SlideShare une entreprise Scribd logo
mplificateur de luminanceA
Réalisé par
:
LABAKOUM Badr-
eddine
ZOURHRI Mobarak
Demandé
par :
Mr.HARMOUCHI
2015/2016
MST. Génie Biomédical
Instrumentation & Maintenance
Plan Formation d’image
Les applications
Medicales
Conclusion
Introduction
Radiocsopie
Amplificateur de
luminance
INTRODUCTION
01
Loading
4
RADIOGRAPHIE
“
”
imagerie par projection statique
La radiographie C’est une image
statique, qui ne bouge pas. Ça nous
permet de voir un objet, une
structure, un organe à un moment
très précis.
“
”5
RADIOSCOPIE imagerie par projection dynamique
La radioscopie ("fluoroscopie")
utilise des rayons X pour produire sur
un écran une image mobile de
l'intérieur du corps en temps réel.
RADIOSCOPIE
02
Loading
7
En imagerie médicale, la radioscopie est utilisée lorsqu’on a besoin de
voir un organe en mouvement ou lorsqu’on doit vérifier, au fur et à
mesure, les manœuvres d’une intervention qu’on est en train de réaliser.
La radioscopie est aussi utilisée en salle d’opération avec des appareils
mobiles pour vérifier :
-la réparation d’un membre fracturé.
-l’emplacement des électrodes d’un stimulateur
cardiaque (pace maker).
LA RADIOSCOPIE
8
-L’image obtenue en continu et en temps réel est, grossière et peu lumineuse.
- D’où irradiation excessive du patient et de l’opérateur.
“
”
L’image radioscopique se faisait dans le noir
absolue avec un écran de sulfure de zinc placé
directement derrière le patient, qui s’éclaire sous
l’action des RX.
1940
RADIOSCOPIE CONVENTIONNELLE
peu lumineuse
9
1950
Michel Becquerel
-Réduire ou évite irradiation de radiologe et minimise
conseridablent le temps de pouse ou la dose réssute pour le
patient.
-Amélioré la qualité de l’image a partir d’amplifier l’intensité
lumineuse.
RADIOSCOPIE À AMPLIFICATEUR DE
LUMINANCE
AMPLIFICATEUR DE
LUMINANCE
03
Loading
11
Radioscopie à amplificateur de luminance
12
Tube à rayons X et
diaphragmes
Source d’émission
Amplificateur de
luminance et caméra
Récepteur image
Les tubes amplificateurs de lumière, en combinaison avec une caméra de
télévision sont les systèmes d´amplification d´image les plus utilisés.
Amplificateur de
luminance et caméra
13
“
”
Définition
C’est un outil de transformation
d’une image optique à une image
électronique, qui va permettre
d’augmenter la luminosité et
préciser l’image de la radioscopie.
Amplificateur de luminance
Amplificateur de brillance, disponible sur :
http://www.larousse.fr/encyclopedie/medical/amplificateur_de_brillance/11109(consulté le 20.11.2014)
14
Constitution
Photons
X
Électron
Lumière
Visible
Couche sensible aux RX
Photo cathode
Electrode de focalisation
Ecran secondaire
Objectif
Anode
15
16
17
18
AvantagesIP1 Le tube à vide
“
”-Il permet l'accélération des électrons sans interactions.
-C'est un cylindre de 25 cm de diamètre et une longueur
équivalente.
-Sa face antérieure est bombée pour résister à la
pression de l'air (1 kg par cm2).
-L'ensemble est protégé mécaniquement contre les
chocs et contre les rayonnements X propres de
l'ampli par une gaine.
19
AvantagesIP2 L'écran primaire
“
”-Une couche sensible aux RX, convertissant les photons
X (20 à 120 keV) en photons lumineux (1,5 à 3 keV).
Sa constitution est voisine de celle d'un écran de
scopie ou d'un écran renforçateur.
Il se décompose en deux parties accolées:
iodure de césium CsI
20
AvantagesIP2 L'écran primaire
“
”-Une photocathode qui, sous l'action des photons
lumineux, libère par effet photoélectrique des électrons
dont l'énergie propre est faible.
antimoniure de césium
21
AvantagesIP3 L'écran secondaire
“
”-Situé à l'extrémité opposée du tube, il recueille
les électrons accélérés et les convertit en photons lumineux.
sulfure de zinc cadmium activé à l'argent
22
AvantagesIP4 Le groupe d'électrodes
“
”-L'accélération des électrons qui acquièrent une énergie
correspondant à la différence de potentiel (30 kV).
-La focalisation de ces électrons : ceux-ci sont émis par une
surface de 22 cm de diamètre et sont projetés sur l'écran
secondaire mesurant 2 à 3 cm de diamètre en conservant
l'image de l'écran primaire.
Il assure deux fonctions:
23
Fonctionnement de l'ampli de luminance
Rendements
Amplification en énergie
24
“
”
Nombre de photons Nombre d’éléctrons.
Nbre de (e-) = 10% Nbre de photons.
-Diamètre de l’image sur l’anode fois plus petit que la photocathode, les (e-)
sont 10*10=100 fois plus concentrés sur l’écran secondaire.
Amplification en énergie
Rendements
”Nombre de photons lumineux Nombre d’éléctrons.
10% (e-) du nombre de photons lumineux.
25
Les caractéristique
Champ de l'amplificateur
“
”•C’est un appareil à symétrie circulaire.
•L’écran primaire a un diamètre bien précis.
•Cet écran primaire qui définit le champ
maximal de l’amplificateur.
•Il existe des amplis avec plusieurs diamètres.
-23cm(9 pouces)
-26cm(6 pouces)
-12,5cm
26
Les caractéristique
Gain de l’amplificateur
“
”•C’est deux signaux sont de nature différent et
ne se mesurent pas avec la même unité.
•Donc, aucune homologation du gain des
amplificateurs n’est possible.
27
Les caractéristique
Facteur de conversion
“
”•L’amplificateur n’est pas seulement un ampli,
mais aussi un convertisseur d’énergie.
•Généralement compris entre 40 et 150
28
Les caractéristique
Rapport signal / bruit
“
”•Si on amplifie un signale très faible, il s’y superpose un bruit
très gérant.
•Ce bruit visible se manifeste comme un effet de neige dont
l’origine est dans la structure discontinue du flux des rayons X.
•Donc si le signal d’entrée est faible, la fluctuation est importante
et le ‘bruit’ que cause cette fluctuation est génant.
29
Les caractéristique
Rémanence
“
”•L'émission luminescente stimulée par le
rayonnement X ou celle de l'écran secondaire
ne cesse pas dès la fin de la stimulation,
mais décroît de manière exponentielle en
fractions de seconde.
30
Les caractéristique
Résolution spatiale
“
”•La résolution, la définition de l'image finale est
liée à la qualité des écrans primaire et secondaire.
• Finesse de la structure de l'écran secondaire : à
ce niveau, l'image est 10 fois plus petite. Une
résolution de 20 paires de lignes à l'entrée
demande 200 paires de lignes au millimètre sur
l'écran secondaire.
FORMATION D'IMAGE
04
Loading
32
Système de télévision radiologique
33
principaux éléments d’un système de télévision radiologique
34
Système de télévision radiologique
Amplificateur de luminance
Répartiteur de lumière
Caméra de TV
Moniteur de visualisation
dispositif de synchronisation
Circuit de
traitement
35
Répartiteur de lumière
1
Circuit de
traitement
36
Répartiteur de lumière
C’est un dispositif optique constitué :
“
”• miroir plan semi-transparent, incliné sur l’axe des rayons
