SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  36
Télécharger pour lire hors ligne
FACULTÉ DE MÉDECINE
DÉPARTEMENT DE LA CHIRURGIE
DENTAIRE
SERVICE DE PATHOLOGIE BUCCO-DENTAIRE
2018/2019
Réaliser par:
-LGH RACHA
-Groupe : Aa1
Présentation d’un cas clinique:
prise en charge d’un patient porteur de
prothèse valvulaire.
Et sous anti coagulants oraux pour
extraction dentaire
PLAN DE TRAVAIL
Diagnostic
L’interpretatin radiologique
Examen clinique
La prise en charge
Conclusion
1- ETAT CIVIL:
⦿ Il s’agit de B.k âgé de 69 ans ,habite à
Constantine qui se présente à notre
consultation le 04/09/ 2018 suite à un motif de
consultation fonctionnel
2- antècèdents :
⦿ Pathologique :a)-prothèse valvulaire depuis 2010
⦿ Mèdicaux: triatec 10 mg 1 cp/j : Traitement de l’hypertention
et prévention cardiovasculaire .
sintrom (1/2.1/2.1/4) :est un anticoagulant oral
dérivé de la coumarine, son mode d’action consiste à inhiber la
synthèse de la vitamine k
L’examen exo-buccal:
Inspection:
-La symétrie faciale est respectée.
- Absence de toute tuméfaction.
-Les téguments: RAS
Palpation:
-Les chaines ganglionnaires:Adénopathie sous
maxillaire droite mobile,molle et de petite
taille
Evaluation de l’ouverture buccale : suffisante
Dynamique mandibulaire: rectiligne en un seul
temps
L’examen endo-buccal:
L’hygiène :
- Mauvaise hygiène
Examen des tissu mous:
-Inflammation gingivale généralisée.
Bilan dentaire:
Indice CAO:26 / carie: 4 obturée:1 absente:21
a a a a a a c c o a a
18 17 16 15 14 13 12 11 21 22 23 24 25 26 27 28
48 47 46 45 44 43 42 41 31 32 33 34 35 36 37 38
c a a c a a a a a a a a a a a
2.EXPLORATIONS COMPLÉMENTAIRE:
La radio:
Interprétation de la radio :
⦿
➢ Les ATM : les condyles mandibulaire sont symétriques.
➢ Les sinus maxillaire : RAS
➢ La cloison nasales: position médian
➢ Lyse osseuse généralisé qui atteinte le 1/3 apical de la
denture restante
➢ L’odonte:
Les dents absentes: 21 dents
Les dents obturés: 24
les dents cariée :11.23.45.48
les dents saines :12. 21.22.26.28.43
3.DIAGNOSTIC:
Diagnostic étiologique:
Le facteur déclenchant : biofilm dentaire
Les facteurs favorisants : -la mauvaise hygiene
-les dents absentes non compensés
Diagnostic positif:
Pulpite aigue ( douleur spontané et provoqué au
brossage et au changement de température ;calmé)
LA PRISE EN CHARGE DU PATIENT:
Définition des Cardiopathies:
C’est un terme générique qui désignant
toute maladie du cœur. Les cardiopathies sont
parfois latentes et de découverte fortuite, plus
souvent elles se traduisent par des
manifestations de signification précise :la
douleur, les dyspnée. Les palpitation, la
cyanose.
Dans notre cas le patient est un porteur de prothèse
valvulaire aortique depuis 2010
Remplacement valvulaire: est indiqué lorsque un
patient présentant une valve déficiente, a développé
une insuffisance cardiaque, une embolie systémique
et/ou endocardite
Toutes les valves de remplacements peuvent être à
l’origine d’une fuite péri-valvulaire ayant pour
résultat régurgitation aortique ou mitrale. De plus, les
effets hémodynamiques et de turbulence peuvent
causer une hémolyse des globules rouge. Des
malformations peuvent aussi être observées .
Toutes les valves prothétiques rendent le patient très
vulnérable à l’endocardite.
RISQUE INFECTIEUX :
L’endocardite infectieuse :
Décrite par William Osler : est la conséquence d’une
adhérence bactériologique sur le revêtement
endothéliale du cœur, provoquée par la greffe d’un
agent microbien circulant dans le sang sur un endocarde
sain ou alors sur un endocarde préalablement lésé .
Les cardiopathies à risque infectieux :
LA PROPHYLAXIE DE L’ENDOCARDITE INFECTIEUSE
pendant la consultation initiale:
❑ l’enquête médicale:
-le statut cardiaque( pathologie et évolution)
-les traitements médicochirurgicaux subis ou en cours
-les précautions a prendre
❑ L’examen buccodentaire:
-HBD
-les foyers infectieux(clinique; Rx)
Toutes les informations doivent être
confirmées par le médecin en charge de ce
malade
Protocole anti-infectieux:
Avant les soins
