SlideShare une entreprise Scribd logo
Dr A.Chafai
introduction
 La prise en charge des malades cardiaques en
chirurgie dentaire nécessite une connaissance exacte
du risque encouru, ainsi que les précautions à
prendre.Ceci, afin d’éviter toute complication.
Rappels
LES CARDIOPATHIES
Les cardiopathies acquises :
1. Cardiopathies ischémiques
2. Hypertension artérielle
3. Les cardiomyopathies obstructives
4. Trouble du rythme cardiaque
5. Les cardites rhumatismales
6. Les cardiopathies valvulaires
7. Endocardite infectieuse
Les cardiopathies congénitales :
1. Cardiopathies non-cyanogènes
2. Cardiopathies cyanogènes
Cardiopathie
Risque
syncopale
Risque
hémorragique
Risque
infectieux
Risque hémorragique
Les cardiopathies à risque
hémorragique
Ces cardiopathies sont:
• Les cardiopathies ischémiques
• Les arythmies
• Les cardiopathies valvulaires
• Porteurs de prothèse valvulaire
• Les antécédents de chirurgie cardio-vasculaire
RISQUE HEMORRAGIQUE
ANTIAGRÉGANTS
PLAQUETTAIRES
AAP
Aspirine
Thiénopyridines
Sulfinpyrazone
Dipyridamole
ANTICOAGULANTS
Antivitamines k
AVK
Héparines
 Aspirine: Aspegic ® (effet pdt 7-10js)
 Thiénopyridines : Clopidogrel : Plavix® (effet pdt 7-10js)
 Dipyridamole : Persantine® (effet pdt 7-10js)
◦ Acénocoumarol : Sintrom® (effet pdt 96h)
◦ HBPM: lovenox® (effet pdt 12h)
MESURES PRÉVENTIVES DU RISQUE
HEMORRAGIQUE
 Évaluation du statut médical du patient et des facteurs favorisant les
accidents hémorragiques ;
 Vérification de la qualité de l’équilibration par un bilan biologique (TS,
TCK, TP/INR)
 Planification efficace des actes chirurgicaux (éviter les accidents
mécaniques, moyens locaux d’hémostase).
 Toutes les informations doivent être
confirmées par les médecins en charge de
ces malades, sur la fiche de liaison.
INTERET DE LA FICHE DE LIAISON
 CONTRÔLE ET/OU PRESCRIPTION DES TESTS
BIOLOGIQUES
 Malade sous AAP
◦ La prescription d’un TS
◦ Une numération plaquettaire peut être demandée afin de vérifier
qu`il n`existe pas de thrombopénie associée.
 Malade sous AVK
• un INR récent sera prescrit la veille de la prise charge
• la prise de décision chirurgicale, exige une concertation avec le
médecin traitant, a qui revient de décider d’une réévaluation
posologique de l`AVK.
 Malade sous héparines
◦ les tests biologiques tels le TCA et la numération plaquettaire
pour la mise en évidence de thrombopénies, sont effectués .
Attitude vis-à-vis du traitement par les
antiagrégants plaquettaire (AAP)
L’arrêt n’est pas justifié
 aspirine 75 et 325 mg
 Clopidogrel
 Arrêtés au maximum 4 j avant l’intervention pour :
◦ Ostéotomie
◦ Mise en place d’implant,
◦ Extractions compliquées
Adresser au
médecin
traitant
Risque
thrombotique
risque hémorragique modéré
Le geste opératoire est faisable en
pratique de ville
Prise en charge
hospitalière
Risque
hémorragique
INR= 1 2 3 4
Attitude vis-à-vis du TRT AVK
Acte à haut risque hémorragique
Prise en charge
hospitalière
Actes sans risque hémorragique
• Soins conservateurs
• Anesthésie PA,IL, IS
•Détartrage
Conduite à tenir
Aucune mesure particulière si ce n’est la
prise en compte du risque infectieux
éventuel (prévention de l’endocardite*)
Actes à risque hémorragique modéré
• Avulsions en secteur localisé
• Implant unitaire
• Surfaçage
Conduite à tenir
• Compression locale intra-alvéolaire avec
matériau hémostatique
• Sutures
• Acide tranexamique
• Colle biologique conseillée si l’INR > 3
Actes à haut risque hémorragique
• Avulsions de plus de trois dents
• Avulsions dans différents quadrants
• Chirurgie parodontale, mucogingivale
• Désinclusion avec traction chirurgico-
orthodontique
• Avulsions de dents au parodonte amoindri
• Avulsions en zone inflammatoire
• Avulsions de dents incluses
• Implants multiples
• Enucléations kystiques et chirurgie apicale
• Biopsie
Conduite à tenir
1) Si l’INR est inférieur ou égal à 3 :
• Compression locale intra-alvéolaire avec
matériau hémostatique
• Sutures
• Colle biologique conseillée
• Acide tranexamique
2) Si l’INR est supérieur à 3 :
• Relais des AVK par HNF ou HBPM en milieu
hospitalier
• Compression locale intra-alvéolaire avec
matériau hémostatique
• Sutures,colle biologique systématiques
• Acide tranexamique
PRÉVENTION DES ACCIDENTS HÉMORRAGIQUES
LIÉS À L’INTERVENTION
 Les anesthésies locorégionales du nerf alvéolaire sont contre-
indiquées en cas de traitement aux AVK et déconseillées en cas
de traitement aux AAP.
 L’anesthésique local doit contenir un vasoconstricteur sauf contre-
indication .
 Programmer l’intervention le matin, en début de semaine
 Les extractions dentaires doivent être effectuées d’une manière
minutieuse, atraumatique et en totalité.
 Régularisation des rebords osseux (alvéolaires…)
 Révision du site d’intervention,
 l’exérèse des tissus de granulation
 Utiliser les moyens d’hémostase locale
 Les sutures unitaires séparées sont privilégiées
 Garder le patient en surveillance jusqu’à l’arrêt complet du
saignement.
 Chaque geste chirurgical doit être suivi de Prescriptions et
conseils postopératoires
Moyens d`hémostase locale
 Compression immédiate ou extrinsèque:
◦ une compression initiale du site à l’aide d’une compresse
◦ Des points de suture
 Compression intrinsèque:
◦ Des pansements hémostatiques résorbables :
 Cellulose oxydée
 Éponges de Collagène
 Éponges de Gélatine
 Antifibrinolytique
L’acide tranéxamique (Anvitoff, Cyklokapron, Exacyl)
 Les colles biologiques :
Elles sont composées de concentrés de facteurs humains de
l’hémostase, coagulables sous l’action de la thrombine.
 Les gouttières hémostatiques
MBCB 2006
 Le maintien du traitement AVK ou AAP si les suites opératoires sont
idéales ;
 Le contrôle de la douleur se fera par la prescription de
paracétamol (les AINS seront proscrits)
 Les antibiotiques pourront être prescrits en post-chirurgical
 Les bains de bouche débutés à J2 ;
 Une poche de glace doit être appliquée juste après l’acte
 La succion des parties molles, le passage de la langue sur la plaie
opératoire sont à éviter ;
 Une alimentation molle voire liquide plutôt froide, sera nécessaire
pendant environ une semaine ;
 Les boissons alcoolisées et le tabac sont à proscrire .
 Surveillance postopératoire les 3 jours qui suivent l’acte
chirurgical
fiche de conseils post opératoires
Complications hémorragiques : conduite à tenir
◦ La zone opératoire sera réouverte sous anesthésie
◦ Le matériau de compression intra-alvéolaire sera retiré ;
◦ Contrôler l’alvéole (fracture, fragment…)
◦ Un matériau hémostatique intra-alvéolaire sera remis en place ;
◦ Les sutures seront de nouveau réalisées ;
◦ Une compression locale sera de nouveau assurée ;
◦ Une colle biologique pourra, dans certains cas, être utile ;
◦ Un contrôle biologique sera recommandé (dosage de l’INR- taux de
plaquettes) afin d’intercepter un éventuel surdosage en AVK ou une
thrombopénie.
◦ En cas de persistance de l’hémorragie, un avis médical et/ou un
transfert en milieu spécialisé sont recommandés où l`administration
d`un antidote sera peut être envisagée.
Risque infectieux
l’endocardite Infectieuse EI :
infection bactérienne de l'endocarde
 traumatisme endothélial Agrégation de plaquettes et de
fibrine endocardite non bactérienne Ensemencement
bactérien EI
Rares
 Les EI à streptocoques oraux les germes les plus souvent
retrouvés sont des streptocoques viridans .
 Sont pronostique est relativement favorable .
 Notion de Portes d’entrée:
C'est l'effraction vasculaire suite à un geste sanglant provoquant le
passage de germes dans le sang
la porte d’entrée dentaire a été retrouvée dans 15- 40% des cas ;
 Notion de bactériémie:
Passage de germes dans la circulation sanguine de façon temporaire
est sans conséquence immédiate .
 Augmentation significative de la bactériémie après extraction dans
un parodonte infecté /parodonte sain.
 Bactériémie peut-être spontanée (mastication, brossage 15min-
3H) ou iatrogène; elle apparaît 1 à 5 minutes après
l’intervention et aurait une durée de 10 à 30 minutes.
Procédures Bactériémie % Bactériémie durée (min)
Extraction dentaire 64 15
Prophylaxie orale 40 15
Brossage dentaire 26 <15
Utilisation de soie 20 15
Prophylaxie de l’endocardite
infectieuse
 L'enquête médicale :
◦ le statut cardiaque (pathologie et évolution)
◦ les trts médicochirurgicaux subis ou en cours
