involucrados
Analisis de involucradosAnalisis de involucrados
Analisis de involucradosrocio1802276285
 
Como se desarrollan las tics de la educacion
Como se desarrollan las tics de la educacionComo se desarrollan las tics de la educacion
Como se desarrollan las tics de la educacionnatushesk
 
Reflexiones de los temas vistos en clase
Reflexiones de los temas vistos en claseReflexiones de los temas vistos en clase
Reflexiones de los temas vistos en claseraizacastillo
 
Presentación de Pablo Llanos
Presentación de Pablo LlanosPresentación de Pablo Llanos
Presentación de Pablo LlanosPablo Llanos
 
Estudio LMS Presentación1
Estudio LMS Presentación1Estudio LMS Presentación1
Estudio LMS Presentación1rocio1802276285
 
les zones d'intérêts biologiques aux lacs de l'eau d'heure
les zones d'intérêts biologiques aux lacs de l'eau d'heureles zones d'intérêts biologiques aux lacs de l'eau d'heure
les zones d'intérêts biologiques aux lacs de l'eau d'heureJean philippe Body
 
Mujeres multitask madres estudiantes y empleadas mili jaramillo 2011
Mujeres multitask madres estudiantes y empleadas   mili jaramillo 2011Mujeres multitask madres estudiantes y empleadas   mili jaramillo 2011
Mujeres multitask madres estudiantes y empleadas mili jaramillo 2011casinegrita
 
Cultura organizacional y construcción de la imagen
Cultura organizacional y construcción de la imagenCultura organizacional y construcción de la imagen
Cultura organizacional y construcción de la imagenYismeray D. Lopez
 
Clasificacion de los sistemas kelly
Clasificacion de los sistemas kellyClasificacion de los sistemas kelly
Clasificacion de los sistemas kellykellyd1994
 
Globale Trends im Schulbibiblothekswesen
Globale Trends im SchulbibiblothekswesenGlobale Trends im Schulbibiblothekswesen
Globale Trends im SchulbibiblothekswesenGuenter K. Schlamp
 

En vedette (20)

Quito, nuevas oportunidades de inversión
Quito, nuevas oportunidades de inversiónQuito, nuevas oportunidades de inversión
Quito, nuevas oportunidades de inversión
 
Las redes sociales en la educacion
Las redes sociales en la educacionLas redes sociales en la educacion
Las redes sociales en la educacion
 
Trabajo practico
Trabajo practicoTrabajo practico
Trabajo practico
 
Enseñanza (2)
 Enseñanza (2) Enseñanza (2)
Enseñanza (2)
 
Analisis de involucrados
Analisis de involucradosAnalisis de involucrados
Analisis de involucrados
 
Como se desarrollan las tics de la educacion
Como se desarrollan las tics de la educacionComo se desarrollan las tics de la educacion
Como se desarrollan las tics de la educacion
 
Webtools studium
Webtools studiumWebtools studium
Webtools studium
 
Reflexiones de los temas vistos en clase
Reflexiones de los temas vistos en claseReflexiones de los temas vistos en clase
Reflexiones de los temas vistos en clase
 
Raul20
Raul20Raul20
Raul20
 
Presentación de Pablo Llanos
Presentación de Pablo LlanosPresentación de Pablo Llanos
Presentación de Pablo Llanos
 
Estudio LMS Presentación1
Estudio LMS Presentación1Estudio LMS Presentación1
Estudio LMS Presentación1
 
les zones d'intérêts biologiques aux lacs de l'eau d'heure
les zones d'intérêts biologiques aux lacs de l'eau d'heureles zones d'intérêts biologiques aux lacs de l'eau d'heure
les zones d'intérêts biologiques aux lacs de l'eau d'heure
 
Mujeres multitask madres estudiantes y empleadas mili jaramillo 2011
Mujeres multitask madres estudiantes y empleadas   mili jaramillo 2011Mujeres multitask madres estudiantes y empleadas   mili jaramillo 2011
Mujeres multitask madres estudiantes y empleadas mili jaramillo 2011
 
Cultura organizacional y construcción de la imagen
Cultura organizacional y construcción de la imagenCultura organizacional y construcción de la imagen
Cultura organizacional y construcción de la imagen
 