⦿ -Tout foyer infectieux actif doit être traité par une
antibiothérapie curative
⦿ -Diminuer la charge bactérienne:
+Eliminer la plaque dentaire et le tartre présents en bouche
+Prescrire des bains de bouche antiseptique(CHX )
⦿ -Motiver le patient à l’hygiène bucco-dentaire
⦿ Seront conservées seules les dent présentant :
-traitement endodontique parfait
-absence d’élargissement parodontal
Antibioprophylaxie:
En a devant un patient à haut risque infectieux
c-a-d l’antibioprophylaxie est recommandée .ANTIBIOPROPHILAXIE
G A
Cardiopathie à haut
risque d’endocardite
infectieuse
G B
Cardiopathie à risque
moins élevé
d’endocardite
infectieuse
Geste buccodentaire à
risque
Recommandée Optionnelle
Geste buccodentaire
non à risque
Non recommandée Non recommandée
➢ Pendant les soins
⦿ -Séance la plus courte possible
⦿ Rinçage de la plaie opératoire avec un antiseptique
avant de suturer
⦿ Sutures en rapprochant les berges
➢ Après les soins
⦿ Poursuite des antibiotiques pendant la phase de
cicatrisation muqueuse(en général7 à 10 jours)
⦿ Les bains de bouche débutées à j2
⦿ Des visites de control trimestrielles sont fortement
recommandées pour maintenir une hygiène
buccodentaire optimale et pour prévenir tout processus
infectieux , dans le cas de la mise en place d’une
restauration prothétique partielle ou totale , celle-ci
devra faire l’objet d’une propreté constante et ne pas
être à l’origine d’irritation ou d’ulcération.
Précaution dans le cadre de l’anesthésie
Ces précautions sont fonctions des manifestations
cardiovasculaires associées (insuffisance cardiaque ,trouble
de rythme, hypertension….).En générale, l’usage des
vasoconstricteurs n’est pas contre indiquée si le dosage
d’adrénaline est limité à 0.04 mg et si l’injection lente est
réalisé après aspiration , l’usage de vasoconstricteur sera
exclu chez les patients non contrôlés ou sujets à des trouble
de rythme.
Chez les patients sous AAP et/ou sous AVK, l’annesthésie
loco-régionale est déconseillée.
Toute chirurgie élective sous anesthésie générale est à
éviter en raison des effets cardiodépresseurs des
anesthésiques volatils
⦿ -L’acide acétylsialicylique et les AINS sont contre indiqué , la
prise en charge de la douleur fera appel en première intention
au paracétamol avec un dosage limité à 3g/j pour éviter de
potentialiser les effets anticoagulants des AVK ,chez ces patients
si la douleur est plus conséquente les dérivés opiacé (niveau 2)
seront utilisé
⦿ -Si une prescription AIS s’impose, un corticoïde de courte duré
sera préconisé.
⦿ -Les métronidazole et méconazole sont contre indiqué chez le
patient sous AVK
⦿ Les barbituriques et les narcotique sont à éviter.
⦿ En cas d’allergie à la pénicilline le chois portera
préférentiellement à la pristinamycine
⦿ Les tétracyclines la production de VK, interférer avec la
formation de prothrombine et potentialiser les effests des
anticoagulants
⦿ En fait, toute préscription nécessite préalablement de
rechercher une interaction éventuelle avec les AVK
Précaution dans le cadre de la prescription
Mesure préventive de risque hémorragique:
-Evaluation du statut médical du patient et des facteurs
favorisant les accidents hémorragiques par un contact
préalable avec le médecin responsable du suivie de
traitement par AVK
-vérification de la qualité de l’équilibration par un bilan
biologique ( FNS, TP,INR)
-Planification efficace des actes chirurgicaux (éviter les
accidents mécanique, moyens locaux d’hémostase)
PATIENT SOUS ANTI COAGULANTS ORAUX
o Les anti-vitamines K (AVK) sont fréquemment utilisées dans le traitement
curatif ou préventif des accidents thromboemboliques artériels ou
veineux avec comme complication majeure l’hémorragie.
o De ce fait, avant une intervention de chirurgie bucco-dentaire, se pose le
problème de la conduite à tenir vis à vis de ce traitement : arrêt
transitoire avec ou sans relais par une héparino- thérapie ou poursuite
avec ou sans diminution de la posologie.
o Le choix entre ces différentes stratégies dépend du risque hémorragique