◦ le risque syncopal, infectieux et/ou hémorragique
◦ Précautions a prendre
 L`examen buccodentaire :
◦ HBD
◦ Foyers infectieux (clinique , RX)
 Toutes les informations doivent être
confirmées par les médecins en
charge de ces malades, sur la fiche de
liaison.
INTERET DE LA FICHE
DE LIAISON
Classification des cardiopathies à risque d’EI
-Conférence de consensus 2002-
GROUPE A
Cardiopathies à haut risque
GROUPE B
Cardiopathies à risque modéré
 Prothèses valvulaires
 Antécédents d’EI
 Cardiopathies congénitales
cyanogènes : Tétralogie de
Fallot
 Cardiopathies non cyanogènes sauf
communication interauriculaire
 Valvulopathies : insuffisance,
rétrécissement, bicuspidie aortique, IM
 Dysfonctions valvulaires acquises
 Prolapsus de la valve mitrale avec IM
et/ou épaississement valvulaire
 Cardiomyopathie hypertrophique
obstructive
Protocoles l`ATBprophylaxie
-Conférence de consensus 2002-
Molécules Posologie adulte per
os
1h avant le geste BD
Posologie pédiatrique per os
1h avant le geste BD
Pas d`allergie aux
bétalactamines
Amoxicilline
3g per os
ou
2g : patient < 60kg
75mg/kg
Allergie aux
bétalactamines
Clindamycine
ou
Pristinamycine
600mg
1g
15mg/kg
25mg/kg
 Chez les patients du groupe B, l’antibioprophylaxie est
optionnelle, le choix de sa réalisation est laissé au jugement
des cliniciens en charge du patient, en tenant compte en
particulier de la nature de l’acte réalisé et de l’état du patient.
 Quel que soit le choix retenu, il doit s’accompagner d’une
information préalable du patient et de son adhésion à la
stratégie proposée.
Indications de l’ATBprophylaxie Conférence de consensus 2002-
Actes BD invasifs
Risque de saignement Significatif
Gp A
Risque élevé
Gp B
Risque modéré
Anesthésie intra ligamentaire R ND
Soins Endodontiques
 Trt des dents à pulpe vitale R R
 Trt des dents à pulpe non vitale SO R
Soins Parodontaux non Chirurgicaux
 Détartrage et/ou surfaçage
 Sondage
R ND
R ND
Actes Chirurgicaux
Avulsions dentaires
 Dents saines R R
 Dent infectée R R
 Alvéolectomie R R
 Séparation de racines R R
 Dent en désinclusion R R
Chirurgie implantaire
 Mise en place SO R
 Dégagement SO R
ND = non déterminé – NJ = non justifiée – SO = sans objet (acte contre-
indiqué) –R = recommandé - * = acte non à risque
 Patients à risque modéré d'EI
Les traitements conservateurs seront réalisés :
◦ Sous digue ;
◦ En une seule séance ;
◦ L’endodonte sera traité en totalité.
 Patients à haut risque d'EI
◦ Traitement radical des foyers infectieux ;
◦ Toute prothèse fixée, implants et chirurgie parodontale sont contre-
indiqués ;
◦ Seront conservées seules les dents présentant :
 Traitement endodontique parfait ;
 Absence d'élargissement parodontal ;
 Traitement effectué depuis plus d’une année.
Patients ayant un risque élevé de survenue d`un événement défavorable
et qui doivent recevoir des ATB en prophylaxie de l`EI
-AHA 2007-
 Prothèse valvulaire cardiaque
 Antécédent d`EI
 Cardiopathie congénitale (CC) incluant :
 CC cyanogène non réparée incluant shunts et conduits palliatifs
 CC complètement réparée avec matériel ou dispositif prothétique placé
par cathétérisme ou chirurgicalement, pendant les 6 premiers mois
suivant la procédure
 CC réparée avec défauts résiduels sur le site ou adjacent au site du
patch prothétique (ce qui inhibe l`endothélialisation)
 Patient avec greffe cardiaque ayant développé une valvulopathie cardiaque.
Régimes posologiques recommandés pour la prophylaxie de l`EI
-AHA 2007-
Prophylaxie recommandée posologie :
1 seule dose 30 à 60 minutes avant la
procédure
Situation Agent Adulte Pédiatrie
Per os Amoxicilline 2 g 50mg/kg
Per os impossible 1) Ampicilline
ou
1) Céphalexine
ou
Ceftriaxone
2 g IM ou IV
ou
1 g IM ou IV
ou
1 g IM ou IV
50mg/kg IM ou IV
Allergie à la
pénicilline
per os
1) Céphalexine
ou
2) Clindamycine
ou
Azithromycine
ou
Clarithromycine
2 g
ou
600mg
500mg
ou
500mg
50mg/kg
ou
20mg/kg
15mg/kg
ou
15mg/kg
Allergie
à la pénicilline
ou à l`ampicilline
et per os
impossible
1) Céfazoline
ou
Céftriaxone
ou
2) Clindamycine
1000mg IM ou IV
30mn avant
ou
600mg IM ou IV
25mg/kg IM ou IV
30mn avant
ou
20mg/kg IM ou IV
30mn avant
Prophylaxie au cours des procédures dentaires
-AHA 2007-
Prophylaxie recommandée :
 Manipulation des tissus gingivaux
ou de la région péri-apicale des
dents (incluant des formes de
nettoyages dentaires
professionnels)
 Perforation de la muqueuse orale
(exo…)
Prophylaxie non recommandée :
 Injections d`AL dans des tissus non infectés
 Radiographies dentaires
 Pose d`appareils d`orthodontie ou
parodontique
 Chute des dents de lait
 Lors des saignements suivant un trauma des
lèvres ou de la muqueuse buccale
 recommandations
 Les mesures générales d’HBD sont prioritaires.
 L’antibioprophylaxie ne s’applique pas au cas où une
antibiothérapie curative est en cours.
 Le respect rigoureux des mesures d’asepsie
 Espacer les actes s/ATBp de 9 js au minimum sinon changer la
molécule.
 Applique une antisepsie locale avant tout acte (chlorhexidine pdt
30 sec)
 Pour le candidat à une intervention cardiaque ( rénale ou
prothèse de la hanche) :
 Tous les foyers infectieux sont éradiqués au moins 15 jours avant
l’intervention cardiaque.
 La surveillance obligatoire de l’état BD, en moyenne de 2x/an.
le risque syncopal
Les cardiopathies à risque
syncopal
• Trouble du rythme
• Hypertension artérielle
• Cardiopathies ischémiques
• Les cardiomyopathies obstructives
• L'insuffisance cardiaque
La syncope se définit comme une obnubilation pouvant
aller jusqu'à la perte de connaissance totale.
CLINIQUE:
On notera d'abord :
 La pâleur soudaine de la face ;
 La polypnée superficielle ;
 L'effondrement tensionnel ;
 Le ralentissement voire Arrêt respiratoire et/ou
cardiaque bref et reversible
MESURES PRÉVENTIVES DES MALAISES
CARDIO-RESPIRATOIRES
 Prendre contacte avec le médecin traitant pour les
renseignements concernant le risque syncopal
 Veiller à une bonne installation du patient
◦ Le confort du patient .
◦ La position allongée est plus favorable pour la prévention
des malaises simples
 Veiller à la relation patient praticien
 Assurer une bonne anamnèse
 Limiter au mieux les facteurs favorisants:
◦ Le jeun ;
◦ Une salle de travail surchauffée ;
◦ Une ceinture et un col serrés …
◦ Le changement brutal d’une position
 Envisager une préparation médicale du malade:
◦ Visée antalgique pour favoriser la sédation des douleurs
avant même leur apparition ;
◦ Visée tranquillisante pour limiter le stress et l'angoisse ;
 Benzodiazépines : chlorazépate-Tranxène® 5-10mg,
diazépam-Valium® 2mg ;
lorazépam-Témesta® 1-2.5mg ;
 Non benzodiazépines : l’hydroxyzine, Atarax®, comprimés
25-100mg, sirop 200ml.
◦ Visée vagolytique pour limiter un éventuel malaise vagal.
Atropine (Sulfate d'Atropine 0,25mg/ml - 0,50mg/ml - 1mg/ml )
Avoir une connaissance quand aux gestes de réanimation en
attendant l'équipe spécialisée.
L’utilisation du
vasoconstricteur
Contre-indications des vasoconstricteurs
Chez le patient présentant une cardiopathie
•CONTRE-INDICATIONS
•ABSOLUES
•(Période d`instabilité)
•CONTRE-INDICATIONS
•RELATIVES
• Angine instable
• Infarctus du myocarde récent
• Pontages aorto-coronariens récents
• Arythmies réfractaires
• Hypertension sévère non traitée ou mal
contrôlée
• Insuffisance cardiaque non traitée ou mal
contrôlée
• Antidépresseurs
tricycliques
• Phénothiazines
• Inhibiteurs de la mono
aminoxydase
• Bêta- bloquants
Facteurs de risques: ATCD IDM, angor –maladie coronarienne- diabète- maladie
rénale
Diminution du stress: prise en charge le matin -Prémédication -Limiter les soins
au minimum (une seule dent)
TA
systolique
TA diastolique Facteurs de
risques
Recommandation
12-13,9 8-8,9 OUI/NON Soins de routine ok
14-15,9 9-9,9 OUI/NON Soins de routine ok + diminuer le
stress+ consultation médicale
16-17,9 10-10,9 NON Soins de routine ok + diminuer le
stress+ consultation médicale
16-17,9 10-10,9 OUI Soins urgent ok + diminuer le stress+
consultation médicale
18-20,9 11-11,9 NON Pas de soins avant avis médical +
consultation médicale
18-20,9 11-11,9 OUI Pas de soins + consultation médicale en
urgence
>21 >12 OUI/NON Pas de soins + consultation médicale en
urgence
 Dédramatiser
 Codifier la prise en charge
 L’étroite collaboration entre confrères