Clasificacion de los sistemas kelly
Clasificacion de los sistemas kellyClasificacion de los sistemas kelly
Clasificacion de los sistemas kelly
 
Globale Trends im Schulbibiblothekswesen
Globale Trends im SchulbibiblothekswesenGlobale Trends im Schulbibiblothekswesen
Globale Trends im Schulbibiblothekswesen
 
Redes
RedesRedes
Redes
 
Manual basico de coapa
Manual basico de coapaManual basico de coapa
Manual basico de coapa
 
Cuentosilustrados
CuentosilustradosCuentosilustrados
Cuentosilustrados
 
Hoja de vida
Hoja de vidaHoja de vida
Hoja de vida
 

Similaire à Silenrieux

Val de loire
Val de loireVal de loire
Val de loireStan Stan
 
Estissac et thuisy 2017
Estissac et thuisy   2017Estissac et thuisy   2017
Estissac et thuisy 2017Michel Bruley
 
Filename 0=vestiges archéologiques espagne
Filename 0=vestiges archéologiques espagneFilename 0=vestiges archéologiques espagne
Filename 0=vestiges archéologiques espagne3gymnasioperisteri
 
Penthièvre au fil des âges
Penthièvre au fil des âgesPenthièvre au fil des âges
Penthièvre au fil des âgesemmadidou
 
Ain-Temouchent -Anomalies d'une commune Coloniale.
Ain-Temouchent -Anomalies d'une commune Coloniale.Ain-Temouchent -Anomalies d'une commune Coloniale.
Ain-Temouchent -Anomalies d'une commune Coloniale.Karim OULDENNEBIA
 
Paysages Allos
Paysages AllosPaysages Allos
Paysages AllosNadineHG
 
0 A French Middle Ages Research About Toponyms And Patronymics In France
0   A French Middle Ages Research About Toponyms And Patronymics In France0   A French Middle Ages Research About Toponyms And Patronymics In France
0 A French Middle Ages Research About Toponyms And Patronymics In FranceGuillemier
 
Mairies communes du Pays de Fouesnant --php majalp
Mairies communes du Pays de Fouesnant --php majalpMairies communes du Pays de Fouesnant --php majalp
Mairies communes du Pays de Fouesnant --php majalpFoenizella.com
 
Dossier de sauvegarde des deux redoutes de Vaubande Saint-Paul-sur-Ubaye mod...
Dossier de sauvegarde des  deux redoutes de Vaubande Saint-Paul-sur-Ubaye mod...Dossier de sauvegarde des  deux redoutes de Vaubande Saint-Paul-sur-Ubaye mod...
Dossier de sauvegarde des deux redoutes de Vaubande Saint-Paul-sur-Ubaye mod...Hubert Tassel
 
3ème Concours Régional Multimédia de Lublin. Auvergne-Angelika Szpyra,Paulina...
3ème Concours Régional Multimédia de Lublin. Auvergne-Angelika Szpyra,Paulina...3ème Concours Régional Multimédia de Lublin. Auvergne-Angelika Szpyra,Paulina...
3ème Concours Régional Multimédia de Lublin. Auvergne-Angelika Szpyra,Paulina...profeurope
 
P2 les inondations sur le bassin de la sélune
P2 les inondations sur le bassin de la séluneP2 les inondations sur le bassin de la sélune
P2 les inondations sur le bassin de la séluneSMBS contact
 
Memoire de stage volume 1 - muséographie
Memoire de stage volume 1 - muséographieMemoire de stage volume 1 - muséographie
Memoire de stage volume 1 - muséographieColineOrset
 
Les personnages du Pays de Fouesnant - -php0y tlpa
Les personnages du Pays de Fouesnant - -php0y tlpaLes personnages du Pays de Fouesnant - -php0y tlpa
Les personnages du Pays de Fouesnant - -php0y tlpaFoenizella.com
 
L'histoire des calanques
L'histoire des calanquesL'histoire des calanques
L'histoire des calanquesBleu Evasion
 
1. la prehistoire
1. la prehistoire1. la prehistoire
1. la prehistoiremounamocram
 

Similaire à Silenrieux (20)