lumineux. Il est mobile, permettant de diriger l’image dans
plusieurs directions.
• miroir réfléchissant, situé derrière le précédent, ce qui
renvoie l’image vers la caméra de TV, de radio-cinéma ou
ampli-photographie.
(distribution d'images)
37
Caméra de TV
2
Circuit de
traitement
38
La caméra de T.V
Elle comporte :
- Une optique.
- Un tube analyseur.
39
Optique
40
Un tube analyseur
Source d’électrons
Canon
Déflecteur
Enceinte vide d’air
Anode
41
Un tube analyseur
42
Un tube analyseur
-Les résistance est variable avec la lumière qui
les éclaire.
-Résistance faible en grand lumiére(blanc).
-Résistance plus élevée dans les gris.
-Résistance très grande dans les noirs.
43
Un tube analyseur
-La surface de l’écran d’entrée est utilisé rectangulaire.
15*20mm (tube de 1) / 26*36mm (tube de 2)
1 2 3
1
2
3
-Couche d’oxyde d’étain Sno2 transparente et conductrice,
dopée de type N.
-Couche de pur plomb pur, non dopée, isolant.
-Couche d’oxyde plomb dopée de type P ,qui forme la
couche postérieure.
44
vidicon Plumbicon Newvicon
-Oxysulfure d'antimoine (Sb2SO3).
-La durée de l'émission électronique < durée de changement l'éclairement
Max sensibilité spectrale situe vers 450nm (bleu)
- La vitesse modifications de résistance électrique de la cible < la vitesse de changement de l’éclairement.
-gênant pour l'observation des mouvements rapides.
Le phénomène de rémanence
45
-Oxyde de plomb (PbO).
vidicon Plumbicon Newvicon
-beaucoup rémanent que le Vidicon.
l'analyse de phénomènes rapides
-Max sensibilité spectrale situe entre 480 nm et 560 nm.
-Amélioration de la qualité de l'image.
- Inconvénient : prix, très supérieur à celui du Vidicon.
-Contraste est élevé.
46
-sélénium de zinc (ZnSe).
vidicon Plumbicon Newvicon
-utilise des phénomènes de transfert de charges
-Qualité et son prix .
- l'existence d'un petit courant d'« obscurité ».
Formée de 2 couches :
-Sel double: tellurure de zinc et de cadmium (ZnTe/CdTe).
47
Les circuits CCD
Le détecteur CCD, assure la conversion d'un signal lumineux en un signal électrique
-Chaque pixel de la matrice CCD correspond à un élément
semi-conducteur.
surface photosensible
(silicium)
48
Les circuits CCD
49
Les circuits CCD AVANTAGES DES CAPTEURS CCD
- faible encombrement et faible poids.
- consommation < 1 W / 10 W.
- insensibles aux champs magnétiques.
- non rémanents.
- sensibilité et dynamique supérieures.
- réponse linéaire à l’augmentation de la lumière.
- durée de vie illimitée (?) / 3000 à 5000 h pour les tubes analyseurs
50
3
Circuit de
traitement
dispositif de synchronisation
51
dispositif de
synchronisation
Un tube analyseur
- L’image est décomposée en un certain nombre de lignes et chaque
ligne est analysée en luminance.
- L'analyse se fait comme la lecture d’une page, en commençant de
haut en bas, de gauche à droite.
L’image TV est composée de Demi-images décalé
ANALYSE DE L’IMAGE
52
-625 lignes ( demi-images de 312,5 lignes).
-Lors d’une analyse de 25 images/s (50 trames/s).
Chaque ligne est vue en 52 us.
-La durée d’une image complète est de 40ms.
-La durée d’une ligne est de 64 ns.
NOMBRE D’IMAGES ET DE LIGNES
525 lignes 60 Hz Amérique du nord
53
SIGNAUX DE SYNCHRONISATION
+ =
-l’image doit être parfaitement synchronisée au tube analyseur.
-La synchronisation est assurée par des signaux insérés entre chaque ligne, les top
lignes et entre chaque image, les top-images.
54
55
4
Circuit de
traitement
Moniteur de visualisation
56
Moniteur de visualisation
Enceinte vide d’air
Écran luminescent
Source d’électrons AnodeCanon
Bobines de déflexion
-La dimension de l'écran = f(distance).
-Vision rapprochée l'écran à petite taille.
- Vision éloignée l'écran à plus grand taille .
Ferdinand Braun
1897
57
En pratique, la distance correcte d'observation d'un moniteur de
télévision est égale à 4 ou 5 fois la diagonale de l'écran
rectangulaire. Cette diagonale caractérise d'ailleurs la dimension
du tube cathodique (et le moniteur par extension).
“
”
LES APPLICATIONS MEDICALS
05
Loading
59
“
”
En imagerie médicale, la radioscopie
est utilisée lorsqu’on a besoin de voir
un organe en mouvement ou
lorsqu’on doit vérifier, au fur et à
mesure, les manœuvres d’une
intervention qu’on est en train de
réaliser.
60
“
”
Dans les salles d’opération avec des
appareils mobiles pour vérifier :
-la réparation d’un membre fracturé.
-l’emplacement des électrodes d’un
stimulateur cardiaque (pace maker).
-les canaux biliaires dans une chirurgie
pour le foie.
-etc.
61
“
”
La radioscopie est utilisée au
département d’imagerie médicale
pour plusieurs examens, dont les
angiographies, les lavements
barytés double contraste, les cinés de
déglutition, les cystographies
mictionnelles, etc.
62
Les principaux besoins
• Orthopédie, traumatologie
• chirurgie digestive
• urologie
• chirurgie vasculaire
• chirurgie cardiaque minimalement invasive
• pose de pack et pace maker
• électrophysiologie
Visualiser sans ouvrir
63
Radioscopie du système digestif
Afin de visualiser l'oesophage et l'estomac, un liquide de
contraste iodique ou baryté doit être bu par le patient durant
l'examen. La visualisation des intestins et du colon est
réalisée grâce à l'administration d'un produit de contraste par
voie rectale au moyen d'une sonde.
Une radioscopie dure en général entre
15 et 30 minutes.
64
Radioscopie des veines (les angiographies)
Nous injectons un produit de contraste iodé dans une veine
superficielle de l'aine ou du pied afin d'obtenir une
cartographie du réseau sanguin veineux de la jambe.
65
les cystographies mictionnelles
cystographie mictionnelle permet de rechercher une anomalie de la
morphologie de la vessie, un reflux urinaire vésico-urétéral ou une obstruction à
la vidange de la vessie.
Pour visualiser l’intérieur de la vessie et les uretères, on doit utiliser un produit
de contraste, qu’on introduit dans la vessie à l’aide d’une sonde urinaire.
L’installation de la sonde est faite juste avant l’examen et celle-ci est maintenue
en place avec du diachylon ou à l’aide d’un ballonnet intégré à la sonde. Le
matériel utilisé diffère selon l’âge du patient.
CONCLUSION
06
Loading
THANK YOU!
Merci pour votre attention:)
68
 http://www.larousse.fr/encyclopedie/medical/amplificateur_de_brillance/11109
 http://phdub.free.fr/radiologie_numerique/amplificateur_luminance.htm
 http://www.imagerie-info.com/radioscopie.shtml
 http://biomedic-electronic.e-monsite.com/medias/files/amplificateur-de-brillance.pdf
Bibliographie :
Sites internet
Livre :
 Amplificateur de brillance, Omar Cherif Lezzar 14/07/2010.
 Analyseurs d’images, par Jean-Paul BELAN.
 Journées de formation des techniciens et ingénieures a l’imagerie médicale: Ministre de
la senate publique MAROC.