Contenu connexe

Tendances

Adénopathies Cervico Faciales Orl
Adénopathies Cervico Faciales OrlAdénopathies Cervico Faciales Orl
Adénopathies Cervico Faciales Orl
ADELLL
 
prise en charge d'un cardiopathe en odontologie conservatrice
prise en charge d'un cardiopathe en odontologie conservatriceprise en charge d'un cardiopathe en odontologie conservatrice
prise en charge d'un cardiopathe en odontologie conservatrice
mohamed laihem
 
L’appareil manducateur anatomie
L’appareil manducateur anatomieL’appareil manducateur anatomie
L’appareil manducateur anatomie
Abdeldjalil Gadra
 
Anomalies verticales modifie
Anomalies verticales modifieAnomalies verticales modifie
Anomalies verticales modifieBlood Breaking
 
3 pathogenie bacterienne
3  pathogenie  bacterienne3  pathogenie  bacterienne
3 pathogenie bacterienne
Abdeldjalil Gadra
 
Thérapeutiques des atteintes pulpaires
Thérapeutiques des atteintes pulpairesThérapeutiques des atteintes pulpaires
Thérapeutiques des atteintes pulpaires
Abdeldjalil Gadra
 
Cellulite
CelluliteCellulite
Cellulite
Mede Space
 
Examen clinique en prothèse partielle
Examen clinique en prothèse partielle Examen clinique en prothèse partielle
Examen clinique en prothèse partielle
Abdeldjalil Gadra
 
Crochets, attachements, et liaison selle chassis
Crochets, attachements, et liaison selle chassisCrochets, attachements, et liaison selle chassis
Crochets, attachements, et liaison selle chassis
Abdeldjalil Gadra
 
Mobilite
MobiliteMobilite
Mobilite
amel belhocine
 
Thrombophlébite et sépticémie
Thrombophlébite et sépticémieThrombophlébite et sépticémie
Thrombophlébite et sépticémie
debla roumaissa
 
Traitement endodontique
Traitement endodontiqueTraitement endodontique
Traitement endodontique
Saoussene Hs
 
Les Traumatismes AlvéOlo Dentaires
Les Traumatismes AlvéOlo DentairesLes Traumatismes AlvéOlo Dentaires
Les Traumatismes AlvéOlo DentairesYann Gomiero
 
Enregistrement de la relation centree et transfert du modele mandibulaire sur...
Enregistrement de la relation centree et transfert du modele mandibulaire sur...Enregistrement de la relation centree et transfert du modele mandibulaire sur...
Enregistrement de la relation centree et transfert du modele mandibulaire sur...
Abdeldjalil Gadra
 
Innervation et-vascularisation-de-lorgane-dentaire
Innervation et-vascularisation-de-lorgane-dentaireInnervation et-vascularisation-de-lorgane-dentaire
Innervation et-vascularisation-de-lorgane-dentaireZakaria Haroun
 
Conduite a tenir devant la mobilite dentaire
Conduite a tenir devant la mobilite dentaireConduite a tenir devant la mobilite dentaire
Conduite a tenir devant la mobilite dentaire
mohammed sadek
 
Le traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et final
Le traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et finalLe traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et final
Le traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et finalOral Surgeon
 
Vascularisation innervation
Vascularisation innervationVascularisation innervation
Vascularisation innervationZakaria Haroun
 

Tendances (20)