Val de loire
Val de loireVal de loire
Val de loire
 
Estissac et thuisy 2017
Estissac et thuisy   2017Estissac et thuisy   2017
Estissac et thuisy 2017
 
Val De Loire
Val De LoireVal De Loire
Val De Loire
 
Filename 0=vestiges archéologiques espagne
Filename 0=vestiges archéologiques espagneFilename 0=vestiges archéologiques espagne
Filename 0=vestiges archéologiques espagne
 
Penthièvre au fil des âges
Penthièvre au fil des âgesPenthièvre au fil des âges
Penthièvre au fil des âges
 
Auvergne Rhône-Alpes
Auvergne Rhône-AlpesAuvergne Rhône-Alpes
Auvergne Rhône-Alpes
 
Croix Rousse
Croix RousseCroix Rousse
Croix Rousse
 
Ain-Temouchent -Anomalies d'une commune Coloniale.
Ain-Temouchent -Anomalies d'une commune Coloniale.Ain-Temouchent -Anomalies d'une commune Coloniale.
Ain-Temouchent -Anomalies d'une commune Coloniale.
 
Paysages Allos
Paysages AllosPaysages Allos
Paysages Allos
 
0 A French Middle Ages Research About Toponyms And Patronymics In France
0   A French Middle Ages Research About Toponyms And Patronymics In France0   A French Middle Ages Research About Toponyms And Patronymics In France
0 A French Middle Ages Research About Toponyms And Patronymics In France
 
Mairies communes du Pays de Fouesnant --php majalp
Mairies communes du Pays de Fouesnant --php majalpMairies communes du Pays de Fouesnant --php majalp
Mairies communes du Pays de Fouesnant --php majalp
 
Dossier de sauvegarde des deux redoutes de Vaubande Saint-Paul-sur-Ubaye mod...
Dossier de sauvegarde des  deux redoutes de Vaubande Saint-Paul-sur-Ubaye mod...Dossier de sauvegarde des  deux redoutes de Vaubande Saint-Paul-sur-Ubaye mod...
Dossier de sauvegarde des deux redoutes de Vaubande Saint-Paul-sur-Ubaye mod...
 
3ème Concours Régional Multimédia de Lublin. Auvergne-Angelika Szpyra,Paulina...
3ème Concours Régional Multimédia de Lublin. Auvergne-Angelika Szpyra,Paulina...3ème Concours Régional Multimédia de Lublin. Auvergne-Angelika Szpyra,Paulina...
3ème Concours Régional Multimédia de Lublin. Auvergne-Angelika Szpyra,Paulina...
 
P2 les inondations sur le bassin de la sélune
P2 les inondations sur le bassin de la séluneP2 les inondations sur le bassin de la sélune
P2 les inondations sur le bassin de la sélune
 
Pont de sully
Pont de sullyPont de sully
Pont de sully
 
Le massif Vosgiens
Le massif VosgiensLe massif Vosgiens
Le massif Vosgiens
 
Memoire de stage volume 1 - muséographie
Memoire de stage volume 1 - muséographieMemoire de stage volume 1 - muséographie
Memoire de stage volume 1 - muséographie
 
Les personnages du Pays de Fouesnant - -php0y tlpa
Les personnages du Pays de Fouesnant - -php0y tlpaLes personnages du Pays de Fouesnant - -php0y tlpa
Les personnages du Pays de Fouesnant - -php0y tlpa
 
L'histoire des calanques
L'histoire des calanquesL'histoire des calanques
L'histoire des calanques
 
1. la prehistoire
1. la prehistoire1. la prehistoire
1. la prehistoire
 

Dernier

DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxMartin M Flynn
 
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdfBibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdfBibdoc 37
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfSylvianeBachy
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Bernard Réquichot.pptx Peintre français
Bernard Réquichot.pptx   Peintre françaisBernard Réquichot.pptx   Peintre français
Bernard Réquichot.pptx Peintre françaisTxaruka
 
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...NaimDoumissi
 
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdfBibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdfBibdoc 37
 
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfPIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfRiDaHAziz
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 37
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Gabriel Gay-Para
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneTxaruka
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursStagiaireLearningmat
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfbdp12
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxJCAC
 
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfPIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfRiDaHAziz
 
Cours de Management des Systèmes d'information
Cours de Management des Systèmes d'informationCours de Management des Systèmes d'information
Cours de Management des Systèmes d'informationpapediallo3
 

Dernier (18)

DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
 
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdfBibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Bernard Réquichot.pptx Peintre français
Bernard Réquichot.pptx   Peintre françaisBernard Réquichot.pptx   Peintre français
Bernard Réquichot.pptx Peintre français
 
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...
 