Contenu connexe

Tendances

Etude technique du respirateur d'anesthésie Fabius CE Dräger
Etude technique du respirateur d'anesthésie Fabius CE DrägerEtude technique du respirateur d'anesthésie Fabius CE Dräger
Etude technique du respirateur d'anesthésie Fabius CE Dräger
Anis Ben Brahim
 
2013session6 6
2013session6 62013session6 6
2013session6 6
acvq
 
Rayons X.ppt
Rayons X.pptRayons X.ppt
Rayons X.ppt
amine100226
 
L’apport du scanner et de l’irm dans la maladie coronaire
L’apport du scanner et de l’irm dans la maladie coronaireL’apport du scanner et de l’irm dans la maladie coronaire
L’apport du scanner et de l’irm dans la maladie coronaire
Hervé Faltot
 
Les effets biologiques des rayonnements ionisants
Les effets biologiques des rayonnements ionisantsLes effets biologiques des rayonnements ionisants
Les effets biologiques des rayonnements ionisants
Guillaume Vaast
 
Chapitre 1 technique de transmission
Chapitre 1 technique de transmissionChapitre 1 technique de transmission
Chapitre 1 technique de transmission
Fodé Ndiaye
 
Respirateur de réanimation
Respirateur de réanimationRespirateur de réanimation
Respirateur de réanimation
MOHAMED ZARBOUBI
 
Explorations radiologiques
Explorations radiologiquesExplorations radiologiques
Explorations radiologiques
Abdeldjalil Gadra
 
cour spectro.pptx
cour spectro.pptxcour spectro.pptx
cour spectro.pptx
HadjaGouaich
 
Doppler transcrânien
Doppler transcrânienDoppler transcrânien
Doppler transcrânien
imma-dr
 
Techniques d’exploration radiologique du sein (mammographie,
Techniques d’exploration radiologique du sein (mammographie,Techniques d’exploration radiologique du sein (mammographie,
Techniques d’exploration radiologique du sein (mammographie,
imma-dr
 
1.2 formation radioprotection des travailleurs exposés radiologues essai
1.2 formation radioprotection des travailleurs exposés radiologues essai1.2 formation radioprotection des travailleurs exposés radiologues essai
1.2 formation radioprotection des travailleurs exposés radiologues essai
radiologie
 
Imagerie scannographique du thorax
Imagerie scannographique du thoraxImagerie scannographique du thorax
Imagerie scannographique du thorax
Myriam Mbakop
 
Spectrophotomètre
SpectrophotomètreSpectrophotomètre
Spectrophotomètre
MOHAMED ZARBOUBI
 
cours radiotherapie technique 2023FF.pdf
cours radiotherapie technique 2023FF.pdfcours radiotherapie technique 2023FF.pdf
cours radiotherapie technique 2023FF.pdf
RIM BENALI
 
maintenance de scanner médicale
maintenance de scanner médicalemaintenance de scanner médicale
maintenance de scanner médicale
MOHAMED ZARBOUBI
 
Machine d'anesthesie
Machine d'anesthesieMachine d'anesthesie
Machine d'anesthesie
zemmouri younes
 
Rayonnements ionisants : répondre aux questions des patients
Rayonnements ionisants : répondre aux questions des patientsRayonnements ionisants : répondre aux questions des patients
Rayonnements ionisants : répondre aux questions des patients
Conseil Scientifique Santé & Energies d'EDF
 
Effets biologiques des rayonnements ionisants
Effets biologiques des rayonnements ionisantsEffets biologiques des rayonnements ionisants
Effets biologiques des rayonnements ionisants
AmineChahid4
 

Tendances (20)