et du risque thromboembolique qui doivent être évalués chez chaque
patient pour obtenir le meilleur rapport bénéfice/risque.
o De nombreuses études récentes ont mis en évidence la possibilité de
pratiquer les interventions de chirurgie bucco-dentaire sans interruption
ou diminution de posologie des AVK à condition :
– de respecter un protocole opératoire strict et d’avoir un INR (International
Normalized Ratio) adéquat .
CONDUITE À TENIR
▪ Notre patient présente a un INR [^3-4] et sa situation nécessite des
extractions dentaires c-a-d :
▪ Nous n'avons pas besoin d’ajuster la posologie des anti vitamine K avant l’acte
▪ Les techniques d’hémostase locale sont indispensables et systématiquement
associées.
▪ il est possible de poursuivre le traitement par AVK lors d’extractions
dentaires simples en adoptant une technique chirurgicale adéquate ainsi
qu’une hémostase locale rigoureuse afin d’éviter toute hémorragie per et
post-opératoire
▪ Une fois l’acte opératoire est programmé en doit avant préparé une
gouttière thermoformé comme un moyen d’hémostase
▪ . Les anesthésies loco-régionales sont contre indiquées . L’anesthésique local
doit contenir un vasoconstricteur sauf dans les cas de contre-indication de
son emploi.
▪ Il doit éviter toute fractures alvéolaires ; après l’avulsion dentaire :
▪ On pratique une compression du site de façon systématique soit avec une
compresse maintenue entre les arcades.
▪ la mise en place d’un matériau hémostatique local résorbable intra-alvéolaire doit
être systématique {mèches}
▪ En pratique une suture bérge à bérge « fil non résorbable »
▪ En emplace la gouttière à la bouche du patient pour protéger les plais et
prévenir contre le risque hémorragique .
RISQUE SYNCOPAL
⦿ La syncope se définit comme une
obnubilation pouvant aller jusqu’à la perte
de connaissance totale
MECANISME
Insuffisance
du
débitcardiaque
Réflexe
vaso-vagal
CLINIQUE :
On notera d’abord:
-la pâleur soudaine de la face
-la polypnée superficielle
-l’effondrement tensionnel
-le ralentissement voire arrêt respiratoire
et/ou cardiaque bref et réversible
MESURES PRÉVENTIVES DES MALAISES
CARDIO-RESPIRATOIRE
▪ Prendre contacte avec le médecin traitant pour les
renseignements concernant le risque syncopal
▪ Veiller à une bonne installation du patient
-le confort du patient
-la position allongée est plus favorable pour la prévention
des malaises simples
▪ Veiller à la relation patient praticien
▪ Assurer une bonne anamnèse
▪ Limiter au mieux les facteurs favorisants:
- le jeun
- Une salle de travail surchauffée
- Une ceinture et un col serrés……
- Le changement brutal d’une position
LES RECOMMANDATIONS POSTE OPÉRATOIRE:
⦿ LES PREMIÈRES 48 HEURES :
▪ Le control de la douleur se fera par la prescription de
paracétamol(les AINS seront proscrits)
▪ Les antibiotique pourrant être prescrits en post-chirurgical
▪ Les bains de bouche débutées à j2, Pour rincer, mettre de l’eau
dans la bouche, brasser la tête et laisser l’eau tomber.
▪ Une poche de glace doit être appliquée après l’acte
▪ La succion des parties molles, le passage de la langue sur la plaie
opératoire sont à éviter
▪ Éviter de consommer des aliments trop chauds/ épicés/ acides.
Privilégier les aliments mous et froids durant cette période et
manger du côté opposé au site d’extraction.
▪ Les boissons alcoolisées et le tabac sont à proscrire
▪ Surveillance postopératoire les 3 jours qui suivent l’acte
chirurgical
⦿ CO
CONCLUSION
❑ La prise en charge des patients à risque
occupe une place dans l’exercice quotidien du
chirurgien dentiste
❑ Les patients porteurs d’une pathologie
cardiovasculaire appartiennent à ce groupe
❑ Il est impératif que le praticien prenne en
compte le statut médical de ses malades pour
établir un protocole prophylactique
LA BIBLIOGRAPHIE
⦿ Document PDF: l’extraction dentaire J.-M
KORBENDAU X.KORBENDAU
⦿ Cours de pathologie bucco-dentaire de 4éme année.
⦿ Risque médicaux au cabinet dentaire en pratique
quotidienne .Yvon Roche
⦿ Document PDF. prise en charge d’un cardiopathie au
cabinet dentaire
Merci a votre attention