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdfBibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
 
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfPIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
 
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceurs
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
 
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfPIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
 
Cours de Management des Systèmes d'information
Cours de Management des Systèmes d'informationCours de Management des Systèmes d'information
Cours de Management des Systèmes d'information
 

Silenrieux

  • 1. Silenrieux d'après le livre de Jean-Philippe Body son histoire, sa géographie, son économie Contact de l'auteur : jeanphilippe.body@skynet.be ¨ Le blason de la communauté de Silenrieux ; il a été représenté en 1624 sur un calice et en 1871 sur l’autel principal de l’église La structure de l'ouvrage.
  • 2. 1. Géographie 2. Politique, justice et armée 3. Economie et finance 4. Aspects socio-culturels 5. Religion la première partie étudie tous les aspects liés à la géographie (superficie, relief, sol, sous-sol, climat, hydrographie, population et toponymie) Cette partie va vous permettre de mieux connaître la situation de Silenrieux ; l’origine du nom et du lieu ainsi que le territoire avec son relief, son sol et sous-sol, son climat, sa végétation, sa faune et son hydrographie ; l’évolution de sa population avec une présentation de 2 personnes célèbres ; la description et l’évolution de son habitat à travers les différents quartiers ; l’évolution de l’éclairage et du chauffage ; les mesures d’hygiène ; les différents noms de lieu-dit. Ce dernier chapitre sur la toponymie est primordial pour comprendre et localiser les différents endroits cités dans cet ouvrage. Il est donc conseillé de commencer par sa lecture. CHAPITRE 1 : ORIGINE DU NOM DE SILENRIEUX Les plus anciennes appellations connues sont : Sileno rivo ou Silleni rivus dans le pagus Lomacensis en 868-69, Silenti rivo en 1197, Sillenrimis en 1202, Sillenriu en 1276, Sileriu en 1387, Selenrieu en 1391, Silentirivo en 1445, Silenrieu en 1456, Silenrive en 1497, Silentirivo en 1518, Silenrive et Salentirivo en 1558. Plusieurs hypothèses ont été émises sur l’origine du mot « Silenrieux ». Elles séparent les deux termes suivants « Silen » et « Rieux ». « Rieux » vient du latin « rivus » et signifie ruisseau ou rivière. Il a été probablement adjoint au mot « Silen » à l’époque romane. Quant à l’origine du mot « Silen », plusieurs idées ont été proposées :
  • 3. 1. Le dieu « Silenius » : celui-ci était le génie phrygien des sources, symbole des eaux et fils de Pan ; il avait le don de la sagesse ; il était aussi le père de Bacchus, dieu du vin. C’était un vieillard jouisseur, toujours ivre, au nez camus et proéminent, chantant et riant. Dans ce cas, Silenrieux voudrait dire « le ruisseau du dieu Silenius » et aurait une origine entièrement romaine. 2. Le mot « sigolenus » est une romanisation du mot latin « sigila ». Ce terme nous renvoie à une petite figure ou statuette d’argile. Dans ce cas, Silenrieux voudrait dire « le ruisseau d’une statuette d’argile » et aurait aussi une origine entièrement romaine. 3. La silène, fleur que l’on trouve dans notre région, est bien présente à Silenrieux, mais pas plus qu’autre part. Dans ce cas, Silenrieux voudrait dire « le ruisseau entouré de silènes » d’origine également romaine. 