Etude technique du respirateur d'anesthésie Fabius CE Dräger
Etude technique du respirateur d'anesthésie Fabius CE DrägerEtude technique du respirateur d'anesthésie Fabius CE Dräger
Etude technique du respirateur d'anesthésie Fabius CE Dräger
 
2013session6 6
2013session6 62013session6 6
2013session6 6
 
Rayons X.ppt
Rayons X.pptRayons X.ppt
Rayons X.ppt
 
L’apport du scanner et de l’irm dans la maladie coronaire
L’apport du scanner et de l’irm dans la maladie coronaireL’apport du scanner et de l’irm dans la maladie coronaire
L’apport du scanner et de l’irm dans la maladie coronaire
 
Les effets biologiques des rayonnements ionisants
Les effets biologiques des rayonnements ionisantsLes effets biologiques des rayonnements ionisants
Les effets biologiques des rayonnements ionisants
 
Chapitre 1 technique de transmission
Chapitre 1 technique de transmissionChapitre 1 technique de transmission
Chapitre 1 technique de transmission
 
Respirateur de réanimation
Respirateur de réanimationRespirateur de réanimation
Respirateur de réanimation
 
Explorations radiologiques
Explorations radiologiquesExplorations radiologiques
Explorations radiologiques
 
cour spectro.pptx
cour spectro.pptxcour spectro.pptx
cour spectro.pptx
 
Doppler transcrânien
Doppler transcrânienDoppler transcrânien
Doppler transcrânien
 
Techniques d’exploration radiologique du sein (mammographie,
Techniques d’exploration radiologique du sein (mammographie,Techniques d’exploration radiologique du sein (mammographie,
Techniques d’exploration radiologique du sein (mammographie,
 
1.2 formation radioprotection des travailleurs exposés radiologues essai
1.2 formation radioprotection des travailleurs exposés radiologues essai1.2 formation radioprotection des travailleurs exposés radiologues essai
1.2 formation radioprotection des travailleurs exposés radiologues essai
 
Imagerie scannographique du thorax
Imagerie scannographique du thoraxImagerie scannographique du thorax
Imagerie scannographique du thorax
 
Spectrophotomètre
SpectrophotomètreSpectrophotomètre
Spectrophotomètre
 
cours radiotherapie technique 2023FF.pdf
cours radiotherapie technique 2023FF.pdfcours radiotherapie technique 2023FF.pdf
cours radiotherapie technique 2023FF.pdf
 
Radiographie intraorale
Radiographie intraoraleRadiographie intraorale
Radiographie intraorale
 
maintenance de scanner médicale
maintenance de scanner médicalemaintenance de scanner médicale
maintenance de scanner médicale
 
Machine d'anesthesie
Machine d'anesthesieMachine d'anesthesie
Machine d'anesthesie
 
Rayonnements ionisants : répondre aux questions des patients
Rayonnements ionisants : répondre aux questions des patientsRayonnements ionisants : répondre aux questions des patients
Rayonnements ionisants : répondre aux questions des patients
 
Effets biologiques des rayonnements ionisants
Effets biologiques des rayonnements ionisantsEffets biologiques des rayonnements ionisants
Effets biologiques des rayonnements ionisants
 

Similaire à Amplificateur de luminance

Amplificateurs optiques (soa, raman, edfa)
Amplificateurs optiques (soa, raman, edfa)Amplificateurs optiques (soa, raman, edfa)
Amplificateurs optiques (soa, raman, edfa)
Assia Mounir
 
Presentation_PV_et_energie_Solaire-BON_COURS.ppt
Presentation_PV_et_energie_Solaire-BON_COURS.pptPresentation_PV_et_energie_Solaire-BON_COURS.ppt
Presentation_PV_et_energie_Solaire-BON_COURS.ppt
APLOGAN
 
microscope à balayage Electronique
microscope à balayage Electronique microscope à balayage Electronique
microscope à balayage Electronique
ImadeddineBakouk
 
cours de spectroscopie
cours de spectroscopiecours de spectroscopie
cours de spectroscopie
Anne Baudouin
 
Utilisation de la radiographie per-opératoire
Utilisation de la radiographie per-opératoireUtilisation de la radiographie per-opératoire
Utilisation de la radiographie per-opératoire
Benjamin NICOT
 
l'évolution de la television
l'évolution de la televisionl'évolution de la television
l'évolution de la television
francecours
 
communication Par Fibre Optique Slide .pdf
communication Par Fibre Optique Slide .pdfcommunication Par Fibre Optique Slide .pdf
communication Par Fibre Optique Slide .pdf
CammmMilo
 
07 science tec- spectrophotometrie ir sciencetec2
07 science tec- spectrophotometrie ir sciencetec207 science tec- spectrophotometrie ir sciencetec2
07 science tec- spectrophotometrie ir sciencetec2
Yann Dieulangard
 
cours de microscope
cours de microscopecours de microscope
cours de microscope
Marc Evin
 
Antenne.pdf
Antenne.pdfAntenne.pdf
Antenne.pdf
AhmedEJ
 
pv solaire.pptx
pv solaire.pptxpv solaire.pptx
pv solaire.pptx
ssuser47d7ed
 
Contrôle non destructif par Radiographie
Contrôle non destructif par RadiographieContrôle non destructif par Radiographie
Contrôle non destructif par Radiographie
Rafael Nadal
 
Presentation-Suiveur-Solaire.pdf projets
Presentation-Suiveur-Solaire.pdf projetsPresentation-Suiveur-Solaire.pdf projets
Presentation-Suiveur-Solaire.pdf projets
zakiamjd55
 
Technique vidéo1.pptx
Technique vidéo1.pptxTechnique vidéo1.pptx
Technique vidéo1.pptx
SouhailElghazouani1
 
amplification.pdf
amplification.pdfamplification.pdf
amplification.pdf
ssuser802d08
 
Generalites-sur-les-systemes-photovoltaique (2).pptx
Generalites-sur-les-systemes-photovoltaique (2).pptxGeneralites-sur-les-systemes-photovoltaique (2).pptx
Generalites-sur-les-systemes-photovoltaique (2).pptx
SaidouMbay
 

Similaire à Amplificateur de luminance (20)

Présentation2
Présentation2Présentation2
Présentation2
 
Capteurs
CapteursCapteurs
Capteurs
 
Amplificateurs optiques (soa, raman, edfa)
Amplificateurs optiques (soa, raman, edfa)Amplificateurs optiques (soa, raman, edfa)
Amplificateurs optiques (soa, raman, edfa)
 