Contenu connexe

Similaire à Cascliniqueprothsevalvulaire ..

Plan de traitement en prothèse partiel adjointe
Plan de traitement en prothèse partiel adjointe Plan de traitement en prothèse partiel adjointe
Plan de traitement en prothèse partiel adjointe
Abdeldjalil Gadra
 
RISQUE SOIGNANT SOIGNE EN CHIRURGIE DENTAIRE
RISQUE SOIGNANT SOIGNE EN CHIRURGIE DENTAIRERISQUE SOIGNANT SOIGNE EN CHIRURGIE DENTAIRE
RISQUE SOIGNANT SOIGNE EN CHIRURGIE DENTAIRE
amel ouyahia
 
Protocoles kc urologie nephro et app genital masculin version finale_validee...
Protocoles kc urologie nephro et app genital masculin  version finale_validee...Protocoles kc urologie nephro et app genital masculin  version finale_validee...
Protocoles kc urologie nephro et app genital masculin version finale_validee...
Patou Conrath
 
Nutrition péri operatoire
Nutrition péri operatoire Nutrition péri operatoire
Nutrition péri operatoire
pquentin
 

Similaire à Cascliniqueprothsevalvulaire .. (20)

Endocardite bactérienne - Dr Guy Waksmann (2018)
Endocardite bactérienne - Dr Guy Waksmann (2018)Endocardite bactérienne - Dr Guy Waksmann (2018)
Endocardite bactérienne - Dr Guy Waksmann (2018)
 
reco-prescription-des-antibiotiques-en-pratique-buccodentaire-septembre2011.pdf
reco-prescription-des-antibiotiques-en-pratique-buccodentaire-septembre2011.pdfreco-prescription-des-antibiotiques-en-pratique-buccodentaire-septembre2011.pdf
reco-prescription-des-antibiotiques-en-pratique-buccodentaire-septembre2011.pdf
 
Atb prophylaxie
Atb prophylaxieAtb prophylaxie
Atb prophylaxie
 
Peridurale compile pdfs
Peridurale compile pdfs Peridurale compile pdfs
Peridurale compile pdfs
 
P47
P47P47
P47
 
Plan de traitement en prothèse partiel adjointe
Plan de traitement en prothèse partiel adjointe Plan de traitement en prothèse partiel adjointe
Plan de traitement en prothèse partiel adjointe
 
La pharmacologie en salle de coro
La pharmacologie en salle de coroLa pharmacologie en salle de coro
La pharmacologie en salle de coro
 