4. Les termes pré-celtiques « sil »et « ana » (source : Claude Hennuy). « sil » renseigne un site encaissé dans un passage étroit entre sommets et vallons sur et au bas des pentes. « Ana » est une finale « –ane » typiquement hydronymique qui a donné des noms de rivières (breuvanne, liane, lasne, etc..). Elle signifie un endroit où il y a des ruisseaux. Dans ce cas, Silenrieux est un composé roman, constitué d’un terme pré-celtique « sil-an(i)a », oro-hydronyme, auquel s’est adjoint, à l’époque romane, le latin rivus, d’où S’lin-rî en wallon et Silenrieux en français. Cette dernière explication me semble la plus probable et donne à Silenrieux une signification descriptive qui correspond à la topographie et l’hydrographie des lieux : « Un ruisseau ou des ruisseaux et une vallée resserrée et étroite ». CHAPITRE 2 : ORIGINE DU LIEU DU VILLAGE L’origine de l’emplacement du village semble être lié à des caractéristiques topographiques. Tout d’abord, l’accès de la vallée de l’Eau d’Heure est rendu aisé par 2 vallons perpendiculaires venant de gauche et de droite.
  • 4. Ensuite, le lieu répond parfaitement à l’établissement d’un passage à gué sur l’Eau d’Heure. Finalement, le gué ainsi qu’un chemin descendant par les 2 vallons a favorisé la naissance d’un site habité. Silenrieux se trouve dans la vallée de l’Eau d’Heure entre un vallon qui descend de Boussu et un autre vallon qui descend à côté de la Fostelle. CHAPITRE 3 : LE TERRITOIRE Au haut Moyen Âge (période du domaine de Sileno rivo en 866), le territoire était plus étendu et occupait (voir la carte ci-jointe). 1. la superficie actuelle (1624 hectares ou 1727 bonniers (voir les anciennes mesures à la fin de la partie géographique)) moins 2 petites parties qui furent rattachées par la suite à Silenrieux. a) La cense de la Bierlée et ses dépendances (plus ou moins 50 bonniers) étaient rattachées au haut Moyen Âge à Yves qui dépendait de la famille des Rumigny Florennes ; cette partie fut annexée à Silenrieux probablement au bas Moyen Âge par le biais du seigneur local, le chapitre de Thuin (voir partie religieuse). b) Le fief de la coustrerie de la collégiale de Walcourt à Falemprise avait sa propre juridiction et administration faisant partie du comté de Namur (voir partie religieuse). Il comptait 24 bonniers de terres, prairies et bois. Des noms de lieu-dit évoquaient cet endroit aujourd’hui sous eau : « le tienne Notre Dame », « le
  • 5. pré de la coustrerie », « les Coustres ». Il fut rattaché à Silenrieux après la révolution française. 2. Le quart du domaine initial de Sileno rivo qui regroupait tous les bois de Féronval à Badon sur la rive gauche de l’Eau d’Heure (541 hectares ou 576 bonniers). Cette partie allait devenir la propriété du seigneur de Barbençon au 17 ème siècle (voir partie politique) ; mais resta partie prenante de la paroisse de Silenrieux jusqu’à la révolution française. Il est probable que le lieu-dit « les quartiers » aient aussi fait partie de ce quart du domaine. Avant la révolution française, le territoire de Silenrieux faisait partie de la principauté de Liège (sauf le quart de Féronval à Badon qui avait été intégré au Hainaut). Les 2/3 de celui-ci appartenait, soit au seigneur, le chapitre de Thuin, soit à des propriétaires étrangers du village.
  • 6.
  • 7. Le territoire de Silenrieux à travers le temps Dès l’existence de la Belgique au 19ème siècle, ce territoire (1624 hectares) fit partie de la province de Namur, de l’arrondissement de Philippeville, du canton de Walcourt jusque la fusion des communes, puis du canton de Philippeville. Celui-ci représente 1/1878ème de la superficie de la Belgique. Le nord de la grande route Philippeville Beaumont se trouve en Condroz et le sud en Fagne. En 1977, lors des fusions communales, Walcourt s’appropria le nord du territoire : Gerlimpont avec les bois de la Marlière et Seury. Tout le reste fut intégré à l’entité de Cerfontaine. CHAPITRE 4 : LE RELIEF Silenrieux est caractérisé par un relief vallonné traversé par plusieurs vallées qui se sont formées au quaternaire. « Le commentaire du cadastre nous dit que la commune est très montagneuse, il y a peu de belle plaine et elle présente des inclinaisons assez sensibles ». La commune est d’abord traversée du sud au nord par une vallée étroite et encaissée où coule