Adénopathies Cervico Faciales Orl
Adénopathies Cervico Faciales OrlAdénopathies Cervico Faciales Orl
Adénopathies Cervico Faciales Orl
 
prise en charge d'un cardiopathe en odontologie conservatrice
prise en charge d'un cardiopathe en odontologie conservatriceprise en charge d'un cardiopathe en odontologie conservatrice
prise en charge d'un cardiopathe en odontologie conservatrice
 
L’appareil manducateur anatomie
L’appareil manducateur anatomieL’appareil manducateur anatomie
L’appareil manducateur anatomie
 
Anomalies verticales modifie
Anomalies verticales modifieAnomalies verticales modifie
Anomalies verticales modifie
 
3 pathogenie bacterienne
3  pathogenie  bacterienne3  pathogenie  bacterienne
3 pathogenie bacterienne
 
Thérapeutiques des atteintes pulpaires
Thérapeutiques des atteintes pulpairesThérapeutiques des atteintes pulpaires
Thérapeutiques des atteintes pulpaires
 
Cellulite
CelluliteCellulite
Cellulite
 
Examen clinique en prothèse partielle
Examen clinique en prothèse partielle Examen clinique en prothèse partielle
Examen clinique en prothèse partielle
 
Crochets, attachements, et liaison selle chassis
Crochets, attachements, et liaison selle chassisCrochets, attachements, et liaison selle chassis
Crochets, attachements, et liaison selle chassis
 
Mobilite
MobiliteMobilite
Mobilite
 
Thrombophlébite et sépticémie
Thrombophlébite et sépticémieThrombophlébite et sépticémie
Thrombophlébite et sépticémie
 
6 la poche parodontale
6   la poche parodontale6   la poche parodontale
6 la poche parodontale
 
Traitement endodontique
Traitement endodontiqueTraitement endodontique
Traitement endodontique
 
Les Traumatismes AlvéOlo Dentaires
Les Traumatismes AlvéOlo DentairesLes Traumatismes AlvéOlo Dentaires
Les Traumatismes AlvéOlo Dentaires
 
Enregistrement de la relation centree et transfert du modele mandibulaire sur...
Enregistrement de la relation centree et transfert du modele mandibulaire sur...Enregistrement de la relation centree et transfert du modele mandibulaire sur...
Enregistrement de la relation centree et transfert du modele mandibulaire sur...
 
Innervation et-vascularisation-de-lorgane-dentaire
Innervation et-vascularisation-de-lorgane-dentaireInnervation et-vascularisation-de-lorgane-dentaire
Innervation et-vascularisation-de-lorgane-dentaire
 
Conduite a tenir devant la mobilite dentaire
Conduite a tenir devant la mobilite dentaireConduite a tenir devant la mobilite dentaire
Conduite a tenir devant la mobilite dentaire
 
Le traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et final
Le traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et finalLe traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et final
Le traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et final
 
Vascularisation innervation
Vascularisation innervationVascularisation innervation
Vascularisation innervation
 
L'examen clinique en odf
L'examen clinique en odfL'examen clinique en odf
L'examen clinique en odf
 

En vedette

Malades irradies en chirurgie dentaire
Malades irradies en chirurgie dentaireMalades irradies en chirurgie dentaire
Malades irradies en chirurgie dentaire
debla roumaissa
 
Rhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aiguRhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aigu
killua zoldyck
 
RISQUE SOIGNANT SOIGNE EN CHIRURGIE DENTAIRE
RISQUE SOIGNANT SOIGNE EN CHIRURGIE DENTAIRERISQUE SOIGNANT SOIGNE EN CHIRURGIE DENTAIRE
RISQUE SOIGNANT SOIGNE EN CHIRURGIE DENTAIREamel ouyahia
 
2 odontostomatologie et coagulopathies
2 odontostomatologie et coagulopathies2 odontostomatologie et coagulopathies
2 odontostomatologie et coagulopathies
debla roumaissa
 
Les nephropathies prise en charge au cabinet dentair
Les nephropathies prise en charge au cabinet dentairLes nephropathies prise en charge au cabinet dentair
Les nephropathies prise en charge au cabinet dentair
debla roumaissa
 
Apport de-l’endoscopie-dans-le-traitement-palliatif-du-cancer-du-pancréas-aqo...
Apport de-l’endoscopie-dans-le-traitement-palliatif-du-cancer-du-pancréas-aqo...Apport de-l’endoscopie-dans-le-traitement-palliatif-du-cancer-du-pancréas-aqo...
Apport de-l’endoscopie-dans-le-traitement-palliatif-du-cancer-du-pancréas-aqo...Hassan HAMALA
 
La tuberculose-digestive-2012
La tuberculose-digestive-2012La tuberculose-digestive-2012
La tuberculose-digestive-2012Hassan HAMALA
 
Leptospirose
LeptospiroseLeptospirose
Inssufisance rénale
Inssufisance rénaleInssufisance rénale
Inssufisance rénale
debla roumaissa
 
Lhépatite virale-b-2012
Lhépatite virale-b-2012Lhépatite virale-b-2012
Lhépatite virale-b-2012Hassan HAMALA
 
Conduite à tenir devant une thrombopénie. Pr Hatem BELLAAJ
Conduite à tenir devant une thrombopénie. Pr Hatem BELLAAJConduite à tenir devant une thrombopénie. Pr Hatem BELLAAJ
Conduite à tenir devant une thrombopénie. Pr Hatem BELLAAJ
Dr Riyadh Essefi
 
CAT devant des Oedemes des Membres Iinférieurs. Pr.Jamil HACHICHA
CAT devant des Oedemes des Membres Iinférieurs. Pr.Jamil HACHICHACAT devant des Oedemes des Membres Iinférieurs. Pr.Jamil HACHICHA
CAT devant des Oedemes des Membres Iinférieurs. Pr.Jamil HACHICHA
Dr Riyadh Essefi
 
Lhypertension portale-2012
Lhypertension portale-2012Lhypertension portale-2012
Lhypertension portale-2012Hassan HAMALA
 
Les tumeurs-hépatiques-2012
Les tumeurs-hépatiques-2012Les tumeurs-hépatiques-2012
Les tumeurs-hépatiques-2012Hassan HAMALA
 
Sjögren syndrome
Sjögren syndromeSjögren syndrome
Sjögren syndrome
dattasrisaila
 
TVP DES MI
TVP DES MITVP DES MI
TVP DES MI
aleosse
 
Les hépatites-médicamenteuses-2012
Les hépatites-médicamenteuses-2012Les hépatites-médicamenteuses-2012
Les hépatites-médicamenteuses-2012Hassan HAMALA
 
Rhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aiguRhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aiguAmel Ammar
 

En vedette (20)

Malades irradies en chirurgie dentaire
Malades irradies en chirurgie dentaireMalades irradies en chirurgie dentaire
Malades irradies en chirurgie dentaire
 
Rhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aiguRhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aigu
 
RISQUE SOIGNANT SOIGNE EN CHIRURGIE DENTAIRE
RISQUE SOIGNANT SOIGNE EN CHIRURGIE DENTAIRERISQUE SOIGNANT SOIGNE EN CHIRURGIE DENTAIRE
RISQUE SOIGNANT SOIGNE EN CHIRURGIE DENTAIRE
 
2 odontostomatologie et coagulopathies
2 odontostomatologie et coagulopathies2 odontostomatologie et coagulopathies
2 odontostomatologie et coagulopathies
 
Les nephropathies prise en charge au cabinet dentair
Les nephropathies prise en charge au cabinet dentairLes nephropathies prise en charge au cabinet dentair
Les nephropathies prise en charge au cabinet dentair
 
U0641u0642u0631
U0641u0642u0631U0641u0642u0631
U0641u0642u0631
 
Apport de-l’endoscopie-dans-le-traitement-palliatif-du-cancer-du-pancréas-aqo...
Apport de-l’endoscopie-dans-le-traitement-palliatif-du-cancer-du-pancréas-aqo...Apport de-l’endoscopie-dans-le-traitement-palliatif-du-cancer-du-pancréas-aqo...
Apport de-l’endoscopie-dans-le-traitement-palliatif-du-cancer-du-pancréas-aqo...
 