RISQUE SOIGNANT SOIGNE EN CHIRURGIE DENTAIRE
RISQUE SOIGNANT SOIGNE EN CHIRURGIE DENTAIRERISQUE SOIGNANT SOIGNE EN CHIRURGIE DENTAIRE
RISQUE SOIGNANT SOIGNE EN CHIRURGIE DENTAIRE
 
1 generalites chirurgie parodontale
1  generalites chirurgie parodontale1  generalites chirurgie parodontale
1 generalites chirurgie parodontale
 
projet 22.pptx
projet 22.pptxprojet 22.pptx
projet 22.pptx
 
Les bases de l'hémodialyse pour l'infirmier
Les bases de l'hémodialyse pour l'infirmierLes bases de l'hémodialyse pour l'infirmier
Les bases de l'hémodialyse pour l'infirmier
 
Modalités d’arrêt du traitement antiagrégant plaquettaire
Modalités d’arrêt du traitement antiagrégant plaquettaireModalités d’arrêt du traitement antiagrégant plaquettaire
Modalités d’arrêt du traitement antiagrégant plaquettaire
 
Prise en charge des complications post opératoire - Dr Gabriella Pittau
Prise en charge des complications post opératoire - Dr Gabriella PittauPrise en charge des complications post opératoire - Dr Gabriella Pittau
Prise en charge des complications post opératoire - Dr Gabriella Pittau
 
Protocoles kc urologie nephro et app genital masculin version finale_validee...
Protocoles kc urologie nephro et app genital masculin  version finale_validee...Protocoles kc urologie nephro et app genital masculin  version finale_validee...
Protocoles kc urologie nephro et app genital masculin version finale_validee...
 
Reste à charge Zéro par l'Assurance Maladie
Reste à charge Zéro par l'Assurance MaladieReste à charge Zéro par l'Assurance Maladie
Reste à charge Zéro par l'Assurance Maladie
 
Jlar role iade
Jlar role iadeJlar role iade
Jlar role iade
 
PREVENTION en odf
PREVENTION en odfPREVENTION en odf
PREVENTION en odf
 
Dossierdecandidature mircea caliman fr 1a2013
Dossierdecandidature mircea caliman fr 1a2013Dossierdecandidature mircea caliman fr 1a2013
Dossierdecandidature mircea caliman fr 1a2013
 
Bonnes pratiques d'anesthésie
Bonnes  pratiques d'anesthésieBonnes  pratiques d'anesthésie
Bonnes pratiques d'anesthésie
 
Nutrition péri operatoire
Nutrition péri operatoire Nutrition péri operatoire
Nutrition péri operatoire
 

Cascliniqueprothsevalvulaire ..