Presentation_PV_et_energie_Solaire-BON_COURS.ppt
Presentation_PV_et_energie_Solaire-BON_COURS.pptPresentation_PV_et_energie_Solaire-BON_COURS.ppt
Presentation_PV_et_energie_Solaire-BON_COURS.ppt
 
microscope à balayage Electronique
microscope à balayage Electronique microscope à balayage Electronique
microscope à balayage Electronique
 
cours de spectroscopie
cours de spectroscopiecours de spectroscopie
cours de spectroscopie
 
Utilisation de la radiographie per-opératoire
Utilisation de la radiographie per-opératoireUtilisation de la radiographie per-opératoire
Utilisation de la radiographie per-opératoire
 
l'évolution de la television
l'évolution de la televisionl'évolution de la television
l'évolution de la television
 
communication Par Fibre Optique Slide .pdf
communication Par Fibre Optique Slide .pdfcommunication Par Fibre Optique Slide .pdf
communication Par Fibre Optique Slide .pdf
 
TP-Master-1.pdf
TP-Master-1.pdfTP-Master-1.pdf
TP-Master-1.pdf
 
07 science tec- spectrophotometrie ir sciencetec2
07 science tec- spectrophotometrie ir sciencetec207 science tec- spectrophotometrie ir sciencetec2
07 science tec- spectrophotometrie ir sciencetec2
 
Cellule
CelluleCellule
Cellule
 
cours de microscope
cours de microscopecours de microscope
cours de microscope
 
Antenne.pdf
Antenne.pdfAntenne.pdf
Antenne.pdf
 
pv solaire.pptx
pv solaire.pptxpv solaire.pptx
pv solaire.pptx
 
Contrôle non destructif par Radiographie
Contrôle non destructif par RadiographieContrôle non destructif par Radiographie
Contrôle non destructif par Radiographie
 
Presentation-Suiveur-Solaire.pdf projets
Presentation-Suiveur-Solaire.pdf projetsPresentation-Suiveur-Solaire.pdf projets
Presentation-Suiveur-Solaire.pdf projets
 
Technique vidéo1.pptx
Technique vidéo1.pptxTechnique vidéo1.pptx
Technique vidéo1.pptx
 
amplification.pdf
amplification.pdfamplification.pdf
amplification.pdf
 
Generalites-sur-les-systemes-photovoltaique (2).pptx
Generalites-sur-les-systemes-photovoltaique (2).pptxGeneralites-sur-les-systemes-photovoltaique (2).pptx
Generalites-sur-les-systemes-photovoltaique (2).pptx
 