La tuberculose-digestive-2012
La tuberculose-digestive-2012La tuberculose-digestive-2012
La tuberculose-digestive-2012
 
Leptospirose
LeptospiroseLeptospirose
Leptospirose
 
Inssufisance rénale
Inssufisance rénaleInssufisance rénale
Inssufisance rénale
 
Lhépatite virale-b-2012
Lhépatite virale-b-2012Lhépatite virale-b-2012
Lhépatite virale-b-2012
 
Conduite à tenir devant une thrombopénie. Pr Hatem BELLAAJ
Conduite à tenir devant une thrombopénie. Pr Hatem BELLAAJConduite à tenir devant une thrombopénie. Pr Hatem BELLAAJ
Conduite à tenir devant une thrombopénie. Pr Hatem BELLAAJ
 
forum 2013
forum 2013forum 2013
forum 2013
 
CAT devant des Oedemes des Membres Iinférieurs. Pr.Jamil HACHICHA
CAT devant des Oedemes des Membres Iinférieurs. Pr.Jamil HACHICHACAT devant des Oedemes des Membres Iinférieurs. Pr.Jamil HACHICHA
CAT devant des Oedemes des Membres Iinférieurs. Pr.Jamil HACHICHA
 
Lhypertension portale-2012
Lhypertension portale-2012Lhypertension portale-2012
Lhypertension portale-2012
 
Les tumeurs-hépatiques-2012
Les tumeurs-hépatiques-2012Les tumeurs-hépatiques-2012
Les tumeurs-hépatiques-2012
 
Sjögren syndrome
Sjögren syndromeSjögren syndrome
Sjögren syndrome
 
TVP DES MI
TVP DES MITVP DES MI
TVP DES MI
 
Les hépatites-médicamenteuses-2012
Les hépatites-médicamenteuses-2012Les hépatites-médicamenteuses-2012
Les hépatites-médicamenteuses-2012
 
Rhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aiguRhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aigu
 

Similaire à 1 prise en charge des cardiopath2

Caderno Médico para Doenças by Slidesgo-1.pptx
Caderno Médico para Doenças by Slidesgo-1.pptxCaderno Médico para Doenças by Slidesgo-1.pptx
Caderno Médico para Doenças by Slidesgo-1.pptx
SimoChabbai
 
2014session6 4
2014session6 42014session6 4
2014session6 4acvq
 
Syndrome coronarien aigu avec ST plus ST
Syndrome coronarien aigu avec ST plus STSyndrome coronarien aigu avec ST plus ST
Syndrome coronarien aigu avec ST plus ST
FatimaOulhouss1
 
Coronarographie
Coronarographie Coronarographie
Coronarographie
Patou Conrath
 
AVC ischémique
AVC ischémiqueAVC ischémique
AVC ischémique
othmane elakadi
 
Le test au methergin
Le test au metherginLe test au methergin
Le test au metherginHervé Faltot
 
Prise en charge avc 2013
Prise en charge avc 2013Prise en charge avc 2013
Prise en charge avc 2013
Vandamme Xavier
 
Peridurale compile pdfs
Peridurale compile pdfs Peridurale compile pdfs
Peridurale compile pdfs
Patou Conrath
 
Cascliniqueprothsevalvulaire ..
Cascliniqueprothsevalvulaire ..Cascliniqueprothsevalvulaire ..
Cascliniqueprothsevalvulaire ..
rachalgh
 
AVC péri opératoire
AVC péri opératoireAVC péri opératoire
AVC péri opératoire
Olivier Imauven
 
Ma pire procédure comment je m'en suis sortie (coronaire)
Ma pire procédure comment je m'en suis sortie (coronaire)Ma pire procédure comment je m'en suis sortie (coronaire)
Ma pire procédure comment je m'en suis sortie (coronaire)
Hervé Faltot
 
Btk : traitement endovasculaire des lésions infra poplitées
Btk : traitement endovasculaire des lésions infra poplitéesBtk : traitement endovasculaire des lésions infra poplitées
Btk : traitement endovasculaire des lésions infra poplitéesHervé Faltot
 
Urgences Neuro 1..pptx
Urgences Neuro 1..pptxUrgences Neuro 1..pptx
Urgences Neuro 1..pptx
Souleymane5
 
Conduite a tenir devant un traumatisme cranien
Conduite a tenir devant un traumatisme cranienConduite a tenir devant un traumatisme cranien
Conduite a tenir devant un traumatisme cranienAsma Semsouma
 
Avc 1 Prise En Charge à La Phase Aiguë Ab 09 03 10
Avc 1  Prise En Charge à La Phase Aiguë Ab 09 03 10Avc 1  Prise En Charge à La Phase Aiguë Ab 09 03 10
Avc 1 Prise En Charge à La Phase Aiguë Ab 09 03 10raymondteyrouz
 
2014session1 4
2014session1 42014session1 4
2014session1 4acvq
 
PEC d’un patient transplanté pancréas et rein - Yohan VALET, Yohann LASSERRE
PEC d’un patient transplanté pancréas et rein - Yohan VALET, Yohann LASSERREPEC d’un patient transplanté pancréas et rein - Yohan VALET, Yohann LASSERRE
PEC d’un patient transplanté pancréas et rein - Yohan VALET, Yohann LASSERRE
Centre Hepato-Biliaire / AP-HP Hopital Paul Brousse
 
POLYTRAUMATISME.ppt
POLYTRAUMATISME.pptPOLYTRAUMATISME.ppt
POLYTRAUMATISME.ppt
BahaEddine11
 

Similaire à 1 prise en charge des cardiopath2 (20)

Avc aux urgences
 Avc aux urgences Avc aux urgences
Avc aux urgences
 
Caderno Médico para Doenças by Slidesgo-1.pptx
Caderno Médico para Doenças by Slidesgo-1.pptxCaderno Médico para Doenças by Slidesgo-1.pptx
Caderno Médico para Doenças by Slidesgo-1.pptx
 
2014session6 4
2014session6 42014session6 4
2014session6 4
 
Syndrome coronarien aigu avec ST plus ST
Syndrome coronarien aigu avec ST plus STSyndrome coronarien aigu avec ST plus ST
Syndrome coronarien aigu avec ST plus ST
 
Coronarographie
Coronarographie Coronarographie
Coronarographie
 
AVC ischémique
AVC ischémiqueAVC ischémique
AVC ischémique
 
Le test au methergin
Le test au metherginLe test au methergin
Le test au methergin
 
Prise en charge avc 2013
Prise en charge avc 2013Prise en charge avc 2013
Prise en charge avc 2013
 
Peridurale compile pdfs
Peridurale compile pdfs Peridurale compile pdfs
Peridurale compile pdfs
 
Cascliniqueprothsevalvulaire ..
Cascliniqueprothsevalvulaire ..Cascliniqueprothsevalvulaire ..
Cascliniqueprothsevalvulaire ..
 