une rivière « l’Eau d’Heure ». Aujourd’hui, la moitié de la vallée est occupée par les barrages. Perpendiculairement à cette vallée centrale, se trouvent plusieurs autres vallées encaissées qui offrent un paysage très varié et accidenté : le Ry Jaune, le Ry Gayot, le Ruisseau d’Erpion, le Grand Ry, le Ry des Dames, le ruisseau de Maisoncelle (Gerlimpont). L’altitude varie de 170 mètres à la sortie de l’Eau d’Heure à Gerlimpont jusque 275 mètres dans les bois des brûlés entre la vallée du Ry Jaune et Soumoy. Deux autres points culminants sont à noter : le quartier de Baileu ainsi que le château d’eau à 270 mètres. Le centre de l’ancien village se trouve entre 180 et 190 mètres d’altitude. De l’entrée de l’Eau d’Heure sur le territoire de Silenrieux à Falemprise (200 mètres d’altitude) à la sortie à Gerlimpont, il y a plus ou moins 30 mètres de dénivellation ; ce qui a favorisé dans le passé l’établissement de plusieurs biefs ayant servi à produire la force motrice pour des moulins et des forges (voir la carte ci-jointe). CHAPITRE 5 : LE SOL
  • 8. En 1795, un rapport du département Sambre et Meuse nous apprend que « le sol de Silenrieux est d’une stérilité qui approche celle de l’Ardenne ». Les études décrivent notre sol comme un sol limono-caillouteux à éléments schisteux, gréseux et calcareux : c’est-à-dire que le sol est de type limoneux (surtout) ou argileux (parfois) avec une importante charge schisteuse ou psammitique suivant les endroits (de nombreux cailloux). Il est aussi très accidenté et très peu propice à la culture. La carte des sols de Silenrieux Dans la vallée de l’Eau d’Heure et de ses principaux affluents (Ry Jaune, Grand Ry, Ry des Dames), des alluvions ont favorisé la formation de prairies naturelles sur un sol limoneux. Le sol au sud de Silenrieux (bois des brûlés) provient de la décomposition des psammites et schistes des formations d’Esneux (ESN) et de Famenne-Aye (FA). Il est argilo-schisteux surtout et gréso-schisteux. Il est surtout couvert de forêt.
  • 9. Le sol au nord provient de la décomposition des calcaires carbonifères du tournaisien (assise d’Hastière et Waulsort) et de la décomposition des psammites et schistes. Il est limoneux avec une charge importante schisteuse, gréseuse et calcareuse. Le nord de la commune se rattache par le caractère physique au grand plateau agricole Beaumont-Thuin-Walcourt. Au niveau de la végétation, la culture s’installe surtout sur les plateaux recouverts d’une couche de 0,5 à 0,7 mètre de terres arables entre les vallées perpendiculaires à l’Eau d’Heure ; les bois sur les versants et au sud de la commune ; les pâturages dans les bas de versants et fonds de vallée où se trouvent les alluvions. CHAPITRE 6 : LE SOUS-SOL Le sous-sol de Silenrieux provient de l’ère primaire. Il est principalement composé du dévonien supérieur qui se caractérise par la prédominance du schiste. Le dévonien est une grande période géologique de l’ère primaire dont un terrain type se trouve dans le comté de Devon en Angleterre. Le devonien se divise en étage dont le faménien. Le sous-sol schisteux de Silenrieux se trouve dans l’étage faménien qui contient la formation d’Esneux (ESN), la formation de Famenne-Aye (FA), la formation de Souverain Pré (SVP) et la formation d’Etroeungt et Ciney (CE). (Voir carte en annexe 1). Cependant, une zone carbonifère calcaire du tournaisien de l’étage ivorien et hastarien qui contient la formation de Salet et de la Molignée (MS), la formation de Leffe, Waulsort et Bayard (BWL) et la formation de Hastière, Pont d’Arcole, Landelies et Maurenne (HPLM) venant de Vogenée pénètre dans Silenrieux au lieu dit « Seury » en une bande en direction ouest qui va se rétrécissant pour s’arrêter à la verte vallée (Grand Ry). C’est dans cette zone qu’ont été exploités des gisements de dolomie grise waulsortienne (au bois de la Marlière) et des carrières de pierres à chaux et à bâtir à Gérardfalize, Battefer et la Bruyère (exploitation du calcaire bleu encrinique). Une petite bande de calcaire de l’étage hastarien existe aussi autour de la ferme de Maisoncelle (une carrière est encore visible en dessous de la ferme) (voir carte).