Amplificateur de luminance

  • 1. mplificateur de luminanceA Réalisé par : LABAKOUM Badr- eddine ZOURHRI Mobarak Demandé par : Mr.HARMOUCHI 2015/2016 MST. Génie Biomédical Instrumentation & Maintenance
  • 2. Plan Formation d’image Les applications Medicales Conclusion Introduction Radiocsopie Amplificateur de luminance
  • 4. 4 RADIOGRAPHIE “ ” imagerie par projection statique La radiographie C’est une image statique, qui ne bouge pas. Ça nous permet de voir un objet, une structure, un organe à un moment très précis.
  • 5. “ ”5 RADIOSCOPIE imagerie par projection dynamique La radioscopie ("fluoroscopie") utilise des rayons X pour produire sur un écran une image mobile de l'intérieur du corps en temps réel.
  • 7. 7 En imagerie médicale, la radioscopie est utilisée lorsqu’on a besoin de voir un organe en mouvement ou lorsqu’on doit vérifier, au fur et à mesure, les manœuvres d’une intervention qu’on est en train de réaliser. La radioscopie est aussi utilisée en salle d’opération avec des appareils mobiles pour vérifier : -la réparation d’un membre fracturé. -l’emplacement des électrodes d’un stimulateur cardiaque (pace maker). LA RADIOSCOPIE
  • 8. 8 -L’image obtenue en continu et en temps réel est, grossière et peu lumineuse. - D’où irradiation excessive du patient et de l’opérateur. “ ” L’image radioscopique se faisait dans le noir absolue avec un écran de sulfure de zinc placé directement derrière le patient, qui s’éclaire sous l’action des RX. 1940 RADIOSCOPIE CONVENTIONNELLE peu lumineuse
  • 9. 9 1950 Michel Becquerel -Réduire ou évite irradiation de radiologe et minimise conseridablent le temps de pouse ou la dose réssute pour le patient. -Amélioré la qualité de l’image a partir d’amplifier l’intensité lumineuse. RADIOSCOPIE À AMPLIFICATEUR DE LUMINANCE
  • 12. 12 Tube à rayons X et diaphragmes Source d’émission Amplificateur de luminance et caméra Récepteur image Les tubes amplificateurs de lumière, en combinaison avec une caméra de télévision sont les systèmes d´amplification d´image les plus utilisés. Amplificateur de luminance et caméra
  • 13. 13 “ ” Définition C’est un outil de transformation d’une image optique à une image électronique, qui va permettre d’augmenter la luminosité et préciser l’image de la radioscopie. Amplificateur de luminance Amplificateur de brillance, disponible sur : http://www.larousse.fr/encyclopedie/medical/amplificateur_de_brillance/11109(consulté le 20.11.2014)
  • 14. 14 Constitution Photons X Électron Lumière Visible Couche sensible aux RX Photo cathode Electrode de focalisation Ecran secondaire Objectif Anode
  • 15. 15
  • 16. 16
  • 17. 17
  • 18. 18 AvantagesIP1 Le tube à vide “ ”-Il permet l'accélération des électrons sans interactions. -C'est un cylindre de 25 cm de diamètre et une longueur équivalente. -Sa face antérieure est bombée pour résister à la pression de l'air (1 kg par cm2). -L'ensemble est protégé mécaniquement contre les chocs et contre les rayonnements X propres de l'ampli par une gaine.
  • 19. 19 AvantagesIP2 L'écran primaire “ ”-Une couche sensible aux RX, convertissant les photons X (20 à 120 keV) en photons lumineux (1,5 à 3 keV). Sa constitution est voisine de celle d'un écran de scopie ou d'un écran renforçateur. Il se décompose en deux parties accolées: iodure de césium CsI
  • 20. 20 AvantagesIP2 L'écran primaire “ ”-Une photocathode qui, sous l'action des photons lumineux, libère par effet photoélectrique des électrons dont l'énergie propre est faible. antimoniure de césium
  • 21. 21 AvantagesIP3 L'écran secondaire “ ”-Situé à l'extrémité opposée du tube, il recueille les électrons accélérés et les convertit en photons lumineux. sulfure de zinc cadmium activé à l'argent
  • 22. 22 AvantagesIP4 Le groupe d'électrodes “ ”-L'accélération des électrons qui acquièrent une énergie correspondant à la différence de potentiel (30 kV). -La focalisation de ces électrons : ceux-ci sont émis par une surface de 22 cm de diamètre et sont projetés sur l'écran secondaire mesurant 2 à 3 cm de diamètre en conservant l'image de l'écran primaire. Il assure deux fonctions:
  • 23. 23 Fonctionnement de l'ampli de luminance Rendements Amplification en énergie
  • 24. 24 “ ” Nombre de photons Nombre d’éléctrons. Nbre de (e-) = 10% Nbre de photons. -Diamètre de l’image sur l’anode fois plus petit que la photocathode, les (e-) sont 10*10=100 fois plus concentrés sur l’écran secondaire. Amplification en énergie Rendements ”Nombre de photons lumineux Nombre d’éléctrons. 10% (e-) du nombre de photons lumineux.
  • 25. 25 Les caractéristique Champ de l'amplificateur “ ”•C’est un appareil à symétrie circulaire. •L’écran primaire a un diamètre bien précis. •Cet écran primaire qui définit le champ maximal de l’amplificateur. •Il existe des amplis avec plusieurs diamètres. -23cm(9 pouces) -26cm(6 pouces) -12,5cm
  • 26. 26 Les caractéristique Gain de l’amplificateur “ ”•C’est deux signaux sont de nature différent et ne se mesurent pas avec la même unité. •Donc, aucune homologation du gain des amplificateurs n’est possible.
  • 27. 27 Les caractéristique Facteur de conversion “ ”•L’amplificateur n’est pas seulement un ampli, mais aussi un convertisseur d’énergie. •Généralement compris entre 40 et 150
  • 28. 28 Les caractéristique Rapport signal / bruit “ ”•Si on amplifie un signale très faible, il s’y superpose un bruit très gérant. •Ce bruit visible se manifeste comme un effet de neige dont l’origine est dans la structure discontinue du flux des rayons X. •Donc si le signal d’entrée est faible, la fluctuation est importante et le ‘bruit’ que cause cette fluctuation est génant.
  • 29. 29 Les caractéristique Rémanence “ ”•L'émission luminescente stimulée par le rayonnement X ou celle de l'écran secondaire ne cesse pas dès la fin de la stimulation, mais décroît de manière exponentielle en fractions de seconde.
  • 30. 30 Les caractéristique Résolution spatiale “ ”•La résolution, la définition de l'image finale est liée à la qualité des écrans primaire et secondaire. • Finesse de la structure de l'écran secondaire : à ce niveau, l'image est 10 fois plus petite. Une résolution de 20 paires de lignes à l'entrée demande 200 paires de lignes au millimètre sur l'écran secondaire.
  • 33. 33 principaux éléments d’un système de télévision radiologique
  • 34. 34 Système de télévision radiologique Amplificateur de luminance Répartiteur de lumière Caméra de TV Moniteur de visualisation dispositif de synchronisation Circuit de traitement