AVC péri opératoire
AVC péri opératoireAVC péri opératoire
AVC péri opératoire
 
Ma pire procédure comment je m'en suis sortie (coronaire)
Ma pire procédure comment je m'en suis sortie (coronaire)Ma pire procédure comment je m'en suis sortie (coronaire)
Ma pire procédure comment je m'en suis sortie (coronaire)
 
Btk : traitement endovasculaire des lésions infra poplitées
Btk : traitement endovasculaire des lésions infra poplitéesBtk : traitement endovasculaire des lésions infra poplitées
Btk : traitement endovasculaire des lésions infra poplitées
 
Urgences Neuro 1..pptx
Urgences Neuro 1..pptxUrgences Neuro 1..pptx
Urgences Neuro 1..pptx
 
Conduite a tenir devant un traumatisme cranien
Conduite a tenir devant un traumatisme cranienConduite a tenir devant un traumatisme cranien
Conduite a tenir devant un traumatisme cranien
 
Avc 1 Prise En Charge à La Phase Aiguë Ab 09 03 10
Avc 1  Prise En Charge à La Phase Aiguë Ab 09 03 10Avc 1  Prise En Charge à La Phase Aiguë Ab 09 03 10
Avc 1 Prise En Charge à La Phase Aiguë Ab 09 03 10
 
2014session1 4
2014session1 42014session1 4
2014session1 4
 
Sca externes.1
Sca externes.1Sca externes.1
Sca externes.1
 
PEC d’un patient transplanté pancréas et rein - Yohan VALET, Yohann LASSERRE
PEC d’un patient transplanté pancréas et rein - Yohan VALET, Yohann LASSERREPEC d’un patient transplanté pancréas et rein - Yohan VALET, Yohann LASSERRE
PEC d’un patient transplanté pancréas et rein - Yohan VALET, Yohann LASSERRE
 
POLYTRAUMATISME.ppt
POLYTRAUMATISME.pptPOLYTRAUMATISME.ppt
POLYTRAUMATISME.ppt
 

Plus de debla roumaissa

l’étude de l'hémogrammee
l’étude de l'hémogrammeel’étude de l'hémogrammee
l’étude de l'hémogrammee
debla roumaissa
 
La dent de sagesse retenue md
La dent de sagesse retenue mdLa dent de sagesse retenue md
La dent de sagesse retenue md
debla roumaissa
 
L’hemophilie
L’hemophilieL’hemophilie
L’hemophilie
debla roumaissa
 
Hémophiles
HémophilesHémophiles
Hémophiles
debla roumaissa
 
Etat gravidique et prise en charge buccodentaire
Etat gravidique et prise  en charge buccodentaireEtat gravidique et prise  en charge buccodentaire
Etat gravidique et prise en charge buccodentaire
debla roumaissa
 
Diabete et prise en charge buccodentaire
Diabete et prise en charge buccodentaireDiabete et prise en charge buccodentaire
Diabete et prise en charge buccodentaire
debla roumaissa
 
Cour ales anti inflammatoires odontostomatologie
Cour ales anti inflammatoires odontostomatologie  Cour ales anti inflammatoires odontostomatologie
Cour ales anti inflammatoires odontostomatologie
debla roumaissa
 

Plus de debla roumaissa (7)

l’étude de l'hémogrammee
l’étude de l'hémogrammeel’étude de l'hémogrammee
l’étude de l'hémogrammee
 
La dent de sagesse retenue md
La dent de sagesse retenue mdLa dent de sagesse retenue md
La dent de sagesse retenue md
 
L’hemophilie
L’hemophilieL’hemophilie
L’hemophilie
 
Hémophiles
HémophilesHémophiles
Hémophiles
 
Etat gravidique et prise en charge buccodentaire
Etat gravidique et prise  en charge buccodentaireEtat gravidique et prise  en charge buccodentaire
Etat gravidique et prise en charge buccodentaire
 
Diabete et prise en charge buccodentaire
Diabete et prise en charge buccodentaireDiabete et prise en charge buccodentaire
Diabete et prise en charge buccodentaire
 
Cour ales anti inflammatoires odontostomatologie
Cour ales anti inflammatoires odontostomatologie  Cour ales anti inflammatoires odontostomatologie
Cour ales anti inflammatoires odontostomatologie
 