  • 1. FACULTÉ DE MÉDECINE DÉPARTEMENT DE LA CHIRURGIE DENTAIRE SERVICE DE PATHOLOGIE BUCCO-DENTAIRE 2018/2019 Réaliser par: -LGH RACHA -Groupe : Aa1 Présentation d’un cas clinique: prise en charge d’un patient porteur de prothèse valvulaire. Et sous anti coagulants oraux pour extraction dentaire
  • 2. PLAN DE TRAVAIL Diagnostic L’interpretatin radiologique Examen clinique La prise en charge Conclusion
  • 3. 1- ETAT CIVIL: ⦿ Il s’agit de B.k âgé de 69 ans ,habite à Constantine qui se présente à notre consultation le 04/09/ 2018 suite à un motif de consultation fonctionnel 2- antècèdents : ⦿ Pathologique :a)-prothèse valvulaire depuis 2010 ⦿ Mèdicaux: triatec 10 mg 1 cp/j : Traitement de l’hypertention et prévention cardiovasculaire . sintrom (1/2.1/2.1/4) :est un anticoagulant oral dérivé de la coumarine, son mode d’action consiste à inhiber la synthèse de la vitamine k
  • 4. L’examen exo-buccal: Inspection: -La symétrie faciale est respectée. - Absence de toute tuméfaction. -Les téguments: RAS Palpation: -Les chaines ganglionnaires:Adénopathie sous maxillaire droite mobile,molle et de petite taille Evaluation de l’ouverture buccale : suffisante Dynamique mandibulaire: rectiligne en un seul temps
  • 5. L’examen endo-buccal: L’hygiène : - Mauvaise hygiène Examen des tissu mous: -Inflammation gingivale généralisée.
  • 6. Bilan dentaire: Indice CAO:26 / carie: 4 obturée:1 absente:21 a a a a a a c c o a a 18 17 16 15 14 13 12 11 21 22 23 24 25 26 27 28 48 47 46 45 44 43 42 41 31 32 33 34 35 36 37 38 c a a c a a a a a a a a a a a
  • 8. Interprétation de la radio : ⦿ ➢ Les ATM : les condyles mandibulaire sont symétriques. ➢ Les sinus maxillaire : RAS ➢ La cloison nasales: position médian ➢ Lyse osseuse généralisé qui atteinte le 1/3 apical de la denture restante ➢ L’odonte: Les dents absentes: 21 dents Les dents obturés: 24 les dents cariée :11.23.45.48 les dents saines :12. 21.22.26.28.43
  • 9. 3.DIAGNOSTIC: Diagnostic étiologique: Le facteur déclenchant : biofilm dentaire Les facteurs favorisants : -la mauvaise hygiene -les dents absentes non compensés Diagnostic positif: Pulpite aigue ( douleur spontané et provoqué au brossage et au changement de température ;calmé)
  • 10. LA PRISE EN CHARGE DU PATIENT: Définition des Cardiopathies: C’est un terme générique qui désignant toute maladie du cœur. Les cardiopathies sont parfois latentes et de découverte fortuite, plus souvent elles se traduisent par des manifestations de signification précise :la douleur, les dyspnée. Les palpitation, la cyanose.
  • 11.
  • 12. Dans notre cas le patient est un porteur de prothèse valvulaire aortique depuis 2010 Remplacement valvulaire: est indiqué lorsque un patient présentant une valve déficiente, a développé une insuffisance cardiaque, une embolie systémique et/ou endocardite Toutes les valves de remplacements peuvent être à l’origine d’une fuite péri-valvulaire ayant pour résultat régurgitation aortique ou mitrale. De plus, les effets hémodynamiques et de turbulence peuvent causer une hémolyse des globules rouge. Des malformations peuvent aussi être observées . Toutes les valves prothétiques rendent le patient très vulnérable à l’endocardite.
  • 13.
  • 14. RISQUE INFECTIEUX : L’endocardite infectieuse : Décrite par William Osler : est la conséquence d’une adhérence bactériologique sur le revêtement endothéliale du cœur, provoquée par la greffe d’un agent microbien circulant dans le sang sur un endocarde sain ou alors sur un endocarde préalablement lésé .
  • 15. Les cardiopathies à risque infectieux :
  • 16. LA PROPHYLAXIE DE L’ENDOCARDITE INFECTIEUSE pendant la consultation initiale: ❑ l’enquête médicale: -le statut cardiaque( pathologie et évolution) -les traitements médicochirurgicaux subis ou en cours -les précautions a prendre ❑ L’examen buccodentaire: -HBD -les foyers infectieux(clinique; Rx) Toutes les informations doivent être confirmées par le médecin en charge de ce malade
  • 17.