  • 36. 36 Répartiteur de lumière C’est un dispositif optique constitué : “ ”• miroir plan semi-transparent, incliné sur l’axe des rayons lumineux. Il est mobile, permettant de diriger l’image dans plusieurs directions. • miroir réfléchissant, situé derrière le précédent, ce qui renvoie l’image vers la caméra de TV, de radio-cinéma ou ampli-photographie. (distribution d'images)
  • 37. 37 Caméra de TV 2 Circuit de traitement
  • 38. 38 La caméra de T.V Elle comporte : - Une optique. - Un tube analyseur.
  • 40. 40 Un tube analyseur Source d’électrons Canon Déflecteur Enceinte vide d’air Anode
  • 42. 42 Un tube analyseur -Les résistance est variable avec la lumière qui les éclaire. -Résistance faible en grand lumiére(blanc). -Résistance plus élevée dans les gris. -Résistance très grande dans les noirs.
  • 43. 43 Un tube analyseur -La surface de l’écran d’entrée est utilisé rectangulaire. 15*20mm (tube de 1) / 26*36mm (tube de 2) 1 2 3 1 2 3 -Couche d’oxyde d’étain Sno2 transparente et conductrice, dopée de type N. -Couche de pur plomb pur, non dopée, isolant. -Couche d’oxyde plomb dopée de type P ,qui forme la couche postérieure.
  • 44. 44 vidicon Plumbicon Newvicon -Oxysulfure d'antimoine (Sb2SO3). -La durée de l'émission électronique < durée de changement l'éclairement Max sensibilité spectrale situe vers 450nm (bleu) - La vitesse modifications de résistance électrique de la cible < la vitesse de changement de l’éclairement. -gênant pour l'observation des mouvements rapides. Le phénomène de rémanence
  • 45. 45 -Oxyde de plomb (PbO). vidicon Plumbicon Newvicon -beaucoup rémanent que le Vidicon. l'analyse de phénomènes rapides -Max sensibilité spectrale situe entre 480 nm et 560 nm. -Amélioration de la qualité de l'image. - Inconvénient : prix, très supérieur à celui du Vidicon. -Contraste est élevé.
  • 46. 46 -sélénium de zinc (ZnSe). vidicon Plumbicon Newvicon -utilise des phénomènes de transfert de charges -Qualité et son prix . - l'existence d'un petit courant d'« obscurité ». Formée de 2 couches : -Sel double: tellurure de zinc et de cadmium (ZnTe/CdTe).
  • 47. 47 Les circuits CCD Le détecteur CCD, assure la conversion d'un signal lumineux en un signal électrique -Chaque pixel de la matrice CCD correspond à un élément semi-conducteur. surface photosensible (silicium)
  • 49. 49 Les circuits CCD AVANTAGES DES CAPTEURS CCD - faible encombrement et faible poids. - consommation < 1 W / 10 W. - insensibles aux champs magnétiques. - non rémanents. - sensibilité et dynamique supérieures. - réponse linéaire à l’augmentation de la lumière. - durée de vie illimitée (?) / 3000 à 5000 h pour les tubes analyseurs
  • 51. 51 dispositif de synchronisation Un tube analyseur - L’image est décomposée en un certain nombre de lignes et chaque ligne est analysée en luminance. - L'analyse se fait comme la lecture d’une page, en commençant de haut en bas, de gauche à droite. L’image TV est composée de Demi-images décalé ANALYSE DE L’IMAGE
  • 52. 52 -625 lignes ( demi-images de 312,5 lignes). -Lors d’une analyse de 25 images/s (50 trames/s). Chaque ligne est vue en 52 us. -La durée d’une image complète est de 40ms. -La durée d’une ligne est de 64 ns. NOMBRE D’IMAGES ET DE LIGNES 525 lignes 60 Hz Amérique du nord
  • 53. 53 SIGNAUX DE SYNCHRONISATION + = -l’image doit être parfaitement synchronisée au tube analyseur. -La synchronisation est assurée par des signaux insérés entre chaque ligne, les top lignes et entre chaque image, les top-images.
  • 54. 54
  • 56. 56 Moniteur de visualisation Enceinte vide d’air Écran luminescent Source d’électrons AnodeCanon Bobines de déflexion -La dimension de l'écran = f(distance). -Vision rapprochée l'écran à petite taille. - Vision éloignée l'écran à plus grand taille . Ferdinand Braun 1897
  • 57. 57 En pratique, la distance correcte d'observation d'un moniteur de télévision est égale à 4 ou 5 fois la diagonale de l'écran rectangulaire. Cette diagonale caractérise d'ailleurs la dimension du tube cathodique (et le moniteur par extension). “ ”
  • 59. 59 “ ” En imagerie médicale, la radioscopie est utilisée lorsqu’on a besoin de voir un organe en mouvement ou lorsqu’on doit vérifier, au fur et à mesure, les manœuvres d’une intervention qu’on est en train de réaliser.
  • 60. 60 “ ” Dans les salles d’opération avec des appareils mobiles pour vérifier : -la réparation d’un membre fracturé. -l’emplacement des électrodes d’un stimulateur cardiaque (pace maker). -les canaux biliaires dans une chirurgie pour le foie. -etc.
  • 61. 61 “ ” La radioscopie est utilisée au département d’imagerie médicale pour plusieurs examens, dont les angiographies, les lavements barytés double contraste, les cinés de déglutition, les cystographies mictionnelles, etc.
  • 62. 62 Les principaux besoins • Orthopédie, traumatologie • chirurgie digestive • urologie • chirurgie vasculaire • chirurgie cardiaque minimalement invasive • pose de pack et pace maker • électrophysiologie Visualiser sans ouvrir
  • 63. 63 Radioscopie du système digestif Afin de visualiser l'oesophage et l'estomac, un liquide de contraste iodique ou baryté doit être bu par le patient durant l'examen. La visualisation des intestins et du colon est réalisée grâce à l'administration d'un produit de contraste par voie rectale au moyen d'une sonde. Une radioscopie dure en général entre 15 et 30 minutes.
  • 64. 64 Radioscopie des veines (les angiographies) Nous injectons un produit de contraste iodé dans une veine superficielle de l'aine ou du pied afin d'obtenir une cartographie du réseau sanguin veineux de la jambe.
  • 65. 65 les cystographies mictionnelles cystographie mictionnelle permet de rechercher une anomalie de la morphologie de la vessie, un reflux urinaire vésico-urétéral ou une obstruction à la vidange de la vessie. Pour visualiser l’intérieur de la vessie et les uretères, on doit utiliser un produit de contraste, qu’on introduit dans la vessie à l’aide d’une sonde urinaire. L’installation de la sonde est faite juste avant l’examen et celle-ci est maintenue en place avec du diachylon ou à l’aide d’un ballonnet intégré à la sonde. Le matériel utilisé diffère selon l’âge du patient.
  • 67. THANK YOU! Merci pour votre attention:)
  • 68. 68  http://www.larousse.fr/encyclopedie/medical/amplificateur_de_brillance/11109  http://phdub.free.fr/radiologie_numerique/amplificateur_luminance.htm  http://www.imagerie-info.com/radioscopie.shtml  http://biomedic-electronic.e-monsite.com/medias/files/amplificateur-de-brillance.pdf Bibliographie : Sites internet Livre :  Amplificateur de brillance, Omar Cherif Lezzar 14/07/2010.  Analyseurs d’images, par Jean-Paul BELAN.  Journées de formation des techniciens et ingénieures a l’imagerie médicale: Ministre de la senate publique MAROC.