1 prise en charge des cardiopath2

  • 2. introduction  La prise en charge des malades cardiaques en chirurgie dentaire nécessite une connaissance exacte du risque encouru, ainsi que les précautions à prendre.Ceci, afin d’éviter toute complication.
  • 4. LES CARDIOPATHIES Les cardiopathies acquises : 1. Cardiopathies ischémiques 2. Hypertension artérielle 3. Les cardiomyopathies obstructives 4. Trouble du rythme cardiaque 5. Les cardites rhumatismales 6. Les cardiopathies valvulaires 7. Endocardite infectieuse Les cardiopathies congénitales : 1. Cardiopathies non-cyanogènes 2. Cardiopathies cyanogènes
  • 7. Les cardiopathies à risque hémorragique Ces cardiopathies sont: • Les cardiopathies ischémiques • Les arythmies • Les cardiopathies valvulaires • Porteurs de prothèse valvulaire • Les antécédents de chirurgie cardio-vasculaire
  • 9.  Aspirine: Aspegic ® (effet pdt 7-10js)  Thiénopyridines : Clopidogrel : Plavix® (effet pdt 7-10js)  Dipyridamole : Persantine® (effet pdt 7-10js) ◦ Acénocoumarol : Sintrom® (effet pdt 96h) ◦ HBPM: lovenox® (effet pdt 12h)
  • 10. MESURES PRÉVENTIVES DU RISQUE HEMORRAGIQUE  Évaluation du statut médical du patient et des facteurs favorisant les accidents hémorragiques ;  Vérification de la qualité de l’équilibration par un bilan biologique (TS, TCK, TP/INR)  Planification efficace des actes chirurgicaux (éviter les accidents mécaniques, moyens locaux d’hémostase).
  • 11.  Toutes les informations doivent être confirmées par les médecins en charge de ces malades, sur la fiche de liaison. INTERET DE LA FICHE DE LIAISON
  • 12.  CONTRÔLE ET/OU PRESCRIPTION DES TESTS BIOLOGIQUES  Malade sous AAP ◦ La prescription d’un TS ◦ Une numération plaquettaire peut être demandée afin de vérifier qu`il n`existe pas de thrombopénie associée.  Malade sous AVK • un INR récent sera prescrit la veille de la prise charge • la prise de décision chirurgicale, exige une concertation avec le médecin traitant, a qui revient de décider d’une réévaluation posologique de l`AVK.  Malade sous héparines ◦ les tests biologiques tels le TCA et la numération plaquettaire pour la mise en évidence de thrombopénies, sont effectués .
  • 13.
  • 14. Attitude vis-à-vis du traitement par les antiagrégants plaquettaire (AAP) L’arrêt n’est pas justifié  aspirine 75 et 325 mg  Clopidogrel  Arrêtés au maximum 4 j avant l’intervention pour : ◦ Ostéotomie ◦ Mise en place d’implant, ◦ Extractions compliquées
  • 15. Adresser au médecin traitant Risque thrombotique risque hémorragique modéré Le geste opératoire est faisable en pratique de ville Prise en charge hospitalière Risque hémorragique INR= 1 2 3 4 Attitude vis-à-vis du TRT AVK Acte à haut risque hémorragique Prise en charge hospitalière
  • 16. Actes sans risque hémorragique • Soins conservateurs • Anesthésie PA,IL, IS •Détartrage Conduite à tenir Aucune mesure particulière si ce n’est la prise en compte du risque infectieux éventuel (prévention de l’endocardite*) Actes à risque hémorragique modéré • Avulsions en secteur localisé • Implant unitaire • Surfaçage Conduite à tenir • Compression locale intra-alvéolaire avec matériau hémostatique • Sutures • Acide tranexamique • Colle biologique conseillée si l’INR > 3 Actes à haut risque hémorragique • Avulsions de plus de trois dents • Avulsions dans différents quadrants • Chirurgie parodontale, mucogingivale • Désinclusion avec traction chirurgico- orthodontique • Avulsions de dents au parodonte amoindri • Avulsions en zone inflammatoire • Avulsions de dents incluses • Implants multiples • Enucléations kystiques et chirurgie apicale • Biopsie Conduite à tenir 1) Si l’INR est inférieur ou égal à 3 : • Compression locale intra-alvéolaire avec matériau hémostatique • Sutures • Colle biologique conseillée • Acide tranexamique 2) Si l’INR est supérieur à 3 : • Relais des AVK par HNF ou HBPM en milieu hospitalier • Compression locale intra-alvéolaire avec matériau hémostatique • Sutures,colle biologique systématiques • Acide tranexamique
  • 17. PRÉVENTION DES ACCIDENTS HÉMORRAGIQUES LIÉS À L’INTERVENTION  Les anesthésies locorégionales du nerf alvéolaire sont contre- indiquées en cas de traitement aux AVK et déconseillées en cas de traitement aux AAP.  L’anesthésique local doit contenir un vasoconstricteur sauf contre- indication .  Programmer l’intervention le matin, en début de semaine
  • 18.  Les extractions dentaires doivent être effectuées d’une manière minutieuse, atraumatique et en totalité.  Régularisation des rebords osseux (alvéolaires…)  Révision du site d’intervention,  l’exérèse des tissus de granulation  Utiliser les moyens d’hémostase locale  Les sutures unitaires séparées sont privilégiées  Garder le patient en surveillance jusqu’à l’arrêt complet du saignement.  Chaque geste chirurgical doit être suivi de Prescriptions et conseils postopératoires
  • 19. Moyens d`hémostase locale  Compression immédiate ou extrinsèque: ◦ une compression initiale du site à l’aide d’une compresse ◦ Des points de suture
  • 20.  Compression intrinsèque: ◦ Des pansements hémostatiques résorbables :  Cellulose oxydée  Éponges de Collagène  Éponges de Gélatine  Antifibrinolytique L’acide tranéxamique (Anvitoff, Cyklokapron, Exacyl)
  • 21.  Les colles biologiques : Elles sont composées de concentrés de facteurs humains de l’hémostase, coagulables sous l’action de la thrombine.  Les gouttières hémostatiques
  • 22.
  • 24.  Le maintien du traitement AVK ou AAP si les suites opératoires sont idéales ;  Le contrôle de la douleur se fera par la prescription de paracétamol (les AINS seront proscrits)  Les antibiotiques pourront être prescrits en post-chirurgical  Les bains de bouche débutés à J2 ;  Une poche de glace doit être appliquée juste après l’acte  La succion des parties molles, le passage de la langue sur la plaie opératoire sont à éviter ;  Une alimentation molle voire liquide plutôt froide, sera nécessaire pendant environ une semaine ;  Les boissons alcoolisées et le tabac sont à proscrire .  Surveillance postopératoire les 3 jours qui suivent l’acte chirurgical fiche de conseils post opératoires
  • 25. Complications hémorragiques : conduite à tenir ◦ La zone opératoire sera réouverte sous anesthésie ◦ Le matériau de compression intra-alvéolaire sera retiré ; ◦ Contrôler l’alvéole (fracture, fragment…) ◦ Un matériau hémostatique intra-alvéolaire sera remis en place ; ◦ Les sutures seront de nouveau réalisées ; ◦ Une compression locale sera de nouveau assurée ; ◦ Une colle biologique pourra, dans certains cas, être utile ; ◦ Un contrôle biologique sera recommandé (dosage de l’INR- taux de plaquettes) afin d’intercepter un éventuel surdosage en AVK ou une thrombopénie. ◦ En cas de persistance de l’hémorragie, un avis médical et/ou un transfert en milieu spécialisé sont recommandés où l`administration d`un antidote sera peut être envisagée.
  • 27. l’endocardite Infectieuse EI : infection bactérienne de l'endocarde  traumatisme endothélial Agrégation de plaquettes et de fibrine endocardite non bactérienne Ensemencement bactérien EI Rares  Les EI à streptocoques oraux les germes les plus souvent retrouvés sont des streptocoques viridans .  Sont pronostique est relativement favorable .
  • 28.  Notion de Portes d’entrée: C'est l'effraction vasculaire suite à un geste sanglant provoquant le passage de germes dans le sang la porte d’entrée dentaire a été retrouvée dans 15- 40% des cas ;  Notion de bactériémie: Passage de germes dans la circulation sanguine de façon temporaire est sans conséquence immédiate .  Augmentation significative de la bactériémie après extraction dans un parodonte infecté /parodonte sain.  Bactériémie peut-être spontanée (mastication, brossage 15min- 3H) ou iatrogène; elle apparaît 1 à 5 minutes après l’intervention et aurait une durée de 10 à 30 minutes. Procédures Bactériémie % Bactériémie durée (min) Extraction dentaire 64 15 Prophylaxie orale 40 15 Brossage dentaire 26 <15 Utilisation de soie 20 15
  • 29. Prophylaxie de l’endocardite infectieuse  L'enquête médicale : ◦ le statut cardiaque (pathologie et évolution) ◦ les trts médicochirurgicaux subis ou en cours ◦ le risque syncopal, infectieux et/ou hémorragique ◦ Précautions a prendre  L`examen buccodentaire : ◦ HBD ◦ Foyers infectieux (clinique , RX)
  • 30.  Toutes les informations doivent être confirmées par les médecins en charge de ces malades, sur la fiche de liaison. INTERET DE LA FICHE DE LIAISON