  • 18. Protocole anti-infectieux: Avant les soins ⦿ -Tout foyer infectieux actif doit être traité par une antibiothérapie curative ⦿ -Diminuer la charge bactérienne: +Eliminer la plaque dentaire et le tartre présents en bouche +Prescrire des bains de bouche antiseptique(CHX ) ⦿ -Motiver le patient à l’hygiène bucco-dentaire ⦿ Seront conservées seules les dent présentant : -traitement endodontique parfait -absence d’élargissement parodontal
  • 19. Antibioprophylaxie: En a devant un patient à haut risque infectieux c-a-d l’antibioprophylaxie est recommandée .ANTIBIOPROPHILAXIE G A Cardiopathie à haut risque d’endocardite infectieuse G B Cardiopathie à risque moins élevé d’endocardite infectieuse Geste buccodentaire à risque Recommandée Optionnelle Geste buccodentaire non à risque Non recommandée Non recommandée
  • 20.
  • 21. ➢ Pendant les soins ⦿ -Séance la plus courte possible ⦿ Rinçage de la plaie opératoire avec un antiseptique avant de suturer ⦿ Sutures en rapprochant les berges ➢ Après les soins ⦿ Poursuite des antibiotiques pendant la phase de cicatrisation muqueuse(en général7 à 10 jours) ⦿ Les bains de bouche débutées à j2 ⦿ Des visites de control trimestrielles sont fortement recommandées pour maintenir une hygiène buccodentaire optimale et pour prévenir tout processus infectieux , dans le cas de la mise en place d’une restauration prothétique partielle ou totale , celle-ci devra faire l’objet d’une propreté constante et ne pas être à l’origine d’irritation ou d’ulcération.
  • 22. Précaution dans le cadre de l’anesthésie Ces précautions sont fonctions des manifestations cardiovasculaires associées (insuffisance cardiaque ,trouble de rythme, hypertension….).En générale, l’usage des vasoconstricteurs n’est pas contre indiquée si le dosage d’adrénaline est limité à 0.04 mg et si l’injection lente est réalisé après aspiration , l’usage de vasoconstricteur sera exclu chez les patients non contrôlés ou sujets à des trouble de rythme. Chez les patients sous AAP et/ou sous AVK, l’annesthésie loco-régionale est déconseillée. Toute chirurgie élective sous anesthésie générale est à éviter en raison des effets cardiodépresseurs des anesthésiques volatils
  • 23. ⦿ -L’acide acétylsialicylique et les AINS sont contre indiqué , la prise en charge de la douleur fera appel en première intention au paracétamol avec un dosage limité à 3g/j pour éviter de potentialiser les effets anticoagulants des AVK ,chez ces patients si la douleur est plus conséquente les dérivés opiacé (niveau 2) seront utilisé ⦿ -Si une prescription AIS s’impose, un corticoïde de courte duré sera préconisé. ⦿ -Les métronidazole et méconazole sont contre indiqué chez le patient sous AVK ⦿ Les barbituriques et les narcotique sont à éviter. ⦿ En cas d’allergie à la pénicilline le chois portera préférentiellement à la pristinamycine ⦿ Les tétracyclines la production de VK, interférer avec la formation de prothrombine et potentialiser les effests des anticoagulants ⦿ En fait, toute préscription nécessite préalablement de rechercher une interaction éventuelle avec les AVK Précaution dans le cadre de la prescription
  • 24.
  • 25. Mesure préventive de risque hémorragique: -Evaluation du statut médical du patient et des facteurs favorisant les accidents hémorragiques par un contact préalable avec le médecin responsable du suivie de traitement par AVK -vérification de la qualité de l’équilibration par un bilan biologique ( FNS, TP,INR) -Planification efficace des actes chirurgicaux (éviter les accidents mécanique, moyens locaux d’hémostase)
  • 26. PATIENT SOUS ANTI COAGULANTS ORAUX o Les anti-vitamines K (AVK) sont fréquemment utilisées dans le traitement curatif ou préventif des accidents thromboemboliques artériels ou veineux avec comme complication majeure l’hémorragie. o De ce fait, avant une intervention de chirurgie bucco-dentaire, se pose le problème de la conduite à tenir vis à vis de ce traitement : arrêt transitoire avec ou sans relais par une héparino- thérapie ou poursuite avec ou sans diminution de la posologie. o Le choix entre ces différentes stratégies dépend du risque hémorragique et du risque thromboembolique qui doivent être évalués chez chaque patient pour obtenir le meilleur rapport bénéfice/risque. o De nombreuses études récentes ont mis en évidence la possibilité de pratiquer les interventions de chirurgie bucco-dentaire sans interruption ou diminution de posologie des AVK à condition : – de respecter un protocole opératoire strict et d’avoir un INR (International Normalized Ratio) adéquat .