  • 10. Carrière de Maisoncelle Les plateaux sont en général recouverts d’une couche de 0.5 à 0.7 mètre de terres arables, les flancs de vallées sont plutôt rocheux et dans le fond, s’est déposée une étroite couche d’alluvions atteignant 1.5 mètre d’épaisseur et parfois marécageux. Depuis la période celte, le sous-sol a renfermé du minerai de fer. Plusieurs excavations restent visibles dans les bois, témoins d’une ancienne extraction de minerai de fer (limonite). En 1832, Vandermaele signale encore l’exploitation du fer hydraté sur le territoire de Silenrieux. Près de la croix aux avés, on observe des amas de phtanites blonds, de l’argile ferrugineuse et des cailloux roulés de quartz blanc et de phtanites. CHAPITRE 7 : LE CLIMAT Il y a plus de 10.000 avant JC, le climat passa constamment par des variations importantes (climat très froid, puis très chaud). Cependant, depuis lors, le climat s’est tempéré pour prendre son aspect actuel. Le bas Moyen Âge de l’an mil à 1300 connut une période un peu plus chaude avec le développement de la culture de la vigne sur les versants exposés au soleil. La 2ème moitié du 17ème siècle a connu quelques périodes déplaisantes ; des hivers rigoureux et plusieurs intempéries diverses ont marqué les habitants en 1642, 1648, 1656,1660-61, 1663, 1673, 1675,1682-83 et 1690. Aujourd’hui, Silenrieux appartient à la zone climatique à caractère tempéré maritime. C’est-à-dire que le climat y est influencé par le voisinage de la mer et par la
  • 11. Le sol au nord provient de la décomposition des calcaires carbonifères du tournaisien (assise d’Hastière et Waulsort) et de la décomposition des psammites et schistes. Il est limoneux avec une charge importante schisteuse, gréseuse et calcareuse. Le nord de la commune se rattache par le caractère physique au grand plateau agricole Beaumont-Thuin-Walcourt. Au niveau de la végétation, la culture s’installe surtout sur les plateaux recouverts d’une couche de 0,5 à 0,7 mètre de terres arables entre les vallées perpendiculaires à l’Eau d’Heure ; les bois sur les versants et au sud de la commune ; les pâturages dans les bas de versants et fonds de vallée où se trouvent les alluvions. CHAPITRE 6 : LE SOUS-SOL Le sous-sol de Silenrieux provient de l’ère primaire. Il est principalement composé du dévonien supérieur qui se caractérise par la prédominance du schiste. Le dévonien est une grande période géologique de l’ère primaire dont un terrain type se trouve dans le comté de Devon en Angleterre. Le devonien se divise en étage dont le faménien. Le sous-sol schisteux de Silenrieux se trouve dans l’étage faménien qui contient la formation d’Esneux (ESN), la formation de Famenne-Aye (FA), la formation de Souverain Pré (SVP) et la formation d’Etroeungt et Ciney (CE). (Voir carte en annexe 1). Cependant, une zone carbonifère calcaire du tournaisien de l’étage ivorien et hastarien qui contient la formation de Salet et de la Molignée (MS), la formation de Leffe, Waulsort et Bayard (BWL) et la formation de Hastière, Pont d’Arcole, Landelies et Maurenne (HPLM) venant de Vogenée pénètre dans Silenrieux au lieu dit « Seury » en une bande en direction ouest qui va se rétrécissant pour s’arrêter à la verte vallée (Grand Ry). C’est dans cette zone qu’ont été exploités des gisements de dolomie grise waulsortienne (au bois de la Marlière) et des carrières de pierres à chaux et à bâtir à Gérardfalize, Battefer et la Bruyère (exploitation du calcaire bleu encrinique). Une petite bande de calcaire de l’étage hastarien existe aussi autour de la ferme de Maisoncelle (une carrière est encore visible en dessous de la ferme) (voir carte).