Notes de l'éditeur

  1. © Copyright Showeet.com
  2. © Copyright Showeet.com
  3. La radioscopie utilise les rayons X pour produire des images en mouvement. Pour comprendre ce qu’est la radioscopie, on peut faire le parallèle avec des types d’images mieux connues. La radiographie peut être comparée à la photographie. C’est une image statique, qui ne bouge pas. Ça nous permet de voir un objet, une structure, un organe à un moment très précis. Comme pour la photographie, si l’objet bouge pendant qu’on fait la radiographie, l’image risque d’être de mauvaise qualité, surtout si le temps d’exposition est long. La radioscopie ou "fluoroscopie") utilise des rayons X pour produire sur un écran une image mobile de l'intérieur du corps en temps réel. Par comparaison, la radiographie est à la photo ce que la radioscopie est à la vidéo. La radioscopie est essentielle pour certains examens (de l'appareil digestif, par exemple) et lors d'opérations;peut être comparée à l’enregistrement à partir d’une caméra vidéo ou, encore plus simplement, à l’image retransmise par un téléviseur. Les images sont en mouvement et permettent de savoir ce qui se passe en temps réel.
  4. © Copyright Showeet.com
  5. La radioscopie est utilisée au département d’imagerie médicale pour plusieurs examens, dont les angiographies, les lavements barytés double contraste, les cinés de déglutition, les cystographies mictionnelles, etc. Finalement Le médecin utilise la radioscopie pour guider ses interventions.
  6. © Copyright Showeet.com
  7. © Copyright Showeet.com
  8. © Copyright Showeet.com
  9. Basée sur le principe de la radiographie, l’émission de rayons X est continue et on observe en temps réel les images de la région explorée.
  10. © Copyright Showeet.com
  11. © Copyright Showeet.com
  12. © Copyright Showeet.com
  13. © Copyright Showeet.com
  14. © Copyright Showeet.com
  15. © Copyright Showeet.com
  16. (Nous prenons le format le plus courant de 25 cm de diamètre, mais des dimensions supérieures existent). les rayonnements X propres(accélération des électrons par 25 kV donc créateur de rayons X)
  17. En pratique, les cristaux composant ces deux couches ont été formés par croissance de l'un sur l'autre de manière à avoir une liaison intime.
  18. © Copyright Showeet.com
  19. © Copyright Showeet.com
  20. © Copyright Showeet.com
  21. © Copyright Showeet.com
  22. mR: milliRoentgen
  23. © Copyright Showeet.com
  24. © Copyright Showeet.com
  25. © Copyright Showeet.com
  26. © Copyright Showeet.com
  27. © Copyright Showeet.com
  28. © Copyright Showeet.com
  29. © Copyright Showeet.com
  30. © Copyright Showeet.com
  31. - Un miroir qui fait un angle de 45deg. dévie la lumière de 90deg.. La lumière peut être dirigée par un miroir basculant ou tournant dans l'axe du faisceau vers plusieurs utilisations successives : caméra de télévision ou de cinéma, appareil photo.
  32. © Copyright Showeet.com
  33. © Copyright Showeet.com
  34. -Un dispositive de focalisation (canon) qui dirige les electrons en un faisceau trés fin. -Anode un capteur des électrons.
  35. Les 2 derniére couches constituent ce qu’on appellee une diodephotoconductrice.
  36. dont la résistance électrique varie en fonction de l'intensité de la lumière reçue ; elle est très élevée dans l'obscurité et très faible en pleine lumière. Son maximum de sensibilité spectrale se situe vers 450 nm, dans le bleu, et nécessite donc une émission dans la même couleur de l'écran secondaire de l'amplificateur de luminance
  37. Il en existe actuellement trois grands types, en dehors des appellations commerciales propres à chaque constructeur : le Vidicon, le Plumbicon et le Newvicon, ou Low lag Vidicon.
  38. Sa cible est complexe: -Qualité et son prix Sa qualité et son prix le placent entre les deux tubes précédents
  39. Un détecteur CCD est fondamentalement constitué d'une surface photosensible plane que l'on positionne au foyer d'un imageur optique, en lieu et place, par exemple, d'une pellicule photographique. Le matériel de base de la surface photosensible est le silicium, qui est dopé de manière à acquérir des propriétés photoélectriques, c'est-à-dire qu'un photon incident (un grain de lumière) est susceptible d'y produire une charge électrique.
  40. © Copyright Showeet.com
  41. © Copyright Showeet.com
  42. © Copyright Showeet.com
  43. -Pour assurer la restitution de l’image sur le tube cathodique du récepteur, celle-ci doit être parfaitement synchronisée au tube analyseur
  44. © Copyright Showeet.com
  45. -En foction de la distance à laquelle il doit être observé pour ne pas distinguer les lignes du balayage) - En cas de vision rapprochée, l'écran doit être de petite taille, et plus grand en cas de vision éloignée.
  46. -La cathode est alimentée par une tension électrique négative et l'anode par une tension positive. Les électrons du flux cathodiques traversent un petit trou dans l'anode pour produire un faisceau d'électrons. -Le canon à électrons contient des plaques qui accélèrent et concentrent le faisceau électronique afin d'obtenir un faisceau mince et étroit. -La surface de visualisation de phosphore est une mince couche de matériau qui émet de la lumière visible lorsqu'il est frappé par le faisceau d'électrons. La composition chimique du phosphore peut être modifié pour produire les couleurs blanc, bleu, jaune, vert ou rouge. L'enveloppe de verre (le tube) se compose d'une façade relativement plate, une section d'entonnoir, et une section sous forme de cou. La surface de visualisation possède une couche de phosphores déposée à l'intérieur de la façade du tube en verre. Le canon à électrons est scellée dans le cou de verre à l'extrémité opposée. L'objectif de l'entonnoir est de créer une architecture robuste capable de supporter la pression négative occasionné par le vide à l'intérieur du tube. Le CRT utilisé dans un téléviseur couleur ou écran d'ordinateur de couleur a quelques pièces supplémentaires. Au lieu d'un canon à électrons, il y a trois canons, u pour caque couleur soit le rouge, un pour le bleu, et un pour le vert. Il y a aussi trois différents matériaux luminophores utilisés sur la surface de projection . Ces luminophores sont déposés sous la forme de très petits points dans un motif répété à travers l'écran . La clé d'un tube cathodique couleur est un mince panneau de métal perforé, connu sous le nom de Shadow Mask, qui est placé entre les canons à électrons et l'écran de visualisation. Les perforations dans le shadow mask sont alignées de telle sorte que le faisceau rouge provenant du canon rouge soit dirigé avec le bon angle vers seulement les points de phosphores rouges correspondants sur la face de l'écran. Les perforations dans le shadow mask sont alignées de telle sorte que le faisceau rouge provenant du canon rouge soit dirigé avec le bon angle vers seulement les points de phosphores rouges correspondants sur la face de l'écran. Donc chaque trajectoire de faisceaux en provenance des 3 canons passent dans les trous du masque à un angle déterminé. Ceci sépare efficacement l'affichage des trois couleurs indépendantes. En contrôlant l'intensité du faisceau pour chaque couleur, nous obtenons tous les niveaux de couleurs utiles à reproduire une image couleur complète. Pour un téléviseur de 25 pouces, il faut environ 500,000 perforations dans le masque métallique. Ces perforations permettent d'obtenir environ 1,5 millions de points de couleurs sur la face de l'écran. (500,00 sous pixels rouges, bleus et verts)
  47. © Copyright Showeet.com
  48. © Copyright Showeet.com
  49. © Copyright Showeet.com
  50. © Copyright Showeet.com
  51. © Copyright Showeet.com
  52. © Copyright Showeet.com
  53. © Copyright Showeet.com
  54. © Copyright Showeet.com
  55. © Copyright Showeet.com
  56. © Copyright Showeet.com
  57. © Copyright Showeet.com