  • 31. Classification des cardiopathies à risque d’EI -Conférence de consensus 2002- GROUPE A Cardiopathies à haut risque GROUPE B Cardiopathies à risque modéré  Prothèses valvulaires  Antécédents d’EI  Cardiopathies congénitales cyanogènes : Tétralogie de Fallot  Cardiopathies non cyanogènes sauf communication interauriculaire  Valvulopathies : insuffisance, rétrécissement, bicuspidie aortique, IM  Dysfonctions valvulaires acquises  Prolapsus de la valve mitrale avec IM et/ou épaississement valvulaire  Cardiomyopathie hypertrophique obstructive
  • 32. Protocoles l`ATBprophylaxie -Conférence de consensus 2002- Molécules Posologie adulte per os 1h avant le geste BD Posologie pédiatrique per os 1h avant le geste BD Pas d`allergie aux bétalactamines Amoxicilline 3g per os ou 2g : patient < 60kg 75mg/kg Allergie aux bétalactamines Clindamycine ou Pristinamycine 600mg 1g 15mg/kg 25mg/kg
  • 33.  Chez les patients du groupe B, l’antibioprophylaxie est optionnelle, le choix de sa réalisation est laissé au jugement des cliniciens en charge du patient, en tenant compte en particulier de la nature de l’acte réalisé et de l’état du patient.  Quel que soit le choix retenu, il doit s’accompagner d’une information préalable du patient et de son adhésion à la stratégie proposée.
  • 34. Indications de l’ATBprophylaxie Conférence de consensus 2002- Actes BD invasifs Risque de saignement Significatif Gp A Risque élevé Gp B Risque modéré Anesthésie intra ligamentaire R ND Soins Endodontiques  Trt des dents à pulpe vitale R R  Trt des dents à pulpe non vitale SO R Soins Parodontaux non Chirurgicaux  Détartrage et/ou surfaçage  Sondage R ND R ND Actes Chirurgicaux Avulsions dentaires  Dents saines R R  Dent infectée R R  Alvéolectomie R R  Séparation de racines R R  Dent en désinclusion R R Chirurgie implantaire  Mise en place SO R  Dégagement SO R ND = non déterminé – NJ = non justifiée – SO = sans objet (acte contre- indiqué) –R = recommandé - * = acte non à risque
  • 35.  Patients à risque modéré d'EI Les traitements conservateurs seront réalisés : ◦ Sous digue ; ◦ En une seule séance ; ◦ L’endodonte sera traité en totalité.  Patients à haut risque d'EI ◦ Traitement radical des foyers infectieux ; ◦ Toute prothèse fixée, implants et chirurgie parodontale sont contre- indiqués ; ◦ Seront conservées seules les dents présentant :  Traitement endodontique parfait ;  Absence d'élargissement parodontal ;  Traitement effectué depuis plus d’une année.
  • 36. Patients ayant un risque élevé de survenue d`un événement défavorable et qui doivent recevoir des ATB en prophylaxie de l`EI -AHA 2007-  Prothèse valvulaire cardiaque  Antécédent d`EI  Cardiopathie congénitale (CC) incluant :  CC cyanogène non réparée incluant shunts et conduits palliatifs  CC complètement réparée avec matériel ou dispositif prothétique placé par cathétérisme ou chirurgicalement, pendant les 6 premiers mois suivant la procédure  CC réparée avec défauts résiduels sur le site ou adjacent au site du patch prothétique (ce qui inhibe l`endothélialisation)  Patient avec greffe cardiaque ayant développé une valvulopathie cardiaque.
  • 37. Régimes posologiques recommandés pour la prophylaxie de l`EI -AHA 2007- Prophylaxie recommandée posologie : 1 seule dose 30 à 60 minutes avant la procédure Situation Agent Adulte Pédiatrie Per os Amoxicilline 2 g 50mg/kg Per os impossible 1) Ampicilline ou 1) Céphalexine ou Ceftriaxone 2 g IM ou IV ou 1 g IM ou IV ou 1 g IM ou IV 50mg/kg IM ou IV Allergie à la pénicilline per os 1) Céphalexine ou 2) Clindamycine ou Azithromycine ou Clarithromycine 2 g ou 600mg 500mg ou 500mg 50mg/kg ou 20mg/kg 15mg/kg ou 15mg/kg Allergie à la pénicilline ou à l`ampicilline et per os impossible 1) Céfazoline ou Céftriaxone ou 2) Clindamycine 1000mg IM ou IV 30mn avant ou 600mg IM ou IV 25mg/kg IM ou IV 30mn avant ou 20mg/kg IM ou IV 30mn avant
  • 38. Prophylaxie au cours des procédures dentaires -AHA 2007- Prophylaxie recommandée :  Manipulation des tissus gingivaux ou de la région péri-apicale des dents (incluant des formes de nettoyages dentaires professionnels)  Perforation de la muqueuse orale (exo…) Prophylaxie non recommandée :  Injections d`AL dans des tissus non infectés  Radiographies dentaires  Pose d`appareils d`orthodontie ou parodontique  Chute des dents de lait  Lors des saignements suivant un trauma des lèvres ou de la muqueuse buccale
  • 39.  recommandations  Les mesures générales d’HBD sont prioritaires.  L’antibioprophylaxie ne s’applique pas au cas où une antibiothérapie curative est en cours.  Le respect rigoureux des mesures d’asepsie  Espacer les actes s/ATBp de 9 js au minimum sinon changer la molécule.  Applique une antisepsie locale avant tout acte (chlorhexidine pdt 30 sec)  Pour le candidat à une intervention cardiaque ( rénale ou prothèse de la hanche) :  Tous les foyers infectieux sont éradiqués au moins 15 jours avant l’intervention cardiaque.  La surveillance obligatoire de l’état BD, en moyenne de 2x/an.
  • 41. Les cardiopathies à risque syncopal • Trouble du rythme • Hypertension artérielle • Cardiopathies ischémiques • Les cardiomyopathies obstructives • L'insuffisance cardiaque
  • 42. La syncope se définit comme une obnubilation pouvant aller jusqu'à la perte de connaissance totale.
  • 43. CLINIQUE: On notera d'abord :  La pâleur soudaine de la face ;  La polypnée superficielle ;  L'effondrement tensionnel ;  Le ralentissement voire Arrêt respiratoire et/ou cardiaque bref et reversible
  • 44. MESURES PRÉVENTIVES DES MALAISES CARDIO-RESPIRATOIRES  Prendre contacte avec le médecin traitant pour les renseignements concernant le risque syncopal  Veiller à une bonne installation du patient ◦ Le confort du patient . ◦ La position allongée est plus favorable pour la prévention des malaises simples  Veiller à la relation patient praticien  Assurer une bonne anamnèse  Limiter au mieux les facteurs favorisants: ◦ Le jeun ; ◦ Une salle de travail surchauffée ; ◦ Une ceinture et un col serrés … ◦ Le changement brutal d’une position
  • 45.  Envisager une préparation médicale du malade: ◦ Visée antalgique pour favoriser la sédation des douleurs avant même leur apparition ; ◦ Visée tranquillisante pour limiter le stress et l'angoisse ;  Benzodiazépines : chlorazépate-Tranxène® 5-10mg, diazépam-Valium® 2mg ; lorazépam-Témesta® 1-2.5mg ;  Non benzodiazépines : l’hydroxyzine, Atarax®, comprimés 25-100mg, sirop 200ml. ◦ Visée vagolytique pour limiter un éventuel malaise vagal. Atropine (Sulfate d'Atropine 0,25mg/ml - 0,50mg/ml - 1mg/ml ) Avoir une connaissance quand aux gestes de réanimation en attendant l'équipe spécialisée.
  • 46. L’utilisation du vasoconstricteur Contre-indications des vasoconstricteurs Chez le patient présentant une cardiopathie •CONTRE-INDICATIONS •ABSOLUES •(Période d`instabilité) •CONTRE-INDICATIONS •RELATIVES • Angine instable • Infarctus du myocarde récent • Pontages aorto-coronariens récents • Arythmies réfractaires • Hypertension sévère non traitée ou mal contrôlée • Insuffisance cardiaque non traitée ou mal contrôlée • Antidépresseurs tricycliques • Phénothiazines • Inhibiteurs de la mono aminoxydase • Bêta- bloquants
  • 47. Facteurs de risques: ATCD IDM, angor –maladie coronarienne- diabète- maladie rénale Diminution du stress: prise en charge le matin -Prémédication -Limiter les soins au minimum (une seule dent) TA systolique TA diastolique Facteurs de risques Recommandation 12-13,9 8-8,9 OUI/NON Soins de routine ok 14-15,9 9-9,9 OUI/NON Soins de routine ok + diminuer le stress+ consultation médicale 16-17,9 10-10,9 NON Soins de routine ok + diminuer le stress+ consultation médicale 16-17,9 10-10,9 OUI Soins urgent ok + diminuer le stress+ consultation médicale 18-20,9 11-11,9 NON Pas de soins avant avis médical + consultation médicale 18-20,9 11-11,9 OUI Pas de soins + consultation médicale en urgence >21 >12 OUI/NON Pas de soins + consultation médicale en urgence
  • 48.  Dédramatiser  Codifier la prise en charge  L’étroite collaboration entre confrères

Notes de l'éditeur

  1. A recommandée (R) B optionnelle (O) Ce choix reste toutefois au jugement du clinicien en charge du patient, en tenant compte en particulier de l’état général, de l’état local BD et du geste à réaliser ; en raison de l`hygiène défectueuse chez la plupart de nos malades les indications de l`ATBp optionnelle et celles des trts conservateurs sont très limitées ;
  2. une excitation des fibres du nerf vague et du parasympathique.