  • 27. CONDUITE À TENIR ▪ Notre patient présente a un INR [^3-4] et sa situation nécessite des extractions dentaires c-a-d : ▪ Nous n'avons pas besoin d’ajuster la posologie des anti vitamine K avant l’acte ▪ Les techniques d’hémostase locale sont indispensables et systématiquement associées. ▪ il est possible de poursuivre le traitement par AVK lors d’extractions dentaires simples en adoptant une technique chirurgicale adéquate ainsi qu’une hémostase locale rigoureuse afin d’éviter toute hémorragie per et post-opératoire ▪ Une fois l’acte opératoire est programmé en doit avant préparé une gouttière thermoformé comme un moyen d’hémostase ▪ . Les anesthésies loco-régionales sont contre indiquées . L’anesthésique local doit contenir un vasoconstricteur sauf dans les cas de contre-indication de son emploi. ▪ Il doit éviter toute fractures alvéolaires ; après l’avulsion dentaire : ▪ On pratique une compression du site de façon systématique soit avec une compresse maintenue entre les arcades. ▪ la mise en place d’un matériau hémostatique local résorbable intra-alvéolaire doit être systématique {mèches} ▪ En pratique une suture bérge à bérge « fil non résorbable » ▪ En emplace la gouttière à la bouche du patient pour protéger les plais et prévenir contre le risque hémorragique .
  • 28. RISQUE SYNCOPAL ⦿ La syncope se définit comme une obnubilation pouvant aller jusqu’à la perte de connaissance totale MECANISME Insuffisance du débitcardiaque Réflexe vaso-vagal
  • 29. CLINIQUE : On notera d’abord: -la pâleur soudaine de la face -la polypnée superficielle -l’effondrement tensionnel -le ralentissement voire arrêt respiratoire et/ou cardiaque bref et réversible
  • 30. MESURES PRÉVENTIVES DES MALAISES CARDIO-RESPIRATOIRE ▪ Prendre contacte avec le médecin traitant pour les renseignements concernant le risque syncopal ▪ Veiller à une bonne installation du patient -le confort du patient -la position allongée est plus favorable pour la prévention des malaises simples ▪ Veiller à la relation patient praticien ▪ Assurer une bonne anamnèse ▪ Limiter au mieux les facteurs favorisants: - le jeun - Une salle de travail surchauffée - Une ceinture et un col serrés…… - Le changement brutal d’une position
  • 31.
  • 32. LES RECOMMANDATIONS POSTE OPÉRATOIRE: ⦿ LES PREMIÈRES 48 HEURES : ▪ Le control de la douleur se fera par la prescription de paracétamol(les AINS seront proscrits) ▪ Les antibiotique pourrant être prescrits en post-chirurgical ▪ Les bains de bouche débutées à j2, Pour rincer, mettre de l’eau dans la bouche, brasser la tête et laisser l’eau tomber. ▪ Une poche de glace doit être appliquée après l’acte ▪ La succion des parties molles, le passage de la langue sur la plaie opératoire sont à éviter ▪ Éviter de consommer des aliments trop chauds/ épicés/ acides. Privilégier les aliments mous et froids durant cette période et manger du côté opposé au site d’extraction. ▪ Les boissons alcoolisées et le tabac sont à proscrire ▪ Surveillance postopératoire les 3 jours qui suivent l’acte chirurgical
  • 34. CONCLUSION ❑ La prise en charge des patients à risque occupe une place dans l’exercice quotidien du chirurgien dentiste ❑ Les patients porteurs d’une pathologie cardiovasculaire appartiennent à ce groupe ❑ Il est impératif que le praticien prenne en compte le statut médical de ses malades pour établir un protocole prophylactique
  • 35. LA BIBLIOGRAPHIE ⦿ Document PDF: l’extraction dentaire J.-M KORBENDAU X.KORBENDAU ⦿ Cours de pathologie bucco-dentaire de 4éme année. ⦿ Risque médicaux au cabinet dentaire en pratique quotidienne .Yvon Roche ⦿ Document PDF. prise en charge d’un cardiopathie au cabinet dentaire
  • 36. Merci a votre attention